Vous êtes sur la page 1sur 24

USMA 2 - 0 CRB

Avec 17 points d’avance Les Usmistes visent le record du Jumbo-JET Seguer «On veut gagner
Avec 17 points d’avance
Les Usmistes
visent le record
du Jumbo-JET
Seguer «On veut
gagner tous nos
matchs»
Aoudou
«Je«Je suissuis enen colèrecolère contrecontre lele coach»coach»
«Je«Je suissuis enen colèrecolère contrecontre lele coach»coach»
«Je«Je suissuis enen colèrecolère contrecontre lele coach»coach»
SAMEDI 19 MARS 2016
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL
SPORTIF N° 3310 PRIX 20 DA
JSK-MCA, aujourd’hui à 16h
Les Kabyles en
danger !
Mebarki «Les trois
points resteront
à Tizi Ouzou»
Azzi défie Diawara
«J’en ferai
mon affaire»
Ligue des
Champions
MOB-CA, J-1
Après Aguid,
YayaYayaYayaYayaYayaYaya incertainincertainincertainincertainincertainincertain
NAHD-DRBT,
aujourd’hui
à 16h
Saoudi «Ali Malek
a piégé Ould Zemirli»
Coupe de la CAF
RCA-USMH, aujourd’hui à 16h
CSC-Nasawara,
aujourd’hui à 18h
Herrag «Se refaire
Gomes «La
une santé»
qualif’ ne nous
échappera pas»
Equipe nationale
Soudani out, Hanni
Gagnoa-MCO,
aujourd’hui à 16h30
à la rescousse
Ogbi «On ne se
contentera pas
de défendre»
Vers le forfait de Bentaleb
aujourd’hui à 16h30 à la rescousse Ogbi «On ne se contentera pas de défendre» Vers le
N° 3310 02 LIGUE Samedi 1 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui JSK à
N° 3310
02
LIGUE
Samedi
1
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
JSK
à 16h00
MCA

Joueurs, supporters,

Joueurs, supporters,

c’est votre match !

c’est votre match !

Joueurs, supporters,

c’est votre match !

c’est votre match !

c’est votre match !

c’est votre match !

c’est votre match !

c’est votre match !

Joueurs, supporters,

Joueurs, supporters,

Joueurs, supporters,

Joueurs, supporters,

Joueurs, supporters,

Mebarki : «Les trois points resteront à Tizi Ouzou»

Quelques heures avant l’affiche

JSK-MCA, le nouveau meneur de jeu de l’équipe, Billel Mebarki, a déclaré que le groupe a bien réagi pendant les séances d’exercices qui se sont déroulées sous l’ère Kamel Mouassa et que les trois points resteront à Tizi Ouzou. Selon lui, tout le monde est conscient de la tâche et de la mission que les joueurs doivent assurer sans commettre la moindre er-

les joueurs doivent assurer sans commettre la moindre er- D éjà une semaine passée depuis la

D éjà une semaine passée depuis la débâcle de Béchar et la dé- mission prématurée de l’ancien coach, Dominique Bijotat. En

constatant le déséquilibre dans le groupe, notamment après la lourde défaite face à la JSS, le président Hannachi ne voulait pas perdre trop de temps pour installer un nouveau coach à la tête du staff tech- nique. Et pour trouver le meilleur en cette période de la saison, il a fait appel à

Kamel Mouassa, qui dirigea aujourd’hui, son premier match. En effet, la JSK ac- cueillera cet après-midi, le Mouloudia d’Alger au stade du 1er-Novembre. Le 105e Clasico s’annonce chaud et palpitant pour les deux équipes. Alors que le coach algérois est à la recherche de sa première victoire depuis sa nomination, il semble- rait que c’est le cas aussi de Mouassa, qui devrait à tout prix trouver la formule ma- gique pour glaner les trois points et s’éloi- gner de la zone rouge. Avec 26 unités, la JSK est toujours en danger et un autre faux pas aujourd’hui serait impardonna- ble. Les joueurs sont conscients de la mis- sion qui les attend et c’est pour cette raison qu’ils sont prêts à sortir le grand jeu, en donnant le meilleur d’eux-mêmes pour renouer avec le succès qui les fuit depuis quelque temps. Et pour y parvenir, ils n’ont pas manqué l’occasion de lancer un appel aux supporters, qui doivent aussi se montrer responsables en soute- nant l’équipe dans ce virage. Autrement dit, les coéquipiers de Rial attendent un

stade plein à craquer avec une folle am- biance pour qu’ils soient motivés à battre coûte que coûte que le MCA.

L’erreur est interdite, seule la victoire compte Face au DRBT, et après plusieurs jours de préparation, les joueurs du Djurdjura étaient confiants. Même avec un début de match difficile, ils ont réussi à faire la dif- férence et à ouvrir le score grâce à Bou- laouïdet. Alors que tout le monde attendait la fin de la partie, le nouveau promu de la L1 Mobilis égalise et la JSK s’est retrouvée en bas du tableau. Au- jourd’hui, les données ont changé. Avec un nouveau coach et des joueurs libérés psychologiquement, la victoire est obliga- toire. Un match nul serait synonyme d’une défaite. Alors, joueurs, c’est votre match. Pas de bêtises s’il vous plaît !

Mouassa devant un vrai défi Accepter de prendre en main une équipe démoralisée en plein milieu de saison, c’est déjà un défi. Mais l’entraîneur Kamel Mouassa s’est dit prêt à assumer ses responsabilités et apporter de la séré- nité dans le groupe. Aujourd’hui, le des- tin en a voulu qu’il dirige son premier match face au MCA. Un match pas facile sachant que le Mouloudia négocie parfai- tement bien ses matchs à l’extérieur. Le moins que l’on puisse dire est que le Cla- sico a déjà commencé, vu que les joueurs kabyles sont plus que jamais concentrés.

Ils savent pertinemment qu’une victoire les soulagera et leur permettra de prépa- rer la suite du parcours dans les meil- leures conditions.

La défense appelée à bien tenir le coup Depuis quelque temps, la défense des Canaris ne rassure plus. Après un but en- caissé face au DRBT, la charnière centrale est passée à côté de la plaque face à la JSS en prenant trois buts en une seule mi- temps. Kamel Mouassa a beaucoup in- sisté sur ce volet aux entraînements en mettant en garde ses axiaux pour ne plus refaire les même erreurs. Cet après-midi, les joueurs qui seront appelés à animer l’axe devraient faire très attention. La JSK jouera le match de la saison face au Doyen.

Les attaquants doivent se libérer Alors que la défense a encaissé quatre buts en deux matchs, l’attaque n’en a ins- crit qu’un seul lors des deux dernières rencontres. C’est très peu pour une équipe qui renferme dans ses rangs des joueurs aux qualités indéniables, à l’image de Harrouche, Mebarki, Rahal, Boulaouïdet et Diawara. Ces derniers doivent prouver aujourd’hui, qu’ils méri- tent de défendre le maillot jaune et vert. Ce match à un goût d’une finale, gagnez- le !

Saïd D.

reur à domicile

Rahal : «C’est notre match, on doit le gagner»

De son côté, l’ancien joueur du MOB, Fawzi Rahal, qui, de l’avis de tous, revient en force depuis le début de la phase retour, estime que le match face au MCA est celui des joueurs. Ils doivent faire preuve de solidarité pour le gagner et s’éloigner de la zone rouge. Il croit dur comme fer qu’avec un effectif aussi riche, l’équipe n’aura aucun problème à as- surer le maintien : «J’avoue que ne nous sommes pas dans une situation confortable notam- ment après la lourde défaite essuyée face à la JSS. Mais je tiens à dire que les joueurs ont repris confiance et sont tous prêts à le prouver face au MCA. Je suis persuadé que c’est notre match et on doit à tout prix le gagner, donc il n’est pas question de passer, encore une fois, à côté de la plaque. L’erreur est interdite et les trois points sont pré- cieux. On doit atteindre la barre des 29 points et s’éloi- gner de la zone rouge.» Avant d’enchaîner : «Je saisi cette occasion pour lancer un message aux supporters. J’espère qu’ils seront au rendez-vous car on aura plus que jamais besoin d’eux à nos côtés. On attend un stade plein à cra- quer avec une ambiance formidable. Qu’ils soient au ren- dez-vous, ils ne seront pas déçus.»

soient au ren- dez-vous, ils ne seront pas déçus.» S. D. Le coup de gueule de

S. D.

Le coup de gueule de Saâdi

ne seront pas déçus.» S. D. Le coup de gueule de Saâdi Noureddine Saâdi est un

Noureddine Saâdi est un technicien qui est passé par la JSK et plusieurs au- tres formations de l’élite. Saadi, qui in- tervenait hier sur les ondes de la radio CH3 a apporté sa vi- sion concernant cette polémique autour de la présence ou non de Kamel Mouassa sur le banc au- jourd’hui à l’occasion du Clasico JSK-MCA.

Pour lui, la présence d’un technicien sur le banc est primordiale, mais c’est la prépa- ration d’avant match qu’est plus impor- tante. Selon ses dires, si les joueurs ont bien préparé ce match pendant la semaine sur les plans tactique et psychologique, il n’y a rien qui les empêchera de réaliser un bon résultat. Par ailleurs, le coach a com- menté les avis sur le départ de Bijotat, en estimant qu’il faut arrêter de chercher des justifications, l’équipe a failli technique- ment et le problème réside à ce niveau et ça n’a rien avoir avec le psychologique. En d’autres termes, Saadi précise que ce n’est qu’avec les techniciens étrangers que l’on cherche à justifier les mauvais ré- sultats par le psychologique. : «La JSK a un bon effectif, si les résultats ne suivent pas la raison est simple c’est parce qu’il y a une mauvaise préparation des matchs, le problème est d’ordre technique… il faut juste oser le dire.»

L.A.

Une défense à quatre, Harrouche et Mebarki titulaires, Boulaouïdet et Diawara en attaque

LE ONZE DE MOUASSA CONNU !

A peine installé à la tête du staff technique, Kamel Mouassa avait déjà un premier défi à relever. S’entretenir avec ses joueurs, prendre des notes, avant de dégager son équipe-type. Mais pendant la semaine, l’un des ca- dres a déclaré forfait à cause d’une blessure dans sa cuisse. Il s’agit du milieu de terrain Rachid Ferrahi. La défection de l’Oranais a chamboulé le programme du coach lequel s’est re- trouvé dans l’obligation de revoir ses calculs. Mais en suivant les séances, nous avons constaté que Kamel Mouassa a déjà en tête le onze qui devrait débuter le match de cet après- midi face au MCA. Alors qu’Azzedine Doukha est indétrônable dans les cages, c’est Ziti et Ferhani qui assure- ront les deux couloirs. Mais dans l’axe, l’un des joueurs va sauter, du moment que le coach ne compte pas aligner trois axiaux à domicile. Tout porte à croire que la charnière cen- trale sera composée de Rial et Ber- chiche. Les deux joueurs auront une énorme tâche, celle de rester infran- chissable. Au milieu, quatre éléments

clés seront aussi de la partie. Il s’agit bien évidemment de Raïah qui enre- gistrera son retour à la compétition, lui qui a fait l’impasse sur le match de la JSS à cause d’une blessure. Il sera associé à Rahal, Mebarki et Har- rouche. Ce dernier jouera le rôle de meneur de jeu et ce, pour apporter un plus au compartiment offensif. En attaque et sans surprise, le duo Bou- laouïdet-Diawara sera reconduit. Les deux buteurs maison souhaiteraient être en forme pour pouvoir faire la différence et se réconcilier avec les supporters.

Malo devrait débuter sur le banc

Même si rien n’est encore sûr, une source bien informée nous a confié que le premier responsable de la barre technique aurait pris la décision de sacrifier Malo face au MCA. Le Bur- kinabé devrait, en effet, débuter le match sur le banc des remplaçants. Il devrait être aligné au cours de la par- tie, notamment si le score sera en fa- veur de l’équipe et ce, pour préserver

score sera en fa- veur de l’équipe et ce, pour préserver le score. Une décision que

le score. Une décision que le Burki- nabé devrait accepter tout en conti- nuant à travailler pour prouver sa valeur.

Voilà le rôle que Rahal devrait assurer

Avec les joueurs choisis pour débu- ter le match face au MCA, on constate que le coach a décidé de jouer en 4- 4-2. Mais en vérité, c’est un 4-3-3 qui se convertit en 4-4-2 lorsque l’adver-

saire possède le ballon. Cela veut dire que Rahal aura un rôle bien précis à jouer. Lorsque la JSK attaque, il ap- porte un plus aux attaquants en jouant comme ailier. Mais lorsque l’équipe défend, il donnera un coup de main aux milieux de terrain. Une bonne solution pour contrer les at- taques du MCA et bien servir le com- partiment offensif kabyle. Mouassa espère que cette méthode apportera ses fruits.

Saïd D.

N° 3310 LIGUE 1 Samedi 03 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui JSK à
N° 3310
LIGUE
1
Samedi
03
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
JSK
à 16h00
MCA
Le Doyen veut réaliser
Vainqueur face à
la JSK en mars et
octobre 2015…
la passe de trois

U ne fois n’est pas coutume, les Mou- loudéens aborderont le classico de cet après-midi dans la peau du favori. D’ailleurs, les gars de Bab El Oued,

lors des cinq dernières saisons, se sont imposés à deux reprises dans l’antre du 1er-Novembre. Battu le 6 septembre 2011 par la JSK à Tizi Ouzou sur un but de Hamza Boulemdaïs dans le temps additionnel, le Mouloudia de Benchi- kha avait alors mal débuté la saison. D’ailleurs, l’ex-sélectionneur national ne fera pas long feu puisqu’il rendra les armes trois journées plus tard lors du derby entre le MCA et le Nasria à Rouiba. Depuis cette défaite, le MCA va connaître une belle série de quatre victoires de rang face aux Canaris. Vainqueur en 2013 sous la houlette de Djamel Menad lors du match aller à Tizi Ouzou par un but à zéro grâce à Nabil Yalaoui puis il donnera une leçon aux Ka- byles lors du rendez-vous retour au 5-Juillet avec un succès par 3 buts à 1. Le vieux club al- gérois réussira la passe de trois en éliminant la JSK de la Coupe d’Algérie grâce à un Chaouchi en état de grâce. L’année suivante, lors du match aller à Bologhine, le Mouloudia imposera sa loi sur un but de Sid-Ali Yahia Chérif. Une victoire obtenue quelques semaines après la nomina- tion de Fouad Bouali à la tête de la barre tech- nique après le limogeage d’Alain Geiger. Mais lors du second acte au stade du 1er-Novembre,

les camarades d’Aksas vont vivre une cruelle désillusion en s’inclinant lourdement sur le score de 3 buts à 0. Cette année, le Doyen chu- tera à domicile (4-2) après avoir mené au score (2-0). En lutte pour leur survie, les hommes de Jorge vont réaliser le 28 mars 2015 le hold-up parfait en s’imposant à Tizi-Ouzou sur le score de 2 buts à 1 grâce à Benbraham et Djallit. Fort de ce succès, le Mouloudia remettra cela lors de la phase aller le 16 octobre dernier (3-1). Mer- zougui, Gourmi et Karaoui seront les héros de cette folle soirée. Vainqueur lors des deux der- niers classico, le vieux club algérois veut réali- ser cet après-midi la passe de trois. Les Algérois savent qu’un bon résultat cet après-midi en terre kabyle leur assurerait pratiquement une place sur le podium. Mais pour cela, il faudrait prendre la mesure d’une équipe de la JSK en quête de succès pour s’éloigner de la zone de turbulences.

Au match aller, le MCA était dans la même situation que les Canaris L’histoire semble se répéter pour les deux clubs puisque la JSK est en train de vivre la même situation que le Doyen lors de la phase aller. En effet, le 16 octobre dernier, les Canaris affrontaient un Mouloudia en pleine crise après l’éviction d’Artur Jorge. C’était Meziane Ighil qui était aux commandes avec un succès inattendu

des Algérois dans l’antre de Bologhine. Cette fois-ci, on inverse les rôles avec une équipe de la JSK qui vient de se défaire de Bijotat avec l’obligation de gagner pour s’éviter une crise sans fin.

La chute de 2004 restera dans les annales Le MCA aura beau gagner les matches face aux Canaris, les nostalgiques ne peuvent ou- blier la lourde défaite subie en 2004 au stade de Tizi-Ouzou. Ce jour-là, le Mouloudia version Mehdaoui avait pris l’eau en s’inclinant sur le score de 6 buts à 1. Une défaite qui reste à ce jour la plus lourde jamais enregistrée par le Doyen au stade du 1er-Novembre.

Menad a mis fin à 16 ans d’invincibi- lité des Kabyles au 1er-Novembre Lors de la saison 2012-2013, le Mouloudia restait sur 16 ans sans réussir à gagner au 1er- Novembre. Djamel Menad, alors aux com- mandes du club algérois, réussira à mettre fin à cette série noire en s’imposant le 10 novembre 2012 grâce à une réalisation de Nabil Yalaoui. Au cours de ce même exercice, le vieux club al- gérois s’imposera à trois reprises face aux Ca- naris ce qui est du jamais vu dans l’histoire des deux clubs.

Azzi «Diawara, j’en fais mon affaire !» Pressenti pour être reconduit en dé- fense centrale
Azzi
«Diawara, j’en fais
mon affaire !»
Pressenti pour être reconduit en dé-
fense centrale au côté de Bachiri, Ayoub
Azzi nous parle de ce duel qui l’attend
face à l’attaquant burkinabè de la JSK,
Diawara, buteur lors du match aller à
Bologhine. «On sait que Diawara consti-
tuera l’un des plus grands dangers pour
notre équipe. Il a été buteur lors du match
aller à Bologhine. Mais ce samedi, j’en fais
mon affaire. Je ferai tout pour le museler»,
nous a lancé Azzi sous forme de défi.
«Il faut savoir que le
Mouloudia ne vend pas et
n’achète pas les matches»
Concernant cette rumeur de match ar-
rangé qui fait du bruit sur la toile, Azzi
balaye d’un revers de main toutes ces al-
légations.
«Beaucoup a été
dit sur ce clas-
sico, comme
quoi le match
est arrangé.
C’est totalement
absurde. Il faut
savoir que le
Mouloudia ne
vend pas et
n’achète pas les
matches. On va
se battre sur le
terrain et que le
meilleur gagne.»
T. Che

Benali «À notre époque il était presque impossible de ga- gner à Tizi»

Embrassant depuis quelque temps une carrière d’entraîneur, Amer Benali était le bras droit de Boua- lem Charef au MCA avant de reprendre les U20 du club avec un parcours très remarqué en Coupe d’Algé- rie. Faisant profil bas depuis qu’il a quitté le groupe professionnel, l’ancien meneur de jeu de charme du Mouloudia a accepté de nous livrer ses impressions sur ce classico qui reste indécis, ce qui n’était pas le

T. Che Boucherit ou Cherif El Ouazzani pour remplacer Chita Au milieu de terrain, et
T. Che
Boucherit ou Cherif El Ouazzani pour
remplacer Chita
Au milieu de terrain, et si on retrouvera logi-
quement Kacem et Karaoui, le grand absent de
cette confrontation est incontestablement
Oussama Chita, victime d’une rupture des
ligaments croisés antérieurs, pour lequel la
saison est évidemment terminée. Ainsi,
Boucherit est pressenti pour le remplacer,
du fait que, Benbraham, qui revient juste
de blessure, ne jouit pas de tous ses
moyens sur le plan physique. Toutefois,
Amrouche pourra surprendre tout son
monde comme il l’a fait la semaine passée
à Tadjenanet et faire jouer une nouvelle
fois Cherif El Ouazzani qui a réussi une
bonne partie, en se montrant aussi géné-
reux dans l’effort.
Aouedj va assurer l’animation
du jeu et sera décalé d’un
cran
En ligne d’attaque, et afin de faire
cas dans les années 1990. «Certes, tout le monde
est tenu en haleine avec ce classico qui se profile
à l’horizon, mais il faut savoir que les choses ont
beaucoup changé depuis notre époque où il
était presque impossible de gagner à Tizi
Ouzou. D’une part, il y avait une très forte
pression et un grand engouement populaire
et d’autre part une très grande équipe de la
JSK qui était intraitable chez elle devant
son public. Ce qui rendait notre mission très
compliquée.»
«Le 1er-Novembre n’est
plus cette muraille infran-
chissable»
À propos de la rencontre de ce samedi, Be-
nali avec son œil avisé, lancera un message
fort à l’endroit des joueurs du MCA. «Le foot-
ball a beaucoup changé. Désormais, on peut
gagner hors de ses bases, ce qui n’était pas le
cas avant. Les joueurs du Mouloudia doivent
savoir que le stade du 1er-Novembre n’est plus
cette muraille infranchissable. Une équipe qui
pratique un beau football a toutes les chances
de réussir un bon résultat. Il faut croire en
son potentiel et se battre avec les tripes car
ce type de match se joue souvent sur un tout
petit détail.»
face à la stérilité, Amrouche va
jouer avec trois attaquants,
Gourmi, Abid et Aouedj, qui au-
ront la tâche de déstabiliser l’ar-
rière-garde kabyle. Toutefois, Aouedj sera décalé d’un
cran afin d’assurer l’animation du jeu, tout en épaulant
Gourmi et Abid dans leur mission. Toutefois, et jusqu'à
preuve du contraire, Amrouche n’a pris aucune décision
au sujet du onze rentrant, car il a laissé perdurer le sus-
pense même à l’issue de l’ultime séance d’entraînement.
Kamel M.
T. Che
Benbraham «Déçu mais je
respecte la décision du coach »
Pressenti pour remplacer Chita pour ce classico, Benbraham, et contre toute
attente, s’est retrouvé en dehors de la liste des dix-huit et ne fera donc pas le déplacement
à Tizi-Ouzou, un choix qui l’a surpris car il s’est senti prêt pour reprendre la compétition, lui
qui était l’auteur du premier but de son équipe au stade du 1er-Novembre la saison passée.
Contacté par nos soins, Benbraham nous dira : «Je suis déçu ne pas être convoqué pour ce
match face à la JSK, mais je respecte les choix du coach. C’est à moi de travailler davantage
pour que je puisse gagner sa confiance afin de reprendre ma place au sein de l’équipe lors
des jours à venir». En effet le coach du Mouloudia n’a pas jugé utile de le convoquer du fait
qu’il revient de blessure et ne jouit donc pas de tous ses moyens physiques. Cette trêve sera
une belle opportunité pour lui de rattraper son retard et afficher la forme souhaitée avant la
reprise de la compétition.
K. M.

Amrouche pourra effectuer trois changements dans son équipe

C’est en conquérant que le Mouloudia se déplacera cette saison au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, pour donner la réplique à une équipe de la JSK, qui n’est qu’à trois longueurs du RCR, sérieusement me- nacé par la relégation. Tout en étant conscient que la mission de son équipe sera difficile, Lotfi Amrouche tient à réaliser un bon résultat au stade du 1er-Novem- bre et, pourquoi pas, décrocher sa première victoire en championnat. Afin de faire valoir tous ses atouts, le coach du Mouloudia pourra effectuer trois change- ments relativement au dernier match livré face au DRBT, et qui peuvent même toucher les trois compar- timents. Durant toute la semaine, Lotfi Amrouche a essayé plusieurs variantes relativement aux lacunes qu’il a décelées, mais aussi le jeu de la JSK qu’il a dé-

cortiqué. Qui de Bachiri ou Demou épaulera Azzi ? Malgré le fait que la défense du Mouloudia n’a en- caissé aucun but durant les quatre derniers matchs du championnat, elle a montré des signes de fébrilité et il fallait compter sur la bonne forme de Chaouchi pour préserver sa cage vierge. Amrouche, qui a pu récupé- rer Bouhenna et Demou depuis la semaine passée, hé- site à renouveler sa confiance à la paire composée de Bachiri-Azzi ou bien opérer un changement pour don- ner plus de confiance à l’arrière-garde de son équipe. Tenant compte des oppositions qu’il a programmées à l’entraînement, il est évident que Azzi sera reconduit dans l’équipe type et c’est lui qui se chargera de surveil- ler Diawara, du fait que ce défenseur athlétique est bon sur l’homme. Reste à savoir maintenant s’il accor- dera toujours sa confiance à Bachiri, ou si c’est Demou qui jouera avec son ex-coéquipier à l’USMH.

