Vous êtes sur la page 1sur 98

Formations qualifiantes

Le calendrier détachable ci-contre vous permet de retrouver

cata Lo g u e
L’année en un coup d’œil
directement le stage de professionnalisation de votre choix Cours du soir
en fonction des périodes de l’année qui vous intéressent.
Stages de perfectionnement
Vous retrouverez les offres de formation 2009-2010 de l’emi
classées dans l’ordre des rubriques du catalogue : concevoir,
Formations sur mesure
écrire, éditer et pratiquer. Parcours personnalisés

À partir de ce calendrier, vous pouvez également imaginer


des parcours sur mesure en suivant plusieurs stages d’affilée.
Voici quelques exemples de « parcours fléchés » conçus pour
approfondir une thématique.

Les outils du journalisme Web Les outils de création du Web Bienvenue à l’emi,
(13 jours) (16 jours)
• Ecrire pour le Web (3 jours) • Les règles de la maquette Web coopérative de
• Créer et animer son blog (3 jours) formation.
(2 jours) • Concevoir graphiquement un site Nos parcours qualifiants,
• Prendre, monter et éditer du son web et son protocole (3 jours) nos cours du soir, nos stages de
pour le Web (3 jours) • S’initier au logiciel DreamWeaver perfectionnement, nos formations
niveau I (5 jours) sur mesure permettent à nos
• Réaliser de la vidéo pour le Web
• S’initier au logiciel Flash niveau I stagiaires d’acquérir un nouveau
(5 jours)
(5 jours) métier ou de se perfectionner.
Parmi les nouveautés 2010 :
Le journalisme 2.0 (5 jours) la montée en puissance de la
• Mettre en place une veille Les principes du marketing
filière vidéo et de nombreux
collaborative avec les technologies Web (6 jours) modules consacrés à la pratique
2.0 (2 jours) • Assurer la notoriété d’un site web du journalisme numérique
• Journaliste et animateur de (2 jours) et aux outils du Web.
conversation (2 jours) • Fidéliser les visiteurs d’un site
• Twitter pour les journalistes web (2 jours)
(1 jour) • Intégrer les réseaux sociaux dans
sa stratégie marketing (2 jours)
Le journalisme vidéo pour le
Web (18 jours) Internet pour l’édition
• Réaliser de la vidéo pour le Web (7 jours)
(5 jours) • Culture Web : usages et pratiques
• L’interview vidéo (3 jours) (1 jour)
• Comment gérer l’intégration de • Concevoir un livre numérique
vidéos à son site (5 jours) (2 jours)
Ours de ce catalogue • S’initier au logiciel Final Cut Pro • Promouvoir un livre en ligne
ou Premiere Pro (5 jours) (2 jours)
Directeur de la publication : François Longérinas • Mieux archiver ses données sur le
Coordinateur et rédacteur en chef : Jean Stern Web (2 jours)
Éditrice-rédactrice : Sophie Lemoine
Directeur artistique : Jean-François Treillou
Maquettiste : Sophie Fourré 7, rue des Petites-Écuries, 75010 Paris
Photographe : Lorenzo Virgili Tél. : 01 53 24 68 68
Correctrice : Juliette Einhorn Fax : 01 53 24 68 88
Contact : emi@emi-cfd.com
Imprimé en France sur papier recyclé par PLG Impression
ScoP Sa
© emi - août 2009 www.emi-cfd.com

p.I-X couv.indd 1 4/08/09 16:03:15


p.I-X couv.indd 2
module.

Nous consulter :
cfd@emi-cfd.com.
perfectionnement.

contenus des cours.

ne sont pas réunies.


ainsi que les tarifs et
maîtrise d’un métier.

conditions tarifaires

conditions générales

une session à une date


dans le cadre d’un plan

financement public, des

L’emi se réserve le droit


L’emi se réserve le droit
le conseil régional d’Île-
l’objet d’un marché avec

charge entièrement leur

d’annuler ou de reporter
de formation, d’un congé

conditions spéciales sont

de modifier les conditions


formation. Des facilités de
de-France ou de tout autre

générales de ce catalogue,
personnes qui prennent en
Le tarif salarié s’applique à

Pour les formations faisant

proposées. Nous consulter.

ultérieure, sans frais, si les


est strictement réservé aux
CIF CDI ou CDD ou d’un DIF.
toute inscription bénéficiant

individuel de formation, d’un

déroulement de la formation
ou d’un organisme collecteur,

conditions nécessaires au bon


d’un financement d’entreprise

paiement leur sont proposées.


Le tarif financement individuel

Vidéo

Editeur
Photo
bimédia
bimédia

Stage de
Édition
Journaliste

multimédia
multimédia
multimédia
pédagogique

Responsable
Parcours

graphisme

Stages de
Multimédia

Stage d’édition
Éditoriaux

qualifiants
Journalisme

Photojournaliste
sur mesure

vidéo multimédia

journalisme vidéo
Stage de rédaction
éditorial de site Web

Secrétaire d’édition-

Stage d’iconographie
François Longérinas,

Graphiste plurimédia
Jean Stern, directeur
La form’action

Journaliste rédacteur
Mode d’emploi

Secrétaire de rédaction

43
42
41
40
36
32
28
Éditeur d’images bimédia 24
22
18
14
12
président-directeur général 7
6
4

professionnalisation
Web TV
catalogue, mode d’emploi

Écrire
en ligne
en ligne
bimédia

numérique
et l’enrichir
et pratiques
concevoir

d’un site Web


d’un site Web
d’un site Web
Stages de

Écrire et traiter
sociaux dans sa

Créer et animer
Piloter un projet

Refondre un site

son organisation

un projet éditorial
Concevoir un livre
Vendre de l’espace

Concevoir et piloter
Culture Web design

Promouvoir un livre
stratégie marketing
Assurer la notoriété
outils de conception

Intégrer les réseaux


Concevoir, réaliser et

Fidéliser les visiteurs


de votre choix. Vous retrouverez l’intégralité de l’offre de formation de l’emi classée dans

Organiser une équipe

un réseau social pour


– Usages et pratiques
Culture Web – Usages

L’animation marketing
Organiser et assurer la
Des pastilles de couleur vous permettront d’identifier la filière à laquelle est attaché chaque

Positionner et lancer une


Web design : méthodes et
Chacune des filières de l’emi vous propose une offre complète de formation, de l’initiation à la

Le sommaire général ci-contre vous permet de retrouver directement la formation ou le stage

perfectionnement
l’ordre suivant : les formations qualifiantes, les cours du soir, les cycles d’août et les stages de

Rédiger et animer son blog 57


l’information pour le Web 56
55
55
55
54
54
53
53
53
53
52
diffuser une newsletter 52
51
site Web et son protocole 51
50
50
50
d’information pour le Web 49
rédaction d’un site Web 48
45
Correction et réécriture 44

Concevoir graphiquement un

www.emi-cfd.com ™ 01 53 24 68 68 Le calendrier 2010 de toutes nos formations courtes


septembre 09
octobre 09
novembre 09
décembre 09
janvier 10
février 10
mars 10
avril 10
mai 10
juin 10
juillet 10
août 10
septembre 10
octobre 10
novembre 10
décembre 10

Organiser et assurer la rédaction d’un site Web 2, 9, 16 11, 18, 25 30 sept.,


et 23 et 1er avril 7, 14
et 21 oct.
Piloter un projet d’information Web 5 et 6 8 et 9 14 et 15
Culture Web : usages et pratiques 8 14 8 9
Culture Web design : usages et pratiques 3 5 17
Refondre un site et l’enrichir 3 au 5
Concevoir graphiquement 8 au 10 6 au 8
un site Web et son protocole
Organiser une équipe bimédia 1er et 2 15 22 25
Concevoir, réaliser et diffuser une newsletter 9 et 10 15 et 16 8 et 9
Positionner et lancer une Web TV 21 au 25 16 au 20 8 au 12 22 au 26
Vendre de l’espace en ligne 15 et 16 8 17 13 10
Assurer la notoriété d’un site Web 18 et 19 12 et 13 7 et 8
Fidéliser les visiteurs d’un site Web 17 et 18 1er 28 10
L’animation marketing d’un site Web 10 et 11 25 et 26 18 et 19
Intégrer les réseaux sociaux 9 et 10 24 31 12
dans sa stratégie marketing
Créer et animer un réseau social 18 et 19 28 et 29 11 et 12
pour son organisation
Concevoir un livre numérique 12 et 13 28 et 29 30 juin 2 et 3
/1er juillet
Concevoir et piloter un projet éditorial 26 au 29 4, 11, 18 7, 14, 21
et 25 et 28
Promouvoir un livre en ligne 4 et 5 10 et 11 9 et 10
Écrire et traiter l’information pour le Web 12 au 16 7 au 11 18 au 20 15 au 17 12 au 14 21 au 23 26 au 28 11 au 13 6 au 8
Rédiger et animer son blog 8 et 9 11 et 12 11 et 12 15 et 16 29 et 30
Méthodologie de veille sur Internet 20 au 22 28 au 30 16 au 18 27 au 29
Mettre en place une veille collaborative 25 et 26 24 et 25 7 et 8
avec les technologies 2.0
Twitter pour les journalistes 29 4 29 30
Le journaliste et animateur de conversation 21 et 22 28 22 23 22
Concevoir (A) et réaliser (B) un récit multimédia 2 au 4 21 au 23 4/5 janv. (A) 7/8 juin (A)+ 29/30 nov.
+ 6/8 janv 9/11 juin (B) (A) + 1er/3
(B) déc. (B)
Prendre, monter et éditer du son pour le Web 12 au 14 7 au 9 21 et 22 1er au 2 28 et 29 5 et 6
Les fondamentaux de la réalisation vidéo pour le Web 7 au 11 26 au 30 11 au 15 22 au 26 3 au 7 28 juin 20 au 24 15 au 19
/02 juil.
Les techniques de l’interview vidéo 19 au 21 12 et 13 15 et 16 29 et 30
Comment concevoir un diaporama 27 et 28 24 et 25 18 et 19
Concevoir et piloter un projet de court métrage 7 au 11 1er au 5 27 sept.
photographique pour le Web au 1er oct.
Savoir mener une interview 30 nov 25 et 26 20 et 21
/1er déc..
Écrire pour être lu Niveau I 5 au 9 30 nov. 11 au 15 8 au 12 17 au 21 5 au 9 4 au 8 29 nov.
/4 déc /3 déc.
Écrire pour être lu Niveau 2 14 au 17 22 au 25 19 au 22 13 au 16
Apprendre à écrire court et dense 25 au 27 31 mai 2 au 4
au 2 juin
Comment renouveler ses angles 22 9 28
Les techniques de l’écriture magazine 9 au 11 2 au 4 6 au 8
Les bases de la stylistique 22 et 23 5 et 6 28 et 29 29 et 30 27 et 28
Savoir réaliser une photo de presse 7 au 9 5 au 7 11 au 13 21 au 23 20 au 22
Savoir réaliser un portrait en photo 14 et 15 6 et 7 11 et 12
Photographier 2 au 4 1er au 3 2 au 4
pour la communication d’entreprise
L’édition et le secrétariat de rédaction pour le Web 21 au 25 23 au 27 1er au 3 25 au 27 28 au 30 8 au 10
Titrer pour être mieux référencé 23 et 24 25 et 26 13 18 15 12
Les bases du secrétariat de rédaction 7 au 11 16 au 20 4 au 8 19 au 23 7 au 11 20 au 24 22 au 26
L’édition et le secrétariat de rédaction en magazine 30 sept. 29 au 31 18 au 20
/2 oct
Améliorer sa titraille 25 et 26 6 et 7 19 et 20 13 et 14 13 et 14
Créer une infographie simple pour le Web 14 et 15 13 et 14
Les méthodes de correction 26 au 30 18 au 22 29 mars 28 juin 13 au 17
/2 avril /2 juillet
Objectif zéro faute 2 au 4 10 au 12 14 au 16 8 au 10
Les principes de la réécriture 12 et 13 18 et 19 12 et 13 15 et 16
Les règles de la maquette Web 21 au 23 18 au 20 25 au 27
Les règles de la maquette papier 2 au 6 22 au 24 1er au 3
Les bases de la typo print et Web 12 et 13 11 et 12 4 et 5
Les techniques de l’iconographie 23 au 25 16 au 18 15 au 17 14 au 16 20 au 22
Comment réaliser son book en ligne 1er et 2 23 et 24 16 et 17
Mieux utiliser la lumière en photo 22 et 23 6 et 7
Les clés du CE (compte d’exploitation) 4 17 22

Les cessions de droits éditoriaux 18 et 19 2 et 3


Les marchés du livre à l’étranger 19 25 26
S’initier au logiciel DreamWeaver Niveau I 30 nov. 4 au 8 8 au 12 31 mai 5 au 9 22 au 26
/4 déc. /4 juin
Maîtriser le logiciel DreamWeaver Niveau II 21 au 24 15 au 18 6 au 9
S’initier au logiciel Flash Niveau I 16 au 20 1er au 5 7 au 11 15 au 19
Maîtriser le logiciel Flash Niveau II 14 au 17 6 au 9 13 au 16
S’initier à Photoshop pour le Web 9 au 11 17 au 19 2 au 4 1er au 3
Mieux archiver ses données sur le Web 3 et 4 18 et 19
Comment gérer l’intégration de vidéos de son site 29 mars 7 au 13 22 au 26
/02 avr.
S’initier au logiciel Photoshop Niveau I 14 au 18 26 au 30 25 au 29 26 au 30 13 au 17 25 au 29
Maîtriser le logiciel Photoshop Niveau II 14 au 17 25 au 28 6 au 9
Photoshop pour illustrateurs 7 au 9 20 au 22 7 au 9
S’initier au logiciel InDesign Niveau I 30 nov./4 8 au 12 12 au 16 14 au 18 19 au 23 11 au 15
déc.
Maîtriser le logiciel InDesign Niveau II 28 sept. 7 au 10 15 au 18 21 au 24 18 au 21
/1er oct.
S’initier au logiciel XPress Niveau I 5 au 9 15 au 19 28 juin/2 juil. 4 au 8
Maîtriser le logiciel XPress Niveau II 12 au 15 22 au 25 11 au 14
Mieux maîtriser l’usage de ProLexis 10 et 11 20 et 21 9 et 10
La gestion des modifications sur Acrobat Pro 29 2 22
S’initier au logiciel Illustrator 19 au 23 15 au 19 18 au 22
S’initier au logiciel Premiere Pro 17 au 21 26 au 30 29 nov.
au 3 déc.
S’initier au logiciel After Effects 2 au 6 8 au 12 25 au 29
S’initier au logiciel Final Cut Pro 14 au 18 7 au 11 1er au 5 19 au 23 6 au 10 13 au 17
After Effects pour les graphistes 22 au 25 27 au 30
Photoshop pour les photographes 18 au 20 17 au 19 15 au 17
er
Lightroom (la chambre noire numérique) 14 au 16 1 au 3 13 au 15
La gestion d’une photothèque 25 au 27 8 au 10 22 au 24
(Expression Media et Fotostation)
Construire un thésaurus 19 et 20 2 et 3
Gérer son fonds d’images 15 au 19 15 au 19
S’initier au logiciel Aperture 26 au 28 29 au 31 8 au 10
Gérer des fichiers RAW 17 et 18 14 et 15 2 et 3
Gérer des images numériques 21 au 23 25 au 27 8 au 10
Le droit à l’image et les droits de l’image 3 et 4 20 et 21 25 et 26
Vendre ses photos en ligne 28 et 29 5 et 6 6 et 7 18 et 19
L’anglais pour les éditeurs 3 et 4 20 et 21
4/08/09 16:03:16
Méthodologie de veille L’édition et le SR Maîtriser le logiciel
sur Internet 58 en magazine 68 InDesign (niveau II) 79
Mettre en place une veille Comment améliorer S’initier au logiciel
collaborative avec sa titraille 69 XPress (niveau I) 80
les technologies 2.0 58 Créer une infographie Maîtriser le logiciel
Twitter pour simple pour le Web 69 XPress (niveau II) 80
les journalistes 59 Les méthodes Mieux maîtriser l’usage
Le journaliste et animateur de correction 70 de ProLexis 81
de conversation 59 Objectif zéro faute 70 La gestion des modifications
Concevoir (A) et réaliser (B) Les principes sur Acrobat Pro 81
un récit multimédia 60 de la réécriture 70 S’initier au logiciel
Prendre, monter et éditer Les règles Illustrator 81
du son pour le Web 60 de la maquette Web 71 S’initier au logiciel
Les fondamentaux Les règles Premiere Pro 82
de la réalisation vidéo de la maquette papier 71 S’initier au logiciel
pour le Web 61 Les bases de la typographie After Effects 82
Les techniques print et Web 71 S’initier au logiciel
de l’interview vidéo 61 Les techniques Final Cut Pro 83
Comment concevoir un de l’iconographie 72 After Effects pour
diaporama 62 Comment réaliser les graphistes 83
Concevoir et piloter un son book en ligne 72 Photoshop pour
projet de court métrage Mieux utiliser la lumière les photographes 84
photographique en photo 72 Lightroom (la chambre
pour le Web 62 Les clés du compte noire numérique) 84
Savoir mener d’exploitation pour La gestion d’une photothèque
une interview 62 une structure éditoriale 73 (Expression Media
Écrire pour être lu Les cessions de droits et Fotostation) 84
(niveau I) 63 éditoriaux 73 Construire un thésaurus 85
Écrire pour être lu Les marchés du livre Gérer son fonds d’images 85
(niveau II) 63 à l’étranger 73 S’initier au logiciel
Apprendre à écrire Aperture 86
court et dense 63 Gérer des fichiers RAW 86
Pratiquer
Comment renouveler Gérer des images
S’initier au logiciel
ses angles 64 numériques 86
DreamWeaver (niveau I) 74
Les techniques Le droit à l’image et les
Maîtriser le logiciel
de l’écriture magazine 64 droits de l’image 87
DreamWeaver (niveau II) 75
Les bases Vendre ses photos
S’initier au logiciel
de la stylistique 64 en ligne 87
Flash (niveau I) 76
Savoir réaliser une photo L’anglais pour
Maîtriser le logiciel
de presse 65 les éditeurs 87
Flash (niveau II) 76
Savoir réaliser un portrait
S’initier à Photoshop
en photo 65
pour le Web 76 Les cours du soir 88
Comment photographier
Mieux archiver ses
pour la communication Les cycles d’août 90
données sur le Web 77
d’entreprise 65
Comment gérer l’intégration
vidéo de son site 77 Formation
S’initier au logiciel à la correction
Éditer Photoshop (niveau I) 78
L’édition et le SR Maîtriser le logiciel
à distance 91
pour le multimédia 66 Photoshop (niveau II) 78
Titrer pour être Photoshop pour Notre équipe 92
mieux référencé 67 illustrateurs 78
Les bases du secrétariat S’initier au logiciel Bulletin d’inscription 95
de rédaction 68 InDesign (niveau I) 79 Calendrier détachable

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68

1-96 assemblage interieur PLG.indd 1 4/08/09 16:01:11


mode d’e
Construire un projet professionnel, découvrir et apprendre un métier,
élargir ses compétences multimédias : chacune des filières de l’emi
propose une offre complète de formation, de l’initiation à la maîtrise
d’un métier. Pour mieux les découvrir, suivez le guide !

LES PARCOURS QUALIFIANTS LES STAgES dE LES STAgES dE


PROFESSIONNALISATION PERFECTIONNEmENT
Pour devenir journaliste, pho- COURTS
tographe, vidéaste, secrétaire D’une durée de 120 heu-
de rédaction, responsable de res, soit quatre semaines, à Nos métiers, leurs techni-
site Web, graphiste, éditeur, 310 heures, ces stages sont ques, leurs pratiques, les
nos parcours qualifiants destinés aux professionnels outils évoluent sans cesse.
permettent d’acquérir les désirant approfondir leurs Nous vous proposons plus
compétences et la pratique compétences, notamment d’une centaine de stages
de nos métiers de l’informa- autour du multimédia. Pour professionnels de courte
tion. D’une durée de qua- les rédacteurs, les secrétai- durée – dont de nombreu-
tre à neuf mois, ces stages res de rédaction, les icono- ses nouveautés pour 2009 –,
intensifs ont pour objectif de graphes et les graphistes, axés sur la compréhension et
professionnaliser vos projets. ces formations permettent l’usage des nouveaux médias
Les formations de secrétaire de mieux appréhender les numériques. Classés en qua-
de rédaction et de graphiste techniques spécifiques du tre sous-rubriques, « Conce-
sont d’ailleurs diplôman- Web. Une autre formation est voir », « Écrire » « Éditer » et
tes, celles de journaliste, de consacrée au journalisme enfin pratiquer les « Outils »,
photographe et d’éditeur le vidéo, tandis que la forma- ces stages permettent à la
seront prochainement. tion « Correction » permet fois de se mettre à niveau et
d’acquérir des méthodes de d’élargir ses compétences.
Lire pages 8 à 37
relecture et de réécriture, sur Lire pages 46 à 84
le papier comme sur le Web.
Lire pages 38 à 45

1-96 assemblage interieur PLG.indd 2 4/08/09 16:01:11


’emploi
LES COURS dU SOIR NOUVEAU : LA FORm’ACTION
LA FORmATION à dISTANCE ET LE SUR mESURE
Pour vous initier à un métier
ou développer une nouvelle Pour la première fois en 2010, Chaque entreprise a son his-
compétence, l’emi a mis en l’emi lance une formation à toire, son organisation, ses
place des cycles de cours du distance, afin d’acquérir des pratiques. Avec ce concept,
soir afin que chacun puisse méthodes de relecture et de l’emi propose des formations
bénéficier d’un accès à la correction de textes écrits en sur mesure adaptées à votre
professionnalisation. Consa- vue de publication sur sup- rythme, à suivre à l’école ou
crés notamment aux techni- port papier ou électronique. sur site. Les équipes trouvent
ques de base du journalisme, Cette formation alternera des une réponse personnalisée à
à la correction et à la stylis- cours théoriques et de nom- leurs besoins d’accompagne-
tique, ces cycles permettent breux exercices pratiques. ment et de suivi. Cette année,
de se doter de solides bases, Lire page 91 plusieurs dizaines d’entreprises
car ils comprennent de nom- de presse et de communication
breux exercices pratiques. – dont Le Monde, Le Figaro,
Lire page 88 L’Équipe, L’Humanité, Le Cour-
rier picard, les groupes Lagar-
LES CyCLES d’AOûT dère, Bayard, Mondadori et
Prisma, les magazines Télé-
Étoffer ses compétences ou rama, Le Film français, Moto
découvrir un métier : telle Mag, mais aussi l’Onisep,
est la vocation de nos ateliers Météo France, Paris Musées
d’août, conçus pour entrer – ont construit avec nous des
dans un processus de profes- programmes de formations
sionnalisation rapide et effi- spécifiques, concernant pour
cace. Initiation à la rédaction, certains plusieurs centaines
au secrétariat de rédaction, à de salariés, et pour d’autres…
la photo de presse, aux outils un seul !
de la PAO et du Web et à l’écri- Lire pages 4 et 5
ture vidéo.
Lire page 90

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 3

1-96 assemblage interieur PLG.indd 3 4/08/09 16:01:11


Professionnalisation, perfectionnement, initiation : la réussite de votre projet
passe par une réponse personnalisée. Avec la « form’action », l’emi élabore
avec vous des contenus sur mesure.

La «form’action »
L’organisation des rédac-
tions et des entreprises de
communication nécessite
souvent des formations
Ils nous ont fait confiance en
spécifiques. Après évalua-
tion de vos besoins, notre
réseau de professionnels Télérama L’Équipe
pourra répondre à des pro- Après une première phase Afin de répondre aux besoins
blématiques extrêmement en 2008 consacrée à l’appro- de formation du personnel
variées : accompagner une priation de la culture Web et à du desk photo du quotidien
phase de développement, l’articulation des sujets entre sportif L’Équipe, nous avons
rendre vos équipes plei- l’hebdomadaire culturel et de conçu un programme d’ico-
nement opérationnelles, télévision et son site, l’emi nographie autour de trois
assurer en temps voulu la a poursuivi sa collaboration axes : culture de la photo en
réalisation de vos projets. avec les rédactions (print et presse, techniques de docu-
À partir de nos modules de Web) du journal lors d’ate- mentation, travail sur un pro-
formation, nous construi- liers pratiques consacrés à jet personnel. Par groupes
sons ensemble un par- l’apprentissage de la vidéo et de deux, les salariés ont suivi
cours selon votre rythme de la prise de son ainsi qu’à un stage de quatre semai-
et vos contraintes. L’emi l’organisation des contenus nes afin d’approfondir leurs
accompagne également sur le site telerama.fr. connaissances iconographi-
vos équipes dans la phase ques. À partir des fonds pho-
de production et les suit météo France to extraordinaires du journal,
jusqu’à autonomie com- L’emi a mené une action au les stagiaires ont mené un
plète. long cours avec Météo France. projet personnel pour mettre
Tout d’abord, une étude sur la en pratique leur sensibilité à
mise en place d’une produc- la valeur de l’image.
tion vidéo a été réalisée. Puis,
l’école a assuré le conseil et
l’installation du studio vidéo Onisep
ainsi que la formation à la Le grand spécialiste de
caméra d’une vingtaine de l’information sur les métiers
mettre en œuvre prévisionnistes. Le studio est et les formations poursuit
une « form’action » aujourd’hui pleinement fonc- l’évolution des contenus et
Tous nos modules de tionnel, et la production des de l’ergonomie de son site
formation peuvent modules vidéo a commencé. Web. Un cycle spécifique a
donner lieu à des stages Météo France a ainsi pu répon- été mis au point autour des
sur mesure, sur site ou dre très vite à la demande d’un notions de pilotage d’un pro-
à l’emi. Nous étudions client extérieur. jet éditorial en 2008. Il a été
votre demande afin de complété par des formations
vous proposer un plan de d’écriture pour le Web et de
formation individualisé. pratique sur l’articulation
des contenus entre les cata-
Contacts : logues papier de l’Onisep et
Fidel Navamuel : le site Web, pour le départe-
01 53 24 68 78 ment Pédagogie et Médiation
fidel.navamuel@emi-cfd.com de l’information.

Sandrine goujon :
01 53 24 68 76
sandrine.goujon@emi-cfd.com

1-96 assemblage interieur PLG.indd 4 4/08/09 16:01:11


n » sur mesure
ce en 2009
Le Courrier picard L’Humanité Lejourduseigneur.com
Le quotidien publié à Amiens Dans le cadre de la prépa- Une équipe du lejourdusei-
a fait appel à l’emi pour deux ration de sa nouvelle for- gneur.com a suivi un stage
programmes spécifiques. Le mule, le quotidien a décidé consacré à la stratégie édi-
premier a été consacré aux de faire évoluer l’une de toriale et à la mise en forme
techniques de réécriture et à ses SR-maquettistes vers de sa Web TV, dont une partie
la construction des papiers, le poste nouvellement créé a été réservée à la refonte
le second, dédié aux pho- à L’Humanité de directrice de la newsletter du Jour
tographes du journal, a été artistique. En collaboration du Seigneur. L’équipe a pu
consacré aux spécificités du avec le directeur artistique de ainsi mettre en pratique ses
logiciel Photoshop en usage L’Humanité Dimanche, un pro- connaissances en temps réel.
quotidien pour le traitement gramme spécifique d’analyse D’un rythme hebdomadaire,
des images numériques. et d’appropriation des cultu- la newsletter doit devenir
res de la presse et du gra- bihebdomadaire en septem-
Campagne décoration phisme a été mis au point sur bre 2009. Elle a l’ambition de
L’un des principaux magazi- trois semaines. Programme devenir l’une des principales
nes de décoration du groupe conclu par un projet de créa- portes d’accès au site.
Lagardère Active souhaitait tion de presse mené par la
enrichir la pratique de sa stagiaire, et soumis à un jury modes et Travaux
secrétaire de rédaction, en professionnel. Le célèbre mensuel féminin
charge de la mise en forme pratique (« cela me plaît, je
de ce journal haut de gamme. Le Film français le fais ») souhaitait doter sa
Un programme spécifique La rédaction de l’hebdoma- rédaction d’un outil simple,
balayant tous les aspects du daire professionnel Le Film pour permettre un dialogue
métier de SR (organisation, français (groupe Monda- interactif avec ses lectri-
réécriture, titraille…) a été dori) a sollicité l’emi pour ces. L’emi a donc formé une
mis au point, à raison d’une l’accompagner dans son partie de la rédaction à la
journée par semaine pen- basculement vers la culture pratique du blog, aussi bien
dant six mois. De nombreux numérique afin de maîtri- technique que rédactionnel-
exercices pratiques autour ser le contexte concurrentiel le. Et, au terme de la forma-
des contenus du journal ont dans lequel elle va travailler tion, le blog était en ligne, sur
permis à la formation de pro- demain. Après une session modesettravaux.fr.
poser une mise à niveau très de cadrage sur les probléma-
concrète. tiques print/Web et une revue
de détail des outils 2.0 utiles
aux journalistes, les équipes
ont suivi des modules pra-
tiques sur l’écriture Web, le
son et la vidéo. Ce parcours,
d’une durée de dix jours, aura
permis à chaque journaliste
d’acquérir les réflexes multi-
médias et l’autonomie néces-
saire à l’environnement du
Web.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 5

1-96 assemblage interieur PLG.indd 5 4/08/09 16:01:11


La révolution
des contenus
Jean Stern, Le multimédia est une révo- partout, (notamment avec la
directeur pédagogique lution. Couplée à la crise forte croissance de l’Inter-
économique et aux difficultés net mobile) et les sites de
de diffusion déjà anciennes référence, où les internautes
des journaux dans les princi- iront chercher des regards
paux pays occidentaux, cette pertinents et de l’intelligence
révolution pourrait tourner à collective.
ce qu’un observateur atten- Qu’il s’agisse d’écrire, de

Ed
tif de la planète média, Eric photographier, d’enregis-
Scherer, directeur stratégie trer, de filmer, de relire, de
et relations extérieures de titrer, de mettre en forme, de
l’AFP, qualifie de « médiapo- maquetter, de corriger : l’exi-
La page d’accueil du site
calypse ». gence doit plus que jamais
La longue liste des journaux être au cœur de nos métiers
fermés (plusieurs quotidiens de l’information.
ces derniers mois aux États- Elle est déjà au centre de nos
Unis, au Royaume-Uni, en formations.
Espagne), le recul persistant Un exemple ? Comme cha-
des investissements publi- que année, les stagiaires de
citaires dans la presse, l’im- nos groupes secrétaires de
portance des plans sociaux, rédaction, photographes,
Le portail des blogs
la précarisation accentuée graphistes et éditeurs ont
des statuts professionnels, réalisé au printemps 2009 un
laissent craindre un avenir « projet-école » en commun.
sombre aux médias. Autour du Salon du livre
Il n’en est pourtant rien. de Paris, dont l’invité était
D’abord parce que les jour- le Mexique, nos stagiaires
naux « papier », tout comme ont dans un premier temps
d’ailleurs les sites Web, alimenté en direct quatre
explorent de nouveaux modè- blogs thématiques et édité
les économiques. Et surtout, plusieurs journaux muraux
outre la véritable explosion quotidiens. Puis ils ont tra-
des réseaux sociaux, jamais vaillé sur un site thématique
les contenus imaginés, édi- et un magazine papier. Cette
tés et publiés par la presse opération en deux tempos,
en ligne n’ont été aussi pas- le « chaud » et le « froid »,
sionnants que depuis début a mobilisé plus de 80 sta-
2009. Le travail à la fois giaires et une quinzaine de
créatif et collectif autour du formateurs. Je les en remer-
Le magazine « papier» texte, du son, de l’image fixe cie chaleureusement, car,
w w w . m e d i a l i v r e . i n f o
et animée; le partage de la et vous le comprendrez en
création sur le Web avec des allant voir le site medialivre.
stand B42
numéro 1
samedi 14 mars 2009

graphistes, des éditeurs spé- info, cet exercice collectif


Medialibre, le magazine de l’EMI-CFD

Accessibilité
Lu et entendu

cialisés, des développeurs, a rendu les enjeux du mul-


Le Groupement des intel-
lectuels aveugles ou amblyo-
pes (GIAA) a eu l’idée, il y a
près de soixante ans, de pro-
poser à ses abonnés (environ

font que la révolution des timédia simples aux yeux


2 500 usa gers en France)
un service de lecture à la
demande. La personne achè-
te le livre qui l’intéresse, le
transmet à l’association et

contenus permet d’inventer de tous : d’abord travailler


reçoit quelques semaines
plus tard l’enregistrement
audio. Coût de l’opération :
50 euros l’année, avec un
maximum de 2 000 pages.

Pratiques
Les Français,
piètres lecteurs
de nouveaux langages et de l’information pour la rendre
renouveler le journalisme intelligible aux lecteurs, sur
Près de 65 % des Français
lisent moins de 5 livres par
an et 30 % n’en lisent aucun, Le Salon du livre nous invite à découvrir 37 auteurs mexicains - Photo : Frédéric Grimaud
selon le sondage de TNS-
Sofres publié dans « la
Croix » le 12 mars dernier.
9 % des personnes interro-
MANIF AU
COCKTAIL LE MEXIQUE dans ce qu’il a de meilleur, le Web comme sur le papier,
EN LIVRES
gées lisent autour d’un livre

c
Derrière
par mois. 50 % des Français
une banderole

l’exigence de qualité. dans un monde toujours plus


lisent surtout « pour se
détendre » et 49 % privilé- réclamant
gient « le côté instructif et « l’accès
culturel ». Pour choisir un li- Professeur de littérature latino-américaine,
de tous à
vre, les conseils d’amis sont Karim Benmiloud décode les lettres
la culture », mexicaines à l’occasion du Salon du livre.

