Vous êtes sur la page 1sur 4

DE L’ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLÈVES DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE MONTIGNAC

MATERNELLE ÉLÉMENTAIRE COLLÈGE


n°3 - Mars 2010

Kermesse des écoles le samedi 10 avril 2010

L
ÉLÉMENTAIRE

ors de la réunion de préparation de la Kermesse des écoles qui «Une kermesse à thème»
s’est déroulée le 11 mars dernier, l’Association des parents Les parents d’élèves proposent cette année de faire une kermesse
d’élèves a exprimé son souhait d’en voir évoluer la formule. sur le thème « Pâques / Printemps» avec des décors… Un atelier se
met en place, nous comptons sur vous pour le faire vivre afin que
«Une kermesse pour tous» la kermesse soit plus colorée. À vos couleurs ! À vos pinceaux !
La kermesse, comme la Fête des écoles, est un moment de ren- Contactez l’APEESM pour participer.
contre et de convivialité. Malheureusement, beaucoup de familles
n’y viennent jamais. «Une kermesse verte»
C’est pourquoi l’association souhaite que la kermesse soit plus ac- Nos propositions concernant l’achat de grandes bouteilles pour
MATERNELLE

cessible au niveau des tarifs. Ceci dans un souci d’équité, et de les boissons de la buvette, de gobelets recyclables (financés par
façon à ce que cette fête soit surtout celle des enfants, de tous les l’APEESM) et un tri sélectif des déchets ont été acceptées. Les
enfants, quels que soient les moyens financiers de leurs parents. prix des boissons en gobelets et des gâteaux seront baissés pour
Nous sommes bien conscients de la nécessité d’une kermesse qui être accessibles à tous (0,50 €).
reste lucrative pour les écoles et qui permette de financer les diffé-
rentes dépenses de l’année. Toutefois, l’argent ne doit pas être un Nous avons besoin de vous !
frein pour les familles. La réussite de la kermesse dépend de la participation et de l’enga-
Une organisation différente sera mise en place cette année avec, en gement de tous. Les enseignants seronts présents tout au long de la
plus de la vente de carnets de tickets à 5€, la possibilité d’acheter journée de la kermesse. Il faut que nous soyons plusieurs parents
des tickets à 0,50 € l’unité. sur les stands afin que la kermesse se déroule dans les meilleures
Dans le futur, nous aimerions privilégier des cadeaux de meilleure conditions. N’oubliez pas que les parents ou enseignants volon-
qualité et moins de babioles en plastique vite cassées. taires ont aussi envie de jouer avec leurs enfants !
Nous voulons axer l’éducation de nos enfants vers une consomma-
tion raisonnée, privilégier le plaisir de jouer plus que celui de gagner. Alors inscrivez-vous vite auprès des directrices des deux écoles !

