Vous êtes sur la page 1sur 106
Aide mémoire et didacticiels Pour les systèmes et logiciels Du bac pro ELEEC 1 /
Aide mémoire et didacticiels Pour les systèmes et logiciels Du bac pro ELEEC 1 /
Aide mémoire et didacticiels Pour les systèmes et logiciels Du bac pro ELEEC 1 /

Aide mémoire et didacticiels Pour les systèmes et logiciels Du bac pro ELEEC

Aide mémoire et didacticiels Pour les systèmes et logiciels Du bac pro ELEEC 1 / 106

1 / 106

Table des matières

Principe d’adressage sur un API

3

Configuration du port COM entre un PC et un API

4

Configuration du logiciel XBT L1000

7

Exemples de programmation PL7 micro

11

Le Grafcet sur TSX micro

17

Débuter avec VIJEO DESIGNER

19

Logiciel Twido suite

30

Logiciel E .T.S.3 PRO pour programmation KNX (konnex)

38

Configuration pour la communication TWIDO / TSX

46

Configuration logiciel pour la communication TWIDO

48

Programmation de la communication TWIDO

49

Configuration de la communication TSX sur PL7 PRO

50

Modification des paramètres de communication du TSX PREMIUM

52

Echange mots DICTALIS

53

Présentation de PL7 Micro

55

Utilisation du logiciel PL7 micro pour TSX 37

63

Mise œuvre de l’ETZ ET XIP

73

2 / 106

Principe d’adressage sur un API

Un objet de programmation est défini par :

le signe % + le type d'objet + le format de l'objet + l'adresse de l'objet

X,W,D,F Format
X,W,D,F
Format
 

Types d'objets

I

entrées (pour Input)

Q

sorties (pour Output)

M

mémoires

X

bits d'étapes de grafcet tempos (TM ou T)

TM

C

compteurs

S

bits système

 

Formats des objets

-

les bits ne nécessitent pas de lettre particulière (ou éventuellement X)

W

mots 16 bits (pour Word)

D

double-mots 32 bits (pour Double), nombre entier

F

double-mots 32 bits (pour Double), nombre décimal

Entrées-sorties Tout Ou Rien (habituellement appelées TOR)

un premier numéro indique l’emplacement du module sur l’automate,

suit un point séparateur,

un deuxième numéro indique la voie du module en question.

Exemple : %Q3.1 est la sortie n°2 du module n°3

TSX-3722

(module 1)

(module 3)

(module 5)

(module 7)

(module 9)

UNITE

CENTRALE

(module 0)

(module 2)

(module 4)

(module 6)

(module 8)

(module 10)

Mémoires

Exemple : %M1 est un bit interne à usage libre Exemple : %X1 est le bit associé à l'étape 1 du module Chart Exemple : %TM1 est la tempo n°1 (lorsque la durée e st écoulée, l'objet %TM1.Q passe à 1) Exemple : %C1 est le compteur n°1 (la valeur couran te du compteur est %C1.V) Exemple : %MW1 est un mot interne à usage libre Exemple : %MD1 est un double-mot interne à usage libre

Les valeurs manipulées par une même instruction doivent toutes avoir le même format.

Dans l’expression %MW10 := %MW20 + 100, la valeur stockée à l’adresse %MW20 doit obligatoirement être exprimée en nombre entier (puisque 100 est entier)

Dans l’expression %MF10 := %MF20 + 52.35, la valeur stockée à l’adresse %MF20 doit obligatoirement être exprimée en nombre décimal (puisque 52.35 est décimal)

3 / 106

%
%
I,Q,M,
I,Q,M,
X
X

i

r
r

Symbole

Type d’objet

Position

N° voie

Rang

Configuration du port COM entre un PC et un API

1

2

3

4

5

6

Sur le PC cliquer sur « panneau de configuration »

Sur le PC cliquer sur « panneau de configuration »

Sur le PC cliquer sur « panneau de configuration »
Cliquer sur « système », du « panneau de configuration »

Cliquer sur « système », du « panneau de configuration »

Cliquer sur « système », du « panneau de configuration »

Cliquer sur « Matériel »

Cliquer sur « Gestionnaire de périphériques », et relever le numéro du port COM, correspondant au câble utilisé, dans notre exemple « TSX C USB 485 », donc ici COM5.

relever le numéro du port COM, correspondant au câble utilisé, dans notre exemple « TSX C
Fermer le « panneau de configuration ».

Fermer le « panneau de configuration ».

Cliquer sur « DRIVERS MANAGER »

Cliquer sur « DRIVERS MANAGER »
ici COM5. Fermer le « panneau de configuration ». Cliquer sur « DRIVERS MANAGER » Cliquer
ici COM5. Fermer le « panneau de configuration ». Cliquer sur « DRIVERS MANAGER » Cliquer
ici COM5. Fermer le « panneau de configuration ». Cliquer sur « DRIVERS MANAGER » Cliquer
ici COM5. Fermer le « panneau de configuration ». Cliquer sur « DRIVERS MANAGER » Cliquer
ici COM5. Fermer le « panneau de configuration ». Cliquer sur « DRIVERS MANAGER » Cliquer

Cliquer sur « UNITELWAY Driver »

4 / 106

Cliquer sur « Configuration » 8 Choisir le port correspondant au port utilisé avec le
Cliquer sur « Configuration »
8
Choisir le port correspondant au port utilisé avec
le câble « TSX C USB 485 »,
si celui-ci existe
dans la liste, dans notre exemple le port COM5.
Dans le cas contraire il faut cliquer sur
«
Modifier »
9
Vous obtenez le tableau ci-contre, et vous
choisissez le port reconnu dans le
« gestionnaire de périphériques ».
Câble repéré « ready » (Normalement)
Vous cliquez sur
- « OK »,
- « APPLIQUER »
10
-
vous devez obtenir « redémarrage du
driver effectué »
11
Cliquer
- sur « XWAY test »
- sur connecter

5 / 106

12 - sur lancer, vous devez obtenir l’écran ci-dessous La requête doit évoluer (#0 à
12
- sur lancer, vous devez obtenir l’écran ci-dessous
La requête doit évoluer (#0 à #…
),
si le test est
positif, cliquer sur « stopper » et sur
«
déconnecter », la liaison entre le PC et l’API
fonctionne.

6 / 106

Configuration du logiciel XBT L1000

I) Création d’une application

1 2
1
2

1)

Créer un nouveau programme en cliquant sur l’icône « Nouveau »

2)

Sélectionner le type de XBT

3)

Choisir le protocole de communication

4)

Valider « ok »

II)

Edition d’une page

1 3 7 5 6
1
3
7
5
6

7 / 106

le protocole de communication 4) Valider « ok » II) Edition d’une page 1 3 7
2
2

4

3

1)

Ecrire le texte qui sera affiché à l’écran

2)

Choisir le type de champ à insérer ici (nombre)

3)

Modifier la variable de travail

4)

Choisir le type de variable ainsi que son numéro

5)

Choisir le type d’affichage

6)

Choisir la longueur du champ (attention à la taille de l’écran)

7) définir l’option de comportement de la variable -Lecture écriture : Affichage de la valeur et possibilité de modifier la valeur -Lecture : simple affichage de la valeur de la variable -Ecriture : entrée de la valeur de la variable puis affichage d’une * (peu pratique)

: entrée de la valeur de la variable puis affichage d’une * (peu pratique) III) Création

III) Création d’une nouvelle page

: entrée de la valeur de la variable puis affichage d’une * (peu pratique) III) Création

8 / 106

IV) Paramétrage d’une table de dialogue

IV) Paramétrage d’une table de dialogue 1 2 3 4 1) Cocher « utiliser table de
1
1
IV) Paramétrage d’une table de dialogue 1 2 3 4 1) Cocher « utiliser table de
IV) Paramétrage d’une table de dialogue 1 2 3 4 1) Cocher « utiliser table de
2
2
3
3
4
4
IV) Paramétrage d’une table de dialogue 1 2 3 4 1) Cocher « utiliser table de
IV) Paramétrage d’une table de dialogue 1 2 3 4 1) Cocher « utiliser table de

1)

Cocher « utiliser table de dialogue »

2)

Modifier la valeur de début de la table de dialogue

3)

Fonction avec la variable de travail

4)

Image des touches fonctions statiques sur %MW100 Bit 0 : touche F1 Bit 1 : touche F2 Etc ajouter ou supprimer des fonctions

9 / 106

V) Transfert d’application

1)

Vérifier les paramètres du driver Unitelway

2)

Mettre le commutateur de la valise sur la position « programmation »

3)

Menu Transfert

4)

Export

5)

Valider

6)

A la fin du transfert mettre le commutateur sur la position « exploitation »

mettre le commutateur sur la position « exploitation » En face avant : 1 Un voyant
mettre le commutateur sur la position « exploitation » En face avant : 1 Un voyant

En face avant :

1 Un voyant de contrôle de communication (modèle XBT R411).

2 Un afficheur LCD rétro-éclairé : 122 x 32 pixels (matriciel).

3 Deux touches de commande ou de lien contextuel, non personnalisables.

4 Un voyant “alarme” (modèle XBT R411).

5 Six touches de services.

6 2 voyants système (modèle XBT R411).

7 12 touches fonctions ou de saisie numérique (selon contexte), personnalisables

par étiquette.

8 12 voyants (pour modèle XBT R411), pilotables par l’automate

10 / 106

Exemples de programmation PL7 micro

Equation de sortie de type monostable : voyant, contacteur, distributeur monostable………
Equation de sortie de type monostable : voyant, contacteur, distributeur monostable………
Equation de sortie de type bistable : distributeur bistable………
Equation de sortie de type bistable : distributeur bistable………
Action sur un compteur bloc fonctionnel
Action sur un compteur bloc fonctionnel
Franchissement d’étape retardé : utilisation d’une tempo en postérieur
Franchissement d’étape retardé : utilisation d’une tempo en postérieur

11 / 106

Franchissement d’étape retardé : tempo associée à une étape
Franchissement d’étape retardé : tempo associée à une étape
Action retardée
Action retardée
Vérification de la valeur d’un compteur bloc fonctionnel
Vérification de la valeur d’un compteur bloc fonctionnel
Action conditionnelle
Action conditionnelle
Affectation d’une valeur à un mot ou un double mot
Affectation d’une valeur à un mot ou un double mot

12 / 106

Aide de programmation en GRAFCET sous FBD

Cliquer sur l’icône de Zéliosoft 2 et ensuite sur « créer un nouveau programme ». Vous devez choisir le module et cliquer sur suivant, comme dans l’image ci-contre.

et cliquer sur suivant, comme dans l’image ci-contre. Vous devez choisir le module d’extension et cliquer
et cliquer sur suivant, comme dans l’image ci-contre. Vous devez choisir le module d’extension et cliquer
et cliquer sur suivant, comme dans l’image ci-contre. Vous devez choisir le module d’extension et cliquer
et cliquer sur suivant, comme dans l’image ci-contre. Vous devez choisir le module d’extension et cliquer

Vous devez choisir le module d’extension et cliquer sur suivant, dans notre cas il n’y a pas de module d’extension.

