Vous êtes sur la page 1sur 9

Rochefort se souvient

Exposition des souvenirs des guerres


1914- 1918 1940-1945

LE PRIX DE NOTRE LIBERTÉ !

Livret des discours le jour de l’inauguration


Le 28 mars 2010
2010
Pour ne jamais oublier. Le Devoir de Mémoire, cela compte pour nous.
Et pour vous ?

Depuis toujours, notre région a été sur la route des invasions. Les plus récentes sont
celles de la première et de la seconde guerre mondiale.

Invariablement, ces invasions ont engendré une occupation, des souffrances et des
privations pour la population.

Avec le temps, certains souvenirs s’effacent et les peuples se rapprochent. Il ne faut


cependant pas oublier toutes celles et tous ceux qui ont payé par le passé pour notre
bien-être actuel.
1914 – 1918 /1940- 1945

LE PRIX DE NOTRE LIBERTÉ !

Venez découvrir, en Famenne, une magnifique exposition sur le patrimoine militaire


local des deux derniers conflits mondiaux 14-18/40-45. Avec une collection
impressionnante de matériel militaire, des documents d’époque, des uniformes, un
diorama retraçant des scènes militaires et un film montrant des témoignages de civils qui
racontent le déroulement de la Bataille des Ardennes autour de Rochefort.
Où : à l’Office Royal du Tourisme de Han-sur-Lesse, Place Théo Lannoy (dans les bâtiments de la
Métairie, 1er étage).
Quand : du 28 mars au 30 septembre 2010, tous les jours de 10 à 16 heures (ouverture non stop).
Prix de l’entrée : l’euro symbolique (1 EUR) , gratuité pour les enfants de moins de 12 ans, les groupes
scolaires, les membres de l’Association du Souvenir du Grand Rochefort et de l’A.S.A.C.H.
Accès possible aux personnes à mobilité réduite.
A l’occasion de l’inauguration de cette superbe exposition le « Prix de notre
Liberté », qui a lieu à Han sur Lesse dans les bâtiments de l’office Royal du
Tourisme où elle est hébergée
hébergée pour 6 mois :
Du 28 mars au 30 septembre.
Le 27 mars après midi, la Présidente de L’ASBL du Souvenir Madame Janique
Lejeune
A reçu : le représentant du Ministre de la Défense Nationale :
Le Colonel Gennart Breveté d’état major aviateur-
aviateur-Commandant
Commandant de la base du
2eme Wing de Florennes.
Monsieur François Bellot député Bourgmestre de Rochefort.
Monsieur Willy Borsus, député Provincial, Vice Président du MR et
Bourgmestre de Somme-
Somme-Leuze, Monsieur Gaston Meuwis,
Vice Président « Croix de Guerre » B.R.A.B.A,
Les Échevins et les Conseillers Communaux, les membres du comité du Souvenir,
le comité de l’ASCH. , le groupe des exposants et leur Président, Monsieur J.P
Henrotin, les Vétérans menés par Monsieur Pierre Valentin avec leur véhicule
d’époque : Guerre 40/45
. La population.
Après les discours de circonstance, chacun pu visiter l’exposition ensuite ils se
réunirent pour un drink convivial et chaleureux
Discours de Monsieur le Bourgmestre, François Bellot prononcé le samedi
samedi 27
mars
à l’occasion de l’inauguration de l’exposition à Han-
Han-sur-
sur-Lesse.
***********************************
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Messieurs,

Nous commémorons aujourd’hui les 65 ans de la fin de la 2ème Guerre mondiale.

C’est à la fois beaucoup


beaucoup et peu.

C’est beaucoup pour les jeunes générations, ceux qui sont nés après le conflit et qui ont l’impression que
tout cela appartient au passé et que pour vivre le présent et le futur, il y a peu de liens encore si ce n’est
quelques vestiges et objets.
objets.

Pour d’autres, c’est peu, car ils se remémorent de leur enfance, de leur jeunesse volée, de tous ces bons
moments qu’ils auraient pu passer mais que la guerre est venue confisquer.

La liberté de nos régions, rappelons-


rappelons-le a été préservée au prix d’un lourd
lourd tribu humain et matériel.

