Vous êtes sur la page 1sur 4
FIChE praTIquE ELECTrOSTImuLaTIOn & CYCLISmE Réalisée en collaboration avec JB QUICLET (entraîneur équipe
FIChE praTIquE ELECTrOSTImuLaTIOn & CYCLISmE Réalisée en collaboration avec JB QUICLET (entraîneur équipe
FIChE praTIquE ELECTrOSTImuLaTIOn & CYCLISmE Réalisée en collaboration avec JB QUICLET (entraîneur équipe

FIChE praTIquE ELECTrOSTImuLaTIOn & CYCLISmE

Réalisée en collaboration avec JB QUICLET (entraîneur équipe Sojasun)

OBJECTIF : S , éChauFFEr COrrECTEmEnT

OBJECTIF : S , éChauFFEr COrrECTEmEnT Programme CAPILLARISATION Objectif : Ouvrir les capillaires sanguins et
OBJECTIF : S , éChauFFEr COrrECTEmEnT Programme CAPILLARISATION Objectif : Ouvrir les capillaires sanguins et

Programme CAPILLARISATION

Objectif : Ouvrir les capillaires sanguins et favoriser les échanges sanguins.

Pourquoi ? Le coureur est bien et veut faire le départ, le départ risque d’être chahuté et rapide.

Cela permet d’améliorer l’endurance musculaire : une séance de CAPILLARISATION par semaine réalisée juste après la sortie longue du dimanche permet de prolonger la sollicitation aérobie tout en facilitant la récupération.

Programme ENDORPHINIQUE

Objectif : Antidouleur musculaire et vasodilatation.

Pourquoi ? Le coureur a les grosses jambes suite à l’étape de la veille et n’a pas bien récupéré.

Le programme ENDORPHINIQUE permet ainsi de masquer les douleurs (il ne les soigne pas).

NB : le programme CAPILLARISATION procure des secousses très rapides qui peuvent être désagréables pour un muscle déjà endolori. Le programme ENDORPHINIQUE est moins rapide et permet également la sécrétion d’endorphine, pour un effet antidouleur (l’effet circulatoire est quand même présent).

Programme POTENTIATION

Objectif : Donner aux muscles une efficacité maximale, pour les préparer de façon optimale immédiatement avant la compétition.

Pourquoi ? Echauffement en contre-la-montre par exemple.

Ce programme a pour effet d’augmenter la vitesse de contraction des muscles et de gagner en puissance. Cela permet d’obtenir moins d’effort nerveux pour atteindre la force maximale. Une séance POTENTIATION de courte durée (environ 3 minutes) sera effectuée sur les quadriceps du sprinter immédiatement avant le départ de sa course. Le régime particulier d’activation musculaire du programme Potentiation va permettre d’atteindre le niveau maximal de performance dès les premières secondes de la course. Attention : Le programme Potentiation ne doit pas se substituer à l’échauffement volontaire habituellement pratiqué avant la compétition.

se substituer à l’échauffement volontaire habituellement pratiqué avant la compétition. Placement des électrodes.

Placement des électrodes.

se substituer à l’échauffement volontaire habituellement pratiqué avant la compétition. Placement des électrodes.
se substituer à l’échauffement volontaire habituellement pratiqué avant la compétition. Placement des électrodes.

OBJECTIF : mIEux réCupérEr

L’une des conséquences d’un effort physique prolongé est l’accumulation de toxines et de radicaux libres dans les muscles les plus impliqués dans le geste spécifique. Pour le cycliste, ce sont les quadriceps qui, à la fin d’une course ou d’une sortie longue, mériteront d’être dorloté avec le Compex.

Le programme Récupération active dure 25 minutes au cours desquelles différents effets vont être provoqués par le massage électro-induit : les premières minutes du programme provoquent une très forte augmentation de la circulation sanguine locale qui permet de drainer les toxines qui engorgent les cuisses. Ensuite, c’est l’effet analgésique (anti-douleur) bien connu du monde médical, qui est dominant et qui permet d’effacer les douleurs, et enfin les denières minutes du programme entraînent la relaxation complète des groupes musculaires.

Programme RECUPERATION ACTIVE

des groupes musculaires. Programme RECUPERATION ACTIVE Placement des électrodes. Idéalement dans les 3 heures

Placement des électrodes.

Idéalement dans les 3 heures après l’effort et avant le massage (si vous avez la possibilité de vous faire masser !)

Déroulé : Après la douche, en position allongée, démarrer un programme RECUPERATION ACTIVE.

Par contre, si vous êtes très fatigué, à la limite des crampes, il vaut mieux utiliser le programme RECUPERATION PLUS avec des secousses plus lentes pour détendre le muscle au début de la séance.

La récupération du lendemain peut se faire avec un programme MASSAGE RELAXANT (les secousses sont moins rapides, on est plus a l’aise en début de programme).

OBJECTIF : OpTImISEr Sa prEparaTIOn phYSIquE Même si l’électrostimulation n’est pas capable de remplacer
OBJECTIF : OpTImISEr Sa prEparaTIOn phYSIquE Même si l’électrostimulation n’est pas capable de remplacer
OBJECTIF : OpTImISEr Sa prEparaTIOn phYSIquE Même si l’électrostimulation n’est pas capable de remplacer
OBJECTIF : OpTImISEr Sa prEparaTIOn phYSIquE Même si l’électrostimulation n’est pas capable de remplacer

OBJECTIF : OpTImISEr Sa prEparaTIOn phYSIquE

Même si l’électrostimulation n’est pas capable de remplacer l’entraînement et les heures passées sur la selle, cette technique est en revanche fort intéressante pour optimiser sa préparation physique et plus particulièrement ses qualités musculaires.

