LES ALTERATIONS DU BOIS

:
- Physiologiques
- Biologiques

Les altérations physiologiques:

Manifestations:
Coloration anormale du bois
- lunure : anneau anormal dans le bois parfait; bois inutilisable.
- cœur noir ou rouge des bois feuillus peu agréable à l’œil , défaut imputable à un
champignon vivant dans l’aubier
propriétés mécaniques diminuées; bois acceptable en menuiserie.
- cœur foncé du pin ou sapin, s’atténue au séchage
propriétés mécaniques peu modifiées, bois utilisable normalement.

agents des piqûres et des vermoulures .Les altérations biologiques: Les bois peuvent être altérés par: . agents de pourriture .des insectes.des champignons.

Altérations des bois par les champignons Les champignons vivent aux dépens des autres végétaux : .en parasites en s’attaquant aux tissus vivants . destructeurs des tissus morts Les champignons se développent dans des conditions précises suivant plusieurs facteurs…… .ou en saprophytes.

.émanations ammoniacales et substances alcalines. Facteurs biologiques L’attaque des champignons est influencée par: .l’essence du bois .présence d’oxygène à l’état gazeux de l’air . les champignons attaquent plus ou moins le bois selon sa teneur en antiseptique naturel .humidité suffisante : au-dessus de 22% pour le bois mis en œuvre au-dessous de 80% pour le bois sur pied . proximité des fosses d’aisance etc….l’état biologique des différentes partie de l’arbre.température optimale: entre 25 et 35°C .Facteurs physiques .lumière suffisante: nécessaire au développement des carpophores (appareils reproducteurs) Facteurs chimiques .

Aspect d’un bois attaqué par un champignon Coloration Les champignons lignicole modifient la coloration et les propriétés mécaniques du bois: le bois « passé » ou « échauffé » peut blanchir. Elles apparaissent: . brunes ou jaunes.cubiques .alvéolaires . brunir. Les pourritures peuvent être rouges. rougir ou bleuir Pourriture Les champignons lignivores produisent des pourritures rendant le bois inutilisable. blanches.fibreuses .

Aspects du bois attaqué par des champignons Aspect cubique Aspect fibreux Aspect alvéolaire .

Quelques champignons destructeurs Pourritures blanches Pourritures jaunes Pourritures rouges Pourritures brunes Phellinus dryadeus Phellinus robustus Polyporus sulfureus Stereum hirsutum .

Les dispositions à prendre contre les champignons destructeurs du bois Le cas des grumes 1. Les mesures curatives .enlever la partie attaquée . Les mesures curatives . Les mesures de prévention . du phénol nitré ou chloré.le séchage artificiel des bois est le moyen le plus sûr de tuer les champignons qui s’y sont installés .tremper pendant 20 seconde dans une solution à 2% de pentachlorophénate de sodium 2.détruire le bois pourri Le cas des bois débités 1.traiter les blessures par de l’huile de goudron. 2.évacuer les grumes avant les fortes chaleurs . Les mesures de prévention .

traiter les menuiseries exposées à l’humidité des condensations de vapeur d’eau par le pentachlorophénol 2.éviter les reprises d’humidité des bois par le contact avec les maçonneries humides. on remplace les pièces pourries par des neuves.pour les pièces qui ne seront pas peintes: badigeonnage de produits organiques genre huile de goudron ou de composés organiques de synthèse (pentachlorophénol) . le sol…… . Le cas des bois utilisés dans les constructions intérieures 1. 2.flamber à la lampe à souder les maçonneries où se sont installés les filaments végétatifs .il n’en existe pas. traverses de chemin de fer ……): injection de produits toxiques pour les champignons (produits huileux ou composés minéraux.pulvériser sur les boiseries et les maçonneries des composés organiques insolubles dans l’eau. Les mesures de prévention .pour les pièces en contact avec le sol (poteaux. Les mesures de prévention . Les mesures curatives . Les mesures curatives . .Le cas des bois utilisés dans les constructions extérieures 1.démonter les pièces contaminées et les bruler .supprimer les causes d’humidité excessive et d’aération insuffisante .assurer une bonne aération des bois .

Ces galeries sont creusées soit par les adultes pour déposer leurs œufs.Altérations des bois par les insectes Les insectes xylophages forent des galeries plus ou moins importantes qui déprécient le bois. soit par les larves pour se nourrir .

5 à 2.Les insecte attaquant les arbres sur pied Le grand capricorne (Coléoptères) . Le grand capricorne mâle et femelle Altérations dues au grand capricorne Les insecte attaquant les grumes Le bostryche liseré .ses dégâts consistent en de profondes galeries de section elliptique mesurant 1.les galeries creusées par l’insecte et sa larve d’où s’échappe une fine sciure ont 5 à 6cm de profondeur avec des couloirs de ponte parallèles aux cernes Le bostryche liseré et ses galeries longueur 3mm .0mm de diamètre.

les galeries ovalaires.les galeries fort nombreuses peuvent atteindre 4mm de diamètre La grosse vrillette : larve et insecte longueur 5 à 7mm . irrégulières. ruinent les pièces de bois et peuvent recevoir plusieurs générations d’insectes Le capricorne des maisons longueur 10à 20mm La grosse vrillette .elle ravage les vieilles charpentes préalablement attaquées par un champignon .Les insecte attaquant les bois secs mis en œuvre Le capricorne des maisons .

les dégâts sont rapides.elle se nourrit des bois tendres des résineux et feuillus . des menuiseries La petite vrillette vermoulure des bois mis en œuvre Le termite . ravageurs et cause de ruines dans le bois des immeubles d’habitation Termites: soldat – ouvrier .Les insecte attaquant les bois secs mis en œuvre La petite vrillette .les termites fuient la lumière et circulent dans les galeries creusées dans le sol ou construites à l’air libre pour attaquer le bois dans le sens des fibres .ses petites galeries ne compromettent pas la solidité des charpentes.reine .

