BASES HYDRAULIQUES LES POMPES ET LES MOTEURS

Centre de Perfectionnement FRANCIS MONNOYEUR

Codification 359 S

Ce document est la propriété de BERGERAT MONNOYEUR et ne peut être communiqué ou reproduit sans son autorisation.

1

LES POMPES ET LES MOTEURS

TABLE DES MATIERES

LES POMPES HYDRAULIQUES............................................................................................................. 3 Fonctionnement ................................................................................................................................... 3 Les caractéristiques d'une pompe ........................................................................................................ 6 Différents type de pompes ................................................................................................................... 8 LES POMPES A ENGRENAGES ............................................................................................................ 9 Description ........................................................................................................................................... 9 Fonctionnement ................................................................................................................................. 10 Effet de la pression ............................................................................................................................ 11 Amélioration de la pompe................................................................................................................... 12 LES POMPES A PALETTES ................................................................................................................. 16 Description ......................................................................................................................................... 16 Exemples ........................................................................................................................................... 17 Fonctionnement ................................................................................................................................. 18 Effet de la pression ............................................................................................................................ 19 Amélioration de la pompe à palettes .................................................................................................. 20 Fonctionnement d'une pompe "Vickers .............................................................................................. 25 LES POMPES A PISTONS.................................................................................................................... 28 Principe .............................................................................................................................................. 28 Fonctionnement ................................................................................................................................. 29 Exemple de pompe en étoile .............................................................................................................. 32 Exemple de pompe en ligne origine Poclain....................................................................................... 34 La pompe à pistons axiaux à axe brisé .............................................................................................. 35 Amélioration ....................................................................................................................................... 37 Les pistons......................................................................................................................................... 38 Exemple de pompe (origine "Rexroth") .............................................................................................. 39 LES POMPES A PISTONS.................................................................................................................... 40 Exemple de pompe (origine "Rexroth") .............................................................................................. 40 La pompe à pistons à axe en ligne ..................................................................................................... 41 Exemple de pompe (origine Caterpillar) ............................................................................................. 43 LES MOTEURS HYDRAULIQUES ........................................................................................................ 45 Fonctionnement ................................................................................................................................. 45 La transformation d'énergie................................................................................................................ 46 Caractéristiques ................................................................................................................................. 47 Types de moteurs hydrauliques ......................................................................................................... 48 Moteur à engrenage........................................................................................................................... 49 Moteur à piston, axe brisé .................................................................................................................. 51

2

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES HYDRAULIQUES Fonctionnement

- Les pompes transforment l'énergie mécanique fournie par le moteur d'entraînement en énergie hydraulique. - L'énergie hydraulique est conduite sous forme de débit et de pression par le fluide contenu dans le circuit.

3

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES HYDRAULIQUES Fonctionnement

- La transformation d'énergie s'effectue en 3 phases : 1. Alimentation. L'huile est admise dans l'élément de pompage par l'action de la pression atmosphérique prépondérante sur le vide partiel crée par l'organe en mouvement de la pompe.

REMARQUE : Certaines pompes sont incapables de créer le vide nécessaire à l'alimentation, elles doivent être en charge sous un réservoir ou alimentées par une pompe de gavage. 2. Transfert. L'huile admise dans l'élément de pompage est isolée de l'alimentation par une étanchéité mécanique. Refoulement. Après son transfert, l'huile est expulsée dans le compartiment de refoulement donnant ainsi naissance à un débit.

3.

4

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES HYDRAULIQUES Le débit d'une pompe

Le débit d'une pompe est la quantité d'huile qu'elle peut fournir par unité de temps à une vitesse de rotation donnée. La pression (de part le rendement volumétrique) et les variations de régime de rotation modifient le débit, aussi l'on utilise souvent une caractéristique fixe de la pompe : la cylindrée. - La cylindrée. Elle représente la quantité théorique d'huile qu'une pompe peut débiter pour 1 tour de rotation de l'entraînement. La cylindrée s'exprime en cm3/t, elle est fixée par construction. REMARQUE : Pour les pompes à cylindrée variable, la cylindrée est fixée pour un angle donné d'inclinaison.

