Vous êtes sur la page 1sur 34

Entorses, fractures

et luxations de la
main et des doigts
Christian Dumontier
Urgences Main Guadeloupe

Topo disponible sur
www.diuchirurgiemain.org

La main: 20 os (sans compter les sésamoïdes, ni le carpe)
19 articulations

des centaines de lésions possibles !

Principes
Faire le (correct) diagnostic
Il ne s’agit JAMAIS d’urgences (on réduit, on immobilise, on
transfère pour avis)
Connaître les principes du traitement des fractures, des luxations
et des entorses
Connaître les complications à éviter et le suivi à organiser

Faire le diagnostic
Clinique +++ (mécanisme, siège de la
douleur, aspect local, palpation, testing,…)
Radiographies de qualité = F + P + 3/4
centrées sur la lésion +++ (attention à l’IAO)
Si besoin les re-demander (VOUS ETES
RESPONSABLES DES MOYENS MIS EN OEUVRE)
Au moindre doute scanner

Les fractures
Une seule complication: la raideur

Principes
Les fractures non déplacées sont toutes solides en 1 mois (mais il existe
un retard radio-clinique: 6 Semaines au méta, 8 Semaines pour P1, 10
Semaines pour P2 et 12 Semaines pour P3)
Les fractures déplacées sont solides en 6 semaines
Toute immobilisation prolongée (> 1 mois) entraîne une raideur
séquellaire non rattrapable par la rééducation
Toutes les fractures doivent pouvoir être mobilisées rapidement +++

Exemple de Mobilisation précoce +++

Les fractures articulaires
sont toujours chirurgicales
Pour restituer l’anatomie qui seule permet la
fonction
Sauf les arrachements de < 25% de la surface qui
correspondent à des arrachements ligamentaires
(entorses) ou tendineux (ex: mallet-finger)
Au moindre doute : scanner +++

Fracture de la base et
de la diaphyse de P2ostéosynthèses et
rééducation immédiate

Fracture uni-condylienne de P1 - Ostéosynthèse par vis et
rééducation protégée immédiate

Attention, notamment à l’IPP où les lésions sont difficiles à
lire (souvent flessum antalgique qui donne des radiographies
médiocres)

Les fractures multiples sont
également (très) chirurgicales

Très difficiles à immobiliser correctement
Oedème très important favorisant la raideur
L’ostéosynthèse est le seul moyen de les
mobiliser rapidement

Les fractures isolées,
non articulaires
Déplacée ou non ?
Trouble de rotation +++
Les déplacements suivent sinon toujours les mêmes
directions à cause des insertions tendineuses

Fracture du métacarpe:
Déplacement en
flessum du fragment
distal attiré par les IO

Fracture de P1:
Déplacement en
recurvatum du
fragment distal attiré
par les IO

Fracture de P2:
Déplacement en
flessum avant
l’insertion du FDS, en
recurvatum au-delà

Les fractures isolées,
non articulaires,
déplacées
Prendre avis
On privilégie, quand on peut, un traitement orthopédique mais un
plâtre de Thomine se fait sous anesthésie +++

Fracture P1 par écrasement trois doigts,
plâtre de Thomine (au bloc) et résultat à
deux mois

Les fractures isolées, non
articulaires, non déplacées

Immobilisation segmentaire (une
articulation au-dessus et une endessous) pour 3-4 semaines
Contrôle radio et avis à < J8
On peut mieux faire !

Les luxations
Une seule complication: La raideur par
immobilisation inadéquate (= trop
prolongée)
(les instabilités séquellaires sont rares)

Plusieurs types
Luxations carpo-métacarpiennes

➤ Très souvent fractures-luxation,
difficiles à voir donc scanner

Luxations métacarpophalangiennes

➤ NE JAMAIS TIRER DESSUS ☞ Au bloc

Luxations IPP

➤ Se méfier des luxations palmaires

Luxations IP/IPD

➤ Souvent ouvertes: réduire et au bloc
pour lavage

Les luxations carpométacarpiennes
La plus fréquente (base M5
+/- M4)
Coup de poing
Risque d’enfoncement de
l’hamatum +++ = fracture
articulaire

Mauvais profil (comme d’hab…) mais
de face chevauchement de l’interligne

Le scanner montre
la fracture et la
luxation

Les luxations métacarpophalangiennes
Les luxations MP des doigts longs sont de diagnostic difficile ET
toujours chirurgicales
La luxation MP du Pouce (dite de Farabeuf) Peut être réduite
orthopédiquement A CONDITION DE NE JAMAIS TIRER DANS L’AXE +++
(= erreur médicale connue, non défendable)

Luxation MP des doigts longs

Diagnostic difficile car
Déformation souvent modérée
Radios difficiles à lire
(élargissement de l’interligne
lié à une rotation)

Luxation MP des doigts longs

Traitement
chirurgical car
nombreuses
structures interposées
Qui seront
« coincées » dans
l’interligne si on tire
sur le doigt

La luxation de Farabeuf
(MP du pouce)
NE JAMAIS TIRER DESSUS
sinon on incarcère les
sésamoïdes
Manœuvre de Farabeuf (se fait
sous anesthésie)

On majore la déformation puis, en appuyant le pouce sur le
meta, on racle le dos du meta et on repousse les sésamoïdes en
avant avec la phalange

Immobilisation 3
semaines dans un gantelet

Si on tire sur le pouce, on incarcère les
sésamoïdes et il faut alors réduire
chirurgicalement
Comme l’avait noté Farabeuf, l’aspect du pouce
est moins impressionnant

Les luxations
IPP dorsales
ou latérales
Réduction très facile
Testing simple de la stabilité (demander une
flexion-extension complète du doigt qui ne
doit pas se re-luxer)
TTT idéal = Pas d’immobilisation (attelle
antalgique quelques jours, syndactylie,…)

Luxation IPP Palmaire
Réduction facile MAIS
Existe t’il une rupture de la
bandelette centrale de l’extenseur
(= 6 semaines d’immobilisation)
ou non (mobilisation immédiate)
Testing clinique: obtenir une
extension complète contre
résistance

Luxation IP/IPD
Toujours dorsales
Le plus souvent ouvertes
Réduction facile mais lavage
au bloc nécessaire

Les entorses

La principale complication est la raideur
parce qu’un médecin a cru bien faire
d’immobiliser le doigt

Les entorses de la MP
Rares
Surtout index et auriculaire
Se testent en flexion de la MP (position
de tension ligamentaire): Si très instables
avis chirurgical, sinon syndactylie 3-4
semaines
Restent douloureuses plusieurs mois

Les entorses de l’IPP
Sont douloureuses longtemps (un an)
Peuvent laisser des séquelles à type
d’épaississement du doigt
La seule complication contre laquelle on
peut lutter est la RAIDEUR - Il faut les faire
bouger de suite (avec syndactylie si
douloureuse)

Take home message
Les traumatismes ostéo-articulaires des doigts sont source de
raideur
La mobilisation précoce est LE SEUL et LE MEILLEUR moyen de
lutter contre la raideur
Si vous ne savez pas ? Immobilisez dans l’axe et prenez un avis
dans les jours suivants