Vous êtes sur la page 1sur 17

dreams notebook les élèves en bts communication visuelle première année 2009/2010

nom du patient :
rêves d’automne
bonne nuit
LE RÊVE ET L’ART Le Surréalisme :
« Le surréalisme repose sur la
croyance à la réalité supérieure de
Le Romantisme : certaines formes d’associations
Le rêve, et la rêverie, sont au centre de négligées jusqu’à lui, à la toute-
l’imagination romantique. Source de création, la puissance du rêve, au jeu désinté-
rêverie excite l’imagination à recréer le monde ; c’est ressé de la pensée. Il tend à ruiner
bien souvent une rêverie mélancolique et triste, définitivement tous les autres
comme en témoigne Marceline Desbordes-Valmore : mécanismes psychiques et
La tristesse est rêveuse, et je rêve souvent ; à se substituer à eux dans la résolu-
tion des principaux
La rêverie porte l’homme à la méditation face au problèmes de la vie [...] ». André
grand spectacle de la nature : elle le met devant Breton « Manifeste du surréalisme »,
les mystères de l’existence. Cette « Stimmung » 1924, in « Œuvres complètes, tome
est proche d’un sentiment d’exil et de voyage : un 1 », Gallimard, Bibliothèque de La
« voyage obscur » d’où « naît la poésie proprement Pléiade, Paris, 1988, page 328.
dite » (Hugo). Mais la rêverie est aussi un refuge et un Le surréalisme est un mouvement
rempart contre la réalité ; pour Musset par exemple : artistique qu’André Breton définit
Ah ! si la rêverie était toujours possible ! dans le premier Manifeste du
Et si le somnambule, en étendant la main, Surréalisme comme « automatisme
Ne trouvait pas toujours la nature inflexible psychique pur, par lequel on se
Qui lui heurte le front contre un pilier d’airain propose d’exprimer, soit
verbalement, soit par écrit, soit de
La rêverie est ainsi un état privilégié douloureux et toute autre manière, le
inspirateur, comme le rêve, tantôt doux et enchanteur, fonctionnement réel de la pensée.
tantôt glaçant et terrifiant. Cette dualité chez Nodier, Dictée de la pensée, en l’absence de
permet de tenter une esthétique du fantastique en tout contrôle exercé par la raison,
puisant aux sources « d’un fantastique vraisemblable en dehors de toute préoccupation
ou vrai. » Le rêve fantastique se rencontre également esthétique ou morale ».
chez Gautier, par exemple dans « Le Pied de la momie » Dans la seconde moitié du XIXe
(1840), où la réalité et le rêve se distinguent difficilement siècle, le « supernaturalisme » de
dans l’esprit du héros romantique. C’est un état psycho- Gérard de Nerval, le
logique proche d’une démence fantastique, danger du « surnaturalisme » d’Emmanuel
créateur s’il s’abandonne au délire de l’inspiration : Swedenborg et de Charles Baude-
« Il eût étécapable, sans cette tendance laire et aussi le symbolisme de Sté-
funeste, d’être le plus grand des poètes ; il phane Mallarmé et, enfin surtout, le
ne fut que le plus singulier des fous. » romantisme allemand de Jean Paul
(dont les rêves annoncent l’écriture
automatique) et d’Hoffmann peuvent
être considérés comme des mouve-
ments précurseurs du surréalisme.
Plus sûrement,les œuvres littéraires