Match très spécial pour Mokdad, Aouedj et Chaouchi

Match très spécial pour Mokdad, Aouedj et Chaouchi Trois joueurs du Mouloudia ne pourront rester insensibles

Trois joueurs du Mouloudia ne pourront rester insensibles au moment de fouler la pelouse du 1er-Novembre. Il s’agit de Fawzi Chaouchi, Abdelmalek Mokdad et Sid-Ahmed Aouedj qui ont porté à un moment de leur carrière le maillot des Canaris avec plus ou moins de succès.

N° 3310 04 LIGUE Samedi 1 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui JSK à
N° 3310
04
LIGUE
Samedi
1
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
JSK
à 16h00
MCA
Aucune précision de qualité pour
les 3 membres du staff technique…

Alors que la présence de Mouassa sur le banc se décidera ce matin après la réunion du BF…

Gaouaoui

Gaouaoui

Gaouaoui

Gaouaoui

Gaouaoui

Gaouaoui

et Ikiouane,

et Ikiouane,

et Ikiouane,

et Ikiouane,

et Ikiouane,

et Ikiouane,

le plan B

le plan B

le plan B

le plan B

le plan B

le plan B

des Kabyles

des Kabyles

des Kabyles

des Kabyles

des Kabyles

des Kabyles

pour le Clasico !

pour le Clasico !

pour le Clasico !

pour le Clasico !

pour le Clasico !

pour le Clasico !

lonnes hier, le Bureau fédé- ral de la FAF a programmé une réunion de travail pour aujourd’hui. Plusieurs ques- tions sont inscrites à l’ordre du jour de la réunion, no- tamment ce dossier de qua- lification du coach Kamel Mouassa à la JSK. Le prési- dent Raouraoua et son Bu- reau fédéral vont devoir étudier ce cas de figure et, conformément à la loi en vi- gueur, ils trancheront ce cas. La JSK a, faut-il le rappeler, déposer un dossier pour ob- tenir une licence pour Mouassa en tant que direc- teur technique, un poste qui figure dans les règlements, ce qui plaidera donc en fa- veur des Canaris. Les joueurs font fi de tout, ils sont décidés à gagner, rien d’au- tre Après une première séance de reprise de travail lundi dernier, quelque peu sous tension avec la montée au créneau d’un groupe de supporters qui n’a pas aimé la débâcle de Béchar, la sé- rénité est revenue mardi

D irigera, dirigera pas le match, c’est la question qui est revenue avec insistance cette se- maine après l’arrivée

de Kamel Mouassa à la barre tech- nique, en succession à Bijotat, parti volontairement de la JSK après la dé- bâcle de Béchar. Ayant pris en main deux clubs cette saison, les nouvelles directives de la FAF à la DTN sont claires, pas plus de deux licences par saison pour un entraîneur. Le départ de Bijotat a poussé les dirigeants ka- byles à parer au plus pressé, c'est-à- dire faire appel à un coach disponible dans l’immédiat pour préparer un important match face au MCA. Or le problème de licence s’est posé avec acuité et jusqu’à hier,

la direction kabyle n’avait obtenu aucun écrit officiel de la LFP. Les di- rigeants ont fait savoir que Mouassa devrait coacher le Clasico à partir du banc avec une autorisation que la LFP devait transmettre à la JSK. Toutefois, et afin de parer à toute éventualité, on croit savoir d’un diri- geant du club que l’équipe a préparé son plan B. C'est-à-dire dans le cas où aucun document officiel ne serait remis à la JSK pour que Mouassa puisse avoir le droit de rester sur le banc cet après-midi. Ce plan c’est le duo formé par Gaouaoui, l’entraî- neur des gardiens de but, et le pré- parateur physique, Ikiouane, qui devra se charger de la gestion du match si, bien sûr, Mouassa est in- vité à suivre la rencontre à partir de

la tribune officielle. Les Kabyles confiants La polémique qui a enflé depuis l’ar- rivée de Mouassa à la barre tech- nique sur la licence n’a pas perturbé les responsables, encore moins les joueurs qui ont travaillé dans la concentration la plus totale. Le pré- sident Hannachi et son comité di- recteur ont adressé à la Ligue un dossier dans l’espoir de le faire abou- tir et permettre à l’équipe d’être diri- gée par son nouveau technicien aujourd’hui face au MCA. Les Ka- byles demeurent plus que confiants de voir les instances sportives natio- nales accéder à leur demande. Que décidera le BF aujourd’hui ? Comme rapporté dans ces mêmes co-

matin. L’arrivée de Mouassa à la barre tech- nique a quelque peu atté- nué la pression et les joueurs étaient plus rassu- rés. Le groupe kabyle a donc effectué sa préparation de ce Clasico d’aujourd’hui dans une bonne ambiance. Notre présence quotidienne au stade du 1er-No- vembre nous a permis de constater sur place la grande détermination des joueurs pour réagir ce week-end et se relancer dans la course pour une place en haut du tableau. D’ail- leurs, on a également remarqué que les joueurs ont fait fi de tout ce qui a été dit et écrit sur la licence de Mouassa, ils ont travaillé dans la concentration totale et pour eux ce match du MCA est le leur, ils feront le maximum pour le gagner et faire revenir la sérénité dans le groupe à huit matchs de la fin de saison.

L.A.

L’article 61 qui donne le droit à Mouassa d’être sur le banc !

La JSK espère obtenir la licence pour Mouassa en tant que coordinateur tech- nique, ce qui lui donnera le droit de diriger le match d’aujourd’hui sur le banc et ce sera le cas pour tous les matchs restants de la saison. Et pour cause, se basant sur l’article 61 des règlements du championnat profes- sionnel relatif à la main courante, il est bien indiqué les personnes ayant droit à l’accès réservé à l’équipe (banc de touche) sur la main courante qui sont les sept joueurs rem- plaçants et les sept officiels, l’entraineur, les trois membres du staff technique, le méde- cin, l’assistant médical, le secrétaire du club. Pour ce qui est des trois membres du staff technique, l’article ne précise pas la qualité du membre du staff technique ce qui ex- plique qu’un coordinateur technique a le droit d’être sur le banc et c’est sur quoi se basera, ou plutôt ce que fera valoir la JSK pour obtenir une licence pour Mouassa. Le BF se réunira aujourd’hui et étudiera le dos- sier conformément à l’article 61 des règle- ments du championnat professionnel. Verdict attendu pour aujourd’hui.

L.A.

Voilà ce que stipule l’article 61 des règlements du championnat professionnel

Les personnes ayant droit à l’accès réservé à l’équipe (banc de touche) sur la main cou- rante sont les sept joueurs remplaçants et les sept (07) officiels suivants :

1) - l’entraineur 2) - trois (03) membres du staff technique 3) - le médecin 4) - l’assistant médical 5) - le secrétaire du club

Ces officiels doivent être inscrits et identifiés par des licences établies pour la saison en cours. Ils ne peuvent en aucun cas être remplacés par d'autres personnes, même disposant de licences. Une seule personne parmi les entraîneurs est au- torisée à donner des instructions à ses joueurs de- puis la surface technique. L'entraîneur et les autres officiels doivent rester dans les limites de la surface technique, lorsque le médecin ou l'assistant médical pénètre sur le ter- rain avec l'accord de l'arbitre pour assister un joueur blessé. L'entraîneur et les autres occupants de la surface technique doivent, en tout temps, s'astreindre au respect du présent règlement et de veiller à l'éthique sportive. Les dirigeants verront leurs licences immédiate- ment retirées en cas de mauvais comportement, et ce nonobstant, les sanctions prévues par le code disciplinaire en vigueur. En cas de présence sur le terrain de personnes au- tres que celles citées ci-dessus, l'arbitre ne devra pas ordonner le début de la rencontre. Si au bout de quinze (15) minutes, les personnes étrangères persistent à demeurer sur le terrain, l'arbitre doit annuler purement et simplement la rencontre et le club concerné encourt les sanctions prévues par les dispositions du code disciplinaire en vigueur.

Zafour «On a reçu des garanties pour que Mouassa soit sur le banc aujourd’hui»

C’ est la grande mobili-

gagner le match

sation à la JSK pour

d’aujourd’hui contre

le Mouloudia d’Al-

ger et fuir la zone rouge. Pas ques- tion de rater les trois points, c’est le discours tenu cette semaine par l’en- semble des dirigeants aux joueurs. Le président Hannachi est intervenu

plusieurs fois pour remobiliser ses troupes et les mettre devant leurs responsabilités. C’est l’avenir de la JSK qui est en jeu, leur a-t-il rappelé. L’arrivée de Mouassa à la barre tech- nique devra sonner le réveil d’un groupe qui souffre d’un véritable blocage psychologique. Toutefois, à l’heure où nous mettons sous presse, le problème de licence demeure posé. Le manager général, Zafour, avec qui on s’est entretenus jeudi

: «Pour ne

rien vous cacher, on prépare notre match dans la concentration la plus totale. Sur le plan administratif, on a déposé notre dossier juste à l’arrivée de Mouassa. On n’a pas eu de réponse mais nous demeurons optimistes. Je dis ça parce que nous avons reçu des garanties de la part des instances sportives que Mouassa aura droit à une licence pour diriger le match de ce samedi.» «Mouassa apportera des changements» En parlant du match d’aujourd’hui, Zafour estime que l’équipe a préparé

soir, nous a fait savoir

son rendez-vous dans des conditions favorables. Les joueurs étaient mis dans un climat de sérénité à même de se concentrer exclusivement sur leur sujet. L’ex-international kabyle qui a été joueur sous la houlette de Mouassa estime que le nouvel en- traîneur va apporter un nouveau souffle au groupe et les premiers signes sont déjà visibles sur le ter- rain. A ce propos il a indiqué :

«Kamel n’est pas un étranger à la JSK. Il est déjà passé par le club plusieurs fois, il connaît bien la maison et la JSK c’est chez lui. Je reste vraiment optimiste, il pourra apporter un plus.» «Il apportera beaucoup de changements en modifiant même cer- tains comportements», dit-il. «Il a beaucoup travaillé l’aspect psychologique cette semaine»

A propos de la préparation du Cla-

sico, Zafour a révélé qu’il n’y a pas

eu de préparation spécifique et que

le nouvel entraîneur s’est, dès son ar- rivée, attaqué au volet psychologique : «Mouassa a pris en charge le volet psychologique dès son arrivée. Il a trouvé un groupe affecté, amoindri après la lourde défaite concédée en déplacement à Béchar. Il a remobilisé les joueurs en leur expliquant qu’on ne doit pas encore continuer à rater des points supplémentaires en fin de saison. J’estime que chacun est mis devant ses responsabilités et tout le monde est conscient de l’enjeu,

joueurs, dirigeants et tous les respon- sables vont conjuguer les efforts pour un seul objectif : sauver la JSK.» «On a fait de bons matchs, les résultats n’ont pas suivi» Pour le manager général, la situation que vit la JSK depuis quelques se- maines est conjoncturelle. Il reste optimiste car l’équipe renferme un potentiel effectif riche et capable de réaliser de bonnes performances. Il s’appuie bien entendu sur les pro- ductions des joueurs lors des matchs précédents et qui, malheureusement, n’ont pas été suivies par de résultats positifs : «Nous ne méritons pas notre place actuellement. La JSK possède un bon effectif. On a même réalisé de bons matchs, malheureusement on n’a pas été gâtés par les résultats.» «L’arbitrage nous a beau- coup pénalisés»

En commentant la situation de l’équipe en cette phase retour, Zafour estime que, n’était le mauvais arbi- trage, l’équipe aurait réalisé de meil- leures performances car elle en avait les moyens : «Les mauvais résultats sont également justifiés par le mau- vais arbitrage qui nous a beaucoup lésés en cette phase retour. On a été privés plusieurs fois de points à cause d’un mauvais arbitrage. Toutefois nous restons optimistes, il nous reste huit matchs, les joueurs sont suffi- samment sensibilisés, il faut récolter le maximum de points et accéder à une place en haut du tableau.»

«Une victoire face au MCA nous relancera pour une place en haut du tableau» Il est hors de question de rater ce match du MCA. Le manager général estime que c’est un virage décisif qu’il faut réussir : «Nous avons pré- paré ce match du MCA dans de bonnes conditions. Les joueurs pro- mettent de puiser au-delà de leurs forces pour gagner les trois points. On n’a d’autres choix que de gagner et nous mettre hors de danger. Le match sera difficile mais nous comptons sur le soutien total de nos supporters qui sont attendus en force pour encoura- ger et soutenir les joueurs.» «Les supporters doivent se montrer patients pendant tout le match» En conclusion, Zafour a jugé impor- tant de lancer un message particu- lier aux supporters qui sont attendus en nombre cet après-midi au stade du 1er-Novembre-1954 de Tizi Ouzou : «Je sais que nos supporters vont envahir le stade. C’est un Cla- sico, il drainera la grande foule. Tou- tefois, nos supporters doivent se montrer patients pendant toute la rencontre, ils doivent éviter d’insulter les joueurs. Ce n’est qu’en les encoura- geant et en leur exprimant leur sou- tien qu’ils sauront comment trouver des solutions sur le terrain et marquer des buts.» L.A.

leur exprimant leur sou- tien qu’ils sauront comment trouver des solutions sur le terrain et marquer
N° 3310 LIGUE 1 Samedi 05 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui JSK à
N° 3310
LIGUE
1
Samedi
05
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
JSK
à 16h00
MCA
Le latéral gauche,
Toufik Zeghdane,
veut montrer la
voie à ses cama-
rades à l’approche
du classico, le 95e
du nom. Pour le
Franco-Algérien,
la quête du po-
dium passe incon-
testablement par
un bon résultat au
stade du 1er-No-
vembre face à
une équipe de la
JSK bien décidée
à s’imposer.
Défaite interdite
pour le Mouloudia
«Pas question
que notre série
d’invincibilité
s’arrête à Tizi»
Alors, Toufik, comment avez-
vous préparé ce classico ?
Comme vous pouvez le consta-
ter, nous l’avons préparé avec mi-
nutie. Nous sommes tous
concentrés sur ce rendez-vous.
Nous savons que ça va être très
difficile face à une équipe de la
JSK qui veut gagner pour s’éloi-
gner de la zone rouge. C’est pour
cela qu’on doit être très vigilants
et concentrés de la première à la
dernière minute de la partie. Et
puis un classico reste un classico,
avec de l’intensité dans le jeu.
Vous êtes conscient que votre
défense va subir les assauts ad-
verses comme c’est souvent le
cas ces derniers temps lors des
matches en déplacement…
On va certainement subir les
assauts adverses. La JSK voudra
exercer une pression de tous les
instants pour essayer de nous dé-
stabiliser. À nous de nous mon-
trer costauds et résistants pour ne
pas céder comme on l’a fait face à
l’ASMO et devant le DRBT lors de
notre dernier déplacement en
championnat, sans oublier Reli-
zane et Ghriss en Coupe d’Algé-
rie.
Qu’avez-vous à dire aux
Chnaoua qui comptent se dé-
placer une nouvelle fois en très
grand nombre à Tizi Ouzou ?
Je dis à nos supporters qu’on
fera tout pour revenir de Tizi avec
un bon résultat. On doit rendre le
sourire aux Chnaoua. Le plus im-
portant pour nous sera de gagner
ce match ou contraindre notre
adversaire au partage des points.
Une chose est sûre, c’est qu’on ira
Nous avons gagné le
match retour lors de l’exer-
cice précédent alors que
personne ne croyait en nos
chances. Nous sommes par-
venus à déjouer tous les pro-
nostics. Lors du match aller,
nous étions dans la même si-
tuation que la JSK actuelle-
ment. Nous avons remporté ce
classico. C’était la première
fois que je me retrouvais titu-
laire depuis le début de la sai-
son. Nous avons cette envie de
poursuivre sur cette lancée.
En occupant la septième place du classement avec le
même nombre de points que le NAHD, le classico est
d’une grande importance pour le vieux club algérois qui
doit réaliser un bon résultat au stade du 1er-Novembre
pour préserver sa série d’invincibilité. Les poulains de
Amrouche, qui vont aborder la rencontre avec la
ferme conviction de revenir à la maison avec les
trois points de la victoire, et dans le cas le plus
défavorable, peuvent se contenter d’un point.
Autrement dit, la défaite est interdite pour
le Doyen, car l’équipe risque de s’éloigner
du podium et se faire rejoindre, et même
distancer, par d’autres formations,
lorsque l’on sait que l’USMH pourra réa-
liser une bonne opération au stade
Smail-Makhlouf face à une équipe du
RCA qui est condamnée au purga-
toire, et que le MCO accueillera
l’USMB sur ses bases et les Sétifiens
qui retrouvent des couleurs, et à
trois longueurs seulement du
Doyen, en découdront avec les
Asémistes au stade du 8-Mai-45.
Passer la trêve dans
de bonnes
conditions
à Tizi pour jouer crânement nos
chances. On ne doit pas avoir de
regret après la fin du match. Pour
nous, il est hors de question que
Vous avez envie de gagner
afin d’offrir cette victoire à
Chita ?
Nous sommes tous peinés
pour Oussama qui va beaucoup
Derniers
réglages hier
matin au centre de
Ain Benian
notre série d’invincibilité s’arrête
à Tizi-Ouzou.
Vainqueur la saison dernière à
Tizi et lors du match aller à
Bologhine, vous êtes sur une
série de deux victoires face au
club kabyle. C’est rassurant
avant de vous rendre au stade
du 1er-Novembre, n’est-ce pas
manquer au club. C’est un élé-
ment incontournable malgré son
jeune âge. Ce serait fabuleux de
gagner afin de lui offrir la vic-
toire. Je sais qu’il va suivre avec
le plus grand intérêt cette ren-
contre.
C’est donc hier matin au centre de
Ain Benian que les Mouloudéens ont
effectué leur dernière séance avant de
prendre la direction de Tizi-Ouzou.
Lotfi Amrouche a apporté à cette
occasion les derniers ajustements
à sa partition qui aura une so-
norité très offensive.
?
Entretien réalisé par
Tarek-Che
Bien qu’il ne soit pas évident
que les coéquipiers de Hachoud
puissent réaliser la victoire à Tizi-
Ouzou, le fait de prendre un
point leur permettra toutefois de
rester en course pour le podium,
mais aussi de passer la courte
trêve dans de bonnes conditions.
En effet, et juste à la reprise de
la compétition prévue le 1er avril
prochain, les poulains de Am-
rouche joueront leur avant-der-
nier derby de la saison face au
NAHD et qui sera aussi impor-
tant, que ce soit pour la course
au podium, mais aussi pour
prendre un ascendant sur le plan
psychologique, lorsque l’on sait
que le NAHD pourrait aussi être
leur futur adversaire en finale de
la Coupe d’Algérie. En somme,
cette rencontre face à la JSK re-
présente un enjeu de taille
pour les Mouloudéens
où la défaite pourra
tout remettre en
cause.
Zeghdane

Aït Tahar : « Le match sera aussi une bataille entre Mouassa et Amrouche »

Qui ne se souvient pas de Mourad Aït Tahar, l’ancien international qui a porté les couleurs des deux prestigieux clubs du football algérien, la JSK et le Mouloudia. A l’occasion de ce classico, cet attaquant s’est exprimé pour

El Heddaf TV et dira : «Je pense que le classico

a un peu perdu de son charme relativement au

passé du fait que les deux équipes n’occupent pas

la place qui leur sied dans le classement. Le clas-

sico a changé relativement au passé car il y a

beaucoup de mouvement dans le recrutement des joueurs. Je vous cite à titre d’exemple qu’avec certains de mes anciens coéquipiers de la JSK on avait affronté d’autres joueurs du Mouloudia en cadets et en juniors avant de se retrouver en se- niors, ce qui faisait aussi le charme du classico. Pour ce qui est du match de ce samedi, il faut savoir qu’il sera très difficile pour les deux for- mations et la rencontre sera une bataille entre Mouassa et Amrouche, car chacun essayera de faire valoir ses arguments».

« Une victoire est importante pour

Amrouche, et Mouassa est quelqu’un qui aime la JSK » Il ajoutera : «A mon avis, une victoire est beaucoup plus importante pour Amrouche pour se lancer dans sa carrière, contrairement à Mouassa qui n’est plus à présenter et son passé plaide pour lui. Je tiens toutefois à dire que Mouassa a répondu favorablement à la de-

mande de la JSK, car il aime cette équipe, ce qui pourra l’aider dans sa mission».

« Il y avait de la rivalité entre la JSK

et le MCA même en jeunes catégo- ries » Mourad Aït Tahar avec lequel on avait évo- qué l’engouement populaire pour le classico par le passé, et afin d’illustrer son enjeu il nous dira : «Le classico était un événement, car même au niveau des jeunes catégories il y avait cette rivalité entre la JSK et le MCA. Comme je l’ai affirmé, on jouait le classico avec hargne même en étant jeunes, et, si on prend mon exemple, lorsque j’ai affronté la première fois le MCA avec l’équipe fanion, c’était quelque chose d’ex- ceptionnel et je me souviens que le match s’est soldé en 1987 par un score vierge. Contraire- ment à la JSK qui avait connu le départ de Fer-

gani et Menad, le MCA avait préservé toutes ses stars comme Bouiche et Bencheikh. Par le passé et dans les années 80, ce classico était suivi par toute la Kabylie et vous savez bien que toute la famille, les voisins, voire même le village vous regardent et c’est la raison pour laquelle on ac- corde une grande importance à cette rencontre».

« On aurait préféré affronter le MCA

au 5-Juillet comme cela a été le cas pour la finale du championnat de 1999, mais la direction de la JSK avait refusé » Sachant que pour les grands rendez-vous il faut un grand stade, Aït Tahar est de cet avis et il nous a parlé du derby par le passé : «Sachez que nous les joueurs on aurait préféré jouer face au MCA au stade du 5-Juillet et non au stade du 1er-Novembre, d’autant plus que la qualité du synthétique n’était pas comme celle d’au- jourd’hui, car au 5-Juillet on pouvait produire

du beau football et s’exprimer sur notre véritable valeur. En 1999 et à l’occasion de la finale du championnat, nous les joueurs on voulait af- fronter le Mouloudia dans ce stade mais la di- rection a préféré Zabana. Nous avons donc affronté le MCA sur une mauvaise pelouse et on n’a pas pu jouer comme on le souhaitait».

« En changeant de club, je n’avais

pas trahi la JSK et les consignes de Bencheikh me rappelaient les pa- roles de Khalef » Quant à son départ en 1994 en optant pour le MCA, dans une époque où les transferts n’étaient pas monnaie courante, il nous dira :

«En changeant de club, je n’avais pas trahi la JSK et je vous confirme même que personne n’a essayé de me retenir lorsque j’ai décidé de par- tir. Je tiens à vous dire qu’à cette époque, je vou- lais terminer mes études de médecine pour que je puisse me consacrer par la suite au football. J’étais donc plus concentré sur mes études que sur le football et personne ne m’a compris à la JSK. En optant pour le MCA, Biskri et Heddane m’ont bien accueilli et mon intégration a été fa- cile, que ce soit par les joueurs et les supporters. Je me rappelle qu’on était par la suite dans une situation délicate et on avait Kaoua et Ben- cheikh comme entraineurs. En s’apprêtant à af-

K.M. Synthèse de Kamel M.
K.M.
Synthèse de Kamel M.

fronter la JSK, Bencheikh nous a tenu un langage motivant et il a su trouver les mots nécessaires pour nous secouer. Ces paroles me rappelaient celles de Khalef à la JSK, c’est comme si ce n’était pas une nouvelle chose pour moi».

