Carnet de visite du site Mémorial

du Camp des Milles
De …………………..…………………………………….……………………………..………………. - 3e……
Date …………………..…………………..………………………………………..…………..………………….

©DI des 16 Fontaines - Mme Bernos
Denise Toros-Marter est née le 16 avril 1928 à
Marseille, dans une famille juive. Elle a été déportée
à 16 ans. À son retour, elle veut témoigner auprès
des jeunes. Elle fait notamment partie du Conseil
d’Administration de la Fondation du Camp des
Milles, mémoire et Education.

À votre avis, pourquoi est-ce important de
savoir, comprendre et se souvenir de ce
qui s’est passé aux Milles et pendant la
2de Guerre Mondiale ?
Pour lutter contre les préjugés, la passivité et la
soumission aveugle à l’autorité… et être prêt à
réagir au cas où cela se reproduirait !

1- SAVOIR – VOLET HISTORIQUE
MONTEE DES PERILS EN EUROPE
En quoi consistaient les autodafés ?
Le fait de brûler des livres interdits
par le IIIe Reich : 20 000 livres sont
bannis car les auteurs sont juifs ou
considérés comme déviants.
De quand datent les premiers camps
de concentration ?
Du Printemps 1933 (6 ans avant le
début de la guerre.)
Qui étaient les détenus ?
Des hommes, femmes, enfants… qui portaient

des signes distinctifs et une initiale indiquant leur
nationalité, pour entretenir entre eux une méfiance et
une hiérarchie de l’avilissement par les kapos :

Triangle rouge = adversaires politiques et
déviants des principes nazis (démocrates,
militants syndicaux ou politiques, francsmaçons),
Vert :
« criminels »,
Noir :
« asociaux », Rose : homosexuels, Brun puis
noir : tsiganes, Etoile de David : juifs …
Pour quelle raison étaient-ils enfermés ?
Les nazis voulaient réprimer tous les
opposants, supprimer les contre-pouvoirs démocratiques, éliminer les
handicapés, assassiner des groupes humains…
De quand date précisément le début de la 2de Guerre Mondiale ?
3 septembre 1939
A quoi a successivement servi le
camp des Milles ?
- Septembre 1939-Juin 1949 : camp
pour les sujets ennemis (allemands).
- 1940-1942 : camp d’internement et
de transit pour “indésirables”.
- Août – Septembre 1942 : camp
français pour la déportation des juifs
vers
Auschwitz
(camp
d’extermination) via Drancy (camp
d’internement avant déportation).
2

MAQUETTE
Pourquoi a-t-on choisi une ancienne
Tuilerie pour devenir un camp ?
- L’usine est inactive.
- Elle est très vaste (8500 m2).
- Elle est isolée du village.
- Elle est bien desservie, proche d’Aix
et du port de Marseille
ESPACE ARTISTES
Une particularité du camp des Milles est le
grand nombre d’intellectuels (professeurs
d’université, médecins, avocats, journalistes...)
et artistes qui y ont été internés.
Quels arts sont représentés ?
- Peinture, dessin et Sculpture
- Littérature, Théâtre
- Musique
Max Ernst est un des artistes célèbres enfermé
au camp. Qui était-il ? A quel mouvement
artistique appartenait-il ?
C’était un peintre et sculpteur allemand des
mouvements Dada et Surréaliste.
Pourquoi a-il été enfermé ?
Une première fois parce qu’il est allemand, puis
considéré comme un “indésirable”, car
représentant de “l’art dégénéré”.
Plus de 300 oeuvres ont été réalisées au Camp.
Pourquoi les artistes ont continué à créer,
alors qu’ils étaient enfermés ?
- Conserver leur dignité
- Combattre l’ennui
- Entretenir le moral des prisonniers
- Obtenir les faveurs de membres de
l’administration
3e PERIODE DU CAMP : En été 1942, 2000 hommes, femmes et enfants
enfermés au Camp des milles ont été déportés.
Quelle était leur destination finale ? Auschwitz via Drancy.
Qu’est-ce que cela signifiait pour eux ? Etre séparés, un long voyage
dans la promiscuité et le froid, puis très probablement la mort.
3

2- DECOUVRIR – VOLET MEMORIEL
Cette partie n’a pas changé depuis la guerre. Jusqu’à 3000 personnes
ont été enfermées et ont souffert ici. On peut lire le romancier Lion
Feuchtwanger, pour comprendre les conditions de vie des détenus.
Qui logeaient dans les fours ?
Surtout des artistes.
Que montrent-ils essentiellement
dans leurs oeuvres ?
L'environnement des camps (les
tuiles), les parasites, la promiscuité,
le désespoir des hommes...

Que représentent les “traces” de la 2e salle
?
Des fleurs-coeurs de Julius Mohr, peintre
polonais.

Que se passait-il dans le cabaret “Die
Katakombe” ?
C’était un lieu de détente et rencontres, où
l’on parlait, fumait, buvait, mangeait,
assistait à des spectacles... mais aussi un lieu mal famé où l’on
échangeait rumeurs et denrées au marché noir...
A quoi son nom faisait référence ?
A un cabaret berlinois contestataire des années trente, fermé par les
nazis en 1935.
Combien y-a-t-il de latrines (WC), pour 1000, puis jusqu’à 2000
internés ?
A peine 5 ou 6 toilettes et 2-3 lavabos.
4

DORTOIR DES FEMMES ET DES ENFANTS INTERNES
Témoignage de Félicie Awerbuch
“Je n'avais que 13 ans... Nous étions
couchés sur des paillasses par terre. Les
poutres de la salle étaient couvertes de
punaises qui nous attaquaient la nuit... Un
jour, mon père, accompagné d'un milicien,
est venu m'embrasser pour la dernière
fois... Il me semble que la maladie a
empêché mes parents de s'évader par un
tunnel.”

