Vous êtes sur la page 1sur 60

1

D O S S I E R

D ’ A P P E L

D ’ O F F R E S

Acquisition d’équipements - marchés de conception-fourniture-montage d’installations

RENFORCEMENT DE L’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA VILLE D’AZILAL A PARTIR DU BARRAGE HASSAN 1ER- PROVINCE D’AZILAL-

LOT N° 3.1: EQUIPEMENT

PARTIE 2 - Exigences du Maître de l’Ouvrage

Table des matières

PARTIE 2 - Exigences du Maître de l’Ouvrage

2

Section V. Spécifications

3

3

Section VI. Spécifications

Table des matières

PARTIE 2 - EXIGENCES DE LE MAITRE DE L’OUVRAGE

……1

SECTION VI. SPECIFICATIONS

3

Formulaires et procédures

47

Plans

60

Description des installations et services à fournir par l’Entrepreneur

Le projet objet de cet Appel d’Offres, concerne le Renforcement de l’AEP de la ville d’Azilal à partir du barrage Hassan 1er, province d’Azilal, et il consiste en réalisation des travaux de l’équipement de 2 stations de reprise SR1 et SR2, rentrant dans le cadre du lot n° 3.1: Equipement suivant:

1. Renforcement de l’AEP de la ville d’Azilal:

Les travaux consistent en la fourniture, transport à pied d’œuvre, montage et essais des équipements électriques, hydro et électromécaniques de :

la station de reprise SR1;

la station de reprise SR2;

deux postes de transformation de 400 KVA chacun, sous cabine;

Systèmes de régulation des stations de reprise (SR1 et SR2). Ce système comprendra également la station de reprise SR3.

5

Spécifications

OBJET DU MARCHE :

Le présent marché a pour objet la définition des conditions dans lesquelles seront exécutés les travaux du lot n° 3.1 : EQUIPEMENT de 2 stations de reprise, et conformément aux détails estimatifs et aux plans d'exécution et d'implantation approuvés par l'ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau. Les clauses techniques relatives aux travaux du présent projet doivent être conformes aux dispositions du CCTG.

DESCRIPTION DES TRAVAUX :

I- ARTICLE 2 : LES POMPES

A. CONSISTANCE DE LA FOURNITURE :

STATION DE REPRISE SR1:

Cette station sera équipée de trois groupes de pompages dont un de secours et qui

Cette station sera équipée de trois groupes de pompages dont un de secours et qui doit pouvoir assurer le

refoulement, vers la bâche 500 m3 de la station de reprise SR2, d’un débit de 100 l/s sous une HMT de 145 m.

le refoulement, vers la bâche 500 m3 de la station de reprise SR2, d’un débit de
Les pompes seront du type à axe horizontal dont les spécifications seront conformes à l’article

Les pompes seront du type à axe horizontal dont les spécifications seront conformes à l’article I -chapitre I du

CCTG relatif aux équipements hydro-électro - mécaniques.

seront conformes à l’article I -chapitre I du CCTG relatif aux équipements hydro-électro - mécaniques.

a) Données hydrauliques de base :

Conditions à l’aspiration :

 

Les caractéristiques de la bâche d’aspiration de SR1 sont :

- Capacité de la bâche

: 500 m3

 

- Niveau du T.N

: 1110,4 m NGM

- Niveau radier

: 1109 m NGM

 

- Niveau du trop-plein

: 1113,5 m NGM

Conditions au refoulement de la station :

 

Le groupe refoule, vers la bâche 500 m 3

de SR2, dans une conduite de diamètre minimal 400 mm, d’une

longueur totale de 2,7 kms. Les cotes de la bâche 500 m3 de SR2 sont les suivantes :

 
 

Niveau du T.N

= 1240-1243 m NGM

 

Niveau radier

= 1239,1 m NGM

 

Niveau du trop-plein

= 1243,6 m NGM

b) Point de fonctionnement garanti pour les deux groupes en parallèle :

Q total

=

100 l/s

HMT

=

145m

Rendement

65%

 

La courbe caractéristique de chaqe groupe doit passer par le point (Q=50 l/s ; H=145 m)

chaqe groupe doit passer par le point (Q=50 l/s ; H=145 m) Le rendement de chaque
Le rendement de chaque groupe au point de fonctionnement doit être supérieur ou égal à

Le rendement de chaque groupe au point de fonctionnement doit être supérieur ou égal à 65%

Pour l’évaluation des offres :

une marge de +2% est tolérable pour les HMT.

une marge de +5% est tolérable pour les débits

L’entrepreneur fournira les courbes caractéristiques de toutes les pompes objet de ce marché à 50

L’entrepreneur fournira les courbes caractéristiques de toutes les pompes objet de ce marché à 50 Hz, depuis le débit nul jusqu’au débit de cavitation et représentant le débit, la puissance absorbée, le rendement et le

NPSH requis.

nul jusqu’au débit de cavitation et représentant le débit, la puissance absorbée, le rendement et le

STATION DE REPRISE SR 2:

Cette station sera équipée de trois groupes de pompages dont un de secours et qui doit pouvoir assurer le refoulement, vers le réservoir projeté RMC500, d’un débit de 100 l/s sous une HMT de 145 m. Les pompes seront du type à axe horizontal dont les spécifications seront conformes à l’article I -chapitre I du CCTG relatif aux équipements hydro-électro-mécaniques.

a) Données hydrauliques de base

Conditions à l’aspiration

Les caractéristiques de la bâche d’aspiration de SR2 sont :

Niveau du T.N Niveau radier Niveau du trop-plein

= 1240-1243 m NGM = 1239,1 m NGM = 1243,6 m NGM

Conditions au refoulement de la station :

Le groupe refoule vers le réservoir semi enterré RMC500 dans une conduite de diamètre minimal 400 mm, d’une longueur totale de 2,9 km. Les cotes du réservoir projeté RMC500 sont les suivantes :

Niveau TN Niveau radier Niveau du trop-plein

=

=

=

: Niveau TN Niveau radier Niveau du trop-plein = = = 1373 1371 mNGM mNGM 1375,5

1373

1371

mNGM

mNGM

1375,5 mNGM

c) Point de fonctionnement garanti pour les deux groupes en parallèle :

Q total

=

100 l/s

HMT

=

145m

Rendement

65%

 

La courbe caractéristique de chaqe groupe doit passer par le point (Q=50 l/s ; H=145 m)

chaqe groupe doit passer par le point (Q=50 l/s ; H=145 m) Le rendement de chaque
Le rendement de chaque groupe au point de fonctionnement doit être supérieur ou égal à

Le rendement de chaque groupe au point de fonctionnement doit être supérieur ou égal à 65%

Pour l’évaluation des offres :

une marge de +2% est tolérable pour les HMT.

une marge de +5% est tolérable pour les débits

L’entrepreneur fournira les courbes caractéristiques de toutes les pompes objet de ce marché à 50

L’entrepreneur fournira les courbes caractéristiques de toutes les pompes objet de ce marché à 50 Hz, depuis le débit nul jusqu’au débit de cavitation et représentant le débit, la puissance absorbée, le rendement et le

NPSH requis.

nul jusqu’au débit de cavitation et représentant le débit, la puissance absorbée, le rendement et le

B. PIECES DE RECHANGE

L’entrepreneur fournira les pièces de rechange définies à l’article -2- chapitre I du CCTG relatif aux équipements hydro-électromécaniques.

C. CARACTERISTIQUES DE CONCEPTION DES POMPES

Il est imposé aux concurrents de proposer des pompes dont la vitesse de rotation ne sera pas supérieure à tr/mn.

1500
1500

7

D. CHOIX DES MATERIAUX

- Les corps de pompes seront en fonte.

- Les roues seront en bronze ou en acier inox ou en Noryl.

- Les arbres seront en acier inox et comporteront une chemise de démontage rapportée en acier inox au droit des presse-étoupes.

II- ARTICLE 3 : LES MOTEURS

A. CARACTERISTIQUES DES MOTEURS

Les moteurs des groupes de pompage seront alimentés en tension triphasée. Ils seront dimensionnés pour assurer l’entraînement des pompes en tenant compte des conditions suivantes :

- Température maxi de l’air ambiant à l’intérieur des locaux 50°C

- Altitude :

CR

SR1

SR2

RMC500

Altitude

1110,40 mNGM

1240-1243 mNGM

1373 mNGM

- Refroidissement :

par air pour les groupes de la station de reprise.

- Réserve de puissance au moins de 15% par rapport à la puissance hydraulique maxi d’être appelée.

La puissance hydraulique des moteurs maxi susceptible d’être appelée est la puissance hydraulique maximale absorbée par la pompe et comprise entre le fonctionnement à débit nul et le fonctionnement à débit maxima correspondant à la hauteur statique minimale envisageable de refoulement.

Les moteurs présenteront les caractéristiques suivantes :

- Type

: moteurs asynchrone et à rotor en court circuit

- Degré de protection

: IP 55;

- Classe d’isolement

: Classe F

 

- Classe d’échauffement

: Classe B

- Tension nominale

: 380 V + - 5%

- Fréquence

: 50Hz

+ -

0,5

- Résistance chauffante à l’arrêt : Six (06) démarrages consécutifs dans la première heure à partir de l’état froid.

Les caractéristiques de fonctionnement des moteurs seront à joindre par l’Entrepreneur dans sa proposition et porteront sur les points suivants :

- Puissance : à définir en fonction de la pompe et de ce qui précède

- Rendement et facteur de puissance ½, ¾, et 4/4de charge

- Courbe de couple moteur en fonction de la vitesse

- La valeur Id In.

B. PIECES DE RECHANGE DES MOTEURS

L’entrepreneur fournira les pièces de rechange définies à l’article -2- chapitre II du CCTG relatif aux équipements hydro électromécaniques.

III-

ARTICLE 4 : APPAREILS DE MESURES

Les appareils de mesures seront conformes aux spécifications du chapitre III du CCTG relatif aux équipements hydro-électro-mécaniques. Ils seront constitués des éléments suivants :

- Manomètre ;

- Manostat ;

- Débitmètre électromagnétique.