5

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES HYDRAULIQUES Les caractéristiques d'une pompe

Une pompe se caractérise par : - SA FAMILLE. - Pompe volumétrique. Une pompe volumétrique effectue le transfert d'un volume d'huile (correspondant à la cylindrée) entre l'alimentation et le refoulement. Une étanchéité, souvent mécanique, fixe ou mobile, sépare ces deux zones. - Pompe non volumétrique (généralement centrifuge). Il y a communication entre l'aspiration et le refoulement. Exemple : Circulation d'eau par pompe à turbine. SA TECHNOLOGIE UTILISEE. - A engrenages... - A palettes... - A pistons... SON DEBIT. Le débit est influencé par la pression de refoulement (rendement volumétrique). Le débit n'a une signification que par rapport à une pression donnée. Pour les pompes à débit variable, il faut tenir compte des débits maximums et minimums. - SA PRESSION DE SERVICE. La résistance et la durée de vie de la pompe dépendent de la pression. La pression maximale peut être permanente ou temporaire ; il faut tenir compte des facteurs de charges. - SON REGIME DE ROTATION. Le débit de la pompe dépend du régime de rotation. Ce régime est limité par : - La résistance mécanique de la pompe. - Les vitesses de circulation de l'huile à travers la pompe. REMARQUE : Une vitesse de rotation trop élevée provoque de la cavitation. Le régime de rotation de la pompe doit être compatible avec celui du moteur d'entraînement.

6

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES HYDRAULIQUES Les caractéristiques d'une pompe

- SON SENS DE ROTATION (1 ou 2 sens de rotation) Le sens de rotation de la pompe doit être adapté à celui du moteur. - SON SENS DE DEBIT. (1 ou 2 sens de débit) Le sens du débit de la pompe doit correspondre à la conception du circuit. - SON TYPE DE REGULATION. Pour les pompes à cylindrée variable, la commande de la variation doit être adaptée au fonctionnement de l'installation. - SA CONDITION D'ALIMENTATION. Le pouvoir d'auto-alimentation d'une pompe doit être connu pour prévoir son implantation par rapport au réservoir. - SA DUREE DE VIE PREVUE. - SON PRIX. Le rapport qualité/prix est important dans le choix d'une pompe, il influence beaucoup la gestion de l'entretien.

7

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES HYDRAULIQUES Différents type de pompes

Les pompes hydrauliques peuvent être classées comme ci-dessous dans le tableau.

8

LES POMPES ET LES MOTEURS
PERFORMANCES. SANS COMPENSATION DEBIT PRESSION 100 bar

LES POMPES A ENGRENAGES Description

AVEC COMPENSATION 300 l/mn 250 bar

DESCRIPTION. Un pignon entraîné par le moteur engrené sur un pignon fou. Ces 2 pignons sont logés sans jeu dans un carter étanche doté de deux orifices. Suivant le sens de rotation, l'un des orifices sera l'alimentation, l'autre le refoulement. REMARQUE : Ce type de pompe peut être symétrique ce qui autorise deux sens de flux. Attention cependant au drainage; un drainage interne dirigé vers l'aspiration ne permet pas le double sens de débit.

9

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A ENGRENAGES Fonctionnement

ALIMENTATION Dans leur mouvement de rotation les dents se désengrènent ce qui provoque une augmentation du volume situé entre deux dents en prise et une aspiration de l'huile. TRANSFERT L'huile aspirée est isolée de la zone d'alimentation par les dents. Le mouvement de rotation transporte l'huile vers la zone de refoulement. REFOULEMENT Dans leur mouvement de rotation les dents s'engrènent ce qui provoque une diminution du volume situé entre les dents en prise et le refoulement de l'huile. REMARQUE L'étanchéité radiale est réalisée par le faible jeu entre le flan du pignon et le carter. Le contact continu entre les dents assure l'étanchéité entre les zones d'aspiration et de refoulement.

