Vous êtes sur la page 1sur 4

peuvent participer aux révolutions, ils ne les

pensent pas. Puis à trente ans, ils rentrent en


eux-mêmes, et ils méditent. Enfin, à quarante
ans, ayant médité, ils passent à l’action –
l’action politique, s’entend.

On peut donc s’attendre, dans la décennie qui


vient, à voir s’enclencher des mécanismes tout
à fait inédits. Il est évidemment impossible de
Kali Yuga savoir avec certitude ce que seront ces
mécanismes – justement parce qu’il n’y a pas
de précédent. Mais ce qui est certain, c’est
Il va se passer, à la fin de cette décennie, un
que nous risquons d’assister à une secousse
évènement métapolitique aux conséquences
gigantesque – la réplique, à quarante ans de
incalculables : les hommes nés après 1968
distance, de la grande révolution mentale des
entreront dans la force de l’âge.
années 70. Et tous les sismologues vous le
Cet évènement est crucial pour deux raisons. confirmeront : les répliques sont parfois plus
dévastatrices que la première secousse.
La première raison est que les hommes nés
après 1968 sont des mutants. Leur espace La légalisation de l’avortement, au début des
mental supérieur, celui où s’organisent les années 70, n’a pas seulement fait augmenter
représentations structurantes, ne ressemble de manière significative le nombre des
en rien à ce qu’était l’espace mental supérieur avortements, elle a surtout modifié en
des générations précédentes. C’est en effet profondeur l’échelle des valeurs. C’est une
que nos parents sont nos images de Dieu, les chose de tolérer hypocritement des choix
souvenirs de notre petite enfance individuels en théorie réprouvés. C’est tout à
conditionnent les représentations que nous fait autre chose de graver dans la loi le
nous faisons de la Création, de l’univers, de la principe selon lequel une mère peut choisir de
finalité ou de l’absence de finalité de l’Etre. tuer son enfant.
Or, les hommes nés après 1968 n’ont pas
Ce principe cautionne en effet l’idée selon
grandi avec un père assumant son rôle de
laquelle si l’enfant vit, c’est parce que sa mère
père, ni avec une mère parfaitement identifiée
l’a décidé. En vertu de ce principe, l’enfant est
à sa fonction maternelle. Par conséquent, les
donc la chose de la mère. Ce n’est plus la
générations nées après la révolution sexuelle
mère qui se doit à l’enfant, mais l’enfant qui,
n’ont pas intégré les représentations
symboliquement, est la propriété de sa mère.
structurantes que toutes les générations
Tel est le schéma mental intégré par les
précédentes avaient intégrées. Ces
enfants nés après la légalisation de
générations-là, nées après 1968, ont intégré
l’avortement : leur mère ne se devait pas à
une image du père et une image de la mère
eux, ils sont donc chosifiés par elle. Le lien
très différentes des images traditionnelles.
symbolique fondateur de la mécanique du
La deuxième raison est que quarante ans est, don, et de la libération par le don, ce lien
pour parler comme Nietzsche, l’âge de fondateur de l’humanité elle-même, telle
Zarathoustra. A vingt ans, les hommes et les qu’elle est le Verbe incarné, tel qu’Il se donne
femmes crient leur révolte ou bien se à voir sur des millions d’icônes et dans des
comportent en bons soldats, mais s’ils milliers d’églises, ce lien est brisé . Voilà ce qui
c’est passé dans les années 70, et il faut en droit qui légitimait tout, et même que la
prendre la mesure. volonté du propriétaire aille contre l’ordre du
monde et les nécessités de la vie. En germe,
Je ne pense pas que les gens qui derrière le féminisme avorteur des années 70,
déclenchèrent l’affaire, il y a quarante ans, se il y avait la marchandisation intégrale des
rendaient compte de ce qu’ils faisaient en
rapports humains.
réalité . Il faut se remettre dans l’ambiance de
ces années-là pour comprendre ce qui s’est C’était donc une belle et bonne arnaque, cette
passé. C’était l’époque des soixante-huitards libération sexuelle, et le fait est que les
triomphants, le temps des cathos post- maîtres du système, sur le moment, furent
conciliaires persuadés d’avoir la science bien heureux d’avoir vendu cette ânerie aux
infuse… Tout, alors, semblait plaider en faveur gauches du monde entier – afin qu’elles
d’une « libération » des mœurs dont on oublient la lutte des classes, entre autre
