Vous êtes sur la page 1sur 21

C

CE
ER
RT
TIIF
FIIC
CA
AT
TIIO
ON
N «« O
OP
PE
ER
RA
AT
TIIO
ON
N
®
®
H
TE
ER
RT
TIIA
AIIR
RE
E 22000022 »»
HQ
QE
ET
Référentiel du Système de Management
d’Opération (SMO)
Projet décembre 2002

AVERTISSEMENT
Ce document est un projet diffusé dans le cadre de la validation du référentiel en vue de
l’expérimentation sur les 20 opérations pilotes. Il ne peut être utilisé avant
son approbation et sa publication en tant que telle.
Merci d'adresser vos commentaires à Thierry Lacroix :
- Tél. : 01 64 68 88 91 - email : thierry.lacroix@cstb.fr -

SOMMAIRE

0. Introduction au référentiel __________________________________________ 4
0.1 Objectif et domaine d’application _________________________________ 4
0.2 Références normatives, réglementaires et bibliographie _______________ 4
0.3 Présentation et mode d’emploi ___________________________________ 5
1 Objectifs politiques et enjeux de QEB_________________________________ 7
2. Activités fonctionnelles ____________________________________________ 7
2.1. Structure et responsabilité______________________________________ 7
2.2. Choix d’assistance technique ___________________________________ 7
2.3. Formation, sensibilisation et compétence __________________________ 7
2.4. Communication ______________________________________________ 8
2.5. Exigences relatives à la documentation ___________________________ 8
3. Activités opérationnelles __________________________________________ 10
3.1 Recueil des besoins et attentes des parties intéressées ______________ 10
3.2 Analyse du site ______________________________________________ 10
3.3 Identification des exigences légales et réglementaires _______________ 11
3.4 Hiérarchisation des cibles______________________________________ 11
3.5 Engagement de l’opération_____________________________________ 11
3.6 Programme_________________________________________________ 12
3.7 Intervenants pour la conception _________________________________ 12
3.7.1 Evaluation des prestataires techniques __________________________ 12
3.7.2 Contrats __________________________________________________ 13

3.8 Suivi de la conception de l’ouvrage ______________________________ 13
3.8.1 Coordination de la conception _________________________________ 13
3.8.2 Revues de conception _______________________________________ 13
3.8.3 Vérification de la conception___________________________________ 13
3.8.4 Documents de conception ____________________________________ 14

3.9 Intervenants pour la réalisation _________________________________ 14
3.9.1 Evaluation des entreprises ____________________________________ 14
3.9.2 Marché de travaux __________________________________________ 15

3.10 Suivi de la réalisation ________________________________________ 15
3.10.1 Préparation de chantier _____________________________________ 15
3.10.2 Exécution des travaux ______________________________________ 15
3.10.3 Réception ________________________________________________ 16

Certification d’opération HQE® tertiaire 2002
© Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO)
CSTB – Décembre 2002

2/21

2 Evaluation de la Qualité Environnementale du bâtiment ______________ 17 4.1 Satisfaction du client et des autres parties intéressées _______________ 19 5.1 Planification de l’opération _____________________________________ 17 4.3 Corrections et actions correctives _______________________________ 18 4.11 Livraison __________________________________________________ 16 4. Analyse et capitalisation __________________________________________ 19 5.2 Bilan de l’opération ___________________________________________ 19 Annexe A (informative) : Tableau guide à l’usage du maître d’ouvrage pour la hiérarchisation des cibles de QEB en fonction des enjeux de QEB ________________________________________________ 20 Annexe B (informative) : Impacts des caractéristiques du site sur les 14 cibles de QEB______________________ 21 Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 3/21 .3. Pilotage de l’opération ____________________________________________ 17 4.4 Gestion des modifications _____________________________________ 18 5.

Le maître d’ouvrage doit gérer et diriger ses propres services et ses prestataires (maîtres d’œuvre. le programme et les acteurs varient selon les opérations. ƒ Union HLM/AFAQ/CSTB . La mise en œuvre d’un Système de Management d’Opération permet de fixer la Qualité Environnementale du Bâtiment visée et d’organiser l’opération pour l’obtenir. Une des méthodes les plus fiables pour y parvenir est de s’appuyer sur une organisation efficace et rigoureuse. 0. adaptation. Démarche HQE® . du fait des ressources consommées. Mars 2002.0. ƒ ADEME. Les définitions applicables sont données dans le document terminologie. Le référentiel s’applique donc à l’organisation d’une opération donnée et s’utilise à partir de l’intention de réaliser l’opération jusqu'à sa livraison.) afin de réduire l’impact environnemental de ses opérations. L’obtention de la Qualité Environnementale du Bâtiment (QEB) est autant une question de management environnemental qu’une question architecturale et technique. entreprises. La mise en œuvre du SMO relève d’une décision du maître d’ouvrage qui souhaite faire certifier son opération HQE® tertiaire ou mener son opération en suivant les principes de la Haute Qualité Environnementale. le contexte.Référentiel Qualimo® . lorsque le maître d’ouvrage décide d’appliquer la démarche HQE® à l’ensemble de ses opérations il lui est possible de mettre en place un système de management environnemental (SME) en conformité avec la norme ISO 14001.1 Objectif et domaine d’application Un maître d’ouvrage commande la construction. Qualité environnementale des bâtiments . réglementaires et bibliographie Le présent référentiel ne se substitue pas aux exigences d'ordre législatif. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 4/21 . des effluents et des déchets produits. Avril 2002. déconstruction). Les documents suivant ont servi de référence pour la rédaction de ce référentiel de certification d’opération HQE® tertiaire : ƒ ADEME. l’adaptation de bâtiments ou gère leur utilisation. maîtriser et appliquer. des émissions.Grille d’évaluation.Manuel à l'usage de la maîtrise d'ouvrage et des acteurs du bâtiment. Le présent référentiel spécifie les exigences relatives au Système de Management d’Opération de construction HQE® tertiaire (SMO).2 Références normatives. ont un impact sur l’environnement quelle que soit la phase de vie du bâtiment (réalisation. réglementaire ou normatif en vigueur que le maître d'ouvrage doit par ailleurs connaître. objet du Système de Management d’Opération. etc. Il s’utilise en complément du référentiel de la QEB qui définit les caractéristiques et les critères de Qualité Environnementale du bâtiment.Livret de bord d’opération . de ce fait. exploitation.Management de processus de réalisation opérationnels en maîtrise d'ouvrage locative – 3 mai 2001. Introduction au référentiel 0. Toutefois. Ceux-ci. Chaque opération immobilière est un prototype .

