Vous êtes sur la page 1sur 20

21/04/2010

Montréal, Vendredi
Vendredi
2323
avril
avril
2010
2010

Emballage Alimentaire:
===

Un ami de l'environnement et un partenaire intelligent

Islem A. Yezza
Consultant en emballages émergents et biomatériaux

Blog http://pakbec.blogspot.com/ Contact: islemyezza@gmail.com

Il y a à peine 10 ans, un
consommateur mettait 12
secondes en moyenne pour choisir
un produit dans un linéaire de
supermarché

Avec la multiplicité et la complexité de l’offre, il


ne met plus aujourd’hui que 3 secondes

Une présentation emballante...

I. Introduction

II. Emballage et communication

i. Communication marketing

ii. Communication environnementale

iii. Communication intelligente

III. Take Home...

1
21/04/2010

Introduction

 Emballage: Outil technique et marketing


 Emballage: Secteur dynamique

Un outil technique et marketing

De nombreuses fonctions, aussi bien techniques que marketing:

1. Conserver et protéger le produit tout au


long de la chaîne allant du fabricant au
consommateur en passant par le transport
et le stockage intermédiaire

2. Garantir la santé et la sécurité des


consommateurs

3. Constituer un support d'information et de


communication

L’emballage doit satisfaire

 Le produit: conservation, préservation,


innocuité…

 Le distributeur: stockage, manutention,


présentation, communication, marketing,
positionnement, image…

 Le consommateur: Information protection,


service…

 L’environnement: 3R, Biodégradabilité…

2
21/04/2010

Secteur dynamique

 Tendances socioculturelles : nomadisme,


développement durable, éco-conception…

 Sécurité: préservation et prolongation de la


durée de vie, traçabilité…

 Confort: facilité d’ouverture et de fermeture,


praticité…

 Différenciation: attirer le consommateur par


une offre différenciée et très visible

Aujourd’hui, «Emballer» c’est aussi


Penser au-delà de la boîte
7

Un vecteur de communication
exceptionnel
Croissance et compétitivité: savoir innover et communiquer

 Un support d'information et de communication, aux


fonctions économiques et sociales indéniables:
marketing, différenciation, publicité, communication,
image de marque

 Valeurs à transmettre via l’emballage: praticité,


nomadisme, gourmandise, ludisme, nutritionnelle…

Emballage et communication
L’emballage est devenu le support privilégié et le partenaire
incontournable des nouvelles méthodes de communication des
produits alimentaires:

Communication Marketing

Communication Environnementale

Communication Intelligente

3
21/04/2010

Communication Marketing

 Défis des marketers : Dynamiser les ventes


 Nouvelles solutions : Sleeve, IML &Stand-up Pouches

10

Se démarquer et se faire remarquer


 Le choix de l’emballage est primordial dans la grande distribution:
Se différencier de la concurrence

 La communication marketing: se définit comme la communication


de l’entreprise pour bien imprégner son existence et sa présence
dans l’esprit du public: développer l’image de marque

 Dynamiser les ventes afin de fidéliser la clientèle et de trouver de


nouveaux clients

 Les nouvelles coqueluches : IML, Sleeve & Stand-up Pouches

11

1. In-Mold Labelling (IML)

Personnalisez votre produit

12

4
21/04/2010

IML : In-Mold Labelling

 Étiquetage dans le moule/In-Mold Labelling:


Technique de décoration qui a plus de 10 ans

 IML sont fondues dans la paroi du contenant


(pots, barquettes…)

 Les avantages de l'étiquetage IML sont:

• Conditionnement décoré dans sa totalité


• Durabilité: haute résistance aux râpures, á
l humidité…
• Haute qualité d'impression et de présentation
• Conditionnement décoré dans sa totalité
13

IML: Applications
Emballages alimentaires rigides: margarine, crème glacée, yogourts,
plats préparés, condiments…

14

2. Sleeves

Habillez vos contenants

15

5
21/04/2010

Sleeve : Manchon Thermo-rétractable

 Sleeve: manchon ou étiquette tubulaire thermo-rétractable

 Faites de matériel qui se rétracte à la chaleur au lieu des étiquettes


auto-collantes qui sont apposées sur les produits

 Différents matériaux utilisés : PVC, PETG, OPS et PLA

 Représente moins de 10% du marché de l’étiquette, mais il se


développe à une cadence effrénée de 16% par an

16

Sleeve : avantages
 Habille la bouteille: épouse harmonieusement
les formes (360 )

 Permet une communication sur toute la surface

 Pousse l’avantage marketing en attirant plus


facilement l'oeil sur les linéaires par rapport à
un étiquetage classique

 Peut servir comme témoin d’inviolabilité


assurant donc un maximum de sécurité pour
le consommateur

 Environnement : La pose du manchon ne


nécessite pas de colle difficile à éliminer au
cours du recyclage 17

18

6
21/04/2010

19

3. Sand-Up Pouches

Praticité et Réduction à la source

20

Stand-up Pouches en Force

 Secteur qui gagne du terrain: hausse de 105,9%


prévue entre 2010 et 2020, passant de 545 à
1,378,000,000 million $ (Proactive Worldwide,
2010)

 Offre les avantages des emballages rigides :


stabilité, présentation et facilité d'utilisation, mais
aussi ceux des emballages souples : maniabilité,
encombrement réduit

 Ouverture facile, rescellable, avec bec verseur,


avec vaporisateur intégré, remplissage à chaud,
aseptisé, avec un crochet pour la suspension
21

7
21/04/2010

Pouch Vs Can
La boîte de conserve est en perte de vitesse et risque de l'être
davantage encore dans les années à venir, à cause de :

1) La polémique entourant le BPA utilisé dans la fabrication de


résines de revêtement pour les boîtes de conserves
alimentaires

2) L’augmentation des consommations nomades et les nouvelles


exigences des consommateurs, surtout en terme de praticité

3) L’augmentation du prix de la boîte de conserve d'au moins


40% partout dans le monde

4) Un meilleur bilan environnemental: moins lourds, moins de


matériaux, moins d’espace lors du transport et moins de
déchets.
22

23

24

8
21/04/2010

25

26

Communication Environnementale

 Emballage et suremballage : Must et Mal


 Éco-conception : Vert, innovant et emballant

27

9
21/04/2010

Emballage et suremballage
 L'emballage est l'une des plus grandes sources de pollution

 En 2008, chaque Québécois a généré une moyenne de 1,69


tonne de résidus, dont plus d’un tiers d’emballages

 Seulement 57% de nos déchets sont récupérés et revalorisés.


Le reste encombre les sites d’enfouissement

Le problème de l’emballage est le


suremballage. Un phénomène qui
coûte cher au fabricant et agace
énormément le client

28

Les lois 102 et 130

Les normes environnementales du Québec ont été resserrées


avec les lois 102 et 130:

1. Régime de compensation au bénéfice des


municipalités qui oblige les entreprises à
payer 50 % des coûts nets du recyclage

Update: Projet de loi (Mars 2010): La facture


sera refilée à 100% au privé d'ici 2015

2. Redevance à l’élimination : application


d’une redevance de 10$/tonne métrique
de matières résiduelles reçues pour
élimination

29

Le tournant Vert

 Dans la ruée vers une consommation responsable, les


emballages sont de plus en plus dénoncés

 Pressions politiques, réglementaires et sociétales

 L’emballage n’a désormais d’autre choix que celui de changer


d’image

La solution passe par l'éco-conception

30

10
21/04/2010

Eco-conception
 Réconcilier l’environnement et l’emballage

 Intègre les aspects environnementaux, économiques et sociaux à


chacune des étapes de la vie du couple contenu-contenant

 Une démarche novatrice et préventive, qui vise à minimiser


l’impact de ces derniers sur l’environnement tout au long de leur
cycle de vie:

1. Privilégier la réduction à la source

2. Encourager la réutilisation et le
recyclage

3. Promouvoir la mise au point de


matériaux renouvelables
31

Plus une opportunité qu’une contrainte

 Démarche fréquemment profitable pour l'entreprise: contribue à


augmenter les profits de l'entreprise soit par une augmentation des
ventes, soit par une réduction des coûts de production.

 Emballages éco-conçus = (-) de matières premières, d'énergie et


de transport

Gain environnemental + Gain économique + Gain d’image

L’éco-conception permet d’augmenter


vos profits, d’accroitre vos ventes et
de réduire vos coûts de production

32

Danone a planché trois ans pour supprimer le


carton autour de ses yaourts Activia et Taillefine

Naya offre une bouteille


faite à 100% de plastique
recyclé

St-Hubert vient de lancer une nouvelle


gamme d’emballage 100% éco-
responsables. Le bioxo a été remplacé
par du carton à 100% recyclé, dont
35% post-consommation
33

11
21/04/2010

34

Logos Bio à Gogo


 Prise de conscience environnementale et apparition
de nouveaux produits biodégradables: émergence de
nombreux logos et labels

 Surabondance de pictogrammes vert et bio:


le consommateur s’interroge sur leur fiabilité

Comment se retrouver dans cette « jungle » de logos?

35

Situation actuelle: plus que confuse

Une sémantique souvent complexe


reposant sur des termes galvaudés et
jouant sur l’ambiguïté

 Les consommateurs ne peuvent pas


opérer de choix éclairés

Il ne faudrait pas laisser croire au consommateur


que tous ces matériaux qui s’arrogent le préfixe
« Bio » ne posent aucun problème en matière de
déchets et pourraient magiquement disparaitre
de notre environnement
36

12
21/04/2010

Le grand ménage: Étiquette carbone


 Nombre de ces logos est condamné à disparaître avec l’arrivée
imminente des étiquettes « empreinte carbone »

 Ces étiquettes sont déjà une réalité au Japon et au Royaume-


Uni et le sera en France d’ici un an

 Étiquetage environnemental visant à informer le consommateur


des émissions de GES

 Prend en compte des 5 étapes clés du cycle


de vie : extraction des matières premières,
transport, fabrication, emballage et distribution

 Le résultat est exprimé en gramme équivalent


CO2 pour 100g de produit fini.
37

38

Communication Intelligente

 Traçabilité et sécurité
 L’emballage devient intelligent

39

13
21/04/2010

Emballage et sécurité alimentaire

 Les intoxications alimentaires sont souvent


liées aux ruptures de la chaîne du froid

 Les rappels de produits sont de plus en


plus récurrents

 La complexité des réseaux modernes de distribution alimentaire


peut en être une cause

 La multiplication du nombre d’inspections semble difficilement à


même de résoudre le problème

Emballages intelligents à la rescousse ?

40

L'emballage devient intelligent

 L’emballage devient intelligent grâce aux nouveaux systèmes


d'étiquetage

 Étiquettes proposant une information claire et objective sur


l’état de conservation d’un produit:

1. Surveiller les produits emballés

2. Détecter toute détérioration du contenu

3. Communiquer des informations


complémentaires sur la qualité du contenu

41

Marché
 Japon, Australie, Europe et Etats-Unis: déjà une réalité

 USA : croît au rythme annuel de 30% et devrait atteindre 165


million $ en 2011

 Émergence d’Indicateurs Temps-Température (ITT) à un prix


abordable ($0.02 to $0.20 par unité)

42

14
21/04/2010

ITT et sécurité alimentaire


 Joue un rôle dans la sécurité alimentaire réduisant
également les pertes de denrées périssables

 Irréversibles, constituant une méthode sûre et infalsifiable pour


le contrôle et le suivi de la chaîne du froid durant le transport et
le stockage des produits
 Types: encres thermochromiques, nanoparticules, enzymes,
micro-organismes et étiquettes RFID

43

Avertisseurs
Ils sont considérés comme des avertisseurs munis d'indicateurs de :

1. Contamination microbiologique

2. Rupture de la chaîne du froid

3. État de fraîcheur de l’aliment

4. Fuites et détériorations

5. Traçabilité, authenticité et lutte contre la contrefaçon

6. Date expiration et température

44

1. Contamination microbiologique

The Food Sentinel System™

 Indicateur de contamination
microbienne

 Détection rapide de pathogènes

 Anticorp spécifique placé au


niveau du code-barres

 La présence de bactéries va
rendre le code-barres illisible

45

15
21/04/2010

2. Rupture de la chaîne de froid

Puces auto-adhésives

Traceo Tempix
46

2. Rupture de la chaîne de froid

 Petite pastille waterproof: assurer


le respect de la chaîne du froid

 En fonction de la température de
conservation désirée pour le
produit, une LED va émettre une
couleur verte

Paksense

 Ces données enregistrées sur 6, 15, 30 ou 60 jours


dans la mémoire de la pastille, sont récupérables par
un lecteur spécial qui, une fois connecté à
l’ordinateur, transformera ces données en graphiques
47

3. État de fraîcheur de l’aliment

Fresh-Check

Indicateur de fraîcheur (eO) OnVu


48

16
21/04/2010

4. Fuites et détériorations

Indicateurs de fuites pour MAP

Indicateur d’O2 imprimé en jet d’encre


49

5. Indicateurs de traçabilité

 La RFID (pour Radio Frequency Identification): technologie qui


permet d’établir un dialogue entre deux éléments électroniques
sans nécessiter de contact physique ou visuel

 Protection, information, identification, contrôle et traçabilité

 RFID: peuvent être imprimés directement sur les produits et


devraient remplacer à terme les codes barres

50

Authenticité et tracabilité

 Retrace l’itinéraire du produit depuis


l’abattoir jusqu’à sa mise en rayon

 Vérifie l’authenticité du Prosciutto

 Pertes dans la supply chain peut monter


jusqu'à 50 %
 Fournir des détails sur les conditions de
température durant le transport

 Réduction des pertes et amélioration des


profits tant pour le producteur que pour le
distributeur et le détaillant
51

17
21/04/2010

6. Date expiration et température


Indicateur de Température

Une étiquette indique la date d'expiration 52

Un investissement certes couteux,


mais rentable

1. Sauver des vies

2. Prémunir les industriels de l’agro-alimentaire


de pertes considérables

3. Éviter l’impact négatif à leur image de marque

Mettez de l’intelligence dans votre


étiquette !

53

Take Home….

Se différencier pour dynamiser les ventes

54

18
21/04/2010

Communication Marketing

1. Aujourd’hui, «emballer, c’est penser» ou, autrement dit :


penser au-delà de la boîte

2. Un formidable vecteur de communication et un véritable


support publicitaire: l’emballage est la première expression de
la marque sur le lieu de vente, c’est le « vendeur muet ».

3. Nouvelles coqueluches:

i. IML : Personnalisez votre produit grâce à la


décoration
ii. Sleeves : Habillez vos contenants
iii. Sand-Up Pouches : Praticité et réduction à la source

55

Communication Environnementale

1. Éco-conception: plus une opportunité qu’une contrainte.


permet d’augmenter vos profits, d’accroitre vos ventes et
de réduire vos coûts de production

2. Il est impératif de mieux informer les consommateurs pour


qu’ils comprennent la véritable valeur ajoutée
environnementale des produits biodégradables

3. Les comportements à encourager doivent rester la


Réduction à la source, la Réutilisation et le Recyclage.
Les bioplastiques n’ont vraiment de valeur ajoutée
environnementale que lorsqu’il n’est pas possible
d’envisager les 3R

56

Communication intelligente

1. Auparavant passif, l’emballage devient plus intelligent:


Surveiller, détecter et communiquer

2. En proposant des dispositifs d’information qui «parlent»


directement au consommateur, les emballages intelligents
devraient permettre de garantir la traçabilité, la qualité et la
sécurité des produits jusqu’au consommateur

3. Les ITT apportent une valeur ajoutée aux produits et


garantissent un lien de confiance entre le consommateur et le
produit, voire la marque

57

19
21/04/2010

J’espère que vous êtes emballés !!!

Islem A. Yezza
Consultant en emballages émergents et biomatériaux
Blog http://pakbec.blogspot.com/ Contact: islemyezza@gmail.com

58

20