Vous êtes sur la page 1sur 2

Les récentes déclarations de la Ministre fédérale en charge de la politique aéroportuaire de la Belgique — Site

de la politique aéroportuaire de la Belgique — Site 19/11/15 10:07 Bienvenue sur notre site !

19/11/15 10:07

Bienvenue sur notre site !

Mathilde VANDORPE

12
12

13

Les récentes déclarations de la Ministre fédérale en charge de la politique aéroportuaire de la Belgique

26 octobre 2015 Question orale de V. SALVI au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

Alors que le sujet continue à susciter de nombreuses interrogations et déclarations dans notre pays, je voudrais revenir aujourd’hui d’une manière générale sur la politique aéroportuaire belge et wallonne. En effet, il y a quelques jours, votre homologue Ministre fédérale en charge des aéroports estimait que la Belgique comptait trop d’aéroports et s’interrogeait sur la véritable nature de l’actionnariat des aéroports wallons. Nous savons pourtant combien ces pôles économiques sont utiles et importants pour le développement de notre Région. Il est donc étonnant d’entendre de telles réflexions…

Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous faire le point aujourd’hui sur ces thématiques abordées et sur la stratégie aéroportuaire de notre pays? Comment s’organise la concertation entre les différents niveaux de pouvoir sur ce sujet ? Nous pouvons imaginer que la concertation ne doit pas être aisée au regard des écarts de discours entre les uns et les autres. Quels sont les plans en termes de développement des aéroports au nord du pays ?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre.

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO

Madame la Députée, en vertu de la loi spéciale de réforme institutionnelle du 8 août 1980, la Région wallonne est compétente en matière d'équipement et d'exploitation des aéroports et des aérodromes publics, à l'exception de l'aéroport de Bruxelles National.

La concertation entre les Gouvernements, en vertu de cette même loi, concerne :

– l'élaboration des règles de police générale et de la réglementation relative aux communications et aux transports, ainsi que les prescriptions techniques relatives aux moyens de communication et de transport ;

– l'élaboration des règles relatives à l'organisation et à la mise en œuvre de la sécurité de la circulation aérienne sur les aéroports régionaux.

La stratégie aéroportuaire relève bien des Régions. C'est ainsi que la Wallonie a :

– concédé des missions aux sociétés de gestion, et ce, depuis 1991, c'est-à-dire l'exploitation commerciale, l'incendie et la sûreté ;

– mis également en place les mesures d'accompagnement en faveur des riverains autour des aéroports ;

– permis l'entrée de société privée dans le capital des sociétés de gestion.

Les aéroports régionaux flamands d'Anvers et Ostende ont récemment – très récemment, puisque c'est en 2014 – été concédés à la société Egis comme concessionnaire, afin d'assurer l'exploitation commerciale et la gestion des plateformes des deux aéroports. Les infrastructures dites de base, les pistes et voiries aéronautiques restant de la compétence de la Région flamande. Cette décision 2014, le nord du pays n'a pas fait ce que la Wallonie a mis en place il y a

Les récentes déclarations de la Ministre fédérale en charge de la politique aéroportuaire de la Belgique — Site

à peu près 25 ans.

19/11/15 10:07

Quant aux autres éléments, j'épinglerai certaines inexactitudes de la ministre fédérale, puisque je songe, notamment, à la nature publique de l'actionnariat en Wallonie et les propos quant au nombre d'aéroports sur le territoire belge. Pour ma part, je ne vois pas quel aéroport wallon serait surnuméraire, vu leur évidente complémentarité et l'impact économique qui peut être le leur.

Réplique de la Députée V. SALVI

Je remercie M. le Ministre pour ce rappel nécessaire des obligations wallonnes et les choix qui ont par ailleurs été opérés au niveau flamand.

Je peux entendre que l'on s'étonne tous in fine des différentes déclarations, les unes après les autres. J'ai envie de dire qu'à un moment il faudra pouvoir créer le dialogue utile et nécessaire pour aller de l'avant dans un dossier qui est important, pas seulement pour la Région wallonne, mais pour l'ensemble du développement économique de la Belgique. J'ose espérer que l'on pourra atterrir de façon positive, ce qui n'est malheureusement pas le cas aujourd'hui. J'en appelle au bon sens des uns et des autres, plus particulièrement de la ministre Galant.