05 rêves d’automne
d’Alfred Jarry, d’Arthur Rimbaud et
de Lautréamont, et picturales de
Morphée
Dans la mythologie grecque, Morphée désigne les songes. Fils d’Hypnos
OUVRAGES SUR LE
Gustave Moreau et Odilon Redon (le Sommeil) et de Nyx (la Nuit), il est représenté avec des ailes battant RÊVE
sont les sources séminales dans rapidement et silencieusement, qui lui permettent de voler et lui confèrent
lesquelles puiseront les premiers l’ubiquité. C’est en effleurant un dormeur avec une fleur de pavot qu’il
Artémidore d’Ephèse (dit de Daldis ou le Daldien), La clef des
surréalistes (Louis Aragon, Breton, lui procure un rêve. Il fut foudroyé par Zeus pour avoir communiqué des songes, Librairie philosophique J.Vrin, coll. « Bibliothèque des
Paul Éluard, Philippe Soupault, secrets aux mortels. textes philosophiques ».
Bastide (Roger), Le rêve, la transe et la folie, éd. Flammarion,
Pierre Reverdy). Quant aux Morphée désigne la forme qui se révèle dans le sommeil, car il peut 1972, 264 p., notamment les articles: « Matériaux pour une
sociologie du rêve », pp. 13-17, « sociologie du rêve », pp. 27-
premières œuvres plastiques, elles emprunter la forme qu’il désire. Selon une autre tradition grecque, le 40 et « Rêve et culture », pp. 41-53.
poursuivent les inventions du dieu du rêve est Oneiros, moins célèbre de nos jours, mais qui parce Bouveresse-Quilliot (Renée) et Quilliot (Roland), Les critiques
de la psychanalyse, P.U.F., 1991, coll. « Que sais-je? », 125 p.
cubisme. Cette aventure (« une que son nom signifie « rêve » nous a légué une précieuse étymologie. Caillois (Roger) et Von Grünebaum (G.E.), ss dir., Le rêve et les
sociétés humaines, éd. Gallimard/NRF, 1967, 430 p.
attitude Dibie (Pascal), Ethnologie de la chambre à coucher, éd.
inexorable de sédition et de défi ») Grasset et Fasquelle, 1987, coll. « Le Livre de Poche, Biblio-
Essais », 342 p.
passe par l’appropriation de la Dürkheim (Emile), Les formes élémentaires de la vie reli-
pensée du poète Arthur Rimbaud gieuse, Chap. II: « Les principales conceptions de la religion
élémentaire », I, L’animisme, pp. 67-99.
(« changer la vie »), de celle du Freud (Sigmund), L’interprétation des rêves [ Die Traumdeu-
tung] , P.U.F., 1926, 1967, 1987, 573 p., traduit en français
philosophe Karl Marx (« transformer par I. Meyerson, nouvelle édition augmentée et entièrement
le monde ») et des recherches de révisée par Denise Berger, (1ére éd. 1900).
Gautier (Jean-luc), textes recueillis par, « Rêver en france au
Sigmund Freud : Breton s’est XVIIè siècle », Revue des Sciences Humaines, Université de
Lille III, 1988-3, n° 211, 253 p.
passionné pour les idées de Jama (Sophie), Anthropologie du rêve, P.U.F., 1997, coll. « Que
Freud qu’il a découvertes dans les sais-je? »,
128 p.
ouvrages des français Emmanuel Jouvet (Michel), Le sommeil et le rêve, éd. Odile Jacob, 1992,
221 p., coll. « Sciences ».
Régis et Angelo Hesnard en 1917. Jouvet (Michel) et Gessain (Monique), Le grenier des rêves;
Il en a retiré la conviction du lien Essai d’onirologie diachronique, éd. O. Jacob, 1997, 280 p.
Kilborne (B.), Interprétation du rêve au Maroc, Claix: éd. La
profond unissant le monde réel et le Pensée Sauvage, 1978, coll. « Bibliothèque d’ethnopsychia-
trie », 242 p.
monde sensible des rêves, et d’une Lévi-Strauss (Claude), La potière jalouse, éd. Plon, 1985, 314
forme de continuité entre l’état de p., coll. « Agora », chap. XIV.
Lévy-Bruhl (Lucien), La mentalité primitive, Paris, P.U.F.,
veille et l’état de sommeil (voir en 1922, chap. III « Les rêves » et chap. VI « Les pratiques
particulier l’écriture automatique). divinatoires ».
Magnin (Pierre), Le sommeil et le rêve, P.U.F., 1990, coll. « Que
Dans l’esprit de Breton, l’analogie sais-je? », 125 p.
Orobitg Canal (Gemma), Les Pumé et leurs rêves. Etude d’un
entre le rêveur et le poète, présente groupe indien des Plaines du Vénézuela, éd. des Archives
chez Baudelaire, est dépassée. Il Contemporaines, 1998, 331 p., col. « Ordres Sociaux ».
Poirier (Sylvie), ss dir. « Rêver la culture », Anthropologie et
considère le surréalisme comme sociétés, 1994, vol. 18, n°2, 205 p.
Parot (Françoise), L’homme qui rêve, éd. P.U.F., 1995, coll.
une recherche de l’union du réel « Premier Cycle », 170 p.
et l’imaginaire : « Je crois à la Perrin (Michel), Les praticiens du rêve. Un exemple de chama-
nisme, P.U.F., 1992, 271 p. coll. « Les champs de la santé ».
résolution future de ces deux états, Quadens (Olga), L’architecture du rêve: du cerveau à la cultu-
re, éd. Peeters, 1990, 161 p., avec la collaboration de Pat West.
en apparence si contradictoires, Ripa (Yannick), Histoire du rêve, regards sur l’imaginaire des
que sont le rêve et la réalité,en français au XIXè siècle, éd. Olivier Orban, 1988, 275 p.

