Vous êtes sur la page 1sur 5

Buzzomètre politique :

Les personnalités qui font le buzz


politique

LH2 – nouvelObs.com
7 avril 2010

Semaine du 31 mars au 6 avril


www.lh2.fr
Méthodologie
■ Ce baromètre mesure, parmi les 100 blogs les plus influents* parlant de sujets
politiques, le nombre de citations des personnalités politiques nationales, afin d’identifier
de qui on parle dans ces blogs et dans quelles proportions. Il s’agit d’un baromètre de
suivi du bruit en ligne et non d’un baromètre de popularité des personnalités.

■ Méthodologie : Ces 100 blogs sont indexés et analysés grâce au logiciel dédié Ami
Opinion Tracker.

■ Il s’agit, sur l’ensemble des billets postés sur une semaine de temps, de réaliser une
indexation et un comptage exhaustif des personnalités politiques, afin de mesurer les
réactions du web à l’égard de ces personnalités.

■ Semaine analysée : du mercredi 31 mars au mardi 6 avril 2010 (312 posts).


Comparaison réalisée avec les résultats collectés du mercredi 24 au mardi 30 mars
2010 (328 posts).

 Ces données correspondent au nombre de citations de chacune des personnalités


constatées sur les blogs. Elles ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou
négative, des posts.

2
* Classement réalisé par Wikio
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Les personnalités qui ont fait le buzz politique cette semaine

Semaine du 31 mars au 6 avril


Pourcentage de posts sur le nombre de posts total* Nb moy. de
Du 24 Du 31 mars citations
De qui a-t-on parlé cette semaine sur les blogs au 30 mars au 6 avril par post
politiques ?
Nombre de posts 328 312

Nicolas Sarkozy 30% 21% 2,4


N ico las Sar ko z y 21%
Ség o lène R o yal 7% Ségolène Royal 11% 7% 1,9

1 D o miniq ue d e V illep in
A lain Jup p é
6%
6%
Dominique de Villepin 6% = 6% 20 posts 1,6
Alain Juppé 4% 6% 19 posts 1,9
F r anço is F illo n 5% François Fillon 13% 5% 1,5
2 M ar t ine A ub r y
F r anço is B ayr o u
5%
5% Martine Aubry 9% 5% 1,8
B r ice Ho r t ef eux 5% François Bayrou 9% 5% 1,8
Er ic W o er t h 5% Brice Hortefeux 2% 5% 1,7
3 Jean- Luc M élencho n
F r anço is B ar o in
4%
4%
Eric Woerth 2% 5% 1,4
Jean- F r anço is C o p é 4% Jean-Luc Mélenchon 2% 4% 2,9
R achid a D at i 4% François Baroin 2% 4% 1,1
Jacq ues C hir ac 4% Jean-François Copé 7% 4% 2,5
Ér ic B esso n 3% Rachida Dati - 4% 1,8
Jacques Chirac 3% 4% 1,5
Éric Besson 3% = 3% 1,5
Ces citations de chacune des personnalités constatées sur les
blogs ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou
négative, des posts (cf. verbatim détaillés)

* Classement réalisé parmi les 100 blogs les plus influents (Wikio).
3
Total supérieur à 100% : Plusieurs personnalités peuvent être citées dans un même post.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Buzzomètre des personnalités - Détails
Semaine du 31 mars au 6 avril Le nuage de tags des expressions les plus répétées sur les blogs politiques

1
2

3
La semaine des bloggeurs politiques en résumé
L’activité des bloggeurs politiques est restée stable cette semaine, avec 312 billets postés contre 328 la semaine passée.

Le Président de la République conserve la première position du classement des personnalités politiques dont on a le plus parlé sur les blogs, mais fait l’objet d’une
baisse dans la part de citations le concernant : cette semaine, Nicolas Sarkozy a été mentionné dans 21% des billets, contre 30% mercredi dernier.
Dans le top 5 des personnalités politiques les plus évoquées sur les blogs, Martine Aubry (6ème) et François Bayrou (7ème) cèdent tous deux la place à Dominique de
Villepin (3ème) et Alain Juppé (4ème) devant François Fillon (5ème).

Ces sept derniers jours, de nombreux thèmes ont suscité des réactions sur les blogs politiques concernant le Président de la République, au premier rang desquels le
maintien du bouclier fiscal, qui suscite de vives critiques au sein de l’opposition comme de la majorité. Le déplacement aux Etats-Unis du chef de l’Etat est l’autre grand
thème de la semaine : son discours sur la comparaison des systèmes de santé américain et français ainsi que ses apparitions avec son épouse ont fait l’objet de
controverses. Les billets évoquant le chef de l’Etat ont enfin traité de son désamour avec l’opinion ainsi que de son éventuelle candidature aux élections présidentielles
de 2012.

Le dispositif qui plafonne les impôts à 50% du revenu d’un contribuable est un sujet qui a concerné d’autres personnalités politiques : Ségolène Royal, deuxième du
classement, a été mentionnée pour sa déclaration selon laquelle le chef de l’Etat sera contraint tôt ou tard de lever le bouclier fiscal compte tenu de la conjoncture.
Dominique de Villepin, qui a fait son entrée dans le classement suite à la création de son mouvement politique « libre et indépendant, ouvert à tous », passe de la 7ème à la
3ème place, notamment en raison de son rôle dans l’instauration du bouclier fiscal. Alain Juppé (4ème) a également fait parler de lui pour avoir été le premier à manifester
des critiques sur le maintien de ce bouclier, suivi par Jean-François Copé (12ème), tandis que François Baroin (11ème) le défend.

