Vous êtes sur la page 1sur 5

1.

Conservation et mise en valeur


du patrimoine des écoles publiques de Dinan.
1. Mise en place d’une politique de conservation du patrimoine scolaire
La Ville a en charge l’entretien des écoles mais elle pourrait aussi encourager une démarche de
conservation et de mise en valeur de ce patrimoine en y associant d’autres partenaires (personnels de
l’enseignement primaire en activité ou retraités, associations de parents, services du patrimoine de la
ville, amicale laïque…)

2. Recensement effectué en 2008 et complété en mars 2010.


Les différents témoignages du passé des écoles sont des objets scolaires, du mobilier, des livres, des
cahiers, des registres, des photos, des récits…
Ils proviennent des écoles, des archives municipales, départementales, des archives de particuliers,
d’architectes, du presbytère.
Le recensement de ce patrimoine scolaire doit permettre de mieux se rendre compte de la valeur qu’il
représente pour la ville.
La Garaye : objets scolaires (unités de mesures, projecteurs…), du mobilier (deux bancs, un
secrétaire), des livres (nombreux manuels venant d’ Honoré Le Dû ), des cahiers (1907, 1911…), des
registres (1899, 1902, 1910), des inventaires (maternelle et primaire), des photos de classes de 1924 à
2008, des reproductions de tableaux, des récits…
Chauffepieds : des photos de classe, registre du mobilier, registres d’appel, registre matricule (1982 à
1989- 1989 à 1996)
Honoré Le Dû : des photos de classe, quelques documents sur papier, des documents numérisés aux
archives départementales, des objets scolaires (conservés à l’école de La Garaye après la fermeture de
l’école), des livres, des registres (registre d’appel et registre matricule)
Les Fontaines : Quelques éléments sur la création de cette école (délibérations du Conseil) mais tout
reste à faire…
La Ruche : plans de l’architecte, registres (registre d’appel et registre matricule), nombreux dossiers
Y.J Haffen (ex La Bretonnière) : registres (registre d’appel et registre matricule), nombreux dossiers
La Source : quelques coupures de presse et photos de la construction, registres (registre d’appel et
registre matricule),
Broussais (école fermée) : 1 photo ancienne mais tout reste à faire.

À NOTER : une belle table ancienne de classe dont la provenance n’est pas établie reste aux services
techniques de la Ville parce qu’elle ne trouve pas d’autre place.

3. Conservation et mise en valeur


La Garaye :
Un travail sur l’histoire de l’école ayant été mené en 2007/2008, au sein de cette école a pu
commencer une action de conservation. De septembre 2009 à mars 2010, le travail le plus
important a été de rassembler dans un seul endroit tous les objets et documents. Une salle au
dessus de la maternelle servant d’entrepôt de matériel a été vidée puis aménagée avec des
présentoirs et des meubles de rangements.
Des tirages d’une centaine de photos, au format 20 X 30 ou plus, ont été réalisés avec l’aide
d’une subvention municipale.
La mise en valeur de ce patrimoine est prévue dans un deuxième temps.
Exposition permanente de photos et objets.
Maquette montrant l’évolution des bâtiments depuis 1852.
Mise à disposition de documents numérisés ou sur papier dans un lieu où les chercheurs de
différentes générations pourraient se rencontrer (élèves actuels ou anciens, parents, familles
dinannaises...)
Informations relatives à la fresque se trouvant dans le hall de l’école.
Lors d’évènements ponctuels, exposition et rencontres sur ce thème des écoles.

Les lieux à privilégier sont le grand hall de l’école, certains murs dans les couloirs de la maternelle
visibles du hall, le petit hall du primaire, le panneau d’affichage côté rue de La Garaye, l’accès
garderie. La salle de l’école à l’étage au dessus de la maternelle est réservée pour la conservation et
les réunions.
D’autre part il convient de recherche des moyens visuels pour mieux identifier ce bâtiment comme une
école.
L’exposition virtuelle par le biais du blog consacré à l’histoire de cette école reste aussi un outil
privilégié surtout pour associer les personnes éloignées géographiquement. Par exemple en février
2010, plus de 200 visiteurs se sont informés par l’intermédiaire de ce blog.

Pour les autres écoles : la première étape consiste à mettre en place une équipe de personnes prêtes à
se lancer dans les recherches et le collectage de documents.