une sorte de réalité absolue. »


source : Wikipédia

06 07 rêves d’automne
étude du rêve

« Les rêves sont les clés pour date :


adresse :
sortir de nous-mêmes. » type de couchage :
type :
cauchemar rêves
George Rodenbach / Le Règne du Silence qualificatif
récit du rêve :

diagnostic :

rêves d’automne 08 09
étude du rêve étude du rêve

date : date :
adresse : adresse :
type de couchage : type de couchage :
type : type :
cauchemar rêves cauchemar rêves
qualificatif qualificatif
récit du rêve : récit du rêve :

diagnostic : diagnostic :

rêves d’automne 10 11
étude du rêve
date :
adresse :
« La vie véritable réside dans cette nappe
type de couchage :
profonde qui effleure à la conscience
type : dans le rêve et dans l’inspiration. »
cauchemar rêves
qualificatif André Breton
récit du rêve :

diagnostic :

12 13 rêves d’automne
étude du rêve étude du rêve

date : date :
adresse : adresse :
type de couchage : type de couchage :
type : type :
cauchemar rêves cauchemar rêves
qualificatif qualificatif
récit du rêve : récit du rêve :

diagnostic : diagnostic :

rêves d’automne 14 15
étude du rêve
« Les hommes éveillés n’ont qu’un date :

monde, mais les hommes endormis adresse :


type de couchage :
ont chacun leur monde. » type :
cauchemar rêves
Héraclite qualificatif
récit du rêve :

diagnostic :

rêves d’automne 16 17
étude du rêve étude du rêve

date : date :
adresse : adresse :
type de couchage : type de couchage :
type : type :
cauchemar rêves cauchemar rêves
qualificatif qualificatif
récit du rêve : récit du rêve :

diagnostic : diagnostic :

rêves d’automne 18 19
étude du rêve

« Le rêve, ce n’est que la


date :
date :
adresse :
adresse :

vie éperdument dilatée. »


typede
type decouchage :
couchage :
type :
type :
cauchemar
cauchemar rêves
rêves
qualificatif
qualificatif
Jules Renard
récitdu
récit durêve :
rêve :

diagnostic :

diagnostic :
20 21 rêves d’automne
rêves d’automne
étude du rêve étude du rêve

date : date :
adresse : adresse :
type de couchage : type de couchage :
type : type :
cauchemar rêves cauchemar rêves
qualificatif qualificatif
récit du rêve : récit du rêve :

diagnostic : diagnostic :

rêves d’automne 22 23
étude du rêve

« Faites que le rêve dévore date :


adresse :
votre vie afin que la vie ne type de couchage :

dévore pas votre rêve. » type :


cauchemar rêves
Antoine de Saint-Exupéry qualificatif
récit du rêve :

diagnostic :

rêves d’automne 24 25
étude du rêve étude du rêve

date : date :
adresse : adresse :
type de couchage : type de couchage :
type : type :
cauchemar rêves cauchemar rêves
qualificatif qualificatif
récit du rêve : récit du rêve :

diagnostic : diagnostic :

rêves d’automne 26 27
étude du rêve
date :
adresse : « J’ai tant rêvé, j’ai tant rêvé
type de couchage :
type : que je ne suis plus d’ici. »
cauchemar rêves
qualificatif Léon-Paul Fargue
récit du rêve :

diagnostic :

28 29 rêves d’automne
étude du rêve

date :
adresse :
type de couchage :
type :
cauchemar rêves
qualificatif
récit du rêve :

diagnostic :

rêves d’automne 30