Ainsi, sous la seule Offensive Von Rundstedt, en quelques jours, notre région et particulièrement
Rochefort, Havrenne, Buissonville, ont été le théâtre de combats très vifs et dramatiques.

Il suffit de voir les photos de l’exposition.


l’exposition.

Le bilan des dommages causés dans les différents petits villages avoisinants et à Rochefort était
impressionnant : 84 maisons incendiées, 103 démolies, 601 inhabitables et 475 endommagées soit un
total de 90 %. A ce titre, notre Ville a été reconnue,
reconnue, par Arrêté ministériel du 23 juillet 2004, Ville
Martyr.

Autant dire que Rochefort fut dramatiquement touché.

Pour celles et ceux qui s’étonnent de voir des noms de rue de Rochefort, s’appeler Avenue de Forest, Rue
d’Alost ou à Jemelle, Avenue de Ninove, je leur dirai que c’est la solidarité exprimée par ces communes
au lendemain même de ces durs combats qui s’est exprimée.

La reconnaissance locale de cette solidarité fut d’intituler des rues du nom de ces cités.
En effet, au lendemain des combats
combats avec toutes ces maisons détruites, ces familles décimées, les
communes d’Alost, Forest et Ninove décidèrent d’accueillir des enfants pour venir poursuivre leur
scolarité dans leurs écoles, le temps de reconstruire les infrastructures et les maisons à Rochefort.
Rochefort.

Ces cités rassemblèrent des meubles et des vêtements et lingerie pour acheminer à Rochefort et les
distribuer aux familles victimes, bref, cela me fait penser aux gestes et aux mouvements de solidarité que
nos régions ont exprimés lors de la chute du mur de Berlin et de l’aide portée vers la Roumanie dans le
cadre des Opérations Villages roumains.
Aujourd’hui, nous commémorons ces évènements dramatiques, nous nous inclinons à la mémoire des
victimes et de leur famille et aussi des résistants anonymes
anonymes d’origine russe, polonaise, hongroise,
française, venus combattre dans nos régions et qui y perdirent la vie.

C’est ainsi qu’aux heures de promenade dans les bois ou dans des lieux reculés de nos villages, vous
pouvez trouver des croix érigées à la
la mémoire de ces résistants tombés au combat pour la liberté.

Cette exposition nous replonge dans ces heures noires de 14/18 et de 40/45.

Je tiens à remercier particulièrement toutes celles et ceux qui entretiennent la mémoire de ces moments
difficiles, qui transmettent leurs souvenirs aux jeunes générations et qui partagent avec tous la soif de
liberté ; le sens de la solidarité et le goût du risque de défendre ces valeurs oh combien essentielles : la
venir,, d’association, d’expression politique, philosophique,
démocratie, la liberté d’expression, d’aller et venir
économique.

François BELLOT,
Député-
Député-Bourgmestre.
Discours de Madame Janique Lejeune lors de l’inauguration de l’exposition
« Le prix de notre Liberté »

Monsieur le Représentant du Ministre de la Défense,


Monsieur le Député-
Député-Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Mandataires Régionaux, Provinciaux et communaux,
Monsieur le Secrétaire Communal, Monsieur le Receveur communal,
Monsieur le Président national
national des Croix de Guerre ;
Mesdames et Messieurs les Anciens Combattants et porte drapeaux,
Mesdames et Messieurs les membres des Associations patriotiques ;
Chers collectionneurs ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs des écoles,
Mesdames et Messieurs en vos vos titres et qualités,
Plus cordialement, chères amies et chers amis ;
après--midi pour vous
C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous accueillons cet après
présenter l’exposition dédiée au patrimoine local militaire et civil.
Cette exposition a pour thème : «1914
«1914-
1914-1918 / 1940-
1940-1945 Le Prix de notre Liberté »