10

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A ENGRENAGES Effet de la pression

La courbe enveloppant les pignons, illustre l'augmentation de la pression de l'huile pendant le transfert. Cette pression augmente les forces de frottement sur le guidage des axes et accélère l'usure des bagues. L'usure du guidage des axes permet un contact des dents sur le carter, ce qui entraîne un rabotage du carter. Le rendement volumétrique diminue. Le circuit hydraulique est pollué.

11

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A ENGRENAGES Amélioration de la pompe

RAINURES DE PROGRESSIVITE Les zones d'aspiration et de refoulement sont prolongées par des rainures taillées dans les flancs du carter. Elles atténuent les variations brutales de pression. Il en résulte un fonctionnement plus doux et plus silencieux.

12

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A ENGRENAGES Amélioration de la pompe

RATTRAPAGE DES JEUX AXIAUX PAR COMPENSATION HYDROSTATIQUE Dans ce type de pompe les pignons sont encadrés par deux flasques de poussée couramment appelés jumelles. La pression de refoulement se fait sentir sur l'arrière des jumelles sur une surface délimitée par un joint d'étanchéité. La force qui s'exerce sur la jumelle assure un rattrapage du jeu axial. La force hydrostatique a été calculée pour éviter le grippage des pignons tout en maintenant une fuite minimum nécessaire à la lubrification de la pompe.

REMARQUE : Si le montage des joints est symétrique, côté aspiration par rapport au côté refoulement, la pompe peut fonctionner dans les 2 sens de rotation et peut fonctionner en moteur.

13

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A ENGRENAGES Amélioration de la pompe

14

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A ENGRENAGES Amélioration de la pompe

15

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Description

Description du principe de fonctionnement d'une pompe à palettes Un rotor, entraîné par le moteur, est muni de rainures radiales contenant des palettes. Le rotor est désaxé à l'intérieur d'un anneau statorique. Deux flasques recouvrent les flancs du rotor. L'aspiration et le refoulement sont réalisés par des orifices dans l'anneau statorique ou sous forme de haricot dans les flasques.

16

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Exemples

17

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Fonctionnement

Alimentation Sur un demi-tour, le volume des cellules, compris entre deux palettes consécutives, l'anneau et le rotor, augmente en face de l'orifice d'alimentation. Le volume engendré se remplit d'huile. Transfert Le volume d'huile est isolé de la zone d'alimentation par un mur d'étanchéité. Sa longueur est supérieure à l'écartement entre deux palettes; elle sépare la zone d'aspiration de la zone de refoulement. Refoulement Sur le deuxième demi-tour, le volume des cellules diminue; l'huile est chassée dans l'orifice de refoulement. Remarque L'étanchéité radiale est réalisée par le faible jeu entre le rotor et les flasques. L'étanchéité entre les zones d'alimentation et de refoulement est assuré par le contact des palettes sur l'anneau Les palettes sont soumises à l'action de la force centrifuge. Certains constructeurs font agir une pression hydraulique pour renforcer l'action de la force centrifuge.

18

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Effet de la pression

La pression qui règne au refoulement exerce une force hydraulique dirigée vers l'aspiration sur la surface du rotor. Cette poussée, contenue par l'arbre et ses roulements de guidage, limite la pression d'utilisation de ce type de pompe.

19

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Amélioration de la pompe à palettes

Pompe à rotor équilibré Une pompe à palettes à "rotor équilibré" comporte deux orifices d'alimentation diamétralement opposés et deux orifices de refoulement également diamétralement opposés. Cette conception a l'avantage de permettre deux alimentations et deux refoulements par tour, donc un débit supérieur sous un même encombrement. La forme spéciale de la piste interne de l'anneau statorique par rapport à celle du stator de la pompe à rotor non équilibré oblige chaque palette à rentrer et à sortir de sa rainure deux fois par tour. Cette particularité présente surtout l'avantage d'annuler les poussées radiales qui se manifestent dans une pompe à rotor non équilibré sur l'arbre et ses roulements. La pression, en s'établissant de chaque côté du rotor équilibre les poussées. Cette conception autorise des pressions d'utilisation plus importantes.