«

MCA dans le classico, mais j’ai remis par la suite mon compteur à zéro » Toujours dans le même contexte, Aït Tahar nous dira : «Dans ce match j’avais marqué un doublé face à la JSK et on a remporté une précieuse victoire. Par la suite et lorsque je suis revenu à la JSK, j’ai aussi

J’ai marqué un doublé pour le

réussi un doublé contre le MCA et j’avais donc remis mon compteur à zéro. Je tiens juste à dire qu’en marquant un doublé contre la JSK, personne ne m’en a voulu à

En parlant de son passage au MCA, et les souve- nirs qu’il en garde, Aït Tahar s’est montré reconnais- sant : «Les Chnaoua sont des connaisseurs et je n’oublierai pas les bons moments que j’ai passés au MCA où je n’ai manqué de rien durant tout mon passage dans cette équipe». «D’ailleurs chaque joueur qui évolue au MCA vous dira la même chose», dira Aït Tahar, pour conclure.

Tizi-Ouzou et on s’est montré compréhensifs envers moi».

«

seurs et je n’oublierai pas les bons moments que j’ai passés au MCA »

Les Chnaoua sont des connais-

N° 3310 06 LIGUE Samedi 1 19 mars 23 e journée 2016 USMA 2 -
N° 3310
06
LIGUE
Samedi
1
19 mars
23 e journée
2016
USMA
2 - 0
CRB
Andria, homme
du match
Le moins que l’on puisse dire est
que l’attaquant Andria a fait son
match, hier, à l’occasion du derby
face au CRB. Le Malgache était
très présent dans le comparti-
ment offensif. D’ailleurs, il a réa-
lisé la passe décisive sur le but
inscrit à la 40’ par Seguer.
Stade : 5-Juillet (Alger)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Houasnia, Semsoum, Tarerourth
Avertissements : Bencherifa (38’) CRB ; Abdelaoui (81’), Meah
(84’) USMA
Expulsion : Bencherifa (77’) (CRB)
Buts : Seguer (40’), Meah (90’+2) (USMA)
------------------------------
Le stade
n’a pas affiché
complet
USMA : Mansouri, Meah, Abdellaoui, Chafaï, Khoualed, Ben-
khemassa, Ferhat, Koudri, Darfalou (Bouchema 67’), Andria
(Nadji 84’), Seguer
Entraîneur : Hamdi
la grande foule. L’affluence était certes
n’a pas drainé
Finalement,
ce derby
complet. Toutefois, c’est
nombreuse mais le stade
du 5-juillet n’a pas
affiché
nombreux que leurs homologues
les supporters de
l’USMA
qui étaient plus
tribune réservée
aux Rouge et Noir
-----------------------------
du CRB. La
étaient pleine comme d’habi-
CRB : Asselah, Belaïli, Bencherifa, Khellili, Ngomo, Niati,
Draoui, Nekkache, Aoudou (Yahia Cherif 60’), Bouazza (Der-
rag 67’), Bougueroua
Entraîneur : Michel
tude.
Accrochage entre Selmi et Maroc
Hamdi : «On a marqué
A la
fin
la
des rencontre
d’hier,
et une
scène
désolante
produite
dans
le ves-
tiaire
du
de CRB,
après
l’accrochage
entre
les Selmi en
et Maroc.
Les deux
hommes
se
sont
accrochés
verbalement
ont
failli
arriver
aux
s’est mains.
Il aura
fallu
l’in-
tervention
autres
dirigeants
pour
calmer.
l’in- tervention autres dirigeants pour calmer. Houasnia contesté par les deux équipes L’arbitre de la

Houasnia contesté par les deux équipes

pour calmer. Houasnia contesté par les deux équipes L’arbitre de la rencontre, Houas- nia, a été

L’arbitre de la rencontre, Houas- nia, a été le maillon faible dans ce match. Le directeur de jeu a été souvent contesté par les deux for- mations, surtout du côté du Cha- bab où, jugeant que Khoualed avait touché le ballon de la main, un penalty a été réclamé en se- conde période.

Le

C

hiffre

penalty a été réclamé en se- conde période. Le C hiffre 51 C’est incontestablement le chif-

51

C’est incontestablement le chif- fre de la journée qui corres- pond au nombre de points empochés par l’USMA cette saison. Il est important aussi de signaler que l’USMA vient de dépasser le nombre de points du champion d’Algérie de la saison dernière, l’ESS, qui avait décroché son titre avec 48 points seulement. On est persuadé que le champion d’Algérie de cette saison rem- portera plus de points que celui de la saison passée.

rem- portera plus de points que celui de la saison passée. U21   Les Usmistes s’imposent

U21

 

Les Usmistes s’imposent par 1 but à 0

Les Espoirs de l’USMA poursuivent leur accession au classement après leur belle victoire hier face au CRB sur

le score de 1 à 0. Et c’est grâce

à

Aredji qu’ils ont remporté

les 3 points, un but inscrit à la 75’. Désormais, ils se trouvent

à

la première place comme

leur ainés, en attendant le ré- sultat de l’Entente de Sétif qui reste le poursuivant direct des Rouge et Noir.

de Sétif qui reste le poursuivant direct des Rouge et Noir. Longue discussion entre Michel et
Longue discussion entre Michel et Hamdi de la rencon- Avant le coup d’envoi lors de
Longue
discussion
entre
Michel
et Hamdi
de
la rencon-
Avant le coup d’envoi
lors de
la séance
tre, plus précisément
entraîneurs des
des échauffements, les
pendant
deux formations
sont restés
ensemble. Chacun a
un bon moment
évoqué
de
de forme
de son
bonne l’état avant
équipe,
se en souhaiter
chance
toute
sportivité.

L’USMA tout près d’assurer le titre !

L a formation des Rouge et Noir s’est imposée hier lors de ce derby algérois sur le score de 2 buts à 0. Une victoire qui permet

aux Usmistes d’asseoir leur place de leader avec un total de 51 points. Quant au Chabeb, il poursuit sa dé- gringolade au classement, après de nombreux faux pas en cette phase retour. Toutefois, c’est le Chabeb qui s’est montré le plus entreprenant lors des 15 premières minutes, à l’image des différentes tentatives dont celle de Bougueroua dès la première mi- nute de jeu qui est passée juste à côté du poteau de Mansouri. Quelques minutes plus tard, plus précisément à la 8e minute, Aoudou a tenté une nouvelle frappe mais son ballon est une nouvelle fois passé à côté.

26’, parade exceptionnelle de Mansouri On jouait la 26e minute lorsque le Chabab de Belouizdad s’est créé une belle occasion de prendre l’avantage. Après une accélération sur le côté droit de Bougueroua, ce dernier a enchainé par un centre parfait en di- rection de son partenaire Nekkache qui était bien placé. Nekkache a en- chainé par le geste qu’il faut à savoir une frappe, mais le portier Mansouri était parfaitement bien placé sur sa

ligne. Le gardien de l’USMA a capté

le cuir des deux mains. Ce fut quasi-

ment l’action la plus dangereuse côté Chabab lors de cette première pé- riode. 40’, la passe d’Andria, le coup de maître de Seguer Par la suite, ce sont les Usmistes qui ont tenté d’exercer la pression sur la défense du CRB à l’image du coup franc de Ferhat, mais sa frappe n’a

pas trop inquiété le portier, Asselah.

Et c’est à la 40’ que les Rouge et Noir

ont ouvert le score. L’action a été dé-

clenchée par Rabie Meah qui a

servi Andria en profondeur sur le côté droit. Par la suite, le Malgache a enchainé par la passe parfaite en di- rection du point de penalty où il y avait Seguer. Seul et sans marquage, l’attaquant usmiste a enchainé par le tir parfait, ne laissant aucune chance au portier, Malik Asselah. Le Cha- bab a essayé de revenir avant la pause mais en vain. Les défenseurs ainsi que le portier Mansouri étaient sur leurs gardes. Le Chabab s’est repris en se- conde période, mais…

A la reprise, le CRB s’est montré plus

entreprenant devant les buts à l’image des différentes tentatives face aux buts adverses. On note celle de

la 62’ où les Belouizdadis ont mis le

feu dans la défense usmiste avant que Mansouri dégage le cuir. A la 68’, le CRB a même réclamé un pe-

nalty, jugeant que le ballon a touché la main de Khoualed, mais l’arbitre Houasnia a eu un avis différent. La domination du CRB s’est poursuivie

à l’image d’une nouvelle tentative de

Yahia Cherif à la 88’, mais Mansouri est sorti de sa ligne au bon moment. 90’+2, sur un chef-d’œuvre de Meftah

Et au moment où l’on s’attendait à une réaction du Chabab, le latéral droit, Rabie Meah, a brillé dans le temps additionnel. Après un centre de Benmoussa, le latéral droit a en- chaîné par une superbe talonnade à la Madjer, trompant la vigilance du portier, Asselah. Un but qui fera cer- tainement partie du Top 5 des meil-

leurs buteurs de la saison. Et c’est sur ce beau geste technique que les deux formations se sont quittées. L’USMA

a de nouveau cartonné lors de ce

derby, alors que le CRB poursuit sa chute au classement. Islem T.

alors que le CRB poursuit sa chute au classement. Islem T. au bon moment» «Le CRB

au

bon moment»

«Le CRB nous a posé beau- coup de pro- blèmes. Notre adversaire avait besoin des 3 points de la victoire mais nous avons su mar- quer le pre- mier but au

bon moment. Par la suite, nous avons su tenir tête aux tentatives du CRB, avant que Meah ajoute ce second but après un très beau geste technique. Je le fé- licite pour ce but. Idem pour Seguer. Je dédie cette victoire à notre gar- dien de but Berrefane qui a fêté au- jourd’hui son anniversaire.»

Michel : «On a commis beaucoup de fautes techniques»

«On ne méri- tait pas de per- dre de cette manière, car mes joueurs ont tout donné dans ce match. Je pense qu’avec une meilleure effi- cacité devant les buts, le

score aurait été autre que cette défaite par 2 buts. Je dirai toutefois que nous avons com- mis deux fautes techniques qui nous ont coûté cher. L’adversaire en a pro- fité pour marquer dans des mo- ments clés de ce match.»

«Si c’est moi le problème, je pars» «Pour ce qui est de mon avenir, je tiens à en parler avec transparence. Je le dis aujourd’hui, si c’est moi le problème, je suis prêt à partir dès demain. Cela ne me pose aucun pro- blème. Je suis prêt à céder ma place et partir pour la laisser à un autre.»

Seguer : «C’est important de gagner un derby»

Auteur du premier but, l’attaquant

de l’USMA, Mohamed Seguer, nous

dira : «Je suis très heureux d’avoir marqué ce but et d’avoir pu aider mon équipe dans ce match. C’est im- portant de gagner les derbys, surtout lors de la phase retour du champion- nat. Je pense qu’avec cette belle vic- toire, on se rapproche davantage du titre de champion d’Algérie cette sai- son. On va jouer le reste de nos ren- contres sur ce rythme dans l’espoir d’empocher le maximum de points.»

Aoudou : «Je ne sais pas pourquoi le coach m’a fait sortir !»

«Je ne vous cache pas que je suis très en colère car je n’arrive toujours pas à comprendre pour quelle raison le coach m’a fait sortir. C’est toujours moi qui dois quitter le terrain. Pour- tant, j’étais vraiment engagé dans ce match.»

Pour- tant, j’étais vraiment engagé dans ce match.» Malek s’est réuni avec les joueurs avant le
Pour- tant, j’étais vraiment engagé dans ce match.» Malek s’est réuni avec les joueurs avant le
Malek s’est réuni avec les joueurs avant le match Michel n’a pas pris de risque
Malek
s’est réuni avec
les joueurs avant
le match
Michel n’a pas pris de risque avec Yahia-Cherif
Avant le coup d’envoi de
ce derby, le prési-
dent Malek s’est réuni avec ses joueurs dans
Finalement, le technicien français n’a pas pris de risque avec son joueur
Yahia-Cherif qui était blessé avant ce derby algérois. Et pour cause,
l’attaquant du Chabab a ressenti des douleurs au genou, d’où la déci-
sion de le préserver. D’ailleurs, il a débuté la partie sur le banc des
remplaçants et c’est Nekkache qui a été aligné d’entrée.
le vestiaire. Le premier
responsable du club
a demandé à ses joueurs d’aborder ce
match avec la plus grande concentration
1 er match au 5-juillet pour Darfelou
qui soit sans pour autant se mettre la
pression. Il a aussi promis par la
même occasion une forte prime
en cas de réalisation d’un
résultat positif.
Le moins que l’on puisse dire est que l’attaquant de l’USMA, Darfelou
n’est pas prêt d’oublier le match d’hier face au CRB, puisqu’il était très
spécial pour lui. Pour cause, l’attaquant de l’USMA vient de disputer le
1er derby de son histoire. Et pas que, puisqu’il a aussi joué son 1 er match
au 5-juillet. Tous ses paramètres ont rendu ce match quelque peu particulier
pour Darfelou qui s’est donné à fond.
N° 3310 COUPE DE LA CAF Samedi 07 19 mars 2016 aujourd’hui CSC Nasarawa à
N° 3310
COUPE
DE LA CAF
Samedi
07
19 mars
2016
aujourd’hui
CSC
Nasarawa
à 18h00
United
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
Les Constantinois ne jurent
que par
que par
que par
que par
que par
que par
que par
que par
que par
la qualif’
la qualif’
la qualif’
la qualif’
la qualif’
la qualif’
la qualif’
la qualif’
la qualif’
! ! ! ! ! ! ! ! !

Boudida : «On ne veut pas quitter cette compétition très tôt»

Le directeur général du CSC, Lazhar Boudida, ne veut pas entendre d’élimination de son équipe aux 16 es de finale, même si cette compétition n’est pas un objectif pour eux. «On vient juste d’entamer la compétition africaine et on veut bien y aller le plus loin possible. On ne veut en aucun cas quitter cette Coupe de la CAF dès les 16 es de finale. Tout le monde a vu comment l’équipe s’est battue au match aller en sortant le grand jeu, surtout en première mi-temps. On avait le match en main et on pouvait marquer, mais en seconde période, l’arbitre libé- rien a faussé la partie en contribuant à la victoire du Nasarawa United. Mais je reste persuadé que les joueurs vont renverser la vapeur ce sa- medi en s’imposant par un score large.» Lazhar Boudida, sans diminuer de la valeur du Nasarawa United, estime :

«On a du potentiel et avec un effectif plus étoffé, l’équipe aura un autre visage ce samedi face à ce même adversaire, avec l’apport des Sanafir qui seront des milliers à envahir les tribunes du stade Ham- laoui. On n’a pas droit de les décevoir et on fera tout pour leur procurer de la joie et du bonheur en se qualifiant haut la main aux 8es de finale. Une qualification face aux Nigé- rians ne fera que galvaniser les joueurs, en prévision du pro- chain match de championnat face à la JS Saoura. On leur fait confiance, et inch’Allah ils seront au rendez-vous et hono- reront les couleurs nationales et le public algérien.» S. K.

L es yeux seront braqués, au- jourd’hui, vers le stade Cha- hid-Hamlaoui de

Constantine qui sera le théâtre d’une chaude empoignade qui mettra aux prises le CSC avec le Nasarawa United du Nigeria, pour le compte du match retour des 16 es de finale de la Coupe de la CAF. Battus au match aller à Abuja par les Nigérians par la plus petite des marges, les co- équipiers de Yacine Bezzaz sont appelés à renverser la vapeur, au- jourd’hui sur leur terrain devant des milliers de Sanafir, pour vali-

der leur ticket qualificatif au pro- chain tour de cette compétition. Le coach Didier Gomes, qui n’a pas accordé du temps de répit à ses joueurs au retour au pays, a bien étudié le jeu de son adver- saire du jour et a concocté un plan d’attaque qui sera mis en place cet après-midi pour s’offrir le billet qualifica- tif aux 8es

nale. Les joueurs se sont bien préparés et ont bien récupéré de leur voyage au Nigeria. Rien n’a été laissé au hasard et même les dirigeants ont tenu à être plus près des joueurs durant ces der- niers jours avant la rencontre, en les motivant à leur façon, pour refaire surface lors de ce match retour et marquer au moins deux buts pour assurer la qualif ’.

Gomes optera pour l’attaque à outrance

Le driver du CSC, Didier Gomes, jouera l’attaque à outrance au- jourd’hui face au Nasarawa Uni- ted et mettra la pression sur l’équipe adverse dès l’entame de la rencontre. Gomes veut surpren- dre les Nigérians dès le début du match pour que ses joueurs pren- nent confiance. Il faut tout d’abord rétablir l’équilibre et par la suite aller chercher ce deuxième but, sans en encaisser, pour valider leur billet qualificatif au prochain tour. Par ailleurs, Messaâdia

ou Kone remplacera Boulemdais suspendu. L’un des deux atta- quants jouera sur le front de l’at- taque aux côtés de Sameur et Voavy qui s’est rétabli de sa bles- sure et qui se tient prêt à jouer aujourd’hui.

Il faudra se méfier des Nigérians

Le coach du CSC sait très bien que pour réussir la qualification, il faudra marquer plus de deux buts, car les Nigérians vont cer- tainement opérer par des contres dangereux, sachant que les atta- quants du Nasarawa sont vifs et rapides. Il faudra être vigilants derrière en évitant de tomber dans le piège de la facilité. Les co- équipiers de Farid Cheklam sa- vent ce qui les attend et sauront comment annihiler les attaques adverses et préserver la cage de Ghoul. Les camarades de Bezzaz sont avertis. La qualification et rien que la qualification est le mot d’ordre des Constantinois.

Kaboré : «On a l’habi- tude de jouer devant 30 ou 40.000 supporters»

L’entraîneur du Nasarawa United du Nigeria, en l’occurrence Kaboré, ne perd pas espoir et reste confiant, esti- mant que son équipe est capable de créer la surprise et de rééditer l’exploit du tour préliminaire face au représen- tant du Sénégal. Il nous déclare ce qui suit à propos de ce match retour face

au CSC : «On part avec ce petit avan- tage d’un but à zéro et on fera tout pour préserver cette avance. On se dé- foncera pour surprendre le CSC, en marquant d’autres buts. On est confiants et les joueurs sont confiants et sont bien préparés pour tenir la dra- gée haute au CSC. On n’a pas peur de cette équipe et on fera tout pour créer la surprise en se qualifiant au prochain tour», et d’ajouter : «On a l’habitude de jouer devant 30 ou 40.000 suppor- ters. On n’a pas peur de la pression du public du CSC et mes joueurs sauront comment la gérer et je leur fais confiance pour arracher le billet quali- ficatif au prochain tour. On ne veut pas sortir de la compétition dès ce tour.»

Yaro : «On peut éliminer le CSC devant son public»

Le meneur de jeu du Nasarawa Uni- ted, Yaro, défie le CSC et croit dur comme fer que lui et ses partenaires sont capables de surprendre les Constantinois chez eux devant leurs supporters. Il nous déclare ce qui suit :

«On est venus en Algérie pour repartir avec le billet qualificatif au prochain tour. On est plus que jamais décidés à arracher la qualification à Constantine et on fera tout notre possible pour bat- tre le CSC sur son terrain. On a des atouts à faire valoir et on est bien pré- parés pour confirmer le succès réussi au match aller», et de conclure : «On sait très bien ce qui nous attend face à cette coriace équipe du CSC, mais on tâchera d’exploiter la moindre occa- sion pour la surprendre, et je crois qu’on a des atouts offensifs pour mar- quer des buts. On a bien étudié le jeu de notre adversaire et on saura com- ment atteindre l’objectif recherché. On ne veut en aucun cas sortir de la com- pétition aux 16 es de finale, on veut aller le plus loin possible.»

H. S.

Sameur : «On ne doit pas décevoir les Sanafir»

Pour l’attaquant Sameur, il est hors de question de rater ce rendez-vous africain face aux Nigérians du Nasarawa, en nous déclarant ce qui suit : «C’est un match à ne pas rater et ce qui nous est arrivé au match aller à Abuja, on ne l’a pas oublié et nous sommes décidés à relever le défi, en tentant d’arracher la qualifi- cation en renversant la vapeur. C’est dans nos cordes et on fera tout ce qui est en notre pos- sible pour s’offrir le billet qualificatif au pro- chain tour», et d’ajouter : «Ce sera un match difficile, devant une équipe qui jouera certai- nement derrière en fermant les espaces, mais on saura comment s’offrir la victoire. On n’a pas droit de décevoir les milliers de supporters qui seront au rendez-vous ce samedi pour nous soutenir. Avec leur soutien, on va se transcender et on va se surpasser pour arra- cher une qualification au prochain tour. C’est dans nos cordes, et inch’Allah on ira de l’avant et on arrivera à marquer dès l’entame du match.» Sameur a ajouté : «Je suis en super forme et le coach me fait confiance et je fais toujours ce qui est en mon possible pour être à la hauteur de ses aspirations. Ce samedi, je ferai mon possible pour contribuer à la qualifi- cation du CSC aux 8 es de finale.»

Samir K.

qualifi- cation du CSC aux 8 e s de finale.» Samir K. Le CSC à l’hôtel
Le CSC à l’hôtel Hocine Les camarades de Yacine Bezzaz sont entrés en mise au
Le CSC à
l’hôtel Hocine
Les camarades de Yacine
Bezzaz sont entrés en mise au
vert, hier, au niveau de l’éta-
blissement hôtelier Hocine. Un
hôtel qui offre toutes les com-
modités pour bien se concen-
trer. Les joueurs sont mis dans
les meilleures conditions par
leurs dirigeants qui ne lési-
nent sur les moyens pour
qu’ils réussissent de bons
résultats.
Les
Nigérians se
sont entraînés hier
au stade Hamlaoui
de fi-
C’est hier que les joueurs du Nasarawa
United du Nigeria se sont entraînés au
stade Chahid-Hamlaoui de Constantine.
Le coach du Nasarawa Kaboré a saisi l’oc-
casion pour apporter les dernières re-
touches et surtout permettre à ses
poulains d’avoir leurs repères sur le
gazon du stade Hamlaoui. Pour rap-
pel, cette séance a eu lieu à
l’heure du match.
Les arbitres de la rencontre d’aujourd’hui qui
opposera le CSC au Nasarawa United se sont en-
traînés hier matin au stade Chahid-Hamlaoui de
Constantine. Une séance consacrée à la prépa-
ration de ce match qui revêt une grande im-
portance pour les deux équipes, ainsi que
pour les arbitres qui doivent être à la
hauteur de l’évènement.
La séance des arbitres la matinée
La
séance des
arbitres
la matinée

Meghni et Anane retenus

Gomes «La qualifica- tion devra pas nous ne échapper» : Le coach Didier Gomes demeure
Gomes
«La qualifica-
tion
devra
pas
nous ne échapper» :
Le
coach
Didier
Gomes
demeure
optimiste
et
confiant quant aux
capacités
de
son
équipe de se qualifier
au prochain tour, es-
timant que
«toutes
les
conditions sont
réunies
pour
arra-
cher
la qualification
au prochain
tour. Les
joueurs
ont
bien
saisi
le
message et
savent ce qui les at-
tend devant cette équipe de
Nasarawa. Mais ils ne doivent pas pren-
dre le match à la légère, et
il faudra
marquer
d’entrée et
prendre
l’avan-
tage»,
et d’ajouter : «On
doit faire très
attention à cette équipe qui va utili-
ser tous les moyens pour
nous dé-
stabiliser.
Les
joueurs
sont
conscients de la tâche qui les attend
et savent que le stade sera archi-
comble. On compte d’ailleurs sur
les
Sanafir qui
est le 12
e
homme
de
l’équipe pour pousser les joueurs à
se transcender.»
Gomes a conclu
:
«Une qualification face à Nasarawa
va galvaniser les joueurs, en prévi-
sion du match de championnat
face
JS
et et du Saoura. que aucun
joueurs
veu-
en
rater
ce en ne a rendez- pas que faussé faveur
veulent
prouver
la
à lent vous défaite ritée la des
match
aller
n’était
mé-
c’est
l’arbitre
qui
la partie
par
ses cas Les
décisions
Nigérians.»
H. S.

Gomes écarte Aksas et convoque 17 joueurs

I l y a du nouveau dans la

liste des 18 avec le re-

tour de Mourad

Meghni et Anane, deux joueurs qui ont manqué à l’appel lors du match aller à Abuja. Mais la surprise est venue du côté du coach Gomes qui a décidé de ne pas retenir le défenseur axial Amine Aksas qui a été écarté du groupe à la veille de ce ren- dez-vous. Une décision qui a surpris plus d’un. Didier Gomes se contentera donc de 17 joueurs.

