Vous êtes sur la page 1sur 51

Analyse financière approfondie

Animé par: Mohsin BERRADA

Objectifs pédagogiques
1. Maîtriser les mécanismes comptables et financiers
essentiels.
2. Réaliser un diagnostic financier dans le but de porter
un avis sur une entreprise.
3. Mesurer l'impact de ses décisions sur les comptes de
l'entreprise.
4. Analyser les possibilités d’évolution de l’entreprise

Références bibliographiques
• Pierre VERNIMMEN « Finance d’entreprise » - Dalloz
• Hervé HUTIN « Toute la finance d’entreprise » Editions d’organisation
• Charles-Henri d’ARCIMOLE & Jean-Yves SAULQUIN « finance
appliqué » - Vuibert
• Patrick TOPSACALIAN & Jacques TEULIE « Finance » Vuibert
• Najib IBN ABDEJLIL « Diagnostic financier de l’entreprise » Edit
Consulting
• Rachid BELKAHIA & Hassan OUDAD « Analyse et diagnostic
financiers » Gaëtan Morin éditeur

1
Introduction

- Toutes les décisions de l’entreprise provoquent un


enregistrement comptable.

- L’entreprise dispose donc d’une base de données


exhaustive.

- La comptabilité reste toutefois un outil juridique et


fiscal.

- Pour interpréter une information à partir de la masse


de données il faut une traduction économique et
financière de ces données
4

Introduction

• Qui établit un diagnostic financier?


 Les dirigeants d’entreprise;
 Les investisseurs actuels et potentiels;
 Les institutions de crédit;
 Les employés;
 Les clients;
 Les fournisseurs,
 Etc.

Introduction

• Pourquoi établir un diagnostic financier?

2
Contenu du programme
1. Introduction
 Délimitation du domaine de la finance
 De la logique comptable à la logique financière
2. Analyse financière
 Bilan fonctionnel,
 Bilan patrimonial,
 Compte de produits et de charges fonctionnel,
 Équilibre financier et typologie des crises de trésorerie,
 Analyse par les ratios
3. Analyse des flux
 Le tableau de financement
 L’excédent de trésorerie d’exploitation
4. Objectifs et démarche du diagnostic financier

Introduction

Introduction
• Quels sont les liens entre • Le constat
– Compétition
– Comptabilité générale – Concurrence
– Difficulté à prévoir
– Analyse financière ? – Accélération
– Toujours plus avec moins de moyens
– Mondialisation – Globalisation
– Exigence de rentabilité

• Etre capable en permanence


d’optimiser et réagir

3
Introduction

• Économie financière

• Finances publiques

• Finances locales

• Finances personnelles

• Finance d’entreprise

10

Introduction

• Est-ce le point de vue interne de l’entreprise que l’on adopte?

• Est-ce le point de vue des partenaires extérieurs?

11

Introduction
1. La délimitation du domaine de la finance d’entreprise

12

4
1. La délimitation du domaine de la finance
d’entreprise
• Conception n°1: sont censées appartenir au domaine de la finance
d’entreprise toutes les opérations de celle-ci se traduisant par des
mouvements d’argent.

• Conception n°2: sont censées appartenir au domaine de la finance


d’entreprise toutes les tâches liées à l’obtention des capitaux dont
l’entreprise peut avoir besoin pour financer ses activités.

• Conception n°3: sont censées appartenir au domaine de la finance


d’entreprise toutes les tâches liées, d’une part, à la levée des capitaux
nécessaires au maintien et à l’expansion de l’activité de l’entreprise, et
d’autre part, au contrôle de la conformité de l’usage de ces fonds avec ses
objectifs affichés.

13

1. La délimitation du domaine de la finance


d’entreprise

• Conception n°1: sont censées appartenir au domaine de la finance


d’entreprise toutes les opérations de celle-ci se traduisant par des
mouvements d’argent.

14

1. La délimitation du domaine de la finance


d’entreprise
• Conception n°2: sont censées appartenir au domaine de la finance
d’entreprise toutes les tâches liées à l’obtention des capitaux dont
l’entreprise peut avoir besoin pour financer ses activités.

15

5
1. La délimitation du domaine de la finance
d’entreprise
• Conception n°3: sont censées appartenir au domaine de la finance
d’entreprise toutes les tâches liées, d’une part, à la levée des capitaux
nécessaires au maintien et à l’expansion de l’activité de l’entreprise, et
d’autre part, au contrôle de la conformité de l’usage de ces fonds avec ses
objectifs affichés.

16

1. La délimitation du domaine de la finance


d’entreprise
l’approche « moderne » de la fonction financière
Elle consiste à apporter des réponses aux questions suivantes:

1. Quel volume total de fonds devrait être investi dans


l’affaire? À quel rythme ce volume de fonds devrait-il
croître?
2. Quels types d’actifs devrait posséder l’entreprise? Ou
encore quelle devrait être la composition de l’actif de
son bilan?
3. Quelles sources de financement devraient être
retenues? Ou encore quelle devrait être la composition
du passif de son bilan?

17

Quel volume devrait être investi dans l’affaire?


A quel rythme ce volume de fonds devrait-il croître?