Cela n’enlève rien, bien au complexe.


déter minants pour 31 %
d’entre eux, bien avant ceux ils étaient
des libraires (6 %). Comment avez-vous découvert la lit- Quels liens les auteurs entretiennent- « Le Llano en
une trentaine,
térature mexicaine ? Passionné par la
ils avec le pouvoir ? Le sujet est com- flammes »,
chercheurs et littérature française et l’espagnol, j’ai long-
plexe. Littérature et politique sont liées. de Juan

contraire, à la pertinence Avec exigence, passion mais


chercheuses, temps hésité entre les deux spécialités, La question de la démocratie est au centre Rulfo,

à s’être invités
puis j’ai choisi d’aller au Mexique pendant des préoccupations. Comment pourrait-il Gallimard,
un an pour préparer mon DEA. Je ne en être autrement dans un pays qui a été 2001
à l’inauguration connaissais pas encore la littérature mexi- dirigé par le même parti pendant soixan-
du Salon caine en dehors de Carlos Fuentes. Pour te-dix ans ? Les écrivains dépendent direc- « La Mort

des points de vue individuels. aussi plaisir.


du livre.
ma thèse, je me suis concentré sur trois tement de l’Etat qui donne des subven- d’Artemio
auteurs mexicains : Sergio Pitol, Juan tions et qui les emploie dans des postes Cruz »,
Des sifflets, Garcia Ponce et Salvador Elizondo. culturels et diplomatiques. Ils ont parfois de Carlos
des pancartes Au Mexique, la littérature est-elle en été à la solde du pouvoir. Fuentes,

et des slogans
prise avec la société ? C’est certain. C’est une littérature riche, mais peu lue. Gallimard,

Plus que jamais l’enquête, le


Violence, corruption de la police et trafic Pourquoi ? Il y a une grande diversité 1966
pour réclamer de drogue sont des fléaux qui pourrissent d’auteurs ainsi qu’une relative facilité à
Photo : Guillaume Clément la démission de le Mexique de l’intérieur. Des écrivains être publié. Le Mexique est à l’affût de « Batailles
leur ministre de
comme Daniel Sada, Enrique Serna ou nouveaux talents, mais c’est également un dans le
Retrouvez l’actualité Sergio González Rodríguez interrogent les pays où il y a très peu de librairies et donc désert », de

reportage, l’angle, la qualité


du Salon du livre sur tutelle, Valérie tares et les vices de la société actuelle. très peu de lecteurs. La littérature est lue José Emilio
les 4 blogs médiaLivre : Lettres Pécresse. Les Dans ses essais, Elena Poniatowska a cou- essentiellement par ceux qui l’étudient. Pacheco, La
mexicaines, Des lettres et
manifestants vert des événements tels que le massacre Les Mexicains lisent plus volontiers des Différence,
des chiffres, Lire autrement, de Tlatelolco (1968) ou le tremblement ouvrages de développement personnel et 1987
Le Salon en diagonale. Rendez-
sont sortis par de terre de Mexico (1985) et a donné la des bandes dessinées.

de l’écriture, le soin apporté


vous sur : www.medialivre.info la grande porte. parole au « peuple du silence ». Propos recueillis par Jean-Christophe Manuceau

D :M -G L .R : - , ’EMI-CFD.

Un des quotidiens en affiche à la mise en forme feront


la différence entre les flux
d’information, accessibles
désormais partout et de

1-96 assemblage interieur PLG.indd 6 4/08/09 16:01:33


Vous d’abord
François Longérinas, L’engagement dans un projet non seulement un lieu d’ap-
président-directeur de formation est souvent une prentissage de nouvelles
décision importante dans un techniques, mais aussi le
général
parcours professionnel. Qu’il moyen d’endosser la posture
s’agisse de choisir un (nou- professionnelle qui sera la
veau) métier ou d’acquérir vôtre à l’issue de celui-ci.
des compétences pour évo- De notre côté, nous attendons
luer et franchir des étapes, de nos élèves qu’ils s’enga-

dito
il importe, pour chacun, de gent dans la vie de leur groupe,
mesurer au préalable si l’on pour quelques jours ou plu-
est « prêt » à se lancer dans sieurs mois. Dans le respect
l’aventure. de chacun. Apprendre est
C’est une affaire de confiance. un processus d’échanges et
Confiance en soi-même tout n’est pas réductible à une
d’abord, puisqu’il s’agit d’ac- relation maître-élève à sens
cepter des remises en cause, unique. Nous ne souhaitons
tout en étant convaincu de pas être face à des stagiaires
la pertinence de ses choix consommateurs de forma-
d’orientation. tions, mais acteurs de leur
Confiance en l’école dont destin.
l’équipe va vous transmet- Nous avons choisi le statut
tre les usages et les arca- de société coopérative pour
nes d’un univers que vous l’emi : nous sommes convain-
ne maîtrisez sans doute pas cus que la coopération lucide
bien. et sereine est plus efficace
Confiance en ses costagiaires, que la compétition pour que
collègues, futurs confrères et chaque individu trouve sa
consœurs, avec lesquels on voie dans un monde dans
enrichit son réseau profes- lequel les mutations sont
sionnel, terreau d’une muta- brutales et parfois violentes.
tion réussie. Nous pouvons le faire ensem-
Pour accompagner votre ble.
démarche, l’emi a mis en
place un accompagnement
personnalisé. Dès que votre
projet commence à germer,
prenez contact avec nos
conseillers. Ils sauront vous
orienter sur vos objectifs et
leur réalisation. Assistez à
l’une de nos portes ouvertes
mensuelles, vous y rencon-
trerez nos formateurs. Vous y
comprendrez notre ambition
de vous faire partager notre
« bien commun », cette pos-
sibilité d’exercer un métier
que l’on a choisi et de défen-
dre le droit à une information
libre et indépendante.
Ces rencontres sont l’occa-
sion de vérifier avec vous si
l’offre de notre école peut
vous convenir et si votre pro-
jet est à maturité pour envi-
sager votre entrée dans une
formation.
Nous aurons ainsi établi de
bonnes bases pour que vous
soyez pleinement acteur de
votre stage, qui sera alors

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 7

1-96 assemblage interieur PLG.indd 7 4/08/09 16:01:33


Apprendre un métier en suiv a

qual

1-96 assemblage interieur PLG.indd 8 4/08/09 16:01:34


Journalisme
Multimédia
Vidéo
Photo
Graphisme
Édition

iv ant l’un de nos parcours

alifiants
Pour permettre à ses candidats

d’évoluer dans l’univers de la presse,

de l’édition, de la communication et

du Web, l’emi propose plusieurs stages

qualifiants d’une durée de quatre

à huit mois. Les formations de secrétaire

de rédaction et de graphiste sont

diplômantes. Tous nos enseignements

sont désormais multimédias :

les stagiaires travaillent donc sur

différents supports.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 9

1-96 assemblage interieur PLG.indd 9 4/08/09 16:01:35


Journal
Réseaux sociaux et outils de partage bouleversent le rapport
à l’information. Par son travail d’enquête, de vérification,
de mise en perspective, le journaliste est plus utile que jamais
dans cet univers mouvant… à condition de s’adapter
à la nouvelle donne et de s’approprier ces nouveaux outils.

devenir un acteur de l’information


il y a un peu plus d’un quart de siècle,
Google il y a dix ans, Facebook il y a six ans,
Twitter il y a quatre ans… et cette évolution
va en s’accélérant.
Son impact sur le journalisme est
considérable. L’équilibre économique des
médias est bouleversé. Les réseaux sociaux
et les nouveaux outils de partage brouillent
les frontières entre le grand public et les
journalistes professionnels. Quel est le
rôle de chacun lorsqu’il est possible de
diffuser immédiatement la photo et la vidéo
d’un événement à partir de son téléphone
portable, par exemple ?
En 1454, du côté de Mayence, en Allemagne, Pour autant, tout n’est pas à reconstruire,
naît l’imprimerie. Le succès est immédiat. et l’on aurait tort d’enterrer le journalisme.
L’invention de Gutenberg se répand dans Il est, bien au contraire, plus que jamais
toute l’Europe comme une traînée de nécessaire. Par son travail de vérification,
poudre. C’est une révolution économique, de recoupement, d’explication, de mise en
technique, culturelle, intellectuelle. perspective, par son éthique, le journaliste
Les textes seront désormais diffusés offre des repères au sein de l’univers mobile
massivement, nourrissant les débats d’idées dans lequel circule désormais l’information
et la vie publique. et qui en manque cruellement.
Ce phénomène permet l’émergence Partant de ces constats, nous construisons
de nouveaux modes d’expression comme et faisons évoluer en permanence nos
le roman, et ouvre la voie à une manière formations à partir de deux idées-force :
d’informer inédite : la presse écrite. – conserver ce qui a fait (et fait toujours)
Aujourd’hui, le paysage se redessine la force et la qualité du journalisme ;
de nouveau sous l’impact de la révolution – s’adapter en permanence au progrès
numérique. Le rythme en est tout aussi des outils techniques sans céder aux effets
vertigineux. Depuis la naissance d’Internet de mode, mais aussi faire évoluer
jusqu’au tournant des années 1990, chaque la conception de l’information.
décennie est marquée par un ou plusieurs C’est à nos yeux, pour tous ceux qui suivent
changements majeurs : World Wide Web nos formations, le moyen de vivre la période
actuelle en tant qu’acteurs et non comme
de simples spectateurs.
Marc Mentré

10

1-96 assemblage interieur PLG.indd 10 4/08/09 16:01:35


alisme Filière journalisme,
mode d’emploi
La filière journalisme est organisée pour répondre à
l’ensemble des besoins de formation. Deux parcours
qualifiants présentés dans les pages suivantes – jour-
naliste rédacteur et secrétaire de rédaction – s’adres-
sent en priorité à ceux qui souhaitent apprendre un
métier. Ces formations sont toutes deux « bimédias »,
c’est-à-dire qu’elles préparent à travailler indifférem-
marc mentré
ment pour le papier ou le Web. Des modules d’appro-
Journaliste social,
fondissement d’une durée de 120 heures ainsi que des
formé à l’École
modules courts permettent aux professionnels de se
supérieure de
perfectionner, notamment sur le son, l’image, et plus
journalisme
généralement l’Internet. L’ensemble de ces modules,
(ESJ) de Lille,
complétés par ceux d’autres filières, peut s’articu-
travaille depuis
ler pour élaborer des parcours individuels. Enfin, les
plus de trente ans
cours du soir constituent autant d’itinéraires d’initia-
dans la presse.
tion ou de perfectionnement.
Longtemps
rédacteur en chef,
il a ensuite été
journaliste pigiste
pendant dix ans,
notamment L’emi, laboratoire du photo, la vidéo, l’infographie… Cela
pour la presse journalisme de demain demande aux journalistes profes-
quotidienne sionnels de nouvelles compétences,
Anticiper les changements à qui viennent s’ajouter aux ancien-
régionale. venir, comprendre les tendances nes : capacité à vérifier l’informa-
Depuis plusieurs émergentes, réfléchir aux modes tion, à la synthétiser, etc.
années, il est de travail… une gageure qui
responsable de la
exige de s’être doté des outils de
décryptage et d’analyse indispen- L’impact des réseaux
filière journalisme
sables à la compréhension de cet
à l’emi. Il est environnement en pleine muta-
sociaux
membre du tion. Cette veille permanente Chaque jour, Facebook compte
jury du Prix nous permet de construire des 500 000 nouveaux utilisateurs. Twit-
des assises du
parcours qualifiants pertinents ter est sur la même courbe de crois-
et d’offrir aux professionnels en sance exponentielle. Phénomènes
journalisme.
activité la maîtrise des nouveaux de masse, les réseaux sociaux sont
outils de l’information. devenus en quelques années des
outils indispensables aux journa-
listes. Ce sont autant de sources
Une synergie entre nouvelles d’information qu’il leur
différents métiers faut apprendre à maîtriser et à utili-
ser, et de nouveaux modes de diffu-
Le journalisme d’aujourd’hui et de sion dont ils doivent explorer toutes
demain ne peut plus être « mono- les potentialités.
média » – presse écrite, radio, télé-
vision – mais se doit d’être multi-
média, fusionnant dans un nouveau
mode narratif le texte, le son, la

2007-2008
www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 11

1-96 assemblage interieur PLG.indd 11 4/08/09 16:01:35


na Journalisme
Journaliste rédacteur bimédia
Du 1er septembre 2010 au 22 avril 2011
Parcours complet : 965 heures dont 720 au centre et 245 en entreprise

OBJECTIF

Le journaliste est celui qui sait trouver l’information,


ce qui implique des qualités d’observation, une grande
curiosité et une solide culture générale. Il doit aussi
être capable de gérer une masse considérable de
documents écrits (dépêches d’agence, communiqués et
dossiers de presse, rapports, etc.) et multimédias, ainsi
que des sources diverses ; ce doit être un bon reporter
de terrain, un intervieweur aguerri et un enquêteur
tenace. Il lui faut ensuite restituer cette information à
l’heure et dans le format (texte, son, image ou mixte)
demandés. Le parcours de journaliste rédacteur est
organisé pour former des professionnels capables de
maîtriser la recherche et le traitement de l’information
tels qu’ils sont pratiqués aujourd’hui dans les rédactions
PROgRAmmE

1 - Culture du métier
Histoire de la presse et culture géné-
rale du Web, culture de l’image, envi-
ronnement professionnel et acteurs
de la presse, grands principes écono-
miques, institutions européennes.

2 - a) Techniques de base
Le travail de desk, l’écriture, les gen-
res journalistiques : brève, synthèse,
mouture, compte-rendu, interview,
reportage, portrait.

2 - b) Les sources
Organiser sa recherche d’informa-
tions, recouper ses sources, les pro-
téger ; gérer ses archives, sa docu-
des quotidiens et des magazines, ainsi que sur les sites,
mentation, son carnet d’adresses,
qu’ils soient de presse ou pure players. La formation savoir utiliser Internet.
est centrée sur l’apprentissage des techniques propres
au journalisme (rédaction, interview, reportage, 3 - a) Secrétariat de rédaction
enquête) et des outils indispensables à l’exercice de la Les niveaux de lecture, les titres, les
profession (logiciels de PAO, montage son numérique). chapeaux, les intertitres, les accro-
ches, les légendes, la réécriture, les
L’enseignement, assuré par des professionnels en
coupes et corrections, apprentissage
activité, est également destiné à transmettre une d’InDesign.
attitude et un état d’esprit exigeants face à l’information
et adaptés à ses enjeux actuels. 3 - b) Qualité de la langue
française
Grammaire, stylistique ; les principes
de la vulgarisation.
Ce parcours fait l’objet d’une participation financière 4 - L’enquête
du Conseil régional d’Île-de-France. Nous consulter.
Trouver un sujet ; préparation, docu-
mentation, choix de l’angle, construi-
re un plan ; la rédaction, l’écriture
magazine.
Réalisation d’une enquête.
Encadrement par petits groupes
assuré par des journalistes expé-
rimentés.

5 - droit et déontologie
Droit de la presse, droits et devoirs
des journalistes, la carte de presse,
éthique et déontologie de la pro-
fession.

12

1-96 assemblage interieur PLG.indd 12 4/08/09 16:01:36


alis 6 - La commercialisation
La pige ; connaître le marché ; le
synopsis ; savoir contacter une
rédaction, la rémunération, etc.

7 - La photo
Les principes de la photo numérique
(pour le papier et l’Internet), la compo-
sition de l’image, la prise de vues.

8 - Le son sur le Web


Le journalisme radio orienté vers le
Web : micro, interview, reportage,
montage numérique ; installer un son
dans une page Web ; le podcast.
FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Des tests écrits permettent
de cerner la culture générale
du candidat, sa connaissance
du métier choisi, son aptitude à
l’exercer. Un entretien avec deux
membres de l’équipe pédagogique
permet de valider le projet de
chacun et d’élaborer un cursus
personnalisé.

PARTICIPANTS
Personnes possédant une culture
générale solide, une parfaite
maîtrise de la langue française,
9 - La vidéo sur le Web une bonne aptitude aux outils
Le journalisme vidéo orienté pour le informatiques et des dispositions
Web : le plateau, l’interview, le repor- pour le travail en équipe. Le niveau
tage, le commentaire sur images, demandé est bac + 3.
la prise en main de la caméra, le La maîtrise de langues étrangères
cadrage, le montage. (en particulier l’anglais) est un
plus.
10 - Le journalisme Web Nombre de participants :
La logique de l’information multimé- vingt-deux personnes.
dia, les principes de l’écriture Web, le
reportage et l’interview multimédia. MATÉRIEL
Ordinateurs iMac reliés en réseau
11 - Formation bimédia haut débit à des imprimantes laser
Réalisation d’un site d’information et N/B et couleur et à l’Internet.
d’un hebdomadaire papier. Logiciels : InDesign, Photoshop,
éditeurs HTML, SPIP.
12 - Stage pratique en rédaction Fil AFP textes et photos sur réseau Mac.
Caméras Sony PD 170, HDV Z1 ou V1.
Logiciels de montage Final Cut Pro
ou Premiere Pro au choix.
Pour la lumière : mandarines,
fluos, blondes, boules chinoises.
Pour la prise de son : micros-
cravates, HF, canons ou mains.
Spécialisation
Un module de spécialisation au Tarif salarié :
journalisme vidéo peut être ajouté 12 250 euros HT
à la fin de ce parcours.
Nous consulter. Financement individuel :
6 600 euros TTC

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 13

1-96 assemblage interieur PLG.indd 13 4/08/09 16:01:36


ism Journalisme
Secrétaire de rédaction bimédia
Du 1er septembre 2010 au 22 avril 2011

Ce parcours diplômant est inscrit au Répertoire national


de la certification professionnelle (niveau II)

Parcours complet : 955 heures dont 780 au centre et 175 en entreprise

OBJECTIF

Le SR est l’un des personnages pivots d’un journal,


qu’il soit quotidien ou magazine. Avec la formidable
mutation que connaît l’Internet, le parcours de secrétaire
de rédaction bimédia est donc conçu pour former
des professionnels capables de maîtriser l’ensemble
de la chaîne de fabrication des journaux, quotidiens
ou magazines, et de réaliser l’editing de sites de presse.
Aujourd’hui, l’exercice de ce métier exigeant requiert
une excellente culture générale, une connaissance
approfondie de l’univers des médias, de réelles qualités
d’écriture et d’orthographe, de bonnes capacités
d’organisation, ainsi que l’aptitude à travailler en équipe.
Les secrétaires de rédaction doivent aussi connaître sur
le bout des doigts les logiciels actuels de mise en pages,
PROgRAmmE

1 - Pratique professionnelle, mise


à niveau
Techniques de base du journalisme,
travail des sources sur Internet,
rédaction informatisée, grammaire
et correction, initiation à la PAO.

2 - Culture du métier
Histoire de la presse et culture
générale du Web, culture de
l’image, environnement profession-
nel et acteurs de la presse, grands
principes économiques, institutions
européennes.

3 - Édition de presse
Niveaux de lecture, titraille (surtitre,
être dotés de solides notions de fabrication et pouvoir
titre, chapeau, accroche, intertitre,
travailler dans un environnement plurimédia légende), édition d’une séquence
où se mêlent le texte, le son et l’image. de quotidien et de magazine (trai-
tement rédactionnel, graphique,
photographique et infographique).
Style, adaptation au support ou au
genre journalistique.
Ce parcours fait l’objet d’une participation financière
du Conseil régional d’Île-de-France. Nous consulter. 4 - droit et déontologie
Droit de la presse, droits et devoirs
des journalistes, la carte de presse,
éthique et déontologie de la pro-
fession.

5 - maquette
Typographie, mise en pages (gaba-
rit, calibrage, modules). Déclinaison
d’une maquette de presse, travail
de recherche iconographique.

6 - Correction
Code typographique, protocoles de
relecture, réécriture.

7 - PAO
Mise en pages sur écran : appren-
tissage d’InDesign et de Photoshop,
emploi des fichiers PDF, systèmes
rédactionnels de réalisation et de
production.

14

1-96 assemblage interieur PLG.indd 14 4/08/09 16:01:36


me 8 - Fabrication
Chemin de fer, planning, chaîne
graphique, circuit de fabrication,
procédés d’impression, papier,
encre, imposition, trames, photo-
gravure.

9 - Éditer dans un environnement


plurimédia
La lecture sur le Web ; la concep-
tion de l’information sur le Web,
l’infographie, éditer et mettre en
forme le texte pour Internet ; éditer
le son, éditer la vidéo, gérer et vali-
der les liens, éditer les mix numé-
FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Des tests écrits permettent
de cerner la culture générale
du candidat, sa connaissance
du métier choisi, son aptitude
à l’exercer. Un entretien avec deux
membres de l’équipe pédagogique
permet de valider le projet de
chacun et d’élaborer un cursus
personnalisé.

PARTICIPANTS
Personnes possédant une culture
générale solide, une parfaite
maîtrise de la langue française,
riques, éditer les portfolios, créer une bonne aptitude aux outils
et valoriser des niveaux de lecture informatiques
Web ; piloter et organiser le flux des et des dispositions pour le travail
contenus. en équipe. Journalistes souhaitant
se spécialiser.
10 - Travaux pratiques Le niveau demandé est bac + 3.
En temps réel, encadrés par des
rédacteurs en chef techniques, pre- Nombre de participants :
miers secrétaires de rédaction et vingt-deux personnes.
secrétaires de rédaction en poste
dans des quotidiens, des magazi-
nes et des sites. Réalisation d’un MATÉRIEL
journal-école, Médialibre, et d’un Ordinateurs iMac reliés en réseau
site Web, en collaboration avec les haut débit à des imprimantes laser
stagiaires graphistes. N/B et couleur et à l’Internet.
Logiciels : XPress, InDesign,
11 - Stage pratique en entreprise Photoshop, éditeurs HTML, SPIP.
Dans une rédaction de la presse Fil AFP textes et photos sur réseau
quotidienne nationale ou régionale, Mac.
de la presse périodique ou de la Montages vidéo sur Final Cut Pro
presse en ligne. ou Premiere Pro.

Le programme de ce parcours qualifiant


est défini de façon modulaire pour chaque
candidat. Tarif salarié :
11 950 euros HT
Financement individuel :
Spécialisation
6 600 euros TTC
Un module de spécialisation de
responsable éditorial de site peut
être ajouté à la fin de ce parcours.
Nous consulter.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 15

1-96 assemblage interieur PLG.indd 15 4/08/09 16:01:36


Mu multimé
L’usage du Web fait évoluer la manière dont l’information circule.
La construction par les internautes de médias personnels
oblige les professionnels de l’information à apporter un grand soin
à la mise en forme et en ligne de leurs sujets.

La valeur de l’information :
l’exigence du sens
projet de presse en ligne et
à l’établissement d’une relation
de qualité avec son lectorat.
Ces métiers se déploient
tout au long de la chaîne du
traitement de l’information :
détection, qualification, mise en
contexte, propagation, échange,
contribution, actualisation.
Au cours de ce basculement
d’un produit fini (l’article imprimé,
le reportage diffusé) vers un
processus (alerte, suivi d’un sujet,
anticipation d’un événement),
les professionnels doivent
Internet est aujourd’hui un désormais intégrer deux
média d’information et de dimensions nouvelles :
communication comme les autres. le temps et l’interlocuteur.
Pour beaucoup, s’informer sur Pour constituer un contrepoids au
la toile est devenu aussi courant flux cacophonique, contradictoire
qu’écouter la radio ou regarder et parfois biaisé de l’information,
le JT. Ce nouvel outil le professionnel construit son
a transformé non seulement les sujet au fil de l’actualité et des
façons d’accéder à l’information, échanges avec les internautes.
mais aussi les usages Une véritable co-construction.
qui en sont faits. Cette évolution est un pas
Cette révolution demande une nécessaire vers ce qui est devenu
attention constante à la mise en un « service d’information », défi
situation de l’information et à spécifique à la presse en ligne :
son rythme de diffusion, et rend au travers de ses abonnements
incontournable une innovation aux flux RSS, de ses partages de
permanente. La diffusion d’une bookmarks, de ses followers ou de
information fiable, intelligente et son blog, l’internaute se construit
exploitable et l’exigence du confort en effet un média personnel.
de lecture forgent de nouveaux Jean Sylvestre
métiers, indispensables à tout

16

1-96 assemblage interieur PLG.indd 16 4/08/09 16:01:37


ulti
média
Jean Sylvestre
Responsable de la
filière multimédia
de l’École des
métiers de
l’information.
Consultant pour
SDC Conseil
et Édition en
conception
éditoriale de sites
Production bimédia
Filière multimédia,
mode d’emploi
La filière Web propose un parcours qualifiant : no-
tre stage de référence « responsable éditorial de
site ». De nombreux modules spécialisés s’organi-
sent autour des pôles « conception », « journalisme »,
« marketing » et « outils ». Enfin, des programmes
sur mesure permettent aux journalistes et aux per-
sonnels des entreprises de presse et d’information
d’approfondir leurs compétences ou d’explorer de
nouveaux aspects de la pratique numérique.

Diffusé depuis plusieurs années


sur le Web, Prescrire, un magazine
professionnel a choisi de passer au
bimédia et de remettre à plat
sa chaîne de fabrication et de dif-
fusion. Le but : offrir à ses lecteurs
L’efficacité du participatif
Jouer la carte du contributif pour
renforcer sa place dans les instances
professionnelles, c’est ce qu’a mis
en place un syndicat de journalistes
lors des élections paritaires. Ce site
événementiel élaboré par des inter-
Web, il est le venants de l’emi comprenait textes,
(en grande majorité des abonnés)
maître d’œuvre une gamme complète de services reportages vidéo, interviews radio et
de projets pour de d’information et de formations. Ce dossiers multimédias.
grandes sociétés chantier, au cœur de l’activité de
et des éditeurs.
cet éditeur, a été mené à bien par Un partenariat avec le
Il assure aussi les
Pascale Berthault et une ancienne groupe Serda.
stagiaire de l’emi. Les besoins tech-
cours de stratégie niques y ont été abordés sous l’angle Le groupe Serda, est depuis 25 ans
du traitement de l’information et du à l’avant-garde des métiers de la
éditoriale à
service offert. mémoire et du savoir dans les en-
l’université Paris
treprises et les organisations. Il met
IV-Sorbonne. ses métiers (maîtrise, formation et
édition) au service des grandes en-
Journal interne treprises du secteur privé ainsi que
sur intranet d’administrations, sur une appro-
La dématérialisation du journal che globale des problématiques tel-
interne a été l’occasion pour une les que la gestion documentaire, la
ancienne stagiaire de l’emi de gestion de contenu, le management
convaincre sa direction de bascu- des connaissances, l’archivage pa-
ler vers un media de type nouveau. pier et électronique, la veille et l’in-
L’intranet diffuse des informations, telligence économique.
rassemble des expériences et Le groupe Serda publie également
forge une mémoire collective. Des le magazine Archimag, spécialisé
fonctions collaboratives organisent dans la stratégie et les ressources
le recueil d’expériences, le partage de la mémoire et du savoir.
de bonnes pratiques et le suivi de Dans le cadre de notre partenariat,
l’actualité de l’entreprise. Ce fonc- Serda propose dans son catalogue
tionnement en réseau a été mis en 2010 plusieurs formations réalisées
place grâce à une conception mé- par l’EMI. Dans le nôtre, laissez vous
thodique de cet outil. guider par leur logo vert (à partir de
la page 48).
http://www.serda.fr

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 17

1-96 assemblage interieur PLG.indd 17 4/08/09 16:01:37


mé Multimédia
Responsable éditorial de site Web
Du 29 mars au 27 août 2010

Parcours complet : 655 heures dont 480 au centre et 175 en entreprise

OBJECTIF

Le responsable éditorial Web assure la cohérence du


contenu et de la forme du site dont il s’occupe.
Il supervise et fait évoluer la publication
en ligne. Il maîtrise les spécificités de la communication
interactive et suit l’évolution des techniques
multimédias.
Pour mener à bien sa mission, il dispose de deux
repères :
– le positionnement du site, c’est-à-dire la promesse
qu’il fait à son public et que celui-ci s’attend à voir
satisfaite ;
– les formats de l’information : ils doivent fournir
des repères de lecture, qui offrent un confort de
consultation.
PROGRAMME

1 - L’audiovisuel sur le Web


Réalisation de sujets audio et vidéo.
Aspects techniques du traite-
ment et de la mise en ligne de ces
composants.
Pratique de logiciels de montage
audiovisuel.
Production des composants accom-
pagnant un document audiovisuel.
Réception d’une production.

2 - Culture technique
Quelques grands principes de fonc-
tionnement de l’Internet.
Les caractéristiques techniques
d’un site.
Repères sur différents termes et
Au cœur de ce cursus se trouvent le sens de langages (XHTML, CSS, PHP, base
l’information, les méthodes de traitement des sujets, de données, JavaScript).
les moyens d’en assurer le suivi et l’enrichissement, de Lire et analyser des statistiques de
fréquentation.
combiner les documents multimédias et d’exploiter les
Présentation de quelques CMS.
modes d’expression, du texte à la vidéo en passant par Leur logique de fonctionnement.
l’infographie et les diaporamas. Pratique en tant qu’administrateur
Ce parcours apprend aux professionnels de la presse du CMS SPIP.
et de la communication à maîtriser la conception Découverte de Drupal.
Comparatif de CMS.
et le pilotage de leur site. Ils doivent pour cela disposer
des méthodes et des outils qui permettent d’organiser 3 - Analyse éditoriale d’un site
l’alimentation du site en cohérence avec ses ambitions, Analyse d’un site, de son position-
sa promesse et les attentes du public. nement, de son mode de traitement
Qualité des contenus et services, relation avec les de l’information, de son rythme et
internautes et rythme d’actualisation sont en effet les de la relation avec ses lecteurs.
Analyse de la place des différents
trois pièces maîtresses d’un site Internet.
dispositifs de communication dis-
ponibles et positionnement relatif
de moyens Internet.
Application à la création de news-
letters associées à un site.

4 – Organiser l’animation d’un site


Les parcours de lecture et les indi-
cateurs caractéristiques de la vie
d’un site.
Le choix des formats et leur cycle
de vie. La chaîne de production, ses
acteurs et ses tâches. Les points de
contrôle.

18

18_19 nouvelle.indd 18 4/08/09 16:08:58


édi Quel est l’équivalent d’un BAT pour
un site en production continue ?
La gestion de l’audience (commen-
taires, forums, chats, etc.).
S’appuyer sur le traitement de
l’information pour faire connaître
son site.

5 - Conception éditoriale d’un site


Définition d’une nouvelle rubrique
ou d’un nouveau service.
Définition des processus liés au sujet.
Conception éditoriale d’une rubrique
événementielle.
Le chemin de fer pour le Web.
Diagnostic préalable à une refonte.
Hébergement. Référencement et syn-
FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Les tests écrits permettent
de vérifier les connaissances
du candidat et servent de base
aux entretiens individuels, dont
l’objet sera l’orientation et la
personnalisation des parcours.
Les cours du soir offrent aux
personnes souhaitant suivre ce
stage la possibilité de se mettre à
niveau.

PARTICIPANTS
Compétences requises : une
connaissance de l’univers de la
presse et de la communication,
une expérience de l’écriture
dication. journalistique ainsi qu’une
Suivi de projet de refonte : phases, première pratique des outils du
acteurs, coûts, délais, plannings, Web. L’exercice de responsabilités
appels d’offres. est également utile.

6 - Projets-école Nombre de participants :


– Un projet au long cours pour met- vingt-deux personnes.
tre en pratique les acquis de la for-
mation : animation d’un site Web,
choix et mise en format, gestion de MATÉRIEL
l’audience ; Ordinateurs iMac reliés en réseau
– Un projet de conception éditoriale haut débit à des imprimantes laser
(définition de la refonte, création N/B et couleur et à l’Internet.
d’une rubrique événementielle ou Logiciels (dernières versions):
d’une newsletter). XPress, InDesign, Illustrator,
Photoshop, Flash, DreamWeaver,
7 - Stage pratique en entreprise etc.

Le programme de ce parcours qualifiant Tarif salarié :


est défini de façon modulaire pour chaque 9 220 euros HT
candidat. Financement individuel :
5 190 euros TTC

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 19

18_19 nouvelle.indd 19 4/08/09 16:08:58


Ph Photo
Qu’est-ce qu’une bonne image ? Une esthétique de l’information ?
L’événement fait-il la photo ? Une narration multimédia linéaire ou
interactive ? Quel sens donner au récit ? L’information, un enjeu
démocratique majeur ? Le photojournalisme à la croisée des chemins ?

Photojournalisme 3.0 :
les enjeux des nouveaux médias
Donner plus de sens encore à ses histoires,
maîtriser les canaux de diffusion
et de production : les mutations qui
traversent le métier exigent une réflexion
approfondie sur ses enjeux et sur les
choix de ses professionnels. Mais il
ne faut pas faire de compromis sur la
qualité du traitement de l’information.
Le photojournaliste doit rester le témoin
privilégié de l’histoire, à la fois miroir du
monde et acteur de son époque.
Fondé sur le réseau, sur les notions
d’échange et de partage, de pensée
partagée, l’enseignement délivré à l’emi
affirme la place, l’apport et le rôle de
La crise de la presse aura eu le la photographie d’information dans le
mérite d’accélérer les initiatives des panorama de la photographie actuelle
photojournalistes pour s’emparer du récit et dans les médias. Dans l’esprit d’une
média en ligne, le digital storytelling. « photographie évolutive », nous tenons
Cette nouvelle forme de journalisme a à développer une vision pluridisciplinaire
rencontré son public, mais nous sommes et à explorer de nouvelles formes de
toujours au stade de l’expérimentation. représentation de l’image fixe. Une
Aujourd’hui, l’information est parfois passerelle entre information et création
linéaire, parfois interactive, souvent artistique ? Demain, sans doute. Largement
multiécran... Bref, protéiforme et évolutive. développée aux États-Unis, la pratique de
Les petites œuvres multimédias (POM), la vidéographie arrive en France. Où va le
les Web-reportages ou les documentaires photojournalisme ? Nul ne sait. Le Web
interactifs donnent à voir différemment nous a fourni un laboratoire expérimental
la photographie, et la transversalité du hors norme, et aujourd’hui se dessine un
récit multimédia renforce la démarche « photojournalisme 3.0 ».
journalistique. Wilfrid Estève

20

1-96 assemblage interieur PLG.indd 20 4/08/09 16:01:37


hoto
s?

Wilfrid Estève
Photojournaliste,
il préside
l’association
FreeLens. Il
est également
directeur
artistique et
éditorial du studio
de création et
de production
Une moisson de prix
Filière photo,
mode d’emploi
La filière photo est organisée autour de deux par-
cours qualifiants, l’un de photojournaliste et l’autre
d’iconographe ; de modules de perfectionnement ;
d’un itinéraire de découverte en stage d’été au mois
d’août ; de conférences et d’ateliers destinés à nour-
rir la réflexion. Ces formules constituent un ensemble
cohérent et permettent de construire des parcours
individualisés. Ceux-ci peuvent aussi s’articuler à des
modules d’autres filières pour des parcours indivi-
duels ou collectifs sur mesure.