L’équipe s’est entraînée hier au CREPS

Pour sa dernière séance d’en-

traînement, l’équipe chère aux Constantinois s’est entraînée hier au CREPS doté d’une pe- louse en synthétique. Une séance consacrée aux derniers correctifs, la veille du match face à Nasarawa et la mise en place du dispositif tactique.

Il surprend tout le monde en écartant Aksas des 18

Didier Gomes, qui n’a certaine- ment pas apprécié le comporte- ment de son joueur Amine Aksas, a décidé de ne pas le convoquer pour le match d’au- jourd’hui face aux Nigérians de Nasarawa United. La décision de Gomes a surpris plus d’un,

surtout les coéquipiers d’Aksas qui ne s’y attendaient pas.

Le courant ne passe plus entre les deux hommes

D’après notre source, le coach Gomes et son joueur Aksas sont en conflit depuis un cer- tain moment et le courant ne passe plus entre eux. Ce qui n’a fait que compliquer davantage les relations entre les deux hommes. Ce qui a d’ailleurs poussé le coach à le renvoyer et à l’écarter du groupe qui va af- fronter aujourd’hui au stade Hamlaoui la formation nigé- riane du Nasarawa United. H. S.

Sanafir attendus 60.000 aujourd’hui Les sont bien préparés pour ce match et un Sanafir qui
Sanafir attendus
60.000 aujourd’hui
Les
sont
bien
préparés
pour
ce
match
et un Sanafir qui du un la promettent et
de
faire
le
plein
en
rem-
plissant
les
tribunes
du
Hamlaoui
comme
œuf.
Rien
n’a
été
laissé
au
hasard
durant
semaine
qui
à précédé CAF. stade
ce
match
face
à Nasarawa
United
a du
Nigeria.
Les
sup-
porters
CSC
se de seront
des
milliers
à
se
ren-
dre
au
stade
soutenir
les
coéquipiers
capitaine
Yacine
Bezzaz.
On
parle
de
60.000
Sanafir
seront
dans
les
tribunes
pour
ap-
porter
coup
pouce
leurs
favoris,
afin
de
passer
l’écueil
du
Nasarawa
United
au-
jourd’hui
qualifier
aux
8es
de
finale
de
du la
se pour Coupe
de
la
N° 3310 08 LIGUE DES Samedi 19 mars CHAMPIONS 2016 J-1 Club MOB Amrani Africain
N° 3310
08
LIGUE
DES
Samedi
19 mars
CHAMPIONS
2016
J-1
Club
MOB
Amrani
Africain

Les Crabes veulent entrer dans l’histoire !

A ppelés à disputer un match capital demain dimanche

face à la formation tunisienne du Club Africain, la

concentration est au maximum chez les Crabes du

MOB qui ne pensent qu’à la qualification afin de

poursuivre leur aventure africaine et réaliser l’objectif

tracé. En effet, vu que c’est un rendez-vous historique pour le MOB qui dispute pour la première fois une compétition conti- nentale, on a constaté une grande mobilisation chez les Mobistes qui ne jurent que par la qualification, et ce, afin d’atteindre leur objectif prioritaire qui demeure la phase des poules. C’est ainsi que le staff technique a insisté depuis la reprise des entrainements sur une bonne réaction pour éviter une mauvaise surprise et, par là même, réussir une qualification historique au prochain tour de cette prestigieuse compétition. Les Béjaouis, qui ont été défaits à l’aller (1-0), affichent un grand optimisme pour s’offrir les Tuni- siens et poursuivre leur aventure et réussir le meilleur parcours possible surtout lorsqu’on sait qu'ils disposent d’une occasion en or pour réussir une pre- mière et entrer dans l’histoire par la grande porte en affrontant une équipe du Club Africain qui de- meure à leur portée.

La présence en force des supporters, un grand atout pour les Béjaouis

Si les joueurs affichent une grande détermination à relever le défi et décrocher la qualifi- cation au prochain tour, pour espérer atteindre la phase des poules, il n’en demeure pas moins que la présence en force des supporters sera un atout supplémentaire pour les capés du coach Amrani, pour aller jusqu’au bout et réaliser l’objectif tracé. De ce

jusqu’au bout et réaliser l’objectif tracé. De ce La séance d’hier à 18h La séance d’entraînement
La séance d’hier à 18h La séance d’entraînement d'hier effectuée par les Crabes du MOB
La
séance d’hier
à 18h
La séance d’entraînement
d'hier effectuée par les Crabes du
MOB a eu lieu à 18h, soit après le
match de la 24e journée du cham-
pionnat de Ligue 2 Mobilis entre la
JSMB et le MC El Eulma. Le staff
technique sous la houlette du
coach Amrani a tenu à en pro-
fiter pour apporter les ré-
glages nécessaires.
Une
séance vidéo
ce matin
Afin de permettre aux joueurs
d’avoir une meilleure idée sur l'ad-
versaire, le staff technique a pro-
grammé une séance vidéo pour la
matinée d’aujourd’hui. Ils auront ainsi
l’occasion d’étudier le jeu de leur adver-
saire du jour et situer ses points fai-
bles et ses points forts afin de
mettre en place une bonne stra-
tégie et réussir une belle
victoire.

«Les joueurs veulent relever le défi»

Le premier responsable à la barre technique du MOB a tenu à déclarer à propos de cette rencontre face au Club Africain : «Les rencontres de la compéti-

tion africaine ne s’annoncent pas faciles car elles diffè- rent des matches de championnat. Pour ce rendez-vous face au Club Africain, nous tâcherons de faire le

fait, les fans ont déjà entamé les pré- paratifs depuis mercredi dernier pour se déplacer en grand nombre au stade de l’UMA et soutenir leurs joueurs pour arracher une belle victoire demain devant les Tunisiens, surtout que les camarades de capitaine Zerdab auront l’oppor- tunité de jouer ce match retour à domicile.

maximum pour espérer se qualifier au pro- chain tour et réussir un bon résultat. Les joueurs affichent une grande dé-

termination à relever le défi et je suis convaincu qu’ils seront à la hauteur bien que la tâche ne soit pas facile».

« On a une meilleure idée sur notre adversaire »

A propos de l’adversaire de de- main, le coach du MOB estime :

Les Tunisiens sont prenables, mais la vigilance doit être de mise

Cela dit, les observateurs ainsi que les Béjaouis ne craignent pas cette équipe du Club Africain dans la mesure où cette équipe est prenable et à la portée

des coéquipiers de la bande à Amrani. D’autant plus que les Béjaouis ont montré qu’ils sont en mesure de faire quelque chose dans cette rencontre et de décrocher le ticket de la qualification au prochain tour pour honorer leur première participation. Le staff technique semble avoir bien étudié l'adver- saire, le coach Amrani a déjà préparé sa stratégie pour contrer cette équipe du Club Africain et réussir un bon résultat, et ce, bien que la tâche s’annonce difficile.

Marquer cette première participation

La rencontre qui opposera demain les Béjaouis du MOB aux Tunisiens du Club Africain s’annonce comme une occasion pour les Crabes du MOB d’entrer dans l’histoire et de se qualifier au prochain tour de cette prestigieuse compétition. De ce fait, les coéquipiers du gardien Rahmani ne veulent pas louper cette belle opportunité pour aller jusqu’au bout, et réussir une belle victoire synonyme de qualification, et ce, en continuant à se préparer dans de bonnes conditions selon le pro- gramme mis en place par le staff technique où le coach Amrani a déjà l’idée des joueurs à incorporer pour réussir un bon résultat et entrer dans l’histoire par la grande porte pour une première participation de cette équipe du MOB à cette presti- gieuse compétition africaine. Fahim Natouri

«Certainement, nous disposons d’une

meilleure idée sur notre adversaire qui se déplacera à Béjaia pour réussir un bon résul- tat. Cela dit, on a notre plan pour contrer cette équipe et surtout mettre en place les mécanismes nécessaires pour réussir une belle victoire et se qualifier au prochain tour».

« L’apport des supporters sera important »

A propos de la présence des nombreux fans au stade de l’UMA demain à l’occasion de cette manche retour de la Ligue des champions, Amrani dira : «Certainement, l’apport des supporters sera d’un grand apport dans la me- sure où ils vont pousser les joueurs à fournir des efforts supplémentaires pour réussir le meilleur résultat possible et décrocher la qualification au prochain tour. Je leur de- mande de se présenter en masse pour aider les joueurs à réussir un bon résul- tat».

Natouri F.

Yaya risque de manquer le match face au CA

L’attaquant du MOB, Yaya Fawzi, n’est pas certain de participer à la ren- contre de demain face au Club Africain, dans le cadre de la manche retour de

la Ligue des champions. En effet, le joueur souffre actuellement d’une forte fièvre qui l'a empêché de participer à la séance d’entraînement d’hier en fin d’après-midi. Le joueur s’est montré incapable de réagir, et il risque de manquer ce rendez-vous ca-

de réagir, et il risque de manquer ce rendez-vous ca- ma place dans la mesure où

ma place dans la mesure où je me sens bien et apte dans le cas où le coach me fera appel. Je me suis bien préparé durant la semaine et il n’y a aucun pro- blème pour moi».

Fahim Natouri

Hamzaoui pital de son équipe. Aguid se blesse et sa participation est incertaine veut la
Hamzaoui
pital de son équipe.
Aguid
se blesse et sa
participation est
incertaine
veut la
confirmation
Le défenseur du MOB, Aguid, n’est
pas certain de prendre part à la ren-
contre de demain, dimanche, de-
vant le Club Africain à cause d’une
blessure à l’épaule. De ce fait, il
est en train de se soigner sous
l’œil du staff médical pour tenter
de reprendre toutes ses forces et
être au rendez-vous afin de per-
mettre au coach Amrani d’avoir
l’embarras du choix pour ali-
gner une équipe qui sera en
mesure de réussir un bon ré-
sultat.
N’ayant pas pu marquer au match aller
alors qu’il s’est procuré quelques opportunités
face au CA, l’attaquant Hamzaoui veut la
confirmation à l’occasion de la manche
de demain face au Club Africain
dans le cadre de la manche re-
tour des 16es de finale de la
Ligue des champions. De ce
fait, il a émis le vœu de re-
prendre le chemin des filets
et surtout d’aider son
équipe à réussir un bon ré-
sultat demain et ce, afin de
reprendre confiance et espérer
être au top lors des prochaines
journées.

Salhi prêt à jouer

coach Amrani veut bénéfi- cier de tous les ingrédients pour réussir la qualification au prochain tour.

Le staff technique du MOB devrait faire appel au milieu de terrain, Yacine Salhi, qui n’a pas participé au match aller puisque le joueur en question s’est entrainé le plus normale- ment du monde durant la se- maine et est complètement rétabli de sa blessure à la main. Ce qui de- meure d’un grand apport, surtout que le

«Je suis apte à prendre ma place si le coach me fait appel»

Le milieu de terrain de cette équipe du MOB, Salhi, a tenu à afficher son aptitude à prendre place lors de la rencontre de demain face au Club Africain si le coach lui fait appel en décla- rant : «Je suis prêt à prendre

LIGUE N° 3310 DES Samedi 09 CHAMPIONS 19 mars 2016 MOB J-1 Club Africain
LIGUE
N° 3310
DES
Samedi
09
CHAMPIONS
19 mars
2016
MOB
J-1
Club
Africain

Lakhdari «La rencontre va se jouer sur des détails»

Le défenseur du MOB, Lakhdari, affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que son équipe se prépare dans la sérénité en prévision de ce match face au Club Africain tout en estimant que les joueurs sont prêts à fournir des efforts supplémentaires pour décrocher la qualification au prochain tour. Comment se déroule la préparation pour le match de demain face au Club Africain ? La préparation se déroule dans de bonnes conditions dans la mesure où tout le monde est mobilisé à réussir un bon résultat afin d’aller le plus loin possible et arracher la qualification au prochain tour. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et décidés à relever le défi pour se quali- fier au prochain tour bien que nous sommes conscients que notre tâche ne sera pas facile.

Etes-vous prêts pour ce rendez-vous africain ? Certainement, nous sommes prêts pour ce rendez-vous après la prépara- tion effectuée durant toute la semaine où nous nous sommes mobilisés pour fournir des efforts supplémentaires pour aller le plus loin possible dans cette compétition d’autant plus que l’adversaire de demain ne se déplacera pas à Béjaia en victime expiatoire. Et comment s’annonce cette ren- contre ? Ce sera un match difficile dans la mesure où nous aurons affaire à une équipe qui dispose déjà de l’expérience pour faire la différence et qui se dépla- cera à Béjaia pour réussir un bon ré- sultat. Pour ce qui nous concerne, nous sommes conscients de ce qui nous attend et déjà mobilisés pour re- lever le défi et décrocher notre ticket au prochain tour afin d’aller le plus loin possible dans cette compétition et atteindre nos objectifs.

Vous avez déjà affronté cette équipe, que conseillez-vous à vos camarades ? D’abord, il faut savoir que l’équipe que j’ai affrontée a été plus forte que celle qui viendra demain à Béjaia. De ce fait, il faut prendre les choses très au sérieux et ne pas sous-estimer l’adver- saire en dépit de la mauvaise situation qu’il traverse actuellement dans la me- sure où les Tunisiens sont en mesure de nous créer des difficultés et que l’on doit aborder ce match avec beaucoup de détermination pour éviter une mauvaise surprise. Donc, vous êtes optimistes, n’est-ce pas ? Oui, je suis optimiste dans la mesure où tous les joueurs veulent réussir l’ex- ploit et entrer dans l’histoire avec une qualification au prochain tour qui nous fera du bien car on est mobilisés pour arracher la qualification malgré la difficulté de la tâche. Entretien réalisé par Natouri F.

de la tâche. Entretien réalisé par Natouri F. La délégation du Club Africain est arrivée hier

La délégation du Club Africain est arrivée hier

l l Comme il fallait s’y attendre,

la délégation du Club Africain

est arrivée hier aux environs de 11h à l’aéroport Soummam-Abane-Ram- dane d'où elle s'est dirigée vers la ville balnéaire de Tichy où elle a élu domicile à l’hôtel El Raya. Les Tuni- siens ont effectué la réservation sans pour autant se concerter avec leurs homologues du MOB.

Les dirigeants du MOB n’ont pas été à leur accueil

l l Comme cela a été le cas lors

de la manche aller disputée au

stade de Radès en Tunisie, nous avons constaté hier qu’aucun diri- geant du MOB n’a été à la réception des Tunisiens au stade de l’UMA, comme cela a été le cas pour les Tu- nisiens qui n’ont pas accueilli les Bé- jaouis au match aller. C’est dire que les Béjaouis ont rendu la monnaie de leur pièce aux Tunisiens avec cette guerre psychologique enclenchée déjà par les Crabes.

Entraînement hier à Benalouache

l l En effet, après avoir pris

leurs quartiers à l’hôtel El

Raya de Tichy, les Tunisiens ont effectué une séance de dé- crassage au stade Benalouache hier dans l’après-midi et ce, afin de permettre aux joueurs de reprendre leurs forces et surtout d’être aptes pour cette rencontre face au MOB, de- main dimanche.

Ultime séance aujourd’hui à l’heure du match

l l Les Tunisiens qui ont

décidé de se déplacer

seuls sans aucune coordination avec les dirigeants du MOB, ef- fectueront une ultime séance d’entraînement aujourd’hui au stade de l’Unité Maghrébine à l’heure du match (18h). Une occasion pour le coach de cette

équipe du Club Africain d'ap- porter les derniers réglages et huiler les mécanismes pour contrer cette équipe du MOB.

La presse tunisienne en force à Béjaia

l l La presse tunisienne s’est déplacée en force avec la

formation du Club Africain à Béjaia, et ce, en prévision de cette manche retour devant les Mobistes. D’ailleurs, nous avons constaté une dizaine de journa- listes qui tiennent à couvrir ce match important pour les deux équipes.

Majdi Khelifi : « La qualification se jouera à Béjaia »

Le chef de la délégation du Club Africain, Majdi Khelifi, que nous avons contacté à l’arri- vée de la délégation à Béjaia, a tenu à déclarer : «Nous sommes arrivés dans de bonnes condi- tions et sans le moindre pro- blème, et cela est d’une grande importance pour nous. Pour ce qui est de nos chances de qualifi- cation, nous sommes optimistes après notre succès à l’aller. La qualification se jouera à Béjaia où nous ferons le maximum pour la décrocher».

Saber Khelifa : « Le match sera difficile car le MOB est redoutable »

Les Mobistes

visent l’exploit

Bien qu’ils soient confrontés à des situations difficiles depuis quelques journées, il n’en demeure pas moins que les Crabes ont repris confiance et visent l’exploit à l’occasion de cette rencontre face aux Tunisiens du Club Africain dans le cadre de la manche retour de la Ligue des champions pré- vue demain dimanche au stade de l’UMA. De ce fait, ils continuent de se préparer dans la sérénité et suivre le programme mis en place par le coach Amrani qui profite des ultimes séances d’entraînement pour apporter les correctifs qui s’imposent et trouver la meilleure formule pour arracher une belle victoire et, par là même, faire plaisir à aux supporters surtout que les fans mobistes s’attendent à une bonne réaction de la part de leurs joueurs.

On ne parle que de la qualification

La courte défaite concédée au match aller depuis maintenant une se- maine au stade de Radès (1-0) semble avoir donné beaucoup d’espoir aux co- équipiers de Rahmani qui ne parlent que de la qualification au prochain tour d’autant plus que les Tunisiens

La situation du Club Africain arrange les affaires des Béjaouis

La situation que traverse actuelle- ment le Club Africain sur le plan local avec une série de mauvais résultats semble être une belle opportunité pour les Béjaouis d'espérer un bon ré- sultat d’autant plus que les Crabes ont le moral au beau fixe et ce, en dépit de la défaite concédée au match aller. Le coach Amrani et ses joueurs ont déjà une idée sur la stratégie à adopter pour réussir un bon résultat et s’impo- ser avec l’art et la manière.

Khadir : «On a notre idée sur le Club Africain»

Le défenseur du MOB, Khadir, a laissé entendre que son équipe a une petite idée sur l’adversaire de demain, à savoir le Club Africain en déclarant :

«Nous avons déjà notre idée sur notre adversaire, le Club Africain, que nous avons affronté au match aller et on tâ- chera de faire de notre mieux pour ar- racher la qualification au prochain tour et poursuivre notre aventure dans cette compétition».

Fahim Natouri El Aifa prêt à prendre sa place Les Bien qu’il ait quitté le
Fahim Natouri
El Aifa prêt à
prendre sa place
Les
Bien qu’il ait quitté le terrain lors
Tunisiens se
sont entrainés au
stade de l’UMA
Krol
a convoqué 20
joueurs pour le
match du MOB
Alors qu’ils ont prévu une séance de
décrassage pour permettre aux joueurs
de reprendre leurs forces, les Tunisiens
ont effectué une première séance hier
vendredi à 19h au stade de l’UMA, soit
après la séance effectuée par le MOB sur
le même terrain. Le Club Africain ef-
fectuera l’ultime séance aujourd’hui
à 18h (heure du match) au
stade de l’UMA.
L’entraîneur de la formation du Club
Africain a convoqué 20 joueurs pour la
rencontre de demain, dimanche, face au
MO Béjaia dans le cadre de la manche re-
tour des 16es de finale de la Ligue des
champions avec la convocation de Couli-
baly qui n’a pas disputé la manche aller
en raison de blessure. Par ailleurs, le
coach néerlandais devrait trancher au-
jourd’hui sur la participation de
joueur Billal El Aifa qui souffre
d’une légère blessure.
du match aller où il n’a pas pu terminer
la partie en raison d’une blessure, il
s’est avéré finalement que le défenseur
El Aifa sera apte à prendre sa place
dans l’équipe type du Club Africain de-
main dimanche face au MOB puisqu’il a
repris toutes ses forces et prêt à jouer
ce match. Ce qui a beaucoup soulagé
le staff technique qui pourrait avoir
l’embarras du choix pour aligner une
équipe qui sera en charge de
réussir un bon résultat.

traversent une situation difficile. De ce fait, cela s’annonce comme une belle opportunité pour les

capés du coach Amrani d'arracher cette qualifica- tion et aller jusqu’au bout pour honorer leur pre- mière participation. Les joueurs, eux, affichent une grande détermina- tion à aller jusqu’au bout et réussir l’exploit, et ce, bien que la tâche ne soit pas facile.

L’attaquant du Club Africain, Saber Khelifa, a tenu à nous déclarer à propos de cette rencontre : «Nous avons

fait le déplacement à Béjaia pour réussir un bon résultat et arracher la qualification au prochain tour. De ce fait, pour ce match retour, nous ferons de notre mieux pour dé- fendre notre avance et espérer aller le plus loin possible dans cette compétition».

Fahim Natouri

N° 3310 10 Samedi 19 mars coupe de la caf 2016 aujourd’hui Sporting DE NOTRE
N° 3310
10
Samedi
19 mars
coupe
de la caf
2016
aujourd’hui
Sporting
DE NOTRE ENVOYÉ
SPECIAL AU CÔTE D’IVOIRE
Sofiane Benfatta
MCO
à 16h30
de Gagnoa

Un seul mot d’ordre :

la qualification !

A près avoir battu les Ivoiriens

sur le score de deux buts à

zéro, au match aller qui s’est

déroulé il y a de cela une semaine au stade Ahmed-Zabana, les Ham- raoua donneront la réplique cet après-midi au Sporting de Gagnoa à l’occasion de la seconde manche de ce premier tour de la Coupe de la CAF avec la nette conviction d’as- surer la qualification. Difficile s’an- nonce, toutefois, la tâche des Hamraoua face à une formation de Gagnoa qui n’a pas livré tous ses se- crets au match aller, donnant l’im- pression d’avoir les moyens de jouer un mauvais tour aux coéquipiers de Khaled Lemmouchia. En plus de cette équipe qui sera motivée à l’idée de surmonter son retard, des paramètres extérieurs risquent en effet se dresser tel un véritable écueil pour cette formation ora- naise.

Ne pas encaisser en première période !

D’aucuns estiment que le début de

match sera très important pour les deux équipes. Il est clair que l’équipe adverse qui veut remonter le score, va devoir jeter toutes ses forces en attaque dès les premières minutes du match. Un scénario prévisible que va certainement prendre en considération l’entraî- neur Fouad Bouali, qui sait bien que l’équipe ne doit surtout pas prendre de but durant le premier quart d’heure afin d’éviter à l’adver- saire de reprendre confiance en soi et par ricochet relancer le match. Il est même recommandé pour cette équipe du MCO de ne pas encais- ser de but en première période pour rejoindre le vestiaire, avec un avan- tage psychologique par rapport à son adversaire du jour.

Marquer au moins un but !

Le mieux pour les Rouge et Blanc est de surprendre leur adversaire du jour par un but d’entrée. Si les Ora- nais arrivent à marquer les pre- miers, ils scelleront le sort du

Les problèmes ont commencé

à l’hôtel pour les Hamraoua

S i le voyage jusqu’à Abidjan s’est déroulé dans les meilleures conditions possibles, les pro-

blèmes ont commencé à surgir à l’ar- rivée de la délégation oranaise à l’hôtel Ive. En effet, les Oranais ont posé pied du côté d’Abidjan à 1h30 (heure algérienne), avant de rallier di- rectement l’hôtel. Vingt minutes de route seulement séparent l’aéroport international d’Abidjan au centre- ville, puisque les Oranais conduits à leur quartier général par bus et deux voitures mis à leur disposition ont ra- pidement regagné l’hôtel.

Un représentant du consulat et le secrétaire général de Gagnoa à l’accueil

Une fois sortis de l’appareil, les Ora- nais ont trouvé le représentant du consulat algérien en Côte d’Ivoire et le secrétaire général de l’équipe du Sporting de Gagnoa à leur accueil. Ils se sont occupés des formalités doua- nières et ont accompagné les joueurs jusqu’au bus qui les a transportés à leur lieu de mise au vert.

On n’a pas préparé le dîner

Fatigués et voulant surtout prendre leur dîner pour se relaxer dans leurs chambres, les joueurs du Mouloudia ont eu la désagréable surprise de constater que les responsables de l’hôtel ne leur ont pas préparé le dîné. Une malencontreuse faille qui a sou- levé la colère des joueurs qui ont ré- clamé le diner à leur arrivée à l’hôtel Ive.

