Vous êtes sur la page 1sur 38
P rojet fin d’é tude mai 2014 Remerciement …

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 Remerciement …
P rojet fin d’é tude mai 2014 Remerciement …

Remerciement………………………………………………………………………………………. 3

Introduction ………………………………………………………

4

Présentation du projet : ………………………………………………………………………………….5

- Objet de l’opération…………………………………….5

- Situation géographique………………………………

5

- Plan de situation………………………………………

5

- Méthodologie de l’étude………………………………

6

- Etude de définition……………………………………

6

- Etude d’exécution……………………………………

7

Données de base : …………………………………………………… 8

- Climat……………………………………………………8

- Végétation ………………………………………………8

- Donnée de trafic………………………………………

- Aspect socio-économique et démographique………….9

9

Description de projet : ………………………………………………11

- Etat actuel………………………………………………11

- Caractéristiques géométriques routières……………

11

- Aspect géotechnique…………………………………

12

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

1
1
P rojet fin d’é tude mai 2014 Calculs hydrologique et hydraulique : ……………………………… 15 -

Projet fin d’étude

mai 2014

Calculs hydrologique et hydraulique : ………………………………15

- Objet de l’opération…………………………………….15

15

- Délimitation des B.V……………………………………18

- Etude hydrologie………………………………………

- Coefficient de ruissellement…………………………

19

- Détermination des débits d’apports…………………

19

- formules empiriques utilisées pour l’estimation des B.V

- Temps de concentration…………………………………….22

- Tableau récapitule le calcul du temps de concentration….24

- Calcul des intensités…………………………………………24

20

- Tableau récapitulatif de calcul des débits des B.V

25

- Capacité des ouvrages hydrauliques……………………

26

- Liste des ouvrages hydrauliques……………………….

27

Avant métré du corps de chaussée ……………………………….28

Avant métré des ouvrages………………………………………….29

Bordereaux des prix détail estimatif……………………………

37

Conclusion………………………………………………. ……

38

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

2
2
P rojet fin d’é tude mai 2014 e rapport de fin d’étude ne peut être

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 e rapport de fin d’étude ne peut être ouvert
P rojet fin d’é tude mai 2014 e rapport de fin d’étude ne peut être ouvert

e rapport de fin d’étude ne peut être ouvert sans présenter nos sincères remerciements à l’ensemble des personnes qui, d’une part, nous ont offert l’opportunité de travailler dessus, et d’autre part, ont contribué à sa réussite et à l’atteinte de ses objectifs.

à sa réussite et à l’atteinte de ses objectifs. erci à, Monsieur Oqbani Yahya pour son

erci à, Monsieur Oqbani Yahya pour son encadrement et son suivi le long de notre démarche. Ses suggestions et remarques ont beaucoup contribué à l’amélioration suivi le long de notre démarche. Ses suggestions et remarques ont beaucoup contribué à l’amélioration de notre projet.

ous remercions également tous les Formateurs Pour leurs soutiens, leurs disponibilités et leurs conseils.

les Formateurs Pour leurs soutiens, leurs disponibilités et leurs conseils. INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS 3

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

3
3
P rojet fin d’é tude mai 2014 d’appliquer les méthodologies et les notions Afin enseignées

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 d’appliquer les méthodologies et les notions Afin enseignées à
P rojet fin d’é tude mai 2014 d’appliquer les méthodologies et les notions Afin enseignées à
P rojet fin d’é tude mai 2014 d’appliquer les méthodologies et les notions Afin enseignées à

d’appliquer

les

méthodologies

et

les

notions

Afin enseignées à

l’ISTPO,

nous

devons

réaliser

un

Travail

d'Etude

et

de Recherche durant

1

mois.

Celui-ci

nous

permet

à

nous,

étudiants, de

nous

initier

à

la

recherche,

d’appliquer

les

connaissances acquises travail en groupe.

durant

notre

scolarité

et

de

favoriser

le

 

Le

projet

que

nous

avons

réalisé

c’est

«

L’ETUDE

DE LA

CONSTRUCTION

DE

LA

ROUTE

RELIANT

LAAOUINATE-MAJMAASALIHINE-TADOUAOUTE

SUR 3.449 KM »

avons

se

structure de la façon suivante :

Tout d'abord, nous

c'est-à-dire ce qui existe et ce que notre projet va apporter. Puis,

nous présentons le travail d'étude et de recherche que nous avons effectué, Ensuite nous décrivions les résultats obtenus.

Afin

de

comprendre

la

démarche

que

nous

utilisée pour mener ce projet à son terme, notre rapport

présentons

le

cadre

général

de

notre

projet,

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

4
4
P rojet fin d’é tude mai 2014 I- Objet de l’opération : La construction de

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 I- Objet de l’opération : La construction de la
P rojet fin d’é tude mai 2014 I- Objet de l’opération : La construction de la
P rojet fin d’é tude mai 2014 I- Objet de l’opération : La construction de la

I-Objet de l’opération :

La construction de la N.C reliant LAAOUINATE-MAJMAA SALIHINE- TADOUAOUTE, a pour objectif :

Créer un raccourci entre Jerada et la ville d’Oujda ou Guenfouda.

Désenclaver la population de la région.

Développer le tourisme local.

Desservir la forêt entre Jerada et Majmaa Salihine.

II-Situation géographique de projet :

La liaison à l’étude prend son origine du PK 80 au PK5400.055, alors que l’extrémité du projet se localise à l’intersection avec la RN17 avant la localité de Guenfouda de 3,449km.

Selon les coordonnées Lambert :

Le projet débute au point :

(x=801901.21 ; y=422624.15)

La fin du projet coïncide avec le point :

(x= 803746.354 ; y=425243.065)

III-Plan de situation :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

5
5
P rojet fin d’é tude mai 2014 IV- Méthodologie de l’étude : L’étude est répartie

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 IV- Méthodologie de l’étude : L’étude est répartie en

IV- Méthodologie de l’étude :

L’étude est répartie en deux phases :

- Etude de définition.