événements, ses deux pays de pré-


dilection restent l’Afghanistan et la
Le parcours photo compte parmi Tchétchénie. Éric Bouvet a obtenu
multimédia Hans
ses stagiaires la lauréate 2008 de nombreux prix dont un Visa d’Or
Lucas, directeur du prix Mark Grosset (Elisabeth (2000), le prix du Correspondant de
de la recherche Schneider), la lauréate 2007 du prix guerre-Bayeux (2000) et plusieurs
et développement Visa d’Or Magazine de Visa pour World Press Photo : 2e prix natures
de l’agence
l’image, le festival international de séries (1987) ; 1er prix News features
photojournalisme, et du Prix spécial (1990) ; 2e prix Spot news (1991) ; 3e
photographique
du jury du Festival du scoop et du prix News stories (1995).
MYOP et journalisme d’Angers (Lizzie Sadin),
animateur de les deux lauréats 2004 et 2002 du
la filière photo prix Kodak de la critique (Julien
à l’École des
Daniel et Jérômine Derigny) et le Photojournalisme.fr
lauréat au World Press Photo en
métiers de
2001 et 2002 (Julien Daniel).
s’ouvre au monde
l’informaton. Enfin un site consacré exclusive-
Éric Bouvet, parrain 2010 ment au photojournalisme ! Enfin,
car si la photo était largement
Après Larry Towell de Magnum exposée sur le Web à travers d’in-
Photos, Olivier Jobard de l’agence nombrables sites de photographes
de presse Sipa, Marie Dorigny et et galeries on line, il n’existait pas
Patrick Bard de l’agence Signa- de lieu d’information et de réflexion
tures, le stage est, en 2010, placé sur ce métier. C’est ce vide que
sous le parrainage d’Éric Bouvet de comble photojournalisme.fr. « Nous
VII Network. désirons que cette ouverture sur la
Après des études à l’école Estienne, toile affirme la place, l’apport et le
Éric Bouvet devient, en 1982, rôle de la photographie d’informa-
reporter photographe à l’agence tion dans le débat démocratique »,
Keystone. puis, de 1983 à 1990, explique Wilfrid Estève, respon-
à l’agence Gamma. En 2007, il sable de la filière photo à l’École
rejoint la prestigieuse agence VII. des métiers de l’information.
Bien qu’il ait couvert de nombreux
conflits internationaux et grands http://www.photojournalisme.fr/

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 21

1-96 assemblage interieur PLG.indd 21 4/08/09 16:01:38


Ph Photo
Photojournaliste
Du 2 novembre 2010 au 26 avril 2011

Parcours complet : 710 heures dont 570 au centre et 140 en entreprise

OBJECTIF

Ce stage a pour objectif de permettre aux photographes


de prendre conscience des réalités de la profession et de
s’insérer sur le marché du photojournalisme
(presse, édition, agences de presse et multimédia).
Les aspects du métier sont abordés à travers
une pratique intensive des différentes approches
photojournalistiques (l’actualité, le magazine,
le documentaire, le multimédia).
Pour devenir photojournaliste, il n’existe pas de mode
d’emploi… Le but de cette formation n’est pas
de théoriser la pratique d’un métier, mais plutôt
d’en donner des clés, de proposer des pistes, de jeter
les bases d’une réflexion dont chacun devra ensuite
s’emparer. La pratique de ce métier ne se résume pas
PROgRAmmE

1 - Initiation aux techniques


du journalisme
Le suivi et la hiérarchie des informations,
la notion d’angle ; rédaction de brèves et
de synthèses, prise de notes sur le terrain,
légendes photos.
Comment rédiger un synopsis pour ven-
dre des photos aux agences ?

2 - Culture générale
Les connaissances fondamentales (his-
toire du photojournalisme, sémiologie,
législation, droit de l’image, les enjeux de
la culture numérique, etc.) sont dispen-
sées par des spécialistes.
Des représentants de la presse (directeurs
de services photo, d’agences et rédacteurs
en chef) participent régulièrement.
à appuyer sur un déclencheur. C’est être curieux, trouver
3 - Conception et gestion de projet
des idées, un bon angle, une accroche. culturel et multimédia
C’est aussi se confronter au monde, aux autres, évoluer Direction artistique, éditoriale et de pro-
dans un milieu professionnel dont il faut comprendre duction.
Recherche de partenaires publics et pri-
les attentes et les règles.
vés, établissement d’un budget prévision-
Le stage se déroule dans les conditions réelles nel, définition d’un plan prévisionnel de
d’une rédaction (revue de presse, comité de rédaction, diffusion, techniques de commercialisa-
tion.
comptes rendus et critiques). Chacun doit traiter
un sujet de son choix lié à un phénomène de société, 4 - Édition des sujets
est amené à couvrir des faits d’actualité et à produire La priorité est donnée à l’apprentissage
collectivement un projet photographique. sur le terrain et à l’analyse régulière des
travaux et des conditions dans lesquelles
Dans le respect du style de chacun, l’enseignement
ils ont été effectués.
s’attache à transmettre une approche méthodologique Les sujets réalisés sont présentés dans
des règles du journalisme et un esprit critique. les rédactions.
L’aspect commercial, la rentabilité et la
mise de fond sont largement évoqués, en
parallèle à la pratique courante du photo-
journalisme.

5 - Ateliers
Ce parcours fait l’objet d’une participation financière Les techniques argentiques et numéri-
du Conseil régional d’Île-de-France. Nous consulter. ques.
L’utilisation de la lumière, par Alain Le-
bacquer. Le portrait, par Olivier Roller.

6 - Traitement numérique
de l’image
Les stagiaires bénéficient d’une initiation
à la numérisation.

22

1-96 assemblage interieur PLG.indd 22 4/08/09 16:01:38


hoto 7 - Réalisation de modules Web
et vidéo
Intervention de réalisateurs et d’ingé-
nieurs du son pour créer des photoramas,
des vidéos pour le Web et des POM, peti-
tes œuvres multimédias (module d’infor-
mation vidéo réalisé uniquement à partir
de photographies).
Initiation à la captation sonore, à la scéna-
risation et au logiciel de montage audiovi-
suel Final Cut.
Travail en relation avec les stagiaires gra-
phistes et éditeurs de sites Web.

8 - Stage pratique en entreprise


Dans la presse papier ou en ligne, en
agence photo, en magazine…
FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Des tests écrits permettent de
cerner la culture générale du
candidat, sa connaissance du
métier choisi, son aptitude à
l’exercer. Le recrutement se fait sur
examen, en trois parties : culture
générale, épreuve pratique, et
entretien avec deux membres de
l’équipe pédagogique.

PARTICIPANTS
Les postulants doivent posséder
une bonne maîtrise technique de la
photographie et un matériel en bon
état (composé au minimum d’un
Le programme de ce parcours qualifiant boîtier, de trois optiques, d’un flash
est défini de façon modulaire pour chaque et d’un pied).
candidat.
Nombre de participants :
vingt-deux personnes.

Spécialisation
Un module de spécialisation au MATÉRIEL
journalisme vidéo peut être ajouté à Ordinateurs iMac reliés en réseau
la fin de ce parcours. haut débit à des imprimantes laser
Nous consulter. et à l’Internet. Scanners Nikon et
Agfa. Tables lumineuses.
Logiciels : Photoshop, Expression
Media.
Fils AFP textes et photos.

Tarif salarié :
10 900 euros HT
Financement individuel :
7 200 euros TTC

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 23

1-96 assemblage interieur PLG.indd 23 4/08/09 16:01:38


Pho Photo
Éditeur d’images bimédia
Du 2 novembre 2010 au 4 avril 2011

Parcours complet : 620 heures dont 480 en centre et 140 en entreprise

OBJECTIF

Le métier d’iconographe figure parmi ceux qui ont


évolué le plus ces dernières années. L’emi a donc
entièrement repensé sa formation, rebaptisée « Éditeur
d’images bimédia ». L’objectif de la formation est de
permettre aux stagiaires d’acquérir les techniques de
la recherche documentaire (textes, vidéo, image), de
développer son réseau de sources
et d’appréhender la gestion des droits d’auteur.
Mais il faut aussi savoir organiser un service photo,
scénariser et valoriser un sujet photo, être capable de
vendre un projet et maîtriser tous les aspects
de la fonction d’éditeur d’images pour la presse,
l’édition, le Web et la communication.
Cette formation a été conçue et élaborée en partenariat
PROgRAmmE

1 - Culture et techniques de
l’image et de la presse
Histoire de la photographie, analyse et
sémiologie de l’image, typologie et
fonctions de l’image. Exemples de récits
multimédias et analyse des images et
des sons. La ligne éditoriale, le sens de
lecture, le brief et le rough.Connaître la
chaîne graphique et ses interlocuteurs,
choisir et briefer un auteur, organiser
une production. Les techniques pho-
tographiques. Les images numériques,
leurs formats et les logiciels Photoshop,
Expression Media...

2 - Recherches documentaires
et rédaction
Les bases de la recherche documen-
avec l’ANI (Association nationale des iconographes). taire sur Internet et du traitement de
l’information.
Les techniques journalistiques : niveaux
de lecture, angles…
Les recherches préalables d’un reportage.
L’analyse de l’image et les techniques
d’indexation.
La mise à jour d’un thésaurus.
La numérisation et l’organisation d’un
fonds.
Le cahier des charges.
Les logiciels d’archivage (FotoStation,
etc.).
Les mots-clés.
Préparer une recherche : les priorités, les
sources pertinentes, les particularités de
la recherche de vidéos ou de sons.
Se constituer et développer son carnet
d’adresses.

3 - gestion et organisation
Acquérir les connaissances de base
nécessaires au respect du code de la pro-
priété intellectuelle et du droit à l’image.
Les droits d’auteur, le droit des images,
le droit de la presse, les droits dérivés,
les statuts des photographes et des ico-
nographes.
Les contrats. Les piges et les tarifs, le
budget d’un reportage, d’une exposition…

24

1-96 assemblage interieur PLG.indd 24 4/08/09 16:01:38


oto 4 - mettre en scène, éditer,
scénariser
L’editing, l’ordonnancement des photos.
Le rythme des images selon le support de
diffusion : presse, expo, livre, Web, book...
Les logiciels d’editing : Graphic Converter,
Expression Media...
Scénariser les images pour le Web : diapo-
rama, POM. Bâtir une architecture sonore
comme scénario.
Le montage : ses enjeux et les logiciels
Final Cut, Premiere...
Le diaporama, la mise en conformité des
images pour le montage.
Mettre en place un projet d’exposition.

5 - Vendre et négocier
Présenter ses images aux décisionnai-
FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Des tests écrits permettent de
cerner la culture générale du
candidat, sa connaissance du
secteur de l’édition, son aptitude à
l’exercer.
Un entretien avec deux
responsables pédagogiques permet
d’élaborer pour chaque candidat un
cursus personnalisé.

PARTICIPANTS
Passionnés de photographie
possédant une bonne culture
générale, documentalistes,
res (directeurs artistiques, rédacteurs en journalistes, maquettistes,
chef, clients, etc.). photographes, historiens de l’art...
Chiffrer, rédiger et présenter un projet
photographique pour un prix, une subven- Nombre de participants :
tion, une galerie, un festival, une institu- vingt-deux personnes.
tion, etc.
Appréhender les enjeux de l’agent de
photographe pour la communication MATÉRIEL
d’entreprise et la presse, cibler les Logiciels de traitement des
clients potentiels, décrocher un rendez- images : Expression Media,
vous, comprendre et connaître les besoins Photoshop, logiciels d’archivage :
des clients, établir un devis, répondre au FotoStation, de montage : Final
brief... Cut Pro, Premiere Pro. Accès aux
Créer son réseau et savoir se vendre. bases de données des principales
agences photo et collectifs.
6 - Stage pratique en entreprise
Fils AFP textes et photos.
Dans la presse papier ou en ligne, en
agence photo, en magazine…

Le programme de ce parcours qualifiant


est défini de façon modulaire pour chaque
candidat. Tarif salarié :
9 580 euros HT
Financement individuel :
5 950 euros TTC
Spécialisation
Un module de spécialisation au
journalisme vidéo peut être ajouté à
la fin de ce parcours.
Nous consulter.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 25

1-96 assemblage interieur PLG.indd 25 4/08/09 16:01:38


Vid Vidéo
Créée en 2009, la filière vidéo est la dernière-née des formations
proposées par l’emi. L’objectif, à l’heure où l’usage de la vidéo
explose sur le Web, est de proposer non seulement des modules
courts, mais aussi un parcours professionnel de plus de six mois.

Un regard et un battement de cœur...(*)


multimédia, libérée de son carcan
télévisuel, la vidéo devient plus
souple, plus réactive, plus riche.
Tous les analystes s’accordent pour
prédire un avenir radieux à l’objet vidéo
sur la toile. D’ailleurs, les internautes
la plébiscitent. Les visionnages
explosent. Chaque semaine, on assiste
à la naissance d’un nouvel appareil
destiné à faciliter le tournage (même
les appareils photos proposent
une fonction vidéo), le montage,
l’intégration et la mise en pages sur la
toile.
La fabrication de reportages, de Web-
documentaires et de courts métrages
coûte donc de moins en moins cher et
Le regard pour le tournage, le devient du même coup de plus en plus
battement de cœur pour le montage. accessible. L’heure est à l’hybridation.
L’équation est belle et simple. Quels Même la télévision se doit de revoir ses
que soient les moyens ou les supports standards. Les frontières s’estompent.
de diffusion, elle sera toujours la Demain, nous utiliserons un seul écran
même. La vidéo est un formidable pour regarder la télévision et surfer sur
outil pour raconter des histoires, faire le Web… Les auteurs, les journalistes,
vivre l’information... en un mot, pour les techniciens doivent s’adapter
l’incarner. Mais il n’y a pas de miracle. rapidement à cette nouvelle donne.
Faire de la vidéo, c’est apprendre une Nous sommes de ceux qui l’attendons
nouvelle grammaire, une ponctuation avec enthousiasme. La plus-value
inédite, et apprivoiser de nouveaux offerte par une bonne hiérarchisation
outils et logiciels. de l’information, une bonne interview,
Internet est un véritable espace un bon reportage ou une belle
de liberté et de créativité. Reste réalisation fera toujours la différence.
que, trop souvent pauvre sur le Les vidéastes qui exigent une
plan technique et sans originalité, production de qualité pour le Web, le
l’usage de la vidéo n’y est pas mobile et la télévision sont nourris de
encore maîtrisé. Il ne s’agit pas de cette ambition. Nous sommes heureux
s’improviser vidéaste et de partir de les accompagner.
caméra à la main à l’assaut de Laurent Catherine
l’info en espérant rapporter un
« vrai » sujet. Pas plus de singer la
construction et le formatage des
sujets télé. Non. (*) Jean-Luc Godard
La révolution se place résolument du
côté de l’écriture. Au cœur du récit

26

1-96 assemblage interieur PLG.indd 26 4/08/09 16:01:39


déo
.(*)

Laurent
Catherine
est journaliste et
réalisateur
de documentaires
télévisuels.
Il a notamment
réalisé Jeunes en
prison pour
Canal +, Léon
Blum et la montée
La qualité d’abord
Vidéo, mode d’emploi
Compte tenu de cette vaste mutation du numérique,
une formation aux nouvelles écritures vidéo repré-
sente évidemment un atout. Pour tous, la vidéo est
devenue une compétence recherchée. Forts de cette
expérience, nous avons décidé d’élargir notre offre
autour de la vidéo pour le Web et de proposer des
formations de qualité. La filière vidéo se compose de
trois types de formation :
– des stages de perfectionnement d’une durée de deux
à cinq jours (lire à partir de la page 48) ;
– un module de professionnalisation d’une durée de
quatre semaines (120 heures) en juin 2010 (page 42);
– un parcours qualifiant d’une durée de 655 heu-
res (dont 175 de stage en entreprise) qui débute en
décembre 2009 (pages suivantes).

Le new-yorkais Brian Storm,


patron de mediastorm.com, l’un
des sites les plus créatifs du Web,
déclarait récemment sur RFI :
« Nous travaillons en produisant
taires dont Madâme : Impossible
conversation, un portrait de Berna-
dette Chirac, et, récemment, C’est
ça l’amour ?, un road-doc diffusé
par France 4. Il produit et anime
régulièrement des émissions politi-
ques et citoyennes pour La Chaîne
des fichiers de qualité broadcast parlementaire.
des fascismes
(pour la télé) et ensuite nous les
pour France 5. encodons pour le Web ou pour
Formateur le téléphone mobile. Je n’ai pas I want my Web TV
à l’emi depuis d’émetteur de télé, mais vous
pouvez voir nos sujets à la télé- Tout le monde rêve de proposer un
de nombreuses contenu vidéo original et riche. Sans
vision, je n’ai pas d’imprimerie,
années, il est même parler de grille de program-
mais vous pouvez me lire dans
responsable 135 pays. Plus personne ne décide mes, le défi, pour chaque site, est
de la filière vidéo maintenant qui a le droit de traiter d’offrir aux internautes une naviga-
tel ou tel sujet. Chacun a une voix. tion simplifiée, une thématisation
depuis janvier
Pour des journalistes profession- et un rubriquage des sujets. L’emi a
2009. réalisé cette année le projet ambi-
nels, c’est très excitant. Oui, il y
a beaucoup de concurrence pour tieux de Météo France : créer son
capter l’attention du public. Et le plateau télé et sa chaîne de post-
seul moyen de capter cette atten- production haute définition, pour
tion, c’est de produire des sujets proposer à ses clients des bulletins
de grande qualité. Et d’élever le météo comme à la télé. Un chal-
niveau. » lenge pour des ingénieurs néophy-
tes ! L’objectif était de trouver un
ton original et des infrastructures
Un partenariat avec à la portée d’amateurs désormais
éclairés.
latelelibre.fr
Latelelibre.fr est le partenaire dura-
ble et permanent de la filière vidéo
de l’emi. Cette Web-télé indépen-
dante créée en 2007 est animée par
John Paul Lepers. Grand reporter
successivement à France Inter,
TF1, France 2, Arte et Canal +, il a
réalisé une vingtaine de documen-

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 27

1-96 assemblage interieur PLG.indd 27 4/08/09 16:01:39


Vid Vidéo
Journaliste vidéo multimédia
Du 2 mars au 29 juillet 2011
Parcours complet : 655 heures, dont 480 heures au centre et 175 heures en entreprise

OBJECTIF

Ce parcours qualifiant, ouvert aux journalistes salariés


et indépendants ou aux personnes en recherche
d’emploi, délivre le savoir-faire journalistique
et la technique indispensable à la réalisation de vidéos.
Il offre les compétences nécessaires à la maîtrise de
l’ensemble de la chaîne audiovisuelle, dans le but de
produire, animer et réaliser un projet vidéo pour les
médias audiovisuels on line ou off line.
Chaque stagiaire réalisera et montera une dizaine de
sujets vidéo, un reportage, des sujets radio et un court
métrage photo. Un site-école accueillera les productions
multimédias des stagiaires.
5 - Réalisation d’images et de
sons
L’image comme information à part
entière. Apprendre à s’exprimer par
l’image. Débriefing et critique.
Les ambiances sonores.

6 - Le montage virtuel
Prise en main d’un logiciel (Final Cut
ou Premiere pro).
Comment raconter son histoire ?
Écriture du plan de montage.

7 - La grammaire du montage
Les raccords, la narration, les ellip-
ses, les plans de coupe ou d’illustra-
tions.
Comment commencer ? Comment
s’organiser ?
Montage 3 points : définition, explica-
PROgRAmmE tion du « in » et « out » dans le rush et
sur la timeline.
1 - Penser, écrire et réaliser une
vidéo pour le Web 8 - Techniques de l’interview
Penser son sujet et apprendre à hié- La force de l’interview audiovisuelle :
rarchiser pour le Web. Penser la vidéo Le timing technique. Les différentes
comme élément du récit multimédia. formes (micro-trottoir, témoignage
en situation). Soigner son introduc-
2 - La prise de vues vidéo tion et sa première question. La re-
Le repérage (sur le terrain ou par lance.
téléphone), l’interview, la lumière et
la prise de son. 9 - Le tournage de l’interview
Réaliser un plan de tournage pour Préparation et installation.
prévoir et optimiser le montage. Placement de l’interviewé, direction
du regard.
3 - Le langage audiovisuel Utilisation de l’éclairage d’appoint
Qu’est-ce qu’un plan ? Réaliser des (minettes, mandarines).
mouvements (zoom, panoramique,
travelling), la durée des plans, le 10 - La prise de son en vidéo
temps de lecture nécessaire. La com- Choisir son matériel en fonction du
position d’un cadre (premier plan, sujet et de ses difficultés (micro-cra-
arrière-plan, profondeur de champ), vate, HF, micro-canon ou main...).
la vie d’un plan. Essais des différents micros en si-
tuation.
4 - Prise en main de la caméra
Le matériel nécessaire au tournage. 11 - Éclairage et lumière
Navigation dans les menus, réglages La balance des blancs, les tempéra-
des paramètres. tures de couleur, les filtres. L’éclai-
Exercices pratiques, visionnages. rage d’appoint (minettes, manda-

28

1-96 assemblage interieur PLG.indd 28 4/08/09 16:01:39


déo
ise

rines, fluos, leds…). Comment


éclairer un personnage, éviter les
ombres, varier les intensités lumi-
neuses.

12 - Commentaire sur images,


plateau de situation et voix off
Le rapport texte/image. Écrire pour
être entendu. La voix et le timing. Être
convaincant. Travailler son élocution.

13 - Culture Web
Outils, usages, écritures et environ-
nements. Penser l’info pour le Web.
Les évolutions du journalisme.
La scénarisation. Le choix des for-
mats, la convergence des médias.

14 - Finaliser son montage


FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
La sélection se fait au moyen
d’une série d’épreuves-tests,
programmée sur une journée.
Elle sera suivie, pour les candidats
admissibles, par un entretien
individuel avec deux responsables
pédagogiques de l’emi.
Le programme de ce parcours qualifiant
est défini de façon modulaire pour chaque
candidat.

PARTICIPANTS
Les stagiaires, journalistes
rédacteurs ou photographes,
mais aussi graphistes, directeurs
Logique et astuces du montage. Les artistiques, responsables de
effets, les transitions, la musique, communication, doivent posséder
les commentaires, le montage du une bonne culture générale et
son, l’habillage (synthés, titres). une disposition pour le travail en
Effets, fusion des pistes et transi- équipe.
tions. Nombre de participants :
Description de la palette d’effets, vingt-deux personnes.
Initiation à l’étalonnage.
Titrage : définition de l’outil Titrage
(paramétrage, onglet contrôle, mise MATÉRIEL
en pratique). Une caméra pour deux stagiaires
(Sony PD 170, HDV Z1 ou V1.).
15 - La mise en pages sur le Web Un poste de montage par stagiaire.
La compression ou l’encodage : Logiciels de montage Final Cut Pro
principes techniques, codecs et for- ou Premiere Pro au choix.
mats. Pour la lumière : mandarines,
La diffusion sur le Web : télécharge- fluos, blondes, boules chinoises.
ment, téléchargement progressif, Pour la prise de son : micros-
streaming. cravates, HF, canons ou mains.
Les solutions d’encodage. Intégra- Encadrement : pour
tion Web avec DreamWeaver. l’enseignement technique (son,
lumière, montage), l’emi met
16 - Le son pour le Web deux formateurs à disposition
(réalisateur et technicien).
Les outils, les logiciels de montage.

17 - La photographie
Tarif salarié :
La composition de l’image, la prise 12 600 euros HT
de vues.
Financement individuel :
Réalisation d’un diaporama.
7 200 TTC
18- Stage pratique en entreprise

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 29

1-96 assemblage interieur PLG.indd 29 4/08/09 16:01:39


Gra graphis
À la source de tout projet de communication, le graphiste doit tenir compte
des spécificités de chaque média. Les contraintes des supports
de la révolution numérique – à commencer par les téléphones – ouvrent
aussi la voie à de nouvelles pratiques graphiques.

Traduire les signes de la vie


Jusqu’ici, il devait adapter ses
compétences à chaque support
papier (magazine, affiche, dépliant,
livre, enseigne, etc.). Aujourd’hui,
l’écran est non seulement
incontournable (e-journal, télé,
Web-télé, Web, téléphone portable,
etc.), mais il évolue tous les
jours. Le défi, pour le graphiste,
est d’intégrer à son travail les
spécificités et contraintes de
ces nouveaux médias, pour y
adapter le message et son impact.
Un exemple : l’esthétique des
téléphones – support du futur –
Le graphiste crée des systèmes doit avant tout être adaptée à
de traduction visuelle : il met les la taille de leur écran, et donc
messages en espace et en image. simplifiée grâce à des messages
Son but : faciliter la circulation visuels épurés.
du sens, en créant des objets de Mais, quel que soit le support,
communication adaptés. Il travaille les enjeux du travail de graphiste
donc à la source de chaque projet (analyse du contenu, prise en
de communication. En mettant en compte du destinataire, traduction
scène l’information, il interroge visuelle originale et appropriée)
l’émetteur du message sur la restent identiques. À cet égard, il
justesse et le bien-fondé de celui- est, par essence, plurimédia.
ci. En plus de cette démarche
intellectuelle, il apporte sa Martine-Jeanne Billot
sensibilité plastique et graphique.
Cette implication personnelle est
nécessaire à tout processus de
communication, donc d’échange.
Le graphiste est aussi un
designer : l’analyse du contenu à
communiquer sert de base à ses
créations graphiques.

30

1-96 assemblage interieur PLG.indd 30 4/08/09 16:01:40


raph
sme
mpte

ent

martine-Jeanne
Billot
Graphiste
indépendante
depuis 1996.
Engagée dans les
secteurs culturel,
social
et artistique,
elle collabore
avec des vidéastes
L’engagement
au quotidien
Filière arts graphiques,
mode d’emploi
La filière arts graphiques est organisée autour d’un
parcours certifiant de graphiste plurimédia – informa-
tion et communication. La filière comprend également
des modules de perfectionnement, notamment consa-
crés aux nombreux logiciels utilisés en maquette
presse comme en Web design, ainsi que des itinéraires
de découverte du métier en cours du soir. Les modules
peuvent être déclinés en parcours sur mesure.

Le graphisme façonne une partie


significative du paysage visuel de
L’emi à Chaumont
Quatre graphistes de la promotion
2009 de l’emi ont été présélection-
nés pour le concours étudiant du
et des notre quotidien (presse, livre, ob- Festival international de l’affiche
compositeurs jet, télé, cinéma, Web, consomma- de Chaumont (du 16 mai au 14 juin
pour la création tion, design graphique de la ville : 2009). Cette année, le thème du
devantures, affiches, signalétique, concours était « avoir 20 ans ». Les
de clips sonores
etc.). Le graphiste porte un regard affiches proposent une interpréta-
et visuels.
actif sur cet environnement et ses tion du passage de l’adolescence à
Elle est implications sociales. Faire ce mé- l’âge adulte. Vingt ans, c’est égale-
responsable tier, c’est donc aussi anticiper et ment l’âge du festival, qui présentait
de la filière assumer une responsabilité dans la à cette occasion une rétrospective.
représentation d’un message por- Vous trouverez les quatre projets de
graphisme à l’emi
teur de sens. Dans le monde des nos stagiaires (et quelques autres)
depuis 2005. sur www.emi-cfd.com.
médias, qui mute toujours plus vite,
les messages peuvent être diffusés
sur la planète entière en quelques L’ANI fait peau neuve
instants. Cette circulation extraor-
Le site de l’Association nationale
dinaire de l’information est bien sûr
des iconographes (ANI) vient d’être
une avancée, mais elle rend le tra-
repensé. Sa nouvelle conception et
vail de « traducteur graphiste res-
son nouveau design sont le fruit des
ponsable » plus indispensable que
propositions des promotions « Res-
jamais.
ponsable éditorial de site Web » et
« Graphiste » 2008 de l’emi. À par-
tir des cahiers de conception réa-
lisés par Nelly Fouks et Catherine
Viot (RES), les graphistes ont éla-
boré des projets. C’est celui d’Anne
Boutron qui a été choisi.
L’ANI est partenaire de l’emi dans
le cadre de la formation « Éditeur
d’images bimédia ».
http://www.ani-asso.fr/

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 31

1-96 assemblage interieur PLG.indd 31 4/08/09 16:01:40


his graphisme
graphiste plurimédia
Du 1er septembre 2010 au 22 avril 2011
Ce parcours diplômant est inscrit au Répertoire national
de la certification professionnelle (niveau II)

Parcours complet : 955 heures dont 780 au centre et 175 en entreprise

OBJECTIF

Cette formation professionnelle et diplômante permet


d’être opérationnel dès la sortie, tant au niveau créatif
que productif. Elle offre notamment une approche
poussée de la création graphique et une maîtrise totale
des logiciels.
Un graphiste se doit aujourd’hui de maîtriser les outils
du print et du Web ainsi que la problématique graphique
de ces deux univers complémentaires.
La formation confronte le stagiaire à de réelles
situations de production, et ce tout au long de la
formation et sur tous les supports. Elle est dispensée
par des graphistes et par divers professionnels en
activité, qui ont à cœur de transmettre avec passion leur
spécialité, leur expérience et leurs savoirs.
PROgRAmmE

1 - Pratique professionnelle,
mise à niveau
Les bases de la communication visuelle,
papier et Web, les différents supports et
postures du secteur des arts graphiques.
Initiation aux logiciels de PAO.

2 - Culture du métier
Appréhender l’histoire des arts plastiques,
graphiques et typographiques en France,
en Europe et ailleurs. Poursuite de l’initia-
tion aux logiciels de PAO.

3 - Conception graphique
en communication visuelle
Analyser et comprendre un brief ; le
schéma de la communication ; les notions
de contraste, de rythme, d’impact, de lisi-
Le graphiste sortant de la formation est en mesure de bilité, de visibilité ; les rapports particu-
concevoir, décliner et exécuter tout projet de support liers entre le texte et l’image.

d’information (presse, communication, édition, Web, 4 - Outils de la PAO et du Web


radio, vidéo, clip, animation, habillage TV, portable, Utiliser les logiciels XPress, InDesign, Il-
e-book, e-journal, etc.). Il doit aussi pouvoir analyser lustrator, Photoshop Flash, DreamWea-
le besoin d’un client et commercialiser sa production. ver. Utilisation du scanner et d’iMovie pour
l’intégration vidéo-son.

5 - maquette et typographie
Acquérir les principes de mise en pages,
s’adapter au projet rédactionnel, décli-
naisons, chemin de fer, charte graphique
Ce parcours fait l’objet d’une participation financière et typographique, harmonie et contraste,
du Conseil régional d’Île-de-France. Nous consulter. rythme d’une publication.

6 - Atelier de production d’images


Adopter une démarche exploratoire avec
tous les outils d’expression visuelle : pho-
tographie, dessin.
Sémiologie.

7 - Techniques rédactionnelles
Maîtriser les mécanismes de la commu-
nication ; écriture journalistique et publi-
citaire ; accroches, titres, mots essentiels,
style.

8 - Fabrication
Connaître la chaîne graphique : procé-
dés d’impression, imposition, façonnage,
matériaux.

32

1-96 assemblage interieur PLG.indd 32 4/08/09 16:01:40


sm 9 - Conception graphique en
presse
Objectif : créer et réaliser une nouvelle
formule de presse (un journal, un maga-
zine-école), papier et Web.

10 - Ateliers affiches et édition


Élaborer des principes de collections de
livres. Participer au concours internatio-
nal d’affiches, « Étudiants, tous à Chau-
mont ».

11 - Conception et réalisation
graphique Web
FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Des tests écrits permettent de
cerner la culture générale et la
culture visuelle du candidat, sa
connaissance du métier choisi, son
aptitude à l’exercer.
Un entretien avec deux respon-
sables pédagogiques permet
d’élaborer pour chaque candidat un
cursus personnalisé.

PARTICIPANTS
Toute personne ayant une culture
artistique et désirant acquérir
les connaissances théoriques et
techniques du métier de graphiste.
Les fondamentaux du Web design (concep- Niveau bac + 2, + 3.
tion et méthode). Concevoir graphique-
ment un site Web et son protocole. Nombre de participants :
vingt-deux personnes.
12 - La réalisation d’un book
Préparer son book et sa présentation pour MATÉRIEL
un jury, un employeur, un client. Ordinateurs iMac reliés en réseau
haut débit à des imprimantes laser
13 - Stage pratique en entreprise N/B et couleur et à l’Internet.
Intégrer un lieu de production pour peau- Logiciels (dernières versions):
finer son parcours (rédaction, atelier de XPress, InDesign, Illustrator,
création, agence de communication). Photoshop, Flash, DreamWeaver,
etc.
Le programme de ce parcours qualifiant
est défini de façon modulaire pour chaque
candidat.

Tarif salarié :
11 950 euros HT
Financement individuel :
6 600 euros TTC
Spécialisation
Un module de spécialisation aux
outils du Web peut être ajouté à la
fin de ce parcours.
Nous consulter.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 33

1-96 assemblage interieur PLG.indd 33 4/08/09 16:01:40


Edi Édition
L’éditeur de livres doit aujourd’hui maîtriser de nombreux outils
dans des temps très variés : mise en pages, gestion, fabrication.
Et, avec les bouleversements du numérique, le livre papier entre
dans une période de mutation intense.

à bon formateur, salut !


L’éditeur moderne doit maîtriser
de nombreux outils qui trouvent
une application dans des champs
très divers : la gestion des fichiers
quand ils arrivent, la pratique
concrète des logiciels de mise
en pages, la maîtrise des coûts
et techniques de fabrication,
les comptes d’exploitation et la
lecture intelligente des statistiques
commerciales. Aujourd’hui, qui
peut sérieusement passer outre
sans mettre en péril la suite de ses
projets ?
L’équipe pédagogique de la filière
J’entends et lis même parfois édition de l’emi partage une
qu’on ne forme pas au métier passion commune : le livre et
d’éditeur. C’est faux : on ne son devenir. Nous réfléchissons
forme pas à la passion d’éditer, constamment à ses évolutions,
à l’exigence ou encore même au et les enjeux actuels autour
talent. Mais éditer n’est pas un art, du numérique nourrissent nos
c’est un métier comme beaucoup discussions, en particulier avec
d’autres : entre artisanat et les autres filières de l’école, dont
industrie, il nécessite l’acquisition l’expérience dans le domaine est
de gestes, de connaissances et essentielle à nos yeux.
bien sûr d’expérience. Nous formons et, pour mieux le
Nos formations s’appuient toutes faire, nous continuons à apprendre.
sur cette triple recherche : Joseph Jacquet
nous transmettons techniques
et savoirs acquis par chacun des
enseignants grâce à son parcours
professionnel – erreurs et succès –,
et nous nous appliquons à exercer
nos stagiaires à tous ces gestes.

34

1-96 assemblage interieur PLG.indd 34 4/08/09 16:01:41


ditio
n
Joseph Jacquet
est éditeur
externe
pour plusieurs
maisons,
principalement
dans le secteur
du livre jeunesse.
Depuis 2007,
il est responsable
de la filière édition
à l’emi.
Sur quel téléphone
lisez-vous ?
Filière édition, mode d’emploi
La filière édition est organisée autour de deux grands
axes : un parcours qualifiant de secrétaire d’édition-éditeur
présenté page 36, et des modules d’apprentissage et de
perfectionnement, que vous trouverez notamment pages
55 et 73 et suivantes.
Ces formules constituent un ensemble cohérent et per-
mettent de construire des parcours individualisés. Ceux-ci
peuvent aussi s’articuler à des modules d’autres filières
pour des parcours transversaux.

