Vous êtes sur la page 1sur 33

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

Recherche

Outils Pourlesprofessionnels Recherche
Outils Pourlesprofessionnels Recherche

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

1/2/2016 Dtu2541partie1­1 http://fr.slideshare.net/AbderrazekNasri/dtu­25­41­partie­11?related=2 2/33

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

1/2/2016 Dtu2541partie1­1

MembresdelacommissiondenormalisationPrésident:MFAUGERASSecrétariat:MPLANEIX—UMPI•MBALCONSOCOTEC•MBAR

Avant­proposcommunàtouslesDTUUnDTUconstitueuncahierdesclausestechniquestypesapplicablescontractuellementà

Avant­proposparticulierLeprésentDTUrelatifauxouvragesintérieursfixesdecloisons,contrecloisonsoud'habillages

•protectioncontrelesrisquesd'incendie:EIvariantselonlestypesdecloisons.Lesfonctionsàremplir,tellesquel

1Domained'applicationLeprésentdocumentapourobjetdedéfinirlesclausestechniquesderéalisationdesouvragesver

2RéférencesnormativesLesdocumentsderéférencesuivantssontindispensablespourl'applicationduprésentdocument.Po

3TermesetdéfinitionsPourlesbesoinsduprésentdocument,lestermesetdéfinitionssuivantss'appliquent.3.1cloison

4ProduitsetmatériauxLesplaquesdeplâtreetlesmatériauxsontchoisisparmiceuxrépondantauxcritèresdonnésdans

5DimensionnementdesouvragesetconditionspréalablesLesplafonds,cloisons,contrecloisonsetgainestechniquessont

Ilconvientderappelerqu'unplancherouunepoutrepeuventêtrecorrectementdimensionnéssurleplandeleurrésistance

6Miseenœuvre6.1Prescriptionsgénérales6.1.1ConditionspréalablesLestravauxnedoiventêtreentreprisquedansdes

6.1.3.2FixationsurossaturemétalliqueElledoitêtreexécutéeàl'aidedesvisdéfiniesdanslanormeNFDTU25.41P1­2

Enoutre,dansdesconditionsambiantesdéfavorablesauséchagedecesproduits(hygrométrietrèsélevée,absencedeventi

Lorsqu'ilestnécessairedemettreenœuvreuneossatureprimaire,onsereporteraauxdispositionsprévuesauparagraphe

Ladistanceentrepointsdefixation,fixationdirecteausupportoufixationparsuspente,nedoitpasexcéderlesvaleur

Tableau2OssaturedoubleadosséePourd'autrescaractéristiquesdeprofilés,descompositionsdeparementdifférentes(pl

Lesperformancesobtenuesàpartird'essaisdetractionàruptureconformémentàlaméthodedéfinieàl'AnnexeCdelanor

•danslecasdeposeperpendiculaire,enpériodetrèshumide(hygrométriesupérieureà80%HR)oulorsquelesconditions

•unéclissaged'aumoins9cmavecunaccessoirecompatibleavecleprofilé(voirFigure5).Figure4Exempled'aboutage

Figure6ExemplesdejointsdefractionnementLesjointssontmatérialisésparunedoubleligned'ossaturesdepartetd'a

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

Figure7JonctionsaveclesparoisverticalespériphériquesLadistanceàlaparoidelapremièreligned'ossaturenedoit

•10cm(porteàfauxdesplaques)enl'absencedeprofilé(voirFigure7);•untiersdeladistanceentreleslignesd

Lesjointsdeplaquessonttoujoursalignéspourcequiconcernelesbordslongitudinaux.Pourlesbordstransversaux,ils

Figure8Raccordplafond/cloisonplaquedeplâtreFigure9Raccordplafond/cloisoncarreauxdeplâtreFigure10Raccordpl

6.2.4.4.3JointsdefractionnementLesplaquessontfixéessurlesossaturesdisposéesdepartetd'autredecesjoints;

OnsereporteraàlanormeNFDTU25.41P2(CCS).Enrèglegénérale,danslecascourantdulogement,l'ordrelogiquedes

Tableau5Cloisonsàparementdouble6.3.2.2CloisonsurossatureboisTableau6Hauteursmaximalesadmissiblessurossatu

Lestraverséesdecloisonsparlesautrescorpsd'étatdoiventêtreexécutéesimpérativementaprèslaposedesparementse

Figure13Posedesrailsbas:interruptionaudroitdesraccordsd'angleouenté6.3.4.1.2GénéralitésLesélémentsdoiv

DanscetypedelocalseulessontadmiseslesplaquesàparementhydrofugédetypeH1.Danstouslescas,sursolbrutou

Figure15PosedesrailshautssousplancherdallepleineFigure16PosedesrailshautssousplancheravecprédallePage

Figure17PosedesrailshautssousplancheràpoutrellesethourdisFigure18Posedesrailshautssousplafondenplaque

6.3.4.4.3PlafondenplaquedeplâtreLafixationestréaliséeparvissageaudroitdel'ossatureduplafond,parcheville

Figure20AboutageLorsquelesmontantssontdoublés,emboitésouadossés,ilsdoiventêtresolidarisésparvissagetousl

NOTELaconfigurationdescloisonsdesFigures25à28dégradel'isolationacoustiqueentrelocauxapportéeparlacloison

Figure26Départdecloisonsurcomplexededoublage—FixationparchevillageFigure27Départdecloisonsurparoicreus

Figure29Jonctiond'angles,cloisonsàparementssimplesFigure30Jonctionsd'anglesàparementsdoublesFigure31Renfo

Tableau7CatégoriesdeportesNOTE1Encasd'utilisationsévère(portesdeclassesdansuncollègeparexemple),unsurc

Figure33LiaisonhuisserieetossatureFigure34LiaisonenimposteFigure35Exemplemenuiseriebois6.3.6.2Disposition

Lafixationdurailhorizontalsurlatraversehautedel'huisserieestassuréeparvissagesurdesbarrettesditoportes

Figure37Jointsdefractionnement6.3.8CasparticulieroùlacloisonestdésolidariséedesouvragesàsapériphérieFigu

Cettedésolidarisationquidépenddescaractéristiquesmécaniquesdelastructuresupport,faitl'objetd'uneprescription

Figure40Jeude1cmenvironaupiedFigure41Positionnementdujointdécaléparrapportàl'ossatureEnpose«vertical

Figure42ExempledepositionnementdesjointsdeplaquesEspacementdesfixationsS'ils'agitdespremièresplaquesd'un

L'écoinçondoitêtresupérieurouégalà25cm.6.3.11.4Finitions—Angles—ProtectionsLesconditionsderéalisationdé

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

Tableau9Hauteurmaximaleadmissibledescontrecloisonsb.casdescontrecloisonconstituéesdemontantssimplesoudou

Figure43Doublagesurossaturerail/montantsFigure44Doublagesurossaturemontantsavecfixationintermédiairec.Cas

menuiseries.Leborddelalisserésultedel'épaisseurdelatapéemoinsl'épaisseurduparement.Seuleslestapéesdeme

Réglagedelaplanéitédelaparoi:Ils'effectueentranslatantplusoumoinslecavaliersurl'entretoisejusqu'àl'obt

Figure46Habillagessurfourrure—CoupeverticaleouhorizontaleUnefourrurepériphériqueassurelesoutiendesplaques

Figure48Cloisonensurplomb—FixationdéportéeLescloisonsàparementsimpleenplaqueépaisseBA18doiventêtreposé

Figure49Cloisonensurplomb—Miseenplaced'unfeuillard6.3.13Caractéristiquesdesouvrages6.3.13.1Aspectdesurfa

Unerèglede2mappliquéesurleparementdelacloisonetpromenéeentoussensnedoitpasfaireapparaîtreentrelepo

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

ProchainSlideShare

Chargementdans 5

×

1of64

1of64

1of64
1of64
1of64
ProchainSlideShare Chargementdans 5 × 1of64 Dtu2541partie1­1

Dtu2541partie1­1

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

1,480

­1

Partagez J'aime Télécharger
Partagez
J'aime
Télécharger

A.ALEXANDRENasri,INGENIEURSRUCTURES

Publishedon19février2015

0commentaires

0mentionsJ'aime

Statistiques

Remarques

0commentaires 0mentionsJ'aime Statistiques Remarques FullName Commentgoeshere. Ilya12heures DeleteReplySpamBlock

FullName Commentgoeshere. Ilya12heures DeleteReplySpamBlock Êtes­voussûrdevouloirOuiNon Votremessageapparaîtraici

Êtes­voussûrdevouloir OuiNon Votremessageapparaîtraici Partagezvotreopinion Publier Soyezlepremieràcommenter

Partagezvotreopinion

Publier
Publier

Soyezlepremieràcommenter

BethefirsttolikethisPartagezvotreopinion Publier Soyezlepremieràcommenter

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

Aucuntéléchargement Vues Totaldesvues

1,480

SurSlideshare

0

Àpartirdesajouts

0

Nombred'ajouts

0

Actions

Partages

0

Téléchargements

20

Commentaires

0

J'aime

0

Ajouts0

Noembeds

20 Commentaires 0 J'aime 0 Ajouts0 Noembeds Nonotesforslide Dtu2541partie1­1 1.

Nonotesforslide

Dtu2541partie1­1

1. 1.Reef4version4.2.20­Edition160­Juin2010Document:NFDTU25.41P1­1(février2008):Travauxdebâtiment­Ouvragesenplaques

deplâtre­Partie1­1:Cahierdesclausestechniques(Indicedeclassement:P72­203­1­1)NFDTU25.41P1­1Février2008P72­203­1­1

TravauxdebâtimentOuvragesenplaquesdeplâtrePartie1­1:CahierdesclausestechniquesBuildingworks—Gypsumplasterboardworks

—Part1­1:ContractbilloftechnicalmodelclausesBauarbeiten—StrukturenausGipskartonplatten—Teil1­1:TechnischeVorschriften

StatutNormefrançaisehomologuéepardécisionduDirecteurGénérald'AFNORle30janvier2008pourprendreeffetle29février2008.Avec

lanormehomologuéeNFDTU25.41P1­2,remplacelanormehomologuéeNFP72­203­1(référenceDTU25.41),demai1993etson

amendementA1,defévrier2003.CorrespondanceÀladatedepublicationduprésentdocument,iln'existepasdetravauxeuropéensou

internationauxtraitantdumêmesujet.AnalyseLeprésentdocumentproposelesclausestechniquesàinsérerdansunmarchéd'ouvrages

intérieursfixesdecloisonoud'habillageverticaux,horizontauxouinclinés,réalisésenplaquesdeplâtre.DescripteursThésaurusInternational

Technique:bâtiment,marchédetravaux,contrat,bâtimentrésidentiel,aménagementintérieur,cloison,plaquedeplâtre,parement,miseen

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

œuvre,joint,raccord,fixation,élémentdefixation,ossature,dimension,positionnement,implantation,planéité,protectioncontrelacorrosion, isolationthermique,finition,encastrement,utilisation,salledebains.ModificationsParrapportauxdocumentsremplacés,révisiondelanorme.

Page1sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

2. 2.MembresdelacommissiondenormalisationPrésident:MFAUGERASSecrétariat:MPLANEIX—UMPI•MBALCONSOCOTEC•M

BARBEYRONBARBEYRONENTREPRISE•MBENICHOULAFARGEPLATRES•MBRIONUPPF•MMEBROGATHABITATET TERRITOIRESCONSEIL•MBUTETUNCP•MCAILLOLDELTAMENUISERIE•MCANNATACANNATASA•MCARETTE UNECB•MCHAMMASCTTB•MMECHARBONNIERISOVERSTGOBAIN•MCORNETCICF•MMEDUCAMPBUREAU VERITAS•MLLEDURANDCETEN­APAVEINTAL•MDURANDUMGO•MFAUGERASUMPI•MGUICHOTUMPI•MJARIEL UNRST•MJORETISOVERSTGOBAIN•MLEBLONDCSTB•MMELEBLONDWEBERETBROUTIN•MLEGRASXELLA THERMOPIERRE•MLEPRINCEFILMM•MMELEROUXBPBPlaco•MMARCINECKSTEKNAUF•MMORALESCAPEB•MME OFFREDYDAGSTAFF•MPELISSIERSNPA•MPINÇONBNTEC•MPLANEIXUMPI•MPREVOSTSOCIETEPROFILEDU POITOU•MRIBEROCAPEB•MROCAROLANDO&POISSON•MMERODOLAUSSEAFNOR•MROUGIERROCKWOOL IsolationSA•MSAINTGEORGEPROTEKTORSA•MSANCHEZETPSA•MSANDERSUNSFA•MMESARRECSTB•MSASSOT