- Etude du projet d’exécution.

IV.1- Etude de définition :

L’objet de cette phase consiste en la définition de la solution technique la mieux adaptée au problème et la méthodologie des études ultérieures.

La présente étude est essentiellement basée sur un recueil des données de base à travers la cartographie disponible et des visites sur terrain effectuées conjointement avec les représentants de l’Administration.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

6
6
P rojet fin d’é tude mai 2014 Vu son caractère essentiellement social et pour un

Projet fin d’étude

mai 2014

Vu son caractère essentiellement social et pour un souci d’optimisation du coût du projet, le tracé s’efforcera de suivre les pistes existantes (instructions REFT).

III.2- Etude d’Exécution :

Le projet d’exécution a pour objectif l’établissement des différents supports à la préparation des dossiers de consultation des entreprises aux appels d’offres.

Lors de cette phase, toutes les composantes du projet seront définies avec précision.

Présentation en forme définitive des solutions retenues au terme des missions précédentes

fourniture de tous les plans nécessaires pour l’exécution du projet

De plus, l’étude consiste-en :

reconnaissance du terrain pour recueillir tous les éléments socioéconomiques, environnementaux, ainsi que les points singuliers constituant une gêne de circulation ou déterminant le niveau de service de la route à étudier

une analyse critique de la situation actuelle de la route objet de l’étude

évaluation et calcul du coût nécessaire pour la réalisation des aménagements proposés.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

7
7
P rojet fin d’é tude mai 2014  Géologie de la zone : De point

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014  Géologie de la zone : De point de
P rojet fin d’é tude mai 2014  Géologie de la zone : De point de
P rojet fin d’é tude mai 2014  Géologie de la zone : De point de

Géologie de la zone :

De point de vue topographique, le tracé étudie traverse des terrains montagneux accidentés appartenant à la chaine des HORTS.

Les formations rencontrées sont attribuées au Jurassiques et Quaternaire, représentées essentiellement par des calcaires et des couvertures de limons plus ou moins graveleux.

Climat :

Le climat de la zone du projet est caractérisé par son aridité relative en comparaison avec la zone côtière qui s’allonge entre les mêmes latitudes. Ce type de climat est lié à une avancée du milieu subdésertique en direction de la Méditerranée due principalement à la disposition des chaines de montagnes qui accentuent la continentalité du Maroc Oriental. Ces steppes semi-arides sont brulantes l’été mais balayées par les orages et les vents glacés d’hiver. La zone est classée dans la région semi-aride.

La pluviométrie moyenne est assez constante sur l’ensemble de la région. Elle se situe aux alentours de 350 mm/an suivant les données de la station d’Ain Bni- Mathar (245 mm, moyen de 10 ans)

Végétation :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

8
8
P rojet fin d’é tude mai 2014 Le long de la piste, la végétation est

Projet fin d’étude

mai 2014

Le long de la piste, la végétation est caractérisée par la forêt du PK0 au PK8 et les cultures céréalières ainsi que les arbres fruitières du PK8 au PK15.

Données de trafic :

Actuellement le trafic est très faible en raison de l’état de la piste rocheuse et montagneuse, il constitué des véhicules de la protection de la forêt, mais néanmoins nous pouvons prévoir un volume de trafic correspondant la classe TPL2 suivant le catalogue des structures types de chaussées neuves (édit 1995) en raison de l’importance de cet axe (raccourci entre Jerada et Oujda et vice versa).

Aspect socio-économique et démographique :

Le projet est situé dans la région de l’Oriental, Wilaya d’OUJDA, Province de JERADA, communes de LAAOUINATE et GUENFOUDA.

Les communes de LAAOUINATE et GUENFOUDA comptaient en 2004 une population de 9538 habitants avec 1637 ménages.

Les principales administrations socio-économiques sont :

- Chef-lieu de Province : 1 (JERADA)

- Chef de cercle

- Chef de la commune

- Dispensaire desservi par la piste : 0

- Ecoles primaires desservies par la piste : 2

- Souk

: 1 (JERADA)

:

2 (Laaouinate et Guenfouda)

: 0

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

9
9
P rojet fin d’é tude mai 2014  Activités économiques : - Principales ressource de

Projet fin d’étude

mai 2014

Activités économiques :

- Principales ressource de l’eau : Gravitaire (puits ou forages)

- Nature des terrains

- Nature des cultures

- Nature de l’élevage

: Bour : Céréales et arbres fruitières : Bovins, ovins et caprins

Après la construction de la NC reliant Laaouinate-Majmaa Salihine-Tadouaoute, elle deviendra plus importante et il est sûr que le transport mécanisé sera développé et assurera une liaison directe entre Jerada et Oujda.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

10
10
P rojet fin d’é tude mai 2014  Etat actuel : Le jour de la

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014  Etat actuel : Le jour de la reconnaissance,

Etat actuel :

Le jour de la reconnaissance, il s’est avéré que la liaison NC reliant Laaouinate- Majmaa Salihine-Tadouaoute est à l’état de piste sur la totalité du projet. En zone montagneux, elle est presque impraticable par contre en zone vallonnée, le trafic local circule librement.

Caractéristiques géométriques routières :

Choix de la catégorie :

Compte tenu du relief traversé, la route sera aménagée avec des caractéristiques géométriques « REFT » Routes Economiques à Faible Trafic de la Direction des Routes.