Fête des écoles

MATERNELLE
MATERNELLE
Goûter du Monde
Un petit air de Printemps a soufflé
E n novembre dernier l’Association
des parents d’élèves a été invitée par
l’Amicale Laïque du Montignacois à par-
parcours annuel au sein de l’école.
Malheureusement, aucune solution n’a
été trouvée pour faire revenir l’équipe
vendredi 19 mars à l’École Maternelle. ticiper, en présence des représentants des enseignante sur sa décision.
trois établissements scolaires, à la réunion
Échanges culturels et convivialité préparatoire pour la fête des écoles 2010. Cependant, le 18 juin prochain aura lieu
étaient au rendez-vous de ce second la fête de l’école maternelle, organisée
Goûter du Monde organisé par le À cette occasion les enseignants de par l’ALM et l’école maternelle, avec la ÉLÉMENTAIRE
Comité Maternelle de l’APEESM. l’école élémentaire ont fait savoir qu’ils participation des parents d’élèves.
Très inspirés par les pays mis à ne participeraient pas cette année à la Elle sera ouverte à tous.
l’honneur, les parents d’élèves fête des écoles. Ayant décidé de privi-
pâtissiers se sont surpassés. légier le projet pédagogique en cours L’Association des parents d’élèves espère
Les gourmands ne savaient plus (école des sciences), ils ont indiqué ne que l’année prochaine tous les enfants du
où donner de la tête entre Espagne, pas disposer d’assez de temps pour créer regroupement scolaire pourront partici-
Portugal et Italie. des spectacles avec leurs élèves et prépa- per à la fête des écoles et propose son
rer la fête dans des conditions optimales. aide afin de réfléchir à la manière dont
Comme toujours, les fonds récoltés celle-ci pourrait être organisée.
ont été intégralement reversés à la Les enfants de l’école élémentaire ne mon-
Coopérative de l’École Maternelle. teront donc pas sur scène en juin prochain. La fête des écoles doit être une fête de
Merci à tous de votre chaleureuse qualité, valorisante pour les enfants et les
participation ! Nous regrettons cette non-participa- enseignants, un moment festif, culturel et
tion qui prive les enfants de l’élémen- intergénérationnel. Un moment de partage
Les pâtissiers qui acceptent de taire d’un moment important dans leur au sein duquel personne ne doit être oublié.
communiquer leurs recettes peuvent
contacter l’association qui transmettra. Dans ce numéro :
Tél. : 05 53 50 35 38 Page 1 : Maternelle / Élémentaire - Pages 2 et 3 : Collège
E-mail : parents.montignac@yahoo.fr Page 4 : Point de vue / Brèves Maternelle / Infos
COLLÈGE
Blog, Tchat, Msn, Facebook, Happy-slapping...
Ouh là là !... C’est quoi tout ça ?
E h bien, ne vous inquiétez pas, ou plutôt si  ! Nos ados,
eux, semblent tout savoir sur le tentaculaire cyberspace.
L’information, le divertissement, l’échange, l’autonomie  :
teurs de nos ados ? Visiblement pas grand-chose au vu de ces
quelques chiffres : 1 enfant sur 5 reconnaît faire sur Internet
des choses que leurs parents désapprouveraient. 2% des pa-
ils ont bien compris les formidables opportunités offertes rents pensent que leurs enfants ont déjà été abordés par des in-
par Internet et ils maîtrisent souvent bien mieux que nous les connus en ligne, alors que 27% des enfants déclarent que cela a
nouvelles technologies. Mais nous, parents, que savons-nous été le cas (rapport symantec/action-innocence). Mais nos ados
sur ce qui se trame devant et derrière les écrans d’ordina- savent ils vraiment jouer avec les codes d’Internet ?

La recherche Sois prudent(e) : tu ne sais pas qui est derrière l’écran. Ne donne pas ton nom, adresse, ni té-
d’information : léphone, n’envoie pas de photos à n’importe qui. N’accepte jamais un rendez-vous sans être
D’abord, Internet ce n’est pas accompagné d’un adulte. Ne te déshabille pas devant une webcam : tu peux être enregistré.
que du négatif. Recherches Ton blog est visible par tous : attention à ce que tu y mets. Pas d’injure ni de propos racistes
personnelles ou demandées ou sexiste. Si une image, un message te choque, parles en à un adulte.
par les profs : on y trouve de
tout, facilement et très vite. Blogs, Tchats, Facebook, Twitter…
Mais voilà, l’information Les réseaux sociaux représentent de nouveaux modes de sociali-
n’est pas triée : sérieux sation extrêmement puissants et invasifs qui requièrent éducation
ou non, les sites arrivent et accompagnement (46% des enfants se font des amis en ligne)...
sans distinction dans les Or la plupart des enfants qui se lancent sur ces sites le font seuls,
résultats de recherche. à l’insu de leurs parents, et sans aucune préparation critique ou
A nous de les aider à déve- technique. Attention : ils s’exposent facilement, ils peuvent alors
lopper leur esprit critique. subir des pressions psychologiques. Il faut pouvoir garder en toute
De plus, rappelons qu’un circonstance sa capacité de jugement. Les enfants ne sont pas plus
enfant sur 3 est confronté en sécurité dans leur chambre sur Internet que dans la rue !
à des contenus choquants Pour ceux qui tiennent un blog (ils seraient 41%), la liberté d’ex-
sur le Net (pornographie, pression comporte certaines règles que parents et enfants ne doi-
racisme...). Source Ifop vent pas ignorer. Un ado qui tient un blog devient responsable de
tous les commentaires qu’il y dépose.
Les jeux :
Téléchargement de films et Attention à la dépendance
musique : Sur leur console ou devant Le happy slapping ou vidéolynchage est une pratique consis-
Internet n’est pas une zone de leur écran, les enfants peu- tant à filmer l’agression physique d’une personne à l’aide d’un
non droit. En téléchargeant vent se retrouver confron- téléphone portable ou d’un Ipod. Il peut s’agir de la simple
illégalement, ils enfreignent tés à des problèmes de vexation aux violences les plus graves, y compris les violences
la loi sur le droit d’auteur et consommation excessive, sexuelles. Les images sont la plupart du temps diffusées sur les
c’est nous parents qui sommes ce qui peut conduire à une portables des copains ou sur Internet. Cette pratique est de plus en
les responsables légaux. désocialisation. plus lourdement punie par la loi.