QUALICONSULT•MSAUVAGECERIB•MSUZORSOCIETEPROFILEDUPOITOU•MTRIQUENEAUXUPPFPage2sur64Reef4­

CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

3. 3.Avant­proposcommunàtouslesDTUUnDTUconstitueuncahierdesclausestechniquestypesapplicablescontractuellementàdesmarchés

detravauxdebâtiment.Lemarchédetravauxdoit,enfonctiondesparticularitésdechaqueprojet,définirdanssesdocumentsparticuliers, l'ensembledesdispositionsnécessairesquinesontpasdéfiniesdanslesDTUoucellesquelescontractantsestimentpertinentd'inclureen complémentouendérogationdecequiestspécifiédanslesDTU.Enparticulier,lesDTUnesontgénéralementpasenmesuredeproposerdes dispositionstechniquespourlaréalisationdetravauxsurdesbâtimentsconstruitsavecdestechniquesanciennes.L'établissementdesclauses techniquespourlesmarchésdecetyperelèved'uneréflexiondesacteursresponsablesdelaconceptionetdel'exécutiondesouvrages,basée, lorsquecelas'avèrepertinent,surlecontenudesDTU,maisaussisurl'ensembledesconnaissancesacquisesparlapratiquedecestechniques anciennes.LesDTUseréfèrent,pourlaréalisationdestravaux,àdesproduitsouprocédésdeconstruction,dontl'aptitudeàsatisfaireaux dispositionstechniquesdesDTUestreconnueparl'expérience.LorsqueleprésentdocumentseréfèreàceteffetàunAvisTechniqueouàun DocumentTechniqued'Application,ouàunecertificationdeproduit,letitulairedumarchépourraproposeraumaîtred'ouvragedesproduits quibénéficientdemodesdepreuveenvigueurdansd'autresÉtatsMembresdel'Espaceéconomiqueeuropéen,qu'ilestimeéquivalentsetqui sontattestéspardesorganismesaccréditéspardesorganismessignatairesdesaccordsdits«E.A.»,ouàdéfautfournissantlapreuvedeleur

conformitéàlanormeEN45011.Letitulairedumarchédevraalorsapporteraumaîtred'ouvragelesélémentsdepreuvequisontnécessairesà

l'appréciationdel'équivalence.L'acceptationparlemaîtred'ouvraged'unetelleéquivalenceestdéfinieparleCahierdesClausesSpécialesdu

présentDTU.Page3sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

4. 4.Avant­proposparticulierLeprésentDTUrelatifauxouvragesintérieursfixesdecloisons,contrecloisonsoud'habillages1verticaux,ouaux

plafondshorizontauxouinclinés2réalisésàleuremplacementdéfinitifàl'aidedeplaquesdeplâtreestconstituédetroisparties:•Partie1­1:

Cahierdesclausestechniques(CCT—leprésentdocument),•Partie1­2:Critèresgénérauxdechoixdesmatériaux(CGM),•Partie2:Cahier

desclausesadministrativesspéciales(CCS).1)Ausensdonnéàl'article3.2)Parouvrageinclinéonentend,parexemple,l'habillagede

rampant.Conformémentàl'AvantProposcommunàtouslesDTU,lesplaquesviséesparleprésentCahierdesChargessontcellesdont l'aptitudeàsatisfaireauxdispositionstechniquesduDTUestreconnueparl'expérience.Lesplaquesnecorrespondantpasauxspécifications

complémentairesdéfiniesauxparagraphes3.1.1et3.1.2delanormeNFDTU25.41P1­2(CGM)n'étantpasd'usagecourantenFrance,le

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

manqued'expérienceconcernantlecomportementdesouvragesréalisésaveccesplaquesnepermetpasactuellementdedéfinirdesdispositions techniquesdemiseenœuvredansceCahierdesClausesTechniques.Decefait,celles­cipeuventfairel'objetd'unDocumentTechnique d'Application,cetteprocédurevisantlesproduits,systèmesoumisesenœuvredeprocédésnouveaux.Leprésentdocumentnedéfinitqueles règlesgénéralesàrespecterpourassurerl'exécutiond'unouvrage:•horizontalouincliné(rampant)d'aspectconvenable,dupointdevue planéiténotamment,etderésistancemécaniquesatisfaisante,leparementétantconstituédedeuxplaquesdeplâtremaximum,•verticald'aspect convenable,derésistancemécaniqueetdéformabilitésatisfaisantes(voirAnnexesCetDconcernantlesdéformationsadmissibles),àl'abrides risquesd'humidification(locauxhumidesEB+P)oudecondensations(habillage)prévisibles,chaqueparementétantconstituédedeuxplaques deplâtremaximum.Envuedel'applicationduprésentCahierdesClausesTechniquesauxouvragesenplaquesdeplâtre,ilestrappeléenoutre

que:1.Encequiconcernelesouvrageshorizontauxouinclinés(rampant):Cesouvragessontdestinésàassurerouàcontribueràuneou

plusieursdesfonctionsci­après:•aspect(simplerevêtementintérieurensous­facedeplancher)oudélimitationd'unvolume(abaissementdela hauteursousplafondd'unlocalparplafondsuspendu);•isolationthermique;•isolationacoustique;•protectioncontrelesrisquesd'incendie. Leurconstitutiondoittenircompte,outrelesfonctionsprécitées,desfacteursci­après:•natureetconstitutiondelastructuresupport;• dispositifsintermédiaires(fixationsausupport,suspentes,ossaturesprimaireséventuelles,ossaturessupportdesplaques)àmettreenplacesi nécessaireentrelastructureetlesplaquesproprementditespourobtenirunouvragesatisfaisant;•choixdesplaquesàmettreenœuvre (épaisseur,typeetnombre)comptetenudesprincipesgénérauxdemiseenœuvredesplaquesenouvragehorizontalexposésci­après.Les fonctionsàremplirtellesquel'isolationthermique,acoustique,lasécuritéincendie,peuventnécessiterd'autresdispositions;celles­cisont définiesdanslesétudes,rapportsouprocès­verbauxd'essaispropresauxprocédésvisés.Cesautresfonctionsnepeuventgénéralementpasêtre

satisfaitesparleseulplafondetlafaçondelessatisfairenepeutêtretraitéecomplètementdansleprésentdocument.2.Encequiconcerneles

ouvragesverticaux(cloisons,contrecloisonsouhabillage)Cesouvragessontdestinésàassurerouàcontribueràuneouplusieursdesfonctions ci­après:•délimitationd'espaces(casdescloisons)et/ouaspect(casdescontrecloisonsethabillagesnotamment,etc.);•sécuritéd'usage

(stabilitémécanique);•isolationthermique;•isolationacoustique:Rw+Cvariantselonlestypesdecloisons;Page4sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

5. 5.•protectioncontrelesrisquesd'incendie:EIvariantselonlestypesdecloisons.Lesfonctionsàremplir,tellesquel'isolationthermique,

acoustique,lasécuritéincendie,peuventnécessiterd'autresdispositions;celles­cisontdéfiniesdanslesétudes,lesrapportsouprocès­verbaux d'essaispropresauxprocédésvisés.Cesfonctionsnedépendentgénéralementpasquedelaseulecloisonoudelacontrecloisonseuleetla façondelessatisfairenepeutêtretraitéecomplètementdansleprésentdocument.Leurconstitutiondoittenircompte,outrelesfonctions précitées,desdiversfacteursci­après:•dimensionsdesouvrages;•typeetdispositiondesossaturesutilisées;•typeetdispositiondefixation ausupport;•natureetcaractéristiquesdesisolantséventuellementincorporés;•choixdesplaquesàmettreenœuvre(épaisseur,typeet nombreparparementéventuel);•revêtementdefinitionqu'ilestprévud'appliquer(papierspeints,peinture,revêtementcéramique,etc.);• accrochageéventueldechargeslourdeslorsqu'ellessontclairementdéfiniesaupréalable.NOTELesschémasillustrantcedocumentsont destinésàfaciliterlacompréhensiondutexte;ilsconstituentdoncdesexemplesindicatifsetnonlimitatifsderéalisationdesouvragesauxquels

ilsserapportent.Page5sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

6. 6.1Domained'applicationLeprésentdocumentapourobjetdedéfinirlesclausestechniquesderéalisationdesouvragesverticauxet

horizontauxréalisésaveclesplaquesdeplâtreetlesmatériauxchoisisàl'article4dansdesbâtimentsd'usagecourant.Lesystèmedetraitement

desjointsentreplaquesetdesdifférentesjonctions(raccordementaveclegrosœuvre)estréaliséselonlatechnique:enduitetbandedepapier

associée.Lesouvragesconcernéssontlescloisonsdedistributionetlescontrecloisonsdehauteurinférieureà6,50m,lesplafondsetles

habillages,lesparoisdegainestechniquesdebâtimentsdestinésauxlogements,hôtels,bâtimentsscolairesethospitaliersainsiqu'aux

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

immeublesdebureauxetauxautresbâtimentssoumisàdessollicitationséquivalentes(voirarticle5).Leprésentdocumentnes'appliquepas:•

auxcloisonsenpanneauxpréfabriqués,fixesoudémontables,utilisantcesplaquescommeparement,notammentlescloisonsenpanneauxavec âmeàréseaualvéolaire;•auxcomplexesd'isolationthermiqueplaquesdeplâtre—isolantutilisésendoublagedemursouenhabillages horizontauxouinclinés;•auxconduitsdedésenfumageoudeventilationhorizontaux,verticauxouinclinés;•auxcloisonsacoustiques séparativesàdoubleossatureindépendante.Leprésentdocumentnes'appliquequ'auxlocauxclassésEA(locauxsecsoufaiblementhumides),

EB(locauxmoyennementhumides)etEB+privatifs(locauxhumidesàusageprivatif)ausensducahierCSTB3567demai2006«Classement

deslocauxenfonctiondel'expositionàl'humiditédesparois».Pourl'ensembledesparoisverticalesapparentesdeslocauxclassésEB+

privatifs,seulessontadmiseslesplaquesdeplâtrehydrofugédetypeH1tellesquedéfiniesdanslaNFDTU25.41P1­2(CGM).Danslecasde

cloisonsoucontrecloisonsàparementsmultiples,cettedernièrelimitationneconcernequeleparementextérieur.Danslecasderéalisationde

cloisonssousrampantdansleslocauxEB+privatifs,lesparoisverticalesouinclinéessituéesàunehauteurinférieureà1,80mduniveaudu

sol,sontréaliséesenplaquesdeplâtrehydrofugédetypeH1.Danslecasdecloisonsdevantêtremisesenœuvreenzonesismique,les

dispositionsduprésentdocumentdoiventêtrecomplétéesparlesdispositionsréglementairescorrespondantes.NOTEÀladatedepublication

duprésentdocument,cellesdéfiniesparlanormeNFP06­013(RèglesPS92)oudelanormeNFP06­014(RèglesPS­MI89révisées92)

s'appliquentdansleszonessismiques.Page6sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

7. 7.2RéférencesnormativesLesdocumentsderéférencesuivantssontindispensablespourl'applicationduprésentdocument.Pourlesréférences

datées,seulel'éditioncitées'applique.Pourlesréférencesnondatées,ladernièreéditiondudocumentderéférences'applique(ycomprisles

éventuelsamendements).P05­100,Conditionsd'usagenormald'unlogement.NFP06­013,Règlesdeconstructionparasismique—Règles

PSapplicablesauxbâtiments,ditesrèglesPS92.NFP06­014,Règlesdeconstructionparasismique—Constructionparasismiquedesmaisons

individuellesetdesbâtimentsassimilés—RèglesPS­MI89révisées92—Domained'application—Conception—Exécution.DTU20.1:P

10­202­1(DTU20.1),Travauxdebâtiment—Ouvragesenmaçonneriedepetitséléments—Paroisetmus—Partie1:Cahierdesclauses

techniques.NFDTU22.1:NFP10­210­1(DTU22.1),Travauxdebâtiment—Mursextérieursenpanneauxpréfabriquésdegrandes

dimensionsdutypeplaquepleineounervuréeenbétonordinaire—Partie1:Cahierdescharges.NFDTU31.1:NFP21­203­1(DTU31.1),

Travauxdebâtiment—Charpenteetescaliersenbois—Partie1:Cahierdesclausestechniques.NFDTU31.2:NFP21­204(DTU31.2),

Travauxdebâtiment—Constructiondemaisonsetbâtimentsàossatureenbois—Partie1:Cahierdesclausestechniques—Partie2:Cahier

desclausesspéciales.NFDTU25.41P1­2,Travauxdebâtiment—Ouvragesenplaquesdeparementenplâtre—Plaquesàfacescartonnées

—Partie1­2:Critèresgénérauxdechoixdesmatériaux(CGM)(indicedeclassement:P72­203­1­2).NFDTU25.41P2,Travauxde

bâtiment—Ouvragesenplaquesdeparementenplâtre—Plaquesàfacescartonnées—Partie2:Cahierdesclausesadministrativesspéciales

(indicedeclassement:P72­203­2).NFEN14195,Élémentsd'ossaturemétalliquespoursystèmesenplaquesdeplâtre—Définitions,

exigencesetméthodesd'essai(indicedeclassement:P72­605).CahierCSTB3567:mai2006,«Classementdeslocauxenfonctionde

l'expositionàl'humiditédesparois».CPT,«Isolationthermiquedescombles—Conditionsgénéralesdemiseenœuvredesprocédés

d‘isolationthermiquedecombles»CahierduCSTBn°3560.Pourrappel,unCPTnevautquedanslecadredesAvisTechniques

explicitementréférencés.Page7sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

8. 8.3TermesetdéfinitionsPourlesbesoinsduprésentdocument,lestermesetdéfinitionssuivantss'appliquent.3.1cloisonuneparoiverticale

dedistributionautostable,nonporteuse,àdeuxparementsàl'intérieurd'uneconstructionetrégnantsurtoutelahauteurentreplancherbaset

plafondfixe(nondémontable)ouplancherhautetséparantdeuxlocaux3.2contrecloison(cloisondedoublage)uneparoiverticale,non

porteuse,àunseulparementàl'intérieurd'uneconstruction,régnantsurtoutelahauteurentreplancherbasetplafondfixe(nondémontable)ou

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

plancherhautetdoublantuneparoiexistante.L'ossatureverticaleouhorizontaledelacontrecloisonpeutounoncomporterdesappuis

intermédiaireslareliantàcetteparoi3.3habillageuneparoinonporteuse,àl'intérieurd'uneconstruction,fixéedirectementausupportpar

collageouparfixationmécaniqueouparl'intermédiaired'uneossatureintermédiairehorizontaleelle­mêmefixéedirectementausupport3.4

paroidegainetechniqueuneparoiverticaleauto­stable,nonporteuseàune,deux,troisouquatrefaces,àl'intérieurd'uneconstructionet régnantsurtoutelahauteurentreplancherbasetplancherhaut,etassurantl'encoffrementd'équipementstechniques.Cesparoisdoiventen

outresatisfaireàdesexigencespropresàcetyped'ouvrage(isolationacoustique,protectionincendie,etc.)3.5cloisonensurplombcloison

implantéeenrivedeplancherdontlesurplombavecunautreplancherestsupérieuràunmètre(caged'escalier,mezzanine,cloisondélimitant

desespacesàniveauxdécalés,etc.)Page8sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