Caractéristiques géométriques projetées :

Le tracé en plan et le profil en long respecteront les normes minimales ci- dessous :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

11
11
P rojet fin d’é tude mai 2014   Caractéristiques Normes Tracé en plan Rayon des

Projet fin d’étude

mai 2014

 

Caractéristiques

Normes

Tracé en plan Rayon des courbures :

 

-Minimum libre

75

m

- Minimum normale

30

m

- Minimum absolu

15

m

Profil en long Rampes et pentes :

 

-Maximale normale

4 %

-

Maximale absolue

12%

Raccordement en angle saillant -Rayon de courbure minimum

1000 m

Raccordement en angle rentrant -Rayon de courbure minimum

500 m

Aspect géotechnique :

Nature du sol :

Les sols traversés par la liaison sont constitués généralement par des sols limoneux graveleux surmontant une croute calcaire de classe ST1.

Trafic :

Le trafic estimé est de classe TPL2 selon le nouveau catalogue

Dimensionnement de la chaussée :

Par référence au rapport géotechnique fourni par ma DRET, la structure adoptée est la suivante :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

12
12
P rojet fin d’é tude mai 2014 Section Chaussée Accotements Du PK0+000 au 10 AC+20GNF2+20GNB+RSB

Projet fin d’étude

mai 2014

Section

Chaussée

Accotements

Du PK0+000 au

10 AC+20GNF2+20GNB+RSB

10 AC+20GNF2+20MS1

PK15+400

Pentes des talus :

Conformément au rapport géotechnique les pentes des talus adoptés sont détaillées comme suit :

- Pentes des talus en déblais = 1h/5v

- Pentes des talus en remblais = 3h /2v

Profile en travers type :

(VOIR ANNEXE)

La plate forme sera aménagée avec un profil en travers type de 6 m de large dont 4 m de chaussée et 1 m d’accotement de chaque coté

En section courant, la chaussée a un profil en travers constitué par deux versants plans à 2.5% de pente vers l’extérieur avec un raccordement parabolique central de 1.0m de largeur, elle sera prolongée par deux accotements déversés à 4% vers l’extérieur.

Fossés :

Les fossés font partie intégrante du système d’assainissement de la route. Il est proposé d’adopter des fossés de type triangulaire de 0.5m comme profondeur minimum (voir profils en travers types)

Des valeurs de vitesse minima et maxima sont considérées afin d’éviter soit le dépôt de matières solides en suspension, soit l’érosion des fossés et en générale pour éviter la dégradation des différents ouvrages.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

13
13
P rojet fin d’é tude  Pente de talus : mai 2014 Vu que le

Projet fin d’étude

Pente de talus :

mai 2014

Vu que le site où se développe notre piste on pose de problème de stabilité des talus, les pentes conçues de la façon suivante :

Déblai : 1/5

Remblai : 3/2

Matériaux de viabilité :

Les gravillons de revêtement superficiel RS, sont généralement élaborés dans des stations de concassage de roche massive. De telles stations fixes, sont plus performantes pour avoir de bonnes caractéristiques de fabrication (classe granulaire, forme, etc.). Ces stations existent sur des rayons de 20 à 40 kms du projet.

Les graves GNT semi concassées, sont généralement élaborées à partir des ballastières d’Oueds. Les gisements possibles dans la zone du projet sont les ballastières d’Oueds Isly et Oued Al Hay, situés à quelques kms. Les alluvions présentes sont grossières et permettent d’avoir des GNT ayant les indices de concassage requis.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

14
14
P rojet fin d’é tude mai 2014 A) Objet de l’étude : La route peut

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 A) Objet de l’étude : La route peut constituer
P rojet fin d’é tude mai 2014 A) Objet de l’étude : La route peut constituer

A)Objet de l’étude :

La route peut constituer un obstacle préjudiciable à l’écoulement naturel et celui-ci réciproquement peut générer des dommages à la route. Pour limiter les risques d’inondation et de submersion ou de dégradation de la route dans des seuils admissibles et pour augmenter le niveau de service offert à l’usager, les ouvrages hydrauliques de rétablissement des écoulements naturels, les dispositifs d’assainissement des plates-formes et le réseau de drainage de la chaussée devront être correctement positionnés et bien dimensionnés.

B) Étude hydrologique :

L’étude hydrologique a pour but de déterminer les débits maximaux de ruissellement pour un période de retour à utiliser dans le dimensionnement des ouvrages d’interception. La détermination du débit résulte de l’analyse hydrologique des bassins versants, sur la base des données hydrométriques de la zone.

Le tracé intercepte plusieurs cours d’eau dont certains sont parfaitement bien marqués avec des bassins versants clairement délimités.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

15
15
P rojet fin d’é tude C) Délimitation des BV : mai 2014 Pour une section

Projet fin d’étude

C)Délimitation des BV :

mai 2014

Pour une section donnée d’un cours d’eau, le bassin versant correspond à la totalité de la surface qui contribue à l’écoulement en cette section. Le bassin versant “BV” peut être défini (sauf accidents géologiques spéciaux) topographiquement par la zone délimitée par la ligne de crête tracée à partir de la section (emplacement de l’ouvrage au droit du tracé de la route) à laquelle se rattache sa définition.

Ces lignes de crêtes peuvent facilement être tracées sur une carte à courbes de niveau. La précision du tracé dépend de l’échelle de la carte ou du plan. Pour cette phase d’étude, on a recours aux cartes régulières du 1/50.000 e.

Les paramètres recherchés sont les suivants :

surface du bassin versant, exprimée en km²

la longueur du talweg principal, qui est la longueur du trajet le plus long qu’une goutte d’eau est susceptible de parcourir entre son point de chute et sa sortie du BV. La sortie du BV correspond à l’emplacement de l’ouvrage au droit de la route.

