Vous êtes sur la page 1sur 3

LIBERTE

Jeudi 28 janvier 2016

L’Algérie profonde 17
M’SILA : LA GENDARMERIE FAIT SON BILAN

BRÈVES du Centre

Baisse sensible
des accidents

EL-KHABOUZIA (BOUIRA)

Le P/APC rend son tablier !

n Selon des sources locales, le P/APC d'El-Khabouzia
(une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de
Bouira), Mekki El-Bachir, a déposé sa démission
auprès de la DRAG, qui l’a transmise au wali. Pour ce
qui est des motivations ayant conduit cet élu à jeter
l'éponge, les mêmes sources affirment qu'il s'agit
d'un conflit larvé entre le maire démissionnaire et
certains membres de l'assemblée élue. Ainsi, depuis
le début de sa mandature, le maire du parti Jil Djadid
est, selon nos informations, confronté à une
multitude de blocages, qui ont conduit au gel de
nombres de projets de développement. D'ailleurs, il
ne se passe pas une semaine sans que cet édile ne se
présente pas devant la justice, “traîné” par un de ses
collaborateurs. Selon nos sources, toute l'assemblée
communale d'El- Khabouzia avait conclu en 2014 une
sorte de “pacte de non-agression” à la mosquée
locale et devant l'imam. Mais cette “paix des braves”
n'a pas tenu très longtemps ! Pour l'heure, on ne sait
pas si le wali de Bouira a accepté ou pas la démission
du P/APC, mais une chose est certaine, ce dernier a
décidé de ne plus remettre les pieds à son bureau.

On note dans ce bilan une baisse du nombre d’accidents, soit 731 accidents
en 2015 contre 774 en 2014. Le nombre de blessés lui aussi a baissé de moins
58 personnes (1606 en 2015 contre 1664 en 2014).
e bilan 2015 des activités de la Gendarmerie nationale
dans la wilaya de
M'sila est pour une
fois encourageant
en ce qui concerne la sécurité
routière, avec une baisse très
sensible du nombre d’accidents
et de blessés.
Ces résultats donnés lors d'une
conférence de presse par le commandant du groupement, Moulay Rachid, découlent de la multiplication des barrages et la
présence des éléments de la gendarmerie sur les différents axes
routiers de la wilaya. Ainsi, on
note dans ce bilan une baisse du
nombre d'accidents, soit 731 accidents en 2015 contre 774 en
2014. Le nombre de blessés lui
aussi a baissé (1606 en 2015
contre 1664 en 2014).
Mais le nombre de décès a augmenté (148 en 2014 contre 151
en 2015). Selon le conférencier,
la présence accrue des gendarmes sur tout le territoire de
la wilaya a grandement participé à la régression du nombre
d’accidents.
Ce sont aussi les sévères sanctions découlant des nouvelles
dispositions qui sont mise en
œuvre. La sensibilisation sous
toutes ses formes a aussi joué un
grand rôle dans la réduction du
nombre d’accidents, malgré
l’augmentation du trafic routier. Selon l’orateur, 2351 opérations de sensibilisation ont
été réalisées durant l’année écoulée contre 506 en 2014. “La prévention routière constitue une
priorité pour l'ensemble des unités de la Gendarmerie nationale
(spécialisées dans la police et la sécurité routières), qui ont été dotées en moyens matériels et humains pour accomplir cette mission. Un programme intensif axé
sur une étude pratique sur le
terrain est mis en œuvre au niveau du groupement pour toucher tous les points sensibles et

L

R. B.

UNIVERSITÉ AKLI-MOHAND-OULHADJ

Une nouvelle pédagogie adoptée

n L’université Akli-Mohand-Oulhadj de Bouira est
sur le point de lancer un projet qualifié de “novateur”
en matière d'enseignement supérieur en Algérie. En
effet, la fac de Bouira compte lancer des “projets
tuteurés”, composés de 4 à 5 étudiants, le tout sous la
responsabilité d’un formateur tuteur. Une sorte de
“workgroups”, où chacun intervient, s’interroge et
développe son sens de l’initiative. Selon le chargé de
communication de l’université de Bouira, ces projets
permettent de mettre en pratique les connaissances
acquises au cours de la formation, mais aussi
travailler au sein d’une équipe et démontrer les
capacités d’initiative. Il est également à souligner
que le projet en question peut provenir de
l’université, mais aussi d’une entreprise, d’une
collectivité ou d’une association. Cette initiative est,
d’après la même source, un outil de valorisation de la
pédagogie, de développement de l'esprit d'équipe et
du partage de connaissances.
R. B.