de correction et d’actions correctives et de gestion des modifications. d’évaluation de la QEB.Management de processus de réalisation opérationnels en promotion-construction – 30 août 2002. NOTE : Cette phase présente en effet des caractéristiques qui nécessitent la rédaction d’un référentiel spécifique qu’il est prévu de développer en 2003. ƒ la norme ISO 14001 :1996 (Systèmes de management environnemental – Spécification et lignes directrices pour son utilisation). Il revient à chaque maître d’ouvrage de définir l’organisation. Le niveau de détail de cette définition doit dépendre des enjeux et des risques spécifiques à chaque opération. ƒ la recommandation T2-99 de la commission centrale des marchés. activités fonctionnelles. la documentation nécessaire pour répondre à ses objectifs. analyse et capitalisation.3 Présentation et mode d’emploi Le présent référentiel est organisé selon les chapitres suivants: ƒ ƒ ƒ ƒ ƒ ƒ introduction au référentiel. où sont décrites les exigences en matière de satisfaction du client et des autres parties intéressées et aussi de bilan de l’opération.Référentiel du système de management environnemental pour le maître d'ouvrage concernant des opérations de construction. pilotage de l’opération. ƒ Le code des marchés publics. Ces « NOTES » n’ont donc pas de caractère obligatoire. les moyens. ƒ la norme expérimentale XP P01-010 relative à l’étiquetage informatif des performances environnementales produits de construction. où sont décrites les exigences en matière d’organisation. objectifs politiques et enjeux de QEB. où est définie la QEB et où sont décrites les exigences depuis l’intention de l’opération jusqu’à sa livraison. adaptation ou gestion des bâtiments – 23 Novembre 2001. les compétences. ƒ Association HQE® . aux maîtres d’ouvrage publics relative à la gestion des déchets de chantier. ƒ UNSFA/AFAQ/CSTB – Référentiel MPRO® ARCHITECTE – management des processus de réalisation opérationnel architecte – 26 novembre 2001. La figure de la page suivante illustre les chapitres décrits dans le présent référentiel.ƒ FNPC/AFAQ/CSTB . les méthodes. Les rédacteurs du présent référentiel ont indiqué en « NOTE » des explications et des exemples pour faciliter la compréhension et la mise en œuvre efficace du référentiel. aux besoins et attentes des parties intéressées et aux exigences du présent référentiel. ƒ la recommandation n°T2-2000 de la commission centrale des marchés. activités opérationnelles.Référentiel Qualiprom® . 0. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 5/21 . Il place ces processus en perspective avec l’exploitation de l’ouvrage qui n’est pas traité dans le présent référentiel. où sont décrites les exigences en matière de planification.

Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 6/21 .

coût d’exploitation). sensibilisation et compétence Le maître d’ouvrage doit assurer la disponibilité des compétences nécessaires pour le fonctionnement efficace du Système de Management de l’Opération et la réussite de l’opération. impliqués dans l’opération quel que soit leur niveau. doivent avoir reçu une information pertinente pour prendre en compte les exigences de la QEB dans ses objectifs. identifié comme étant partie prenante du Système de Management de l’Opération pour les tâches qui les concernent. entretien maintenance. confort (usagers.1 Objectifs politiques et enjeux de QEB La direction de la maîtrise d’ouvrage doit : ƒ définir par écrit ses objectifs politiques.1. Cette compétence s’apprécie sur la base de la formation initiale et continue. Tout le personnel dont le travail peut avoir un impact direct et significatif sur l’obtention de la QEB doit être compétent pour réaliser les missions qui lui sont confiées. A partir de ses objectifs il doit déterminer ses enjeux de QEB pour l’opération. autres parties intéressés). réduire les déchets). 2. La direction doit désigner pour la représenter une ou plusieurs personnes ayant une responsabilité et une autorité définies pour mettre en œuvre le Système de Management de l’Opération. Activités fonctionnelles 2. Choix d’assistance technique En fonction des compétences dont il dispose en interne.3. Structure et responsabilité La répartition des tâches. des responsabilités et autorités doit être définie par écrit et les collaborateurs doivent être informés de cette répartition. le maître d’ouvrage décide du recours ou non à une assistance technique pour maîtriser les aspects managériaux de l’ensemble de l’opération et/ou techniques de l’opération. Lorsqu’il a recours à une telle assistance. ƒ s’assurer que des ressources appropriées sont allouées pour que le Système de Management d’Opération puisse être mis en œuvre et maintenu et que la QEB visée puisse être atteinte. 2. réduire les pollutions. santé des usagers. adaptabilité. NOTE : Il ne s'agit pas ici de créer des intervenants supplémentaires mais plutôt de confier une responsabilité clairement définie à des acteurs déjà impliqués dans l'opération. Tous les collaborateurs de la maîtrise d’ouvrage ou intervenant. Les autorités et responsabilités clefs du Système de Management de l’Opération doivent être définies et communiquées aux collaborateurs et aux intervenants concernés. Cette information doit notamment comprendre l’importance à satisfaire les attentes des parties intéressées ainsi que les exigences réglementaires et légales traduites en cibles de QEB.7 Intervenants pour la conception. du savoir-faire et de l’expérience. Note : Par exemple gestion patrimoniale (durabilité. ƒ en informer tous ses collaborateurs et les intervenants de l’opération. 2. il doit appliquer les exigences du chapitre 3. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 7/21 . protection de l’environnement (préserver les ressources. Formation. sa fonction et son comportement.2. Les autres intervenants dans les différentes phases d’une opération doivent également nommer un responsable.