4. Actions portant sur le souvenir


Sur les lieux où des écoles ont disparu : évocation par une plaque, un panneau ou tout autre moyen
visuel des écoles de la Source, Broussais, Honoré Le Dû, Chauffepieds.
Restauration de la tombe de Mlle Dagorne, directrice de l’école maternelle de Dinan au moment de
la guerre 14-18 et jusqu’en 1923. Les enfants peuvent être associés à cette action et honorer cette
mémoire au moment du 11 novembre, rappelant ainsi le rôle joué par les femmes pendant ce conflit.

5. Ce qui reste à faire

Pour La Garaye :
- organiser une rencontre avec les personnes compétentes pour voir où et comment le
patrimoine de l’école pourrait être mis en valeur.
- établir un devis pour la restauration de la tombe de Mlle Dagorne.

Pour une action prioritaire sur la mémoire des écoles Honoré Le Dû et Chauffepieds :
-Prendre une décision au niveau municipal sur la faisabilité d’un visuel sur l’emplacement de
ces écoles.
Définir un texte et des images qui les représenteraient.

Pour les autres écoles publiques :


provoquer une rencontre entre tous les partenaires possibles de ce projet afin de définir les recherches
à mener pour retrouver ce passé des écoles publiques de la ville.

6. Ce qui a été fait au niveau de la Ville


Au niveau de la Ville, une réunion élargie de la commission scolaire s’est tenue en fin d’année scolaire
2009. Étaient présents les directeurs et directrices des écoles publiques, les élus (Mme Balay, M.
Lechien), les services du patrimoine, M.Vilbert, Richard Fortat. A cette occasion des consignes ont été
données pour conserver les dossiers dans le cadre de la fermeture de l’école Yvonne-Jean Haffen et de
son déplacement sur la Ruche. Il a été ainsi évité que de nombreux documents soient perdus.
2. Liste des domaines à explorer
pour donner vie à l’histoire d’une école.

Les 4 domaines prioritaires à retenir sont :


A. Les grandes dates de l’histoire d’une école
B. Les récits d’anciens élèves
C. Les photos de classes avec les noms
D. La liste des enseignants et des personnels de l’école.

A. Les grandes dates de l’histoire d’une école : où trouver les éléments ?


- Consulter la presse sur micro-film ou sur papier à la bibliothèque municipale de Dinan
- Archives municipales de la Ville de Dinan, archives départementales
- Mémoire des anciens élèves, de leurs parents, des enseignants, des élus
locaux…(utiliser le réseau Internet pour contacter des personnes parfois éloignées
géographiquement)
- Pour retrouver les plans de construction, de rénovation chercher dans les écoles, aux
services techniques de la Ville, aux archives municipales de la Ville de Dinan, aux archives
Départementales

B et C. Les élèves de l’école (récits, témoignages, photos de classe) : où trouver les


éléments ?
La presse peut être sollicitée pour collecter des documents. Le site « Copains d’avant »
constitue une base importante de contacts pour les récits et les photos de classe.
- Pour établir des bases de données, utiliser les registres des inscriptions (dans les
écoles, aux archives municipales de la Ville de Dinan, aux archives départementales)
- Élèves admis à l’examen du Certificat d’études (de 1899 à 1940 aux archives
départementales)

D. Les personnels de l’école : où trouver les éléments ?


Pour les enseignants
- Les registres des inscriptions ont parfois en première page la liste des enseignants
(dans les écoles, aux archives municipales de la Ville de Dinan, aux archives
départementales)
- Contacter les enseignants ayant exercé dans l’école.
Pour les personnels de maternelle, de cantine, de garderie, de ménage (archives de la Ville,
souvenirs des anciens élèves…)

Remarque : La recherche d’objets, livres, cahiers est également possible en effectuant des
recherches dans les écoles, auprès des anciens élèves, parents, enseignants…

Conseils techniques :
- Numériser dans une résolution importante pour pouvoir agrandir si besoin les
documents
- Utiliser une grille type pour collecter les témoignages
- Faire des copies de ce qui est trouvé
- Bien indiquer au fur et à mesure les références précises des dossiers, articles de presse
etc.
3. Sources utiles pour mener des recherches sur les écoles de Dinan
Archives Départementales des Côtes d’Armor
1T 173. 1T 178 et 179 (création d’écoles).
1T 196 et 398 (laïcisation).
1T 207. 1T 208. 1T 310, 312, 380, 474 et 475 (guerre 14-18).
1T 1O64 (correspondances de 1862 à 1939).
1T 1092 (plans, bâtiments)
109W51. 109W52. 109W59. 1W29. 2W109. 2W121. 2W128 (Sur la période 1939-1945)
1T 485 à 661 (Dossiers des enseignants nés avant 1888)
1T 938 (organisation du Certificat), résultats complets à l’examen à partir de 1899, utiliser le
répertoire p 76 (Certificat d’études)
1Z 123 Fonds de la sous-préfecture de Dinan, Affaires scolaires (An 9-1935)