• Se poser la 1ère question conduit à s’interroger sur le mode actuel d’exploitation de


l’entreprise et sur sa pertinence:

Inventaire des solutions

18

6
Quel volume devrait être investi dans l’affaire?
A quel rythme ce volume de fonds devrait-il croître?

• Se poser la 2ème question conduit à s’interroger sur le taux de croissance actuel de


l’entreprise:

19

Quels types d’actifs devrait posséder l’entreprise?


Quel devrait être la composition de l’actif de son bilan?

• Relèvent de cette question toutes les décisions relatives au choix des


investissements, mais pas seulement celles-ci.

• Il n’est pas inutile de se poser successivement pour chaque type d’actifs


la question suivante: le maintien actuel de l’activité de l’entreprise exige-
t-il la détention de cet actif ?

• Est-il toujours nécessaire de produire soi-même ?

20

Quelles sources de financement devraient être retenues?


(quelle devrait être la composition du passif?)

• Se poser la question amène à s’interroger sur l’opportunité de remettre en


cause la stratégie financière suivie jusque-là.
• Élaboration d’une politique en matière de structure du capital: quelle est la
place qu’il convient de donner aux fonds propres dans le financement du
développement de l’affaire ?

21

7
Les implications de la conception retenue

22

Introduction
2. De la logique comptable à la logique financière

23

Séquence 1: Architecture du système

24

8
La performance économique
=
Maximiser la performance de l’activité
en optimisant l’utilisation des moyens

Flux de moyens

Flux d’activité

25

La performance économique
=
Maximiser la performance de l’activité
en optimisant l’utilisation des moyens

Flux de moyens

Flux d’activité

26

Décalages entre flux physiques et flux financiers

• La valeur vendue par l'entreprise n'est pas forcément la valeur encaissée, iI est donc nécessaire de
distinguer :

• La valeur achetée par l'entreprise n'est pas forcément la valeur décaissée, iI est donc nécessaire de
distinguer :

• On peut à ce niveau scinder l'analyse en :

27

9
Décalages entre flux physiques d’exploitation
• La valeur des flux physiques créés par l'entreprise n'est pas forcément la valeur vendue, il est donc nécessaire de distinguer
:

28

Décalages entre flux physiques d’exploitation

• Ces deux derniers éléments sont valorisés au montant des coûts engagés. Leur valeur commerciale ne sera
constatée qu'au moment de la réalisation de la vente .Leur valeur financière (contrepartie en flux financiers)
est donc "différée". Comme les coûts ont donné lieu à des flux financiers réels, il en résulte un besoin de
trésorerie.

• La valeur des flux physiques consommés par l'entreprise n'est pas forcément la valeur achetée
II est donc nécessaire de distinguer :

29

Les flux

• Le système d'information économique de l'entreprise repose sur l'évaluation des flux entrants et
sortants. Le fondement même de la performance économique est la création d'une valeur par la
transformation des flux entrants (outil de travail, savoir-faire, matières premières, ressources
financières...)

• L'ensemble de ces flux peut être regroupé en deux sous-ensembles :

30

10
Les flux
– Les FLUX D'ACTIVITE
• "lnputs" nécessaires à la production : des composantes de l'activité qui se traduisent par des « coûts »

• Ressources issues de la vente de la production et valeur estimée de la production en attente de vente

• L'ensemble de ces flux se traduit en général par des :

• Le système d'information économique a donc pour objectif :

31

Schéma des flux


L'évaluation du métier
L'évaluation du patrimoine
Suivi de La trésorerie Le Compte de Produits et
Le BILAN
Charges
Moyens Moyens Consommations
Entrées Sorties Productions
Economiques Financiers définitives

Positif Résultat
ou Négatif

32

Séquence 2: Les états de synthèse


Le bilan – Le compte de produits et charges

33

11
Le bilan

Actif Passif
Moyens Moyens
économiques financiers

Le compte de produits et charges

Charges
Consommatio Produits
ns définitives Production
Résultat

34

Le sens économique des états de synthèse

• Dans cet esprit , le BILAN et le COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES de l'entreprise rassemblent l'ensemble
des informations nécessaires pour apporter réponse aux cinq questions développées en introduction.

– Le COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES,

– Le BILAN,

35

Première partie:
ANALYSE FINANCIERE
Chapitre 1

LE BILAN FONCTIONNEL

36

12
ANALYSE FINANCIERE
L’objectif est de traduire des données
écrites dans une logique juridique et
fiscale, en une autre logique économique
et financière qui reflète mieux le
fonctionnement de l’entreprise (d’où le
nom d’analyse fonctionnelle).
Perspective nécessaire: 3 à 5 ans.

37

Le bilan fonctionnel
1/ Construction du bilan fonctionnel:
Pour effectuer la traduction du bilan comptable en un bilan fonctionnel il
faut procéder à des:

– Retraitements: traiter différemment certaines données;

– Reclassements: classer autrement certains postes;

– Regroupements: agréger des données de même nature.

38

Construction du bilan fonctionnel


• 1.1./ Les retraitements
– 1.1.1./ Les non-valeurs:
Données de nature comptable qui n’ont pas de valeur
de marché. Ce sont:
• Le capital souscrit non appelé;
• Les frais d’établissement;
• Les frais de recherche et développement,
• Les charges constatées d’avance;
• Les charges à répartir;
• Les primes de remboursement;
• Les écarts de conversion d’actif et de passif.