Les bloggeurs ont également fait référence à François Fillon (5ème) et à son éventuelle capacité à rallier la droite à la place de Nicolas Sarkozy.
Plus loin se trouvent d’autres personnalités politiques proches de la majorité, dont Rachida Dati (13ème), qui signe son retour après une longue absence dans le

4
buzzomètre et qui se trouve aujourd’hui au centre d’une polémique sur le couple Sarkozy.

Entrent dans le Top15 : Brice Hortefeux, Eric Woerth, Jean-Luc Mélenchon, François Baroin, Rachida Dati et Jacques Chirac.

Sortent du Top15 : Chantal Jouanno, Xavier Bertrand, Daniel Cohn-Bendit, Dominique Strauss Kahn, Jean-Louis Borloo et Georges Tron.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Sélection de verbatim

Extraits

«Ils se barrent tous (Juppé, Raffarin, Arthuis, Morin, Copé, etc.), sauf un. Christian Estrosi, ministre dilettante à l'Industrie. Sur la polémique du
moment concernant le bouclier fiscal, le voici qui se déclare "solidaire" de Sarkozy. Le Monarque a donc besoin de "solidarité", comme s'il était
attaqué. Les temps sont rudes. » (Sarkofrance)

« Comment ne pas être outrancier, ou caricatural, pour décrire ce qui se passe au sommet de l'Etat ? Comment expliquer de façon respectueuse le
comportement inédit du président de la République ? La tâche est difficile tant les réactions du Palais de l'Elysée font penser aux pires dérives de la
monarchie absolue. L'affaire de la "rumeur" sur des infidélités croisées dans le couple Sarkozy-Bruni rassemble aujourd'hui tous les indicateurs de
ce basculement monarchique apparent. Comme le prince de Monaco, Nicolas Sarkozy met en scène sa vie privée. Il ne manque aucune occasion
de citer son épouse, particulièrement dans les déplacements diplomatiques. Mais contrairement aux vedettes du showbiz, cette vie est idéale et
interdite aux rumeurs. » (Rimbus le blog)

« Le problème, c'est que la politique de débauchage généralisée à laquelle s'est livré Nicolas Sarkozy, la faiblesse des hommes et l'attrait du
pouvoir ont corrompu et sali beaucoup d'individus politiques qui pouvaient passer pour fiables jusque là. Par exemple, François Fillon, en dépit de
sondages flatteurs, en est la première victime : comment pourrait-il apparaître, dans l'avenir, comme une alternative alors qu'il a appliqué sans
sourciller la politique de Sarkozy ? Dominique de Villepin ne me paraît pas non plus une solution : je crois que son but est de faire chuter
Sarkozy, pas d'offrir une issue viable, et d'ailleurs, il n'a actuellement aucun programme politique. Toute la difficulté de la droite, si elle veut espérer
sortir de l'alternative mortifère dans laquelle l'a plongée son chef, sera de trouver le candidat critique, charismatique et viable qui puisse incarner ce
visage ; ce n'est pas gagné. A presque tous, on pourra lancer qu'ils sont comptables du bilan de leur leader, y compris le populaire Borloo, qui, sur
le fond, a été son ministre d'État. » (Hérésie haut et fort)

« Dimanche soir, Dominique de Villepin a maintenu sa charge contre son rival Nicolas Sarkozy. Le contexte est favorable, car nombre de
parlementaires et de ténors du camp présidentiel osent des critiques qui, il y a quelques mois encore leur auraient valu l’excommunication directe.
L’ancien Premier ministre doit cependant trouver sa place. Il y a beaucoup de prétendants, trop sans doute, et surtout trop tôt. Les uns après les
autres, Nicolas Sarkozy va les cueillir comme le brusque regain de gel au printemps dévaste les cultures de fruits en plein air. » (Sarkofrance)

« La majorité présidentielle a libéré un vaste espace au centre et au centre droit, espace aujourd’hui convoité par Dominique de Villepin. L’UMP
est désormais en passe de se faire déborder sur sa gauche, par son ancienne aile gaulliste. Face à ce risque, N. Sarkozy souhaite transformer le
Nouveau Centre pour en faire bien plus qu’un appendice de l’UMP. L’objectif affiché c’est de recréer l’UDF pour barrer la route à Dominique de
Villepin et fragmenter un peu plus son électorat. L’opération a déjà commencé avec la bataille autour du sigle de l’ex-parti giscardien, le Nouveau
Centre serait donc ‘l’UDF d’aujourd’hui’. » (Reversus)

« La séquence bouclier fiscal a été à ce titre un bel exemple de rébellion larvée. Juppé a donné le la en s'interrogeant sur la pertinence du cadeau
fait aux nantis en cette période de grande crise. Il s'est également déclaré partant pour la présidentielle de 2012... Si Sarkozy ne se présentait pas.
Précaution oratoire qui n'abusera personne. Du reste, même le plus zélé des courtisans, Xavier Bertrand s'est dit favorable à des primaires avec
ou sans l'époux de Carlita. Copé a enchaîné en avouant que sur le maudit bouclier, il n'avait pas de "religion définitive". Moult élus UMP lui ont 5
emboîté le pas en critiquant ouvertement le maintien de cette mesure injuste pendant que, de l'autre côté de l'Atlantique, le géniteur du prince Jean
déclarait sa flamme à Obama. Comme nous rappelle le vieil adage, quand le chat n'est pas là, les souris dansent… » (Ruminances)