Les responsables de l’hôtel accusent

Selon les responsables de l’hôtel Ive, c’est les représentants des services consulaires qui n’avaient pas men- tionné lors de la réservation l’heure de l’arrivée de la dé-

légation oranaise encore moins le fait de diner avant d’aller se coucher. Un prétexte que les dirigeants du Mou- loudia n’ont pas trouvé logique, car la réservation était faite en pension complète avec diner inclus lors de l’ar- rivée le 17 mars.

Bouali en colère

Face à cette situation, le premier res- ponsable de l’encadrement technique de l’équipe, Fouad Bouali était en co- lère. En effet, le coach des Hamraoua n’a pas accepté le fait que ses élé- ments soient privés du diner, chose qui selon lui, risque d’avoir ses réper- cussions sur l’état psychologique de ses joueurs.

Baba règle le problème

Le président du MCO, Ahmed Belhadj Baba, a réussi à régler le problème avec l’aide de certains membres du Conseil d’Administration qui sont allés chercher des repas froids et des fruits aux joueurs, afin qu’ils puissent se rassasier et aller se coucher par la suite.

Le représentant du Consulat prend la fuite

Le point noir de cette première soirée en terre ivoirienne a été la fuite du re- présentant du consulat qui a laissé les dirigeants du MCO débattre seuls ce problème. En effet, ce dernier dès l’ar- rivée des Hamraoua à l’hôtel est ren- tré chez lui. Chose qui a irrité les responsables ainsi que les joueurs du Mouloudia d’Oran.

Un membre de la FAF a émis des réserves

Face à cette situation, le représentant de la FAF qui a accompagné l’équipe en Côte d’Ivoire a décidé d’émettre des réserves en notant tous les points négatifs de cette arrivée y compris l’absence du diner pour la délégation oranaise à l’hôtel Ive.

Sofiane B.

Les joueurs invités à dîner au Consulat Zorgati a eu de la visite Les membres
Les
joueurs invités
à dîner au Consulat
Zorgati
a eu de la visite
Les membres de la délégation
oranaise seront invités après le match
à dîner au niveau du Consulat d’Algé-
rie. Les joueurs du Mouloudia rallieront
directement l’hôtel Ive après le match
avant de se rendre au domicile du
Consul algérien pour diner et se
rendre directement à l’aéro-
port et rentrer au ber-
cail.
Le préparateur physique
des Hamraoua, Houssem
Zorgati, a eu la visite de l’an-
cien membre du staff tech-
nique de l’ASEC Abidjan,
Jimmy. Les deux techniciens
ont passé ensemble leur di-
plôme du côté de Bor-
deaux.
passé ensemble leur di- plôme du côté de Bor- deaux. match. Ce sera ainsi le meilleur
passé ensemble leur di- plôme du côté de Bor- deaux. match. Ce sera ainsi le meilleur

match. Ce sera ainsi le meilleur scé- nario envisageable pour cette équipe du Mouloudia. C’est pour- quoi, il ne faut pas trop reculer en défense et essayer de placer des contres vifs et rapides avec l’espoir de marquer ce but qui mettra cer- tainement un terme au suspense.

Attention à l’arbitrage !

Les Oranais devront faire très at- tention à l’arbitrage africain. Ayant l’habitude de jouer sous la direction des arbitres algériens souvent cor- rects et indulgents, les coéquipiers du capitaine Seddik Berradja ne doivent surtout pas s’énerver et en- trer en conflit avec l’arbitre en cas de décisions hasardeuses. Les joueurs doivent maitriser leurs nerfs, faire la sourde oreille et ne pas répondre aux provocations des joueurs adverses, au risque de le payer cher et rater par la même la qualification qu’ils tiennent dans la main pour le moment.

Amine L.

qu’ils tiennent dans la main pour le moment. Amine L. t e c h n i

technique

La réunion

matin

tenue hier

s’est

du match re-

réunion technique

La

tour devant se tenir aujourd’hui à

Abidjan, entre le Mouloudia

Gagnoa, s’est

d’Oran au Sporting

déroulée hier matin à 11h au siège de la Fédération ivoirienne en pré-

du match du

sence du commissaire

Sierra Leone, Badara Traoré et lar-

Ago Abu

bitre central du Nigéria, Bakr.

Belahcène, Hassani et le représentant de la FAF présents à la réunion

Côté oranais, c’est le secrétaire gé-

Belahcène

néral de léquipe, Toufik

et le responsable de la section, Hassani Krimo ainsi que le repré- sentant de la FAF qui est le prési-

de Tlemcen qui

dent de la Ligue

confor-

ont assisté à cette réunion,

mément aux lois de la CAF.

Le Mouloudia jouera

rouge

avec une tenue

Contrairement au match aller lorsqu’ils ont joué avec une tenue blanche, les Hamraoua vont porter cet après-midi une tenue complète-

revanche, les lo-

ment rouge. En

caux vont se produire avec

une

tenue bleue alors que le trio darbi-

match avec des jaunes.

tre va diriger ce maillots

B.

Sofiane

Les joueurs satisfaits de l’hébergement Les joueurs du Mou- loudia ont été très sa- tisfaits
Les joueurs
satisfaits
de
l’hébergement
Les joueurs du Mou-
loudia ont été très sa-
tisfaits de
l’hébergement au ni-
veau de l’hôtel Ive,
puisqu’en plus du fait
que les chambres
dis-
posent d’un téléviseur
plasma, un mini bar
et deux climatiseurs,
il faut dire que
chaque joueur a ob-
tenu une chambre
single. La direction a
décidé de mettre dans
les meilleures condi-
tions ses éléments
avant la confronta-
tion de cet après-midi
disponible Le wifi dans
les chambres
Parmi les avantages
dont dispose l’hôtel
Ive est la présence du
wifi dans les cham-
bres. Chose qui y a
fixés les joueurs la
plupart du temps,
quoique la connexion
ne fût pas de haut
débit.
Sofiane B.
la connexion ne fût pas de haut débit. Sofiane B. Baba «On s’y attendait, on est

Baba

«On s’y attendait, on est en Afrique»

L e président du MC Oran, Ahmed Bel- hadj, que nous avons accosté après ces in- cidents, nous a fait part de son sentiment

: «Ce genre de comportements ne nous surprend pas, du moment qu’il s’agit de l’Afrique. Fran- chement, on s’attendait au pire mais Dieu merci, le fait que le problème se résume seule- ment en cette histoire de dîner ne nous pertur- bera pas vraiment.» «Les services consulaires se sont occupés de la réservation» Le premier responsable du club d’El Hamri, Ahmed Belhadj a tenu à apporter des explica- tions : «Je dois préciser une chose. Notre direc- tion a confié la réservation de l’hôtel depuis quelque temps aux services consulaires en leur détaillant nos priorités au cours de ce séjour. Les gens doivent comprendre que le MCO n’endosse aucune responsabilité en ce qui concerne ce pro- blème.» «Heureusement qu’on a réglé ce problème !» Heureusement pour le Mouloudia que le pré- sident a pu se déplacer avec le groupe pour ré- gler ce genre de pépins. «On a pu résoudre ce problème, heureusement. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai insisté à faire le déplace- ment, car il a fallu ma présence pour régler ce genre de problème.» Sofiane B.

assurer la qualification»

à fond pour ne

«On jouera nos chances

rien regretter à la fin du championnat»

N° 3310 COUPE DE LA CAF samedi 11 19 mars 2016 Aujourd’hui Sporting à 16h30
N° 3310
COUPE
DE LA CAF
samedi
11
19 mars
2016
Aujourd’hui
Sporting
à 16h30
MCO
DE NOTRE ENVOYÉ
SPECIAL AU CÔTE D’IVOIRE
Sofiane Benfatta
de Gagnoa

Ogbi

AU CÔTE D’IVOIRE Sofiane Benfatta de Gagnoa Ogbi Baba promet deux m o i s d
AU CÔTE D’IVOIRE Sofiane Benfatta de Gagnoa Ogbi Baba promet deux m o i s d
AU CÔTE D’IVOIRE Sofiane Benfatta de Gagnoa Ogbi Baba promet deux m o i s d
AU CÔTE D’IVOIRE Sofiane Benfatta de Gagnoa Ogbi Baba promet deux m o i s d
AU CÔTE D’IVOIRE Sofiane Benfatta de Gagnoa Ogbi Baba promet deux m o i s d

Baba promet deux

mois de salaires

Apparemment, le président du Mouloudia, Ahmed Belhadj, n’est pas resté les bras croisés à Abidjan. En effet, le premier responsable du club d’El Hamri a décidé de motiver ses troupes à sa manière, promet- tant de verser à ses joueurs deux mois de salaire dès le retour de la délégation oranaise en Algérie. Une nouvelle qui a fait plaisir aux co-

équipiers de Merbah et qui va cer- tainement les motiver à chercher la qualification pour le prochain tour de la Coupe d’Afrique.

«Ils toucheront leur argent la semaine prochaine»

Le président a pris la décision de payer les joueurs une fois que l’équipe rentrera au pays, après le match de cet après-midi : «Je vais tenir comme d’habitude mes engage- ments envers les joueurs, en leur ver- sant deux mois de salaire. J’essaye toujours de laisser la balle dans leur camp.»

«Qu’ils nous fassent plaisir et je m’occuperai du reste»

Baba use de cette politique de moti- vation financière depuis la saison passée : «Cela fait longtemps que je motive les joueurs en leur doublant les primes. J’en ferai autant si jamais ils continuent à faire plaisir aux supporters que ce soit en Coupe d’Afrique ou en championnat. Je ne vais pas lésiner sur les moyens pour qu’ils soient à la hauteur.» Sofiane B.

Considéré actuelle- ment comme l’un des hommes les plus en

forme de cette forma- tion oranaise, Hi- chem Ogbi pense que le

Mouloudia est bien parti pour se quali-

fier au pro- chain tour de la Coupe de la CAF, à condition de réaliser un match plein cet après-midi. Le joueur n’appréhende pas la chaleur et les condi- tions climatiques. Pour lui, l’équipe peut réali- ser un résultat positif qui permettra au MCO de confirmer le résul- tat de l’aller. Comment s’est déroulé le voyage à Abidjan ? Dieu merci, tout s’est bien passé. On est bien arrivés à Abidjan. Le groupe se porte bien. C’est l’essentiel. Avez-vous senti la fatigue au cours de ce voyage ? Non pas trop ! C’est vrai que le voyage était un peu long, mais il s’est déroulé dans les meilleures conditions possi- bles. Qu’appréhendez-vous ici à

Abidjan ? Il ne faut pas

donner trop d’importance à ce genre de paramètres exté-

rieurs. Le groupe est décidé à arracher la qualification pour le prochain

Non pas du tout, on va es- sayer de jouer l’attaque afin de faire douter cette équipe de Gagnoa. On ne va pas leur laisser le champ libre au risque de concéder des buts. Donc, vaut mieux répondre du tac au tac au cours de ce match. On comptera aussi sur vos centres précis au cours de ce match. Est-ce que vous vous sentez toujours en forme ? Et comment ! Je suis prêt à me défoncer pour le MCO et ses supporters ! Il est clair, je ne veux pas m’arrêter en si bon chemin. Tant que je suis en forme, j’essayerai de faire profiter toute l’équipe qui tourne bien ces derniers temps. Moi, je ne fais que mon travail. Quel est le secret de ce re- tour en forme ? Je dois dire que j’ai fait tout d’abord preuve de patience. J’avais confiance en mes moyens et j’ai pu

prouver ça sur le ter- rain. Je dois recon- naitre que le MCO et

«J’avoue que c’est grâce au MCO que j’ai re- trouvé ma forme»
«J’avoue
que c’est grâce
au MCO que j’ai re-
trouvé ma
forme»

tour et faire plai- sir à nos sup- porters. Cette motivation qui nous anime

pourra surmon- ter n’importe quel écueil. Donc, je préfère positiver.

Justement, comment s’an- nonce ce match ? Ce sera un match difficile, car l’adversaire du jour va croire en ses chances de re- monter le score. Donc, il faut prendre très au sérieux ce match et essayer de donner le maximum pour assurer la qualification. Comment le MCO compte- t-il procéder pour ramener cette qualification ?

On doit bien gérer le match sur tous les plans que ce soit physique ou tactique. Il ne

faut pas com- mettre beaucoup d’erreurs, jouer avec sérénité, faire preuve de pa- tience et de calme. Ce sera la clé de la qualification.

Allez-vous vous contenter de défendre votre score ?

«On ne va pas se contenter de défendre»
«On
ne va pas se
contenter de
défendre»

ses supporters m’ont permis de m’épanouir et retrouver mon top niveau. Je leur promets de réaliser d’autres prestations de tout premier ordre afin de leur faire encore plaisir. Entretien réalisé par

Amine L.
Amine L.

ASMO KhalladiKhalladiKhalladiKhalladiKhalladiKhalladiKhalladi

KhalladiKhalladiKhalladiKhalladi Khalladi KhalladiKhalladi J oint par nos soins, le portier de l’ASMO, Smaïl

J oint par nos soins, le portier de l’ASMO, Smaïl Khalladi, qui

continue de se soigner en attendant de pouvoir re- prendre les entraînements avec le groupe, nous a as- surés que lui et ses coéqui- piers joueront leurs chances à fond en vue du maintien. «Il est clair que notre mission s’annonce très difficile. On accuse un re- tard conséquent et notre ca- lendrier s’annonce difficile avec des matchs contre des équipes qui jouent le haut du tableau et d’autres qui luttent pour le maintien. Cela dit, mathématique- ment, rien n’est encore fait. C’est pourquoi, on jouera nos chances à fond, pour ne rien regretter à la fin du championnat » a-t-il an- noncé.

«Je ne prendrai aucun risque avec ma blessure»

Le gardien de but des Oranais s’est aussi exprimé sur sa blessure et sur la durée de son indisponibi- lité. «Je ne suis pas encore totalement rétabli de ma blessure. Je ne sais pas quand cela va se faire, mais je ne vais pas hâter mon

La direction souhaite

prolonger les cadres

En dépit des derniers ré- sultats enregistrés par l’équipe et de la relégation qui se profile de plus en plus, les dirigeants de l’ASMO en- tendent préparer l’avenir et la saison prochaine avec no- tamment la prolongation de plusieurs éléments impor- tants et autres cadres de l’équipe. Selon une source proche de ce dossier, plu- sieurs joueurs ne seraient pas vraiment chauds à l’idée de poursuivre leur aventure avec le club de M’dina J’dida. Surtout si ce dernier venait à quitter l’élite. En effet, plu- sieurs joueurs asémistes se- raient sur le départ et sont très courtisés par des équipes de la Ligue 1 Mobilis. D’au- tres, par contre, seraient prêts à prolonger, mais pas à n’importe quel prix. En effet, ils auraient demandé à leurs dirigeants de leur verser les trois mois de salaire qu’ils doivent toujours au club, en plus d’une augmentation sa- lariale. Ce qui pourrait éven- tuellement poser problème puisque le club ne dispose pas d’assez de moyens pour satisfaire leurs exigences. Par ailleurs, cette même source assure que la direction a déjà pris la décision de mettre le nom de trois joueurs sur la liste des libérés en fin de sai- son.

retour aux entraînements. Je ne prendrai aucun risque pour ne pas rechu- ter. J’espère être de retour le plus tôt possible pour prendre part à la prépara- tion du prochain match face à l’Entente de Sétif et ainsi aider mes coéquipiers à décrocher un résultat po- sitif qui pourrait raviver nos chances pour le main- tien.» A-t-il ajouté.

«Il est encore trop tôt pour parler de prolongation»

Faisant partie des joueurs en fin de contrat en juin prochain, le nu- méro 16 des Vert et Blanc estime qu’il est un peu tôt pour parler de prolonga- tion de contrat. «Mon contrat expire en juin pro- chain mais je n’ai pas en- core parlé avec la direction. Je pense qu’il est encore trop tôt pour en parler. De plus, le club traverse une situa- tion difficile. Je pense qu’il est préférable de me concen- trer sur la suite de notre parcours pour après me réunir avec les responsables du club et parler d’avenir » a-t-il conclu. Propos recueillis par Toufik

Entraînement hier à Canastel

Les coéquipiers d’Anter Dja- maouni se sont entraînés, hier matin, en prévision de leur pro- chaine sortie de championnat. Une séance qui a eu lieu à la forêt de Canastel et qui a été consacrée au volet physique.

Khalladi, Aouad et Oussad absents

La séance d’hier matin a vu la pré- sence de tous les joueurs, exceptés les blessés, à savoir Nasr Eddine Oussad, Smaïl Khalladi et Moha- med Aouad, ainsi que Kamel Bou- doumi qui est suspendu par ses dirigeants.

Repos aujourd’hui, reprise demain

Les joueurs de l’ASMO ont bénéfi- cié d’une journée de repos, au- jourd’hui. La reprise est prévue pour demain à 16h 00 au stade Habib-Bouakeul, pour la prépara- tion de leur prochaine journée de championnat face à l’ESS.

Boudoumi veut rencontrer Baghor

Suspendu dernièrement par ses dirigeants pour avoir entamé des négociations avec un agent de joueur, le milieu de terrain de l’ASMO, Kamel Boudoumi, sou- haiterait, selon une source bien informée, s’entretenir avec son président pour trouver une solu- tion à son problème. Le numéro 21 asémiste souhaiterait même prolonger son contrat. Chose que ne partagerait pas son président qui a refusé de le recevoir. Selon cette même source, Baghor serait contre la prolongation de Bou- doumi dont le contrat exprime en juin prochain.

N° 3310 12 Samedi NATIONALE EQUIPE 19 mars 2016 Rachid Ghezzal Gourcuff Gourcuff Gourcuff Gourcuff
N° 3310
12
Samedi
NATIONALE
EQUIPE
19 mars
2016
Rachid Ghezzal
Gourcuff
Gourcuff
Gourcuff
Gourcuff
Gourcuff
Gourcuff
«Mon objectif
est de s’installer
dans ce groupe
de l’EN»
intéresse
intéresse
intéresse
intéresse
intéresse
intéresse
D es hauts et
des bas, Ra-
chid Ghezzal
en a connu
beaucoup au
sur le terrain. Le nouveau
coach me l’a donné et j’es-
saie de lui rendre cette
confiance. Oui, j’ai joué,
même enchaîné par le
passé, mais je profitais des
le Stade
le Stade
le Stade
le Stade
le Stade
le Stade
sein de son club lyonnais.
Il faut dire que tout n’a pas
été rose pour lui. Lors de la
saison sportive 2012/2013,
il n’avait joué que 1 265
minutes pour 1 but et 1
blessures de certains joueurs
comme celle de «Yo» (Gour-
cuff). En fait, je dépannais
et après je ne jouais quasi-
ment plus. J’ai joué en CFA
en 2013-14 (la saison de
son opération au dos). Ce
fut une période compli-
Brestois
Brestois
Brestois
Brestois
Brestois
Brestois
quée
Il faut en passer par
là pour mieux s’exprimer
ensuite.» Pour sa part, l’en-

passe. La saison suivante a été encore plus compliquée pour lui en raison d’une opération au dos. Lors de la saison 2014/2015, Ghez- zal n’avait joué que 869 mi- nutes durant lesquels il n’avait marqué aucun but. Cette saison encore, Ra- chid Ghezzal a connu des moments difficiles durant la première moitié de la saison sous la houlette d’Hubert Fournier. Mais depuis l’arrivée de Bruno Genesio à l’OL, tout a changé pour ce joueur qui est devenu un élément im- portant dans le onze lyon- nais. Et les chiffres sont là pour le prouver ; depuis le début de l’année 2016, Ra- chid Ghezzal a été titulaire 12 fois en 15 matchs, ins- crit 6 buts, délivré 6 passes décisives, multiplié les gestes justes en 1 059 mi- nutes. Il encense Bruno Genesio et tacle Hubert Fournier Dans un entretien relayé par le site officiel de l’OL, le joueur de l’EN a fait les éloges de son entraîneur, Bruno Genesio, tout en ta- clant son prédécesseur, Hubert Fournier : «Tout joueur en

traîneur de l’OL n’a pas tari d’éloges sur son joueur al- gérien en déclarant : «Je connaissais le potentiel de Rachid, ses qualités tech- niques, son volume de jeu, mais il me surprend. Il est devenu efficace. Le fait d’être positionné à droite le sert indéniablement.» Bernard Lacombe :

«Il me rappelait Rivaldo»

A

la question de savoir s’il

va

terminer sa carrière au

sein de l’OL, Rachid Ghez-

zal a déclaré : «Je ne l’ima-

on

gine pas de cette façon

verra

j’ai des ambi-

»

tions

Et d’expliquer le

poste qu’il aime occuper dans le schéma de l’OL : «A

droite dans ce système, c’est

le poste qui me convient le

mieux actuellement. C’est plus facile pour moi de ren- trer et de frapper ou de combiner avec mes par- tenaires.» Ghezzal a également évoque ses objectifs en sé- lection en ajou- tant : «C’est un objectif de m’installer dans ce

L’ avenir de Christian Gourcuff à la tête de la barre technique de l’EN continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. A la veille de l’impor-

tante double confrontation face à l’Ethiopie dans le cadre des éliminatoires de la pro- chaine CAN-2017, les supporters des Verts n’ont actuellement qu’une seule question à se poser, à savoir si l’ancien driver du FC Lorient va poursuivre l’aventure avec l’EN ou pas ? Beaucoup de choses ont été dites à ce sujet, même si ni Gourcuff ni le prési- dent de la FAF, Raouraoua, ne se sont pro- noncés sur le sujet. Toutefois, il est fort possible que le technicien breton quitte la sélection nationale à l’issue de cette double confrontation face à l’Ethiopie. En atten- dant une réaction officielle de Gourcuff ou du président de la FAF, pour mettre les choses au clair concernant ce sujet, l’entraî- neur de l’EN est dans le viseur de plusieurs clubs français qui veulent s’attacher ses ser-

vices. Il est proche de Brest que du FC Nantes La presse française avait révélé dans un passé récent l’intérêt du président du FC Nantes, Waldemar Kita, pour Christian Gourcuff, en remplacement à Der Zaka- rian, en cas de départ du coach des Canaris à la fin de saison. Ce dernier n’est toujours pas prolongé par Waldemar Kita. Le prési- dent du FC Nantes songerait à Christian Gourcuff pour conduire son nouveau pro- jet la saison prochaine. Mais, il n’y a pas que le FC Nantes qui est intéressé par le re- crutement de Gourcuff. Selon l’Equipe, le Stade Brestois est très intéressé par les ser- vices de l’entraîneur des Verts. Le quoti- dien sportif français annonce que Gourcuff est plus que jamais proche de rejoindre le Stade Brestois la saison prochaine. Selon l’Equipe toujours, et plus de Christian Gourcuff, d’autres noms d’entraîneurs sont annoncés pour prendre la succession

d’Alex Dupont, à l’instar de Philippe Mon- tanier (libre depuis son départ de Rennes) et d’Olivier Guégan (sous contrat avec Reims). Restera, restera pas avec les Verts ? Le Stade Brestois va connaître un grand chamboulement à la fin de la saison. En effet, le club breton, qui va changer de pré- sident et d’entraîneur, va procéder à un grand ménage et entend donner les clés à un technicien digne de ce nom. Si plu- sieurs entraîneurs sont également annon- cés pour prendre en main la barre technique du Stade Brestois, c’est Christian Gourcuff qui intéresse le plus les dirigeants du club de Ligue 2 : «Mais les Finistériens pensent surtout à Christian Gourcuff qui a déjà évoqué le potentiel brestois. C’est am- bitieux, mais les futurs dirigeants ont en- core le temps de rêver», conclut le quotidien sportif français. Riad O.

groupe constitué de nom- breux jeunes joueurs. Il y a beaucoup d’échéances à venir.» Pour
groupe
constitué
de nom-
breux jeunes
joueurs. Il y a
beaucoup
d’échéances à
venir.» Pour sa
part, Bernard La-
combe, dirigeant
lyonnais, a encensé
Ghezzal en le com-
parant à l’ancienne
star du Barça, Rivaldo : «Il
a du talent et en ce mo-
ment, il est impressionnant.
Il élimine, il marque, il
a be-
soin de
son
coach, de
ses co-
équi-
piers.
Celle
de
l’en-
traî-
neur, je ne l’avais pas
du tout. Cela se res-
sentait au niveau du
temps de jeu et de
mon rendement
passe, il travaille. Il sent le
jeu. On voit qu’il a joué
dans la rue. A droite, ses
appuis font la différence.
L’autre jour, je le regardais à
l’entraînement. Il a fait une
séance extraordinaire. Il me
rappelait le Brésilien Ri-
valdo. Tout ce qui lui arrive
actuellement, c’est une juste
récompense de son travail,
de sa patience. Il a été telle-
ment pénalisé par toutes
les blessures ces dernières
saisons. Je suis content
pour lui après toutes les
épreuves qu’il a endu-
rées.»
Riad O.