Il faut choisir le type de langage, ici FBD.

d’extension. Il faut choisir le type de langage, ici FBD. Vous obtenez maintenant la feuille de
d’extension. Il faut choisir le type de langage, ici FBD. Vous obtenez maintenant la feuille de

Vous obtenez maintenant la feuille de programmation ci-contre.

Ci-contre les fonctions à utiliser :

SFC (Grafcet)

IN (entrées)

OUT (sorties)

programmation ci-contre. Ci-contre les fonctions à utiliser : SFC (Grafcet) IN (entrées) OUT (sorties) 13 /
programmation ci-contre. Ci-contre les fonctions à utiliser : SFC (Grafcet) IN (entrées) OUT (sorties) 13 /

13 / 106

Vous devez réaliser le Grafcet ci-contre : - 3 étapes (B00, B01, B02) - 3
Vous devez réaliser le Grafcet ci-contre :
- 3 étapes (B00, B01, B02)
- 3 entrées (I1, I2, I3)
- 3 sorties (Q1, Q2, Q3)
Après avoir réalisé le Grafcet, vous pouvez simuler son fonctionnement. L'accès à la simulation se
Après avoir réalisé le Grafcet, vous pouvez
simuler son fonctionnement.
L'accès à la simulation se fait par le menu
« Mode Simulation » ou en utilisant l'icône «
S », en haut à droite de l’écran.
Pour que la simulation fonctionne, il faut
passer en mode RUN à l’aide de l'icône
correspondant.
Clic gauche
pour forcer
l’entrée
Vérifier
l’état des
étapes et
des sorties
Vous devez forcer les entrées (I1, I2, I3) avec
un clic gauche (passage de ON à OFF).
Attention de ne pas oublier de replacer sur
OFF l’entrée forcée, avant de passer à une
autre entrée.
Vérifier le fonctionnement en contrôlant le
passage successif des étapes, et l’activation
des sorties.

14 / 106

Autres possibilités

Vous pouvez avec un clic droit, changer le type de câblage de chaque connexion, par exemple par du texte.

Vous avez pour chaque élément une fenêtre de paramétrage qui permet de modifier le texte, l’image ………

texte. Vous avez pour chaque élément une fenêtre de paramétrage qui permet de modifier le texte,
texte. Vous avez pour chaque élément une fenêtre de paramétrage qui permet de modifier le texte,

Vous devez vous connecter et transférer le programme dans le ZELIO

Pour vous connecter et transférer le programme, il faut configurer le port, dans « transfert », « configuration de la COMMUNICATION », vous devez voir apparaître « USB » à droite du numéro de port, pour vérifier cliquer sur « tester », et obtenir « connexion réussie ».

sur « tester », et obtenir « connexion réussie ». Exemple : « COM13 (USB) »
Exemple : « COM13 (USB) »
Exemple
:
« COM13 (USB) »
« connexion réussie ». Exemple : « COM13 (USB) » Vous pouvez désormais transférer votre programme

Vous pouvez désormais transférer votre programme

1
1

15 / 106

2

« connexion réussie ». Exemple : « COM13 (USB) » Vous pouvez désormais transférer votre programme

Explications sur les icones du bandeau

Explications sur les icones du bandeau Edition : écriture du programme Simulation : vous pouvez simuler
Explications sur les icones du bandeau Edition : écriture du programme Simulation : vous pouvez simuler

Edition : écriture du programme

Simulation : vous pouvez simuler votre programme sans module

: vous pouvez simuler votre programme sans module Monitoring : le module est relié à l’ordinateur,

Monitoring : le module est relié à l’ordinateur, dans ce cas vous pouvez visualiser, modifier, forcer les états

Annexes

: le module est relié à l’ordinateur, dans ce cas vous pouvez visualiser, modifier, forcer les

16 / 106

Le Grafcet sur TSX micro

Le grafcet se programme uniquement dans la tâche maître, à condition de l'avoir déclaré lors de la création de la station, ce choix n'est pas modifiable.

Lecture des entrées

ce choix n'est pas modifiable. Lecture des entrées PRL CHART POS Préliminaire Séquentielle
ce choix n'est pas modifiable. Lecture des entrées PRL CHART POS Préliminaire Séquentielle
ce choix n'est pas modifiable. Lecture des entrées PRL CHART POS Préliminaire Séquentielle
ce choix n'est pas modifiable. Lecture des entrées PRL CHART POS Préliminaire Séquentielle

PRL

CHART

POS

Préliminaire pas modifiable. Lecture des entrées PRL CHART POS Séquentielle Postérieur Lecture des sorties Le(s)

Séquentielle Lecture des entrées PRL CHART POS Préliminaire Postérieur Lecture des sorties Le(s) grafcet(s) se

Postérieur entrées PRL CHART POS Préliminaire Séquentielle Lecture des sorties Le(s) grafcet(s) se programme(nt) dans

CHART POS Préliminaire Séquentielle Postérieur Lecture des sorties Le(s) grafcet(s) se programme(nt) dans

Lecture des sorties

Le(s) grafcet(s) se programme(nt) dans le module CHART sur 8 pages, chaque page contient 14 lignes et 11 colonnes définissant 154 cellules, chaque cellule pouvant recevoir soit une étape soit une macro, soit une transition.

1 - Programmation du CHART

La programmation du CHART se fait en deux parties : la programmation du grafcet puis la programmation des transitions. A l’aide de la barre d’outils, créer la structure de votre grafcet. La photo ci dessous illustre un grafcet plus complexe.

La photo ci dessous illustre un grafcet plus complexe. 17 / 106 Le grafcet est affiché

17 / 106

Le grafcet est affiché en rouge : il n’est pas validé, placez votre curseur dans la feuille et appuyer sur entrée. Si il n’y a pas d’erreur, le grafcet devient noir. Si tel n’est pas le cas, lire ce qui est indiqué dans la barre d’état en bas à gauche de l’écran.

Programmation des transitions

clic droit et ouvrir et programmer la transition (en ladder) Symbolise la transition
clic droit et ouvrir et
programmer la
transition (en ladder)
Symbolise la transition

2 - Programmation du PRELIMINAIRE On réserve le PRL pour les temporisateurs, les compteurs, les équations, les comparaisons…et pour les mises en énergie de la partie opérative.

3- Programmation du POSTERIEUR

On réserve le POS pour la programmation des sorties

%X3 : le bit est égale à 1 lorsque l’étape est égale à 1

le POS pour la programmation des sorties %X3 : le bit est égale à 1 lorsque
le POS pour la programmation des sorties %X3 : le bit est égale à 1 lorsque

18 / 106

Débuter avec VIJEO DESIGNER

1) Double cliquer sur l’icône de « Vijeo designer » sur le bureau

cliquer sur l’icône de « Vijeo designer » sur le bureau Créer un nouveau projet puis

Créer un nouveau projet puis cliquer sur « Suivant »

2) paramétrage du nouveau projet

cliquer sur « Suivant » 2) paramétrage du nouveau projet Entrer le nom de votre projet

Entrer le nom de votre projet

Ici nous n’avons qu’une Magelis donc une cible

Cliquer sur « Suivant »

19 / 106

- Entrer Le nom de la cible

- Choisir le type de cible (chercher la référence de votre IHM (Interface Homme Machine) Sur l’arrière de l’appareil)

- Choisir le modèle exact d’IHM

- Cliquer sur « Suivant »

le modèle exact d’IHM - Cliquer sur « Suivant » Configurer ci nécessaire les paramètres IP
le modèle exact d’IHM - Cliquer sur « Suivant » Configurer ci nécessaire les paramètres IP
le modèle exact d’IHM - Cliquer sur « Suivant » Configurer ci nécessaire les paramètres IP
le modèle exact d’IHM - Cliquer sur « Suivant » Configurer ci nécessaire les paramètres IP
le modèle exact d’IHM - Cliquer sur « Suivant » Configurer ci nécessaire les paramètres IP

Configurer ci nécessaire les paramètres IP pour une gestion par Ethernet Cliquer sur « Suivant »

nécessaire les paramètres IP pour une gestion par Ethernet Cliquer sur « Suivant » Cliquer sur
nécessaire les paramètres IP pour une gestion par Ethernet Cliquer sur « Suivant » Cliquer sur

Cliquer sur « Suivant »

20 / 106

3 ) Paramétrage de la communication entre les API et l’IHM

3 ) Paramétrage de la communication entre les API et l’IHM Sélectionner « Gestionnaire d’Entrée/Sortie »
3 ) Paramétrage de la communication entre les API et l’IHM Sélectionner « Gestionnaire d’Entrée/Sortie »

Sélectionner « Gestionnaire d’Entrée/Sortie »

Faire un clic droit

Sélectionner « Nouveau pilote

Insérer

»

un clic droit Sélectionner « Nouveau pilote Insérer » - Sélectionner Modbus(RTU) - Sélectionner Equipement

- Sélectionner Modbus(RTU)

- Sélectionner Equipement Modbus

- Valider « OK »

- Sélectionner Equipement Modbus - Valider « OK » Clic droit sur « EquipementModbus01 » Puis

Clic droit sur « EquipementModbus01 »

Puis valider « Configuration »

21 / 106

-Cocher l’option « Syntaxe IEC61131 » ceci afin de pouvoir entrer les adresses des variable

-Cocher l’option « Syntaxe IEC61131 » ceci afin de pouvoir entrer les adresses des variable sous la forme %MW -« OK » Une fenêtre s’ouvre « OUI »

sous la forme %MW -« OK » Une fenêtre s’ouvre « OUI » Permet un affichage
sous la forme %MW -« OK » Une fenêtre s’ouvre « OUI » Permet un affichage
sous la forme %MW -« OK » Une fenêtre s’ouvre « OUI » Permet un affichage

Permet un affichage correct des mots flottants. Sinon l’IHM affichera une valeur erronée

mots flottants. Sinon l’IHM affichera une valeur erronée Clic droit sur « ModbusRTU01 [com1]» Puis valider

Clic droit sur « ModbusRTU01

[com1]»

Puis valider « Configuration »

sur « ModbusRTU01 [com1]» Puis valider « Configuration » Sélectionner « Aucun » Puis valider «

Sélectionner « Aucun »

Puis valider « OK »

22 / 106

4) Paramétrage des adresses de communication

4) Paramétrage des adresses de communication Choisir dans la colonne ci- contre le type de variable

Choisir dans la colonne ci- contre le type de variable à gérer. Nous pouvons insérer autant de variables que nécessaire Par cette procédure

Double cliquer sur la ligne de la nouvelle variable à configurer

cliquer sur la ligne de la nouvelle variable à configurer Entrer le nom de la variable

Entrer le nom de la variable (Attention le caractère « espace » est interdit)

variable (Attention le caractère « espace » est interdit) Cliquer sur adresse du périphérique et choisir

Cliquer sur adresse du périphérique et choisir le type de variable

« OK » Entrer le numéro de la variable

Valider les différentes fenêtres

et choisir le type de variable « OK » Entrer le numéro de la variable Valider
et choisir le type de variable « OK » Entrer le numéro de la variable Valider

23 / 106

5) Insertion d’un affichage numérique Sélectionner l’icône «affichage numérique » puis tracer le rectangle d’implantation

numérique » puis tracer le rectangle d’implantation Barre d’outils d’insertion des différents graphiques
numérique » puis tracer le rectangle d’implantation Barre d’outils d’insertion des différents graphiques

Barre d’outils d’insertion des différents graphiques

Cliquer sur un objet

Revernir dans

l’écran

Tracer un rectangle de sélection sur l’emplacement que devra utiliser la variable

Exemple pour l’affichage d’une valeur numérique

Entrer un

nom

Entrer un nom Nombre de caractères à afficher Type d’affichage Binaire Décimal Hexa….

