Vous êtes sur la page 1sur 3

L’ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ

Observez les participes passés qui apparaissent dans le poème Le message de Jaques Prévert et classes-les en
deux colonnes: ceux qui sont accordés et ceux qui ne le sont pas:

La porte que quelqu’un a ouverte La chaise que quelqu’un a renversée

La porte que quelqu’un a refermée La porte que quelqu’un a ouverte

La chaise où quelqu’un s’est assis La route où quelqu’un court encore

Le chat que quelqu’un a caressé Le bois que quelqu’un traverse

Le fruit que quelqu’un a mordu La rivière où quelqu’un se jette

La lettre que quelqu’un a lue L’hôpital où quelqu’un est mort.

1. Le participe passé sans auxiliaire a valeur d’adjectif et s’accorde en genre et en nombre avec le nom ou
le pronom qu’il détermine:
une porte ouverte, une lettre lue, une chaise renversée …
2. Le participe passé des verbes conjugués avec être s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du
verbe:
quelqu’un s’est assis – ma sœur s’est assise ; quelqu’un est mort – ces braves soldats sont morts …
3. Le participe passé des verbes conjugués avec avoir s’accorde en genre et en nombre avec
le complément d’objet direct placé devant l’auxiliaire:
la porte que quelqu’un a ouverte, la porte que quelqu’un a refermée
Cas particuliers:
- le participe reste invariable quand le c.o.d. est le pronom en mais s’accorde s’il est précédé d’un c.o.d., autre
que en: Regardez ces belles roses, j’en ai cueilli pour ma mère. Il a vu ma mère; voici les nouvelles qu’il m’en a
données (le participe est précédé par le c.o.d. qu’ employé pour nouvelles).
- le participe passé reste invariable quand il est précédé par le pronom personnel le (l’) signifiant cela : Elle est
plus intelligente que je ne l’avais cru.
4. Les verbes à la voix pronominale se conjuguent avec être :
Ce que j'ai fait ce matin
Je me suis réveillé(e) à six heures et demie. Je ne me suis pas levé(e) immédiatement. Je suis resté(e) au lit pendant dix
minutes. Ensuite je me suis levé(e). Je suis allé(e) à la salle de bain et je me suis regardé(e) dans la glace. Je me suis brossé
les dents. J'ai pris une douche et je me suis lavé les cheveux. Je me suis habillé(e). Je me suis coiffé(e). Je me suis
maquillée. /Je me suis rasé. Je suis allé(e) à la cuisine et je me suis fait un café. J'ai pris mon petit déjeuner à huit heures.
Puis je suis parti(e).
- Le participe passé s’accorde si le pronom réfléchi est complément d’objet direct: Elle s'est lavée. Elle
s'est blessée. (se – c.o.d. )
- Le participe passé reste invariable si le pronom réfléchi est complément d’objet indirect ou s’il est suivi
d’un autre c.o.d. :
Elle s'est blessé la main.
Elle s'est lavé les cheveux.
(se – c.o.d.; les cheveux/la main – c.o.d.)
- Le participe passé des verbes réfléchis suivants reste toujours invariable: se parler, se plaire (se déplaire,
se complaire), se ressembler, se sourire, se succéder, se suffire, se survivre, se rire, se nuire,
s’imaginer, se persuader, se convenir.
Ils se sont suffi à eux-mêmes. Elles se sont plu les unes aux autres.
- Le participe passé des verbes réfléchis s’accorde avec le c.o.d. qui le précède :
La peine qu’il s’est donnée n’a pas été inutile.(qu’ – c.o.d. employé pour la peine)
Les pouvoirs qu’ils se sont arrogés sont injustes. (mais Ils se sont arrogé des pouvoirs.)
5. Le participe passé suivi d’un verbe à l’infinitif :
- s’accorde avec le complément direct, qui fait l’action exprimée par l’infinitif (sujet de l’infinitif) :
Les acteurs que j’ai vus jouer étaient célèbres.(les acteurs – complément d’objet direct pour vus et sujet pour
jouer) .
- reste invariable s’il y a un complément direct qui subit l’action exprimée par l’infinitif:
La comédie que j’ai vu jouer a été bien amusante.(la comédie – complément d’objet direct pour jouer).
- les participes passés fait et laissé, ainsi que certains participes tels que dû, pu, voulu (quand ils ont un
infinitif c.o.d. sous-entendu) restent invariables :
Le maître s’est fait admirer par ses disciples.Ce n’est pas la personne que j’ai fait venir.
Il pensait aux enfants qu’il avait laissé partir seuls. J’ai fait tous les travaux que j’ai dû et y ai dépensé tous les efforts
que j’ai pu.(sous-entendu : faire)
6. Le participe passé d’un verbe impersonnel est toujours invariable :
Les chaleurs qu’il a fait ont été étouffantes. Les trois jours qu’il a plu j’ai été triste. Il a trouvé la paix qui lui a fallu.
7. Les participes passés: approuvé , vu, excepté, ci-inclus, ci-joint, y compris, étant donné sont
invariables devant un nom ou situés en tête de phrase : Approuvé la demande ci-dessous. Ils sont venus tous,
excepté son voisin Claude.
8. Le participe passé des verbes valoir, coûter, peser, dormir, courir, régner, vivre reste invariable
quand il s’emploie avec un circonstant (sens propre) et s’accorde quand on l’emploie avec un complément
direct (sens figuré) :
Les quatre -vingts ans qu’il a vécu lui ont apporté beaucoup de bonheurs.(combien a-t-il vécu ?) Les souffrances qu’il a
vécues pendant sa vie l’ont endurci.(qu’est-ce qu’il a vécu ?)
Les quatre kilomètres que nous avons couru nous ont fatigués.(combien avons-nous couru ?) Quels périls avez-vous
courus ?(qu’avez-vous couru ?)
9. Le participe passé précédé par « le peu » :
- s’accorde avec le complément de « le peu » si le peu signifie une quantité petite, mais suffisante : Le peu de
lettres que j’ai reçues m’a fait plaisir.
- reste invariable si le peu signifie une trop petite quantité, un manque :
Le peu de résultats que j’ai obtenu m’a découragé.
10. Le participe passé précédé par une expression collective s’accorde, selon le sens, avec le nom collectif ou
avec son complément : Le colis de livres que j’ai reçu était lourd/ Le colis des livres que j’ai reçus était lourd.
11. Le participe passé précédé par « un/une des » s’accorde avec un ou une ou avec le nom qui suit un ou
une, selon le sens : Voilà une des cassettes que j’ai aimées (j’ai aimé toutes les cassettes – accord avec
cassettes). C’est une des cassettes que j’ai aimée (j’ai aimé une seule cassette). C’est un des plus beaux livres
que j’ai lus (accord avec le nom qualifié par un des + superlatif).