39

13
Construction du bilan fonctionnel
– 1.1.1./ Les non-valeurs:

Bilan comptable

40

Construction du bilan fonctionnel


– 1.1.2./ Le crédit-bail:
Ce sont des matériel que l’entreprise a choisit et dont elle dispose
sans en être juridiquement propriétaire. Pourtant ces matériels sont
bien présents dans l’entreprise, il convient d’en tenir compte pour
l’analyse.

Bilan comptable

41

Construction du bilan fonctionnel

• 1.2./ Les reclassements:


• 1.2.1./ Les Comptes Courants d’Associés (CCA):
Juridiquement considérés comme des dettes de l’entreprise vis-à-vis
de ses propriétaires, les CCA sont souvent, dans les PME, un moyen
de faire des apports en fonds propres sans subir les difficultés d’une
augmentation de capital (coûts, délais, complexité).
Les CCA ont même origine et même nature (et souvent même
maturité) que le capital, on les considère donc comme du capital.

42

14
Construction du bilan fonctionnel
• 1.2.2./ Les dettes bancaires:
Le compte « Emprunt auprès des établissements de crédit » inclut
des dettes à long et moyen terme et des dettes à court terme. Pour
l’analyste il est important de ranger les dettes par maturité afin de
distinguer la partie issue d’écarts de trésorerie des financements
stables sur lesquels l’entreprise peut compter.

43

Construction du bilan fonctionnel

• 1.2.3./ Les amortissements et les provisions:


Considérés comme des charges constatant la réduction de valeur
(calculée pour les amortissements ou constatée pour les provisions)
d’actifs, les dotations aux amortissements ou aux provisions ne sont
pas décaissées.

44

Construction du bilan fonctionnel


• 1.2.3./ Les amortissements et les provisions:

Bilan comptable

45

15
Construction du bilan fonctionnel
• 1.2.3./ Les amortissements et les provisions:

Amortissements
Actif Brut V.N.C. Passif Net
et provisions

46

Construction du bilan fonctionnel


• 1.3./ Les regroupements
Il s’agit ici de simplifier la présentation fonctionnelle du bilan en
regroupant les postes qui sont de même nature et de même
maturité.

47

Construction du bilan fonctionnel

• 1.3.1./ Les Fonds Propres :

48

16
Construction du bilan fonctionnel
• 1.3.2./ Les Dettes à Long et Moyen Terme :

49

Construction du bilan fonctionnel


• 1.3.3./ Les dettes du passif emprunté d’exploitation:

• 1.3.4./ Les dettes du passif emprunté hors


exploitation:

50

Construction du bilan fonctionnel

•1.3.5./ Le passif de trésorerie:

51

17
Construction du bilan fonctionnel

• 1.3.6./ Les Valeurs Immobilisées brutes:

52

Construction du bilan fonctionnel

•1.3.7./ Les actifs d’exploitation:

53

Construction du bilan fonctionnel

• 1.3.8./ Les actifs hors exploitation:

54

18
Construction du bilan fonctionnel

•1.3.9./ Les actifs de trésorerie:

55

Construction du bilan fonctionnel


• 1.3.10./ Les Capitaux Stables:

Ils mesurent les fonds de financement permanent (ou à tout le


moins de longue période) de l’entreprise

56

Le bilan Fonctionnel
• 2./ L’interprétation du bilan fonctionnel

57

19
Interprétation du bilan fonctionnel

Bilan Fonctionnel

Fonds propres
Valeurs Immobilisées
Brutes Dettes à Long et Moyen Terme

Actifs d’Exploitation Passifs d’Exploitation

Actifs Hors Exploitation Passifs Hors Exploitation

Actifs de Trésorerie Passifs de Trésorerie

58

Interprétation du bilan fonctionnel

Bilan Fonctionnel

Fonds propres
Valeurs Immobilisées
Brutes Dettes à Long et Moyen Terme

Actifs d’Exploitation Passifs d’Exploitation

Actifs Hors Exploitation Passifs Hors Exploitation

Actifs de Trésorerie Passifs de Trésorerie


59

Interprétation du bilan fonctionnel


Ressources stables (F.P. + D.L.M.T.)
-

60

20
Interprétation du bilan fonctionnel
Actifs hors exploitation

61

Interprétation du bilan fonctionnel


Bilan Fonctionnel

V.I.B.

CAPITAUX
STABLES

62

Les déséquilibres du bilan

63

21
L ’équilibre unique du bilan

V.I.B.
Ressources
Stables

64

Interprétation du bilan fonctionnel


Ventes

Temps

65

Conclusion

66

22
Conclusion

V.I.B.
Ressources
Stables
B.F.R.

67

Première partie:
ANALYSE FINANCIERE
Chapitre 2
LE BILAN PATRIMONIAL

68

Le bilan patrimonial
• Bilan financier appelé également bilan liquidité
• À l’actif: reclassement des postes selon leur liquidité
• Au passif: reclassement des postes selon leur exigibilité

69

23
Le bilan patrimonial
• Liquidité?

• Nécessité de retraiter le bilan fonctionnel pour obtenir le


bilan financier

Bilan fonctionnel # bilan financier

70

Construction du bilan patrimonial

Les reclassements de l’actif


• Le stock outil: correspond au stock minimum nécessaire que
l’entreprise constitue pour face à ses besoins d’exploitation, et
éviter ainsi le risque de rupture de stocks.
• Destiné à rester en permanence dans l’entreprise, il perd son
caractère de liquidité.