Voilà, c’est fait : un des auteurs lit-


téraires français reconnus, Didier
Van Cauwelaert, prix Goncourt
1994, a publié son nouveau roman
directement en version numéri-
que, chez SmartNovel. D’après
l’auteur, l’éditeur papier n’est
pas encore choisi… Révolution
dans l’édition ! Depuis l’an passé,
notre formation longue propose
donc plusieurs modules d’initia-
déficit de librairies
en Île-de-France
Le Motif, observatoire du livre et
de l’écrit en Île-de-France, vient
de publier une étude qui dénom-
bre les lieux de vente de livres dans
cette région : à Paris, on trouve une
librairie indépendante pour 4 000
habitants environ… et, en Seine-
Saint-Denis, une pour 46 000 habi-
tants seulement ! En tant que for-
mateurs d’éditeurs, nous croyons à
l’importance capitale de la librairie
tion et de perfectionnement à la indépendante. Chaque année, plu-
conception numérique du livre, qui sieurs libraires interviennent dans
mènent une réflexion approfondie le cadre de nos formations pour
sur le rapport contenu/support de parler de leur métier et de la loi
lecture. Lang.
www.lemotif.fr

Un rapport instructif
En mars 2009, Hervé Gaymard
a publié un rapport sur la situa-
tion du livre : 422 pages qui ana-
lysent l’économie de ce secteur,
dont de nombreuses et essentiel-
les annexes. On retient, sur la loi
Lang et le prix unique, un bilan
très positif, qui a valu à cette étude
un soutien du SLF, le Syndicat de
la librairie française. Pour nous,
la veille continuelle sur le secteur
économique de l’édition est indis-
pensable pour comprendre les
enjeux de demain pour les diffé-
rents métiers et l’emploi.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 35

1-96 assemblage interieur PLG.indd 35 4/08/09 16:01:41


diti Édition
Secrétaire d’édition-éditeur
Du 1er septembre 2010 au 18 mai 2011
Parcours complet : 1 140 heures dont 900 au centre et 240 en entreprise

OBJECTIF

Ce parcours de formation est conçu pour ceux qui


voudraient soit intégrer une maison d’édition, soit
travailler en externe, ou encore créer leur propre
structure éditoriale.
Les métiers de secrétaire d’édition et d’éditeur
concentrent de plus en plus de compétences. L’éditeur
est chargé de la conception comme de la réalisation
des ouvrages, le secrétaire d’édition s’occupant plus
particulièrement de leur réalisation. Il faut savoir
trouver et jauger idées, textes et images, définir des
concepts éditoriaux, maîtriser les nouvelles techniques
de fabrication du livre, connaître précisément
les réseaux de diffusion et de distribution, savoir
apprécier le marché et la concurrence… tout cela en
PROgRAmmE

1 - Pratique professionnelle,
mise à niveau
Grammaire et orthographe, correc-
tion, fondamentaux de la commu-
nication écrite, règles de base de la
mise en pages et initiation à la PAO.
Histoire de l’édition, du livre et de
l’écriture, culture générale artistique
et graphique, culture du secteur de
l’édition, économie et métiers.

2 - Écrire et lire
Lecture de manuscrits, fiches de
lecture, correction, réécriture, choix
d’un auteur, commande à un auteur,
sémiologie.

gardant l’œil sur les coûts et en songeant au potentiel 3 - Conception éditoriale


d’internationalisation du contenu. Processus éditorial, recherche de
Pour appréhender toutes les facettes de la fonction sources et d’idées, remodelage de
éditoriale, le parcours secrétaire d’édition-éditeur se livres, relation fond-forme, relation
déroule sur un principe d’acquisition et de mise en texte-image.
pratique. De nombreux cours sont consacrés
4 - graphisme et PAO
à la transmission des savoirs de l’édition (culturels
Typographie, principes de maquette,
ou techniques), et un grand nombre d’exercices mettent principes de couverture, choix des
en scène ces connaissances : chaque année, images et utilisation. Mise en pages
les stagiaires mènent dans le cadre de l’école des sur XPress, InDesign, Photoshop.
projets qui ont parfois le bonheur de devenir des livres…
5 - Fabrication
Lecture et demande de devis, choix
du papier, photogravure, épreuves de
fabrication, impression, façonnage.

Ce parcours fait l’objet d’une participation financière 6 - Budget


du Conseil régional d’Île-de-France. Nous consulter. Coût d’un livre, montage financier
et devis, budgets prévisionnels et
compte d’exploitation, statuts et coûts
d’une équipe. Initiation à Excel.

7 - Commercialisation
Diffusion et distribution, librairies,
circuits de vente, outils de communi-
cation, relations avec les médias.

36

1-96 assemblage interieur PLG.indd 36 4/08/09 16:01:41


tion 8 - Édition numérique
Création et suivi de sites catalogues
et de sites éditoriaux, suivi de produc-
tion multimédia, techniques de mise
en ligne, pilotage et organisation du
flux des contenus. Création de livres
numériques.

9 - gestion d’une structure


éditoriale
Choix et gestion d’une équipe, techni-
ques du brief et du débriefing, mon-
tage d’une collection, montage d’une
maison d’édition.

10 - Application transversale des


FICHE TECHNIQUE

SÉLECTION
Des tests écrits permettent de
cerner la culture générale du
candidat, sa connaissance du
secteur de l’édition, son aptitude
à l’exercer.
Un entretien avec deux respon-
sables pédagogiques permet
d’élaborer un cursus personnalisé
pour chaque candidat.

PARTICIPANTS
Personnes possédant une bonne
culture générale, une parfaite
acquis maîtrise de la langue française,
Projets mensuels en groupe. Créa- une bonne aptitude aux outils
tion et réalisation de projets de livres- informatiques et au travail en
école. équipe, ainsi que des qualités
certaines en termes d’organisation
11 - Stage pratique dans une du travail. Le niveau demandé est
maison d’édition bac + 3.
Nombre de participants :
vingt-deux personnes.

MATÉRIEL
Ordinateurs iMac reliés en réseau
haut débit à des imprimantes laser
et à l’Internet.
Logiciels : XPress, InDesign,
Photoshop, ProLexis.

Tarif salarié :
13 400 euros HT
Financement individuel :
7 500 euros TTC

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 37

1-96 assemblage interieur PLG.indd 37 4/08/09 16:01:41


Pour évoluer dans un métier et ap

professionn

38

1-96 assemblage interieur PLG.indd 38 4/08/09 16:01:43


Journalisme
Multimédia
Vidéo
Photo
Graphisme
Édition

et approfondir ses connaissances


stages de

nnalisation
d’une durée de 120 heures, soit quatre semaines,

à 310 heures, ces stages sont destinés aux

professionnels désirant approfondir leurs

compétences, notamment autour du multimédia.

Pour les rédacteurs, les secrétaires de rédaction,

les iconographes et les graphistes, ces formations

permettent de mieux appréhender les techniques

spécifiques du Web.

Une autre formation est consacrée au journalisme

vidéo, tandis que la formation correction permet

d’acquérir des méthodes de relecture et de

réécriture, sur le papier comme sur le Web.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 39

1-96 assemblage interieur PLG.indd 39 4/08/09 16:01:43


Journalisme • 120 heures
Stage de rédaction multimédia
Du 12 avril au 7 mai 2010

120 heures au centre (quatre semaines)

FICHE TECHNIQUE PROgRAmmE

Objectif
SÉLECTION Savoir concevoir en amont l’information multimédia et
Ce module est destiné aux interactive. Savoir traiter un sujet en utilisant et arti-
journalistes rédacteurs confirmés, culant les différents outils multimédias : texte, son,
salariés ou pigistes, travaillant pour vidéo, portfolio, etc.
la presse écrite, la radio, la presse
d’entreprise, municipale ou 1 - Le rôle central du « Net-acteur »
associative, ainsi qu’aux chargés Les usages et évolutions récentes du Web, les tendances,
de communication qui souhaitent les nouveaux outils. Les parcours de lecture. Analyse de
se spécialiser dans la rédaction en sites.
ligne. La sélection s’effectue sur
dossier après un entretien individuel 2 - Penser en amont l’information pour le Web
avec un responsable pédagogique.
Organiser sa veille et ses recherches.
Concevoir en amont un sujet multimédia. Choisir et com-
MÉTHODE
biner les modes d’expression : texte, son, image, etc.
Ce module de quatre semaines
permet à des rédacteurs 3 - Les fondamentaux de l’écriture
de se spécialiser dans la et de l’édition Web
conception et la réalisation
De nouveaux modes de narration.
de sujets multimédias.
L’importance du référencement.
Les cours alternent théorie
Une écriture plus ramassée. Les liens. Exercices prati-
et exercices concrets.
ques.
Un site-école permet de mettre les
stagiaires en situation réelle.
4 - Le son pour le Web
Nombre de participants : Le matériel son. L’importance de la voix.
quinze personnes. L’écriture, l’interview et le reportage « son ».
Le montage numérique. Exercices pratiques.
MATÉRIEL
5 - La vidéo pour le Web
Ordinateurs iMac reliés en réseau
haut débit à des imprimantes laser Le matériel vidéo. Prise en main de la caméra. L’impor-
N/B et couleur et à l’Internet. tance du son et de l’éclairage. L’interview et le reportage
Logiciels : XPress, InDesign, Pho- vidéo. Le montage vidéo. Exercices pratiques.
toshop. Éditeurs HTML, SPIP.
Fil AFP textes et photos sur réseau 6 - L’interactivité
Mac. Les outils de l’interactivité : les blogs, les forums, les chats,
Caméras Sony PD 170, HDV Z1 ou les sondages, les quiz, les trackbacks. Savoir animer une
V1. conversation. Savoir répondre aux « Net acteurs ».
Logiciels de montage Final Cut ou
Premiere Pro au choix. 7 - La mise en forme de l’information
Savoir hiérarchiser et organiser son information. Choisir
son média pivot. Choisir son mix numérique. Les contrain-
tes de construction. L’actualisation. Exercices pratiques.
Tarif salarié :
3 500 euros HT
Financement individuel :
2 340 euros TTC

40

1-96 assemblage interieur PLG.indd 40 4/08/09 16:01:44


Journalisme • 120 heures
Stage d’édition multimédia
Du 23 novembre au 18 décembre 2009
Du 4 octobre au 29 octobre 2010
120 heures au centre (quatre semaines)

PROgRAmmE FICHE TECHNIQUE

Objectif
Connaître la chaîne de l’information sur Internet et les SÉLECTION
spécificités du secrétariat de rédaction pour le Web, Ce module de spécialisation est des-
dans le but d’éditer des sujets multimédias et de maî- tiné aux chefs d’édition et secrétaires
triser l’édition de textes, de sons et de vidéos. Organi- de rédaction travaillant pour la presse
ser le travail d’une équipe pluridisciplinaire. écrite, la presse d’entreprise,
municipale et associative,
et aux chargés de communication.
1 - Le rôle central du « Net-acteur » Il s’adresse également aux rédacteurs
Les nouveaux usages du Web. Analyse de site, parcours salariés ou pigistes qui souhaitent se
de lecture, pratiques. spécialiser dans l’édition en ligne.
La sélection s’effectue sur dossier
2 - Éditer l’information sur le Web après un entretien individuel avec
un responsable pédagogique.
Les spécificités de l’édition de textes sur Internet.
La scénarisation, les dossiers, les flux, l’interaction, le
MÉTHODE
multimédia (texte, image, son), l’inscription dans un es-
pace ouvert. Ce module de quatre semaines
Les principes d’une charte éditoriale pour le Web. permet à des secrétaires de
rédaction de se spécialiser dans
3 - La fonction d’éditeur sur le Web l’édition multimédia. Un site-école
permet de mettre en ligne les
La notion de sujets et de dossiers. Des formes multi-
exercices pratiques grâce à une
ples pour un sujet. La fonction d’éditeur selon le site.
bibliothèque de gabarits.
Définition des tâches ; les points communs avec le SR
papier, les spécificités. Les briefs et les commandes
d’infographies, de photos, de vidéos, de sons. L’editing Nombre de participants :
du son et de la vidéo. quinze personnes.
Organiser l’actualisation.
La question des versions. MATÉRIEL
La place de la conférence d’édition. Ordinateurs iMac reliés en réseau
Un processus permanent : les techniques d’actualisation, haut débit à des imprimantes laser
la mise en ligne. N/B et couleur et à l’Internet.
Logiciels : XPress, InDesign,
4 - Les outils du Web Photoshop. Éditeurs HTML, SPIP.
L’usage et la fonction des principaux outils de base de Fil AFP textes et photos sur
mise en ligne. réseau Mac.

5 - Construire l’interactivité
Les liens, les blogs, les forums.
Gérer la modération.
Tarif salarié :
6 -Audience et budget
3 500 euros HT
Suivre son audience. La gestion des moyens et le suivi des
Financement individuel :
équipes. Le référencement. Buzz et dissémination.
2 340 euros TTC
Les dimensions juridiques, techniques et budgétaires.

7 - La boîte à outils
Mieux gérer son espace de travail.

8 - Atelier
Édition d’un site en temps réel.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 41

1-96 assemblage interieur PLG.indd 41 4/08/09 16:01:44


Vidéo • 120 heures
Stage de journalisme vidéo
Du 9 juin au 6 juillet 2010

120 heures au centre (quatre semaines)

FICHE TECHNIQUE PROgRAmmE

Objectif
SÉLECTION Apprendre à réaliser des vidéos en maîtrisant à la fois
Ce stage est ouvert aux journalistes les savoir-faire journalistiques et techniques. S’initier
et photographes, chargés de aux techniques de prise de vues, de montage et de dif-
communication, graphistes et à tous fusion sur le Web.
ceux qui se destinent à faire un usage
professionnel de la vidéo. 1 - Produire de la vidéo pour le Web
Il fournira une solide initiation L’intérêt de la vidéo sur le Web : des angles différents, un
aux techniques vidéo, de la prise de complément d’information.
vues au montage en passant par la Le reportage vidéo : le travail de terrain, les pièges à
diffusion sur le Web. éviter.
Les fondamentaux de l’écriture vidéo : le cadrage, les
MÉTHODE mouvements, la prise de son, la lumière.
Ce module de quatre semaines
permet à des secrétaires de rédac- 2 - L’interview vidéo
tion de se spécialiser dans l’édition
Les différents genres : questions-réponses, micro-trot-
multimédia.
toir, portrait, entretien ; leurs objectifs et contraintes.
Un site-école offre la possibilité de
Le tournage : la conduite de l’interview. Comment être à
mettre en ligne les exercices pra-
l’aise et mettre en confiance. L’art de l’écoute.
tiques grâce à une bibliothèque de
gabarits.
3 - Le commentaire sur images
Nombre de participants : Poser sa voix, travailler son élocution, s’entraîner au
quinze personnes. mixage.
Exercices pratiques à partir de sujets montés.
MATÉRIEL
Une caméra pour deux stagiaires 4 - La prise de son
(Sony PD 170, HDV Z1 ou V1.Z7 sur Les pièges à éviter. Matériel à utiliser en fonction des
demande). contraintes : quels micros pour l’interview, le micro-trot-
Un poste de montage par stagiaire. toir, le reportage, les sons d’ambiance.
Logiciels de montage Final Cut ou
Premiere Pro au choix. 5 - Éclairage et lumière
Pour la lumière : mandarines, fluos, Apprendre à utiliser la lumière, qu’elle soit naturelle ou
blondes, boules chinoises. artificielle, et à composer avec elle.
Pour la prise de son : micros-cravates,
HF, canons ou mains. 6 - Initiation aux logiciels de montage
Encadrement : pour l’enseignement
technique (son, lumière, montage), Les logiciels de montage numérique, Final Cut Pro et Pre-
l’emi met deux formateurs à disposi- miere Pro.
tion (réalisateur et technicien). Finaliser le montage, la post-production : titres, sous-
titres. Génériques, musiques.
Intégrer la vidéo dans une page Web : rédiger le texte de
« lancement » de la vidéo.

7 - Réalisation d’un reportage


Tarif salarié : L’art de faire vivre l’information et de raconter une histoire.
4 590 euros HT Les sources. La préparation et les repérages.
Financement individuel :
3 950 euros TTC Spécialisation
Un module de spécialisation de 30 heures pour l’inté-
gration vidéo sur le Web complète ce parcours.
Lire page 77.

42

1-96 assemblage interieur PLG.indd 42 4/08/09 16:01:44


Photo • 120 heures
Stage d’iconographie multimédia
Du 1er mars au 26 mars 2010

120 heures au centre (quatre semaines)

PROgRAmmE FICHE TECHNIQUE

Objectif
Afin d’accompagner les iconographes confirmés dans SÉLECTION
l’évolution de leur métier, la filière photo de l’emi Ce module de spécialisation est
propose, en partenariat avec l’ANI (Association natio- destiné à des iconographes et des
nale des iconographes), une formation permettant de responsables photo salariés ou
maîtriser les fondamentaux de la documentation, de pigistes, travaillant pour la presse
connaître les spécificités de la recherche multimédia, écrite, la presse d’entreprise,
de pratiquer la scénarisation des images et de l’infor- municipale et associative, les
mation sur Internet. institutions culturelles, les agences.
La sélection s’effectue sur dossier
après un entretien individuel avec
1 - Presse et images sur le Web un responsable pédagogique.
Les outils du Web.
La presse en ligne. MÉTHODE
La place de l’image sur le Web et ses enjeux. Ce module de quatre semaines
Droit et tarifs sur le Web. permet à des iconographes de se
spécialiser dans l’édition multimédia.
2 – Les techniques de l’iconographe-journaliste La réalisation et la mise en ligne de
travaux-école leur permettra
Le synopsis.
d’appréhender en temps réel les
Les légendes.
logiques de production de sujets en
La préenquête.
images sur le Web.
La prise de son.
Nombre de participants :
3 - documentation et recherches pour le Web
quinze personnes.
Les bases de la documentation.
La recherche de sons pour et sur le Web. MATÉRIEL
La recherche de vidéos pour et sur le Web. Ordinateurs iMac reliés en réseau
Les sources d’images sur le Web, la photo amateur : haut débit à des imprimantes laser
comment les utiliser, respect du droit d’auteur. N/B et couleur et à l’Internet.
Logiciels : XPress, InDesign,
4 - Concevoir et piloter un projet en images Photoshop. Éditeurs HTML, SPIP.
sur le Web Fil AFP textes et photos sur réseau
Panorama de l’image fixe animée. Mac.
La POM, petite œuvre multimédia. Logiciels de montage Final Cut et
Comment réalise-t-on une POM, qui le fait ? Premiere Pro.
Les enjeux du son. Différentes approches.
Initiation à Final Cut et au travail de monteur.
Réalisation d’un diaporama, maîtrise des logiciels, editing
et scénarisation, choix du son.

Tarif salarié :
3 500 euros HT
Financement individuel :
2 340 euros TTC

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 43

1-96 assemblage interieur PLG.indd 43 4/08/09 16:01:44


Édition & journalisme • 310 heures
Correction et réécriture
Du 3 mai au 16 juillet 2010

Parcours complet : 310 heures dont 240 au centre et 70 en entreprise

FICHE TECHNIQUE PROgRAmmE

Objectif
SÉLECTION Acquérir des méthodes de relecture et de correction
Des tests écrits nous permettent du texte écrit en vue de sa publication dans la presse,
d’apprécier la culture générale du pour l’édition ou sur le Web. Élargir ses connaissan-
candidat, sa connaissance du secteur ces en matière de langue (orthographe, vocabulaire,
de la correction et son aptitude à grammaire, syntaxe) et de typographie. Être capable
l’exercer. Un entretien avec deux de vérifier les informations contenues dans un texte
responsables pédagogiques permet et d’améliorer sa lisibilité. Savoir corriger en fonction
d’élaborer un cursus personnalisé des contraintes de temps et de support.
pour chaque candidat.
1 - Français
Grammaire et difficultés de la langue (révision et perfec-
PARTICIPANTS tionnement).
Toute personne ayant déjà une
compétence en matière de langue, 2 - Typographie
une pratique de l’écriture, de la lec-
ture ou de l’interprétation du texte Le code typographique et les règles en vigueur dans la
(rédacteurs, secrétaires de rédaction, presse et l’édition. Histoire de la lettre.
traducteurs, éditeurs, enseignants,
etc.). 3 - Correction
Prérequis : niveau licence et une De la préparation de copie à la correction en pages
bonne pratique de l’ordinateur (traite- maquettées jusqu’au « bon à tirer » (protocole de correc-
ment de texte). tion, les responsabilités du correcteur).
Types de corrections (orthographe, syntaxe, gram-
Nombre de participants : maire, typographie, chasse aux clichés, contresens,
Vingt personnes. répétitions, vérification des informations) ; les outils du
correcteur (dictionnaires, encyclopédies, ouvrages spé-
MATÉRIEL cialisés, Internet) ; le respect des intentions de l’auteur.
Ordinateurs iMac reliés en réseau
haut débit à des imprimantes laser et 4 - Correction informatisée
à l’Internet. Intégration des corrections en traitement de texte et en
Logiciels : XPress, InDesign, Pro- pages montées, apprentissage des logiciels XPress et
Lexis. ProLexis.

5 - Réécriture et stylistique
Écriture sous contrainte, « à la manière de », adaptation
du texte au support.

6 - Initiation au secrétariat de rédaction


Tarif salarié :
4 670 euros HT Rédiger des titres, des chapeaux, des intertitres, des
légendes ; couper le texte, le rallonger ; savoir vérifier
Financement individuel :
l’adéquation de la « titraille » au texte.
2 600 euros TTC
7 - La gestion des outils numériques
Correction et envoi en PDF, correction et mise en ligne,
création et utilisation de serveurs.

8 - Culture du métier
Statuts et droit du travail, contexte, salaires.

9 - Stage pratique en entreprise de deux semaines

44

1-96 assemblage interieur PLG.indd 44 4/08/09 16:01:44


graphisme & multimédia • 240 heures
Web design :
méthodes et outils de conception
Du 31 mai au 23 juillet 2010
240 heures au centre (huit semaines)

PROgRAmmE FICHE TECHNIQUE

Objectif
La maîtrise des méthodes de conception et des outils SÉLECTION
graphiques du Web design est indispensable aux direc- Ce module de spécialisation est
teurs artistiques, aux graphistes et maquettistes, dans le destiné à des graphistes confirmés
milieu de la communication comme de la presse. Acqué- travaillant pour la presse écrite, la
rir la méthodologie nécessaire à la conception visuelle presse d’entreprise, municipale
de sites Web. Maîtriser les logiciels de pointe dans le et associative et le secteur de la
domaine de la création. S’initier aux outils de dévelop- communication.
pement, dans le but de réaliser des sites et de dialoguer Selon les objectifs des candidats,
avec des développeurs de plates-formes complexes. il est possible de suivre seulement
une partie des modules qui le compo-
1 - graphisme Web, méthodes et outils de conception sent. Une bonne connaissance des
Introduction au Web design. L’environnement technique outils de la PAO est souhaitable.
nécessaire à une conception graphique Web optimale. La maîtrise de Photoshop pour le
L’architecture de l’information et les règles d’ergonomie. print est nécessaire.
Processus de création : de la compréhension du brief à la
rédaction d’une charte graphique. Nombre de participants :
Choix des visuels, des couleurs, et de la typographie. Mise quinze personnes.
en pages et organisation des calques dans Photoshop.
MÉTHODE
2 - Introduction aux outils Web L’enseignement est fondé sur la
pratique : les cours alternent théorie
Photoshop pour le Web. et exercices concrets. Toutes les éta-
dreamweaver et HTmL Initiation au code HTML. Les prin- pes de l’enseignement des logiciels
cipales balises HTML. Bien renseigner les préférences de donneront lieu à une réalisation
Dreamweaver. pratique et à une mise en ligne.
Gestion d’un site, du texte et des images. Liens hypertextes.
Flash, l’outil d’animation du Web et intégration vidéo MATÉRIEL
La technologie Flash et ses caractéristiques. L’interface Ordinateurs iMac reliés en réseau
du logiciel (la zone de travail, la scène, l’échelle tempo- haut débit à des imprimantes laser
relle, les outils, l’inspecteur de propriétés et les palettes). N/B et couleur et à l’Internet.
L’image, l’audio et la vidéo (l’import, l’optimisation, les Logiciels : DreamWeaver, Flash,
propriétés dans l’animation). L’intégration des animations Photoshop, After Effects, SPIP.
dans une page Web (les balises html et les plugin). Fil AFP textes et photos sur réseau
After Effects L’interface et les menus. Personnalisation de Mac.
l’espace de travail. Gestion des calques et des points-clés.
SPIP Initiation aux CMS (système de publication dynami-
que de contenus pour Internet).
Étude de SPIP (CMS français libre et contributif, publié
sous licence GPL). Tarif salarié :
Installation, utilisation, personnalisation des gabarits. 5 250 euros HT
3 - Projet Financement individuel :
2 950 euros TTC
Conception et réalisation graphique d’un projet proposé
par l’équipe pédagogique.
Rédaction d’une charte graphique.
Présentation devant un jury de professionnels.
Le site-école est mis en ligne pour permettre d’en contrô-
ler les principales fonctionnalités, la conception finale
étant le plus souvent livrée sous Photoshop, avec intégra-
tion de pages-types dans Dreamweaver et/ou dans Flash.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 45

1-96 assemblage interieur PLG.indd 45 4/08/09 16:01:44


Pour élargir ses compéte n

perfection

46

1-96 assemblage interieur PLG.indd 46 4/08/09 16:01:46


Journalisme
Multimédia
Vidéo
Photo
Graphisme
Édition

e nces et acquérir des outils


stages de

onnement
Nos métiers, leurs techniques,

leurs pratiques, les outils évoluent

sans cesse. Nous vous proposons

plus d’une centaine de stages

professionnels de courte durée,

dont de nombreuses nouveautés pour

2010, axés sur la compréhension

et l’usage des nouveaux médias

numériques.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 47

1-96 assemblage interieur PLG.indd 47 4/08/09 16:01:46


Conce Concevoir
Penser
Imaginer

durée 1 jour/semaine
durée 2 jours
x4 Organiser et assurer
Sessions 2009
Session 2009
• 5 et 6 février
• 2, 9, 16 et 23 octobre
la rédaction d’un site Web
• 5 et 6 octobre
Sessions 2010 • Objectif - Acquérir la culture géné- Parler le Web
• 11, 18, 25 mars rale et les langages techniques du Les langages de base : HTML, PHP,
Tarif salarié :
860 1er avril
eteuros HT Web pour pouvoir dialoguer avec XML. Scripts et bases de données.
• 30 septembre, différents interlocuteurs (informa- Comment se fabrique un site. Dream-
7, 14, etFinancement
21 octobre ticiens, graphistes, commerciaux). weaver et les systèmes de gestion de
individuel : Apprendre à gérer un site, de la contenu (SPIP, Drupal, Joomla !). Ar-
660 euros TTC rédaction du cahier des charges à chitecture, gabarits, plugins. Écrire
TARIFS 2010 l’animation des équipes multimédias. un cahier des charges.
Salarié :
Connaître les aspects économiques
1 400 euros HT
et légaux de la presse en ligne. Le bimédia et le multimédia
Financement Écriture et édition multimédia. Le son,
individuel : la vidéo, la photo, l’infographie.
1 090 euros TTC
• Public - Rédacteurs en chef, chefs Organisation de la rédaction. Le dis-
de service, journalistes confirmés, positif et les pôles, le chaud et le froid,
responsables de services de commu- la gestion du temps de travail des ré-
nication d’entreprise ou de collectivité dacteurs multimédias.
locale et éditeurs amenés à piloter un L’articulation papier-Web. La question
site Web. de l’appropriation du site.
Six personnes maximum.
Modèle économique et droit du Net
• Programme Gratuit, payant : le modèle économi-
Les fondamentaux que. La publicité sur Internet. Réfé-
Un média de flux : mises à jour, réac- rencement par les moteurs de recher-
tualisation. La notion de portail. L’info che. Mesurer l’audience. Marketing et
servicielle. Le rôle des liens. Créer et partenariat.
gérer une communauté d’internautes, Droit de l’Internet, état des lieux et
la modération. Forums, blogs, RSS, pratiques. Les logiciels libres. La li-
widgets, wikis, newsletters. cence Creative Commons.

48

1-96 assemblage interieur PLG.indd 48 4/08/09 16:01:46


cevoirmettre au point des stratégies éditoriales, piloter des
conceptions de projets, organiser des équipes :
le numérique ouvre des horizons nouveaux pour
enrichir l’offre globale des entreprises de presse
et de communication. Ces modules vous permettront
d’imaginer vos nouveaux supports.

Piloter un projet d’information durée 2 jours


Session 2009
pour le Web • 5 et 6 octobre
Sessions 2010
• Objectif • Programme • 8 et 9 février
Un projet Web implique la collaboration Caractériser son projet • 14 et 15 octobre
d’acteurs issus de cultures et de métiers Exposer les étapes d’un projet Web et le
différents. Certaines étapes du projet rôle de chaque acteur.
réclament une créativité pertinente, TARIFS 2010
d’autres nécessitent une rigueur atten- Piloter son projet Salarié :
tive. Pour faire face à cette complexité, Fixer efficacement les points de contrô- 850 euros HT
ce module expose le déroulement d’un le, définir les fournitures, rédiger un ca- Financement
projet en soulignant les enjeux et les hier des charges. individuel :
compétences exigées à chaque étape Évaluer les implications internes. 610 euros TTC
de l’élaboration du site. Apprécier les principaux postes d’un
budget.
• Public Anticiper les facteurs de risques.
Responsables de rédaction et de Choisir ses prestataires.
communication, responsables clien- Approche séquentielle ou méthode
tèle et, plus largement, toute person- agile ?
ne non spécialiste du Web chargée de Préparer le déploiement et la montée en
piloter un projet de site. puissance.
Six personnes maximum. Exercices.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 49

1-96 assemblage interieur PLG.indd 49 4/08/09 16:01:46


Conc durée 1 jour
Session 2009
• 8 octobre
Sessions 2010
• 14 janvier
• 8 avril
• 9 septembre

TARIFS 2010
Salarié :
450 euros HT
Financement
individuel :
450 euros TTC

durée 1 jour
Sessions 2010
Culture Web - Usages et pratiques
• Objectif
Acquérir la culture générale et maî-
triser les outils de base du Web pour
les journalistes. Connaître les as-
pects économiques de la presse en
ligne.

• Public
Journalistes, pigistes, responsables
de services de communication d’en-
treprise ou de collectivité locale.

• Programme
Le Web : revue de détails
Les chiffres-clés du Web (audience,
consommation, comportement des
internautes) en France et à l'étranger.

Culture Web design - Usages et pratiques


La course à la vitesse au détriment du
contenu ?
Les acteurs du marché
Le poids de Google.
Pure players, sites de presse, journaux.
Les poids lourds anglo-saxons.
Le rôle des réseaux sociaux.
Les nouveaux habits du Web pour la
presse.
Les outils de base
Firefox 3 (intérêt, paramétrage).
Pratique de Google Documents et de
Google Bloc-notes.
La recherche avancée sur Google.
Les flux RSS et les agrégateurs (Netvi-
bes, iGoogle).
Utiliser del.icio.us et Read it Later.

• 3 février • Objectif gazine et de marques.


• 5 mai Par une observation et une analyse Les mises en scène et les atouts gra-
• 17 novembre des meilleurs exemples de Web phiques pour un bon usage du mul-
design, l’objectif de ce stage est de timédia.
mieux comprendre comment on met Le graphisme sur tous les écrans
Tarif salarié : en forme les contenus sur le Web. La différence entre :
450 euros HT
• Public – conception visuelle ;
Financement Directeurs artistiques, graphistes, – scénarisation ;
individuel : maquettistes, secrétaires de rédac- – design.
450 euros TTC tion, iconographes. Le passage du print au Web
• Programme Notions d’ergonomie, de zoning, de
Le meilleur du multimédia (images, navigation, de codes couleur, de choix
sons, vidéos). Panorama de sites ma- typos.

durée 3 jours
Sessions 2010
Refondre un site et l’enrichir
• 6 au 8 janvier
• Objectif
• 3 au 5 mai Le premier défi à relever par les d’un site ainsi que les écueils à éviter
créateurs d’un site Internet est de dans son élaboration. Une observa-
Tarif salarié :
répondre sur la durée aux attentes tion des sites comparables tant en
1 100 euros HT
de son public. La refonte d’un site termes d’offre que de public fixe le
Financement est donc une étape cruciale, rendue seuil d’exigence.
individuel :
indispensable aussi par le renou-
860 euros TTC
vellement constant des pratiques Définir son projet
et des outils. Il est nécessaire de Déterminer la place que tiendra le site
clarifier précisément les objectifs parmi les moyens de communication
de la refonte. Ce module apprend à déjà disponibles et en fonction des si-
élaborer les objectifs d’une refonte tes comparables.
et à les transmettre à l’ensemble de
ses acteurs. Fixer les caractéristiques-clés
du site
• Public Du traitement de l’information au
Responsables de communication en mode d’actualisation.
entreprise, collectivité locale et asso- Des services offerts aux mises à
ciation, webmasters, chefs de projet. contribution des internautes.
Six personnes maximum. Comment délimiter accès libre et es-
pace réservé.
• Programme
Mener l’analyse d’un site Étudier l’environnement du site
Les stagiaires sont invités à adopter Interaction avec le système d’infor-
tour à tour le point de vue des visi- mations.
teurs et celui des producteurs afin Compétences-clés de la vie du site.
d’identifier les lacunes et les atouts Organisation induite de la production.

50

1-96 assemblage interieur PLG.indd 50 4/08/09 16:01:46


cevoirConcevoir graphiquement
un site Web et son protocole
• Objectif
Concevoir une maquette graphique
pour le Web suivant un cahier de
conception et un protocole esthé-
tique.

• Public
Graphistes, maquettistes, directeurs
artistiques, chargés de communication.
Six personnes maximum.

• Programme
Introduction
Processus de création, l’enjeu du gra-
phiste, le brief créatif, les planches de
tendances, le passage à l’écran.
Exercices :
Analyse de page d’accueil (déceler le
Exercice :
Analyse d’une page intérieure (déce-
ler la grille, les systèmes de repérage
et de navigation).
La grille de mise en page. Identifica-
tion et orientation.
Les systèmes de navigation.
Exercice :
Optimiser des images pour le Web.

Le rôle d’une charte graphique


Les bases du travail du développeur.
Rédaction et contenu d’une charte
graphique. Grille, zoning et gabarits.
Exercice :
Créer un gabarit dans Photoshop
(créer les différents composants à
durée 3 jours
Sessions 2010
• 8 au 10 février
• 6 au 8 septembre
Tarif salarié :
1 100 euros HT
Financement
individuel :
860 euros TTC

brief créatif). partir d’une grille imposée).