Boudebouz «Au temps de Halilhodzic, on m’a fait passer pour un bandit»

temps de Halilhodzic, on m’a fait passer pour un bandit» R yad Boudebouz est en train

R yad Boudebouz est en train de réaliser une bonne saison sous les couleurs de Montpellier. A 26 ans, il est l’un des joueurs cadres du onze de Frédéric

Hantz. Dans un long entretien accordé à Footafrica365.fr, le joueur de l’EN a évoqué l’actualité de son équipe, mais aussi celle de l’EN. Interrogé sur sa mise à l’écart en sé- lection par Vahid Halilhodzic, Boudebouz dira : «Je n’ai plus de regrets, je ne vis pas avec la tête tournée vers le passé. Le seul re- gret, ce n’est pas le fait qu’il ne m’ait pas pris. Si un coach juge que je n’ai pas le niveau, je respecte son avis. Ce qui m’énerve le plus c’est qu’on ait donné sur moi des fausses informa- tions, qu’on ait construit de moi une image qui n’est pas la mienne. On m’a fait passer pour un bandit, un voyou, ce qui ne me cor- respond pas du tout. On m’a présenté comme un petit «bad boy» qui ne veut pas écouter les coachs, je ne suis pas comme ça !» «Gourcuff, un coach que j’apprécie beaucoup» Boudebouz a fait les éloges de son actuel sélectionneur, Christian Gourcuff en dé- clarant : «C’est vrai que c’est un coach que

l’apprécie, avec lequel je prends du plaisir aux entraînements. Personnellement, je vais toujours en sélection pour jouer le maxi- mum. Mais je n’ai pas d’états d’âme si je ne joue pas. C’est l’Algérie qui compte, pas sa petite personne !» dira Boudebouz et de ré- pondre à la question de savoir si le 4-4-2 de Gourcuff le favorise : «Je ne sais pas… En plus, le 4-4-2 se transforme souvent en 4-5-1, car le deuxième attaquant se trans- forme en 10. Quand je joue, j’essaie toujours d’être efficace. Quelle que soit la tactique adoptée.» «Quand je pose mes pieds en Algérie, je me dis toujours que j’ai une incroyable chance d’être Algérien» Boudebouz a également évoqué le sujet des joueurs binationaux. Formé en France et portant actuellement les couleurs de l’EN, le joueur de Montpellier a expliqué n’avoir jamais regretté son choix d’opter pour les Verts : «Quand je pose mes pieds en Algérie, je me dis toujours que j’ai une incroyable chance d’être Algérien et de porter les cou- leurs nationales. Maintenant, j’ai eu la chance de progresser dans des centres de for-

mation français, et je ne l’oublie pas. Je vis très bien avec ces deux senti- ments. Aujourd’hui, je trouve qu’il y a trop de spéculations sur les choix des joueurs binationaux.»

«On a déjà joué en Ethiopie et gagné là-bas»

Boudebouz est également revenu sur la dou- ble confrontation de l’EN face à l’Ethiopie et sur le déplacement des Verts à Addis-Abeba :

«Ces matchs à l’extérieur sont extrêmement difficiles, pour toutes les équipes africaines, pas juste pour l’Algérie ! Sur cette double confrontation, notre chance est de jouer le premier match à domicile. Si on gagne, on aura 9 points et on aura pris un net ascen- dant sur l’Ethiopie. On a déjà joué et gagné là-bas. On n’est donc pas sans repères.» «J’espère que Mahrez continuera longtemps à faire pareil» Interrogé sur son coéquipier en sélection, Riyad Mahrez, Boudebouz s’est dit ne pas être surpris par les prestations du joueur de Leicester City : «Je ne suis pas étonné. Dès que je l’ai connu, j’ai vu ses qualités. Des joueurs comme lui, j’en ai vu beaucoup dans les quartiers. Son niveau ne m’impressionne pas, je l’ai vu en Equipe nationale. Mais son nombre de buts est impressionnant. J’espère qu’il continuera longtemps à faire pareil. Le plus dur en football, c’est toujours de durer.» «Le petit défaut de Bensebaïni, c’est la concentration» Boudebouz a donné son avis sur son com- patriote à Montpellier, Ramy Bensebaïni. Pour l’ancien joueur de Bastia, le défenseur de l’EN est un excellent joueur qui peut encore progresser davantage : «C’est un jeune joueur exceptionnel. Comme tous les jeunes joueurs d’aujourd’hui, son petit dé- faut c’est la concentration. Mais il peut le corriger. S’il écoute les conseils, par exemple de Vito (Vitorino Hilton, ndlr) ou Dan (Da- niel Congré, ndlr) qui sont des défenseurs très expérimentés, il progressera.» Riad O.

La Sampdoria confirme le maintien de Mesbah dans son effectif

Il semble que tout ce qui a été dit sur Mes-

se sé-

bah et le désir de ses dirigeants de

parer de lui n’est qu’un tas d’informations falsifiées, puisque le site officiel du club italien vient de démentir tout simplement ces informations, en affirmant avoir reçu une convocation pour que son joueur se présente à Alger entre les 21 et 25 mars prochains, pour une session de formation des entraîneurs, ce qu’avait en fait repris le

aussi que Dja-

site de la FAF. Il se trouve

mel Mesbah avait été gracié par sa direc-

tion dernièrement, ce qui confirme que le club lombard ne compte pas se séparer de son joueur.

N° 3310 NATIONALE Samedi 13 EQUIPE 19 mars 2016
N° 3310
NATIONALE
Samedi
13
EQUIPE
19 mars
2016

Feghouli fêtera sa 200 e

Aït Athmane face un vrai test contre l’Atlético à Madrid compte de la 30e journée
Aït
Athmane
face
un
vrai
test
contre
l’Atlético
à Madrid
compte
de la 30e
journée
Liga espagnole,
Pour le de le Sporting la
Gijon
re-
cevra dans son
antre le dau-
phin du FC
Barcelone,
l’Atlético
Ma-
drid,
Une demain.
affiche
à Feghouli, notre international a une belle op-
portunité de gonfler son nombre de participa-
tions d’ici la fin de la Liga espagnole qui en est à
la 29e journée, en attendant bien sûr que le
joueur décide une fois pour toutes de son avenir
avec le club des Chauves-souris du Sud de l’Es-
pagne.
commen-
par
mé-
Ibériques
ou
ration celles-ci
évoquent
la
probabilité
l’incorpo-
de de dias Rachid tée voir très
Aït
les Ath-
mane, le milieu
de terrain du
Il a égalé Ghoulam en Europa
League
Sporting, cet après-midi. Le
jeune joueur
d’origine algé-
Jeudi passé face à l’Athletic Bilbao, Sofiane Fe-
ghouli avait atteint le nombre de 20 rencontres
jouées en Europa League, et se retrouve à la
deuxième place avec le sociétaire de Naples,
Fawzi Ghoulam. La pole position des participa-
tions en joutes européennes C3 dans l’histoire
du football revient à l’ancien Marseillais, Brahim
Hamdani, avec 28 matchs joués sous les cou-
leurs de l’OM ainsi que Glasgow Rangers
(Ecosse), qui sont parvenus en finale en 2004 et
2008. Quant aux participations des joueurs algé-
riens dans toutes les compétitions européennes,
il faut savoir aussi que Hamdani est à la pre-
mière position avec 50 matchs, alors que Fe-
ghouli se trouve dauphin dans ce classement
avec 42 participations.
rienne d’à peine 23 ans a été
blessé il y a deux semaines en
championnat, qui l’avait
contraint à faire l’impasse sur
la rencontre face à Malaga.
Selon toujours
la presse espa-
gnole, l’entraîneur
Abelardo
Fernandez devrait aligner
d’entrée son milieu de terrain
sachant que le coach est géné-
ren-
ralement très satisfait du
dement du joueur,
dernières semaines, lui
ces
qui
ne voulait pas prendre de
risque face à Malaga. Les
supporters du Sporting,
de leur côté, ambition-
Abdelhak L.
nent de fêter
la victoire
cet
après-midi,
leur
permettra qui
de
souffler quelque
peu au
vu de leur
position peu en-
viable à l’avant-
dernière place.
Alors que Halliche n’attend que
sa convocation
Gourcuff à Biskra pour
démentir la rumeur
Soudani out
C omme nous l’avons si bien indiqué il y a
trois jours dans nos colonnes, le sélec-
tionneur national Christian Gourcuff s’est
Selon les informations
en notre possession,

rendu à Biskra, hier après-midi, suite à l’invi-

tation du vice-président de la FAF, Abdel- kader Chaabane, pour assister à un match de coupe de wilaya. Selon les proches du sélectionneur, il se serait rendu à Biskra pour démentir les rumeurs concernant sa relation avec les membres de la FAF et sur ce qui se dit sur son envie de partir, lui qui aurait affirmé à ses proches que son seul souci actuellement est de préparer les Fennecs pour les prochaines échéances.

de préparer les Fennecs pour les prochaines échéances. Le Bureau fédéral n’évoquera pas le sujet participation

Le Bureau fédéral n’évoquera pas le sujet

participation avec

Valence face au Celta

D imanche prochain, le stade Mestalla de Valence sera le théâtre d’une rencontre de championnat espagnole entre le FC

Valence et Celta Vigo, pour le compte de la 30e journée. Cette rencontre parait anodine pour certains, alors que pour notre international So- fiane Feghouli, elle bouclera ses 200 participa- tions sous les couleurs du club valencien depuis son enrôlement lors de l’été 2010 en provenance de Grenoble. Le joueur d’origine algérienne a participé à 143 rencontres avec son club actuel en Liga et en coupe du Roi, en plus de 22 autres en ligue des champions d’Europe, y compris les tours préliminaires, et 20 en Europa Ligue, dont celle de jeudi passé face à l’Athletic Bilbao.

9e étranger avec autant de participations avec le FC Valence

Dans l’histoire du club de Valence, Sofiane Fe- ghouli est devenu le neuvième étranger à porter le maillot du club avec autant de participations, qui est parvenu jeudi passé, au nombre de 199 depuis sa venue de Grenoble en 2010. La pre- mière place revient à l’Italien Carbone avec 350 suivi par le grand Pablo Aymar, 226 matchs, tout comme Roberto Ayala et d’autres grands noms du football international du passé. Pour revenir

Alors que personne ne connait les vraies raisons de sa non-participation face à Dortmund

Pocchetino ne compte plus sur Bentaleb

cette cadence que vient d’adopter le manager de Tottenham, il sera com- pliqué, voire impossible
cette cadence que vient
d’adopter le manager de
Tottenham, il sera com-
pliqué, voire impossible
de jouer, à moins que…
Les fans des Spurs
veulent voir
Bentaleb
arrière
gauche
Bien
que
les
chances
de voir
Bentaleb
aligné par
Pocchetino, ce
dimanche, soient
très minces, et
après la blessure
du latéral gauche
en Europa League,
des supporters du
club londonien au-
raient porté leur dé-
volu sur
l’international algé-
rien pour pallier la dé-
fection du Gallois car
pour le moment l’entraî-
neur de Tottenham n’a
qu’une rechange sur ce
côté de la défense.
Younès Khouni

L e milieu de terrain inter- national algérien, Nabil Bentaleb, a reçu un coup

de massue sur la tête, suite à sa non convocation avant-hier soir face à Dortmund pour le compte de la rencontre retour de l’Europa League, au moment où beaucoup avaient misé sur sa participation ce jour-là. Benta- leb a en fait assisté, impuissant, des tribunes à la défaite de son équipe qui s’est inclinée sur le score de deux buts à un devant ses propres supporters. En fait, Pocchetino a surpris et étonné plus d’un sur sa manière de se comporter avec l’international algérien et sa façon de gérer son cas, ainsi que d’autres jeunes joueurs qui auraient peut-être pu ramener le plus qui

manquait au club lors de ses deux rencontres face à un ténor du football alle- mand. Il a le moral à plat, Gourcuff doit le soutenir Nabil Bentaleb qui avait de son côté misé à faire partie au moins des joueurs remplaçants face à Dortmund, s’est retrouvé sans âme lorsqu’il avait appris qu’il n’allait pas y figurer, sa- chant qu’il aura besoin de temps de jeu avant les deux rencontres face à l’Ethiopie. Pour cela, le sélectionneur national Chris- tian Gourcuff doit se rappro- cher du joueur pour tenter de lui remonter le moral, lui qui valorisait souvent le joueur lorsqu’il évoluait régulièrement avec son club, alors qu’au- jourd’hui Bentaleb se retrouve dans le même cas que son com- père de Watford, Adlène Gue- dioura, avec ses rares apparitions avec son club. Il est aussi attendu que le joueur ne prenne pas part à la prochaine rencontre de Premier League face à Bournemouth, car avec

l’attaquant de l’Equipe nationale Larbi Hilal Soudani ne sera pas présent lors des deux confrontations
l’attaquant de l’Equipe nationale Larbi Hilal
Soudani ne sera pas présent lors des deux
confrontations de l’EN face à
l’Ethiopie les 25 et 29 mars
prochains, alors que son nom
est bien mentionné
sur la
liste. La raison est que le
joueur a contracté une bles-
sure à une cuisse
en Coupe
de Croatie face à Hajduk
Split au cours duquel
Soudani a inscrit un
but.
Hanni pour le
remplacer
D’autre part, et comme le malheur
des uns fait le bonheur
c’est le sociétaire du FC Malines,
des autres,
Sofiane Hanni,
qui tire profit
de la blessure de Soudani,
puisque le joueur du championnat
de Belgique
vient d’être convoqué officiellement
pour le
stage qui doit débuter
lundi prochain. Le
joueur, qui est en train de faire un tabac dans
son championnat, évolue dans les deux cou-
loirs et non comme avant-centre. Surpris par sa
non-convocation, il a été finalement bien ré-
compensé.
Gourcuff a discuté avec Halliche
Hier,
le
sélectionneur
national,
à d’arrêt Christian son ne
Gour-
cuff,
contacté
le
international
Rafik
a nous Halliche pas souhait Syllia
qui
surpris
plus
d’un
reve-
nant
a plus
à tôt
que
prévu
à
la
compétition.
L’en-
fant
de
Bachdjarah
a
participé
la
rencontre
Blessé, il est
incertain face à
l’Ethiopie
face
à
avec
le
brassard
de
capitaine
d’équipe,
après
trois
semaines
une
blessure
contractée
le
27
février,
pour
compte
de
la
20e
journée
du
championnat
du
Qatar.
Et
dire
que
le
monde
avait
Mauvaise nouvelle pour Nabil Bentaleb.
Ce dernier s’est blessé hier après seulement
18 minutes de jeu lors du match des U21 de
Tottenham face à Leicester City. Le joueur de
l’EN a été contraint de quitter le rectangle
vert. Du coup, sa participation à double
confrontation de l’EN face à l’Ethiopie
demeure très incertaine. Le joueur mi-
lieu de terrain des Verts sera fixé
aujourd’hui sur la gravité de
sa blessure.
que
Halliche
ne
pas
prêt
pour
période.
Quant
au
sélectionneur,
aurait,
dit-on,
qu’il
s’attendait
ce
que
a tout reconnu défenseur l’ex-joueur serait
du
NAHD
se
réta-
blisse
aussi
rapidement,
d’où
appel
son
de
voir
Halliche
présent
l’heure
nous
mettions
sous
presse,
on
ne A
savait
pas
encore
si
Halliche
avait
reçu
sa
convocation,
alors
qu’une
source
crédible
nous
confirmé
que
le
joueur
sera
bel
à bien et
présent
au
prochain
stage
de
l’Equipe
en il natio- dû prédit lundi. le et cette
nale.
N. S. A.
en il natio- dû prédit lundi. le et cette nale. N. S. A. D’autre part, le

D’autre part, le Bureau fédéral de la FAF va se réunir aujourd’hui à Biskra pour débattre de plusieurs sujets qui font l’actualité. Une source proche nous fera savoir que les membres de la FAF n’auraient pas évo- qué le nom du sélectionneur national, ni son désir de partir ou de rester. Notre source avance que le président de la FAF ne devrait pas évoquer lui aussi le sujet, afin d’éviter toute mauvaise interprétation et tout risque de perturber la préparation des deux prochaines rencontres de l’EN. Enfin, on nous affirme que lors de la réunion du BF, plusieurs sujets seront débat- tus, entre autres l’Equipe nationale.

L’entourage de Raouraoua nie toute rumeur de départ de Gourcuff

Outre la réunion du BF, dans l’entourage du boss du ballon rond national, parler du départ du sélectionneur est devenu un sujet tabou, sinon com- ment expliquer le mutisme du président lui-même, ainsi que le sélection- neur, laissant ainsi planer le doute et les spéculations. Nous avons ensuite tenté d’autres pistes, et celles-ci auraient toutes nié cette information qui circule dans les milieux sportifs algériens. Notre source dira que ces ru- meurs n’ont aucun fondement et que tout sera plus clair dans un proche avenir, entre-temps la corporation en fait un débat sans fin.

N. S. A.

et que tout sera plus clair dans un proche avenir, entre-temps la corporation en fait un
N° 3310 14 LIGUE Samedi 1 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui NAHD à
N° 3310
14
LIGUE
Samedi
1
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
NAHD
à 16h00
DRBT

Une place sur le podium

se profile et la coupe

hante l’esprit !

d’arrache-pied pour atteindre son objectif. On doit seulement garder notre concentration et préserver cet état d’esprit qui a toujours fait notre force» nous dira le chevronné, Karim Ghazi. La pression monte dans le camp du Nasria et les fidèles supporters ne jurent que par une consécration en fin de saison. Un rêve qui semble loin d’être acquis puisque le football n’a jamais été une science exacte. Loin de cette am- bition légitime, l’équipe est en nette progression et les joueurs ont beaucoup gagné en maturité. Il reste, à présent, de confirmer leur nouveau statut et prouver leur mérite de réaliser une belle fin de sai- son.

Un match à six points

Après le dernier succès ramené de Relizane, les gars d’Hussein Dey file progressivement vers le podium. C’est le meilleur parcours du

A près un début catastrophique en championnat, le NAHD s’est racheté de fort belle manière en enchainant avec un sans-faute à domicile et une

seconde série de quatre victoires d’affilée. Les protégés de Youcef Bouzidi ont réussi une remontée et une confirmation à l’occasion du déplacement à Relizane. Suite à leur exploit au stade Zougar-Tahar, le Nasria s’est replacé confortablement dans le haut du tableau.

A présent, les Husseindéens sont coude à coude avec

les équipes du podium, en attendant les prochaines journées du cham- pionnat qui s’annoncent palpitantes. Ce nouveau scénario n’a pas laissé les proches du club indifférents dans la mesure où ils ont commencé à rêver d’une place qualificative à l’une des compétitions africaines. En effet, les responsables husseindéens croient dur comme fer que cette deuxième saison de suite en Ligue 1 Mobilis pourrait être celle de leur retour au premier plan et ce sera l’occasion où jamais de viser le po- dium. Le NAHD est en pleine renaissance et l’équipe semble avoir re- trouvé la plénitude de ses moyens en cette période du championnat. Le

NAHD depuis 2009 et les supporters sont bien présents à côté de leur team. De quoi motiver les Sang et Or pour continuer leur aventure dans le championnat dans de meil-

leures conditions et surtout obtenir ces mêmes bons ré- sultats qui leur permettront de terminer la compétition parmi les trois premiers. Avant cela, les camarades de Bilel Ouali, le grand absent, devront bien négocier leur

sortie cet après-midi contre le DRBT. Un match pas du

tout facile contre une équipe qui a surpris tous ses ad- versaires avec son jeu en bloc. Le système prôné par Bougherara a ap- porté ses fruits en déplacements. Les coéquipiers de Gasmi doivent surtout se montrer efficaces devant mais très solides et athlétiques der- rière. En tout cas, le dernier résultat arraché face au RCR devrait don- ner plus de confiance aux joueurs qui visent à atteindre le podium pour la première fois depuis plus de sept ans.

Un effectif affaibli

Le groupe husseindéen sera amoindri aujourd’hui avec l’absence de plusieurs joueurs. Pas moins de trois éléments ne sont pas concernés par le duel face au DRBT. Il s’agit de Ouali, suspendu, de Drifel et de Allali, convalescents, et Mbingui qui se trouve avec la sélection de son pays. Un constat qui tracasse le staff technique, contraint de nouveau à trouver des solutions de rechanges. Quels seront la réaction et le ren- dement des joueurs cet après-midi, notamment après l’annonce de la nouvelle domiciliation de la demi-finale ? Une donne qui inquiète les fans mais aussi le coach qui veut passer le cap de Tadjenanet en toute sécurité.

Youcef M.

travail accompli par le coach et ses collaborateurs a apporté ses fruits

et Hussein Dey a toujours son destin entre ses mains. Les joueurs sont

libérés et s’expriment formidablement sur le terrain, en dépit de la qua- lité de leurs prestations. «Le staff technique est en train de faire un énorme travail et les résultats sont là. Donc, on veut profiter de la bonne santé de notre équipe et le passage à vide de certains clubs

pour faire le plein. On croit en notre bonne étoile et cette saison sera probablement la nôtre. Vu le niveau du championnat, nous sommes ca- pables d’atteindre le podium et nous ne sommes qu’à une marche de la finale de la Coupe d’Algérie. Nous avons un bon groupe qui travaille

Coupe d’Algérie. Nous avons un bon groupe qui travaille Seddiki : «Gagner et rien d’autre» Saoudi

Seddiki : «Gagner et rien d’autre»

Saoudi revient sur la décision de Malek

«Ould Zemerli a été victime de son éducation»

dale en direct. Malgré cela, il lui a ré- pondu qu’il vaut mieux alors jouer le match à Bel Abbés au lieu de Tchaker. Nous avons accepté de délocaliser la demi-finale au 5-Juillet pour éviter tous les problèmes, notamment pour préserver la sécurité. A présent, j’ap- pelle à la sagesse et que nos suppor- ters soient sportifs comme de coutume et donnent une leçon de ci- visme aux gens qui ont créé gratuite- ment cette polémique. Que nos fans soient fair-play et continuent leur soutien indéniable à leur équipe.» Lâche Saoudi.

«Je suis fondateur et action- naire de la SSPA et j’inter- viendrai lorsque le NAHD sera lésé» «Je suis en retrait du club mais je suis de près tout ce qui se passe au sein et autour du club. Je suis fonda- teur et actionnaire de la SSPA et j’in- terviendrai lorsque le NAHD sera lésé. Ce prestigieux club a ses hommes et nous ne permettrons à personne de lui porte atteinte. On défendra crâne- ment notre club. J’ai été entendu par la police mercredi dernier afin d’ap- porter ma version des faits de ce qui s’est passé mardi soir. Il n’y a aucun problème là-dessus. Je continuerai à défendre le NAHD pour toujours même si je suis en retrait de la direc- tion.» A conclu Saoudi. Youcef M.

Avec du recul, voulez-vous revenir sur le dernier succès arraché contre le RCR ? On appréhendait beaucoup ce match. On savait que notre mission n’était pas facile devant une équipe de Relizane qui joue sa survie en Ligue 1 Mobilis. Nous avons réussi le meilleur scénario possible en marquant deux précieux buts en première mi-temps et gérer intelligemment notre avance. On a même réussi le luxe en ajoutant un troisième but en fin de match. C’était un succès qui nous a fait beaucoup de bien et qui nous a libérés davantage, nous les joueurs, staff et supporters. Nous sommes beaucoup plus rassurés et soulagés à la fois. Désormais, nous sommes concentrés sur le match contre le DRBT. Et comment voyez-vous cette em- poignade ? C’est un match important et décisif pour les deux équipes. Nous allons d’abord entamer un sérieux virage pour le maintien par un match à domi- cile et nous sommes condamnés à bien négocier ce rendez-vous. Le DRBT ne nous fera pas de cadeau et jouera à fond pour espérer arracher un bon ré- sultat. Notre équipe est prête pour ce duel palpitant et enchainer ainsi avec un nouveau succès. J’espère qu’on sera au rendez-vous ce samedi. Vous ne craignez pas une mauvaise réaction de votre part après cette histoire de domiciliation de coupe d’Algérie ? Croyez-moi, les joueurs ont oublié

cette histoire depuis lundi der- nier et sont hyper concentrés sur le match de Tadjenanet. Le staff technique nous a bien sorti de cette polé- mique et notre prépara- tion s’est déroulée dans les meilleures conditions possibles. On est conscients de ce qui nous attend et on fera le maximum pour arra- cher la victoire. Une nouvelle étape se profile pour le NAHD et vous n’avez plus droit à l’er- reur… Exactement. Notre équipe est dans l’obliga- tion de faire le plein à domicile et récolter ainsi le maximum de points pour évoluer à l’aise. Le match contre le DRBT sera celui de la confirmation. Ce ne sera pas une mince affaire et l’équipe sera appe- lée à sortir le grand jeu sa- medi pour remporter ce duel. Les joueurs sont conscients et semblent dé- terminés à rester sur la lan- cée et arracher les trois points de la victoire. On se donnera à fond pour faire plaisir à nos fidèles supporters. Entretien réalisé par Youcef M.

Invité à l’émission «Belmkchouf»,

jeudi soir, l’ex vice-président du NAHD est revenu longtemps sur l’affaire de la domiciliation de la demi-finale. Avec son franc

Chabi, Aït Abdelmalek et Dahmani convo- qués Devant les défections enregis- trées cette semaine, le
Chabi, Aït
Abdelmalek et
Dahmani convo-
qués
Devant les défections enregis-
trées cette semaine, le staff tech-
nique a fait appel à trois joueurs
espoirs. L’entraîneur Youcef Bou-
zidi a convoqué Chabi, Aït Ab-
delmalek et Dahmani pour le
match de cet après-midi
face au DRBT.
Zemiti
en réserve
Craignant une mauvaise
surprise de dernière minute, le
coach du Nasria a fait appel à un
quatrième espoir. Le libéro Ze-
miti a été retenu en réserve et
sera maintenu dans la liste des
18 en cas de défection de
l’un des joueurs.
Y.M.

parlé habituel, Kamel Saoudi dira que le président Mahfoud Ould Zemerli a été piégé par Ali Malek lors du ti- rage au sort. Il ajoute que le pré- sident du Nasria a été victime de

sa bonne éduca- tion. «D’abord, ce qui s’est passé lors du tirage de la Coupe d’Algérie est incontesta- blement de l’injustice à

l’égard de notre club. Toute l’Algérie nous a donné raison mais la com- mission chargée de

l’organisation de la coupe a défié la loi. Je dirai aussi que Mahfoud Ould Zemerli a été piégé par Ali Malek en direct. Le président du

NAHD a été victime de son éducation et si c’était un autre interlocu- teur, il aurait fait un scan-

N° 3310 LIGUE 1 Samedi 15 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui NAHD à
N° 3310
LIGUE
1
Samedi
15
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
NAHD
à 16h00
DRBT

Tadjenanet

en conquérante à Alger

Nezouani

«On ira au 20-Août pour arracher les 3 points»

Pensez-vous que le résultat face au MCA est aux oubliettes ? Il le faut bien, même si le nul nous a fait un peu mal. Certes, nous sommes encore sous l'effet de la déception, mais ce match est oublié parce que le championnat n'est pas fini. Nous avons un pro- gramme intense qui nous attend afin de revenir en force. Vous devez lutter afin de parve- nir à reprendre la deuxième place, n'est-ce pas ? Tout à fait ! Vous savez, nous sommes totalement conscients de la nature de la mission qui nous attend. Nous sommes prêts à tout tenter afin de continuer à faire sensation. Nous devons tenter de reprendre les choses en main. Vous n'êtes qu'à un point du MOB qui occupe la deuxième position. Les supporters croient que vous êtes capables d'aspirer à cette place… Comme je vous l'ai déjà dit, notre objectif est d’assurer le maintien. On sait que rien n'est encore joué et on ne rechignera pas sur l'effort pour rendre le sou- rire à nos fans. Le prochain match face au NAHD est déterminant pour la suite. On est conscients de l'importance de la rencontre face aux Nahdistes et on fera tout pour enregistrer un résultat probant afin de confirmer notre bonne santé. Le match face au NAHD ne sera pas aisé pour vous…

Le match face au NAHD ne sera pas aisé pour vous… Oui, on s'attend à ce

Oui, on s'attend à ce que le match soit difficile. Les Nahdistes sont qualifiés en coupe et ils feront tout pour renouer avec la victoire en championnat sur leur terrain. Notre mission ne sera pas facile mais on ira à Alger avec la ferme détermination de revenir avec les trois points de la partie. Entretien réalisé par Bouabdellah

points de la partie. Entretien réalisé par Bouabdellah L es gars de Tadjenanet veulent mettre fin

L es gars de Tadjenanet veulent mettre fin au signe in- dien qui les poursuit chaque fois qu'ils jouent contre les Sang et Or du NAHD. La rencontre prévue aujourd'hui à Alger entre le club phare de Hussein Dey et les Blanc et

Bleu s'annonce très indécise. Toutefois, le club algérois pos- sède un sérieux ascendant d'ordre psychologique sur son hôte du Difaâ, d'autant plus que la formation de Bouzidi a quasi- ment toujours eu le dernier mot devant le DRBT. La dernière sortie en date de l’équipe tadjenanetie au stade du 20-Août d’Alger s’est achevée sur une défaite face au CRB sur le score de trois buts à zéro au profit des Algérois. Les protégés du coach Lamine Bougherara vont donc se présenter une nouvelle fois dans la capitale en véritables conquérants et ambitionnent de revenir à Tadjenanet avec un résultat probant. Après avoir remporté le match face au MCA et le nul face à El Harrach lors des deux autres sorties à Alger, les gars du Difaâ ont bien l'in- tention de continuer sur leur lancée actuelle. Toutefois, devant une équipe locale capable du pire, comme cela avait été le cas à Béchar face à la JSS, mais qui peut aussi faire chuter n'im- porte quel ténor du championnat, les protégés du coach Bou- gherara savent qu'il va leur falloir utiliser leurs tripes. Le NAHD est surtout confiant de gagner une nouvelle fois face au DRBT, et compte bien se dresser sur le chemin des camarades de Sayoud.

Bougherara veut des guerriers au 20-Août

Durant les quelques jours de préparation, l'entraîneur du DRBT, Lamine Bougherara, a su remobiliser ses troupes pour le jour J, après le nul du MCA, surtout que la tâche s'annonce dif- ficile pour son équipe, ce samedi, face à une formation du NAHD qui joue le tout pour le tout afin d’assurer le maintien tôt. Pour ce prochain rendez-vous, le coach attend beaucoup de ses joueurs, c'est une rencontre qui aura une grande réper- cussion sur le classement du DRBT. C'est pour cette raison que l'entraîneur de Tadjenanet s'attend à ce que ses joueurs se donnent à fond. Par ailleurs, il leur dira qu'il veut voir 11 guer- riers, ce samedi, sur le terrain.

La Ligue des champions passe par une victoire

Les Bleu et Blanc se sont fixé plusieurs objectifs pour la fin de saison. Ils aspirent à une fin de championnat en trombe afin de souffler la deuxième place aux Béjaouis et par la même occasion accrocher le billet qualificatif à une des compétitions continentales les plus prestigieuses, à savoir la Ligue des champions africaine. Un objectif largement à la portée de Bou- gherara et ses capés, d’autant plus qu’ils auront un calendrier favorable pour le reste de la compétition. Les joueurs savent ce qui leur reste à faire s’ils veulent participer à une compéti- tion africaine. Le mot d’ordre est simple : la victoire.

Bouabdellah

23 e Journée Aujourd’hui RCA à 16h00
23 e Journée
Aujourd’hui
RCA
à 16h00

TayebTayebTayebTayeb

Que d'absents Dans un souci de respecter l’éthique sportive, le coach du RCA alignera les meilleurs joueurs du moment. Il faut dire que ses choix seront limités. En effet, pas moins de quatre habi- tuels titulaires seront absents. Le premier d'entre eux est Achiou qui est suspendu. Bouyousfi, qui est convalescent, manquera en- core une fois à l’appel. Bouyousfi et Cherchar sont blessés.

Les espoirs en renfort Pour compléter la liste des 18, Messaoud a largement puisé dans l'effectif espoirs. Pour ce qui est du onze de départ, l'entraîneur d'Ezzerga nous a dit qu'il est dans l'obligation de titulariser les rem- plaçants des remplaçants.

Merzougui pour remplacer Chouih Chouih, l'habituel titulaire dans la cage du RCA, revient tout juste de blessure. Il sera donc absent. C'est Merzougui qui sera à l'appel de l'arbitre cet après-midi. Ce der- nier aura à cœur de sortir un grand match. Il veut briller et il a, avec ce match contre l’USMH, une belle occasion pour le faire, histoire de montrer qu’il vaut bien mieux que ce rang de numéro deux.

Bakir dans l'animation Achiou absent pour cause de suspension, l'animation du jeu de l'Arbâa reviendra à Bakir. Étant plutôt un attaquant, Bakir a eu déjà à être le dépositaire du jeu de son équipe et il s'en était plutôt bien sorti. Il sera, c’est certain, celui que les défenseurs d’El Har- rach doivent surveiller comme le lait sur le feu.

M. A.

Har- rach doivent surveiller comme le lait sur le feu. M. A. USMH Sans importance, dites-vous

USMH Sans importance, dites-vous ?

Les joueurs de l'Arbâa seront en appel, ce samedi sur le terrain du stade Ismaïl-Makhlouf, pour jouer un match qui ne changera strictement rien à leur destin. En effet, ils auront à recevoir une équipe de l’USMH qui de son côté a pour objectif un des accessits mis en jeu. Ce match sans enjeu pour les poulains de Messaoud ne veut pas dire que les camarades de Tayeb vont se laisser faire. En effet, plusieurs d’entre eux nous ont affirmé qu’ils se faisaient un point d’honneur d'enregistrer une victoire. Cette rencontre ne comptera donc pas pour du beurre pour les vingt-deux ac- teurs.

Pour que l'honneur soit sauf !

Une fois le choc de voir leur équipe rétrogradée en L2 Mobilis encaissé, les joueurs du RCA ont le devoir de terminer honorablement le championnat et cela passe par bien négo- cier ce match face à l’USMH. Il s’agit par ailleurs de mettre fin à une série de contre- performances. Côté terrain, le match a été préparé d’une façon à peu près normale et on avait l’impression que rien n’a été laissé au hasard, surtout par les membres du staff technique. Ces derniers n’ont pas mé- nagé leurs poulains. Justement, chez ces derniers, le leitmotiv est la victoire et rien d’autre face à El Harrach. Incontestable- ment, l’équipe de l'Arbâa abordera cette rencontre avec la volonté de réaliser la meilleure performance possible et il s’agira de ne pas se louper.

performance possible et il s’agira de ne pas se louper. Des blessés et un groupe en

Des blessés et un groupe en manque de confiance

Fataliste mais très certainement conscient des difficultés de son équipe et des attentes placées autour des matchs à venir, le technicien de l'Arbâa, Messaoud, ne fait pourtant pas de ce match contre le RCA une montagne. Le coach du RCA ne veut pas employer de ton alarmiste. Il dira que malgré les difficultés rencontrées par son équipe, ses joueurs aborderont les prochains matchs pour gagner. Il n'est donc pas question de la moindre conces- sion à faire de la part des membres du staff et des joueurs d'Ezzerga.

M. A.

«À nous de faire honneur aux couleurs du club»

Tout d'abord, com- ment s'est faite la pré- paration du match de ce samedi ? Dans l'ensemble, dans de bonnes conditions. Il y avait certes des absents lors de certaines séances, mais disons que nous serons prêts pour cette rencontre. Est-ce que la reléga- tion en L2 Mobilis a laissé des traces, chez vous les joueurs ? Nous sommes tous très tristes et ce sont des choses qui laissent des traces dans la carrière d'un joueur. Il est cer- tain qu’on voulait connaître un tout autre dénouement. Malheu- reusement, nous n'avons pas réussi à faire le nécessaire pour assurer le maintien. Expliquez-vous. On a le mérite d’avoir fait jeu égal avec les meilleures équipes du championnat mais nous avons fait trop de cadeaux lors de certains matchs. Il y a beaucoup de frustra- tion, c'est difficile. Pourtant, nous avons tout donné lors de chacune de nos sorties. Certains s’accordent à dire que vous pratiquez un beau football. Partagez-vous cet avis ? Je ne sais pas, mais si c’était le cas,

cet avis ? Je ne sais pas, mais si c’était le cas, cela n’a pas été

cela n’a pas été payant. Il est vrai que lors de la plupart de nos matchs on a essayé de plus garder le ballon, de jouer dans les in- tervalles. Nous arri- vions à avoir la possession mais il nous a manqué la der- nière passe. Nous avons aussi connu un gros problème d'effi- cacité. La suite du cham- pionnat va être com- pliquée, n’est-ce pas ? Elle sera très diffi- cile, car nous devons trouver une certaine motivation lors de chaque match. Nous savons depuis long- temps que la situation était compliquée et que ce serait dur jusqu'à la dernière journée. Et pour ce qui est de ce match face à l’USMH. Comment allez- vous l’aborder ? Les joueurs de l’USMH vont tout faire pour récolter ne serait-ce qu’un point, car leur position au classe- ment l'exige. En ce qui nous concerne, nous ferons le maximum pour bien négocier cette rencontre et cela pour faire honneur aux cou- leurs du club. Entretien réalisé par M. A.

N° 3310 16 LIGUE samedi 1 19 mars 23 e Journée 2016 Aujourd’hui RCA à
N° 3310
16
LIGUE
samedi
1
19 mars
23 e Journée
2016
Aujourd’hui
RCA
à 16h00
USMH
L es poulains de
Charef seront
en appel cet
après-midi à

Attentionàl'excès

de confiance

qui jouera peut-être l’une de ses dernières cartes. Certes, les Jaune et Noir se présentent comme des favo- ris potentiels.

Charef compte sur l’esprit de groupe Le coach compte beaucoup sur l’es- prit de groupe de ses poulains et sur leur solidarité pour réaliser un grand match. C’est aussi l’avis de certains joueurs, comme le milieu de terrain Gharbi qui reste un élé- ment clé dans le dispositif tactique de Charef : «Le groupe est assez motivé pour cette rencontre. Le RCA est certes en mauvaise posture mais reste une bonne équipe et qui de surcroît jouera chez elle, mais on va tout faire pour arracher un résul- tat positif. Jouer sur le terrain de l’adversaire est difficile, mais notre

équipe est habituée à ce genre de confrontations.»

La balle est dans le camp des joueurs Ce match face à la formation du RCA sera d'une grande importance pour Charef et ses joueurs. Sachant qu'ils joueront face à une formation qui a déjà les deux pieds en Ligue 2 Mobilis, cela fait qu'une bonne per- formance demeure à leur portée. Désormais, la balle est dans le camp des joueurs. Ils ont là une bonne occasion d’ajouter une autre vic- toire. À eux d'en profiter. Mais ils doivent se transcender pour réaliser un sans-faute lors de cette rencon- tre. Une telle éventualité leur per- mettra d'entrevoir la suite du parcours avec beaucoup d'aisance.

l’Arbâa face au RCA la formation locale. Si tout semble en leur faveur avant le début de cette confronta- tion, ils devront évi- ter l'excès de confiance et rester

très vigilants. Même si leurs résultats en championnat sont en dents de scie, les Arbéens sont capables du meil- leur comme du pire et ce n'est un secret pour personne que les sup- porters de l’USMH ne pardonne- ront jamais à leurs joueurs une défaite face à un adversaire qui a perdu tout espoir de se maintenir en Ligue 1 Mobilis cet après-midi. En homme averti le coach a beau- coup insisté, ces derniers temps, sur le volet psychologique en appelant ses éléments à rester concentrés sur ce match. Le coach harrachi beau- coup parlé avec les joueurs en leur demandant de ne surtout pas sous- estimer l'adversaire. «Car cela risque de nous coûter très cher» leur dira-t-il. A priori, la mission des Harrachis ne s'annonce pas de tout repos face à une équipe qui bé- néficiera de l'avantage du terrain et

Pas de soucis dans l'axe défen- sif Dekhinet qui avait fourni de belles pres- tations lors des der- nières rencontres sera reconduit ce samedi face au RCA. Même si en début de se- maine il se plaignait de douleurs à la che-

Herrag sera de la partie Bonne nouvelle pour les supporters de l’USMH qui s’inquiétaient de
Herrag sera
de la partie
Bonne nouvelle pour les supporters de
l’USMH qui s’inquiétaient
de la blessure
de Herrag et de son éventuelle absence.
Finalement, ce joueur sera présent cet
après-midi sur le terrain du stade Saïd-
Makhlouf de l’Arbâa. C’est le joueur lui-
même qui nous l’a confirmé hier matin.
«J’ai bien fait d’accélérer
les soins et de
continuer à m’entraîner, car
me sens beaucoup
mieux et
à présent je
de ce fait, je
serai prêt à prendre
ma place dans
l’équipe», a-t-il dit avant d’enchaîner :
«C’est un match que je ne veux pas
rater. Au début, j’avais
peur que ma
blessure se complique.
J’ai pensé que je
n’allais pas pouvoir jouer ce match, mais
à présent j’ai bien récupéré et je serai
d’attaque cet après-midi.»
quoi
ressemblera
cet
après-midi
à onze
Voici harrachi le
À travers le match amical joué mardi
dernier contre l’équipe de
aérienne du territoire,
on a
la défense
pu se ren-
dre compte des choix et des options
qui vont être prônés par
l’entraîneur
pour ce match face au RCA. Voici, à
quoi devrait ressembler
son onze qui
débutera le match cet après-midi :
Chaal,
Benaldjia, Boulakhoua, Dekhi-
net, Lebihi, Gharbi, Herrag, Aït Oua-
mar. Brahimi,
Bougueche, Khalfallah.
Dekhinet : «On
doit imposer notre
jeu face au RCA»
Avant l’entame
de la dernière
séance d’entraînement
d’hier, nous
nous sommes approchés
du défen-
seur
central Dekhinet pour lui de-
mander de nous parler de cette
difficile rencontre
contre l’Arbâa.
L’enfant de Batna nous dira :
«Certes, le match face au RCA s’an-
nonce difficile,
mais nous devons
dès le
début imposer notre jeu et
forcer l’adversaire
à suivre notre
rythme. On doit impérativement sor-
tir le grand jeu pour rester
sur notre
lancée et prouver
à tout le monde
que l’USMH renferme un
effectif ca-
pable de dominer
n’importe quelle
équipe. J’espère aussi
que l’arbitre
sera à la hauteur.»
Les Harrachis en
sécurité à l’Arbâa
les
responsables
de
l'USMH
avons
interrogés
pro-
du
déplacement
l’Arbâa,
nous
fait
de
leur
confiance
sur
plan
sécuritaire
tant
clubs
ont,
de
tout
temps,
les que totale Tous entretenu deux pos ont nous Cette
de
bonnes
relations.
le part amitié de
entre
à deux
équipes
date
plusieurs
à les années.

ville, le joueur s'est complètement rétabli et il est déjà prêt pour cette confrontation. Son retour sera cer- tainement un atout pour l'équipe.

Younes absent, Brahimi pour le remplacer Sofiane Younes sera le grand absent cet après-midi dans les rangs de l’USMH face au RCA. Pour palier cette défection, l’entraîneur a décidé de faire appel à Brahimi. Ce dernier qui sera à sa première titularisation cette saison ne manque pas de qua- lités. Il a plusieurs fois prouvé ses capacités à prétendre à une place de titulaire, il est l’un des buteurs de cette équipe harrachie. Malgré la présence en attaque du jeune Khal- fallah, l’absence de Younes sera pro- bablement ressentie au sein du compartiment offensif. N.R.

Herrag : «On aimerait bien offrir un autre succès à nos supporters»

Comment se présente pour vous ce court déplacement à

Ça ne change strictement rien à la situation. Notre mission sera tout aussi compliquée vu le caractère de cette affiche. Mais elle nous pousse à faire le maximum pour arracher des résultats positifs Sur son terrain, le RCA ne cèdera pas des points aussi facilement Écoutez, toutes les équipes abor- dent leurs rencontres avec des in- tentions propres à elles. Si le RCA pense pouvoir arracher les trois points sur son terrain, alors nous aussi sommes décidés à maintenir cette dynamique de bons résultats. D’ailleurs, tous les joueurs sont motivés pour le meilleur résultat possible. Votre objectif est la victoire On aimerait bien offrir un autre succès à nos supporters. Mais il faut reconnaître que nous aurons affaire à un adversaire qui jouera sans pression et dont le seul objec- tif est d’arracher un succès pour sauver l’honneur du RCA. Mais pour vous, le fait d'avoir toujours bien négocié vos

matches en déplacement met votre équipe en position de favorite, n'est-ce pas

?

Effectivement, à cha- cune de nos sorties, on a réalisé de bons résul- tats. Mais cela ne nous met pas dans une posi- tion d’équipe favorite car les matches ne se ressemblent pas tous. C'est pour- quoi on doit évi- ter de penser ainsi. N.Lors des deux dernières années, l'USMH n’a pas en- core réussi à battre le RCA chez elle. Pensez- vous pouvoir réussir cette fois-ci ? On l'espère bien, mais il faut savoir que les matches ne se ressemblent pas tous. Person- nellement, je ne donne pas trop d'importance à ce genre de considération. Néanmoins, je

Brahimi : «Je suis prêt pour une titularisation» séance d'entraîne- Interrogé à la fin de
Brahimi :
«Je suis
prêt pour
une titularisation»
séance d'entraîne-
Interrogé à la fin de la
éventuelle titularisation,
ment sur une
Brahimi
le milieu
offensif harrachi nous a
me suis très bien préparé
déclaré : «Je
afin de prendre part à
ce rendez-vous.
Je
me sens donc
prêt
sur tous les
plans et si
le coach
décide de me
titulariser,
je répondrai pré-
sent.»
Bechouche : «On
utilisera tous nos
atouts pour gagner ce
match»
Interrogé à la fin de la dernière séance d'entraîne-
ment sur la rencontre contre le RCA, le coach adjoint
Nacer Bechouche s'est limité à la déclaration suivante :
«Tout ce que je peux vous dire, c'est que le groupe est prêt
à surmonter cet obstacle. Le RCA est, faut-il le préciser, un
sérieux client. Il ne faut pas croire que la rencontre sera
une simple formalité. Ce n’est pas facile d’affronter une
équipe sur son terrain. Néanmoins, le fait que nous évo-
luerons devant notre public qui viendra en force, cela
constituera pour nous un atout qui nous permettra
d'entamer la rencontre avec de meilleures disposi-
tions psychologiques par rapport à notre adver-
saire. Tout le groupe est décidé à fournir un
grand match. Pour réaliser un bon ré-
sultat, les joueurs doivent s'en-
gager à fond.»

l’Arbâa ? Ce ne sera pas facile pour nous. La partie sera très serrée. On es- sayera de piéger l'adversaire. On doit se montrer efficaces devant et vigilants derrière. Comment est l'état d'esprit du groupe à quelques heures seu- lement de ce rendez-vous ? À travers l'ambiance qui a régné lors des der-

nières séances d'en- traînement, je peux vous dire que le groupe est animé d'une grande vo- lonté pour arra- cher un résultat positif. Ne ressentez-vous pas une certaine pression à la veille

de cette confronta-

tion ? C'est vrai que cette pres- sion dont vous parlez existe,

N° 3310 LIGUE 1 ESS Samedi 17 19 mars 2016 Hammar a rencontré Serrar, mardi
N° 3310
LIGUE
1 ESS
Samedi
17
19 mars
2016
Hammar a rencontré
Serrar, mardi dernier
Vingt joueurs à la
disposition de Geiger
D ans une intervention hier sur les ondes de
la radio nationale, le président de l’En-
tente, Hassan Hammar, a confirmé avoir

La préparation pour le match de demain face à l’Etoile du Congo s’est poursuivie ce week-end avec quelques bonnes nouvelles, surtout en ce qui concerne l’effectif de l’équipe qui sera plus étoffé qu’au match aller avec le retour de quelques éléments qui vont donner plus de solutions au coach et plus de profondeur sur le banc de touche. Nous avons évoqué dans notre édi- tion d’hier l’éventuel retour de Riad Keniche, qui a pu reprendre les en- traînements mercredi, sans oublier la disponibilité de Abdelmoumen Djabou et Ziouche qui n’ont pas ef- fectué le déplacement à Brazzaville. L’on constate donc que la situation, à la veille de la réception de l’Etoile du Congo, est nettement meilleure par rapport au match aller où l’effectif sétifien comptait 17 joueurs, dont trois gardiens de but.