) Le cas des bois débités 1. Les mesures curatives .injecter un produit antiseptique (poteaux) 2.écorcer les résineux.pulvériser un produit insecticide et fongicide: pentachlorophénol.débiter les grumes avant la période de pousse . Les mesures de prévention . mais cela supprime la protection contre les champignons .H.tremper dans un produit insecticide ou le pulvériser . hexachlorocyclohexane (H.chauffer en séchant artificiellement le bois .C.Les dispositions à prendre contre les insectes xylophages Le cas des grumes .

Les mesures de prévention .à insuffler un produit volatil toxique dans les galeries (chloropicrine. Doussié. des vernis .injecter sous pression un produit antiseptique dans les bois de charpente 2.d’utiliser des bois inattaquables par les termites: Azobé. dans les caves .) .d’employer des bois imprégnés à cœur de créosote En mesures curatives. Les mesures curatives ( pour les bois peu attaqués) .de maintenir une grande propreté du sol autour des maisons.rependre une poudre de fluosilicate de sodium que les insectes véhiculent en intoxiquant la colonie .Le cas des bois mis en œuvre 1. elles consistent: .pulvériser un produit antiseptique: huile de goudron .obturer l’orifice des vaisseaux avec des peintures. oxyde d’éthylène….chauffer les bois à plus de 55°C par de l’air chaud ou un courant à haute fréquence 2. Les mesures à prendre contre les termites On recommande: . Hintsy…… .

être incolores.être toxiques pour les champignons et les insectes mais non pour l’homme ou les animaux à sang chaud .respecter le milieu ambiant . à l’évaporation .ne pas corroder les métaux .ne pas empêcher l’application ultérieure sur le bois de peinture ou vernis….ne pas dégager d’odeur désagréable . ne pas le contaminer et permettre le recyclage des matériaux qu’ils ont servis à traiter .ne pas être dangereux à manipuler .rester chimiquement stables sur une période de temps suffisamment long . quand on désire que le bois traité conserve sa teinte .Les produits de traitement et les procédés d’application 1. . Les qualités exigées des produits de protection du bois .posséder un fort pouvoir résiduel et être résistant au lessivage.être largement distribués et faciles à trouver sur le marché .avoir une bonne fixation dans le bois .ne pas augmenter l’inflammabilité du bois .

bore. 3. . Ils peuvent être fongicides. cuivre.2. auquel on ajoute un émulsifiant pour obtenir une bonne dispersion dans l’eau.solvant: l’eau Ces produits peuvent être fongicides.principes actifs: sels issus de différents métaux (fluor. Les produits hydrodispersables Ils sont composés de principes actifs non solubles dans l’eau..agent de fixation: sels au propriétés fixatives dont le rôle est d’assurer la fixation des principes actifs dans le bois. . . arsenic. Ils s’appliquent par trempage court ou aspersion sur du bois sec ou humide. Les produits hydrosolubles Ce sont des mélanges de sels minéraux en solution aqueuse à une concentration déterminée en fonction du degré de protection recherchée. insecticides ou les deux à la fois. zinc…) . du procédé de traitement mis en œuvre et des caractéristiques du bois à protéger. insecticides ou les deux à la fois.

Commercialisés sous forme liquide. Les procédés de traitement les plus appropriés sont le trempage chaud et froid et le traitement sous pression en autoclave.solvant ou diluant organique: issu en général de sous-produit de la distillation du pétrole. naphtalènes chlorés etc… . Les produits à solvant organiques Ce sont des produits prêt à l’emploi dont les trois principaux composants sont: . .principes actifs: des composés organiques de synthèse dont ente autres les phénols chlorés. on peut les employer pour un traitement de surface (à l’aide d’un pinceau) ou un traitement de profondeur par un procédé à vide et pression. ils ne peuvent être appliqués que sur du bois sec. Ils peuvent être fongicides. insecticides ou les deux à la fois. 5.4.adjuvants: composés assurant la stabilité du produit et la fixation des principes actifs dans le bois . Les produits organiques naturels Ce sont des produits issus de la distillation de goudron de houille (créosotes) ou du bois ou encore de la pyrolyse du pétrole.

Procédé Boucherie: on remplace la sève des grumes fraichement abattues par une solution de produits de traitement. Les traitements préventifs des bois humides . .Les produits de traitement et les procédés d’application 1.

Les traitements préventifs des bois secs . . .Trempage chaud et froid: améliore le procédé antérieur car il raccourcit le temps de traitement. . degré de protection plus élevé mais traitement plus long. il consiste à tremper le bois successivement dans un bain de solution de traitement chaud puis froid.Trempage court: le procédé consiste à immerger le bois dans un bac contenant la solution de traitement à température ambiante et durant une période de temps pouvant varier de quelques secondes à 10 minutes selon l’essence de bois et les dimensions de la pièce.2.Trempage long: procédé similaire au précédent mais le trempage dure de 4 à 8 heures en moyenne.

C’est un procédé qui utilise le vide pour faire pénétrer et fixer le produit de traitement ..Traitement en autoclave sous pression: .Traitement en autoclave sous pression: .

.Traitement en autoclave Procédé Dessemond Procédé Poulain Procédé Rüping .