Participes passés irréguliers:


Absoudre : absous, absoute Falloir: fallu Revenir: revenu
Apprendre : appris Feindre : feint Rire: ri
Acquérir : acquis Joindre: joint Savoir: su
Asseoir: assis Lire: lu Souffrir: souffert
Avoir: eu Luire : lui Souvenir: souvenu
Boire: bu Mettre: mis Suivre: suivi
Comprendre: compris Moudre : moulu Taire: tu
Conduire: conduit Mourir: mort Tenir: tenu
Connaître: connu Naître: né Traduire: traduit
Coudre : cousu Obtenir: obtenu Vaincre : vaincu
Courir: couru Offrir : offert Venir: venu
Craindre: craint Ouvrir : ouvert Vivre: vécu
Croire: cru Parvenir: parvenu Voir: vu
Croître : crû, crue Permettre: permis Vouloir: voulu
Découvrir: découvert Plaire: plu
Décrire: décrit Pleuvoir: plu
Devenir: devenu Poursuivre: poursuivi
Devoir: dû, due Pouvoir: pu
Dire: dit Prendre: pris
Dissoudre : dissous, dissoute Promettre: promis
Écrire: écrit Recevoir: reçu
Éteindre: éteint Reconnaître: reconnu
Être: été Remettre : remis
Faire: fait Résoudre : résolu