Créer un fichier type dans Photoshop
(dimensions, anticipation des résolu- Texte et typographie
tions...). Texte graphique, texte vectoriel, tex-
te HTML. Choisir une police pour le
Parcours de lecture et navigation HTML.
Naviguer et se repérer. Typographie et couleur.
Structurer l’information. Les feuilles de style (CSS).

durée 1 jour
Organiser une équipe bimédia Session 2009
• Objectif
• 1er et 2 octobre
L’approche bimédia répond aux be- Les relations qu’ils ont nouées avec Sessions 2010
soins de mutualisation des compé- leurs publics. • 15 janvier
tences et de mise en cohérence des Les enjeux de la constitution d’une • 22 avril
différentes productions imprimées ou équipe unique, de sa réactivité à une • 25 novembre
Web. L’organisation bimédia doit assu- politique de publication plurimédia.
rer l’actualisation régulière des sites
et de la production des publications. Les contraintes propres à chaque TARIFS 2010
En étudiant le fonctionnement d’orga- support Salarié :
450 euros HT
nisations actuellement opérationnel- Les circuits de l’information et les
les, ce module offre au participant des points qui peuvent justifier de diffé- Financement
repères lui permettant d’organiser rencier les productions. individuel :
une équipe bimédia ou de prendre sa Analyse de quatre organisations 450 euros TTC
place dans une telle équipe. d’équipe print et Web pour en dégager
les forces et les faiblesses, et conclu-
• Public - Rédacteurs en chef, chefs re sur les situations propices à leur
de service et chefs d’édition ; respon- application.
sables de communication en entrepri- Conduire la mutation
se, collectivité locale et association. Quand et comment informer, for-
Six personnes maximum. mer, préparer, structurer l’équipe ?
Comment évaluer l’organisation
• Programme mise en place ?
Identifier les fonctions de la publica- Dialogue à partir des situations vé-
tion et du site Internet cues par les participants.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 51

1-96 assemblage interieur PLG.indd 51 4/08/09 16:01:46


Conc durée 2 jours
Session 2009
• 9 et 10 novembre

Sessions 2010
• 15 et 16 février
• 8 et 9 novembre

TARIFS 2010
Salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC
Concevoir, réaliser et diffuser
une newsletter
• Objectif - Moyen de contact régulier
avec son public, la newsletter est un
instrument de fidélisation de premier
ordre. Mais, face à la masse de mails
qui submerge l’internaute, la newslet-
ter doit faire l’objet d’une conception
attentive afin d’éviter tout phénomène
de lassitude ou même de rejet.

• Public - Journalistes, responsables


de communication et attachés de
presse d’entreprise, de collectivité et
d’association.
Six personnes maximum.

• Programme
Définir la fonction de la lettre
Prendre en compte le contexte du
destinataire. La cible et les enjeux.
L’articulation avec les autres outils de
communication. Étude de cas.
Contenus et mise en forme
Les éléments de conception.
Les techniques d’écriture.
Outils techniques de mise en pages.
Les règles de diffusion
Gestion de la périodicité et de l’expé-
dition.
Outils d’expédition.
Insertion dans l’architecture de ges-
tion. Le coût de la diffusion.
Travaux pratiques
Au cours de ce module, une lettre élec-
tronique sera réalisée et expédiée.

durée 5 jours
Sessions 2009
Positionner et lancer une Web TV
• 21 au 25 septembre • Objectif - Programmes spécifiques vité, TV de quartier, TV d’entreprise.
• 16 au 20 novembre des médias diffusés sur le Web, télé- Le projet
visions de collectivité locale et d’en- Les contenus, la grille, les program-
Sessions 2010 treprise : la télévision s’impose sur le mes, la charte éditoriale.
• 8 au 12 février Web comme un véritable support et Comment traiter un sujet en vidéo ?
• 22 au 26 novembre pas seulement comme un flux vidéo. Comment différencier une Web TV
Une Web-télévision doit donc se pen- d’une télévision classique ?
TARIFS 2010 ser comme un média global. La conception
Salarié : La Web TV autonome. La Web TV partie
1 750 euros HT • Public - Journalistes, responsa- prenante d’un projet éditorial plus global.
Financement bles de communication et attachés de La mise en forme, l’habillage.
individuel : presse d’entreprise, de collectivité et La diffusion
1 290 euros TTC d’association. Le direct, le streaming, la VOD, les
Six personnes maximum. plates-formes.
Les formats.
• Programme - Introduction Le coût d’un projet
Les nouveaux usages du Web et Un modèle économique à inventer.
l’importance prise par la vidéo. Le développement, l’hébergement, la
Les différentes Web TV : TV complé- production.
mentaire, TV citoyenne, TV de collecti- Repères, acteurs, devis, délais.

durée 1 jour
Session 2009 Vendre de l’espace en ligne
• 15 et 16 septembre • Objectif - Les spécificités du marché Le display, différents formats et re-
publicitaire sur Internet. Les évolu- commandations.
Sessions 2010 tions en chiffres. Exemples.
• 8 mars Le billboard et la pub vidéo.
• 17 juin • Public - Responsables de sites, res- Exemples.
• 13 octobre ponsables de communication, équipes Le buzz et le buzz marketing.
• 10 décembre marketing. Exemples.
Le référencement gratuit ou SEO et
TARIFS 2010 • Programme - Différences d’appro- le référencement payant ou SEM. Le
Salarié : che entre la publicité sur Internet et choix des mots-clés.
450 euros HT la publicité classique. Les spécificités Exemples de campagne.
Financement du marché publicitaire sur Internet. La newsletter.
individuel : Les chiffres du marché publicitaire Délivrabilité et cadre légal de l’opt-in.
450 euros TTC sur Internet. Mise en place de l’offre et construc-
Les éléments d’une campagne de tion d’un argumentaire. Exemples.
publicité sur Internet : display, affi- Mesure d’audience ou mesure de
liation, référencement gratuit/payant, trafic ? La mesure user centric et la
email marketing. Vers le multicanal, mesure site centric. Les indicateurs.
les offres cross media. Les outils. Les certificateurs.

52

1-96 assemblage interieur PLG.indd 52 4/08/09 16:01:47


cevoirAssurer la notoriété d’un site Web
• Objectif - Asseoir la notoriété d’un
site réclame la maîtrise de l’image du
label et du positionnement du site. La
notoriété du site peut être étendue au
moyen d’actions sur le réseau, avec
le concours des habitués. Ce module
permet d’apprendre les bases de
l’animation éditoriale et de la créa-
tion de rendez-vous en ligne pour at-
tirer et fidéliser les internautes.

• Public - Responsables éditoriaux


de sites, webmasters, animateurs de
communautés.
Six personnes maximum.

Fidéliser les visiteurs d’un site Web


• Objectif - Construire son audience
• Programme - Introduction
Notoriété de la marque et de l’offre. Les
enjeux de chaque étape de la vie d’un site.
Moteur de recherche Mettre en place
un référencement dynamique. Analy-
ser les offres comparables. Saisir les
opportunités (information en primeur,
offre très ciblée…).
Intervenir dans les réseaux sociaux et
dans les blogs Comment suivre ce qui
se passe sur les réseaux sociaux. Pré-
parer ses contributions. Concourir et
non tenter de manipuler. Savoir choisir
ses blogueurs de référence. Se doter
d’indicateurs de suivi de la notoriété.

suivi d’un sujet. Comment donner du


durée 2 jours
Sessions 2010
• 18 et 19 janvier
• 12 et 13 avril
• 7 et 8 octobre
TARIFS 2010
Salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC

durée 1 jour
Session 2009
•17 et 18 septembre

au fil des événements par la maîtrise rythme au site ? Valorisation des mi- Sessions 2010
du traitement de l’information et l’ani- ses à jour et des nouvelles fonction- • 1er mars
mation de sa communauté. Comment nalités. • 28 mai
fidéliser ? Maîtriser le traitement de Choisir ses publics pour en faire des • 10 septembre
l’information, l’intervention sur le relais. Les contenus et services, four-
Net et l’animation de sa communauté nir à l’internaute de quoi agir. Person-
sont des clés pour drainer et fidéliser naliser la relation. TARIFS 2010
les internautes. Panorama de rendez-vous et d’événe- Salarié :
ments en ligne. 450 euros HT
• Public - Responsables de sites, res- Animations éditoriales : contenus Financement
ponsables de communication, atta- originaux, expositions virtuelles, par- individuel :
chés de presse, rédacteurs. cours ludiques. 450 euros TTC
• Programme - Analyser la promesse Animations interactives : e-cards,
du site. Recenser ce qui peut capter sondages, quiz, tests, jeux concours.
et fidéliser l’internaute. Élaborer un Création de dynamiques participa-
référencement dynamique. tives : réseautage virtuel, ateliers,
L’actualisation d’un site, donner l’occa- blogs, wikis.
sion de venir sur le site. Le contenu au Travaux pratiques : Analyse de situa-
cœur du processus d’actualisation. Le tion, élaboration d’un plan d’action.

durée 2 jours
L’animation marketing d’un site Web Session 2009
• Objectif La création d’animations en ligne • 10 et 11 septembre
Appréhender les bases de l’anima- Panorama des événements en ligne.
tion éditoriale et de la création d’évé- Animations éditoriales : contenus Sessions 2010
nements en ligne pour attirer et fidé- originaux, expositions virtuelles, par- • 25 et 26 mars
liser ses internautes. cours ludiques. • 18 et 19 novembre
Animations ludiques et interactives :
• Public e-cards, sondages, quiz, tests, jeux TARIFS 2010
Responsables éditoriaux de sites, we- concours. Salarié :
bmasters, animateurs de communau- Création de dynamiques participa- 850 euros HT
tés. tives : réseautage virtuel, ateliers,
Financement
Six personnes maximum. blogs, wikis. individuel :
Évaluation des outils en fonction des 610 euros TTC
• Programme cibles.
L’actualisation d’un site Comment utiliser à plein l’interactivité ?
Fréquence et outils d’actualisation. Exercices pratiques et études de cas.
Valorisation des mises à jour.
Valorisation des nouveautés du site. La promotion et les partenariats
Analyse de sites. Comment faire connaître ses initiati-
Le positionnement du point de vue du ves ? Stratégie de partenariats en li-
public et de l’éditeur. Les contenus et gne et hors ligne.
services. Formalisation des accords et contrac-
Exercices pratiques. tualisation.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 53

1-96 assemblage interieur PLG.indd 53 4/08/09 16:01:47


Conc durée 1 jour
Session 2009
• 9 et 10 novembre

Sessions 2010
• 24 février
• 31 mai
• 12 juillet

TARIFS 2010
Salarié :
450 euros HT
Financement
individuel :
450 euros TTC
Intégrer les réseaux sociaux dans
sa stratégie marketing
• Objectif - Utiliser les réseaux so-
ciaux pour capter, informer et faire
savoir. Les réseaux sociaux sont dé-
sormais les sites habituels de mil-
lions d’internautes. Leurs modes de
diffusion d’informations, de recon-
naissance, leurs espaces de confian-
ce en font des objet particuliers dans
l’univers du Web. Leur remarquable
vitesse de diffusion de l’information
et de fidélisation justifie la nécessité
d’une gestion attentive.
Cette formation permet de connaître
leur fonctionnement, leurs atouts,
leurs règles et leurs limites et d’inté-
grer ces réseaux dans sa politi-
que marketing pour construire son
audience.
• Programme
Les différents réseaux : Facebook,
Myspace, Twitter et les réseaux ciblés.
L’inscription, la cooptation, la diffusion
d’information. Quelques fonctions cou-
rantes.
Comment se crée la confiance et se
constituent les groupements ?
Les ressources associées à un compte.
Les moyens de relayer l’information
Comment faire passer l’information
dans un réseau social. Comment choi-
sir ses relais, fixer des échéances et
des points de rencontre.
Intégrer un réseau social dans la ges-
tion de son site les exigences, les limi-
tes et les conséquences.
Animer son réseau social.
Comment capitaliser l’audience obte-
nue dans le réseau social sur son site.
• Public - Directeurs de communica- Travaux pratiques : préparer un salon
tion, directeurs marketing, rédacteurs professionnel, assurer le lancement
en chef, webmasters. Une bonne d’un produit ou exploiter pleinement
culture générale de l’Internet est sou- l’écho d’une information exclusive.
haitable. Travaux pratiques sur un site dédié et
Six personnes maximum. sur un réseau social.

durée 2 jours
Sessions 2010 Créer et animer un réseau social
• 18 et 19 mars
• 28 et 29 juin
pour son organisation
• 11 et 12 octobre • Objectif - Le phénomène du déve- ge management (gestion des connais-
Tarif : loppement des réseaux sociaux et sances), community managers.
895 euros HT des technologies de la relation dans
les entreprises entraîne des muta- • Programme - Réseaux sociaux et
tions dans les manières de travailler. communautés Exemples. Transposi-
Les modes de management, l’accès tion dans l’entreprise. La probléma-
et le traitement de l’information sont tique de l’entreprise 2.0, concept et
eux aussi soumis à cette évolution. réalité.
Cette formation permet de mieux Les technologies de la relation et le
saisir les enjeux liés à ces nouveaux nouveau visage du knowledge manage-
processus, d’en évaluer le potentiel ment. Crowdsourcing et folksonomies :
dans le contexte de l’organisation la « sagesse des foules » au service
propre à chaque professionnel de de l’entreprise.
l’information, et de l’aider à déployer Plates-formes et services en ligne : ana-
un réseau social. lyse des fonctionnalités et de leur impact.
Mettre en œuvre un projet de ce type
• Public - Managers, responsables de dans son organisation Les rôles dans
projet, de ressources humaines ou de l’usage du réseau social d’entreprise
communication, chargés de knowled- et son animation.

54

1-96 assemblage interieur PLG.indd 54 4/08/09 16:01:47


cevoirConcevoir un livre numérique
• Objectif - Maîtriser le processus
de conception éditoriale et les fonc-
tionnalités du livre numérique. Dé-
finir une pratique éditoriale pour le
numérique à partir de livres papier,
d’un fonds éditorial.

• Public - Éditeurs, secrétaires d’édi-


tion, responsables de communication.
Six personnes maximum.

• Programme
L’édition sur le Web et les livres nu-
mériques
Les spécificités et complémentarités de
l’édition numérique.
Les caractéristiques : actualisation per-
manente, interaction, plurimédia (texte,
image, son), inscription dans un espace
ouvert ou fermé, mise en scène des
contenus. Analyse de sites et de livres nu-
mériques existants.

La fonction d’éditeur numérique


Définition des tâches, points communs
avec l’éditeur papier, spécificités. La
numérisation : pratiques et formats.

L’édition numérique
La mise en scène du contenu, tenir
compte de l’ergonomie du site ou du
support numérique.
Construire l’interactivité. Contraintes,
possibilités, les liens et les fonctionna-
lités du numérique (indexation, agré-
gation du contenu, mise à jour, acces-
sibilité, etc.).
Construction des projets numériques
avec les stagiaires et planification des
tâches pour le développement du projet.
durée 2 jours
Session 2009
• 12 et 13 octobre
Sessions 2010
• 28 et 29 janvier
• 30 juin et 1er juillet
• 2 et 3 novembre

TARIFS 2010
Salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC

durée 4 jours
Concevoir et piloter un projet éditorial Session 2009
• Objectif - Apprendre à concevoir, Décliner une idée en plusieurs caté- • 26 au 29 octobre
réaliser, encadrer et suivre un pro- gories. Rechercher et réunir l’équipe Sessions 2010
jet éditorial. De l’idée jusqu’à la la mieux adaptée au projet. Le conte- • 4, 11, 18 et 25 février
commercialisation. Gérer une équipe. nu et le contenant.
• 7, 14, 21 et 28 octobre
Maîtriser les coûts et les paramètres Budget
juridiques. Budget prévisionnel, faisabilité. Ana-
lyse de rentabilité. Recherche de par- TARIFS 2010
• Public - Secrétaires d’édition, chefs tenaires. Salarié :
d’édition, responsables de commu- Réalisation 1 400 euros HT
nication, journalistes. Six personnes Élaboration d’un cahier des charges. Financement
maximum. Le choix du graphiste. Les choix tech- individuel :
niques (format, papier, etc.). Devis, 1 090 euros TTC
• Programme planning et suivi de fabrication.
L’environnement Le cadre juridique
Définition de la « ligne éditoriale ». Le suivi : délais, coûts, budget et ren-
État des lieux. Savoir analyser l’offre tabilité. L’encadrement de l’équipe.
et la demande (le marché). Les caté- Commercialisation et promotion :
gories, les publics. Positionnement du produit. Études de
De l’idée à la réalité marché. Promotion. Diffusion et dis-
Faire mûrir une idée et la nourrir. tribution appropriées.

durée 2 jours
Promouvoir un livre en ligne Sessions 2010
• Objectif • 4 et 5 janvier
Connaître les pratiques existantes et Le potentiel du Web. Repères et typologie. • 10 et 11 mai
émergentes du domaine. Systèmes de promotion du Web, Web • 9 et 10 septembre
Maîtriser sa stratégie, son budget 2.0, marketing direct sur le Web.
et la performance de son action de Connaître le marché : veille. TARIFS 2010
marketing Web. Les nouveaux outils de promotion (ré- Salarié :
seaux communautaires). 850 euros HT
• Public Financement
Responsables Web, responsables Définir une stratégie individuel :
commerciaux et promotion, dirigeants Objectifs, planning et budget : le cahier 610 euros TTC
de structures éditoriales ou de sec- des charges. Pilotage et suivi.
teurs éditoriaux. Évaluation de l’audience et de la per-
formance.
• Programme Évaluation du potentiel de revenus
L’existant publicitaires.
Les pratiques des internautes. Les fournisseurs.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 55

1-96 assemblage interieur PLG.indd 55 4/08/09 16:01:47


Ecrire Écrire
Photographier
Filmer

durée
durée 3
2 jours
jours
Sessions
Sessions 2009
Écrire et traiter l’information
pour le Web
2009
• 12•au 166octobre
5 et février
• 7 au
• 511
etdécembre
6 octobre
• Objectif
Sessions 2010 Savoir traiter l’information et rédi- Les fondamentaux de l’écriture Web
• 18 au 20salarié
Tarif janvier: ger des textes pour l’Internet. Savoir Écrire court, choisir un mode actif,
• 15860
au 17 mars
euros HT mettre en scène son information en donner du rythme aux phrases, rac-
multimédia. courcir ses paragraphes.
• 12Financement
au 14 avril
Exercices pratiques.
• 21individuel
au 23 juin:
• Public
• 26660
au euros
28 juillet
TTC Journalistes, pigistes travaillant Les principes de construction
• 11 au 13 octobre pour la presse écrite, pour la presse des textes
• 6 au 8 décembre d’entreprise ou municipale, chargés Les principaux modes de plan et leur
de communication désirant acquérir usage : pyramide inversée, chronolo-
TARIFS 2010 une nouvelle technique ou souhaitant gie, etc.
Salarié : se perfectionner. Exercices pratiques.
1 100 euros HT
Six personnes maximum.
Financement Construire son sujet en plurimédia
individuel : • Programme La scénarisation, le choix du ou des
860 euros TTC média(s) (texte, image, vidéo, son,
L’information sur le Web mixte), les liens.
Les différences entre l’écrit, la radio la
télévision et l’Internet. Un processus L’interactivité
d’actualisation permanent, l’inter- Registre, contraintes, possibilités.
action, une information plurimédia,
l’inscription dans un espace ouvert.
Analyse de sites existants.

Penser son information pour le Web


La conception en amont.
La construction dynamique.

56

1-96 assemblage interieur PLG.indd 56 4/08/09 16:01:48


re Techniques, pratiques : le journalisme
est un métier vivant. Les nouvelles formes
de récit, dans les magazines et sur le Web,
l’importance de l’image, fixe et animée,
modifient les approches. Ces modules, dont plusieurs
sont des nouveautés pour 2010, permettent
d’appréhender les techniques d’écriture à médias
multiples, les bases de la vidéo et du son ou encore
le journalisme de conversation.

durée 2 jours
Rédiger et animer son blog Session 2009
• 8 et 9 octobre
• Objectif Sessions 2010
Savoir mettre en œuvre un blog et Savoir intégrer un son et une vidéo. •11 et 12 janvier
le faire vivre. L’écriture multimédia. •11 et 12 mai
Les contraintes d’actualisation.
•15 et 16 juillet
• Public Les liens ; l’importance du « blog-roll »
• 29 et 30 novembre
Journalistes, responsables de com- et de son actualisation.
munication et toute personne désirant
créer et animer un blog. Gérer les contributeurs TARIFS 2010
Six personnes maximum. Comment associer d’autres contribu- Salarié :
teurs. 850 euros HT
• Programme Gérer sa communauté. Financement
individuel :
Le blog et la blogosphère Connaître et faire connaître 610 euros TTC
Panorama de la blogosphère. Les blogs Savoir organiser son buzz.
isolés, les blogs hébergés et les blogs Le rôle de la blogosphère.
intégrés à un site, rôles et fonctions. Dé- Utiliser les réseaux sociaux, Facebook,
finir le positionnement. Myspace, etc.

Choisir sa plate-forme Le cadre juridique et éthique


Avantages et inconvénients des différen- État de la législation.
tes plates-formes. Le respect du droit d’auteur et du copy-
Les skins. Les widgets. right.
Organiser sa veille technique. Les outils Le « copyleft ». La « néthiquette « du
de veille. Web.

Alimenter son blog


Les techniques rédactionnelles spé-
cifiques.

www.emi-cfd.com . • 01 53 24 68 68 57

1-96 assemblage interieur PLG.indd 57 4/08/09 16:01:48


Conc durée 3 jours
Sessions 2010
• 20 au 22 janvier
• 28 au 30 avril
• 16 au 18 juin
• 27 au 29 octobre

Tarif :
1 195 euros HT
méthodologie de veille sur Internet
• Objectif - Définition et enjeux de
la veille. Optimiser sa veille sur In-
ternet : définir les cibles stratégi-
ques, maîtriser la méthodologie de
recherche, connaître les sources
formelles et informelles, utiliser les
flux RSS. Savoir évaluer les sources,
analyser les résultats et diffuser
l’information utile.

• Public - Toute personne souhaitant


acquérir une méthodologie fiable
de veille sur Internet et comprendre
comment utiliser efficacement les
outils du Web.

• Programme
Mener des actions de veille
sur Internet
Rappels sur les ressources et les
orientations stratégiques de leur
organisation pour les anticiper. Dé-
finir ses axes de veille et les cibles à
surveiller. Identifier les indicateurs
et les signaux à surveiller. Élaborer
sa stratégie de veille, sélectionner
les sources formelles et informel-
les et organiser son travail sur In-
ternet. Valider les sources et les
ressources cibles.

Outils de veille sur Internet


Panorama des logiciels, services et
plates-formes de veille. Outils de re-
cherche, de surveillance, de résumé
automatique, de traitement automati-
que du langage. Les différentes fonc-
tionnalités des outils de veille. Mani-
pulation avancée d’outils et analyse
des résultats.
outils. Les principaux concepts de la
veille et de l’intelligence économique. Diffuser le résultat de sa veille
Potentiel et limites d’Internet pour la Mettre en place une veille collabora-
veille. tive. Mettre en place une démarche de
mutualisation des résultats de veille.
Élaborer sa stratégie de veille Les outils de partage et de diffusion
sur Internet de l’information. Comment capitali-
Analyser les besoins en information ser votre veille. Veille et prise de dé-
de ses utilisateurs et connaître les cision.

durée 2 jours
Sessions 2010 mettre en place une veille
• 25 et 26 mars
• 24 et 25 juin collaborative avec les technologies 2.0
• 7 et 8 octobre
• Objectif Mettre en place concrètement la
Tarif :
Blogs, micro-blogs, wikis, outils de veille collaborative dans son entre-
895 euros HT
déploiement de réseaux sociaux (so- prise
cial networking), de favoris partagés Création d’un dispositif complet à
(social bookmarking), flux RSS, etc. : base de technologies 2.0 gratuites.
ce stage permet de découvrir et de Promotion et mise en valeur de la
pratiquer les outils qui permettent la solution collaborative auprès de son
création et le partage de contenu. public.
Animation des communautés internes
• Public et/ou externes. Mise en place d’une
Toute personne souhaitant mieux politique de promotion de l’outil.
connaître ces nouveaux outils et/ou à
la recherche de solutions lui permet- Présentation du marché des techno-
tant de mettre en place un dispositif logies 2.0
de veille. Offres commerciales et open-sources
actuellement disponibles.
• Programme
Introduction
Blogs et wikis dans un processus de
veille : quand les utiliser ?
Comment passer d’une veille indivi-
duelle à une veille collaborative ?
Pourquoi mettre en place une solution
de social networking ? Que peut-elle
apporter à une organisation ?
Utiliser les flux RSS pour faire de la
veille et en rediffuser les résultats.

58

1-96 assemblage interieur PLG.indd 58 4/08/09 16:01:48


ncevoirTwitter pour les journalistes
• Objectif
Connaître Twitter, en maîtriser les
outils et en mesurer les potentiali-
tés.

• Public
Journalistes, chefs de rubrique, ré-
dacteurs en chef, chargés de commu-
nication.

• Programme
Historique et analyse d’un phénomè-
ne médiatique
Twitter et les autres réseaux sociaux
(Facebook, Myspace, Flickr, etc.) :
particularités, concurrence, complé-
mentarité.
Faire la distinction public/privé.
Les usages possibles de son/ses fil(s)
Twitter.
Suivre une actualité avec Twitter.
Les outils de réduction d’URL (Ti-
nyURL, etc.) particularités et avanta-
ges comparatifs.
Utiliser la photo et la vidéo avec Twitter.

Un outil d’analyse et de recherche


Une plate-forme d’observation de
l’actualité immédiate.
Une source d’information : comment
mesurer la qualité et la crédibilité des
informations.
Les outils d’analyse personnels.
Les outils de filtre et de recherche :
différences, spécificités et potentiali-
tés.
Les outils de localisation.

Travaux pratiques
Créer et utiliser un compte Twitter.
durée 1 jour
Session 2009
• 29 octobre

Sessions 2010
• 4 février
• 29 avril
• 30 septembre

TARIFS 2010
Salarié :
450 euros HT
Financement
individuel :
450 euros TTC

Installer les applications sur son bureau


Les clés pour savoir tweeter et son mobile.
3 acteurs : auteur, follower, following. Intégrer son/ses fils Twitter à son
L’écriture en 140 signes, les spéci- blog/site.
ficités. Exercice de live twitting.

durée 1 jour
Le journaliste et animateur Session 2009
• 21 et 22
de conversation septembre
• Objectif tion, les forums, les chats, les blogs, Sessions 2010
Savoir animer la « conversation » les sondages, les quiz, les jeux, les • 28 janvier
d’un site à travers l’ensemble des concours, les témoignages. • 22 avril
outils disponibles : forums, chats, Savoir et faire savoir • 23 septembre
etc. Gérer les contributions et l’im- Le benchmarking. Organiser la veille • 22 novembre
plication des internautes. des réseaux de son site. Organiser
son buzz.
• Public TARIFS 2010
Salarié :
Journalistes destinés à animer la Alimenter et tenir la « conversation »
450 euros HT
« conversation » d’un site Web, char- Savoir analyser les résultats des
gés de communication. Toute per- outils. Organiser la discussion directe Financement
sonne devant assurer l’actualisation ou différée. individuel :
régulière d’un site. Une pratique et Savoir répondre et relancer, clore une 450 euros TTC
une culture de l’Internet sont indis- discussion.
pensables. Valoriser les Net-acteurs leaders. Or-
Six personnes maximum. ganiser ses communautés et les valo-
riser à l’intérieur de son site.

• Programme Droit, éthique et déontologie


La culture communautaire de la « conversation »
Le Web 2.0, la notion de communauté, La législation existante.
les tendances. La protection des données personnel-
Les Net-acteurs, une richesse à met- les. La notion d’anonymat.
tre en valeur. La déontologie des réseaux sociaux.
Le rôle du journaliste-animateur.
Les sites communautaires.
La charte de contribution.

Les outils de la « conversation »


Les trackbacks et systèmes de nota-

www.emi-cfd.com . • 01 53 24 68 68 59

1-96 assemblage interieur PLG.indd 59 4/08/09 16:01:48


Conc durée 5 jours
Sessions 2009
• 2 au 4 septembre
• 21 au 23 décembre

Sessions 2010
module A
• 4 et 5 janvier
• 7 et 8 juin
• 29 et 30 novembre
module B
• 6 au 8 janvier
• 9 au 11 juin
• 1er au 3 décembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel :
1 290 euros TTC
Concevoir et réaliser un récit
multimédia (2 modules A et B)
Un programme conçu en deux parties
autonomes

• Public - Journalistes, rédacteurs en


chef, chargés de communication.

A/ Penser en amont son sujet


multimédia

• Objectif - Savoir concevoir en amont


un sujet multimédia, en intégrant tou-
tes les possibilités offertes par le mix-
média et l’interactivité.

• Programme
L’information sur Internet. Les prin-
cipales caractéristiques : dynamique,
multimédia, participative, interactive…
Penser en amont la participation des
internautes/net-acteurs. Provoquer et
utiliser les Contenus Générés par les
Utilisateurs (UGC). Quels outils pour
quels usages : commentaires, forums,
chats, jeux, quiz.
Exercices pratiques.

B/ Réalisation d’un récit multimédia

• Objectif - Savoir construire et réali-


ser un récit en intégrant ses dimen-
sions multimédia et interactive.

• Programme
Les principes du récit multimédia.
Non linéaire. Multimédia. Interactif.
Les briques de l’information multi- Construction d’un récit multimédia.
média. Le texte, le son, la photo, le Les sources. Les angles.
diaporama, le dessin (statique & ani- Les médias et les mix-médias, prin-
mé), la vidéo, l’infographie. cipes et spécificités, la non-redon-
Les mix-médias. Texte + son, diapo- dance. Les outils du récit multimédia.
rama + son, texte + diaporama… Les Partir d’un récit papier préexistant ou
différentes combinaisons, leurs spé- partir d’une « feuille blanche ».
cificités. La gestion de l’information sur la
Le média pivot. Qu’est-ce que le média durée. La frise du temps. Anticiper
pivot ? Son importance, ses caractéris- les évolutions. L’interactivité et ses
tiques. Le choix du média pivot. conséquences. Gérer les archives.
Les parcours de lecture. Construi- Droit et éthique. Le droit à l’image.
re une information non linéaire et Le droit d’auteur & le copyright pour
interactive. Les parcours de lectu- le texte. Le droit de citation.
re, les points de passage obligés. L’utilisation des sons, des règles juri-
Une information non linéaire et in- diques à respecter.
teractive. Exercices pratiques.

durée 2 jours
Sessions 2009
Prendre, monter et éditer
• 12 au 14 octobre
• 7 au 9 décembre
du son pour le Web
Sessions 2010 • Objectif - Connaître les techniques l’accroche, la chute, la simplicité des
• 21 et 22 janvier radio de traitement du son pour les phrases et du vocabulaire, l’emploi des
• 1er et 2 avril exploiter sur Internet. figures de style, l’usage des citations.
• 28 et 29 juin Les spécificités de l’interview radio
• 5 et 6 octobre • Public - Journalistes, pigistes tra- Savoir prendre le son ; le format de
vaillant pour la presse écrite, la pres- compression ; poser des questions cour-
TARIFS 2010 se d’entreprise ou municipale, char- tes ; choisir des questions ouvertes, etc.
Salarié : gés de communication. Le reportage radio
850 euros HT
Six personnes maximum. Le travail de terrain, les sons
Financement d’ambiance, les pièges à éviter.
individuel : • Programme Le montage numérique
610 euros TTC Introduction Apprentissage d’un logiciel de
L’information sur le Web. montage numérique.
La lecture sur le Web. L’habillage du son
Les langages d’expression disponi- Identifiant, tapis sonore, virgule, jin-
bles. gle : comment habiller ses sons.
Du son sur le Web Le son numérique
Encadré, ambiance, complément Le transfert de son, l’emploi d’un ma-
d’information. gnétophone numérique, l’insert télé-
Les fondamentaux de l’écriture radio phonique, la qualité du son, l’intégra-
Les modes de construction, le choix de tion et la diffusion du son.

60

1-96 assemblage interieur PLG.indd 60 4/08/09 16:01:49


cevoirLes fondamentaux de la réalisation
vidéo pour le Web
• Objectif
Savoir réaliser des interviews et des
reportages vidéo qui soient diffusa-
bles sur Internet. Savoir rédiger ses
lancements et ses commentaires.

• Public
Journalistes, pigistes de la presse
écrite, d’entreprise ou municipale,
chargés de communication désirant
acquérir une nouvelle technique ou se
perfectionner.
Six personnes maximum.

• Programme
L’intérêt de la vidéo sur le Web
Des angles différents, un complément
d’information.
tions courtes, choisir des questions
ouvertes. Les repérages.

Le reportage vidéo
Le travail de terrain, les pièges à
éviter.
Savoir prendre des sons d’ambiance,
utiliser les valeurs de plan.

Le montage
Apprentissage d’un logiciel de mon-
tage numérique.
Les formats de compression.

La post-production
Titres, sous-titres.
Génériques, musiques : comment tra-
vailler ses sons.
durée 5 jours
Sessions 2009
• 7 au 11 septembre
• 26 au 30 octobre

Sessions 2010
• 11 au 15 janvier
• 22 au 26 mars
• 3 au 7 mai
• 28 juin au 2 juillet
• 20 au 24 septembre
• 15 au 19 novembre

TARIFS 2010
Salarié : 2 450 euros HT
Financement
individuel :
1 680 euros TTC

Les fondamentaux de l’écriture vidéo Intégrer la vidéo dans une page Web
Le cadrage, les mouvements, la prise Rédiger le texte de « lancement » de
de son, la lumière. la vidéo. Les contraintes de la diffu-
sion sur le Web.
Les spécificités de l’interview et du
reportage vidéo
La préparation ; poser des ques-

Les techniques de l’interview vidéo durée 2 jours


Session 2009
• 19 au 21 octobre
• Objectif
Apprendre les techniques de l’inter- cro-trottoir, portrait, entretien ; Sessions 2010
view, sa préparation, la recherche de leurs objectifs et leurs contraintes.
• 12 et 13 avril
l’angle, le choix de l’interviewé. Éviter Choisir un angle. Rédiger ses ques-
• 15 et 16 juillet
les écueils dans les rapports inter- tions ; les questions de relance, les
viewé-intervieweur. Savoir écouter. questions essentielles pour ne rien
• 29 et 30 septembre
Connaître les conditions techniques oublier. Réflexion technique sur la
et déontologiques de l’interview. Le prise de son. TARIFS 2010
montage.
Salarié : 950 euros HT
Le tournage
• Public La conduite de l’interview. Comment Financement
Journalistes, pigistes travaillant pour être à l’aise et mettre en confiance. individuel :
la presse écrite, la radio ou l’Internet. L’art de l’écoute. Comment faire par- 750 euros TTC
Six personnes maximum. ler son sujet. Attitudes physiques : les
regards, la gestion du silence, com-
• Programme ment couper les bavards, aider les
Culture audiovisuelle peu loquaces.
L’interview en tant que genre jour-
nalistique. Décryptage de journaux Le montage
télévisés et de documentaires. Les Les bases pour monter un reportage.
pièges à éviter, les trucs à savoir sur Débriefing sur les choix, les contrain-
le terrain. tes du cadre et de la prise de son.

La préparation Éthique et déontologie


Le choix des interlocuteurs en fonc- Le droit à l’image. Réflexion sur le
tion des buts recherchés (experts, « off ». Images volées et caméra ca-
témoins, célébrités). Les différents chée. Comment ne pas trahir son té-
genres : questions-réponses, mi- moin.

www.emi-cfd.com . • 01 53 24 68 68 61

1-96 assemblage interieur PLG.indd 61 4/08/09 16:01:49


Conc durée 2 jours
Sessions 2010
• 27 et 28 janvier
• 24 et 25 juin
• 18 et 19 novembre

Tarif salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC
Comment concevoir un diaporama
• Objectif - Concevoir et réaliser des
diaporamas – ou récits en images –
muets ou sonores pour le Web.