La pente moyenne d’un BV est la pente d’une droite qui délimite avec le profil en long du bassin, deux surfaces égales, à celle du point le plus haut du bassin et celle de l’exutoire ou point de calcul.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

16
16
P rojet fin d’é tude Délimitation des Bassins Versants mai 2014 INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX

Projet fin d’étude

Délimitation des Bassins Versants
Délimitation des Bassins Versants

mai 2014

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

17
17
P rojet fin d’é tude mai 2014 BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR

Projet fin d’étude

mai 2014

BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR DU DRAIN ( m ) DENIVELLEE (

BV N°

BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR DU DRAIN ( m ) DENIVELLEE ( m

PK

BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR DU DRAIN ( m ) DENIVELLEE ( m

SURFACE ( ha )

BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR DU DRAIN ( m ) DENIVELLEE ( m

LONGEUR DU DRAIN ( m )

BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR DU DRAIN ( m ) DENIVELLEE ( m

DENIVELLEE ( m )

DENIVELLEE ( m ) PENTE (m/m)

PENTE (m/m)

BV N° PK SURFACE ( ha ) LONGEUR DU DRAIN ( m ) DENIVELLEE ( m

OBSERVATION

1

80

205,756865

2110,2864

292,39

0,138554653

Chaâba

2

258,907

 

3,513697

35,3112

18,819

0,532947054

Chaâba

3

418,822

38,383191

1336,7669

118,869

0,088922758

Chaâba

4

526,553

11,304967

444,7159

28,77

0,064692987

Chaâba

5

867,054

54,305879

1704,8385

336,952

0,197644528

Chaâba

6

1309,368

10,185159

487,1522

29,329

0,060205004

Chaâba

7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523
7 1499,988 36,198495 1540,2123 313,542 0,203570638 Chaâba 8 1667,859 35,313401 1595,5523

7 1499,988

36,198495

1540,2123

313,542

0,203570638

Chaâba

8 1667,859

35,313401

1595,5523

313,508

0,196488702

Chaâba

9 1805,397

23,557289

1055,9094

157,783

0,14942854

Chaâba

10 4158,444

50,303053

1174,1508

179,62

0,152978646

Chaâba

11 5065,419

8,216576

372,7308

34,373

0,092219371

Chaâba

12 5109,802

16,42465502

895,4704

152,545

0,170351806

Chaâba

13 5400,055

41,25014384

901,7707

289,538

0,321077187

Chaâba

895,4704 152,545 0,170351806 Chaâba 13 5400,055 41,25014384 901,7707 289,538 0,321077187 Chaâba
895,4704 152,545 0,170351806 Chaâba 13 5400,055 41,25014384 901,7707 289,538 0,321077187 Chaâba
895,4704 152,545 0,170351806 Chaâba 13 5400,055 41,25014384 901,7707 289,538 0,321077187 Chaâba
895,4704 152,545 0,170351806 Chaâba 13 5400,055 41,25014384 901,7707 289,538 0,321077187 Chaâba
895,4704 152,545 0,170351806 Chaâba 13 5400,055 41,25014384 901,7707 289,538 0,321077187 Chaâba
895,4704 152,545 0,170351806 Chaâba 13 5400,055 41,25014384 901,7707 289,538 0,321077187 Chaâba

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

1 8 18

P rojet fin d’é tude D) Coefficient de ruissellement : mai 2014 Le coefficient de

Projet fin d’étude

D)Coefficient de ruissellement :

mai 2014

Le coefficient de ruissellement noté C’est un indice très utilisé en hydrologie de surface. Il permet de quantifier la part de pluie qui s’est écoulée au niveau de l’exutoire par rapport à la pluie moyenne qui est reçue par le bassin. Ce coefficient constitue un facteur principal influençant directement les crues d’un bassin versant donné. Il s’agit ici du coefficient instantané au moment de la crue et non d’une valeur moyenne déterminée par le bilan hydrique sur une période relativement longue.

Le coefficient de ruissellement dépend essentiellement des facteurs morphologiques (géologie, lithologie, topographie), du couvert végétal, de l’état de saturation du sol et de la taille du bassin versant.

Par ailleurs, le coefficient de ruissellement dépend fortement de la saison. L’évolution saisonnière du coefficient de ruissellement est à considérer en liaison avec l’état de saturation du sol, lui-même influencé par l'antécédent pluviométrique. Ce coefficient est généralement beaucoup plus élevé en période hivernale.

Quant à la taille du bassin versant, elle conditionne essentiellement la vitesse d’infiltration par la limitation du temps d’écoulement à des valeurs avoisinant le temps de concentration.

Le tableau ci-après récapitule les caractéristiques des bassins versants :

Détermination des débits d’apports :

Les besoins en assainissement du projet seront déterminés d’une part grâce à l’identification sur la carte au 1/50000 de tous les écoulements, ainsi que la détermination des bassins versants correspondants, et l’autre part grâce aux relevés sur le terrain de tous les écoulements visibles franchis par l’itinéraire en question et leur report sur carte les différentes formules empiriques utilisées pour l’estimation des bassins verseaux sont :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

19
19
P rojet fin d’é tude Petite bassins versants (<1km²) : mai 2014 Le débit retenu

Projet fin d’étude

P rojet fin d’é tude Petite bassins versants (<1km²) : mai 2014 Le débit retenu est

Petite bassins versants (<1km²) :

mai 2014

Le débit retenu est le maximum des valeurs données par les formules suivantes

-Mac math

-Rationnelle

-Burkli-ziegler

Bassins versants (entre 1km²et 10km²) : :

Le débit retenu est le maximum des valeurs données par les formules suivantes

-Rationnelle

-Burkli-ziegler

par les formules suivantes - Rationnelle - Burkli-ziegler Grand bassins versants ( >10km²) : Le débit

Grand bassins versants ( >10km²) :

Le débit retenu est la moyenne des valeurs données par les formules suivantes :

-Mallet Gauthier

-Fuller II

-Hazan Lazerevic

Formule de « Mac-Math »:

Q

T

K H

24 h

A

0 .58

P

0 .42

Avec QT

K =

H24h

=

Coefficient dépendant de la nature de la surface du bassin versant,

=

Débit en l/s correspondant à la période de retour T.