…). Communication Le maître d’ouvrage doit déterminer des actions de communication pertinentes vis-à-vis des intervenants et des parties intéressées. mettre en œuvre et entretenir le système de management et pour soutenir un fonctionnement efficace de l’opération. comment.5 Engagement de l’opération. • Pour les documents : ƒ Les informations sur la législation environnementale applicable NOTE : Voir chapitre 3.3 Identification des exigences légales et réglementaires. Structure et responsabilité.3 Corrections et actions correctives. les enregistrements qui sont des documents fournissant les preuves tangibles des activités effectuées ou des résultats obtenus Les documents qui sont exigés par le présent référentiel sont : • Pour les procédures : ƒ La procédure de gestion de la communication Note : Voir chapitre 2. Par exemple : réunions publiques. avec quoi. ƒ Le guide d’utilisation du bâtiment et le plan prévisionnel de maintenance NOTE : Voir chapitre 3. la documentation doit comprendre les procédures qui sont des documents définissant la manière d’effectuer les activités (Une procédure identifie qui fait quoi. ainsi que les besoins et attentes des clients et des autres parties intéressées. ƒ La procédure relative à l’évaluation de la QEB Note : Voir chapitre 4. Communication.3.2 Evaluation de la Qualité Environnementale du Bâtiment. Cette communication doit être adaptée au contexte de l’opération et aux cibles prioritaires retenues (voir notamment à ce sujet les chapitres 3.4.11 Livraison Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 8/21 . Pour la présente certification. ƒ Le document définissant la structure et la responsabilité au niveau de l’opération NOTE : Voir chapitre 2. les réponses à leurs préoccupations peuvent inclure une information appropriée sur les impacts environnementaux liés à l’opération. et doivent être adaptées à l'opération. pourquoi. ƒ La procédure relative à la gestion des modifications Note : Voir chapitre 4. déclaration environnementale. ƒ Le document d’engagement comprenant le profil de la qualité environnementale de l’opération NOTE : Voir chapitre 3. les documents nécessaires pour assurer la planification et la réalisation efficace des processus. ƒ La procédure relative à la documentation Note : Voir chapitre 2. Le maître d’ouvrage doit établir une procédure pour gérer sa communication.2 du référentiel de la QEB). pour qui. Le maître d’ouvrage doit enregistrer et répondre aux demandes d’informations et aux plaintes des intervenants et des parties intéressées directement et indirectement par l’opération. légales et réglementaires.3. 2. Exigences relatives à la documentation.5.1. journal de chantier à faibles nuisances. La nature et l’étendue de la documentation doivent satisfaire les exigences contractuelles.4.5. etc.1 et 3. NOTE : Dans certains cas.2.10 Suivi de la réalisation ƒ Le Dossier d’Intervention Ultérieure de l’Ouvrage (DIUO) et le Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE) NOTE : Voir chapitre 3.4 Gestion des modifications. ƒ La procédure relative aux corrections et actions correctives Note : Voir chapitre 4. Exigences relatives à la documentation La direction doit définir la documentation nécessaire pour établir.

ƒ Les comptes rendus de réunion de chantier NOTE : Voir chapitre 3.10 Suivi de la réalisation ƒ Les informations pertinentes sur les sous-traitants et fournisseurs NOTE : Voir chapitres 3. La documentation peut se présenter sous toute forme et sur tout support convenant aux besoins de l’opération. Les informations confidentielles ou susceptibles de nuire à l’activité d’un acteur d’une opération ne doivent être diffusées qu’aux seuls responsables pour leur permettre d’agir conformément à la politique du maître d’ouvrage. Formation.4 Gestion des modifications ƒ Les informations sur la satisfaction (ou non) des clients et des autres parties intéressées NOTE : Voir chapitre 5.3 Corrections et actions correctives ƒ Les enregistrements relatifs à la formation NOTE : Voir chapitre 2.1 Planification de l’opération ƒ Les résultats des revues et des vérifications de conception NOTE : Voir chapitres 3. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 9/21 . sensibilisation et compétence ƒ Les enregistrements de planification et de contrôle d’opération(s) NOTE : Voir chapitre 4.8. mise à jour. Communication et 3.3 Réception et 4.10.3 Corrections et actions correctives ƒ Les enregistrements des changements éventuels dans les procédures écrites suite aux actions décidées NOTE : Voir chapitre 4.2 Revues de conception et 3. 3. diffusion.1 Satisfaction du client et des autres parties intéressées. ƒ Les enregistrements relatifs à l’analyse du site NOTE : Voir chapitre 3.6 Programme.8.4.2 Analyse du site ƒ Les enregistrements relatifs à l’identification des exigences légales et réglementaires NOTE : Voir chapitre 3.3.1 Evaluation des prestataires techniques et 3.1 Evaluation des entreprises ƒ Les enregistrements relatifs aux décisions et actions découlant des modifications NOTE : Voir chapitre 4.8.1 Recueil des besoins et attentes des parties intéressées ƒ Les enregistrements relatifs à la non atteinte de la QEB et/ou à une non satisfaction à une exigence du Système de Management de l'Opération et leur traitement NOTE : Voir chapitre 4.• Pour les enregistrements : ƒ Les objectifs politiques et leurs traductions en enjeux de QEB NOTE : Voir chapitre 1 Objectifs politiques et enjeux de QEB ƒ Les documents d’évaluation de la QEB à différentes phases de l’opération NOTE : Voir chapitres 3. 3. Les documents doivent être maîtrisés et gérés suivant une procédure qui fixe les modalités d’approbation.3 Vérification de la conception.9. traçabilité et conservation afin d’avoir une information toujours fiable et disponible.2 Evaluation de la Qualité Environnementale du Bâtiment.7.3 Identification des exigences légales et réglementaires ƒ Les enregistrements relatifs aux demandes des parties intéressées NOTE : Voir chapitres 2.3 Vérification de la conception.

ƒ L’environnement bâti et humain (sites industriels. paysage. télécommunication. ƒ traduire leurs besoins et attentes en termes d’enjeux et d’exigences.) . assainissement. nature du sol. ƒ risques (naturels et technologiques) . ƒ etc. ƒ risque sanitaire pour les futurs usagers (air extérieur pollué. 3. et portant à minima sur (voir à ce sujet la cible 1 du référentiel de la QEB) : • • Les caractéristiques du site : ƒ Le milieu physique (topologie. etc. pluie. nature du voisinage. réseaux ferrés. collectes de déchets. ƒ Le climat (soleil.) . ƒ Les réseaux (électricité. ainsi qu'à celle d'une analyse des filières locales de traitement / valorisation des déchets . eau.) . ƒ pollutions pour le milieu naturel (sol et sous-sol. etc. etc.) . nappe phréatique.) . voies navigables. etc. Le maître d'ouvrage attachera une attention particulière à la réalisation d'une étude de faisabilité d'exploitation d'énergies renouvelables locales.) . etc. Les avantages et désavantages de ces caractéristiques du site en terme de : ƒ nuisances pour les futurs usagers (acoustiques. déchets. vent. visuelles. L'annexe B (informative) permet de guider le maître d'ouvrage dans son analyse des impacts des caractéristiques du site sur les 14 cibles de QEB. etc.) . Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 10/21 . appuyée sur des documents supports (plans.) . végétation.) . en premier lieu le client et les futurs usagers de l’ouvrage.3. flore. photographies. ƒ caractériser les éventuelles conjonctions d’intérêt et les antagonismes nécessitant des arbitrages. ƒ conserver une réponse équilibrée face à leurs besoins. ƒ Les infrastructures (routes. géologie. matériaux. ƒ Les écosystèmes (faune. hydrologie. etc. activités techniques. ƒ Les ressources locales (énergie. ƒ Les services (transports en commun. chemins piétonniers.) . etc.) . olfactives. ondes électromagnétiques.1 Recueil des besoins et attentes des parties intéressées Le maître d’ouvrage doit : ƒ identifier les parties intéressées internes et externes. gaz. Activités opérationnelles 3. ƒ Etc. etc. etc. documents administratifs).2 Analyse du site Le maître d’ouvrage doit réaliser ou faire réaliser une analyse des atouts et contraintes du site pour la construction de l’ouvrage. pistes cyclables. etc.

3 Identification des exigences légales et réglementaires Le maître d’ouvrage doit réaliser ou faire réaliser l’inventaire des exigences législatives et réglementaires applicables à l’opération à toutes les échelles (depuis l’échelle internationale à l’échelle locale). Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 11/21 . NOTE : Ce profil constitue la référence à laquelle le maître d’ouvrage se réfère pour évaluer la QEB à différente étapes clefs de l’opération (voir chapitre 4. ƒ le profil environnemental des 14 cibles et sous-cibles de QEB définissant les objectifs de performance visée. Cette hiérarchisation.1 Recueil des besoins et attentes des parties intéressées à 3. Performant ou Très Performant (pour cela. grands équilibres écologiques…).3. Note : Pour cela le maître d’ouvrage pourra utiliser l’annexe A (informative) du présent référentiel. le maître d’ouvrage utilisera le référentiel de la QEB).5 Engagement de l’opération Le maître d’ouvrage doit évaluer ou faire évaluer les coûts d’investissement et de fonctionnement (approche en coût global) engendrés par ses différents choix.4 Hiérarchisation des cibles). opérationnelles et commerciales. santé. ƒ des atouts et contraintes du site (voir chapitre 3. ƒ des options fonctionnelles.3 Identification des exigences légales et réglementaires).3).4 Hiérarchisation des cibles Le maître d’ouvrage doit hiérarchiser les cibles de QEB sous la forme d’un profil de 14 cibles et sous-cibles qui seront traitées en Base.2 Analyse du site). ce profil peut être rectifié en cours de l’avancement du projet (voir chapitre 4. Le maître d'ouvrage doit valider les choix retenus à ce stade et les traduire dans un document d’engagement reprenant: ƒ les principaux objectifs de l’opération. doit être justifiée à partir : ƒ des enjeux de QEB du maître d’ouvrage. financières. Mais il est important de rappeler que certaines préoccupations environnementales ne peuvent pas se mesurer en retour d'investissement direct pour le maître d'ouvrage (confort. ƒ des besoins et attentes des parties intéressées (voir chapitre 3. élaborée en cohérence avec les exigences de la QEB. y compris fonctionnels et financiers. Il doit conserver un enregistrement des informations pertinentes relatives aux chapitres 3. 3. notamment en coût global.2). ƒ des exigences légales et réglementaires (voir chapitre 3.1 Recueil des besoins et attentes des parties intéressées). ® NOTE : La fixation des niveaux d'exigences HQE doit être raisonnable du point de vue économique. 3.

ƒ exigences réglementaires et légales particulières applicables à l’opération. nature et typologie des locaux. calcul de compacité.5 Engagement de l’opération ƒ caractéristiques du site. NOTE : La partie environnementale du programme s’intègre au programme fonctionnel. représentation de toutes les façades.3. etc. ƒ horaires d’occupation des différents locaux. calcul d’éclairage naturel. ces critères doivent inclure les éléments caractéristiques du projet. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 12/21 . ƒ budget de construction et les orientations en matière de coût d’exploitation. technique et environnemental de l’opération Celui-ci comporte au moins les éléments suivants : ƒ nature et situation de l’opération. règles d’urbanisme applicables.6 Programme Le maître d’ouvrage établit ou fait établir le programme de l’opération projetée à l’attention des intervenants pour la conception.2 Evaluation de la Qualité Environnementale du Bâtiment). ® . Note : Tels que par exemple calcul du Ûbat. Dans le cas d’une opération avec concours.référence exigée.moyens adaptés à la situation. chapitre 4. NOTE : Voir chapitre 3. S’il a déjà travaillé avec un prestataire. le maître d’ouvrage doit évaluer la QEB (cf. analyse du site (cf. ƒ nombre.capacité à respecter les délais. . . 3.7 Intervenants pour la conception 3. ƒ niveau des prestations et équipements. ƒ rythmes des usages des différents locaux (avec flexibilité associée). fonctionnelles. chapitre 3.7. il utilise les informations issues du bilan de l’opération concernée. fourchettes de surfaces des différents lots.compétence minimale du personnel. ƒ exigences techniques. Ces critères doivent comprendre la compétence et/ou l’expérience environnementale. . .etc. par exemple : . Avant d’engager la conception.2 Analyse du site). architectural. architecturales et environnementales. d’entretien et maintenance. ƒ enjeux de QEB et hiérarchisation des cibles et sous-cibles de QEB. ƒ calendrier des phases de l’opération. NOTE : Les critères retenus pour évaluer les prestataires doivent également êtres cohérents avec les qualités souhaitées pour l’ouvrage.1 Evaluation des prestataires techniques Le maître d’ouvrage évalue ou fait évaluer la capacité des prestataires techniques à réaliser les missions qu’il envisage de leur confier sur la base de critères préétablis.certification ISO 9001 ou professionnelle (telle que MPRO par exemple).

