Vous êtes sur la page 1sur 1

Benbouzid réunit ses conseillers

Par : D.Messaoudi

Benbouzid à ses conseillers :


Les syndicats autonomes ont crée une confédération syndicale pour faire de l’ombre à notre glorieuse UGTA ;
que me conseilleriez-vous de faire ?

Conseillers à Benbouzid :
Vous devriez vite appeler à la création d’une confédération parallèle pour créer la confusion et affaiblir la vraie
confédération ; sinon à quoi servent nos clones ?

Benbouzid à ses conseillers :


Cela me parait insuffisant pour faire barrage à ces toubibo-éducateurs.

Conseillers à Benbouzid :
On a toujours la justice comme dernier recours si les choses se compliquent, n’est-ce pas ?

Benbouzid à ses conseillers :


Certes, mais nous devons trouver des solutions plus discrètes pour éviter le déclenchement d’un tsunami
médiatique sur nous.

Conseillers à Benbouzid :
Nous pouvons solliciter le duo Dallalou-Khalidi pour mobiliser les parents d’élèves afin d’empêcher au moins
les enseignants de prendre part aux prochaines grèves et manifestations de rue qu’osera sûrement organiser
cette maudite nouvelle confédération.

Benbouzid à ses conseillers :


Pfff ! Ces deux imb… ne nous ont été d’aucune utilité depuis que le gouvernement les a nommés au poste où
ils sont et les a chargés de la noble mission de dresser les parents d’élèves contre les enseignants
protestataires.

Conseillers à Benbouzid :
Nous pouvons faire déclarer la grève illégale et même antinationale et puiser de nos réserves d’universitaires
chômeurs pour remplacer une bonne fois pour toute les enseignants grévistes.

Benbouzid à ses conseillers :


Nous aurions alors besoin d’un article de loi sur lequel nous fonderions notre décision, sinon on nous
accuserait encore de fouler au pied les lois régissant les conflits du travail et ça serait un point en faveur de
cette racaille d’enseignants.

Conseillers à Benbouzid :
Et si nous appelions le gouvernement pour réformer cette loi pour qu’elle nous permette …

Benbouzid à ses conseillers :


Non, non ! Mais ça va prendre beaucoup de temps avant sa publication dans le journal officiel et le temps
presse.

Conseillers à Benbouzid :
Déclarons via l’ENTV, les radios nationales et la presse que désormais l’enseignant bénéficiera de plusieurs
avantages comme les voyages à l’étranger, la Omra, et …

Benbouzid à ses conseillers :


NON ! NON ! NON ! Cela ne marchera jamais ; ils sont trop malins, ces profs ! D’ailleurs allez lire leurs
réactions à un article à ce sujet sur les forums d’Ennahar et d’Ech-Chorouk.

Conseillers à Benbouzid :
Si aucune solution ne peut être trouvée, alors mettez fin à vos cauchemars en démissionnant !

Benbouzid à ses conseillers :


QUOI ?! Vous êtes tous virés vous-mêmes ! Je n’ai pas besoin de vous ! Je ferai cavalier seul !

Centres d'intérêt liés