IV-

ARTICLE 5 : EQUIPEMENTS HYDRAULIQUES DES GROUPES

A. CONSISTANCE DES PRESTATIONS

Au titre du présent marché, la fourniture comprendra l’ensemble des équipements hydrauliques indiqués dans les plans joints au dossier d’appel d’offres.

B. CHOIX DES MATERIAUX

La composition et les principales caractéristiques mécaniques des matériaux des appareils de robinetterie seront précisées par l’entrepreneur.

Les matériaux constituant les tuyauteries et robinetteries (éléments droits, cônes, tés, coude, RV, clapet, JD ) seront en acier galvanisé à chaud ou en fonte.

NB : la robinetterie doit faire l’objet d’essais conformément au paragraphe - V.2.9 – chapitre V du CCTG.

9

V-

ARTICLE 6 : DISPOSITIFS DE PROTECTION CONTRE LES REGIMES TRANSITOIRES

A. CONSISTANCE DES PRESTATIONS

L’entrepreneur est chargé de l’étude hydraulique en régime transitoire de l’dduction et de la fourniture, transport et pose des dispositifs de protection anti-bélier qui s’avéreront nécessaires à installer pour la protection des conduites.

Conditions imposées

Les conditions imposées pour la protection anti-bélier sont les suivantes :

 

Surpression maximale = 1 bar par rapport à la ligne piézomètrique maximale possible en régime permanant. Dépression maximale exceptionnelle = 0.4 bar par rapport à la génératrice supérieure de la conduite

 

Les stations de reprise SR1 et SR2, necessite une protection contre les regimes transitoires.

 

La capacité minimale des organes de protection à prévoir :

- pour la station de reprise SR1 est : Anti-bélier de 1500 litres. La solution de base consiste à l’installation au niveau de la station, de réservoir anti-bélier de 1500 litres à vessie interchangeable en polyuréthane ou caoutchouc alimentaire moulé.

- pour la station de reprise SR2 est : Anti-bélier de 1500 litres. La solution de base consiste à l’installation au niveau de la station, de réservoir anti-bélier de 1500 litres à vessie interchangeable en polyuréthane ou caoutchouc alimentaire moulé.

 

A préciser que l’entreprise est appelé à réaliser les études de protection avec notes justificatives des stations.

B. DONNEES DE BASE POUR L’ETUDE DE REGIMES TRANSITOIRES

Les données hydrauliques de base sont indiquées à l’article 2.A du présent -spécifications techniques-. Elles concernent :

 

- Le débit

- Le diamètre des conduites de refoulement, leur nature et leur longueur

- La hauteur manométrique chaque système de refoulement

- La hauteur géométrique de chaque système de refoulement

- les niveaux d’eau à l’aspiration

- les conditions de refoulement des stations de reprise

- les points de fonctionnement garantis des GEP

VI-

ARTICLE 7 : REGULATION ET AUTOMATISME

A- INTRODUCTION

La régulation et le fonctionnement des stations de reprise SR1, SR2 seront assurés :

En télégéré, par l’API d’automatisme et le système de télégestion moyennant l’association des télé- informations de niveau, de pression, etc. télétransmise aux stations de reprise et au poste de télégestion. En l’absence de télégestion, la régulation et le fonctionnement de ces groupes de reprise seront assurés

au niveau de chaque réservoir d’arrivée et un pressostat

uniquement en local,

par une vanne althimètrique

au niveau du refoulement de chaque station de reprise.

B- OBJECTIFS ET CARACTERISTIQUES DU SYSTEME D’AUTOMATISME

b.1- Objectifs à atteindre

L’architecture matérielle et logicielle d’automatisme à mettre en œuvre dans le cadre du présent projet devra assurer une exploitation sécurisée, souple, économique des ouvrages de cette adduction, pour cela cette architecture sera équipée :

Des matériels d’automatisme (Automate Programmables Industriels) pour acquérir à l’aide d’interfaces d’entrées – sorties toutes les données nécessaires (TOR, Analogiques, communication, etc.) et pour permettre les actions pour changement d’état des équipements électromécaniques et électriques, Des logiciels permettant la programmation, le paramétrage le traitement des fonctions d’automatisme simples et aussi celles complexes, la prise en compte et l’exécution des consignes venant du poste de contrôle (consignes des débits, des périodes de fonctionnement des groupes de pompage etc.), Des outils interfaces opérateurs pour permettre le suivi et les actions par l’exploitant.

b.2- Fonctionnalités à assurer par les API

Les fonctionnalités à assurer par les API sont les suivantes (liste non limitative) :

Automatisation du fonctionnement des équipements de chaque site,

Permutation automatique des groupe en fonction de :

 

Leur disponibilité,

Nombre d’heures de fonctionnement,

Nombre de démarrages,

Choix de priorité sélectionnée par l’exploitant

Archivage horodaté des informations,

Stockage du programme de production reçu du poste central, à exécuter en cas de coupure de la

communication entre le PC et le site, Communication locale avec les équipements de contrôle commande et protection,

Communication distante avec les poste de contrôle central et avec autres sites pour assurer la fonctionnalité

de poste satellite de télétransmission.

b.3- Description du fonctionnement

Chaque station sera équipée en matériels d’automatisme pour assurer le fonctionnement des équipements électromécanique selon les trois modes suivants :

Mode de fonctionnement automatique,

Mode de fonctionnement manuel,

Mode de fonctionnement forcé.

Ci-dessous sont décrits ces trois modes de fonctionnement

b.3.1- Mode de fonctionnement automatique

Dans le mode de fonctionnement automatique, les conditions d’asservissement des groupes de pompage sont :

Les niveaux d’eau dans les réservoirs de refoulement,

Les niveaux d’eau dans les bâches d’aspiration,

Le programme de production reçu du poste central de télégestion,

L’optimisation du coût de production, par un remplissage dans la mesure du possible des réservoirs pendant

les heures creuses et pleines, La disponibilité des équipements électromécaniques,

Les protections des pompes contre la marche à sec,

11

Les pressions de services,

Les débits,

Le nombre d’heures de marche et de démarrage de chaque groupe, afin de les équilibrer entre groupes,

D’autres conditions jugées nécessaires.

b.3.2- Mode de fonctionnement manuel

Dans le mode de fonctionnement manuel, les conditions d’asservissement des groupes électropompes sont les mêmes que celles du mode automatique, mais l’ordre de démarrage ou d’arrêt du groupe n’est pas automatique, il nécessite une action manuelle de l’opérateur sur le BP marche ou arrêt prévu à cet effet. Ce mode de fonctionnement doit être opérationnel même en cas de panne de l’API (API hors service), à cet effet, l’entreprise doit mettre en œuvre les relayages nécessaires.

b.3.3- Mode de fonctionnement forcé

Dans le mode de fonctionnement forcé, aucune condition d’asservissement des groupes de pompage n’est prise en compte, à l’exception des sécurités et verrouillages électriques, et les protections des pompes contre la marche à sec.

b.4- Configuration des automates programmables

b.4.1- Principe retenu pour la configuration des automates programmables

Le calcul de la configuration des API est basé sur le principe ci-après :

Configuration de base :

Equipement de l’API en modules d’E/S, en rack, en mémoires de traitement et de stockage des données, en pourcentage d’occupation processeur et en accessoires de connections, pour gérer l’ensemble des équipements de chaque site.

Réserve équipée (20%) Equipement de l’API en modules d’E/S, en rack, en mémoires de traitement et de stockage des données, en pourcentage d’occupation processeur et en accessoires de connections, de 20% de la configuration de base. Cette réserve sera montée, câblée, repérée, et testée.

Réserve non équipée (25%) Le terme « réserve non équipée » signifie que l’API doit avoir des possibilités d’extension E/S, mémoire, processeur, etc. , et cela par simple ajout de modules , sans avoir à changer ni le processeur, ni les modules mémoires. Cette réserve doit être d’au moins 25% du cumul de la configuration de base et de la réserve équipée de 25% (c’est-à-dire 25% des 120% de la configuration équipée).

b.4.2- Tableau configuration des API

Le tableau ci-après donne la configuration minimale des API. Les soumissionnaires sont tenus de joindre à leur offre les calculs des configurations des API.

Désignation

SR1

SR2

RMC

Forage IRE962/45

Forage IRE 535/45 et 576/45

 

ETOR

115

115

24

24

36

Total sans réserve

STOR

85

85

20

20

28

EANA

20

20

1

1

2

 

SANA

         

Réserve 20% équipée

ETOR

23

23

5

5

8

STOR

17

17

4

4

6

 

EANA

1

1

1

1

1

SANA

         
 

ETOR

138

138

29

29

44

Total y compris réserve 20% équipée

STOR

102

102

24

24

34

EANA

21

21

2

2

3

 

SANA

         

Port de communication

2

2

2

2

2

b.4.3- Caractéristiques des API

Principales caractéristiques

Les API seront installés dans des armoires étanches (IP54), équipées en matériel de protection, et de raccordement (disjoncteurs, parasurtenseurs et bornier interruptible), d’extracteurs d’air thermostaté, etc.

Les API doivent être de la plus récente génération, avec un MTBF supérieur ou égal à 99,99 %, ayant fait leurs preuves dans l’automatisation d’installations industrielles,

Les modules d’Entrées TOR doivent être en 48 VCC, avec isolement galvanique, Les modules de sorties TOR doivent être à relais pour les sortie télécommandes et statique pour les sorties signalisation avec isolement galvanique, Les modules d’Entrées et de sorties analogique doivent être à 1024 points, avec isolement galvanique.

Prestation de fourniture et installation de l’armoire API

Fourniture pour chaque site, installation dans le local indiqué de chaque site et mise en œuvre d’une armoire d’automatisme à base d’automate programmable, équipée de :

Modules alimentations nécessaires,

Processeurs et mémoires (RAM, EPROM, CD, etc.),

Modules d’entrées / sorties et de communication, selon le tableau de configuration API,

Borniers de raccordement, isolement galvanique, et protection,

Modems nécessaires,

Logiciels de programmation et d’exploitation.

Etc.