l’économiste. la cohérence des résultats de la conception… Les résultats des revues et de toutes les actions en découlant doivent être enregistrés.2 Revues de conception Des revues de la conception doivent réunir les personnes et les intervenants concernés aux étapes clefs du déroulement de la conception. Le maître d’ouvrage planifie en concertation avec le coordinateur de la conception les activités à réaliser pendant la période de conception et définit les étapes clefs et les modalités de revue et de vérification de la conception. Elles doivent permettre de vérifier le respect des prestations dues par les intervenants associés à la conception.8. NOTE : A titre indicatif. la personne chargée de coordonner la conception architecturale et technique de l’ouvrage projeté. Les contrats de conception font référence au programme (sauf si le prestataire est désigné en phase préalable) qui lui-même comprend la hiérarchisation des 14 cibles et sous-cibles de QEB. 3. l’ingénieur. notamment en matière d’environnement. définir des modalités de surveillance des prestations. 3. Cette mission de coordination doit figurer explicitement dans le contrat de mission de l’intervenant concerné. le maître d’œuvre d’exécution. etc. au sein de l’équipe de conception. ƒ les modalités de suivi de la conception et/ou d’approbation des prestations.1 Coordination de la conception Le maître d’ouvrage désigne.3 Vérification de la conception Des vérifications de la conception sont réalisées au minimum au moment du dépôt de la demande d’autorisation de construire et lors de la consultation des entreprises.8 Suivi de la conception de l’ouvrage 3. les prestataires concernés peuvent être : l’assistant maître d’ouvrage. Par exemple : prévoir une formation si le prestataire n’a pas la compétence ® ou l’expérience d’une opération HQE . 3.7. ƒ conclus avant tout début d’exécution des missions correspondantes. 3.1 Planification de l’opération).2 Contrats Le maître d’ouvrage passe des contrats qui définissent : ƒ le contenu détaillé des missions des prestataires techniques retenus en fonction des caractéristiques de l’ouvrage qu’il projette de réaliser. d’identifier tous les problèmes et de proposer les actions nécessaires. l’architecte. ƒ les éventuelles exigences pour la qualification du personnel. le coordonnateur sécurité-protection-santé. NOTE : Des actions peuvent être nécessaires pour assurer le succès de l’opération en fonction de la complexité de la commande et des capacités des prestataires. etc. le programmateur.Le maître d’ouvrage conserve un enregistrement de cette évaluation et des éventuelles actions en découlant pour l’opération. Elles doivent permettre de vérifier les deux points suivants correspondant aux exigences de l’opération : Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 13/21 . les interfaces.8. NOTE : Les problèmes peuvent concerner l’avancement. Ces revues doivent permettre de vérifier l’avancement de la conception par rapport à la planification (voir chapitre 4. Les contrats des missions liant le maître d’ouvrage et les prestataires techniques sont : ƒ revus pour assurer leur cohérence avec les exigences du programme.8. gérer des informations pour les prestataires.

la bonne réalisation de l’ouvrage et la réception des travaux. Qualibat. ISO 14001.8. .1 Evaluation des entreprises Le maître d’ouvrage évalue ou fait évaluer la capacité des entreprises à réaliser les missions qu’il envisage de leur confier sur la base de critères préétablis. Le maître d’ouvrage conserve un enregistrement de cette évaluation et des éventuelles actions en découlant. ƒ être à jour.quote-part maximale de l’ouvrage dans l’activité de l’entreprise.respect du planning. Les critères retenus pour évaluer sont de plus cohérents avec la qualité souhaitée pour l’ouvrage. plans et pièces écrites. Le maître d’ouvrage doit veiller à la qualité des documents de conception. contrôleur technique et le coordonnateur pour le second point. Les résultats des vérifications et de toutes les actions en découlant doivent être enregistrés. Il précise pour sa part les délégations de signature accordées à ses collaborateurs susceptibles d’émettre des documents. de circulation et d’approbation des documents relatifs à l’opération projetée. Il est néanmoins nécessaire d’évaluer les entreprises selon ce critère pour prendre les mesures préventives nécessaires. la nature et la précision de ces documents sont adaptés aux caractéristiques et à la complexité de l’opération de telle sorte que les équipes de réalisation aient des instructions suffisamment précises pour réaliser convenablement les ouvrages.4 Documents de conception Le maître d’ouvrage définit. Ces critères doivent comprendre la compétence et/ou l’expérience d’opérations HQE®.aptitude à lever les réserves. c’est à dire qu’ils doivent : ƒ répondre aux exigences du programme.références d’ouvrage similaire. ƒ permettre la sélection des entreprises. Qualifelec. etc.etc. gérer des informations pour les prestataires. le maître d’ouvrage doit évaluer la QEB (cf. y compris ceux résultant des études d’exécution.…).limitation de la part sous-traitée. le respect des normes de construction et des réglementations applicables.effectif propre. . définir des modalités particulières de surveillance des travaux. en accord avec le coordinateur de la conception et le maître d’œuvre d’exécution. NOTE : Le nombre. les modalités de diffusion. il utilise les informations issues du bilan de l’opération concernée.9 Intervenants pour la réalisation 3.9. . . des actions peuvent être nécessaires pour assurer le succès de l’opération en fonction de la complexité de la commande et des capacités des entreprises. . Travaux Qualité.2 Evaluation de la Qualité Environnementale du Bâtiment). par exemple : assistant maîtrise d’ouvrage ou maître d’œuvre pour le premier point. . par exemple : .• • le respect des données et des objectifs du programme. 3. cohérents entre eux et complets. NOTE : En effet. ® NOTE : La compétence et l’expérience d’une opération HQE ne sont pas forcément des pré-requis pour participer à une ® opération HQE . . S’il a déjà travaillé avec une entreprise. 3. Le maître d’ouvrage veillera à ce qu’il soit tenu compte des avis portés par les prestataires A la fin de la phase conception (au Dossier de Consultation des Entreprises ou à la signature des contrats de travaux). NOTE : Le maître d’ouvrage peut procéder lui-même aux vérifications nécessaires. chapitre 4. notamment de la QEB sur l’ensemble des exigences applicables.certification ou qualification (ISO 9001. Par exemple : prévoir une formation si le prestataire n’a pas la compétence ® ou l’expérience d’une opération HQE . Il lui appartient de faire appel si nécessaire à des prestataires compétents et habilités. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 14/21 .