n’avait pas encore compris qu’elle ne serait choses. Seulement, et c’est là que l’affaire va
pas seulement la libération de l’homme, mais se corser, les dirigeants d’alors auraient bien
aussi et surtout la libération de quelque chose fait de se souvenir du dicton fameux : « quand
à l’intérieur de l’homme. on soupe avec le Diable, il faut se munir d’une
longue cuillère »…
Sur le moment, derrière le slogan féministe «
mon ventre m’appartient », on ne voulut voir Ce qui nous ramène aux hommes qui auront
que l’émancipation de la femme. Raison pour quarante ans en 2008.
laquelle les gauchistes de toutes obédiences
Ces hommes-là ont intégré une image de la
se ruèrent à la curée, sans réaliser quelle belle
arnaque c’était. En réalité, loin d’être femme qui n’est pas normale du tout .
subversive, la démarche confortait les Beaucoup d’entre eux ont grandi sous la
coupe d’une mère abusive. Beaucoup d’entre
nouveaux fascismes. Dans l’ordre des
représentations inconscientes, la destruction eux vont arriver à la quarantaine sans être
symbolique du lien de filiation paternel, stabilisé par un foyer, qu’ils n’ont jamais pu
fonder. Beaucoup d’entre eux ont acquis la
l’établissement d’un matriarcat oppressif
certitude inconsciente que l’autre sexe est
appuyé sur la menace symbolique de
l’avortement, tout cela arrangeait bien les ennemi, qu’il n’est pas la racine de l’avenir,
milieux dirigeants. Il s’agissait de préparer le celle qui donne la vie, celle par qui passe la
vie, mais au contraire l’obstacle à surmonter,
démantèlement des anciennes structures
sociales, freins à l’expansion du système la matrice qui se refuse, la racine de la mort, la
capitaliste et consumériste, frein au pouvoir Lilith originelle. Bien qu’ils n’en aient
généralement pas conscience, les hommes
des détenteurs du capital .
nés après 1968 ont peur des femmes
Ne vous y trompez pas, tel était bien le fond précisément pour cette raison :
de l’affaire : en affirmant que son ventre lui symboliquement, elles ne sont plus a priori
appartenait, la femme revendiquait l’usus, le celles qui leur donneront des enfants, elles
fructus et même l’abusus d’un outil de sont d’abord celles qui peuvent tuer la vie née
production biologique crucial pour l’ensemble dans leurs ventres. C’est ce qui explique
de l’humanité. Sur le plan symbolique, c’était l’hésitation des hommes occidentaux
la porte ouverte à la privatisation du devenir d’aujourd’hui, lorsqu’il leur faut aller vers la
humain. La possession de l’outil de production femme. C’est aussi, évidemment, une des
était réputée valoir droit sur son utilisation, un
explications de la montée indéniable de dans l’ensemble plus dynamiques – sans
l’homosexualité… doute parce que le système consumériste
promeut des valeurs essentiellement
féminines, et que les femmes s’y sentent donc
Cependant, nous n’en sommes qu’au tout plus à l’aise ; d’autre part, au fur et à mesure
début de la concrétisation, dans les plans que la démocratie occidentale mute vers une
inférieurs de la cartographie mentale sorte d’oligarchie marchande masquée, le
collective, des archétypes génératifs pouvoir a tendance à capter la figure
maintenant solidement implantés dans la maternelle, afin de s’imposer comme
sphère métapolitique. Les forces agissantes protecteur – depuis toujours, la confiscation
dans l’espace mental déstructuré des hommes du principe maternel est un instrument de la
nés après 1968 sont depuis toujours connues tyrannie.
des mystiques. Dans toutes les civilisations, il
existe des représentations de ces forces. En
Occident, c’est la sorcière, antithèse de Marie. Tel est bien le modèle socio-politique qui
En terre d’Islam, on lapide la femme adultère, semble se mettre en place sous nos yeux : un
exactement comme on lapide Satan à la fin du pouvoir maternant, et en dessous, une masse
pèlerinage. Et savez-vous comment, en Inde, de citoyens dépossédés mais assistés, masse
on représente ces forces qui grondent au fond oscillant entre la dépression et une impossible
de l’esprit mâle lorsque la femelle devient révolte, selon qu’elle laisse parler sa féminité
celle qui tue ? – Les hindouistes ont une pervertie ou sa virilité niée. En France, en
divinité maléfique pour représenter cette cette fin d’année 2005, notre pittoresque