C- INSTRUMENTATION

c.1- Liste de l’instrumentation par site

c.1.1- Réservoir

Fourniture, transport, installation et mise en œuvre des instruments suivants, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement, d’affichage, et de repérage, etc. :

Une chaîne de mesure de niveau réservoir,

Quatre chaînes détection de niveau réservoir (TH, H, B, TB).

c.1.2- Station de reprise

Fourniture, transport, installation et mise en œuvre des instruments suivants, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement, d’affichage, et de repérage, etc. :

13

Deux chaînes de mesure de pression : une sur le collecteur d’aspiration et une sur le collecteur de refoulement des pompes, Deux chaînes de détection de seuil de pression : une sur le collecteur d’aspiration et une sur le collecteur de refoulement des pompes,

Une horloge d’indisponibilité du débitmètre électromagnétique.

Une chaîne de mesure de débit sur le collecteur de refoulement des pompes,

c.2- Spécifications techniques de l’instrumentation

c.2.1- Mesure de niveau d’eau

La fourniture, le transport, le montage et la mise en œuvre (câblage, repérage, y compris tous les accessoires nécessaires) de chaînes de mesures de niveaux d’eau ayants les caractéristiques suivantes :

Sonde type Ultrason ou autres types adaptées à la mesure de niveau d’eau ayant un taux maximal de MES

Conforme au CCTG de l'ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau,

de 10 g/l, Plage de mesure : 0 à 5m,

Précision : +/- 1 % de la plage de mesure,

Indice de protection : IP68,

Tension d'alimentation : 220 V 50 Hz,

Sortie signal mesure : 4/20 mA sur charge 500 Ohms avec isolement galvanique, et port de communication

bus de terrain, Contact de sortie de type inverseur 0,5A sous 230VCA : 2 alarmes seuil de mesure Bas et très bas, 1 alarme défaut chaîne de mesure,

Afficheurs numériques à 4 digits : un en local et un sur le synoptique,

Température : ambiante -10 à 50°C,

Humidité : 0 à 95% sans condensation.

c.2.2- Détecteur de niveau d’eau traitée

La fourniture, le transport, le montage et la mise en œuvre (câblage, repérage, y compris tous les accessoires nécessaires) de chaînes de détection de niveaux d’eau ayants les caractéristiques suivantes :

Conforme au CCTG de l'ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau

Plage de détection : 0 à 5 m,

Indice de protection : IP68,

Tension d'alimentation : 220 V 50 Hz,

Contact de sortie de type inverseur 0,5A sous 230VCA : 2 alarmes seuil Bas et très bas,

Température : ambiante -10 à 50°C,

Humidité : 0 à 95% sans condensation.

c.2.3- Mesures de pression d’eau traitée

La fourniture, le transport, le montage et la mise en œuvre (câblage, repérage, y compris tous les accessoires nécessaires) de chaînes de pression d’eau ayants les caractéristiques suivantes :

Sonde à membrane ou autres types adaptées à la mesure de pression d’eau ayant un taux maximal de MES de 10 g/l,

Conforme au CCTG de l'ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau

Plage de mesure : 0 à 16 bars,

Précision : +/- 1 % de la plage de mesure,

Indice de protection : IP68,

Tension d'alimentation : 220 V 50 Hz,

Sortie signal mesure : 4/20 mA sur charge 500 Ohms avec isolement galvanique, et port de communication bus de terrain,

Contact de sortie de type inverseur 0,5A sous 230VCA : 2 alarmes seuil de mesure bas et très bas, 1 alarme défaut chaîne de mesure,

Afficheurs numériques à 4 digits : un en local et un sur le synoptique,

Température : ambiante -10 à 50°C,

Humidité : 0 à 95% sans condensation.

c.2.4- Mesures de débit d’eau traitée

La fourniture, le transport, le montage et la mise en œuvre (câblage, repérage, y compris tous les accessoires nécessaires) de chaînes de mesures de débit d’eau traitée ayants les caractéristiques suivantes :

Conforme au CCTG de l'ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau

Type électromagnétique adaptée à la mesure de débit d’eau traitée,

Pose : selon le point de mesure en apparent ou dans un regard suffisamment dimensionné,

Plage de mesure : selon le point de mesure 0 à 10 bars, 0 à 16bars ou 0 à 25 bars,

Précision : +/- 1 % de la plage de mesure,

Conditions de pose : les distances minimales ligne droite à respecter avec ou sans cônes sont celles

spécifiées dans le CCTG de l'ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau et aussi en prenant en compte les données constructeurs et les précautions de majoration du CCTG de l'ONEE-BRANCHE EAU- BRANCHE EAU-Branche Eau, Indice de protection : IP68, Tension d'alimentation : 220 V 50 Hz,

de l'ONEE-BRANCHE EAU- BRANCHE EAU-Branche Eau, Indice de protection : IP68, Tension d'alimentation : 220 V

Sortie signal mesure : 4/20 mA sur charge 500 Ohms avec isolement galvanique, et port de communication bus de terrain,

Contact de sortie de type inverseur 0,5A sous 230VCA : 2 alarmes seuil de mesure Bas et très bas, 1 alarme défaut chaîne de mesure,

Afficheurs numériques à 4 digits : un en local et un sur le synoptique,

Température : ambiante -10 à 50°C,

Humidité : 0 à 95% sans condensation.

c.2.5-Horloge d’indisponibilité

Fourniture, transport sur site, installation et montage de deux horloges d’indisponibilité débitmètre (une pour le DEM de SR1 et une pour le DEM de SR2), (y compris éléments de fixation et de montage, accessoires et toutes sujétions) conformément aux spécifications générales et ayant les spécifications particulières ci-après :

Enclenchement : Par le contact défaut débitmètre (contact généré par le DEM),

Précision

: paramétrable 0,1 à 1 seconde,

Affichage : une ligne totalisation sans remise à zéro, une ligne horloge avec remise à zéro

VII- ARTICLE 8 : MANUTENTION

Généralités:

Le présent article a pour objet de définir les prescriptions techniques relatives à l’étude et la fourniture d’un monorail à installer au niveau des stations de reprise pour la manutention des groupes de pompage.

Les déplacements du chariot porte palan et de la poutre seront assurés par des moteurs électriques commandés depuis une boîte à boutons mobile pour le pont roulant.

Le matériel à manutentionner comprendra l’ensemble des appareils installés dans la salle des pompes.

15

Valeurs numériques :

Les dimensions principales sont données à titre indicatif dans les plans.

La force portante du palan sera égale au poids de la pièce la plus lourde majoré de 20%.

Les semelles métalliques des voies de circulation des engins seront dimensionnées de façon que la fatique de compression du béton n’excède pas 60 bars même dans les cas les plus défavorables.

Consistance des prestations

Les prestations faisant l’objet du présent chapitre comprendront la fourniture et le transport de l’engin principal de manutention et l’ensemble de ses accessoires comprenant en particulier :

Les crochets à double croc avec linguets de sécurité ; Les voies de roulement, leurs butées, bâtisées, accessoires de fixation et de scellement ; Les pince-rails de blocage à l’arrêt (commande manuelle) ; Les chasse-corps étrangers et balais frottant sur les rails ; Les élingues et manilles nécessaires à la manutention des divers matériels installés.

NOTA : Les élingues et manilles éventuellement utilisées par l’Entrepreneur du lot Génie Civil pour le montage seront fournies à l’état neuf au moment de la réception provisoire.

Les chaînes de manœuvre galvanisées Les moteurs et accessoires électriques.

Les systèmes complets de manutention, objet de ce marché comprennet notamment:

-

Portique démontable en tube d’acier de dimensions appropriées ;

-

Palan à chaîne manuel, a capacité de levage étant fonction de la charge maximale à soulever (un coefficient de sécurité d’au moins 20% doit être envisagé).

-

Le monorail en IPN, sa mise en place avec butées, éclisses et tous accessoires de scellement (srs)

-

Pinces-rails de blocage à l’arrêt (srs),

-

Trépied de levage

-

Les crochets à double croc avec linguets de sécurité,

-

Les élingues nécessaires à la manutention des divers matériels installés.

-

 

VIII- ARTICLE 9 : EQUIPEMENT ELECTRIQUE

Les fournitures et prestations à réaliser par site sont constituées des principaux équipements suivants :

Interrupteur et parafoudre aérien à installer sur le pylône d’arrêt existant,

Liaison moyenne tension aéro-souterraine,

Poste moyenne tension 22 KV,

Poste de transformation 22 KV/400 V,

Armoire de comptage de l’énergie électrique,

Armoire générales basse tension,

Armoire de contrôle commande et protection des groupes de pompage,

Armoire d’automatisme,

Equipement de télégestion,

Armoire des auxiliaires alternatifs,

Armoire des auxiliaires de courant continu,

Eclairage extérieur et intérieur,

Câble MT, BT, et de contrôle, etc.,

Prise de terre et protection paratonnerre, parafoudre, etc.

Extincteurs d’incendie.

Toutes les fournitures et les prestations nécessaires à la mise en œuvre de ces installations conformément aux règles de l’art et parfaitement fonctionnelles à l’avis de l'ONEE-BRANCHE EAU- BRANCHE EAU-Branche Eau : à savoir : réalisation tranchée, fourniture et pose conduit PVC ou métallique sous chaussée, signalisation par grillage avertisseur, fourniture et pose de chemin de câbles pour passage à l’intérieur des bâtiments, support câbles et chemins de câbles, tout accessoires.

9 .1 ELECTRICITE

A- SPECIFICATIONS TECHNIQUES COMMUNES

a.1- Alimentation en énergie électrique

Les alimentations en énergie électrique à partir du réseau national seront réalisées :

En moyenne tension 22 KV pour les sites SR1, SR2,

En basse tension pour les réservoirs : RMC.

a.2- Interrupteur et parafoudre aérien

Pour le raccordement de chaque site à la ligne MT 22 kV d’amenée de l’alimentation en énergie électrique (ligne électrique hors prestation du présent lot), il est prévu:

Un interrupteur aérien à installer sur le pylône d’ancrage (dernier pylône à proximité de chaque site), le pylône d’ancrage est hors prestation du présent lot, Un jeu de trois parafoudres 22 kV aérien, ayants les caractéristiques suivantes:

à résistances variables dimensionnés pour protéger les équipements MT du poste contre la foudre et les effets de surtensions atmosphériques drainées par la ligne MT . mise à la terre spéciale parafoudre (câble isolé 120 mm2 ; la valeur de terre sera inférieur à 3 Ohms 3 parafoudres à oxyde de zinc EZX 240 à résistance variable.