Nombre de

caractères à

afficher

Entrer un nom Nombre de caractères à afficher Type d’affichage Binaire Décimal Hexa….

Type

d’affichage

Binaire

Décimal

Hexa….

Cliquer

pour

définir la

variable

utilisée

Une fenêtre s’ouvre et vous

y retrouver les

variables qui ont été définies

dans le chapitre précédent.

Sélectionner la

variable puis

« OK »

les variables qui ont été définies dans le chapitre précédent. Sélectionner la variable puis « OK
les variables qui ont été définies dans le chapitre précédent. Sélectionner la variable puis « OK
les variables qui ont été définies dans le chapitre précédent. Sélectionner la variable puis « OK
les variables qui ont été définies dans le chapitre précédent. Sélectionner la variable puis « OK
les variables qui ont été définies dans le chapitre précédent. Sélectionner la variable puis « OK

24 / 106

6) Insertion et paramétrage d’objet graphique

6) Insertion et paramétrage d’objet graphique Cliquer sur l’icône Une fenêtre s’ouvre Sélectionner l’objet à

Cliquer sur l’icône

Une fenêtre s’ouvre Sélectionner l’objet à insérer et le faire glisser dans la fenêtre de l’écran de la magelis

faire glisser dans la fenêtre de l’écran de la magelis Nous avons insérer une pompe puis

Nous avons insérer une pompe puis double cliquer sur l’image pour faire apparaître les propriétés

magelis Nous avons insérer une pompe puis double cliquer sur l’image pour faire apparaître les propriétés

25 / 106

7) Insertion et paramétrage d’un commutateur

Sélectionner l’icône «commutateur» puis tracer le rectangle d’implantation

Fonctionnement a l’appui du bouton avec activation d’un bit

a l’appui du bouton avec activation d’un bit Fonctionnement au relâchement du bouton avec activation

Fonctionnement au relâchement du bouton avec activation d’un bit

du bouton avec activation d’un bit Fonctionnement au relâchement du bouton avec activation d’un bit 26

26 / 106

8) Insertion et paramétrage d’une zone de message

Sélectionner l’icône « message » puis tracer le rectangle d’implantation

« message » puis tracer le rectangle d’implantation Entrer la variable à gérer Entrer le nombre

Entrer la variable à gérer

Entrer le nombre d’état à afficher ici 4

à gérer Entrer le nombre d’état à afficher ici 4 Indiquer l’endroit où seront insérer les

Indiquer l’endroit où seront insérer les ressources de texte (messages

27 / 106

Une fenêtre indique que les ressources ne sont pas encore configurées « OUI » Sélectionner

Une fenêtre indique que les ressources ne sont pas encore configurées

« OUI »

les ressources ne sont pas encore configurées « OUI » Sélectionner « Bibliothèque de ressources »

Sélectionner « Bibliothèque de ressources » puis « Texte »

Dans la colonne « entier » mettre les valeurs particulières puis faire correspondre le message à afficher.

28 / 106

9) vérification et transfert

9) vérification et transfert Cliquer sur le menu « Générer » Choisir l’option « Nettoyer tout

Cliquer sur le menu « Générer »

Choisir l’option « Nettoyer tout » afin d’avoir une fenêtre de rapport vide

Choisir ensuite l’option « Valider tout » La zone de rapport s’affiche : deux possibilités -Une ligne verte « validation terminée » tout est Ok vous pouvez passer au transfert -Au moins un ligne rouge Le programme comporte des erreurs et ne peut-être transféré. Corriger les erreurs et procédé de nouveau à une c Validation

Choisir l’option « transférer tout » suivre les instructions à l’écran

29 / 106

Logiciel Twido suite

1 - Présentation et lancement du logiciel

Pour lancer logiciel double cliquer sur l’icône suivant sur le bureau

logiciel double cliquer sur l’icône suivant sur le bureau L’écran suivant s’affiche : Cliquez sur mode

L’écran suivant s’affiche : Cliquez sur mode « Programmation » pour accéder à l’interface de programmation de l’automate. Le mode « Surveillance » permet de lire des paramètres sur l’automate depuis l’ordinateur PC

des paramètres sur l’automate depuis l’ordinateur PC La fenêtre suivante apparaît, elle permet d’ouvrir un

La fenêtre suivante apparaît, elle permet d’ouvrir un projet existant ou d’en créer un nouveau.

d’ouvrir un projet existant ou d’en créer un nouveau. Remplir les renseignements sur le projet et
d’ouvrir un projet existant ou d’en créer un nouveau. Remplir les renseignements sur le projet et

Remplir les renseignements sur le projet et appuyer sur Créer

30 / 106

2- Description de l’automate

2- Description de l’automate 1- cliquez sur décrire 2 - cliquez sur le modèle d’automate par
2- Description de l’automate 1- cliquez sur décrire 2 - cliquez sur le modèle d’automate par

1- cliquez

sur décrire

2 - cliquez sur le modèle d’automate par défaut puis sur la touche Suppr

modèle d’automate par défaut puis sur la touche Suppr 3 - Choisissez le modèle d’automate puis

3 - Choisissez le modèle d’automate puis faites le glissez dans l’écran.

(exemple ici pour la valise)

Vous pouvez ajouter tous les éléments nécessaires, ci-dessous un afficheur

numérique (valise), la position d’arrivée est matérialisée par une couleur.

la position d’arrivée est matérialisée par une couleur. et ici un adaptateur TWD NAC485T Vous devez

et ici un adaptateur TWD NAC485T

par une couleur. et ici un adaptateur TWD NAC485T Vous devez faire figurer tous les éléments

Vous devez faire figurer tous les éléments de votre installation.

La fenêtre de description permet de déclarer les éléments du système d'automatisation Twido en sélectionnant des ressources matérielles dans le catalogue et en décrivant l'interconnexion des équipements via des réseaux.

31 / 106

3 - Description de l’interface de programmation

1 - Cliquez sur programmer

l’interface de programmation 1 - Cliquez sur programmer 2 - Cliquez sur programmer Sauvegarde de votre

2 - Cliquez sur programmer

1 - Cliquez sur programmer 2 - Cliquez sur programmer Sauvegarde de votre travail à faire
1 - Cliquez sur programmer 2 - Cliquez sur programmer Sauvegarde de votre travail à faire

Sauvegarde de votre travail

Sauvegarde de votre travail à faire régulièrement

à faire régulièrement

Sauvegarde de votre travail à faire régulièrement 3 - Ajoutez une section Eléments de programmation
Sauvegarde de votre travail à faire régulièrement 3 - Ajoutez une section Eléments de programmation

3 - Ajoutez une section

Eléments de

programmation

Ladder

LD : section Rung : réseau exécuté séquentiellement

Eléments ladder supplémentaires à faire défiler avec les 2 flèches vertes

Vérification et validation de votre programme. (Passage du réseau de jaune à vert ou rouge si erreur)

Pour ajouter un contact en parallèle sur %I0.1, il faut cliquer sur et réaliser une
Pour ajouter un contact
en parallèle sur %I0.1, il
faut cliquer sur
et réaliser une liaison sur
cette entrée.
La liaison est désormais réalisée
La liaison est désormais
réalisée
Il faut simplement ajouter l’entrée %I0.2
Il faut simplement ajouter
l’entrée %I0.2

32 / 106

4 - Exemple de programme

Un programme avecTwidoSuite en Grafcet se déroule en 3 phases :

Traitement préliminaire

Traitement séquentiel

Traitement postérieur

Cliquer sur Rung pour choisir votre réseau :

- Standard : traitement ladder

- Etiq %Li : n° de label

- Etap ini : étape initiale

- Etap déb : étape normale

-

Etap post : traitement postérieur

1
1

2

%I0.1

%Q0.1

3

%I0.2

%Q0.1

%Q0.2

%I0.3

postérieur 1 2 %I0.1 %Q0.1 3 %I0.2 %Q0.1 %Q0.2 %I0.3 Etape initiale Etape normale Traitement postérieur
Etape initiale Etape normale Traitement postérieur
Etape initiale
Etape normale
Traitement postérieur
%I0.3 Etape initiale Etape normale Traitement postérieur Cliquer sur « analyser le programme » en bas

Cliquer sur « analyser le programme » en bas de l’écran, elle doit être verte, sinon contrôler le message d’avertissement

33 / 106

5 - Transfert du programme

5 - Transfert du programme Choisir mettre au point Cliquer sur le mode de connexion adapté,

Choisir mettre au point

5 - Transfert du programme Choisir mettre au point Cliquer sur le mode de connexion adapté,

Cliquer sur le mode de connexion adapté, il faut utiliser l’aide sur

« Configuration du port COM entre un PC et un API »

sur « Configuration du port COM entre un PC et un API » Cliquez sur Ok
sur « Configuration du port COM entre un PC et un API » Cliquez sur Ok

Cliquez sur Ok

du port COM entre un PC et un API » Cliquez sur Ok Choisir le transfert

Choisir le transfert PC vers automate puis Ok. Oui, écraser le programme

34 / 106

Insérer et paramétrer une communication Ethernet

Cliquer sur préférences : cette fenêtre apparaîtra

Ajouter un port

- Mettre un nom de connexion

- Indiquer le type de connexion

- Indiquer l’adresse de

l’automate (ou de la passerelle)

avec lequel vous souhaitez communiquer

de la passerelle) avec lequel vous souhaitez communiquer Mettre l’automate en « RUN » Affichage de
de la passerelle) avec lequel vous souhaitez communiquer Mettre l’automate en « RUN » Affichage de
de la passerelle) avec lequel vous souhaitez communiquer Mettre l’automate en « RUN » Affichage de

Mettre l’automate en « RUN »

vous souhaitez communiquer Mettre l’automate en « RUN » Affichage de la boîte de dialogue «
vous souhaitez communiquer Mettre l’automate en « RUN » Affichage de la boîte de dialogue «

Affichage de la boîte de dialogue « RUN STOP »

vous souhaitez communiquer Mettre l’automate en « RUN » Affichage de la boîte de dialogue «

35 / 106

6 - Table d’animation

En mode mise au point et connecté cliquez sur gérer les tables d’animation

1 - créer une nouvelle table

3 - forçages possibles 2 - écrire les adresses à visualiser
3 - forçages possibles
2 - écrire les adresses à
visualiser

7 - Table d’animation

Le simulateur permet d’exécuter et tester un programme sans automate Twido.

d’exécuter et tester un programme sans automate Twido. Après avoir cliquer sur RUN, la fenêtre de
d’exécuter et tester un programme sans automate Twido. Après avoir cliquer sur RUN, la fenêtre de

Après avoir cliquer sur RUN, la fenêtre de présentation vous autorise le forçage d’une entrée, ou double cliquer sur le module d’entrée pour les visualiser

Cliquer 1 fois sur « S » pour accéder au simulateur et 1 autre fois pour arrêter

36 / 106

Documentation technique

Instructions Grafcet

Documentation technique Instructions Grafcet 37 / 106
Documentation technique Instructions Grafcet 37 / 106

37 / 106

Logiciel E .T.S.3 PRO pour programmation KNX (konnex)

La sélection du mode de transfert

KNX (konnex) La sélection du mode de transfert Pour assurer la communication entre le bus et

Pour assurer la communication entre le bus et le pc il est nécessaire de vérifier le bon réglage des ports

pc il est nécessaire de vérifier le bon réglage des ports Vérifier le résultat en effectuant

Vérifier le résultat en effectuant un test après avoir connecté le bus et le pc par l’intermédiaire du câble USB Dans l’onglet réglages BCU mettre l’adresse 1.1.255, adresse qui ne devra pas être utilisé pour l’un des participants

I

BCU mettre l’adresse 1.1.255 , adresse qui ne devra pas être utilisé pour l’un des participants

38 / 106

L'installation des bases de données est réalisée par la fonction Importer La base de données à installer a été préalablement récupérée sur le site Internet du fabricant du produit Elle possède l'extension .vd?