9. 9.4ProduitsetmatériauxLesplaquesdeplâtreetlesmatériauxsontchoisisparmiceuxrépondantauxcritèresdonnésdanslanormeNFDTU

25.41P1­2(CGM).Page9sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

10. 10.5DimensionnementdesouvragesetconditionspréalablesLesplafonds,cloisons,contrecloisonsetgainestechniquessontdimensionnésen

vued'assurer:•lastabilité(voir5.1);•larésistanceauxchocs(voir5.2);•larésistanceauvent(voir5.3).Cedimensionnementtientcompte

desprécautionsàprendrevis­à­vis:•desdéformationsdugrosœuvre(voir5.4);•deslocauxhumides(voir5.5);•desincorporationset

traverséesd'ouvrages(voir5.6);•desconditionspréalablesderaccordementàlastructured'accueil(voir5.7).5.1Dimensionnementpour

assurerlastabilitéLedimensionnementestfonctiondelanaturedesélémentsconstitutifsdecesouvrages.Leslimitescorrespondantessont

indiquées:•pourlesplafondsauparagraphe6.2.2.2.2;•pourlescloisonsauparagraphe6.3.2;•pourlescontrecloisonsauparagraphe

6.3.12.1.Ledimensionnementproposéaétéétablipourdescloisonspouvantsupporterdeschargeshorizontalesouverticalescorrespondant

auxconditionsd'usagenormald'unlogementausensdufasciculededocumentationFDP05­100.5.2Dimensionnementpourassurerla

résistanceauxchocsdesouvragesverticaux5.2.1CloisonsPourremplirsonrôle,lacloisondoitrésisteràdeschocsmouscaractérisésparleur

énergie,enfonctiondel'exigencerequise:•conservationdesperformances:120Nm—aucundésordreapparent;•chocdesécurité:240Nm

—noterlesdésordresapparentsconstatés.Ilnedoitpasyavoirdetraverséeouchutedangereusepourl'occupant.Cesdeuxexigencessont

réputéessatisfaitespourlescloisonsdimensionnéesconformémentauxTableaux4et5.L'exigencecomplémentaireduchocdesécuritéde400

Nmvérifielecomportementetlastabilitédescloisonsensurplombsousl'actiondechocsexceptionnels.Pourcescloisonsensurplomb,ilest

prévudesdispositionsenrivedéfiniesauparagraphe6.3.12.5.Lescloisonsdontleparementestconstituéd'uneseuleplaquede12,5mmou15

mmnesontprévuesquedansleslocauxoùleschocsd'occupationnormalenerisquentpasd'êtred'unniveausupérieuràceuxdeslogements.

5.2.2ContrecloisonPourremplirsonrôle,lacontrecloison,enfonctiondesonutilisationcasAouB,doitrésisteràdeschocscaractériséspar

leurénergie,enfonctiondel'exigencerequiseetconformémentàl'AnnexeD.CasA:emploidansdeslogementsindividuels(maisons individuellesetpartiesprivativesdeslogementscollectifs).CasB:emploisautresqueceuxvisésdansletypeA.Lescontrecloisonséquipées

d'unparementsimpleplaqueenBA13ouBA15sontlimitéesàuneutilisationenlocauxdetypeA(chocsd'usaged'énergie60Nm).Pourles

locauxdetypeB,unparementforméd'uneBA18oudedeuxBA13oudeuxBA15estnécessairedupointdevueducomportementauxchocs

d'usage(120Nm).Cesexigencessontréputéessatisfaitespourlescontrecloisonsdimensionnéesconformémentauparagraphe6.3.12.1etau

Tableau9.5.3DimensionnementpourassurerlarésistanceauventPourlesbâtimentsfermésoupartiellementouvertsausensdesrèglesde

calculdesactionsduventenvigueur,etdanslecasdesbâtimentscourantstraitésici(voirarticle1,paragraphe6.2.2.2etAnnexesCetD)la

résistanceauxchocsdesécuritédescloisonsintérieuresleurconfèreunerésistancesatisfaisanteauvent.5.4Précautionsàprendrevis­à­visdes

déformationsdugrosœuvrePage10sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

11. 11.Ilconvientderappelerqu'unplancherouunepoutrepeuventêtrecorrectementdimensionnéssurleplandeleurrésistancemécaniqueet

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

donnerlieu,néanmoins,àdesdéformationscontraignantespourlerestedel'ouvrageetquipeuvents'ajouteraufluageetauretraitdesmurs. NOTEÀtitreindicatif,leBAELadmetlesvaleurslimitessuivantespourlapartdeflèche,notéef,desplancherssusceptibled'endommagerles

ouvragesdecloisonnement,enfonctiondelaportée«L».:•f<L/500silaportéeestinférieureà5m;•f<0,5cm+L/1000silaportéeest

supérieureà5m.Comptetenudecequiprécèdeetenfonctiondescaractéristiquesmécaniquesdelastructuresupportsiunedésolidarisation

doitêtreréaliséeentêtedecloison,ellefaitl'objetd'uneprescriptionparticulièredanslesdocumentsparticuliersdumarché(DPM).5.5Casdes

locauxhumidesDansleslocauxEBetEB+privatifs,enl'absencedanslesDPMdedispositionsparticulièresdeprotectionàprendrepouréviter

lespassagesd'eau,cesontcellesretenuesauparagraphe6.3.4.2quis'appliquent.5.6Casdesincorporationsettraverséesd'ouvragesLa

conceptionetlaréalisationdesouvrages,ycomprislesinterventionsdesautrescorpsd'étatettraverséesdiversesdoiventpermettred'assurer simultanémentlasatisfactiondesfonctionsacoustique,thermique,feuetdestabilitédel'ouvrage,lecaséchéantrequises.Danslecaséventuel

demiseenplacepréalablederéseauxparallèlesauxouvragesverticaux,unedistanceminimalede50cmestnécessairepourpermettreune

réalisationconformedescloisonsoucontrecloisons(miseenplacedel'ossature,vissagedesplaquesetjointoiement).NOTE1Lestravauxde

traverséessontréalisésenconséquenceparlesautrescorpsd'étatconcernésaprèslaposedescloisons,contrecloisonsetplafonds,entenant

compteduparagraphe3.2delanormeNFDTU25.41P2CahierdesClausesSpécialesetdesAnnexesAetBduprésentdocument.Ilsdoivent

reconstituerl'ouvrageafindemaintenirlesperformancesinitialesenacoustique,mécanique,feu,thermiqueetétanchéitéàl'air.NOTE2Les

AnnexesAetB(informatives)duprésentdocumentrappellentlesdispositionsrelativesàl'exécutiondestravauxannexessurlesouvragesen

plaquesdeparementenplâtre.5.7Conditionspréalablesderaccordementàlastructured'accueilLaréalisationdesouvragesverticauxnepeut

êtreeffectuéequedanslesstructuresd'accueilquipermettentlatenueentêteet/ouenpied.Laréalisationdesouvrageshorizontauxnepeutêtre

effectuéequedanslesstructuresd'accueilquipermettentderespecterlesrèglesconformémentauparagraphe6.2.2.2.1.Àdéfautunestructure

d'accueilcomplémentaireseradimensionnéeetréaliséeparlecorpsd'étatconcernéparlastructureporteuseconformémentàl'article5etaux

dispositionsdelanormeNFDTU25­41P2.Page11sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

12. 12.6Miseenœuvre6.1Prescriptionsgénérales6.1.1ConditionspréalablesLestravauxnedoiventêtreentreprisquedansdesconstructions accessibles,horsd'airethorsd'eaudontl'étatd'avancementmetlesouvragesenplaquesàl'abridesintempériesetnotammentdurisque d'humidificationparapportaccidenteld'eauliquide.NOTELesprécautionsàprendre,avantl'interventiondel'entreprisedeplâtrerie, concernentprincipalement:•lamiseenplacedelatoiture,oudanslecasdesbâtimentscollectifsundécalaged'aumoinscinqniveauxpar rapportauxtravauxdegrosœuvreavecétanchéitéprovisoire,notammentauniveaudestrémiesetréservations;•lesstructuresd'accueil

nécessairesselonleparagraphe5.7;•laposedesmenuiseriesextérieuresvitrées;•l'exécutiondesenduitsextérieursdesfaçadesen

maçonneried'élémentsencasdeposedecontrecloisonsdedoublage.Lessupportssontréceptionnésconformémentauxspécificationsdes

normesDTUlesconcernant(aspectdesurface,planéité,aplomb,alignement,etc.).6.1.1.1ConditionsdestockagesurchantierLesplaquesde

plâtredoiventêtrestockéesàl'abridesintempéries,obligatoirementàplatsurdescalesdisposéesdanslesensdelalargeursurunsolplan

(calesd'aumoins0,05mdelarge,delongueuraumoinségaleàlalargeurdesplaques,etespacéesd'auplus0,60m).NOTE1Lecalageprévu

autransportpeutavantageusementêtreréutilisé.Lesmanutentionsparfardeausefonthabituellementàplat.Lestockagedoit,enoutre,être

organisédefaçonàmettrelesplaquesdeplâtreàl'abrideschocsousalissurespouvantsurvenirdufaitdel'activitéduchantier.NOTE2La

manutentionplaqueparplaqueestgénéralementeffectuéesurchantenévitantd'endommagerlesplaquesdeplâtreouleurparement.Ilconvient d'éviter,enparticulier,lefrottementdesplaquesl'unesurl'autre,laposedesanglesparterre,etc.Lesproduitsenpoudredoiventêtrestockésà l'abridel'humidité,lesproduitsenpâtedoiventêtrestockésàl'abridugeletdusoleil.Lestockagedoit,enoutre,êtreorganisédefaçonà

mettrelesproduitsàl'abridesdégradations,déchiruresdesacheriespouvantsurvenirdufaitdel'activitéduchantier.6.1.2Découpedesplaques

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

Lesplaquescasséesoufenduesoud'unemanièregénéraleprésentantdesdégradationssusceptiblesdecompromettrelarésistancemécaniquede l'ouvrageoulatenuedesfinitionsultérieuresnedoiventpasêtreutiliséestellesquelles.Aprèsdécoupe,lespartiesintactespeuventtoutefois êtreutiliséesparexemplepourlaréalisationd'impostes.Ladécoupeéventuelledesplaquesdoitêtreeffectuéesansaffecterlaliaisonentrele cartondesfacesetlecœurenplâtre.Ladécoupedesplaquesdeplâtredoitêtreeffectuéedefaçontelleque,lorsdelapose,lesplaquessoient

disposéesdanslemêmesens(longitudinaloutransversal).6.1.3Fixationdesplaques6.1.3.1FixationsurossatureboisElledoitêtreexécutéeà

l'aidedesvisdéfiniesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM)delongueurégaleàl'épaisseurtotaledesplaquesàfixer,augmentéed'au

moins20mm.NOTELeslongueurscourantesdesvissontde35mmà70mm.Lespointsdefixationdoiventêtresituésàaumoins10mmde

touslesbordsdelaplaqueetespacésd'auplus30cm.Page12sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

13. 13.6.1.3.2FixationsurossaturemétalliqueElledoitêtreexécutéeàl'aidedesvisdéfiniesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM),de

longueurégaleàl'épaisseurtotaledesplaquesàfixermajoréede10mmaumoins.NOTECelacorrespond,selonletypedelavisà

l'engagementdetroisspiresaumoinsdufiletage.Leslongueurscourantesvontde25mmà70mm.Lespointsdefixationdoiventêtresituésà

aumoins10mmdetouslesbordsdelaplaque.Danslecasdeparementàdoublepeau,lesentraxessontdéfinisauparagraphe6.3.11.2.6.1.3.3

FixationdirecteparcollageLemortieradhésifutilisédoitêtrechoisiparmiceuxrépondantauxspécificationsdéfiniesdanslanormeNFDTU

25.41P1­2(CGM).Lafixationdirecteparcollageestlimitéeàlasuperpositiondedeuxplaquessansexcéder6mdehauteuretnepeutêtre

utiliséequesurlessupportscontinustraditionnelssuivants,conformesauxnormesviséesàl'article2:•blocsdebétonavecousansenduit;•

briquescreusesoupleinesavecousansenduit;•bétonbanchéavecreconnaissancedusupport.Cessupportsdoiventêtresecs,sainsetnon

pulvérulents.Ilsnedoiventpasprésenterd'irrégularitédesurfacedépassant15mm.Silessupportsnesontpasconformes,ilconvientd'en

avertirlemaîtred'ouvrageousonreprésentantafinqu'ilfasseprocéderavantl'interventiondel'entreprisedeplâtrerie,auxtravauxpréparatoires derattrapagelocalisé,defaçonàramenerlesupportdanslestolérancesci­dessus.NOTELorsquelessupportsbétonprésententdestracesdes

huilesdedécoffrage,cellescidoiventêtrepréalablementéliminéesoutraitéesavantl'interventiondel'entreprisedeplâtrerie.6.1.4Traitement

desjointsetraccordsdivers6.1.4.1TravauxpréparatoiresAvanttraitementdesjointsproprementdits,ildoitêtreprocédéaugarnissageentre

plaquesaccidentellementnonjointives,auremplissagedesbordsamincis,enjonctionavecdesbordscoupés,épaufrures,légèresdégradation duparement,etc.L'enduitetlabandeassociéedoiventêtrechoisisparmilesmatériauxspécialementdestinésetaptesàcetusage,telque

définisdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).Lemortieradhésifdoitêtrechoisiparmilesmatériauxspécialementdestinésetaptesàcet

usage,telquedéfinidanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).Ilseraégalementvérifiéquelestêtesdevissontcorrectementenfoncées.Au

droitdesraccordementsavecdesparoisd'autrenature,ilconvientdes'assurerquelasurfaceestsaine,sècheetnonpulvérulente.6.1.4.2