Tension nominal Tension de régime de décharge

Courant nominal de décharge : 10 KA

: 24 KV : 19KV

Courant maximum de choc de grande amplitude Tension résiduelle maxi à 5 KA Tension résiduelle maxi à 65KA Fréquence assignée

: 65KA : 75KV crête : 120KV crête : 50HZ

a.3- Liaison MT aéro-souterraine entre le pylône support interrupteur et le poste MT

Cette liaison est constituée d’un câble MT aèro-souterraine entre le pylône support interrupteur et le poste MT, et ayant les caractéristiques suivantes :

Câble PRC Alu 15/22KV,

Pose en tranchée sous buse,

Tous les accessoires de pose, de raccordement, de protection, de repérage, etc.

a.4- Poste moyenne tension

Les cellules MT, l’armoire de comptage de l’énergie électrique et les transformateurs MT/BT seront installés dans le même local. Les cellules MT doivent être :

17

Conforme aux normes,

De marque, model et référence agrée par L’ONE.

La constitution du poste MT est indiquée dans les spécifications particulières de chaque ouvrage.

a.5- Poste de transformation MT/BT

La transformation 22 KV/400 V sera assurée par poste de transformation type intérieur, composé de deux transformateurs 22 KV/400 V, selon les spécifications particulières à chaque site.

a.6- Liaison BT entre les transformateurs et l’AGBT

Compte tenu des puissances à transiter, la liaison entre les transformateurs et l’Armoire générale basse tension (AGBT) sera assurée par barres en cuivre raccordées aux bornes du transformateur par des raccords souples, et protégées par une gaine métallique.

La gaine sera suspendue au plafond par des tirants, elle sera fixée sur la cuve du transformateur d’une part et sur la face supérieure de l’armoire AGBT d’autre part.

Dans le cas où le raccordement par barres n’est pas techniquement réalisable (du fait de la configuration des locaux), la liaison se fera par un ensemble de câbles unipolaires U1000 R02V.

a.7- Armoires basse tension

Les armoires électriques basse tension doivent être équipées des matériels nécessaires pour assurer les fonctionnalisées suivantes (liste minimale):

Etre conformes aux normes en vigueur et aux règles de l’art,

Le contrôle commande, la protection, etc. des consommateurs force, éclairage etc.,

La sécurité des personnes et leurs protections contre les contacts directs et indirects,

Tous les modes de fonctionnement et d’exploitation spécifiques à ce type d’ouvrages,

Commodité, rapidité et facilité de diagnostic et de maintenance,

La continuité de service.

Les armoires et coffrets électriques basse tension seront constitués des parties suivantes :

L’Armoire Général Basse Tension (AGBT),

Les armoires de contrôle commande des moteurs,

Les armoires des auxiliaires courant alternatifs et courant continu.

Les armoires électriques doivent être constituées d’élément de dimensions standards L = 800 ou 600 mm ; P = 600 ou 450 mm ; H = 2100 mm, est conformes aux spécifications suivantes :

Fabriquées selon la norme EN 50 298, en tôle d'acier d’épaisseur 3/2 mm minimum, galvanisée à chaud, et deux couches de peinture minimum époxy polyester, couleur aux choix de l’ l'ONEE-BRANCHE EAU- BRANCHE EAU-Branche Eau, Avoir les châssis galvanisés à chaud, les accessoires (serrures à clef 455, poignées, etc.) en acier chromé.

Avoir une pochette à plan. Avoir un châssis en rail DIN. Avoir un indice de protection IP 54 IK 08, Avoir un éclairage intérieur par réglette avec contact de porte, Munie de persiennes d’entrée d’air en bas de l’armoire et de sortie d’air en haut de l’armoire, de ventilateur

thermostaté, de résistance de chauffage thermostatée pour éviter la condensation, de grilles anti- moustiques, Les accès des câbles soit par presse-étoupe, soit par plaque obturables pour respecter l’étanchéité.

a.7.1- Armoires de contrôle commande et protection des groupes de pompages

Ensemble d’armoires de contrôle commande et protection des groupes de pompages, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement et de repérage, etc. équipées de :

A l’intérieur : Cette armoire d’une cellule par groupe de pompage, équipée, renferme montés, câblés repérés, etc., les équipements de contrôle commande suivants :

Un Disjoncteur magnétothermique rapide adapté au démarreur électronique, selon les spécifications particulières de chaque site,

Un contacteur de ligne dont le calibre est choisi en régime AC3 conformément à la puissance moteur indiqué

les spécifications de chaque site, Un démarreur - ralentisseur électronique pour pompe, selon les spécifications particulières de chaque site,

Un contacteur court-circuiteur du démarreur électronique,

Trois TC,

Un relais numérique multifonction de protection moteur.

Sur la face avant, les équipements, de commande, d’affichage et de signalisation de cette armoire sont :

Un synoptique électrique représentant le schéma unifilaire de l’armoire, en barre de cuivre

Un boîtier de signalisation multicases,

L’afficheur du relais numérique multifonction de protection moteur,

Un Voltmètre et un commutateur de voltmètre,

Un Arrêt d’urgence général,

Les commandes et les signalisations des états et des alarmes.

Les protections des moteurs à assurer par des relais de protection numériques multifonctions, qui doivent disposer d’une liaison de communication et de contacts sec libre de potentiel pour les alarmes, état, etc. prioritaires, sont :

Thermique,

Marche en monophasé,

Marche à vide,

Démarrage trop lent,

Sondes de température,

Nombre de démarrage (démarrage fréquent),

Magnétique,

Inversion de phase,

Rotor bloqué.

a.7.2- Armoires des auxiliaires alternatifs

Armoire des auxiliaires alternatifs, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement et de repérage, etc., pour alimenter les équipements suivants :

Les électro compresseurs des antis béliers,

Les équipements de chloration éventuels,

L’éclairage intérieur et extérieur et les prises de courant,

La ventilation et climatisation,

Les palans,

Les équipements d’instrumentation,

Les équipements d’automatisme et de télégestion,

L’armoire des auxiliaires courant continu,

Le logement gardien.

Les équipements de contrôle commande, d’affichage et de signalisation de cette armoire sont :

19

A l’intérieur : Cette armoire renferme montés, câblés repérés, etc., les équipements de contrôle commande

suivants :

Une arrivée par inverseur de source équipé de disjoncteurs et de contacteurs inverseurs avec verrouillage mécanique,

Un jeu de barres, les borniers de raccordement, etc.,

Un départ éclairage intérieur protégé par disjoncteur magnétothermique de tête,

Les départs divisionnaires pour l’éclairage intérieur protégés par disjoncteurs magnétothermiques équipés

de différentiels 300 mA, Un départ éclairage extérieur protégé par disjoncteur magnétothermique de tête,

Les départs divisionnaires pour l’éclairage extérieur protégés par disjoncteurs magnétothermiques équipés

de différentiels 300 mA, Un départ prise de courant protégé par disjoncteur magnétothermique de tête,

Les départs divisionnaires prises de courant protégés par disjoncteurs magnétothermiques équipés de

différentiels 30 mA, Un départ ventilation et climatisation, équipé de disjoncteur,

Un départ palan du local pompage, équipé de disjoncteur,

Les départs divisionnaires pour la climatisation et ventilation protégés par disjoncteurs magnétothermiques

équipés de différentiels 300 mA,

Un départ équipement d’instrumentation, équipé de disjoncteur magnétothermique de tête,

Les départs divisionnaires pour les équipements d’instrumentation protégés par disjoncteurs

magnétothermiques équipés de différentiels 300 mA, Un départ équipements d’automatisme et de télégestion, équipé de disjoncteur magnétothermique de tête,

Les départs divisionnaires pour les équipements d’automatisme et de télégestion protégés par disjoncteurs

magnétothermiques équipés de différentiels 30 mA, Un départ Armoire des auxiliaires courant continu, équipé de disjoncteur,

Un départ Logement gardien, calibre 2 KW, équipé de disjoncteur.

Sur la face avant, les équipements, de commande, d’affichage et de signalisation de cette armoire sont :

Pour l’inverseur de sources : un commutateur à deux positions, quatre voyants de signalisation, un

voltmètre et un ampèremètre, Pour Chaque départ, les accessoires de commande et de signalisation (commutateurs, BP, Voyant).

Un synoptique électrique des auxiliaires alternatifs, en barre de cuivre,

a.7.3- Armoires des auxiliaires courant continus

Armoire des auxiliaires courant continus, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement et de repérage, etc. Les équipements à alimenter par cette armoire sont :

Le contrôle commande des cellules MT,

Les équipements d’automatisme, de télégestion et de télégestion.

Les équipements d’énergie, de contrôle commande, d’affichage et de signalisation de cette armoire sont :

A l’intérieur : Cette armoire renferme montés, câblés repérés, etc., les équipements de contrôle commande

suivants :

Un transformateur d’isolement 380/380 ou 220 VAC pour l’alimentation du chargeur, et un inverseur contacteur et disjoncteur de protection de ce transformateur dont le cas où le chargeur n’est pas équipé,

Une arrivée par disjoncteur,

Deux chargeurs de batteries 380 VCA / 48VCC (un en fonctionnement et un de secours) dont le calibre est indiqué dans les spécifications de chaque site,

Un disjoncteur de protection de l’ensemble chargeur et batterie,

Une batterie 48VCC, 12 heures d’autonomie, 100% sans entretien,

Un contrôleur d’isolement 48VCC,

Un jeu de barres, les borniers de raccordement, etc.,

Un départ par disjoncteur pour l’alimentation du contrôle commande des cellules MT,

Un départ par disjoncteur pour l’alimentation de l’API,

Les départs divisionnaires pour l’alimentation et la protection de chaque équipement, protégés par

disjoncteurs magnétothermiques.

Sur la face avant, les équipements, de commande et de signalisation de cette armoire sont :

Un synoptique électrique des auxiliaires courant continu, en barre de cuivre,

Pour l’inverseur du choix du redresseur en service : un commutateur à deux positions, quatre voyants

de signalisation, un voltmètre et un ampèremètre, Pour la sortie utilisation, deux voyants de signalisation, un voltmètre et un ampèremètre

Pour les départs, deux voyants de signalisation par départ.

a.8- Circuits de terre

Mise en œuvre, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement, etc. de :

Un ceinturage en fond de fouille du bâtiment en câble nu de section minimum 25mm2, avec une réserve de 5

mètres aux deux extrémités, Une prise de terre réalisée par un grillage ou une plaque en cuivre de 2 m2 enfoui à environ 1 m de profondeur entourée et tous les additifs nécessaires pour que la résistance de cette terre soit inférieure à 10 ohms.

Un conducteur principal de terre à installer dans chaque bâtiment technique. A ce conducteur seront reliés par l’intermédiaire de conducteurs de terre secondaires tous les équipements qui doivent être reliées à la terre. Ce conducteur sera en câble cuivre nu de section nécessaire). Des conducteurs de terre secondaires, qui dériveront à partir du conducteur de terre principale, et qui seront reliées aux équipements. Le raccordement des conducteurs secondaires sera effectué sans coupure du conducteur principal. Ce conducteur sera en câble cuivre nu de section nécessaire. Une protection paratonnerre par pointe ionisante, équipé de :

Une pointe ionisante, Une descente par un méplat en cuivre de 60 mm2 minimum de section pour la liaison à la prise de terre, Une barrette de coupure pour l’isolement pour les mesures de la prise de terre. Un compteur de coup de foudre.

a.9- Éclairage intérieur et extérieur

Le principe retenu pour l’éclairage des installations est le suivant :

Eclairage intérieur et extérieur alimenté à partir du secteur normal (non secouru). Cet éclairage sera dimensionné selon le cas, soit pour un éclairement permettant d’assurer l’exploitation des équipements, soit pour un éclairement permettant la maintenance et le dépannage des équipements, Eclairage de sécurité (blocs autonomes) des escaliers, sorties, etc.

Les niveaux d’éclairement minimum sont :

250 lux pour les locaux d’exploitation et pour la fonction d’exploitation,

300 lux pour assurer la fonction de maintenance, de dépannage, de déchargement, et de

manutention,

120 lux pour l’éclairage extérieur, et pour uniquement la fonction de surveillance des sites.

a.10- Ventilation et climatisation des locaux

21

Les locaux MT, transformateurs et pompage seront équipés d’extracteurs d’air à dimensionner par l’entreprise pour assurer un renouvellement total de l’air du local à ventiler conformément aux taux de renouvellement fixé par les normes pour les locaux industriels et cela en fonction des dimensions de ces locaux et des dégagements de chaleur des équipements à climatiser.

Les locaux des armoires basse tension seront équipés de climatiseurs Split système à dimensionner par l’entreprise pour assurer une température maximale de 26 °C et cela en fonction des dimensions de ces locaux et des dégagements de chaleur des équipements à climatiser.

a.11- Installation des câbles

a.11.1- Conditions générales

Les modes d’installation des câbles recommandés sont :

Fourreaux enterrés entre les locaux électriques,

Chemins de câbles,

Tranchée,

Caniveaux,

Les

endommagés.

câbles

doivent

être

installés

en

prenant

toutes

les

précautions

d’usage

afin

qu’ils

ne

soient

pas

Dans la mesure du possible, les câbles ne doivent pas être exposés à des températures ou à des rayonnements de chaleur. Chaque catégorie de câble (Moyenne tension, basse tension puissance, instrumentation) cheminera séparément dans des cheminements différents (chemin de câble, caniveaux, fourreaux, tranché) séparés par au moins 0,25 m.

a.11.2- Chemins de câbles

Les chemins de câbles seront constitués par assemblage d’éléments standard de type industriel. Ils seront galvanisés à chaud. La largeur des chemins de câble est dimensionnée pour offrir une réserve de place de 30% au minimum. Les supports doivent être inoxydable, galvanisé à chaud, et mis à la terre.

a.11.3- Caniveaux à câbles

Les caniveaux à câbles sont à utiliser pour les passages intérieurs aux locaux techniques,

a.11.4- Fourreaux enterrés

Les câbles à l‘extérieur des bâtiments, seront posés dans des fourreaux en PVC enterrés protégés par du béton,

Les chambres de tirage seront disposées :

A chaque changement de direction,

Toutes les 50 m sur les tronçons droits.

Les fourreaux ont les caractéristiques suivantes:

Trois catégories de fourreaux : Une pour liaison MT, une pour liaisons BT et une pour liaison instrumentation et bus de terrain, Diamètre offrant au moins 40% d’espace libre.

a.11.5- Tranchées

La pose en tranchés est à éviter, cependant en cas d’obligation, les câbles doivent être posés à une profondeur de 0,80 m sur une couche de sable minimum 15 cm d’épaisseur, et couvert par une autre couche de sable ayant

les mêmes caractéristiques (de la terre meuble tamisée pourra être utilisée en remplacement du sable) et recouvert d’un grillage avertisseur.

Les plans après exécution doivent indiquer clairement et avec précision tous les passages de câbles en tranchées. Des bornes béton sont à utiliser pour les repérages de tous les passages.

a.12- Extinction incendie

Pour chaque SR, la fourniture et le montage mural avec visserie inox de deux extincteurs à poudre de 10 Kg chacun.

B- SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES

b.1- Sites SR1 et SR2

b.1.1- Ouvrages appartenant à ces sites

Les ouvrages appartenant au site SR1 sont :

La station de reprise SR1,

La bâche d’aspiration de SR1.

Les ouvrages appartenant au site SR2 sont :

La station de reprise SR2,

La bâche d’aspiration de SR2.

b.1.2- Calcul des consommations électriques

Les soumissionnaires doivent joindre à leur offre les notes de calcul et de dimensionnement des moteurs des groupes électropompes, en indiquant les hypothèses de calculs tout en se conformant au CCTG de l’ l'ONEE- BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-Branche Eau. Et en particulier ce qui suit :

Alimentation en tension triphasée,

Température maxi de l’air ambiant à l’intérieur des locaux 50°C,

Altitude 1000 m NGM en standard, (en indiquant la courbe d’abattement en fonction de la température et de l’altitude supérieure à 1000 m),

Réserve de puissance au moins de 15% par rapport à la puissance hydraulique maxi d’être appelée.

Refroidissement par air,

La puissance hydraulique des moteurs maxi susceptible d’être appelée est la puissance hydraulique maximale absorbée par la pompe et comprise entre le fonctionnement à débit nul et le fonctionnement à débit maxima correspondant à la hauteur statique minimale envisageable de refoulement. Les moteurs présenteront les caractéristiques suivantes :

Type : moteurs asynchrones et à rotor en court circuit,

Degré de protection : IP 54,

Classe d’isolement bobinage: Classe F,

Classe d’échauffement bobinage: Classe B,

Résistance chauffante à l’arrêt,

Six (06) démarrages consécutifs dans la première heure à partir de l’état froid,

Trois (03) démarrages consécutifs à partir de l’état froid,

Deux (02) démarrages consécutifs à partir de l’état chaud.

Les caractéristiques de fonctionnement des moteurs seront à joindre par l’Entrepreneur dans sa proposition et porteront sur les points suivants :

23

Puissance : à définir en fonction de la pompe et de ce qui précède,

Rendement et facteur de puissance ½, ¾, et 4/4 de charge,

Courbe de couple moteur en fonction de la vitesse,

La valeur Id/In.

b.1.3- Poste de transformation

Par site, il est proposé l’installation de deux transformateurs 22KV/400V d’une puissance de 400 KVA chacun, fonctionnant en parallèle et en normal/secours. Cette puissance des transformateurs doit assurer pour la première phase (c’est-à-dire 100 l/s) un secours de 100% en cas de panne d’un transformateur et environ 80% pour la phase finale (c’est-à-dire 150 l/s). A cet effet, les soumissionnaires sont tenus de joindre à leur offres, et par site, les notes de calculs confirmant ces prescriptions.

b.1.4- Schéma unifilaire

confirmant ces prescriptions. b.1.4- Schéma unifilaire b.1.5- Poste moyenne tension Le poste moyenne tension de

b.1.5- Poste moyenne tension

Le poste moyenne tension de chaque site a les caractéristiques suivantes :

Lieu d’installation : les cellules MT, l’armoire de comptage de l’énergie électrique et les transformateurs seront installés dans le même local,

La composition du poste MT est la suivante :

1 cellule arrivée (Cellule Interrupteur), Un 24 KV, In 400 A,

1 cellule protection générale par disjoncteur fixe, Un 24 KV, In 400 A,

1 cellule comptage Un 24 KV, In 50 A,

2 cellules protections des transformateurs 22KV/400V par interrupteur - fusible combinés à déclenchement

triphasé par fusion fusible, Un 24 KV, In 200 A,

L’outillage de sécurité selon le CCTG et selon les exigences de l’ONE.

b.1.6- Liaisons moyennes tension entre les cellules MT et les transformateurs 22KV/400V

Nombre de liaisons

: 2

Longueur moyenne de chaque liaison

: Environ 15m,

Câble PRC cuivre 15/25KV, section minimale

: 35 mm2.

b.1.7- Poste de transformation 22KV/400V

Par site, la transformation 22 KV / 400 V sera assurée par un poste de transformation type intérieur, composé de deux transformateurs 22 KV / 400V, ayant chacun les caractéristiques suivantes :

Puissance nominale 400 KVA,

Fonctionnement en parallèle et en normal/secours,

Régleur de tension manuelle à 3 positions (+/- 5%, hors tension),

Équipé de DGPT2,

Équipé de CPI,

Équipé de fosse à huile,

Équipé de mécanisme de verrouillage des bornes embrochables,

Equipé en batteries de condensateurs en armoire et protégées par disjoncteur, pour relever le cos phi à vide

des transformateurs à 0,92, Régime du neutre : IT (Neutre du transformateur relié à la terre par un limiteur de surtension).

b.1.8- Armoires basse tension

Les armoires électriques basse tension seront installés dans un local en vis à vis du local pompage, incluant la réserve en espace pour la phase finale.

Armoire générale basse tension (AGBT)

Pour chaque site, un ensemble d’armoires générales basse tension, y compris tous les accessoires de pose, de raccordement et de repérage, etc.:

A l’intérieur, les équipements suivants:

Deux cellules arrivée transformateurs, équipée chacune d’un disjoncteur fixe à commande manuelle 4P3D, calibré pour transformateur 400 KVA, équipé de déclencheur magnétothermique, de contacts sec pour état, alarmes et télécommande de déclenchement, Deux tronçons de jeu de barres de section suffisamment dimensionnée pour supporter les courants de court-circuit en cas de fonctionnement des deux transformateurs en parallèle, Une cellule couplage transformateurs pour assurer la mise en parallèle protégée des deux transformateurs et équipée d’un disjoncteur de couplage entre les deux jeux de barres fixe, 4P3D, équipé de contact de signalisations, calibré pour la mise en parallèle de deux transformateurs 400 KVA,

Une cellule auxiliaires alternatif équipée d’un inverseur de source pour les auxiliaires à base de sectionneurs fusibles, de contacteurs inverseur avec verrouillage mécanique et disjoncteur de tête, et d’un ensemble de contacteurs et disjoncteurs pour l’alimentation des auxiliaires,

Deux cellules compensation de l’énergie réactive (une par transformateur), équipée en batteries de condensateurs à gradins pour relever le cos phi en charge à 0,92 minimum et des équipements nécessaires (disjoncteurs, contacteurs, relais var métrique, relais auxiliaires, etc.) pour assurer un régulation automatique du cos phi, Deux transformateurs d’isolement triphasé/triphasé plus neutre de puissance unitaire minimale 10 KVA protégés au primaire et secondaire par disjoncteur de calibre adapté,

Sur la face avant, les équipements, de commande, d’affichage et de signalisation de cette armoire sont :

25

Pour l’inverseur de sources : un commutateur à deux positions, quatre voyants de signalisation, un voltmètre et un ampèremètre, Deux compteurs statistiques numériques de classe de précision 0.5.

Un synoptique électrique des auxiliaires alternatifs, en barre de cuivre,

Armoires de contrôle commande et protection des groupes de pompages

Pour chaque site, trois (3) cellules (une cellule par groupe de pompage), à base de démarreur ralentisseur électronique, équipée chacune d’un départ moteur 132 KW comprenant :

Un disjoncteur magnétothermique adapté au calibre du démarreur ralentisseur électronique,

Un contacteur de ligne dont le calibre est choisi en régime AC3 conformément à la puissance moteur indiqué

ci avant, Un contacteur de court-circuitage du démarreur dont le calibre est choisi en régime AC3 conformément à la

puissance moteur indiqué ci avant, Un démarreur ralentisseur électronique pour pompe, conformément à la puissance moteur à commander,

Trois TC,

Un relais numérique multifonction de protection moteur,

Armoires des auxiliaires alternatifs

Selon les spécifications communes

Armoires des auxiliaires courant continu

Chargeurs de batteries 380VCA/48VCC etbatterie 48VCC, 12 heures d’autonomie et minimum 150 AH.

Coffrets de commande locale des groupes de pompage

Les coffrets de commande locale des groupes de pompage (un coffret par groupe de pompage), à installer en fonction de la commodité d’exploitation, seront équipés chacun des accessoires suivants:

Un arrêt d’urgence général,

Un commutateur à trois positions,

Un BP marche et un BP arrêt,

Trois voyants de signalisation.

Coffrets de commande locale de l’éclairage et de la ventilation climatisation

Les coffrets de commande locale de l’éclairage et de la ventilation climatisation (un coffret pour groupes fonctionnelle), à installer en fonction de la commodité d’exploitation seront équipés des accessoires suivants;

A l’intérieur les disjoncteurs, les sectionneurs portes fusibles et les relais auxiliaires nécessaires,

Sur la face avant ; l’équipement.

les commutateurs, les BP, et les voyants nécessaires pour assurer la commande de

Eclairage intérieur et extérieur

Le nombre de points lumineux et leur puissance par local, et par type d’éclairage sont à définir par l’entreprise conformément aux spécifications techniques communes ci-dessus.

Ventilation et climatisation des locaux

Le nombre d’extracteurs, de climatiseurs, leurs puissances et leur emplacement sont à définir par l’entreprise conformément aux spécifications techniques communes ci-dessus.

Liaisons BT entre les armoires de contrôle commande et les moteurs des pompes

Nombre de liaisons : 3,

Longueur moyenne : 35 m,

Câble de section minimum 1x185 mm² par phase U1000 RO2V,

Pose en caniveaux et chemin de câble,

b.2- Site du réservoir

Ce chapitre des spécifications techniques concerne le réservoir RMC500 m3.

b.2.1- Alimentation en énergie électrique

L’alimentation en énergie électrique de chaque site réservoir sera fournie sous une tension 380 V, par un branchement au réseau national BT.

b.2.2- Armoire électrique basse tension

Il est prévu une armoire électrique regroupant :

Les départs protégés par disjoncteur magnétothermiques pour l’alimentation des auxiliaires (éclairage, instrumentation, automate de télégestion, équipements de communication, etc),

Un départ protégé par disjoncteur magnétothermique pour l’alimentation de la loge gardien.

L’arrivée BT protégée par disjoncteur,

Les départs nécessaires à base de disjoncteur et contacteur,

D- TELEGESTION

d.1- Préambule

Les ouvrages, objets du présent projet, seront télégérés à partir du poste de contrôle central du système de télégestion, pour assurer :

La visualisation, la télécommande, le téléparamétrage, le télédiagnostic, l’archivage horodaté, etc. des ouvrages du présent projet ;

La mise à disposition de chaque site des données de fonctionnement et d’exploitation des autres sites.

L’échange des données, inter site ;

d.2- Architecture des systèmes de télégestion

27

27 d.3- Lieu d’installation du poste de contrôle central Le poste de contrôle central pourra être

d.3- Lieu d’installation du poste de contrôle central

Le poste de contrôle central pourra être installé dans le local de commande du site R.2000+1500.

d.4- Dimensionnement du système de télégestion

Le système de télégestion doit être dimensionné et équipé en matériels et en logiciels, pour télé gérer à terme les ouvrages suivants :

SR1,

SR2,

SR3, (lot équipement n° 3.2)

RMC,

R.400+500 et forage,

R.2000+1500,

F. IRE 962/45,

F.IRE 535/45 et 576/45

Réserve :

2 ouvrages similaires à SR1,

3 Similaires à R.2000+15000.

d.5- Spécifications techniques du système de télégestion

Poste de conduite

Il sera installé un poste de conduite et ayant les caractéristiques suivantes :

Marque : grande marque largement représentée au Maroc et ayant été éprouvée dans les systèmes de conduite industrielle,

Processeur : dernière version commercialisée et éprouvée,

Disque dur: au minimum 140 Go,

Mémoire RAM : au minimum 1 Go,

Ports de communication: RS232 et parallèle, carte réseau Ethernet et Fast Ethernet TCP/IP,

Lecteurs : 2 USB libres en plus de ceux de la souris, lecteur et graveur de DVD-RW

Ecran : plat LCD plat 20 pouces orientable,

Périphériques : Clavier AZERTY, souris optique,

Système d’exploitation : Windows, dernière version commercialisée et éprouvée,

Logiciels bureautiques et autres : suite MS Office, dernières versions commercialisées et éprouvées, Anti virus, etc. Conditions de l’environnement : température ambiante ; de fonctionnement 5 à 50°C, de stockage -10 à 60°C, avec humidité de 0 à 95% sans condensation,

Poste d’exploitation

Il sera installé un poste d’exploitation ayant les caractéristiques suivantes :

Equipé des modules de communications, nécessaires pour assurer la communication avec le poste ci-dessus,

et conformément à l’architecture ci-dessus, etc. pour assurer les fonctions de prévision de production, d’exploitation, de consommation de réactif, de rapports, etc. Spécifications générales : Idem spécifications du PC de télé conduite.

Réseau local

Il sera installé un réseau local ayant les caractéristiques suivantes :

Les équipements suivants seront connectés à ce réseau :

Les PCs de conduite et d’exploitation,

Le frontal de communication,

L’API de télégestion du R.2000+1500,

L’imprimante,

Les spécifications de ce réseau sont :

Marque : grande marque largement représentée au Maroc et ayant été éprouvée dans les systèmes de conduite industrielle,

Equipé du nombre de ports Ethernet, nécessaires à la connexion des équipements, objet du présent projet,

et de huit (8) ports de réserves équipés. Disponibilité minimale =99,99%,

Conditions de l’environnement : température ambiante ; de fonctionnement 5 à 50°C, de stockage -10 à

60°C, avec humidité de 0 à 95% sans condensation,

Frontal de communication

Il sera installé un frontal de communication ayant les caractéristiques suivantes :

A base de produits industriels (API, ou équivalent),

Dimensionné, pour gérer la totalité des ouvrages de base et de réserve listés ci avant,

29

Fonctionnement autonome et indépendant du poste de Télé conduite ; à cet effet, le frontal de communication doit pourvoir continuer à interroger les sites et à stoker les données, même en cas de panne du poste de télé conduite, Spécifications :

industrielle, Nombre de ports, nécessaires à la connexion des équipements, objet du présent projet, et de deux (2) ports de réserves équipés,

De grande marque largement représentée au Maroc et ayant été éprouvée dans les systèmes de conduite

16 entrées TOR pour la collecte des télé informations du poste central de télé conduite,

8 sorties TOR,

Monté, câblé et repéré en armoire industrielle,

Disponibilité minimale =99,99%,

Conditions de l’environnement : température ambiante ; de fonctionnement 5 à 50°C, de stockage -10 à 60°C, avec humidité de 0 à 95% sans condensation.

Imprimantes

Il sera installé une imprimante ayant les caractéristiques suivantes :

Laser couleur A3/A4,

Type et format d'impression : laser couleur A3/A4 simple face (non recto verso), laser noir et blanc A4.

Avec connexion Ethernet connectées sur le réseau LAN,

Résolution : 600 dpi

Mémoire : 128 Mo Standard,

Vitesse d'impression A4 pleine page couleur max: 21 ppm,

Bacs d'alimentation automatique : Un bac A3 et un bac A4, de capacité de 200 feuilles,

Câbles et accessoires : Câble USB

Températures minimale et maximale : 5°C - 35°C

Humidités relatives minimale et maximale :

10 - 70 %

Alimentation de secours courant alternatif

Il sera installé une alimentation 220 V 50 Hz sans coupure (à base de chargeur, batterie et onduleur), ayant les caractéristiques suivantes :

Type : onduleur monophasé,

Quantité à installer: un,

Entrée 220/380 V ; sortie 220 V 50 Hz,

Autonomie : huit heures chacun,

Equipements à alimenter : tous les équipements de télégestion du poste de contrôle central,

Base de calcul, pour la note de calcul à fournir par l’entreprise : puissance net (hors rendement de

l’onduleur), pour un fonctionnement simultané de tous les équipements, avec une réserve de 30% (trente pour cent) et un cos phi moyen de 0,85, Surcharge admissible 50% une minute et 20% 10 minutes,

Equipé d’entrées sorties TOR (état, défaut, onduleur 1 ou 2 en fonctionnement, etc.).

Armoire informatique

Il sera installé une armoire informatique de protection mécanique et d’alimentation électrique de l’ensemble des équipements informatique du poste de contrôle central ayant les caractéristiques suivantes :

De type industriel et équipée au minimum, pour recevoir tous les équipements informatiques du poste de contrôle central,

Equipées avec mécanisme de ventilation forcée, protections électriques, prises de courant et protection contre la poussière,

Equipées d’étagères coulissantes, des portes avant vitrées et permettent l’accessibilité par l’avant et par l’arrière,

Les équipements à installer dans ces armoires sont (liste non limitative) :

Les PC,

Le frontal de communication,

L’API de télégestion du R.2000+1500,

Les équipements du réseau local,

Armoire électrique : Il sera installé une armoire électrique de contrôle, de protection et de distribution des alimentations électriques normales et de secours à l’ensemble des équipements du poste de contrôle central.

Cette armoire doit être équipée au minimum de (liste non limitative) :

Une arrivée par disjoncteur,

Un jeu de barres de distribution,

Les départs nécessaires protégés par disjoncteurs modulaires,

Les prises de courants nécessaires pour réaliser tout test sur les équipements,

En face avant : les indicateurs tableau des tensions et des courants, les voyants de signalisation et les commutateurs de sélection de l’onduleur, du chargeur de batterie en service ou à isoler, etc.

Mobilier de bureau : Il sera installé un ensemble de mobilier de bureau, pour la mise en place de tous les équipements de télégestion du poste de contrôle central :

Quantité à installer :

 

Un bureau pupitre 3,00 x 0,80 m (ergonomie à définir en commun accord avec le maître de l’ouvrage) et

équipé de deux caissons tiroirs, Un bureau d’exploitation 1,60 x 0,80 m, équipé de deux caissons tiroirs,

Deux fauteuils à siège ajustable et à roulettes,

Quatre sièges visiteurs,

Deux armoires de rangement 2,00 x 0,60 m,

Spécifications :

Le mobilier doit être standard, de premier choix et choisi à l’avis de l’exploitant sur catalogue des constructeurs, Ce mobilier ne sera monté est utilisé qu’à partir de la réception provisoire du système. A cet effet, et durant la période de mise en ouvre du système, l’entreprise utilisera son propre mobilier pour la mise en place des équipements.

d.6- Logiciels du système de télégestion

Les logiciels, à mettre en ouvre, doivent satisfaire les fonctionnalités suivantes (liste non limitative) :

Transmission de toutes les données (états, niveaux, débits, seuils, valeurs calculées, alarmes, défauts, etc.) d’exploitation de chaque site, vers le reste des sites, Prise en compte de toutes les données (ordre de marche, d’arrêt, programme de production, etc.), en provenance des autres sites,

Mise à disposition du poste central de conduite de toutes les données (états, niveaux, débits, seuils, valeurs

calculées, alarmes, défauts, etc.) L’interface home machine,

Les modifications et les adaptations des données des ouvrages aux contraintes d’exploitation,

L’intégration de nouveaux ouvrages,

31

L’aide dans la prévision de programme de production optimal, en terme de coût de production, de répartition équilibrée de durée de fonctionnement des ouvrages,

La télétransmission, entre les sites, de toutes les données d’exploitation (états, mesures, valeurs calculées,

La télécommande et le télé contrôle des installations de l'adduction,

seuils, alarmes, programme de production à court terme et à très court terme, etc.) acquisition des états et mesures et la transmission des consignes, La gestion des périphériques, La gestion des communications,

des états et mesures et la transmission des consignes, La gestion des périphériques, La gestion des

les fonctionnalités spécifiques (calcul des bilans, aide à l’élaboration par l’exploitant des prévisions de

production et de consommation, etc.,)

L’archivage horodaté et la restitution des données,

Etc.

d.7- Spécifications techniques du réseau de communication

Entre le poste de télégestion et l’API du site R.2000+1500

La communication pour transmission des données entre le PC (poste central) et l’API du site R.2000+1500, utilisera comme support une liaison filaire à base de câble cuivre type courant faible armé blindé et posé sous conduit PVC.

Entre le poste de télégestion et les autres ouvrages

Les communications, pour transmission des données entre le poste central et les ouvrages distants, utiliseront, comme support de communication, les liaisons GSM/GPRS, ayants les caractéristiques suivantes :

Quantité = Un dans le poste de contrôle central et un dans chaque site distant.

Connectés au frontal de communication, pour assurer la liaison avec les PSTT,

Agrées par les Services Nationaux en charge de donner les autorisations d’utilisation de ce type de matériel (ANRT et autres),

Marque : grande marque, largement représentée au Maroc et ayant été éprouvée dans les systèmes de conduite industrielle,

Puissance : réglable et compatible avec celle nécessaire pour l’émission réception sans antenne, dans le cas où la couverture GSM/GPRS est bonne, Alimentation électrique : 220 V, 50 Hz (dans le cas où une autre tension est nécessaire, il appartient à l’entreprise de fournir et de mettre en œuvre les convertisseurs nécessaires)

Equipé de modem, antenne, etc.,

Gammes de fréquences : compatibles avec celles des opérateurs,

Vitesse de transmission du modem : 300 à 19200 bits/s,

Signalisation par LED de l’état : Sous tension, émission, réception, défaut,

Disponibilité minimale =99,99%,

Conditions de l’environnement : température ambiante ; de fonctionnement 5 à 50°C, de stockage -10 à 60°C, avec humidité de 0 à 95% sans condensation,

d.8- Locaux du poste de contrôle central

Local salle de commande

Pour l’installation des équipements de télégestion du présent projet, il est nécessaire de disposer d’un local ayant les caractéristiques suivantes :

Dimensions approximatives : L = 10 m, l = 6 m, HSP = 3 m,

Equipé de deux climatiseurs Split système, pour garantir chacun une température ambiante de 22°C,

Menuiserie aluminium de premier choix, d’esthétique et de finition conforme aux exigences de celles des salles de réunions et des salles de commandes de haut standing,

Eclairage à base de plafonniers,

Protection incendie, assurée par deux extincteurs disposés d’une façon commode.

Local technique

Pour l’installation dans le local technique des équipements de télégestion du présent projet, il est nécessaire de disposer d’un local ayant les caractéristiques suivantes :

Dimensions approximatives : L = 6 m, l = 4 m, HSP = 3 m,

Equipé de deux climatiseurs Split système, pour garantir chacun une température ambiante de 20°C,

d.9- Echange de données inter systèmes

L’architecture matérielle et logicielle à mettre en œuvre, dans le cadre du présent projet devra assurer :

La télégestion des ces ouvrages,

L’échange des données avec le poste de contrôle central du système de télégestion de la station (le système de télégestion de la station de traitement est hors prestations), pour :

Le traitement des données des programmes de production, reçu du poste de contrôle central de la télégestion, La mise à disposition du poste de contrôle central de la télégestion, de toutes les informations d’exploitation et de fonctionnement de la présente adduction, Le tableau ci-après donne la liste de principe des informations à échanger

33

33

d.10- Limites de fournitures et de mise en œuvre du présent lot

Les prestations de fournitures et de mise en œuvre à charge du présent lot sont:

fonctionnalités de télégestion, Les émetteurs/récepteur et modems GSM/GPRS assurant les liaisons de communication avec le PC de télégestion, L’élaboration, la configuration et le paramétrage des tables d’échanges de données avec le poste de conduite du système de télégestion de la station de traitement, La mise à disposition dans le PC du présent lot d’un port de communication pour liaison avec modem GSM/GPRS et cela afin qu’ils puissent être utilisés par le lot chargé de la réalisation de la télégestion à la station de traitement, par simple raccordement du media de communication et sans aucun paramétrage ni configuration, ni ajout de matériels. La communication sur ce port est désactivée jusqu’à sa connexion au réseau, une foi connectés au réseau l’activation doit se faire par simple action par l’exploitant sur une commande sur le synoptique du réseau de l’architecture matériel. La participation d’un spécialise en automatisme et télégestion à la mise en service de la communication entre le PC du présent lot et le poste de conduite de la télégestion à la station de traitement.