• .

71

Construction du bilan patrimonial

Les reclassements de l’actif


• Les actifs à plus ou moins 1 an: les actifs sont reclassés en
fonction de leur échéance réelle.
• Les titres et valeurs de placement: si les titres inscrits dans
cette rubrique sont aisément négociables et donc totalement
liquides, il convient de les assimiler à la trésorerie-actif.

72

24
Construction du bilan patrimonial

Les retraitements des actifs fictifs


• Les immobilisations en non valeurs sont à retrancher de l’actif
et les capitaux propres sont diminués à due concurrence.
• Les écarts de conversion actif:
– si la perte de change latente a été constatée par une provision, aucun
redressement ne doit être effectué
– Si aucune provision n’a été effectuée, l’ECA constitue donc une
destruction potentielle de ressources non constatée et qui devra être
retranché de l’actif, et déduit des capitaux propres.

73

Construction du bilan patrimonial

Les retraitements des actifs fictifs


• Les plus ou moins-values latentes: l’analyste financier doit
procéder chaque fois que possible aux corrections d’actifs qui
lui paraissent nécessaires pour dégager une valeur réaliste du
patrimoine de l’entreprise:
– Retrancher les moins-values sur immobilisations
– Ajouter les plus-values sur immobilisations

74

Construction du bilan patrimonial

Les corrections du passif


• La répartition du résultat:
– Augmenter le passif circulant hors trésorerie du montant des bénéfices à distribuer
– Les bénéfices non distribués faisant partie de l’autofinancement demeureront en capitaux propres.

75

25
Construction du bilan patrimonial

Les corrections du passif


• Les reclassements des dettes:
– Les dettes à plus ou moins 1an: + 1 an en financement permanent, à –
1 an en passif circulant hors trésorerie
– Les comptes d’associés créditeurs: font partie du passif circulant hors
trésorerie. Lorsqu’il existe une convention matérialisant un
engagement de longue durée de la part des actionnaires, le montant
correspondant est assimilé sur un plan financier à des ressources
stables.

76

Construction du bilan patrimonial

Les corrections du passif


• Les dettes fiscales différées ou latentes:
•Dette fiscale en dettes de financement ou en passif
– Subventions d’investissement circulant hors trésorerie en fonction de son échéance.
•La fraction nette d’impôt est à incorporer en fonds
– Provisions réglementées propres.

– Provisions pour risques et charges (sans objet réel ou avec un objet


tout à fait aléatoire
•Rapporter en capitaux propres la partie nette d’impôt
•Classer l’impôt latent en dettes de financement ou au
passif circulant hors trésorerie en fonction de
l’échéance.

77

Construction du bilan patrimonial

Les corrections du passif


• Les écarts de conversion passif:
– l’analyste financier doit l’éliminer en l’annulant par la contre passation des écritures
comptables qui ont donné sa naissance (revenir à la situation initiale)

• Les obligations cautionnées:


– Rattachées aux « dettes fournisseurs et comptes rattachés », elles constituent un
véritable financement bancaire à court terme. Aussi, il est recommandé de les
retrancher des dettes fournisseurs et comptes rattachés et de les assimiler à de la
trésorerie passif.

78

26
Construction du bilan patrimonial

Les retraitements des engagements hors bilan:

Le cas du crédit-bail (voir diapos précédentes)

79

Première partie:
ANALYSE FINANCIERE
Chapitre 3
LE COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES
FONCTIONNEL

80

Le compte de produits et charges fonctionnel


• Comme nous l’avons vu pour le Bilan, le
Compte de produits et de charges de la
comptabilité générale est écrit dans une
logique juridique et fiscale qui se prête
mal à une interprétation gestionnaire.
• Nous allons traduire ce document dans
une logique économique et financière
avant de l’interpréter.

81

27
Le compte de produits et charges fonctionnel
• 1./ Retraitements
– 1.1./ Les personnels en intérim:

Les sociétés d’intérim adressent des factures enregistrées en


« Autres achats et charges externes ». Or du point de vue de
l’analyse il s’agit bien là de coûts liés à la disposition de personnel.

82

Le compte de produits et charges fonctionnel


– 1.2./ Les loyers de crédit-bail:

Ces loyers sont enregistrés dans les « Autres achats et charges


externes » alors qu’ils correspondent à des coûts de disposition de
matériels immobilisés.