MÉDÉA

Liberté

18 tonnes de produits saisis en
2015 par les agents du contrôle

La présence accrue des gendarmes sur les routes s’est favorablement répercutée sur la baisse des accidents.

autres points noirs de différents
axes routiers”, indique l'officier
supérieur de la Gendarmerie
nationale. Pour ce qui est des
sanctions, 36 344 retraits de
permis de conduire (15 919
pour 48 heures ; 20 046 pour 10
jours et 379 remis à la justice).
Pour les amendes forfaitaires, il
y a eu 36 437 amendes en 2015
contre 44 749 en 2014. Concernant la police judiciaire, le commandant du groupement a fait
remarquer le traitement de 2160
affaires contre 1334 en 2014, et
l'implication de 2007 personnes,

relevant que 402 ont été placées
sous mandat de dépôt. La saisie
de drogue en 2015 s'élève à 59,71
kg de kif traité et à 48 060 comprimés psychotropes. 108 personnes sont impliquées dans 60
affaires traitées durant cette période. Pour ce qui est de la
contrebande, le conférencier a
expliqué qu’en 2015 les éléments
de la Gendarmerie nationale
ont traité 5 affaires impliquant 6
personnes et ont saisi 2,230 kg
d’ivoire, 60 têtes de bétail d’origine marocaine, 88 508 pétards
et 165 habits. Concernant le tra-

fic d’armes, 11 affaires ont été
traitées, 24 personnes arrêtées
dont 11 placées sous mandat de
dépôt. Les mêmes services ont
saisi 18 fusils de chasse, une
arme à feu de fabrication artisanale, plus de 7 kg de poudre
noire et des munitions.
Pas moins de 215 affaires
concernant le vol de sable ont été
traitées contre 175 en 2014. Selon l’orateur, l’opération de restitution des fusils de chasse à leur
propriétaire a atteint 94%, soit
899 fusils.
CHABANE BOUARISSA

n Dans son bilan d’activités relatif à l’exercice 2015
de la direction du commerce, il est fait état de 18 t de
produits saisis et de la constatation de plus de 4000
infractions ayant donné lieu à la rédaction de PV aux
contrevenants. En effet, les différentes opérations de
contrôle menées par les agents de la direction du
commerce ont fait l’objet de 1400 PV dressés par les
agents de la répression des fraudes et 2078 PV rédigés
par les agents du service des pratiques commerciales.
Les saisies de marchandises, que les mêmes services
estiment à 47,71 millions de DA, ont été opérées pour,
principalement, des infractions liées au défaut de
facture pour un montant de 37,22 millions de DA. En
outre, les différentes interventions des agents du
contrôle ont été suivies de procédures de fermeture
administrative qui ont concerné 305 commerces,
alors 122 décisions d’ouverture administrative ont été
établies. Dans le même bilan, les mêmes services
indiquent que les gains indûment réalisés par les
commerçants ont atteint 257 795 DA, que le nombre
d’échantillons prélevés pour vérification et analyse a
été de l'ordre de 79 cas.
M. EL BEY

BRÈVES de Béjaïa
COLLOQUE SUR LA “CONFECTION
DE DICTIONNAIRES MONOLINGUES
AMAZIGHS”

Les chefs de daïra
instruits à lancer
des projets de
développement

n “Les projets de développement
communaux pour l’année 2016 doivent
être entamés dans les plus brefs délais.”
C’est l’instruction donnée récemment
par le wali de Béjaïa aux chefs de daïra.
Un délai a été fixé à cet effet, et les
responsables locaux ont été instruits
pour consommer les crédits de paiement
du programme 2015. Selon la cellule de
communication de la wilaya, en matière
de projets sectoriels, un taux de
consommation meilleur par rapport aux
exercices précédents a été enregistré de
l’avis du directeur du Trésor.
H. KABIR