1 Planification de l’opération). le maître d’ouvrage doit : ƒ s’assurer que les différents prestataires techniques (maître d’œuvre d’exécution. ƒ la lettre de commande du maître d’ouvrage ou la lettre de soumission acceptée par le maître d’ouvrage. en précisant s’il est compris ou non dans le délai d’exécution. Ceci doit inclure l’enregistrement des informations permettant le suivi de la qualité environnementale.10 Suivi de la réalisation 3. ƒ l’obligation pour l’entreprise d’informer le maître d’ouvrage de tout recours à une soustraitance des travaux qui lui sont confiés. le devis descriptif. ƒ le planning général des travaux.) avec lesquels il a signé un marché ou un contrat de mission effectuent leurs interventions conformément aux engagements pris. NOTE : Le maître d’ouvrage définit son rôle sur le suivi de l’exécution des travaux et notamment les moments où il souhaite intervenir explicitement (points d’arrêts. 4. ƒ les instructions concernant l’organisation et les délais de levées de réserves.10.2 Marché de travaux Le maître d’ouvrage n’engage jamais de travaux sans avoir au préalable signé de marché de travaux et délivré d’ordre de service. des contrôles opérationnels appropriés et de la conformité aux cibles de QEB pour l’opération. Le maître d’ouvrage vérifie avant signature que le marché de travaux est cohérent avec les documents de conception (voir chapitre 3. etc.4 Documents de conception). quelle qu’en soit l’origine. ƒ les éventuelles exigences pour la qualification du personnel. le maître d’ouvrage doit s’y impliquer fortement en participant aux réunions de travail prévues.10.4 Gestion des modifications. le cahier des clauses générales.3. Le maître d’ouvrage met en place une procédure de gestion des modifications et des travaux supplémentaires. d’appartements ou locaux témoins. ƒ les modalités de suivi et de réception des travaux. Le signataire de chaque marché doit être clairement identifié par l’indication de son nom et de sa fonction. 3. notamment celles qui portent sur l’organisation du chantier et le contrôle des travaux. le cahier des clauses particulières. 3. contrôleur technique. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 15/21 . Un délai de préparation de chantier doit être fixé contractuellement. ƒ surveiller et mesurer les principales caractéristiques et activités de l’opération qui peuvent avoir un impact significatif sur l’obtention de la QEB conformément à ce qui a été prévu (cf.1 Préparation de chantier La préparation du chantier constituant une phase particulièrement importante pour la réussite de l’opération. validation d’échantillons. Le marché de travaux comprend obligatoirement : ƒ la charte chantier à faibles nuisances ou le cahier des charges environnementales de l’opération à laquelle les entreprises doivent se conformer (voir à ce sujet la cible de QEB n°3 du référentiel de la QEB).8. NOTE : Voir chapitre 4. les plans définissant les travaux à effectuer.9.2 Exécution des travaux Pendant l’exécution des travaux. décision de modifications par exemple).

ces vérifications seront consignées dans les comptes-rendus de chantier. le maître d’ouvrage doit transmettre au(x) futur(s) utilisateur(s) de l’ouvrage. avant la réception des travaux. La vérification et la levée de ces éventuelles réserves doivent être également enregistrées. NOTE : Le maître d’ouvrage peut également faire procéder à des mesures et essais (par exemple mesures acoustiques) pour vérifier le respect de la qualité environnementale).2 Evaluation de la Qualité Environnementale du Bâtiment). chapitre 4.ƒ vérifier ou faire vérifier que les mesures et essais à la charge des entreprises soient effectués dans les conditions prévues au marché et dans la réglementation.10. procéder à la réception de l’ouvrage conformément aux dispositions prévues.11 Livraison Lors de la livraison. ƒ le plan prévisionnel d’entretien et de maintenance (voir à ce sujet la cible de QEB n° 7 du référentiel de la QEB). Avant d’effectuer la livraison. les informations pertinentes pour que celui-ci l’utilise et le maintienne en conservant sa qualité environnementale. Ces informations doivent comprendre : ƒ le Dossier d’Intervention Ultérieure de l’Ouvrage (DIUO) et Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE). le maître d’ouvrage doit évaluer la QEB de l’opération (cf. Il doit s’assurer de la conformité des prestations réalisées aux marchés éventuellement modifiés.3 Réception Préalablement à la livraison des ouvrages au(x) futur(s) utilisateur(s). Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 16/21 . ƒ le guide d’utilisation du bâtiment (voir à ce sujet la cible de QEB n°5 du référentiel de la QEB). Le résultat de la réception doit être enregistré en identifiant notamment les éventuelles réserves. le maître d’ouvrage doit : ƒ ƒ procéder à des opérations préalables à la réception . 3. 3.