Comment les protéger ?


Une seule méthode efficace : la discussion.
CO N S E I L S PA R E N T S
• Placez l’ordinateur dans une pièce commune Internet est un outil devenu indispensable et personne ne songe à s’en
et non pas dans la chambre de votre enfant. passer. Mais si nos enfants sont la 1ère génération à être née avec une
• Posez avec lui les règles d’utilisation de souris entre les mains, nous sommes aussi la 1ère génération de parents
l’Internet à la maison (durée d’utilisation et à avoir à les accompagner et les protéger du net… A nous de mettre des
objectifs). limites.
• Installez un logiciel de contrôle parental. Le nombre d’heures que les enfants passent devant un écran ne cesse
d’augmenter et détrône les autres types de loisirs. Bien sûr, ce n’est pas
Et pour aller plus loin : toujours simple, mais il faut pourtant oser aborder avec eux le problème
http://www.actioninnocence.org de la pornographie, de la violence, insister sur l’importance des contacts
http://www.internetsanscrainte.fr réels, savoir trier les informations que l’on reçoit.
NET écoute famille : 0820 200 200

Retrouvez tous les ar ticles, les infos, les comptes-rendus de réunions, les contact
La réforme des Lycées

L a réforme des lycées se met en place dès septembre. À la rentrée prochaine, elle concernera les secondes générales. À partir

COLLÈGE
de 2012, elle s’appliquera à tous les lycéens.

Ce qui va changer dès la rentrée prochaine :


• L’enseignement de la langue vivante 2 devient obligatoire.
• Deux « enseignements d’exploration » de 1h30 hebdomadaires seront proposés, dont un au moins dans le champ économique.
Cet enseignement sera obligatoire, au choix entre « économie et gestion » et « sciences économiques et sociales ».
• Mise en place d’un « accompagnement personnalisé » de 2h hebdomadaires. Ces 2h actuellement affectées au dédoublement par
discipline, seront globalisées. Leur contenu élaboré par l’équipe pédagogique, devra être présenté au Conseil d’Administration.
D’autres mesures accompagnent cette réforme : mise en place d’un « tutorat », d’un « référent culturel » par lycée, de stages en
entreprises, d’un « livret de compétence » pour chaque élève, de stages de « remise à niveau » ( pour éviter un redoublement ),
de stages « passerelle » ( pour changer d’orientation ). Ces stages seront organisés au cours de l’année et pendant les vacances
scolaires. Ils seront assurés par des enseignants volontaires.

Ce qui interroge :
À propos des stages « passerelle » :
Comment rattraper les heures de cours d’une année scolaire sur 15 jours de vacances ?
Y aura-t-il des enseignants volontaires pour toutes les matières, dans tous les lycées ?
Les régions, qui gèrent les lycées, auront-elles les moyens humains et financiers pour assurer le service de restauration,
la sécurité etc.. pendant ces stages ?
À propos des stages en entreprises : Dans quel but ? Et pour les zones rurales ?
À propos des « enseignements d’exploration » ( actuellement « enseignements de détermination » ) :
leur volume horaire passe de 5h à 3h
À propos de « l’accompagnement personnalisé » :
Chaque établissement devra décider de ce qu’il met dans «  l’accompagnement personnalisé   ». Ce choix sera fait dans le
cadre de l’autonomie de gestion pédagogique et financière de chaque lycée. Cela ne va-t-il pas instaurer une concurrence entre
disciplines au sein de chaque établissement ?
Rien n’est dit pour les séries STI, STL, ST2S, STG.
Des éclaircissements seraient bienvenus. Nous avons l’intention de demander aux lycées alentours de venir présenter la mise en
place de la réforme aux troisièmes du collège.