La fonction Importer

permet également de récupérer un projet existant

Importer permet également de récupérer un projet existant Cette opération peut durer quelques dizaines de minutes

Cette opération peut durer quelques dizaines de minutes à plusieurs heures, pour la base complète d'un fabricant Il est possible de n'importer que les produits nécessaires, en les sélectionnant dans la liste

produits nécessaires, en les sélectionnant dans la liste Un clic-droit sur l'item Zone permet 'ajouter des
produits nécessaires, en les sélectionnant dans la liste Un clic-droit sur l'item Zone permet 'ajouter des

Un clic-droit sur l'item Zone permet 'ajouter des participants

en les sélectionnant dans la liste Un clic-droit sur l'item Zone permet 'ajouter des participants 39

39 / 106

Création d’un projet

Cliquer sur Fichier puis Nouveau projet entrer le nom du projet puis OK Ici le projet à pour numéro de zone 1 et pour numéro de ligne 1

projet à pour numéro de zone 1 et pour numéro de ligne 1 Vous pouvez modifier
projet à pour numéro de zone 1 et pour numéro de ligne 1 Vous pouvez modifier

Vous pouvez modifier les numéros de ligne et de zone

1 Vous pouvez modifier les numéros de ligne et de zone Procédez de la même façon
1 Vous pouvez modifier les numéros de ligne et de zone Procédez de la même façon

Procédez de la même façon pour modifier le numéro de ligne

40 / 106

Le fabricant et la famille peuvent être sélectionnés

Le fabricant et la famille peuvent être sélectionnés La référence ou le début de la référence

La référence ou le début de la référence

sélectionnés La référence ou le début de la référence L'adresse physique est affectée automatiquement (1.1.1

L'adresse physique est affectée automatiquement (1.1.1 à 1.1.6)

physique est affectée automatiquement (1.1.1 à 1.1.6) Il est possible d’affecter une nouvelle adresse Un

Il est possible d’affecter une nouvelle adresse Un clic-droit sur la référence à modifier puis propriété

Il est possible d’affecter une nouvelle adresse Un clic-droit sur la référence à modifier puis propriété

41 / 106

Pour le paramétrage des différents éléments : Un clic-droit sur l’élément à modifier puis éditer les paramètres

sur l’élément à modifier puis éditer les paramètres Paramétrer ainsi tous les éléments du chantier. Ici

Paramétrer ainsi tous les éléments du chantier. Ici la touche 1 à une fonction de BP

L'édition des paramètres permet de fixer les caractéristiques globales et particulières

de fixer les caractéristiques globales et particulières La fonction minuterie a été activée puis nous avons
de fixer les caractéristiques globales et particulières La fonction minuterie a été activée puis nous avons

La fonction minuterie a été activée puis nous avons paramétré la base de temps, le temps et les divers paramètres

Chaque participant ayant ses propres fonctions, il est impossible de créer des images de toutes les possibilités. La procédure d’accession aux paramètres est identique à tous les participants. IL vous incombe de vous documenter sur les caractéristiques et les possibilités de chaque participant

42 / 106

Il faut maintenant associer les différents objets et leur fonction dans des groupes. Chaque groupe est indépendant et correspond à une association. Ici la touche 1 du commutateur A(1.1.4) est lié au canal 1 de l’actionneur (1.1.5)

A(1.1.4) est lié au canal 1 de l’actionneur (1.1.5) Pour associer des participant entre eux, il

Pour associer des participant entre eux, il faut sélectionner un objet et le faire glisser de la fenêtre zone dans la fenêtre groupe

Après les paramétrages ci- dessus le fonctionnement sera le suivant

A l’appui du bouton 1 la lampe s’allumera pendant un temps de 5s et le voyant de retour du bouton s’allumera pendant le même temps

Ici encore les possibilités d’association étant infinies. Vous devrez créer un groupe par association

Il faut à présent transférer le programme et les adresses aux différents participants

Sélectionner l’onglet installation puis Télécharger

Sélectionner l’onglet installation puis Télécharger Le pc est maintenant connecté au bus avec l’adresse

Le pc est maintenant connecté au bus avec l’adresse 1.1.255

43 / 106

Cliquer sur le bouton Programmer Adresse & Application

Cliquer sur le bouton Programmer Adresse & Application Appuyer sur le poussoir de programmation du module
Cliquer sur le bouton Programmer Adresse & Application Appuyer sur le poussoir de programmation du module

Appuyer sur le poussoir de programmation du module devant porter l’adresse et le programme correspondant. Ici le logiciel procède à l’adressage du module devant avoir l’adresse 1.1.1

et le programme correspondant. Ici le logiciel procède à l’adressage du module devant avoir l’adresse 1.1.1

44 / 106

La led du module sélectionné s'allume et la programmation s'effectue

s'allume et la programmation s'effectue Lorsque le transfert du programme est terminé, procéder de

Lorsque le transfert du programme est terminé, procéder de la même façon pour chaque participant en fonction de l’adresse à transmettre. Puis effectuer la vérification du fonctionnement de l’installation Une fenêtre s’affiche rappelant l’état, le rapport et l’historique des transmissions

Cette procédure n’est à faire que lors de la 1ere programmation. Par la suite pour transférer le programme il suffira de faire Téléch programme d’application, les participants ayant déjà leur adresse

Nous avons également la possibilité de programmer les participants un par un. Pour cela dans la fenêtre de zone sélectionner le participant devant être programmé ou reprogrammé. Un clic-droit puis Télécharger. Suivez ensuite même procédure que ci-dessus.

puis Télécharger. Suivez ensuite même procédure que ci-dessus. Seul le participant sélectionné apparaît. 45 / 106

Seul le participant sélectionné apparaît.

puis Télécharger. Suivez ensuite même procédure que ci-dessus. Seul le participant sélectionné apparaît. 45 / 106

45 / 106

Configuration pour la communication TWIDO / TSX

2 3
2
3
1
1

1) Choisir dans le catalogue la base de l’automate 2) Faire glisser la référence sur la page 3) Recommencer les opérations précédentes pour toutes les options choisies (ici un ATV 71 un TWIDOPORT et une carte MODBUS)

choisies (ici un ATV 71 un TWIDOPORT et une carte MODBUS) 5) Double cliquez sur la
choisies (ici un ATV 71 un TWIDOPORT et une carte MODBUS) 5) Double cliquez sur la
choisies (ici un ATV 71 un TWIDOPORT et une carte MODBUS) 5) Double cliquez sur la
choisies (ici un ATV 71 un TWIDOPORT et une carte MODBUS) 5) Double cliquez sur la

5) Double cliquez sur la liaison pour paramétrer le port n°2

4) Double cliquez sur la liaison pour paramétrer le port n°1

46 / 106

6) Double cliquez sur le premier esclave afin de le configurer
6) Double cliquez sur le premier
esclave afin de le configurer
Double cliquez sur le premier esclave afin de le configurer 7) Double cliquez sur l’esclave suivant
Double cliquez sur le premier esclave afin de le configurer 7) Double cliquez sur l’esclave suivant

7) Double cliquez sur l’esclave suivant afin de le configurer

Double cliquez sur l’esclave suivant afin de le configurer 8) Réaliser les liaisons entre les esclaves
Double cliquez sur l’esclave suivant afin de le configurer 8) Réaliser les liaisons entre les esclaves

8) Réaliser les liaisons entre les esclaves et l’automate maître

47 / 106

9) Double cliquez sur chaque liaison afin de la paramétrer Configuration logiciel pour la communication
9) Double cliquez sur chaque liaison afin de la paramétrer Configuration logiciel pour la communication
9) Double cliquez sur chaque liaison afin de la paramétrer Configuration logiciel pour la communication

9) Double cliquez sur chaque liaison afin de la paramétrer

Configuration logiciel pour la communication TWIDO

Configuration logiciel pour la communication TWIDO 10) Choisir une instance de communication 12) Choix d’une

10)

Choisir

une

instance

de

communication
communication

12) Choix d’une instance de l’écriture de plusieurs mots. La table d’allocation pour cette table de communication commencera à l’adresse 150 et se réservera 6 plus N mots (N étant le nombre de mots que l’on souhaite écrire) Pour écrire 3 mots la table réservée sera donc de %MW150 à %MW158 soit 9 mots (6+3)

réservée sera donc de %MW150 à %MW158 soit 9 mots (6+3) 11) Choix d’une instance de

11) Choix d’une instance de lecture de plusieurs mots. La table d’allocation pour cette table de communication commencera à l’adresse 100 et se réservera 7 plus N mots (N étant le nombre de mots que l’on souhaite lire) Pour lire 4 mots la table réservée sera donc de %MW100 à %MW110 soit 11 mots (7+4)

48 / 106

Programmation de la communication TWIDO

13) Instruction de lecture pour N mots C_RDNW 0(n°d’instance) 1(lecture de 1 mots N=1) 14)
13) Instruction de lecture pour N mots
C_RDNW 0(n°d’instance) 1(lecture de 1
mots N=1)
14) Le quatrième mot de la table
d’allocation de lecture représente la
première adresse de lecture.
Ici la première adresse de lecture
est variable et sera stockée dans le
mot %MW99.
Le résultat de cette lecture sera
inscrit dans le mot %MW107
16) C_WRNW 0(n° d’instance) 2 (écriture de 2mots
N=2)
15) Le quatrième mot de la table d’allocation d’écriture
représente la première adresse à écrire.
Ici la première adresse à écrire est dans le mot %MW153.
Ici la première adresse à écrire est dans le mot %MW153. 16) La première valeur à
Ici la première adresse à écrire est dans le mot %MW153. 16) La première valeur à

16) La première valeur à écrire est située dans le mot %MW156 La deuxième valeur à écrire est située dans le mot %MW157