10. Cette planification doit décrire dans un ou plusieurs documents la succession des actions de chaque phase et pour chacune des actions: ƒ les responsabilités et autorités. méthodes et documents utilisés. planifier et mettre à jour et/ou compléter au fur et à mesure de son déroulement les processus clefs de l’opération.3 Corrections et actions correctives. 4. essais…). chapitre 3.5 Engagement de l’opération). chapitre 3. chapitre 3.3 Réception). évaluation. contrôles. Il doit établir ou faire établir notamment un document d’évaluation de la qualité environnementale pour chacune de ces étapes clefs par rapport aux 14 cibles et sous-cibles de QEB (pour cela. ƒ les moyens. récation. ƒ la fin de la phase conception. Avant d’accepter toute modification (cf. c'est-à-dire au moment du dossier de consultation des entreprises ou de la signature des marchés de travaux (cf. ƒ les interfaces avec les différents intervenants impliqués. ƒ les enregistrements à conserver. modifications.4 Gestion des modifications). identifiées au minimum comme : ƒ la fin de la phase programme (cf. il doit appliquer les exigences du chapitre 4. surveillance. Lorsque le maître d’ouvrage constate la non atteinte de la Qualité Environnementale de l’opération par rapport à son engagement.4. le maître d’ouvrage vérifie que les éléments de son opération répondent bien aux choix retenus dans le document d’engagement (voir chapitre 3. vérification.6 Programme). activités (revues. ƒ la fin de la phase réalisation et avant la livraison (cf. ƒ les étapes.3 Vérification de la conception). chapitre 4.8. validation. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 17/21 . analyse. Pilotage de l’opération 4. le maître d’ouvrage utilisera le référentiel de la QEB).2 Evaluation de la Qualité Environnementale du Bâtiment Le maître d’ouvrage doit établir et maintenir une procédure pour évaluer la QEB à différentes étapes clefs de l’opération.1 Planification de l’opération Le maître d’ouvrage doit déterminer.

ƒ mettre à jour et diffuser les informations auprès des différents intervenants concernés. ƒ identification de la cause de la non atteinte de la QEB ou de l’exigence du SMO non satisfaite. voire. Il doit par ailleurs enregistrer l’ensemble des éléments relatifs aux points suivants : ƒ modification du projet pour obtenir la QEB. ƒ enregistrer les décisions et les actions en découlant (ordre de service.4 Hiérarchisation des cibles. de la réalisation de travaux déjà engagés.4. compte rendu de chantier. ƒ mise en œuvre éventuelle d’une action corrective pour éviter une répétition de la non atteinte de la QEB ou de la non satisfaction de l’exigence du SMO. le maître d’ouvrage doit : ƒ évaluer l’impact et la cohérence de ces modifications avec les exigences de l’opération. Lorsque le maître d’ouvrage constate la non atteinte de la QEB et qu’aucune correction n’est possible dans des conditions économiques et techniques acceptables.).5 Engagement de l’opération).3 Corrections et actions correctives Le maître d’ouvrage doit établir et maintenir une procédure pour mener des corrections et actions correctives lorsque la QEB n’est pas atteinte ou qu’une exigence du SMO n’est pas satisfaite. le déroulement et le résultat de la conception. le maître d’ouvrage utilisera le référentiel de la QEB). C’est à dire s’assurer que les éléments de son opération répondent bien aux choix retenus dans le document d’engagement (voir chapitre 3. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 18/21 . ƒ enregistrement des changements éventuels dans le SMO suite aux actions décidées. Avant d’accepter des modifications. 4. avenants aux contrats avec les prestataires.4 Gestion des modifications Le maître d’ouvrage doit établir et maintenir une procédure pour gérer les modifications. ƒ s’assurer de la QEB (pour cela. tout au long de l’opération et quelle qu’en soit l’origine. il peut envisager une modification du profil environnemental dans la mesure ou cette modification est compatible avec les exigences du chapitre 1 Objectifs politiques et enjeux de QEB et 3. etc.

NOTE : Voir chapitre 3.5. le maître d’ouvrage établit un bilan de l’opération à partir : ƒ des éventuels écarts de QEB. 5. à partir de l’expérience concrètement vécue sur le terrain. NOTE : C’est le retour d’expérience qui nécessite une réunion de l’ensemble des intéressés internes et éventuellement externes à la maîtrise d’ouvrage pour mettre en valeur l’expérience acquise au cours de l’opération afin d’améliorer en permanence le produit. Le bilan est examiné par le maître d’ouvrage en cohérence avec ses objectifs politiques et enjeux de QEB (voir chapitre 1) pour déclencher d’éventuelles actions d’amélioration pour ses opérations futures. conception ou réalisation).des entretiens à des périodes déterminées (livraison. NOTE : Ces informations peuvent être obtenues par : .10 Suivi de la réalisation. ƒ du nombre et de la nature des réserves. le service et la réalisation. Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 19/21 . L’objectif de ce bilan est d’accroître la pertinence et l’efficacité des dispositions mises en œuvre. de coûts et de délais constatés.des questionnaires envoyés par mailings.des enquêtes téléphoniques . Analyse et capitalisation 5. ƒ de l’appréciation de la conformité des prestations techniques et des travaux réalisés par les prestataires et les entreprises. ƒ des retours de satisfaction des clients et des autres parties intéressées. . fin du parfait achèvement…). ƒ des éventuels dysfonctionnements observés en cours d’opération (programmation.1 Satisfaction du client et des autres parties intéressées Le maître d’ouvrage recueille et enregistre des informations sur la satisfaction (ou non) de ses clients et des autres parties intéressées.2 Bilan de l’opération Après livraison. .1 Satisfaction du client et des autres parties intéressées.etc. NOTE : Voir chapitre 5.