• Public - Journalistes-rédacteurs,
secrétaires de rédaction, chefs de ru-
brique, rédacteurs en chef, chargés
de production.

• Programme
Les principes de l’iconographie
Où trouver des images : photographes,
agences, sites Web, etc. Les spécifici-
tés de l’indexation des images.
Les moteurs de recherche spécialisés.

Les principes du récit en images


Le choix, la sélection et l’editing des
images. Quel ordre pour les images ?

Les outils du diaporama


Des logiciels simples d’usage.
L’emploi des serveurs FTP.

Le diaporama muet
L’importance des légendes. Rédiger
des légendes pour un diaporama :
autonomie et qualité d’enchaînement.
Le cadencement des images.
La dynamique du récit.

Le diaporama sonore
Le son. Son d’illustration, son d’infor-
mation ou mix illustration/information.
L’articulation images/son.
Savoir accorder les rythmes.
Les légendes : une question d’oppor-
tunité.

Droit et éthique
Le droit à l’image.
Le droit d’auteur & le copyright.
L’usage de Photoshop pour recadrer et L’utilisation des sons, le régime juridi-
alléger les images. que à respecter.

durée 5 jours
Session 2009
Concevoir et piloter un projet de court
• 7 au 11 décembre métrage photographique pour le Web
Sessions 2010
•1er au 5 février • Objectif - Comprendre les compo- Diaporama/court métrage : quelle
•27 septembre au santes d’un court métrage photogra- différence, quel traitement de l’infor-
phique pour le Web, appréhender les mation ?
1er octobre
enjeux et savoir traiter avec les diffé- Réalisateur, monteur, réalisateur so-
TARIFS 2010 rents intervenants. Éditer et scénari- nore : quels métiers pour quelles tâ-
Salarié : ser un reportage pour l’animer. ches ?
2 450 euros HT Les enjeux du son, les différentes ap-
Financement • Public - Iconographes, photogra- proches possibles.
individuel : phes, graphistes. Initiation à Final Cut. Comprendre le
1680 euros TTC travail du monteur et savoir lui parler.
• Programme Éditer un reportage ou une sélection
Panorama de l’image fixe animée. iconographique pour l’animer.

durée 2 jours
Session 2009
Savoir mener une interview
• Objectif - Apprendre la méthodolo- La conduite de l’interview
• 30 novembre
gie et les techniques de l’interview Les règles de courtoisie. Savoir
et 1er décembre journalistique. conduire un entretien, écouter, relan-
cer, interrompre, conclure. Les piè-
Sessions 2010 • Public - Journalistes, pigistes, char- ges à éviter. La prise de notes. Du bon
• 25 et 26 février gés de communication, étudiants. usage du magnétophone.
• 20 et 21 septembre Six personnes maximum.
La rédaction de l’interview
• Programme Le passage de l’oral à l’écrit : un tra-
TARIFS 2010 Les différents modes d’interview vail de précision. Savoir respecter le
Salarié : Entretien en face-à-face, par télépho- mode d’expression de l’interviewé et
850 euros HT ne, par mail, par chat. le sens de ses propos, l’importance
Financement Usage et fiabilité. des questions, la mise en forme défi-
individuel : nitive du texte, les différentes formes
610 euros TTC La préparation de l’interview de rédaction, l’importance du plan.
Le choix de l’interlocuteur, la docu- Faut-il accepter de se faire relire ?
mentation, la préparation des ques- La déontologie de l’interview.
tions, le choix de l’angle, la prise de Éditer une interview
rendez-vous. Bloc-notes ou (et) ma- La rédaction du titre, du chapeau, les
gnétophone ? informations complémentaires.

62

1-96 assemblage interieur PLG.indd 62 4/08/09 16:01:49


cevoirÉcrire pour être lu • Niveau I
• Objectif - Acquérir les techniques
rédactionnelles de base du journa-
lisme. Améliorer la qualité de sa pro-
duction tant sur le fond (qualité des
informations et des sources) que sur
la forme (rédaction, style…).

• Public - Ce cycle de formation


s’adresse à des journalistes pigistes,
chargés de communication, assis-
tants de direction ou étudiants qui
souhaitent acquérir les règles de base
de l’écriture journalistique.
Six personnes maximum.

• Programme
Les fondamentaux
L’information ; l’importance du média
et du lectorat dans les choix ; la docu-
mentation ; les sources ; les niveaux
de lecture ; le vocabulaire de presse.
Information et communication
Les règles et les différences fonda-
mentales entre communication et in-
formation.
L’écriture de l’article
Les principes de l’écriture journalisti-
que : le style, l’angle, le plan, le mes-
sage essentiel. Le travail de desk :
brèves, filets, synthèse, mouture ;
les genres journalistiques : compte-
rendu, interview, reportage, portrait,
enquête. Travaux pratiques : écriture,
relecture, correction, réécriture.
Éléments de base du secrétariat
de rédaction
Les bases d’un bon titre, d’un bon
chapeau et d’une bonne légende.
durée 5 jours
Sessions 2009
• 5 au 9 octobre
• 30 novembre
au 4 décembre
Sessions 2010
•11 au 15 janvier
• 8 au 12 mars
•17 au 21 mai
• 5 au 9 juillet
• 4 au 8 octobre
• 29 novembre
au 3 décembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel : 1 290 euros TTC

durée 4 jours
Écrire pour être lu • Niveau II Sessions 2009
•14 au 17 décembre
• Objectif - Approfondir les techni- Apprendre à travailler vite.
ques rédactionnelles du journalisme. L’interview Session 2010
Acquérir une plus grande fiabilité. Documentation. Préparation des ques- • 22 au 25 mars
tions. Comment réussir l’entretien. • 19 au 22 juillet
• Public- Journalistes pigistes, char- Les bases de l’écriture d’une inter- • 13 au 16 décembre
gés de communication, personnes view. Réalisation d’une interview.
ayant suivi le stage « Écrire pour être Le reportage TARIFS 2010
lu Niveau I ». Préparation, usage de la documenta- Salarié :
Six stagaires maximum. tion, travail de terrain, choix de 1 400 euros HT
l’angle, bases de l’écriture du repor- Financement
• Programme tage. Réalisation d’un reportage. individuel :
Rappel des fondamentaux Le secrétariat de rédaction 1090 euros TTC
L’information et sa fiabilité, les sour- Travail sur le titre, le chapeau, la lé-
ces, les niveaux de lecture, les princi- gende, les coupes, la réécriture, les
pes de base de l’écriture journalistique encadrés.
et ses genres (brève, filet, synthèse, Comment être percutant
interview, reportage, portrait, enquê- Travail sur les éléments-clés
te). Le travail de desk. de l’article : l’attaque, la chute,
Le travail à partir de sources écrites. les relances, le style.

durée 3 jours
Apprendre à écrire court et dense Session 2009
• 25 au 27 novembre
• Objectif - Maîtriser les techniques hiérarchiser l’information.
permettant de rendre les articles plus Construire son texte Sessions 2010
denses en information tout en conser- Le choix des informations, l’élabo- • 31 mai au 2 juin
vant un style vivant. ration du plan, le choix de l’angle, le • 2 au 4 novembre
message essentiel.
• Public - Journalistes, pigistes, char- La rédaction du texte
TARIFS 2010
gés de communication. Raccourcir ses phrases, travailler leur
Six stagiaires maximum. enchaînement, l’usage des « connec- Salarié :
teurs », le respect de la ponctuation. 1 100 euros HT
• Programme Le style, le rythme du texte. Financement
Rappel des fondamentaux L’usage des paragraphes. Les points-clés individuel :
L’information et sa fiabilité, les sources, les du texte : l’attaque, la chute, les relances. 860 euros TTC
niveaux de lecture, les principes de base de Savoir travailler un texte
l’écriture journalistique, les genres (brè- Couper un texte (supprimer les re-
ves, filet, synthèse, interview, etc.). dondances, synthétiser, etc.).
Le travail de desk Travaux pratiques à partir des textes
Le travail à partir de sources écrites (dé- des stagiaires. Écriture, réécriture.
pêches d’agence, communiqués et dos- Rédaction d’une même information
siers de presse, rapports, etc.). Trier et en plusieurs formats.

www.emi-cfd.com . • 01 53 24 68 68 63

1-96 assemblage interieur PLG.indd 63 4/08/09 16:01:49


Conc durée 1 jour
Sessions 2010
•22 janvier
• 9 avril
• 28 septembre
Tarif salarié :
450 euros HT
Financement
individuel :
450 euros TTC

durée 3 jours
Session 2009
• 9 au 11 décembre
Sessions 2010
Comment renouveler ses angles
• Objectif - Réfléchir et mettre en
place de nouvelles méthodes de tra-
vail pour renouveler ses angles et
éviter toute routine dans son travail.

• Public - Journalistes, chefs de ru-


brique, rédacteurs en chef, chargés
de communication.

• Programme
Qu’est-ce que l’angle ?
Un sujet, des angles. Exemples.
Savoir serrer son angle. Exemples et
pratique.

Les techniques de l’écriture magazine


• Objectif - Approfondir les techni-
Les outils pour se renouveler
Savoir utiliser des genres différents –
portrait, interview, reportage – pour
varier le traitement de ses sujets.
Décliner un sujet.
Les marronniers, un faux problème.
Renouveler ses interlocuteurs et ses
sources.

Mise en pratique
Décliner un même sujet en plusieurs
angles.
Construire et installer une série à
partir d’angles différents.

nins, etc.) ; le nouveau journalisme


ques rédactionnelles du journalisme. américain des années 1960-1970 ; les
• 2 au 4 mars Être plus percutant. Savoir adapter différences entre la presse française
• 6 au 8 septembre son style au type de magazine. et la presse anglo-saxonne.
TARIFS 2010
Salarié : • Public - Journalistes et pigistes ex- Les principes de l’article magazine
1 100 euros HT périmentés désireux d’améliorer la L’angle spécifique, l’importance de
qualité de leur production. l’humain, l’utilisation du « détail signi-
Financement
Six personnes maximum. ficatif », l’usage des citations, etc.
individuel :
Les points-clés : l’attaque, la chute,
860 euros TTC
• Programme les relances.
Rappel des fondamentaux Les plans. La pyramide inversée, la
L’information : les principes de hiérar- « poupée », la chronologie (simple ou
chisation de l’information. inversée), le « cercle », la tresse, etc.
L’écriture d’articles « news » : princi- Les encadrés.
pes de base, l’importance des para- La place de l’infographie ; savoir utili-
graphes. ser les données.

L’article magazine : une histoire Le style


Naissance liée à une nouvelle forme Comment donner du rythme à son
de presse (Time, les magazines fémi- texte. Pourquoi varier son style ?

durée 2 jours
Sessions 2009
Les bases de la stylistique
• 22 et 23 octobre
• 5 et 6 novembre • Objectif Technique du récit.
Développer l’ensemble des qualités Ponctuation.
d’une écriture soucieuse de se faire Ordre des mots.
Sessions 2010
lire : clarté, transparence, rythme, Mise en relief d’un élément.
• 28 et 29 janvier
intérêt. Enchaînement des idées.
• 29 et 30 avril L’art de l’attaque et de la chute.
• 27 et 28 septembre • Public La relance.
Écriture, analyse, étude d’auteurs et
TARIFS 2010
Salarié : Rédacteurs en chef et rédacteurs, réécriture.
850 euros HT éditeurs, réviseurs, secrétaires de
rédaction, secrétaires d’édition, cor-
Financement
recteurs confirmés, chargés de com-
individuel :
munication.
610 euros TTC
Six personnes maximum.

• Programme
Principes de stylistique (de la prise de
notes initiale au lissage final).
Organisation de la phrase simple.

64

1-96 assemblage interieur PLG.indd 64 4/08/09 16:01:49


cevoirSavoir réaliser une photo de presse
• Objectif
Ce module a pour objectif d’améliorer
la connaissance du matériel photo et
de maîtriser les techniques de base de
la prise de vues, notamment pour bien
cadrer ses photos.

• Public - Photographes, journalistes.


Six personnes maximum.

• Programme
Prise en main du matériel
Le cadrage. Les réglages, priorité vi-

Savoir réaliser un portrait en photo


• Objectif
tesse ou priorité ouverture, la balance
des blancs...
La lumière
Savoir observer, capter le contexte.
L’angle
Exercices pratiques.
Le reportage
Le rapport texte/image
En alternant les séances de prises
de vue, et d’analyses des images
réalisées la veille, les participants
perfectionneront leur technique et
préciseront leur démarche avec un
photojournaliste.

Les genres rencontrés


durée 3 jours
Sessions 2009
• 7 au 9 septembre
• 5 au 7 octobre
Sessions 2010
• 11 au 13 janvier
• 21 au 23 juin
• 20 au 22 septembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 100 euros HT
Financement
individuel :
860 euros TTC

durée 2 jours
Session 2009
• 14 et 15 décembre
De l’éclairage à la relation du photo- (reportage, interview, enquête...). Sessions 2010
graphe avec son modèle, adapter la Le cadrage, les plans, la lumière • 6 et 7 mai
pratique du portrait aux différentes Les différentes situations rencontrées • 11 et 12 octobre
situations rencontrées lors des pri- sur le terrain.
ses de vues. Les styles de portrait, TARIFS 2010
les cadrages, les prises de vues. Les trucs à savoir Salarié :
S’adapter aux profils rencontrés. 850 euros HT
• Public Mettre le sujet en situation.
Financement
Photographes, journalistes. Le sens du portait, le message dé- individuel :
Six personnes maximum. livré. 610 euros TTC
Exercices pratiques :
• Programme Réalisation de portraits en situation.
Analyse des différents types de portraits

Comment photographier durée 3 jours


Session 2009
pour la communication d’entreprise • 2 au 4 décembre
Sessions 2010
• Objectif •1er au 3 mars
Comprendre les potentialités et enjeux Le book • 2 au 4 novembre
de ce marché vaste et segmenté qu’est Les deux grandes fonctions du book.
la communication d’entreprise. Ce qu’un client veut trouver dans un TARIFS 2010
book. Salarié :
• Public 1 100 euros HT
Photographes et iconographes. Le site Web Financement
Six personnes maximum. Rôle commercial du site. individuel :
Points-clés à respecter. 860 euros TTC
• Programme
Les entreprises L’e-mailing
Les différents types de communica- Avantages, législation et précautions.
tion d’entreprise. Clés pour un e-mailing efficace.
Les multiples supports utilisés.
Les institutions et collectivités. Les multiples images de la commu-
Les agences de communication. nication
Publicité, presse interne, relations
Rechercher des clients presse, marketing direct et promo-
Quels secteurs et quelles agences tion, événementiel, édition.
prospecter ?
Prise de RV : techniques et outils pour La prise de vues
des appels efficaces. Préparation. Casting et rémunération
Déroulé du RV : présenter son book. des mannequins. Droit à l’image des
Le compte-rendu de RV. personnes.
Le brief. Le devis. Reshoots et imprévus.

www.emi-cfd.com . • 01 53 24 68 68 65

1-96 assemblage interieur PLG.indd 65 4/08/09 16:01:50


Editer Éditer
Mettre en forme
Scénariser

durée
durée 3
2 jours
jours
Sessions
Sessions 2009
2009
L’édition et le SR
• 21 au•25
• 23 au
• 527
septembre
5 et 6 février
etnovembre
6 octobre
pour le multimédia
• Objectif (texte, image, son), l’inscription dans un
Sessions 2010:
Tarif salarié Maîtriser la chaîne de l’information sur espace ouvert, la scénarisation.
•1er 860
au 3euros
février
HT Internet et les particularités du Web : Analyse de sites existants.
paragraphes courts, information scé-
• 25 au 27 mai
Financement narisée en multimédia, actualisation. La fonction de secrétaire de
• 28individuel
au 30 juin:
rédaction sur le Web
• 8 au 10
660novembre
euros TTC • Public Définition des tâches, les points com-
Journalistes, secrétaires de rédac- muns avec le SR papier, les spécificités.
tion travaillant pour la presse écrite,
TARIFS 2010 d’entreprise ou municipale, chargés Les fondamentaux de l’écriture Web
Salarié :
de communication désirant acquérir Écrire court, choisir un mode actif,
1 100 euros HT
une nouvelle technique ou souhaitant raccourcir ses paragraphes, hiérar-
Financement se perfectionner. chiser l’information.
individuel : Six personnes maximum. Exercices pratiques.
860 euros TTC
• Programme Titrer pour le Web
L’information sur le Web Du papier au Web : reprendre ou
Les spécificités de l’information sur adapter ?
Internet : les différences avec les Titrer court et efficace. Informatif ou
autres médias (papier, radio, télévi- incitatif.
sion) et les complémentarités. Le choix des mots.
Les caractéristiques : une actualisation Le référencement.
permanente, l’interaction, le plurimédia Chapeaux et relances.
La place des titres pour le son et la vidéo.
Les légendes.
La titraille des récits multimédias.

66

1-96 assemblage interieur PLG.indd 66 4/08/09 16:01:50


er
e
La précision de l’information exige des règles
rigoureuses de présentation. En presse écrite
comme sur le Web, pour les secrétaires de rédaction,
les graphistes, les maquettistes, les correcteurs,
la pertinence de la mise en forme rédactionnelle
et visuelle est aujourd’hui essentielle.
Ces modules d’initiation et de perfectionnement
répondent à ce besoin d’exigence formelle.

durée 1 jour
Titrer pour être mieux référencé Sessions 2009
• 23 et 24 septembre
• Objectif • 25 et 26 novembre
Comprendre les spécificités de la Le référencement Sessions 2010
titraille sur Internet en fonction de La logique des moteurs. •13 janvier
l’ergonomie d’un site, du référence- Pertinence et validation.
•18 mars
ment, du rythme de lecture et de la
•15 septembre
perception par le public. Titrer court et efficace
Informatif ou incitatif.
•12 novembre
• Public Les mots-clés.
Journalistes, secrétaires de rédac- La logique des bases de données. TARIFS 2010
tion travaillant pour la presse écrite, Le choix des mots. Salarié :
d’entreprise ou municipale, chargés Chapeaux et relances. 450 euros HT
de communication désirant acquérir La place des titres pour le son Financement
une nouvelle technique ou souhaitant et la vidéo. individuel :
se perfectionner. Archiver et stocker. 450 euros TTC
Six personnes maximum. Les légendes.

• Programme Les récits multimédias


Du papier au Web Un travail collaboratif.
Reprendre ou adapter ? Une titraille d’organisation.
Des logiques nouvelles de lecture. La lecture étape par étape.
Les niveaux de lecture.
Rubriquages et mots-clés.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 67

1-96 assemblage interieur PLG.indd 67 4/08/09 16:01:50


Conc durée 5 jours
Sessions 2009
• 7 au 11 septembre
• 16 au 20 novembre

Sessions 2010
• 4 au 8 janvier
• 19 au 23 avril
• 7 au 11 juin
• 20 au 24 septembre
• 22 au 26 novembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel :
1 290 euros TTC
Les bases du secrétariat
de rédaction
• Objectif
Développer une vision globale de la
publication ; améliorer le style ré-
dactionnel ; corriger et relire ; ré-
diger des titres, des chapeaux, des
légendes ; suivre le chemin de fer
jusqu’au bon à tirer.

• Public
Journalistes, pigistes, chargés de com-
munication, maquettistes, graphistes.
Six stagiaires maximum.

• Programme
Les fondamentaux de l’écriture
journalistique
L’information et sa fiabilité, les sour-
ces, les niveaux de lecture, la hié-
l’angle, le message essentiel.

Le travail du texte
Les coupes, la réécriture, la stylisti-
que ; adapter le texte au lectorat.

Savoir titrer
Titraille, intertitres, accroches, légen-
des. La mise en scène de l’informa-
tion.

La correction
Le code typographique, les protocoles
de relecture, les signes de correction,
la préparation de copie.

Maquette
Les règles élémentaires : mise en
rarchie de l’information, l’écriture pages, gabarits, typographie, icono-
journalistique ; les genres journalis- graphie, organisation technique, glos-
tiques : brèves, filet, synthèse, inter- saire.
view, reportage, portrait, enquête.
L’organisation
La structure de l’article Organisation du travail, chemin de fer,
Les niveaux de lecture, le plan, planning.

durée 3 jours
Session 2009
L’édition et le SR en magazine
• 30 septembre
au 2 octobre • Objectif
Acquérir et connaître les usages Lire un texte et l’éditer
Sessions 2010 spécifiques du secrétariat de ré- Les modes de lecture. La méthode
• 29 au 31 mars daction pour la presse magazine. de relecture. Comment réécrire et
• 18 au 20 octobre S’exercer à une titraille décalée. faire évoluer un article magazine.
Savoir relire et travailler un article Adapter la relecture au court et au
TARIFS 2010 avec son auteur. long.
Salarié :
1 110 euros HT • Public Les outils de l’édition
Financement Secrétaires de rédaction, secrétaires Les différents styles d’outils magazi-
individuel : d’édition, journalistes et pigistes. ne. Légendes et blocs légende. Relan-
860 euros TTC Six personnes maximum. ces et intertitres, attaques et chutes.
La question des signatures.
• Programme
L’édition en presse magazine Les compléments
Une autre forme de hiérarchisation. Hors-texte et encadrés, chrono-
La gestion du texte et des photos. logies, fiches, infographies, illus-
Un travail en collaboration avec les trations et photos : donner une
auteurs, les directeurs artistiques, les pertinence aux éléments complé-
rédacteurs en chef. mentaires et une cohérence à l’en-
Études de cas. semble.

68

1-96 assemblage interieur PLG.indd 68 4/08/09 16:01:50


cevoirComment améliorer sa titraille
• Objectif
Proposer des titres plus efficaces
pour améliorer l’attrait d’un journal
ou d’un site.

• Public
Rédacteurs en chef, chefs d’édition, se-
crétaires de rédaction, responsables de
communication travaillant sur le papier
comme sur le Web.

• Programme
Les fonctions d’un titre
Comment composer un titre ?
Les 5 W : les limites du genre.

Les qualités d’un bon titre


Mieux cerner les éléments.
Articuler mots-clés, titres, chapeaux.
Attaques et titres.
Les différents styles de titraille.
Les titres informatifs
Les titres incitatifs.

Le choix du « bon mot »


Reprendre un titre.
Faire tourner un titre.
Titrer en équipe et titrer en solo.

La pédagogie de la titraille
Éviter les deux points.
Apprendre à utiliser la ponctuation.

L’editing, une démarche globale


Lier les éléments de sa titraille.
Le titre selon le genre du papier (en-
quête, reportage, dossier…).
Passer du papier au Web.
Exercices pratiques sur les supports
des stagiaires.
durée 2 jours
Sessions 2010
• 25 et 26 janvier
• 6 et 7 avril
• 19 et 20 juillet
• 13 et 14 septembre
• 13 et 14 décembre

Tarif salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC

Créer une infographie simple durée 2 jours


Sessions 2010
pour le Web • 14 et 15 avril
• 13 et 14 décembre

• Objectif
Savoir construire et présenter une Une navigation interactive Tarif salarié :
850 euros HT
infographie animée simple, à partir Savoir construire une représentation
d’outils du type mashup. séquentielle. Financement
Découper l’information par niveaux. individuel :
• Public Construire un principe de navigation. 610 euros TTC
Journalistes-rédacteurs, secrétaires L’interactivité, une pièce essentielle.
de rédaction, chefs de rubrique, ré-
dacteurs en chef, chargés de commu- Des repères graphiques
nication. Les codes couleur : ce qu’il faut sa-
voir, les pièges à éviter.
• Programme La représentation des échelles et leur
Un changement essentiel signification.
L’infographie de la presse papier au Les conventions graphiques de repré-
Web, ou le passage de l’infographie sentation.
fixe à l’infographie animée. Savoir éviter les biais et les erreurs de
L’animation : une autre conception de représentation.
l’information.
Les outils de l’infographie
La représentation des données Qu’est-ce qu’une API (Application Pro-
Le choix et la sélection des données. gram Interface) et quel est son usage ?
La vérification de leur qualité. Les mashups ou « applications com-
L’utilisation d’un tableur : les bases, posites », définition et principes d’uti-
les formules. lisation.
Savoir faire « parler » les chiffres. Les principaux types de mashup :
Les représentations classiques : Google Maps, Naviblog, Dipity, etc.
camemberts, barres, courbes, sec-
teurs, cartes… Les critères de choix. Exercices pratiques.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 69

1-96 assemblage interieur PLG.indd 69 4/08/09 16:01:50


Conc durée 5 jours
Session 2009
• 26 au 30 octobre

Sessions 2010
• 18 au 22 janvier
• 29 mars au 2 avril
• 28 juin au 2 juillet
• 13 au 17 septembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel :
1 290 euros TTC

durée 3 jours
Les méthodes de correction
• Objectif
Acquérir des méthodes de relecture
et de correction du texte écrit. Élargir
ses connaissances en matière de lan-
gue (orthographe, vocabulaire, gram-
maire, syntaxe) et de typographie.

• Public
Rédacteurs, secrétaires de rédaction,
traducteurs, éditeurs, chargés de
communication. Six personnes maxi-
mum.

• Programme
Français
Grammaire et difficultés de la langue
(révision et perfectionnement).
Le code typographique
Italique, romain, capitales, bas de cas-
se, gras, abréviations, etc.

Le protocole de correction
Exercices de correction afin d’aborder
les différents types d’intervention :
orthographe, syntaxe, grammaire, ty-
pographie, choix du mot juste, lisibilité
et compréhension, chasse aux clichés,
contresens, approximations, redon-
dances, répétitions, vérification de l’in-
formation.
Les outils du correcteur
Dictionnaires, encyclopédies, ouvrages
spécialisés, Internet.

Objectif zéro faute


Session 2009
• 2 au 4 novembre • Objectif mots étrangers, des adverbes, des
Maîtriser les exceptions de la langue numéraux. Le cas spécifique des
Sessions 2010
française et les cas particuliers. Connaî- mots composés.
• 10 au 12 février
tre les pratiques des rédactions. Accents et accords
• 14 au 16 juin Les accents, les préfixes, les traits d’union.
• 8 au 10 novembre • Public Les principales difficultés du verbe,
TARIFS 2010 Correcteurs, secrétaires de rédaction, l’accord des participes passés.
Salarié : secrétaires d’édition, pigistes, rédac- Les verbes et les phrases
1 100 euros HT teurs, chargés de communication. La concordance des temps ; l’analyse
Financement Six personnes maximum. d’une phrase ; phrases simples et
individuel : phrases complexes.
860 euros TTC • Programme Travaux pratiques
Le pluriel des noms et adjectifs Exercices de correction de textes ty-
Le pluriel des noms propres, des pes. Tests et évaluation.

durée 2 jours
Session 2009
Les principes de la réécriture
• 12 et 13 novembre
• Objectif
Sessions 2010 Améliorer un texte, favoriser la préci- mes incongrus, expressions défigées,
• 18 et 19 février sion de la pensée et du vocabulaire. écarts de niveaux de langue.
• 12 et 13 juillet
• 15 et 16 novembre • Public Améliorer la syntaxe
TARIFS 2010 Éditeurs, assistants d’édition, secré- Solécismes, anacoluthes, zeugmes,
Salarié : taires de rédaction, rédacteurs, cor- phrases à tiroirs, phrases falaises, diffi-
850 euros HT recteurs. cultés liées à l’emploi des prépositions.
Financement
Six personnes maximum.
individuel : Varier la structure des phrases
610 euros TTC • Programme Les différents types de phrases, mise
Principes généraux de rédaction en relief, inversion.
Une écriture resserrée, un style plus
vif : alléger, couper, compléter. Éviter les lourdeurs énonciatives
Procédé de la soustraction, suren-
Choisir le mot juste chère verbale, commentaires inutiles,
Barbarismes, néologismes, pléonas- cacophonie, incongruité visuelle, cir-
mes, anglicismes, paronymes, synony- conlocutions.

70

1-96 assemblage interieur PLG.indd 70 4/08/09 16:01:51


cevoirLes règles de la maquette Web
• Objectif - Créer un habillage gra-
phique pour une structure de site
simple en favorisant une bonne lisibi-
lité. Créer les ambiances graphiques
adaptées aux différentes rubriques
d’un même site et suivant le contenu
(texte, image, son).

• Public - Graphistes et maquettistes


se destinant au Web.
Six personnes maximum.

• Programme
Concevoir pour l’écran Structure et
langage. Luminosité et résolution

Les règles de la maquette papier


• Objectif - Maîtriser les règles et les
techniques de base pour la réalisation
d’écran. Taille de la zone de travail.
Processus de création. L’enjeu du gra-
phiste. Le brief créatif. Les planches de
tendances.
Structurer l’information.
Le passage à l’écran Charte graphi-
que. Le rôle d’une charte graphique.
Rédaction et contenu d’une charte
graphique. Grille, zoning et gabarits.
Les systèmes de navigation. Typogra-
phie. Texte graphique, texte vectoriel,
texte HTML. Choisir une police pour le
HTML. Typographie et couleur.
Développement Les feuilles de style
(CSS). Les comportements JavaScript.

Maquette
La structure de la page. La hiérar-
durée 3 jours
Session 2009
• 21 au 23 décembre

Sessions 2010
• 18 au 20 janvier
• 25 au 27 octobre

TARIFS 2010
Salarié :
1 100 euros HT
Financement
individuel :
860 euros TTC

durée 3 jours
Session 2009
• 2 au 6 novembre

d’un produit imprimé. Acquérir une mé- chisation visuelle des éléments. Les Sessions 2010
thode de travail pour suivre un projet. règles de composition. Les gabarits, • 22 au 24 février
les chartes rédactionnelle et typogra- • 1er au 3 décembre
• Public - Maquettistes, assistants et phique, leur déclinaison. Rythmes et
chargés de communication des sec- harmonie d’ensemble.
TARIFS 2010
teurs culturel et associatif, secrétaires Conception graphique
Salarié :
d’édition, attachés de presse. Notion d’impact. Lisibilité, visibilité. 1 100 euros HT
Six personnes maximum. Notion de contrastes (tailles, formes,
Financement
direction, couleurs, etc.).
individuel :
• Programme Fabrication
860 euros TTC
Typographie Chaîne graphique et suivi de la fabrication.
Choix de caractères, gris typographi- Travaux pratiques
ques et niveaux de lecture. Importan- Création et réalisation (roughs) d’un
ce des coupures et justifications. document type.

durée 2 jours
Les bases de la typographie print et Web Session 2009
•12 et 13 novembre
• Objectif - Connaître l’histoire de la message personnalisé.
typographie. Comment personnali- Utiliser Adobe Font Manager, Illustra- Sessions 2010
ser et enrichir un caractère typogra- tor pour l’enrichissement par la tech- • 11 et 12 mai
phique. nologie du vectoriel. • 4 et 5 novembre
Pour le Web
• Public - Maquettistes, webmasters, Utilisation, contraintes, aide au choix
assistants et chargés de communication de polices de caractères. Observa- TARIFS 2010
Salarié :
des secteurs culturel et associatif, se- tions et analyses (étude de cas) et so-
850 euros HT
crétaires d’édition, attachés de presse. lutions de lisibilité adaptées.
Six personnes maximum. Maquette Financement
La structure de la page. La hiérar- individuel :
• Programme chisation visuelle des éléments. Les 610 euros TTC
L’importance de la lettre règles de composition. Les gabarits,
Reconnaître le dessin de la lettre les chartes rédactionnelle et typogra-
comme composante du langage gra- phique et leur déclinaison. Rythmes
phique. Les classifications Vox et Thi- et harmonie d’ensemble.
baudeau. S’initier à la typographie ex- Conception graphique
pressive ; les codes typographiques, le Notion d’impact.
vocabulaire, les règles de composition Lisibilité, visibilité.
et leurs impacts. Posséder l’esprit Notion de contrastes (tailles, formes,
des formes, le rapport texte-image, la direction, couleurs, etc.).
sémiologie de la lettre. Sa place dans Fabrication
l’identité visuelle d’une structure. Chaîne graphique et suivi de la fabri-
Choisir et adapter une police de ca- cation.
ractères Travaux pratiques
Savoir créer une identité typographi- Création et réalisation (roughs) d’un
que fonctionnelle et originale pour un document type.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 71

1-96 assemblage interieur PLG.indd 71 4/08/09 16:01:51


Conc durée 3 jours
Sessions 2009
• 23 au 25 septembre
• 16 au 18 décembre

Sessions 2010
• 15 au 17 février
• 14 au 16 juin
• 20 au 22 décembre

TARIFS 2010
1 100 euros HT
Financement
individuel :
860 euros TTC
Les techniques de l’iconographie
• Objectif
Perfectionner ses connaissances
dans des domaines précis : sour-
cing, langage de l’image, approche
des outils informatiques et de la
législation.

• Public
Rédacteurs photo, rédacteurs et se-
crétaires de rédaction, correcteurs,
maquettistes, documentalistes.
Six personnes maximum.

• Programme
Apprendre à hiérarchiser et traiter
les informations
À partir d’un sujet traité dans un
magazine ou un quotidien, faire
ressortir l’information principale
qui donnera lieu à une recherche
Recherche de sujets types en ligne
À partir d’une idée de sujet, apprendre
à se diriger vers les différentes sour-
ces : banques d’images généralistes,
spécialisées, photographes indépen-
dants, collectifs, etc. Protocoles de
rapatriement de l’image. Validation
technique des images. Organisation
et méthode de gestion des dossiers
photographiques.

Atelier législatif – Droits et coûts


Qu’est-ce que le droit à l’image ?
Exemples de procès et nouvelles
jurisprudences. Respect de la vie
privée, droit de la personne photo-
graphiée. Droit français et européen.
Droit d’auteur et code de la propriété
intellectuelle.
iconographique précise ou à une Les différents statuts des prestatai-
production de reportage photogra- res : pigistes, auteurs, travailleurs in-
phique. dépendants.

durée 2 jours
Sessions 2010
Comment réaliser son book en ligne
• 1er et 2 février • Objectif - La visibilité du photogra- Utiliser toutes les spécificités du Web
• 23 et 24 septembre phe, du graphiste ou de l’illustrateur pour optimiser son site et favoriser un
• 16 et 17 décembre sur le Web est plus que jamais indis- développement commercial judicieux.
pensable, mais nécessite une réflexion Identifier son public.
préalable pour utiliser avec pertinence
Tarif salarié :
tout le potentiel d’Internet. Choisir les technologies adéquates.
850 euros HT
Penser son arborescence.
Financement • Public - Photographes. Concevoir son site soi-même ou le
individuel : faire réaliser par un professionnel.
610 euros TTC
• Programme Le cahier des charges, la charte gra-
Affirmer son identité d’auteur. phique. Les galeries d’images.

durée 2 jours
Sessions 2010
mieux utiliser la lumière en photo
• 22 et 23 février • Objectif - Apprendre à utiliser la lumiè- lumière naturelle (lumière du jour,
• 6 et 7 décembre re, qu’elle soit naturelle ou artificielle, et à ombre, soleil, réfléchie, lumière des
composer avec elle. Cette session aborde peintres).
Tarif salarié : la prise de vues en extérieur en utilisant Les différentes sources de lumière
850 euros HT
des réflecteurs ou un flash d’appoint, artificielle (tungstène, halogène, HMI,
Financement ainsi que la prise de vues en studio. Les néon).
individuel : différentes techniques d’éclairage en
610 euros TTC studio seront abordées, avec la lumière Les techniques
tungstène et surtout les flashes compact, La température de couleur et les fil-
la boîte à lumière, le parapluie, etc. tres de correction, les dominantes
primaires et secondaires.
• Public - Photographes. Mesure de la lumière, réfléchie ou in-
Six personnes maximum. cidente, cellule photo à main.
La lumière studio (atelier de prises de
• Programme vues, éclairage flash).
Introduction Le flash de reportage (mesure TTL,
Les sources de lumière.Théorie de la multiflash, flash fill-in, sous-exposi-
lumière. Les différentes sources de tion au flash).