Les équipements matériels et logiciels des API d’automatisme des ouvrages du présent lot pour assurer les

d.11- Intégration des forages IRE 962/45, 535/45, 576/45 et forage des R.400+500 dans la télégestion du présent lot

Les équipements des forages F. 962/45, 535/45, 576/45, et forage des R.400+500 seront télégérés, comme suit:

Par la prise en compte de la totalité des télé informations, listées dans le tableau configuration des API du chapitre automatisme, Via l’API spécifié dans le chapitre automatisme, en lui ajoutant les modules de communication nécessaires,

Les prestations nécessaires pour réaliser la télégestion de ces forages sont (liste non limitative):

L’installation d’un coffret électrique renfermant montés, câblés et repérés, les équipements ci-dessous :

Les départs protégés par disjoncteur magnétothermiques pour l’alimentation de l’automate de télégestion, des équipements de communication, etc.,

Un automate programmable équipé d’entrées – sorties selon le tableau configuration API,

Un modem associé à un E/R GSM/GPRS, équipé d’antenne, d’alimentation, etc.,

Un onduleur tel que spécifié dans l’article onduleur ci avant,

L’adaptation des câblages existants par l’ajout de relais d’interfaçage et d’isolement galvanique pour la

prise en compte de toutes les télé-informations.

d.12- Alimentation de secours sans coupure

Par chaque site SR, réservoirs et forages, installation d’une alimentation 220 V 50 Hz sans coupure (à base de chargeur, batterie et onduleur), ayant les caractéristiques suivantes :

Type : onduleur monophasé,

Quantité à installer: un,

Entrée 220/380 V ; sortie 220 V 50 Hz,

Autonomie : Quatre (4) heures,

Equipements à alimenter : API, équipements de télégestion et d’instrumentation,

Base de calcul, pour la note de calcul à fournir par l’entreprise : puissance net (hors rendement de l’onduleur), pour un fonctionnement simultané de tous les équipements, avec une réserve de 30% (trente pour cent) et un cos phi moyen de 0,85,

Equipé d’entrées sorties TOR (état, défaut, onduleur 1 ou 2 en fonctionnement, etc.).

Surcharge admissible 50% une minute et 20% 10 minutes,

35

E- OUTILLAGE DE MAINTENANCE ET PIECES DE RECHANGE

e.1- Electricité

Outils de maintenance :

Une caisse à outils d’électricien,

Une pince ampère métrique,

Un voltmètre.

Pièces de rechange :

Un contacteur moteur pompe de chaque type installé,

Deux contacteurs moteurs (hors moteur pompe) de chaque type installé,

Cinq relais auxiliaire de chaque type installé,

Un disjoncteur moteur pompe de chaque type installé,

Deux disjoncteurs (hors moteur pompe) de chaque type installé,

Deux commutateurs de chaque type installé,

Quatre BP de chaque type installé,

Dix voyants de chaque type installé,

Deux bobines de chaque contacteur et disjoncteur installé,

deux indicateurs ou afficheur de tableau de chaque type installé,

Un ensemble de câble, de bornier,

e.2- Automatisme et télégestion

Outils de programmation de maintenance :

Une console de programmation à base de PC portable,

Une mini console de diagnostique et de maintenance,

Pièces de rechange :

Un module alimentation de chaque type installé,

Un Rack principale de chaque type installé,

Un module processeur de chaque type installé,

Un module mémoire de chaque type installé,

Deux modules d’entrée TOR de chaque type installé,

Deux modules de sortie TOR de chaque type installé,

Deux modules de communication de chaque type installé,

F- FORMATION

f.1- Objectifs

A l’issu de cette formation, le personnel formé doit être en mesure de :

Comprendre les principes utilisés pour la mise en œuvre des systèmes d’automatisme, d’électricité et de télégestion,

Diagnostiquer tout dysfonctionnement,

Assurer la maintenance premier niveau,

Exécuter les opérations de dépannage proposées dans les manuels de maintenance et/ou communiquées

par le titulaire du contrat de maintenance, Modifier les paramètres d’exploitation : seuils, verrouillages, etc.

Cette liste n’est nullement limitative, il appartient au contractant de faire participer le personnel formé à toutes les phases du projet et en particulier lors du montage, des essais et de la mise en service des équipements.

f.2- Personnel à former

Un ingénieur d’études et d’exploitation.

Deux techniciens supérieurs chargés de la maintenance du système,

Un groupe d’agents d’exploitation (maximum 4 agents),

f.3- Thèmes et durées des formations

Automatisme :

- Trois journées théoriques et de manipulations chez le contractant,

- La participation à temps plein lors du montage, des essais et de la mise en service des équipements d’automatisme.

Télétransmission et télégestion:

- Une semaine théoriques et de manipulations chez le contractant,

- La participation à temps plein lors du montage, des essais et de la mise en service des équipements de communication.

Electricité :

- Deux journées théoriques chez le contractant,

- La participation à temps plein lors du montage, des essais et de la mise en service des équipements de supervision.

37

IX- ARTICLE 12 : ESSAIS DES GROUPES ELECTRO-POMPES

Tous les groupes Electropompes objet de cet appel d’offres, seront essayés en usine -avant leur expédition - à la demande de l’L’ONEE-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU-BRANCHE EAU, et après montage, conformément aux spécifications du chapitre IV du CCTG relatif aux équipements hydro-électro-mécaniques.

X- ARTICLE 13 : CARACTERISTIQUES DES EQUIPEMENTS

L’entrepreneur est tenu de renseigner dans son offre les renseignements de l’ensemble des équipements, selon les tableaux Joint à cette pièce technique.

39

1)

Caractéristiques techniques des GEP:

Caractéristiques

Spécifications techniques

Offre société/entreprise

Type (GEP immergé/à axe H/à axe verticalisé…)

   

Pompe

 

Marque

 

Type

 

Débit en l/s

 

HMT en mètre

 

vitesse maximale en tr/mn

 

Rendement en %

 

Puissance en Kw

#DIV/0!

 

Corps

#DIV/0!

Se reférant aux exigences décrites au niveau de cette pièce (Exigence du Maitre d’Ouvrage)

 

Métallurgie de

Arbre

 

la pompe

Roue

 

Moteur

   

Marque

 

Type

 

Tension en Volts

 

Puissance en Kw

 

Ecart Puis mot /Puis pompe en %

#DIV/0!

Intensité en Ampère

 

Rendement en %

 

Cos phi

 

Protection

 

Classe d'isolation

 

Rendement global en %

0,00

2)

Caractéristiques techniques de la robinetterie et des autres équipements

Equipement

 

Spécifications techniques

Offre société/entreprise

 

Marque

   

Vanne à opercule

Type

Conformément aux exigences du bordereau des prix

 
 

Marque

   

Vanne à Papillon

Type

   
 

Marque

   

Ventouse

Type

Conformément aux exigences du bordereau des prix

 

Clapet anti retour/clapet de retenue

Marque

   

Type

à double battant

 
 

Marque

   

Joint de démontage

Type

autobuté

 

Cônes, manchettes, Coudes, Tés, plaque pleine…

     
 

Conformément aux exigences du bordereau des prix

 

Stabilisateurs d’écoulement

 

Conformément aux exigences du bordereau des prix

 

Anti Bélier (s)

   

Marque

   

Capacité en litres

Se reférant aux exigences décrites au niveau de cette pièce (Exigence du Maitre d’Ouvrage)

 

41

3)

Caractéristiques techniques des Tableaux BT selon la norme CEI 60439-1

Désignation

 

Spécifications techniques

Offre société/entreprise

Marque du tableau BT

   

Type du tableau

 

Fixe

 

Type de colonnes

   

Hauteur

 

2m au minimum

 

Largeur et profondeur

choix accompagné d'une note de dimensionnement (1)

 

Eclairage fluo et prise de courant 10/16+terre

 

fixé sous le bandeau

 
 

DONNEES DE CONCEPTION :

 

Tension assignée d'emploi

 

400V

 

Tension assignée d'isolement

 

1000V

 

Tension de tenue aux ondes de chocs

 

8Kv

 

Tension assignée des circuits auxiliaires

 

220V

 

Tension assignée de signalisation

 

220V

 

Régime de neutre

 

TT

 

Fréquence assignée

 

50

 

Courant assigné de court-circuit, Icw

 

75KA/1s

 

Courant assigné de crête, Ipk

 

175KA

 

SPECIFICATIONS CONSTRUCTIVES :

 

Degré de protection IP

54

 

Degré de protection IK

08

 

Forme de séparation des unités fonctionnelles

3a et 3b

 

Couleur

   

(1) Pour la largeur et la profondeur de chaque tableau électrique BT, l'entrepreneur est tenu à respecter pour le choix les contraintes suivantes:

* le démarreur et contacteur de by-pass seront montés dans la même colonne que la protection départs et sera en colonne fixe * Respecter les conditions de pose du démarreur définies par le constructeur * Garantir un espace suffisant pour l’appareillage électrique prévu, en tenant compte d’une éventuelle

supplémentaire.

adjonction

d’équipement

L’entreprise est tenue à remplir ce tableau pour chaque armoire (arrivée, départ GEP et auxilliaires) et de préciser les dimensions de chaque tableau BT et de joindre la documentation technique correspondante.

Caractéristiques

Spécifications techniques

Offre société/entreprise

Disjoncteur général BT

Marque

   

Type

Tétra polaire magnétothermique

 

Commande

par poignée de commande à l'extérieur

 

Déclencheur thermique

 

réglable

 

Déclencheur magnétique

 

réglable

 

Classe de déclenchement

 

10

 

Verrouillage

par serrure

 

Relais de phases et de tension si cette fonction n'est pas intégrée dans le disjoncteur

Marque

   

Référence

   

Alimentation

 

230V

 
   

manque de phases,

   

chute de tension

 

Type

Multifonction

inversion des phases

 

déséquilibre

 

Surtension

 

Relais et sondes de niveau

 

Marque

   

Référence

   

Alimentation

 

230V

 

43

Caractéristiques

Spécifications techniques

Offre société/entreprise

Disjoncteur moteur

Marque

   

Type

Tripolaire magnétothermique

 

Déclencheur thermique

réglable

 

Déclencheur magnétique

réglable

 

Nombre de contact auxiliaire

2

 

Caches bornes

Oui

 

Contacteurs

 

Marque

   

Type

AC3

 

Nombre de contact auxiliaire

4 (3 "O" et 1" F")

 

Bobine

220V

 

Caches bornes

Oui

 

Démarreurs

Marque

   

Type

   

By-pass

Intégré ou non intégré

 

Réseau de communication

Standard international de type ouvert

 

Relais de protection numérique (cas ou le démarreur n'intègre pas toutes les protections)

Marque

   

Type

   

Réseau de communication

Standard international de type ouvert

 

Centrale de mesure (dont le cas ou les fonctions de mesure ne sont pas assurées par le démarreur)

Marque

   

Type

   

Réseau de communication