83

Le compte de produits et charges fonctionnel

• 2./ Les agrégats du compte de résultat fonctionnel

– 2.1./ La Production

Production vendue
+ production stockée
+ production immobilisée

= Production de la période

84

28
Le compte de produits et charges fonctionnel
– 2.2./ La Marge Commerciale

Ventes de marchandises
- Achats de Marchandises
+/- Variation de stock de marchandises

= Marge Commerciale

85

Le compte de produits et charges fonctionnel

• 2.3./ La Valeur Ajoutée

Production + Marge Commerciale

- Autres achats stockés


+/- Variation des autres stocks
- Autres achats et charges externes

= Valeur Ajoutée

86

Le compte de produits et charges fonctionnel


– 2.4./ L’Excédent Brut d’Exploitation

Valeur Ajoutée

- Impôts, taxes et versements assimilés


- Salaires et traitements
- Charges sociales

= Excédent Brut d’Exploitation

87

29
Le compte de produits et charges fonctionnel

– 2.5./ L’Excédent Net d’exploitation

Excédent brut d’Exploitation

- Dotations aux amortissements et provisions


+ Reprises sur amortissements et provisions
- Autres charges d’exploitation

= Excédent Net d’Exploitation

88

Le compte de produits et charges fonctionnel

– 2.6./ Le Résultat Courant Avant Impôts


(RCAI)

Excédent Net d’Exploitation

+ Produits financiers
- Charges financières

= Résultat Courant Avant Impôts

89

Le compte de produits et charges fonctionnel

– 2.7./ Le Résultat Net (Comptable)

Résultat Courant Avant Impôts (RCAI)

+ Produits non courants


- Charges non courantes
- Impôts sur les Sociétés (IS)
= Résultat Net

90

30
Le compte de produits et charges fonctionnel

Chiffre d’Affaires H.T.


Production Marge commerciale

Valeur Ajoutée
Excédent Brut d’Exploitation

Résultat d’Exploitation

Résultat Courant Avant Impôt

Résultat Net

91

Le compte de produits et charges fonctionnel

- 2.8./ la Capacité d’Autofinancement (CAF)

• C’est le solde comptable de financement théorique restant à la


disposition de l’entreprise à la fin de l’exercice.
• Il constitue la ressource de financement interne générée par l’activité
de l’entreprise.

92

Le compte de produits et charges fonctionnel

• .

La CAF doit être


suffisante pour financer
dans l’ordre suivant:

93

31
Le compte de produits et charges fonctionnel

94

Le compte de produits et charges fonctionnel

• CALCUL

CAF = Résultat net


+ DAP (autres que celles relatives aux actifs, passifs
circulants et
à la trésorerie)
- RAP (autres que celles relatives aux actifs, passifs
circulants et
à la trésorerie) et subventions d’investissement
+ VCEAC
- PCEA

95

Liaison Bilan - Compte de produits et charges

V.I.B.
FONDS
Fonds C.A.F.
PROPRES
Propres
B.F.R.
D.L.M.T.
T.N.
D.L.M.T.

96

32
Le compte de produits et charges fonctionnel

La CAF est :

97

REMARQUE
C.A.F. est une ressource potentielle

La CAF est constituée à partir du Résultat Net Comptable, or


pour passer de la CAPACITE d’autofinancement à
l’AUTOFINANCEMENT NET, il faut retirer les dividendes
versés sur ce Résultat Net

98

Le compte de produits et charges fonctionnel

Le compte de produits et charges fonctionnel peut


donc se concevoir comme une chaîne de soldes qui
ne vaut que par son maillon le plus faible !

C.A.H.T.
Production
Valeur Ajoutée
E.B.E.
E.N.E.
R.C.A.I.
R.N.C.
C.A.F.
99

33
Le compte de produits et charges fonctionnel

C.A.H.T.
Production
Valeur Ajoutée
E.B.E.
E.N.E.
R.C.A.I.
R.N.C.
C.A.F.
100

Le compte de produits et charges fonctionnel


L’évolution de chaque solde, isole le phénomène
de gestion responsable de cette évolution:

C.A.H.T.
Production
Valeur Ajoutée
E.B.E.
E.N.E.
R.C.A.I.
R.N.C.
C.A.F.
101

Le compte de produits et charges fonctionnel

Le compte de produits et charges fonctionnel peut


donc se concevoir comme une chaîne de soldes qui
ne vaut que par son maillon le plus faible !

C.A.H.T.
Production
Valeur Ajoutée
E.B.E.
R.E.
R.C.A.I.
R.N.C.
C.A.F. Fonds propres
au Bilan 102

34
Conclusion

103

Première partie:
ANALYSE FINANCIERE
Chapitre 4
EQUILIBRE FINANCIER ET TYPOLOGIE DES
CRISES FINANCIERES

104

Les cycles
Cycle de Le cycle vie global de l'entreprise se décompose par conséquent en
deux cycles dont la "vitesse de rotation" sont différentes.
financement des LE CYCLE DE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS
investissements

LE CYCLE D'EXPLOITATION
TRESORERIE

Cycle d’exploitation

105

35
Emplois Ressources
Cycle d’Investissement Capitaux Permanents
Immobilisations brutes : Ressources propres :
Incorporelles (sauf sans valeur) Capital
Corporelles Réserves
Financières Amortissements
Provisions

Emprunts long et moyen terme

Fonds de Roulement Net Global (FRNG)

Cycle Exploitation Cycle Exploitation


Stocks bruts Fournisseurs

Créances Exploitation brutes Autres dettes exploitation

Besoin en Fonds de Roulement d’Exploitation (BFRE)

Cycle Hors Exploitation Cycle Hors Exploitation


Créances hors exploitation Dettes hors exploitation
Besoin en Fonds de Roulement Hors Exploitation (BFHE)

Cycle Trésorerie Cycle Trésorerie


Disponibilités Concours bancaires courants

Trésorerie Nette 106

L’équilibre financier

• L'équilibre financier de l'entreprise repose, ainsi que nous l'avons déjà évoqué, sur l'évolution
de l'équilibre entre les deux cycles de l'entreprise :
– Cycle d'investissement et de financement
– Cycle d'exploitation

• La différence entre les ressources durables (capitaux+capacité d'autofinancement + dettes à


long et moyen terme) et les emplois stables (immobilisations en valeur brute) constitue le
FONDS DE ROULEMENT DE L'ENTREPRISE , c'est à dire le montant des ressources durables
non investies dans les immobilisations.