R E U N I O N D E S PA R E N T S D U COLLEGE LE VENDREDI 2 AVRIL à 20h30


d a n s l ’a n c i e n n e é co l e m a te rnelle de Montignac (à côté du c inéma)

Brèves COLLÈGE
Le cross du collège est un beau moment où enfants et professeurs se retrouvent dans un contexte inhabituel. Ils sont fiers
de montrer un aspect de leurs capacités et de leur personnalité, qui n’est pas forcément perçu dans une salle de classe.
Pour la prochaine édition (octobre 2010), l’association des parents vous proposera un reportage sous forme de dvd afin
que toutes les familles puissent en garder un souvenir à la maison. Nous vous demanderons bien sûr l’autorisation de
filmer votre enfant et offrirons à chacun une photo de sa course. 
Beaucoup de délégués de parents aux conseils de classe ont été étonnés par le nombre d’élèves en difficulté grave ou
légère. Souvenez-vous qu’il existe au collège une formule gratuite, originale et qui a pu montrer son efficacité pour aider
un enfant qui commence à décrocher. Il s’agit du PARI, animé par Marie-Hélène Burlot et ses bénévoles, qui accueille
les enfants pendant les heures d’étude ou à ses permanences entre 12h30 et 14h. Les enfants y sont soutenus par des
adultes qui ne sont ni leurs profs, ni leurs parents, ni leurs copains... Ne laissez pas votre enfant accumuler les difficultés,
contactez Marie-Hélène Burlot au 06 32 35 26 41
Grâce à un nouvel atelier pédagogique, les élèves viennent de sortir un journal. Demandez à votre enfant de vous le
montrer : il est distribué à l’accueil du collège. Ouvert sur le monde et la vie du collège, il ne peut qu’intéresser ses lec-
teurs. Nous lui souhaitons longue vie !

@
Comment télécharger de la musique en toute légalité ? Comment protéger les photos que l’on publie sur Facebook ?
Comment empêcher une utilisation frauduleuse de sa webcam ? Toutes les astuces sur notre blog : http://apeesm.over-
blog.com dans le compte rendu de l’exposé de la société Declic présenté devant les parents du collège le 15 mars dernier.

ts, le bulletin d’adhésion... sur notre site internet: http://apeesm.over-blog.com


Point de vue Pas d’école publique de qualité sans citoyens impliqués
«(...) L’institution scolaire doit reconnaître que ses «usagers» bats démocratiques sur l’éducation que nous entendons donner
- les parents et les élèves – peuvent contribuer à la faire pro- à nos enfants, que l’institution scolaire progressera (...).
gresser pour qu’elle soit vraiment fidèle au projet qui la fonde:
démocratiser l’accès aux savoirs, former des citoyens lucides, Ainsi, l’École publique restera publique si ses « usagers » par-
actifs et solidaires. Cela n’implique pas que tous les élèves et ticipent à la définition de son projet et à l’invention des moyens
leurs parents soient contents des résultats qu’ils obtiennent à de sa réussite. Elle restera publique si ses « usagers » croient
l’école, ni qu’ils s’expriment publiquement à tout propos en fermement que le caractère « public » de cette institution
montant en épingle leur cas individuel. Mais cela suppose représente pour eux, tout à la fois, une garantie et une chance.
qu’ils puissent s’exprimer sur les conditions de travail et La garantie qu’aucun groupe de pression - social, idéologique
d’apprentissage que l’École leur offre. Et, plus encore, qu’ils ou commercial - ne viendra y imposer ses intérêts privés.
adhèrent au sens de l’institution scolaire. La chance de pouvoir participer collectivement, dans un pro-
cessus démocratique, à la définition de ses missions.
Des changements profonds s’opèrent dans nos sociétés: les Mais il faut, pour cela, que ceux qui en ont la charge sachent
citoyens exigent plus de transparence, davantage d’informa- montrer que cette institution est bien effectivement, concrète-
tions, une rigueur plus grande dans l’explicitation des projets ment, une garantie et une chance… Et l’École, alors, restera
et des moyens mis en oeuvre par leurs institutions. C’est la publique parce qu’elle fera en permanence la démonstration
conséquence du développement du sens critique que l’École a de sa qualité. »
elle-même contribué à promouvoir. C’est une réussite des en-
seignants. Il faut s’en réjouir et ne pas craindre, frileusement, Walo Hutmacher in «  L’École et les parents : la grande ex-
que cela paralyse ou handicape nos institutions. Il faut, surtout, plication », de Philippe Meirieu en collaboration avec Daniel
donner aux « usagers » les cadres nécessaires pour s’exprimer Hameline, Paris, Plon, 2000.
en tant que « citoyens » sur les institutions qui sont les leurs. Philippe Meirieu est Professeur en sciences de l’éducation à
C’est ainsi, par la confrontation des points de vue de chacun l’université Lyon-II (Lumière), ancien directeur de l’Institut
sur l’institution de tous, par la concertation régulière et pous- national de recherche pédagogique (INRP), puis de l’Institut
sée entre les différents partenaires de l’École, par de vrais dé- universitaire de formation des maîtres (IUFM) de Lyon.