20

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Amélioration de la pompe à palettes

Rattrapage des jeux axiaux par compensation hydrostatique La pression de refoulement s'exerce en arrière du flasque, le jeu entre le rotor et le flasque est réduit assurant ainsi une bonne étanchéité.

21

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Amélioration de la pompe à palettes

Renforcement de la pression de contact des palettes sur l'anneau L'action de la force centrifuge est complétée par une force hydraulique.

Exemple, pompe à palettes "Rexroth" Le rotor comporte dans chaque rainure deux palettes qui se déplacent librement l'une par rapport à l'autre. Lorsque les palettes sont en face de la zone de refoulement, la pression est ressentie sous les palettes et remonte latéralement par les chanfreins pour agir sur le biseau, en bout des palettes. Cette conception permet: d'adapté la poussée de la palette en fonction des risques de fuite réduire l'usure de l'extrémité des palettes réduire l'usure interne de l'anneau d'obtenir deux zones d'étanchéité en bout de palette, ce qui autorise une pression de refoulement importante - deux sens de rotation.

22

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Amélioration de la pompe à palettes

Exemple, pompe à palettes "Denison" Les palettes utilisées sont du type large à deux lèvres. Elles autorisent les deux sens de rotation. Les palettes sont équilibrées hydrauliquement par le passage de la pression dans les conduits internes. Deux techniques sont utilisées pour maintenir les palettes contre l'anneau: - Action d'un ressort Fonctionnement possible à faible vitesse de rotation, la force centrifuge est renforcée par les ressorts. Fonctionnement en moteur, les palettes étant plaquées par les ressorts; la pompe est étanche au démarrage. Les pompes sans ressorts ne peuvent pas démarrer seules en moteur car il n'y a aucune force de contact à l'arrêt pour assurer l'étanchéité entre les cellules. - Action de la pression La force d'application est produite par l'action de la pression de refoulement sur des poussoirs.

23

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Amélioration de la pompe à palettes

Exemple, pompe à palettes "Vickers" Le principe "intra-vanne" de ce constructeur consiste en l'utilisation d'une grande palette (1) dans laquelle vient se loger à la partie inférieure une petite palette (2).

24

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Fonctionnement d'une pompe "Vickers

Par des conduits et rainures des pressions agissent à la base des grandes et des petites palettes pour assurer une force d'application variable. Un perçage dans le flasque, côté refoulement, alimente à la pression de refoulement une rainure circulaire. Les perçages qui débouchent dans cette rainure transmettent cette pression dans l'évidement compris entre les deux palettes. La force d'application qui en résulte, fonction de la pression de refoulement, est permanente.

25

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PALETTES Fonctionnement d'une pompe "Vickers

Des perçages radiaux alimentent les cotés inférieurs de la grande palette. La pression régnant dans la cellule est ressentie sur les deux talons de la grande palette, ajustant ainsi l'effort d'application aux besoins d'étanchéité. Cellule en phase d'aspiration L'effort d'application est minimum: - action de la pression de refoulement dans l'évidement. - action de la pression d'aspiration sur les talons de la grande palette. Cellule en phase de transfert - L'effort d'application va augmenter en même temps que la pression dans la cellule. Cellule en phase de refoulement - L'effort d'application est maximum, la pression de refoulement s'exerce sur l'ensemble des surfaces.

26

LES POMPES ET LES MOTEURS
Montage de deux "cartridges" dans un carter

LES POMPES A PALETTES Fonctionnement d'une pompe "Vickers

27

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Principe

Une pompe à pistons, dans son principe le plus ancien et le plus simple comprend: - un système bielle manivelle pour transformer le mouvement circulaire continu en mouvement rectiligne alternatif. - un piston guidé dans une chemise. - une culasse qui constitue la partie supérieure de la chemise. - un clapet d'aspiration qui autorise l'entrée de l'huile dans l'élément de pompage et en interdit la sortie. - un clapet de refoulement qui autorise la sortie de l'huile vers l'utilisation et interdit son retour vers le piston.