entité mentale : ils l’appellent Kali. Son gauche parisienne nous offre d’ailleurs un
symbole est une roue solaire tournant dans le début d’illustration du schéma, avec la
sens de la destruction – soit la croix gammée désopilante querelle opposant Bertrand
hitlérienne. Faut-il croire la légende hindoue, Delanoë, le maire homosexuel de Paris, et
selon laquelle l’histoire de l’humanité serait Ségolène Royal, la nouvelle icône bobo…
faite d’une suite de cycles – cycles qui tous
s’achèvent par Kali Yuga, le règne de Kali, la
dernière des saisons cosmiques, l’hiver avant A mon humble avis, ce schéma va exploser en
le printemps ? plein vol, et sans doute assez rapidement. Un
formidable potentiel révolutionnaire est en
train de naître dans le peuple mâle , un
Quoiqu’il en soit, remarquons ceci : lorsque potentiel dont l’accomplissement sera non la
les hommes nés après 1968 vont arriver à décapitation symbolique du père, mais
l’âge où l’on comprend qui l’on est, ils seront l’éventration rituelle de la mère…
confrontés à un pouvoir largement féminisé,
car il devient de plus en plus clair que les
oligarchies souhaitent désormais faire Il faut bien le dire, même si c’est une vérité
incarner le pouvoir par des femmes. Il s’agit là gênante : pour des raisons évidentes, il n’est
d’une tendance lourde, combinaison de deux pas dans la nature des choses que le pouvoir
phénomènes dont le poids respectif est dans la Cité soit l’affaire des femmes. Le
difficile à évaluer : d’une part on assiste à la pouvoir est en effet capacité de donner la
montée en puissance spontanée des femmes mort, et parce que la nature leur a conféré le
privilège de pouvoir tuer l’enfant à naître, les A quarante ans, toujours pour parler comme
femmes ont déjà trop de puissance sur le plan Nietzsche, un homme devient son propre
biologique pour que les hommes leur père. Or, dites-moi, quel père les hommes de
abandonnent en outre le champ politique. quarante ans vont-ils trouver, le jour où ils se
Voici ce que les chantres de la mythique « trouveront eux-mêmes ? – Eh bien, ce sera un
égalité des sexes » ont semble-t-il un peu père tout à fait anormal… Un père qui ne leur
perdu de vue : si les sociétés humaines dira pas qu’il est ce qu’il est parce qu’il a
organisaient traditionnellement l’aliénation conquis leur mère, un père qui leur dira qu’il
sociale de la femme à l’homme, c’était pour est ce qu’il est parce qu’il n’est pas leur mère .
compenser une aliénation biologique en sens Aussi ces hommes déstructurés vont-ils
inverse . renaître à une autre vie, très structurée
certes, mais structurée selon des principes
étrangers à l’humanité . Inévitablement, ils
Je sais bien que cette idée est choquante, ouvriront les yeux sur le monde où ils vivent.
pour nous autres postmodernes qui nous
figurons pouvoir ignorer les donnes de la
nature, mais enfin, disons-le, c’est ainsi – et Ils verront le temps de l’effondrement.
sauf à dépasser cette aliénation biologique du Derrière les sourires apprêtés des putains
mâle à la femelle , on n’y peut rien… qu’on exhibe en affiches immenses sur les
murs de nos villes souillées, ils discerneront
l’atroce réalité. Ils verront les monceaux
Dans ces conditions, il est bien sûr d’enfants assassinés, arrachés du ventre de
envisageable que la femme règne, telle ces leur mère. Ils verront les victimes brûlées dans
souveraines du temps jadis qui incarnaient le les crématoires des cliniques d’avortement. Et
principe royal dans un monde dominé par les derrière les séductions trompeuses des villes
valeurs de la virilité. Mais sauf à lui retirer le de lumière, ils devineront enfin la vérité : ils
monopole de la procréation, il est impossible contempleront la danse de Kali.
de la laisser gouverner effectivement à toutes
les strates de la société. Il en résulterait en
effet un tel déséquilibre qu’inéluctablement, Je peux me tromper, mais je sens venir vers
les hommes se révolteraient. L’Histoire nous une colère comme le monde n’en a
enseigne d’ailleurs que les périodes de jamais vue.
déstabilisation de l’identité masculine
précèdent souvent les grands épisodes
révolutionnaires – et ce n’est pas un hasard.

C’est dans un tel contexte que les hommes


nés en 1968 vont arriver, si l’on ose dire, à
l’âge où l’on prend ses responsabilités. Et là,
gare…