Hauteur de pluie maximale tombée en 24h sur le bassin

versant en mm (égale à 69 mm

pour T=10 ans)

A

=

Surface du bassin versant (en Ha),

P

=

Pente du bassin versant (en mm/m).

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

20
20
P rojet fin d’é tude • Formule «Rationnelle» : mai 2014 Elle permet une bonne

Projet fin d’étude

Formule «Rationnelle» :

mai 2014

Elle permet une bonne approche des débits. Elle calcule le débit d’apport d’un bassin versant en tenant compte de la couverture végétale, la forme, la pente et de la nature du terrain.

Avec :

Q

T

3.6

QT = Débit en m3/s correspondant à la période de retour.

T

= Période de retour pour laquelle le débit est calculé, pour T=100ans

C

= Coefficient de ruissellement,

IT

= Intensité de pluie correspondant à la période de retour T (en mm/h),

A

= Surface du bassin versant en km².

Formule « Fuller II» :

Elle permet de passer d’un débit de pointe pour une période de T (QT) à un débit pour une période de retour t Qt :

Q(t) = Q(T) x (1+a.Log(t)) / (1+a.Log(T))

Avec

a : Coefficient variant de 0.8 à 1.2 pour notre cas a=0.8.

Formule «HAZEN LAZAREVICH» :

QT = Q1000. (1+ a. Logt)/ (1+ a.Log1000)

Q1000 =k1

Q1000 = débit de pointe en m3 de récurrence 1000 ans

a : coefficient identique à la formule de Fuller II

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

21
21

C

I

T

A

P rojet fin d’é tude S = superficie du bassin versant en Km² a =

Projet fin d’étude

S = superficie du bassin versant en Km²

a = 0,8

k1 = 9, 38

k2 = 0.742

Formule de «Mallet-Gauthier» :

mai 2014

Q(T) = 2 K log (1+aH) A √ (1+4Log T – Log A) / √ L

Avec :

Q: Débit pour la période retour T (m3).

L: Longueur du drain principal en Km.

T: Période de retour égale à 10ans.

a

: coefficient pris = 20

k

: coefficient variable de 0.5 à 6 pour notre cas 2.

Temps de concentration

:

Le temps de concentration Tc est le temps nécessaire à l’eau pour s’écouler depuis le point le plus éloigné du bassin jusqu’à son exutoire ou le point de calcul.

On trouve dans la littérature plusieurs formules pour calculer le temps de concentration. Les formules indiquées ci-après, font intervenir la pente du thalweg principal, la longueur développée du bassin selon le cheminement le plus long et/ou la superficie du bassin. Certaines formules portent les noms scientifiques, d’autres d’organismes spécialisés, et certaines ont un attribut de régions de tel ou tel pays. Ces dernières sont le fruit de recherches, d’expérimentation sur le terrain et d’adaptations à des conditions spécifiques. Ces formules, calées empiriquement, sont fortement liées aux régions pour lesquelles elles ont été établies. Elles ne reflètent pas donc réellement la valeur caractéristique du Tc, mais donnent un ordre de grandeur qu’il s’agit d’apprécier.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

22
22
P rojet fin d’é tude * Formule de Kirpich: * Formule Espagnole : T 

Projet fin d’étude

* Formule de Kirpich:

* Formule Espagnole :

T

L

L 0 .77

I 0 .385

0 .77

* Formule Californienne :

T

60

0 .1452

  

 

c

L   I 
L 
I 

0 .77

* Formule de Turazza :

T c

3 A  L 60  0 .108  I
3
A  L
60 
0 .108
I

* Formule de Ventura :

Avec :

T c

76 .32

A 100  I
A
100
I

mai 2014

Tc : Temps de concentration en minutes,

L : Longueur du cheminement hydraulique en Km, sauf pour Kirpich en m,

I : Pente du cheminement hydraulique en m/m,

A

: Surface du BV en Km2,

H

: Dénivelée totale en m,

Ces formules empiriques utilisent des coefficients et des exposants différents, difficiles à justifier, et mettent finalement dans un embarras du choix, surtout quand les valeurs qu’elles donnent sont très éloignées les unes des autres.

Le tableau suivant récapitule les résultats de calcul du temps de concentration :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

23
23

Tc

19 .47

10

3

c

60

0 .3

   I

0 .25

P rojet fin d’é tude mai 2014 N° du B.V 1 A i (Km²) 2,058
P rojet fin d’é tude mai 2014 N° du B.V 1 A i (Km²) 2,058
P rojet fin d’é tude mai 2014 N° du B.V 1 A i (Km²) 2,058

Projet fin d’étude

mai 2014

N° du

B.V

1

A i

(Km²)

2,058

A i (Km²) 2,058 / 00 139

/00

139

N° du B.V 1 A i (Km²) 2,058 / 00 139 10 11 12 13

10

11

12

13

i (Km²) 2,058 / 00 139 10 11 12 13 L T emps de concentration (Km)
i (Km²) 2,058 / 00 139 10 11 12 13 L T emps de concentration (Km)

L

T emps de concentration

(Km)

2,11

(Km) 2,11
(Km) 2,11
(Km) 2,11
(Km) 2,11
(Km) 2,11

Kirpich

14,9

VanTeChow Espagnole Californienne US corps Giandotti Turraza Ventura Moyenne 22,4 46,8 33,1 43,2 39,1 28,3
VanTeChow
Espagnole
Californienne
US corps
Giandotti
Turraza
Ventura
Moyenne
22,4
46,8
33,1
43,2
39,1
28,3
294,1
34,8

Intensité

54,6

Q (m /s)

Q

Q (m /s)

(m /s)

Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
Q (m /s) 18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082
18,73 0,035 0,384 0,113 0,543 0,102 0,362 0,353 0,236 0,503 0,082 0,164 0,413