Index

MOTS

UTILISATION

Index

MOTS

UTILISATION

0

%MW100

 

0

%MW150

 

1

%MW101

 

1

%MW151

 

2

%MW102

 

2

%MW152

 

3

%MW103

Repère du 1 er mot à lire

3

%MW153

Repère du 1 er mot à ecrire

4

%MW104

 

4

%MW154

 

5

%MW105

 

5

%MW155

 

6

%MW106

 

6

%MW156

Valeur du 1 er mot à écrire

7

%MW107

Valeur du 1 er mot à lire

7

%MW157

Valeur du 2 eme mot à écrire

8

%MW108

Valeur du 2 eme mot à lire

     
     

N

%MW105+N

Valeur du N eme mot à écrire

N

%MW107+N

Valeur du N eme mot à lire

49 / 106

Configuration de la communication TSX sur PL7 PRO

ADR#{2.24}sys : Adresse de l’esclave en communication Modbus 2 : numéro de port de communication
ADR#{2.24}sys : Adresse de l’esclave en communication
Modbus
2 : numéro de port de communication
24 : N° de l’esclave (inférieure à 100 pour une liaison Unitelway
ADR#{2.124}sys : Adresse de l’esclave en communication
Ethernet direct (Prise RJ45 SUR l’automate
2 : numéro de port de communication
124 : N° de l’esclave ( supérieur à 100 pour une liaison Ethernet
de l’esclave ( supérieur à 100 pour une liaison Ethernet ADR#{2.124}0.0.1 : Adresse de l’esclave en
ADR#{2.124}0.0.1 : Adresse de l’esclave en communication Ethernet Par l’intermédiaire d’une passerelle «
ADR#{2.124}0.0.1 : Adresse de l’esclave en communication Ethernet Par l’intermédiaire d’une passerelle « Modbus-Ethernet »
2 : numéro de port de communication
124 : N° de l’esclave ( supérieur à 100 pour une liaison Ethernet
0 .0.1 : paramètres de communication au travers d’une passerelle
supérieur à 100 pour une liaison Ethernet 0 .0.1 : paramètres de communication au travers d’une

50 / 106

Différentes configuration matériel possibles de l’automate l’esclave

matériel possibles de l’automate l’esclave 51 / 106 Exemple de communication direct par Ethernet :
matériel possibles de l’automate l’esclave 51 / 106 Exemple de communication direct par Ethernet :

51 / 106

Exemple de communication direct par Ethernet :

L’automate possède une prise réseau intégrée au module, il n’y à pas besoin d’ajouter un module de communication supplémentaire.

Exemple de communication par l’intermédiaire d’une passerelle. L’automate ne possède pas de port de communication intégré. Il est donc nécessaire d’ajouter un module de communication, ici un Twidoport.

Modification des paramètres de communication du TSX

PREMIUM

Modification des paramètres de communication du TSX PREMIUM Modification des paramètres du système 4 52 /

Modification des paramètres du système 4

Modification des paramètres de communication du TSX PREMIUM Modification des paramètres du système 4 52 /

52 / 106

Echange mots DICTALIS

Echange mots DICTALIS 53 / 106
Echange mots DICTALIS 53 / 106

53 / 106

54 / 106
54 / 106

54 / 106

Présentation de PL7 Micro 1-Ergonomie générale du logiciel Les logiciels utilisent l'ensemble des valeurs
Présentation de PL7 Micro
1-Ergonomie générale du logiciel
Les logiciels utilisent l'ensemble des valeurs d'usages standards Windows :
souris ou clavier,
menus déroulants,
navigateurs,
palettes d'outils,
aide en ligne.
L'écran PL7présenté ci-dessous fournit un exemple des nombreux outils disponibles :
2
3
1
5
4
7
6
Ce tableau décrit les différents éléments constituant l'écran PL7 :
Repère
Elément
Fonction
1
Barre de menus
Permet l'accès à toutes les fonctions du logiciel,
2
Barre d'outils
Offre un accès rapide par la souris à toutes les fonctions de base,
3
Aide
Fournit des informations sur le logiciel,
4
Navigateur
Permet d'accéder directement aux différents éditeurs,
5
Editeurs
Permet la création, la mise au point et l'exploitation d'applications,
6
Palette d'éléments
graphiques
Permet d'accéder directement aux outils éditeurs courant,
7
Barre d'état
Présente un ensemble d'informations liées au logiciel.
55 / 106

2-La barre d'outils de PL7 La barre d'outils assure un accès rapide aux fonctions de base du logiciel, à l'aide de la souris. L'accès aux différentes fonctions est dynamique et varie suivant le contexte.

fonctions est dynamique et varie suivant le contexte. Note : toutes ces fonctions sont également disponibles
fonctions est dynamique et varie suivant le contexte. Note : toutes ces fonctions sont également disponibles

Note : toutes ces fonctions sont également disponibles par menu.

56 / 106

3-La barre d'état de PL7

 

La barre d'état située en bas de l'écran, présente un ensemble d'informations liées au fonctionnement liées au fonctionnement du logiciel.

 
liées au fonctionnement du logiciel.   Ce tableau décrit les différentes zones constituant la

Ce tableau décrit les différentes zones constituant la barre d'état:

 

Repère

Zone

 

Fonction

1

Information

 

Fournit des informations associées aux commandes de menu.

2

Mode de fonctionnement

Indique le mode de fonctionnement courant (local, connecté).

3

Etat automate

 

Indique l'état de l'automate (Run, Stop, en défaut,… ).

4

Adresse réseau

 

Fournit l'adresse réseau de l'automate.

5

Mode grafcet

 

Indique si le mode Grafcet est utilisé dans l'application.

6

Modification en cours

Indique que l'application courante est non sauvegardée ou différente de la sauvegarde.

7

Indicateur d'animation

Symbolise le mode connecté.

8

Fonctions clavier

Indique l'état des fonctions Insertion et Majuscule du clavier.

4-Le navigateur application Le navigateur application permet sous forme arborescente, le contenu d'une application PL7.

 
 
 
 
 

nom de

l'application

Note : par défaut, le navigateur application propose un déploiement partiel de son arborescence. + devant un répertoire indique un déploiement possible de celui-ci, - devant un répertoire indique un reploiement possible de celui-ci. Pour déployer ou réployer un répertoire, cliquez sur + ou - , ou utilisez les flèches gauche ou droite du clavier

 

57 / 106

5-L'édition de configuration L'éditeur de configuration de PL7 assure pour chaque application les fonctions suivantes:

la configuration matérielle, la configuration logicielle, la configuration des objets Grafcet, dans le cas de programmation en langage

Grafcet.

Grafcet, dans le cas de programmation en langage Grafcet. Comment passer d'un type de configuration à

Comment passer d'un type de configuration à l'autre

affiche la configuration matérielle

affiche la configuration matérielle

affiche la configuration logicielle

affiche la configuration logicielle

affiche la configuration des objets Grafcet

affiche la configuration des objets Grafcet

Configuration matérielle:

L'éditeur de configuration permet de manière intuitive et graphique de déclarer et configurer les différents éléments constitutifs de l'automate.(rack, alimentation, processeur, modules d'E/S).

Choix pour l'application avec ou sans Grafcet.
Choix pour l'application
avec ou sans Grafcet.

58 / 106

Configuration logicielle:

L'éditeur de configuration assure le paramétrage logiciel de l'application en renseignant: (le nombre de blocs de fonctions, le nombre de registres………).

Configuration de objets Grafcet:

L'éditeur de configuration permet de définir les objets d'étapes.

5-L'édition de programme : langage à contact (LD)

L'éditeur de langage à contact est un éditeur graphique qui permet la construction de réseaux ce contacts ( transcription de schémas à relais ).

1 2 3 5
1
2
3
5

4

Le tableau suivant présente succinctement les différentes éléments composant l'éditeur.

Repère

Elément

Fonction

1

Zone étiquette

Permet de saisir une étiquette %Li de 0 à 999 ( non obligatoire )

2

Zone commentaire

Permet de saisir un commentaire ( 222 caractères au maximum )

3

Zone test

Localise les éléments tels que contacts, blocs fonctions……………

4

Zone action

Localise les éléments tels que bobines et blocs opérations.

5

Palette d'éléments graphique

Permet d'accéder directement aux différents symboles graphiques du langage.

59 / 106

6-L'édition de programme : langage Grafcet

L'éditeur Grafcet permet de représenter graphiquement et de façon structurée le fonctionnement d'un automatisme séquentielle. Cet éditeur se compose de 8 pages de 14 lignes et 11 colonnes qui définissent ainsi des cellules pouvant accueillir chacune un élément graphique.

Il dispose de nombreux outils tels que :

une palette d'objets graphiques, un accès direct à la programmation des actions ou des réceptivités, une numérotation automatique des étapes, un affichage par page Grafcet , une saisie simplifiée des commentaires.

1 2 3 4
1
2
3
4

Le tableau suivant présente succinctement les différentes éléments composant l'éditeur.

Repère

Elément

Fonction

1

Page grafcet

Permet de réaliser le graphe

2

Ligne étapes

Permet de saisir une étape, commentaires.

3

Ligne de transitions

Permet de saisir les transitions, commentaires.

4

Palette d'éléments graphiques

Permet d'accéder aux différents symboles graphiques du langage.

60 / 106

Règles d'écriture La première ligne permet de saisir des renvois d'origine. La dernière ligne permet de saisir des renvois de destination. Les lignes paires ( de 2 à 12 ) sont des lignes d'étapes. Les lignes impaires ( de 3 à 13 ) sont des lignes de transitions Chaque étape est repérée par un numéro (0 à 127) dans un ordre quelconque. Des graphes différents peuvent être représentés sur une même page. Renvois lors d'un aiguillage et d'une fin d'aiguillage:

lors d'un aiguillage et d'une fin d'aiguillage: Pour un aiguillage, les transitions et les renvois de

Pour un aiguillage, les transitions et les renvois de destination doivent être saisies dans la même page.

Pour une fin d'aiguillage, les renvois d'origine doivent être saisis dans la même page que l'étape de destination.

Pour une fin d'aiguillage suivie d'un renvoi de destination, on doit retrouver autant de renvoi d'origine qu'il n'y a d'étapes avant la fin d'aiguillage.

Saisie des liaisons transition-étape et étape-transition

n'y a d'étapes avant la fin d'aiguillage. Saisie des liaisons transition-étape et étape-transition 61 / 106

61 / 106

7-Elaboration d'une application

Mode local : le mode local permet de créer / modifier une application sur le terminal. Cette application réside dans le répertoire de travail sur le disque dur.

Mode connecté : le mode connecté permet de modifier une application dans l'automate.

Création d'une application : la création permet de sélectionner le type d'automate le type de processeur le type de carte mémoire

Le tableau ci-dessous décrit la marche à suivre pour créer une application:

étape

action

1

Sélectionner la connection fichier nouveau

2

Sélectionner la base matérielle

3

Sélectionner le type de processeur

4

Sélectionner suivant le cas le type de carte mémoire.