107

L’équilibre financier

• La différence entre les ressources d'exploitation (dettes d'exploitation et postes assimilés) et


les emplois d'exploitation (stocks , créances d'exploitation et postes assimilés) constitue le
BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT DE L'ENTREPRISE, c'est à dire le montant des ressources
de trésorerie nécessaires à la couverture des décalages entre flux d'exploitation.

108

36
L’équilibre financier

Temps

109

L’équilibre financier
• la gestion des flux financiers d'exploitation :

• Le développement de la productivité :

110

Typologie des crises de trésorerie

C.A
B.F.R

F.R.N.G

C.A
B.F.R

F.R.N.G

T 111

37
Typologie des crises de trésorerie
B.F.R
C.A

F.R.N.G

C.A
B.F.R

F.R.N.G

T
112

Typologie des crises de trésorerie

B.F.R

C.A
F.R.N.G

113

La situation idéale

Montant

CA

T+
FDR
BFR

Années

114

38
Première partie:
ANALYSE FINANCIERE
Chapitre 5

ANALYSE PAR LES RATIOS

115

Analyse par les ratios

 Pour être analysée, l’information contenue dans les états financiers (ÉF)
doit être comparée;

 Les ratios permettent cette comparaison puisqu’en mesurant le rapport


entre un montant et un autre, le ratio produit une mesure relative,
éliminant l’effet de «Taille »;

 Il est alors possible de comparer l’entreprise à elle-même (dans le temps)


et avec d’autres entreprises de même secteur d’activité;

116

Analyse par les ratios

• Un ratio est un rapport entre des grandeurs caractéristiques du bilan ou


du compte de résultat.

117

39
Ratios d’équilibre financier
Ratios Formule Commentaires

Financement Cap.Perm. / Actif net immob. Ce ratio mesure l'aptitude de l'entreprise à financer ses emplois
Immobilisations stables avec ses ressources stables. Supérieur à 1 il indique que
les ressources stables financent une partie de l'actif circulant
Indépendance Cap.propres / Dettes LT Ce ratio mesure le degré d'indépendance de l'entreprise vis-à-vis
financière de ses prêteurs qui exigent généralement qu'il soit supérieur à 1
Solvabilité générale Actif total / Dettes Ce ratio mesure l'aptitude de l'entreprise à couvrir la totalité de
ses dettes avec ses actifs. Cette couverture constitue la garantie
des créanciers en cas de faillite
Solvabilité Réal+Disp. / Dettes CT Permet de mesure l'aptitude de l'entreprise à payer son passif
exigible à court terme avec son actif réalisable à court terme et
ses disponibilités
Liquidité générale Réalisable / Dettes CT Permet de mesure l'aptitude de l'entreprise à payer son passif
exigible à court terme avec son actif réalisable à court terme
Liquidité réduite Réalisable / Dettes CT Permet de mesurer l'aptitude de l'entreprise à payer son passif
- Stocks exigible à court terme sans attendre la réalisation de ses stocks
Liquidité immédiate Disponible / Dettes CT Permet de mesurer l'aptitude de l'entreprise à payer son passif
+ VMP exigible à court terme avec ses seules disponibilités
Vétusté des actifs Amortiss. / Immob. Brutes Ce ratio permet d'estimer le degré de vieillissement des
cumulés amortissables immobilisations amortissables
Capacité de remboursement
Dettes LT / CAF Ce ratio indique le nombre d'années de CAF nécessaire pour
rembourser intégralement les emprunts. Les concours bancaires
courants sont exclus de ce calcul.
Risque liquidatif Ress.Propres / Total bilan Mesure le niveau d'implication des actionnaires au financement
de l'entreprise par rapport à l'ensemble des apporteurs de
capitaux et autres créanciers

118

Ratios de gestion du cycle d’exploitation

Ratios Formule Commentaires

Rotation FRNG en FRNG / CA HT x 360 Mesure le nombre de jours de CA nécessaire pour atteindre
jrs de CA le niveau du FDR
Rotation BFR en jrs BFR / CA HT x 360 Mesure le nombre de jours de CA nécessaire pour financer
de CA le BFR
Délai de règlement Dettes fourniss. / Achats TTC x 360 Indique la durée moyenne du crédit obtenu des fournisseurs
fournisseurs et cptes rattach. en jours d'achat TTC
Délai de règlement Créances clients / CA TTC x 360 Indique la durée moyenne du crédit accordé aux clients en
clients et cptes rattach. jours de CA TTC
Rotation des stocks Stocks moy. / Production vendue
Correspond à la mobilisation du stock de produits finis
produits finis prod. Finis X 360 évaluée en nombre de jours de CA HT
Rotation des stocks Stocks moy. / Coût achat march.
Ce ratio indique le nombre de jours d'achat de
marchandises marchandises vendues X 360 marchandises qui sont stockés
Rotation des stocks Stocks moy. / Consommat°de
Ce ratio indique le nombre de jours de consommation de
mat. Premières M.P. M.P.
matières premières qui sont stockés