En 2004, il y a eut la semaine du souvenir. A cette occasion une exposition intitulée « 60 ans, Rochefort
se souvient » a été organisée à Jemelle. Ce village, comme certains autres de l’entité de Rochefort, avait
connut les sanglants combats de décembre 1944 lors de l’offensive VON RUNDSTEDT.
Quelques années plus tard et plus précisément en ce 27 mars 2010, nous nous
retrouvons pour un retour vers le passé.
Cette nouvelle exposition est ouverte pour une durée
durée de 6 mois. Elle est organisée à
Han-
an-sur-
sur-Lesse, un haut lieu touristique de notre commune et de la Belgique.
Elle est destinée aux habitants d’ici et d’ailleurs, belges et étrangers, mais surtout
aux plus jeunes. Ils découvriront les richesses
richesses patrimoniales cachées et dévoilées
comme de vrais trésors, jalousement protégés par des collectionneurs passionnés,
très fiers aujourd’hui, j’en suis certaine, de les exposer aux yeux de toutes et de tous.
Par cette belle initiative, la Ville de Rochefort
Rochefort et les groupements patriotiques,
L’Association du Souvenir du grand Rochefort et des environs et l’ASACH, ont
voulu mettre en valeur le culte du Souvenir et du devoir de Mémoire si chers à nos anciens.
Cette rétrospective historique est aussi une manière
manière de leur exprimer notre gratitude
pour les faits d’armes qu’ils ont accomplis au combat lors des deux grandes guerres
mondiales dont les conséquences désastreuses sont connues de tous.
Cette exposition n’est pas seulement l’évocation de faits militaires. Elle aborde
aussi les souffrances qui ont été vécues par les populations civiles.
En cet après-
après-midi du Souvenir, comment ne pas s’interroger sur nos propres vies ?
Dans les livres d’histoire, chacun s’accorde à dire que la bêtise humaine a atteint
son apogée
apogée avec le sacrifice de tant de vies lors des deux grands conflits mondiaux du 20ème siècle.
Pourtant, à notre époque et au quotidien, on tue impunément des hommes et des
femmes pour quelques centaines d’euros. Les règles minimum de savoir vivre,
d’aide et
et de solidarité sont balayées d’un simple revers de la main et le « chacun
pour soi » trône dignement au milieu de nos sociétés modernes.
Nos générations n’auraient elles rien retenu du Passé ?
Quelle image allons-
allons- nous laisser aux plus jeunes qui sont l’avenir
l’avenir de nos pays ?
Avec les richesses dont nous disposons dans les pays occidentaux, pourquoi ne pas
être un peu plus solidaire et à l’écoute de l’autre ?
Au sein même de notre pays ou dans d’autres grandes nations, des clivages existent.
Le chômage, la pauvreté
pauvreté et les pertes d’emplois brouillent les repères des
démocraties.
Tout cela crée un terreau fertile où se développe la haine de l’autre, à la plus grande
joie des partis extrémistes, valeur refuge des plus désemparés.
Un peuple sans mémoire est un peuple
peuple sans avenir disait Gandhi.
Alors, prenons garde que l’Histoire dans ce qu’elle a de plus sombre ne se répète.
Rappelons-
Rappelons-nous que le Prix de notre Liberté d’aujourd’hui a été payé par le
sacrifice de nombreuses vies par le passé.
Néanmoins, ayons foi en Rappelons--nous
en l’être humain et dans ce qu’il a de bon. Rappelons
que les pages de l’Histoire sont aussi remplies d’actes d’héroïsme, individuels ou
collectifs. Espérons que le sens du Devoir, dont on fait preuve nos anciens, sera
perpétué par les jeunes générations.
générations.
Les sacrifices innombrables consentis par toutes les personnes civiles et militaires,
blessées ou tuées pour défendre la liberté, ne doivent jamais tomber dans l’oubli.
L’exposition qui vous est présentée a été mise en place grâce à l’entraide et la
solidarité
solidarité d’un groupe de personnes pour qui, par chance, cela signifie encore
quelque chose, et pour qui la volonté de construire prime sur les embûches
administratives, techniques et financières.
Elle est l’œuvre
l’œuvre réalisée par une chaîne humaine qui a bien fonctionné.
Je tiens à remercier tous les proches et tous les bénévoles qui m’ont apporté leur
précieuse collaboration dans le cheminement de ce projet.
Bien sûr, je ne peux passer sous silence le soutien indéfectible qui m’a été apporté
par des collectionneurs
collectionneurs de Rochefort, de la Région et de Bruxelles, qui ont travaillé
longuement pour vous présenter leurs précieuses collections constituées de
matériel, de documents, d’armes et d’un diorama. Je tiens également à remercier
pour leur présence le groupe de passionnés de véhicules d’époque.
Pour installer tout cela, il faut nous fallait un local adapté et je remercie l’office
royal du tourisme qui nous accueille en ses murs et qui s’occupera de la gestion
quotidienne. La maison du tourisme du Val de Lesse, Lesse, logée dans le même bâtiment,
a assuré les traductions en néerlandais.
Il nous fallait aussi des vitrines, de l’éclairage et des assurances dont se sont
occupés les services communaux administratifs et techniques ainsi que la régie
d’électricité. Un merci particulier à nos orfèvres du bois, Henry et Daniel. Ils ont
tous fait preuve d’une grande patiente à mon égard alors que les demandes
affluaient.
Disposer de collections à montrer, d’un lieu d’exposition et de supports, c’est bien,
mais il nous fallait aussi
aussi trouver les moyens de financer les dépenses. Ce sont des
sponsors privés et publics qui ont permis d’avoir un budget en équilibre et que ce
projet de longue haleine voit le jour.
Une attention particulière ira également à notre ami Richard RADELET qui anime
par
par ses dessins et textes le livre d’or de la Ville que vous pourrez signer tout à l’heure.
A vous tous ici présents, je tiens à vous dire que nous sommes très heureux de votre
venue.
Votre présence est pour nous le meilleur des remerciements.
remerciements.
Je vais maintenant céder la parole à Monsieur Jean Pierre HENROTIN qui souhaite
vous adresser quelques mots au nom de tous les collectionneurs, c’est-
c’est-à-dire lui-
lui-
même, Jean-
Jean-Michel DELVAUX, Francis GAUTHIER, Albert GUYAUX, Guy
MARTINET, Jean- Jean-Paul PHILIPPE, Thierry PONCIN, Noël VARET,
Pierre VALENTIN et ses amis de la colonne motorisée.
motorisée.

Canon de la guerre 40/45 ayant été offert à la ville de Rochefort


Discours de Monsieur Jean Pierre Henrotin , Président des exposants ;
prononcé le samedi 27 mars
à l’occasion de l’inauguration de l’exposition à Han-
Han-sur-
sur-Lesse.
Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,
A vous toutes et tous ici présents,
présents,

L’exposition que vous allez découvrir dans quelques minutes est intitulée 1914
1914--1918 1940-
1940-1945 Le
prix de notre Liberté ...
Le prix de notre liberté, c’est ce que nous ont appris nos grands-
grands-parents, parents, oncles et connaissances
qui ont vécu ces
ces deux conflits mondiaux.

Par cette exposition, nous souhaitons qu’un plus grand nombre, surtout chez les jeunes, prennent
conscience des souffrances endurées par nos anciens.

MÉMOIRE? D’OBJETS, MÉMOIRE? D’HOMMES


Objets inanimés, avez-
avez-vous donc une âme
âme ?
Ramassés sur le champ de bataille, des décennies après la fureur des combats, remisés dans un grenier
dans l’attente d’une redécouverte ou pieusement conservés dans l’histoire familiale.

Ces objets racontent tous la même histoire. Une histoire d’hommes.


d’hommes.

Dans la vie, cultivateurs, ouvriers, employés, instituteurs, commerçants, artisans, réunis sans distinction
d’origine, de quotidien ou de croyance dans une aventure humaine qui allait durer 2 fois 5 longues
années et saigner l’Europe à blanc.
Certains
Certains ne revinrent pas ; d’autres purent regagner leurs foyers, mutilés, abîmés et détruits à jamais ;
beaucoup témoignèrent dans leurs chairs et surtout dans leur mémoire de l’inhumanité et de la brutalité
de ces guerres.
Ces objets, simples ou prestigieux, humains ou barbares, horribles ou sublimes participent, dans leur
tragique présence, à ce rappel de mémoire.
Je vous remercie et vous souhaite une bonne visite !