Transfert programme PL7 2 sens de transfert sont possibles du terminal ( PC ) vers l'automate ( AP ), de l'automate vers le terminal.

transfert programme PC automate

étape

action

1

Sélectionner la commande AP transférer programme

2

Sélectionner le transfert PC automate puis validez par OK

transfert programme automate PC

étape

action

1

Sélectionner la commande AP transférer programme

2

Sélectionner le transfert automate PC puis validez par OK

8-Mise au point de l'application PL7

Passage en RUN -STOP -INIT

PC puis validez par OK 8-Mise au point de l'application PL7 Passage en RUN -STOP -INIT

RUN

STOP

62 / 106

ANIMER

Utilisation du logiciel PL7 micro pour TSX 37

DECLARATION DES VARIABLES D’ENTREES/SORTIES METTRE DES COMMENTAIRE D’ETAPES

Compléments de l’aide du logiciel

Le But de ce document est de vous faire découvrir des fonctions complémentaires pour programmer un grafcet notamment la déclaration des variables d’entrées/sorties

Le fait de faire cette opération vous permet de programmer vos grafcets directement avec les symboles ; les affectations se feront automatiquement. D’autres parts les symboles et les commentaires figureront sur le listing lors de l’impression .La méthode à suivre est donnée dans le chapitre 4.

1. Accès au logiciel

- mise sous tension de la machine.

- cliquer sur l’icône PL7 Micro

- à défaut cliquer successivement “ Démarrer /Programmes/(Télémécanique)/modicon/PL7 micro

2. Création d’une application Cliquer Fichier dans le menu puis Nouveau.

3. Configuration

3.1 Configuration du processeur Configuration de l’automate

Etape 4: Valider OK. Une page Navigateur Etape 2 : Laisser par défaut le Etape
Etape 4: Valider OK.
Une page Navigateur
Etape 2 : Laisser
par défaut le
Etape 3 : Ne pas oublier de cocher Oui
d
l
d'
ti

Etape 1:

Sélectionner la

référence du

63 / 106

Etape 2 : Cliquer 2 fois sur Configuration Matérielle pour Etape 3 : Cliquer 2
Etape 2 : Cliquer 2 fois sur Configuration Matérielle pour
Etape 3 :
Cliquer 2 fois
dans la zone
indiquée
(modules 1 et
Etape 1 : Cliquer
2 fois sur
Etape 4:
Sélectionner la

Remarque : Reproduire les étapes 3 et 4 pour les modules suivants si nécessaire .

3.2 Configuration de l'entrée %I1.8 de l’automate en Run/Stop

pour les modules suivants si nécessaire . 3.2 Configuration de l'entrée %I1.8 de l’automate en Run/Stop

64 / 106

3.3 Configuration de la sortie %Q2.0 de l’automate en sécurité

de la sortie %Q2.0 de l’automate en sécurité 3.4 Configuration des blocs fonctions prédéfinis FB

3.4 Configuration des blocs fonctions prédéfinis FB (temporisation) si nécessaire

On dispose de deux types de blocs temporisateurs :

FB Temporisateur % Tmi (nouvelle norme) FB Temporisateur série 7 %Ti

FB Temporisateur % Tmi (nouvelle norme) FB Temporisateur série 7 %Ti

Si vous utilisez uniquement les blocs FB Temporisateur % Tmi (nouvelle norme), aucune configuration n'est nécessaire.

Si vous voulez utiliser des blocs série 7 :

(nouvelle norme), aucune configuration n'est nécessaire. Si vous voulez utiliser des blocs série 7 : 65

65 / 106

Dans ce cas il faut les déclarer. Cliquer sur l’icône % MWi %Ti (cette fonction est possible en configuration matérielle ou en configuration logicielle ).

Choisir une à n temporisations de la série 7. Le nombre total des temporisations (TM+T) ne peut excéder 64 (ex :TM=50 ;T=14 )

Valider, quitter en cliquant X (X= fermeture de la boîte configuration). Confirmer la

reconfiguration globale

(Oui )

4. Déclaration des variables

Etape 1 : Sélectionner l’icône Navigateur Application.

1 : Sélectionner l’icône Navigateur Application . Etape 2 : Sélectionner variables Etape 3 : Sélectionner
Etape 2 : Sélectionner variables Etape 3 : Sélectionner E/S
Etape 2 : Sélectionner variables
Etape 3 : Sélectionner E/S

66 / 106

Etape 4 : Un tableau Variables apparaît et en face d’Adr choisir 1:TSX DMZ 28 DTK

Etape 5 : Entrer les affectations des entrées Exemple : %I1.0 Symbole : Sauto Commentaire
Etape 5 : Entrer les affectations des entrées
Exemple : %I1.0 Symbole : Sauto Commentaire :
Commutateur auto/man ( Auto :%I1.0 )

Etape 6 : Sur le tableau Variables en face d’Adr choisir 2: TSX DMZ 28 DTK Etape 7 : Entrer les affectations des sorties données dans le sujet page ST4 dans les colonnes Symbole et Commentaire. Exemple : %Q2.0 Symbole : KMAV Commentaire : Contacteur Avance Porte Pièce Etape 8 : Programmer le grafcet voir chapitre 5.

5. Programmation d’un grafcet

Cliquer deux fois Tâche Mast .

5.1 Chart

Sélectionner et ouvrir CHART (double clic). Bien lire la page d’information. Cliquer sur la page en cours pour passer sur la page 0 du CHART.

Commencer à implanter les éléments graphiques, par exemple cliquer F4 saisir une étape initiale et la positionner dans la page. Remarque : On positionnera les étapes de manière à laisser au minimum 2 rectangles libres à droite de l’étape, espace nécessaire pour les commentaires (voir figure ci-après). Flèche à l’angle haut gauche d’un rectangle en pointillé. Cliquer. Touche Entrée pour valider l’étape et son repère ex : 0. Cliquer F6 (transition) , la positionner .Appuyer sur le Bp souris gauche .

67 / 106

Cliquer F2 (Etape transition) , la positionner. Appuyer sur le Bp souris gauche. etc ….

Exemple d’Implantation pour les commentaires

Zone entre les étape 0 et 10 à réserver pour
Zone entre les
étape 0 et 10 à
réserver pour

Un grafcet en élaboration ou modification est tracé en rouge, validé, il est noir.

Pour écrire le contenu d’une transition, ( grafcet terminé et validé),la sélectionner, cliquer 2 fois sur le bouton gauche de la souris. Une nouvelle page apparaît ; le langage (ladder) LD par défaut est sélectionné. Le Valider OK Dessiner les différents éléments ;

Exemple :

Cliquer sur l’icône F2 pour placer un contact direct. Supprimer %, puis taper par exemple : Sauto . Touche Entrée pour valider le test du contact. Automatiquement l’affectation % I1.0 est faite. Effectuer de même pour les autres tests si nécessaire. Cliquer F9, puis positionner la flèche à l’index noir et cliquer le Bp gauche de la souris. Touche Entrée pour valider la transition .Quitter en cliquant X pour fermer la boîte Recommencer les mêmes opérations pour les autres transitions.

68 / 106

Les réceptivités dessinées sont matérialisées par un carré noir

On peut mettre des commentaires à chaque étape :

Cliquer F12, puis positionner la flèche en haut de l’angle droit de l’étape à commenter et cliquer le Bp gauche de la souris. Taper les commentaires.

Fermer la page du CHART et sélectionner POST.

5.2 Post

Valider le langage à contacts ( LD) -

Remarque : Ces informations ne sont écrites que si le graphisme est en rouge. Valider.

OK

sont écrites que si le graphisme est en rouge. Valider. OK Etape 1 : cliquer 2

Etape 1 : cliquer 2 fois à cet endroit et donner un numéro de label

Etape 2 : cliquer deux fois sur cette zone(index noir) et entrer un commentaire
Etape 2 : cliquer deux fois sur cette zone(index noir)
et entrer un commentaire

69 / 106

Ecrire toutes les équations des sorties sur votre rapport avant de programmer. Ex : %Q2.0 = %X2. Dessiner les différents éléments :

Choisir F2 pour placer un test. Taper le repère de l’étape (exemple : X2 puis la touche Entrée pour valider le test de l’étape. Cliquer F9 puis positionner la flèche à l’index noir et cliquer le bouton-poussoir gauche de la souris. Taper le repère de la sortie (exemple : Q2.0). Appuyer sur la touche Entrée pour valider le rung. Quitter en cliquant X pour fermer la boîte. Recommencer les mêmes opérations pour les autres équations. Fermer la page POST Remarque : (si nécessaire) Pour insérer un label, placer le curseur sur le Label suivant, faire Edition/insérer rung . Pour le supprimer éventuellement, placer le curseur sur le Label à supprimer, faire

Edition/Sélectionner le rung /touche SUPPR. /Confirmer Oui

6. Sauvegarder l’application

Faire fichier/enregistrer sous, donner un nom de fichier.

7. Transfert du programme dans l’automate – mise en service de l’automate

Etape 3 : Mettre en RUN Etape 2 : Connecter l’ordinateur à Etape 1 :
Etape 3 : Mettre en RUN
Etape 2 : Connecter l’ordinateur à
Etape 1 : Transférer le
programme dans l’automate

70 / 106

8. Mise au point : automate en run

Visionner les différentes parties (Prl et Chart, etc. - voir écran ci-dessous) du programme en cliquant sur une des 3 icônes. Il est possible aussi de contrôler une

une des 3 icônes . Il est possible aussi de contrôler une Résultat du zoom transition
Résultat du zoom
Résultat
du zoom

transition du grafcet en zoomant dessus.

9. Impression

Etape 3 : Sélectionner cette icône pour ouvrir la fenêtre « im rimer » Etape
Etape 3 :
Sélectionner cette
icône pour ouvrir la
fenêtre « im rimer »
Etape 1 : Cliquer 2 fois
sur le mot « Dossier »
pour ouvrir la fenêtre
Etape 2 : Cliquer 1
fois sur la branche
d ti
à

71 / 106

10. Programmation d’un bloc temporisation TIMER TM 10.1 Insertion du bloc

Etape 2 : Taper un numéro pour identifier le bloc en attente (exemple : 0)
Etape 2 : Taper un numéro pour
identifier le bloc en attente
(exemple : 0) et valider
Etape 1 : Sélectionner cette icône pour
choisir la ligne Timer TM et glisser la
flèche où est accroché le bloc
our le

10.2 Paramétrage du bloc (seulement automate en Stop) Dans la page Navigateur cliquer variables , sélectionner FB prédéfinies , cocher

Etape 1 : ouvrir le Etape 2 : Sélectionner Etape 3 : Sélectionner FB prédéfinis
Etape 1 : ouvrir le
Etape 2 : Sélectionner
Etape 3 : Sélectionner FB
prédéfinis pour ouvrir le tableau

paramètres ainsi que Ti et renseigner .Cliquer la valeur de présélection du bloc temporisateur à modifier (Préset 9999) effacer ,entrer la valeur ex :5 . Choisir la base de temps TB ex 1s.