119

Ratios de rentabilité et de marge


Ratios Formule Commentaires
Ratios de rentabilité
Rentabilité activité CAF / Total produits
Mesure le niveau de trésorerie créée par l'activité de l'enreprise

Rentabilité nette Résultat net / Cap.propres Ce ratio mesure la rentabilité finale des capitaux propres, après
prise en compte de l'IS. Il traduit un taux de profit ou, du point de
vue de l'actionnaire, le taux de retour sur investissement
Intégration VA / CA
Mesure le niveau d'intégration de l'entreprise. L'appel à la sous-
VA / Production
traitance engendre une diminution de ce ratio

Structure VA / Effectif
Mesure le niveau de valeur ajoutée créée par salarié.
économique
Structure VA / Immob. Brutes Ce ratio mesure le rendement du capital technique (équipements
économique productives productifs de l'entreprise)
Structure Personnel / VA Ce ratio mesure la part de valeur ajoutée utilisée pour couvrir les
économique charges de personnel
Structure Dot. Amortiss./ VA Ce ratio qu'il faut comparer au précédent, mesure l'importance du
économique capital technique dans la VA. Si ce ratio augmente au détriment

Ratios de marge
EBE / VA Mesure le taux d'EBE par rapport à la richesse nette créée.
Marge d'exploitation Appréciation de l'impact du financement des charges de
personnel et des impôts et taxes
Performance EBE / CA HT Mesure le niveau de performance industrielle et commerciale de
l'entreprise avant couverture de la structure financière
Marge nette Résultat net / CA HT
Taux de résultat global

120

40
Les limites de l’analyse par les ratios

121

Deuxième partie:
L’ANALYSE DES FLUX

Chapitre 1
LE TABLEAU DE FINANCEMENT

122

Le tableau de financement

• Le tableau de financement permet de faire une analyse


dynamique de l’entreprise en mettant en évidence son fonds
de roulement, son besoin en fonds de roulement et la
situation de la trésorerie qui en résulte.
• Mettre en évidence les flux financiers...pour apprécier la
politique financière:
• investissements
• financement
• exploitation
• trésorerie

123

41
Le tableau de financement

• Structure du tableau de financement


– 1ère partie: synthèse des masses du bilan
– 2ème partie: emplois et ressources
• 1ère partie
– Variation du fonds de roulement fonctionnel
– Variation du BFG
– Variation de trésorerie
• 2ème partie
– Nouvelles ressources stables
– Nouveaux emplois stables

124

Le tableau de financement

I. Synthèse des masses du bilan


Bilan fonc. fin N Bilan fonc. fin N+1
emplois ressources emplois ressources
Tableau de financement N+1

Nouveaux emplois Nouvelles ressources
FRF FRF
BFG BFG
 emplois  ressources
TN TN
 ressources  emplois

∆ FRF
∆ BFG
∆ TN

125

Le tableau de financment

II. Emplois et ressources


EMPLOIS RESSOURCES

Dividendes versés CAF

Acquisitions d’immobilisations Cessions d’immobilisations


corporelles corporelles
incorporelles incorporelles
financières financières
Réduction des capitaux propres Augmentation des capitaux propres

Remboursement de dettes Augmentation des dettes financières (nettes de


primes de rempboursement)
Emplois en non valeurs

Total emplois stables Total ressources stables

Variation du BFG

Variation de la trésorerie

126

42
Le tableau de financement

Les retraitements nécessaires

L’interprétation du tableau de financement

127

Le tableau de financement

• À titre indicatif, les ratios suivants peuvent être directement


calculés à partir de la synthèse des masses du bilan et/ou du
tableau d’emplois et de ressources:

128

Deuxième partie:
L’ANALYSE DES FLUX

Chapitre 2
L’EXCEDENT DE TRESORERIE
D’EXPLOITATION

129

43
Trésorerie résultant du métier

E.B.E

( )

Variation du B.F.R.E

E.T.E

130

L’excédent de trésorerie d’exploitation


• Une des préoccupations essentielles de l'analyste sera de voir en quoi
l'entreprise transforme un POTENTIEL DE TRESORERIE (EBE) en TRESORERIE
REELLE D'EXPLOITATION (ETE) susceptible de permettre à l'entreprise de
disposer des flux financiers immédiats pour faire face à ses engagements.

