Vous êtes sur la page 1sur 25
JSK Face à l’USMH Mouassa ne sera pas sur le banc Hannachi : «Cela ne
JSK Face à l’USMH Mouassa ne sera pas sur le banc Hannachi : «Cela ne
JSK
Face à l’USMH
Mouassa ne sera
pas sur le banc
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Hannachi : «Cela ne
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
Raïah : «Il a
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
nous dérange pas»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
provoqué le déclic»
www.lebuteur.com
MARDI 22 MARS 2016
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 3313 PRIX 20 DA
MCA
USMA
Sedan réclame150.000 euros
FerhatFerhat etet MansouriMansouri
FerhatFerhatetetMansouriMansouri
FerhatFerhatFerhat etetet MansouriMansouriMansouri
d’indemnités de formation de Zeghdane
sont OK pour
sont OK pour
sont OK pour
sont OK pour
sont OK pour
sont OK pour
sont OK pour
renouveler
renouveler
renouveler
renouveler
renouveler
renouveler
renouveler
LE MOULOUDIA
MENACÉ
CRB
Rebih en
colére
PAR LA FIFA !
Betrouni : «On trouvera
une solution»
La FIFA l’a confirmé
officiellement
NAHD
«Belaïli et Boussaïd
ont été contrôlés
positifs à la
COCAÏNE
»
ESS
Hammar
affecté par
les insultes
Algérie-Ethiopie
Excepté Mbolhi et Boudebouz,
tout le monde était là hier
MCO
Baba : «Prêt
à partir si…»
Mandi d’attaque !
MOB
CSC
L’entraîneur du Zamalek
titille les Mobistes
Bencherifa :
«Béjaïa est une bonne
équipe, mais Zamalek
est un champion»

USMH Aït Ouamar veut partir

Ghazi : «On ne joue plus avec la peur au ventre»

«Meghni s’est libéré et nous a libérés»

USMB Tchaker, c’est fini !

N° 3313 02 Mardi NATIONALE EQUIPE 22 mars 2016
N° 3313
02
Mardi
NATIONALE
EQUIPE
22 mars
2016

Le stage de Sidi-Moussa

a débuté hier

Gourcuff modifie le programme de préparation

C omme d’habitude et comme à la veille de chaque stage, Christian Gourcuff a réuni

tous les membres de son staff au Centre technique national de Sidi- Moussa, afin de préparer le regrou- pement. Cette réunion devait avoir lieu samedi, mais en raison du voyage du sélectionneur à Biskra, elle a été reportée à hier matin. Au cours de cette rencontre, Christian Gourcuff a évoqué le programme de ce stage avec ses assistants, avant de procéder à des modifications. La séance d’hier décalée à 18h La première décision concerne la séance d’entraînement de lundi au CTN. Au départ, Gourcuff avait prévu qu’elle commence à 16h30, mais il a décidé de la décaler à 18h afin que tous les joueurs soient pré- sents. Hier matin, le service admi- nistratif de la FAF a informé Gourcuff que des éléments dont Ryad Mahrez étaient bloqués à Paris, à cause d’un mouvement de grève au niveau des aéroports parisiens. Une seule séance mardi Au début, Christian Gourcuff avait prévu du biquotidien pour la jour- née du mardi. Pour la séance de la matinée, les joueurs devaient être soumis à une évaluation sur le plan physique plus un travail spécifique, afin qu’ils soient en forme le jour J,

alors que celle de l’après-midi sera réservée au volet technico-tactique. Finalement, les Verts s’entraîneront une seule fois par jour. Ce sera dans l’après-midi, toujours au CTN. La décision a été prise hier, lors de la réunion de Gourcuff avec ses assis- tants. Celle de mercredi aura lieu la matinée Pour la séance de mercredi, Gour- cuff a décidé d’opérer aussi un autre changement. Prévue initialement dans l’après-midi au CTN de Sidi- Moussa, cette séance se déroulera fi- nalement à 10h, dans le but de programmer une séance de vision- nage vidéo. Jeudi à Sidi-Moussa, pas à Blida L’ultime séance d’entraînement de la sélection nationale est prévue la veille du match, soit le jeudi à 17h. Seulement, elle n’aura pas lieu au stade Mustapha-Tchaker de Blida, comme d’habitude. Elle est pro- grammée au CTN de Sidi-Moussa. Selon nos informations, il a été dé- cidé que les Verts ne s’entraîneront pas sur cette pelouse car elle n’est pas en bon état. Du coup, il n’y aura qu’une seule séance d’entraînement avant le match, celle de l’Éthiopie, comme l’indiquent les règlements de la FIFA.

Hamza R.

les règlements de l a F I F A . Hamza R. Le programme d’avant- match

Le programme d’avant- match retour établi Au cours de la réunion, Gourcuff a évoqué le programme de préparation précédant le match retour. Une séance de décrassage est prévue pour samedi matin, au lendemain de la première manche. Dans l’après-midi, il y aura un repos pour les joueurs ainsi que des séances de soins. Le di- manche, les Verts s’entraîneront à 9h au CTN de Sidi-Moussa et rejoin- dront directement l’aéroport pour le voyage vers Addis-Abeba. Sur place, il y aura une séance le lundi après- midi à l’heure du match à l’Indepen- dence-Stadium d’Addis-Abeba. Première séance vidéo mercredi après-midi Christian Gourcuff a décidé de pro- grammer une séance de visionnage vidéo mercredi dans l’après-midi. Cela afin de bien connaître cette équipe éthiopienne, qui est différente

par rapport à celle de 2014, lorsqu’elle avait affronté l’EN lors des élimina- toires de la CAN-2015.

 une

autre probablement

jeudi Par ailleurs, il se pourrait qu’il y ait une deuxième séance de visionnage vidéo jeudi, indique une source proche de Gourcuff. Une dernière à Addis-Abeba À Addis-Abeba, la veille de la ren- contre, il est prévu une dernière séance vidéo. Les Verts arriveront sur place le soir du 27 mars et cette séance aura lieu le lendemain dans la matinée, à l’hôtel Sheraton. Gourcuff va préparer des séquences à visionner concernant la première manche pré- vue ce vendredi à Blida. H. R.

Les Éthiopiens aujourd’hui à Alger La sélection éthiopienne, adversaire de l’équipe natio- nale d’Algérie, sera au- jourd’hui à Alger, nous apprenons d’une source au niveau de la fédération. La délégation sera composée de presque trente-cinq per- sonnes et ralliera Alger via le Caire à bord du vol d’Egyptair. L’avion devrait se poser à midi à l’aéroport international d’Alger.

Ils devraient être logés à l’Hôtel des Roses La délégation éthiopienne devrait rallier par la suite l’Hôtel des Roses de Blida où elle sera logée. Le prési- dent de la FAF, Mohamed Raouraoua, a chargé un des responsables de l’instance de se rendre à l’aéroport et faciliter les formalités d’usage de la délégation.

Réunion Gourcuff- joueurs hier soir Selon une source bien in- formée, Christian Gourcuff a décidé de programmer une réunion pour hier soir au CTN de Sidi-Moussa. Celle-ci devait avoir lieu après le dîner à la salle des réunions. Gourcuff devait ainsi évoquer les objectifs du stage et des deux ren- contres.

évoquer les objectifs du stage et des deux ren- contres. C ’est hier que le stage

C ’est hier que le stage de préparation de l’Equipe nationale a débuté au Centre tech- nique de Sidi- Moussa,

qui s’étalera jusqu’au 30 du mois en cours en prévision des deux rencontres officielles face à l’Ethio- pie, comptant pour les élimina- toires de la CAN 2017. Si d’un côté beaucoup de joueurs composant l’effectif des Verts étaient présents sans la moindre contrainte, d’au- tres, notamment ceux qui devaient rejoindre Alger via Paris, à l’image de Mahrez et autres, ont vu leur arrivée à l’aéroport d’Alger pertur-

bée à cause d’un mouvement de grève qui a retardé beaucoup de voyageurs.

La première séance a eu lieu à 18h

La première séance d’entrainement programmée par le sélectionneur national Christian Gourcuff, hier, vers 18h, à Sidi Moussa, a permis à la majorité des joueurs de se re- trouver et de se débarrasser des toxines cumulées durant le voyage. Une séance de récupération qui devait non seulement permettre aux joueurs de se détendre, mais aussi pour le technicien français,

Mandi apte à jouer

Lors de notre précédente livraison, nous avons annoncé que le sélectionneur national pourrait être embarrassé par un autre for- fait. Il s’agit du défenseur du Stade de Reims, Aïssa Mandi, qui a été victime d’une blessure au niveau d’un doigt au cours du match de son équipe face à Guingamp, samedi soir. Le joueur a rejoint le CTN de Sidi Moussa hier matin où il a passé une visite chez le mé- decin chef de l’EN, le docteur Ali Yekdah. Ce dernier a donné son feu vert pour que le joueur prenne part au stage et aux deux matchs face à l’Éthiopie. Il a pris en compte le rapport médical du médecin du club qui a autorisé Mandi à jouer le plus normalement du monde, puisque cette blessure n’a rien de grave. Selon une source au niveau de l’instance fédérale, le joueur ne souffre pas d’une fracture, mais d’une entorse. Une nouvelle qui soulage beau- coup le sélectionneur national qui pourra ainsi compter sur le dé- fenseur polyvalent de Reims.

de s’informer de la forme physique de toute sa composante après les efforts des joueurs consentis avec leurs clubs respectifs dans les dif- férents championnats.

Mbolhi et Boudebouz aujourd’hui à Sidi Moussa

Les deux internationaux Rais M’bolhi et Ryad Boudebouz de- vront se trouver avec les Verts, au- jourd’hui, à Sidi Moussa. Les deux joueurs devraient arriver au- jourd’hui à Alger pour rejoindre le lieu du stage.

H. R.

Algérie-Ethiopie, pas d’engouement pour la vente des billets Alors qu’on s’attendait à une vraie frénésie
Algérie-Ethiopie, pas
d’engouement pour
la vente des billets
Alors qu’on s’attendait à une vraie frénésie pour
la vente des billets, en prévision
de la rencontre
de vendredi face à l’Ethiopie,
voilà que les pu-
ristes et les spécialistes de la balle ronde ont été
carrément pris à contre-pied par les
supporters
des Fennecs. Ces derniers ne semblent pas du
tout emportés par les exploits des Brahimi et au-
tres, sinon comment expliquer que
la vente des
billets ne soit pas une totale réussite, au vu
du
très peu engouement des supporters de l’Equipe
nationale qui ne se bousculent pas au
portillon
pour pouvoir acheter leurs places, c’est du moins
ce qu’ont noté les services de
sécurité sur place.
Les portails du stade seront ouverts
à partir de 10h
La direction du stade Tchaker de Blida a décidé
d’ouvrir les portails dans la matinée de la rencon-
tre face à l’Ethiopie, soit vers 10h du matin. Une
décision qui devrait permettre
au service d’ordre
et aux organisateurs de la rencontre Algérie-
Ethiopie de mieux contrôler
la situation au cas où
il y aura une ruée de supporters ce
jour-là.
Algérie- Ethiopie de mieux contrôler la situation au cas où il y aura une ruée de
N° 3313 NATIONALE Mardi 03 EQUIPE 22 mars 2016
N° 3313
NATIONALE
Mardi
03
EQUIPE
22 mars
2016

Après avoir refusé d’animer une conférence de presse, il a décidé de ne pas s’exprimer en zone mixte

Gourcuff évite (encore) la presse !

Au cours de la réunion tenue hier entre Chris- tian Gourcuff et ses staffs, il a été décidé de programmer une zone mixte aujourd’hui au CTN de Sidi-Moussa. Seulement, Christian Gourcuff n’a pas voulu s’exprimer. C’est l’inté- ressé lui-même qui l’a fait savoir au responsable de communication de la FAF. Par le passé, Gour- cuff avait l’habitude de s’exprimer lors des zones mixtes, mais cette fois, il s’est refusé à toute décla- ration. Alors qu’il a an- nulé le point de presse d’avant-stage, voilà qu’il zappe aussi la zone mixte. Tout cela est lié à l’histoire de son avenir. Cette question est deve- nue plus importante pour les médias que les deux matchs face à l’Éthiopie. Pour éviter donc toute polémique

ou une mauvaise inter- prétation par les médias de ses propos, il a décidé de ne pas s’exprimer. Même à Biskra, le sélec- tionneur a tout fait pour éviter les journalistes, venus nombreux. Même si l’on sait qu’il souhaite quitter le navire bien avant que son contrat n’arrive à son terme, Gourcuff ne veut pas dé- stabiliser le groupe. Il se contentera de répondre aux questions techniques après les deux matchs Christian Gourcuff s’ex- primera deux fois durant ce stage. Ce sera après le match aller à Blida, ce vendredi, puis à l’issue de la rencontre retour à Addis-Abeba. C’est ce qui a été décidé lors de cette réunion, mais le Français se contentera de répondre aux questions

mais le Français se contentera de répondre aux questions techniques seulement et qui concernent les deux

techniques seulement et qui concernent les deux matchs et le volet sportif uniquement. Le techni- cien breton sait perti- nemment que les journalistes vont tout de même oser lui poser la question concernant son avenir qui serait déjà scellé, mais il a décidé de zapper ce genre de ques- tion. Un quart d’heure pour les médias aujourd’hui Les médias auront ainsi l’occasion d’interviewer les joueurs qui seront dé- signés par la division des médias de la FAF. Les journalistes pourront aussi suivre une quin- zaine de minutes de la séance d’entraînement, avant de quitter les lieux. Ce sera la seule fois où les médias pourront sui- vre l’entraînement. H. R.

Les dirigeants du SC Napoli multiplient les contacts avec l’agent du joueur

Les négociations se poursuivent avec Ghoulam

Il semblerait que les négociations concernant le prolongement du contrat de l’international algérien du SC Napoli, Fawzi Ghoulam, sont toujours en cours. C’est du moins ce que vient de souligner le site italien « Calciomercato » qui affirme que le frère de l’ex-latéral gauche stéphanois, Samir, qui est son agent, a eu plusieurs contacts avec les dirigeants du club lombard ces derniers temps. Le SC Na- poli, qui est logé à la deuxième place du championnat, ne veut pas voir son latéral gauche aller monnayer son talent ailleurs. Ces der- niers savent que garder un élément de la trempe de Ghoulam passe par une revalorisation salariale, ce qui poussera le joueur à prolon- ger son contrat avec son club. Par ailleurs, plusieurs grosses cylin- drées du Vieux continent sont derrière lui, à l’image du Paris Saint- Germain, l’Inter de Milan ou encore le FC Liverpool de Jürgen Klopp, pour ne citer que celles-là.

Son contrat expirera en 2018

Ayant signé en faveur du SC Napoli en 2014, un contrat d’une durée de quatre saisons, le latéral gauche du club italien, qui a fêté ses 25 ans au mois de février, se plaît bien dans son club, mais celui-ci est ambitieux et pourrait changer sa vision des choses pour continuer sa fulgurante progression dans sa jeune carrière, à moins que les di- rigeants du club lombard n’accélèrent puis entérinent les négocia- tions avec le frère du joueur pour assurer définitivement le maintien de Fawzi Ghoulam dans leur effectif.

le maintien de Fawzi Ghoulam dans leur effectif. Fin de saison pour Bentaleb ? Le stage

Fin de saison pour Bentaleb ?

Ghoulam dans leur effectif. Fin de saison pour Bentaleb ? Le stage des entraîneurs a commencé

Le stage des entraîneurs a commencé hier

pour Bentaleb ? Le stage des entraîneurs a commencé hier Halliche, Bezzaz et Si Mohamed absents

Halliche, Bezzaz et Si Mohamed absents

Pour l’obtention de la licence CAF C, les an- ciens joueurs interna- tionaux ont été conviés, hier, à un stage des entraîneurs à Aïn Benian. Si d’un côté, pas mal de fi- gures emblématiques de notre football étaient présentes, en revanche on a noté l’absence de trois joueurs. Il s’agit de Si Mohamed et Bezzaz respectivement joueurs du CSC pour des raisons qu’on ignore encore, ainsi que Rafik Halliche qui se trouve en sélection nationale A.

Bien que le site offi- ciel des Spurs n’ait rien indiqué de tel, il semble que le sort de l’international algé- rien de Tottenham, Nabil Bentaleb, est scellé jusqu’à la fin de la saison actuelle. En effet, selon Tot- tenham Academy sur le réseau social Twit-

effet, selon Tot- tenham Academy sur le réseau social Twit- ter, le joueur interna- tional, qui
effet, selon Tot- tenham Academy sur le réseau social Twit- ter, le joueur interna- tional, qui

ter, le joueur interna- tional, qui vient d’être remplacé par Adlène Guedioura dans la liste des joueurs convoqués par le sélectionneur Christian Gourcuff pour le double face-à-face contre l’Ethiopie, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017, s’est blessé dernièrement avec la réserve les Spurs face à Leicester. Le joueur, qui ne fait pas partie des A de Tottenham depuis quelque temps, a pré- féré être reversé chez les U21 pour béné- ficier d’un volume de jeu conséquent, mais malheureusement pour lui, une énième blessure est venue casser son rythme d’ascension pour un retour parmi les A de Tottenham.

Les U23 depuis hier à Séoul

parmi les A de Tottenham. Les U23 depuis hier à Séoul C omme prévu, la sélection

C omme prévu, la sélection nationale U23 est arrivée, hier après-midi, précisément vers 16h15 locale (8h15 heure algérienne) à Séoul, pour entamer la préparation des Jeux Olym- piques de Rio, rapporte le communiqué de

presse de la Fédération Algérienne de Football. A son ar- rivée à l’aéroport international de Séoul, les petits Fennecs ont été chaleureusement accueillis par des personnalités de la Fédération Coréenne de Football, pouvait-on lire sur le communiqué. Après avoir le protocole d’arrivée, les pou-

lains du sélectionneur suisse André-Pierre Schurmann ont rejoint leur lieu d’hébergement dans un luxueux hôtel de Goyang, une des localités limitrophes de la capitale co- réenne qui est doté d’infrastructures sportives de haut ni- veau. Une fois dans la sympathique ville de Goyang, le sélectionneur national a accordé à ses joueurs des mo- ments de détente, pour ensuite tomber dans les bras de Morphée pour récupérer des aléas du long voyage, affirme ledit communiqué de la FAF. L’Equipe nationale entamera par la suite un programme d’entraînement assez chargé,

avec à la clé deux séances par jour. Le 25 du mois en cours, les coéquipiers de Salhi donneront la réplique, en amical,

à la sélection des U23 du pays hôte vers 20 h heure locale (midi heure algérienne) sur la pelouse du stade Munhak

d’Incheon qui peut contenir près de 50.256 places. Quant

à la seconde rencontre face au même adversaire prévue

trois jours plus tard, elle aura lieu au stade de Goyang qui

peut contenir 41.311 places, lisait-on sur le communiqué. Les deux rencontres amicales face aux U23 de la Corée du Sud vont certainement renseigner l’entraîneur Schurmann sur le niveau de ses joueurs et d’appliquer son programme de préparation dans de très bonnes conditions, et permet- tre à son équipe de parfaire son niveau, avant l’une des plus grandes épreuves sportives, après la Coupe du monde. Kenniche et Amokrane ont rejoint le groupe hier Deux joueurs de l’Equipe nationale des U23, à savoir Ryad Kenniche et Abdelhakim Amokrane, ont rejoint leurs co- équipiers, hier. Les deux retardataires ont été contraints d’effectuer le voyage vers Séoul à deux, à cause de leurs en- gagements avec l’ESS qui est en lice pour les éliminatoires de la Ligue des champions d’Afrique. La FAF s’active pour qu’Abdelaoui rejoigne ses camarades en Corée du Sud Quant au troisième joueur retardataire qui devrait arriver plus tard à Séoul, celui-ci n’est autre que le défenseur de l’USMA Ayoub Abdelaoui qui a été empêché d’effectuer le voyage avec ses coéquipiers, à cause de ses engagements militaires, lui qui est toujours sous les drapeaux. Du côté de la Fédération Algérienne de football, on est en train de tout faire pour que le joueur rejoigne ses coéquipiers dans les jours à venir, sachant que cet élément est l’un des piliers de l’arrière-garde des petits Fennecs. H. R.

N° 3313 04 JSK LIGUE Mardi 22 mars 2016 Hannachi : «Mouassa a apporté ce
N° 3313 04 JSK LIGUE Mardi 22 mars 2016
N° 3313
04
JSK
LIGUE
Mardi
22 mars
2016

Hannachi : «Mouassa a

apporté ce qu’on attendait de lui, c’est le plus important»

1
1

Boulaouidet

«Il faut enchaîner avec

d’autres victoires »

«Il faut enchaîner avec d’autres victoires » I l y avait urgence à la JSK après

I l y avait urgence à la JSK après la

défaite face à la JSS. Le président

Hannachi s’était adressé au Bu-

teur à la fin de la partie pour sensi- biliser les joueurs ainsi que les supporters pour qu’ils restent der- rière leur équipe et leur accorder une dernière chance face au Mou- loudia d’Alger. Le fruit de la patience a été récolté samedi soir, à l’occasion du Clasico. La JSK qui a connu une semaine très difficile, a réussi à as- surer le plus important en battant le doyen sur le score de deux buts à un. Trois précieux points qui permet- tent à l’équipe de grimper davantage dans le classement et s’éloigner de la zone de relégation. Hier après midi, nous avons pris attache avec le pré- sident Hannachi afin qu’il nous livre ses impressions suite à la victoire de son équipe face au MCA ainsi que sur le travail accompli jusqu’à pré- sent par le nouveau coach, Kamel Mouassa. Le président de la SSPA/JSK n’a pas manqué l’occasion pour encenser son coach en décla- rant ceci : «Effectivement, je suis très content après la victoire face au MCA. On avait besoin des trois points pour améliorer notre position dans le classement. Mouassa a ap- porté ce qu’on attendait de lui, c’est le plus important. Le travail réalisé pen- dant toute la semaine a été payant.»

«Il ne faut pas le nier, Bijotat est un bosseur» En évoquant le travail de Mouassa, Mohand Chérif Hannachi n’a pas hésité à revenir sur le départ de Do- minique Bijotat lequel a refusé de poursuivre sa mission à la tête des Canaris : «Je l’ai déjà dit, si je savais qu’avec Mouassa l’équipe allait mar- cher, j’aurais accepté la démission de Bijotat il y a un mois. Mais je ne vais pas le nier, le technicien français est un vrai bosseur. Il s’est donné à fond dès son arrivée à la JSK. D’ailleurs, je tiens à le remercier pour tout ce qu’il a donné.»

«Il entretenait une bonne relation avec tout le monde» Poursuivant son intervention, Han- nachi estime que Bijotat n’a jamais eu un quelconque problème avec les dirigeants et qu’il respectait tout le monde à la JSK : «Je l’avoue, Bijotat entretenait une bonne relation avec tout le monde. Il n’a jamais eu de pro- blème avec les dirigeants. C’est une personne très respectueuse, ce fut un plaisir de travailler avec lui.»

«Peut-être qu’il n’avait pas assez de chance notamment avec les arbitres» D’après Hannachi, les résultats ne suivaient pas sous l’ère de Bijotat no- tamment les derniers temps et cela, a été dû, peut-être, à cause des arbi- tres lesquels avaient privés la JSK de plusieurs points que ce soit à domi- cile ou à l’extérieur : «Aujourd’hui, l’équipe a retrouvé sa vitesse de croi- sière et on aurait dû provoqué le dé- clic il y a quelques semaines déjà. Avec Bijotat, les résultats ne suivaient pas dernièrement et je ne sais pas pourquoi. Il se pourrait qu’il ne fût pas chanceux avec les arbitres, les- quels avaient sabotés à la JSK à maintes reprises.»

«Bravo à Abid Charef, c’est le meilleur arbitre en Algérie» En parlant des arbitres et de leurs erreurs, Hannachi a tenu à compli- menter le directeur de jeu qui a di- rigé le Clasico entre la JSK et le MCA, Abid Charef en l’occurrence. Selon lui, il est le meilleur arbitre en Algérie : «Lorsque je vois Abid Cha- ref, je suis soulagé. C’est le meilleur arbitre en Algérie. Il a dirigé la ren- contre face au MCA avec fermeté et loyauté. Il a accordé un penalty au MCA avant de nous en accorder un. Ses décisions étaient judicieuses. Il est l’exemple d’un bon arbitre.»

«Jouer avec trois attaquants a prouvé qu’on a une bonne équipe» Face au MCA, Kamel Mouassa a préféré jouer l’attaque à outrance en alignant tous ses atouts à l’image de Harrouche, Mebarki, Boulaouidet, Rahal et Diawara. Cette tactique a apporté ses fruits puisque la JSK a récolté les trois points. Une décision que même Hannachi partage :

«Nous avons joués l’attaque à ou- trance et cette tactique a porté ses fruits. Cela prouve qu’on possède un effectif riche avec des joueurs de qua- lité qui peuvent faire la différence à n’importe quel moment.»

«Le fait que Mouassa ne soit pas sur le banc ne nous dérange pas» Comme tout le monde le sait, Mouassa n’a pas été autorisé à rester sur le banc face au MCA. Il ne le sera pas aussi face à l’USMH ni dans les prochaines rencontres d’ailleurs. Interrogé par nos soins sur ce sujet, Hannachi s’explique : «Effective- ment, Mouassa ne sera pas autorisé

à rester sur le banc, mais cela ne nous gênera pas. Il va continuer à travail- ler le plus normalement du monde pendant la semaine. Il saura motiver ses joueurs et choisir son équipe type ainsi que les joueurs les plus en forme. Face à l’USMH, il dirigera la partie depuis le tunnel. Il sera à mes côtés.» «Les joueurs toucheront deux mensualités prochainement» Afin de motiver ses joueurs no- tamment suite à la victoire face au MCA, le président Hannachi compte verser deux mensualités à ses joueurs dans les prochains jours : «Tous les ingrédients sont réunis pour qu’on travaille dans les meilleures conditions. Les joueurs ont bénéficié de trois jours de repos bien mérités. Ils vont reprendre jeudi avec un bon moral. Nous allons même les motiver en leur versant une ou deux mensuali- tés prochaine- ment. Pourvu qu’ils soient à la hauteur et hono- rent le maillot de la JSK.»

«Je ne parle pas de victoire, je veux qu’on termine en haut du tableau» Avant de conclure, nous avons évoqué avec le prési- dent Hannachi le prochain déplacement de la JSK à La- vigerie pour défier l’USMH. Ce dernier a re- fusé de parler des trois points pour ne pas créer une polémique. Il s’est contenté de dire : «Sincère- ment, je ne vais pas parler des trois points et de l’obliga- tion de gagner. Je ne veux pas créer de polémique. L’essentiel pour nous c’est de terminer la saison en haut du tableau. On doit rester forts et ef- ficaces.» Saïd Djoudi

Décrivez-nous l’ambiance au sein du groupe suite à la vic- toire face au MCA ? L’ambiance est magnifique et le moral est au beau fixe. Nous avons eu affaire à une bonne équipe du MCA et nous avons réussi à décro- cher les trois points. C’est vraiment génial. À dix minutes de la fin du match, le score était toujours d’un but partout. N’avez-vous pas eu peur d’être tenus en échec à domicile ? Certes, ce n’était pas facile pour nous, que ce soit après avoir en- caissé le premier but ou bien après notre égalisation. Il fallait trouver le moyen de doubler la mise et se mettre à l’abri. Les joueurs n’ont pas lâché et y ont cru jusqu’au bout. Mebarki a été décisif face au MCA en inscrivant un très joli but. De l’avis de tous, le rendement de l’équipe a été bien meilleur notamment en seconde pé-

riode. Un commentaire ? Vous savez, nous étions dos au mur et on devait sortir le grand jeu pour gagner et décrocher les trois points. Pendant la semaine, le coach a beaucoup insisté sur le volet psychologique et je crois qu’il avait raison. Ce qui explique notre bonne deuxième période. Je profite pour saluer mes coéquipiers pour leur courage. Ils étaient à la hau- teur. Vous n’avez pas réussi à inscrire votre huitième but de la saison. Un éclaircissement à ce sujet ? J’avoue que je voulais à tout prix inscrire un but contre le Moulou- dia d’Alger. Je suis un attaquant et je me sens à l’aise lorsque je fais la différence. Malheureusement, ce n’était pas le cas mais heureuse- ment, mes coéquipiers ont su être à la hauteur. Aujourd’hui, la JSK n’est plus en danger, c’est le plus impor- tant. Pensez-vous pouvoir terminer

la saison en haut du tableau ? Pour le moment, on préfère ré- colter le maximum de points pour s’éloigner définitivement de la zone de relégation. Il faut ga- gner nos matchs notamment à domicile. Si cela arrive, je suis persuadé que nos chances de ter- miner en haut du tableau existent toujours. Il faut juste avoir confiance et surtout être soli- daires. Le championnat observe un arrêt de quelques jours, com- ment comptez-vous gérer cette période ? Sincèrement, on s’est habitué à gérer les trêves. Nous allons en profiter pour continuer notre progression et à corriger nos la- cunes. Ce sera l’occasion aussi pour

le coach d’avoir une bonne idée sur chaque joueur. Un match difficile vous attend contre l’USMH. Quelles sont vos chances de l’emporter ? On ne peut pas parler de chance. Nous allons préparer convenablement cette rencon- tre et faire tout notre possible pour revenir avec un bon ré- sultat. On doit être à la hau- teur jusqu’à la fin de la saison pour espérer ter- miner en haut du ta- bleau.

Entretien réalisé par S. D.

Malo et Diawara depuis hier au Burkina Faso Comme rapporté précédemment par nos soins, le

Malo et Diawara depuis hier au Burkina Faso

Comme rapporté précédemment par nos soins, le défenseur Patrick Malo et l’attaquant Banou Diawara, ont été ap- pelés en sélection du Burkina Faso à l’occasion de la double confrontation face à l’Ouganda, les 26 et 29 mars pro- chain. Les deux joueurs se sont envolés hier en direction de leur pays. Ils seront de retour en Algérie vers le début avril prochain.

joueurs se sont envolés hier en direction de leur pays. Ils seront de retour en Algérie
joueurs se sont envolés hier en direction de leur pays. Ils seront de retour en Algérie

nouveau

N° 3313 LIGUE 1 JSK Mardi 05 22 mars 2016 Aucune décision n’a été prise
N° 3313
LIGUE
1
JSK
Mardi
05
22 mars
2016
Aucune décision n’a été prise pendant la réunion du BF
RaïahRaïahRaïahRaïahRaïahRaïah «Mebarki
Mouassa ne sera
pas sur le banc
nous a libérés»
face à l’USMH
Très content après la victoire
acquise à domicile face au Mou-
loudia d’Alger, le jeune milieu de
terrain que nous avons interrogé
pas facile d’accepter d’être mené au
score, mais on n’a pas lâché. On a
continué de presser jusqu’à l’égalisa-
à la fin de la rencontre, estime
que tout le monde est soulagé
après une semaine de stress. Il
déclare que la venue de Mouassa
tion. Par la suite, on voulait reprendre
les commandes du match pour dou-
bler le score.
Quelle a été votre réaction après
a libéré tout le monde et que les
joueurs doivent confirmer ce ré-
sultat prochainement.
R ecruté il y a une semaine
pour succéder à Dominique
Bijotat, le nouveau coach ka-
byle, a réussi son premier match
avec sa nouvelle équipe en battant
le MCA sur le score de deux buts
à un. Une victoire ô combien pré-
cieuse qui a redonné l’espoir aux
joueurs pour sauver le club de la
relégation. Mais ce que les gens
doivent savoir, c’est qu’il n’avait pas
l’autorisation pour gérer la partie.
Il ne s’est même pas assis sur le
banc des remplaçants et a suivi
toute la rencontre depuis le tun-
nel. C’est en effet, Mourad
Ikiouane, qui a dirigé toute la ren-
contre. Alors que la direction ka-
byle avait l’espoir d’obtenir une
autorisation pour leur entraîneur,
aucune décision n’a finalement été
prise pendant la réunion du Bu-
reau Fédéral qui a eu lieu à Biskra.
D’après une source bien informée,
aucune promesse n’a été donnée
aux dirigeants kabyles concernant
ce sujet. Ce qui explique que
Kamel Mouassa, ne sera pas en-
core sur le banc face à l’USMH, à
l’occasion de la prochaine journée.
Une décision qui n’a pas trop in-
quiété le président Hannachi, du
moment que le coach dirigera ses
joueurs pendant toute la semaine
avant de laisser le relais à Ikiouane
le jour du match.
le but victorieux de Mebarki ?
Un grand soulagement. C’était un
but splendide sur une très jolie
frappe. La réalisation de Billel nous a
délivrés car on ne voulait pas être ac-
crochés devant nos supporters. Il fal-
lait faire la différence et s’offrir les
trois points. Je crois que c’est mérité
vu notre production tout au long des
90 minutes. Aujourd’hui, on possède
29 points, c’est rassurant quand
même.
Peut-on dire que Kamel Mouassa
a apporté sa touche à l’équipe ?
Tout à fait, le coach a beaucoup in-
sisté sur l’aspect psycholo-
gique pendant les
entraînements. Il a
longuement parlé
avec ses joueurs et le
fruit de son travail
est là.
Aucune autorisation ne
lui sera délivrée avant la
saison prochaine
Apparemment, Kamel Mouassa
va continuer juste d’entraîneur
l’équipe et ce, jusqu’à la fin de sai-
son du moment, selon nos
sources, aucune autorisation ne
lui sera délivrée prochainement.
L’ancien coach va devoir donc tout
mettre en place pendant les
séances d’entraînements, discuter
avec ses joueurs, les motiver et
surtout les secouer pour qu’ils fas-
sent très attention et donnent le
meilleur d’eux-mêmes pour le
bien de la JSK. Il devrait donc di-
riger toutes les rencontres de loin
soit depuis les tunnels.
Après une période de stress suite
à la lourde défaite essuyée à Bé-
char, vous avez renoué avec le
succès en battant le MCA.
Qu’elles sont vos impressions ?
Nous sommes très contents d’avoir
renoué avec le succès et offrir à nos
supporters trois précieux points.
Certes, nous avons connu une se-
maine très difficile avec beaucoup de
tensions. On avait plus que jamais be-
soin d’une victoire face au MCA pour
s’éloigner de la zone rouge. Les
joueurs étaient tous solidaires. Nous
avons cru en nos moyens jusqu’au
bout. Nous sommes très
satisfaits du résultat.
Vous avez affronté
une solide équipe
qui a même réussi à
ouvrir le score sur pe-
nalty. À un mo-
ment donné,
n’avez-vous
pas eu peur ?
Effectivement,
nous avons eu af-
faire à une très
bonne équipe du
Mouloudia d’Al-
ger, qui a bien dé-
buté la rencontre.
Pour preuve, ils ont
même réussi à ou-
vrir le score suite à
un penalty. Pour
répondre à votre
question, il est
vrai que ce n’est
Il nous a fallu un déclic qui a été pro-
voqué. Nous sommes contents. La re-
prise va se dérouler dans les
meilleures conditions et avec un
moral gonflé à bloc.
Même le rendement de l’équipe
s’est amélioré n’est-ce pas ?
Voilà, même le rendement s’est
amélioré notamment en seconde pé-
riode. Cette fois-ci, les joueurs ont y
cru jusqu’à la dernière minute. On
s’est créé des occasions pendant toute
la partie. Pourvu que ça dure. Notre
objectif est de placer la JSK en haut du
tableau. Nous allons tout faire pour y
parvenir.
Un déplacement périlleux vous
attend prochainement contre
l’USMH. Comment comptez-
vous aborder cette affiche ?
Pour le moment, nous allons profi-
ter des trois jours de repos qui nous
ont été accordés. Par la
suite, nous allons nous
donner à fond aux en-
traînements et profiter
au maximum de la trêve
que le championnat va
observer jusqu’au
début avril. Pour
ce qui est du
match face à
l’USMH, ce
sera difficile
de défier une
équipe qui
pratique un
joli football
chez elle et de-
vant ses suppor-
ters. N’empêche,
nous allons faire de
notre mieux pour
être à la hauteur et
revenir avec un
bon résultat.
Entretien réalisé
par Saïd D.
Saïd D.

Jouer avec trois attaquants à domicile,

la nouvelle stratégie de Mouassa

A près des hauts et des bas, la

stabilité est de retour au

sein du club Kabyle. Suite

à la défaite essuyée à Béchar, l’en- traîneur Dominique Bijotat, a de- mandé à résilier son contrat, quelques jours avant le clasico face au MCA. Au début, Hanna- chi a refusé de le laisser partir et ce, pour qu’il continue à diriger le club. Mais le Français, qui avait déjà pris la décision de partir, a refusé catégoriquement de rester. Et pour ne pas perdre trop de temps, la direction kabyle a en- gagé Mouassa, qui en l’espace de quelques jours, a redonné confiance aux joueurs. Il a su trouver les mots pour les sensibili- ser et les mettre devant leurs res- ponsabilités. Le fruit de son travail a été vite récolté. La JSK qui peinait à gagner ses matchs ou à préserver ses résultats, a dominé convenablement le Mouloudia notamment en seconde période. Même s’il ne reste que dix mi- nutes avant la fin de la partie et que le résultat était d’un but par- tout, les joueurs n’ont pas lâché

prise et ont continué à croire en leurs capacités jusqu’au moment où Mebarki trompe Chaouchi d’un joli tir. Selon le constat des observateurs, le rendement de l’équipe a été bien meilleur par rapport aux précédentes parties et le système de jeu adopté par Mouassa a été efficace. Avec trois attaquants, la JSK a su dominer, créer et surprendre son adver- saire. D’après nos sources, Kamel Mouassa a déjà été satisfait de cette tactique et compte l’appli- quer à chaque match à domicile. À en croire les joueurs, ils étaient tous satisfaits de leur rendement. Ils croient dur comme fer qu’à ce rythme, la JSK finira la saison en apothéose.

Le rendement de l’équipe s’est nettement amélioré

Même s’il est encore très tôt pour juger le travail effectué par Kamel Moussa, lui qui n’est à la tête du club que depuis une se- maine seulement, il est nécessaire de dire que le rendement de la JSK

s’est nettement amélioré notam- ment lors de la seconde période. Face au MCA, les joueurs ont continué à presser jusqu’à l’égali- sation. Ils donnaient l’impression d’être libérés psychologiquement et que le discours de Mouassa était rassurant. Pour preuve, la joie était indescriptible à la fin de la partie. Ils ont même fêté la vic- toire avec les nombreux suppor- ters présents.

peut être une place de titulaire jusqu’à la fin de la saison.

byles, qui depuis la victoire face au MCA, sont rassurés. Ils savent désormais que leur équipe n’est plus en danger et qu’une place ho- norable est envisageable. Ils comptent d’ailleurs soutenir à fond leur équipe jusqu’à la dernière journée dans l’espoir de grimper davantage dans le classe- ment. Saïd

D.

Les supporters soulagés

Après un moment de doute et

de stress, le sourire revient enfin sur les visages des supporters

ka-
ka-

Rahal, le grand retour

S’il y a bien un joueur qui s’est fait remarqué ces der- niers temps, c’est bel et bien l’ancien béjaoui, Fawzi Rahal. Ce dernier qui a connu des moments très difficiles notamment lors de la phase aller, revient en force depuis quelques temps. Il a été d’ailleurs, l’un des meilleurs joueurs face au MCA. Que ce soit en attaque ou au milieu, il a donné entière satisfaction et l’entraîneur a beaucoup apprécié son rendement. Cela lui vaudrait

N° 3313 06 MCA LIGUE Mardi 1 22 mars 2016 Betrouni s’est réuni dimanche soir
N° 3313
06
MCA
LIGUE
Mardi
1
22 mars
2016
Betrouni s’est réuni
dimanche soir avec Amrouche
Betrouni : «Il n’y a aucun
problème au MCA et la coupe
est notre principal objectif»
C omme prévu, le premier responsa-
ble du Mouloudia a provoqué, di-
manche soir, une réunion avec
Lotfi Amrouche, pour faire le
dans le vestiaire, après la
défaite concédée face aux
Kabyles.
point et discuter de la gestion de cette
courte trêve du championnat. Achour Be-
trouni a réitéré sa confiance au jeune en-
traîneur, tenant compte du fait qu’il ait pris
en considération les conditions difficiles
dans lesquelles le coach a pris l’équipe en
main, mais aussi le calendrier défavorable
dont il a hérité, lorsqu’on sait qu’Amrouche
n’a joué jusqu'à présent aucune rencontre à
«Le podium passe
par de bons résul-
tats face au NAHD
et le RCA»
passe par de bons résul- tats face au NAHD et le RCA» le MCA jouera la

le MCA jouera la demi finale sur ses terres et que l’autre demi-finale mettra aux prises deux équipes qui sont à la portée des co- équipiers de Hachoud, à savoir le NAHD et l’USMBA. Betrouni a ainsi demandé au coach tout d’essayer de jouer le podium qui reste possible, du fait que l’écart des points qui sépare le MCA du MOB et le DRBT n’est que de trois points et que même si les Béjaouis parviennent à gagner leur match en retard samedi prochain, une place sur le podium reste toujours pos- sible pour les coéquipiers de Chaouchi. Betrouni et Amrouche veulent éloigner la pression En mettant le podium comme second objectif, les responsables veulent sans aucun doute faire baisser la pression qui s’est fait ressentir chez les joueurs, car même si les chances du Mouloudia res- tent intactes, à sept journées de la fin du championnat, on tient à éloigner toute forme de pression sur les joueurs, afin qu’ils puissent s’ex- primer sur leur véritable valeur et éviter de donner un faux es- poir aux Chnaoua, car les deux autres places du podium pourraient se jouer sur des détails. Kamel M.

Suite à cette réunion que Betrouni a tenue avec Am- rouche, nous avons jugé utile de prendre attache avec le premier responsable du club qui nous dira : «Ef- fectivement, j’ai discuté avec Amrouche, comme on l’a fait par le passé, afin de faire le point sur l’équipe. Je tiens à préciser qu’il n’y a aucun problème au Moulou- dia et qu’il ne s’est rien passé à Tizi-Ouzou dans le vestiaire. En dépit de notre défaite face à la JSK, on reste sereins et il faut pen- ser à l’avenir. Je tiens, une fois de plus, à dire que la Coupe d’Algérie est notre principal objectif.» Ainsi le premier responsable du club

a fixé le principal objectif de l’équipe pour le reste du parcours, tout en répondant à ceux qui veulent faire croire que la tension

Tout en faisant de la coupe une priorité, Betrouni a évoqué le podium. «Le nombre de points qui nous séparent des équipes qui occupent le podium est mi- nime, car elles nous devan- cent de trois points seulement. Il est vrai que ces formations joueront leurs matchs en retard cette semaine mais tout reste possible. Je tiens, toutefois, à vous dire que le podium passe avant tout par de bons résultats face au NAHD et le RCA», a conclu Be- trouni.

domicile et qu’il n’était pas évident de ré- colter des points en déplacement. Tout en accordant sa confiance à Amrouche, le pre- mier responsable lui a demandé d’amélio- rer le rendement de l’équipe, pour gagner la Coupe d’Algérie et essayer même de termi- ner la saison sur le podium. La Coupe d’Algérie, une priorité et le podium demeure possible Tout en rassurant le coach qu’il aura les moyens nécessaires pour réussir le stage de Tlemcen et que l’équipe ne manquera de rien, Betrouni n’a voulu en aucun cas exer- cer une quelconque pression sur le coach, lui signifiant que le principal objectif qui lui est assigné n’est autre que la Coupe d’Al- gérie qu’il doit remporter, lorsqu’on sait que

K. M. Zeghdane : «On doit tous assumer la défaite face à la JSK et
K. M.
Zeghdane : «On
doit tous assumer la
défaite face à la JSK et on
continuera à jouer le podium»
Trois jours après la défaite concédée lors du
Clasico et qui a fait mal au Mouloudia, surtout que
l’équipe a manqué une belle opportunité de prendre
la seconde place au podium, Toufik Zeghdane nous a
dit : «Nous étions tous déçus de la défaite mais je
pense que l’adversaire n’était pas supérieur à notre
équipe. On aurait pu tuer le match en première période
de jeu, si on avait su exploiter les occasions qu’on s’est
créés. On doit tous assumer la défaite et éviter d’in-
comber la faute aux défenseurs ou les attaquants, il
faut penser aux rencontres qui nous restent à dispu-
ter. Cette trêve se présente à point nommer, afin
qu’on puisse préparer le reste du parcours dans
de bonnes conditions. Je pense qu’on pourra
toujours jouer pour une place sur le po-
dium.»
Sedan se
plaint à la FIFA
pour bénéficier des
indemnités de
formation de Zeghdane
Décidément, Achour Betrouni a hérité d’une si-
tuation assez difficile, puisque le dossier de Zegh-
dane et l’indemnité de formation réclamée par la
formation de Sedan depuis une année n’a toujours
pas été réglé. En effet, le club français a demandé au
MCA pas moins de 150.000 euros, et l’ancien prési-
dent Raissi avait promis de prendre en charge cette
affaire, mais sans donner aucune suite au dossier.
Face à cette situation, les responsables arden-
nais ont porté officiellement le dossier de-
vant la FIFA. Le Mouloudia se trouve
confronté à un véritable problème.
K. M.
Betrouni :
«On essayera de
trouver une solution
avec le concours de la
FAF»
K. M.
Contacté par nos soins, afin de connaître
sa position au sujet de la disposition du
club de Sedan au niveau de la FIFA, le pre-
mier responsable du MCA dira : «Effecti-
vement, on doit trouver une solution à
ce problème avec le concours de la
FAF. J’espère qu’on trouvera une
solution et que tout rentrera
dans l’ordre le plus tôt pos-
sible.»

était montée

Betrouni et Hadj Ahmed ont discuté avec Kara Le match de coupe face à l’UST
Betrouni et Hadj
Ahmed ont discuté
avec Kara
Le match de coupe face à l’UST
se jouera à guichets fermés

A quelques jours de la demi-finale de Coupe d’Algérie entre le MCA et la formation de Tébessa prévue au stade du 5-Juillet, les responsables du vieux club algérois, Betrouni et son conseiller Rafik Hadj Ahmed, qui avaient déjà pris attache avec la direction du com- plexe olympique, ont presque tout conclu avec le directeur de cette structure, en l’occurrence Youcef Kara, pour que cette rencontre soit une véritable fête du football. Sachant qu’une grande affluence est attendue pour ce rendez-vous, si on tient compte de l’enjeu de cette confrontation, il est nécessaire donc de mettre en place une organisation adéquate, afin de parer à toute mauvaise surprise, d’où les tractations menées entre les deux parties. Parmi les me- sures qui seront prises, il a été décidé à ce que la rencontre se dé- roule à guichets fermés et qu’aucun billet ne sera donc vendu le jour du match afin de faciliter l’entrée au stade. Des points de vente d’eau minérale et de nourriture sont même prévus à l’intérieur de l’enceinte du stade, tout me mettant en place un dispositif sécuri- taire draconien pour faire face aux fauteurs de troubles.

60.000 billets pour les Chnaoua, le virage nord pour les Tébessis

Pour cette rencontre, il est prévu que 65.000 billets soient mis en vente, soit le même nombre vendu lors du dernier derby qui s’est joué entre le MCA et l’USMA, au stade du 5-Juillet. A croire une source digne de foi, on laisse entendre que les Chnaoua vont bénéficier de 60.000 billets et que les supporters de l’UST auront 5.000 billets et prendront place au niveau du virage nord. Hadj Ahmed, qui est en contact permanent avec le premier responsable

du Complexe olympique, a tout conclu au sujet de l’organisation du match et il ne reste qu’une ultime rencontre en présence de Betrouni pour officialiser les choses.

Hadj Ahmed a évoqué la vente des billets en raison de l’autre match de coupe

Tenant compte du fait qu’il y aura une autre demi- finale pré- vue aussi au stade du 5-Juillet entre le NAHD et l’USMBA, le 14 avril prochain, il est donc impossible de procéder à la vente des billets pour le match du MCA le 13 ou 14 avril, et c’est le problème que Rafik Hadj Ahmed a soulevé lors de la discussion qu’il a eue avec Youcef Kara. Ainsi, il y a de fortes chances que l’opération vente des billets n’ait lieu que la veille du match, soit le 15 avril prochain, en présence des services de sécurité

L’UST bénéficiera d’un créneau d’entraînement à Hadjout

Veillant à entretenir de bonnes relations avec la formation de Tébessa, Rafik Hadj Ahmed tient à faciliter la tâche à ses hôtes en leur accordant une séance d’entraînement au stade annexe du 5- Juillet, car l’UST se déplacera à Alger, au moins deux jours avant la rencontre. La direction de l’OCO a donné son aval sur ce point, une initiative qui va sans aucun doute consolider les liens entre le Mouloudia et la formation de Tébessa.

Kamel M.

Pourquoi Benbraham n’a pas été convoqué face à la JSK

N’entant pas convoqué pour le Clasico, Sofiane Benbraham, bien qu’il n’ait

pas réagi, s’est senti tout de même lésé par son coach, et sa présence au stade du 20-Août n’est pas passée inaperçue, lorsqu’on sait que le joueur sera libre de tout engagement en fin de saison. Cependant et à

croire une source digne de foi, on laisse entendre que si Amrouche n’a pas convoqué Benbraham pour le match contre la JSK, c’est pour la simple raison que le joueur a de- mandé à ce qu’il soit dis- pensé pour le match livré

face au DRBT, même s’il avait repris l’entraînement. En effet Amrouche, en éta-

blissant la liste des dix-huit convoqués, a choisi de mettre le nom de Benbraham pour effectuer le déplacement à Tadjenanet, seulement le joueur, par le biais d’un membre

de l’encadrement de l’équipe, aurait demandé à Amrouche à ce qu’il soit dispensé de ce match, du fait qu’il ne se sentait prêt pour cette confrontation. Ainsi, le coach a respecté la volonté du joueur et ne l’a pas convoqué aussi pour le Clasico, car il ne pouvait compter sur un élément qui n’était pas prêt sur tous les plans.

N° 3313 LIGUE 1 MCA Mardi 07 22 mars 2016
N° 3313
LIGUE
1 MCA
Mardi
07
22 mars
2016

Azzi : «Il ne faut pas incriminer la défense, nous sommes tous responsables de cette défaite»

Très accablé après le revers essuyé contre la JSK, Ayoub Azzi veut très vite tourner la page pour se focaliser sur ce stage à Tlemcen qui sera selon lui salutaire au groupe.

Vous devez être abattu après cette dé- faite essuyée contre la JSK ? Nous le sommes tous. Je ne trouve pas de mot pour exprimer ma frustration car nous avions la maîtrise du match avant de prendre ce but égalisateur. Nous avons été piégés sur la deuxième réalisation à un moment crucial du match. On ne méritait pas un tel sort. C’est vraiment très dur à encaisser. Mais bon, il faut très vite tour- ner la page et se focaliser sur ce stage à Tlemcen qui va nous faire le plus grand bien. Et pourtant, vous avez réalisé le plus dur en ouvrant la marque lors de votre première incursion dans le camp ad- verse ? C’est vrai que c’était le scénario rêvé. Nous avons débuté ce Clasico en mar- quant les premiers. Mais par la suite, nous avons commis quelques erreurs qui nous ont été fatales. Je suis très déçu pour nos supporters qui sont venus très nombreux nous soutenir avec l’ambition de nous voir gagner cette rencontre. Malheureuse- ment, cela n’a pas été le cas. Encore une fois, vos supporters repro- chent à votre équipe son manque d’au- dace face à un adversaire qui était pourtant très prenable… Je sais que nos supporters sont très en colère. Je leur demande pardon. Nous sommes tous responsables de cette dé- faite, pas uniquement la défense. Est-ce que toute cette polémique sur le fait que le match était arrangé n’a pas eu des répercussions négatives sur le groupe ? Pas du tout. On ne va tout de même pas donner du crédit à des allégations. Certes, ce revers nous fait très mal, mais il

faudrait très vite relever la tête car nous avons des échéances que nous devons préparer avec minutie. On peut dire que ce stage de Tlem- cen tombe donc au bon moment. N’est-ce pas ? Ce stage à Tlemcen va nous faire le plus grand bien. On va faire le break et décompresser loin de toute pression exercée. Et puis il faut reconnaître que l’air de Tlemcen nous a toujours réussi. Mais avant de mettre le cap sur la demi-finale de la Coupe d’Algérie, ce match derby face au NAHD sera crucial pour votre équipe… Tout à fait. Nous devons gagner ce match pour nous racheter auprès de nos supporters. Il sera important de renouer avec le succès avant d’atta- quer Dame coupe. Après ce revers contre la JSK, le podium s’éloigne considérable- ment pour votre équipe. De quoi accentuer votre frustration ? Grosse frustration oui, c’est cer- tain. Par contre, il reste encore sept matches à jouer. Tout reste possible. Il suffit qu’on gagne lors de la prochaine journée pour nous rapprocher à nou- veau du podium. Croyez- moi, en championnat on ne va pas baisser les bras. Nous allons tout faire pour nous remettre en ordre de marche.

Entretien réalisé par Tarek-Che

Oudina privé d’entraînement avec les seniors jusqu’à la fin de la saison

Le jeune défenseur central, Youcef Oudina, ne sera pas du voyage avec le groupe seniors à Tlemcen pour un mini-stage. Le joueur a été laissé à la disposition des U-21 qui s’ap- prêtent à disputer un quart de finale de Coupe d’Algérie contre l’USMB au stade de Baraki le week-end pro- chain. Toutefois, après avoir boycotté son équipe avant le match de coupe contre l’USMBA, Oudina ne devrait plus s’entraî- ner avec le groupe professionnel jusqu’à la fin de la saison. C’est ce qui a été décidé par la commission de discipline du club qui avait alors in- fligé un simple avertisse- ment au défenseur central.

Les U-20 s’imposent face à Médéa Abid suspendu face au NAHD et le RCA Avant-hier,
Les U-20
s’imposent face
à Médéa
Abid
suspendu face au
NAHD et le RCA
Avant-hier, les U-20 du Mouloudia
se sont imposés en match retard du
championnat de la catégorie face à
Médéa au stade de Zéralda. C’est sur
le score sans appel de 3 buts à 0
que les poulains de Benali se
sont mis en évidence avant de
mettre le cap sur Dame
coupe.
Lors de sa réunion hebdomadaire, la commis-
sion de discipline a traité les affaires de la vingt
troisième journée du championnat, dont le Classico
qui a opposé le MCA à la JSK, au stade du 1er-No-
Abdelfettah,
l’autre trouvaille
vembre de Tizi-Ouzou. Expulsé dans les arrêts de jeu,
à la 90’+2, la CD a infligé deux matchs de suspension
à Amine Abid qui manquera à l’appel pour les deux
prochaines rencontres du championnat respective-
ment face au NAHD et le RCA, ce qui constitue un
coup dur pour le joueur qui vient juste de retrou-
ver la confiance du coach qui sera à son tour
dans l’obligation de trouver d’autres solutions.
d’Amrouche
Le jeune attaquant interna-
tional, Abdelfettah, devrait inté-
grer le groupe seniors après le
match international face à la Mau-
ritanie. Attaquant de métier, Ab-
delfettah pourrait se retrouver avec
le groupe seniors pour préparer le
La CD s’est basée sur l’article 54, qualifiant
le jeu d’Abid de brutal et pour lequel il a
été expulsé par le directeur du jeu.
derby face au Nasria, surtout après
la défection d’Abid, suspendu.
K. M.

Chaouchi, Samir et Cherif El Ouazzani seront du voyage

Par contre, les deux espoirs Samir Chaouchi et Hi- cham Cherif El Ouazzani seront du déplacement à Tlemcen. Amrouche

a décidé de garder les deux jeunes talents avec le groupe seniors ques-

tion de gagner des galons en vue du pro- chain exer- cice. T. Che

14 e au classement 2016

Le MCA sur les traces de son parcours effrayant de 2014

Même s’il n’y a rien de désobligeant à perdre le Clasico au stade du 1 er - Novembre face à une équipe de la JSK plus que jamais dos au mur, c’est sur- tout sur le plan comptable qu’il faudrait nourrir quelques inquiétudes. Scotché au milieu du classement avec 31 unités, les dirigeants du Doyen ne cessent de mettre l’accent sur le podium mais en oublie presque que leur équipe navigue en 2016 sur les mêmes bases qu’en 2014 avec ce parcours ca- tastrophique des hommes de Charef. Lors de la phase aller le MCA avait ter- miné lanterne rouge avec onze points dans son escarcelle. Très marqué par ce parcours chaotique, les Algérois vont apprendre la leçon en réalisant une première partie de championnat de haute facture en terminant 3 e au clas- sement général avec 24 points derrière l’USMA et le CRB. Seulement, les gars de Bab El Oued sont retombés dans leurs travers durant cette année 2016 comme l’attestent les 7 points récoltés par le Doyen. Une maigre mois- son qui fait du MCA la 14e plus mauvaise équipe durant la phase retour juste devant le Chabab et l’ASMO. Même l’équipe du RCA condamnée à la relégation a fait mieux en obtenant huit points. C’est dire qu’en cas de vic- toire de Relizane à Béjaïa, le MCA se retrouvera alors à quatre unités de la zone rouge. Raison de plus pour se mobiliser en vue du match derby face au Nasria qui sera capital pour le vieux club algérois. Une autre défaite à do- micile et le MCA devra désormais voir dans son rétroviseur les formations menacées par la relégation. Autant dire que les rencontres en retard qui boucleront cette 23 e journée seront suivies à la loupe par les supporters, joueurs, dirigeants et staff technique du Mouloudia. En attendant, le MCA sera appelé à rectifier rapidement le tir pour sortir de son apnée et éviter de rester sur les bases de ce parcours de 2014 qui restera à jamais dans les an- nales du club.

T. Che

qui restera à jamais dans les an- nales du club. T. Che Les joueurs marginalisés joueront

Les joueurs marginalisés joueront leur dernière carte à la cité des Zianides

Sous l’ère Meziane Ighil, lorsque l’équipe était en déperdition en cham- pionnat, les joueurs avaient pour ha- bitude de trouver refuge à l’école supérieure d’hôtellerie d’Aïn Benian. Cette fois-ci, après la déconvenue de Tizi-Ouzou, ce sera différent puisqu’on va profiter de cette trêve in- ternationale pour changer d’air. Le club va se rendre ce vendredi dans la cité des Zianides pour retrouver son inspiration. Lotfi Amrouche et même les dirigeants du club nourrissent beaucoup d’espoir sur ce mini-stage bloqué pour redonner des couleurs à un vestiaire qui semble miné par les incertitudes. Sachant que le club va aborder le derby face au Nasria avant d’affronter le RCA pour ensuite met- tre le cap sur la demi-finale de la Coupe d’Algérie, certains joueurs vont tout donner pour grappiller des points. On sait que la concurrence sera très intense entre les joueurs car tout le monde veut être présent le 16 avril prochain face à l’UST. Cette pa-

renthèse constituera la dernière chance pour ceux qui ne font plus partie des projets d’Amrouche à l’ins- tar de Boucherit, Hendou, Benbra- ham et à un degré moindre Mokdad. Chacun tâchera de mettre les bou- chées doubles pour essayer de boule- verser l’ordre établi. Ce sera l’objectif avoué de ceux qui ne disposent pas de temps de jeu et qui doivent remettre les compteurs à zéro avec cette ambi- tion de jouer le maximum. Loin de la colère des Chnaoua qui en veulent à leur joueur suite à cette défaite es- suyée dans l’antre du 1er-Novembre, les joueurs pourront se préparer à partir de vendredi prochain dans un calme absolu. Amrouche pourra alors jauger la forme des uns et des autres et la motivation de chaque joueur avant d’attaquer la dernière ligne droite avec en ligne de mire Tébessa et cette demi-finale qui tient tous les Mouloudéens en haleine.

T. Che

Exemplaire lors des quatre derniers matches

La défense au centre des critiques

Bien que tous les observateurs aient reproché à l’attaque du Mouloudia d’avoir manqué cruellement d’inspiration face à une formation de la JSK pour- tant très prenable, cette ligne avait eu le mérite de débloquer la situation durant le premier half. Mais cette fois-ci, c’est l’arrière- garde mouloudéenne qui était à l’issue du Clasico au centre de toutes les critiques. Après l’ou- verture du score signée Abid, Re- douane Bachiri va commettre l’irréparable en concédant un pe- nalty après une faute de main dans la surface de vérité. Toufik Zeghdane fera la suite du travail en se montrant très laxiste de- vant Mebarki alors qu’on jouait

le money-time. Tandis qu’on

croyait que l’équipe allait s’ap- puyer à nouveau sur sa solidité défensive, c’est cette arrière- garde qui va afficher une certaine fébrilité dans les moments cru-

ciaux de ce 95 e Clasico. Ayoub Azzi à l’image de certains joueurs a soufflé le chaud et le froid face à une équipe de la JSK pourtant très prenable. Retom-

bant dans ses travers, la défense du Mouloudia a déçu cette fois-

ci après avoir été irréprochable

lors des autres derniers matches de championnat contre l’USMB, l’ASMO, l’USMH et le DRBT. Une situation qui pourrait ame- ner Amrouche à apporter quelques modifications, surtout que l’axe central du MCA re- gorge de talents.

T. Che

N° 3313 08 USMA LIGUE Mardi 1 22 mars 2016
N° 3313
08
USMA
LIGUE
Mardi
1
22 mars
2016
N° 3313 08 USMA LIGUE Mardi 1 22 mars 2016 Ferhat et Mansouri donnent leur accord

Ferhat et Mansouri donnent leur accord pour renouveler

A vec dix-sept points d’avance sur le

MOB, deuxième au classement, les

Rouge et Noir n’ont besoin que de

quelques points lors des six pro-

chaines journées pour être officiel-

lement champions de cette saison 2015-2016. Conscients que pour faire mieux lors de leur dernière participation en Ligue des champions Orange, il va falloir renforcer le groupe actuel. Les responsables du club ont commencé dès maintenant à exploiter de nombreuses pistes mais en même temps, ils sont en train de faire le nécessaire pour prolonger les éléments en fin de contrat. À ce sujet, nous avons appris d’une source proche de ce dossier que Haddad avait déjà pris attache avec bon nombre d’entre eux pour les inviter à négocier un nouveau bail et certains ont même donné leur ok. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer les noms de Zine- dine Ferhat et Smaïl Mansouri.

Conserver Ferhat sera un grand coup L’un des éléments les plus en vue depuis l’été passé, Zinedine Ferhat, a retrouvé son meilleur niveau, ce qui lui a permis de se distinguer en club mais aussi en sélection olympique lors de la Coupe d’Afrique des Nations disputée au Sé- négal. À quelques mois des Jeux Olympiques qui se dérouleront à Rio De Janeiro, le virevol- tant ailier est dans le viseur de plusieurs

équipes étrangères. Le joueur, qui a souvent af- firmé que son grand rêve est d’évoluer en Eu- rope, ne désespère par de le voir s’exaucer dans un avenir proche mais dans le cas où il n’aurait aucune proposition concrète et intéressante il n’hésiterait pas à poursuivre sa carrière chez les Rouge et Noir. En tout cas, c’est ce qu’il a promis à Haddad, qui frappera un grand coup s’il parvient à le prolonger. L’un des atouts de cette formation usmiste, Ferhat, vivra un été chaud ou peut-être pas dans le cas où il join- drait le geste à la parole. Une nouvelle qui ne fera que réjouir les supporters qui ont fait de lui leur chouchou, depuis qu’il a été promu en équipe première.

Seguer n’ira nulle part Meilleur buteur du club jusque-là, Mohamed Seguer est au top de sa forme. Tout proche de quitter le club à maintes reprises par le passé, l’ex-international que Haddad a su convaincre à chaque fois de poursuivre son aventure chez les Rouge et Noir a fini par s’imposer et mon- trer que grâce à son sérieux et sa grande expé- rience il peut être d’un grand apport au club. Libre de tout engagement lors du mois de juin prochain, celui qui a défendu durant sa car- rière les couleurs du MCS, de la JSK, de l’ESS et de l’ASO Chlef sera appelé lors des jours à venir à négocier un nouveau contrat.

Conscient qu’il porte le maillot de la meilleure équipe sur le plan national et qu’il aura à sa disposition tous les moyens pour briller pen- dant de nombreuses années, Seguer, qui se plaît à l’USMA, n’ira nulle part et ne sera pas contre l’idée de prolonger.

Chafaï, la prochaine cible de Haddad Après avoir eu l’accord de Ferhat et Mansouri, Haddad a pour objectif d’officialiser ces deux prolongations avant de se tourner vers d’autres dossiers dont l’un d’eux mène à Farouk Chafaï. Considéré comme un cadre de l’équipe, le dé- fenseur central formé au Mouloudia est depuis plusieurs saisons indéboulonnables. Avec Nacer Eddine Khoualed, il forme d’ailleurs l’une des paires les plus solides et perfor- mantes de la Ligue 1 Mobilis. En fin de contrat lui aussi, Farouk Chafaï aura en toute logique une nouvelle proposition, surtout lorsqu’on sait que deux éléments qui évoluent dans le même poste, à savoir Benayada et Mazari, sont sur le départ. Le conserver sera donc un casse- tête de moins et c’est pour cette raison que le patron de l’ETRHB compte faire le nécessaire pour clore cette affaire le plus rapidement pos- sible.

Bedbouda, un cas spécial Dans notre précédente édition, nous avons ré-

vélé que Brahim Bedbouda dispose de plu- sieurs propositions en provenance des clubs étrangers et notamment des pays du Golfe. Libre de tout engagement une fois que l’exer- cice actuel sera terminé, l’arrière latéral gauche n’a plus été aligné depuis le match gagné à Bé- jaïa face au Mouloudia local. Cette situation a fait que le joueur vise à retrouver son statut de titulaire pour ensuite penser à son avenir. Il va falloir donc patienter quelques semaines sup- plémentaires avant de savoir les intentions de ce joueur, qui aura le choix de poursuivre sa carrière en Ligue1 Mobilis ou tenter une nou- velle expérience à l’étranger.

Benmoussa et Berrefane en stand-by En ce qui concerne Mokhtar Benmoussa et Mourad Berrefane, nous avons appris qu’au- cune décision n’a été prise à leur sujet pour le moment. Le premier qui a été encore une fois passeur décisive le week-end passé contre le CRB, s’est montré à chaque fois à la hauteur lorsque Hamdi lui a fait confiance tout comme le gardien de but formé à la JSK. Titularisé à trois reprises, l’USMA n’a pas perdu qu’une seule fois lorsqu’il a débuté une rencontre et ce fut en Coupe d’Algérie face au PAC. Une ren- contre lors de laquelle il n’a encaissé aucun but.

Adel Cheraki

laquelle il n’a encaissé aucun b u t . Adel Cheraki Fin de saison avancée pour

Fin de saison avancée pour Aoudia ?

Visiblement, les semaines se suivent et se ressemblent pour Mohamed Amine Aoudia. L’attaquant prêté par le FSV Franc- fort n’a pas été retenu contre le CRB le week-end passé et a été donc écarté pour la troisième fois de suite. Une situation qui laisse croire que la saison du joueur ré- vélé au CRB et passé par la JSK et l’ESS est déjà terminée à moins d’un revirement de situation lors des semaines à venir. N’en- trant plus dans les plans de Miloud Hamdi qui a pourtant fait des pieds et des mains pour le mettre en confiance et refaire de lui ce joueur qui avait brillé par ses buts que ce soit sur les terrains du championnat national ou en Allemagne. Disposant d’un contrat qui le lie aux finalistes de la précédente édition de la Ligue des champions Orange, celui qui a été d’ailleurs titularisé lors de la fi- nale retour contre le TP Mazembe à Lubumbashi ne verra donc pas l’op- tion d’achat levée de la part des diri- geants usmistes. Une décision qui ne fera que le pousser à relever un autre challenge peut-être en Tunisie ou en Bundesliga 2.

Le retour de Darfalou lui a été fatal

Avant qu’il soit écarté par Miloud Hamdi, Mohamed Amine Aoudia a eu droit à plusieurs chances. Même lorsque les supporters étaient contre son retour, le coach franco-algérien a

défié tout le monde en le titularisant à Bologhine mais en fin de compte ceci n’a rien pu chan- ger. Le retour d’Oussama Darfalou a par la suite été fatal pour celui qui avait pourtant bien débuté son aventure chez les Rouge et Noir, en marquant plu- sieurs buts importants comme il a été le cas contre l’ESS et Al-Hilal d’Omdourman en Ligue des champions Orange. La rude concurrence qui a toujours existé et la forme affichée par Seguer ou encore Nadji a fait qu’il soit cantonné au rôle d’un rempla- çant jusqu’à ce qu’il perde même sa place dans la liste des 18. Une situa- tion qu’il ne s’est jamais imaginé vivre, avant d’accepter de revenir une nouvelle fois au pays pour espé- rer relancer sa carrière après avoir eu quelques problèmes avec les Alle- mands du FSV Francfort.

Haddad aurait dû le laisser partir lors du mercato

Pisté par le Club Africain lors du mois de janvier passé, Haddad s’est op- posé au départ de Mohamed Amine Aoudia qui s’est présenté pourtant à Bologhine pour faire ses adieux à ses coéquipiers et leur annoncer la nou- velle de son départ. Si le président avait accepté à cette époque-là de laisser partir son joueur, il aurait peut-être pu récupérer une petite somme d’argent qui lui ferait oublier le cuisant échec de ce transfert.

Adel C.

peut-être pu récupérer une petite somme d’argent qui lui ferait oublier le cuisant échec de ce

Meftah : «Il ne faut pas s’arrêter là, la suite du parcours est encore longue»

Auteur d’un des plus beaux buts marqués cette sai- son, Mohamed Rabie Meftah est revenu dans cette interview sur la vic- toire que l’USMA a remportée face au CRB. Le défenseur des Rouge et Noir estime que le titre de champion est quasiment acquis, mais qu’il faut ab- solument continuer à enchaîner les belles performances jusqu’à la fin de sai- son.

L’USMA a encore une fois frappé, cette fois- ci en s’offrant le CRB. Qu’avez-vous à nous dire à propos de cette victoire ? Je dirais plutôt qu’elle est méritée. Rien n’est dû au hasard. Si nous sommes parvenus à la remporter, c’est tout

spécial, celui que nous sommes sur le point de décrocher le sera aussi, il n’y
spécial, celui que nous
sommes sur le point de
décrocher le sera aussi,
il n’y a pas de doute là-
dessus. Nous ferons en
sorte de le fêter de la
meilleure des manières
avant de nous tourner
vers d’autres objectifs.
Justement, quel sera
votre objectif pour la
suite ?
C’est de continuer de
défendre avec toutes
nos forces les couleurs
de notre équipe. Nous
espérons décrocher le
plus grand nombre de
points et nous ferons de
notre mieux pour mar-
quer l’histoire du club
un peu plus. Nous nous
attendons à ce que nos
adversaires voudront
nous battre pour s’offrir
le leader, mais nous ne
comptons pas rester les
bras croisés.
Entretien réalisé par
Adel Cheraki

simplement parce que nous étions les meil- leurs sur la pelouse. Nous nous sommes montrés plus réalistes et décidés à la gagner, c’est ce qui a fini par faire la différence. Cette vic- toire nous a permis de nous rapprocher un peu plus de notre but, mais aussi de procurer de la joie à nos suppor- ters, et c’est ce qui nous a fait un énorme plaisir. Votre équipe est sur le point d’être cham- pionne, qu’est-ce que cela vous fait ? Nous ne pouvons qu’être fiers de notre parcours jusque-là. Ça n’a pas été facile, mais nous avons réussi à nous montrer à la hau- teur de la confiance pla- cée en nous par nos supporters et les res- ponsables du club. Chaque titre a un goût

N° 3313 LIGUE 1 ESS Mardi 09 22 mars 2016
N° 3313
LIGUE
1 ESS
Mardi
09
22 mars
2016

L’heure de la revanche a sonné

Mardi 09 22 mars 2016 L’heure de la revanche a sonné L’ essentiel a été donc

L’ essentiel a été donc fait, non sans frayeurs évidemment. L’Entente de Sétif a en effet, confirmé avant-hier di-

manche la performance réalisée à Brazzaville en emportant la deuxième manche par un score net de quatre buts à deux après avoir connu des moments de doute, no- tamment après que les Congolais aient pu remettre les pendules à l’heure avant la mi-temps (2-2). Ce tour vient d’être franchi, et comme l’a expliqué Alain Geiger en fin de par- tie, il ne s’agissait que d’un passage obligé, car selon lui, ce n’est qu’à par- tir des huitièmes de finales que les choses sérieuses vont commencer en ce sens qu’il s’agit du dernier cap avant la phase des poules qui est le premier objectif du club en Ligue des Champions Africaine. Et comme on le sait depuis quelques jours, le prochain adversaire de l’ESS a pour nom Al Merrikh du Soudan, une vieille connaissance des Sétifien qui ne leur rappelle pas forcément de bons souvenirs. C’est dire que la compétition monte d’un cran à partir de ce huitième de finale qui s’an- nonce difficile et indécis, puisqu’on

retrouvera toutes les grandes cylin- drées de l’Afrique qui prétendent à une place en quart de finale.

Al Merrikh n’est pas l’Etoile du Congo

Cette prochaine étape en Ligue des Champions, comme l’a indiqué Gei- ger, sera très importante dans la me- sure où elle constituera le portail qui mène aux quarts de finale. Mais compte tenu de l’identité de l’adver- saire de l’Entente, la prochaine confrontation de l’équipe de Geiger avec les Soudanais d’El Merrikh sera très particulière. D’abord, parce qu’il s’agit d’un adversaire assez costaud, un habitué de la compétition et un prétendant pour le dernier carré. Il faut rappeler en effet, qu’Al Merrikh avait animé la deuxième demi-finale de la précédente édition face au TP Mazembe. Ce n’est pas l’Etoile du Congo, on est là à un cran au-dessus. Ensuite, c’est parce qu’il s’agit d’une équipe que les Sétifiens connaissent assez bien pour l’avoir déjà croisé à quatre reprises, deux fois en Coupe Arabe (2006) et deux fois en Ligue des Champions Africaine (2015).

Quatre penaltys sifflés contre l’ESS face à Al Merrikh

Et ce qui a caractérisé le plus ces qua- tre confrontation, c’est que l’équipe soudanaise avait bénéficié de quatre penaltys dans trois des quatre ren- contres qui avaient opposé les deux équipes. Et au moins trois de ces qua- tre penaltys n’étaient pas valables. Le plus célèbre était celui qui a été sifflé contre l’ESS en 2006 lors des élimi- natoires de la Ligue des Champions Arabe, un penalty complètement inexistant, et un autre au match re- tour, prétextant une main de Yekhlef alors que ce dernier avait touché le ballon de sa poitrine. Et l’on se rap- pelle aussi, le match retour entre l’ESS et Al Merrikh à Khartoum où l’arbitre ghanéen Lamptey, connu pour ses matchs à scandales, avait tout fait pour faire perdre l’Entente, avec notamment l’expulsion de Kke- niche et Ziaya, sans parler de la sus- pension de Delhoum que ce dernier traine encore. Lamptey avait égale- ment sifflé deux penaltys pour Al Merrikh dans ce match, dont un qui n’était pas valable. Ce sont des choses qui sont arrivés à chaque fois que l’ESS croise l’équipe soudanaise sur

son chemin et c’est la raison pour la- quelle on appréhende beaucoup ce prochain rendez-vous, car apparem- ment, les Soudanais d’Al Merrikh sont très actifs dans les coulisses où il faut s’attendre à tout avec eux.

Les Sétifiens ne doivent pas perdre de vue leur objectif

Mais on ne va pas trop focaliser sur cet aspect au risque de perdre sa concentration. L’Entente ne doit pas perdre de vue son principal objectif, la qualification aux quarts de finale. Certes, ça sera aussi une revanche par rapport aux deux confrontations de l’édition de 2015, mais le plus im- portant reste la qualification comme on vient de le souligner. Il ne faut pas oublier que par rapport à la situation actuelle de l’ES Sétif en championnat, rien ne lui garantit encore une parti- cipation la saison prochaine à une quelconque compétition africaine, et si jamais elle rate cette occasion, elle risque d’observer la saison prochaine une halte d’une année à l’échelle continentale. Une fois encore, Al Merrikh n’est pas l’Etoile du Congo et les erreurs commises avant-hier face aux Congolais seront payées très cher contre les Soudanais.

Geiger : «Nos supporters doivent revenir au stade»

Interrogé sur ce prochain adversaire de son équipe en huitième de finale de la Ligue des Champions Afri- caine, Alain Geiger dira que le niveau va certainement monter d’un cran :

«Je n’étais pas là l’année passée, mais on m’a fait savoir que ce match est une revanche pour l’ESS, mais ce qui est sûr, c’est que la mission ne sera pas fa- cile et nous aurons plus besoin que de nos supporters qui doivent revenir au stade pour nous soutenir. Si on passe aux quarts de finale, il ne s’agira pas d’un exploit, mais on tient à ce qu’on fasse un bon parcours en cette compé- tition.»

K. L.

Dagoulou a quitté Sétif hier

C omme tout le

monde le

sait, Eudes

Dagoulou ne pourra pas être présent samedi pro- chain contre l’ASMO en raison de ses engage- ments envers la sélection de l’Afrique centrale, qui doit affronter la sélection du Madagascar entre le 23 et le 26 du mois en cours dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Na- tions. Un match auquel Amara sera absent, car ce dernier n’a pas reçu de convocation de la sélec- tion malgache. Dagoulou va donc manquer terri- blement à son équipe face à l’ASMO, d’autant que d’autres joueurs se- ront également absents pour diverses raisons, à l’image d’Amokrane qui a rejoint hier la sélection olympique en Corée du Sud.

Il sera de retour avant le match contre le CRB

Concernant la date de son retour, le Centrafri- cain devra être présent à l’occasion de la 24 e jour- née de Ligue 1 Mobilis et le déplacement de l’En- tente au 20-Août pour af- fronter le CRB. Il est à noter que Dagoulou a inscrit, à l’occasion du match d’avant-hier, le premier triplé de sa car- rière avec l’Entente. Sa- chant qu’il avait déjà signé un doublé face à l’USMA la saison passée.

Hammar très affecté par ce qui lui est arrivé dimanche Le président de l’ESS a
Hammar très affecté
par
ce qui lui est arrivé dimanche
Le président de l’ESS a
été très affecté
par ce qui
lui est arrivé dimanche
passée où il a été pris à
partie et traité de tous
de les supporters noms par une qui frange ne
l’ont pas ménagé.
Bien
entendu, les supporters
étaient en colère suite
aux derniers échecs de
l’équipe en Coupe d’Al-
gérie et en champion-
nat, et le fait que l’Etoile
du Congo ait pu
remonter la pente avant la mi-temps en égali-
sant à deux buts partout
leur a fait imaginer
le
pire. Ils n’ont alors
ménagé personne, à l’image
d’un Bouchar qui a vécu une soirée difficile au
point où Hammar a dû
mener à sa place lorsque
mander des explications
intervenir pour le ra-
le joueur est allé de-
aux supporters. Mais
ce que le président ne comprend pas, c’est qu’au
moment où les supporters
l’insultaient, l’équipe
était déjà qualifiée. Hammar
il est resté un long moment
a été très touché et
seul devant le ves-
tiaire où il a eu du mal à retenir
ses larmes.
Il ne s’est pas rendu au mariage
de Lamri
Hassan Hammar était tellement
affecté par le
comportement des supporters à son égard qu’il
avait renoncé à aller au mariage de son joueur
Lamri, qui a convolé
en justes noces le même
jour. Il a certainement appelé son
joueur au té-
léphone pour le féliciter tout
ne pouvoir y assister.
en s’excusant de

Amokrane

La reprise cet après-midi Les joueurs de l’ESS ont bénéficié hier d’une journée de repos
La reprise cet
après-midi
Les joueurs de l’ESS ont bénéficié hier
d’une journée de repos méritée au lende-
main de leur qualification au prochain
tour des éliminatoires de la Ligue des
Champions Africaine, suite à leur victoire
4 à 2 contre l’Etoile du Congo. La reprise
est prévue aujourd’hui après-midi où le
groupe devra préparer le prochain
match contre l’ASMO.

«Ce but en appellera d’autres»

ciles que l’équipe a traversés. J’étais vrai- ment sous une forte pression du faut que je ne marquais pas et cela me poussait à chaque fois de chercher ce but qui allait me permettre d’évacuer la pression pour que je puisse bien m’exprimer par la suite. J’espère que cela va se faire maintenant, car je vais jouer désormais avec plus de confiance et moins de pression. C’est ce qui explique votre grande joie après l’inscription de ce but… Oui, c’est ça. Car je cherchais à marquer ce but depuis mon retour, et au fur et à mesure que le temps passait sans que j’y parvienne, la pression était de plus en plus importante sur mes épaules. C’était comme une libération et un grand soulagement. Je sais maintenant que ce but en appel- lera d’autres, j’en suis certain. Votre prochain adversaire en Ligue des Champions a pour nom Al Merrikh. Un commen- taire ? Ça va être un autre match, car il s’agira d’un autre adversaire, plus costaud et plus expérimenté. Par conséquent, notre mission sera encore plus difficile, mais cela ne va pas diminuer de notre grande volonté à passer le prochain cap pour atteindre notre premier ob- jectif dans cette compétition. Entretien réalisé par Akram F.

Amokrane se dit très soulagé du but qu’il a marqué avant-hier contre l’Etoile du Congo.

Quel commentaire faites-vous de la vic- toire et la qualification face à l’Etoile du Congo ? Je crois que nous avons réalisé ce que nous devions faire, à savoir la qualification au prochain tour, mais aussi la victoire, car il était important pour nous de renouer avec le succès à domicile après tout ce qui nous est arrivé auparavant. Je pense que cette victoire est venue au bon moment afin de faire baisser la pression et permettre à l’équipe de mieux négocier ses prochains rendez-vous. Vous pensez donc que cette qualifica- tion va libérer l’équipe, c’est cela ? Tout à fait. Car on vient de passer par des moments très difficiles où le doute s’est complètement installé avec une terrible pression sur les joueurs. On avait vraiment besoin d’un déclic pour remettre les choses en place et j’espère de tout mon cœur que cette qualification va redonner confiance au groupe et libérer l’équipe qui avait be- soin d’un tel succès pour respirer et se re- mettre sur pied. Ce match retour contre le Congo a été l’occasion pour vous de marquer votre premier but avec l’Entente depuis votre retour. Quels sont vos sentiments ? Je suis évidemment très content d’avoir marqué ce but, car mon retour a coïncidé avec le passage à vide et les moments diffi-

très content d’avoir marqué ce but, car mon retour a coïncidé avec le passage à vide
N° 3313 10 MOB LIGUE Mardi 1 22 mars 2016 Son coach a demandé des
N° 3313
10
MOB
LIGUE
Mardi
1
22 mars
2016
Son coach a demandé
des séquences de matchs du MOB

Le Zamalek se renseigne déjà

J uste après avoir pris connais- sance du nom de son pro- chain adversaire aux huitièmes de finale de la Ligue des champions, le di- recteur technique écossais du

Zamalek, Alex McLeish, a demandé aux responsables du club de lui pro- curer des séquences des matches du MOB, que ce soit en championnat ou bien en Ligue des champions, cette saison. Le staff technique du Zamalek veut mettre tous les

moyens de son côté afin d’éviter toute mauvaise surprise lors du match aller chez eux en Egypte. Mohamed Salah : « Le MOB est une très bonne équipe, mais le Zamalek est un champion » L’entraîneur du Zamalek, Mohamed

Salah, a déclaré hier dans un journal égyptien, que le Zamalek se méfie du MOB qui a réalisé un bon par- cours, mais il estime que c’est le MOB qui devrait avoir peur du Za- malek et non pas le contraire : «On respecte beaucoup cette équipe du MOB qui reste une formation redou- table vu son parcours en champion- nat et en Ligue des champions. Toutefois, les joueurs de cette équipe savent aussi qu’ils auront à faire au Zamalek, une grande équipe par son palmarès de champion à tous les ni- veaux». Le match aller le 8, 9 ou 10 avril… La CAF vient d’arrêter les dates des matches des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le MOB, après sa qualification, va affronter le Za-

malek d’Egypte. Le match aller se jouera au Caire alors que le retour est prévu à Bejaia. Le match aller se jouera entre le 8 et le 10 avril au stade international du Caire. La di- rection n’attend donc que la confir- mation des responsables pour préparer son déplacement en Egypte. Il se jouera à huis clos Une bonne nouvelle pour les Mo- bistes, le match aller face au Zama- lek se jouera à huis clos, ce qui épargnera aux joueurs une pression supplémentaire. En réaction aux violences qui ont éclaté récemment, le gouvernement égyptien avait d'abord décidé de suspendre le championnat, avant de lever la sus- pension. Par la suite, la Fédération égyptienne a rétabli une interdiction

pour le public d'assister aux matches. Les Béjaouis devront donc profiter de ce paramètre afin de réa- liser un bon résultat au match aller avant le retour à Bejaia. Et le retour à Bejaia le 18, 19 ou 20 avril Le match retour se jouera donc une semaine après le match aller. Ainsi, la deuxième manche de ce huitième de finale est prévue entre le 18 et le 20 du mois prochain à Bejaia. Cela dit, les Béjaouis devront faire de leur mieux lors du match aller afin de réaliser un bon résultat qui leur per- mettra d’aborder le match retour avec plus d’aisance. Ce sera difficile, mais pas impossible pour les cama- rades de Hamzaoui qui veulent pas- ser à la phase des poules. S.A.

Reprise aujourd’hui à 17h

l l Après leur dernière qualification au prochain tour de la Ligue des cham-

pions, les Béjaouis devront d’ores et déjà se retrousser les manches et préparer ce rendez- vous très important en championnat face au RCR. Amrani aura ainsi tout le temps devant lui pour revoir ses plans durant cette se- maine. Ceci dit, il reste encore plus de cinq jours devant le staff technique pour préparer son groupe pour la suite du parcours. Mis à part donc les blessés et les convalescents, l’en- semble du groupe est attendu aujourd’hui à partir de 17h au stade de l’UMA, pour enta- mer la préparation de cette rencontre face à Relizane.

MOB-RCR, samedi à 18h

l l La rencontre de la 23e journée du championnat qui opposera le MOB au

RCR aura lieu samedi 26 mars prochain à 18h au stade de l’Unité Maghrébine. Les équipiers de l’attaquant Hamzaoui veulent réussir leur énième sortie à domicile et en- granger les trois points de cette confronta- tion que leurs fans attendent avec impatience. Cette dernière a montré de belles choses lors du dernier match de la Ligue des champions face au Club Africain, chose qu’elle doit confirmer, samedi prochain, face au RC Relizane.

Sidibé purge et sera de retour face au Zamalek

l lNon concerné par le dernier match de son équipe face au Club Africain à cause

de la sanction qui lui a été infligée par la CAF après avoir reçu deux cartons jaunes, le mi-

lieu de terrain du MOB, Soumaïlla Sidibé, a purgé et pourrait renouer avec la compéti- tion africaine dès le prochain rendez-vous de son équipe face au Zamalek. Toutefois, le joueur devra faire l’impasse sur le prochain match face au RCR du fait qu’il est suspendu pour deux matches en championnat.

Amrani «On parlera du Zamalek au moment opportun»

I l avait la mine réjouie, le

qualification historique de

son équipe avant-hier face

coach du MOB, après la

au Club Africain. Il pense

que ce succès leur permettra de préparer les prochains rendez-vous dans la sérénité et le calme : «Nous avons réussi une bonne opération en décrochant une très belle victoire devant une équipe très coriace qui nous a posé beaucoup de problèmes, mais je pense que l’essentiel dans tout cela, c’est cette victoire qui va nous permettre de travailler et de préparer les autres rencontres tant le moral est au beau fixe. Je crois que si nous valorisons notre production et la qualité de l’équipe que nous avons affrontée, ç'a été notre meil- leur match en matière de volonté. Le bon rendement affiché lors de ce dernier match est un signe révéla- teur du niveau de la composante et la détermination des joueurs à réus- sir quelque chose cette saison. C’est vraiment fabuleux. Ainsi, je ne peux qu’être fier de ces jeunes qui ont fait ce qu’il fallait». «Non, on est loin d’être la surprise de cette compétition» Dans le même contexte, le coach nous a parlé aussi de la prestation de ses joueurs à qui, toutefois, il ne pouvait demander plus, car ils se sont bien battus sur le terrain. Am- rani pense que réussir une qualifi- cation devant le Club Africain n'est

une qualifi- cation devant le Club Africain n'est pas une chose aisée, c'est pour cette raison

pas une chose aisée, c'est pour cette raison qu'il est satisfait du rende- ment de son équipe. «Le MOB n’est pas la révélation, il mérite sa quali- fication et même d'aller très loin. Face au Club Africain, notre équipe a démontré de très belles phases de jeu, bien que nous ayons joué avec quelques appréhensions, mais sur le terrain, les joueurs étaient bien pré- sents et la formule adoptée était payante avec une prestation très convaincante de la part de mes élé- ments qui ont appliqué toutes les consignes et surtout la stratégie de jeu qui nous a permis de gagner ce match et de nous qualifier.» Dans ce même contexte, le coach béjaoui nous a fait savoir qu'il ne pense pas

encore au match des huitièmes de finale face au Zamalek. Amrani es- time que l'heure est au travail, pour réussir le prochain rendez-vous en championnat face au RCR, avant d'évoquer ce sujet et le match aller face aux Egyptiens qui se jouera chez eux : «Je pense que ce n'est pas le moment de parler du Zamalek. On doit seulement se concentrer sur notre travail, pour l'instant. On doit essayer de réussir cette rencontre face au RC Relizane. On évoquera la Ligue des champions au moment opportun». «Désormais, on doit se baser sur la récupération» D'un autre côté, Amrani n'a pas caché sa crainte quant à un éventuel surmenage de ses joueurs, notam- ment en cette période où ils sont en train de se donner à fond sur le ter- rain. «Certes, les joueurs ont fait un bon match face au Club Africain, mais je crains vraiment un éventuel surmenage de leur part, car il faut dire que ce n'est pas évident de rester toujours au top. On doit gérer nos ef- forts afin de bien aborder cette ren- contre. J'ai accordé une journée de repos aux joueurs et j'espère que celle-ci leur suffira pour bien récupé- rer de leurs efforts.» «Ce sera encore compliqué contre Relizane, mais on doit confirmer» En évoquant le match face au RC Relizane, Amrani nous dira :

«Certes, on est qualifiés, mais cela

ne veut pas dire que la Ligue des champions reste notre objectif cette saison. On doit jouer nos chances à fond et essayer d’aller le plus loin possible, mais il ne faut pas oublier qu’on est obligé aussi de réaliser un bon parcours en championnat afin d’assurer notre maintien le plus tôt possible et nous accrocher à la se- conde place. Ce sera difficile, mais je pense qu’on a les moyens et des arguments à faire valoir dès notre prochain match face au RC Reli- zane. Ce sera difficile, mais on doit quand même essayer d’enchaîner une autre victoire pour confirmer notre dernière qualification en LDC». «Tout simplement, le public du MOB est merveilleux» Lors de notre discussion, Amrani n’a pas hésité à remercier du fond du cœur les supporters du MOB qui ont, comme d’habitude, tenu leur rôle de 12e homme : «En tous les cas, ce n’est pas une surprise pour moi. Le public du Mouloudia est merveilleux. Il ne faut pas oublier que c’est un peu grâce à lui que le MOB en est là aujourd’hui. Il est notre fierté et de toute l’équipe aussi. Depuis le début de saison, il n’arrête pas de nous soutenir. C’est formida- ble. En voyant tout cela, franche- ment, on ne peut pas le décevoir, on doit juste lui procurer de la joie». S.A.

N° 3313 LIGUE 1 MOB Mardi 11 22 mars 2016 Zerdab : « Nous voulons
N° 3313
LIGUE
1
MOB
Mardi
11
22 mars
2016
Zerdab : « Nous voulons au moins atteindre
les poules, c’est primordial pour nous »

Auteur d’un grand match, dimanche soir, face au Club Africain, le capitaine Zahir Zerdab a été sans conteste l’un des artisans de cette qualification historique de son équipe aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. Rencontré juste après la fin de ce match, le milieu de terrain des Vert et Noir est revenu sur cette belle performance avant d’évo- quer le prochain match face au Zamalek et celui en championnat contre le RC Relizane.

Qu’avez-vous à dire sur cette qualification arrachée contre le Club Africain ? C’est une victoire de groupe. On a été une équipe, on est res- tés soudés jusqu’au bout. Je pense que le grand mérite revient d’abord aux joueurs qui n’ont pas douté une seconde qu’on pou- vait se qualifier. Le public, de son côté, a joué un grand rôle dans l'inscription des deux buts. Je vous surprendrais si je vous disais que nous croyions à cette victoire depuis le match aller. On savait au fond de nous qu’on pouvait les battre par tous les moyens. Nous l’avons fait avec une grande volonté et beaucoup d’abnégation. D’où vient cette agressivité retrouvée, vous qui n’avez rien cédé aux Tunisois, notamment dans les duels ? Je crois que c’est surtout cette défaite concédée lors du match aller. Ça nous a vraiment piqués dans notre or- gueil. On s’est dit qu’il fallait absolument relever la tête et qu’on n’avait pas le droit se faire éliminer. Dès les premières minutes, on a montré une grande agres- sivité face à des Tunisois costauds quand même. On est rentrés sur le terrain pour se qualifier, tout simplement Selon vous, la différence a-t-elle été faite par la détermination des joueurs ? Le groupe avait à cœur d’effacer la défaite du match aller et offrir une belle victoire à nos supporters qui commençaient à douter après la défaite de l’aller. Nous avons réalisé un match d’hommes sur le terrain au ser- vice du MOB. Quant au jeu, je crois qu’on a produit une belle prestation dans l’ensemble en poussant les Tunisois à commettre des erreurs. Qu'avez-vous ressenti à la fin de la ren- contre ? Vous ne pouvez pas imaginer ma joie lorsque l'arbitre a sifflé la fin de la partie. Tous les joueurs étaient aux anges ainsi que le staff technique. Je crois que nous avons assuré le plus important dans cette rencontre. On s’est qualifié pour la première fois aux huitièmes de- vant une grande équipe et cela n’est pas rien, à mon avis. La fête a commencé à Bejaia, on croit en cette équipe et on veut aller jusqu’au bout…

C’est un plaisir, on fait un métier où on arrive à procurer du bonheur à des milliers de personnes qui nous soutiennent. Rien que pour cela, on ressent une énorme fierté d’avoir mouillé le maillot pour nos supporters. Que nos fans sachent qu’on est fiers d’eux et qu’ils comprennent que nous sommes ici pour les honorer inch’Allah, en essayant d’aller le plus loin pos- sible et d'atteindre les poules. Vous

allez affronter le Zamalek d’Egypte lors du prochain tour, comment s’annonce pour vous ce match ? On jouera devant une grande équipe qui n’est pas à présenter, qu'on respecte, mais dont on n’a pas peur. On jouera sans com- plexe et on fera tout pour réaliser un grand match aussi comme on l’a fait face à l’Ashanti et le Club Africain. Toutefois, on doit tout oublier maintenant et se concentrer sur notre pro- chain match face au RCR en championnat. Tous les observateurs estiment que vous avez été l’un des meilleurs joueurs de votre équipe sur le terrain. C’est très moti- vant pour la suite de

votre par- cours… Je n’ai fait que mon travail. C’est vrai que j’ai eu de
votre par-
cours…
Je n’ai fait que mon travail. C’est
vrai que j’ai eu de très bonnes sen-
sations dès mon premier ballon.
Dans l’ensemble, je suis très satis-
fait de mon rendement et de
celui de l’équipe car à aucun
moment cette équipe du Club
Africain n’a eu l’impression
qu’elle pouvait inverser la ten-
dance. Cela démontre l’état
d’esprit avec lequel nous
avons abordé ce match.
Après cette belle qualifica-
tion, place maintenant au
championnat avec ce match
contre le RC Relizane…
Ce sera encore un match
important pour nous. Cette
fois-ci, ce sera un match très
difficile aussi. Tout faux pas se-
rait ainsi interdit. On veut rester
sur cette belle série d’invincibilité.
A nous de faire le maximum pour
enchainer une performance face au
RCR. On ne doit pas rater ce match
pour rester toujours à la seconde place.
Entretien réalisé par S.A.

Le rêve est désormais permis !

Les Crabes ont joué leur rôle de 12 e homme

L'appel des dirigeants, des joueurs et

surtout du coach Amrani à la mobilisation générale a eu un écho positif auprès des supporters du club qui ont ré- pondu présents avant-hier. C'est la première fois depuis un bon

avant-hier. C'est la première fois depuis un bon La formation béjaouie a décroché avant-hier son ticket

La formation béjaouie a décroché avant-hier son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions de la plus belle des manières devant le Club Africain. Encore une fois, les gars de Yemma Gouraya l'on fait. Ils ont réussi à battre le Club Afri- cain avec son armada de joueurs. Et pourtant, le match s'annonçait très difficile face une équipe re- doutable, notamment après lé défaite du match aller à Tunis. La confiance est là, le jeu est plaisant, l'en- gagement ne manque pas, la rigueur et l'efficacité re- trouvées et les résultats suivent… C'est la situation que vivent les Béjaouis depuis quelques temps. Tous ces facteurs pèsent dans le système tactique prôné par Amrani qui demande à ses joueurs d'exercer un pressing haut sur la défense adverse dès l'entame de la rencontre. Cette situation va profiter aux atta- quants béjaouis qui commencent à retrouver l'effica- cité devant le but pour pouvoir marquer et jouer avec plus de confiance.

Le MOB a grandi, l’ambition aussi

D'équipe moribonde et bonne dernière, il y a de cela deux ans, la MO Bejaia, complètement transfor- mée depuis sa dernière coupe gagnée, est passée à une équipe performante et ambitieuse. Un redresse- ment impressionnant lié certes aux résultats, mais aussi et surtout à la remise en confiance de tout le groupe et la direction qui a mis tous les moyens pour

réussir une saison honorable sur tous les plans. Deuxième au classement en championnat, la forma- tion de Yemma Gouraya ambitionne désormais de préserver cette place jusqu’à la fin de la compétition. En Ligue des champions, les Béjaouis qui ont pu dé- crocher une qualification avant-hier aux 8es, peuvent déjà rêver d’aller loin dans cette compétition. Les in- conditionnels des Vert et Noir, restés longtemps frus- trés ces dernières saisons, se prennent même à rêver.

Les Mobistes veulent planer dans le ciel du Caire

Comme tout le monde le sait, le MOB affrontera l’équipe du Zamalek lors des 8es de finale. Un derby du grand Maghreb qui s’annonce palpitant. D’après le coach, ce sera plus dur cette fois-ci devant cette grande équipe. D’ailleurs, le coach béjaoui a déjà commencé à collecter les informations nécessaires sur cette équipe égyptienne qui est en train de réali- ser un parcours sans faute en championnat depuis le début de saison. Ce sont des choses primordiales, selon le coach Amrani qui ne veut rien laisser au ha- sard. Pour information, les Béjaouis recevront leur adversaire lors du match retour à Bejaia. A l’aller, ils devront donc voyager en Egypte pour jouer le match au stade international du Caire. Pour information, les protégés d'Alex McLeish se sont qualifiés après avoir battu l’équipe de Union Douala au Caire (2-0) et en avoir disposé au Cameroun (0-1).

Le second souffle des Béjaouis a fait la différence Si en première mi-temps, les Béjaouis
Le second
souffle des
Béjaouis a fait la
différence
Si en première mi-temps, les Béjaouis
n'ont pas été vraiment à la hauteur, à la re-
prise, et après les consignes du staff tech-
nique, ils étaient beaucoup plus entreprenants,
ce qui a poussé les joueurs du CA à reculer, se
contentant de défendre pour, au moins, assurer
leur avance. Durant cette seconde mi-temps, les
Vert et Noir ont donné satisfaction, notamment
dans la possession de la balle, en se créant
plusieurs occasions de scorer. Les Béjaouis
ont pu même inscrire deux buts. En tous les
cas, le coach nous a fait savoir que si
l'équipe joue de la sorte face au Zama-
lek, elle pourra bien tenir le coup.
La fraîcheur
physique y était cette
fois-ci
Tous ceux qui ont assisté à la dernière
rencontre du MOB sont unanimes à dire que
l'équipe est en nette amélioration, et les
joueurs répondent bien physiquement. Face au
Club Africain, l’équipe était au top sur le plan
physique. Les joueurs béjaouis arrivent à termi-
ner aisément leur match en gardant le même
rythme. Ils affichent une bonne forme physique,
ce qui leur permettra d'être au point prochai-
nement. Ainsi, c'était l'une des satisfactions
du staff technique. Cela prouve encore une
fois que l'équipe n'aura aucun souci pour
poursuivre le reste du parcours sous
de bons auspices.

moment que les joueurs ont pu compter sur le soutien de

leurs fans qui ont joué véri- tablement leur rôle de douzième homme. Don- nant de la voix, ils ont mis sous pression les joueurs tunisois qui ont été très intimidés par cette ambiance de folie qui régnait dans l'en- ceinte de l’Unité Maghré- bine. Cette envie de pousser leurs joueurs

jusqu'à la victoire a eu pour effet de transcender N’Doye

et les siens qui se sont surpas- sés pour sortir un grand match.

Les gros moyens pour atteindre la phase des poules

La direction béjaouie ne lésine pas sur les moyens pour motiver ses joueurs afin qu’ils puissent se transcender, se surpas- ser et aller encore de l’avant. La direction sait à quel moment donner un coup de pouce à son équipe, et com- ment la motiver. L’ar- gent est le nerf de la guerre, et la direction compte mettre le paquet, pour que ses joueurs relè-

Ils ont soutenu leur équipe jusqu'à l'ultime seconde

Habituellement dans notre pays lorsque l'équipe locale ne parvient pas à faire la différence ou ne tourne pas rond, elle s'expose à la furia des supporters qui n'hésitent pas à in- sulter joueurs, staff technique et dirigeants. Avant-hier soir, avec cette obligation de re- monter un handicap d’un but, on craignait le pire pour les hommes de Am-

rani. Finalement, constatant

vent le défi encore une fois lors du prochain tour face aux

que leur équipe se donnait à fond sur le terrain en produisant un football très alléchant, les Crabes, en connaisseurs, l'ont soute- nue jusqu'à l'ultime seconde de la partie. Même lorsque le résultat était d'un but à zéro alors qu'il ne restait qu'une demi- heure à jouer, les supporters ont poussé de toute leur âme. Et la magie a fini par opérer avec ce but de Petrongal survenu dans les vingt dernières minutes, déli- vrant tous les présents.

Egyptiens. La direction promet une belle surprise, en cas de qualifi- cation aux poules. Selon notre source, la direction qui veut voir son équipe arracher son billet qualificatif, prépare au moins une prime de 40 millions à octroyer à ses joueurs afin qu’ils puis- sent enfin réaliser cet objectif qui demeure toutefois possible.

S.A.

S.A.

Les Hamraoua affronteront le Kawkeb de Marrakech ! C omme il fallait s’y attendre, les

Les Hamraoua affronteront

le Kawkeb de Marrakech !

C omme il fallait s’y attendre, les Rouge et Blanc du Mou- loudia vont devoir affronter l’équipe du Kawkeb de Mar-

rakech en huitièmes de finale de la Coupe de la CAF. Le représentant ma- rocain s’est qualifié avant-hier face à l’équipe libérienne de Barrak. Il faut rappeler que les gars du Sud du Royaume chérifien se sont inclinés avant-hier à Banjul sur le score de deux buts à zéro. Un autre but aurait pu remettre en cause ce résultat de l’al- ler où le KACM a pu s’imposer par 3 buts à zéro. De toutes les façons, les Hamraoua ne vont pas aller en terrain inconnu puisqu’en plus du fait qu’ils connaissent bien le championnat voi- sin, ils ont aussi donné la réplique à cette formation du KACM. Les gars d’El Hamri se sont inclinés face à cette équipe en 1988 lors des éliminatoires de la Coupe Arabe avant de donner la réplique tout récemment à cette for- mation en 2012 lors du stage de pré- paration qui a eu lieu à Marrakech même. Un match qui a connu une vic- toire écrasante des Marocains sur un score de 4-1. Il faut dire que les Ham- raoua connaissent bien les conditions climatiques de cette ville du Maroc. Si certains joueurs ont déjà pris part à ce stage, des responsables du Mouloudia

de l’époque sont toujours au sein de la direction à l’image de Hassani Krimo

et le secrétaire, Toufik Belahcène ainsi

que le chargé de matériel Abdelkader

Benfarès.

Le match aller se jouera à Zabana

Encore une fois, les Hamraoua de- vront jouer la première manche à do-

micile et le match retour en dehors de leurs bases. En effet, les Hamraoua af- fronteront cette équipe de Marrakech

lors du match aller au stade Ahmed-

Zabana entre le 8 et 10 avril prochain,

alors que le match retour est fixé entre le 19 et 20 du même mois. C'est-à-dire

dix jours après le match aller. Cette

deuxième manche se jouera soit le mardi ou mercredi prochain. Le Mou- loudia devra découvrir le grand stade de Marrakech au cours de ce match, puisque le KACM reçoit ses adver- saires dans le nouveau stade.

Le KACM n’est pas au mieux de sa forme

Certes que ce match aura un cachet derby vu la rivalité qui existe entre le Mouloudia d’Oran et les équipes ma- rocaines, mais il faut reconnaître que le prochain adversaire des Hamraoua n’est pas au mieux de sa forme cette saison comme en témoigne la peu confortable 14ème place dans laquelle

se trouve l’équipe de Marrakch en championnat du Maroc. Premier relé- gable, le KACM n’a pas trouvé ses marques depuis qu’il évolue au Grand Stade de Marrakech.

Il y aura des huitièmes de finale bis

Pour arriver au tour des poules, les Oranais doivent non seulement par l’écueil du Kawkeb de Marrakech mais aussi un tour où les équipes disquali- fiées des huitièmes de finales de la Ligue des champions, seront renver- sées à ce tour qu’on appelle les hui- tièmes de finale bis. Un tirage au sort sera établi où l’avantage sera donné aux équipes de la CAF qui joueront à domicile le match retour.

La Coupe de la CAF, le nouvel objectif pour les Hamraoua

Apparemment, la direction du Mouloudia a fait de cette Coupe d’Afrique comme un des objectifs de l’équipe. Les dirigeants du club veulent en effet pousser le Mouloudia à passer les deux prochains rounds afin d’arri- ver au tour des poules. C’est à partir de là que la direction procèdera au ren- fort de l’équipe. Même son de cloche chez Bouali qui parle de renfort de l’équipe si jamais le Mouloudia attein- dra le tour des poules.

Amine L.

N° 3313 12 Mardi MCO LIGUE 22 mars 2016
N° 3313
12
Mardi
MCO
LIGUE
22 mars
2016
1
1

Baba invité de l’émission 100% foot

«J’ai toujours respecté mes engagements envers les joueurs»

Invité de l’émission 100% foot diffusée chaque di- manche sur El Heddaf TV, le président du Mouloudia d’Oran, Ahmed Belhadj, a évoqué la qualification de son équipe pour le prochain tour de la Coupe de la CAF et d’autres sujets relatifs à la vie du club d’El Hamri. Le premier responsable du club oranais a encore une fois rap- pelé que le Mouloudia est en train de cueillir les résultats de sa bonne foi. «Je suis venu au Mouloudia pour rendre à ce club son lustre d’antan. La preuve, on ne parle plus de dettes. On ne voit plus les joueurs parler de leur argent. J’ai fais preuve de bonne foi depuis que j’ai pris les règnes de l’équipe et me voilà en train de cueillir les résultats.»

«La qualification du MCO constitue une fierté pour Oran»

Content se dit Baba de la qualification de son équipe pour le prochain tour de la Coupe de la CAF : «Je suis content de voir l’équipe se qualifier car on a représenté dignement Oran et aussi l’Al- gérie. C’est donc une fierté pour les supporters du Mou- loudia de voir leur équipe dis- puter cette Coupe d’Afrique et se qualifier au prochain tour.»

«Tous les dirigeants et les membres du staff technique ont contribué à cette qualification»

Baba a rendu hommage à tous les joueurs ainsi que les membres du staff technique et les dirigeants qui l’ont ac- compagné à Abdijan : «Je dois rendre hommage aux dirigeants du CA qui étaient présents à ce voyage ainsi que le staff technique et les joueurs qui ont réa- lisé un bon boulot qui a permis au MCO d’assurer cette

tion au prochain tour. J’espère qu’on ne va pas arrêter en si bon chemin.»

«On remercie beaucoup le wali et le DJSL pour leur apport»

Le président du MCO n’a pas manqué de remercier le premier magistrat de la ville d’Oran à savoir le wali, Ab- delghani Zaâlane et le DJSL, Gharbi pour leur dévoue- ment à l’équipe oranaise. «Ils nous ont beaucoup soutenus que ce soit sur le plan finan- cier ou moral. Je saisi cette op- portunité pour les remercier encore.»

«Si Djebbari et Mehiaoui veulent prendre l’équipe, je suis prêt à leur remettre les clés»

En revanche, le président a tiré à boulet rouge sur les deux anciens présidents du club, Youssef Djebbari et Tayeb Mehiaoui les accusant d’être derrière les problèmes du Mouloudia. «Si Djebbari et Mehiaoui veulent revenir, je leur céderai la présidence. J’avais déjà dit que je suis prêt à partir. Je sais bien que Djeb- bari ne lâchera pas l’équipe. Il ne cesse pas de me mettre les bâtons dans les roues.»

«Cherif El Ouazzani et Zerrouki ont perturbé l’équipe au mauvais moment»

Le président du MCO n’a pas apprécié que les deux an- ciens joueurs Zerrouki Sid Ahmed et Chérif El Ouaz- zani réclament leur dû, la veille du match retour de la Coupe de la CAF. «Ils au- raient dû attendre qu’on joue ce match. Ils ont failli nous pri- ver du dépla- cement.» Amine L.

qualifi- ca-
qualifi-
ca-

Reprise de l’entraînement aujourd’hui

l l C’est aujourd’hui que les Hamraoua reprendront l’entraînement au stade Ahmed-Zabana pour prépa-

rer le match du championnat prévu ce samedi face à l’USM Blida. La rencontre se jouera, pour rappel, à huis clos.

Il a animé hier un point de presse

Benabbou, responsable de l’ancien équipementier du MCO

«J’ai demandé mon argent par voie de justice, avant que Baba ne débarque au MCO»

Le patron de l’ancien équipementier du MCO et ex-dirigeant au sein de l’équipe oranaise, Abdelkader Benab- bou, accusé par la direction d’avoir bloqué les comptes du club, à la veille du départ de l’équipe pour la Côte d’Ivoire, a décidé d’animer un point de presse pour éclairer certains points re- latifs au sujet en question. «Je n’ai pas apprécié à ce que le gérant de la SSPA du MCO a déclaré à mon sujet, m’accu- sant d’avoir fait exprès de bloquer les comptes de l’équipe, c’est pour cela que j’ai décidé de réagir. Je ne voulais pas en arriver là, mais je dois dire que les dé- marches pour avoir mon argent pas voie de justice ont été entreprises à l’époque où Djebbari était président.

Donc, ce n’est pas moi qui a choisi la date pour récupérer cet argent, qui me revient de droit et que je vais prendre des caisses du MCO et pas de sa poche. En plus, j’ai tenté plusieurs fois un ar- rangement à l’amiable avec l’actuel pré- sident, mais en vain.»

«On a ramené un autre équipe- mentier alors que mon contrat était toujours en cours»

Benabbou affirme qu’il a toujours

fait preuve de sagesse lorsqu’il s’agit du

MCO et qu’il saisit la justice que lorsqu’il ne trouve pas d’issue à ses problèmes de commerce. «J’ai toujours privilégié les solutions à l’amiable avec le MCO. J’ai récupéré mon argent de cette façon avec Djebbari et Mehiaoui.

Si j’avais voulu bloquer le MCO, j’aurai déposé mon contrat d’équipementier de l’équipe qui était encore en cours lorsqu’on a opté pour un autre équi- pementier, alors que mon contrat était encore en cours.»

«Si Baba part, on aura les moyens de gérer le Moulou- dia»

Enfin, Benabbou a lancé un pic au président du Mouloudia en se mon- trant prêt à prendre les règnes si jamais Baba envisage réellement à partir. «S’il part, on aura des solutions de rechange. Qu’il arrête donc de menacer de partir. On s’inquiétera si jamais le wali ou le DJS souhaitent changer d’air.»

A. L.

N° 3313 LIGUE 1 CSC Mardi 13 22 mars 2016 «Meghni s’est libéré» teur et
N° 3313
LIGUE
1 CSC
Mardi
13
22 mars
2016
«Meghni
s’est libéré»
teur et je suis payé pour ça.
Meghni a marqué un joli but,
un commentaire ?
Pour ne rien vous cacher je suis vraiment
très content pour Meghni qui a marqué ce
troisième but et qui nous a libérés. Il avait
vraiment besoin de marquer un but pour se libé-
rer. On était tous contents pour sa belle presta-
tion et son entrée en fin de match. C’est un grand
Vous avez réussi une qualification
historique face à Nasarawa ?
On était dans l’obligation de donner de la joie à
ces milliers de Sanafir et d’Algériens qui nous
suivaient. On n’avait pas le droit de les déce-
voir et je crois qu’on a tenu promesse en reve-
nant de loin et en arrachant une qualification
amplement méritée au prochain tour devant
une équipe de Nasarawa qui nous a vraiment
posé des problèmes.
N’avez-vous pas douté après le but d’égali-
sation de Nasarawa ?
Notre qualification est amplement méritée
comme je vous l’ai déclaré et ce n’est pas Na-
sarawa qui va nous stopper. C’est vrai on a
été rejoints dans la marque par les Nigérians
qui ont égalisé, mais on n’a pas baissé les
bras et je crois que les changements opérés
par le coach Didier Gomes ont eu leur
effet, avec ces trois buts inscrits par Messa-
dia, Meghni et Voavy.
On a vu un autre Bencherifa lors de ce
match. Quel est le secret de cette éblouis-
sante forme ?
Il n’y a aucun secret à ça, sauf que je tra-
vaille quotidiennement d’arrache pied
pour être à la hauteur des attentes du
coach Gomes, des Sanafir et des diri-
geants. Je suis en forme, tant mieux pour
moi et pour le CSC, je ferai inchal-
lah tout mon possible pour gar-
joueur et il le restera toujours. Son apport et son
capital expérience serviront le CSC dans cette
aventure africaine.
Un match de championnat vous attend face à la
JS Saoura. Comment se présente-t-il pour vous
?
Le match
de la JSS vendredi
à 18h
Le match de la 23e journée du
championnat de Ligue 1 Mobilis
entre le CSC et la JS Saoura est prévu
ce vendredi au stade Chahid-Hamlaoui
de Constantine. C’est à partir de 18h
que sera donné le coup d’envoi de la
rencontre. Un horaire qui arrange
beaucoup plus les affaires des Sa-
nafir qui seront nombreux dans
les gradins pour soutenir
leurs favoris.
der cette bonne dynamique
pour le bien suprême de
l’équipe. C’est un devoir
pour moi d’être à la hau-
C’est une rencontre à ne pas rater et il nous faut
la victoire pour rester dans cette bonne dyna-
mique de victoires. On a savouré cette qualifica-
tion aux 8e de finale de la Coupe de la CAF et on
est désormais concentrés sur le prochain match
de championnat face à la JS Saoura. Un match
déterminant pour la suite de notre parcours et
qu’on ne doit en aucun cas rater, si on veut s’éloi-
gner davantage des équipes du bas du tableau et
se rapprocher du podium.
Un dernier mot…
Je remercie les Sanafir pour leur soutien indéfec-
tible durant la saison et lors de notre aventure
africaine face au Nigérians. Ils étaient vraiment
au top et leur apport nous a été bénéfique, avec
au finish une qualification amplement méritée.
Cette qualification est pour eux et on leur pro-
met de faire notre possible pour rester sur cette
lancée et confirmer ce regain de forme, ce week-
end face à la JS Saoura qu’on doit coûte que coûte
battre pour remonter la pente et effacer la défaite
concédée à El Harrach lors de la précédente jour-
née. C’est dans nos cordes et je crois que nous
sommes conscients de la lourde responsabilité
qui pèse sur nos épaules et inchallah on procu-
rera à nouveau de la joie, au public du CSC.
Propos recueillis par
Hamza S.
En raison de l’absence
de solutions dans l’axe de la défense
Kone out face à la JSS Un coup dur pour l’attaquant ivoirien, Kone, et le
Kone out face
à la JSS
Un coup dur pour l’attaquant
ivoirien, Kone, et le CSC, puisque ce
joueur souffre d’un hématome au ni-
veau de la cuisse. Ayant contracté cette
blessure lors du dernier match de coupe
de la CAF, face à Nasarawa United,
Kone, qui a passé une radio, hier, en
aura pour huit jours minimum. Du
coup, il est out pour le match de
300 DA le prix
du ticket
Pour ce qui est du prix fixé
championnat prévu ce week-end
au stade Hamlaoui face à la JS
Saoura.
pour le billet d’accès aux tribunes,
la direction du CSC en collaboration
avec celle du stade Chahid-Hamlaoui,
ont décidé de le vendre à 300 DA. Les
Sanafir comptent répondre présent et
se déplaceront en force au stade pour
apporter leur soutien à leur équipe
dans le but qu’elle se surpasse et
d’engrange les trois points
de la victoire.

Un calendrier chargé pour le CSC

L a formation du CS Constantine aura un ca- lendrier très chargé avec la programmation des matchs de championnat et

ceux de la Coupe de la CAF en aller et retour, face à la formation égyp- tienne d’El Meqassa. Le CSC aura tout d’abord à en découdre avec la JS Saoura, puis ils se déplaceront à la ville des roses le 2 avril prochain pour affronter l’USM Blida pour le compte de la 24e journée. Six jours plus tard les camarades du capitaine Yacine Bezzaz croiseront le fer avec le club égyptien en 8e de finale aller au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine. Pour rappel, la CAF a programmé les matchs de l’aller pour les journées des 8, 9 ou 10 avril. Le match de la 25e journée reporté au 15 avril Le match de la 25e journée du cham- pionnat est reporté pour le 15 du même mois et ce sera le cas pour les trois autres équipes engagées en com- pétitions africaines, le MOB, le MCO

et l’ESS. Le CSC devra donc affronter l’ASM Oran à Constantine. Le match retour face à El Meqassa d’Egypte le 20 avril Pour ce qui est du match retour de la Coupe de la CAF en Egypte, il aura lieu en principe le 20 avril prochain. L’équipe égyptienne est attendue au- jourd’hui en Egypte de retour du Congo et aura à disputer des matchs de championnat, ils n’auront que qua- tre jours avant d’affronter le CSC. Les Constantinois devront rentrer au pays le 21 du même mois. Les dirigeants vont demander le report de ce match face au RC Relizane. Vers le report du match face au RC Relizane Les dirigeants du CSC vont saisir la LFP pour reporter le match de la 26e journée face au RCR pour une autre date, sachant que cette rencontre est prévue le 22 ou le 23 avril prochain, un adversaire menacé de relégation en Ligue deux Mobilis. Du coup les camarades de Bezzaz n’auront pas le temps de bien récupérer de leur

voyage en Egypte. Donc un report s’impose pour que les joueurs puis- sent se préparer en conséquence, sur- tout que le CSC n’a pas encore assuré son maintien Ligue 1 Mobilis. Un match décisif à ne pas rater Ce sera un match décisif pour le CSC mais aussi pour le RCR. Donc son re- port ne sera que bénéfique pour le CSC qui va le préparer convenable- ment dans le but de réaliser un résul- tat positif qui pourra être à son avantage dans la course au maintien ou pour le podium. Gomes doit prendre ses dispositions Le coach du CSC, Didier Gomes, doit prendre ses dispositions et préparer comme il se doit ce match décisif face au RC Relizane, surtout que l’objectif numéro un du club reste le maintien en Ligue 1 Mobilis. Le driver du CSC a le calendrier devant lui et doit le prendre en considération pour éviter des bles- sures à ses joueurs et d’éventuelles sus- pensions. Hamza S.

Se séparer d’Aksas, le

pari risqué des dirigeants

L es dirigeants du CSC ont dé- cidé en com- mun accord avec le staff

technique de se séparer des services du défenseur axial Aksas. Une décision qui a surpris plus d’un et qui ne va certainement pas arranger les affaires du CSC en compétition africaine. Car c’est vrai- ment difficile de ne compter que sur le duo axial Cheklam et Guera- bis. C’est un pari risqué de la direction de Boudida. La direction s’est précipitée et doit revoir sa copie Aksas qui a été écarté du groupe à la veille du match retour en coupe de la CAF face à Nasarawa United, est at- tendu dans les prochaines heures à Constantine pour résilier son contrat et parvenir à un terrain d’entente avec les dirigeants. Mais ce que la direction ne sait pas, c’est le fait de priver l’équipe de solutions en défense, ce qui est risqué, et les dirigeants doivent peser le pour et le contre avant de trancher. Jouer avec Cheklam et Guerabis n’est pas une solution Le staff technique du CSC à sa tête le coach Didier Gomes doit trouver une solution à ce problème, car il ne peut compter uniquement sur le duo axial Cheklam et Guerabis. Car ce n’est pas

sur le duo axial Cheklam et Guerabis. Car ce n’est pas facile d’atteindre la phase des

facile d’atteindre la phase des poules avec seule- ment deux défenseurs axiaux. Le risque de sus- pension ou de blessure de l’un ou de l’autre, ne fera que compliquer la tâche des Constantinois pour aller le plus loin possible dans cette compétition. Mellouli et Chorfa hors liste Le problème, c’est que les deux autres joueurs axiaux du CSC en l’occur- rence Chorfa et Mellouli ne sont pas concernés par cette com- pétition africaine que dispute l’équipe. Les deux sont hors liste, et le coach Didier Gomes ne peut donc compter sur leurs services et il n’a sous sa hou- lette que Guerabis et Cheklam ce qui est insuffisant. Pour dire que la pré- sence de Aksas est indispensable dans ces moments. Garder Aksas est la meilleure solution Les responsables du CSC sont appe- lés à revoir leur copie et ne pas antici- per la résiliation du contrat de Aksas, car ça ne servira à rien, bien au contraire ça va se compliquer davan- tage. Il sera difficile à l’équipe diri- geante de gérer le reste de la saison, surtout en coupe de la CAF sans la présence d’un autre défenseur axial. Garder Aksas dans l’effectif jusqu’à la fin de saison est la meilleure solution pour le CSC. Hamza S.

N° 3313 14 Mardi CRB LIGUE 1 22 mars 2016
N° 3313
14
Mardi
CRB
LIGUE
1
22 mars
2016

Le bilan catastrophique

du CRB

Éliminés en Coupe d’Algérie aux

16 es de finale, les Belouizdadis

sont sur une série de trois dé- faites consécutives et sept matchs sans la moindre victoire en championnat. C’est dire que le bilan du Chabab de Belouiz- dad depuis la nouvelle année ci- vile est lamentable. En effet, les Rouge et Blanc ne savent plus gagner. Sur neuf matchs joués depuis début janvier, ils n’en ont remporté qu’un seul, soit une moyenne de 11% de victoire contre 50% en première partie de saison. Pire encore, le Chabab perd trois fois plus de matchs que durant la phase aller. En effet, 5 défaites sont à mettre au compteur des Gars de Laâquiba durant cette seconde partie de saison (4 en championnat et 1 en Coupe d’Algérie), soit une moyenne de 56% contre 18% lors de la phase aller.

Une attaque beaucoup moins efficace

Pour expliquer le bilan catastro- phique du CRB en 2016, on s’est penché sur les chiffres de l’at- taque belouizdadie qui, à la fin de la première moitié de saison, affichait un total de 28 buts, dont 24 en championnat (ce qui a fait d’elle la troisième attaque la plus prolifique du champion- nat, derrière respectivement l’USMA et le MCO, ndlr). Après 9 matchs joués durant cette se- conde moitié de saison, le sec- teur offensif des Rouge et Blanc affiche un bilan bien maigre avec seulement 5 buts inscrits, soit une moyenne de 0,55 but par match contre 1,75 durant la phase aller. À cela s’ajoute le fait que les attaquants sont restés muets à 3 reprises sur ces 9 matchs, soit une moyenne de 33% de matchs sans inscrire le moindre but contre 18% lors de la première partie de saison. Par ailleurs, on notera aussi que 50% des buts inscrits depuis janvier sont venus sur des balles arrê- tées.

Une défense davantage perméable

Pas assez solide, pas assez dure, la défense du CRB affiche une perméabilité embarrassante de- puis janvier dernier. D’ailleurs, les observateurs ne manquent pas de lui incomber une grande part de responsabilité dans les mauvais résultats de l’équipe. N’en déplaise aux intéressés, plu- sieurs erreurs de placement voire même une certaine passi- vité ont été déplorés depuis jan- vier dernier. Côté statistiques, et après 9 matchs en 2016, les co- équipiers du capitaine Cher- faoui ont déjà encaissé autant que durant les 16 rencontres de la première moitié de saison. En effet, les filets belouizdadis ont été secoués à 13 reprises, ce qui nous donne une moyenne de 1,44 contre 0,8 en 2015. Par ail- leurs, le Chabab a gardé 2 fois seulement ses cages inviolées durant les 9 derniers matchs, soit une moyenne de 22% contre 37% lors de la première partie de saison. Islam Tazibt

37% lors de la première partie de saison. Islam Tazibt Belaïli : «On peut toujours finir

Belaïli : «On peut toujours

finir sur le podium»

Cette nouvelle défaite compro- met-elle vos chances pour le podium ? Il est clair qu’une victoire est toujours plus intéressante qu’une défaite. Si on avait gagné ce derby, on serait dans une meil- leure position. Mais même avec cette défaite, on est toujours en course pour terminer sur le po- dium. D’ailleurs l’écart qui nous sépare du deuxième n’est que de deux points. Le championnat observera en- core une trêve d’une semaine en raison des dates FIFA. Pen- sez-vous que cela jouera en votre faveur ? Oui, je crois que cet arrêt jouera en notre faveur. Les joueurs au- ront l’occasion de récupérer de leurs efforts fournis lors du derby ainsi que lors du dernier stage effectué à Tlemcen. Et puis,

que lors du dernier stage effectué à Tlemcen. Et puis, «Le manque d’ef- ficacité nous a

«Le manque d’ef- ficacité nous a fait défaut face à l’USMA»

Quel est l’état d’esprit des joueurs, après la défaite face à l’USMA ? Forcément, nous sommes très déçus. C’est difficile d’enchaîner un septième match sans la moin- dre victoire. L’équipe s’est bien préparée à Tlemcen et on avait à coeur d’offrir à nos supporters une victoire. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Comment expliquez-vous ce nouveau revers en champion- nat ? Comme vous avez pu le consta- ter, on avait bien joué. Les joueurs ont produit une belle prestation en se créant plusieurs occasions dangereuses mais comme c'est le cas ces derniers temps, on a manqué de justesse technique et d’efficacité devant le but.

cela nous permettra de bien pré- parer notre prochaine sortie en championnat. Justement, comment voyez vous cette rencontre face à l’ESS ? Ce sera une rencontre difficile. Mais bon, on est dans l’obligation de gagner, si on veut terminer sur le podium. On a l’avantage de recevoir lors des deux pro- chaines journées. A nous de sor- tir le grand jeu pour empocher la totalité des points de ces deux rencontres. Entretien réalisé par Islam T.

de ces deux rencontres. Entretien réalisé par Islam T. Un avenir bien sombre L e rêve

Un avenir bien sombre

L e rêve de jouer la Ligue des champions voire la Coupe de la CAF s’est presque envolé,

le Chabab de Belouizdad souffre sur le plan sportif. Mais pas que. Le dernier incident intervenu, en présence des médias, entre Maroc et Selmi, à l’issue du derby perdu face à l’USMA, et la dernière sortie médiatique du président Malek, jetant la responsabilité des der- niers résultats enregistrés par l’équipe sur le dos des joueurs seu- lement, témoignent de la grande pression qui pèse sur les épaules des dirigeants en général, et du président en particulier. Et pen- dant ce temps, les supporters grondent et vont même jusqu’à ré- clamer le départ de Reda Malek qu’ils considèrent, à leur tour, comme étant le seul et unique res- ponsable de ce qui arrive au Cha- bab de Belouizdad depuis maintenant trois années. C’est dire que la direction est en cassure avec ses joueurs et ses supporters, et que l’avenir ne s’annonce nulle- ment radieux du côté de Laâquiba.

La fin de la saison risque

d’être longue

Noir, c’est noir

au CR Belouizdad oscillent entre le mauvais et le très mauvais. Le dernier match face à l’USMA (2-

et ennuyeuse

Les perspectives

0), vendredi, représente parfaite- ment les maux actuels. Sur le plan sportif, Michel ne semble pas trouver la clé pour libérer un groupe qui n’avance plus depuis l’entame de la seconde partie de saison. Avec une attaque en perte d’efficacité et une défense en grande difficulté, les Belouizdadis risquent fortement de voir leur

rêve de compétition africaine tom- ber à l’eau. Les propos du portier international, Malik Asselah, à l’is- sue du derby n’incitent d’ailleurs pas à l’optimisme. «Le doute s’est installé. Et il n’y a pas pire ennemi pour un footballeur que cette perte de confiance. Mais bon, on ne baissera pas les bras et on fera tout pour terminer avec les cinq premiers», avait-il lâché. Heureu- sement que la concurrence

n’avance pas trop vite

compte finalement que deux lon- gueurs de retard sur le deuxième (le MOB qui a un match en moins, ndlr). Mais pour regarder devant, il faut réapprendre à gagner et avancer. Et les dernières perfor- mances des gars de Laâquiba n’in- citent pas à l’enthousiasme.

Le CRB ne

Les deux prochaines rencontres pour rebondir

des Belouizdadis en cham- pionnat. Après leur très mauvaise série de sept matchs sans la moindre vic- toire, les joueurs du Cha- bab seront dans l’obligation de se ressaisir et au plus vite. Les deux prochaines rencontres, à domicile, s’an- noncent comme une au- baine. Mais à y voir de plus près, on se rendrait compte de la difficulté de la tâche des Belouizdadis face à une très solide équipe de l’Entente, qui vient de composter son billet pour les 8 es finale de la LDC, et celle du RC Relizane en quête de maintien. Cela dit, l’équipe n’a pas d’autre choix que de gagner. D’autant plus que les supporters n’en peuvent plus. Les insultes dirigés aux joueurs et autres «Malek dé- mission» descendent de plus en plus souvent des tribunes. Michel, quant à lui, est épar- gné. Mais cela ne risque pas de durer longtemps, sur- tout si l’équipe venait à en- registrer d’autres faux pas durant leurs deux pro- chaines sorties en championnat.

Malek réunira avec son se entraîneur Les jours se suivent et se côté du Chabab,
Malek
réunira avec
son se entraîneur
Les jours se suivent et se
côté du Chabab, depuis janvier
ressemblent du
dernier. Les ré-
sultats sont en
constante dégringolade.
Ce qui
n’a pas manqué de faire réagir le
premier res-
ponsable du club, Réda Malek, qui a décidé de
prendre les choses en main. En effet, selon une
source bien informée,
une réunion d’urgence
est
prévue dans les jours à venir entre la direction
belouizdadie et le technicien français qui devra
donner des explications
sur les
mauvais résultats
enregistrés dernièrement.
Alain Michel ne sera
pas le seul à être entendu. Maroc,
Dekimèche et
Zaâbar devront eux aussi répondre aux
autres
questions des dirigeants afin de trouver une
porte de sortie
à cette crise.
Y
une
affaire
La Rebih de que
Il
la Tlemcen. jamais de très aurait-il semblerait lors
derby
perdu,
Ce de avait vendredi
dernier,
ait
aussi
fait
des
? aurait qu’il mécontents.
En
à effet,
selon
une
source
informée,
Rebih
aurait
quitté
le match à ses de terrain non date
en
contre
son
entraïneur.
raison
Son
statut
rempla-
çant
face
l’USMA,
avait
avait
affiché
une
forme
dernièrement,
notam-
ment
dernier
joué
face
à
l’ISC
Le
joueur
même
refusé
de
s’échauffer,
selon
même
qui
ex-
plique
le à grande d’ailleurs du période
incorporation
en
deuxième
que
à source. amical ? l’équipe
plus
que
besoin
services
pour
déblo-
quer
situation.
Face
ce
statut
le colère d’éternel Boubekeur
rem-
plaçant,
natif
la alors de bien alors sa Koléa le
aurait
exprimé
ses
proches
son
intention
quitter
Chabab,
au
mois
juin
prochain,
laquelle
prend
fin
son contrat.
Capitales. Voilà comment s’annon- cent les deux prochaines sorties N. H.
Capitales. Voilà comment s’annon-
cent les deux prochaines sorties
N. H.
N° 3313 LIGUE 1 USMH Mardi 15 22 mars 2016
N° 3313
LIGUE
1 USMH
Mardi
15
22 mars
2016
Des défaillances mais beaucoup de confiance I ncontestablement, le nul concédé remédier au plus vite.
Des défaillances mais
beaucoup de confiance
I ncontestablement, le nul concédé
remédier au plus vite.
à El Harrach va laisser des sé-
quelles, sur le plan moral, dans
Benomar : «Il y a des
matchs comme ça où
rien ne va !»
Au vu de la sérénité qu'ils affichent,
les membres du staff technique ne
semblent pas s'inquiéter outre me-
sure, du moins c'est ce que l'on peut
déduire à travers la discussion que
nous avons eue avec les membres du
staff technique. Le coach adjoint de
l'USMH, Hacen Benomar, que nous
avons interrogé au lendemain de la
rencontre pour nous donner son
avis sur ce qui n'a pas marché au
sein de son équipe, nous a déclaré :
facilité la tâche à notre adversaire.
Mais cela ne remet rien en cause et
nous comptons oublier très vite ce
faux pas et nous concentrer sur notre
prochain match du championnat. Il y
a des matchs comme ça. C'est pénible
pour les joueurs et pour nos suppor-
ters. Ce n'est pas la fin du monde. On
fera de notre mieux pour rectifier le
tir.»
Aït Ouamar
Aït Ouamar
Aït Ouamar
Aït Ouamar
Aït Ouamar
Aït Ouamar
Aït Ouamar
les rangs harrachis. C'est du moins
ce qui apparaît dans les propos des
joueurs avec qui nous nous sommes
entretenus. Comme à son habitude,
Benomar, l’adjoint de Charef, a réagi
très vite et a tenu des propos qui
sont loin d'être alarmistes. Il a voulu
trouver les mots qu'il faut pour en-
courager ses joueurs à redoubler
d'efforts et de ne pas céder au doute.
Mais cela ne veut nullement dire
qu'ils n'ont pas fait les efforts néces-
saires pour gagner. Il leur faut main-
tenant se remettre au travail et être à
la hauteur de la responsabilité qui
est la leur. C'est ce même discours
qu'a tenu Charef à ses joueurs, à la
fin du match contre l'équipe l’Arba.
Une attitude qui remettra du baume
au cœur à des joueurs qui étaient
très déçus. Même si la dernière mau-
vaise performance était, faut-il le
préciser, plus ou moins inattendue,
au vu de la valeur de l'équipe harra-
chie par rapport RCA, il s'avère fina-
lement qu'il existe certaines
défaillances et qu'il serait utile pour
les membres du staff technique d'y
«Pour moi, la défaite contre le RCA et
face à d’autres équipes ont été concé-
dées à froid. Un manque de concen-
tration qui nous a coûté beaucoup de
points précieux et pourtant à chaque
fois on avait la possibilité d'arracher
une victoire. Je suis encore déçu par
cet échec. Au vu de la première mi-
temps, une victoire était largement à
notre portée. Après la pause, nous
sommes passés à côté de notre sujet.
L'équipe du RCA n'avait rien d'un
foudre de guerre, elle était vraiment
prenable. C'est plutôt nous qui avons
Des changements
en perspective
Si l’on tient compte du rendement
moyen de certains éléments, on sup-
pose que cela devrait obliger le
coach Boualem Charef à procéder à
de nouveaux changements au sein
de l'équipe qu'il compte aligner face
à la JSK. Des changements qui vont
d'ailleurs s'imposer d'eux-mêmes,
d'autant plus qu'au lendemain du
match perdu face au RCA, Charef
avait estimé que certains joueurs
sur lesquels il avait misé n'ont pas
été finalement à la hauteur de la
mission qui leur avait été confiée.
Mais c'est surtout au niveau de l’at-
taque que les choses deviennent
vraiment inquiétantes.
N. R.
sur le départ !
sur le départ !
sur le départ !
sur le départ !
sur le départ !
sur le départ !
sur le départ !
E n fin de contrat avec l’USMH, Aït Ouamar n’a pas en-
core tranché la question de sa future destination. Les
supporters de l'USMH, qui appréhendent le départ du
capitaine de l’USMH, sont toujours dans l'attente de la dé-
Deux matchs amicaux au programme
Du biquotidien à partir de demain
état de son départ cet été, Aït Oamar n’a encore rien dit,
bien que certaines personnes se disant comme étant
ses proches assurent que ce dernier quittera
El Harrach cet été
N. R.
Charef a prévu du biquotidien dans le programme
qu’il a élaboré pour cette mini-trêve. Ce programme
s’étalera jusqu’au début de la semaine prochaine. Par
la suite, le coach devra baisser la charge avec une
seule séance par jour à partir de dimanche.
Le staff technique a déjà prévu trois rencontres amicales durant
cette période de trêve, dont deux joutes dans le courant de cette
semaine. C’est dire que les joueurs seront soumis à une grande
charge de travail. Les volets physique, technique et tactique se-
ront abordés durant toute la période, avant la reprise de la com-
pétition.
toute la période, avant la reprise de la com- pétition. cision que prendra ce dernier quant
toute la période, avant la reprise de la com- pétition. cision que prendra ce dernier quant
cision que prendra ce dernier quant à son avenir avec le club harrachi. Une rencontre
cision que prendra ce dernier quant à son avenir avec le club harrachi.
Une rencontre a eu lieu entre un membre du conseil d’administration et le
joueur, mais rien n'a filtré des discutions engagées entre les deux hommes.
Toujours est-il qu’Aït Ouamar est, dit-on à El Harrach, hésitant quant à re-
nouveler avec l'USMH avec qui il vient de passer trois saisons années
pleines. Interrogé récemment concernant le cas Aït Ouamar dont le
contrat expire en cette fin de saison, Abdelkader Mana nous a affirmé
que le capitaine des Jaune et Noir restera à l’USMH. «Je suis prêt à
mettre le paquet pour qu’il reste à l’USMH», nous a déclaré le pre-
mier responsable de l’USMH. Malgré les informations faisant

Les comptes du club sont au niveau zéro

Comment payer les joueurs ?

Au moment Mana subit de vives cri-

le premier

tiques, on laisse entendre que

responsable de l'USMH n'est plus en mesure d'assurer les moyens financiers pour diriger le club. «L’actuelle direction

de prendre en charge

a sans doute promis

les salaires des joueurs. Je pense qu'elle ne

peut pas prendre en charge tous les sa-

au zéro

laires car les comptes du club sont

le

et quaucun centime narrivera avant

mois de juin.» Selon une source proche du sta technique, on apprend que Boualem Charef est très déçu par lac- tuelle direction à cause des problèmes de régularisation des joueurs qui atten- dent le payement des quatre derniers mois de salaire. «Avant qu'il ne reprenne son poste à la tête de la barre technique

du club, lété dernier, Charef

avait reçu

des garanties de la part de certains mem- bres de l’actuelle direction qui lui avaient

tous les moyens à

promis qu'il trouverait

sa disposition et que les problèmes ren-

se reprodui-

contrés la saison dernière ne

ront plus. On lui avait tenu un langage

rassurant, avant qu'il ne s'engage avec

Mais rien

l'USMH pour une autre saison.

des

n'a changé. A l'image du problème

salaires des joueurs.»

N. R.

Boughidah : «Nous devons retrouver notre efficacité»

cile, les matchs qui restent seront plus difficiles que ceux qu'on a livrés jusque-là. De notre côté, on fera le maximum pour terminer la saison sur le podium. Pour y arriver, on doit se serrer les coudes et se montrer très solidaires pour retrouver notre place an haut du tableau et la garder le plus longtemps possible. Votre prochain adversaire est la JSK. Comment s'annonce pour vous cette rencontre ? Il est encore un peu tôt pour en par- ler, mais ce sera un match difficile pour les deux équipes qui joueront pour le même objectif, à savoir la vic- toire. D'abord, nous devons bien nous préparer durant cette période de trêve. On doit aborder ce match avec le plus grand sérieux, afin de réussir notre mission. A vous entendre parler, on com- prend que vous êtes très confiant… Effectivement, tout le monde est conscient de la tâche qui l'attend. On va cravacher dur durant ces deux se- maines, pour aborder la suite du par- cours dans les meilleures conditions possibles. Nous sommes très motivés pour faire un grand match et nous jouerons avec une grande volonté.

un grand match et nous jouerons avec une grande volonté. Avec du recul, quel commentaire faites-vous

Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur les derniers résultats de votre équipe ? Même si les résultats ne sont pas conformes à nos prestations, on mé- ritait beaucoup mieux. Là je pense surtout au match contre le RCA que nous avons largement dominé. Pensez-vous avoir surmonté cette difficile situation ? Non, je pense qu’on ne s'est pas en- core tirés d'affaire. Nous devons re- trouver une certaine efficacité et une bonne dynamique, que ce soit dans notre jardin ou hors de nos bases, afin de réaliser des résultats probants. Cet arrêt de 15 jours sera-t-il béné- fique au groupe ? Tout à fait. Je dois dire que cette trêve tombe à pic, car elle nous permettra d'entrevoir l'avenir sous de bons aus- pices. On va mettre à profit ces deux semaines pour recharger nos batte- ries et corriger les erreurs commises lors des précédentes journées. Le championnat s'annonce palpitant, car toutes les équipes ont un objectif à at- teindre. Comment voyez-vous le reste du parcours ? Inutile de vous dire que ce sera diffi-

Dans un match pareil, la pression est toujours forte sur les deux équipes, cela ne vous effraie pas ? Certes, la pression existe mais elle est positive car elle nous pousse à faire le maximum pour gagner ce match. De toutes les façons, il n'y a au- cune autre option à prendre que de jouer l'offensive à outrance pour avoir plus de chance de marquer. Il faut savoir aussi que la JSK est un adversaire qui peut, grâce à ses individualités, nous créer beaucoup de problèmes. Cela dit, on ne craint rien car il n'y a que le terrain qui détermine la va- leur d'une équipe D'accord, mais même à domi- cile votre équipe a du mal à s'imposer… C'est vrai, notre équipe a eu du mal à s'imposer, mais je pense que cette fois, on doit mieux se concentrer sur ce prochain match.

Entretien réalisé par NacerEddine RATNI

N° 3313 16 LIGUE Mardi NAHD 1 22 mars 2016 Malgré le nul concédé face
N° 3313
16
LIGUE
Mardi
NAHD
1
22 mars
2016
Malgré le nul concédé face DRBT
Le projet
Le Nasria perd le podium
Il veut relancer
la formation au sein du Nasria
de Remane adopté
mais pas le sprint final
M algré leur retour en force
et cette qualification en
demi-finale de la Coupe
d’Algérie, les joueurs du NAHD
ont déçu samedi dernier avec ce
nul concédé à domicile face au
DRBT. Ils n’ont pas su profiter de
leur avance dans le score de deux
buts et des résultats de la 22e jour-
née du championnat. Un succès
contre Tadjenanet aurait consolidé
la place du NAHD sur le podium
et aurait aussi aggravé l’écart dans
le bas du tableau. Le constat à l’is-
sue de cette empoignade n’est pas
aussi accablant puisque les Sang et
Or sont toujours en course sur
deux fronts, même s’ils ont perdu
temporairement le podium. Pour
revenir à la rencontre en elle-
même, on peut d’abord dire que le
Nasria avait perdu deux précieux
points qui auront leur pesant d’or
lors du décompte final. En effet, le
DRBT n’a pas fait grande chose
durant les 75 minutes avant qu’El
Moudan et Sayoud ne basculent le
match sur deux exploits indivi-
duels. L’équipe du NAHD a
éprouvé des difficultés pour impo-
ser son rythme, notamment en se-
conde mi-temps. Malgré ce faux
pas, les coéquipiers de Guebli n’ont
toujours pas encore dit leur der-
nier mot pour du sprint final.
Une trêve salutaire !
A l’instar des autres clubs pro-
fessionnels, le championnat ob-
servera une mini-trêve. Une
interruption qui intervient au mo-
ment opportun et saluée par les
Sang et Or. Les joueurs auront une
bonne occasion pour se refaire
une santé et le staff technique aura
suffisamment le temps pour ap-
porter les correctifs qui s’impo-
sent, à moins de trois semaines de
la demi-finale. Tout le monde à
Hussein Dey se réjouit de cette
trêve. Les joueurs du Nasria sont
en train de traverser une passe dé-
licate et pourront être confrontés
à un coup d’arrêt pénible. En plus,
l’infirmerie du club affiche com-
plet et les joueurs ne sont pas
d’aplombs car ils souffrent sur le
plan physique. Cette trêve ne fait
que freiner l’élan des autres
équipes en pleine lancée mais pas
le Nasria qui a besoin de se res-
sourcer loin de la compétition of-
ficielle. «Vous savez, le dernier nul
concédé chez nous, nous a fait un
peu mal. C’est un nul amer malgré
la logique du score. Ajouter à cela,
certains joueurs sont émoussés phy-
siquement et d’autres blessés et ont
besoin de repos. Du coup, j’espère
que cette pause sera aussi bénéfique
pour nous. Le groupe doit rester
concentré et éviter tout relâche-
ment. Il nous reste nous une pé-
riode délicate à passer et un bon
coup à négocier. Donc, on doit
continuer à bosser très sérieuse-
ment.» Nous dira l’attaquant Za-
karia Ouhadda.
Youcef M.
Le président Bachir Ould Zemerli
veut redorer le blason du NAHD à
partir de son école. Afin de reprendre
la vocation de club formateur, le boss
husseindéen a décidé de mettre le pa-
quet au sein des jeunes catégories.
Dernièrement, une réunion a eu lieu
entre lui et le directeur technique
sportif, Arezki Remane. En présence
des entraîneurs des différentes caté-
gories, le DTS a exposé devant son
président le projet de relance de la
formation au sein du NAHD. Re-
mane avait expliqué les grandes
lignes de son projet qui vise à former
des joueurs issus du club à long et
moyen terme. Le président hussein-
déen a été convaincu de l’idée et s’est
engagé à mettre les moyens financiers
et humains pour réussir ce pro-
gramme.
compte pas lésiner sur les moyens et
Arezki Remane se retrouve devant
une excellente opportunité pour
concrétiser son projet.
Remane : «Un projet ambi-
tieux capable de relancer la
formation»
Interrogé sur sa feuille de route
pour lancer la formation au sein du
NAHD, le DTS, nous dira : «Je veux
réellement relancer la formation au
sein de l’école nahdiste. Cela fait long-
temps que je détiens ce projet qui a
convaincu mes responsables au
NAHD. C’est un projet ambitieux ca-
pable de relancer la formation. Il nous
faut des moyens certes mais surtout
des hommes capables de suivre cette
politique.»
Les U13 au tournoi de Bobigny
Une sélection des U13 du NAHD
… Il espère retourner au Zioui
prendra part à un tournoi internatio-
Le projet de formation proposé par
le DTS nécessite d’abord un grand
stade d’entraînement. À présent, les
jeunes s’entraînent au complexe Ben-
siam qui demeure trop exigu pour les
joueurs des catégories cadets, juniors
et espoirs. C’est ainsi que Remane
avait demandé la disponibilité d’un
grand stade afin de réussir son plan
de formation. Il nous dira qu’il sou-
haite retourner au fief du club, à sa-
voir le stade Zioui. Mais avant cela, la
direction doit entamer des travaux de
rénovation et de réhabilitation au
sein de cette enceinte.
nal à Paris, bien précisément à Bobi-
gny durant la période des vacances
du printemps. Selon le directeur
sportif, Arezki Remane, cette parade
d’envergure verra la participation de
plusieurs prestigieux clubs européens
à l’image du PSG, de l’Ajax, Totten-
ham, Bruges, Rayo Vallecano et Im-
pact Montréal. Une belle opportunité
pour les jeunes du Nasria afin de dé-
couvrir le haut niveau.
Raouraoua remercie Bouzidi
Le président de la FAF, Mohamed
Raouraoua a rendu un hommage à
l’entraîneur Youcef Bouzidi, à l’issue
«Nous avons perdu le podium
mais pas nos objectifs»
… Et trouver les hommes
compétents
D’abord, vos impressions sur ce
match nul concédé au 20-Août ?
On a concédé un faux pas face à
une bonne équipe de Tadjenanet.
On s’est procuré des occasions et
nous avons réussi à marquer deux
buts. Nous tenions les trois points
avant que les joueurs du DRBT
ne parviennent à remettre les
pendules à l’heure en fin de
match. Vu la physionomie de la
rencontre, on ne peut pas dire
que nous avons échoué. On ne
va pas faire la fine bouche et c’est
un bon point de pris.
Mais vous avez laissé filer une
place sur le podium…
Nous avions un bon coup à
jouer samedi, avec comme ob-
jectif les trois points. Certes,
nous avons perdu le podium
mais pas nos objectifs. Nous
sommes à deux points du po-
dium et notre bilan demeure po-
sitif. On joue sans pression
supplémentaire et nous n’avons
pas la peur ventre lorsqu’on affronte
nos adversaires. Ainsi, nos chances
pour une place avancée au classement
demeurent intactes et nous sommes
toujours en course pour un billet quali-
ficatif en finale.
Apparemment vous êtes satisfaits
de ce point ?
Le fait de rester dans le sillage des
prétendants est déjà une bonne chose.
On est toujours collés au peloton de tête
et le championnat est loin d’être joué. La
compétition demeure très serrée et le
maintien se jouera jusqu’à l’ultime jour-
née du championnat. En cours de route,
il y aura pas mal de surprises et nous
devons restés concentrés et mobilisés
pour atteindre notre objectif. Il y a des
matches où le plus important est d’évi-
ter la défaite.
Ne croyez-vous pas que le calen-
drier ne soit pas favorable pour le
NAHD avec le prochain derby face
au MCA et la demi-finale contre
l’USMBA ?
Chaque chose en son temps. On ne
doit pas précipiter les choses et on doit
absolument gérer match par match.
Nous devons nous concentrer sur le
prochain avant de penser à cette demi-
finale de la Coupe d’Algérie. Il faut res-
ter lucides et garder cette motivation
jusqu’à la fin du championnat.
Comment voyez-vous le match face
au Mouloudia ?
D’abord, nous avons tout le temps
pour préparer ce derby dans les meil-
leures conditions. Les deux équipes
aborderont le match avec les mêmes
objectifs et ambitions. Nous serons
condamnés à la gagne afin de préserver
notre place en haut du tableau. Ce ren-
dez-vous sera différent de celui de l’aller.
Entretien réalisé par Youcef M.
Afin de concrétiser ce projet de
formation, la direction devrait met-
tre le paquet et les moyens pédago-
giques à la disposition d’Arezki
Remane. Seulement, les finances ne
pourront pas garantir la réussite sans
la présence d’hommes compétents.
Ainsi, Remane compte rencontrer
prochainement certains techniciens
afin de les convaincre à réintégrer son
projet. Il veut des entraîneurs capa-
bles d’aller jusqu’au bout sans bruler
les différentes étapes de formation.
En tout cas, Bachir Ould Zemerli ne
de ses déclarations lors d’un plateau
télévision. Il a tenu à remercier Bou-
zidi qui n’a pas jeté d’huile sur le feu
lorsqu’il a déclaré que la tête d’Ou-
hadda n’a pas franchi la ligne et il n’y
a pas lieu de mettre la responsabilité
sur le dos de l’arbitre. En plus, le
coach Bouzidi a déclaré que son club
respecte la FAF et toutes ses instances
et que la direction du club se pliera
aux décisions des responsables, no-
tamment la domiciliation du match
de coupe face à l’USMBA. C’est ce
genre de comportements que veut
Raouraoua…
Youcef M.
Communiqué
Pour des vacances scolaires riches en animations
Ooredoo, Sponsor Gold du Salon des loisirs
et du divertissement Mégaland d’Oran
Célébrant les vacances scolaires et le printemps, Ooredoo est le Sponsor Gold du Salon
des loisirs et du divertissement Mégaland, dans sa sixième édition, qui se déroule du 19
mars au 1er avril 2016, au Centre des Conventions d’Oran. Organisé par Gold Vision, Mé-
galand est un grand espace de détente et de loisirs, ouvert au public de 10h00 jusqu’à
21h00 offrant une multitude d’activités et de divertissements pour les enfants et les fa-
milles auxquelles s’ajoutent des spectacles et un mini tournoi de football sponsorisés par
Ooredoo, pour partager des moments agréables de distraction. Proche des citoyens, Oo-
redoo a également mis en place un Espace Service pour présenter ses innovations et pour
la vente de ses offres et produits aux visiteurs du salon. En soutenant cette initiative, Oo-
redoo partage les joies des Algériens en leur offrant l’opportunité de profiter pleinement des
vacances de printemps et de vivre des expériences riches et ludiques en famille.
N° 3313 LIGUE 1 USMB Mardi 17 14 mars 2016
N° 3313
LIGUE
1 USMB
Mardi
17
14 mars
2016

Le match contre le MCO a déjà commencé

17 14 mars 2016 Le match contre le MCO a déjà commencé L es joueurs de

L es joueurs de Blida reprendront la compétition ce samedi et cela aprés dix-huit jours d'arrêt. Le match contre le MCO est dans toutes les têtes du côté de la ville des Roses. Il

faut dire que le fait que l'USMB occupe la place de premier non relégable au classement a jeté un certain émoi chez les dizaines de milliers de sup- porters que compte le club de Blida. On ne s'at- tendait pas du tout à ce que l'équipe connaisse ce

long passage à vide qui a tôt fait de lui faire per- dre plusieurs places au classement. Ce samedi, les poulains de Zoheïr Djelloul auront à jouer un de leurs jokers devant une équipe qui sûrement, ne va pas se laisser faire, surtout qu'elle reste sur une superbe qualification en Coupe de la CAF.

Gagner la bataille du milieu

Ce n'est pas un secret, la force de la formation oranaise est la capacité de ses joueurs du milieu

de faire la loi au niveau de cette zone sensible. Zoheïr Djelloul semble l'avoir bien compris, sinon comment expliquer qu'il a l'intention d'aborder la rencontre de ce samedi avec pas moins de quatre milieux de terrain, dont trois d'entre eux sont des spécialistes de la récupéra- tion et du harcèlement du dépositaire du jeu de l'adversaire. Heriat, Maroci et Bedrane seront ti- tularisés d'entrée de jeu et leur mission première est de faire la loi juste devant leurs défenseurs. Amiri, qui remplacera Mellika, aura un rôle plus offensif et cela pour mettre dans de bonnes dis- positions ses attaquants.

L'opération maintien est lancée

Chez les joueurs et les membres du staff de l'USMB, on retrouve le même son de cloche. On veut tout donner lors du match de ce samedi contre le MCO et cela pour n'avoir rien à regret- ter après le coup de sifflet final. Tous les joueurs ont en tête les échecs à répétition hors de Blida. Laïfaoui nous dira à ce propos : «Si nous occu- pons cette mauvaise place au classement, c'est d'abord à cause des contreperformances que nous avons enregistrées à domicile et surtout hors de Blida où nous perdons tous nos moyens. Les points perdus chez nous, nous n'avons pas pu les récupérer hors de nos bases. Il faut savoir que plus le championnat avance et plus il est dif- ficile d'empocher le moindre point chez l'adver- saire. Les points pris à la maison risquent d'être insuffisants.

S. B.

Benamara : «Il reste encore huit rencontres à jouer et autant d'oc- casions d’engranger des points»

Pour cause de blessure, Benamara est incertain pour le match de ce sa- medi contre le MCO, dans les rangs de l’USMB. Il nous dira qu’il aurait beau- coup donné pour être sur le terrain. Pour ce qui est de l’avenir, il est certain que son équipe réalisera une fin de championnat de tout premier ordre.

Vos camarades auront à disputer ce samedi une rencontre bien difficile, n’est-ce pas ? C’est exact. C’est un match difficile et aussi très important que celui que nous aurons à jouer face au MCO et croyez-moi, j’aurais beau- coup donné pour être sur le terrain. Je ne suis pas totalement remis de ma blessure à la che- ville et cela me prive de match. Vous ne serez pas le seul absent. Cela risque d’handicaper sérieusement votre équipe, n’est-ce pas ? Il est vrai que nous serons peut-être trois joueurs à ne pas prendre part à ce match. Je suis certain que ceux qui seront sur le terrain ont les qualités pour réaliser une belle performance. De toutes les façons, la motivation existe. Votre équipe traverse une passe difficile, n’est-ce pas? Tout d’abord, je voudrais vous dire que nous sommes tous très déçus. C’est certain, malgré notre dernière victoire contre l'ESS, nous n’avons pas pu gagner face à des équipes large- ment à notre portée. Nous nous sommes pour- tant à chaque fois bien battus avec la ferme intention de glaner des points et la plupart du temps, la chance n’a pas été de notre côté. Tout

ceci nous laisse un sentiment de frustration et il

y a de quoi avoir des regrets.

Et pour ce qui est de votre rendement per- sonnel ? Il y avait un travail en défense que j’avais à ef- fectuer et je pense avoir donné le meilleur de moi-même pour l’assurer. Je suis au service de l’équipe et je joue là où le coach me demande de

le faire. Maintenant, ce n’est pas à moi de dire si

j’ai été bon ou mauvais. Votre position au classement fait que vous faites partie des équipes menacées de relé- gation. Pensez-vous que l'USMB s'en sor- tira ? Avec ce classement, nous mesurons l’impor- tance du préjudice causé par les points perdus

l’impor- tance du préjudice causé par les points perdus à domicile. Maintenant, il reste encore huit

à domicile. Maintenant, il reste encore huit matchs à jouer et ce sont autant d'occasions pour engranger les points nécessaires pour as- surer notre maintien. Nous n'avons pas d'autre choix que de nous battre. Vous êtes donc optimiste, en ce qui concerne l'avenir… Je peux seulement vous dire que nous n’avons rien à envier aux autres équipes et que nous jouerons nos chances à fond. Il nous faut faire des sacrifices et surtout ne pas nous décourager. De toutes les façons, ce sera compliqué pour toutes les équipes. Nous croyons fermement en nos chances.

Entretien réalisé par Slimane B.

Que d'absents à l'entraînement Les membres du staff technique blidéen regrettent que leur effectif ne
Que d'absents
à l'entraînement
Les membres du staff technique
blidéen regrettent que leur effectif
ne soit pas au complet lors des
séances d'entraînement. Benhaoua
qui avait effectué un examen de
contrôle a rejoint le reste du groupe
et cela après en avoir reçu l'autori-
sation. Le latéral gauche de l'équipe
de Blida sera présent à l'appel de
l'arbitre ce samedi contre le MCO.
Ce n'est pas le cas de plusieurs de
ses coéquipiers.
Le nécessaire
débriefing
Juste avant que ne débute la
séance qui s'est déroulée avant-hier
au niveau de l'annexe du stade
Tchaker, le coach blidéen s'est en-
tretenu avec ses joueurs pendant
près d'une dizaine de minutes. C'est
une façon de savoir dans quel état
d'esprit se trouvent ses poulains.
Après cela, Zoheïr Djelloul a privi-
légié le travail avec ballon. Il a
consacré, par ailleurs, les vingt der-
nières minutes à des exercices sur
balles arrêtées, en phases offensives
et défensives.
Benamara incertain
contre le MCO
Le latéral droit de l'USMB, Bena-
mara, souffre encore de douleurs à
la cheville. Il était absent lors de la
séance de reprise qui s'est déroulée
avant-hier. Son médecin lui a ac-
cordé deux jours de repos supplé-
mentaires. Sa participation au
match de ce samedi contre le MCO
est peu probable.
Tsamda pour
le remplacer
Si Benamara déclare forfait
contre le MCO ce samedi, ce sera
Tsamda qui sera titularisé au poste
de latéral droit. Il a montré de
belles choses lors du dernier match
amical disputé par son équipe.
Mellika aux soins
En plus de Benamara, un autre
joueur risque de ne pas effectuer le
déplacement à Oran. Il s'agit de
Mellika qui souffre d'un début de
pubalgie. Amiri aura à le remplacer
au poste de meneur de jeu.
Fekkih à la place
de Sylla
Abed et Sylla, les deux attaquants
de pointe habituels de la formation
blidéenne, ne seront pas de la par-
tie ce samedi. Zoheïr Djelloul ali-
gnera contre le MCO un duo
d'attaque inédit. Il associera Fekkih
à Hichem Cherif en espérant que
les deux hommes vont se retrouver
sur le terrain.
Les quatre
derniers matchs
à domicile se
joueront à Brakni
Les matchs joués au stade Tcha-
ker font bel et bien partie du passé,
pour la formation blidéenne. C'est
la décision qui a été prise par les
membres du comité directeur. Le
moins que l'on puisse dire est que
les camarades de Laïfaoui arrivent à
trouver difficilement leurs marques
sur le gazon naturel de Tchaker.
D'ailleurs, tous les matchs des Bli-
déens sur cette surface, depuis le
début de la saison, se sont soldés
par des résultats nuls. Le dernier en
date fut contre le voisin de l'Arbaâ.
Les Blidéens auront à recevoir le
CSC, la JSK, le RCR et l'USMA,
avant que ne tombe le rideau sur le
championnat. Ce sont là autant de
matchs très difficiles à négocier face
à des adversaires, ou tout au moins
quatre d'entre eux, pour qui le
maintien n'est pas assuré. Ces ren-
contres se dérouleront toutes sur la
pelouse du mythique stade Brakni.
S. B.

À 8 journées de la fin du championnat, un bilan plutôt mitigé

Un petit retour en arrière permet de faire un bilan des prestations de certains cadres de l’équipe de Blida lors des matchs joués jusque- là. Le moins que l’on puisse dire est que le ren- dement de plusieurs éléments de cette formation blidéenne est, comme on dit, "mi- figue mi-raisin". Il faut dire que ceux qui avaient à être les éléments moteurs de la for- mation blidéenne cette année n'ont pas convaincu. Si certains joueurs se sont rattra- pés des prestations franchement ratées, lors de plusieurs occasions, ceux qui avaient à tirer leurs coéquipiers vers l'avant n’ont pas été par- ticulièrement flamboyants. L’illustration par- faite est donnée par Laïfaoui. On ne peut qu’apprécier sa hargne et son abnégation sur le terrain. Il apporte sa puissance dans l'axe central, mais il cherche encore ses marques avec Benayada. Son entente avec Bedrane semble mieux lui convenir. Les hésitations des défenseurs de l'USMB ont coîté bien des points à leur équipe.

Mellika, des hauts et des bas

L'attaquant de l'USMB Mustapha Mellika est obligé de faire dans la difficulté cette sai- son. Utilisé de manière inégale par ses entraî- neurs, il a été le plus souvent aligné au poste de meneur de jeu. Un poste qu'il découvre depuis son intérim réussi en fin de saison dernière. Et à chaque fois, il s'en sort plutôt bien même s'il peine au niveau tactique à adopter les bons au- tomatismes. Pas encore convaincant au milieu du terrain, il gagnerait à avoir un temps de jeu plus élevé à son poste de prédilection. Mais Mellika n'est pas du genre à se plaindre. Il garde un état d'esprit toujours très positif.

Benayada dans son rôle

Abdelkader Benayada est un peu le sage du groupe blidéen. Il est aussi un véritable élé- ment fédérateur au sein de l'effectif. De par son expérience, il prodigue de précieux conseils aux plus jeunes. Sur le terrain, il a bé- néficié d'un temps de jeu assez important du fait de ses qualités. Souvent transcendant, Be- nayada pèse beaucoup sur le rectangle vert. Besogneux et sobre, il a toujours accompli sa tâche au niveau de la défense. Correct, il de- meure malgré tout un relais important pour son entraîneur.

S. B.

N° 3313 18 LIGUE Mardi RCA 22 mars 2016 Moumène veut saisir le TAS Coucou,
N° 3313 18 LIGUE Mardi RCA 22 mars 2016
N° 3313
18
LIGUE
Mardi
RCA
22 mars
2016

Moumène veut saisir le TAS

LIGUE Mardi RCA 22 mars 2016 Moumène veut saisir le TAS Coucou, revoilà Mehia ! Le

Coucou, revoilà Mehia ! Le joueur du RCA, Mehia, se trouve à Alger et il a l'intention de se rendre à l'Arbaâ, dans les jours qui viennent. On se rap- pelle qu'il avait été autorisé à se rendre en France pour passer trois jours en famille. Cela s'est passé le lendemain du match contre la JSS pour le compte de la troi- sième journée de la phase retour.

Un état de ses absences a été établi La vérité est que Mehia ne s'est pas accordé trois jours, mais trois mois de vacances. Ceci n'a été que moyennement apprécié par les diri- geants. Ces derniers ont d'ailleurs pris la précaution de consta- ter par huissier, l'ab- sence de Mehia aux séances d'entraîne- ment et aux matchs. Un état détaillé de ses absences a été établi et cela au cas où le joueur aurait l'intention d'ester le club en justice. Le joueur, de son côté, s’est muni de certifi- cats médicaux qui ex- pliqueraient son absence.

S plusieurs joueurs envisagent d'avoir re-

i

cours au TAS, pour être payés, l'un d'eux

décidé de passer à l'action. Il s'agit du milieu de terrain Moumène. Ce dernier

a

a

décidé de suspendre toute activité dès

le lendemain du match contre la JSS et cela pour le compte de la troisième journée de la phase re- tour. En saisissant le TAS, Moumène emboîte le pas à l'ex-joueur du RCA, Kacem Mehdi, et à Ja- nackovic. Tous deux ont eu, on se le rappelle, gain de cause. Moumène s'est d'ailleurs déplacé au siège de la FAF et cela pour se faire délivrer des documents pour com- pléter le dossier qui sera transmis au TAS. «Je ne fais que réclamer mon dû» Nous avons fait réagir Moumène sur la démarche qu'il a entreprise, en ce qui concerne la plainte qu'il veut trans- mettre au TAS. Il nous dira en substance : «Ecoutez, je pense avoir donné le meilleur de moi-même pour l'équipe. Je suis un joueur professionnel et le foot- ball est mon gagne-pain. Je n'ai pas d'autre res- source. J'ai à maintes reprises saisi le président et les dirigeants et à chaque fois, c'était des promesses qui restaient sans lendemain. En saisissant le TAS, je ne veux porter pré- judice à personne et encore moins au RCA. Je ne fais que réclamer ce qui m'est dû, c'est tout». M. A.

DRBT
DRBT

Bougherara

La grève des joueurs se précise

arrivée là, c'est par la faute des résul- tats techniques décevants et le mau- vais classement de l'équipe. Les habituels sponsors du club devien- nent réticents et ils ont, pour la plu- part d'entre eux, suspendu leurs contributions depuis longtemps. La même réaction est observée chez les autorités locales et régionales, qui elles aussi ne se pressent pas pour al- louer les subventions auxquelles a droit le club. M. A.

«On y a cru jusqu’à la dernière minute»

club. M. A. «On y a cru jusqu’à la dernière minute» L premier responsable e de

L premier responsable

e

de la barre technique du DRBT, Lamine Bou- gherara, qu'on a joint hier après-midi au télé-

phone savourait tranquillement le nul réussi par son équipe, sa- medi passé, contre le NAHD. «On s’est déplacés à Alger pour ef- facer le nul du MCA, j’ai donné les consignes pour les joueurs afin de donner le meilleur d’eux- mêmes, on a cru en nos chances jusqu’à la dernière minute du match.» «On a des individualités qui brillent à chaque match» «On a encaissé deux buts, mais les joueurs sont restés lucides, même sur leur moral était au top. A la mi-temps, j’ai demandé aux joueurs de croire en leurs chances jusqu’à la dernière mi- nute. On a introduit quelques

changements en seconde pé-

riode, chose qui a donné un plus

à l’équipe, comme Mouadhen

qui a donné un nouveau souffle

à ses camarades. On a fait la dif-

férence dans le dernier quart d’heure, ce qui nous a permis d'égaliser. Nous avons des indi- vidualités qui brillent à chaque match.» «Je remercie tous les joueurs pour leurs sacrifices» Bougherara ajoutera : «Tous les joueurs étaient au top, ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes face au NAHD, je les remercie pour tout ce qu’ils ont donné durant les 90 minutes, ils ont respecté totalement mes consignes, mais attention, ils doi- vent mettre les pieds sur terre et continuer à travailler pour obte- nir plus de succès à l’avenir afin qu'on atteigne nos objectifs».

«Les matchs qui restent sont tous difficiles» Concernant la suite du parcours, l’ancien international affirme :

«On ne doit pas anticiper les événe- ments, maintenant place au match du RCA. Tous les matchs qui nous attendent sont difficiles, on doit jouer avec le cœur et la volonté, on doit penser au prochain match sans trop s'étaler sur le reste du par- cours, surtout que la victoire à do- micile est impérative». «Les supporteurs sont la force de Tadjenanet» Lamine Bougherara estime aussi que les supporteurs sont la force du DRBT, cette saison, et grâce à eux le club peut finir le champion- nat en beauté. «Les supporteurs du DRBT ont beaucoup participé, cette saison, aux résultats obtenus

jusqu’à maintenant, ils étaient tous derrière leur équipe depuis le début

de saison, ce qui nous a permis de relever le défi et redoubler d’effort pour les rendre heureux, malgré le manque d’expérience de nos joueurs».

Bouabdellah

La reprise demain L’entraîneur Lamine Boughe- rara a repoussé la date de la re- prise
La reprise
demain
L’entraîneur Lamine Boughe-
rara a repoussé la date de la re-
prise jusqu’à demain après-midi.
Le championnat étant à l’arrêt de-
puis samedi, l’entraîneur a donné
aux joueurs trois jours de repos
avant de reprendre à partir de
demain à 16h au stade La-
houi-Ismail.
1
1

La reprise des entraînements doit se faire cet après-midi. C'est ce qu'a dé- cidé Messaoud, le coach du RCA et cela juste après la fin du match gagné contre l'USMH, samedi dernier. Il n'est pas certain que les joueurs de l'effectif professionnel soient présents au stade Ismaïl-Makhlouf. En effet, plusieurs d'entre eux nous ont confié qu'ils s'abstiendraient de s'entraîner et cela jusqu'au paiement de leurs arrié- rés. Un cadre de l'équipe, qui a pré- féré garder l'anonymat, nous rappellera que la direction du club n'a respecté aucun de ses engagements,

Badi veut jeter l'éponge Le manager général du RCA, Badi, n'en peut plus. Etant le
Badi
veut jeter
l'éponge
Le manager général du RCA,
Badi, n'en peut plus. Etant le seul di-
rigeant réellement actif du club, il
consacre ses journées à régler les diffé-
rents problèmes et à veiller à la logistique,
pour un fonctionnement correct du RCA.
Il faut dire que les autres membres du co-
mité directeur ont limité leur activité aux
réunions organisées par Djamel Amani.
Badi a confié à un de ses proches que
cela ne pouvait continuer et qu'il
songe sérieusement à se reti-
rer des affaires du club.

dont le dernier, avant le match contre l'USMH. Il nous dira que les dirigeants s'étaient engagés à verser le montant d'un salaire avant la rencontre de samedi dernier. Un huissier de justice si nécessaire Les dirigeants du RCA n'ont pas tardé à réagir aux menaces des joueurs. L'un d'eux nous

dira qu'un huissier de justice sera délégué au stade et cela pour faire le constat des éventuelles absences. Il précisera que si la situation en est

23 e journée RC Arbaa 3-1 USM El Harrach NA Hussein Dey 2-2 DRB Tadjenanet
23 e journée
RC Arbaa
3-1
USM El Harrach
NA Hussein Dey
2-2
DRB Tadjenanet
JS Kabylie
2-1
MC
Alger
USM Alger
2-0
CR
Belouizdad
MO Bejaia
RC
Relizane
CS Constantine
JS Saoura
MC Oran
USM Blida
ES Setif
ASM Oran
Clubs
Pts
DIff
JV
N
D BP BC
Ligue 1
Résultats
et classement
   

24 e Journée

 

JS Saoura

Vs
Vs

MC

Oran

USM Blida

Vs
Vs

CS

Constantine

ASM Oran

Vs
Vs

MO

Bejaia

RC Relizane

Vs
Vs

USM Alger

MC Alger

Vs
Vs

NA

Hussein Dey

DRB Tadjenanet

Vs
Vs

RC

Arbaa

USM El Harrach

Vs
Vs

JS Kabylie

CR Belouizdad

Vs
Vs

ES Setif

   

25 e Journée

CS Constantine

Vs
Vs

ASM Oran

MC Oran

Vs
Vs

USM El Harrach

ES Setif

Vs
Vs

DRB Tadjenanet

RC Arbaa

Vs
Vs

MC

Alger

JS Kabylie

Vs
Vs

NA

Hussein Dey

CR Belouizdad

Vs
Vs

RC

Relizane

USM Alger

Vs
Vs

JS Saoura

MO Bejaia

Vs
Vs

USM Blida

N° 3313 18 Mardi LIGUE 1 22 mars 2016
N° 3313
18
Mardi
LIGUE
1
22 mars
2016
ASMO
ASMO
N° 3313 18 Mardi LIGUE 1 22 mars 2016 ASMO Match amical face à El Kerma

Match amical face à El Kerma

L es gars de M’dina J’dida, qui préparent le déplace- ment de samedi prochain à Sétif, joueront au-

jourd’hui un match amical face à l’équipe d’El Kerma qui va per- mettre au coach de dégager l’équipe type, surtout que l’on sait que plusieurs joueurs vont devoir déclarer forfait pour ce déplace- ment des Hauts Plateaux. Le coach veut avoir une idée sur la composante qui va jouer face à Sétif, en l’absence de quelques élé- ments clés qui seront indisponi- bles pour diverses raisons. L’ASMO, qui

semble éprouver des difficultés en championnat, vise un résultat po- sitif face aux équipiers de Del- houm.

Khelladi forfait face à l’ESS

Après Oussaâd, Boudoumi, Aouad, Fellah et Benkablia qui ne seront pas de la partie samedi prochain face à l’Entente de Sétif, c’est au tour du gardien de but Khelladi de déclarer forfait. Longtemps incertain en raison de douleurs au dos, le portier asé- miste sera finalement out pour la prochaine joute. Chose qui va obliger le staff technique à user de la catégorie des espoirs pour avoir

un deuxième gardien de but sur le banc de touche. On devra faire appel à un certain Hennane pour accompagner l’équipe à Sétif.

qu’il

se fasse opérer

Il se pourrait que le portier, Smaïl Khelladi passe sur le billard au cas où les douleurs persistent. Le joueur essaye de se débarrasser des douleurs de dos par un traite- ment médical en premier lieu. Il veut laisser l’intervention chirur- gicale en dernier recours a-t-on appris du joueur en question. A.L.

Il

se

pourrait

a-t-on appris du joueur en question. A.L. Il se pourrait Le Rapid jouera sa survie à

Le Rapid jouera sa survie à Béjaïa !

Décidément, les responsa- bles du club ne parviennent toujours pas à mettre en place une stratégie claire pour sau- ver le club de la relégation. Au moment où le RCR se trouve au creux de la vague, voilà que la direction est quasi-absente. Pour preuve, les dirigeants ont eux beaucoup de mal à pro- grammer un mini-stage en cette période de trêve. Pour- tant, cela fait plus d’une se- maine que le premier responsable du staff technique, Henkouche, a rencontré les di- rigeants afin d’exiger un mini- stage de 5 jours. Une manière pour le coach de préparer

convenablement la prépara- tion du prochain match dépla- cement capitale pour son équipe face au MOB.

délocalisé

à Chlef

Les dirigeants ont fait savoir au coach que le stage allait être programmé à Aïn Témou- chent. A partir de ce moment, Henkouche a mis en place son programme dans l’espoir d’as- surer une préparation opti- male. Mais voilà qu’à la toute dernière minute, les dirigeants ont changé une nouvelle fois le lieu de déroulement du stage. Pour cause, il a été décidé à ce que la préparation se déroule à

Le

stage

Chlef.

amical

au menu

D’après la même source d’information, les joueurs du RCR devront prendre part à un match amical à Chlef, lors de cette préparation qui durera 5 jours en moyenne. Par la suite, l’ensemble des membres de la délégation du Rapid prendra la route de Béjaïa pour affronter la formation du MOB dans un match où le club jouera sa survie. Tout le monde sait qu’en cas de faux pas, le RCR aura posé un pied en Ligue 2 Mobilis.

I. S.

Un

match

Sebbah a

repris hier

l l

Après

un voyage de trois jours en France pour ré- gler ses affaires personnelles, Sebbah Abidine a repris hier le chemin des en- traînements avec le groupe. Le joueur sera à cet effet prêt pour ce pro- chain match du championnat contre l’ESS.

L’ASMO veut jouer à 16 heures

 

La di-

l l

rection de

l’ASM Oran a adressé hier une demande à son homologue de Sétif afin que cette dernière accepte d’avan- cer le match de samedi de 18h à 16h, pour per- mettre à l’équipe qui devra faire le déplacement en aller et retour par route de rentrer un peu plus tôt à Oran. Les responsables de l’ASMO at- tendent la ré- ponse de la direction de l’ES Sétif.

A.L.

Hadj Merine

songe à Belalem

de l’ES Sétif. A.L. Hadj Merine songe à Belalem L’entraîneur de l’ASM Oran, Hadj Merine qui

L’entraîneur de l’ASM Oran, Hadj Merine qui dé- plore l’absence de quelques joueurs pour ce déplace- ment de Sétif songe à récu- pérer, le milieu de terrain Belalem qui a repris l’entraî- nement avec le groupe de- puis quelques semaines déjà. Le joueur ne semble toutefois pas encore prêt pour la compétition. Il l’a clairement notifié à l’entraî- neur qui devra le surveiller de plus près aujourd’hui lors du match amical qui va avoir lieu ce matin face à la formation d’El Kerma.

Bentiba négociera après le match contre Sétif

Le milieu offensif de l’ASM Oran, Mohamed Bentiba qui sera en fin de contrat cet été devra négo-

cier avec les dirigeants du club de M’dina J’dida après le match contre l’Entente de Sétif. Auteur d’une saison honorable, le joueur qui est devenu une pièce maitresse dans l’échiquier du club de l’ASMO sera appelé à passer au bureau du président du club amateur Merouane Baghor pour négocier un nouveau contrat.

Boudoumi indécis

L’autre joueur en fin de contrat à savoir, Boudoumi Omar qui a promis de pro- longer son contrat n’a pas encore discuté avec le pré- sident Baghor. Le joueur qui est également interdit d’entraînement avec le groupe à cause de l’incident avec Redjradj se présente toujours en tenue de ville à l’entraînement sans pouvoir s’entraîner avec le groupe. A noter que Boudoumi est suspendu pour ce match contre l’ESS suite à une contestation de décision lors du dernier derby face aux Hamraoua.

L’AG ordinaire se tien- dra aujourd’hui au siège du club

C’est aujourd’hui que l’ASMO organisera son AG Ordinaire au siège du club. En plus du fait que le prési- dent devra présenter les deux bilans moral et finan- cier, on va également pré- senter les nouvelles lois relatives aux associations. A.L.

RCR

Henkouche récupérera Bourdim, Keddad et Yousef Zakaria

l l En prévision de la prochaine rencontre face au MOB, l’entraî-

neur Henkouche devrait récupérer pas moins de 5 joueurs. Les Bourdim, Keddad et Yousef Zakaria se sont remis de leurs blessures et affichent la grande forme pour le prochain match face au MOB. D’ailleurs, les joueurs en question se sont entraînés hier le plus normalement du monde.

Zaïdi d’attaque face aux Mobistes

l l La bonne nouvelle est que Bourdim, Keddad et Yousef Za-

karia ne seront pas les seuls à re- prendre du service puisque le gardien de but Zaïdi s’est lui aussi remis de sa blessure au niveau du cou. Il retrou- vera son poste face au MOB.

Djerrar purge sa suspension

l l Suspendu face au NAHD, le milieu de terrain Djerrar sera,

cette fois, d’attaque pour le prochain

match de son équipe. Le joueur du Rapid a purgé sa suspension, ce qui soulage son staff. Le joueur s’en- traîne avec le groupe et prendra part au prochain stage de son équipe. C’est dire que le coach Henkouche bénéficiera de l’ensemble de ses joueurs pour ce prochain déplace- ment à Béjaïa, ce qui lui donnera l’embarras du choix pour composer son onze.

DjerrarDjerrarDjerrarDjerrarDjerrarDjerrar

«On jouera un match capital face au MOB»

Interrogé sur le pro- chain match de son équipe face au MOB, le milieu de terrain Djer- rar nous dira : «Il est vrai que c’est un match important voire capital pour nous. On sait que nous n’avons plus le droit à l’erreur. Il est im- pératif de viser les 3 points, si on espère re- monter au classement. On se prépare dans le calme pour ce match, dans l’espoir de revenir avec un résultat qui nous permettra de souf- fler mais surtout d’ou- blier la défaite face au NAHD.»

«Il nous reste 8 matchs de coupe !»

Avant d’ajouter dans la foulée : «Je tiens à dire qu’il nous reste 8 matchs de coupe. On les jouera avec la plus

grande détermination qui soit afin de ne pas avoir de regrets par la suite. Il faut mettre toute notre énergie lors des prochains matchs et espérer sauver le club de cette situation critique.»

«Le maintien ? On y croit jusqu’au bout»

Quant aux chances de son équipe d’assurer le maintien, Djerrar reste optimiste en nous disant ceci : «Tant que mathématiquement rien n’est encore joué, on va y croire jusqu’au bout. Si on parvient à réaliser un bon résultat à Béjaïa puis une victoire à do- micile, je suis persuadé qu’on aura fait la moitié du chemin pour rester en Ligue 1 Mobilis. J’es- père qu’on sera à la hau- teur de cette mission.» I. S.

N° 3313 LIGUE 2 Mardi 19 14 mars 2016
N° 3313
LIGUE 2
Mardi
19
14 mars
2016
N° 3313 LIGUE 2 Mardi 19 14 mars 2016 JSMB La trêve pour rebondir L es

JSMB

La trêve pour rebondir

L es Vert et Rouge, dans une situation de plus en plus délicate après le faux pas concédé devant le MC El Eulma (0-0), auront l’opportunité de bien préparer la suite du parcours à l’oc-

casion de cette trêve qui sera observée par le championnat ce week-end. Un arrêt qui s’annonce bénéfique pour les Béjaouis dans la mesure où ils auront l’occasion de corriger leurs lacunes et re- charger leurs batteries. Ainsi, menacés par la re- légation en occupant une place qui n’est pas rassurante, les gars de Yemma Gouraya doivent désormais bien réagir et aborder la suite du par- cours avec un moral au beau fixe pour espérer re- nouer avec les victoires et faire le plein afin d’éviter le purgatoire. Le nouveau staff technique sous la houlette du coach Lamine Kebir semble être conscient de la tâche qui attend son équipe et compte bien profiter au maximum de cette trêve pour remobiliser ses troupes et réaliser l’objectif tracé.

Une occasion pour Kebir de mieux connaître l’effectif

Ainsi, la trêve qui sera observée par le cham- pionnat ce week-end et qui ne connaîtra pas le dé- roulement de matches officiels, est une aubaine pour le nouvel entraîneur Lamine Kebir qui tâ- chera de mieux connaître l’effectif et surtout cher- cher des solutions pour espérer renouer avec les bons résultats et mettre un terme à la mauvaise série qui n’a que trop duré. Aussi, bien qu’il ait fait un constat amer sur la réaction de son équipe lors de la rencontre face au MC El Eulma, Kebir est déjà sous pression dans la mesure où son équipe

est déjà sous pression dans la mesure où son équipe n’accuse que deux points seulement sur

n’accuse que deux points seulement sur la troi- sième équipe concernée par la descente aux en- fers et doit impérativement trouver les mécanismes nécessaires pour provoquer le déclic tant attendu et éviter de se retrouver dans une si- tuation difficile.

Apporter des correctifs

En attendant, le staff technique a déjà mis en place un programme qui permettra à l’équipe de réussir un bon résultat et surtout retrouver le sou-

rire, cela en procédant aux réglages nécessaires afin qu’elle soit à la hauteur des attentes et se per- mette de réussir les résultats escomptés. D’ailleurs, le groupe, qui a repris les entraînements depuis hier, aura le temps nécessaire de bien préparer le prochain match face au CA Bordj Bou Arreridj et espère réaliser un bon résultat pour s’éloigner de la zone des turbulences. C’est dire que le nouveau coach aura du pain sur la planche pour espérer re- dresser la situation et éviter le purgatoire.

H. L.

Le compartiment offensif inquiète

Le compartiment offensif inquiète

Le compartiment offensif inquiète

S i l’équipe de la JSMB n’arrive pas à rempor- ter le moindre succès,

elle qui n’a glané que trois points sur 27 possibles, il n’en demeure pas moins que le compartiment offensif suscite l’inquiétude du staff technique mais aussi celle des dirigeants et des supporters puisque les attaquants ne marquent plus depuis maintenant quelques journées et affiche un manque d’efficacité qui n’est pas pour arranger les affaires du club. Face à cette situation, le staff technique de la JSMB est ap-

pelé à axer son travail sur ce volet pour espérer provoquer le déclic et par là même, re- trouver l’efficacité qui permet- tra d’inscrire beaucoup de buts et réussir l’objectif tracé.

Les attaquants ap- pelés à se réveiller

Néanmoins, si la JSMB af- fiche une mauvaise forme ac- tuellement en se montrant incapable de réagir et re- nouer avec les bons résultats,

il n’en demeure pas moins que les attaquants doivent se réveiller pour débloquer la situation et réussir de bons résultats à l’avenir. D’ailleurs, le coach Lamine Kebir sem- ble avoir pris en considéra- tion ce problème et compte bien profiter de cette trêve pour trouver de nouvelles formules au niveau du com- partiment offensif et réussir à mettre un terme à cette si- tuation qui commence à in-

quiéter, surtout que la JSMB n’est plus à l’abri d’une mau- vaise surprise.

Les nécessaires réglages

La prestation des cama- rades de Djabaret depuis l’en- tame de la phase retour n’est pas rassurante puisque l’équipe accuse encore des manques à tous les niveaux et compartiments. Le staff tech- nique de la JSMB a fait un

constat amer sur le rendement de l’équipe vendredi dernier face au MC El Eulma où rien n’a marché et sur l’absence d’envie de la part des joueurs pour empocher les trois points de la victoire malgré l’importance de cette rencon- tre. Ce qui ne rassure pas du tout les supporters et les diri- geants qui sont unanimes à dire que cela pourrait influer très négativement sur l’équipe à l’avenir si le staff technique n’apporte pas de nouveaux ré- glages dans le groupe.

H. L.

PAC
PAC
pas de nouveaux ré- glages dans le groupe. H. L. PAC Place à la préparation du

Place à la préparation du match face au MCEE

nn Après avoir bénéficié de trois jours de repos, les protégés de Cherif El Ouazzani re- prendront cet après-midi l’entraînement à Bou- chaoui, afin d’entamer la préparation du prochain match qui les attend le 1 er avril à El Eulma face à l’équipe locale, dans le cadre de la 25 e journée de Ligue 2 Mobilis.

Cherif El Ouazzani devrait se réunir avec les joueurs

nn Comme c’est le cas depuis le début de la saison, l’entraîneur des Jaune et Bleu tient tou- jours à se réunir avec les joueurs, avant le début de chaque première séance d’entraîne- ment de la semaine. En effet, le coach, qui n’était pas entièrement satisfait du rendement de ses éléments lors de la dernière rencontre de son équipe face à l’ABS, devrait mettre les points sur les i avec les joueurs à propos de quelques erreurs qui se reproduisent depuis le début de la saison.

Benguit suspendu

nn Actuellement en stage en Corée du Sud avec la sélection olympique, le milieu de ter- rain du Paradou AC, Abderraouf Benguit, ne sera pas concerné par le prochain match de son équipe face au MC El Eulma. En effet, le joueur a été expulsé, après avoir reçu deux car- tons jaunes lors de la dernière confrontation qui a opposé son équipe à l’ABS.

Rachid C.

ASO
ASO

La

qui a opposé son équipe à l’ABS. Rachid C. ASO La présence du DTS Benhocine :

présence

du

DTS

Benhocine : «Il faut penser

au reste du parcours»

bunes de Boumezrag lors du match du CABBA, a soulevé beaucoup de soupçons concer- nant l’intérêt que porte cette équipe à ce duo depuis l’exercice précédent. Beaucoup de proches de l’ASO ont expliqué cette visite par le fait que le technicien de l’USMA est venu pour superviser les deux joueurs et faire un rap- port pour sa direction concernant leur recrutement.

Leurs contrats sont toujours en cours

Les deux joueurs sont toujours liés avec l’ASO pour d’autres sai- sons, chose qui barrera la route devant les autres équipes qui doi-

vent passer par la direction chéli- fienne pour avoir leurs services au moment où celle-ci refuse de céder ses éléments et entend les garder pour d’autres années en- core. Elle devra

cependant élever encore leurs sa- laires si elle veut les convaincre de rester.

Comment vous sentez-vous après les deux derniers résul- tats ? On est très déçus des deux der- niers matches où nous avons perdu beaucoup de points qui pouvaient nous rapprocher de la troisième place, mais le football nous oblige à regarder toujours devant nous, surtout que la saison est toujours en cours. La reprise sera difficile dans de telles circonstances, n’est-ce pas ? Effectivement, sur le plan moral c’est toujours difficile de reprendre le travail après une contreperfor- mance, surtout qu’on est en fin de saison, mais on est des joueurs professionnels et on doit honorer nos contrats et continuer a travail- ler pour améliorer les résultats de l’équipe.

Vous allez entrer en pé- riode de trêve. Cela ne vous com- pliquera-t-il pas la tâche ?

Si, mais on n’a pas d’autres choix. Le staff technique aura sû- rement un programme riche et varié durant cette période où il se peut aussi qu’on joue un match amical pour remplacer le repos du week-end prochain. Cela devrait nous aider à rester en forme. Pensez-vous à la suite du par- cours ? Oui, il nous reste encore quelques matches où il faut mar- quer le plus de points possibles pour arracher une place honora- ble et nous racheter des résultats qu’on a réalisés ces derniers temps. Il faudra revenir avec un bon ré- sultat lors de la sortie de Khroub. Comment voyez-vous vos chances dans ce match ? Je pense que l’adversaire aura l’avantage du terrain et du public mais tout peut arriver dans ce match, on n’aura pas de pression. Il faut en profiter pour jouer sans complexes et créer des occasions pour gagner.

Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Match amical jeudi

Aït Mohamed a demandé un match amical pour jeudi prochain. Il a avisé la direction qui devra lui trouver une équipe dans les heures qui viennent. Il a choisi cette date car il donnera un jour de repos aux joueurs vendredi.

A. F.

Medouar : «Salhi et Naâmani

sont intransférables»

L e premier responsable de l’équipe, Abdelkrim Me- douar, a répliqué vite

après les informations selon les- quelles il était prêt à céder ses deux joueurs en fin de saison, en l’occurrence Mohamed Naâmani et Abdelkader Salhi. Medouar a déclaré que l’équipe a grand be- soin de ces deux éléments pour la saison prochaine afin de revenir en D1 après la déception de cette saison et que l’ASO n’était pas près de les libérer sauf si l’un d’eux dé- croche un contrat professionnel. Cette réplique est venue pour barrer la route devant les oppor- tunistes qui ont approché les deux joueurs ces derniers temps et es- sayent de les déstabiliser en leur offrant des sommes alléchantes pour qu’ils signent dans l’un des clubs de l’élite la saison prochaine.

La présence de Simondi face au CABBA, c’était pour les superviser

de

l’USMA, M. Simondi, dans les tri-

N° 3313 20 Mardi Clubs de Kabylie 14 mars 2016
N° 3313
20
Mardi
Clubs de Kabylie
14 mars
2016
N° 3313 20 Mardi Clubs de Kabylie 14 mars 2016 Honneur Tizi Ouzou (22 e journée)

Honneur Tizi Ouzou (22 e journée)

L’Espérance tient le coup Classement R CLUB Pts J 1 ES Draa El Mizan 47
L’Espérance tient le coup
Classement
R CLUB
Pts
J
1
ES Draa El Mizan 47
22
2
OC Azazga
46
22
E remportant leur derby face à
n
une nouvelle fois en déplacement, cette fois par
le FC Yakouren. Les Montagnards, qui se sont
contentés d’un point, restent scotchés à la 6 e
place devant la JS Boukhalfa qui a aligné sa
deuxième contre-performance depuis le début
de la phase retour. Le KC Taguemount Azouz a,
lui, enchaîné une victoire de suite face à l’ASC
Ouaguenoun sur la pelouse du stade du 1er-
Novembre. Un succès qui permet aux jeunes
d’Ali Kadri d’aborder la suite avec moins de
pression, eux qui n’ont besoin que d’une seule
victoire pour assurer leur maintien en Division
d’Honneur. L’autre bonne opération de la jour-
née, a été réalisée par le FC Ouadhias qui signe
sa première victoire à domicile devant la JSE
Moulediouane qui, elle, s’enfonce un peu plus
et compromet un peu plus ses chances de main-
tien. Le LC Ifflissen, qui ferme la marche au
classement, a renoué avec le succès devant la
JSC Ouacifs, une victoire qui fait renaître un
brin d’espoir chez les littoraux qui semblent, en
dépit de leur position, déterminés à jouer crâ-
nement leurs chances jusqu’au bout avec
comme objectif d’éviter le purgatoire.
K. Aghilès
3
O. Tizi-Gheniff
44
22
l’Etoile de Draa El Mizane, les Es-
pérantistes de l’ESDEM ont pré-
servé leur fauteuil de leader avec
une longueur d’avance sur leur
4
US Azazga
43
22
-
OS Moulediouane
43
22
6
DC Boghni
40
22
poursuivant immédiat, l’OC Azazga, qui s’est
imposé par trois buts à un devant la JS Bou-
khalfa. Un nouveau coude à coude qui promet
une belle suite de championnat, entre ces deux
formations expérimentées. Toujours dans le
haut du tableau, l’Olympique de Tizi Gheniff
qui se déplaçait chez l’US Azazga est revenu
avec un précieux point dans la poche, qui lui
permet de conserver sa troisième place pas loin
du duo de tête. Quant aux Unionistes d’Iazou-
guen, ils ont été rejoints à la 4 e place par l’OS
7
JS Boukhalfa
35
22
8
ES Tigzirt
32
22
-
22
Résultats
KC Taguemount-Azouz 32
10 FC Ouadhias
27
22
US Azazga
1- O Tizi Gheniff
1
11 FC Yakouren
25
22
ES Tigzirt
1- OS Moulediouane 2
KC Taguemount Azouz 2- ASC Ouaguenoun 0
12 JSC Ouacifs
20
22
E Draa El Mizan
OC Azazga
FC Yakouren
FC Ouadhias
LC Iflissen
0-ES Draa El Mizan
3- JS Boukhalfa
2- DC Boghni
2
19
22
13 ASC Ouaguenoun
1
14 E. Draa El Mizan 18
22
2
11
22
15 JSE Moulediouane
1- JSE Moulediouane 0
Moulediouane qui est allé infliger une défaite à
l’ES Tigzirt chez elle. Le DC Boghni a été freiné
3- JSC Ouacifs
2
16 LC Iflissen
08
22
Honneur Bouira (24
e
journée)
Maillot confirme, Kadiria peine
Classement
Pts
J
1 JS M’Chedallah
57
24
L a course pour-
suite continue
entre le tandem
constitué de la
doun joué au stade de
Chorfa sur le score net de 2
buts à 0. Les Maillotins res-
tent imperturbables en tête
du classement à deux
points de leur concurrent
qui, lui par contre, a diffici-
lement battu l’USC Khe-
bouzia sur le score de 3
buts à 2. Il n’y a pas de
vainqueur en revanche
dans la rencontre au som-
met entre l’OC Adjiba et le
CR Bordj Okhris, les deux
équipes se sont neutrali-
sées sur le score de parité
de un partout. Le FC a-
melaht s’est pour sa part of-
fert l’ABR Djebahia, qui
ferme le tableau général, en
allant s’imposer chez elle
sur le score de 2-1 et
conforte par la même sa
place sur le podium. La
JSC Aghbalou a écrasé l’AS
iliouine sur le score de 5
buts à 1. Par ailleurs, après
une longue léthargie,
l’USM Bouira réapprend à
gagner et surprend l’UB
Mezdour (2-1), alors qu’il
n’y a pas eu de victoire
dans la rencontre ayant op-
posé le W. Oued Berdi et la
JS Chorfa, tandis que le
match JS Adjiba - IRB
Esnam n’a pas eu lieu à
cause de l’absence inexpli-
quée des visiteurs.
Mohand Arezki
2 DRB Kadiria
55
24
3 FC amelahth
52
24
4 AS iliouine
47
24
5 OC Adjiba
46
24
JS M’Chedallah et le DRB
Kadiria qui dominent le
championnat de wilaya de
Bouira et qui se sont enga-
gés dans une lutte acharnée
pour accéder en Régionale
2. Dans ce contexte, du
moins pour ce dernier
week-end, ce sont les
Maillotins qui ont réalisé la
bonne opération en rem-
portant leur derby face au
club sportif de Beni Ham-
6 CR Bordj Okhris
37
24
Résultats
7 UB Mezdour
29
24
8 JS Chorfa
29
24
JSC Aghbalou
5-
AS iliouine
1
9 W. Oued Berdi
28
24
DRB Kadiria
3-
USC Khebouzia
2
10 JSC Aghbalou
27
23
USM Bouira
2-
UB Mezdour
1
11 CS Béni Hamdoune27
24
CSA Beni Hamdoun
0-
JS M’Chedallah
2
12 JS Adjiba
22
23
ABR Djebahia
1-
13 USC Khebouzia
21
24
OC Adjiba
1-
FC amelaht
CR Bordj Okhris
2
1
14 IRB Esnam
13
22
W
Oued Berdi
1-
JS Chorfa
1
15 USM Bouira
13
23
JS
Adjiba
//-
IRB Esnam (Non joué)
//
16 ABR Djebahia 08
23
Honneur Béjaïa (23 e journée)
El Kseur encore plus près du titre
Résultats
CRB Aokas
JS Ighil Ouazzoug
ARB Barbacha
CR Mellala
SS Sidi Aich
SRB Tazmalt
AS Taassast
-
0- OS El Kseur
3
2-
RC Seddouk
4
2-
US Soummam 0
1- NC Béjaïa
1
0-
CSPC Béjaïa
0
2-
Ghalia Béjaïa
0
1-
1
CRB Souk Tenine
JS Béjaia
//CRA Barbacha (N.J.) //
Classement
Pts
J
1 OS El Kseur
60
23
2 RC Seddouk
43
23
3 US Soummam
40
23
4 NC Béjaïa
39
23
5 SS Sidi Aich
35
21
6 CRB Aokas
34
23
7 SRB Tazmalt
34
23
8 CRA Barbacha
31
22
9 CSP Civile
29
23
10 CR Mellala
27
23
11 ARB Barbacha 26
23
12 JS Ighil Ouazzoug
25
23
13 JS Béjaïa
24
21
14 CRB Souk El Tenine23
22
15 AS Taassast
19
23
16 Ghalia
15
23

L e fait marquant de la journée

demeure sans conteste la belle

nette victoire enregistrée en

et

dehors de ses bases par l'im- perturbable leader olympien

d'El Kseur, qui a engrangé trois points sup- plémentaires à son actif après avoir réussi à l'emporter sans difficultés comme l'illustre

d'ailleurs le score de 3 à 0 face à la forma- tion du CRB Aokas. De ce fait, les protégés de Mourad Bounif consolident leur fauteuil

de leader en maintenant leur belle et sécu- risante avance de dix-sept longueurs sur

leur dauphin. Le RC Seddouk qui a réalisé lui aussi une bonne opération en empo- chant les trois points mis en jeu au stade Be- nallouache, dans le duel face à la décevante formation de la JS Ighil Ouazzoug au terme d’une rencontre prolifique en buts et domi- née en long et en large par la troupe de Kadi Mustapha avec en sus un triplé de Hama. Du coup, les Vert et Noir confortent leur

rang de dauphin, prenant même une option sur leur voisin au classement. L’US Soum- mam qui a laissé des plumes chez l’ARB Bar- bacha qui, elle, joue la carte du maintien. L'autre formation du groupe de tête, le NC Béjaïa a, pour sa part, limité les dégâts en revenant de son court déplacement à Oued- Ghir avec le précieux point du nul face au voisin le CR Mellala. Une jolie performance qui propulse le Naceria à la quatrième marche du classement, à une longueur du podium. Parmi les outsiders de ce groupe, la formation du SS Sidi Aich a été la grande perdante de la journée, en concédant un nul à domicile face à la surprenante formation de la Protection civile qui revient petit à petit dans la première partie du classement, s’éloignant ainsi chaque week-end un peu plus de la zone de danger. Dans le bas de la hiérarchie, on retiendra le semi-échec concédé par l’AS Taassast au stade Benal- louache de Béjaïa face à la coriace et impré- visible formation du CRB Souk Tenine. Deux points de perdus qui pourraient coû- ter cher aux banlieusards bougiotes, dans la perspective du maintien. Rien ne va plus en revanche chez le Ghalia de Béjaïa qui a laissé de nouveau des plumes en terre taz- maltie face au SRBT local avec comme conséquence une décevante dernière place au classement pour ce vieux club bougiote qui, à ce rythme, se dirige tout droit vers le purgatoire.

Zahir Ait Hamouda

Défalcation de trois points à la JSIO

La commission de discipline de la Ligue de Béjaïa a décidé d'infliger de lourdes sanctions à l'encontre de la JSIO avec la suspension de deux joueurs pour quatre matchs assortie d'une amende de 5000 DA et surtout une défalcation de trois points de son comp- teur. Une situation qui met les banlieusards de Bé- jaïa dans la tourmente puisqu'ils se voient relégués à la 12ème place. Pour rappel, ces mesures ont été prises après la rencontre entre la JSIO et l'OS El Kseur qui n'est pas allée à son terme, en raison du nombre de joueurs limité à sept pour la JSIO alors que le score était de 5 à 0 au profit du lea- der.

d

r

u

e

u