Traitementdesjoints6.1.4.2.1JointscourantsentreplaquesdeplâtreàbordsamincisLetraitementdesjointsintervientaprèsdurcissementdes

produitsderebouchage.Ilestréalisésuivantlesopérationsci­après:•appliquerlargementl'enduitaufondducreuxforméparlesbords amincis,repérerl'axedujoint;•placerlafacemeuléedelabandeàjointsurl'enduit(cotémarquagesicelle­cicomporteunsigle),l'axedela bandeétantcentrésurl'axedujointaudroitdelajonctiondesdeuxplaques;•serrerlabandepouréliminerl'excédentd'enduitsanstrop appuyerenglissantlaspatuleenpositioninclinée,lelongdelabandedehautenbas;•recouvrirlabanded'enduitaumoyend'unplâtroir;•

laissersécheroudurcirla1èrecouched'enduit,recouvrirlejointd'unedeuxièmecouched'enduitenlalaissantdéborderde2cmà5cmau­delà

del'aminci.NOTELesdélaisetconditionsd'exécution(séchageetdurcissement)entrelesdifférentesopérationssontfonctiondesproduits utilisésetdesconditionsambiantes(sereporteràceteffetauxindicationsdesproducteursfigurantsurlesemballages).Enparticulier,les

produitsnesontutilisablesquepourdestempératuresambiantesaumoinssupérieuresà+5°C.Page13sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

14. 14.Enoutre,dansdesconditionsambiantesdéfavorablesauséchagedecesproduits(hygrométrietrèsélevée,absencedeventilationdes

locaux,etc.),ilpeutêtrenécessairededifférerletraitementdesjointsoud'espacerlesdifférentesopérationsdecetraitement.6.1.4.2.2Angles

rentrantsLesmêmesopérationsqueci­dessussonteffectuéesenpliantaupréalablelabande.6.1.4.2.3AnglessaillantsLesmêmesopérations

queci­dessussonteffectuées.Danslecasd'anglessaillantsverticaux,ildoitêtreutilisél'unoul'autredesproduitssuivantsdéfinisdansla

normeNFDTU25.41P1­2(CGM):•unebandespécialearmée,l'armaturemétalliquedevantêtredisposéecôtéplaques;•unecornière

métalliqueperforée.6.1.4.2.4Bordscoupés(aboutsdeplaques,coupes,etc.)Lejointesttraitésuivantlemêmeprincipequedécritau

paragraphe6.1.4.2.1enélargissantl'applicationdescouchessuccessivesd'enduits.Danslecasdejointsentrebordscoupésetbordsamincis,il

estindispensablederétablirlasymétrieenremplissantpréalablementlebordaminci.NOTEL'absencedebordsamincisimpliqued'élargir

l'applicationdescouchesdefinitionafind'atténuerlasurépaisseurinévitablequirésultedel'absenced'amincis.6.1.4.2.5Intersectiondesjoints

Lesbandesàjointsnedoiventpasêtresuperposées.Àceteffet,labandequirenforcelejointsurlesbordscoupésdoitêtreinterrompue.6.1.4.3

Jointsentreplaquesetélémentsdenaturedifférente(béton,enduitplâtre,carreauxdeplâtre,etc.)6.1.4.3.1CasgénéralLesupportdoitêtresec

etdébarrassédetoutepulvérulenceouproduitinsuffisammentadhérent.Lejointesttraitécommeindiquéauparagraphe6.1.4.2.2pourles

anglesetcommeindiquéauparagraphe6.1.4.2.4pourlessupportsencontinuité.6.1.4.3.2UtilisationdescornichesLescornichesutilisées

doiventêtrechoisiesparmicellesrépondantauxspécificationsdéfiniesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).Lescornichessontcolléesà

l'aidedel'enduitàjointoudemortieradhésif.Pendantleséchage,lemaintienenplaceestassuréparcalageàlapartieinférieureàl'aidede

pointesdisposéestousles1menviron.Lafinitionparbandeetenduitdelacueilliederrièrelacornichen'estpasnécessairedanscecas.

6.1.4.3.3AutresdispositionsderaccordementLetraitementdelajonctionentreplaquedeplâtreetélémentsdenaturedifférentepeutêtre

égalementassuréparl'unedesdispositionssuivantes:•jointmasticacryliqueouélastomère;•couvrejoints;•profiléd'habillageformantjoint creux.NOTEC'estnotammentlecasdesjonctionsavecdesélémentsenbétonlaissébrut,desfaçadesmenuisées,desenduitspelliculaires,etc.

6.1.4.4RagréageslocalisésLadissimulationdestêtesdevisainsiqueleragréagedeblessureslégèresduparementsontexécutésendeuxpasses

successivesdel'enduitutilisépourlesjoints(voir6.1.4.2.1)avecséchageentrelesdeuxpasses.NOTECesdeuxopérationssontgénéralement

exécutéesenmêmetempsqueletraitementdesjoints.6.2Ouvrageshorizontauxetinclinés6.2.1TravauxpréparatoiresRappel:Lestravauxne

doiventcommencerqu'unefoislaconstructionsatisfaisantauxconditionsdéfiniesauparagraphe6.1.1.Page14sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

15. 15.Lorsqu'ilestnécessairedemettreenœuvreuneossatureprimaire,onsereporteraauxdispositionsprévuesauparagraphe6.2.2.2.2.1etau

paragraphe3.2delanormeNFDTU25.41P2(CahierdesClausesSpéciales).6.2.1.1Implantation—traçageAvantexécutiondesouvrages

horizontaux,ilestprocédéàl'implantationdecesouvragesenmatérialisantleurniveausurlesouvragesverticauxauxquelsilsseraccordent,ou vérifiéqueletracé,lecaséchéantdéjàeffectué,estcorrectementimplanté.Ilfautégalementprocéderàl'implantationetautraçagedesautres ouvragesverticauxtelsquecloisons,habillage,afindemettreenplacelesrenfortslecaséchéantnécessairesauraccordement.NOTEIlest rappeléquedanslecascourantdulogement,l'ordrelogiquedestravauxestl'exécutiondesplafondsetensuitedesouvragesverticaux(contre

cloisons,doublage,cloisonsdedistribution,habillages,etc.)6.2.1.2RaccordaveclespointssinguliersAvantlaréalisationduplafond,les

dispositifsparticuliersindiquésdanslasuitedutextepourl'exécutiondesraccordsaveclesparoisverticalesdéjàexistantesouàvenir(cloison

dedistribution,etc.)audroitdesjointsdegrosœuvredoiventêtremisenplace.6.2.1.3IncorporationsdiversesLesincorporationsdiversespar

lesautrescorpsd'état(conduits,gaines,suspentesfixéessurlastructuresupport…)doiventêtreexécutéesimpérativementavantlaposedes

plaques.IlconvientdesereporterauMémentosurl'exécutiondestravauxannexes(voirAnnexeB).6.2.2Ossaturesecondaire6.2.2.1

GénéralitésEnrèglegénérale,lafixationdesplaquesnécessitelamiseenplace,souslastructuresupport(charpente,plancher,etc.),d'une

ossaturesecondairerépondantauxprescriptionsdéfiniesci­aprèsauxparagraphes6.2.2.2à6.2.2.5àmoinsquelastructuresupportn'y

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

satisfasseelle­même.Cetteossaturesecondaireestindispensabledanslecasdecharpenteenfermesassembléesparconnecteursetgoussets; elleestdisposéeperpendiculairementauxfermes.Danslecasdesstructuresbois,onveilleraenparticulieràcequelesprécautionsaientété prisespourévitertoutvoilagedecessupportspouvantnuireàl'aspectduplafond.Outreledegrédesiccitédesbois,leslignesd'entretoise

judicieusementdisposéessontengénéralsuffisantespourpalliercerisque(voirnormeNFDTU31.1).6.2.2.2Constitution6.2.2.2.1

SollicitationsmécaniquesL'ossaturesecondaire(profilémétalliqueoucontrelattagebois)ycomprissesdispositifsdeliaisonàlastructure

support(fixation,suspentes,etc.)doitêtrecapabled'absorber,sansdéformationsupérieureà5mm,ycomprisencasd'ossaturesprimaireset

secondaires,lessollicitationssuivantes:•chargespermanentes:poidspropreduplafond,matériaud'isolation,objetssuspendus;•effetsde pressionetdépressiondusauvent(voirRèglesdecalculdesactionsduvent).Lesprescriptionscorrespondantesrelativesauxdispositifsde

suspensionsontindiquéesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).Danslaplupartdescas,leschargesàprendreencomptesont:•lepoids

propredel'ossatureetdesplaques;•unesurchargede10daN/m²quitientcomptedupoidsdel'isolationéventuellementrapportéeetdeseffets

moyensdusauvent;•unechargeponctuellecomplémentairede2daNparsurfaceminimalede1,20m×1,20mpourlafixationd'objets.Dans

certainscasparticuliers(profilésspéciaux,chargesduesauventimportantes),unejustificationparcalculouexpérimentaleestnécessaire.C'est

notammentlecasdesplafondshorizontauxexposésàdespressionsdeventsupérieuresà10daN/m²etquinécessitentundimensionnement

spécifiqueainsiquelamiseenœuvredeblocageaudroitdechaquesuspente,s'opposantainsiausoulèvementduplafond.6.2.2.2.2

Dimensionnementdesélémentsd'ossatureOutrelesdimensionsprescritesparlanormeNFDTU25.41P1­2(CGM),lesélémentsd'ossature

doiventêtreconformesauxindicationsdestableauxci­après,lesvaleurssontdonnéespourunparementsimple,unentraxede60cmetune

surcharge10daN/m².6.2.2.2.2.1Casd'uneossaturemétallique(profilésdetypefourrureoumontant)Page15sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

16. 16.Ladistanceentrepointsdefixation,fixationdirecteausupportoufixationparsuspente,nedoitpasexcéderlesvaleursduTableau1:

Tableau1OssaturesimplePage16sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

17. 17.Tableau2OssaturedoubleadosséePourd'autrescaractéristiquesdeprofilés,descompositionsdeparementdifférentes(plaquesmultiples)

oud'autrescasdechargement,desjustificationsparlecalculouparessaisseronteffectuéesdefaçonàobtenirpourchaquetypedeprofil,des

flèches(5mm)souschargesidentiquesàcellescorrespondantauxvaleursdestableauxci­dessus.Danscertainscas,lastructuresupportne

permetpasderespecterlesespacementsentrepointsdefixationci­dessus:ilconvientalors,deprévoiruneossatureprimaireenacierouen boisafind'ysatisfaire.Letypeetledimensionnementdecetteossatureprimaire,ainsiquesonmodedefixationdoiventfairel'objetd'uneétude

préalabledefaisabilité.6.2.2.2.2.2OssatureboisLesdimensions(enmm)courammentutiliséessont:•pourdessupportsàentraxe0,60m:27

×35et27×50ou60;•pourdessupportsaentraxe0,80m:36×36et36×50ou60;•au­delàd'unentraxe0,90m:ilfautprévoirune

ossatureprimairedimensionnéeconformémentauparagraphe6.2.2.2.1.6.2.2.2.2.3Prescriptionsapplicablesauxdispositifsdesuspension

(couplesfourrures/suspentesoumontants/suspentes)Lecomportementmécaniquedesdispositifsdesuspensiondépenddelagéométriedes profilésetdessuspentesassociéesainsiquedesjeuxdefonctionnement:lecouplefourrure/suspenteoumontant/suspenteconstituedecefait undispositifdesuspensionindissociabledontlachargederupturedoitêtresupérieureautripledelachargeadmissibledelasuspenteavecun

minimumde75daNconformémentauxTableaux1et2etauparagraphe6.2.2.2.2.1.Page17sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

18. 18.Lesperformancesobtenuesàpartird'essaisdetractionàruptureconformémentàlaméthodedéfinieàl'AnnexeCdelanormeNFDTU

25.41P1­2(CGM)etréalisésenlaboratoiredoiventfairel'objetd'unrapportd'essaismisàdispositionlorsdel'application.Lesdispositifsde

suspensiondesossaturesmétalliquesdoiventêtrerépartisennombresuffisantdefaçonà:•respecterlesdistancesmaximalesfixéesparles

tableaux1et2duparagraphe6.2.2.2.2,•supporter,comptetenudeleurchargeadmissible,leschargesindiquéesauparagraphe6.2.2.2.1.Pour

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

cequiconcernelesossaturesboislesprescriptionsci­dessusconduisentàutiliser2visparpointdefixation.Figure1Exemplededispositifsde

couplefourrure/suspente6.2.2.3Planéitéethorizontalitédel'ossatureLaplanéitéetl'horizontalitéduplafondenplaquesrésultentdes

caractéristiquesdel'ossaturesupportdesplaquesdeplâtrequidoitdoncêtremiseenplaceetrégléeafinderespecterlesprescriptionsci­après:

PlanéitéLasurfacematérialiséeparlasous­facedel'ossatureci­dessusnedoitpasprésenterd'irrégularitédeniveausupérieureà5mm,sous

unerèglede2mdéplacéeperpendiculairementauxélémentsdecetteossature.Horizontalitédel'ossatureL'écartdeniveauavecleplande

référencedoitêtreinférieurà3mm/msansdépasser2cm.6.2.2.4Positionnementdel'ossaturesupportdesplaquesdeplâtreL'ossatureest

constituéed'élémentsparallèlesplacésàdistancerégulièredefaçontellequel'entraxemaximumrespecte,enfonctiondel'épaisseurdes

plaques,lesvaleursduTableau3ci­après.Tableau3Positionnementdel'ossaturesupportdesplaquesLesplaquessontposéesdefaçonque

leurplusgrandedimensionsetrouveperpendiculaireauxlignesd'ossature(pose«perpendiculaire»)(voirFigure2).Casparticuliers:Page18

sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

19. 19.•danslecasdeposeperpendiculaire,enpériodetrèshumide(hygrométriesupérieureà80%HR)oulorsquelesconditionsdechantierne

permettentpasdemaîtriserletauxd'humiditéintérieurdeslocaux,l'entraxedesossaturesestramenéà0,50mafindelimiterladéformationdes

plaques;•lLecasdeposeparallèleestadmismaisavecunentraxemaximalentreossaturede0,40m.Lasurépaisseurcrééeparlesjointsaux

aboutsdeplaquesquineprésententpasd'amincidoitêtreminimisée.Lesdispositionsparticulièresàprendreafinderelativiserdesdéfauts

d'aspectultérieurssontparexemple:•soitrelever,sileréglageestpossible,l'élémentd'ossaturecorrespondantd'environ2mm;ladistance

aveclesélémentsd'ossatureadjacentsestaumoinségaleau1/2entraxecourant(voirFigure3);•soitprévoirunedistributiondesplaques

tellesquecetypedejointnesetrouvepasenéclairagerasant(proximitéd'unebaie,etc.);•soitrecouriràdesplaquesdeplâtreàquatrebords

amincissansrelevagedesossaturesd'aboutdeplaque;•soitélargirletraitementdejointspourminimiserlasurépaisseur.Figure2Miseen

placedesplaquesperpendiculairesàl'ossatureFigure3Réglagedel'ossatureL'ossaturenedoitêtrepositionnéeparrapportauxparois

verticalessurlesquellesvientseraccorderleplafond,quesicesparoissontd'équerre.NOTEIlestconseillédemettreenplaceetderéglerde

façonpréciseunepremièreligned'ossature,parallèlementàl'unedesparoisetàunedistanceégaleàlalongueurdesplaques.6.2.2.5Aboutage

desélémentsd'ossatureLorsqueladimensionenlongueurdesélémentsnepermetpasdefranchirdefaçoncontinueladistancecompriseentre lesparoisverticalesopposées,ilestnécessairedeprocéderàdesaboutages.Ceux­cidoiventêtreexécutésenrespectantlesrèglesci­dessous:• leraccorddoitêtreplacédemanièreàsetrouverdécaléd'uneligned'ossatureàl'autre,afinquel'ensembledesraccordssuccessifsnesoitpas alignés;•l'aboutagedoitassurerunerésistancemécaniqueaumoinséquivalenteàcelledel'ossatureenpartiecourante;•pourlesprofilés

métalliques,cetteconditionestsatisfaiteparl'unedesdeuxdispositionssuivantes:•unrecouvrementde15cmminietunvissage(voirFigure

4);Page19sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

20. 20.•unéclissaged'aumoins9cmavecunaccessoirecompatibleavecleprofilé(voirFigure5).Figure4Exempled'aboutagepar

recouvrementFigure5Exempled'éclissepouraboutagedefourrures6.2.2.6JointsdefractionnementL'ouvrage(ossatureetplaques)doitêtre

interrompuparunjointdefractionnementpermettantdesmouvementsdifférentiels:•audroitdesjointsdedilatationdelastructure;•audroit

delajonctionentredesstructuressupportsdenatureoucomportementdifférents(voirFigures6et7).NOTE1C'estenparticulierlecasdes

structuresdeflexibilitédifférente(solivesoufermettesdeportéeetoudesensdifférentdanslesmaisonsenLparexemple).Enoutre,dansle

casderéalisationdeplafonddegrandedimension,l'ouvragedoitêtreinterrompuparunjointdefractionnement(voirFigure.6).Lasurface

maximaleentrecesjointsestlimitéeà300m²,laplusgrandedimensionnedoitpasexcéder25m.NOTE2Celaconstitueengénéralunjoint

complémentaireintermédiaireentrelesjointsménagésaudroitdesjointsdelastructure.Page20sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

21. 21.Figure6ExemplesdejointsdefractionnementLesjointssontmatérialisésparunedoubleligned'ossaturesdepartetd'autredesjoints.

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

L'espacementdessuspentes,lecaséchéantdisposéesàcetendroit,estlemêmequ'audroitd'undépartsurparoiverticale(voir6.2.2.7).6.2.2.7

Dispositionsrelativesàl'ossature,àlajonctionaveclesparoisverticalespériphériquesPage21sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

22. 22.Figure7JonctionsaveclesparoisverticalespériphériquesLadistanceàlaparoidelapremièreligned'ossaturenedoitpasexcéder:•une

distanceégaleàunentraxecourantsiunprofilésupportdelaplaquedeplâtre(cornière,rail,etc.)estfixéenpériphérie;Page22sur64Reef4­

CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

23. 23.•10cm(porteàfauxdesplaques)enl'absencedeprofilé(voirFigure7);•untiersdeladistanceentreleslignesd'ossatureenpartie

courantelorsquelaparoiverticaleestdoubléeparuncomplexeouunecontrecloisondedoublageavantouaprèsposeduplafond.Ladistanceà

laparoidela1èresuspentenedoitpasexcéder:•unedistanceégaleàladistanceentrelessuspentesenpartiecourantesiunprofilé(cornière,

rail,etc.)estfixéenpériphérie;•10cmenl'absencedeprofilépériphérique(cornière,rail,etc.)(voirFigure7).NOTELeprofilé

périphérique,engénéralunrailouunecornière,sertalorsderéglagedeniveaupourleplafond.Safixation,premièreopérationàréaliserlorsde

lamiseenplacedel'ossature,esteffectuéeselonlanaturedelaparoiparpistoscellement,visetcheville.L'ossaturesupportdeplaquesrepose

surleprofilépériphérique.Ilestrappeléquelafixationparpistoscellementnedoitpasêtreutiliséesurlessupportsfragiles(parexemple:

maçonneriescreuses,bétoncellulaire,etc.)oucomportantdescanalisationsincorporées.Cetypedefixationn'estpasadmislorsqu'ilestsoumis

àdessollicitationsentraction.6.2.2.8Dispositifsderenfort—Fixationsprévuesàl'avanceEncasdefixationsprévuesàl'avance,des

dispositifsparticuliersderenfortssontmisenplaceaumontagedel'ossature:•traversederépartitionperpendiculaireauxlignesd'ossature (platineouplaquederépartitionprenantappuisurdeuxlignesd'ossatureadjacentes);•suspentessupplémentaires;•ossatures

complémentairesautourdestrémies,audroitdesjointsdegrosœuvreetaudroitdescloisonsàréaliserultérieurement.6.2.3Spécifications

concernantlamiseenœuvredel'isolationPourlamiseenplacedel'isolationthermiqueet/ouacoustique,lesisolants(rouleauxetpanneaux) doiventêtremisenœuvreavantousimultanémentàlaposedesplaquesetenaucuncasaprèslaposedesplaques.Lespanneauxisolants doiventêtreserrés,léscontrelés,maisnoncomprimésdansleurépaisseur.Pourlaposed'isolantenlaineminérale(panneauxourouleaux)en plafondsousfermettes,lamiseenœuvredoitêtreréaliséecommesuitselonlenombredecouchesdel'isolant:•uneseulecouched'isolant disposéesousouentrelesentraitsdefermette;•deuxcouchesd'isolant,lapremièreentrelesentraitsdesfermettes,lasecondesousles

fermettes.NOTELamiseenœuvredesisolantsautresqueceuxprévusdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM)n'estpastraitéedansce

document.Cesisolantsetleurmiseenœuvrepeuventfairel'objetd'AvisTechniquesoudeDocumentTechniqued'Application.Danslecasde miseenœuvred'isolantenlainesminérales(panneauxourouleaux)enplafondsousfermettes:Unecouched'isolantestdisposéesousouentre lesentraitsdefermettesoudeuxcouchesavecpremièrecoucheendessousdesfermettesetdeuxièmecoucheentrefermettes.Danslecasoùil estnécessairededisposerunpare­vapeurentrelesplaquesetl'isolant,etsicederniern'encomportepaslesconditionsdemiseenœuvredece pare­vapeursontcellesdéfiniesdansl'AvisTechniqueduprocédéd'isolationthermiqueetdansleCPT«isolationthermiquedescombles— Conditionsgénéralesdemiseenœuvredesprocédésd‘isolationthermiquedecombles»auquelilseréfère.Ilestégalementpossibled'utiliser

desplaquesdeplâtrespécialesrevêtuesenusined'unpare­vapeur.6.2.4Miseenœuvredesplaquesdanslecasdeparementsimple6.2.4.1Sens

deposeLesplaquessontposéesjointivesetperpendiculairementàl'ossature.Laposeparallèleestadmiseavecunentraxemaximalentre

ossaturede0,40m.6.2.4.2PositiondesjointsPourlesjointsd'about:•danslecasdepose«perpendiculaire»,lalongueurdesplaquesdoit

êtreunmultipledel'entraxedel'ossaturedefaçonàcequelejointd'aboutsoitsituéaudroitd'unélémentd'ossature;•danslecasdepose«

parallèle»,lejointd'aboutestlibre.Page23sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

24. 24.Lesjointsdeplaquessonttoujoursalignéspourcequiconcernelesbordslongitudinaux.Pourlesbordstransversaux,ilssontsoitcroisés,

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

soitalignés(voir6.2.2.4).NOTELecroisementdesjointstransversauxaméliorelaplanéitégénéraleduplafond.6.2.4.3Fixationdesplaques

Lesplaquessontvisséesconformémentauxindicationsdesparagraphes.6.1.3.1et6.1.3.2.Lafixationestexécutéesurtouslesprofilés

d'ossature(fourrureoumontant,profilépériphérique)àunespacementde0,30mmaxi.NOTECetespacementpeutêtreréduitlorsquele

plafonddoitsatisfaireàdesexigencescomplémentaires(résistanceaufeu,etc.):l'espacementàrespecterestalorsceluiindiquéaucasparcas

dansledescriptifdurapportouduprocèsverbald'essai.6.2.4.4Raccordsauxpointssinguliers6.2.4.4.1Rives:mursetdoublagesLafinition

delacueillieestexécutéesuivantlatechniquebandeetenduit(voirFigure7),tellequedéfinieauparagraphe6.1.4.Ilestégalementpossible

d'utiliserdescornichestellesquedéfiniesauparagraphe6.1.4.3.2quidispensentdanscecasdelafinitionci­dessus.6.2.4.4.2Cloisonde

distributionIlestrappeléque,suivantlanaturedelacloison,leraccordcloison­plafondestexécutécommeindiquéci­après:•cloisonen

plaquesdeplâtre(Figure8):lajonctionestassuréeparl'intermédiaired'unrailfixéauplafond:•parvissagedansl'ossatureduplafond;•par

chevillagedirectementsurlaplaque;•cloisonencarreauxdeplâtre(Figure9):lajonctionestexécutéeparbourrageàlacolleouaumélange

plâtreetcolleentreledernierrangdecarreauxetleplafond;•cloisonenmaçonnerietraditionnelleenduiteauplâtre(Figure10):lajonction

estexécutéeparbourrageauplâtre.Danscederniercas,uneventilationdulocaldoitêtreassuréependantladuréeduséchagedel'enduitau plâtre.NOTECetteventilationapourobjetd'accélérerleséchagedecesouvragesenvued'éviterl'apparitiondedésordressurlesplaques.On éviteraderecouriràunchauffageforcéquipourraitêtreàl'originedefissuresaudroitdesjointsentreplaques.Danstouslescas,lafinitionen

cueillieestexécutéesuivantlatechniquebandeetenduit,définieauparagraphe6.1.4.Ilestégalementpossibled'utiliserdescornichestelles

quedéfiniesàparagraphe6.1.4.3.2(Figure10).Page24sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

25. 25.Figure8Raccordplafond/cloisonplaquedeplâtreFigure9Raccordplafond/cloisoncarreauxdeplâtreFigure10Raccordplafond/cloison

enmaçonnerietraditionnellePage25sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

26. 26.6.2.4.4.3JointsdefractionnementLesplaquessontfixéessurlesossaturesdisposéesdepartetd'autredecesjoints;l'interruptiondu

revêtementaudroitdujointestréaliséeàl'aided'unprofiléspécialementétudiépourcetusage(voirFigure6etparagraphe6.2.2.6).6.2.4.5

TraitementdesjointsentreplaquesetencueilliesLetraitementdesjointsestréalisécommedéfiniau6.1.4.2.Pourpermettreletraitementdes

joints,ilestindispensabledanslecasdejointsentrebordscoupésetbordsamincis,derétablirlasymétrieenremplissantpréalablementlebord aminci.Danslecasdejointsentreaboutsdeplaqueoucoupes,letraitementestfacilitéparledécalagedel'ossaturepréconiséauparagraphe

6.2.2.4(Figure3).NOTE1L'utilisationdeplaquesavecquatrebordsamincispermetuntraitementdesjointsd'aboutidentiqueàceluides

jointslongitudinauxcourants,sansdéréglerl'ossatureniélargirlescouchessuccessivesd'enduit.Letraitementdesjointsenplafondnedoitêtre

réaliséqu'aprèsblocagedescloisonsassociées.NOTE2Sousréservedurespectdesdispositionsrequisesàl'AnnexeA,touteslesinterventions

del'ensembledescorpsd'étatsdanslescomblesaurontlieu:•soitavantletraitementdesjoints;•soitaprèsundélaideséchagedesjoints

entreplaquesdeseptjoursminimum.6.2.5MiseenœuvredesplaquesdanslecasdeparementdoubleDanslecasdeparementdouble,seule

esttraitéelaposededeuxplaquesdeBA13.NOTEAu­delàuneétudeparticulièredoitêtreréaliséepourdimensionnerl'ossature.Danscecas,

onprocéderaauxopérationssuivantes:•fixationdupremierparement;•letraitementdesjointsentreplaquesdupremierparementn'estpas

réalisé;•fixationdudeuxièmeparementsurl'ossatureàtraverslepremierparement.6.2.6Caractéristiquesdel'ouvrage6.2.6.1Aspectde

surfaceL'étatdesurfacedelafaceapparentedel'ouvragedoitêtretelqu'ilpermettel'applicationdesrevêtementsdefinitionsansautrestravaux préparatoiresqueceuxnormalementadmispourletypedefinitionconsidéré(voirAnnexeA).Enparticulier,aprèstraitementdesjointset

ragréagelocal(têtedevis,rebouchagesuperficiel)voirauparagraphe6.1.4.4,leparementnedoitprésenternipulvérulence,nitrou.6.2.6.2