131

Troisième partie:
OBJECTIF ET DEMARCHE DU
DIAGNOSTIC FINANCIER
Chapitre 1
OBJECTIFS DU DIAGNOSTIC
FINANCIER

132

44
Objectifs du diagnostic financier
Premier niveau

Mesurer les performances Évaluer la structure


Économiques et financières et l’équilibre financier

Structure Besoin de Flux de trésorerie


Activité Productivité Rentabilité et solvabilité
des capitaux financement

Deuxième niveau

Apprécier la gestion générale et la politique


financière de l’entreprise
Fournir les bases chiffrées pour le diagnostic de l’entreprise

Troisième niveau

Dégager les perspectives d’évolution


et évaluer le risque de l’entreprise
(analyse prospective des risques de défaillance)
133

Objectifs du diagnostic financier

• Comprendre la dynamique de l’entreprise


Les 3 thèmes d’analyse financière Leur réconciliation :
La compréhension du cycle de transformation des actifs

Rentabilité
Trésorerie
statique statique Recouvrement Approvisionnements

dynamique
Structure Structure Comptes clients Matières premières
financière financière

Biens finis Production en cours

Trésorerie
Demande Production

134

Objectifs du diagnostic financier


• Comprendre les risques du cycle de production

• Mesurer l’efficacité du cycle de transformation des actifs


• rôle du bilan financier :

135

45
Objectifs du diagnostic financier
• Mesurer l’efficacité du cycle de transformation des actifs (suite)
• la présentation du bilan

Présentation financière du bilan Bilan financier classique Présentation "Trésorerie"

Emplois fixes Ressources Emplois fixes Ressources Emplois fixes Ressources


stables - amortissements stables stables
+amortissements
+provisions

Actif circulant Dettes Actif circulant Dettes Actif circulant Dettes


cycliques - provisions d'exploitation d'exploitation

Trésorerie Découverts Trésorerie Trésorerie

136

Objectifs du diagnostic financier

• Mesurer l’efficacité du cycle de transformation des actifs (suite)


• la mise en évidence des ressources financières et des flux d’investissement

Résultat + Dotation = Capacité d’autofinancement (CAF)

Réserves + Amortissements et Provisions = CAF cumulée

137

Objectifs du diagnostic financier


• Mesurer la rotation des actifs : apprécier l’efficacité des capitaux employés
– Maximiser l’utilisation des installations/équipements

– Mesurer l’efficacité du cycle de production

138

46
Objectifs du diagnostic financier
• L’interprétation du bilan financier, c’est :

• Analyser un risque financier, c’est :

139

Objectifs du diagnostic financier


• L’analyse du compte d’exploitation

140

Objectifs du diagnostic financier

• L'analyse du cash-flow

141

47
Objectifs du diagnostic financier
• Retraitements à opérer sur le bilan
– Actif immobilisé

– BFR (actif circulant – passif circulant)

– Capitaux propres

– Endettement financier net

142

Objectifs du diagnostic financier


• Retraitements à opérer sur le compte de produits et charges

Dans le but de calculer un résultat d’exploitation (et


un cash flow) « normatif »

143

Troisième partie:
OBJECTIF ET DEMARCHE DU
DIAGNOSTIC FINANCIER

Chapitre 2
DEMARCHE DU DIAGNOSTIC
FINANCIER

144

48
Démarche d’un bon diagnostic financier
1- Bien se documenter sur l’entreprise :

2- Son environnement :

3- Bien comprendre le but de l’analyse (pour qui, dans quel but)


4- Calculer les ratios pertinents et les tendances
5- Recueillir toute l’information comparative possible :

6- Identifier les conventions comptables qui influent sur les ratios

145

Résumé de présentation du diagnostic financier

1ère étape: calculs


financiers
Retraitements préalables

Ratios complémentaires
2ème étape:
interprétation et
conclusions

Recommandations
Rapport de diagnostic financier

146

Résumé de présentation du diagnostic financier


A. PRESENTATION DE L'ENTREPRISE
A. Présentation de l’entreprise
Indiquer
Commenter
Eléments Décrire évolutions
situation
possibles
Origine, histoire. x
Activité et position (marchés,
x x x
production, équipement, locaux)
Marchés (besoins, segments,
x x x
concurrence), prix de vente
Facteurs opérationnels
(disponibilité des
x x x
approvisionnements, cycle de
production)
Réseau et méthodes de vente x x
Management, ressources
x x
humaines

147

49
Résumé de présentation du diagnostic financier
B. DONNEES FINANCIERES

Rentabilité: coûts, Principaux chiffres de revenus, coûts,


marges marges (tableau ci-dessous)
des 3 ou 5 dernières + commentaires sur niveau et évolution de
années coûts / rentabilité)

Eléments Année A Année B Année C


du
compte de % des % des % des
Montants Montants Montants
résultats ventes ventes ventes

Chiffre
affaires HT
Principaux
coûts (postes ou
groupes de postes
supérieurs à 5 %
du CA)

Marge
brute
Résultat net

148

Résumé de présentation du diagnostic financier

Principaux facteurs de risque (et chance), et


Facteurs de risques ratios de sensibilité aux divers facteurs.
sur revenus / coûts La sensibilité des bénéfices est elle faible /
forte ?
Est il élevé / bas ? Quel est le chiffre
Point mort d'affaires nécessaire pour l'atteindre ?
Cet objectif de vente est-il facile à atteindre ?

Situation de bilan des Principaux actifs / passifs (sur le même


3 ou 5 dernières modèle que le tableau de rentabilité ci-dessus)
années + commentaires sur solvabilité / liquidité

149

Résumé de présentation du diagnostic financier

C. QUESTIONS CIBLEES

• Le document qui présentera le diagnostic financier ne doit pas être un fouillis


d'observations.

150

50
Conclusion…le cercle vertueux de la gestion
efficiente de toute entreprise

151

51