Vous êtes sur la page 1sur 6

Niveau 3 ème

Programme

Document du professeur 1/6

Physique - Chimie

Mesure de la période à l’oscilloscope- Fréquence

B. Energie électrique et circuits électriques en « alternatif »

B1 - De la centrale électrique à l’utilisateur

Connaissances

Capacités

Exemples d'activités

L’OSCILLOSCOPE ET/OU L’INTERFACE D’ACQUISITION, INSTRUMENT DE MESURES DE TENSION ET DE DURÉE Que signifient les courbes affichées par un oscilloscope ou sur l’écran de l’ordinateur ?

 

Reconnaître à l'oscilloscope, ou grâce à une interface d’acquisition, une tension alternative périodique.

Utilisation d’un oscilloscope sans balayage, puis avec balayage. Réalisation d’une acquisition à l’aide de l'ordinateur.

Mesurer sur un oscilloscope la valeur maximale et la période.

[B2i]

La fréquence d'une tension périodique et son unité, le hertz (Hz), dans le Système International (SI).

 

Utilisation d’un fréquencemètre.

Relation entre la période et la fréquence.

La tension du secteur est alternative. Elle est sinusoïdale. La fréquence de la tension du secteur en France est 50 Hz.

 

Recherche documentaire: allure et caractéristiques de la tension du secteur.

Pré requis de l’élève

o

Utilisation et réglage d’un oscilloscope avec ou sans balayage ;

o

Détermination d’un « motif élémentaire » d’une tension alternative sinusoïdale ;

o

La notion de fréquence et période d’un phénomène périodique.

Mots-clé

o

Tension alternative sinusoïdale,

o

Période,

o

Fréquence,

o

Fréquencemètre.

Liste de matériel Poste élève

Référence

o

Générateur de tension alternative sinusoïdale

01981

o

Fréquencemètre

22049

o

Oscilloscope

04519

o

Fils de connexion rouge

60101

o

Fils de connexion noir

60100

o

GTBF

04730

© PIERRON 2008

Fils de connexion noir 60100 o GTBF 04730 © PIERRON 2008 Mesure de la période à

Mesure de la période à l’oscilloscope (page 1)

Remarques, astuces

Document du professeur 2/6

o

Toute manipulation directe sur la tension du secteur est strictement interdite ; pour toute visualisation de la période et de la fréquence de cette tension, il convient d’utiliser des transformateurs très basse tension de sécurité (TBTS) ; on dispose alors d’une image de la tension du secteur.

o

Du point de vue de la sécurité électrique, « Très Basse Tension » correspond en « alternatif » à des tensions inférieures ou égales à 50 V. Au collège, il est recommandé de rester dans des domaines de tensions correspondant à la très basse tension de sécurité (TBTS), c’est-à-dire à des tensions inférieures à 25 V en alternatif.

o

Pour l’activité 1, le professeur, s’il juge disposer de suffisamment de temps, pourra faire étaler un « motif élémentaire » au maximum sur la largeur de l’écran afin d’améliorer la mesure de la période T.

o

En fonction du niveau de la classe, le professeur imposera le calibre du fréquencemètre ou le laissera

choisir par les élèves

en vérifiant !

o

En ce qui concerne l’activité 3, on pourra imposer les fréquences aux élèves (de 50 à 500 Hz par exemple) si le niveau de la classe le justifie.

o

On précisera aux élèves que le fréquencemètre ne donne des mesures fiables que pour les fréquences des tensions alternatives sinusoïdales et est limité en gamme de mesures. Lorsque les fréquences deviennent

trop grandes ou lorsqu’elles ne sont pas sinusoïdales on peut calculer leur fréquence en mesurant leur période à l’oscilloscope et en appliquant la relation f = 1/T

Prolongements

o Thème de convergence santé « Les fréquences cardiaques»

Le rythme cardiaque (ou fréquence cardiaque) est au sens médical du terme le mécanisme électrophysiologique à l’origine de la contraction des ventricules. Dans le sens commun, le rythme (ou fréquence) est le nombre de battements cardiaques (pulsations) par minutes.

La manière la plus simple d'évaluer le rythme cardiaque est de prendre le pouls. Cela consiste à appuyer avec les doigts, à travers la peau, une artère contre un os ; la pulpe des doigts permet de sentir les gonflements de l'artère dus à l'augmentation de la pression artérielle par la contraction du cœur (systole). D'autres méthodes, que la perception du pouls, peuvent être utilisées pour le calcul de la fréquence cardiaque :

écouter le cœur à l’aide d’un stéthoscope,

visualiser les battements cardiaques sur un écran d’ordinateur ou enregistrer un électrocardiogramme sont des moyens simples de surveillance automatisée de la fréquence cardiaque.

poser un capteur au bout d'un doigt ou sur l'oreille permet d’analyser en temps réel la variation de couleur du sang suivant son oxygénation.

dans certains cas, on peut introduire un fin cathéter dans une artère, relié à un capteur de pression :

la variation cyclique des pressions ainsi mesurée permet de calculer en temps réel le rythme cardiaque.

Chez l'adulte en bonne santé, au repos, le pouls se situe entre 50 (sportif pratiquant l'endurance) et 80 pulsations par minute. Pendant un effort, la fréquence cardiaque maximale théorique vaut « 220 moins l'âge » (exemple : 180 pulsations par minute à 40 ans). Plusieurs conditions peuvent faire accélérer ou ralentir la fréquence cardiaque. Sa mesure est un outil diagnostique très important pour les médecins ou les sportifs de haut niveau.

© PIERRON 2008

médecins ou les sportifs de haut niveau. © PIERRON 2008 Mesure de la période à l’oscilloscope

Mesure de la période à l’oscilloscope - Fréquence (page 2)

Compétences qu’il est possible d’évaluer

Document du professeur 3/6

Expérimentales

- Utiliser un oscilloscope avec balayage

- Régler un oscilloscope

- Mesurer une période à l’oscilloscope

- Utiliser un fréquencemètre

- Choisir le calibre le mieux adapté

- Répartir les rôles dans le groupe

- Suivre un protocole

- Ordonner la paillasse pour réaliser un travail correct

- Ranger le matériel

Théoriques

- Tirer une conclusion

- Trouver la relation entre la période et la fréquence

- Réaliser un calcul mathématique simple

- Calculer la fréquence de la tension du secteur

© PIERRON 2008

la fréquence de la tension du secteur © PIERRON 2008 Mesure de la période à l’oscilloscope

Mesure de la période à l’oscilloscope - Fréquence (page 3)

Document du professeur 4/6
Document du professeur 4/6

Nom :

Physique – Chimie

Prénom :

Classe :

Détermination de la période à l’oscilloscope- Fréquence

Date :

Objectifs

o

Calculer la période d’une tension alternative sinusoïdale avec un oscilloscope ;

o

Mesurer la fréquence d’une tension alternative sinusoïdale avec un multimètre en mode fréquencemètre ;

o

Utiliser la relation f = 1 / T.

ACTIVITE 1 : Détermination de la période T d’une tension alternative sinusoïdale avec un

oscilloscope

tension alternative sinusoïdale avec un oscilloscope Un générateur « de collège » délivrant une tension

Un générateur « de collège » délivrant une tension alternative sinusoïdale est relié à un oscilloscope.

1. Régler la sensibilité verticale de l’oscilloscope

pour obtenir l’oscillogramme le plus haut possible sans sortir des limites supérieure et inférieure de l’écran.

sortir des limites supérieure et inférieure de l’écran. 2. Régler la durée θ du balayage horizontale

2. Régler la durée θ du balayage horizontale pour

observer deux « motifs élémentaires »*.

Noter la durée du balayage : θ = 5 ms/divisions (d’après l’exemple photographié)

= 5 ms/divisions (d’après l’exemple photographié) 3. Compter sur l’axe horizontal le nombre X de divisions

3. Compter sur l’axe horizontal le nombre X de divisions correspondant à la

période d’un « motif élémentaire ».*

X = 4 divisions

période d’un « motif élémentaire ».* X = 4 divisions 4. Calculer la période T de

4.

Calculer la période T de la tension alternative sinusoïdale appliquée. Exprimer le résultat en secondes.

La valeur de la période T de la tension alternative s’obtient par le produit des grandeurs θ et X.

T

= 4

5 = 20 ms = 0,020 s

5.

Bilan de l’activité 1 :

Un oscilloscope permet de mesurer la période T d’une tension alternative sinusoïdale.

*motif élémentaire : plus petite partie de la courbe qui se reproduit identique à elle-même.

© PIERRON 2008

qui se reproduit identique à elle-même. © PIERRON 2008 Mesure de la période à l’oscilloscope -

Mesure de la période à l’oscilloscope - Fréquence (page 4)

ACTIVITE

fréquencemètre.

2 :

Mesure

de

la

fréquence

Document du professeur 5/6

d’une

tension

alternative

sinusoïdale

avec

un

La fréquence, notée f, d’un phénomène périodique est le nombre de fois qu’il se reproduit identique à lui- même en une seconde. C’est donc le nombre de périodes en une seconde.

On utilise un multimètre en mode fréquencemètre afin de mesurer la fréquence d’une tension alternative.

1. Placer le sélecteur du fréquencemètre sur le calibre le

plus élevé. Noter ce calibre : 20 kHz

2. Brancher un fil sur la borne COM, un autre fil sur la borne

Hz.

3. Brancher le fréquencemètre aux bornes du générateur de

tension alternative sinusoïdale utilisé dans l’activité 1 en

utilisant les mêmes bornes que dans cette activité.

1 en utilisant les mêmes bornes que dans cette activité. 4. Faire une première détermination de
1 en utilisant les mêmes bornes que dans cette activité. 4. Faire une première détermination de

4. Faire une première détermination de la fréquence f et adapter éventuellement le calibre pour obtenir la

valeur la plus précise possible. Noter le calibre choisi et la valeur de la fréquence.

Calibre le mieux adapté : 2kHz Fréquence : f = 0,050 kHz soit 50 Hz

5. Bilan de l’activité 2 :

Un fréquencemètre permet de mesurer la fréquence f d’une tension alternative sinusoïdale.

ACTIVITE 3 : Relation entre la période et la fréquence

1.

Expérience

Vous disposez d’un générateur TBF dont on peut faire varier la fréquence de la tension délivrée. Brancher un oscilloscope à ses bornes.

Régler à votre choix la fréquence f de la tension délivrée par le générateur et mesurer la période T de cette tension à l’oscilloscope.

mesurer la période T de cette tension à l’oscilloscope. © PIERRON 2008 Mesure de la période
mesurer la période T de cette tension à l’oscilloscope. © PIERRON 2008 Mesure de la période

© PIERRON 2008

T de cette tension à l’oscilloscope. © PIERRON 2008 Mesure de la période à l’oscilloscope -

Mesure de la période à l’oscilloscope - Fréquence (page 5)

Noter les valeurs de f et T dans le tableau ci-dessous.

Document du professeur 6/6

Recommencer trois fois l’opération en faisant varier la fréquence.

2.

Résultats

Expériences

n°1

n°2

n°3

n°4

f ( Hz)

25

100

125

200

T (s)

0,04

0,01

0,008

0,005

f.T

1

1

1

1

Effectuer les calculs f.T sur la dernière ligne du tableau. Que remarquez-vous ? Le produit f.T est toujours égal à 1.

3. Conclusion :

Le produit f.T est égal à 1 si la fréquence f est exprimée en hertz (Hz) et la période T en secondes (s). Cela se traduit par la relation : f = 1/ T

4. Application

Le générateur utilisé dans l’activité 1 délivre une tension alternative sinusoïdale dont la période correspond à celle dite du « secteur » car elle est fournie par EDF ou d’autres fournisseurs. Sa période vaut T = 0,02 s.

Est-ce conforme au résultat obtenu dans l’activité 1 ? Oui, dans l’activité 1, on a bien T = 0,02 s ou encore 20 ms.

Calculer la fréquence f de cette tension.

f = 1/T soit

f = 1 0,02 = 50 Hz

Est-ce conforme à la mesure faite dans l’activité 2 avec le même générateur ? Cela est donc conforme au résultat obtenu dans l’activité 2.

Retenons :

La période de la tension sinusoïdale du secteur vaut T = 20 ms et sa fréquence est donc f = 50 Hz.

© PIERRON 2008

ms et sa fréquence est donc f = 50 Hz. © PIERRON 2008 Mesure de la

Mesure de la période à l’oscilloscope - Fréquence (page 6)