72

1-96 assemblage interieur PLG.indd 72 4/08/09 16:01:51


cevoirLes clés du compte d’exploitation
pour une structure éditoriale
• Objectif
Savoir lire les lignes et colonnes d’un
compte d’exploitation, prévisionnel
ou définitif, outil-clé du contrôle des
coûts et revenus de la vie d’un livre.
Apprendre à établir soi-même un
compte d’exploitation.

• Public
Éditeurs, secrétaires d’édition, direc-
teurs d’ouvrages et de collections.

• Programme
Analyse de chaque entrée du CE, expli-
cation des différents calculs et exercice
de simulation de projet.
Frais fixes et frais variables.
Coûts et revenus d’un ouvrage.
Seuil de rentabilité.
Décision de tirage et de réimpression.
Impact des droits d’auteur.
Coefficient de prix, prix de revient édi-
teur.
Marge brute et marge nette, frais gé-
néraux variables.
Compte d’exploitation prévisionnel et
réel.
Études de cas : évaluation de projet,
analyse financière.
durée 1 jour
Sessions 2010
•4 mars
•17 septembre
•22 décembre

Tarif salarié :
450 euros HT
Financement
individuel :
450 euros TTC

Les cessions de droits éditoriaux durée 2 jours


Sessions 2010
• Objectif Les acteurs des cessions • 18 et 19 janvier
Apprendre à développer ses liens Les différents statuts des partenaires • 2 et 3 septembre
économiques et éditoriaux avec le et coéditeurs, scouts, agences, agents
marché international, à s’y repérer et et sub-agents. Tarif salarié :
à s’organiser. Connaître et maîtriser Les enjeux des politiques éditoriales 850 euros HT
les enjeux économiques et juridiques de cessions
Financement
des cessions de droits. Exigences des cessions de droits, individuel :
leurs contraintes sur la production 610 euros TTC
• Public éditoriale. Se construire un fichier
Éditeurs, secrétaires d’édition, res- « intelligent ».
ponsables de services de droits étran- Les enjeux juridiques de la cession
gers, agents littéraires. de droit
Droit français et conventions interna-
• Programme tionales.
Différents types de cessions Les enjeux commerciaux et les mar-
de droits chés internationaux.
Partenariats, coédition, coproduction. Lexique français-anglais des termes
Les enjeux de chaque modèle. d’achats et de vente de droits.

Les marchés du livre à l’étranger durée 1 jour


Sessions 2010
• Objectif • 19 mars
Connaissance des fonctionnements et – le paysage éditorial : les données • 25 juin
des structures des marchés étrangers chiffrées du secteur ; • 26 novembre
(Europe, Asie, Amérique du Nord et du – les grands enjeux de l’édition de
Sud, Afrique du Nord et Afrique). cette région ;
Tarif salarié :
Évaluation du potentiel de développe- – la distribution (acteurs et réseaux de
450 euros HT
ment des cessions et achats de droits distribution) ;
dans le monde. – la production éditoriale ; Financement
– les relations avec la France : parte- individuel :
450 euros TTC
• Public nariats, échanges et coopérations.
Éditeurs, secrétaires d’édition, res-
ponsables de services de droits étran- Approche précise et actualisée des
gers, agents littéraires. marchés étrangers, annuaire région
par région des groupes et maisons
• Programme d’édition, des librairies et autres or-
Pour chaque région étudiée, les points ganismes liés au livre, et de la pré-
suivants sont abordés : sence du livre français à l’étranger.
– présentation du contexte géogra-
phIque, historique et économique ;

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 73

1-96 assemblage interieur PLG.indd 73 4/08/09 16:01:51


Pratiq Pratiquer
Logiciels
Outils

durée
durée 5
2 jours
jours
Sessions
S’initier au logiciel
Sessions 2009
2009
•• 30
5 etnovembre
6 février dreamWeaver • Niveau I
•au 4 décembre
5 et 6 octobre

Sessions 2010 • Objectif


• 4Tarif
au 8salarié
janvier: Outil idéal de création et de réalisa- La mise en pages
• 8860
au 12 mars
euros HT tion de sites Web pour les graphistes Insertion et hiérarchisation du texte.
et les développeurs. DreamWeaver Les calques (div et éléments PA).
• 31 mai au 4
Financementjuin
est leader sur le marché des éditeurs Les feuilles de style (CSS).
5 au 9 juillet:
individuel HTML.
• 22 au 26
660novembre
euros TTC Les liens
Les liens, définition, création, gestion.
• Public Les images (formats, insertion).
TARIFS 2010 Graphistes, maquettistes, journa- Les cartes-images (image map).
Salarié :
listes, dessinateurs, illustrateurs et Les ancres.
1 750euros HT
photographes.
Financement Six personnes maximum. Notions de développement
individuel : Les bases des formulaires.
1 290 euros TTC
• Programme Les comportements (JavaScript).
Introduction générale Intégration de son, de vidéo et d’ani-
Les bases du HTML. mation Flash.
Définir un site.
Les préférences de DreamWeaver. Publication
L’interface du logiciel. Gestion d’un site.
Conception. Navigation. Vérifications.
Mise à jour.
Transfert des fichiers via FTP.

74

1-96 assemblage interieur PLG.indd 74 4/08/09 16:01:51


iquergraphisme de presse et graphisme Web, vidéo,
photo, iconographie : une trentaine de stages de
perfectionnement vous permettent de découvrir ou
d’améliorer votre connaissance d’un logiciel, d’adapter
votre style aux nouveaux supports, d’acquérir une
nouvelle technique ou d’approfondir vos connaissances
pratiques afin d’élargir vos compétences.

durée 4 jours
maîtriser le logiciel Session 2009

dreamWeaver • Niveau II • 21 au 24 septembre

Sessions 2010
• Objectif • 15 au 18 mars
Maîtriser la mise en pages Web sans Mise en pages HTML • 6 au 9 septembre
tableaux (à l’aide des balises DIV et Positionnement des div (absolu, rela-
des feuilles de style CSS). tif, fixe, flottant).
Les éléments PA.
• Public Modifier les propriétés CSS. TARIFS 2010
Graphistes, maquettistes, journalis- Salarié :
tes, dessinateurs, photographes ayant Fonctions avancées 1 400 euros HT
déjà des notions de base de Dream- Principes et vocabulaire PHP, CGI, Financement
Weaver. SSI. individuel :
Six personnes maximum. L’insertion de champs de formulaires. 1 090 euros TTC
Les propriétés des champs.
• Programme L’envoi de formulaires.
Les feuilles de style CSS Le traitement des formulaires par des
Les feuilles de style internes, exter- scripts serveur.
nes, intégrées.
Les normes : HTML, XHTML, CSS et
CSS2.
Syntaxe du langage CSS.
Redéfinition des balises HTML.
Création de classes personnalisées.
Création de sélecteurs ID.
Création de pseudo-classes.
Les propriétés : attributs du texte, po-
sitionnement des boîtes et des listes.
Les unités de valeurs.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 75

1-96 assemblage interieur PLG.indd 75 4/08/09 16:01:51


Pratiq durée 5 jours
Session 2009
• 16 au 20 novembre

Sessions 2010
• 1er au 5 février
• 7 au 11 juin
• 15 au 19 novembre

TARIFS 2010
Salarié :
2 450 euros HT
Financement
individuel :
1 680 euros TTC
S’initier au logiciel Flash • Niveau I
• Objectif
Dynamiser des sites Web avec des
sons et des animations. Créer des
animations élaborées sans pro-
grammation complexe. Exploiter
les animations interactives. Inté-
grer ses animations dans des pa-
ges HTML.

• Public
Graphistes, maquettistes, journa-
listes, dessinateurs, illustrateurs et
photographes.
Six personnes maximum.

• Programme
L’interface du logiciel
Le scénario (calques, images). La scè-
ne. Les outils. Les propriétés. Les cou-
leurs. L’opacité.

Techniques d’animation
Image par image. Interpolation de
forme. Interpolation de mouvement.
Guide de déplacement.
Les masques. Les symboles : graphi-
ques, boutons, clips d’animation.
Les bibliothèques. Utilisation des oc-
currences.

Import de médias externes


Images (import d’Illustrator et de
Photoshop). Sons. Vidéos.

La publication
Les paramètres de publication.

durée 4 jours
Session 2009
maîtriser le logiciel Flash • Niveau II
•14 au 17 décembre • Objectif Imbrication et contrôle des clips.
Créer des animations interactives Chargements dynamiques et contrô-
Sessions 2010 avec ActionScript. les de fichiers SWF. Préchargement.
•6 au 9 avril
•13 au 16 décembre • Public ActionScript
Graphistes, maquettistes, journalistes, Les variables. Les conditions.
TARIFS 2010 dessinateurs, photographes ayant déjà Les boucles. Les fonctions.
Salarié : une bonne connaissance du logiciel.
1 960 euros HT Six personnes maximum. Gestion dynamique de médias
Financement externes
individuel : • Programme Le texte et les variables.
1 400 euros TTC Techniques avancées Les images : réalisation d’un diapo-
Les symboles : clips, graphiques, bou- rama dynamique.
tons. Hiérarchie des objets, des scè- Gestion du son.
nes, des scénarios. Gestion de la vidéo.

durée 3 jours
Session 2009 S’initier à Photoshop pour le Web
• 9 au 11 septembre
• Objectif • Programme
Sessions 2010 Maîtriser les fonctions de Photoshop L’acquisition des images
• 17 au 19 février spécifiquement dédiées au Web. Numérisation, résolution des images,
• 2 au 4 juin formats d’images Web.
• 1er au 3 septembre • Public
Graphistes, maquettistes souhaitant Export
TARIFS 2010 étendre leurs connaissances au do- Tranches, optimisation pour le Web.
Salarié : maine du Web.
1 100 euros HT Prérequis : il est nécessaire de maî- Animation
Financement triser les outils de la PAO (XPress, Il- Gifs animés, transformation par sou-
individuel : lustrator, Photoshop) et d’un éditeur ris (rollovers), cartes images (images
860 euros TTC HTML (DreamWeaver). map).
Six personnes maximum.

76

1-96 assemblage interieur PLG.indd 76 4/08/09 16:01:52


iquer mieux archiver ses données
sur le Web
• Objectif
La profusion des données du Web
exige un tri, une organisation et un
archivage qui font appel à des métho-
des, des outils ainsi qu’à un contexte
juridique particuliers.

• Public
Documentalistes, veilleurs, cher-
cheurs, professionnels de l’informa-
tion.

• Programme
La documentation sur le Web : les
langages utilisés.
Les différentes formes de publication
en ligne.
Flux d’informations et flux documen-
Documentation et repérage des don-
nées, des formats, typologies de sites
et contenus multimédias.
Analyse, stockage et mise à jour des
sites Web.
Recherche et consultation des don-
nées.
Le cadre réglementaire : loi du 1er août
2006 et directive européenne 2001/29.
Dépôt légal et code du patrimoine.
Les grands projets d’archivage du
Web.
Les outils dédiés à la collecte et la
consultation.
Démonstration d’applications.
durée 2 jours
Sessions 2010
• 3 et 4 juin
• 18 et 19 novembre

Tarif :
950 euros HT

taires.
Les sources des données à archiver :
bases de données, sites statiques ou
dynamiques.
Collecte et indexation des pages.

durée 5 jours
L’intégration vidéo sur le Web Sessions 2010
• 29 mars au 2 avril
• 7 au 13 juillet
• Objectif des médias. • 22 au 26 novembre
Maîtriser les techniques d'intégra- L'interactivité.
tion de la vidéo sur le Web, à la fois La boîte à outils et la recherche d'infor- TARIFS 2010
d'un point de vue éditorial et d'un mation sur le Web. Salarié :
point de vue technique. Construire un sujet plurimédia. 2 450 euros HT
La mise en pages de la vidéo sur le Financement
• Public Web individuel :
Vidéastes, journalistes, photographes, La compression ou l'encodage : prin- 1 680 euros TTC
secrétaires de rédaction, et toute per- cipes techniques. Codecs et formats.
sonne travaillant à l'animation de si- La diffusion sur le Web : téléchar-
tes Web. gement, téléchargement progressif,
streaming.
• Programme Les solutions d'encodage : Quick
Culture Web Time, Windows Media, Real, Flash
Outils, usages, écritures et environ- Video Encoder au format Flash Video
nements. avec Flash Video Encoder : taille, dé-
Penser l'info pour le Web. bit, codec.
Les évolutions du journalisme. Intégration Web avec DreamWeaver.
La scénarisation. Mise en ligne FTP sur un serveur.
Éditer et animer un blog. Publication d'une vidéo sur YouTube
Le choix des formats, la convergence ou DailyMotion.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 77

1-96 assemblage interieur PLG.indd 77 4/08/09 16:01:52


Pratiq durée 5 jours
Sessions 2009
• 14 au 18 septembre
• 26 au 30 octobre

Sessions 2010
• 25 au 29 janvier
• 26 au 30 avril
• 13 au 17 septembre
• 25 au 29 octobre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel :
1 290 euros TTC
S’initier au logiciel Photoshop • Niveau I
• Objectif - Apprendre les notions de
base de l’image numérique afin de
pouvoir retoucher les photos et créer
des photomontages.

• Public - Maquettistes, graphistes, des-


sinateurs, photographes, journalistes.
Six personnes maximum.

• Programme
L’image numérique Les notions de
taille d’image et de résolution.
Le scanner
Les modes de couleur CMJN, RVB, ni-
veaux de gris.
Le recadrage et la rotation des ima-
ges L’agrandissement de la zone de
travail.
Les premières retouches de l’image
Les niveaux, les filtres renforcement,
atténuation. Les modifications de cou-
leurs : balance des couleurs, teinte et
saturation. Les filtres. Le nettoyage de
l’image avec les outils : tampon, cor-
recteur, filtre bruit.
Les calques La création, la liaison et la
fusion des calques. L’ordre des calques
et les groupes. Les masques d’écrêta-
ge. Les calques de remplissage et de
réglage, les styles de calque. Les cal-
ques de formes (vectorielles).
Les sélections de parties d’image
Les outils baguette magique, lasso, le
mode masque. La mémorisation des
sélections. Les tracés à la plume.
Enregistrement et exportation des fi-
chiers
Le choix des formats. La récupération
des couches alpha et des tracés avec
XPress et InDesign.

durée 4 jours
maîtriser le logiciel Photoshop • Niveau II
Session 2009 • Objectif - Approfondir la théorie de Retouches chromatiques précises.
• 14 au 17 décembre la couleur, la correction chromatique, Les courbes et autres modifications
Sessions 2010
les détourages et montages avancés. de couleurs (menu Réglages).
La préparation pour l’impression. Les outils de peinture et la personnali-
• 25 au 28 mai
sation des formes. Palettes de couleurs,
• 6 au 9 décembre
• Public - Maquettistes, graphistes, nuancier, sélecteur. Les textures et motifs.
TARIFS 2010 dessinateurs, photographes, journalis- Dégradés. Les outils densité, netteté.
1400 euros HT tes ayant déjà des notions de base de Le montage Calques et calques dyna-
Financement Photoshop. Six personnes maximum. miques. Masques de fusion, modes de
individuel : fusion, filtres et filtres dynamiques. La
1 090 euros TTC • Programme déformation d’images. Le point de fuite.
Adobe Bridge Ce gestionnaire de sup- Le texte La conversion d’un texte en
ports visuels facilite le classement, images. Le texte curviligne.
l’exploration, la localisation et la visua- L’automatisation du travail Les scripts,
lisation des ressources de création. le traitement par lots et la palette his-
Le réglage des couleurs Les couleurs torique Les préférences du logiciel.
de l’image. La bichromie. Le travail L’enregistrement. L’impression offset,
sur les couches, les tons directs et le flashage, le contrôle qualité. Les dif-
les préférences des couleurs (profils). férents formats (papier et Web).

durée 3 jours Photoshop pour illustrateurs


Session 2009 • Objectif - Apprendre à utiliser Pho- trait scannés ou importés d’Illustrator.
• 7 au 9 octobre toshop comme un outil de dessin et Les effets et la matière.
Sessions 2010 de colorisation à part entière. Enri- Styles de calques Ombres, halos,
• 20 au 22 janvier chir sa technique, perfectionner sa relief. Effets de lumière (projecteurs,
pratique, développer sa créativité. effets néon, simulation de radiosité).
• 7 au 9 juin
Filtres pour la création d’illustrations
TARIFS 2010 • Public - Maquettistes, graphistes, ou d’effets de matières naturelles
Salarié : dessinateurs, stylistes, illustrateurs (eau, bois, pierre…) ou abstraites.
1 100 euros HT ayant déjà une bonne connaissance Images de référence : filtres « éclai-
Financement des fonctions de base de Photoshop rage » et « dispersion ».
individuel : et des aptitudes pour le dessin. Filtres dynamiques.
860 euros TTC Six personnes maximum. Animation GIF animés. Création et
enrichissement de vidéos.
• Programme Bases du dessin en perspective (points
Le dessin Création de formes per- de fuite, reflets…). Calques 3D.
sonnalisées. Retouche des dessins Photoshop/Illustrator : récupération
au trait : nettoyage, engraissement, de tracés, effets de matière sur des-
netteté. sins vectoriels ou graphes, calques
Les motifs avec raccords (tissu, ma- dynamiques vectoriels.
tière) placés dans des illustrations Photoshop 3D : création d’images
(placage, déformation). pour le placage de matière sur objets
La colorisation par calque de dessins au 3D (couleur, éclat, bosselage…).

78

1-96 assemblage interieur PLG.indd 78 4/08/09 16:01:52


iquer S’initier au logiciel Indesign
Niveau I
• Objectif
Apprendre à créer de façon souple
et efficace des mises en pages qui
pourront s’adapter à tous types de
supports papier.

• Public
Maquettistes, graphistes, journalis-
tes, éditeurs.
Six personnes maximum.

• Programme
La configuration de travail
Mise au point sur le système X et le
serveur. Formats de pages, espace de
travail, affichage et raccourcis clavier.

Les pages de texte


Insertion des pages en vis-à-vis
te Contrôle et avec les feuilles de sty-
les pour les paragraphes et les pour
les caractères.

Les images
Importation des images, recadrage,
liens des images avec Photoshop.

Les blocs
Duplication, alignement et placement
des blocs.
Les placements simples du texte
autour de l’image.
Le styles d’objets.

La couleur
Utilisation des couleurs RVB, CMJN et
Pantone. Stockage des couleurs dans
le Nuancier.
durée 5 jours
Session 2009
• 30 novembre
au 4 décembre

Sessions 2010
• 8 au 12 février
• 12 au 16 avril
• 14 au 18 juin
• 19 au 23 juillet
• 11 au 15 octobre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel :
1 290 euros TTC

ou pas.
Importation et chaînage du texte. Les gabarits
Enrichissement du texte avec la palet- Découverte des modèles applicables
aux pages du document.

durée 4 jours
maîtriser le logiciel Indesign Sessions 2009
Niveau II • 28 septembre
au 1er octobre
• Objectif Les images • 7 au 10 décembre
Concevoir et fabriquer des mises en Manipulation des images depuis In-
pages professionnelles en apprenant Design et depuis Photoshop. Sessions 2010
une méthode de travail à l’aide de Passages Illustrator et InDesign. • 15 au 18 février
techniques pointues. Dessin vectoriel. • 21 au 24 juin
• 18 au 21 octobre
• Public Les blocs
Toute personne ayant déjà une expé- Manipulation de blocs (changements
rience de InDesign. de taille, de couleur, transparence, TARIFS 2010
Six personnes maximum. ombre, alignement, placement). Salarié :
1 400 euros HT
Blocs ancrés.
• Programme Bibliothèques. Financement
Le texte individuel :
Les enrichissements précis du texte Habillages et détourages 1 090 euros TTC
avec les styles de caractère, de para- complexes
graphe et les styles imbriqués. Couches alpha et chemins de détou-
Les textes liés. rage.
Les alignements de texte par la grille
des lignes de base. Les gabarits et leurs éléments
Les règles de la mise en page. Numérotation automatique des pa-
L’utilisation des approches, ges, pieds de page, rubriques, etc.
Les césures du texte (leurs réglages,
les insécables, les espaces ponctua- La finalisation
tion…). Modèle final.
Les tabulations. Préparation du document pour l’impri-
Les filets de pararaphe. meur.
Enregistrement de la page aux for-
Les couleurs et le print mats InDesign et PDF.
Quadrichromie, couleurs Pantone.
Gestion du Nuancier.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 79

1-96 assemblage interieur PLG.indd 79 4/08/09 16:01:52


Pratiq durée 5 jours
Session 2009
• 5 au 9 octobre

Sessions 2010
• 15 au 19 février
• 28 juin au 2 juillet
• 4 au 8 octobre

TARIFS 2010
Salarié :
1 750 euros HT
Financement
individuel :
1 290 euros TTC
S’initier au logiciel XPress Niveau I
• Objectif
Apprendre à maîtriser la logique de
cet outil de mise en pages très puis-
sant, qui permet de créer toutes sor-
tes de documents imprimés.

• Public
Maquettistes, graphistes, journalis-
tes, éditeurs.
Six personnes maximum.

• Programme
Configuration de travail
Une mise au point concernant MacOsX,
l’ordinateur et le serveur.
L’espace de travail XPress (fenêtres,
outils, zoom, déplacements…)

Prise en main d’un travail


Création de différents formats de pu-
Création de documents type plaquet-
tes ou fiches.
Placement du texte
Importation de textes saisis dans un
traitement de texte.
Saisi de texte directement dans XPress.
Chaînage du texte.
Enrichissement typographique par les
palettes des spécifications et les styles.
Les images
Importation des images de Photoshop.
Le détourage des images.
L’habillage simple des images avec le
texte.
Les blocs
Duplications et alignements des blocs.
La couleur
Les gabarits
Les modèles de pages.
L’enregistrement et l’envoi des fi-
blication, avec des colonnes et des chiers au client, à l’imprimeur.
marges différentes.
Création de plusieurs pages au sein Exercices
d’un même document comme dans un Fabrication d’objets simples de commu-
livre ou un magazine. nication.

durée 4 jours
Session 2009
maîtriser le logiciel XPress Niveau II
• 12 au 15 octobre
• Objectif Les blocs
Apprendre la méthodologie et les Les habillages. Les détourages.
Sessions 2010 techniques pointues liées à la créa- Les blocs ancrés. Les blocs vectoriels.
• 22 au 25 février tion et à la réalisation de publications
• 11 au 14 octobre destinées à la presse ou à la commu- Les modes de couleur et le print
nication.
Le placement des images dans Quark
TARIFS 2010
• Public XPress Leur correspondance immé-
Salarié :
1 400 euros HT
Toute personne ayant déjà une expé- diate avec Photoshop : mode colori-
rience de XPress. métrique, format, recadrage en vue
Financement Six personnes maximum. de l’impression.
individuel :
Quark Vista pour les effets d’images
1 090 euros TTC
• Programme et les filtres.
Le texte
Le chaînage. Exercices :
Les enrichissements précis du texte La construction de documents com-
avec les formats de paragraphes plexes du magazine à la plaquette.
avancés. Les maquettes et leurs éléments
Les césures et les justifications (avec (numérotation automatique, pieds de
une vision précise des différentes for- page, rubriques, sections, etc…).
mes de césures automatiques et ma-
nuelles). La finalisation
La grille de base. Le gabarit final. La préparation du do-
Les approches. cument pour l’imprimeur.
Les tabulations. L’enregistrement en PDF et au format
Les filets de paragaphes. XPress.
Les feuilles de style.

80

1-96 assemblage interieur PLG.indd 80 4/08/09 16:01:53


iquer mieux maîtriser l’usage
de ProLexis
• Objectif
Corriger l’orthographe,, la typogra-
phie et la grammaire avec le logiciel
d’aide à la correction ProLexis.

• Public
Éditeurs, assistants d’édition, secrétaires
de rédaction, rédacteurs, correcteurs.
Six personnes maximum.

• Programme
Présentation pratique des outils du
logiciel
Adaptateurs et modules, dictionnaires
de base, arborescence.
Création d’une charte typographique
Mise en accord de l’analyse du logiciel
avec les habitudes de la maison (charte
maison) ; exploration des préférences
et réglages de base.
Le dictionnaire temporaire et les dic-
tionnaires personnels
Création, enrichissement, usage,
suppression ou purge, le dictionnaire
typographique, exploration et paramé-
trage de la première partie du logiciel
(typographie française), le dictionnaire
d’exceptions typographiques.
Méthode d’exploitation du logiciel
Ce que ProLexis considère comme une
erreur. Savoir répondre à ses propositions.
Savoir quand utiliser le logiciel. Utilisation
avant et après paramétrage. Cerner les
qualités et les défauts du logiciel.
durée 2 jours
Session 2009
• 10 et 11 décembre
Sessions 2010
• 20 et 21 mai
• 9 et 10 décembre

TARIFS 2010
Salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC

La gestion des modifications durée 1 jour


Sessions 2010
sur Acrobat Pro • 29 janvier
• 2 juin
• Objectif - Maîtriser les différents ajout, surlignement et note. • 22 septembre
types de PDF et leur usage. Savoir les Les outils de dessin : flèche, formes,
créer, les corriger, les commenter et texte fléché… Tarif salarié :
les annoter. Affichage des commentaires. Sélec- 450 euros HT
tionner et modifier, répondre, cocher, Financement
• Public - Correcteurs, graphistes, accepter/refuser un commentaire. individuel :
maquettistes, secrétaires de rédaction, Tri et recherche (par type, réviseur, état…). 450 euros TTC
journalistes, directeurs artistiques. Impression et ou création de fichier
PDF du résumé des commentaires.
• Programme Fusion des commentaires. Importation
Création, génération de fichier PDF et exportation.
de relecture Correction de documents texte et ré-
– par les commandes Exporter ; cupération des commentaires sur do-
– par impression ; cuments mis en pages.
– par fichier Postscript et Distiller ; Les tampons
– Indiquer les corrections sur un PDF. Tampons dynamiques.
Les outils Commentaires et Annota- Création de tampons.
tions Révision par message électronique
L’outil Note. Les différents outils Envois d’un PDF « maître » à réviser.
Texte : suppression, remplacement, Réception et révision. Suivi des révisions.

S’initier au logiciel Illustrator durée 5 jours


Session 2009
• Objectif - Apprendre à dessiner en suppression de points, etc.). • 19 au 23 octobre
vectoriel afin de réaliser des info- Les outils de transformation (mise à
graphies de presse, des illustrations, l’échelle, etc.). Les déplacements, dupli- Sessions 2010
des logos, des pictogrammes, des cations et alignements. Les pathfinders. • 15 au 19 mars
cartes ou des graphiques. Le dessin Les techniques du dessin avec • 18 au 22 octobre
la plume et le crayon. Les calques.
• Public - Maquettistes, graphistes, La distorsion du texte par l’enveloppe TARIFS 2010
journalistes, éditeurs. et d’autres menus. Salarié :
1 750 euros HT
Six personnes maximum. La couleur. La création de nouvelles
Financement
couleurs et les enrichissements d’ob-
individuel :
• Programme jets par des transparences et des sty- 1 290 euros TTC
Introduction La différence entre le bit- les particuliers.
map et le vectoriel. La découverte des Le logo, les affiches et autres objets de
fenêtres, des outils et des zooms. communication.
La réalisation des pictos et autres La vectorisation des caractères. Le
dessins simplifiés. Les outils géo- texte curviligne ou captif. La fabrication
métriques. L’utilisation des outils de des plans ou des cartes. La création
modification (flèche blanche, ajout et des graphiques. À plat ou en 3D.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 81

1-96 assemblage interieur PLG.indd 81 4/08/09 16:01:53


Conc durée 5 jours
Sessions 2010
• 17 au 21 mai
• 26 au 30 juillet
• 29 novembre
au 3 décembre

TARIFS 2010
Salarié :
2 450 euros HT
Financement
individuel :
1 680 euros TTC
S’initier au logiciel Premiere Pro
• Objectif
Apprendre à utiliser un outil incon-
tournable de montage vidéo profes-
sionnel sur Mac et PC. Les formats
numériques de production et de com-
pression. Acquisition vidéo et audio.
Le montage (modes de montage en
palette outils, synchronisation, etc.).
Animation, effets, titrage, générique.

• Public
Photographes, graphistes, journalis-
tes, webmasters.
Six personnes maximum.

• Programme
Présentation des différents formats,
supports, normes et termes néces-
saires à la bonne compréhension du
montage vidéo. Présentation générale
vidéo : son, image fixe, animations.
Compatibilité des formats, codecs.

Montage
Montage 3 points : définition, explica-
tion de l’importance du « in » et « out »
dans le rush et sur la timeline. Les
outils de base, leurs particularités :
sélection, roll, rasoir, plume.
Outil plume : premiers effets (fondus,
transitions audio et vidéo).
Magnétisme, sélections liées, etc.
Fusion des pistes.

Effets et transitions
Description de la palette d’effets, ap-
plication des effets, notion de rendus.
Onglet filtre : paramétrage des effets.

Animation, titrage et exportation


du logiciel : les différentes fenêtres, Définition de l’animation et de l’image-
leurs fonctions. clé : accélération, ralenti, inversion,
zoom, déplacement, rotation. Titrage :
Capture ou numérisation définition de l’outil Titrage (paramé-
Définition de la numérisation, intérêt trage, onglet contrôle, mise en prati-
du dérushage. Définition des deux dif- que). Outils d’étalonnage et de mixage.
férents modes de numérisation : par Exportations : revue des trois types
plan ou par lot. Mise en application : d’exportation.
explication de la fenêtre de numérisa-
tion, rôle des time codes.
Importation d’éléments autres que la

durée 5 jours
Session 2009
S’initier au logiciel After Effects
• 2 au 6 novembre • Objectif
Sessions 2010 Maîtriser les fonctionnalités de l’ani- Les bases du compositing
• 8 au 12 mars mation 2D et s’initier à l’animation 3D. Gestion des calques, création et para-
• 25 au 29 octobre métrage des « solides ».
• Public Création et animation d’illustrations
TARIFS 2010 Graphistes, monteurs vidéo, infogra- vectorielles avec les calques de for-
1 750 euros HT phistes, toute personne réalisant des me, liens de parenté et animation hié-
Financement animations multimédias. rarchique des calques.
individuel : Six personnes maximum.
1 290 euros TTC Les effets
• Prérequis Flous, effets « channel », distorsion
Connaissance des principes de base standard, contrôle de l’image, incrus-
du montage vidéo (Final Cut Pro, tations standard, perspective, lens
Adobe Premiere, Avid). La connais- flare, stylise, ramps, texte, filtres tem-
sance des principes de Photoshop et porels, effets de transition.
d’Illustrator est un plus, mais pas in- Masquages et incrustations simples.
dispensable.
Initiation à la 3D
• Programme Généralités et interface 3D, mise en
L’interface scène de calques, de lumières et de
Description de l’interface et des me- caméras dans l’espace 3D, anima-
nus. Personnalisation de l’espace de tions simples sur l’axe XYZ.
travail. Raccourcis clavier. Gestion des
calques et des points-clés. Synchroni- Productivité
sation des calques images et sons. Op- Définition de modèles.
tions de prévisualisation et paramétra- Intégration avec Flash.
ge des rendus. Palettes d’animation : Formats d’exportation.
dessin, lissage de trajectoire.

82

1-96 assemblage interieur PLG.indd 82 4/08/09 16:01:53


cevoirS’initier au logiciel Final Cut Pro
• Objectif
Apprendre à utiliser l’outil principal
de montage vidéo professionnel sur
Mac. Les formats numériques de
production et de compression. Ac-
quisition vidéo et audio. Le montage
(modes de montage en palette outils,
synchronisation, etc.). Animation, ef-
fets, titrage, générique.

• Public
Photographes, graphistes, journalis-
tes, webmasters.
Six personnes maximum.

• Programme
Présentation générale du logiciel : les
différentes fenêtres, leurs fonctions.
Présentation des différents formats,
supports, normes et termes néces-
d’éléments autres que la vidéo : son,
image fixe, animations. Compatibilité
des formats, codecs.

Premier montage
Montage 3 points : définition, expli-
cation de l’importance du « in » et
« out » dans le rush et sur la timeline.
Les outils de base, leurs particula-
rités : sélection, roll, rasoir, plume.
Outil plume : premiers effets (fondus,
transitions audio et vidéo). Magnétis-
me, sélections liées, etc.

Effets, fusion des pistes


Effets et transitions : description de la
palette d’effets, application des effets,
notion de rendus. Onglet filtre : para-
métrage des effets.
durée 5 jours
Sessions 2009
• 14 au 18 septembre
• 7 au 11 décembre
Sessions 2010
• 1er au 5 mars
• 19 au 23 juillet
• 6 au 10 septembre
• 13 au 17 décembre

TARIFS 2010
Salarié :
2 450 euros HT
Financement
individuel :
1 680 euros TTC

saires à la bonne compréhension du Animation, titrage et exportation


montage vidéo. La position d’image dans le canevas.
Définition de l’animation et de l’ima-
Capture ou numérisation ge-clé : accélération, ralenti, inver-
Définition de la numérisation, intérêt sion, zoom, déplacement, rotation.
du dérushage. Définition des deux dif- Titrage : définition de l’outil Titrage
férents modes de numérisation : par (paramétrage, onglet contrôle, mise
plan ou par lot. Mise en application : en pratique). Exportations : revue des
explication de la fenêtre de numérisa- trois types d’exportation.
tion, rôle des time codes. Importation

durée 4 jours
After Effects pour les graphistes Sessions 2010
• 22 au 25 mars
• Objectif Animations et calques • 27 au 30 septembre
Acquérir les bases du logiciel After Savoir affiner ses animations, inter-
Effects, maîtriser son utilisation cou- polation spatiale et temporelle, notion
TARIFS 2010
rante et les fonctions essentielles en de motion blur.
Salarié :
incluant les effets et les animations. Générateurs : génération d’aplats, de 1 960 euros HT
Compléter ses propres créations formes géométriques (utilisation des
Financement
graphiques par leur intégration et masques).
individuel :
leur animation. Présentation de l’outil Texte, mise en
1 400 euros TTC
pages, animation globale ou lettre par
• Public lettre.
Graphistes, web designers, directeurs Aperçu des principaux filtres. Modi-
artistiques, photographes, vidéastes. fication de leur ordre d’application.
Principe de calques parents et de pré-
• Programme composition.
Aperçu général
Les formats importables, images Approfondissement
fixes, fichiers bitmap et vectoriels Placer des images-clés sur le spectre
(espace couleur RVB) ou vidéos, la audio.
compatibilité avec les formats Adobe Les effets de lumières et de brillance,
ou Quicktime. Importation de fichiers utilisation du canal alpha, principes
audio. Importation des éléments dans d’incrustation (luminance, chromi-
le navigateur, principe des composi- nance, alpha). Inversion des mas-
tions, choix des paramètres en fonc- ques.
tion de la sortie finale (HD, TV, Web), Introduction à la 3D, notion d’axe Z,
principe des calques. utilisation des lumières, manipulation
Concept d’images-clés, modification des caméras.
des propriétés géométriques (échelle, Initiation au tracking : 1 point, 2 points,
position, point d’ancrage, opacité). 3 points.
Modification des éléments à l’aide de Sauvegarde et consolidation du
logiciels tiers. projet.
Notion de format et de codecs.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 83

1-96 assemblage interieur PLG.indd 83 4/08/09 16:01:53


Pratiq durée 3 jours
Session 2009
• 18 au 20 novembre

Sessions 2010
• 17 au 19 mai
• 15 au 17 novembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 100 euros HT
Financement
individuel :
860 euros TTC
Photoshop pour les photographes
• Objectif
Maîtriser le logiciel pour optimiser
ses images pour le papier et le Web.