Annexe A (informative) TABLEAU GUIDE A L'USAGE DU MAITRE D'OUVRAGE POUR LA HIERARCHISATION DES CIBLES DE QEB EN FONCTION DE SES ENJEUX DE QEB ENJEUX DE QEB Air Eaux Sols x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x SANTE DES USAGERS Eau DES AUTRES PARTIES INTERESSEES Matières CONFORT DES USAGERS Energie COUTS D'EXPLOITATION REDUIRE LES DECHETS REDUIRE LES POLLUTIONS PRESERVER LES RESSOURCES SOUS-CIBLES DE QEB ENTRETIEN / MAINTENANCE GESTION PATRIMONIALE PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT CIBLES DE QEB DURABILITE / ADAPTABILITE FAMILLES x x x Eco-construction 1.3 Assurer la correction acoustique des locaux lorsque c'est nécessaire 9.1 Adopter des dispositions architecturales spatiales favorisant un bon confort acoustique 9.3 Réduction des nuisances et des pollutions 3. Confort olfactif 11.1 Création de conditions de confort hygrothermique en hiver et en mi-saison 8. Choix intégré des produits.3 Protéger les réseaux publics et intérieurs d'eau potable contre les retours d'eau 14. systèmes et procédés de construction 2.1 Profiter de façon optimale de l'agrément de la lumière naturelle tout en évitant ses inconvénients 10. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat Prise en compte des avantages et désavantages du contexte dans la morphologie du projet 2.2 Choix constructifs afin d'assurer la durabilité et l'adaptabilité de l'ouvrage 2.1 Réduction des consommations d'eau potable 5.2 Disposer d'un éclairage artificiel confortable x x x x x x x x x 11. Gestion de l'énergie 4.1 Réduction de la consommation d'énergie primaire non renouvelable 4.3 Choix des produits de construction afin de limiter les impacts environnementaux de l'ouvrage 3.2 Assurer une ventilation efficace 14.2 Organiser les réseaux x x x x 14. Confort hygrothermique 8. Gestion de l'entretien et de la maintenance 7.2 Création de conditions de confort hygrothermique en été dans bâtiments non climatisés 8.3 Création de conditions de confort hygrothermique en été dans bâtiments ou locaux climatisés 9.2 Créer de bonnes conditions d'hygiène spécifiques x x 13.1 Rédire les sources d'odeurs désagréables 11.4 Assurer la circulation et le maintien en température dans les réseaux d'eau potable 14.3 Optimiser le système de collecte interne 7.1 Choix intégré des produits de construction incluant des ® critères HQE 2.1 Facilité de nettoyage et d'entretien des produits et des équipements techniques 7. Qualité sanitaire de l'eau 14. Gestion des déchets d'activités 6.1 Limiter les nuisances issues de l'espace intérieur et des surfaces 12. Qualité sanitaire des espaces 12.4 Contrôle des ressources en eau et en énergie x x x x x x x x x x x x x x x x Eco-gestion 4. Chantier à faibles nuisances 3.1 Maîtriser les sources de pollution 13.2 Maîtrise des pollutions générées par la consommation d'énergie 5.2 Assurer l'adéquation entre la collecte interne et la collecte externe 6.2 Simplicité de conception et d'utilisation des installations x x x x x x x x x x x x 7.5 Démolition et déconstruction sélective en cas déconstruction préalable x x x x x 3.3 Mise à disposition des moyens pour le maintien des performances en phase d'exploitation Confort 8.2 Assurer une bonne isolation acoustique 9.4 Protéger du bruit les riverains et les usagers des bâtiments mitoyens 10.2 Gestion des eaux pluviales à la parcelle x x x x x x x 6. Gestion de l'eau 5.1 Préparation technique du chantier afin de limiter la production de déchets et d'optimiser leur gestion 3.1 Estimer la production de déchets 6. Confort acoustique 9. Qualité sanitaire de l'air 13. Confort visuel 10.1 Assurer la qualité et la durabilité des matériaux employés dans les réseaux intérieurs 14.2 Optimisation de la gestion des déchets de chantier 3.2 Facilité d'accès pour l'exécution de l'entretien et la maintenance 7.5 Maîtriser les traitements anti-corrosion et anti-tartre Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 x 20/21 .2 Assurer une ventilation efficace x x Santé 12.

visuelles et olfactives (Cibles 09. 10 et 11) Pollution de l'air (Cible 13) Infrastructures techniques Risque technologique (Cible 01) Nuisances acoustiques. visuelles et olfactives (Cibles 09. et autant que possible exploitation d'une énergie renouvelable (Cible 04) Matériaux Exploiter les matériaux disponibles localement (Cible 02) Déchets Gestion des déchets (de chantier et d'activité) en fonction des possibilités locales de valorisation/traitement (Cibles 03 et 06) Aménagement de la parcelle : gestion des déchets (Cible 01) SERVICES Transports en commun Aménagement de la parcelle : accès à la parcelle et circulation interne (Cible 01) Déchets Aménagement de la parcelle : gestion des déchets (Cible 01) Cohérence entre la collecte interne proposée pour le bâtiment et la collecte proposée en externe par la commune ou les prestataires privés délivrant la commune (cible 06) Certification d’opération HQE® tertiaire 2002 © Référentiel du Système de Management d’Opération (SMO) CSTB – Décembre 2002 21/21 . visuelles et olfactives (Cibles 09. 10 et 11) Pollution de l'air (Cible 13) Monuments Nuisances visuelles (Cible 10) INFRASTRUCTURES Aménagement de la parcelle : accès à la parcelle et circulation interne (Cible 01) Nuisances acoustiques. 10 et 11) Pollution de l'air (Cible 13) RESEAUX Electricité Nuisances visuelles (Cible 10) Ondes électromagnétiques (Cible 12) Gaz Exploiter préférentiellement la filière si elle est possible (Cible 04) Eau ? (Cible 05) Assainissement Exploiter les possibilités d'assainissement proposées localement (Cible 05) Nuisances olfactives (Cible 11) Télécom Nuisances visuelles (Cible 10) RESSOURCES LOCALES Energie Exploitation préférentiellement d'une énergie disponible localement.Annexe B (informative) Annexe B (informative) : Impacts des caractéristiques du site sur les 14 cibles de QEB MILIEU PHYSIQUE Topologie / Nature du sol / Hydrologie Choix des matériaux. du type et des procédés de construction (Cible 02) Risque inondation (Cibles 01 et 05) Géologie Risque sismique : choix des produits et procédés de construction adaptés (Cible 02) Risque radon : dispositions pour assurer la qualité de l'air intérieur (Cible 13) CLIMAT Soleil Aménagement de la parcelle : protection des espaces extérieurs (Cible 01) Apports solaires pour la gestion de l'énergie et le confort thermique (Cibles 04 et 08) Eclairage naturel (Cible 10) Vent Aménagement de la parcelle : protection des espaces extérieurs (Cible 01) Energie éolienne (Cible 04) Ventilation naturelle (Cible 08) Vecteur de transfert de pollution (Cible 13) Pluie Gestion de l'eau pluviale à la parcelle (Cibles 01 et 05) ECOSYSTEMES Aménagement de la parcelle : choix et implantation des espaces plantés (Cible 01) Préserver la biodiversité (Cible 01) Nature et qualité des vues (Cible 10) Essences naturelles olfactives (Cible 11) ENVIRONNEMENT BATI ET HUMAIN Infrastructures industrielles Risque technologique (Cible 01) Nuisances acoustiques.