Les quatre internatio- naux seront présents

Concernant les internationaux de

l’ESS qui sont engagés avec la sélec- tion olympique, ils seront, normale- ment, tous disponibles pour le rendez-vous de demain. On sait d’ores et déjà que le sélectionneur Pierre-André Schürmann a ac- cepté de libérer Haddouche et Rebiai au profit de l’ESS en dé-

de libérer Haddouche et Rebiai au profit de l’ESS en dé- à Serrar pour revenir aux

à Serrar pour revenir aux affaires du club, Hammar

a répondu par l’affirmative, en faisant savoir : «Ser-

rar restera mon ami et un enfant de mon quartier, en plus du fait qu’il est issue de la famille sportive à Sétif». Hammar soulignera aussi que personne ne peut balayer ce que Serrar a fait pour l’Entente et que c’est grâce aux efforts conjugués des deux hommes que l’ESS a connu la réussite qu’elle a eue ces dernières années. Pour le premier responsable du club, rien n’empêche l’ex-président de l’ESS de revenir s’il le désire. Mais pas d’une manière directe,

pour le moment. On va certainement attendre la fin du cycle olympique pour voir ce qui pourra être fait. Il y a aussi le parcours de l’équipe en Ligue des champions africaine qui pourrait être déterminant. Car selon des indiscrétions, le retour de Serrar, le rôle qu’il pourrait avoir ainsi que l’avenir de Ham- mar à la tête du club dépendent en grande partie du passage de l’équipe dans ces éliminatoires à la phase de poules. Mais ce qu’on doit retenir, c’est que Hammar a bel et bien ouvert une porte à son ami Serrar.

« Serrar est un ami, un enfant de mon quartier et membre de la famille sportive de Sétif, il est le bienvenu » Voici entre autres les principales déclarations de Hassan Hammar hier à la radio nationale : «C’est

vrai, j’ai rencontré Serrar et c’était pour des raisons personnelles. Nous avons crevé l’abcès et aplani les différends qui ont caractérisé nos relations depuis un an et demi. Nous avons parlé essentiellement de ça, et également de l’Entente, mais c’était d’une manière globale. J’ai aussi discuté avec lui au téléphone trois ou quatre fois après notre rencontre. Serrar est un ami, nous sommes tous les deux du même quartier, nous

rencontré l’ex-président de l’ESS, mardi dernier, sans trop entrer dans les détails. Il a indiqué, en effet, que l’entrevue entre les deux hommes n’avait pas pour but de discuter essentiellement de l’actualité de l’équipe, précisant qu’il s’agis- sait beaucoup plus de sujets personnels. Car, a- t-il laissé entendre, les relations entre eux avaient été caractérisées par une certaine froi-

deur depuis environ un an et demi, et cette ren- contre a été l’occasion d’aplanir les différends et de rétablir le courant entre les deux hommes. Hammar a ajouté qu’en plus de la rencontre de mardi passé, il a également eu Abdelhakim Ser- rar plusieurs fois au téléphone par la suite. Cela voudrait dire qu’ils ont tous deux décidé de pas- ser l’éponge sur le passé et d’ouvrir une nouvelle page dans leurs relations.

Il l’a invité au match de demain Dans cet élan, nous avons appris aussi que l’ex-président de l’Entente pourrait être présent demain au 8-Mai-45 pour suivre le match re- tour entre l’ESS et l’Etoile du Congo. C’est le président Hammar qui, en marge de la rencon- tre de mardi dernier, l’a invité à assister au match. Mais il n’est pas sûr que Serrar puisse ré- pondre favorablement à cette invitation, car cela va dépendre des ses engagements profes- sionnels, entre autres avec la télévision natio- nale où il est consultant dans le service des sports. Il est utile de rappeler à ce sujet que cela fait long- temps que Serrar n’a pas assisté à un match de l’ESS à Sétif. La dernière rencontre qu’il avait suivie au 8- Mai-45, c’était celle du match aller de la demi-finale de la Ligue des champions africaine contre le TP Mazembe, qui s’est déroulée à huis clos.

Le retour de Serrar est désormais envi- sageable A une question de savoir si cela ouvre une porte

Dagoulou ne jouera pas face à l’ASMO C’est officiel, Eudes Dagoulou ne sera pas présent
Dagoulou ne
jouera pas face à
l’ASMO
C’est officiel, Eudes Dagoulou ne
sera pas présent contre l’ASMO. La
convocation de la sélection centrafricaine
est parvenue à la direction de l’ESS qui ne
pourra pas retenir le joueur. Il quittera Sétif
juste après le match de demain contre l’Etoile
du Congo. Et comme on le sait, l’équipe
risque de perdre également Amada, dont la
convocation de la sélection mal-
gache est attendue d’un
moment à l’autre.
cidant de ne pas les retenir
pour le déplacement de ce
dimanche en Corée du Sud
en prévision des deux
matchs amicaux qui auront
lieu les 25 et 28 du mois en
Kourbia,
cours. Pour les deux autres,
à savoir Keniche et Amo-
krane, ils seront eux aussi
présents demain avec l’En-
tente, mais ils doivent
rejoindre la sélec-
Nemdil et Belameiri
disponibles
En l’absence du Centrafricain, et
sachant qu’Amokrane devra rejoindre
la sélection olympique ce lundi, Alain
tion olympique
le lendemain
lundi et ne
pourront
donc pas
jouer le
Geiger n’a pas d’autres choix que de faire
appel à Kourbia et Nemdil. Le coach séti-
fien bénéficiera également du probable
retour de Belameiri qui a repris les
entraînements avec le groupe pen-
match de
champion-
nat face à
l’ASMO.
si le climat à
Sétif n’allait pas
K. L.
dant que Ziaya reste hors des
gêner l’évolution de
plans.
son équipe avec le
froid glacial et les chutes
de neige, là aussi, l’entraîneur
de l’Etoile du Congo s’est mon-
tré optimiste. «Nous avons
tenu compte de tout cela, on
sait où on va», avait-il dé-
claré. Barthélémy craint une
chose seulement, c’est d’en-
caisser tôt dans la partie. Il
a, en effet, mis en garde ses
joueurs contre ce scénario
Possibilité de
retour de Megatli et Lamri
Comme nous l’indiquions
hier, Amine Megatli devra reprendre
les entraînements lundi ou mardi,
comme il nous l’avait déclaré hier dans
ces mêmes colonnes. De son côté, Sid-Ali
Lamri convolera demain dimanche en
qui risque d’être le pire pour
son équipe.
justes noces, mais devra reprendre les en-
traînements juste après comme on le
laisse entendre. En plus clair, il y a
possibilité pour que les deux
joueurs soient présents, sa-
S. B.
medi prochain, contre
l’ASMO.

avons travaillé en- semble pour le seul intérêt de l’En- tente, et grâce à Dieu, nous

avons réalisé beaucoup de choses pour le club. Tant que c’est pour l’inté- rêt de l’ESS, il est le bien- venu». K. L.

Barthélémy Ngatsono

«Nous avons affûté nos armes»

Nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles et nous nous sommes préparés en tenant compte de tout cela et en préparant nos armes», a-t-il fait savoir.

« Physiquement, nous sommes prêts à aller aux prolongations »

Le coach congolais a souligné aussi que sur le plan physique, son équipe est tout à fait prête. «Nous avons bien préparé ce match et nous nous sommes préparés pour tous les scénarios. Si le match va aux prolongations (Ndlr : il n’y a pas de prolongations en Ligue des champions), on sera prêts physi- quement malgré le long voyage que

nous allons effectuer», souligne-t- il, mais apparemment, il n’est pas au courant de la réglementation.

« Nos attaquants feront la différence »

Barthélémy a même expliqué aux journalistes la tactique qu’il compte adopter demain contre l’Entente : «Nous avons des atta- quants très rapides et les points fai- bles de l'équipe adverse résident essentiellement en défense. Nous al- lons procéder par des contres et je suis sûr que nos attaquants sauront faire la différence».

« Le froid et la neige ne vont pas nous gêner »

Enfin, à une question de savoir

L’entraîneur de l’Etoile du Congo, Barthélémy Ngatsono, avait déclaré juste après le match aller qu’il était très confiant par rapport au match retour et que le match nul concédé à domicile n’était qu’un accident. Et avant de faire le déplacement à Alger, il avait tenu une conférence de presse où il a indiqué une fois de plus qu’il était très confiant et qu’il allait revenir à Brazzaville avec la qualification. Barthélémy avait même expliqué aux journalistes congolais comment il allait s’y prendre. «Aujourd’hui, nous avons une idée sur notre adversaire, ce n’est pas comme au match aller.

N° 3310 18 LIGUE Samedi USMB 1 19 mars 2016 Préparer sereinement le MCO Très
N° 3310
18
LIGUE
Samedi
USMB
1
19 mars
2016
Préparer sereinement le MCO
Très certainement, le bilan du parcours
effectué jusque-là par cette équipe de
Blida en championnat est assez mitigé. A
quelques jours de l’important rendez-
vous du MCO, Zoheir Djelloul a organisé
un stage d'une semaine qui s'est avéré
très utile et qui lui a permis de passer en
revue les forces de son équipe et surtout
de jauger l'état de forme de ses joueurs.
Par ailleurs, des stratégies de jeu ont été
essayées. C'est dire qu'il y a eu plein d'en-
seignements qui ont été tirés avant le
match de reprise.
Mellika
Une défense solide, mais
L'une des raisons d’espérer est la soli-
dité de l’arrière-garde de l’USMB qui
n’a pas souvent rompu et le bilan
défensif est plutôt flatteur. La
doublette Laïfaoui-Benayada a
tenu la baraque et la com-
plémentarité des deux
joueurs n’est plus à prou-
ver. Même si elle reste
perfectible, cette paire
est de loin la plus solide.
En plus, le jeune Bedrane
qui évolue dans le même
registre a eu l’occasion de
montrer qu’il n’était pas
du tout maladroit. Côté la-
téraux, Benhoua et Bena-
mara ont affiché un bon
niveau. Ce dernier, après sa
fameuse alternance
bonne/mauvaise prestation,
est peut-être même à l’orée
d’une saison intéressante.
Benhoua a lui montré de
bonnes choses, notamment
lors des phases offensives
où ses qualités de centreur
ont pu s’exprimer. En bref,
ce quatuor défensif pourrait tenir
la route pour ce qui reste du cham-
pionnat. De plus, Zoheir Djelloul pourra
encore s’appuyer sur Tsamda, côté droit
.Ce dernier a parfois pêché par inexpé-
rience, mais s’il parvient à aligner les
prestations de hauts rangs cette saison, il
ne lui sera pas interdit de rêver à une
place de titulaire dans l’équipe.
«D’abord me
soigner»
Mellika l'attaquant de Blida nous a dit, qu’il aurait beaucoup donné
pour être sur le terrain lors des derniers matchs. D’un autre côté, il
nous avouera que pour lui, l’urgence est de se soigner.
Avant toute chose, quelle est la nature exacte
de votre blessure ?
Elle se situe au niveau des adducteurs et il est
possible que ce soit un début de pubalgie. De
toutes les façons, ce genre de blessures néces-
site un repos total de plusieurs jours et cela en
plus d'un traitement adéquat. Le fait est que je
ne peux pas m'entraîner.
j’aurais beaucoup donné pour être sur le ter-
rain. Je ne suis pas totalement remis de ma
blessure et cela me prive de match.
Vous avez d'ailleurs raté le stage qui s'est dé-
roulé à Zeralda. Eprouvez-vous des regrets ?
Certainement. J'aurais voulu être avec mes co-
équipiers. Il y a un travail très intéressant qui a
été effectué et j'aurais voulu y prendre part.
Maintenant, tout cela fait partie du destin et
nous n'y pouvons rien.
Vous ne serez pas le seul absent. Cela risque
d’handicaper sérieusement votre
équipe, n’est-ce pas ?
Il est vrai que nous sommes plusieurs joueurs
à ne pas prendre part à ce match. Je
suis certain que ceux qui seront sur le terrain
ont les qualités pour réaliser une belle perfor-
mance. Le plus important est que le groupe
soit motivé.
L'incontournable Laïfaoui
S'il y
a un
joueur qui est
en forme dans
cette équipe de
Blida, c'est bien
le libéro Laï-
faoui qui a tenu
son rang,
comme il se
doit, lors de
tous les matchs
qu'il a joués et
cela depuis le
début de la sai-
son. Par son
énorme abat-
tage, il a large-
ment contribué
à certains bons
résultats réalisés par son équipe. Laïfaoui
est devenu, au fil des matchs ce joueur
qui fait le ménage au niveau de la zone
défensive, qui manquait tant à l’équipe.
Toujours solide en défense, il donne ré-
gulièrement des coups de main à ses at-
taquants. Laïfaoui est incontestablement
l'une des satisfactions de l'ensemble bli-
déen.
Nous croyons savoir que vous êtes autorisé à
reprendre les entraînements très bientôt.
Une bonne nouvelle,
n’est-ce pas ?
Et comment, cela
fait des semaines
que j’attends
cette autorisa-
tion. Mon senti-
ment est que je
vois enfin le bout
du tunnel. A moi
de mettre les bou-
chées doubles afin d’être
prêt le plus tôt possible.
Seriez-vous prêt pour le match de reprise ?
Je ne le pense pas. Mon retour pourrait s'effec-
tuer lors de la réception du CSC.
Et si on vous demandait de dresser un bilan
du parcours de votre équipe jusque-là ?
Tout d’abord, je voudrais préciser qu'il n'est
pas aussi catastrophique comme certains veu-
lent le faire croire. C’est certain, le bilan ne
peut pas être positif, car nous n’avons pas pu
gagner face à des équipes largement à notre
portée. Nous nous sommes pourtant à chaque
fois bien battus avec la ferme intention de
glaner des points et la plupart du temps, la
chance n’a pas été de notre côté.
Vos camarades auront à disputer un match
pour le moins difficile face au MCO. Un
commentaire ?
C’est exact. C’est un match difficile et aussi très
important que celui que nous
aurons à jouer face au MCO et croyez moi,
Vous pensez donc que votre équipe réussira
à assurer le maintien, c’est cela ?
Nous méritons bien mieux que la place que
nous occupons actuellement. C’est ce qui
nous laisse un sentiment de frustration. Des
matchs se sont déroulés chez nous
et chez l’adversaire et malgré cela, je pense
qu’à chaque fois, nous avons fait le jeu, sans se
contenter uniquement de défendre. Je pense
sincèrement que nous avons les moyens de
rester parmi l'élite. Pour ce qui est de ce qui
reste de la phase retour, il nous faut réussir un
parcours quasi-parfait pour éviter toute mau-
vaise surprise.
Entretien réalisé par
Slimane B.
Le regroupement de Zeralda a pris fin hier
Amiri et Mellika
ne se
Plutôt instructif
Aujourd'hui, repos
pour tout le monde
Même si ses joueurs
sont pas entraînés
Deux
habituels titulaires de
l'équipe de Blida conti-
sont sur la brèche
puis près de trois
de-
nuent à se soigner.
Il s'agit
se-
maines, Zoheir Djelloul
ne leur a accordé
qu'un
d'abord d'Amiri qui se
plaint de douleurs au mol-
let. Il pourrait être avec le
L e stage de préparation de
l'USMB, qui a été programmé
pour meubler l'arrêt du cham-
pionnat a pris fin hier et cela
après une semaine de travail au
qui a été un excellent sparring-partner.
En première, comme en seconde période,
les attaquants de Blida ont eu le but au
bout du pied. Pour le match de reprise, il
s’agit pour Blida de n’avoir qu’un seul ob-
jectif, s'imposer pour gagner des places
au classement et cela quelle que soit la
manière. En réalité, et les joueurs le sa-
vent très bien, rien n'est encore acquis.
la suite du championnat, nous n'avons pas
à nous faire trop d'illusion en ce qui
concerne la réaction de nos adversaires. Il
ne faut pas se leurrer, les joueurs des
équipes que nous auront à affronter, ne fe-
ront aucun sentiment et ils auront à cœur
de nous mettre à mal. Ils seront sans pitié.
C'est ce que j'ai expliqué, entre autres, à
mes joueurs.»
seul jour de repos. En
effet, les camarades de
Benhaoua ont relâche
aujourd'hui. La reprise
se fera demain di-
manche au niveau de
l'annexe du stade Tcha-
reste du groupe
dès ce
lundi. Ceci est loin d'être le
cas de Mellika. Sa blessure
niveau de l'hôtel Palm Beach. Toutes les
conditions étaient réunies pour la réussite
de ce regroupement et cela avant la der-
nière ligne droite du championnat.
L'équipe de Blida sera confrontée à
l’épreuve du terrain, pour son match de
reprise contre le MCO. Ce sera pour le
compte de la 23ème journée du cham-
pionnat de L1 Mobilis. Le coach de Blida
semble satisfait du travail accompli avec
son groupe de joueurs. Il aura ainsi à
trouver les solutions adéquates pour réus-
sir le principal objectif, à savoir le main-
tien parmi l'élite.
ker.
Zoheïr Djelloul : «Ce stage m'a
permis de mieux connaître les
joueurs»
«La finition est un des volets que
nous avons particulièrement
travaillé»
Les espoirs au
menu
En l'absence d'équipes
qui auraient pu servir
semble un peu plus inquié-
tante. C'est le joueur lui-
même qui nous a confié
que c'était un début de pu-
balgie. Mellika et Amiri
étaient quand même au
stade, mais en tenue de
ville, lors de la séance
d'avant-hier.
sparring
partner,
Tout
va
bien
Zoheir Djelloul nous a confié que ce stage
a été bénéfique pour tout le monde. Les
joueurs ont travaillé dans de bonnes
conditions et cela pour être prêts à abor-
der la dernière ligne droite du champion-
nat. Il nous dira, par ailleurs que ce
regroupement lui a permis de mieux
connaître ses joueurs. «Tout d'abord, il
faut savoir que juste après mon installa-
tion, je n'ai pas eu le temps de bien connaî-
tre mes joueurs. Nous nous sommes
affairés à préparer l'équipe pour les matchs
contre le NAHD et l'ESS. Le stage m'a per-
mis de remédier à cela. Pour ce qui est de
Zoheir Djelloul nous a dit qu'un gros vo-
lume horaire a été consacré à certains vo-
lets comme celui de la finition. «Notre
équipe a besoin d’accumuler de la confiance.
Ce sera donc aux joueurs de gérer la pres-
sion et surtout de ne pas baisser les bras et
se battre. Sur le plan technique, le chantier
est certes grand, mais on avance progressi-
vement. Lors du stage, l'essentiel pour nous
était d'insister sur le replacement défensif et
sur les liaisons offensives. Il y a eu aussi un
important travail qui a été fait en ce qui
concerne la finition.» S. B.
de Zoheir
Djelloul
a
Benamara
quand même donné du
temps de jeu à ses pou-
Benamara
Abed
avaient
tous
deux
et raté
deux
lains, Il a joué avant-
hier, un match contre
les espoirs du club.
Cette rencontre a per-
mis à l'entraîneur de
l'USMB d'avoir une
dernières
séances
et les mainte- d'entraî- Abed pour
nement.
Ils
sont
nant
complètement
rétablis
et le médecin qui les a exa-
Le match amical contre l'ASO
comme référence
minés leur a donne le feu
vert pour reprendre
le che-
idée sur l'état
de forme
Si on prend comme référence le dernier
match amical, on peut dire que malgré la
défaite, les Blidéens n’ont pas fait un si
mauvais match que ça. Ils ont sérieuse-
ment bousculé cette formation de l'ASO
de chacun de ses élé-
ments. Cela lui a per-
mis, en plus de dégager
une stratégie de jeu qui
min du stade. C'est ce
qu'ils feront dès ce di-
manche, lors de la séance
de reprise. Zoheir Djelloul
pourrait être de mise
pourrait compter sur leurs
services lors du match de
lors du
match
re-
reprise
se jouera sa-
prise
contre
le de
MCO.
medi
qui prochain.
N° 3310 LIGUE 2 Samedi 19 19 mars 2016
N° 3310
LIGUE 2
Samedi
19
19 mars
2016
N° 3310 LIGUE 2 Samedi 19 19 mars 2016 JSMB 0 - MCEE 0 La série

JSMB 0 - MCEE 0

La série noire continue

pour les Béjaouis !

Stade : Unité-Maghrébine (Béjaïa) Affluence : match à huis clos Arbitres : Arab, Bioudh, Ham- laoui Avertissements : Lemaïci (10’)(JSMB) ; Si Ammar (22’, 87’), Maïza (37’), Oussalah

(77’)(MCEE)

Expulsion : Si Ammar (87’)

JSMB : Djabaret, Chehaïma, Be- natou, Lemaïci, Mebarki, Zer- rouki, Dehouche, Lahlouh (Benzekri 67’), Aït Ferguène, Ben- saha (Zeghli 66’), Benmeghit (Frioui 46’) Entraîneur : Kebir

MCEE : Mokrani, Belkheiter, Ous- salah, Fezani, Maïza, Hemami, Madani, Si Ammar, Madi (Kadri 69’), Tchiko, Noubli (Brahmia 85’) Entraîneur : Bouhelal

U21 : JSMB 1 - MCEE 2

l lEn ouverture, les Espoirs du MCEE ont réalisé une bonne performance

remportant leur match contre la JSMB sur le score de deux buts à un. L’homme du match est incontestablement le jeune me- neur de jeu Aghilès qui a inscrit un doublé. Le but des Béjaouis est l’œuvre de l’atta- quant Boughanem.

Le huis clos respecté

l l Le match qui a opposé la JSMB au MCEE s’est joué à huis clos. Le com-

missaire du match a veillé personnellement sur le respect de la sanction, il s’est même déplacé jusqu’à la tribune de presse pour vérifier que les journalistes présents étaient détenteurs d’accréditations.

L’intrigante désignation de l’arbitre Arab !

l lLes responsables du MCEE se sont sérieusement interrogés sur la dési-

gnation de l’arbitre Arab pour diriger le match d’hier contre la JSMB et ce pour la simple raison que l’arbitre en question a dé- posé plainte contre l’ex-manager Farid Adimi, après ce qui s’est passé lors du match face à l’USMBA au stade Messaoud- Zougar. Au MCEE on estime que la commis- sion d’arbitrage de Hammoum aurait dû désigner un autre arbitre et éviter toutes les interrogations.

Les Béjaouis ont réclamé un penalty

à

l lLes joueurs de la JSMB ont réclamé

l’arbitre Arab un penalty. Selon eux,

un défenseur du MCEE a touché de la main le ballon à l’intérieur de la surface de répa- ration. Il a fallu l’intervention de Kebir sur la pelouse pour calmer ses joueurs et leur de- mander de poursuivre le match.

Si Ammar ratera le match du PAC

l lEn se faisant expulser hier soir face

la JSMB pour cumul de cartons, le