Vous êtes sur la page 1sur 20

ROYAUME DU MAROC

ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTRÔLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATION

LE CONTRÔLE A DOMICILE DES


FRUITS ET LEGUMES FRAIS

Un appui à la compétitivité des opérateurs privés


SOMMAIRE

I- LE SECTEUR MAROCAIN DES EXPORTATIONS


DE FRUITS ET LEGUMES FRAIS

II- LE CONTRÔLE A DOMICILE EXERCE PAR L’EACCE

III- LE CONTRÔLE A DOMICILE :


COMPOSANTE D’UNE STRATEGIE GLOBALE
ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTRÔLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATION

I- LE SECTEUR MAROCAIN DES EXPORTATIONS


DE FRUITS ET LEGUMES FRAIS
IMPORTANCE ECONOMIQUE ET SOCIALE DU SECTEUR
D’EXPORTATION DES FRUITS ET LEGUMES FRAIS

306 Entreprises de conditionnement


Export en 1000 T
1003
248

518 485

58

T o ta l P rim e u rs A g ru m e s T o ta l P rim e u rs A g ru m e s
• Secteur occupant 600.000 • Secteur contribuant fortement à la
emplois directs fixation des populations rurales

• Secteur présent dans toutes les • Secteur ayant un effet


régions du Nord jusqu’aux fin- d’entraînement important sur des
fonds du Sahara Marocain activités industrielles et de service
LE MAROC DELIBEREMMENT OUVERT
SUR LES MARCHES INTERNATIONAUX

2004 - 2005
3% Amérique
du Nord 1% Autre

21% Asie

75% Europe

• une concurrence exacerbée par • une concurrence faussée par les


la dilution des préférences soutiens et subventions
OUTRE LA CONCURRENCE, LES EXIGENCES
TECHNIQUES ET COMMERCIALES DES MARCHES

ƒ Arsenal de réglementations techniques


horizontales et verticales
• Normes et règlements pour chacun des produits
• Traçabilité, auto-contrôle, hygiène, étiquetage,
conditions de contrôle à l’export
ƒ Arsenal de réglementations commerciales
pour l’accès aux marchés
• Prix d’entrée, équivalent tarifaire,
contingents,
• Veille vigilante au sein des marchés,
clause de sauvegarde
ƒ Contrôle Officiel draconien aux frontières
ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTRÔLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATION

II- LE CONTROLE A DOMICILE


EXERCE PAR L’EACCE
DE L’EACCE

™ Statut juridique
ƒ Organisme public sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture,
du Développement Rural et des Pêches Maritimes
ƒ Organisme jouissant de la personnalité morale
et de l’autonomie financière

™ Structure de gestion
ƒ Organisme régi par un Conseil d’Administration paritaire
entre l’Administration et les opérateurs privés du secteur
™ Missions
ƒ Le Contrôle de la qualité de l’amont à l’aval,
des produits alimentaires destinés à l’exportation
ƒ La Coordination des exportations alimentaires
EVOLUTION DU CONTROLE A DOMICILE
DES FRUITS ET LEGUMES FRAIS

90% 100%
100%
165.000 opérations de 100%
contrôle en 04/05

35%

19%

0
19

19

19

20

20

20

20
86

91

96

01

02

03

04
-8

/9

/9

/0

/0

/0

/0
2

5
100% de contrôle à domicile en 04/05 malgré une augmentation
7

des exportations de 100.000 T


LES MOYENS DE NOTRE ACTION

Une décentralisation
pied à terre

21 délégations régionales(3 en 1986)


au cœur des zones de production et
de conditionnement
LES MOYENS DE NOTRE ACTION

Des ressources humaines reprofilées :


30% en 2003/2004 au lieu de 3% en 1986

Des ressources humaines certifiées FDA et Guelph


Institut et bénéficiant de programmes de formations
continue pluriannuels au Maroc et à l’étranger

Un recueil à jour des normes et règlements


des pays destinataires

Un manuel de procédures de contrôle

Des Kits d’outils techniques et technologiques


IMPACT SUR LES OPERATEURS
PRIVES DU SECTEUR

ƒ Un coût nul du contrôle officiel

ƒ Un délai de contrôle quasi zéro, assuré 24h/24


ƒ Une amélioration substantielle des conditions de
travail dans les entreprises et donc une meilleure
maîtrise de la qualité
ƒ Une opportunité pour bénéficier d’actions
d’encadrement et d’assistance dans la mise en place
de systèmes de traçabilité et d’auto-contrôle
ƒ Une plus grande flexibilité dans l’approche
des marchés et des relations avec les clients
IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT PUBLIC

ƒ Inscription de la rationalisation du système de


contrôle national dans la politique gouvernementale
ƒ Un effet d’entraînement sur les structures officielles
de contrôle agissant sur le marché local

ƒ Ouverture de chantiers de mise à jour de la


législation nationale dans le sens de la
responsabilisation des opérateurs privés
ƒ Ouverture de chantiers de simplification des
procédures et d’amélioration des délais de
l’intervention publique
IMPACT INTERNATIONAL

ƒ Le système de contrôle de l’EACCE accrédité


par l’UE en 2002
ƒ Le Maroc membre du Régime Fruits et Légumes
de l’OCDE à travers l’EACCE en 2004
ƒ Soutien international multiforme de projets de
l’EACCE (DGCCRF, GTZ, USAID…)
ƒ Visite d’officiels arabes et africains pour
s’enquérir du modèle de contrôle de l’EACCE
ƒ Invitation de l’EACCE à intervenir dans des
conférences internationales sur son système de
contrôle
ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTRÔLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATION

III- LE CONTROLE A DOMICILE :


COMPOSANTE D’UNE STRATEGIE
GLOBALE
UN CONTRÔLE ANALYTIQUE DE PROXIMITE

7 laboratoires au carrefour des


zones de production et de
conditionnement

Une capacité de 100.000


analyses physico-chimiques et
micro-biologiques par an
www.eacce.org.ma
UNE INTELLIGENCE ECONOMIQUE AU CŒUR DES
MARCHES INTERNATIONAUX

St.Petersbourg
Portsmouth
Bruxelles
Rungis

Montréal Perpignan
DES ENSEIGNEMENTS A MEDITER

ƒ Le partenariat étroit et intelligent entre les pouvoirs


publics et les opérateurs privés est capable de
booster le niveau de performance d’un secteur
économique

ƒ Une vision de progrès, une démarche de proximité


et une optimisation des moyens disponibles, peuvent
compenser le manque de moyens

ƒ La coopération internationale est un facteur de


création d’un climat de confiance entre les Etats et de
fluidification des échanges commerciaux
ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTRÔLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATION

MERCI DE VOTRE ATTENTION

Centres d'intérêt liés