18,73

0,035

0,384

0,113

0,543

0,102

0,362

0,353

0,236

0,503

0,082

0,164

0,413

2

3
3

4

5
5

6

7
7

8

9
9

532,95

0,035311

0,4

1,1

1,5

0,8

1,4

13,9

1,0

19,6

1,2

307,6

1,80

88,923

1,336767

12,5

19,3

35,9

27,7

33,1

30,8

17,4

158,6

26,7

62,5

4,00

 
 

64,693

0,444716

6,0

10,6

16,3

13,4

15,1

28,1

9,5

100,9

15,5

82,4

1,55

197,64

1,704839

11,1

17,4

37,1

24,5

34,3

22,5

14,2

126,5

25,5

63,9

5,79

60,205

0,487152

6,7

11,4

17,8

14,8

16,4

27,8

9,8

99,3

14,0

86,7

1,47

203,57

1,540212

10,1

16,2

34,1

22,4

31,5

20,0

11,8

101,8

23,2

67,1

4,05

196,49

1,595552

10,5

16,8

35,3

23,4

32,6

20,2

12,1

102,3

24,0

65,9

3,88

149,43

1,055909

8,5

14,0

27,1

18,9

25,0

21,0

10,6

95,8

19,1

74,1

2,91

152,98

1,174151

9,2

14,9

29,2

20,3

27,0

25,7

13,9

138,4

21,1

70,5

5,91

92,219

0,372731

4,6

8,4

13,3

10,2

12,3

21,8

6,8

72,0

10,2

102,1

1,40

170,35

0,89547

7,1

12,1

23,2

15,8

21,5

18,0

8,3

74,9

16,2

80,6

2,21

321,08

0,901771

5,6

9,9

20,7

12,5

19,1

17,3

8,3

86,5

14,1

86,6

5,95

Calcul des intensités :

Avec :

I T

a

t

b

IT = Intensité de pluie pour la période de retour T considérée,

T = Temps de concentration en mn.

24
24

La formule de Montana est utilisée pour calculer les intensités de pluie pour le temps de retour considéré.

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

P rojet fin d’é tude mai 2014  Tableau récapitulatif de calcul des débits des

Projet fin d’étude

mai 2014

Tableau récapitulatif de calcul des débits des bassins versants :

Grand bassin versant :

N° du

B.V

A

(Km²)

i o/00

(m3/s)

L

(Km)

BURKLI-

ZIEGLER

Rationnelle

Valeurretenue

1

2,05756865

139

2,11

4,362

18,73

11,546

Petits bassins versants :

N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)
N° du A i o/00 L MAC MATH BURKLI- Rationnelle Valeur retenue B.V (Km²) (Km)

N° du

A

i o/00

L

MAC MATH

BURKLI-

Rationnelle

Valeur retenue

B.V

(Km²)

(Km)

(*)

ZIEGLER

(m3/s)

2 0,035137

532,947054

0,0353

1,03

0,29

1,80

1,80

3 0,383832

88,9227583

1,3368

1,95

0,29

4,00

4,00

4 0,11305

64,6929871

0,4447

0,84

1,11

1,55

1,55

5 0,543059

197,644528

1,7048

3,33

0,41

5,79

5,79

6 0,101852

60,2050037

0,4872

0,77

1,76

1,47

1,76

7 0,361985

203,570638

1,5402

2,67

0,37

4,05

4,05

8 0,353134

196,488702

1,5956

2,59

0,570

3,88

3,88

9 0,235573 149,42854 1,0559 1,83 0,076 2,91 2,91 10 0,503031 152,978646 1,1742 2,86
9 0,235573 149,42854 1,0559 1,83 0,076 2,91 2,91 10 0,503031 152,978646 1,1742 2,86
9 0,235573 149,42854 1,0559 1,83 0,076 2,91 2,91 10 0,503031 152,978646 1,1742 2,86
9 0,235573 149,42854 1,0559 1,83 0,076 2,91 2,91 10 0,503031 152,978646 1,1742 2,86
9 0,235573 149,42854 1,0559 1,83 0,076 2,91 2,91 10 0,503031 152,978646 1,1742 2,86
9 0,235573 149,42854 1,0559 1,83 0,076 2,91 2,91 10 0,503031 152,978646 1,1742 2,86

9 0,235573

149,42854

1,0559

1,83

0,076

2,91

2,91

10 0,503031

152,978646

1,1742

2,86

0,076

5,91

5,91

11 0,082166

92,2193712

0,3727

0,81

0,076

1,40

1,40

12 0,164247

170,351806

0,8955

1,57

0,076

2,21

2,21

13 0,412501

321,077187

0,9018

3,49

0,076

5,95

5,95

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

25
25
P rojet fin d’é tude mai 2014  Capacité des ouvrages hydrauliques : Dalots et

Projet fin d’étude

mai 2014

Capacité des ouvrages hydrauliques :

Dalots et buses :

Le calcul de la capacité des ouvrages des ouvrages peut être effectué selon les formules de Delorme suivantes :

Q=1.5×L×H 3/2

Q= 2.8×R×H4/3×0.88

pour les dalots

Pour les buses

L

: Ouverture du dalot en (m)

R

: Rayon de la buse en (m)

H

: Hauteur sous dalles pour les dalots ou le diamètre intérieur pour les buses en

(m)

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

26
26
P rojet fin d’é tude  Liste des ouvrages hydrauliques : mai 2014 B.V n°

Projet fin d’étude

Liste des ouvrages hydrauliques :

mai 2014

B.V n°

PT

PK

Débitàévacuer

O.Hprojetée

Débitcapable

1

10

80,00

11,546

Dalotdouble1,8*1,8

11,82

2

33

258,91

1,80

2buse1000

2,46

3

51

418,82

4,00

Dalotsimple1,6*1,6

4,49

4

65

526,55

1,55

2buse1000

2,46

5

107

867,05

5,79

Dalotsimple1,8*1,8

5,92

6

166

1+309

1,76

2buse1000

2,46

7

194,00

1499,99

4,050

DalotSimple1,5*1,6

4,21

8

213

1667,86

3,880

DalotSimple1,5*1,6

4,04

9

234

1805,40

2,91

Dalotsimple1,4*1,3

2,98

10

262

4158,44

5,91

Dalotsimple1,8*1,8

5,92

11

359

5065,419

1,4

2buse1000

2,46

12

366

5109,802

2,21

2buse1000

2,46

13

405

5400,055

5,95

Dalotsimple1,8*1,8

6,24

     
     