Installation du comité
d’organisation

n Le comité d’organisation du colloque
international sur la “Confection de
dictionnaires monolingues amazighs” prévu
du 12 au 14 mars prochain à Béjaïa a été
installé dernièrement par le wali, a-t-on
appris de la cellule de communication de la
wilaya. Le colloque initié par le HautCommissariat à l'amazighité accueillera, à
titre de rappel, une vingtaine de conférenciers
issus de plusieurs universités du pays et de
l’étranger et apportera un éclairage théorique
et méthodologique nécessaire à la confection
de dictionnaires monolingues amazighs.
H. KABIR

Le plan d’aménagement du littoral passé en revue
n Le plan d’aménagement du littoral de
Béjaïa, élaboré par le bureau d’études Eurl TED
Consult (Alger), a été présenté, lundi, au siège
de la wilaya en présence du wali, Ouled Salah
Zitouni, l’ensemble de l’exécutif de la wilaya
élargi aux élus APW, les chefs de daïra ainsi
que les P/APC des huit localités côtières
concernées par le plan. Instrument
d’orientation pour les responsables locaux, ce
plan se fixe comme objectif, selon un
communiqué de la wilaya, “d’identifier à
travers les diverses activités des solutions aux
problèmes de l'environnement les plus urgents,
dont certaines pourront être appliquées
immédiatement et d'autres feront l'objet de
recherches de financement pour une
application ultérieure”. C’est ainsi que dans la
première phase de l’étude, une délimitation
des zones d’études, un diagnostic et un état

des lieux avec une identification des milieux
naturels sensibles de la côte ont été faits, et
l’accent a été mis sur la protection et la mise
en valeur du littoral. Le wali de Béjaïa a saisi
l’occasion pour demander au responsable du
bureau d’études d’approfondir les recherches
avant d’entamer les autres phases de l’étude,
étant donné que depuis le début de
l’élaboration du plan en 2013 des changements
sont relevés sur la côte béjaouie. Aussi, il a été
demandé de prendre en considération l’aspect
historique des zones en question, puisque des
études ont été effectuées auparavant dans les
sites concernés. Par ailleurs, des observations
appelées à être intégrées dans le cadre de
l’actualisation de cette étude ont été énoncées
par les directeurs des différents secteurs
présents pour l’occasion.
H. K.

