Vous êtes sur la page 1sur 5

Introduction à la pharmacie clinique Définitions – Iatrogénese

Plan :

Historique Définition Pourquoi la pharmacie clinique Objectifs de l’exercice de la pharmacie clinique Iatrogenese –Definitions Contraintes

1) Historique

Les médecins avaient toujours recherché des collaborateurs pour vérifier que:

  • - La stratégie thérapeutique médicamenteuse qu’ils venaient de définir était

adaptée à l’état physiopathologique du patient

  • - Le rapport risque/bénéfice est optimal

  • - La thérapeutique médicamenteuse est la plus efficiente possible (rapport

cout/résultat)

Naissance de la discipline aux USA:

  • 1920 : souhaits émis d’imiter le modèle d’enseignement clinique des médecins

en pharmacie.

  • 1927 : création d’une première résidence en pharmacie d’hôpital : lien avec

l’équipe médical. 1950: lien avec le patient hospitalisé :suivi 1961: proposition de l’expression: « clinical pharmacy »

En Europe, l’apparition de la pharmacie clinique date de 1984:

Son enseignement universitaire est bien développé mais son implication en milieu professionnel reste faible par rapport aux pays anglo-saxons

En Algérie, l’exercice et l’enseignement de la pharmacie clinique sont

très faibles.

2) Définition

« Klinos » = le lit

Pharmacie clinique = l’exercice de la pharmacie au lit du patient Ch.Walton :

« La pharmacie clinique est l’utilisation optimale du jugement et des connaissances pharmaceutiques et biomedicales du pharmacien dans le but d’ameliorer l’efficacité, la sécurité, l’economie et la precision selon lesquelles les médicaments doivent être utilisés dans le traitement des patients »

C’est mettre sa culture pharmaceutique au service de la sécurisation et de l’optimisation de la thérapeutique du patient

3) Pourquoi la pharmacie clinique ?

-

5 à 7% des hospitalisations sont dus à des pathologies iatrogènes et peuvent être responsables de décès ou d'incapacité parfois majeure.

-

Accidents évitables : (surdosage, contre-indications non respectées, antagonisme thérapeutique, interactions médicamenteuses dangereuses, voie d’administration inappropriée, erreur sur le malade, etc.)

4) objectifs de l’exercice de la pharmacie clinique

-

La prévention de l’iatrogènese médicamenteuse ( sécurité)

-

L’optimisation de la thérapie (efficacité)

-

Réduire les couts directs et indirects (efficience )

Donc intérêt : clinique et économique

5) Iatrogènes – Définitions

Iatros : mot grec = medecin

genos=origine

Iatrogenese = ce qui est provoqué par le medecin = les conséquences indésirables ou négatives sur l'état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqués ou prescrits par un professionnel habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé Iatrogenese medicamenteuse = Toute pathologie ou manifestation clinique indésirable induite par l’administration d’un ou plusieurs medicaments

On parle d’iatrogenese médicamenteuse lorsque la therapeutique medicamenteuse induit des effets, réactions, evenements, accidents indesirables en raison:

- Des effets propres des médicaments concernés - Des modalités et du contexte de leurs utilisation

Les événements iatrogènes médicamenteux = effets indésirables + erreurs médicamenteuses

avérées

Selon l’OMS : Effet indésirable = une réaction nocive et non voulue :se produisant aux posologies normalement utilisées chez l’homme pour la prophylaxie, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou pour la restauration , la correction ou la modification d’une fonction physiologique

Erreur médicamenteuse = tout événement évitable susceptible de provoquer ou d’induire un usage inapproprié du médicament ou de nuire au malade = événement iatrogene médicamenteux evitable

L’erreur médicamenteuse est soit:

-Avérée = s’est effectivement produite et est parvenue jusqu’au patient sans avoir été interceptée -Potentielle = erreur rattrapée avant d’atteindre le patient

Exemples d’erreurs médicamenteuses

  • - Erreur de la voie d’administration

  • - Erreur de préparation

  • - Erreur de dose

- Erreur par rapport au patient - Medicament périmé

6) Organisation de l’activité de pharmacie clinique dans les services de soins

1. Sécuriser le circuit du médicament au niveau du service commandes – rangements-et gestion de l’armoire de pharmacie- son cheminement au sein de l’unité de soin … ..

2. Recueillir l’historique médicamenteux des patients dans le but de :

*Rechercher un éventuel lien entre la prise préalable de médicaments et la pathologie/l’hospitalisation * Opérer une conciliation de la nouvelle prescription avec les traitements pris antérieurement

3. Analyser et vérifier la prescription sur le plan pharmaco- thérapeutique et réglementaire

3.1. sur le plan pharmaco-therapeutique = valider la stratégie thérapeutique par vérification essentiellement :

De la posologie et des modalités d’administration Des interactions médicamenteuses Des contre-indications Algorithme simplifié de validation d'une ordonnance proposé par J. Calop en 1997

3. Participer à l'optimisation thérapeutique 3.2. Sur le plan réglementaire: Vérifier la conformité de la prescription
3. Participer à l'optimisation thérapeutique 3.2. Sur le plan réglementaire: Vérifier la conformité de la prescription
3. Participer à l'optimisation thérapeutique 3.2. Sur le plan réglementaire: Vérifier la conformité de la prescription

3. Participer à l'optimisation thérapeutique

3.2. Sur le plan réglementaire:

Vérifier la conformité de la prescription à la réglementation.

L’ordonnance doit être effectuée par écrit, datée et signée par le prescripteur.

- Elle doit comporter :

*l'identification de l'établissement et de l'unité de soins ; *l'identification du prescripteur avec l'intitulé précis de sa fonction ; *l'identification précise du malade *l'identification du ou des médicaments (s) *toute autre information nécessaire à la dispensation du ou des médicaments (s) concerné (s).

4. l’avis pharmaceutique :

- Optimiser la thérapeutique sur le rapport: Cout/efficacité *Optimiser la thérapeutique sur le rapport risques/benefices *Proposer des plans de prise et d’administration des médicaments *Rechercher si nécessaire les incompatibilités médicamenteuses (physico- chimiques) *s’assurer de la surveillance biologique voir radiologique du traitement *Assurer le suivi therapeutique pour les medicaments qui le necessitent (indexe therapeutique etroit, cinetique non lineaire……) *Contribuer à l’élaboration des protocoles thérapeutiques et à leur mise à jour

5. Conseil aux patients: éducation therapeutique

  • - ameliorer l’adhésion du patient à son traitement: lui expliquer les modalités d’administration, les objectifs du traitement, Veiller au respect des mises en gardes et précautions d’emploi… ..

    • 6. Participation à la veille sanitaire:

      • - Surveiller les effets indésirables des médicaments et assurer leurs notifications en collaboration avec les services de pharmaco-vigilance

        • 7. Participer à la formation et l’information médicale:

          • - Diffuser les informations concernant les nouvelles molécules , stratégies thérapeutiques et toutes autres nouveautés

            • 8. Optimisation pharmaco- économique = Contribuer à l’efficience des

prescriptions

  • - Le meilleur traitement est celui qui atteint un certain but clinique au moindre coût

7) Contraintes

-Acceptation par l’équipe médicale; -Nécessité de la coopération du patient; -Réduction du coût : pas toujours atteinte

Notes

-Les pharmaciens cliniciens travaillent essentiellement en milieu hospitalier et ils fournissent des services centrés sur les patients plutôt que sur les produits. - Le pharmacien clinicien se situe dans une collaboration étroite et complémentaire du medecin qui reste le coordonnateur principal et gestionnaire de son patient