• Public
Photographes, iconographes, graphis-
tes, directeurs artistiques
Six personnes maximum.

• Programme
Montage, imbrications complexes (CS3
Extended).
Maîtriser le travail avec les calques,
calques dynamiques, masques de fu-
sion, masques vectoriels, filtres dyna-
miques et couches alpha.
Travail sur la cohérence et l’homogé-
néité des montages (couleurs, éclai-
rage, grain).
Détourages et montages complexes.
Travail sur plusieurs photos ou élé-
ments.
Travail sur l’homogénéité des sources
(couleur, éclairage, grain).
Notions de perspective, de profondeur
de champ.
Apprendre à analyser les images et à
choisir, en fonction de l’objectif, la mé-
thode de travail la plus adaptée.

durée 3 jours Lightroom


Session 2009
• 14 au 16 octobre (la chambre noire numérique)
Sessions 2010
• Objectif CD ou un DVD, un disque dur.
• 1er au 3 février
Maîtriser le logiciel dans un flux de La bibliothèque et les bases de don-
• 13 au 15 septembre
production professionnel (la gestion, nées.
TARIFS 2010 la retouche et la présentation de pho- Mots-clés, métadonnées.
1 100 euros HT tos numériques). Le développement
Financement Exposition, courbe des tonalités, les
individuel : • Public outils de recadrage, anti-yeux rouges,
860 euros TTC Photographes. etc.
Six personnes maximum. Le diaporama
Création, disposition, incrustations,
• Programme fond, etc.
Pourquoi Lightroom ? L’impression
Comparatif technique avec les logi- Disposition, incrustation, mise en pa-
ciels existants (Aperture, DXO, etc.). ges, etc.
Lightroom et le RAW. Le Web
Importation et manipulation depuis Exportation, galerie, libellés, palettes
un appareil ou une carte mémoire, un de couleurs, etc.

durée 3 jours
Session 2009
La gestion d’une photothèque
• 25 au 27 novembre (Expression media et Fotostation)
Sessions 2010
• 8 au 10 février • Objectif • Programme
• 22 au 24 novembre Maîtriser les logiciels Fotostation Création d’un catalogue : importation,
et Expression Media dans un flux de visualisation et manipulation des ima-
TARIFS 2010 production professionnel (pour l’édi- ges.
Salarié : tion, l’indexation et le partage des Édition avec les outils labels et table
1 100 euros HT images). lumineuse.
Financement Champs IPTC : légendes, crédits,
individuel : • Public mots-clés.
860 euros TTC Photographes, éditeurs photo et ico- Synchronisation vers les originaux.
nographes. Renommer en lots.
Six personnes maximum. Gestion des catalogues.

84

1-96 assemblage interieur PLG.indd 84 4/08/09 16:01:53


iquer Construire un thésaurus
• Objectif
La pertinence et l’efficacité du thé-
saurus sont conditionnées par une
élaboration réfléchie et adaptée à
l’environnement documentaire. Ce
stage permet aux candidats de maî-
triser toutes les étapes de construc-
tion, de validation et de mise à jour
d’un thésaurus.

• Public
Bibliothécaires, documentalistes et
plus généralement toute personne
impliquée dans l’élaboration d’un thé-
saurus.

• Programme
Rappel des fondamentaux du thésaurus
Définition, finalité, normes et fonctions.
Comprendre son intérêt en tant que
langage documentaire et ses limites.
Se familiariser avec le vocabulaire qui
lui est spécifique.

L’élaboration d’un thésaurus


Valider toutes les étapes de création :
– collecte des mots-clés ;
– normalisation du vocabulaire ;
– regroupement des termes en champs
sémantiques ;
– établissement des relations ;
– les différentes présentations du thé-
saurus (listes et graphiques) ;
– contrôle et mise à jour du thésaurus ;
– thésaurus et logiciels documentaires.
Des compléments d’information sur
les thésaurus : les opérations de mise
à jour d’un thésaurus ; thésaurus et lo-
giciels documentaires ; des thésaurus
spécifiques (multilingues, audiovisuel).
durée 2 jours
Sessions 2010
• 19 et 20 avril
• 2 et 3 novembre

Tarif :
895 euros HT

durée 5 jours
gérer son fonds d’images
Sessions 2010
• Objectif droits des tiers, modalités de res- •15 au 19 mars
Comment diffuser et promouvoir son pect des droits et protection de son •15 au 19 novembre
fonds ? Traitement de l’image numé- fonds.
rique : acquisition, conversion, retou- Tarif :
che, exportation. Initiation à Photos- Diffusion et promotion du fonds 1 580 euros HT
hop et aux logiciels de numérisation. Les utilisateurs (bien cibler son public),
Le droit de l’image. valoriser son fonds, duplication et re-
production des images, problématique
• Public de diffusion des images numériques.
Professionnels de l’information, do- Apports des NTIC pour la gestion
cumentalistes, chargés de commu- des images : méthodologie de pro-
nication, iconographes et plus géné- jet d’une informatisation, principes
ralement toute personne chargée de d’une application de gestion électro-
gérer un fonds d’images. nique d’un fonds d’images, supports
de stockage, logiciels (panorama et
• Programme analyse).
Traitement et organisation du fonds La recherche d’images et les apports
Organisation et gestion du fonds : ana- du Web : problématique de la recher-
lyse de l’existant : environnement et che iconographique.
nature du fonds, inventaire des tâches, Le réseau Internet, outil de recherche.
étude de la chaîne documentaire, de
la collecte à l’indexation, méthodes de Traitement et acquisistion de l’image
classement et de rangement, outils de numérique
gestion. Choix de l’original : images existantes
(transparentes, opaques…), images
Analyse de l’image réelles.
Méthodologie d’analyse et d’indexation Les différents types d’images (vecto-
des images, panorama des langages rielles, bitmap).
documentaires : lexique et thesaurus. Traitement : les réglages, les retou-
ches d’images, l’exportation.
Contraintes juridiques
Principes et réglementation du droit
d’auteur et des droits annexes, les

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 85

1-96 assemblage interieur PLG.indd 85 4/08/09 16:01:54


Pratiq durée 3 jours
Session 2009
• 26 au 28 octobre

Sessions 2010
• 29 au 31 mars
• 8 au 10 novembre

TARIFS 2010
Salarié :
1 100 euros HT
Financement
individuel :
860 euros TTC
S’initier au logiciel Aperture
• Objectif
Apprendre à utiliser le logiciel Aper-
ture, outil adapté à la gestion et la
retouche de photos numériques dans
un flux de production professionnel.

• Public
Photographes.
Six personnes maximum.

• Programme
Introduction Comparatif technique
avec les logiciels existants (Lightroom,
Dxo). Aperture et le RAW.
Importation Depuis un appareil ou une
carte mémoire, depuis un CD ou DVD,
depuis un disque dur.
Manipulation
L’interface, les projets, les albums, les
dossiers. Structure et arborescence.
Gestion des métadonnées Les palettes
de métadonnées. IPTC, Exif, mots-clés.
Editing et classement Comparaison et
notation des images.
Travail avec les piles d’images. La table
lumineuse. Recherche avec critères.
La retouche Recadrage, redresse-
ment, rotation.
Corrections automatiques pour le for-
mat RAW.
Niveaux et histogrammes. Correction
d’une dominante couleur. La balance
des blancs. Réglages des couleurs en
TSL. L’outil Tons foncés/tons clairs.
Réduction du bruit numérique.
Renforcement de la netteté des contours.
Copies de travail multiples et compa-
raison.

durée 2 jours
gérer des fichiers RAW
Session 2009
• 17 et 18 septembre • Objectif Principes du fichier numérique brut.
Découvrir les bases du traitement au Pourquoi photographier au format
Sessions 2010
format RAW avec les logiciels Adobe brut ?
• 14 et 15 janvier
Camera RAW et Nikon Capture NX. Le format DNG.
• 2 et 3 septembre Balance des blancs et étalonnage.
TARIFS 2010 • Public Correction d’exposition.
Salarié : Photographes, graphistes, illustra- Réglage des teintes, tons foncés, lu-
850 euros HT teurs. minosité, contraste, saturation.
Financement Six personnes maximum. Netteté, lissage de la luminance et ré-
individuel : duction du bruit de couleur.
610 euros TTC • Programme Retouches par zone avec la technolo-
Caméra RAW et Capture NX. gie U-Point.

durée 3 jours
gérer des images numériques
Session 2009
• 21 au 23 octobre • Objectif - Maîtriser de façon auto- tion des catalogues.
Sessions 2010 nome l’édition des photos, les bases L’image numérique et Photoshop CS
• 25 au 27 janvier de la retouche numérique, la trans- Récupération des images à partir
• 8 au 10 décembre mission et l’archivage. d’une carte mémoire ou d’un CD-R/
DVD-R. Échantillonnage, quanti-
TARIFS 2010 • Public - Photographes, illustrateurs, fication et compression. Formats
Salarié : iconographes. de fichiers (PSD, TIFF, JPEG, GIF,
1 100 euros HT Six personnes maximum. RAW). La balance des blancs et la
Financement température de couleur. Retou-
individuel : • Programme ches : niveaux, balance des cou-
860 euros TTC Les outils informatiques leurs, contraste, saturation. La
Le classement des fichiers et l’arbo- planche-contact. Exportation pour
rescence. le Web.
Les fenêtres, les raccourcis clavier, La numérisation sur scanner
création et ouverture de dossiers, ma- Les différents types de scanners et
nipulation de fichiers. d’originaux. Choix de la taille et de
L’édition avec Expression Media la résolution de sortie de l’image.
Importation, visualisation et manipu- Les formats d’enregistrement. La
lation des images. Vérification de la plage dynamique et la quantifica-
qualité d’une image selon le support tion. Le système anti-poussière
de destination. ICE™.
Édition avec les outils labels et la ta- Transmission et archivage
ble lumineuse. La transmission par e-mail et FTP.
Champs IPTC : légendes, crédits, Les différents types de stockage : dis-
mots-clés. Renommer en lots. Ges- ques durs, CD-R, DVD-R.

86

1-96 assemblage interieur PLG.indd 86 4/08/09 16:01:54


iquer Le droit à l’image
et les droits de l’image
• Objectif
Appréhender les règles qui régis-
sent la profession à partir d’exem-
ples et de cas concrets. Droits
d’auteur, droits de l’image, droit à
l’image.

• Public
Rédacteur en chef, webmasters, char-
gés de communication, directeurs ar-
tistiques, photographes, journalistes.
Six personnes maximum.
• Programme

Vendre ses photos en ligne


La cession des droits d’auteur
au support
Les droits patrimoniaux d’auteur. Le
droit moral/la clause de conscience.
L’exploitation des oeuvres par les in-
ternautes et le droit de copie. Le CFC.
Le droit à l’image
Principe de l’autorisation. Exceptions :
le droit à l’information, la parodie, la
caricature. L’image d’une personne
publique. L’image d’un particulier
(adulte/mineur). L’image d’un bien.
durée 2 jours
Session 2009
• 3 et 4 septembre

Sessions 2010
• 20 et 21 avril
• 25 et 26 octobre

Tarifs 2010
Salarié :
850 euros HT
Financement
individuel :
610 euros TTC

durée 2 jours
Sessions 2009
• 28 et 29 septembre
• Objectif • Programme • 5 et 6 novembre
Les techniques pour utiliser les res- Site personnel ou banque d’images ?
Sessions 2010
sources offertes par le Web afin de Quelle solution choisir pour commer-
vendre ses photos en ligne. cialiser ses images ? Panorama des • 6 et 7 avril
sites en ligne et de l’offre existante, • 18 et 19 octobre
• Public préparation des images, gestion des TARIFS 2010
Photographes. droits, revenus. Salarié : 850 euros HT
Six personnes maximum. Financement
individuel :
610 euros TTC

L’anglais pour les éditeurs durée 2 jours

Session 2010
• Objectif Le livre • 3 et 4 mai
Se familiariser avec le vocabulaire L’objet-livre (types de livres, couvertu- • 20 et 21 octobre
anglais de l’édition par l’étude de do- res, format, façonnages, etc.).
cuments divers. Réutilisation du vocabulaire par le
Pratiquer et comprendre la langue biais d’exercices divers. TARIFS 2010
Salarié :
orale par le biais de mises en situa-
850 euros HT
tion. L’étude de contrats d’achat
S’entraîner à la pratique de la lan- et de cession de droits Financement
gue écrite grâce à des exercices de Lecture de différents types de contrat, individuel :
610 euros TTC
rédaction (e-mails, formules types, étude des clauses à contrôler en prio-
demandes d’autorisation diverses). rité, familiarisation avec les termes
les plus courants.
• Public Mise en situation : vous êtes éditeur,
Éditeurs, secrétaires d’édition, droits vous venez de découvrir un livre an-
étrangers. glais, vous écrivez à l’éditeur pour l’in-
former de votre intérêt et savoir si les
• Programme droits sont libres. Ils le sont. Vous sou-
La maison d’édition haitez les acquérir et faites une propo-
Structure d’une maison d’édition (l’orga- sition chiffrée. Rédaction des mails à
nigramme, les métiers, les différents l’intention de l’éditeur anglais.
services).
Écoute d’enregistrements audio de Autour du livre
différents acteurs de l’édition. Exer- Les différents genres littéraires.
cice de reconnaissance du métier Apprendre à présenter un ouvrage à
présenté. l’aide des cinq questions essentielles
Exercices « à trous », familiarisation (who, where, when, what, why ?).
avec le vocabulaire étudié. S’entraîner à parler d’un auteur.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 87

1-96 assemblage interieur PLG.indd 87 4/08/09 16:01:54


Cours duPour vous initier à un métier ou développer une nouvelle compétence, l’emi a mis
en place des cycles organisés en cours du soir afin que chacun puisse bénéficier
d’un accès à la professionnalisation.

STyLISTIQUE et un samedi entier par mois. formation est axée sur la pra-
Ce cours est assuré par tique et la mise en situation,
30 heures + travaux en ligne Hédi Kaddour. Chroniqueur et complétée en permanence
à L’ Autre Journal (1986-1987) par un suivi en ligne. Rythme:
Salarié : 1 700 euros HT et à Politis (1988-1989), il un mercredi soir par semai-
Financement individuel : tient aujourd’hui la chronique ne et un samedi entier par
730 euros TTC
de théâtre de La Nouvelle Re- mois.
Du 18 novembre 2009 vue Française et publie dans
au 3 février 2010 divers périodiques (dont Le LES BASES
Du 24 mars au 2 juin 2010 Monde des livres). Hédi Kad- dE L’INFOgRAPHIE
dour est également roman-
Plongée au cœur des procé- cier (Waltenberg, prix du pre-
dés littéraires et des modes 60 heures + travaux en ligne
mier roman, 2006).
de composition, l’étude sty- Salarié : 3 400 euros HT
listique joue avec les ana- Financement individuel :
lyses d’articles, de croquis, 1 460 euros TTC
TECHNIQUES dE BASE
de communiqués et met en Du 14 novembre 2009
dU JOURNALISmE
avant, dans un contexte don- au 17 février 2010
né, les moyens – le montage, Du 20 mars au 23 juin 2010
l’angle et la mise en perspec- 60 heures + travaux en ligne
tive, le rythme et ses change- Salarié : 3 400 euros HT Metteur en pages de la com-
ments – mis en œuvre par un Financement individuel : munication visuelle, l’info-
auteur ou un rédacteur afin 1 460 euros TTC graphiste a progressivement
de nous faire partager sa vi- Du 14 novembre 2009 pris une place importante
sion des choses. au 17 février 2010 dans la presse, en particulier
Les enseignements de la sty- Du 20 mars au 23 juin 2010 avec l’avènement d’Internet.
listique constituent un socle Statiques ou animées, les
sur lequel pourra s’appuyer Ce parcours de découverte du illustrations requièrent des
toute personne désirant faire métier de journaliste propose savoir-faire techniques, créa-
partager ses écrits. Rythme : d’acquérir les techniques de tifs et informatifs. Grâce à
un mercredi soir par semaine l’écriture journalistique. La une maîtrise préalable des

88

1-96 assemblage interieur PLG.indd 88 4/08/09 16:01:56


du soir
outils de la PAO, ce module der le montage. Préparation des écrits. Rythme : un mer-
vous permettra d’acquérir les des chutiers. Les principes credi soir par semaine et un
techniques de base de l’info- (le « in », le « out », insérer, samedi entier par mois.
graphie, de réfléchir et de écraser, remplacer, adap-
vous exercer aux phases de ter à la zone) et les outils de VENdRE SON TRAVAIL
sa fabrication : conception, base (sélection, roll, rasoir, dE gRAPHISTE
scénarisation et réalisation. plume). Les effets (descrip-
Rythme : un mercredi soir tion de la palette d’effets, ap- 12 heures
par semaine et un samedi plication des effets, notion de Salarié : 690 euros HT
entier par mois. rendu). Les animations, titra- Financement individuel :
ges et exportations. 510 euros TTC
INITIATION
CORRECTION-RELECTURE Les 19 et 26 mai,
à FINAL CUT PRO 2 et 9 juin 2010
60 heures + travaux en ligne
60 heures + travaux en ligne
Salarié : 3 400 euros HT Les clés qui permettront de
Salarié : 3 400 euros HT se vendre en quelques minu-
Financement individuel :
Financement individuel : tes. Les étapes à respecter
1 460 euros TTC
1 460 euros TTC
afin de pouvoir convaincre de
Du 14 novembre 2009
Du 14 novembre 2009
au 17 février 2010 la qualité de sa production :
au 17 février 2010 comprendre et analyser le
Du 20 mars au 23 juin 2010
Du 20 mars au 23 juin 2010 contenu d’un brief ; le tra-
L’objectif est de présenter les Améliorer la qualité des tex- duire en méthode de travail ;
différents formats, supports, tes, chasser les fautes : ce préparer une stratégie argu-
normes et termes néces- parcours d’initiation fondé sur mentée (maîtriser la conver-
saires à la bonne compré- la pratique intensive d’exerci- sation, cibler son interlocu-
hension du montage vidéo. ces en situation permet d’ac- teur, définir les bénéfices
Les premières étapes : le quérir les règles essentielles pour le client).
paramétrage du logiciel, ses de la correction et d’entraî-
différentes fenêtres, la cap- ner son œil afin d’obtenir une
ture ou numérisation. Abor- réelle maîtrise de la qualité

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 89

1-96 assemblage interieur PLG.indd 89 4/08/09 16:01:57


Les cycles
d’août
Étoffer ses compétences ou découvrir un nouveau métier : telle est la vocation de
nos ateliers du mois d’août, des cycles conçus pour entrer dans un processus de
professionnalisation rapide et efficace.

INITIATION à L’ÉCRITURE Étude de l’ensemble des LES OUTILS


techniques rédactionnelles
JOURNALISTIQUE et des règles d’organisation dU gRAPHISmE WEB
nécessaires au secrétaire de 90 heures
90 heures
rédaction sur le papier et sur
Salarié : 2 100 euros HT le Web. Gérer l’utilisation du Salarié : 2 100 euros HT
Financement individuel : Financement individuel :
logiciel InDesign. Réalisa-
1 590 euros TTC 1 590 euros TTC
tion d’un quotidien-école et
Du 26 juillet au 13 août 2010 d’un site Web à la fin de la Du 26 juillet au 13 août 2010
formation.
Acquérir la maîtrise des outils
Initiation aux genres jour- LES OUTILS dE LA PAO de pointe dans la création et
nalistiques : l’écriture des le développement de sites
brèves et des filets, les mé- 90 heures Internet. Ce cycle permet de
thodes d’interview et de re- maîtriser les dernières ver-
Salarié : 2 100 euros HT
portage. Cette session est Financement individuel : sions des logiciels du Web en
complétée par la réalisation 1 590 euros TTC environnement professionnel
d’un quotidien-école à l’issue (presse, édition et communi-
de la formation. Du 26 juillet au 13 août 2010
cation).

INITIATION AU Apprentissage des logiciels INITIATION à LA PHOTO


SECRÉTARIAT dE de la maquette et du gra- dE PRESSE
phisme : Photoshop, InDe-
RÉdACTION PAPIER ET WEB
sign et Illustrator. Exercices 90 heures
90 heures pratiques de création et de
réalisation de journaux, de Salarié : 2 100 euros HT
Salarié : 2 100 euros HT Financement individuel :
dépliants et d’infographies.
Financement individuel : 1 590 euros TTC
1 590 euros TTC
Les derniers jours sont
consacrés à la mise en pages Du 26 juillet au 13 août 2010
Du 26 juillet au 13 août 2010 d’un quotidien-école.

90 90

1-96 assemblage interieur PLG.indd 90 4/08/09 16:01:59


Nouveauté 2010 :
la formation à distance
CorreCtioN et reLeCture
Pour la première fois en 2010, l’emi lance
une formation à distance. objectif : acquérir
des méthodes de relecture et de correction
de textes écrits en vue de publication sur support
papier ou électronique. Cette formation par
correspondance et en ligne alternera des cours
théoriques et de nombreux exercices pratiques.
Améliorer sa connaissance
du matériel photographique
et la qualité de ses prises
de vues, notamment pour
aiguiser son sens du « bon » Au programme SESSION 2010
cadrage des photos. Acqué- Les outils de la correction. Janvier à décembre 2010.
rir les bases des techniques Le code typographique. Durée : 12 mois avec un devoir
de reportage. Initiation à Protocole et signes de cor- tous les quinze jours.
la retouche d’images avec rection.
Photoshop. Les règles de ponctuation. TARIFS 2010
La coupure des mots. Salariés :
La correction en maquette. 3 400 euros HT
iNitiAtioN
Financement individuel :
à L’éCriture vidéo La vérification de l’informa-
1 350 euros TTC
tion : outils et méthodes.
90 heures Chartes graphiques, règles Renseignements :
d’unification et méthodes, en Fidel Navamuel :
Salarié : 2 900 euros HT
Financement individuel : presse et en édition (exem- 01 53 24 68 78
2 100 euros TTC ples divers). fidel.navamuel@emi-cfd.com
Correction de cartes géogra- Sandrine Goujon :
Du 26 juillet au 13 août 2010 phiques, d’infographies, de 01 53 24 68 76
tableaux et autres documents sandrine.goujon@emi-cfd.com
Les règles de base et les gen- graphiques.
res de l’écriture vidéo. Prépa- Stylistique.
rer son tournage. La prise en Rewriting.
main de la caméra. Les prin- Tout au long de la formation,
cipaux plans. Les contraintes de nombreux exercices se-
du son et de la lumière. Exer- ront réalisés par les stagiai-
cices pratiques. Initiation au res et corrigés en ligne par
montage. les formateurs spécialisés de
l’emi.

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 91

1-96 assemblage interieur PLG.indd 91 5/08/09 12:50:21


L’équipe de l’EMI

L’équipe
Directeur général : Journalisme : Marc Mentré Action commerciale :
François Longérinas Graphisme : Martine Billot Sandrine Goujon
Directrice administrative Photo : Wilfrid Estève et Camille Bienstman
et financière : Coordinatrice des programmes
et Camille Pillias
Marie-Geneviève et rédaction Web :
Édition : Joseph Jacquet Sophie Lemoine
Lentaigne
Multimédia : Jean Sylvestre Conseillère en formation et
Directeur du développement :
Vidéo : Laurent Catherine chargée de communication :
Fidel Navamuel
SR bimédia : Patricia Citaire et Élise Morvan
Directeur pédagogique :
Gestion des ressources
Jean Stern Dominique Patte humaines et responsable
Secrétaire générale et Outils du Web et site : comptabilité :
responsable du pôle conseil Henri Grinberg Odile Villeret
en formation : Comptable : Damir Sosic
Outils de la PAO :
Maryse Pradines Accueil et conseil en formation :
Réseau et développement Sophie Fourré
Djamila Mékaoui avec Caroline
technique : Alain Delauney Izoret-About et Sihème Faid

92
Nos intervenants
Marie-Édith Alouf (Les Petits Matins) Caroline Jolivet
Marie Andrieu (Le Courrier de l’Atlas) Pierre Josse (Guide du routard)
Odile Andrieu (Promenades de Vendôme) Pascal Joube (La Lune bleue)
Pierre Astier (agent littéraire) Robert Jules (La Tribune)
Aurélie Aubert (Paris VIII) Daphné Juster
Bertrand Audusse Émilie Juvin
Mathieu Auzanneau Hédi Kaddour (stylistique)
Catherine Aygalinc Alain Kaiser
Carmen Bader Ayperi Karabuda Ecer (Reuters)
Jérôme Baillet Sabrina Kassa (Les Incorrigibles)
Laurence Bailloux-Pinco (Oliance) Maylis de Kerangal
Pierre Bancel (Courrier international) Philippe Kohn
Mathilde Bardel (Entrez sans frapper) Aurélie Lacouchie (IAURIF)
Jacques-Olivier Baruch (La Recherche) Jean-Marie Lagnel
Alice Barzilay (Le Monde diplomatique) Gilles Laloux (Le Parisien)
Karen Bastien (Terra Economica) Didier Lannoy
Pascale Berthault (SDC) Florent Latrive (libération.fr)
Marie-Christine Biebuyck (Agence Magnum) Alain Le Bacquer,
Stéphane Blanchet Arnaud Lebassard
Catherine Bonifassi Sébastien Lecordier
Benoît Boussard Bernard Lefort
Jérôme Bouvier (Ivre d’images) Catherine Léger
Mikaël Bozo Patrick Lenormand (Ressources presse)
Valérie Cabridens John-Paul Lepers (latelelibre.fr)
Édith Canestrier Jean-François Leroy (Visa pour l’Image)
Armelle Canitrot (La Croix) Antoinette Lorenzi
Silvina Carbone (TV5) Olivier Louche
Claire Carrard Anne-Marie Macé (droit)
Christian Caujolle (Vu) Youssef Madour
Élisabeth Chamontin Cécile Maillard (20 minutes)
Jean-Pierre Chapelle (Ouest-France) Eric Marquis (L’Express)
Olivier Charbonnel Jean-Luc Martin-Lagardette
Laetitia Chastel Meryem Marzouki
Ananda Cherer Patrice Mayon
Marc Chetboul François Meekel
Catherine Chevallier Stéphanie Méséguer (Burozoïque)
Gilles Collignon (Serda) Dominique Meyer (français)
Laurent Collobert (Télérama/Wizz.fr) Francis Mizio
Arnaud Corbin Dominique Morvilliers (Rififi Communication)
Laurent Correau (RFI) Christine Muratet (RFI)
Christiane Coste (CB news) Ariel Nathan
Marie-Amélie Cotillon (Duke Interactive) Édith Nuss
Laurent Cousin Hélène Orizet
Philippe Coutant Nourdine Oumeddour
Sophie Creusot Emmanuel Paillardon
Nadia Daam (20minutes.fr) Marc Parent (Buchet-Chastel)
Christian Dao Michèle Pé dinielli
Sophie Davidas Jacqueline Peragallo
Laurence Defranoux (Libération) Claude Pfeffer (Viva)
Alexis Delcambre (lemonde.fr) Thomas Petit-Archambault
Valérie Delchambre Guillaume Philippon
Guy Deloche (diffusion de presse) Olivier Piot
Sébastien Demorand (RTL) François Plet
Véronique de Viguerie Claire Prat-Marca
Eric Delon (Les Incorrigibles) Didier Pruvot
Thiébault Dromard (Challenges) Laetitia Quintano (lefigaromadame.fr)
Étienne Drouard (droit) Philippe Rabagnac
Tristan Duhamel Nata Rampazzo
Thierry Dupont (lexpress.fr) Alain Rebours
Michel Ebran (Que choisir) Raphaël Reynes (RFI)
Malika Elkord (nouvelobs.com) Annick Rivoire (poptronics.fr)
Claude-Étienne Armingaud (droit) Olivier Robineau
Pascal Famery (Clemi) Patrick Roger (Le Monde)
Grégory Fabre Olivier Roller
Jérôme Faucheux Jean-François Roversi
Laurence Folie Judith Rueff (ligne4.fr)
Isabelle Fougère (Le Figaro Magazine) Frédérique Schneider (La Croix)
Jean-Pierre Fougères Maxime Switek (Europe 1)
Philippe Gammaire (Univers Médias) Dagui Tanaskovic
Muriel Gani Claire Ulrich
Hervé Gardette (franceculture.fr) Jean-Baptiste Urbain (France Info)
Jean-Paul Geai (Que choisir) Hélène Viala
François Gèze (La Découverte) Patrick Vincent
Lin Guillou (L’Humanité) Corentin Vinçon
François Hebel (Rencontres d’Arles) Lorenzo Virgili
Natacha Henry Élisabeth Weissman
Mat Jacob (Tendance Floue) Claudia Zels (Prisma TV)
Marc Jammet (Vuibert) Anne Zweibaum (L’atelier d’édition)

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 93
Pratique
Les locaux
L’École des métiers de l’infor-
mation est située au cœur de
Paris, à deux pas des métros
Château-d’Eau et Strasbourg-
St-Denis. Les locaux de l’école,
d’une surface de 1 000 m2, sont
ouverts du lundi au vendredi
de 9h à 19h, les stages se dé-
roulant pour la plupart de 10 h
à 13h et de 14h à 17 h. Chaque
stagiaire dispose d’un ordina-
teur avec une connexion In-
ternet haut débit, des logiciels
d’usage courant, des fils AFP
textes et photos. Les cours du
soir ont lieu tous les mercre-
dis soir ainsi qu’un samedi par
mois.

Contacts financement
Orientation Salariés CDI et CDD :
et financement Maryse Pradines
Selon votre situation profes- maryse.pradines@emi-cfd.com
sionnelle, les modes de finan- Demandeurs d’emploi et
cement varient : congé indivi- financements publics :
duel de formation (CIF), plan Elise Morvan
de formation des entreprises, elise.morvan@emi-cfd.com
droit individuel à la forma-
Financements individuels et
tion (DIF), période de profes-
contact entreprises :
sionnalisation, participation
Fidel Navamuel
des conseils régionaux (nous
fidel.navamuel@emi-cfd.com
consulter), financement indi-
viduel avec paiement en plu-
sieurs fois.
Contactez nos conseillers au
01 53 24 68 68
Site
Mise à jour permanente des
dates de stage, conférences,
Parcours
réunions d’information, tarifs, individualisés
résultats des tests, actualité de Pour tout savoir sur les forma-
l’école, des filières, des anciens, tions, les parcours, les confé-
etc. sur www.emi-cfd.com rences, pour un conseil ou une
orientation, venez participer à
Conditions nos matinées portes ouvertes ou
à nos soirées d’information. Ces
générales réunions se déroulent tout au
L’emi se réserve le droit de mo- long de l’année. Pour connaître
difier les conditions générales de la prochaine date, connectez-
ce catalogue, ainsi que les tarifs vous sur le site :
et contenus des cours. www.emi-cfd.com.
L’emi se réserve le droit d’annu- Vous pouvez également obte-
ler ou de reporter une session à nir des rendez-vous individuels
une date ultérieure, sans frais, auprès de nos conseillers. Une
si les conditions nécessaires au permanence sur rendez-vous a
bon déroulement de la formation lieu tous les mercredis de 17h
ne sont pas réunies. à 19h.

94

1-96 assemblage interieur PLG.indd 94 5/08/09 7:21:26


Bulletin d’inscription
À retourner à l’École des métiers de l’information,
7-9, rue des Petites-Écuries 75010 Paris
ou par fax au 01 53 24 68 88.

LE STAGE

Intitulé du stage : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dates du stage : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Prix € HT : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prix € TTC : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

LE STAGIAIRE

M. ❒ Mme ❒ Mlle ❒
Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse personnelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Tél. personnel : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fonction : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Vos attentes par rapport à la formation (points à développer plus


particulièrement, etc.) :
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Votre projet (poste envisagé, compétences à acquérir, etc.) :
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

>>>

www.emi-cfd.com • 01 53 24 68 68 95

1-96 assemblage interieur PLG.indd 95 5/08/09 7:21:49


Bulletin d’inscription
à retourner à l’École des métiers de l’information,
7-9, rue des Petites-Écuries 75010 Paris
ou par fax au 01 53 24 68 88.

L’ENTREPRISE
Dénomination de l’entreprise : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Groupe auquel la société appartient : . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Adresse de l’entreprise :
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Secteur d’activité / Code APE.NAF :
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Personne chargée du suivi de l’inscription : . . . . . . . . . . . . .
Fonction :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Tél. : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
E-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

La convocation doit être adressée :


❒ au stagiaire
❒ au chargé du suivi inscription
❒ aux deux ❒ à une autre personne :
M. ❒ Mme ❒ Mlle ❒
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Cette formation bénéficiera-t-elle du financement d’un OPCA


(organisme paritaire collecteur agréé) ? Si oui, merci de nous
indiquer le nom et les coordonnées de cet organisme, ainsi que les
références de la prise en charge.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

date : Signature :

Cachet de l’entreprise

modalités de règlement :
Les tarifs H.T. de l’emi-cfd sont soumis à la TVA au taux de 19,60 %.
À titre d’acompte, un versement de 30 % TTC libellé à l’ordre d’emi
doit être joint à ce bulletin. Aucune inscription ne sera enregistrée sans
ce versement. Il restera acquis à l’emi-cfd en cas de désistement moins
de 7 jours ouvrables avant le début du stage.
L’emi se réserve le droit de reporter, sans frais, une session qui ne
réunirait pas le nombre minimal de stagiaires nécessaire au bon
fonctionnement de la formation.

96

1-96 assemblage interieur PLG.indd 96 4/08/09 16:02:02