Refoulement

28

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Fonctionnement

Alimentation Pendant la course descendante du piston, le volume de la chambre augmente, la pression atmosphérique ou la pressurisation y fait pénétrer l'huile pour combler la dépression créée. Le clapet d'alimentation s'efface, le clapet de refoulement est en appui sur son siège. Transfert En position point mort bas, le clapet d'alimentation se ferme, l'huile est isolée du réservoir. Refoulement Pendant la course descendante du piston, le volume de la chambre diminue, l'huile est contrainte de sortir en soulevant le clapet de refoulement, le clapet d'aspiration est en appui sur son siège. Une pompe constituée d'un seul piston débite sur un demi-tour de rotation. On obtient un débit pulsatif qui ne peut être utilisé dans la plupart des applications. Les pulsations de débit engendrent des phénomènes de vibrations qui peuvent entraîner la destruction des circuits.

Illustration Courbe de débit d'une pompe à 1 piston.

DEBIT

TEMPS

29

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Fonctionnement

Amélioration Pour atténuer les pulsations au point de les rendre négligeables, les constructeurs ont augmenté le nombre des éléments de pompage. La cylindrée unitaire à été répartie sur l'ensemble des éléments pour conserver un débit équivalent. L'expérience montre que les pompes à nombre impair de pistons 3, 5, 7, 9, 11, ont un débit plus régulier. Les pompes à 7 ou 9 pistons sont les plus courantes.

Illustration Courbe de débit d'une pompe à 2 pistons.

DEBIT

TEMPS

30

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Fonctionnement

Illustration Courbe de débit d'une pompe à 3 pistons. Remarques - Les pompes à pistons bielles + clapets sont constituées d'un grand nombre de pièces et sont donc volumineuses. Les constructeurs ont simplifié les pompes par: - le remplacement de la bielle et de la manivelle par une attaque directe par un excentrique - le remplacement des clapets par une glace de distribution Les pompes à pistons modernes sont devenues ainsi très performantes, atteignant des rendements de l'ordre de 90%. Suivant les constructeurs, on peut avoir des pompes: - travaillant à plus de 700 bar, (plus de 6 000 bar en application spéciale). - pouvant débiter 3 500 l/mn sous 420 bar, (pompe Linde). Autres avantages . . . . . bon rapport poids / puissance régime de rotation élevé inertie des masses tournantes faibles construction en cylindrée fixe ou variable grande souplesse d'adaptation permettant de recevoir des dispositifs de régulation automatique.

DEBIT

TEMPS

31

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Exemple de pompe en étoile

Le mouvement alternatif des 3 pistons est obtenu par un arbre tournant excentré. L'aspiration et le refoulement sont gérés par des clapets.

32

L'ensemble constitue 4 pompes à 3 pistons chacune. Chaque excentrique est pourvu sur sa périphérie d'une lumière communiquant avec un canal central relié au réservoir.

Alimentation L'huile aspirée par les pistons traverse successivement la lumière, le trou de patin et pénètre dans le piston.

Transfert L'huile est isolée de l'alimentation par la partie pleine de l'arbre. Refoulement L'huile est évacuée à travers le clapet de refoulement. Cette conception permet de supprimer les clapets d'alimentation, ce qui permet d'augmenter la vitesse de rotation. De plus l'alimentation par l'arbre provoque un phénomène de centrifugation de l'huile qui améliore les conditions d'alimentation. Le constructeur peut fournir un ensemble équipé de 1, 2, 3, 4 ou 6 boites de 3 pistons. En combinant les refoulements, on peut obtenir différents débits.