Pourquoi les beaucoup de gens tentent de
se suicider à l’été 42 ?
Ils voulaient éviter la déportation imminente.
Qui étaient les “justes” ?
Quelques personnes ont essayé de sauver des
juifs, en leur fournissant des papiers ou en les
cachant. Par exemple le gardien Auguste
Boyer a aidé plusieurs enfants à s’évader.
Qu’est devenu le camp après la guerre ?
L’usine a réouvert de 1947-48... à 2006 !
REFECTOIRE DES GARDIENS où les internés ont réalisé de grandes
peintures vers 1940-41.
Quels peuples sont représentés ?
africain, chinois, italien, esquimau,
américain, indien.
A quelle oeuvre célèbre cette
peinture fait-elle allusion ?
La Cène de Léonard de Vinci
Quelles
seraient
les
deux
interprétations possibles ?
Une
utopie
montrant
la
réconciliation des peuples, ou l’indifférence des peuples du monde face
au triste sort des internés.
Qu’évoque la devise inscrite au-dessus de la peinture ?
La pénurie alimentaire, qui touchait
les internés mais peut-être aussi les
gardiens, est évoquée avec humour.
5

3- COMPRENDRE – VOLET REFLEXIF
Qu’est-ce qu’un génocide ?
L’exécution criminelle d’une volonté
de détuire la totalité d’un groupe
humain.
Plus récemment, dans les années
1990, quel génocide a eu lieu ?
En 1994, au Rwanda, près d’un million
de Tutsis ont été tués par les Hutus.
Quels facteurs peuvent conduire à un
génocide ?
- Situation de crise économique, de
tensions dans la société.
- Les stéréotypes et les préjugés
- Le racisme
- Laisser faire.
De quoi sommes nous responsables, quand nous ne faisons rien ?
Est responsable celui qui est capable de répondre de ses actes : nous
sommes responsables de ce que nous faisons et de ce que nous ne
faisons pas. Nous avons toujours le choix : “Ne rien faire, c’est laisser
faire”.
Des expériences psychosociales ont permis d’étudier les réactions des
individus face aux ordres et aux questions.
Qu’est-ce qui peut pousser un individu à suivre le groupe ?
Il pense qu’il s’est trompé.
Il suit l’opinion la plus partagée pour ne pas être rejeté par le groupe.
Quelles réflexions vous inspirent les expériences proposées ?

En quoi peut consister la résistance ?
C’est le refus, par des moyens variés, d’une réalité
injuste présentée comme inéluctable.
! création artistique, lutte armée, distribution de
tracts, sabotage, absention, désobéissance à des
ordres injustes...
En quoi l’homme sur la photo incarne-t-il cette
résisance ?
Il est le seul à ne pas faire le salut nazi.

6

Pendant cette sombre période de l’histoire, de nombreuses personnes
ont eu des actes de courage et de résistance.
Pourquoi plusieurs sportifs, comme la nageuse Judith Haspel, meilleure
athlète de l’année, ont refusé de participer aux JO de 1936 ?
« Je refuse de participer à une compétition sur une terre qui persécute
si honteusement mon peuple »
En 2014, Les JO de Sotchi ont faillu être boycottés et certains
représentants politiques ont refusé de s’y rendre. Pourquoi ?
La Russie ne respecte pas les droits de l’homme : atteintes aux droits
des homosexuels, scandales de corruption... Des artistes comme les
chanteuses des Pussy Riot ou l’acteur britannique Stephen Fry se sont
ont appelé au boycott. Or si peu de chefs d’état sont présents, il n’y a pas
eu de réel boycott pour autant... Certains s’expriment, comme la viceprésidente de la Commission européenne Viviane Reding : "Je n'irai
sûrement pas à Sotchi tant que les minorités seront traitées comme
elles le sont sous l'actuelle législation russe." FEVRIER, Renaud. “JO de
Sotchi : un boycott ? quel boycott ?” Le Nouvel Observateur 7/02/2014

En quoi l’expo “L’art allemand
libre”, organisée par Max Enst en
1938 est un acte de résistance ?
C’est une contre-exposition, en
riposte à celle nazie sur “l’art
dégénéré” de 1937, qui diffamait
l’art moderne (les oeuvres de Picasso
ou Chagall sont destinées à la
destruction !). Elle met en valeur la
qualité de l’art “dégénéré” et se
moque la laideur de l’art officiel.

7

Car net à fi nir à l a m aison
et à re ndre dans l a sem aine suivant l a visite.
Que vous a apporté cette visite ?
Qu’avez-vous ressenti ? appris ? compris ?

Présentez un des artistes internés au camp.
Par exemple le romancier Lion FEUCHTWANGER, les peintres Max
ERNST ou Hans BELLMER, etc.

Pour en savoir plus
http://www.campdesmilles.org
et une sélection de sites à consulter sur E-sidoc.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful