Vous êtes sur la page 1sur 6

GLEN CANYON DAM

Le barrage Glen Canyon se situe à l’extrémité sud du Lac Powell, sur la rivière Colorado dans l’état de
l’Arizona. Ce monstre de béton a été construit au début des années 60 pour alimenter la région sud-
ouest des Etats-Unis en électricité.
Ci-dessous, successivement, une vue du pont sur le barrage, une vue du barrage sur le pont et une vue
d’ensemble du barrage (le barrage se trouve en bas à droite du pont).
La visite dure 45 minutes et m’entraine, par ce bel après-midi d’automne, du centre d’information
touristique à la salle des générateurs en passant par le centre même du barrage. Le guide parle vite, pas
facile de tout comprendre et d’être attentif en permanence !

Le guide nous explique qu’avant la construction même du barrage il a


d’abord fallu construire le pont au dessus du canyon et le réseau routier
environnant. Les ouvriers travaillant sur le projet venant avec leur
famille, la construction d’écoles, de résidences, d’églises, de magasins
était également nécessaire et c’est ainsi que Page, la ville la plus proche,
a vu le jour en 1957. La roche composant les parois du canyon étant très
friable, il a aussi fallu y apposer des renforts et creuser la roche. Du
coup, la construction « réelle » du barrage n’a commence qu’en 1960 !
Soit 4 ans après la date officielle de construction.

La quantité de béton utilisée est faramineuse : près de 4,5 millions de


m3 ! Soit l’équivalent de 3 années ininterrompues de l’utilisation de
seau a béton tel que ci-contre.
Nous sommes au sommet du barrage, nous pouvons observer les baraquements (les petites
maisonnettes bleues sur la première photo) qui protègent les machines actionnant les 8 vannes d’entrée
d’eau du barrage (4,5 m de diamètre par vanne tout de même !). Nous descendons ensuite dans la salle
des générateurs en passant par le centre du barrage. A cet endroit 30 m de béton nous séparent des
eaux du lac Powell ! La salle des générateurs est impressionnante, elle se compose de 8 unités capables
de produire l’équivalent de la puissance électrique nécessaire à une ville d’un million de personnes !

Je suis un peu déçu car nous n’avons pas accès aux turbines (qui sont évidemment toutes submergées)
mais on peut se rendre compte de leur taille gigantesque grâce a la photo ci-dessous.

La visite est terminée, nous remontons par le chemin emprunté a l’aller et nous remercions
chaleureusement notre guide.
Pour ceux qui ne sont pas familier du fonctionnement d’un barrage tel que celui-ci voici quelques
indications :

L’eau est accumulée dans le lac artificiel qu’est le lac Powell et représente une formidable quantité
d’énergie potentielle de par sa masse et sa hauteur d’eau. L’eau s’écoule par plusieurs ouvertures à
travers le barrage :

- Les canaux, dont l’ouverture est régulée par des vannes a travers le mur de béton et qui mènent
jusqu’aux turbines, elles mêmes reliées aux générateurs. C’est la rotation des turbines
actionnées par l’eau qui créée de l’énergie mécanique ensuite transformée en énergie
électrique par les générateurs. Une fois passée la turbine, l’eau s’écoule normalement dans la
rivière de l’autre cote du barrage.
- Différentes décharges placées sur les cotés du barrage. Certaines sont permanentes et
permettent a la rivière de s’écouler normalement et d’autres sont occasionnelles et peuvent
être ouvertes en temps de crue par exemple.

L’électricité produite par les générateurs à 13 800 volts est ensuite dirigée vers des transformateurs
d’énergie qui augmentent le voltage à 345 000 volts, ceci pour réduire les pertes d’énergie lors du
transport. L’électricité convertie est envoyée a l’unité de distribution d’énergie a la sortie du barrage qui
repartie cette production entre les différentes lignes électriques. Enfin, arrivée à des sous-stations
locales, le voltage de l’électricité est réduit pour une utilisation domestique ou industrielle de cette
dernière.

Ci-dessous, successivement, les transformateurs d’énergie, l’unité de distribution (aussi observable sur
la troisième photo) et les lignes a haute tension liées au barrage.
Pour les détails techniques et les chiffres lies à l’installation, se reporter aux sites internet suivants :

Bureau of Reclamation: http://www.usbr.gov/projects/Facility.jsp?fac_Name=Glen+Canyon+Dam

Wikipedia: http://en.wikipedia.org/wiki/Glen_Canyon_Dam

Vous aimerez peut-être aussi