72 / 106

Mise œuvre de l’ETZ ET XIP

DOSSIER COMMUNIQUANT

Quand le palettiseur Communique avec le TGBT

Mise œuvre de l’ETZ ET XIP

TSX ETZ 510 RUN ERR RX/TX MAC@ : 00.80.F4.01.38.2B TER RS485 10 / 100 Base
TSX ETZ 510
RUN
ERR
RX/TX
MAC@ : 00.80.F4.01.38.2B
TER
RS485
10 / 100
Base T
RS232
+
24VDC
-
PE
FactoryCast
: 00.80.F4.01.38.2B TER RS485 10 / 100 Base T RS232 + 24VDC - PE FactoryCast (Illustration

(Illustration Schneider)

73 / 106

DOCUMENTATION GENERALE

74 / 106

Présentation

TSX ETZ 510 RUN ERR RX/TX MAC@ : 00.80.F4.01.38.2B TER RS485 10 / 100 Base
TSX ETZ 510
RUN
ERR
RX/TX
MAC@ : 00.80.F4.01.38.2B
TER
RS485
10 / 100
Base T
RS232
+
24VDC
-
PE
FactoryCast
: 00.80.F4.01.38.2B TER RS485 10 / 100 Base T RS232 + 24VDC - PE FactoryCast (Illustration

(Illustration Schneider)

75 / 106

Différent modules Ethernet pour Micro

Différent modules Ethernet pour Micro ETZ 410 Coupleur Web Simple interface entre l’automate et le réseau

ETZ 410

Coupleur Web

Différent modules Ethernet pour Micro ETZ 410 Coupleur Web Simple interface entre l’automate et le réseau
Différent modules Ethernet pour Micro ETZ 410 Coupleur Web Simple interface entre l’automate et le réseau
Différent modules Ethernet pour Micro ETZ 410 Coupleur Web Simple interface entre l’automate et le réseau

Simple interface entre l’automate et le réseau

Web Simple interface entre l’automate et le réseau Cd-rom Documentatio n (Illustration Schneider) ETZ 510

Cd-rom

Documentatio

n

entre l’automate et le réseau Cd-rom Documentatio n (Illustration Schneider) ETZ 510 Serveur Web Interface entre

(Illustration Schneider)

et le réseau Cd-rom Documentatio n (Illustration Schneider) ETZ 510 Serveur Web Interface entre l’automate et

ETZ 510

Serveur Web

Interface entre l’automate et le réseau + fonction serveur Web (8 Mo embarqué)

entre l’automate et le réseau + fonction serveur Web (8 Mo embarqué) Cd-rom Documentatio n +
entre l’automate et le réseau + fonction serveur Web (8 Mo embarqué) Cd-rom Documentatio n +

Cd-rom

Documentatio

n

+

Factorycast

entre l’automate et le réseau + fonction serveur Web (8 Mo embarqué) Cd-rom Documentatio n +

76 / 106

Services de Base:

Communs ETZ 410 / ETZ 510

Plusieurs niveaux de connectivité

- Ethernet Cuivre 10/100 MHz base T

Protocoles Modbus et UniTE sur TCP / IP

- Communication inter-automates et vers superviseur

- Tous les services usuels de communication disponibles

- Accès par PL7 en local ou à distance

- Compatibilité avec le parc installé TSX Micro

Gestion de réseau (SNMP Agent)

Allocation dynamique d’adresse IP (BOOTP, DHCP)

Services WEB de Bases: Diagnostic à distance / Réglage Application

Accès Sécurisé: Plusieurs niveaux de protection par mots de passe

Serveur WEB Factorycast:

ETZ 510 seul

Serveur WEB embarqué (8 Mo mémoire) ouvert aux pages WEB et Applet Java crées par l’utilisateur

Toutes les fonctions Factorycast V2.2.1

Accessible par les navigateurs Internet standards

(Données constructeur)

77 / 106

Caractéristiques

Interface PPP

Profil TCP/IP

TCP/IP Modbus et Uni TE

Profil ETHWAY

IO scanning Global data

Client BOOTP / DHCP

Agent SNMP

Services WEB de base

Serveur WEB

Pages Utilisateur

Nb Clients WEB

de base Serveur WEB Pages Utilisateur Nb Clients WEB ETZ 510 ETZ 410 10 / 100
de base Serveur WEB Pages Utilisateur Nb Clients WEB ETZ 510 ETZ 410 10 / 100
ETZ 510 ETZ 410 10 / 100 Mbps Base T (RJ45) Half / Full duplex
ETZ 510
ETZ 410
10 / 100 Mbps Base T (RJ45)
Half / Full duplex
Liaison RS232 pour modem externe jusqu’à 56 Kbs
Protocole PPP
32 Connections simultanées
Port 502
NON
Configuration IP
OUI (et client FDR)
OUI, MIB II et MIB privée
Fonctions Schneider
Paramétrage module / Diagnostic à distance
8 Mo de mémoire
NON
Pages WEB crées par
l’utilisateur
8 Browser simultanés

78 / 106

Les Services WEB de base (ETZ 410/510)

Les Services WEB de base (ETZ 410/510) Diagnostic Système et E/S - Écrans « prêt à

Diagnostic Système et E/S

- Écrans « prêt à l’emploi »

- Visualisation des configurations automates

- Visualisation des défauts automates

- Diagnostic détaillé de chaque module

- Statistiques Ethernet

Paramétrage module

- adresses IP, XWAY

Ethernet Paramétrage module - adresses IP, XWAY Réglage Application - Écrans « prêt à l’emploi »

Réglage Application

- Écrans « prêt à l’emploi »

- Visualisation / modification des données automates (Accès en lecture seule par défaut)

- Accès en écriture protégé par mot de passe

- Accès aux données par adresse et symboles (sur ETZ 510)

- Possibilité de sauvegarder des listes de variables

(données constructeur)

79 / 106

Accès sécurité

- L’accès au module est parfaitement sécurisé aussi bien sur le profil TCP / IP que sur les profils HTTP/FTP.

1- Sur le profil TCP / IP:

Le concepteur de l’application peut filtrer les applications clientes qui seront autorisées à se connecter au module. (par écran de configuration du module:

table des connections avec contrôle d’accès).

2- À partir du serveur WEB (profil HTTP) :

L’accès aux modes diagnostic / configuration est protégé par un premier niveau de mot de passe. Accès en écriture protégé par un deuxième niveau de mot de passe. Accès en modification de la configuration module protégé par un troisième niveau de mot de passe.

3- À partir du profil FTP:

Un niveau de mot de passe supplémentaire

protège l’accès aux fichiers du

serveur à partir de l’outil ‘ Transfert ’ du configurateur Factorycast

NOTA: Il n’ y a pas d’accès au programme automate par les profils réservé à PL7 par TCP IP via le driver XIP).

(Données constructeur)

80 / 106

HTTP et FTP (accès

Architectures Ethernet TCP IP avec ETZ 410/510

Architectures Ethernet TCP IP avec ETZ 410/510 (Illustration Schneider) 81 / 106

(Illustration Schneider)

81 / 106

Architectures Ethernet

Passerelle TCP IP / UniTelway

Protocoles Modbus et UNITE sur TCP/IP

- Inter-opérabilité avec Premium

- Programmation à distance (via PL7 et Driver XIP)

Un serveur indépendant et propre à chaque automate

- Simplicité et transparence de la communication

- Configuration par page HTML (accessible par Ethernet)

- Sécurisation d’accès à tous les niveaux de l’application

(données constructeur)

tous les niveaux de l’application (données constructeur) WEB Firewall Intranet ET ET (Illustration Schneider) 82 /

WEB

Firewall Intranet ET ET
Firewall
Intranet
ET
ET

(Illustration Schneider)

82 / 106

ETZ 410 / ETZ 510 Mise en œuvre

(Illustration Schneider)

ETZ 410 / ETZ 510 Mise en œuvre (Illustration Schneider) 83 / 106
ETZ 410 / ETZ 510 Mise en œuvre (Illustration Schneider) 83 / 106

83 / 106

Principes

1 - Mise en œuvre Matérielle

- Connexion du module ETZ sur ETHERNET

- Connexion du module sur le Micro

2 - Configuration Logicielle du module

- Configuration par page HTML accessibles

- par Ethernet

(Navigateur Internet)

3 - Mise en oeuvre des fonctions de communication

- Fonction de communication point à point automate à automate

- dans l’application PL7

- Programmation à distance, Supervision à distance

- Connexion du logiciel de Programmation PL7 via Driver XIP

(données constructeur)

84 / 106

Matériel ETZ

ETZ est compatible à partir du TSX37-10 (37-10, 37-21, 37-22)

- Raccordement à l’automate (maître UTW) Par prise console

Mini DIN,

prise terminal .PC

pour

Bloc LED:

RUN ERR

Mini DIN, prise terminal .PC pour Bloc LED: RUN ERR Adresse MAC du module RJ45 pour
Mini DIN, prise terminal .PC pour Bloc LED: RUN ERR Adresse MAC du module RJ45 pour
Mini DIN, prise terminal .PC pour Bloc LED: RUN ERR Adresse MAC du module RJ45 pour
Mini DIN, prise terminal .PC pour Bloc LED: RUN ERR Adresse MAC du module RJ45 pour

Adresse MAC

du module

RJ45 pour liaison Unitelway vers Micro

RJ45 pour

connexion

SUBD 9pts

vers MODEM

vers Micro RJ45 pour connexion SUBD 9pts vers MODEM Alimentation 24 VDC (données constructeur) (Illustration
vers Micro RJ45 pour connexion SUBD 9pts vers MODEM Alimentation 24 VDC (données constructeur) (Illustration
vers Micro RJ45 pour connexion SUBD 9pts vers MODEM Alimentation 24 VDC (données constructeur) (Illustration

Alimentation 24 VDC

(données constructeur) (Illustration Schneider)

85 / 106

Diagnostic Module ETZ

- Par pages WEB

TSX RUN ERR RX/T
TSX
RUN
ERR
RX/T

- Par LED

Module ETZ - Par pages WEB TSX RUN ERR RX/T - Par LED (données constructeur) (Illustration
Module ETZ - Par pages WEB TSX RUN ERR RX/T - Par LED (données constructeur) (Illustration

(données constructeur) (Illustration Schneider)

86 / 106

Mise en œuvre matérielle ETZ

Mise en œuvre matérielle ETZ - 3- Connecter au réseau Ethernet -2- Connexion à la ¤
Mise en œuvre matérielle ETZ - 3- Connecter au réseau Ethernet -2- Connexion à la ¤

- 3- Connecter au réseau Ethernet

-2- Connexion à la ¤ ¤ prise console de l’API ¤ ¤ ¤ ¤ -1-
-2- Connexion à la
¤ ¤
prise console de l’API
¤ ¤ ¤ ¤
-1- Montage du module:
-rail DIN ou platine
- alim. 24 VDC
-1- Montage du module: -rail DIN ou platine - alim. 24 VDC Rmq : Le TSX

Rmq : Le TSX Micro reste accessible par le PC via prise console

(Illustration Schneider)

87 / 106

Configuration Logicielle ETZ

Configuration Logicielle ETZ (Illustration Schneider) 88 / 106

(Illustration Schneider)

88 / 106

- Paramétrage par écrans pré-configurés (hors PL7)