33

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Exemple de pompe en ligne origine Poclain

34

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS La pompe à pistons axiaux à axe brisé

Principe L'arbre entraîne un plateau sur lequel vient s'emboîter avec précision les têtes de bielle; une plaque les maintient dans leurs logements pendant la phase d'aspiration Les pieds de bielles sont emboîtés dans les pistons. Le barillet est en appui sur la glace de distribution percée de deux lumières en forme de haricot. La glace de distribution est solidaire de la culasse; des orifices font communiquer le réservoir et le circuit avec les lumières. Un ressort assure une force de contact barillet / glace / culasse pour assurer une étanchéité sous faible pression de refoulement. La pompe peut être à cylindrée fixe ou variable. - Pompe à cylindrée fixe. . La cylindrée est fonction de l'angle d'inclinaison axe d'entraînement / barillet, cet angle est souvent compris entre 20° et 25°.

35

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS La pompe à pistons axiaux à axe brisé

- Pompe à cylindrée variable. . Le barillet, la glace, la culasse sont installés dans un carter tournant sur un montage de roulement.

36

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Amélioration

Certains constructeurs ont simplifié la conception en supprimant la bielle. Le piston est accroché directement par une tête sphérique dans le plateau. Les pistons sont coniques pour éviter qu'ils ne coincent dans les alésages pendant la rotation du barillet. L'extrémité est sphérique pour conserver une génératrice cylindrique afin de garantir l'étanchéité piston / alésage, deux segments métalliques renforcent cette étanchéité.

37

LES POMPES ET LES MOTEURS
Piston normal : Avantages : - Pas cher - Léger - Peu d'inertie Inconvénients : -Le volume d'huile à l'intérieur va faire ressort

LES POMPES A PISTONS Les pistons

Piston avec matière plastique Avantages : - Peu de volume d'huile à l'intérieur Inconvénients : -Le plastique se désagrège et pollue le circuit Piston sous vide - Bien mais très cher Piston "high speed" -Très léger, très rapide mais très cher (aviation)

38

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Exemple de pompe (origine "Rexroth")

Deux pompes à cylindrée variable sont logées dans le même carter. L'aspiration se fait directement dans le carter en liaison avec le réservoir. Les refoulement sont indépendants. Une régulation agit sur l'angle d'inclinaison des deux barillets qui sont liés mécaniquement entre eux.

39

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Exemple de pompe (origine "Rexroth")

Vue transversale de la pompe.

40

LES POMPES ET LES MOTEURS
Principe L'arbre entraîne le barillet en rotation.

LES POMPES A PISTONS La pompe à pistons à axe en ligne

L'extrémité sphérique des pistons est emboîtée sans jeux dans un patin en bronze. Les patins sont en appui et glissent pendant la rotation sur un plateau-came incliné; une plaque de maintient rappelle les pistons pendant la phase d'aspiration. Le barillet est en appui sur la glace de distribution percée de deux lumières en forme de haricot. La glace de distribution est solidaire de la culasse, des orifices font communiquer le réservoir et le circuit avec les lumières. Un ressort assure une force de contact barillet / glace / culasse pour assurer une étanchéité sous faible pression. La pompe peut être à cylindrée fixe ou variable. - Pompe à cylindrée fixe. . La cylindrée est fonction de l'angle d'inclinaison plateau / barillet.

41

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS La pompe à pistons à axe en ligne

- Pompe à cylindrée variable. . Le plateau est articulé sur un montage de roulement.

42

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Exemple de pompe (origine Caterpillar)

43

LES POMPES ET LES MOTEURS
Cette pompe est équipée d'une turbine de gavage.

LES POMPES A PISTONS Exemple de pompe (origine Caterpillar)

44

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Fonctionnement

Les moteurs hydrauliques transforment l'énergie hydraulique en énergie mécanique.

45

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES MOTEURS HYDRAULIQUES La transformation d'énergie

La transformation d'énergie s'effectue en 3 phases : - ALIMENTATION. L'huile pénètre dans la chambre de l'élément moteur et exerce une force hydraulique sur celui-ci. - TRANSFERT. L'huile admise dans l'élément moteur est isolé de l'alimentation. - VIDANGE. L'huile contenue dans la chambre de l'élément moteur est mise en communication avec le retour réservoir.