Il faut concevoir l’électrostimulation comme des séances de musculation qui vont donc devoir satisfaire plusieurs exigences :

- Être adaptées à la qualité musculaire que l’on souhaite développer comme la force, la résistance, l’endurance musculaire etc. Le Compex propose différents programmes qui répondent aux différents besoins des cyclistes

- Être pratiquées avec régularité, par exemple 3 fois par semaine et suffisamment en amont de l’objectif. Ce n’est pas la semaine qui précède la compétition/objectif de la saison que l’on intègre la stimulation dans son entraînement.

- Impliquer un pourcentage élevé de fibres musculaires (seules les fibres qui travaillent peuvent progresser !)

Exemple : Gagnez en puissance avec le Programme FORCE

Objectif : durant la préparation hivernale pour développer les qualités musculaires qui permettront de prendre les bonnes roues au printemps ou de franchir les cols cet été.

Déroulé : Vous pouvez enchaîner des séances de musculation avec des programmes d’électrostimulation. Par exemple, 5 à 10 contractions en électrostimulation avec le programme FORCE.

Puis une série musculation sur les quadriceps (squat ou presse).

Série transfert force sur Home trainer avec effort court 1 à 3 min en force.

Travail du quadriceps en position assise voire en demi-squat.

Exemple : Développez l’endurance avec le Programme ENDURANCE

Déroulé : Pré-fatigue en électrostimulation programme ENDURANCE (10 à 20 min).

Enchaîner directement par des séries longues sur Home trainer avec exercices à visée PMA ou seuil (ex : 6 à 10 min).

Possibilité aussi de commencer une grosse journée avec sortie longue par une séance complète d’endurance avant de monter sur le vélo.

Travail du quadriceps en position jambes légèrement fléchies ou tendues.

Règle générale : toujours tenir compte de la charge de travail imposée par une séance d’électrostimulation.

OBJECTIF : préparEr un OBJECTIF

OBJECTIF : préparEr un OBJECTIF Programme CAPILLARISATION Déroulé : dans les 10 derniers jours faire 2

Programme CAPILLARISATION

Déroulé : dans les 10 derniers jours faire 2 séances de capillarisation enchaînées. De préférence en rentrant de l’entraînement, cela servira également de récupération.

OBJECTIF : GérEr SES dOuLEurS

Les douleurs aigües ou inflammatoires comme les tendinites, de même que les douleurs articulaires peuvent ainsi être bien soulagées au moyen du programme TENS modulé qui permet de bloquer la transmission de la douleur au niveau de la moelle épinière. Ce type de stimulation ne provoque pas d’activité musculaire, un simple fourmillement devant être perçu au cours de séances de durée illimitée, ce qui laisse la possibilité de mener une autre activité en même temps.

Programme TENS suivi du Programme ENDORPHINIQUE ou DOULEUR CHRONIQUE

Objectif : Traitement d’une tendinite ou tendinopathie

En phase aigue, utiliser le programme TENS en complément des soins classiques (repos, glace, anti-inflammatoires) pour soulager la douleur

Après quelques jours on passera au programme endorphinique ou douleur chronique qui aura pour effet de vasculariser le tendon et faciliter sa guérison.

Programme DECONTRACTURANT suivi du programme ENDORPHINIQUE ou DOULEUR CHRONIQUE

Objectif : Traitement de contracture de la nuque ou du bas du dos (douleurs fréquentes chez les cyclistes)

Pourquoi ? Relâcher les tensions musculaires, vasculariser la zone et éviter les récidives.

chez les cyclistes) Pourquoi ? Relâcher les tensions musculaires, vasculariser la zone et éviter les récidives.

« L’intérêt de l’électrostimulation pour l’entraînement du cycliste professionnel n’est plus à justifier. Ses

bénéfices sont prouvés scientifiquement et les programmes «électro» font partie intégrante de la planification

annuelle des coureurs de l’équipe cycliste professionnelle SOJASUN.

En tant que préparateur physique, j’utilise au quotidien trois types d’approches de l’électrostimulation dans

la planification de l’activité des coureurs.

Tout d’abord, l’électrostimulation est un outil supplémentaire pour réaliser notre musculation spécifique.

Nous réalisons des séances multi-supports qui consistent à développer la force sous max du membre

inférieur, en enchaînant successivement le programme électro «force 1», un travail sur presse en salle de

musculation, et enfin une séquence de vélo sur home-trainer. C’est une séance hautement qualitative!

Notre seconde approche consiste à réaliser des séances complémentaires afin d’optimiser les bénéfices

des entraînements en vélo. Par exemple, au cours d’un cycle de travail de l’endurance, nous réalisons un

cycle complémentaire d’électrostimulation «capilarisation». L’intérêt est de déstructurer au maximum la fibre

musculaire afin que la surcompensation soit encore plus importante.

Enfin, nous utilisons l’électrostimulation en situation d’échauffement ou en récupération active en compétition.

Souvent les coureurs de l’équipe sont sollicités avant le départ des épreuves. Il leur est impossible de

s’échauffer sur leur vélo, d’où l’intérêt de l’échauffement avec Compex dans le bus. C’est une situation que

nous avons connue sur le Tour de France 2011 lors de l’étape entre Modane et l’Alpe d’Huez. L’échauffement

avec Compex dans le bus a été primordial, car le premier col de l’étape intervenait seulement après 30 km

de course. »

Jean-Baptiste QUICLET Entraîneur équipe cycliste SOJASUN ©DJO France 2013 - LIV361B - Rev 05/2013
Jean-Baptiste QUICLET
Entraîneur équipe cycliste SOJASUN
©DJO France 2013 - LIV361B - Rev 05/2013