du pont de Sidi M’cid ne font qu’aggraver une situation déjà chaotique. le plan en question a été modifié à plusieurs reprises avant que la direction du transport de la wilaya ne se décide enfin à la réorganisation de la circulation dans 14 artères principales et 7 carrefours. Ce dernier devait abriter une station de taxis desservant les lignes Ali-Mendjeli. qui sont totalement dépourvues du réseau de la téléphonie. Les citoyens vivent le calvaire au quotidien. vont permettre la création de tout un réseau de microentreprises spécialisées dans la valorisation des déchets et la protection de la biodiversité. pour une ville qui compte 50  000 taxis dont 2800 activent au centre-ville. il était loin de se douter – ou pas – de l’onde de choc qui allait s’ensuivre. ajouter à cela la fermeture. Boukerma. “Samedi. du pont de Sidi M’cid – un des principaux accès à la cité – ne font qu’aggraver une situation déjà chaotique. à savoir le bus. qu’on a qualifié alors de “plan de circulation d’urgence”. Salah-Bouchaour et Zitouna. Ouled Attia. la prolifération des taxis clandestins qui imposent leur diktat. le projet piétine toujours. Et de poursuivre  : “On paye 30  000 DA pour le droit de stationnement mais on n’a pas ou stationner. 5 MSAN ont été mis en service alors que 5 autres sont en cours de réalisation. nous a déclaré un taxieur. tel que prônée dans ledit programme. puisque chacun fait ses propres tarifs”. Les zones concernées se trouvent à Aïn Bouziane. Bouhalbes (Sidi Mezghiche) et la cité du 8-Mai1945 d’El-Hadaïek. BOUKARINE LA VICTIME A DISPARU DEPUIS DEUX MOIS Un corps décapité retrouvé à Jijel  Le corps sans vie d’un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été retrouvé dans la nuit de lundi à mardi au niveau de la déviation de Kissir. Ceci en insistant sur l’importance de l’opération pilote d’Annaba dont le succès devrait donner le feu vert à la généralisation du programme aux autres wilayas. d’un règlement de compte. L’absence de stations réglementaires. Des sommes colossales avaient été investies dans ce projet. F. notamment au centre-ville. hier j’ai eu une amende parce que j’ai stationné  !”. dans un proche avenir. Trois ans après. Ahmed-Salem (Kerkera). Dans ce sens. à la charge de la commune de Constantine. ajouter à cela la fermeture. le corps de la victime. FERMETURE DU PONT DE SIDI M’CID… Le transport dans tous ses états à Constantine BRÈVES de l’Est SKIKDA Modernisation des réseaux téléphoniques par des équipements MSAN L’absence de stations réglementaires. Les causes et les circonstances de ce décès sont pour le moment inconnues. le 29 janvier. Pour les usagers. 89 autres équipements de type MSAN seront installés durant l’année 2016. selon certaines sources d’informations. la police nous a autorisés à stationner. à la station de bus Khemisti dans un délai de 30 jours. capitale de la culture arabe 2015”. qui rem- plaçait l’ex-station Boumezzou et qui. l’aquaculture et l’écotourisme. la saleté et l’insécurité ! L’autre instruction de ce plan qui pénalise les citoyens concerne le réaménagement du parc communal de la rue RahmaniAchour. faut-il le rappeler.. Aujourd’hui. 3 milliards de centimes sont nécessaires pour l’emplacement de 1000 plaques de signalisation et des feux tricolores synchronisés. en 2011. Alors que d’autres localités comme Toumiette (El-Harrouch). les spécialistes pointent le doigt vers l’absence d’un plan de circulation efficace et l’absence d’un contrôle du transport privé sur le terrain. MANQUE DE STATIONS RÉGLEMENTAIRES. Rien n’a été fait  ! La commission en question a défini les moyens à mettre en œuvre en 2012. le tramway et le téléphérique. les taxieurs refuse d’y exercer. au vu de l’impact des chantiers actuellement en cours de réalisation ou ceux qui vont être lancés prochainement. Abdelaziz Ramoul (Collo). Pourtant. Tout en signalant que. le 29 janvier. qui ont pour mission de mettre en œuvre une gestion intégrée des déchets. mais il pourrait s’agir. la station Khemisti.  Le projet relatif à “la gouvernance environnementale et biodiversité” se décline en deux opérations pilotes qui sont lancées au niveau du lac Fetzara qui se trouve dans la wilaya d'Annaba et dans le parc national d'El-Kala. Deux zones protégées qui favorisent la création de filières aussi écologiques que profitables dans les domaines de l’agriculture. qui vont moderniser principalement les réseaux du chef-lieu de la wilaya ainsi que la dotation de nouvelles agglomérations du réseau téléphonique et l’ADSL. ALLIA . à Béjaia. La seule station de bus existante est située à environs 4 km de son lieu de résidence. et il est non actualisé et complètement dépassé. pour peu qu’on y introduise les instruments qui assureront la protection de l'environnement. Le dénommé Mouloud H. El-Harrouch. pour “une organisation plus fonctionnelle de la circulation dans le centre-ville”. a été retrouvé décapité. Un poste de police. L’espace insuffisant et mal positionné. abritait un parc important de moyens de transport en commun et qui était située en plein centre-ville.  