     

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

2 7 27

P rojet fin d’é tude mai 2014 * Revêtement superficielle (RS) : 4 x 3449

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 * Revêtement superficielle (RS) : 4 x 3449 =
P rojet fin d’é tude mai 2014 * Revêtement superficielle (RS) : 4 x 3449 =
P rojet fin d’é tude mai 2014 * Revêtement superficielle (RS) : 4 x 3449 =

* Revêtement superficielle (RS) :

4 x 3449 = 13796 m²

* La couche d’imprégnation :

4 x 3449 x 1.2 = 16.5552 T

* Matériaux sélectionnés d’accotement (MS) :

2.3 x 0.2 x 3449 = 1586.54 m³

* La couche de base (GNB) :

4 x 3449 x 0.2 = 2759.2 m³

* La couche de fondation (GNF2) :

(6 + 6.6) / 2 x 0.2 x 3449 = 4345.74 m³

* La couche Anti Contaminant (AC) :

(6.6 +6.9) / 2 x 0.10 x 3449 = 2328.075 m³

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

28
28
P rojet fin d’é tude mai 2014 OUVRAGE N° 1 PR n° : 10 DALOT

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 OUVRAGE N° 1 PR n° : 10 DALOT DOUBLE

OUVRAGE N° 1 PR n° : 10 DALOT DOUBLE 1.8 *1.8 :

1- Partie Central:

V

Déblais :

= (604.67x4.2) + (0.1 x 6 x 4 .2) = 2542.134

V

Béton B5 :

= (4.2+0.2) x 6 x 0.1 = 2 .64 m³

Béton B2 :

V=4.2x2.2x6

V ‘’=1.8x1.8x6x2=38,88 m³

A déduire :

V=55 .44-38,88 = 16,56

= 55.44

V=V’-V’’

Béton B2 pour les poutres de rives :

V=0.2x0.2x4 .2x2=0, 33

* Coté amont :

V

Déblais :

= (352.8006x7. 03) + 2.144= 2482.33

Radier :

= ( 3.8+7.03

2

Béton B5 :

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

29
29

V

) x 0.1 x 2.8 = 1.51

P rojet fin d’é tude  Para fouille : V= 0.25 x 0.1 x 7.03

Projet fin d’étude

Para fouille :

V= 0.25 x 0.1 x 7.03 = 0.175

Radier :

3.8+7.03

2

Béton B2 :

Para fouille :

V=0.2 x 1.2 x 7 .03 = 1.68

Mur en ail :

V=

( 0.2+1.8+0.2

2

)x 2 x 2.8 x0.2 = 1.23

* Coté aval :

Déblais :

V

= (110.72 x 4.2) + 1.365= 466.389

V

Radier :

Béton B5 :

= 0.1 x 3 x 4.2 = 1.26

Para fouille :

V= 0.25 x 0.1 x 4.2 = 0.105

Radier :

Béton B2 :

V = 0.2 x 3 x 4.2 = 2.52

Para fouille :

V=0.2 x 1.2 x 4.2 = 1.008

mai 2014

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

30
30

V =

x 0.2 x 2.8 = 3.03

P rojet fin d’é tude V=  Mur en ail : ( 0.2+1.8+0.2 2 )

Projet fin d’étude

V=

Mur en ail :

( 0.2+1.8+0.2

2

)x 2 x 2.8 x0.2 = 1.23

mai 2014

OUVRAGE N° 2 PR n° : 33 Buse double

Ø

OUVRAGE N° 2 PR n° : 33 Buse double Ø

1000 :

2- Partie Central:

V

V

Déblais :

= 483.107 x 2.8 = 1352.69

Béton B5 :

= 0.1 x 2.8 x 7.5 = 2.1 m³

. Béton B3 ‘Enrobage de la buse :

V’ =1.4 x 2.8 x 7.5

V ‘’=2( x 0.6²) x 7.5= 16.96

A déduire :

V=29.4 -16.96

=

29.4

V=V’-V’’

= 12,44

Béton B3 pour les poutres de rives :

V=0.2x0.2x2.8x2=0.224

* Coté amont :

Déblais :

V = (137 ,1053 x 3.31) + 0.10= 453.91

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

31
31
P rojet fin d’é tude  Radier : = ( 2.4+4. 22 2 Béton B5

Projet fin d’étude

Radier :

= ( 2.4+4.22

2

Béton B5 :

Para fouille :

V= 0.25 x 0.1 x 4.22 = 0.10

Radier :

Béton B3 :

2.4+4.22

2

Para fouille :

V=0.2 x 1.2 x 4.22 = 1.01

Mur en ail :

V=

( 0.2+1.4

2

)x 2 x 1.82 x0.2 = 0.58

* Coté aval :

Déblais :

V

= (119.99 x 4.22) + 0.105= 506.46

V

Radier :

Béton B5 :

= 0.1 x 1.58 x 2 .4 = 0.379

Para fouille :

V= 0.25 x 0.1 x 2.4 = 0.006 m³

Radier :

Béton B3 :

V = 0.2 x 2.4 x 1.58 = 0.75

mai 2014

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

32
32

V

) x 0.1 x 1.58 = 0.52

V =

x 0.2 x 1.58 = 1.04

P rojet fin d’é tude  Para fouille : V=0.2 x 1.2 x 2.4 =

Projet fin d’étude

Para fouille :

V=0.2 x 1.2 x 2.4 = 0.57

V=

Mur en ail :

( 0.2+1.4

2

)x 2 x 1.88 x0.2 = 0.60

mai 2014

OUVRAGE N° 3 PR n° : 51 Dalot simple1.6*1.6 :

3- Partie Central:

V

V

Déblais :

= 615.58 x 2 + 1 .2= 1233.56

Béton B5 :

= 0.1 x 2x 6 = 1.2

. Béton B2 :

V’ =2 x 2 x 6

V ‘’=1.6 x 1.6 x6 = 15.36

=

24

A déduire :

V=V’-V’’

V=24 -15.36

= 8 .64m³

Béton B2 pour les poutres de rives :

V=0.2x0.2x2 x2=0.16

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

33
33
P rojet fin d’é tude * Coté amont : V Déblais : = (358.75 x

Projet fin d’étude

* Coté amont :

V

Déblais :

= (358.75 x 4.9) + 1.102= 1758.9

Radier :

Béton B5 :

2

Para fouille :

V= 0.25 x 0.1 x 4.9= 0.13

Radier :

1.6+4.9

2

Béton B2 :

Para fouille :

V=0.2 x 0.8x 4.9 = 0.78

Mur en ail :

V=

( 0.4+1.6

2

* Coté aval :

)x 2 x 2.91 x0.2 = 1 .16

Déblais :

V = (191.30 x 2) + 0.61= 383.21 m³

Radier :

Béton B5 :

mai 2014

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

34
34

V

= ( 1.6+4.9

) x 0.1 x 2 .71 = 0.88

V =

x 0.2 x 2.71 = 1.76

Projet fin d’é tude rojet fin d’étude

V = 0.1 x 2 x 2 .8 = 0.56

Para fouille :

V= 0.25 x 0.1 x 2= 0.05 m³

Radier :

Béton B2 :

V = 0.2 x 2.8 x 2 = 1.12

Para fouille :

V=0.2 x 2 x 1 = 0.4

V=

Mur en ail :

( 0.4+1.6

2

)x 2 x 2.99 x0.2 = 1.196

mai 2014

Et voilà le tableau qui récapitule avant métré des dalots :

PK

Typedalot

Partiecentrale

CotéAmont

Coté Aval

Enrochement

PT

Déblais(m³)

Remblais (m³)

B5 (m³)

B2 (m³)

Déblais(m³)

B5 (m³)

B2 (m³)

Déblais(m³)

B5 (m³)

B2 (m³)

(m³)

1 2dalot(1.8x1.8)

10

80

2542.134

- 2.64

16,56

2482.33

1.685

5.94

466.389

1.365

4.758

-

2 418,822

51

Dalot(1.6x1.6)

1233.56

- 1.2

8.8

1758.9

1.01

3.7

383.21

0.61

2.716

-

3 867,054

107

Dalot(1.8x1.8)

1420.65

- 1.54

3.256

12.89

1.156

6.67

796.595

0.723

2.087

-

4 1499,99

194

Dalot(1.6x1.6)

275.852

- 1.632

11.910

535.572

1.019

3.88

-

0.6

2.78

394.52

5 1667,86

213

Dalot(1.5x1.6)

983.266

- 1.406

24.062

961.508

0.946

4.373

292.572

0.57

2.428

-

6 1805,4

234

Dalot(1.4x1.3)

823.81

4020.22

2.57

38.78

551.74

1.46

2.56

- 0.4

2.34

429.19

7 4158,44

262

Dalot(1.8x1.8)

445.60

50.666

1.641

3.458

2793.433

0.693

1.716

- 0.648

3.484

-

8 5400,06 405

8 5400,06

405

Dalot(1.8x1.8)

661.223

-

1.24

4.50

3550.25

1.093

4.012

- 3.34

2.908

759.92

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

35
35

Projet fin d’é tude rojet fin d’étude

mai 2014

Et voilà le tableau qui récapitule avant métré des buses :

PK

TypeBuse

 

Partiecentrale

   

CotéAmont

 

CotéAval

Enrochement

 

PT

   

Déblais(m³)

Remblais (m³

B5 (m³)

B3 (m³)

Déblais(m³)

B5 (m³)

B3 (m³)

Déblais (m

B5 (m³)

B3 (m³)

(m³)

2buse1000 1 258,907 33 1352.69 - 2.1 12.664 453.91 0.62 2.63 506.46 0.385 1.92 -
2buse1000
1 258,907
33
1352.69
- 2.1
12.664
453.91 0.62
2.63
506.46 0.385
1.92
-
2buse1000
2 526,553
65
851.088
- 2.31
13.77
305.32
0.62
1.57
167.72
0.53
2.163
-
2buse1000
3 1309,37
166
693.392
- 1.876
11.269
352.900
0.60
1.92
122.79
0.53
1.93
-
2buse1000
4 5065,42
359
8.198
1492.728 0.212
16.406
710.284
1.57
4.29
1.02
0.54
2.024
-
2buse1000
5 5109,8
366
421.159
- 1.545
11.630
376.361
0.605
2.157
- 2.47
2.08
87.70

INSTITUT SPECIALISE DES TRAVAUX PUBLICS

36
36
P rojet fin d’é tude mai 2014 N° DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS

Projet fin d’étude

mai 2014

P rojet fin d’é tude mai 2014 N° DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS MONTANT
P rojet fin d’é tude mai 2014 N° DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS MONTANT
P rojet fin d’é tude mai 2014 N° DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS MONTANT
N°

N°

DESIGNATION

DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS MONTANT EN DHS
DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS MONTANT EN DHS

U QTE

DESIGNATION U QTE PRIX UNIT EN DHS MONTANT EN DHS

PRIX UNIT EN DHS

PRIX UNIT EN DHS

MONTANT EN DHS

MONTANT EN DHS

Installation de chantier

Signalisation temporaire

S/TOTAL Installation de chantier

F

J

1,00

240,00