Planéitéethorizontalité6.2.6.2.1PlanéitélocaleUnerèglede0,20mappliquéeàlasous­facedel'ouvragenedoitpasfaireapparaîtreentrele

pointleplussaillantetlepointleplusenretraitniécartsupérieurà1mm,nimanquenichangementdeplanbrutalentreplaques.6.2.6.2.2

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

PlanéitégénéraleUnerèglede2mappliquéeàlasous­facedel'ouvrageetpromenéeentoussensnedoitpasfaireapparaîtreentrelepointle

plussaillantetlepointleplusenretraitunécartsupérieurà5mm.6.2.6.2.3HorizontalitéL'écartdeniveauavecleplanderéférencedoitêtre

inférieurà3mm/msansdépasser2cm.6.3Ouvragesverticauxenplaquesdeplâtre6.3.1TravauxpréparatoiresLestravauxnedoivent

commencerqu'unefoislaconstructionsatisfaisantauxconditionsdéfiniesauparagraphe6.1.1.NOTEPage26sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

27. 27.OnsereporteraàlanormeNFDTU25.41P2(CCS).Enrèglegénérale,danslecascourantdulogement,l'ordrelogiquedestravauxest

l'exécutiondesplafondsetensuitedesouvragesverticaux(doublages,cloisonsdedistribution,etc.)6.3.2Dimensionnement6.3.2.1Cloisons

surossaturemétalliqueLesTableaux4et5donnentleshauteursmaximalesadmissiblessousplafond,valablesdanslecasoùlesplaques

règnentdusolauplafondetsontfixéessurlesrailshautsetbasainsiquesurdesossaturesverticalessurtoutelahauteurycomprisdanslecas

demontagesursolbrut.LesprofiléssontconformesauxspécificationsprescritesparlanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).Lesinertiesdes

profiléssontdéterminéessurlabasedesépaisseursminimalesdetôlenueconformémentàl'AnnexeBdelanormeNFEN14195.NOTE1La

méthodefigurantàl'AnnexeCpermetdecalculerleshauteurslimitesdecloisonsàparementsimpleoudoubleutilisantd'autrestypesde

montantsqueceuxmentionnésdanscesdeuxtableaux.NOTE2LesTableaux4et5neprennentpasencomptel'apportcomplémentairede

raideurdesplaquesBA15parrapportauxplaquesBA13,l'épaisseurdesplaquesétantchoisiedemanièreàobtenirdesépaisseurscourantesde

cloison.Tableau4CloisonsàparementsimplePage27sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

28. 28.Tableau5Cloisonsàparementdouble6.3.2.2CloisonsurossatureboisTableau6HauteursmaximalesadmissiblessurossatureboisDans

lecasd'ossaturebois,lasectiondesmontantsestalorsdimensionnéeenfonctiondel'épaisseurtotaledelacloison,ensortedesatisfaireles

prescriptionsdéfiniesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM):NOTEParexemple,pourunecloisonde72mmd'épaisseurenplaquesde

BA13,l'ossatureestconstituéedemontants47mm×35mmet47mm×50mmaudroitdesjointsdeplaques.6.3.3Implantation—Traçage

Avantmontage,ilestprocédéàl'implantationdel'ouvrageentraçantledéveloppédecelui­ciàlasurfacedugrosœuvreauquelilsetrouve

raccordéouvérifiéqueletracé,lecaséchéantdéjàeffectué,estcorrectementimplanté.6.3.3.1RaccordaveclespointssinguliersAvant

montage,ilfautmettreenplacelesdispositifsparticuliers(renforts,etc.)nécessairesauraccordaveclesouvragesdéjàexistantsous'assurer,le

caséchéant,qu'ilsl'ontétélorsdel'exécutiondecesouvrages.6.3.3.2Incorporation,isolation6.3.3.2.1IsolationL'isolationacoustiqueetou

thermiquedoitêtremiseenplacesimultanémentàlaposedel'ossaturepourlescontrecloisonsetaprèslaposedupremierparementpourles

cloisons.6.3.3.2.2IncorporationsettraverséesLesincorporationsparlesautrescorpsd'étatdoiventêtreexécutéesavantlaposedesplaques

pourlescontrecloisonsetaprèslaposedupremierparementetdel'isolationéventuellepourlescloisons.Page28sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

29. 29.Lestraverséesdecloisonsparlesautrescorpsd'étatdoiventêtreexécutéesimpérativementaprèslaposedesparementsetaprèsla

réalisationdesjointsafindeconserverlesperformancesdesouvrages.6.3.4Miseenœuvredescloisonssurossatures6.3.4.1Miseenœuvrede

l'ossatureLesmodesdefixationselonlessupportssontprécisésci­après.Rappeld'ordregénéral:lafixationparpistoscellementn'estadmise quesurunedalleenbétonarmémiseenœuvreinsitu;cequiexclutlesautressupportstelsque:maçonneriescreuses,bétoncellulaire, poutrellesenbétonarmé,bétonprécontraint,dallesalvéoléesetlessupportscomportantdescanalisationsincorporéesainsiqueceuxdestinésà recevoiruncarrelageenraisondelasensibilitédecedernieràunefissurationdesonsupport.Cetypedefixationn'estparailleurspasadmis

lorsqu'ilestsoumisàdessollicitationsentraction.NOTELorsquecestypesdeprocédésfontl'objetd'AvisTechnique3visantlaposepar

pistoscellementdesrailsàlajonctionaveclegrosœuvreetendéfinissentalorslesconditions,ilfautsereporteràcesdocuments.3)Ouson

équivalentdanslesconditionsindiquéesdansl'avant­propos.6.3.4.1.1Posedesrailsbas(Figures11à14)Figure11Posedesrailsbas/solfini

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

Figure12Posedesrailsbas/dallebrutePage29sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

30. 30.Figure13Posedesrailsbas:interruptionaudroitdesraccordsd'angleouenté6.3.4.1.2GénéralitésLesélémentsdoiventêtrefixésausol

parfixationmécaniquetousles0,60mmaximum,entenantcomptedelanaturedusoletdeladestinationdespièces.NOTEToutautretypede

fixation(collageparexemple)peutfairel'objetd'unAvisTechnique4valideauquelonseréfère.4)Ousonéquivalentdanslesconditions

indiquéesdansl'avant­propos.6.3.4.1.2.1PosesurdallebétonbrutCecasseprésentelorsqu'ilestprévuunrevêtementdesolépaispar

carrelagescelléouunechapeflottante.Lafixationestexécutéeparpistoscellement,clouageparpointeacierouparvisetcheville.Une

protectioncomplémentairedestinéeàprotégerlepieddescloisons,choisieparmicellesdelanormeNFDTU25.41P1­2(CGM)delargeur

suffisantepourdépasser,aprèsrelevé,leniveaudusolfinid'environ2cmdoitêtreinterposée;l'ensembleprotectionetlisseestfixédansla

mêmeopération.6.3.4.1.2.2PosesurdallebétonfinieDanslecasdechapeincorporée,lafixationdirecteparpistoscellementouclouagepar

pointeacierestpossible.Danslecasdechaperapportéeadhérenteoudechapeflottante,lafixationestexécutéeparchevilleetvis.6.3.4.1.2.3

PosesurplancherboisLafixationestexécutéeparvissageouclouage.6.3.4.1.2.4Posesurrevêtementdesol•Solmincetextileouplastique:

Lepistoscellementouleclouageparpointeaciernepeutêtreexécutéquedanslecasdesolmincecollésurdallepleine;danslesautrescas,on utiliselafixationparchevilleetvis.•Solminceencarrelagecollé:Lafixationestexécutéeparchevilleetvis.•Solencarrelagescellé:La

fixationestexécutéeparchevilleetvis,depréférencedanslesjoints.6.3.4.2DispositionsparticulièresenlocauxEBetEB+privatifsLes

locauxEBetEB+privatifssontdéfinisdanslecahierduCSTBn°3567.6.3.4.2.1CasdeslocauxEBDanslecasderevêtementsdesolet

plinthessoudésetderevêtementsdesolrelevés,aucunedispositionparticulièren'estnécessaire(voirFigures11et12).Danslecasde

revêtementinterrompu(revêtementcéramiqueparexemple),lesdispositionssontcellesprisesencasdeposesurdallebrute(conformémentau

paragraphe6.3.4.1.2.1)(voirFigure14b)).Unjointsoupledoitêtreégalementinterposéentrelalisseetlesollorsquelacloisonsépareun

localEBd'unlocalEA.(voirFigure14a)).6.3.4.2.2CasdeslocauxEB+privatifsPage30sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

31. 31.DanscetypedelocalseulessontadmiseslesplaquesàparementhydrofugédetypeH1.Danstouslescas,sursolbrutousursolfini,deux

cordonsdejointslatérauxouunjointcentralenbandedemousseimprégnéedoiventêtreincorporésentrelalisseetlesol(voirFigure14).Un

filmpolyéthylènedépassantd'aumoins2cmlesolfiniaprèsrelevéassureradanslecasdeposesursolbrutuneprotectioncomplémentaire.

Figure14Posesursolfinioudallebrute6.3.4.3InterruptionderailbasaudroitdeshuisseriesLerailbasdoitêtreinterrompuaudroitdes

huisseries.S'ilestprévulafixationenpieddel'huisserieparremontéed'équerre,lesrailsdoiventalorsêtrecoupésentenantcompted'un

dépassementde15cmà20cm;cettefixationpeutêtreassuréeégalementparuneéquerreindépendante(voirFigures36à40—paragraphe

6.3.6)Unefixationderailbasdoitêtreprévueàunedistancede5cmà10cmdupieddel'huisserie.6.3.4.4Posedesrailshauts(Figures15à

19)Page31sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

32. 32.Figure15PosedesrailshautssousplancherdallepleineFigure16PosedesrailshautssousplancheravecprédallePage32sur64Reef4­

CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

33. 33.Figure17PosedesrailshautssousplancheràpoutrellesethourdisFigure18PosedesrailshautssousplafondenplaquesdeplâtreFigure

19Posedesrailssoussolivagebois4Lesélémentsdoiventêtrefixésmécaniquementauplafondtousles0,60mmaximum.6.3.4.4.1Plancher

dallepleineLafixationestréaliséeparpistoscellement,chevillesetvis(voirFigures15et16)6.3.4.4.2PlancheràpoutrellesetcorpscreuxLa

fixationestréaliséeparchevillesetvisdanslescorpscreux(chevillesspécialespourmatériauxcreux)(voirFigure17).Page33sur64Reef4­

CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

34. 34.6.3.4.4.3PlafondenplaquedeplâtreLafixationestréaliséeparvissageaudroitdel'ossatureduplafond,parchevilleetvisdanslesplaques

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

ouparcollage(voirFigure18).6.3.4.4.4PlafondsuspendudémontableouautresqueceuxprévusdanscedocumentLalissehauteestfixée

directementdanslastructuresupportduplafond.Laposesousplafondsuspendudémontablen'estpasadmise.6.3.4.4.5SolivageboisLa

fixationestréaliséeparvissagedesrailshautssouslesolivage(voirFigure19).6.3.5Miseenplacedel'ossatureproprementdite6.3.5.1

Dispositionsgénérales6.3.5.1.1MontagesurossaturemétalliqueL'ossatureestconstituéeparunréseaudemontantsverticauxsimplesou

doublesdisposésparallèlement,àl'entraxede0,40mou0,60m.LesTableaux4et5donnentleshauteursmaximalesadmissiblessousplafond,

valablesdanslecasoùlesplaquesrègnentdusolauplafondetsontfixéessurdesossaturesd'uneseulepiècesurtoutelahauteurycompris danslecasdemontagesursolbrut.Lesjointsverticauxdesplaquesdoiventêtredécalés,tantsurunmêmeparementdel'ouvragequed'un parementàl'autre.Encasdeposehorizontaleouencasdehauteursupérieureàlalongueurdesplaques,lesjointshorizontauxsuccessifsentre

plaquesdoiventégalementêtredécalés,tantsurunmêmeparementdel'ouvragequed'unparementàl'autre.NOTELesentraxesde0,40met

0,60mdesmontantscorrespondentàl'utilisationcourantedesplaquesde1,20mdelarge.Lesmontantscitésàtitred'exempledansles

Tableaux4et5sontconformesauxprescriptionsdonnéesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).6.3.5.1.2MontagesurossatureboisDans

lecasd'ossaturebois,lasectiondesmontantsestalorsdimensionnéeenfonctiondel'épaisseurtotaledelacloison,ensortedesatisfaireles

prescriptionsdéfiniesdanslanormeNFDTU25.41P1­2(CGM).NOTEParexemple,pourunecloisonde72mmenplaquesde12,5mm,

l'ossatureestconstituéedemontants47mm×35mmet47mm×50mmaudroitdesjointsdeplaques.6.3.5.1.3Dispositionsparticulières

relativesàl'ossaturemétalliqueLesmontantssontajustésauplusprèsdelahauteursousplafondentrelisseshauteetbasse:ilssontcoupésà

unelongueurinférieured'environ1cmpourfaciliterleurmiseenplace,sansquelamargesoitsupérieureà2cm.Lesperforationsdesmontants

destinéesaupassagedesgainessont,enpartiecourante,disposéesenpartiebasse.Lesmontantsplacéslelongdeshuisseriessontinversésde façonàcequelesperforationssoientenpartiehaute.Lorsqu'unaboutageestnécessairechaquemontantestéclisséavecunrecouvrementd'au

moins15cmetsolidariséparvissagesurlesdeuxailes(voirFigure21).Lesraccordsainsiréalisésnedoiventpasêtrealignésd'unmontantà

l'autre.Page34sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

35. 35.Figure20AboutageLorsquelesmontantssontdoublés,emboitésouadossés,ilsdoiventêtresolidarisésparvissagetouslesmètresenviron,

etl'aboutagedoitêtredécaléd'aumoins40cmentrelesdeuxmontants(Figures22et23).Figure21CasdesmontantsemboîtésFigure22Cas

desmontantsadossés6.3.5.1.4PointssinguliersAudroitdesliaisonsd'angleetentéetenaboutdecloisons,ilconvientd'interrompreleslisses

hautesetbassessurunedistancepermettantlaposeultérieuredesplaquesdeparement(voirFigure13).Lesdépartssurmurs,raccordsd'angle

entéetaboutdecloisonssontréalisésparfixationdemontantscommeindiquéssurlesFigures23à31,l'espacementdesfixationsestau

maximumde0,60m.Page35sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

36. 36.NOTELaconfigurationdescloisonsdesFigures25à28dégradel'isolationacoustiqueentrelocauxapportéeparlacloison.Figure23

Départdecloisonsurparoibéton—FixationparpistoscellementFigure24Départdecloisonsurmaçonneriepleineoubéton—Fixationpar

chevillageFigure25Départdecloisonsurstructurebois—FixationparvissagePage36sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

37. 37.Figure26Départdecloisonsurcomplexededoublage—FixationparchevillageFigure27Départdecloisonsurparoicreuse—Fixation

parchevillageFigure28JonctionsenTPage37sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

38. 38.Figure29Jonctiond'angles,cloisonsàparementssimplesFigure30Jonctionsd'anglesàparementsdoublesFigure31Renfortsboissurbaie

libre6.3.6RaccordementauxhuisseriesLemodederaccordementdescloisonsavecleshuisseriesdépenddesdimensionsetdupoidsdes

portes.Lesportessontclasséesentroiscatégoriesenfonctiondescaractéristiquesdesouvrants(voirTableau7)Page38sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

39. 39.Tableau7CatégoriesdeportesNOTE1Encasd'utilisationsévère(portesdeclassesdansuncollègeparexemple),unsurclassementdansla

catégoriesupérieurepeutêtredécidéparlemaîtred'œuvresurprescriptionparticulièredanslesDPM.NOTE2LesDPMprécisentles

catégoriesdeportesmisesenœuvredanslescloisons.6.3.6.1DispositionsconcernantlesporteslégèresLaliaisonavecleshuisseriesest

réaliséeàl'aidedemontantsd'ossaturesolidarisésaveclebâtidormantparvissagedirect(huisseriebois)ouparvissagesurtroisbarrettesou

omégarépartissurlahauteuretsoudésenusinedanschacundesdeuxmontantsdel'huisseriemétallique(voirFigures32à36).Lafixationdu

piedd'huisserieestassuréesoitparfixationausold'uneéquerreindépendanteouintégrée,soitparfixationsurlepieddecloisonsàl'aided'une barretteouomégasupplémentairesoudéenusineenpieddemontantd'huisseriemétallique.Lafixationdurailhorizontalsurlatraversehaute del'huisserieestassuréeparvissagesurdesbarrettessoudéesenusine;danscettetraverse:•deuxbarrettespourdeslargeursmaximales

d'huisseriesde1m;•troisbarrettesau­delà;•soitparmiseenplaced'unrailservantd'équerre.Figure32InterruptiondeslissesbassesPage

39sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

40. 40.Figure33LiaisonhuisserieetossatureFigure34LiaisonenimposteFigure35Exemplemenuiseriebois6.3.6.2Dispositionsconcernantles

porteslourdesLemontantd'ossaturesituédepartetd'autredel'huisserieestrenforcé:•soitparunrailemboîtésurtoutelahauteur;•soitpar

boxagededeuxmontants;•soitparremplacementdesmontantscourantspardesmontantsrenforcés(épaisseur1,5mm).Laliaisonavecles

huisseriesestréaliséeàl'aidedemontantsd'ossaturesolidarisésaveclebâtidormantparvissagedirect(huisseriebois)ouparvissagesurquatre

barrettesouomégarépartissurlahauteuretsoudésenusinedanschacundesdeuxmontantsdel'huisseriemétallique)(voirFigures32à36).

Lafixationdupiedd'huisserieestassuréeparfixationausold'unepattesoudéeenusineenpiedd'huisserie.Page40sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

41. 41.Lafixationdurailhorizontalsurlatraversehautedel'huisserieestassuréeparvissagesurdesbarrettesditoporteslégèressoudées;dans

cettetraverse:•deuxbarrettespourdeslargeursmaximalesd'huisseriesde1m;•troisbarrettesau­delà;•soitparmiseenplaced'unrail

servantd'équerre.Lesplaquesdeplâtredoiventêtreemboîtéesàrefusenfondd'huisserie.Figure36Exemplemenuiseriemétallique6.3.6.3

DispositionsconcernantlesportestrèslourdesEnraisondesfortessollicitationsmécaniquesrésultantdeleurfonctionnement,lafixationdeces portesdoitêtreassuréeindépendammentdescloisons.L'huisseriedoitêtrefixéesuruneossaturesupportspécifiquehorslotcloison,cette

ossaturepouvantêtreounonincorporéedanslacloison.6.3.7JointsdefractionnementConformémentauparagraphe6.2.2.6,danslecasde

réalisationdecloisondegrandedimension,l'ouvragedoitêtreinterrompuparunjointdefractionnement.Lasurfacemaximaleentrecesjoints

estlimitéeà300m²,laplusgrandedimensionnedevantpasexcéder25m(voirFigure37).Unjointdefractionnementdoitêtre

systématiquementménagéaudroitdesjointsdugrosœuvre.Page41sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

42. 42.Figure37Jointsdefractionnement6.3.8CasparticulieroùlacloisonestdésolidariséedesouvragesàsapériphérieFigure38Principede

désolidarisationentêteetendépartdecloisonDanslecasoùlacloisondoitêtredésolidariséedel'ouvrageadjacent(grosœuvreparexemple),

conformémentauparagraphe5.4,cettedésolidarisationestobtenuepar«coulissement»del'ossaturedelacloisondanslesélémentsde

jonction(rails,etc.)eux­mêmessolidairesdesouvragesadjacents(Figure38).Danscecas,lesplaquesnedoiventpasêtrefixéesdansces

élémentsdejonctionci­dessus(rail).Lafinitionencueillieestréaliséeparjointmastic,couvre­jointsoucornichesfixéssurlesouvrages

adjacents.NOTEPage42sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

43. 43.Cettedésolidarisationquidépenddescaractéristiquesmécaniquesdelastructuresupport,faitl'objetd'uneprescriptionparticulièredansles

DPM.6.3.9Dispositifsderenfortspourchargeslourdes—Fixationsprévuesàl'avanceNOTEÀceteffet,cesfixationsfontl'objetd'une

mentionparticulièredanslesDPMenprécisantnotammentl'emplacementetleschargesprévues.Danslecasdefixationdechargessupérieures

à30daN,unrenvoiàl'ossaturedoitêtremisenplace(traverseouplatinederépartitionsolidairedesmontantsadjacents).Danslecasdecharge

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

excentrée,introduisantunmomentderenversementsupérieurà30daN.ms'ils'agitdechargelocaliséeousupérieureà15daN.mparmls'il

s'agitdechargefilante,l'ossaturedoitêtrerenforcéeenconséquence.6.3.10Spécificationsconcernantlamiseenœuvredel'isolationLes

dispositionsdemiseenœuvresontcellesdéfiniesauparagraphe6.2.3.Lesisolants(rouleauxoupanneaux)doiventêtremisenplaceaprèsla

posedel'ossatureetdupremierparementetavantlaposedesincorporationsdiverses.6.3.11Miseenœuvredesplaques6.3.11.1Généralités

Pourlesparementsàsimpleplaque,lesplaquesdoiventêtrebutéesentêtedefaçonàréserverenpiedunespaced'environ1cm.Lesensde

poseesttelquelaplusgrandedimensiondesplaquesestdisposéeverticalement(pose«verticale»)(Figures39à41).NOTE1L'espacede1

cmenpiedapourobjetdefaciliterlaposedelaplaqueetdelimiterlesrisquesd'absorptiond'eauaccidentelleavantachèvementdestravaux.

NOTE2Lapose«horizontale»enparementsimplerelèvedelaprocéduredeDocumentTechniqued'Application.Figure39Miseenœuvre

desplaquesPage43sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

44. 44.Figure40Jeude1cmenvironaupiedFigure41Positionnementdujointdécaléparrapportàl'ossatureEnpose«verticale»,lesplaques

doiventrégnerdusolausupportdurailhautdelacloison,saufencasdehauteursupérieureàlalongueurdesplaques:danscecas,lesjoints horizontauxdoiventêtredécalés,tantsurunmêmeparementqued'unparementàl'autre.Lesplaquesdoiventêtreplacéesjointivesdefaçon tellequelesjointssetrouventaudroitd'unmontantetalternésd'unparementàl'autreainsiqueentredeuxcouchessuccessivesd'unmême

parement(Figure42).Danslecasd'ouvragesspécifiques(cloisonscourbesparexemple),lesplaquespeuventêtreposéeshorizontalement.

Danslecasdecloisonsàparementdouble,lapeauintérieurepeutêtreposée«horizontale».Lesincorporations(canalisation,isolation,renforts oudispositifscomplémentairesdefixation,etc.)traverséesetdécoupeséventuelles(réservation,sortiesdegaines,boîtiers,etc.),doiventêtre

effectuéesconformémentauparagraphe6.3.3.2.6.3.11.2FixationdesplaquesAudroitd'unjoint,lesfixationsdedeuxplaquesadjacentes

doiventsetrouverfaceàface.Lepremierparementdoitêtrefixésurl'ossatureenpartiehauteetenpartiebasse.Danslecasdemontants

doublesadossés,levissagedesplaquesdoitêtreeffectuésurlesdeuxmontants.Page44sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

45. 45.Figure42ExempledepositionnementdesjointsdeplaquesEspacementdesfixationsS'ils'agitdespremièresplaquesd'unparement

multiple,lafixationestexécutéesurlesrailsentête,exceptédanslecasduparagraphe6.3.8,enpiedetsurtouslesmontantsdel'ossature,sur

toutelahauteurdelacloison.Danslecasde«simplepeau»oudeladernièreplaqueapparente,l'espacementdoitrespecterlesindicationsdu

Tableau8ci­après:Tableau8EspacementdesfixationssurossatureboisoumétalIlestrappeléquelalongueurdesvisutiliséesdoitêtre

adaptéeaunombreetàl'épaisseurdeplaquesafind'assurerlafixationdansl'ossature.6.3.11.3Dispositionsparticulièresconcernantles

huisseriesHormisleshuisseriespourportestrèslourdesquidoiventêtreposéesavantlaposedel'ossature(voirparagraphe6.3.1),les

huisseriessontposéesàl'avancementsimultanémentàlaposedel'ossature.Lesdispositionsduparagraphe6.3.6doiventêtrerespectées.La

distanceentrel'huisserieetle1erjointdeplaquedoitêtreauminimumde20cm,lapartiedeplaqueencastréedansleprofildel'huisserieest

alorslebordcoupé.NOTECettedispositionévitelesbordscoupésenpartiecourante,plusdélicatsàtraiter.Lejointenimposteestégalement

plusfacileàtraiter.Page45sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

46. 46.L'écoinçondoitêtresupérieurouégalà25cm.6.3.11.4Finitions—Angles—ProtectionsLesconditionsderéalisationdéfiniesau

paragraphe6.1.4doiventêtrerespectées.6.3.12Dispositionsparticulièresrelativesauxautresouvragesverticaux(contrecloisons,habillages)

NOTECesouvragesdiffèrentdescloisonsdedistributionparlefaitquel'ossaturen'estrevêtuedeplaquesqued'unseulcôté.6.3.12.1Contre

cloisonssurossaturemétalliqueSeulessonttraitéesdanscedocument:•lescontrecloisonsdontlesossaturesmétalliquessontconstituéesde montantssimplesoudoubléssansfixationausupport(voircasAci­après)ouavecfixationintermédiaireausupport(voircasBciaprès);•les contrecloisonsavecappuiintermédiaireclipsédontlesossaturesmétalliquessontconstituéesdefourrurestellesquedéfiniesci­après(voircas

C);ladescriptiondel'exécutionspécifiqueestdéfinieen6.3.12.3.NOTE1Lesautressystèmesdecontrecloisonsdontlecomportement

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

mécaniquedépenddesgéométriesrespectivesdesfourruresetdesappuisintermédiairesrelèventdelaprocéduredeDocumentsTechniques d'Application.a.CasdescontrecloisonsconstituéesdemontantssimplesoudoublessansfixationintermédiaireausupportLeshypothèsesetla

méthodecalculayantpermisd'établirledimensionnementdescloisonsdansletableau9sontdéfiniesdansl'AnnexeD.Page46sur64Reef4­

CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

47. 47.Tableau9Hauteurmaximaleadmissibledescontrecloisonsb.casdescontrecloisonconstituéesdemontantssimplesoudoublesavec

fixationintermédiaireausupportLescontrecloisonsviséessontéquipéesdemontantsd'inertieaumoinségaleauM48/35(soituneinertieI=

2,50cm4)àentraxede0,60mavecdesappuismétalliquesfixésmécaniquementparvissurlesmontants(voirFigures43et44).L'espacement

maximumentreappuisestde1,50m.Lahauteurmaximaledecescontrecloisonsestde6m.D'autresdispositionsconstructives(distanceentre

appuis,inertiedesmontants,etc.)sontutilisablessurjustificatifsducomportementmécaniquedescontrecloisons.NOTE2Cesdispositionsne

sontpaspréconiséespourlesouvragesdevantjustifierdeperformancesthermiques.Page47sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