- Lancer un Navigateur Internet avec l’adresse URL de l ’ETZ accès par ETHERNET ou par liaison série RS 232 du PC

Chaque coupleur possède à sa sortie d’usine

- une adresse IP Ethernet par défaut :

85. 16 .x . Y

- déduite de son adr. MAC: 2 derniers chiffres, x et y (en hexadécimal)

- adresse IP (PPP)

par défaut :

85. 16. 0. 2

hexadécimal) - adresse IP (PPP) par défaut : 85. 16. 0. 2 Choisir dans le menu
hexadécimal) - adresse IP (PPP) par défaut : 85. 16. 0. 2 Choisir dans le menu
hexadécimal) - adresse IP (PPP) par défaut : 85. 16. 0. 2 Choisir dans le menu

Choisir dans le menu l’option souhaitée

Lors de votre Connexion, une login et un mot de passe vous seront demandés Login : USER Mot de passe : USER (données constructeur)

89 / 106

une login et un mot de passe vous seront demandés Login : USER Mot de passe

Configuration Logicielle ETZ

Configuration Logicielle ETZ Configuration adresse IP et autorisation des connexions Modificatio n mot de passe ’
Configuration adresse IP et autorisation des connexions
Configuration adresse IP et
autorisation des connexions
Modificatio n mot de passe ’ Configuratio n
Modificatio
n
mot de
passe
Configuratio
n
Configuration agent SNMP
Configuration
agent SNMP
Configuration DHCP / BOOTP
Configuration
DHCP / BOOTP
Reboot après configuration
Reboot après
configuration

(données constructeur)

90 / 106

Ecran « Configuration Unitelway »

Paramétrage pour être compatible avec la configuration de l’automate

(données constructeur)

Adresse d’accès réseau, utilisée en mode Client pour accéder aux équipements connectés sur réseau TCP/IP.
Adresse d’accès réseau,
utilisée en mode Client
pour accéder aux
équipements connectés sur
réseau TCP/IP.
le
le
Adresse réservée au mode Serveur Est égale à l’Adresse
Adresse
réservée au
mode Serveur
Est égale à
l’Adresse

91 / 106

Ecran « Configuration IP »

Adresse IP configurée ou attribuée automatiquement Par un serveur BootP/DHCP
Adresse IP configurée ou attribuée
automatiquement
Par un serveur
BootP/DHCP
Nombre de connexions maxi ouvertes simultanément Contrôle d ’Accès (filtrage) des équip. Clients distants
Nombre de connexions maxi
ouvertes simultanément
Contrôle d ’Accès
(filtrage) des équip.
Clients distants
Adr XWAY: 0 à 63 pour UNITE 100 à 163 pour équip. Modbus
Adr XWAY:
0 à 63 pour UNITE
100 à 163 pour équip. Modbus
Config. IP du module
Config. IP
du module
Autorisation d’accès par Clients Choix du protocole Modbus ou Uni-TE par connexion
Autorisation
d’accès par
Clients
Choix du protocole
Modbus ou Uni-TE
par connexion
Adresse XWAY du module Connexion via Ethernet ou Modem
Adresse XWAY
du module
Connexion via
Ethernet ou Modem
Compatibilité 802.3 ou Ethernet V2
Compatibilité
802.3
ou Ethernet V2
via Ethernet ou Modem Compatibilité 802.3 ou Ethernet V2 Configuration Locale du module en tant que
Configuration Locale du module en tant que serveur
Configuration Locale du module
en tant que serveur
V2 Configuration Locale du module en tant que serveur Table des équipements distants (Automates ou PC)
Table des équipements distants (Automates ou PC) avec lesquels on veut ouvrir des connexions
Table des équipements distants (Automates ou PC)
avec lesquels on veut ouvrir des connexions

92 / 106

Adressage IP - Rappels

Adresse IP

Chaque coupleur possède une adresse IP par interface

- Une adresse IP pour l’interface Ethernet

- Une adresse IP pour l’interface liaison série modem, utilisée par le protocole PPP.

Subnetwork mask (Masque de sous réseaux)

Un masque de sous-réseau, codé sur 32-bits, permet d’identifier dans une

adresse réseau de classe A, B ou C, la partie adresse réseau, de la partie adresse station.

- Les bits du masque sont :

- à 1, si les bits correspondants de l'adresse IP sont à interpréter comme partie de l'adresse réseau.

- à zéro pour l'identification de la station.

Gateway address (Adresse du routeur IP)

La passerelle (Gateway) permet de router un message vers une machine qui n'est pas sur le même réseau courant.

(données constructeur)

93 / 106

Adressage IP / XWAY - Principes

(données constructeur)

IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56

(données constructeur) IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP UNITE WAY 0.0.6 ETZ Adresses définies

TCP/IP

constructeur) IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP UNITE WAY 0.0.6 ETZ Adresses définies dans
UNITE WAY 0.0.6
UNITE WAY 0.0.6
IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP UNITE WAY 0.0.6 ETZ Adresses définies dans la
ETZ
ETZ

Adresses définies dans la carte ETZ via les pages Web

94 / 106

ETZ 410 / ETZ 510 Fonctions de Communication

ETZ 410 / ETZ 510 Fonctions de Communication (Illustration Schneider) 95 / 106

(Illustration Schneider)

95 / 106

APPLICATION AU PALETTISEUR

96 / 106

STRUCTURE DE L’ADRESSAGE

STRUCTURE DE L’ADRESSAGE IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP 0.0.X UNITE WAY : 0.0.6

IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56

TCP/IP

DE L’ADRESSAGE IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP 0.0.X UNITE WAY : 0.0.6 ETZ
0.0.X
0.0.X
IP : 10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP 0.0.X UNITE WAY : 0.0.6 ETZ IP :

UNITE WAY : 0.0.6

10.176.160.105 ADR XWAY : 2.56 TCP/IP 0.0.X UNITE WAY : 0.0.6 ETZ IP : 10.176.160.206 ADR

ETZ

IP : 10.176.160.206 ADR XWAY : 1.2

Palettiseur

97 / 106

Configuration carte ETZ

Configuration carte ETZ 98 / 106
Configuration carte ETZ 98 / 106

98 / 106

IP Configuration

La page suivante s’affiche :

IP Configuration La page suivante s’affiche : Paramétrer l’adresse XWay de la carte Paramétrer les autorisations
IP Configuration La page suivante s’affiche : Paramétrer l’adresse XWay de la carte Paramétrer les autorisations
IP Configuration La page suivante s’affiche : Paramétrer l’adresse XWay de la carte Paramétrer les autorisations

Paramétrer l’adresse XWay de la carte

Paramétrer les autorisations de communication avec les autres u

c rtes

c

autorisations de communication avec les autres u c rtes c Paramètre de la barrière : Xway

Paramètre de la barrière :

Xway Address : 2.56

IP Address : 10.176.160.105

avec les autres u c rtes c Paramètre de la barrière : Xway Address : 2.56

99 / 106

Paramétrage de Unitel way:

Paramétrage de Unitel way: 100 / 106

100 / 106

driver XIP

driver XIP 101 / 106

101 / 106

Installation et configuration du driver XIP

Installation et configuration du driver XIP Lancer le PL7 pro Menu / AP / Définir l’adresse

Lancer le PL7 pro

Menu / AP / Définir l’adresse de l’automate

le PL7 pro Menu / AP / Définir l’adresse de l’automate Option Installer / mettre à

Option

pro Menu / AP / Définir l’adresse de l’automate Option Installer / mettre à jour Configuration

Installer / mettre à jour

de l’automate Option Installer / mettre à jour Configuration des drivers Indiquer le chemin du driver

Configuration des drivers

Option Installer / mettre à jour Configuration des drivers Indiquer le chemin du driver (aller dans
Option Installer / mettre à jour Configuration des drivers Indiquer le chemin du driver (aller dans

Indiquer le chemin du driver (aller dans le repertoire XIP\disk1)

102 / 106

Adresse de l’automate Adresse IP de la carte ETZ relié à l’automate Adresse de la
Adresse de l’automate Adresse IP de la carte ETZ relié à l’automate
Adresse de
l’automate
Adresse IP de la carte ETZ
relié à l’automate

Adresse de la station de programmation (lié au driver)

Remarque

Les paramètres de configuration ont été définis lors de la fi

ti

d

Nom de la station

103 / 106

Choisissez la connexion réseau valide avec l’adesse IP définit dans les Démarrer la connexion Test

Choisissez la connexion réseau valide avec l’adesse IP définit dans les

Démarrer la connexion
Démarrer la connexion
avec l’adesse IP définit dans les Démarrer la connexion Test de la connexion 104 / 106
avec l’adesse IP définit dans les Démarrer la connexion Test de la connexion 104 / 106

Test de la connexion

104 / 106

Le voyant passe au vert et le driver s’active dans la barre de tâche

Il faut patienter quelques secondes pour La connexion XIP est activée Dans le PL7, on

Il faut patienter quelques secondes pour

La connexion XIP est activée

quelques secondes pour La connexion XIP est activée Dans le PL7, on doit définir quel est
quelques secondes pour La connexion XIP est activée Dans le PL7, on doit définir quel est

Dans le PL7, on doit définir quel est le protocole de communication que l’on choisit

Soit Unitel Way

Soit XIP

XIP
XIP
que l’on choisit Soit Unitel Way Soit XIP XIP Transfert Choix de du protocole Adresse de
que l’on choisit Soit Unitel Way Soit XIP XIP Transfert Choix de du protocole Adresse de
que l’on choisit Soit Unitel Way Soit XIP XIP Transfert Choix de du protocole Adresse de
que l’on choisit Soit Unitel Way Soit XIP XIP Transfert Choix de du protocole Adresse de
que l’on choisit Soit Unitel Way Soit XIP XIP Transfert Choix de du protocole Adresse de

Transfert

Choix de du protocole

Adresse de la carte ETZ défini lors de la configuration

105 / 106

Information fournie par le driver XIP dans la barre de tâche

Dans la barre de tache / Driver XIP

dans la barre de tâche Dans la barre de tache / Driver XIP Nom du PC
dans la barre de tâche Dans la barre de tache / Driver XIP Nom du PC
dans la barre de tâche Dans la barre de tache / Driver XIP Nom du PC
dans la barre de tâche Dans la barre de tache / Driver XIP Nom du PC
dans la barre de tâche Dans la barre de tache / Driver XIP Nom du PC

Nom du PC

Adresse du PC

Nombre de driver

Nombre de connexion définis dans le protocole TCP/IP

Nombre de connexion établis dans le protocole TCP/IP

TCP/IP Nombre de connexion établis dans le protocole TCP/IP Adresse locale Unitel Way Nombre de connexion
TCP/IP Nombre de connexion établis dans le protocole TCP/IP Adresse locale Unitel Way Nombre de connexion
TCP/IP Nombre de connexion établis dans le protocole TCP/IP Adresse locale Unitel Way Nombre de connexion
TCP/IP Nombre de connexion établis dans le protocole TCP/IP Adresse locale Unitel Way Nombre de connexion

Adresse locale Unitel Way

Nombre de connexion définis dans le protocole Unitel Way

Nombre de connexion établis dans le protocole Unitel way

106 / 106