A. des abribus. Résultat aujourd’hui : un arrêt de taxieurs implanté à l’avenue AouatiMostapha et qui dépend de l’humeur des agents de l’ordre public. ajouter à cela d’autres moyens de transport urbain. témoigne une employée dans une entreprise étatique habitant la nouvelle ville Ali-Mendjeli. “Je n’arrive plus à calculer mes dépenses de transport. Sétif. Selon certaines indiscrétions. lancés en collaboration avec l'Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ). la direction de l’environnement de la wilaya d’Annaba annonce que plusieurs projets pilotes. SOUHEILA BETINA ANNABA Initiation de plusieurs projets dans l’industrie dite verte D ans une récente communication. L Louiza/Liberté orsque le gouvernement a décidé d’augmenter le prix du carburant. originaire d’El-Aouana.” Aussi. un bureau d’études public a été chargé de présenter un plan de circulation et de transport La fermeture du pont de Sidi M’cid n’a engendré que désagréments et tracas aux automobilistes. Cette dernière doit faire le trajet quotidiennement avec le risque d’arriver en retard au travail en cas où elle ne trouverait pas de taxi. la création de nouveaux points de stationnement devient une urgence dans la wilaya de Constantine. qui était dans un état de décomposition avancée. Ces équipements permettent une offre de 14 200 accès répartis sur certaines zones enclavées qui accusent un grand déficit en matière de téléphonie et de l’ADSL. Point de stations réglementaires ! La commission du transport de l’APC de Constantine a annoncé en 2011 l’aménagement de la station de bus Khemisti. durant ce mois de janvier. la SNTV et la cité Zouaghi. la prolifération des taxis clandestins qui imposent leur diktat. estimé à 9 milliards de centimes. Il aura suffi de 24 heures pour qu’une majorité de transporteurs augmente ses prix de 10 à 40%. un responsable chargé du suivi de ce programme a souligné l’efficacité du dispositif organisationnel de ce programme. Notre interlocuteur révèle qu’un autre programme pour la création de nouveaux emplois à travers la promotion des innovations dans le domaine de l’industrie dite verte a été lancé en 2013 en étroite collaboration avec le ministère de l'Industrie et que cette initiative a permis la création de quatre PME spécialisées. MOULOUD S. des chefs de station et des sanitaires devaient être mis en place. Selon les responsables du secteur des transports. Les services de la gendarmerie ont ouvert une enquête. plus précisément au lieu-dit Chabria. Le calvaire continue en 2016 !  La direction opérationnelle des télécommunications (DOT) vient d’élargir son réseau de la téléphonie en introduisant 25 autres équipements de la nouvelle technologie (MSAN). qui tient compte des capaci- tés humaines des entreprises gestionnaires. Selon la chargée de communication de la DOT de Skikda.LIBERTE L’Algérie profonde 17 Jeudi 28 janvier 2016 TARIFICATION EXCESSIVE. vont bénéficier du téléphone et de l’ADSL grâce à ces équipements MSAN. située à la cité Laloum. notamment depuis le lancement des projets – dont la plupart traînent encore – dans le cadre de “Constantine. Blida et Tipaza. renforçant ainsi l’accès à la téléphonie à l’ADSL particulièrement au niveau de certaines zones nécessitant une modernisation des réseaux existants. car le problème du transport ne date pas d’hier. S’agissant de la gestion des déchets ménagers et assimilés dans cette wilaya. En effet. Or le projet n’a pas été mis à exécution dans sa totalité à ce jour ! Pis. Le plan de circulation date de 4 ans. des tableaux d’horaires et des destinations. le problème de transport se pose toujours à Constantine. Ben Azzouz. La même source précise que ces projets initiés et mis en œuvre en 2013 et 2014 incluent également une introduction des gestionnaires à la gouvernance environnementale et à l'adaptation au changement climatique. A. c’est la goutte qui fait déborder le vase. a-t-on appris de sources bien informées. soit 48 mois plus tard. à court et moyen termes. ressemble plus à un arrêt de bus qu’à une station réglementaire où règnent l’anarchie. a été porté disparu il y a environ deux mois de cela. Kerkera. dont la réhabilitation du pont de Sidi Rached qui sera fermé le 20 janvier pendant deux mois.