48. 48.Figure43Doublagesurossaturerail/montantsFigure44Doublagesurossaturemontantsavecfixationintermédiairec.Casdescontre

cloisonsconstituéesdefourruresavecappuisintermédiairesclipsésLesouvragesconcernéssontlesdoublagesdemursurossatureavecappui

intermédiaireclipsédehauteursol­plafondinférieureouégaleà2,70m.Cesouvragessontlimitésàuneutilisationenlocauxrésidentiels:cas

Aconformémentauparagraphe5.2.2.Lecomportementmécaniqued'unouvragededoublagedemursurossatureavecappuiintermédiaire

dépenddelagéométriedesfourruresetdesappuisintermédiairesassociés.Lecouplefourrure/appuiintermédiaireconstitue,decefait,un

systèmeindissociablequidoitrésisteràunchocaucorpsmoud'énergieégaleà60N.m,etdontlachargederupturedoitêtresupérieureou

égaleà75kg.Lesperformancesobtenuesàpartird'essaisdetractionàruptureconformémentàlaméthodedéfinieàl'AnnexeCdelanorme

NFDTU25.41P1­2(CGM)etlarésistanceauchocdecorpsmoud'énergieégaleà60N.mconformémentàlaméthodedéfinieàl'AnnexeD

delanormeNFDTU25.41P1­1,réalisésenlaboratoire,doiventfairel'objetd'unrapportd'essais.L'appuiintermédiaireestconstituédedeux

outroispiècesindissociables,uneentretoiseàinsérerdansunefourrurehorizontalefixéesurlemursupportouuneentretoiseàfixer directementdanslemur,etuncavalieràinsérerdansunefourrureverticalecôtéchaud,etfixésurcetteentretoise.Cecavalierpeutseprésenter sousdifférentesformes:rosace,cavalier,etc.Fixationdeslisseshautesetbasses:Elles'effectueparfixationmécanique.L'écartementdes lisseshautesetbassesparrapportausupportestdéterminédesorteàprendreencomptelesépaisseursdel'isolant,duparementetdelatapée

desPage48sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

49. 49.menuiseries.Leborddelalisserésultedel'épaisseurdelatapéemoinsl'épaisseurduparement.Seuleslestapéesdemenuiserieinférieures

ouégalesà120mmsontconsidéréesici.Implantationetfixationdesappuisintermédiaires:Aprèsimplantationd'unefourrurehorizontaleà

mi­hauteurdumuretà1,35mdusolmaximum,lesentretoisessontinséréestousles0,60mmaximum(voirTableau10)danslesens

horizontal,entenantcomptedespointssinguliersdelaparoi.Lesentretoisespeuventaussiêtrefixéesdirectementdanslemur,àmi­hauteurdu

muretà1,35mdusolmaximum,tousles0,60mmaximum(Figure45).Tableau10implantationetfixationdesappuisintermédiairesFigure

45ContrecloisonavecappuiintermédiaireclipséPosedel'isolant:L'isolantestdécoupéàladimensiondelahauteurdelaparoiplus1cm.

Cettemesurepermetdemaintenirl'isolantlégèrement«comprimé»entrelesoletleplafondetluigarantitsatenueverticale.Ilestensuite embrochésurlesentretoisescontrelemursupport.Lorsquel'isolantestrevêtud'unpare­vapeur,celui­ciestplacéducôtéintérieurdulocal chaufféentrel'isolantetlaplaquedeplâtre.Lespanneauxsontpositionnésbordàbordpourobteniruncalfeutrementcontinusurtoutelaparoi. Posedescavaliers:Lecavalierestfixésurl'entretoisesanscomprimerexagérémentl'isolant.Ilestadmisunecompressionmaximalede

l'isolantde10%audroitdesfourrures.Posedelafourrureverticale:Lafourrureestcoupéeàlahauteursol­plafondmoins0,5cm.Elleest

fixéedansleslisseshauteetbasseetclipséesurlecavalier.NOTE3Legrugeagedesailesdesfourrurespermetderéaliserlesjonctions

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

d'angle,depiedsdroitsainsiquelesencadrementsdefenêtresetd'huisseries.Lepassagedescanalisationsetgainesélectriquesesteffectué

avantlaposeduparementparl'entreprisequienalacharge.Page49sur64Reef4­CSTB

28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

50. 50.Réglagedelaplanéitédelaparoi:Ils'effectueentranslatantplusoumoinslecavaliersurl'entretoisejusqu'àl'obtentiondel'aplomb,àla

règlede2m,enrespectantlestolérancesprescritesauparagraphe6.2.6.2.Poseduparement:Laplaqueestdécoupéeàlahauteurdelaparoi

moins1cm,puisvisséesurlesfourruresetleslissesconformémentauparagraphe6.1.3.Lerepéragedessortiesdecâblesougainesest

effectuépréalablement.Letraitementdesjointsentreplaquesestréaliséconformémentauparagraphe6.1.4.6.3.12.2Dispositions

complémentairesenpiedÀmoinsquelegrosœuvrenesoitparlui­mêmeorganisédefaçonàéviterl'humidificationdupieddudoublageoules

infiltrationsversl'intérieur,lesdispositionsprévuesauparagraphe6.3.4doiventêtreappliquées.6.3.12.3Spécificationconcernantlamiseen

œuvredel'isolationIlfautégalementsereporteraumémentosurl'exécutiondestravauxannexes.Pourlamiseenplacedel'isolationthermique et/ouacoustique,lesisolantsrigidesousemi­rigides(rouleauxetpanneaux)doiventêtremisenœuvreavantouaprèslaposedel'ossature,et

avantlaposedesincorporationsdiverses.NOTE1LamiseenœuvredesisolantsautresqueceuxprévusdanslanormeNFDTU25.41P1­2

(CGM)nerelèventpasdecedocument.Danslecasoùilfautdisposerunpare­vapeur,sil'isolantn'encomportepas,lefilmpare­vapeurdoit

êtreplacéducôtéintérieurdulocalchaufféentrel'isolantetlaplaquedeplâtre.NOTE2Lescasoùilestnécessairedeprévoirunpare­vapeur

sontdéfinis,selonletypedemuràdoubler,danslesnormesDTU20.1(P10­202­1),NFDTU22.1(P10­210­1)ouNFDTU31.2(P21­204)

etsamiseenplaceestprévuedanslesDPM.Ilestégalementpossibled'utiliserdesplaquesdeplâtrespécialesrevêtuesenusined'unpare­ vapeur.Danslescalculsthermiques,Ilfautnotammenttenircomptedesdéperditionsaudroitdesappuisintermédiairesainsiquedesossatures. L'isolantthermiquedoitêtredisposédepréférenceentrelemursupportetl'ossaturedescontrecloisonsou,àdéfaut,répartieendeuxcouches,

l'unederrièrel'ossatureetl'autreentrelesossaturesafindelimitercesdéperditionsthermiques.NOTE3Envuedevérifierlasatisfaction

d'autresfonctionsdemandéesaudoublage,isolationthermiqueouacoustique,desjustificationsparlecalcul(parexemple«RèglesThU»pour

lathermique)ouexpérimentale(pourl'acoustique)sontengénéralnécessaires.6.3.12.3.1CasdesgainesethabillagesLaconstitutiondeces

ouvrages,notammentnombreettypedeplaques,dépendessentiellementdeleurdestination.Enl'absencedeprécisiondanslesDPM,le

doublageestexécutécommeenpartiecourante.6.3.12.4HabillagesurfourruresfixéesdirectementausupportLeréglagedel'ossaturen'étant

paspossible,lesupportdoitêtreparfaitementplanetdeniveaupourcetypedepose.L'ossatureestconstituéedefourruresverticalesou

horizontalesdirectementfixéesausupport(Figure46),àespacementde0,60m,etrevêtueparvissagedeplaquesde12,5mmd'épaisseurau

moins.Page50sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

51. 51.Figure46Habillagessurfourrure—CoupeverticaleouhorizontaleUnefourrurepériphériqueassurelesoutiendesplaquesauxabouts,

ainsiqueleraccordaudroitdesbaies.HabillagescollésL'épaisseurdesplotsdemortieradhésifdoitêtrede15mmaumaximum.Dans

l'hypothèseoùlemuràdoublerprésenteunesurfaceirrégulière(irrégularité>15mm),ilfaut,avantl'interventiondel'entreprisedeplâtrerie:•

effectuerauxendroitscorrespondantslesrenformislocalisésnécessaires;•recouriràuneposesurossaturemétalliquequipermetde

s'affranchirdecesirrégularités.NOTELesDPMprécisentlasolutionretenue.Lemortieradhésifestmisenœuvresousformedeplotsde10

cmdediamètre,disposéstousles40cmavecunespacementde50cmentreleslignes(voirFigure47).Figure47HabillagescollésLorsdela

posedesplaques,descalesprovisoiressontdisposéessurlesol,afinderéserverenpiedunespacedel'ordrede1cm.Aprèsapplicationsurle

support,lamiseenpositiondelaplaqueetl'affleurementaveclesplaquesprécédemmentposéessontachevésparchocsàl'aided'unerèglede

grandelongueur.6.3.12.5CloisonsplaquesdeplâtresurossaturemétalliqueensurplombLafixationpérimétriquedesprofilésmétalliquesdes

cloisonsdoitêtreréaliséeparchevillagetousles0,60metà5cmminidubordlibredesdallesbéton.Lorsquel'épaisseuretl'implantationdela

cloisonnepermettentpasderespectercettedistanceminimalede5cm,unefixationdéportéedoitêtreréalisée,parexempleenentaillantau

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

droitdechaquefixationl'aileintérieuredesrailssur40mmetenlarabattantpourpermettrelafixationduraildanslerespectdecettedistance

minimale(voirFigure48).Page51sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

52. 52.Figure48Cloisonensurplomb—FixationdéportéeLescloisonsàparementsimpleenplaqueépaisseBA18doiventêtreposéessurune

ossatureminimumde48mm.LescloisonsàparementsimpleenplaquesdeplâtredeBA13ouBA15detype72/48,100/70,etc.,doivent

recevoirl'undesrenforcementssuivants:•miseenplaced'unfeuillardhorizontalentôled'aciergalvaniséconformeàlaNFDTU25.41P1­2

(CGM)etde10cmdehauteurvisséà1mdusolentrelaplaquedeplâtreetl'ossaturecôtéchoc(voirFigure49);•doublageduparementcôté

chocparunesecondeplaquedeplâtreBA13ouBA15.LescloisonsàparementdoubleenplaquedeplâtreBA13ouBA15,detype98/48,

120/70,140/90,présentantuncomportementsatisfaisantauchocdesécuritéde400Nmnenécessitentpasderenforcementenpartiecourante.

Page52sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

53. 53.Figure49Cloisonensurplomb—Miseenplaced'unfeuillard6.3.13Caractéristiquesdesouvrages6.3.13.1AspectdesurfaceL'étatde

surfaceduparementdoitêtretelqu'ilpermettel'applicationdesrevêtementsdefinitionsansautrestravauxpréparatoiresqueceuxnormalement admispourletypedefinitionconsidéré.Enparticulier,aprèstraitementdesjoints,etragréageslocalisés(têtedevis,usuresuperficielle)le

parementdel'ouvragenedoitprésenternipulvérulencesuperficielle,nitrou.6.3.13.2Planéité6.3.13.2.1PlanéitélocaleUnerèglede0,20m

appliquéesurleparementdel'ouvrage,notammentaudroitdesjointsnedoitfaireapparaîtreentrelepointleplussaillantetlepointleplusen

retraitniécartsupérieurà1mmnimanque,nichangementdeplanbrutalentreplaques.6.3.13.2.2PlanéitégénéralePage53sur64Reef4­

CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?code4x=ABCR

54. 54.Unerèglede2mappliquéesurleparementdelacloisonetpromenéeentoussensnedoitpasfaireapparaîtreentrelepointleplussaillant

etlepointleplusenretraitunécartsupérieurà5mm.6.3.13.2.3AplombLefauxaplombmesurésurunehauteurd'étagecourante(del'ordrede

2,50m)nedoitpasexcéder5mm.Page54sur64Reef4­CSTB28/05/2014http://localhost:8080/reef4/actions/documents/print.jsp?

code4x=ABCR

Recommandé

code4x=ABCR Recommandé Dtu2541partie1­2 A.ALEXANDRENasri

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

LinkedInCorporation©2016

×

ShareClipboard

×

E­mail

Enteremailaddresses

Add a message

From Envoyer
From
Envoyer

Emailsentsuccessfully

Publicclipboardsfeaturingthisslide

×

1/2/2016

Dtu2541partie1­1

1/2/2016 Dtu2541partie1­1 Nopublicclipboardsfoundforthisslide × SavethemostimportantslideswithClipping

Nopublicclipboardsfoundforthisslide

× SavethemostimportantslideswithClipping
×
SavethemostimportantslideswithClipping
Clippingisahandywaytocollectandorganizethemostimportantslidesfromapresentation.You
cankeepyourgreatfindsinclipboardsorganizedaroundtopics.
Startclipping
Nothanks.Continuetodownload.

1/2/2016

Selectanotherclipboard

Dtu2541partie1­1

×

1/2/2016 Selectanotherclipboard Dtu2541partie1­1 × Lookslikeyou'veclippedthisslidetoalready. Searchforaclipboard

Lookslikeyou'veclippedthisslidetoalready.

Searchforaclipboard

Createaclipboard

Youjustclippedyourfirstslide!

Clippingisahandywaytocollectimportantslidesyouwanttogobacktolater.Nowcustomizethenameofaclipboardtostoreyourclips.

Name* BestofSlides Description Addabriefdescriptionsooth

Name* BestofSlides

DescriptionAddabriefdescriptionsooth

Visibilité

Otherscanseemyclipboard Cancel Save

Visibilité Otherscanseemyclipboard Cancel Save Enregistrercedocument
Visibilité Otherscanseemyclipboard Cancel Save Enregistrercedocument
Visibilité Otherscanseemyclipboard Cancel Save Enregistrercedocument

Enregistrercedocument

1/2/2016

Dtu2541partie1­1