INFOS Brèves MATERNELLE


Compte-rendu du Conseil d’École Maternelle
Suppression de poste ? Le compte-rendu du Conseil d’École du mardi 9 février 2010 est consultable sur le blog
de l’association rubrique maternelle. Le prochain Conseil d’École se tiendra le 8 juin
Inquiètude à l’école élémentaire
2010. Vos délégués de parents y assistent et vous invitent à une réunion avant chaque
en raison du risque de suppression
Conseil pour faire remonter vos remarques et questions. Adhérents ou non à l’associa-
d’un poste d’enseignant pour la ren-
tion, n’hésitez pas à venir nous rejoindre pour discuter ensemble de tout ce qui concerne
trée 2010. L’association des parents
nos enfants et leur école.
d’élèves suit attentivement le dossier.
Le BIO à la cantine Privilégier la sécurité des élèves
Lors du Conseil d’École Maternelle du mardi 9 février 2010, les délégués de parents ont
L’APEESM a engagé une réflexion réitéré leur demande du 20 octobre 2009, concernant la mise en place de ralentisseurs
autour du Bio dans les cantines sco- devant les écoles et de barrières fixes le long des trottoirs. Après avoir remarqué que les
laires. Quel est le prix à payer pour vélos circulaient au milieu des enfants au moment de la sortie des classes, nous souhai-
que nos enfants mangent mieux ? tons que soit matérialisée une piste pour les vélos. La Municipalité a répondu positive-
Est-il si différent de celui que nous ment à ces demandes. Les travaux se feront dès que possible, au plus tard tout sera en
payons d’habitude ? Y’a-t-il une place pour la rentrée 2010.
production locale ? À suivre...
Cantine
Pourquoi les enseignants étaient- Nous demandions depuis l’année dernière que le temps de repas pour les élèves de
ils en grève mardi 23 mars 2010 ? Maternelle soit moins long. Nathalie Fontaliran, 1ère adjointe à la Mairie de Montignac,
A l’appel de cinq syndicats, ils de- et les ATSEM, qui accompagnent les élèves sur le temps de repas, nous ont assuré que ce
mandaient plus de moyens à la ren- problème était désormais réglé.
trée prochaine, une revalorisation
de leurs salaires et ils protestaient Association des Parents d’Élèves des Établissements Scolaires de Montignac (APEESM)
contre l’allongement des cotisations 22, rue de l’Archiprètre Noël 24290 Montignac - http://apeesm.over-blog.com
retraites. e-mail: parents.montignac@yahoo.fr - tél.: 05 53 50 35 38

BULLETIN D’ADHÉSION À L’APEESM - ANNÉE SCOLAIRE 2009-2010


NOM DE L’ADHÉRENT: PRÉNOM:
ADRESSE: TÉLÉPHONE: E-MAIL:
Ne pas jeter sur la voie publique.

NOM(S) DE(S) L’ENFANT(S): CLASSE(S):


Je déclare adhérer à l’APEESM, ma cotisation est de 8 euros
DATE: SIGNATURE:
à découper et à renvoyer accompagné de la somme de 8 euros à l’APEESM - 22 rue de l’Archiprètre Noël - 24290 Montignac