R. K. j’ai pris un couteau sur la cuisinière et je l’ai frappé. A. l'avenir de la profession n'est pas “lié nécessairement à la modernisation de l'élevage… mais surtout à la prise en charge effective du volet social des "vrais" éleveurs”. Je n’ai jamais eu l’intention de le tuer !” À la barre. les éléments de la police se rendent sur les lieux pour constater le décès et trouvent B. Nâama et El-Bayadh.9 kg de kif traité dissimulés sous les sièges. C’est. Sidi Bel-Abbès. Nous avons bu et avons commencé à nous chamailler gentiment. l'éleveur sait quoi faire pour assurer ses arrières !”. Avec cette condamnation s’est achevée une affaire qui avait tenu en haleine les habitants de la petite ville balnéaire de Mers El-Kebir depuis le printemps 2015. surtout qu'ils ont dégagé l'impression de ne plus accorder confiance à des organisations syndicales chargées pourtant de les défendre. déclare-t-il en demandant au tribunal de ne pas tenir compte de l’accusation de préméditation. Cinq wilayas de l'ouest du pays. est déclaré mort par les urgences du dispensaire de Mers El-Kebir en raison d’un coup mortel reçu à la gorge. ne l’entend pourtant pas de cette oreille. ironiseront certains. présent sur les lieux. BRÈVES d’Oran 5 arrestations pour création d’un lieu de débauche n Cinq personnes dont 2 femmes ont été arrêtées par les éléments de la police judiciaire relevant de la Sûreté de wilaya pour création d’un lieu de débauche dans un magasin sis à l’USTO-HLM. notamment sa dépendance à l'aide de l'État. Le chauffeur et son passager ont été arrêtés et une enquête ouverte. Imad m’a interpellé en m’enjoignant de dire à mon fils de réparer la voiture de son frère où il au- rait affaire à eux. À ce propos. Alertés. les gendarmes de Mecheria ont interpellé. et mon frère qui se trouvait dans la voiture de Abderrazak l’a évacué à l’hôpital. mécanicien de 30 ans. ce regroupement. en possession de 227 comprimés psychotropes. au centre-ville d’Adrar.LIBERTE L’Algérie profonde 17 Jeudi 28 janvier 2016 ORAN 15 et 10 ans de réclusion pour le meurtre d’un ami d’enfance Le 1er mars 2015. à nous traiter de tous les noms. Sur un autre plan. je n’y voyais rien. explique que la victime a été blessée au cours d’une dispute avec son frère Khaled et qu’il l’avait immédiatement évacuée au dispensaire : “Je n’ai pas tout vu. Trois ateliers ont été tenus à ce propos où NAÂMA a tout fait pour défendre le sérieux et le bienfait d'une telle opportunité. à 10 ans de prison pour complicité de meurtre. “Pour peu que l'État accorde un intérêt particulier à cette frange de la société. sur la route reliant ElBiodh à Redjem-Demouche (Sidi Bel-Abbès). A. faisant trois blessés à divers degrés de gravité. Pour lui. une collision entre un véhicule léger avec un camion s’est produit sur la même route nationale. ADRAR Deux dealers appréhendés au centre-ville n Agissant sur renseignements. il ne fait aucun doute que les frères ont prémédité de tuer son fils : “Un litige concernant la voiture de Khaled les opposait. Plus offensif concernant son second client Imad. La partie civile. Abderrazak perdait beaucoup de sang et je l’ai rapidement conduit ici. représentée par le père de la victime. Les victimes. de surcroît. Comment peut-on parler de préméditation ? C’est une beuverie qui a mal tourné”. Les individus appréhendés en flagrant délit sont âgés entre 25 et 37 ans. Khaled maintiendra cette version en niant avoir prémédité le meurtre de son ami d’enfance. et c’est encore elle qui. les gendarmes d’Adrar ont interpellé. c’est elle qui conduisait la voiture avec laquelle ils sont allés à Oran acheter de l’alcool. MOUSSA A. Des voisins ont accouru lorsqu’ils ont entendu les cris. De la drogue dissimulée sous des bottes de foin n Suite à des renseignements. a-t-il expliqué en substance. Un acolyte qui leur servait d'éclaireur à bord d’un véhicule de marque Clio Campus. transporteur clandestin âgé de 28 Les deux frères sont accusés respectivement de meurtre avec préméditation et complicité de meurtre. ce mardi vers 13h26. J’étais saoul et sous l’effet de la drogue. après avoir laissé Khaled dans sa maison. Saïda. Mohamed Imad qui avait évacué le blessé à l’établissement sanitaire. Khaled à 15 ans de réclusion criminelle pour meurtre avec préméditation et son frère cadet. Abderrazak. OULD ALI BRÈVES de l’Ouest Louiza/Liberté ardi dernier. T. daïra de Béthioua. et 15 ans contre Imad pour complicité de meurtre. Une enquête a été ouverte. Évacuée dans un état comateux. ans. est déclaré mort par les urgences du dispensaire de Mers El-Kebir en raison d’un coup mortel qui lui avait été porté à la gorge. c’est évident”. Pour les éleveurs. celui-ci. A. issues d’une même famille. deux narcotrafiquants transportant à bord d’un camion 124 kg de kif traité dissimulés sous des bottes de foin.” Aussitôt. âgées entre 40 et 60 ans. Plus de 30 propositions à remettre au ministère de l'Agriculture ls étaient plus de 120 éleveurs à participer au regroupement régional qui s'est tenu lundi à l'institut de la formation professionnelle d'ElBayadh. est allée chercher Imad. l’arme du crime a disparu. Ainsi. “Tous les éléments du dossier montrent que les deux frères ont conspiré pour tuer Abderrazak. Tout a dérapé lorsqu’il m’a aspergé de gaz lacrymogène. circonscription communale d’El-Biodh. Abderrazak.A. deux personnes à bord d’un fourgon. et quelques jours avant le meurtre. De même que son frère Imad qui clame que son tort est d’avoir tenté de secourir Abderrazak. au lieu-dit Chhagla. M entendre parler de préméditation : “Rien n’est moins évident. du Développement rural et de la Pêche. AYOUB A. au niveau de la RN 11.” Le ministère public emboîte le pas à la partie civile et requiert 20 ans de réclusion contre Khaled pour meurtre avec préméditation. Leurs déclarations sont contradictoires et. souffrent de plusieurs blessures. même la sécurité sociale proposée récemment afin que les éleveurs en bénéficient ne semble pas atténuer leur colère. . victime d’une chute d’une hauteur de 30 mètres des falaises d’Oran.. il ne veut pas REGROUPEMENT RÉGIONAL DES ÉLEVEURS À EL-BAYADH I plus de 30 propositions ont été émises à l'adresse du ministère de l'Agriculture. Khaled. au vu des nombreux problèmes liés directement à la situation de l'élevage. je ne savais plus ce que je faisais. la cour criminelle d’Oran a condamné B. I. explique qu’il s’agissait d’un jeu qui a tourné au drame : “Abderrazak est un ami d’enfance. pour secourir M. A. à savoir Tlemcen. ivre et les vêtements maculés de sang. son pronostic vital reste engagé. Le chauffeur du véhicule léger. Les policiers ont découvert sur les lieux des préservatifs et saisi une importante somme d’argent provenant vraisemblablement des activités illicites liées à la prostitution. alors que le directeur de la Casnos. un rendez-vous co-organisé entre le Haut-Commissariat au développement de la steppe et la Fédération nationale des éleveurs. Khaled. un pêcheur de 23 ans. ont pris part à cet événement où les débats sur le pastoralisme et l'avenir de la profession ont eu parfois à sortir de leur contexte. mécanicien de 30 ans. âgé de 57 ans. A. en effet. Par ailleurs. Ce que la défense est loin de partager. Imad. Interrogé à son tour sur les circonstances du drame. En voulant les séparer. Si l’avocat reconnaît que l’accusation de meurtre est effectivement fondée. il réclame l’acquittement pur et simple. Graves accidents sur la RN11 n Un grave accident de la route s’est produit ce mardi aux environs de 19 h. a été également interpellé. qui est le 3e du genre après ceux de Djelfa et d’Ouargla. RELIZANE Deux arrestations sur l’autoroute n Lors d’un barrage routier dressé sur l’autoroute Est-Ouest. S. a au moins servi de tribune officielle pour des éleveurs en quête de faire aboutir leurs revendications. au niveau de Sid El-Bachir. Ils ont tout prémédité. il a été suggéré la création d'un organisme à même de débusquer les spéculateurs accusés de marchander l'aliment de bétail à leur guise. le 1er mars de cette année-là que T. T. les gendarmes de Relizane ont procédé à la fouille d’un fourgon où ils ont trouvé 49. C’est la victime qui a demandé à Khaled de la retrouver pour une soirée arrosée. Interrogé. j’ai reçu un jet de gaz lacrymogène qui m’a aveuglé et lorsque j’ai pu ouvrir les yeux. Baghdad. auquel les autorités locales ont accordé un intérêt particulier. A. A. Entre la vie et la mort n Les éléments de la Protection civile sont intervenus. A. des policiers se rendent au lieu du crime (un petit local qui servait de logis et d’atelier de mécanique à la victime) et tombent en cours de route sur B. souffre de blessures au niveau de la tête et du bassin. 35 ans.