Archives Municipales de la Ville de Dinan


Registres du conseil : à partir du 31 mai 1879
États et classement des propriétés bâties. 3ème section
Quelques dossiers à signaler en particulier :
- Affaires scolaires, Registres, inscriptions 2058, 2062, 2063.
- Instruction publique, 1718, 1729, 1738, 2249, 2051.
- Guerre 14-18, 1092.
- Guerre 39-45, 1094, 1137, 1138.

Journaux
Presse consultée sur micro-film ou sur papier à la bibliothèque municipale de Dinan :
L’Union malouine et dinannaise (de 1879 à 1932).
L’éclaireur dinannais.
L’Union libérale (de 1879 à 1931).
Le Républicain (1931 à 1959, avec des interruptions).
Ouest-Eclair (1936 à 1942).
Ouest-France (1959 à 2008).
Le Petit bleu.

Registres
Exemples pour l’école Honoré Le Dû : Juin 1936 à septembre 1939, 1939 à 1944, 1946 à 1952,
1958 à 1962, 1965 à 1971, 1971 à 1973 …
Le nom des enseignants figure souvent dans les premières pages.
4. Quelles actions pour mettre en valeur
le patrimoine scolaire des écoles de Dinan ?
Tout d’abord il s’agit de collecter les informations prioritaires (voir Rubrique 2 ).
Dans un deuxième temps, des actions sont envisageables.

1. Actions vers le public :


- Un site Internet (ou un blog) permet aux lecteurs de venir consulter ce qui est mis à
disposition (témoignages, reproduction d’archives personnelles, municipales et
départementales…).
Ils peuvent à leur tour fournir des informations.
Des expositions virtuelles sont ainsi facilement mises en place avec cet outil. Un site permet de créer
des réseaux amicaux autour d’une école. Le blog consacré à l’histoire de l’école de la Garaye
fonctionne depuis 2008 et sa fréquentation est en augmentation régulière.
- à plus long terme, il est possible de publier des articles sur l’histoire des écoles (Le Pays
de Dinan, le Petit Bleu, le bulletin municipal). La publication de brochures ou de livres
demande un travail beaucoup plus considérable...

2. Actions vers la Mairie


- Proposition de noms de rues ou de lieux ayant pour thème les écoles (Esplanade Honoré le Dû,
Rue Marie Dagorne…) .
- Restauration de l’inscription sur la tombe de Mlle Dagorne, directrice de l’école maternelle de
Dinan au moment de la guerre 14-18 et jusqu’en 1923. Les enfants peuvent être associés à cette action
et honorer cette mémoire au moment du 11 novembre, rappelant ainsi le rôle joué par les femmes
pendant ce conflit.
- Évocation par une plaque, un panneau ou tout autre moyen visuel sur les lieux où des écoles ont
disparu :la Source, Broussais, Honoré Le Dû, Chauffepieds.

3. Actions vers les écoles


- Associer les enfants, sous forme de dossiers illustrés, fiches ou de jeu de piste, à l’histoire
de leur école (travail avec les enseignants et les services du patrimoine).
- Générer des archives en faisant une liste de ce qui peut être archivé chaque année dans une
école et en associant les enseignants à cette démarche.
- Exposition d’objets : mobilier, registres, reproductions de tableaux, unités de mesures
anciennes, livres, cahiers …
- Exposition permanente de photos : photos de classes, de fêtes, photos montrant les
différentes transformation des bâtiments…
- Créations artistiques autour de l’histoire des écoles (dessin, peinture, photos, vidéos,
poésie, nouvelles…)
- Maquettes montrant l’évolution des bâtiments scolaires
- Créer des temps où différentes générations pourraient se rencontrer (élèves actuels ou
anciens, parents, familles dinannaises...).
- Élaboration des panneaux d’exposition (sous cadre) pouvant être utilisés lors d’évènements
ponctuels. Les thèmes abordés pourraient être les suivants : les origines de l’école, la
laïcisation, l’école pendant la première guerre mondiale, l’école pendant la période de
l’Occupation, les fêtes, le certificat d’étude, les enseignant(e)s qui ont marqué l’école,
l’évolution des bâtiments….
D’autres idées ? écrire à richard.fortat@laposte.net 02 96 85 16 35