ALIMENTATION

TRANSFERT

VIDANGE

46

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Caractéristiques

Vitesse de rotation d'un moteur hydraulique. La vitesse de rotation du moteur dépend de 2 facteurs : Du débit d'huile reçu par le moteur, la vitesse croit avec le débit. De la cylindrée du moteur, la vitesse augmente quand la cylindrée diminue. Cylindrée du moteur La cylindrée du moteur représente la quantité théorique d'huile qui circule dans le moteur en 1 tour de rotation. En pratique, il faut tenir compte du rendement volumétrique. Couple moteur Le couple fourni par le moteur dépend de 2 facteurs : De la ∆ P entre Alimentation et la vidange du moteur, le couple croit avec la ∆ P . De la cylindrée,le couple croit avec la cylindrée.

Exemple : Courbe fournie par un constructeur de moteur hydraulique à deux plages de vitesse.

47

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Types de moteurs hydrauliques

Les moteurs utilisent les techniques employées pour les pompes : - à engrenage - à palette (avec ressort d'application) - à piston Il existe un type de moteur bien spécifique : - le moteur lent à piston/came, le plus connu est le moteur Poclain. Application : Moteur Poclain utilisé sur le compacteur Caterpillar C B.

48

LES POMPES ET LES MOTEURS
APPLICATION
Moteur de ventilateur sur Tracteur D 10 . D 11N

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Moteur à engrenage

Un clapet anti-retour permet la circulation de l'huile entre les deux orifices du moteur. Il permet au moteur hydraulique de tourner sur son inertie à l'arrêt du moteur diesel sans créer de cavitation sur l'alimentation ni de blocage en refoulement.

49

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Moteur à engrenage

Autre application du moteur hydraulique à engrenage. Moteur Hydraulique de ventilateur du réfrigérant d'huile équipement des pelles 206 à 224 série A et B.

50

LES POMPES ET LES MOTEURS
CONSTITUTION.

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Moteur à piston, axe brisé

L'arbre est usiné pour recevoir le bielles et le guidage du barillet. Le barillet est accouplé à l'arbre par un guidage généralement à "cardan". Les pistons, bielles et accouplement entraînent en rotation le barillet. L'ensemble peut s'articuler pour obtenir un moteur à cylindrée variable. Le barillet est guidé en rotation dans la culasse. Une glace, percé de deux orifices en forme de haricot assure la distribution de l'huile dans le moteur. Cette glace est prévue pour recevoir les efforts de poussée du barillet. Un ressort assure le contact et l'étanchéité glace/barillet pendant le fonctionnement à faible pression. Exemple : Moteur hydraulique d'orientation de la pelle 245B. Particularité : le guidage arbre (27) barillet (23) se fait par un double joint à "cardan" (25). Celui-ci assure la rotation du barillet et soulage le travail des bielles.

51

LES POMPES ET LES MOTEURS
FONCTIONNEMENT.

LES MOTEURS HYDRAULIQUES Moteur à piston, axe brisé

Le piston complètement entré dans sa chambre se présente devant le haricot d'alimentation. L'huile en pression exerce une force hydraulique sur le piston et le fait se déplacer vers l'extérieur de la chemise. La poussée reçue par le piston est transmise à l'arbre. L'inclinaison barillet-arbre transforme le déplacement linéaire du piston en mouvement rotatif de l'arbre. La position piston sortie maximum se trouve en face du mur d'étanchéité, zone de transfert entre les deux haricots. La rotation du barillet fait passer le piston devant le haricot de vidange, le piston rentre dans sa chemise et refoule l'huile dans le circuit de retour. Exemple : Moteur hydraulique de translation de la pelle 245 B. Particularités : Le piston, en forme de quille, est emboîté directement dans le plateau de l'arbre d'entraînement. L'étanchéité du piston dans sa chemise se fait sur l'extrémité sphérique équipée de 2 segments métalliques. L'emboîtement sphérique barillet/glace solidaire de la culasse assure le centrage du barillet.

52

LES POMPES ET LES MOTEURS

LES POMPES A PISTONS Moteur à piston, axe brisé

Autre application du moteur hydraulique à piston, axe brisé. Moteur de translation des pelles 205. 211. 213

53

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful