Vous êtes sur la page 1sur 2

N°8 JANVIER/FEVRIER 2016

N°8 – JANVIER/FEVRIER 2016 « C Sylvie qui vous l’dit » LA FEUILLE DE L’HERBORISTERIE Dans

« C Sylvie qui vous l’dit »

LA FEUILLE DE L’HERBORISTERIE

Dans le terreau 2015, tout a germé. Les précédentes années à dresser des plans sur la Comète. C’est bien de la Terre qu’il s’agit. Ma précieuse planète, porteuse de la Vie. C’est toujours une émotion pour moi d’être en Vie. Une année 2015 chaude qui a permis bien des levées.

Levée de rideau sur la politique dépassée toujours bien tenace, les racines du pouvoir…

Levée du jour sur la nuit mate de l’herboristerie en France…

Levée des cœurs et des solidarités sur les tristes janvier, novembre…

Levée du soleil sur quantités de petits projets humains semés, ils existent…

Levée de Sylvie chaque matin de l’année qui révèle que tout seul, c’est difficile…

Levée des plantes malgré le froid printanier et croissance volontaire sous le ciel sans eau pour une floraison joyeuse… En ce début 2016, le jardin médite. Quelques courtes visites pour ne pas troubler ce moment intense d’introspection. Une année nouvelle pleine des valeurs accumulées, des révolutions, des amitiés neuves et renouvelées, de déceptions et d’optimisme… Je ne vois plus la vie sans l’avis du jardin. J’attends avec patience la levée du Soleil pour donner l’heure d’y aller avec tous les semis, plants et rêves à récolter… Quand je marche sur la terre, c’est l’Homme debout qui s’éveille. Il y a tant de vigueur dans le sol qu’au fur et à mesure de mes pas, je vais en évoluant !! Ce début d’année va faire contraste avec ce qui va suivre. Serait-ce bientôt le PRINTEMPS ?

A suivre… Vous êtes nombreux à lire les lignes de « la feuille de l’herboristerie » … C’est que cela vous intrigue, vous intéresse, vous fait rire, vous énerve… Enfin cette feuille existe… Moi, je ne sais pas qui vous êtes. Je vous

espère comme un ami…

"L'herboriste Jean-Pierre Raveneau a été condamné à un an de prison avec sursis pour «exercice illégal de la pharmacie en récidive». Le tribunal correctionnel de Paris l'a également condamné pour «commercialisation ou distribution de médicaments dépourvus d'autorisation de mise sur le marché, ouverture d'un établissement pharmaceutique sans autorisation et contrebande de marchandises prohibées». Il a assorti la condamnation d'une mise à l'épreuve de trois ans. Un an de prison ferme et 50.000 euros d'amende avaient été requis à son encontre. Tisanes, huiles essentielles… dans cette célèbre herboristerie parisienne de la rue d'Amsterdam (VIIIe), près de la place Clichy, une des plus vieilles d'Europe, les amateurs pouvaient se fournir, en plantes médicinales en vrac et en mélanges préparés sur place dans un petit laboratoire. Problème, depuis 1941, la loi réserve aux seuls pharmaciens de l'ordre et à leurs officines le quasi-monopole de l'exploitation des plantes médicinales à l'exception de 150 d'entre elles, jugées non-toxiques. «J'ai toujours estimé qu'il était possible avec un diplôme de pharmacien d'exercer dans l'herboristerie», avait justifié Jean-Pierre Raveneau à l'audience, expliquant avoir passé une bonne partie de sa vie à s'opposer au «monopole pharmaceutique» en obtenant la déclassification de la vitamine C, de minéraux et d'oligo-éléments, assimilés auparavant à des médicaments. Mercredi, le tribunal a également condamné Nicole Sabardeil, à trois mois de prison avec sursis et 2000 € d'amende et sa société Pharma Concept à 50 000 € d'amende. Un revendeur, qui a écopé de 3000 € d'amende avec sursis. L'ensemble des prévenus devront en outre verser solidairement 2000 € de préjudice moral à l'ordre des pharmaciens qui s'était constitué partie civile. «Pour vendre les produits retrouvés dans leurs herboristeries, M. Raveneau et Mme Sabardeil auraient dû être inscrits à l'ordre des pharmaciens», a jugé le tribunal (…)» «Je ne délivre pas d'ordonnances, rien que des conseils. J'ai vendu des plantes et des mélanges mais pas des médicaments. Mon but a toujours été d'apporter du bien-être. Quand je parle de combattre (une maladie), c'est s'y opposer mais je n'ai jamais prétendu guérir telle ou telle pathologie», avait plaidé le prévenu." Source: Le Parisien

Il serait intéressant de connaître le point de vue des clients de cette herboristerie. A mon échelle, c’est différent. Je produis les plantes que je vends et je les transforme moi-même de manière simple. Ce qui relève plutôt de la paysannerie… Mais qui sait… un jour, peut-être je serais sur le banc des accusés… La chasse aux sorcières est ouverte !

J’ai appris dernièrement :

Ballote noire Ballota nigra - LAMIACEAE

Ballote noire Ballota nigra - LAMIACEAE  Tanins  Saponosides e t huile essentielle  présence

Tanins

« C Sylvie qui vous l’dit »

Description : Une plante sauvage que tu trouves dans le Pays de Bray. Elle est assez « commune » en Europe. Ici, elle s’est invitée au jardin, un beau jour, au milieu des Angéliques et des Valérianes, discrètement. Il a fallu s’accroupir pour la voir et surtout ne pas la confondre avec un Lamier pourpre qui envahit les espaces… Mais tu la trouveras sur les talus des chemins, dans les lieux incultes, en lisière de bois ou de haies. Cette Lamiacée possède une inflorescence particulière. Ce sont des petites fleurs roses légèrement veinées de pourpre en verticilles (en couronne) le long des tiges. Elles sont entourées d’un calice (les sépales) avec des dents triangulaires, finement pointues. Son odeur est tout à fait particulière et forte. Floraison de juin à octobre. Tu récolteras la partie aérienne fleurie plusieurs fois dans l’année.

Statut de protection : Non connu

Statut légal : Plante listée au monopole pharmaceutique

Constituants :

Choline, acides-phénols

Indications traditionnelles : Problèmes d’insomnie, angoisse, stress – Maux de ventre (crampes) Problèmes de digestion Toux récidiventes Nervosité - Nausées Contre-indications : Maladies liées aux disfonctionnement du foie Grossesse Chez les enfants Effets secondaires : Pas d’usage prolongé et abusif (peut devenir hépatotoxique) Interactions médicamenteuses : Ne pas utiliser conjointement avec un traitement antidépresseur - Posologie : En tisane, 2 à 4.5 g de P.A. (Partie aérienne) – Verser l’eau bouillante sur les plantes et laisser infuser 10 mn pas d’usage prolongé sans avis médical – En teinture alcoolique (30 à 50 gttes/jour) à mélanger à l’eau minérale.

Sources :

Wikiphyto - http://www.wikiphyto.org/wiki/Ballote_f%C3%A9tide#Composants_principaux_de_la_plante Guide du Docteur G. FORT Dictionnaire Des plantes médicinales et vénéneuses de France P.V. FOURNIER Pratique : Sylvie Nève Productrice herboriste La Flore illustrée d’Europe occidentale – M.BLAMEY et C. GREY-WILSON

Vous pouvez vous enregistrer sur le site www.jardin-medicinal.com en y laissant votre courriel pour être averti de l’info-lettre. La version papier peut être téléchargée (voir espace événement dans la liste qui tourne…) Des remarques, des suggestions, des critiques … N’hésitez pas si c’est de bonne nature.

Ce que Sylvie dit n’est pas parole d’Evangile… C’est l’instinct qui la guide, par la force de la Nature.