Vous êtes sur la page 1sur 24
MCA Amrouche : «On n’est pas venus à Tlemcen en touristes» «On se prépare pour
MCA
Amrouche : «On n’est pas
venus à Tlemcen en touristes»
«On se prépare pour le
reste de la saison, pas pour
la coupe seulement»
«Les erreurs commises
face à la JSK ne doivent
plus se reproduire»
Gourmi : «Attention ! On
n’est pas encore en finale»
www.lebuteur.com
DIMANCHE 27 MARS 2016
NAHD
Herida : «Le MCA
n’aura pas sa revanche»
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 3318 PRIX 20 DA
JSK
Il était présent au FCE hier à Tizi
Hannachi
révèle…
«Je rencontrerai Ali
Haddad pour discuter
de l’avenir du club»
…rassure
«La JSK ne descendra
jamais en Ligue 2 !»
et défend Berchiche
«Il a aussi été l’auteur
de la passe décisive
contre le MCA»
ESS 3 – ASMO 1
MCO 0 – USMB 0
MOB 1 – RCR 1
Zerdab : «On
a manqué de
combativité»
Blida rate
la victoire
L’Entente
entrevoit
le podium
USMA
Equipe
nationale
De notre envoyé
spécial en Ethiopie
Abdellaoui :
CSC
Ghoul :
La pelouse d’Addis-Abeba-Stadium
dans un état catastrophique
«Je vis une
situation
difficile»
«Gomes est
injuste !»
Aboutrika :
CRB
Yahia Chérif :
Aboutrika :
Aboutrika :
Aboutrika :
Aboutrika :
Aboutrika :
O. Médéa 2 - USMH 2
«La sélection
«La sélection
«La sélection
«La sélection
«La sélection
«La sélection
Pas rassurant
avant la JSK !
algérienne est
algérienne est
algérienne est
algérienne est
algérienne est
algérienne est
un régal !»
un régal !»
un régal !»
un régal !»
un régal !»
un régal !»
«Pas question
de se louper
devant l’ESS»
N° 3318 02 Dimanche NATIONALE EQUIPE 27 mars 2016
N° 3318
02
Dimanche
NATIONALE
EQUIPE
27 mars
2016
Très discret dans les médias, Essaïd Bel- kalem a accepté de nous parler de la
Très discret dans
les médias, Essaïd Bel-
kalem a accepté de nous
parler de la situation difficile
qu’il traverse cette saison à Wat-
ford et d’évoquer avec nous son
avenir. L’ancien capitaine de la JS
Kabylie ne s’avoue pas vaincu et
garde espoir de retrouver rapide-
ment un nouveau club qui lui
permettra de redevenir le so-
lide défenseur qu’il a été, il
y a quelques saisons.
Entretien.

Vous êtes en Algérie depuis lundi afin de prendre part à la seconde session du stage dédié aux inter- nationaux pour l’obtention de la licence d’entraîneur CAF C. Un commentaire ?

Oui, j’estime que c’est une bonne opportunité pour nous, ce stage. C’est un réel plaisir de retrouver des amis et des anciens coéqui- piers et d’apprendre un nouveau métier.

Sur le plan personnel, vous vivez une saison très compliquée avec votre club de Wat- ford. Parlez-nous un peu de votre si- tuation, vous qui n’avez pas joué la moindre minute en Premier League…

La situation est un peu compliquée. Je dirais même que c’est une longue histoire. L’été dernier, je suis revenu d’un prêt de Trabzonspor, mais le club avait ra- mené un nouveau coach, qui ne me connaît pas et qui a pris la décision de ne pas comp- ter sur moi. Le coach avait son équipe dans la tête et m’a donc mis sur la liste des dé- parts. J’ai eu des contacts de la part de clubs en France et en Espagne, mais on n’a pas trouvé d’accord.

Belkalem rompt le silence

«À aucun moment je n’ai

envisagé de revenir

jouer en Algérie»

jouer en Algérie»

jouer en Algérie»

Belkalem rompt le silence

Belkalem rompt le silence

Belkalem rompt le silence

Belkalem rompt le silence

«À aucun moment je n’ai

Belkalem rompt le silence

«À aucun moment je n’ai

«À aucun moment je n’ai

envisagé de revenir

jouer en Algérie»

jouer en Algérie»

jouer en Algérie»

«À aucun moment je n’ai

«À aucun moment je n’ai

envisagé de revenir

envisagé de revenir

envisagé de revenir

«J’ai eu des contacts de clubs de France et d’Espagne, mais on n’a pas trouvé
«J’ai eu
des contacts
de clubs de France
et d’Espagne, mais
on n’a pas trouvé
d’accord»
«Un club
comme la JSK
mérite nettement
mieux et les joueurs
doivent prendre
conscience de
la situation
actuelle»
?
«Bensebaïni et Belkaroui
ont beaucoup de qualités
et je le redis, la sélection
n’appartient à personne»
«J’ai vécu pire
et je garde le moral
malgré tout»

PUB

envisagé de revenir

Ça a bloqué sur le plan financier ?

Non, du tout. C’est beaucoup plus sur le volet sportif.

Et pourquoi vous n’avez pas quitté le club en janvier dernier ?

À vrai dire, je voulais partir mais ce n’était pas aussi facile que cela. Je voulais rejoindre la Championship (2e division anglaise), mais on m’a expliqué que c’était compliqué, car avec un nouveau prêt mon permis de travail ici en Angleterre ne serait plus valable. J’ai dû faire avec.

Et le moral dans tout ça

Vous savez, j’ai vécu pire. Ma blessure en 2011 était un moment encore plus pénible. El Ham- doulilah, j’essaye de rester solide malgré tout.

Et ça vous ar-

joueur en particulier. Comme moi, j’ai eu la chance de remplacer des joueurs comme Anthar Yahia, Madjid Bougherra ou même Rafik Halliche lorsqu’ils étaient ab- sents, Bensebaïni et Belkaroui ont le droit de jouer eux aussi et montrer leurs qualités. Je crois qu’ils ont beau- coup de qualités et ils seront toujours d’un bon apport aux Verts.

Lors du dernier mercato hivernal, on a évo- qué votre possible retour dans le champion- nat algérien, plus précisément du côté de la JS Kabylie pour un prêt de six mois. Qu’en est-il au juste ?

Non, pas du tout. À aucun moment je n’ai envisagé de

revenir.

Et comment voyez-vous votre avenir ?

Vous savez, j’ai fait un gros effort pour arriver en Eu- rope. Ce n’est pas à cause de cette petite période diffi- cile que je traverse que je vais rapidement baisser les bras et revenir en arrière. Sans faire injure au cham- pionnat national, qui m’a permis de faire ce métier, je n’envisage pas de revenir pour le moment. J’ai envie de continuer à progresser et il me faudra rester patient.

rive d’échan- ger avec le sélectionneur national, Christian Gourcuff ?

«Je devais rejoindre un club de Championship en janvier dernier, mais à cause de mon
«Je devais
rejoindre un club
de Championship en
janvier dernier, mais à
cause de mon permis
de travail ça ne
s’est pas fait»

On imagine que vous suivez toujours avec attention la saison de la JSK. Encore une fois, le club peine à satis- faire pleinement ses sup- porters. Votre avis ?

Oui, il m’appelle de temps en temps pour avoir des nouvelles. Il y a aussi les joueurs avec lesquels je suis toujours en contact. Ça me fait du bien.

Durant votre absence, d’autres

Oui, c’est vrai que le club vit une saison compliquée. Cette situation

jeunes joueurs ont intégré la sélec- tion nationale, à l’image des Belkaroui et Bensebaïni. Pensez-vous que ces deux élé- ments peuvent apporter de la solidité à ce secteur défensif, souvent décrié ?

Chaque joueur algérien a le droit d’avoir sa chance. La sélection n’est pas éternelle et n’appartient à aucun

dure depuis longtemps maintenant. J’espère vraiment que le club va s’en sortir car la JSK mérite nettement mieux. Elle doit jouer constamment les premiers rôles, pas le maintien. Les joueurs doivent prendre conscience de la situation ac- tuelle.

Entretien réalisé par Saïd Fellak

Le buteur du 27 - 03 - 2016
Le buteur du 27 - 03 - 2016
N° 3318 NATIONALE Dimanche 03 EQUIPE 27 mars 2016
N° 3318
NATIONALE
Dimanche
03
EQUIPE
27 mars
2016
Le coach devrait trancher la question du onze ce lundi Après la première manche qui
Le
coach
devrait
trancher la
question du
onze ce lundi
Après la première manche
qui a eu lieu vendredi soir à
Blida, Christian Gourcuff a déjà
commencé à préparer la seconde
prévue ce mardi à l’Addis-Abeba Sta-
dium. Le technicien français veut à
tout prix décrocher un autre succès, le
quatrième en autant de matchs lors de
ces éliminatoires de la CAN, mais cela
passe par un succès en Ethiopie, où les
conditions climatiques sont réputées diffi-
ciles, avec un taux d’humidité très élevé et sur-
tout l’altitude qui est un véritable handicap
pour nos joueurs. Ainsi, Gourcuff ne compte pas
s’avancer encore sur la question de l’équipe type,
qui va commencer la partie de mardi. D’ailleurs, il
avait fait sortir les trois stratèges Mahrez, Feghouli et
Brahimi, afin de pouvoir compter sur eux ce mardi.
Selon une source proche de Gourcuff, ce dernier devrait
trancher quant au onze rentrant de mardi la veille du
match à Addis-Abeba. Le sélectionneur national évaluera
l’état de forme des joueurs lors de la dernière séance qui
aura lieu sur le terrain principal.
Une mise en place tactique ce matin
Adepte de la stabilité, Christian Gourcuff change rarement
son effectif. Selon une source bien informée, il ne devrait pas
opérer de changement au niveau de son onze, qui a réussi à
étriller l’Ethiopie. Mais par mesure de précaution, il a dé-
cidé de ne pas dévoiler son équipe type que la veille de la
rencontre. Entre-temps, la séance de ce matin à Sidi-
Moussa sera consacrée uniquement au volet tactique. Il
s’agit d’une première mise en place tactique où Gour-
cuff fera un premier constat sur l’état de forme des
joueurs, avant de trancher définitivement le onze ce
lundi. La mise en place qui sera faite aujourd’hui
concerne, selon nos informations, le même onze
qui a pris part à la première manche. Après et en
cas de défection pour cause de l’état de forme
ou de blessures, le coach choisira les rempla-
çants.
Il mise sur la récupération
Christian Gourcuff qui vise un autre
dent aurait
adressé ses félici-
tations à son entraî-
neur. Idem pour
Gourcuff qui avait
donné l’impression que
c’était un non-événe-
succès à Addis-Abeba veut avoir tous les
atouts en main, dans le but de pouvoir
réaliser son objectif. Ainsi, hier
matin, il a beaucoup misé sur la ré-
cupération. Il a aussi insisté auprès
de ses capés sur le repos dans l'op-
tique d’être en forme le jour J.
ment. Ce comportement
prouve que chacun est re-
monté contre l’autre.
Peuvent-ils lui faire
changer d’avis à la
dernière minute ?
D’ailleurs, il a décidé de ne pas
programmer de séance d’en-
traînement après l’arrivée de
l’équipe. Fort de son expé-
rience de 2014 avec l’EN en
se rendant à Addis-
Reste à savoir maintenant si les
joueurs peuvent lui faire changer
d’avis. Il est difficile de répondre parce
que Gourcuff est plus que jamais décidé
à quitter le navire. Lors du match et après
le but de Sofiane Feghouli, les joueurs et à
Abeba, Gourcuff sait
pertinemment que le
voyage sera harassant
et que l’arrivée est
prévue en début de
soirée. Une fois au
leur tête l’auteur du but ont tous rejoint le
banc de touche pour célébrer cette réalisation
avec Christian Gourcuff dont l’avenir n’est pas
encore clair. C’était un signe fort de la part de
ses capés qui souhaitent son maintien. Mais
Sheraton, les
Verts vont
dîner avant
d’aller se re-
poser dans
jusqu’à présent, nul ne peut se prononcer si Gour-
cuff peut changer d’avis après ce geste. Une source
proche du président de la FAF nous a révélé hier que
ce dernier ne compte pas s’opposer au départ de Gour-
cuff. Autrement dit, il n’attend que le moment où il lui
annonce sa décision de quitter son poste de sélection-
neur, afin de procéder à une résiliation du contrat à l’amia-
ble. Bien que les résultats soient en faveur du
sélectionneur, Raouraoua ne compte pas le retenir. D’ici
mardi ou mercredi, les choses vont être plus claires.
Hamza R.
leurs
cham-
bres.
H.R.

Boudebouz : «On a envie que Gourcuff reste, on apprécie beaucoup son travail»

« J’aurai dû marquer bien finir cette belle pour action offensive, mais l’important est la
« J’aurai dû
marquer
bien
finir
cette
belle pour
action
offensive,
mais
l’important
est
la
victoire»

Auteur d’une belle entrée en jeu avant-hier, Ryad Boudebouz re- vient sur cette large victoire des Verts contre l’Ethiopie, vendredi soir. Auteur d’une passe décisive et de quelques gestes techniques de haute facture qui ont émer- veillé le public de Tchaker, Ryad s’en veut d’avoir raté une occa- sion facile à concrétiser en fin de seconde période. Boudebouz avoue que ses camarades et lui apprécient beaucoup le travail ac- compli jusqu’ici par Christian Gourcuff et affiche clairement son vœu de le voir continuer sa mis- sion à la tête de la barre tech- nique de l’Equipe nationale.

Ryad, une belle victoire, ce soir (vendredi), un commentaire sur ce match ? C’était difficile au début parce que l’adversaire a refusé de jouer. On n’a pas abdiqué, on s’est montrés sereins et grâce à notre maîtrise, on a pu prendre l’avantage pour se rendre le match plus facile par la suite. On s’est créé plusieurs occa- sions et on a pu en concrétiser sept, ce qui n’est pas mal. Mainte-

nant, il faudra rester sur cette lan- cée. Après deux succès sur un score aussi large, il faudra penser à confirmer en Ethiopie. Vous avez été incorporé en se- conde période et votre entrée en jeu a ramené plus de fluidité dans le jeu des Verts… Franchement, j’aurais pu mieux faire même si j’ai pu facilement me mettre au service du collectif avec notamment une bonne entente avec des joueurs de talent qui referment notre

équipe. Je pense sur- tout à cette belle ac- tion que j’aurais pu concrétiser. Sincère- ment, j’aurais bien été

plus heureux de termi- ner sur un but ma belle entrée en jeu. Justement, vous avez réalisé une passe décisive sur le but de Bra- himi, mais vous auriez pu aussi être buteur, non ? C’est vrai, comme je viens de le dire, c’est mon seul regret ce soir (avant-hier). Mais bon, c’est un peu mon petit péché mignon. Je dois encore travailler là-dessus

pour être plus efficace devant les buts. Après je me suis un peu per- mis parce que la situation et l’évo- lution du match le permettaient. Maintenant, il faut retenir cette belle victoire, c’est le plus impor- tant. On vous a vu fêter chacun des buts marqués en communion avec l’entraineur, est-ce un signe d’adieu ou plutôt de soutien ? Franchement, on veut qu’il reste, et c’est ce que nous voulions montrer en se

dirigeant vers lui à chaque but marqué. C’est un coach qu’on apprécie beaucoup pour son travail et

aujourd’hui on peut dire qu’on est fiers de l’avoir comme coach. Ce qui se passe et se dit à côté ne nous regarde pas. Un déplacement vous attend ce mardi en Ethiopie, un mot sur ce match retour ? Ça va être difficile, il va falloir vrai- ment bien se reposer et récupérer afin de confirmer notre succès. Il faut aller avec l’esprit de revenir

« Ça va être dur en Ethiopie, les conditions de jeu en Afrique son difficiles
« Ça va être
dur en Ethiopie,
les conditions de
jeu en Afrique
son difficiles »

avec la qualification parce qu’une belle performance nous permettra de réaliser notre objectif. Vous avez été applaudi par le public, une réaction par rapport cette belle reconnaissance du

peuple des Verts ? On connaît nos supporteurs, ils ont toujours répondu pré-

sents lorsqu’il le faut. Cette réaction du public est la parfaite illustration de

son soutien pour cette Equipe nationale. Même après ce but que j’avais raté, les fans n’ont pas cessé de m’en- courager et cela m’a vraiment encouragé. On fera

tout pour le rendre heu- reux et fier de son Equipe na- tionale, c’est notre devoir. Entretien réalisé

par Moumen Ait Kaci Ali

Alors qu’il a refuser de répondre à la question relative à son avenir

Gourcuff face au souhait de ses joueurs pour qu’il reste !

L a rencontre Algérie-Ethiopie qui a eu lieu ven- dredi soir s’est déroulée dans un contexte parti- culier. Elle a été entourée de rumeurs

un contexte parti- culier. Elle a été entourée de rumeurs avant, de quelques secondes, Mohamed Raouraoua

avant, de quelques secondes, Mohamed Raouraoua y a fait son entrée pour traverser et aller vers le terrain. Le président de la FAF n’a pas adressé la parole à son entraî- neur, alors qu’après une seconde victoire en inscrivant sept buts dans les filets adverses, n’importe quel prési-

concernant l’avenir du sélectionneur national, Chris- tian Gourcuff. Des informations ont filtré, il y a des semaines, sur l’intention du sélectionneur de quitter la barre technique de l’EN, après les deux matchs face à l’Ethiopie. Le technicien français n’aurait plus envie de rester à cause de certains problèmes, dont le volet familial. Mais jusqu’à aujourd’hui, il n’a toujours pas annoncé au président Mohamed Raouraoua son envie de partir. Ce dernier n’a eu que des échos. Gourcuff a aussi refusé de répondre à cette question lors de la conférence de presse d’après-match, lorsqu’il avait déclaré : «Je ne répondrai pas à la ques- tion sur mon avenir. » Cette attitude a laissé le doute planer sur son envie de plier bagage. Cette informa- tion se confirme désormais et les jours, voire les heures, de Gourcuff sont comptés. Si cette informa- tion avait été fausse, Gourcuff l’aurait carrément dé- mentie ou même fait la même déclaration que celle avant la CAN 2015 : «Je suis sous contrat avec la FAF. Si on ne veut plus de moi, pas de souci, je pars.» En tout cas, le fait que Gourcuff ne se soit pas exprimé sur son avenir met la FAF dans l’expectative. Après toutes les informations qui ont filtré de l’intérieur de la Fédération, faisant part d’une certaine froideur dans les relations entre Raouraoua et Gourcuff, cela a été confirmé. Réellement, les deux hommes n’ont plus les mêmes relations qu’il y a un an. D’ailleurs, ils ne se parlent plus. Tous les journalistes présents à la salle de conférences vendredi soir ont pu le confirmer en di- rect, lorsque le sélectionneur national avait pris place et s’apprêtait à faire un compte rendu du match, en compa- gnie du chargé de communication, Adel Hadji. Juste

N° 3318 04 Dimanche NATIONALE EQUIPE 27 mars 2016 La charnière centrale, ce grand chantier
N° 3318
04
Dimanche
NATIONALE
EQUIPE
27 mars
2016
La charnière centrale, ce grand
chantier qui attend Gourcuff

L es Verts se sont baladés avant-hier soir sur la pe- louse du stade Mustapha- Tchaker face à la très modeste formation de la

Tanzanie. Les hommes de Christian Gourcuff n’ont pas eu la moindre difficulté pour étriller les Ethiopiens sur le score net et sans appel de sept buts à un. Sur le plan offensif, les Verts ont été irréprochables notam- ment en présence de joueurs de qua- lité à l’instar de Mahrez, Feghouli, Brahimi, Slimani… Cependant, c’est en défense que les Verts ont laissé paraitre quelques signes de faiblesse, notamment au niveau de la char- nière centrale. Contrairement à ce qui avait été le cas par le passé, le sé- lectionneur national a décidé une fois de plus avant-hier d’opérer quelques changements en particulier dans le positionnement de certains de ses défenseurs. C’est ainsi qu’il a placé Medjani dans un rôle de senti-

nelle, pour placer la paire Mandi – Belkaroui dans l’axe de la défense.

Belkaroui n’a pas été très rassurant Durant les 90 minutes de la partie, les Ethiopiens ont souvent passé leur temps à subir les assauts des coéqui- piers de Slimani. Cependant, les Wlayas Antilops ont réussi parfois à mettre la défense algérienne en diffi- culté. C’est le cas lors des ultimes minutes de la première période où ils ont profité d’une erreur défensive pour aller inquiéter M’bolhi. Heu- reusement que Ghoulam est inter- venu à temps pour repousser le danger. En seconde mi-temps, les Ethiopiens ont une nouvelle fois profité d’une erreur défensive de Belkaroui pour marquer leur seul but dans ce match. Le joueur de Na- cional Madeira a manqué parfois de confiance, même s’il n’a pas été mau- vais durant la majeure partie de la

rencontre. L’ancien joueur de l’USMH, associé à Mandi dans l’axe de la défense, ne s’est pas montré

trop rassurant avant-hier soir. L’on se demande maintenant si Gourcuff va

lui renouveler sa confiance

match retour face à l’Ethiopie, lui va

très certainement opérer quelques changements dans son onze type en raison des conditions dans lesquelles va se dérouler cette rencontre à Addis-Abeba.

de reconnaitre que Gourcuff n’avait pas d’autre choix que d’avancer Medjani devant la charnière cen- trale. Et pour cause, c’est au niveau de la récupération de la balle que le gros problème de l’EN se pose. La retraite internationale de l’ancien ca- pitaine des Verts, Lacen, ainsi que l’absence de Bentaleb, en raison de blessure, a rendu le choix de placer Medjani en sentinelle obligatoire. D’où sa décision de composer avec Belkaroui et Mandi dans l’axe de la défense.

La retraite internationale de Lacen et la blessure de Bentaleb obligent Gourccuf à positionner Medjani en sentinelle

tionneur national, Christian Gour- cuff, dans l’axe de la défense. Il faut

dire aussi que le technicien breton n’a pas trop le choix dans ce registre. Medjani semble la solution parfaite pour composer avec Mandi la char- nière centrale de l’EN. Mais le place- ment de Medjani au milieu, pour la saison que l’on vient d’évoquer, oblige Gourcuff à chercher d’autres solutions pour résoudre ce pro- blème. Gourcuff avait essayé dans ce registre le défenseur du Paris FC, Mehdi Tahrat. Une autre solution pourrait également se présenter à lui en la personne de Ramy Bensebaini, joueur polyvalent qui peut évoluer ou dans l’axe de la défense, et même comme milieu de terrain. En atten- dant, Gourcuff va devoir résou- dre ce problème avant le

lors du

Pas trop d’options pour le coach dans ce registre Avant-hier soir, Gourcuff en a surpris plus d’un en plaçant Carl Medjani en position de sentinelle. Il faut dire que ce choix était la spécia- lité de son prédécesseur, Hallihod- zic, lors des matchs à l’extérieur. L’ancien driver de Lorient a toujours maintenu sa confiance à un duo de récupérateurs plutôt joueurs et of- fensifs. Cependant, force est

D’aucuns estiment qu’un grand chantier attend désormais le Séance de décrassage hier matin séléc- Bien
D’aucuns estiment
qu’un grand chantier
attend désormais le
Séance
de décrassage
hier matin
séléc- Bien que la sélection natio-
Belle
ambiance à
l’entraînement
Il y avait aussi une excellente
ambiance pour cette séance et il
fallait s’y attendre, après ce suc-
cès où ont été inscrits sept buts,
le deuxième consécutif après la
rencontre face à la Tanzanie.
nale ait disputé le match face à
l’Ethiopie vendredi soir, Christian
Gourcuff a programmé hier matin
au centre technique de Sidi-
Moussa, une séance de décras-
sage avec la présence de tous
les joueurs.
Quartier
libre l’après-
midi
Les joueurs ont eu droit à un
après-midi de libre, hier, après
cette séance de décrassage. La
majorité des joueurs ont ainsi
quitté le centre technique de Sidi-
Moussa en milieu de journée pour
aller se ressourcer et oublier un
peu cette pression, avant de
rentrer au lieu du stage en
fin d’après-midi.
Ultime
séance ce
matin…
Les Verts effectueront
leur dernière séance d’en-
traînement au centre de
Sidi-Moussa, ce matin à 9h.
Ce sera aussi la dernière
séance en Algérie avant
la fin du stage.
avant de
rallier Addis-
Abeba
Juste après la séance
d’entraînement, les joueurs
vont déjeuner rapidement avant de
quitter le centre pour rallier l’aéro-
port. C’est vers 12h 30 que l’avion
spécial affrété auprès de la com-
pagnie nationale Air Algérie dé-
collera d’Alger pour
rejoindre la capitale
éthiopienne.

match retour de ce mardi face à l’Ethiopie à Addis-Abeba.

Riad O.

Gourcuff lâche le 4-4-2 pour un 4-2-3-1 nettement plus efficace

En plus de la nouveauté de mettre Medjani dans un rôle

Il compte

désormais onze réalisations en sélection :

talent lors de cette rencontre. Feghouli a sorti le grand jeu en parvenant à inscrire un joli doublé. Brahimi, quant à lui, a marquer un but. Quant à Mahrez, il a été décisif en délivrant de très jolies passes à ses autres coéquipiers.

BFM à l’aise dans ce schéma tactique

de sentinelle, le sélectionneur national, Christian Gourcuff,

a opté, avant-hier soir face à l’Ethiopie, pour un nouveau

dispositif tactique. Adepte du 4-4-2, qui a montré son inef-

ficacité pour l’EN, le technicien breton a décidé de changer de système de jeu. L’ancien entraîneur de Lorient avait pour objectif de trouver la bonne formule tactique qui per- met de mettre à l’aise l’armada offensive des Verts, Bra- himi, Slimani, Feghouli et Mahrez. Et cette bonne formule, Gourcuff semble l’avoir trouvée dans ce 4-2-3-1.

La réponse de Feghouli

S’il y a un joueur qui s’est illustré lors de la dernière victoire de l’EN face à l’Ethiopie, c’est bel et bien Sofiane Fe- ghouli. Auteur d’un doublé, le joueur du FC Valence a répondu à sa manière à ses détracteurs. Cette saison, Feghouli a connu des moments bien difficiles en club. Entre les blessures, et l’histoire de son avenir en club, Feghouli n’a pas brillé avec le club Ché. Le joueur a même été sifflé par une frange de supporters lors du dernier match de Valence en Liga, face au Celta Vigo. C’est dire que ce stage de l’EN au CTN de la FAF à Sidi Moussa est vraiment arrivé au bon mo- ment pour le joueur qui a, du coup, re- trouvé le moral en plongeant dans l’ambiance de la sélection. Contrairement à d’habitude, Feghouli a été cette fois-ci aligné dans un nouveau poste en sélec- tion. Habitué à jouer dans le flanc droit, Feghouli a évolué dans l’axe face à l’Ethiopie. Et le moins que l’on puisse en dire, c’est que ce rôle a bien réussi à Fe- ghouli qui est parvenu à inscrire un dou- blé. Sa bonne prestation livrée face à l’Ethiopie lui a valu les félicitations de son club du FC Valence. Le club Ché n’a pas tardé à poster un message sur son site officiel pour évoquer son doublé en sé- lection : «Feghouli a marqué deux fois devant l’Éthiopie. Il a ouvert le score à la 24e minute avant d’inscrire le troisième but en début de seconde mi-temps.»

Riad O.

La question qui mérite d’être posée actuel- lement est de savoir si Christian Gourcuff va opter pour ce même système de jeu lors du match de ce mardi. Selon des indiscré- tions, Gourcuff pourrait changer de sys- tèmes en raison des conditions dans lesquelles ce match va se jouer et surtout en raison de la mauvaise qualité de la pe- louse qui ne permet pas de procéder à un jeu basé sur la possession de la balle.

A-t-il trouvé la bonne formule tactique pour l’EN ?

Tous ceux qui suivent le parcours des Verts sous l’ère Christian Gourcuff semblent d’accord pour reconnaitre que

l’EN a montré un tout autre visage lors de ces deux der- nières sorties face à la Tanzanie et l’Ethiopie. Certes, il faut reconnaitre la faiblesse de ces deux adversaires. Toutefois, les attaquants algériens se sont baladés dans ce nouveau système de jeu en parvenant à se- couer les filets des deux gardiens de

la Tanzanie et de l’Ethiopie à 14 re-

prises. Lors des éliminatoires de la CAN 2015, les Verts n’avaient marqué que onze buts lors des six rencontres disputées face au Mali, le Malawi et l’Ethiopie.

Riad O.

disputées face au Mali, le Malawi et l’Ethiopie. Riad O. 14 buts inscrits en deux matchs

14 buts inscrits en deux matchs

Le sélectionneur national a décidé avant-hier de changer le positionne- ment des quatre fantastiques en at- taque en plaçant Mahrez à droite, Brahimi à gauche et Feghouli dans l’axe. Slimani, quant à lui, a été placé comme à son habitude dans la pointe de l’attaque. Gourcuff a fait dans le classique avec BFM, le trio magique. Ces trois joueurs ont étalé tout leur

N° 3318 NATIONALE Dimanche EQUIPE 05 27 mars 2016 De nos envoyés spéciaux Le gagne-pain
N° 3318
NATIONALE
Dimanche
EQUIPE
05
27 mars
2016
De nos
envoyés
spéciaux
Le gagne-pain est plus important pour les citoyens
en Éthiopie

La lourde défaite concédée à Tchaker est un non-événement pour les Ethiopiens

C’ est une soirée tout à fait ordinaire qu’on passée les Ethiopiens vendredi dernier et cela en dépit de la lourde défaite concédée par les Antilops Wlaya à Tchaker. Et pourtant, la sé-

lection éthiopienne avait été ridiculisée sur le score de sept buts à un. Il faut dire que les Ethiopiens s’intéres- sent beaucoup plus à leur gagne-pain, eux qui sont rentrés chez eux pour se réveiller tôt le lendemain afin d’aller bosser. Pour leur part, les quotidiens éthiopiens n’ont pas consacré un grand espace aujourd’hui pour ce match de leur équipe nationale. En effet, seul le ré- sultat final du match a été motionné sur certains jour- naux. La presse n’a pas trop parlé de ce match, dans la mesure où elle savait d’avance que la tâche de leur équipe allait être difficile face à l’EN. Si les Ethiopiens comptent assister à la rencontre de ce mardi, nous avons constaté sur les lieux qu’ils n’accordent pas trop d’importance aux matchs de leur sélection, eux qui sont plutôt préoccupés par leur vie quotidienne et leur gagne-pain.

Mehdi T.

par leur vie quotidienne et leur gagne-pain. Mehdi T. Addis-Abeba, la capitale la plus élevée d’Afrique
par leur vie quotidienne et leur gagne-pain. Mehdi T. Addis-Abeba, la capitale la plus élevée d’Afrique

Addis-Abeba, la capitale la plus élevée d’Afrique

La mission de l’EN s’annonce très compli- quée en Ethiopie ce mardi face aux Antilops Wlaya en raison des conditions climatiques dans lesquelles se jouera ce match. En effet, Addis-Abeba est située au centre du pays, sur un plateau à une altitude comprise entre 2 300 et 2 600 mètres, ce qui lui vaut d'être la capi- tale la plus élevée d'Afrique et la quatrième au niveau mondial.

L’Ethiopie possède le deuxième meilleur débit d’internet en Afrique

L’Ethiopie est le second pays africain à pos- séder la meilleure connexion d’internet. Selon un sondage effectué en novembre dernier,

l’Ethiopie devance dans ce classement beau- coup de pays européens tels que la Serbie, la Croatie et la Turquie.

La langue, un vrai problème

La communication demeure un véritable problème en Ethiopie pour les gens qui visi- tent ce pays. Hormis les musulmans, les autres Ethiopiens ne parlent pas l’arabe et ne com- prennent pas beaucoup l’anglais. Dans cette contrée, il existe plus de 80 langages. C’est dire toutes les difficultés que nous avons éprouvées pour communiquer avec les gens.

30% des Ethiopiens sont des musulmans

avec les gens. 30% des Ethiopiens sont des musulmans La population en Ethiopie est composée de

La population en Ethiopie est composée de 30% de musulmans seulement. Les autres sont des chrétiens. On y pratique plusieurs reli- gions. Les chrétiens représenteraient 62,8 % de la population, répartis entre orthodoxes mo- nophysites (43,5 %), protestants (18,6 %) et ca- tholiques (0,7 %) 1. 33,9 % des Éthiopiens seraient musulmans et 3,2 % pratiqueraient une autre religion ou aucune.

Le pays est en plein développement économique

Contrairement à notre dernière visite en Ethiopie en 2014, le pays a beaucoup changé. Sa première initiative forte : la mise en place d'un vaste programme de développement éco-

nomique et social. Sa ligne de crête : hisser l'Éthiopie au rang de pays à revenus intermé- diaires en 2025 sur le modèle de développe- ment de la Chine.

L’émigration clandestine présente en force vers le Yémen

Comme c’est le cas dans la plupart des autres pays africains, les Ethiopiens quittent leur pays pour aller vivre ailleurs. Le phénomène de l’émigration clandestine est présent dans ce pays notamment vers le Yémen où les Ethio- piens aiment aller vivre.

T.M.

vers le Yémen où les Ethio- piens aiment aller vivre. T.M. La vente des billets débutera
vers le Yémen où les Ethio- piens aiment aller vivre. T.M. La vente des billets débutera

La vente des billets débutera aujourd’hui

La Fédération éthiopienne de football a décidé de procéder le jour du match dimanche à la vente des billets pour la rencon- tre de ce mardi face à l’EN. En effet, et selon les informations en notre possession, les supporters éthiopiens ne devraient pas trop se bousculer devant les guichets pour s’acquitter du billet afin de suivre cette rencontre en raison de la mauvaise situation dont se trouve leur team dans la course pour la qualif ’ vers la prochaine CAN. Pour rappel, le prix sera fixé à 50 dollars.

L’ambassadeur de retour aujourd’hui

Alors que la sélection nationale sera à Addis-Abeba aujourd’hui, on n’en sait toujours pas si l’ambassadeur d’Algérie en Ethiopie accueillera l’équipe ou non. En effet, Son Excellence M. Rachid Belouanas est en dé- placement pour mission de travail. Il ne sera de retour en Ethiopie qu’aujourd’hui.

La communauté algérienne en Ethiopie avoisine 50 personnes

En Ethiopie, des Algériens vivent là bas. En 2014, ils étaient plus d’une vingtaine à marquer leur présence au stade pour encourager l’équipe. Cette fois-ci, ils frôlent une cinquantaine entre le personnel de l’ambassade, de l’Union africaine et ressortissants. Ils sont attendus tous aujourd’hui à l’aéroport d’Addis-Abeba pour accueillir les joueurs. Ils seront aussi tous présents au stade pour soutenir les Verts et les pousser à arracher une qua- trième victoire en autant de matchs de ces éliminatoires de la CAN-2017.

Interdiction d’accès au Sheraton pour les journalistes

L’équipe du Buteur présente à Addis-Abeba a tenté de faire un saut au lieu d’hébergement des Verts, le Shératon hôtel. Finalement, on ne pouvait y accéder. En effet, la FAF a donné des instructions strictes à la direction de l’établissement pour empêcher les journa- listes algériens d’y entrer, pour permettre à la sélection de se concentrer sur le match.

Zefzef, le cuisinier de l’EN et le vétérinaire depuis vendredi à Addis- Abeba

La première délégation de la FAF qui s’est rendue à Addis-Abeba en éclaireur est arrivée vendredi en Ethiopie. Elle est composée du vice- président de la FAF, Djahid Zefzef, du cuisinier chef de l’EN, Farid Nemiri, et du vétérinaire Lyès Ouzelagui.

Le vice-président a rendu visite à la sélection féminine

Le vice-président de la FAF, Djahid Zefzef, s’est rendu avant hier à l’hôtel où est logée la sélection fé- minine, afin de l’encourager. Il lui a aussi souhaité bon courage, laquelle a affronté hier, son homologue de l’Ethiopie.

Il était présent au stade

Justement, Djahid Zefzef a marqué sa présence à l’Addis-Abeba-Stadium en prenant place à la tribune d’honneur pour suivre cette partie. Il a été l’unique re- présentant de l’instance fédérale. Zefzef était très content en fin de rencontre, après la qualification des dames algériennes au prochain tour.

La sélection éthiopienne rentrera épuisée

Pour leur match retour face à la sélec- tion algérienne, les Ethiopiens ont quitté Alger hier dans l’après-midi à 15h, pour rendez chez eux, dans le but de préparer le match retour. Mais finalement, ces der- niers n’arriveront que quelques heures seulement avant l’Algérie qui effectuera le déplacement à bord d’un vol spécial. Il est prévu qu’ils soient à Addis-Abeba à 14h (heure locale). C’est un voyage de vingt heures qu’effectueront les Ethiopiens, au moment où l’EN passera six heures et demi au ciel. En outre, ils seront complè- tement épuisés pour le match.

Le volet physique favorable aux Verts

Donc, les Fennecs seront avantagés physiquement pour ce match. En dépit de l’état de la pelouse lamentable, Feghouli et cie pourront profiter de l’aspect physique pour faire la différence et assurer la quali- fication. Les moyens de la FAF permettent donc de faire la différence sur le terrain et cela devra être visible lors du match. M. T.

N° 3318 06 JSK LIGUE Dimanche 1 27 mars 2016
N° 3318
06
JSK
LIGUE
Dimanche
1
27 mars
2016
N° 3318 06 JSK LIGUE Dimanche 1 27 mars 2016 Mouassa augmente la charge La rencontre

Mouassa augmente la charge

La rencontre Hannachi-Haddad au Forum des présidents d’entreprise a fait le buzz Les langues se
La rencontre
Hannachi-Haddad
au Forum des
présidents
d’entreprise
a fait le buzz
Les langues se sont bien
déliées hier dans la ville des
Genêts, lorsque les deux pré-
sidents, celui de la JSK, Mo-
hand Cherif Hannachi, et de
l’USMA, Rebbouh Haddad,
se sont rencontrés au Forum
des présidents d’entreprise.
Une rencontre qui a été lon-
guement évoquée sur les ré-
seaux sociaux en Kabylie. Les
supporters de la JSK, rassu-
rés par cette rencontre où les
deux hommes se sont mis
côte à côte, ont spéculé sur la
prise en main des destinées
du club par l’actuel boss des
Rouge et Noir, sachant que ce
dernier est un vrai supporter
de la JSK.
Doukha s’est
contenté du banc
face à l’Ethiopie
chain. En tout cas, il piaffe d’envie
de retrouver le terrain face aux
Harrachis, lui qui a raté un
énorme Clasico.
joueurs comme ce fut le cas face à
l’USMB ou encore l’ASMO. Tout
cela leur servira à l’avenir.
Les jeunes profitent avec les
seniors
Mouassa veut un groupe
complet avant l’USMH
Le gardien de but de la JSK,
Azzedine Dou-
kha, s’est
contenté de
suivre la ren-
contre de
l’équipe natio-
nale face à
l’Ethiopie du
banc des rem-
plaçants. Le sé-
lectionneur
Profitant de l’absence de nombre
de leurs aînés, les jeunes promus
pour la circonstance par le coach
Mouassa, Hentat, Ihadjaden,
afni ainsi que le troisième gar-
dien de but Messaoudi, tentent de
faire de leur mieux, ne ratant au-
cune consigne et font tout pour
assimiler les conseils du coach, qui
affectionne particulièrement le
travail avec cette catégorie de
En attendant l’arrivée des interna-
tionaux, entre autres Doukha, Ziti,
Ferhani et les deux Burkinabés,
pour pouvoir passer à plus consis-
tant, l’entraineur veut la présence
de l’ensemble de son effectif pour
enregistrer un deuxième résultat
positif de suite, lui qui compte ali-
gner à son actif une belle série et
atteindre, pourquoi pas, le po-
dium.
national,
Christian Gourcuff, a préféré
aligner Ouahab Rais Mbolhi,
qui reste le keeper numéro un
des Fennecs au vu de son ex-
périence dans ce domaine.
Ziti hors des 18
En revanche, si le nom du
gardien de but
Adel A.
de la JSK, Az-
zedine Dou-
kha, figurait
dans la liste des
18 joueurs
convoqués par
Christian
Gourcuff et a
pu suivre la
rencontre au
stade Tchaker du banc des
remplaçants, son compère de
dent Malek pour tout mettre
au clair. D’autre part, Maroc
aurait été très séduit par une
aventure avec la JSK, surtout
sachant qu’il pourrait coacher
le club du banc de touche.
sa formation d’origine,
le la-
téral droit, Khoutir Ziti, s’est
retrouvé hors des 18, suivant
ainsi le match de l’EN de la
tribune d’honneur.
Lundi, tout sera clair
pour lui
Selon toujours nos sources, la
venue de Maroc à la JSK, ou
son retour au CRB, devraient
être plus clairs lundi pro-
chain, soit après la rencontre
de ce technicien avec le prési-
dent Malek. Entretemps, les
Canaris poursuivent leur pré-
paration en prévision de la
rencontre face à l’USMH. Du
côté de la formation kabyle,
on a aussi appris que la direc-
tion pourrait ne plus avoir be-
soin d’un adjoint à Mouassa,
dans le cas où Maroc ferait of-
ficiellement machine arrière,
se contentant d’Ikiouène du
moment que la saison tire à sa
fin.
Boultif s’active
avec Gaouaoui
En l’absence de Azzedine
Doukha, son remplaçant,
Aderrahmane Boultif, tra-
vaille d’arrache-pied avec l’en-
traineur des gardiens, Lounès
Gaouaoui, qui veut prendre
part à une rencontre officielle,
et qui, pour être prêt à toute
éventualité, ne rate aucune
occasion pour demander
conseil à l’ex-keeper interna-
tional avec qui il s’entend
bien. Par ailleurs, Boultif sait
mieux que quiconque que
concurrencer Doukha n’est
pas une mince affaire, au vu
de son statut d’international.
Adel A.

en attendant les internationaux

D e retour aux entraine- ments depuis jeudi, la formation phare de la Kabylie a entamé ses préparatifs de la pro-

chaine rencontre de championnat face à l’USMH. Le technicien guelmi de la JSK a dès hier entamé son programme qui consiste à ef- fectuer deux séances par jour en compagnie du préparateur phy- sique,, Ikiouène, et de l’entraineur des gardiens, Lounès Gaouaoui, en attendant bien sûr le retour des in- ternationaux pour pouvoir appli- quer le programme de l’entraineur, où il sera question de parfaire les aspects technico-tactiques.

Deux séances par jour dès hier

Bien que le groupe soit amoindri

par l’absence des internationaux, le coach avait dès le premier jour du biquotidien scindé son travail en deux séances, celle de la matinée

et celle de l’après-midi. Il se trouve

que Mouassa avait bénéficié des deux pour pouvoir charger son programme, tout en cédant l’ini- tiative à son adjoint, le préparateur physique, pour faire suer les joueurs et leur permettre de rem- placer en quelque sorte les rencon- tres avec ses séances physiques très poussées pour ensuite reprendre le relais.

Bonne ambiance au sein du groupe

Suite à la dernière victoire en championnat lors du Clasico face au MCA, les joueurs semblaient retrouver le sourire et surtout l’en- vie de travailler. Ils paraissaient très assidus au travail avec une note en plus qu’est la bonne am- biance. En s’approchant d’eux, cer- tains ont même évoqué leur souhait de revenir avec un très

bon résultat de Lavigerie, d’où leur volonté dans le travail. Ferrahi a repris en solo
bon résultat de Lavigerie, d’où leur
volonté dans le travail.
Ferrahi a repris en solo

Après avoir repris les entraine- ments vendredi passé en solo, le milieu de terrain des Canaris, Ra- chid Ferrahi, n’attend que le feu vert du médecin pour pouvoir re- prendre avec ses coéquipiers. Il s’est contenté de courses en solo pour tenter de réhabituer son corps à l’échauffement. Selon ce que l’on a pu constater sur le ter- rain, il a montré de bonnes dispo- sitions et a rassuré son entraineur quant à son retour en compétition face à l’USMH le week-end pro-

Alors que la direction n’a pas repris les contacts avec lui

A u moment où les joueurs ont entamé leur préparation pour

le prochain match face à

l’USMH, la direction du club, à sa tête le président Hanna- chi, n’a pas encore renouvelé ses contacts avec l’adjoint

d’Alain Michel (CRB) Maroc pour venir renforcer les rangs des membres du staff tech- nique de la JSK. En effet, selon les informations qui nous sont parvenues de l’en- tourage du technicien, celui-

ci aurait été rappelé par

certains proches du club be- louizdadi pour le récupérer, alors que la direction du CRB avait accepté dans un premier temps sa démission suite à son refus d’être traduit en conseil de discipline.

C’est lui qui a demandé à la direction de tempori- ser

Selon ce que l’on a appris de l’entourage du club kabyle, l’adjoint d’Alain Michel,

Maroc va-t-il faire machine arrière ?

Maroc, aurait demandé à la direction des Canaris de tem- poriser, après que cette der-

nière lui aurait fait une offre, ce technicien aurait demandé en fait un temps de réflexion pour connaître les vraies in- tentions des responsables du Chabab. Il aurait par ailleurs affirmé aux dirigeants des Vert et Jaune que sa réponse par l’affirmative ou la négative serait imminente et par le biais de son manager.

Il est entre le marteau et

l’enclume

Tout le monde se rappelle que quand Maroc avait démis- sionné, Alain Michel était en France, mais une fois l’ex- coach du MCA de retour, les deux hommes se sont réunis, où Maroc a expliqué son ac- tion au Français. Or, selon des échos, Alain Michel aurait dissuadé Maroc de filer à la JSK, au moment où celui-ci attend un coup de fil du prési-

N° 3318 LIGUE 1 JSK Dimanche 07 27 mars 2016 Il était présent au Forum
N° 3318
LIGUE
1
JSK
Dimanche
07
27 mars
2016
Il était présent au Forum des
chefs d’entreprise hier à Tizi
Hannachi
«J’ai prévu de rencontrer
Ali Haddad pour discuter
de l’avenir de la JSK»

C omme nous l’avons annoncé

dans l’une de nos précédentes

éditions, le président de la JSK a

été convié par le président du

Forum des chefs d’entreprise

(FCE) Ali Haddad, pour assister à l’inaugu- ration du nouveau bureau du FCE à Tizi

Ouzou. Le boss kabyle a répondu aimable- ment à l’invitation en marquant sa pré- sence aux côtés de nombreux chefs d’entreprise, acteurs économiques locaux et nationaux. L’occasion lui a été donnée de rencontrer plusieurs opérateurs écono- miques de la région avec lesquels il s’est entretenu sur plusieurs questions liées di- rectement à la situation socio-économique

de la wilaya de Tizi Ouzou. Aussi, Hanna- chi a également saisi cette chance pour évoquer d’autres thèmes relatifs à la venue d’investisseurs à la JSK, pour per- mettre au club de respirer quelque peu, suite aux difficultés financières qui le freine.

Il s’est mis aux côtés de Rebouh Haddad

Hannachi est arrivé dans la grande salle de conférences de la maison de la culture Mouloud Mammeri en compagnie de Gou- meziane, un ancien dirigeant du club. Il s’est installé aux côtés de son homologue

usmiste, Rebouh Haddad. Les deux hommes ont naturellement évoqué l’ac- tualité sportive nationale. Il est vrai que l’USMA est en bonne santé, notamment avec les excellentes performances qu’elle réalise et la JSK qui cherche toujours à re- venir à son meilleur niveau.

Et devait s’entretenir avec Ali en fin d’après-midi

En vue du programme chargé de ce Forum, notamment avec l’inauguration du nouveau bureau du FCA dans la wilaya de Tizi, sans oublier les nombreuses interven- tions des opérateurs économiques, le boss

n’avait pas rencontré le président du FCE et de l’USMA, Ali Haddad, pour débattre des questions liées au volet sportif, no- tamment l’ouverture du capital de la JSK aux potentiels investisseurs dont l’annonce se fera incessamment. Hannachi nous a toutefois fait savoir qu’il devait rencontrer son homologue de Soustara l’après-midi, après la visite de quelques unités indus- trielles de la wilaya.

L’ouverture du capital se fera après la réunion du CA

Le président Mohand-Cherif Hannachi de- vait, hier à l’occasion de cette cérémonie

du FCE à Tizi, saisir cette opportunité en présence des industriels de la wilaya et d’autres opérateurs économiques présents dans la salle, pour annoncer l’ouverture du capital de la SSPA/JSK. Toutefois, on croit savoir qu’il attend la tenue de la réunion du conseil d’administration, prévue après le prochain match de l’USMH. Conformé- ment à la réglementation, l’annonce doit se faire après l’AG du conseil d’administra- tion, ensuite les investisseurs seront invi- tés à se rapprocher du club.

L. A.

«J’annoncerai bientôt l’ouverture

du capital de la SSPA»

Interpellé hier par les supporters, Hannachi défend Berchiche : «Il a aussi été l’auteur de
Interpellé hier
par les supporters,
Hannachi
défend Berchiche :
«Il a aussi été l’auteur
de la
passe décisive face au MCA»
Hier après-midi, à sa sortie de la grande salle de la maison
de la culture Mouloud-Mammeri de
Tizi qui a abrité
la réu-
nion du FCE, le président
de la JSK, Mohand Cherif Hanna-
chi, a été interpellé par un
groupe de supporters
concernant la dernière erreur commise par Berchiche face
au MCA et qui a provoqué
le penalty. Le groupe de suppor-
ters lui a demandé
de sanctionner le joueur en le privant
du prochain match. Hannachi a pris la défense de son
joueur en leur répondant
: «Oui, c’est vrai que Berchiche a
été à l’origine du penalty face au MCA. Je vous l’accorde,
perdre un match très important. Toutefois, il
qu’on a failli
ne faut pas s’attaquer au joueur gratuitement, il s’est
quand
même racheté
en
seconde période,
notamment
avec cette passe décisive qui
a amené le but de Mebarki.»
«Les joueurs ont besoin de votre
soutien»
Par ailleurs, Hannachi n’a pas manqué l’occasion
de sensi-
biliser les supporters,
des sept dernières
notamment sur leur mobilisation lors
journées du championnat car
le club a
besoin d’eux pour
pouvoir réaliser
de bons résultats et
pour cela il leur a demandé
de rester aux côtés des
joueurs qui ont besoin de leur soutien
: «Je pense que l’ur-
gence de l’heure c’est de rester derrière l’équipe. Les
joueurs ont besoin des supporters,
votre soutien leur sera
d’une grande utilité afin
Rebouh
Haddad tient
toujours au match-gala
avec la JSK
de réussir un bon coup lors des
sept
dernières
sorties
en champion-
nat».
Présent à la réunion du Forum des chefs d’entreprise
hier à Tizi Ouzou, le président de l’USMA, Rebouh Had-
dad, a rappelé le souhait de la direction usmiste d’organiser
un match gala qui opposera la JSK à l’USMA. Le stade qui
abritera la confrontation importe peu selon Haddad qui ex-
plique que cette rencontre entrera dans un cadre purement
amical et permettra de prouver les bonnes relations qui unis-
sent les deux formations. Pour rappel, un match gala entre
les deux équipes devait avoir lieu il y a quelques semaines,
mais le président de la JSK n’a pas donné son accord, en
raison, a-t-il justifié, des mauvais comportements des
supporters de l’USMA lors du match retour à Bolo-
ghine.
La
JSK et l’USMA
assisteront l’US Beni
Douala
La formation de l’US Beni Douala est en train de réali-
ser une autre grande saison. Le club occupe actuellement
la première place et joue son accession en Division 2 ama-
teur. Son président Hocine Amam n’a pas manqué l’occasion
de la présence de plusieurs industriels de Tizi pour solliciter
des aides financières de manière à pouvoir concrétiser l’objec-
tif cher à tout Beni Douala et Tizi Ouzou en général, à s’avoir
l’accession. Les deux responsables, Rebouh Haddad du côté
de l’USMA et Mohand Cherif Hannachi, de la JSK, ont ex-
primé leur disponibilité à venir en aide à cette jeune
formation de l’US Beni Douala qui met les bouchées
doubles pour écrire une nouvelle page de son
histoire.

A la fin de la cérémonie du FCE, nous nous sommes entretenus avec le prési-

dent de la JSK, Mohand-Cherif

Hannachi, qui nous a fait savoir qu’il devait prendre la parole lors de cette réunion pour annoncer officiellement l’ouverture du ca- pital de la SSPA-JSK. Néan- moins, il a préféré temporiser, probablement pour la program- mation d’une réunion avec le conseil d’administration, comme révélé dans notre édition de vendredi dernier. «Cette rencon- tre des chefs d’entreprise est une excellente initiative du FCE,

à sa tête le président Ali Had-

dad. C’est vraiment une bonne

idée, car notre région a vraiment besoin d’un véritable essor économique. Sur le plan sportif et pour ce qui nous concerne, je devais prendre la parole et annoncer l’ouverture du capital de la JSK.»

«Les portes sont ouvertes, bienvenue à un investisseur de la région, capable de prendre les règnes du club»

de la région, capable de prendre les règnes du club» quelques détails sur tout ce qui

quelques détails sur tout ce qui a trait à ce dossier.»

«Mouassa fait du bon travail»

Quant à l’actualité de la formation du Djurdjura, dans son volet technique, le boss se dit très satisfait de

l’état d’ambiance qui règne dans le groupe, et depuis la venue de Mouassa, selon lui, la situation se porte de mieux en mieux. «La JSK se porte un peu mieux de- puis notre dernière victoire à domicile face au MCA. Le coach Kamel Mouassa est en train d’effectuer un bon travail. Les joueurs avouent qu’il y a un changement. La direction reste mobilisée et veille à ce que le groupe ne manque de rien afin de réussir de bons résultats en cette fin de saison très difficile.»

«La victoire face au MCA redonne confiance aux joueurs»

Pour le président, la dernière victoire est salutaire face au MCA, elle a offert trois précieux points qui ont éloi- gné le club, même légèrement, du bas du tableau, elle reste importante pour la suite du parcours : «L’équipe n’avait aucun droit à l’erreur face au MCA, notre clas- sement en bas du tableau a exigé de tous les joueurs de fournir plus d’efforts pour garder les trois points à Tizi. La victoire a fait revenir la sérénité dans le groupe, les joueurs se portent mieux psychologique- ment et c’est de bon augure pour la suite.»

«La préparation du match contre l’USMH se déroule bien»

En parlant du prochain match face à l’USMH, au

stade de Lavigerie, Hanna- chi ajoute : «Les entraîne- ments ont repris depuis jeudi soir. L’ambiance est excellente et les joueurs travaillent beaucoup pour améliorer leurs perfor- mances. J’ai assisté aux entraînements et la déter- mination y était pour re- dresser la situation. Il nous reste sept matchs, j’ai de- mandé aux joueurs de donner un bon coup.»

«On ira à Lavigerie pour confirmer»

Gagner le prochain match est la mission

principale des Canaris à Lavigerie. Le pré- sident avoue qu’une confirmation de la victoire du MCA est impérative, et les joueurs doivent vraiment se donner à fond pour revenir avec un bon résultat :

Toujours sur le même thème, qui fera sans doute l’actualité ces jours-ci, notamment après la dernière réunion de la FAF avec les présidents de club, lesquels ont été instruits, le président Hannachi rappellera qu’à la JSK la procédure est sur le point d’être concrétisée, et d’ajouter qu’il sou- haite la bienvenue à tous les industriels

qui veulent vraiment venir investir dans le club. «La situation financière de la JSK n’est pas différente des

autres équipes. La JSK a besoin de soutien financier pour fonctionner et répondre aux exigences de l’heure. Seule une grande entreprise résoudra ce problème et

à l’occasion, je rappelle que les portes sont ouvertes et

nous souhaitons la bienvenue à un investisseur capa-

ble de venir prendre les règnes du club.» Le président nous a même fait savoir qu’il a prévu de s’entretenir en tête-à-tête avec le président du FCE, Ali Haddad, mais vu le programme chargé de ce dernier, il n’a pas pu le croiser à la maison de la culture Mouloud-Mammeri.

Par ailleurs, une rencontre entre les deux hommes de- vait avoir lieu après la fin de visite arrêté par le FCE à travers quelques unités industriels de la wilaya : «Je n’ai pas eu l’occasion de m’entretenir avec mon ami Ali ce matin, vu le timing serré de la cérémonie, mais je prévois de le rencontrer ce soir (hier, ndlr), à la fin de sa visite. J’ai beaucoup de choses à lui dire, parti- culièrement l’avenir de la JSK.»

«Sauf un investisseur potentiel peut améliorer la situation»

Vraisemblablement, Hannachi est plus que jamais dé- cidé à ouvrir le capital de l’équipe rapidement pour at-

tirer les intéressés, en affirmant : «La satiation devient de plus en plus insupportable. Je trouve que seul un

potentiel investisseur sauvera la situation. Je voulais évoquer ça dans la salle, mais j’annoncerai bientôt

«Notre objectif est bien clair. On a de- mandé aux joueurs de fournir plus d’ef- forts pour réussir une bonne performance lors de notre prochaine sortie. Revenir en haut du tableau passe par l’enchaînement de bons résultats. Le match sera difficile contre une bonne équipe d’El Harrach, mais ce n’est pas pour autant que nous ferons le dé- placement en victimes expiatoires, on a aussi des atouts à faire valoir.»

«La JSK ne descendra jamais en Ligue 2 Mobilis»

S’exprimant sur la fin de saison, Hannachi affirme : «Il nous reste encore sept matchs à jouer d’ici la fin de la saison, c'est-à-dire 21 points en jeu. J’ai exigé des joueurs le plein. Le maximum d’unités doit être récol- tés, seule condition pour revenir en haut du tableau. Personnellement, j’ai confiance en mes joueurs, je trouve qu’ils sont libérés psychologiquement et ils ont promis d’aborder ces derniers matchs avec toutes leurs forces. J’espère qu’on réussira un bon coup pour finir la saison dans la tranquillité.»

«La livraison du nouveau stade pour fin décembre 2016»

En conclusion, Hannachi a évoqué l’état d’avance-

ment du grand complexe sportif de Tizi avec les 50000 places. : «Les travaux avancent bien au stade 50000 places. Sa livraison est annoncée par les res- ponsables locaux pour fin décembre 2016, j’espère que les délais seront respectés car nous avons énor- mément besoin de cette infrastructure d’envergure.»

Propos recueillis par Lyès Aouiche.

N° 3318 08 LIGUE Dimanche MCA 1 27 mars 2016 Amrouche fixe les règles du
N° 3318 08 LIGUE Dimanche MCA 1 27 mars 2016
N° 3318
08
LIGUE
Dimanche
MCA
1
27 mars
2016

Amrouche fixe les règles du jeu

Vendredi soir, Lotfi Amrouche a tenu une réu- nion de courte durée avec ses joueurs pour faire le point et fixer les règles du jeu. L’entraîneur du Mouloudia, qui avait accordé quatre jours de repos

à ses joueurs afin qu’ils décompressent, a jugé

utile de se réunir avec ses poulains après avoir constaté une certaine démobilisation du groupe. Il

a voulu donc un peu les secouer afin qu’ils retrou-

vent cet état d’esprit qui leur a permis de remon- ter la pente dans les moments les plus difficiles, à

commencer par le match de l’ASMO, avant d’en- chaîner par la rencontre de la Coupe d’Algérie, qui

a constitué un véritable tournant l’équipe.

Il insiste sur l’esprit de solidarité et met en garde contre toute mauvaise réaction

Tout en motivant ses joueurs, le coach du Mou- loudia leur a demandé d’être solidaires et c’est ce point qui fera la force de l’équipe pour le reste du parcours. Durant son discours, Amrouche a fait al- lusion à ce qui s’était produit après le match de la JSK, où certains éléments ont eu une mauvaise réaction, après l’échec qui a mis fin à une série de bons résultats. L’entraîneur du Mouloudia les a mis en garde contre ce genre de comportement, car une défaite doit être assumée par tout le monde et il n’y a pas un joueur qui est plus affecté qu’un autre.

Seuls les joueurs les plus en forme seront alignés

Sachant qu’à l’approche de la fin de cet exer- cice, certains joueurs réclament du temps de jeu, chacun s’exprimant à sa façon, Amrouche a fixé les règles du jeu. Le coach a expliqué à ses

joueurs qu’aucun d’entre eux n’a le droit de remet- tre en cause ses choix et que seuls les éléments les plus en forme seront alignés. Ceux qui sont sur

le banc doivent se montrer solidaires avec leurs

coéquipiers qui sont sur le terrain et les encoura- ger, ce qu’a expliqué le technicien à ses poulains

qui semblent avoir bien reçu le message

K. M.

Amrouche «On n’est pas venus à Tlemcen en touristes, un grand travail nous attend»

B ien avant que le championnat observe cette trêve de courte durée, Lotfi Amrouche pouvait bien programmer les entraînements à Alger, comme cela est le cas pour plusieurs formations, seulement il a préféré que son équipe s’éloigne de la pression, mais aussi pour qu’elle puisse effectuer du bon travail en prévision du reste du parcours. Hier, durant une séance

monde est unanime à dire que l’équipe pouvait revenir au moins avec un point de son déplacement à la ville des Genêts. «Je pense que des erreurs commises comme face à la JSK ne doivent plus se répéter et c’est ce genre de choses qu’on va revoir, sans pour autant oublier d’autres aspects. Je suis optimiste pour l’accomplissement du programme tracé et on sera prêts face à la JSK.»

de décrassage au stade de la DJSL qui se situe a proximité de l’hôtel Renaissance, il nous dira : «Il faut bien comprendre qu’on n’est pas venus à Tlemcen pour faire du

tourisme, mais pour réaliser le travail nécessaire et essayer de nous présenter avec un meilleur visage, car d’importants rendez-vous nous attendent.»

«Pourvu que le match face au MCO soit reporté si nous jouons la finale de la Coupe d’Algérie»

Quant à la nouvelle programmation du championnat et qui pourrait obliger le Mouloudia à jouer trois matchs en l’espace d’une semaine y compris la finale de la Coupe d’Algérie, Amrouche dira : «On va se préparer d’une manière ordinaire pour toutes nos rencontres, et quand vous me parlez de la programmation je ne suis pas le seul à dire qu’il est difficile de jouer trois rencontres en l’espace d’une semaine. Si on se qualifie à la finale de la Coupe d’Algérie on sera dans l’obligation de jouer avant cette rencontre deux matchs intenses face à l’USMA et au MCO. Je souhaite que la rencontre du MCO soit reportée afin qu’on puisse préparer notre finale dans de bonnes conditions si on se qualifie face à l’UST. Certes, tout le monde nous donne favoris lors de la prochaine demi-finale, mais jusqu'à preuve du contraire un match ne se gagne pas avant d’être disputé.»

«On se prépare aussi pour le reste de la saison et non pour la Coupe d’Algérie seulement »

Cependant, et même si les gens pensent que le Mouloudia n’a d’yeux que pour la Coupe d’Algérie, Lotfi Amrouche n’est pas de cet avis et croit dur comme fer que son équipe a de fortes chances de pouvoir terminer la saison sur le podium. «On se pré- pare aussi pour le reste de la saison et non pour les rencontres de la Coupe d’Algé- rie. Il nous reste sept rencontres à disputer et qu’on doit bien négocier, nous allons préparer donc toutes nos matchs avec le même état d’esprit et je souhaite qu’on parviendra à gagner la Coupe d’Algérie et terminer la saison sur le podium.»

«J’espère que la ville de Tlemcen portera une nouvelle fois chance au MCA»

Sachant qu’à chaque fois que le MCA se prépare à Tlemcen l’équipe réalise de bons résultats par la suite, Lotfi Amrouche reste opti- miste : «Effectivement il y a toutes les commodités né- cessaires pour réaliser du bon travail et il est vrai que cette ville de Tlemcen a sou- vent porté chance au Mou- loudia. Je crois toutefois qu’on récolte aussi les fruits d’un bon travail», conclut Amrouche. Kamel M.

«On axera notre travail sur le plan tactique»

Quant au travail que l’équipe accomplira durant son séjour à Tlemcen, Lotfi Amrouche, et en collaboration avec Dahmane Sayeh, va juste essayer de maintenir la forme physique de ses poulains, et il mettra l’accent sur le volet tactique. «Je ne vous cache pas que nous avons du travail à accomplir à Tlemcen et al- lons beaucoup travailler le volet tactique, car on doit revoir cer- taines choses pour essayer de rectifier le tir», affirme le coach du Mouloudia.

«Les erreurs commises contre la JSK doivent être corrigées»

En parlant du travail tactique, il semble bien que la défaite en- registrée face à la JSK ait fait mal à Lotfi Amrouche, car tout le

face à la JSK ait fait mal à Lotfi Amrouche, car tout le Demou, Bachiri et
face à la JSK ait fait mal à Lotfi Amrouche, car tout le Demou, Bachiri et
face à la JSK ait fait mal à Lotfi Amrouche, car tout le Demou, Bachiri et
face à la JSK ait fait mal à Lotfi Amrouche, car tout le Demou, Bachiri et

Demou, Bachiri et Aouedj sous la houlette de Sayeh

Afin de récupérer le temps perdu, les trois joueurs, Sid-

Ahmed Aouedj, Redouane Bachiri

et Abdelghani Demou, ont eu

droit avant-hier à un entraîne- ment spécifique. C’est sous la houlette de Dahmane Sayeh que les trois cadres ont bossé au stade de la DJS.

Hachoud, Azzi et Derrardja sont arrivés avant-hier à 19h30

C’est donc avant-hier soir, vers les coups de 19h30, que Der- rardja, Hachoud et Azzi sont arri- vés à l’hôtel Renaissance. Après

une escale autorisée à Al Attaf, la ville natale de Hachoud, celui-ci

a rejoint le lieu du stage ac-

compgané de ses camarades Azzi et Derrardja. Les trois joueurs étaient à l’heure pour le dîner.

Musculation au

menu

Hier matin, les joueurs ont eu

droit à une longue séance de musculation dans la salle de gym de l’hôtel. Amrouche a scindé son équipe en deux groupes. Le premier a débuté la séance à 9h30 alors que le second a pris

le relais une heure plus tard.

Le MCA en mode biquotidien

Après une séance de musculation, les joueurs se sont entraînés l’après-midi au stade de la DJS. L’heure était alors au volet technico-tac- tique. Rien n’a été laissé au hasard par Am- rouche, très pointu dans l’exécution de son

programme.

Chaouchi, le plus sollicité

Sans surprise aucune, c’est Fawzi Chaouchi qui a la palme du joueur le plus sollicité durant ce stage. Qu’on soit à l’hôtel ou bien au stade de la DJS, tout le monde veut une photo souve- nir avec le héros d’Oum Dourmane. Malgré les mombreuses sollicitations, Chaouchi a répondu à toutes les demandes avec le sourire vissé aux lèvres.

Le Doyen crée l’évenement à l’hôtel Renaissance

Présents au milieu des clients, les joueurs du Mouloudia font office d’ovnis dans cet hôtel Re- naissance, un établissement cinq étoiles. Tous

ceux qui croisent le chemin des joueurs leur souhaitent bonne chance dans leur quête d’un huitième sacre en Coupe d’Algérie. Et ceux qui ne connaissent pas le foot font tout pour satis- faire leur curiosité. Une chose est sûre, le MCA aura créé l’évenement à Lalla Setti.

Les Mouloudéens ont vibré avec les Verts

Les joueurs du Mouloudia ont bien évidem- ment suivi le match des Verts. Certains ont pré- féré suivre les débats dans leur chambre tandis que d’autres se sont regroupés dans le hall de l’hôtel pour vibrer avec la démonstration des Fennecs qui ont donné une leçon de football à

l’Éthiopie.

K. M.

Gourmi «Attention ! On n’est pas encore en finale»

Comment se déroule votre stage de préparation à Tlemcen ? Le stage se déroule comme vous le constatez dans de bonnes conditions et on s’est maintenant habitués à cet endroit qui nous permettra d’effec- tuer le travail qu’il faut. On espère que ce stage sera une réussite et qu’on présentera un nouveau visage durant le reste du parcours car d’im- portantes rencontres nous attendent. Vous semblez confiant de réaliser une bonne préparation pour pou- voir offrir la Coupe d’Algérie aux supporters du MCA… Attention ! On n’est pas encore en finale de la Coupe d’Algérie pour parler de trophée, car si on veut cette coupe, il faut penser à notre rencontre face à l’UST qu’il faudra bien négocier et il est évident que notre adversaire ne se déplacera pas au 5-Juillet en victime. Une fois qua- lifiés on pourra parler de la finale. Il faut reconnaître que la Coupe d’Algérie reste tout de même votre principal objectif, non ? Personne ne pourra dire le

contraire, car on n’est qu’à une seule marche de la finale, mais avant même qu’on joue la demi-finale on a un derby difficile à négocier face au NAHD avant de jouer face au RCA qui veut terminer la saison avec les honneurs. Une équipe du NAHD que vous pouvez affronter en finale ? (Rire) Une fois de plus, je pourrais vous dire qu’on jouera le NAHD sans faire trop de calculs, il est vrai qu’on pourra jouer la finale face à cette équipe mais il faut d’abord pas- ser par une victoire face à l’UST comme je l’ai dit, et on pourrait bien affronter l’USMBA aussi étant donné que même le NAHD n’est pas encore en finale. Il faut donc aborder chaque chose en son temps. N’ou- bliez pas aussi que même le podium nous intéresse. Vous croyez toujours que le po- dium reste possible ? Bien que nous ayons perdu des points qu’on pouvait prendre, je pense que l’écart qui nous sépare du haut du tableau est minime, et si on

parvient à gagner notre derby face au NAHD et le match du RCA, je pense qu’on relancera carrément nos chances pour terminer sur le po- dium. Ces deux rencontres sont très difficiles, car le NAHD garde aussi ses chances intactes pour terminer la saison en force et le RCA joue pour respecter l’éthique sportive. Contrairement à la phase aller, le Mouloudia n’arrive pas à réaliser le parcours qu’il faut, car l’équipe n’a remporté qu’une seule vic- toire en phase retour et votre ligne d’attaque n’arrive pas à trouver le chemin des buts… Il faut reconnaître que nous n’avons pas effectué la phase retour souhaité en ratant son entame, mais je pense qu’on s’est ressaisis à partir du match de l’ASMO, où nous n’avons pas été gâtés par le calen- drier en jouant soit face à des équipes qui jouent le haut du ta- bleau. Je reste toutefois persuadé qu’on va montrer un bon visage à l’avenir. Entretien réalisé par Kamel M.

N° 3318 LIGUE 1 MCA Dimanche 09 27 mars 2016 Son vol en provenance de
N° 3318 LIGUE 1 MCA Dimanche 09 27 mars 2016
N° 3318
LIGUE
1
MCA
Dimanche
09
27 mars
2016

Son vol en provenance de France a fait du retard

Zeghdane est arrivé à Tlemcen en début de soirée

Réintégrant le groupe, Sid-Ahmed Aouedj attend beaucoup de ce stage à Tlemcen. L’attaquant mouloudéen évoque dans cet entretien les déboires de la ligne avant tout en évoquant le nouveau calendrier publié par la LFP, et qui fait polémique.

Déjà contre l’USMA, ce sera pénible car ce derby si in- tense intervient une semaine avant le jour J. Mais le match contre le MCO doit être re- porté. Nous faisons confiance à nos dirigeants afin qu’ils fassent le néces- saire. On parle beaucoup de cette finale de Coupe d’Al- gérie alors que vous n’avez pas encore affronté l’UST. C’est sûr que nous avons du respect pour cette équipe de Tébessa, mais on ne va pas se le cacher. Nous sommes les favoris dans ce match et on fera en sorte de faire respecter la hiérarchie. Il est hors de question que la coupe nous échappe cette année. J’ai vécu une grosse désillusion avec la JSK en 2014. Je veux cette fois-ci aller au bout de l’aventure. Ce sera donc à notre direc- tion de tout faire pour qu’on reporte ce match qui inter- vient au plus mauvais mo- ment. Un mot sur la victoire des Verts face à l’Éthiopie ? Nous avons suivi le match. C’est fabuleux de gagner avec l’art et la manière. Nous avons une sélection natio- nale plus forte que jamais qui a tout pour gagner la Coupe d’Afrique. Entretien réalisé par K. M.

Aouedj «Je souhaite vivement qu’on reporte le match face au MCO»

souhaite vivement qu’on reporte le match face au MCO» Alors, vous réintégrez le groupe mais après

Alors, vous réintégrez le groupe mais après avoir suivi un travail spécifique. Effectivement, Bachiri, Demou et moi-même avons été autorisés à rejoindre le groupe directement à Tlem- cen. Nous avons travaillé avec Dahmane Sayeh afin de combler notre retard, même si durant cette période de repos, je me suis entraîné. Je ne suis pas resté inactif. Ce stage à Tlemcen sera crucial pour votre équipe. Il est capital. Ce regroupe- ment va nous permettre de nous éloigner de toute cette pression qui entoure notre parcours en Coupe d’Algérie. On va bien bosser afin de nous préparer parfaitement pour nos prochains rendez- vous, à commencer par le derby face au NAHD. Après le revers essuyé contre la JSK, est-ce que vous pensez pouvoir ac- crocher le podium ? Je ne vous cache pas qu’on vise la deuxième place au classement car dans le cas où on remporterait la Coupe d’Algérie on serait qualifiés automatiquement pour la CAF. Mais nous, ce qui nous intéresse, c’est la compétition la plus prestigieuse du conti- nent. Et pour ce faire, on doit être très performants lors de nos prochains matches de championnat, à

commencer par celui du 1 er avril contre le NAHD. Il suf- fit qu’on gagne nos deux pro- chaines affiches pour nous retrouver dans la peau du dauphin même si la JSS a ob- tenu un point face au CSC. On reproche à votre ligne avant son manque de réa- lisme. Comment expli- quez-vous cette situation qui tranche avec votre parcours en Coupe d’Algé- rie ? C’est vrai qu’en Coupe d’Algérie nous sommes très performants, ce qui n’est pas le cas en championnat. Mais bon, il ne faut pas oublier que nous avons affronté des équipes comme l’ASMO, l’USMB et la JSK qui luttent pour le maintien et des for- mations du haut de tableau comme l’USMH et l’équipe de Tadjenanet qui est redou- table à domicile. Je suis convaincu qu’avec le travail et la persévérance on par- viendra à vaincre le signe in- dien en championnat. Qu’avez-vous à dire sur le nouveau calendrier de la LFP qui propose un MCO-MCA quatre jours avant la finale de la Coupe d’Algérie ? C’est déstabilisant pour nous car il est impossible de jouer un match face au MCO quelques jours avant une fi- nale de Coupe d’Algérie.

MCO quelques jours avant une fi- nale de Coupe d’Algérie. Des Chnaoua venus spécialement pour l’équipe

Des Chnaoua venus spécialement pour l’équipe

Décidément, les supporters du Mouloudia ne peuvent se passer de leur équipe même pour une durée assez courte. Ainsi, il y avait quelques Chnaoua qui ont fait le dépla- cement à Tlemcen spéciale- ment pour suivre leur équipe et rester au plus près du groupe.

Ali Bencheikh a la cote dans la cité des Zianides

Tous les amateurs de la balle ronde ne manquent jamais l’oc- casion de nous parler d’Ali Ben- cheikh qui jouit d’une certaine notoriété ici dans la ville de Tlemcen. Les analyses avisées de l’ancienne gloire du Moulou- dia font chaque fois le buzz à Tlemcen. C’est avec beaucoup d’attention qu’on écoute les in- terventions de Bencheikh sur les ondes d’El Heddaf TV.

Très perturbés, les joueurs comptent sur Betrouni pour décaler le match de Zabana

En apprenant la nouvelle, les joueurs du Mouloudia avaient le visage défait, car ils ne concevaient pas le fait qu’on puisse disputer un match de championnat quatre jours avant la fi- nale de la Coupe d’Algérie. Pour cette 27 e journée de championnat qui est au centre d’un débat, les joueurs espèrent vivement qu’on décale le match contre les Hamraoua qui devra se jouer au stade Ahmed-Zabana. D’ailleurs, tous les joueurs comptent sur le président Achour Betrouni afin qu’il fasse le né- cessaire pour inciter la LFP à modifier ce calendrier qui fait polémique. Lotfi Amrouche a pour sa part menacé de faire jouer les espoirs et les rempla- çants dans le cas où les instances de notre football maintiendraient cette dé- cision. Pour jouir de tout son potentiel, il est primordial qu’on reporte cette af- fiche face au Mouloudia d’Oran qui est tombée tel un cheveu dans la soupe.

K. M.

d’Oran qui est tombée tel un cheveu dans la soupe. K. M. N’ayant pas été du

N’ayant pas été du voyage avec le

groupe à Tlemcen, Toufik Zeghdane, qui s’est illustré par son absence à la re- prise des entraînements, n’a pas manqué de susciter l’inquiétude du staff tech- nique qui veut bénéficier de l’ensemble de son groupe pour ce stage. Lorsqu’on sait qu’il est une pièce maîtresse dans l’échiquier du Mouloudia. Finalement,

le joueur est arrivé vendredi en début

de soirée à l’hôtel Renaissance, puisque le vol à destination d’Algérie a fait du retard, ce qui explique son absence.

Il a manqué la reprise pour subir des soins en France

Pour ce qui est de son absence pour la reprise des entraînements, Zeghdane était en France pour des soins dentaires. Renseignement pris, juste après la ren- contre qui a opposé son équipe à la JSK, Zeghdane, qui avait déjà pris rendez- vous chez son dentiste, avait informé ses dirigeants qu’il allait s’absenter le jeudi, soit le jour de la reprise des en- traînements. Le joueur a expliqué au staff technique les raisons de son ab- sence et celui-ci s’est montré compré- hensif envers lui. Le latéral gauche du MCA ne risque apparemment aucune sanction.

Il a repris hier les entraînements

Ainsi, Zeghdane a repris hier les en- traînements et il a été soumis à un tra- vail spécifique pour rattraper le retard qu’il accuse par rapport à ses coéqui- piers. Toutefois, le joueur doit cravacher

fort durant ce stage, car de l’autre côté il

y a Benbraham qui attend avec impa- tience d’avoir sa chance.

K. M.

Boudbouda veut retrouver le Doyen

À travers les réseaux sociaux et selon des proches qui gravitent autour du club, Brahim Boudbouda voudraient revenir au sein de son club formateur. En fin de contrat et ayant des rapports très tendus avec Hamdi, Brahim ne cache pas son désir de porter à nouveau le maillot vert et rouge, même si son retour n'entre pas dans les projets de la direction.

Le match test contre l’IRBM confirmé pour demain à Maghnia

C’est officiel, le MCA disputera son match amical demain face à l’équipe de l’IRBM. Une affiche qui aura lieu au stade de Maghnia, ville natale de Redouane Bachiri. Ce dernier va re- trouver à cette occasion son club formateur. Il reste maintenant à fixer l’heure du coup d’en- voi de ce match qui va certainement drainer du monde au stade car le MCA va sans aucun doute créer l’événement.

La rencontre face à Ghriss en suspens

Concernant l’autre match amical face à Ghriss qui était au programme. Rien n’est en- core sûr concernant la tenue de cette affiche qui reste en suspens, même s’il est très peu probable qu’on maintienne ce rendez-vous qui devrait être annulé.

K. M.

maintienne ce rendez-vous qui devrait être annulé. K. M. Avec la présence de 80 athlètes de

Avec la présence de 80 athlètes de l’EN, le MCA demande à revoir le planning du stade de la DJS

Boumediene Cherak (dir. stade DJS) : «Le MCA est notre partenaire et on fera tout pour l’aider»

À propos de cette requête des Moulou- déens, le directreur du stade de la DJS, Cherak Boumediene, nous dira avec une certaine reconnaissance : «C’est la cin- quième fois que le Mouloudia vient ici pour s’entraîner. C’est grâce au Mouloudia que d’autres clubs nous sollicitent pour des stages à Lalla Setti. De ce fait, je considère le Mouloudia comme notre partenaire et on fera tout pour aider le club. On mettra tout afin que l’équipe puisse travailler dans les meilleures conditions possibles».

K. M.

Pour leur première séance d’entraînement au stade de la DJS, les joueurs du Mouloudia étaient frappés par la présence massive des athlètes de l’EN d’athlétisme qui préparent activement les Jeux panarabes du mois de mai. Face à cette cohue qui existerait aux heures d’entraînement, Rafik Hadj Ahmed a demandé au directeur de l’enceinte de revoir son planning pour éviter que tout le monde se retrouve au même moment dans le stade. Et ce afin de ne pas porter préjudice à la concentration des joueurs et pour éviter toute blessure due à un choc entre les spor- tifs. Le responsable du stade a bien évidem- ment répondu favorablement à la demande des Mouloudéens. Par la suite, Hadj Ahmed a tenu une réunion de travail avec Lotfi Am- rouche afin de bloquer le planning qui ne de- vrait connaître à l’avenir aucune modification.

N° 3318 10 LIGUE Dimanche USMA 1 27 mars 2016
N° 3318
10
LIGUE
Dimanche
USMA
1
27 mars
2016

Abdellaoui «Rater les JO ? Je ne veux à aucun moment y penser»

Titularisé contre le RCA, Ayoub Abdellaoui a été reconduit une nouvelle fois lors du derby de la précédente journée de la Ligue 1 Mobilis face au CRB. Le défenseur polyvalent des Rouge et Noir, capable d’évoluer dans l’axe mais également à gauche, nous a accordé une interview dans laquelle il est revenu sur ce qu’il a vécu juste avant le départ des joueurs de la sélection olympique en Corée du Sud avant d’évoquer d’autres sujets qu’on vous laisse découvrir.

Vous vous êtes remis au travail après cinq jours de repos, ça vous avez sûrement fait du bien n’est- ce pas ? Oui, un bien fou même ! Nous avons enchaîné les rencontres depuis l’été passé à cause de notre participation en Ligue des champions. Person- nellement, j’avais pris part à des stages avec la sélection olympique et à une CAN, donc avoir quelques jours m’ont permis de casser la routine même si je n’ai pas trop profité puisque j’étais obligé de me présenter quotidiennement à la Blida pour tenter de régler ma situation vis-à-vis le service militaire. Comment avez-vous passé ces moments ? Ils ont été difficiles à vivre. J’étais dans l’obliga- tion de faire des allers-retours à Blida. Il fallait aussi que je me présente à la caserne de Bab El Oued pour espérer régler ce problème que j’ai eu juste avant le départ des membres de la déléga- tion de l’Equipe nationale olympique en Corée du Sud. Tout finit par passer donc actuellement je me sens beaucoup mieux surtout après que j’ai retrouvé mes coéquipiers en club. Vous avez pris un sérieux coup moralement on suppose… C’est le cas de le dire. C’était difficile pour moi de voir mes camarades partir en Corée du Sud sans que je puisse les accompagner. Pire, il fallait régler ce problème. J’ai été soutenu par mes amis et les membres de ma famille, ce qui m’a fait un énorme bien. Maintenant je me sens beaucoup mieux en attendant des jours meilleurs. Ne craignez-vous que ce problème vous prive des Jeux olympiques ? J’espère de tout mon cœur que ce problème sera résolu d’ici le mois de juin. J’ai participé à la CAN. J’ai vu ce groupe naître. Je fais partie de cette famille donc je ne veux à aucun moment imaginer que je serai privé de ce tournoi. Chaque joueur rêve de prendre part d’un tel événement, je prie pour que le mien se réalise. Quand est-ce que vous avez appris la nouvelle ? Tout s’est super vite passé. Je m’apprêtais à pren- dre la direction de la salle d’embarquement lorsqu’on m’a informé que ce ne sera pas possi- ble de rejoindre mes coéquipiers. D’ailleurs, je n’ai même pas eu le temps de leur souhaiter un

bon voyage. Je ne voulais pas que les membres de ma famille apprennent la nouvelle parce qu’ils allaient s’inquié- ter. Qu’avez-vous fait par la suite ? Je les ai appelés pour les rassurer. J’ai pris attache avec le président qui se trouvait d’ailleurs à l’étranger. J’en pro- fite d’ailleurs pour le remercier pour tout ce qu’il a fait pour moi. Il m’a ras- suré en m’affirmant qu’il fera le néces- saire pour régler cette situation tout en me rappelant qu’il y a des lois à respec-

ter et qu’il n’allait faire que tout ce qu’il pouvait, sans plus. Vous avez joué contre le RCA et le CRB, c’est sûr que vous êtes heu- reux du fait d’avoir participé à ces deux victoires… Bien sûr ! J’espère enchaîner le plus de rencontres possi- bles. J’ai affronté le CRB en aller-retour, à pré- sent je veux vivre l’ambiance du grand derby face au MCA. C’est un rendez-vous spécial pour tous les

suppor-

ters du club, je serai vraiment ravi d’être sur la pe- louse. En tout cas, si l’occasion se présente, je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Tenter une expérience à l’étranger vous tente- t-elle ? Et comment ! J’avais eu quelques propositions après la CAN que nous avons disputée au Séné- gal mais sans qu’ils n’atteignent un stade officiel. J’espère que j’aurai d’autres offres après les JO. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Des changements en vue contre le Rapid

par Adel Cheraki Des changements en vue contre le Rapid Prévu pour cette fin de semaine,

Prévu pour cette fin de semaine, le prochain rendez-vous des Rouge et Noir approche à grands pas. La préparation pour cette ren- contre a débuté jeudi et durera jusqu’à la veille du départ pour Relizane où ce match se tiendra. Une rencontre lors de laquelle le premier responsable du staff technique pourrait bien prendre une décision impor- tante en ménageant ses internationaux. Ab- sents depuis plusieurs jours, Benayada, Ferhat, Darfalou et Benkhemassa se trou- vent en Corée du Sud où ils ont déjà dis- puté une rencontre amicale face à la sélection locale en attendant une seconde lors des prochaines heures avant de rentrer une nouvelle fois au pays. Non retenu pour le match d’avant-hier, Nacer Eddine Khoua- led sera du voyage avec le groupe à Addis- Abeba où les Verts affronteront l’Ethiopie

lors de la quatrième journée des élimina- toires de la CAN2017 qui se tiendra au Gabon. Tandis qu’Andria est attendu mardi, les Olympiques ne pourront réintégrer le groupe avant jeudi comme il est le cas d’ail- leurs pour le capitaine d’équipe et c’est pour cette raison qu’il y a de fortes chances de voir le technicien franco-algérien les laisser à la maison pour qu’ils se reposent et récu- pèrent leurs forces avant de réintégrer le groupe et renouer par la suite avec la com- pétition officielle. En tout cas, un tel choix permettra à Hamdi d’accorder du temps de jeu à des éléments tels que Mazari ou en- core Bouchema et Chatal.

Tout se décidera après le retour des internationaux

Jusqu’au moment où nous mettons sous

presse, aucune décision officielle n’a été prise, mais tout sera clair lors des prochains jours puisque ce n’est qu’une fois que les internationaux seront de retour à Alger que Miloud Hamdi se réunira avec eux et saura s’ils seront prêts à faire le voyage avec leurs coéquipiers ou pas. Dans le cas où certains lui révéleraient qu’ils ne se sentent pas ca- pables de tenir leur rôle, le coach sera dans l’obligation de faire quelques retouches au niveau du onze qui débutera cette partie. Une partie d’une grande importance pour les deux équipes puisque les trois points permettront aux locaux de continuer de croire à leur survie en Ligue 1 Mobilis tan- dis que pour les joueurs de la formation al- géroise, ils ne feront que les rapprocher un peu plus de leur but qui n’est autre qu’as- surer de terminer cette saison sur la plus haute marche du podium le plus rapide- ment possible.

Chatal, son heure a enfin sonné !

De retour au mercato après un prêt du MOB pour la seconde année de suite, Djamel Ed- dine Chatal a laissé une bonne impression à chaque fois qu’il a eu l’occasion avant de contracter une blessure au niveau de la cuisse qui l’a stoppé dans sa lancée puisqu’il a été obligé de rater la rencontre contre le RCA à Bologhine avant de renoncer par la suite du derby face au CRB. A présent qu’il est totalement rétabli, ce milieu de terrain offensif capable d’évoluer comme ailier a de fortes chances de débuter le match à Reli- zane dans le onze de départ dans le cas où Hamdi déciderait de laisser Ferhat, Andria et Darfalou au repos. Adel Cheraki

Biquotidien

au menu

Le compte à rebours pour le prochain match des Rouge et Noir a débuté. C’est pour cette raison d’ailleurs que les mem- bres du staff technique ont dé- cidé de faire augmenter la charge de travail. Même si le groupe est amoindri, les coéqui- piers de Djamel Eddine Chatal effectueront ce dimanche deux séance d’entrainement. La pre- mière aura lieu au milieu de la matinée tandis que la seconde en fin de journée et c’est sur le terrain de l’Ecole supérieure d'hôtellerie et de restauration d'Alger qui se situe à Aïn Be- nian.

Boudebouda réintègre le groupe

Après avoir fait l’im- passe sur la séance d’en- trainement de jeudi et celle de ven- dredi, Bra- him

Boudebouda a fini par reprendre les entraine- ments avec le groupe hier en fin d’après-midi le plus normale- ment du monde. Comme nous l’avons révélé sur ces mêmes co- lonnes lors de notre précédente édition, l’arrière latéral gauche se trouvait à l’étranger et c’est l’unique raison pour laquelle il ne s’est pas présenté à Bologhine ces deux derniers jours.

s’est pas présenté à Bologhine ces deux derniers jours. Aoudia toujours absent Si Karim Baïtche et

Aoudia

toujours

absent

Si Karim

Baïtche et

Brahim

Boudebouda

ont rejoint

leurs co-

équipiers

Boudebouda ont rejoint leurs co- équipiers hier, Moha- med Amine Aoudia, lui, a fait l'impasse sur

hier, Moha- med Amine Aoudia, lui, a fait l'impasse sur la séance effectuée en fin de journée. Des absences qui pourraient lui coûter cher surtout lorsqu'on sait que la concurrence est rude en attaque depuis le retour de Darfalou.

Coupe d’Algérie

Les U18 qualifiés en demi-finale

Toujours en course, les U18 de l’USMA ont décroché une nouvelle qualification en Coupe d’Algérie. Cette fois-ci, pour les demi-finales après qu’ils ont battu le RCA chez lui hier matin. Le match s’est ter- miné sur le score d’un but partout, les deux équipes ont été obligées de se départager que par une séance de tirs au but durant laquelle les jeunes Usmistes ont réussi à avoir le dernier mot. Une victoire qui ne fera qu’encourager les joueurs des autres catégories à rééditer le même exploit.

Simondi et Aksouh étaient présents

En plus de quelques supporters qui ont fait le déplacement jusqu’à l’Ar- bâa pour soutenir leurs jeunes lors de cette rencontre des quarts de fi- nale de la Coupe d’Algérie, deux responsables du club ont été égale- ment présents dans les tribunes. Il s’agit de Mustapha Aksouh et Ber- nard Simondi. Des présences qui n’ont fait que motiver un peu plus les U18 pour aller chercher cette qualification pour le carré d’as. Une fois la partie terminée, les deux hommes ont fait un saut au vestiaire où ils les ont félicités pour leur belle performance.

N° 3318 LIGUE 1 Dimanche 11 27 mars 23 e Journée 2016 MCO 0 -
N° 3318
LIGUE
1
Dimanche
11
27 mars
23 e Journée
2016
MCO
0 - 0
USMB
Stade : Zabana (Oran)
Affluence : huis clos
Arbitres : Zouaoui, Damène, Haliti
Tsamda pour remplacer Benamara
Benamara a déclaré forfait pour le match qui s'est joué hier à Zabana contre le
MCO. L'ex-joueur de la JSK n'a pas totalement récupéré de sa blessure de la
cheville. C'est Tsamda qui a été titularisé par Zoheir
Djelloul au poste de latéral droit. Pour la troisième
fois cette saison Tsamda débute un match en
tant que titulaire.
Laïfaoui et les autres
------------------------------
S'il y a un joueur qui a dominé
partenaires et adversaires, c'est
bien le libéro blidéen, Laïfaoui.
Grâce à sa vista, ses interventions
étaient justes et surtout efficaces.
Par ailleurs, dégageant beaucoup
d'assurance, il fut le relais de l'en-
traîneur sur le terrain.
MCO : Nateche, Larbi, Nessakh, Merbah, Benyahia, Lemmou-
chia, Benamara, Beradja (Moussi 67'), Dahar, Okbi, Berramla
(Athmani 76')
Entraîneur : Bouali
-----------------------------
USMB : Ouadah, Tsamda, Benhaoua, Bedrane, Laïfaoui, Heriat,
Amiri (Brahimi 90'+3), Boudina, Ounes (Sylla 71'), Maroci, Hi-
chem Cherif
Entraîneur : Zoheir Djelloul
Le huis clos respecté
Le match qui a opposé le MCO à son hôte
l'USMB s'est déroulé à huis clos. Les services
de sécurité et les officiels se sont employés à
ce que cette mesure soit respectée à la lettre.
N'étaient autorisées à assister à la rencontre
que les personnes dûment accréditées.
Soukali, chef
de délégation
Lyes Zouaoui a renforcé le
bureau directeur. Pour cela
il a fait appel à Soukali qui a
d'ailleurs assuré la fonction
de chef de délégation
lors du déplacement
à Oran.
de chef de délégation lors du déplacement à Oran. Les Oranais avaient la tête ailleurs Il

Les Oranais avaient la tête ailleurs

déplacement à Oran. Les Oranais avaient la tête ailleurs Il est certain que la prestation qu'ils

Il est certain que la prestation qu'ils ont fournie ne laissera pas des souvenirs impérissables dans les têtes des joueurs du MCO. En plus d'avoir cruellement manqué d'initiative, et n'était le manque d'adresse de leurs adversaires, ils n’auraient pas échappé à la cor- rectionnelle. Leur récente qualifi- cation en Coupe de la CAF a manifestement laissé des sé- quelles.

Le

C

hiffre

la CAF a manifestement laissé des sé- quelles. Le C hiffre 00 Aucun avertissement n'a été

00

Aucun avertissement n'a été distribué par Zouaoui. Le fait est assez rare pour être signalé. Il y a certes eu des fautes, mais elles étaient minimes. Cela ne veut pas dire qu'il n'y avait pas d'engagement. Les joueurs des deux équipes ont fait preuve d'un fair-play exemplaire. Bravo !

Abed hors des 18

l l

Abed n'a pas effectué le dé-

placement à Oran avec son

équipe. Il n'est pas encore remis de sa blessure du genou. Il ne repren- dra le chemin des entrainements que ce dimanche et pourrait re- trouver sa place dans l'équipe lors de la réception du CSC.

Boudina a rejoué l l Blessé à la cheville, Boudina est resté hors des terrains plu-

sieurs semaines. Il est revenu à la compétition hier à Oran.

Bencheikh et Hellal hors des 18

l l

Bouali avait invité vingt

joueurs pour effectuer la mise

au vert d'avant-match. Quelques heures avant le coup d'envoi, il a éliminé Bencheikh et Hellal de la liste des 18. Ces deux éléments ont pris place dans la tribune

des 18. Ces deux éléments ont pris place dans la tribune U21 : MCO 3 -
des 18. Ces deux éléments ont pris place dans la tribune U21 : MCO 3 -

U21 : MCO 3 - USMB 2 Les Espoirs du MCO se sont im- posés assez difficilement contre leurs homologues de l'USMB. Cinq buts ont été inscrits, dont trois au profit des Oranais.

Retour de Merbah dans l'équipe Le milieu de terrain oranais, Mer- bah, a enfin vu le bout du tunnel. Il a retrouvé la compétition offi- cielle après plus d'un mois d'ab- sence.

Larbi au poste de latéral droit Pour compenser l'absence de dé- fenseurs, Bouali n'a pas eu d'autre choix que titulariser Larbi au poste de latéral droit.

Brahimi et Benabdi parmi les 18 Non convoqués lors des deux der- niers matchs, Brahimi et Benabdi ont été rappelés par Zoheir Djel- loul pour le déplacement à Oran. Cette décision fait suite aux nom- breuses absences pour cause de blessures.

Khelloufi non convoqué Pour la première fois depuis sa venue lors du dernier mercato, Khelloufi n'a pas été convoqué par Zoheir Djelloul pour le match contre le MCO. Abed blessé et Naît Slimane ayant perdu la confiance de son entraîneur, au- cune des nouvelles recrues bli- déennes n'a effectué le déplacement à Oran.

Le MCO a frôlé la correctionnelle

C' est dans un stade Zabana déses- pérément vide, pour cause de huis clos, que s'est jouée cette confrontation entre le MCO et l'USMB. Pas très emballante, elle

s'est terminée sur un score blanc. Les joueurs de Blida ont entamé cette rencontre avec des inten- tions résolument prudentes. Hichem Cherif en pointe, et tout le monde derrière Zoheir Djelloul avait pris le soin de mettre de la densité au niveau de la zone intermédiaire, en adoptant un 4-5-1 très souple et, en étant très dis- ciplinée, son équipe a compliqué sérieusement la tâche des joueurs d'Oran qui, dès le coup d’envoi, se sont rués vers l'avant. Durant presque toute la moitié de la première période, le coach de l'USMB n’a laissé que le seul Hichem Cherif errer comme une âme en peine sur tout le front de l’attaque. Tous les autres joueurs avaient pour mission pre- mière de défendre. Ce sera Dahar qui, le premier, se montrera dangereux, ce sera à la 10', suite à un centre de Nessakh. A la 14', le même Dahar élimi- nera un défenseur avant d’obliger le portier de Blida à se détendre suite à un tir sec. A la 22', ce même Beradja servira idéalement Okbi, qui met-

tra le cuir à côté du poteau d'Ouadah. Les joueurs des deux camps feront preuve de volonté, sans pour autant changer quoi que ce soit au score. On jouait la 31', quand, suite à un contre très rapide, Heriat servira Ounes qui perdra son duel face au gardien du MCO. A partir de cet instant, le jeu se cantonnera dans la zone intermédiaire sans qu'il y ait un réel danger pour l'un des deux gardiens. Il y aura, à la 44', une tentative du MCO par Beradja dont le tir sera trop mou pour inquiéter le portier blidéen. La pause sera sifflée après deux minutes de temps mort qui n'apporteront aucun change- ment au score. Les choses ne s'emballeront pas après la pause. Il faut attendre la 58', pour assister à la première escarmouche. Les Oranais, par l'en- tremise de Beradja, qui a raté de peu le cadre, suite à une reprise de la tête, feront preuve d'ini- tiative. La réplique se fera par Amiri qui ne sera pas plus heureux, cinq minutes plus tard. A partir de cet instant, le jeu se cantonnera au niveau de la zone intermédiaire où la bataille pour la conquête du ballon fera rage. Les choses seront bien moins précises, à l'approche des deux surfaces de vérité. Pendant une bonne quinzaine de minutes, le jeu sera plutôt ronronnant. On assistera à une action dangereuse pour les Oranais à la 65'. Okbi verra

son essai dévié par Ouadah. Deux minutes plus tard, le même Okbi servira idéalement Dahar qui ratera le plus facile. A partir de ce moment, la pression des Blidéens sera plus accentuée. Sylla rate le plus facile A la 76', Amiri exécutera un coup franc excentré. Le cafouillage qui s'en suivra ne sera pas profita- ble à Sylla. Deux minutes plus tard, Amiri ne sera pas plus chanceux suite à une belle action collec- tive. Malgré les nombreux changements et des in- tentions résolument offensives, les joueurs des deux camps n'arriveront pas à conclure. Les deux portiers multiplieront les parades. Ce qui restera de la rencontre sera très disputé et les joueurs du MCO tenteront leur va-tout devant une défense de l'USMB intraitable. Dans les temps morts, Sylla aura une superbe opportunité. Il pénétrera dans la surface avant d'adresser un tir que Nateche dé- viera au prix d'une superbe parade. Les choses en resteront là. L'USMB a pris le point qu'elle est ma- nifestement venue chercher, et même si elle s'est créé les occasions pour gagner, devant une équipe du MCO pas très fringante. Bouali doit revoir sa copie au plus vite.

Amine L.

Coupe d'Algérie Les U16 qualifiés sur tapis vert Les U16 de l'USMB étaient hier à
Coupe d'Algérie
Les U16 qualifiés
sur tapis vert
Les U16 de l'USMB
étaient hier à
Sétif pour y défier l'ESS pour le compte
des quarts de finale de la Coupe d'Algérie
de la catégorie. Le coup
d'envoi qui était
prévu à 10 heures ne sera pas donné. L'ar-
bitre de la rencontre a mentionné dans son
rapport l'absence des services de la Pro-
tection civile. Cela vaudra très certaine-
ment aux U16 de l'ESS d'avoir un
match perdu et être ainsi éliminés
de l'épreuve reine au profit
des Blidéens.

Ouadah : «Ce sont mes coéquipiers qui sont à féliciter»

«Il faut savoir qu'il n'y a pas de matchs faciles. Nos efforts sur le terrain ont été récompensés face à une bonne équipe du MCO. Cela fait toujours plaisir pour un gardien de ne pas en- caisser de but. Je me suis appliqué à effectuer des gestes justes. Personnellement, mon sou- hait est d'être aussi efficace lors des matchs à venir. Bien sûr je n'ai fait que conclure le tra- vail effectué par mes coéquipiers et ce sont eux qui sont à féliciter. Il n’y a pas matière à être inquiets. Je suis certain que nous répondrons présents lors des prochains matchs.»

Mecheri : «Nous savions que cela allait être compliqué»

Zoheir Djelloul : «Nous méritions de gagner ce match» «Je savais que nous aurions en face une équipe complète et qui possède des joueurs qui ont de la qualité. J'ai effectué un petit turn-over car plu- sieurs joueurs sont blessés. Nous nous sommes créé des occasions et nous méritions de gagner. Bien sûr, la peur de mal faire a refréné les ardeurs de mes joueurs qui ont peut-être montré moins de mordant en seconde période. Cette équipe du MCO est difficile à jouer. Nous affichons une cer- taine solidité en déplacement et c'est très bien. Les points du maintien se gagneront d'abord chez nous et nous comptons sur nos supporters pour nous aider.»

«Nous savions que la tâche allait être très compli- quée face à un adversaire de grande qualité. Mes joueurs ont, sauf à certains moments, fait ce qui leur a été demandé. Nous avons su varier nos at- taques en ayant la mainmise sur le match. Nous

commettons encore des erreurs, surtout de pla- cement, et cela ne doit plus se renouveler. Je vous avouerais que nous aurions bien pu perdre ce match. Cette décompression après la campagne africaine était attendue. L'équipe présentera un bien meilleur football lors des prochaines échéances. Il y a encore du pain sur la planche et rien n’est acquis en ce qui concerne l'avenir.»

N° 3318 12 LIGUE Dimanche 1 27 mars 23 e Journée 2016 1 - 1
N° 3318
12
LIGUE
Dimanche
1
27 mars
23 e Journée
2016
1 - 1
Touati et Sidi Salah à la disposition des espoirs
MOB
RCR
Le coach Amrani n’a pas jugé utile de convoquer les deux joueurs,
l l
Touati et Sidi Salah, hier face au RCR, en les laissant à la disposition des
hier face au RCR, en les laissant à la disposition des Zaïdi, le dernier r e

Zaïdi, le dernier rempart

Si la formation du RC Relizane a réussi à revenir avec le précieux point du nul devant le MOB, le grand mérite revient au gardien Zaidi qui s’est illustré d’une forte belle manière en arrêtant plu- sieurs balles dangereuses durant toute la rencontre d’hier. Le joueur en question a permis à son équipe de se maintenir dans la course au maintien.

à son équipe de se maintenir dans la course au maintien. Les Béjaouis ont manqué de
à son équipe de se maintenir dans la course au maintien. Les Béjaouis ont manqué de

Les Béjaouis ont manqué de combativité

au maintien. Les Béjaouis ont manqué de combativité Alors qu’ils devaient afficher un meilleur visage, les

Alors qu’ils devaient afficher un meilleur visage, les camarades de l’attaquant Hamzaoui n’ont pas fourni le rendement escompté hier à l’occasion de leur confron- tation devant le RCR. D’ailleurs, on a constaté que les joueurs ont manqué de combativité, en dépit de l’importance du match où ils ont mal exploité les quelques oc- casions créées.

Le

C

hiffre

03

En concédant le match nul hier face au RC Relizane, les Béjaouis viennent d’enchaîner leur troisième match sans vic- toire à domicile après le faux- pas face à l’ES Sétif et la défaite concédée devant l’USMA at home. Ce qui n’est pas pour arranger leurs af- faires alors que la qualifica- tion arrachée la semaine écoulée en Ligue des cham- pions ne semble pas avoir l’ef- fet escompté sur le plan local.

(huis clos) Stade : Unité-Maghrébine de Béjaïa Affluence : huis clos Arbitres : Necib, Labioud,
(huis clos)
Stade : Unité-Maghrébine de Béjaïa
Affluence : huis clos
Arbitres : Necib, Labioud, Maghlout
Avertissements : Yaya (73’), Messaoudi (79’) (MOB) ; Med-
dahi (76’), Zaïdi (90+3) (RCR)
Buts : Zerdab (31’sp) (MOB) ; Kherbache (26’) (RCR)
------------------------------
MOB : Rahmani, Khadir (46’), Boukria, Mebarakou, Mes-
saoudi, Baâouali, Salhi, Athmani (Benjelloul 72’), Zerdab,
Hamzaoui (Yaya 62’), Belkasmi
Entraîneur : Amrani
------------------------------
RCR : Zaidi, Meddahi, Benahoun, Zidane, Benabderrah-
mane, Mondji, Djerrar (Bitam 90’), Chenine (Bourdim 46’),
Kherbache, Kouadiou (Touahri 86’), Tiaiba
Entraîneur : Benaïssa

espoirs. D’ailleurs, les deux éléments en question semblent avoir beaucoup contribué au succès arraché par leur équipe devant le RCR dans un match comptant pour la mise à jour du calendrier.

Athmani retrouve le onze

l l

l l

Après avoir été écarté de ces dernières rencontres en raison des choix

tactiques du coach, le milieu de terrain Athmani a retrouvé l’équipe type

N’ayant pas participé à la rencontre face au Club Africain en raison de

hier, à l’occasion de cette rencontre face au RCR où il a été incorporé à la

place de Pétérongal, étant donné que ce dernier se trouve avec sa sélection nationale, le Tchad.

Yaya parmi les 18

grippe, l’attaquant Yaya a retrouvé hier la liste des 18 qui a affronté le

Yaya a retrouvé hier la liste des 18 qui a affronté le RCR au stade de

RCR au stade de l’UMA. De ce fait, il a été incorporé en seconde période à la

place de Yaya mais sans pour autant permettre à son équipe de réussir à em- pocher les trois points de la victoire.

Un nul qui n’arrange pas les affaires des Béjaouis !

L es Béjaouis du MOB n’ont pas su profiter de la venue de la formation du RC Relizane pour renouer avec les bons résultats à domicile et ce, en enchaînant leur troi- sième match sans succès au stade de l’UMA. Pourtant, le résultat aurait pu être autre que le match nul si les

poulains du coach Amrani avaient bien profité de la situation que traverse leur adversaire du jour, pour empocher les trois points, mais en vain, puisque Hamzaoui et consorts se sont contentés du point de nul qui n’arrange pas leurs affaires à l’ave- nir. Cela dit, les locaux vont exercer un grand pressing sur la dé- fense adverse avec une première opportunité de Zerdab qui effectue un centre et un défenseur du RCR a failli tromper son gardien (16’). Boukria bote un bon coup franc et le poteau a remplacé Zaïdi pour éviter le premier but aux visiteurs. Le même Boukria effectue un centre dans la surface de réparation avec Belkasmi qui reprend la balle et dresse un tir qui passe au- dessus de la transversale (24’). Alors qu’on s’attendait à une pre- mière réalisation des locaux, c’est finalement les visiteurs qui vont parvenir à tromper la vigilance du gardien Rahmani avec un contre dont profita Kherbache pour offrir l’avantage à son équipe (26’). Quelques minutes plus tard, c’est Zerdab qui par- viendra à remettre les pendules à l’heure sur un penalty pour le MOB, après qu’un défenseur ait touché la balle de la main (31’) et c’est ainsi que se termine la première période. De retour des vestiaires, on assista à une baisse de régime de la part des deux équipes qui semblent avoir été satisfaits du résultat réalisé puisque les visiteurs vont tenter de gérer le match tout en réagis- sant par des contres, tandis que les Béjaouis se sont procurés quelques occasions mais sans résultat, à l’image du centre de Salhi vers Zerdab qui manque sa tête (67’). Belkasmi s’est offert une occasion en or pour mettre son équipe à l’abri et inscrire le deuxième but synonyme de la victoire lorsqu’il s’est présenté seul face au gardien Zaïdi, mais exploite mal cette occasion. Le reste du temps ne changera pas grand-chose au tableau d’affichage, puisque les Béjaouis cèdent encore deux précieux points qui pè- seront lourdement en fin de saison.

S. A.

points qui pè- seront lourdement en fin de saison. S. A. Amrani «Très déçu d’avoir cédé

Amrani «Très déçu d’avoir cédé ces deux points»

A. Amrani «Très déçu d’avoir cédé ces deux points» «Je suis déçu pour le résultat d’aujourd’hui

«Je suis déçu pour le résultat d’aujourd’hui car, on avait l’opportu- nité d’empocher les trois points de la victoire si nous avons bien ex- ploité les occasions créées. Malgré une première période juste moyenne, on a tenté de bien réagir en seconde période où on s’est créés beaucoup d’occasions mais dommage nous les avons mal-exploitées. Je pense que l’absence du public a influé sur le rendement des joueurs, ajoutant à cela la fatigue qui a joué un mauvais tour. On voulait à tout prix arracher la victoire pour améliorer notre classe- ment, mais en vain. On doit oublier ce faux pas et pen- ser à l’avenir.»

Zerdab «On n’a pas été dans notre jour»

«Je tiens à dire que je n’arrive pas à trouver une explication à ce faux pas car, on s’est préparés dans des conditions normales. Je reconnais aussi que nous n’étions pas dans notre jour, du moment qu’on n’a manqué de combati- vité sur le terrain bien que l’adversaire était à notre portée. C’est toujours dé- cevant de céder des points, mais on doit bien réagir à l’avenir.»

Benaïssa «Ce point, un exploit pour nous»

l’avenir.» Benaïssa «Ce point, un exploit pour nous» Deux changements dans l’équipe-type l Afin de donner

Deux changements dans l’équipe-type

l

Afin de donner un

l

nouveau sang à

l’équipe et combler le vide laissé par les absents, le coach Amrani a procédé à deux changements dans l’équipe-type par rapport à celle qui a affronté le Club Africain la semaine der- nière au stade de l’UMA. C’est ainsi que Athmani a été incorporé à la place de Pétérongal, tandis que Bel- kasmi a remplacé N’Doye.

Zaïdi retrouve le MOB

l l La rencontre d’hier entre le MOB et le

RCR a été spéciale pour le portier Mustapha Zaidi qui a retrouvé son ex- équipe, le MOB. L’actuel portier du RCR a déjà joué au MOB où il a laissé une belle impression. Il a pro- fité du match d’hier pour saluer certains de ses ex- camarades qu’il a connus

au MOB et les dirigeants.

Les supporters ont suivi la partie

l

En dépit du huis clos, une par-

l

tie des supporters du MOB ont

fait le déplacement hier au stade de l’UMA, en suivant la partie des bâti- ments en face du stade. Ces denriers n’étaient pas satisfaits du résultat, vu que leur équipe a cédé deux précieux points.

Les dirigeants ont discuté avec Amrani

l l

A la fin du match qui a mis aux

pris hier le MOB avec le RCR, les

dirigeants ont discuté avec le coach de la rencontre et du résultat, dans la mesure où le technicien tlemcénien était très déçu du score, puisqu’il s’at- tendait à la victoire, mais ses poulains étaient dans un jour sans.

Mohli sacrifié

l l

Le technicien a sacrifié le dé-

fenseur Mohli hier, avant l’en-

tame de la partie, puisqu’il a convoqué 18 éléments seulement pour ce match face au RCR. De ce fait, le joueur en question s’est contenté de suivre la partie des tri- bunes, en compagnie du Malien Si- dibé qui n’a pas disputé ce match à cause de la suspension automatique.

pas disputé ce match à cause de la suspension automatique. «Nous sommes venus à Béjaïa pour
pas disputé ce match à cause de la suspension automatique. «Nous sommes venus à Béjaïa pour

«Nous sommes venus à Béjaïa pour réussir un bon résultat et garder l’es- poir d’assurer notre maintien en Ligue 1 Mobilis. On a bien joué et les joueurs étaient armés d’une grande volonté pour réussir un bon résultat. On a réussi à inscrire le premier but avant que notre adversaire ne revienne dans le match. C’est un exploit pour nous de réussir un bon résultat devant cette équipe du MOB qui n’est pas un adversaire facile.»

cette équipe du MOB qui n’est pas un adversaire facile.» Zaïdi «C’est un bon point de

Zaïdi «C’est un bon point de pris»

U21 : MOB 2 – RCR 1 Contrairement aux seniors qui n’arrivent pas à gagner
U21 :
MOB 2 – RCR 1
Contrairement aux seniors qui
n’arrivent pas à gagner à domicile, les
jeunots du MOB se sont imposés sur le
score de (2-1) hier en ouverture de la
partie disputée au stade de l’UMA, soit
un succès d’une grande importance en
permettant au MOB de remonter
dans le classement et d’espérer
terminer la saison sur une
bonne note.
S.A.

«C’est un précieux point pour nous, qui nous permettra de conserver nos chances intactes au maintien et de faire le maximum pour l’assurer. On a affronté une bonne équipe du MOB qui n’est pas facile à manier chez elle. Les Béjaouis n’ont pas encore sorti de l’euphorie de la qualification en Ligue des champions. Je leur souhaite une bonne chose dans cette compétition.»

N° 3318 LIGUE 1 Dimanche 13 27 mars 23 e Journée 2016 ESS 3 -
N° 3318
LIGUE
1
Dimanche
13
27 mars
23 e Journée
2016
ESS
3 - 1
ASMO
Geiger :
Stade : 8-Mai 45 (Sétif)
Affluence : Moyenne
Arbitres : Benbraham, Azerin et Brahim
Avertissements : Bouchar (45’+1) (ESS), Belaïd (45’+1),
Naamane (70’) (ASMO).
Buts : Berbache (5’ et 44’), Belameiri (86’) (ESS), Elgho-
mari (76’) (ASMO.
ESS : Belhani, Rebiai, Hachi, Bouchar, Aroussi, Baouz,
Amada, Djahnit, Haddouche (Belameiri 80’), Djabou (Me-
gatli 88’), Berbache (Nemdil 67’).
Ent : Geiger
ASMO : Kara, Berka, Belaïd, Naamane, Sebbah, Herbache,
Boukatouh (Tahar Fathallah 64’), Djemaouni, Bentiba, Tabti
(Elghomari 46’), Boutiche.
Ent : Hadj Merine
«Très content pour
la victoire, Djabou
et Berbache»
Hadj Merine : «Le troi-
sième but est entaché
d’une position de
hors-jeu»
Un doublé historique
de Berbache
l l « Nous avons réalisé une très
belle victoire, en alliant la ma-
nière, et je tiens à remercier les joueurs
qui se sont donnés à fond et qui ont été
à la hauteur des attentes. Ce succès va
certainement nous libérer et va nous
donner plus de confiance pour la suite
afin de finir la saison de la plus belle ma-
nière qui soit. Je suis évidemment très
content pour Djabou qui a réalisé un très
bon match, mais surtout pour Berbache
qui a justifié ma confiance et mon choix
en inscrivant un joli doublé. »
l l « Je pense que la victoire de l’En-
tente est méritée, c’est une grande
équipe, qui possède une défense solide, mais
je suis en même temps satisfait du rendement
de mon équipe malgré la défaite. Je pense
que mes joueurs ont réalisé un bon match, on
a réussi à réduire l’écart, mais le troisième but
qui est entaché d’une position de hors- jeu
nous a scié les jambes. Maintenant, on doit
continuer à nous battre pour honorer les cou-
leurs de l’ASMO. »
à nous battre pour honorer les cou- leurs de l’ASMO. » A trois points du podium
à nous battre pour honorer les cou- leurs de l’ASMO. » A trois points du podium

A trois points du podium

F inalement, l’Entente de Sétif

a passé le cap asémiste sans

embûches. Un match que les

Sétifiens appréhendaient beau- coup, pourtant. Trois buts à un, un score net et sans bavure. Du coup, les Sétifiens se rapprochent du po- dium qui n’est plus qu’à trois lon- gueurs. Côté asémiste, la situation se complique davantage. La pre- mière période se résume en deux centres millimétrés, conclus par deux belles reprises de la tête qui ont permis à l’Entente d’ouvrir le score avant de faire le break peu avant la pause. Le premier centre

est celui de Rebiai sur la droite qui a réussi à trouver la tête du jeune Berbache, titularisé pour la première fois, qui placera le cuir hors de portée de Kara (5’). L’En-

rectement dans le vif du sujet en prenant l’avantage très tôt dans la partie. Le second centre est signé Hachi et la reprise de la tête est si- gnée par le même auteur, Ber- bache, qui vient d’inscrire un doublé historique (44’). Un but à un moment crucial de la partie qui met plus ou moins l’Entente à l’abri. Le reste du jeu n’a pas été d’un niveau appréciable. La re- prise ne fut pas non plus terrible et il fallait attendre l’heure de jeu pour voir les visiteurs réagir avec une frappe de Belaïd qui ne pas- sera pas très loin (61’), avant que Djabou ne tente d’éliminer le même Belaïd dans la surface qui, en tombant, touche la balle de la main, mais l’arbitre fait signe de jouer (66’). Les Asémistes parvien- dront néanmoins à réduire le score à la 76e minute suite à une erreur

de Belhani qui a eu du mal à se saisir du ballon sur un centre de Barka. Djemaouni en profite pour le lui chiper et servir Elghomari en dehors de la surface. Ce dernier, d’un joli lob trouve l’angle droit de Belhani, réduisant ainsi le score. Sentant le danger, les Sétifiens re- partent en attaque, et à la 86’, Me- gatli déborde à droite et adresse un centre à ras de terre vers Belameiri qui n’a aucune peine à pousser la balle du plat du pied au fond des filets, sous les contestations des joueurs de l’ASMO qui réclamaient une position de hors jeu. On en restera là. K. L.

une position de hors jeu. On en restera là. K. L. Alain Geiger avait longtemps hésité

Alain Geiger avait longtemps hésité entre Kourbia et Ber- bache en pointe de l’attaque, mais il a finalement opté pour la deuxième option, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a fait le bon choix. Yasser Ber- bache, le buteur des U21, a ré- pondu présent et de quelle manière ! Un joli doublé pour signer sa première titularisation en équipe première, avec un but à la 5’ et un autre à la 44’, deux moments cruciaux de la partie. Un doublé dont il se souviendra longtemps.

de la partie. Un doublé dont il se souviendra longtemps. Le geste déplacé de Kara Le

Le geste déplacé de Kara

dont il se souviendra longtemps. Le geste déplacé de Kara Le gardien de l’ASMO n’a pas

Le gardien de l’ASMO n’a pas trouvé mieux que de pro- voquer le public sétifien d’un geste déplacé qui les a mis dans tous leurs états. Cela s’est passé juste après le troisième but de Belameiri, au moment où les joueurs de l’ASMO contestaient la validité du but. Le gardien ornais, estime-t-on, n’avait pas à se comporter de la sorte, il devait contrôler ses émotions, d’autant que la par- tie s’était déroulée dans un fair- play total.

Le

C

hiffre

03

Trois est le nombre de points qui séparent désor- mais l’ESS de la troisième marche du podium. On pen- sait que l’équipe allait som- brer suite à l’élimination en coupe et la défaite face à l’USMB, mais une seule vic- toire a suffi pour la relancer dans la course au podium.

A cause de l’absence de l’ambulance de la protection civile

Les minimes de l’Entente éliminés sur tapis vert

Un fait inédit, qui pose moult interroga- tions en même temps, s’est produit hier matin à l’occasion du match des quarts de finale de la coupe d’Algérie qui devait op- poser les minimes de l’ESS à leurs homo- logues de l’USM Blida. Le match n’a pas eu lieu, mais ce sont les Blidéens qui se sont qualifiés aux demi-finales sur tapis vert, au grand dam des responsables séti- fiens qui dénoncent une élimination pro- grammée de leurs bambins. Que s’est-il passé ? C’est simple. Au moment du coup d’envoi de la rencontre qui devait être donné à 10h, les services de la protection civile étaient aux abonnés absents. On sait que par mesure de sécurité et par rapport aux règlements, l’arbitre ne doit pas don- ner le coup d’envoi d’une rencontre si toutes les mesures de sécurité ne sont pas réunies, entre autres l’ambulance de la protection civile et son équipage. Il faut noter aussi que c’est le club qui reçoit qui doit veiller à ce que toutes ces conditions soient réunies. Hier, à l’approche du coup d’envoi, tout était en place, sauf l’ambu- lance de la protection civile. L’arbitre, qui devait officier le match avec deux béné- voles pour l’assister en l’absence des arbi- tres assistants, a fait remarquer cela aux responsables de l’Entente. Ces derniers ont alors multiplié les appels aux services concernés et on leur a répondu que l’am- bulance était en route vers le stade et que la raison du retard accusé est dû à l’en- combrement sur la route. Très étrange, car tout le monde sait qu’une ambulance ne risque pas de rester bloquée dans les embouteillages, d’autant que le temps es- timé pour rallier le stade du 8-Mai-45 à partir du siège de la protection civile ne dépasse pas les huit minutes même quand les routes sont bloquées.

Le directeur de la protection civile de l’unité de Sétif au banc des accusés

A 10h 30, l’ambulance n’était pas encore

arrivée. Deux minutes après, soit à 10h

32, il a sifflé la victoire de l’USM Blida sur tapis vert pour absence de l’ambulance et

de son équipage. Trois minutes plus tard,

soit à 10h 35, les Blidéens avaient quitté le stade sans se changer, de peur que l’ambulance arrive et que l’arbitre change d’avis. Effectivement, l’ambulance est arri- vée cinq minutes après, soit à 10h 40, juste au moment où l’arbitre terminait de rédiger la feuille de match, alors que l’équipe de l’USMB était déjà loin. A qui la faute ? Ce n’est certainement pas celle de

la direction du club qui détient la preuve

d’avoir envoyé le fax avisant l’unité de la protection civile de la programmation de la rencontre et de l’heure du coup d’envoi le jeudi à 10h 19. D’ailleurs, les services de sécurité étaient sur place à partir de 9h. D’après les informations que nous avons recueillies sur place, et compte tenu

bou et Berbache, les deux surprises de Geiger Comme nous l’indiquions avant-hier, l’entraîneur suisse de
bou et
Berbache, les
deux surprises de
Geiger
Comme nous l’indiquions avant-hier, l’entraîneur
suisse de l’Entente avait l’intention d’aligner Abdel-
moumen Djabou d’entrée hier face à l’ASMO et c’est ce
qu’il a décidé. Il lui a donné en plus le brassard de capi-
taine afin de le responsabiliser davantage et surtout le
motiver pour sa première apparition de la saison en tant
que titulaire. L’autre nouveauté dans l’effectif sétifien
qui a débuté le match hier, c’est la présence du jeune
Yasser Berbache en pointe de l’attaque alors que
tout le monde attendait à ce que Geiger aligne
Lyès Kourbia. Il a déjà fait quelques appari-
tions avec l’équipe première, mais c’est sa
première titularisation. Ce sont les deux
surprises d’Alain Geiger hier face à
l’ASMO.
U21 ESS 2 - ASMO 0 Les U21 de l’Entente, en course pour le titre
U21
ESS 2 - ASMO 0
Les U21 de l’Entente, en course
pour le titre cette saison, n’ont pas raté
l’occasion hier pour empocher trois pré-
cieux points, battant leurs homologues de
l’ASMO par deux buts à zéro. Les deux
réalisations ont été l’œuvre de Barouche
et Souilah. Ainsi, les Sétifiens montent
sur la première marche du podium
qu’ils partagent désormais avec
l’USMA avec 44 points.
Revoilà
Baouz
Aussi, et comme prévu, c’est Issam
Baouz qui a remplacé dans l’entrejeu
Toufik Zerara qui a déclaré forfait à la
veille du match. C’est la première appa-
rition du Franco-Algérien depuis le
match de la Supercoupe d’Algérie
face au MOB où il s’était blessé
avant d’observer une longue
période de convales-
cence.

de la chronologie des faits, il y a anguille sous roche. On laisse entendre, en effet, que le directeur de l’unité de la protection civile est le premier respon- sable de ce qui vient d’arriver et qu’il aurait fait exprès d’envoyer l’ambulance en retard. Evidemment, cela reste à confirmer, mais ce qui s’est passé n’est

tente est entrée di-

L’arbitre Abid Charef irrite les Sétifiens

pas normal. La direction de l’ESS a d’ailleurs saisi par écrit les services du ministère des

Il ne manquait que lui pour enfoncer davantage le clou. Lui, c’est l’ar-

bitre international, Abid Charef, qui vient d’accorder un entretien au jour- nal soudanais Azaouia en marge du match entre la Côte d’Ivoire et le Soudan qui a eu lieu à Abidjan et qui s’est soldé par la victoire des Ivoiriens (1-0). Abid Charef a été approché par les journalistes soudanais qui lui ont demandé son avis sur la

Sports, les services du ministère de l’Inté- rieur, les services de la wilaya et du directeur général de la protection civile. Affaire à suivre…

K. L.

prochaine rencontre entre l’ESS et Al Merrikh. La déclaration de l’arbitre algérien a été pour le moins surprenante. «L’ESS n’est plus ce qu’elle était. C’est aujourd’hui une équipe très moyenne, à la portée d’Al Merrikh. En plus, elle est secouée par de nombreux problèmes

d’ordre administratif et financier», a-t-il déclaré entre autres selon le journal Azaouia. Cela a irrité les responsables de l’Entente qui se demandent pourquoi Abid Charef a fait de telles dé- clarations alors qu’il est soumis à un droit de réserve, et qu’en plus, ce qu’il vient de dire, vise à diminuer de la valeur de l’ESS dans des médias étrangers.

K. L.

Dja

N° 3318 14 CRB LIGUE Dimanche 1 27 mars 2016 Il passera des examens médicaux
N° 3318
14
CRB
LIGUE
Dimanche
1
27 mars
2016
Il passera des examens médicaux ce matin
L’objectif principal d’Alain
Michel pour cette semaine
Changer l’état
d’esprit du groupe
Yahia-Cherif apte
pour la réception
de l’Entente
D epuis l’entame du
championnat, le
Chabab de Belouiz-
dad a connu les deux
N’ayant toujours pas repris les entraînements depuis le dernier
derby face à l’USMA, l’ailier belouizdadi, Sid-Ali Yahia-Cherif, ne de-
vrait cependant pas tarder à reprendre le chemin des entraîne-
ments. Selon une source bien informée, l’ancien joueur du FC
Istres en France devrait passer, ce matin, des examens médicaux.
Après quoi une décision finale sera prise concernant son retour
aux entraînements qui, selon la même source, devrait se faire
durant la deuxième séance au programme d’aujourd’hui.
extrêmes. Deuxièmes du cham-
pionnat lors de la phase aller, les
Belouizdadis éprouvent énor-
mément du mal à maintenir
leur dynamique durant cette
phase retour. Ce qui leur vaut
une avant-dernière place au
classement de cette deuxième
moitié de saison avec seulement
6 points décrochés en 8 rencon-
tres. Sans gros changements au
niveau de l’effectif ou du staff
technique, le CRB peine et n’ar-
rive plus à gagner depuis main-
tenant sept journées. Une
mauvaise série qui suscite beau-
coup d’interrogations chez les
supporters et les dirigeants du
club. Du côté du staff technique,
on sait pertinemment ce qui a
changé par rapport à cette phase
aller et qui fait que les choses ne
marchent plus comme avant. En
effet, le technicien français du
Chabab a décelé une certaine
lassitude mentale et un manque
de confiance terrible.
Retrouver la confiance
Le Chabab se retrouve à un
tournant important de sa saison.
A quelques jours de la réception
de l’Entente, le technicien fran-
çais, Alain Michel, entend se
réunir avec ses joueurs dans les
jours à venir pour évoquer avec
eux les problèmes actuels du
groupe. Le premier responsable
du staff technique évoquera plu-
sieurs points, mais il se pen-
chera beaucoup plus sur l’as-
pect psychologique. Il sait que
la déception est grande chez
des joueurs qui ont l’impres-
sion de ne pas obtenir ce qu’ils
méritaient. Des joueurs qui ont
le sentiment d’être passés à côté
de quelque chose de bien du-
rant cette deuxième moitié de
saison. Le coach belouizdadi
veut créer ce déclic, cette prise
de conscience chez ses joueurs
qu’ils peuvent toujours espérer
terminer sur le podium, et
pourquoi pas sur la deuxième
marche. Mais se remettre à
gagner, passera par retrou-
ver l’état d’esprit qui était le
leur durant la phase aller.
I.T.
Il sera soumis à un programme spécifique
Par ailleurs, nous avons appris que la blessure dont souffre
l’attaquant du Chabab ne serait pas grave et qu’elle ne compro-
mettrait pas sa participation à la prochaine sortie de son équipe
en championnat face à l’ESS, le week-end prochain. Yahia-Cherif
devrait néanmoins suivre un programme spécifique tracé par les
membres du staff technique pour retrouver sa forme et être
d’attaque ce samedi. Il bénéficiera aussi de quelques séances
de soins.
Yahia-Cherif : «Je ressens quelques
douleurs au niveau du genou»
Joint par nos soins, Yahia-Cherif, un des meilleurs éléments
du Chabab durant cette seconde moitié de championnat, nous a
déclaré : «Je n’ai pas pris part à la séance d’entraînement d’au-
jourd’hui (hier, Ndlr) parce que je ressens toujours quelques
douleurs au niveau du genou. Les mêmes qui m’ont empêché
de prendre part au dernier derby comme titulaire. Je vais pas-
ser des examens médicaux, demain, pour m’assurer de mon
rétablissement et ainsi pouvoir reprendre les entraînements
avec mes coéquipiers».
«La blessure ne me privera pas de
jouer face à l’ESS»
Concernant sa participation au prochain match de
son équipe face à l’ESS, l’ailier belouizdadi s’est dit
très optimiste quant à sa participation, assurant
au passage que sa blessure n’est pas mé-
chante. «La blessure n’est pas vraiment mé-
chante et je serai probablement apte à
tenir ma place face à l’Entente de Sétif, le
week-end prochain. Comme je vous l’ai
dit, je passerai des examens médicaux
pour me rassurer seulement», a-t-il
assuré.
Une
I. T.
seule séance
hier
Biquotidien
Salmi l’a appelé et lui a demandé de revenir
l l
Alors que deux
séances de travail
aujourd’hui
Maroc en passe de retrouver son
poste d’entraineur-adjoint de Michel
et demain
l
l
Le réception
de l’ESS n’étant
qu’à une semaine, les
membres du staff
n’étant qu’à une semaine, les membres du staff Quelques jours après avoir ac- cepté la démission

Quelques jours après avoir ac- cepté la démission de Didine Maroc, la direction belouizdadie a repris at- tache avec lui pour lui demander de retourner au club. En effet, le direc- teur sportif du club, Djillali Salmi, a pris attache avec l’adjoint d’Alain Mi- chel pour lui demander d’oublier ce qui s’est passé entre les deux hommes à l’issue du dernier derby, et de retrouver son poste à la barre technique. Selon les informations dont nous disposons, Maroc ne serait

pas contre l’idée de revenir, surtout que tout le monde au club, joueurs, dirigeants et surtout Alain Michel, voudraient que Didine poursuive sa mission avec le Chabab.

Une rencontre est prévue avec Malek

A peine quelques heures après avoir appris que Didine Maroc avait été approché par la direction kabyle pour lui proposer le poste d’adjoint de Mouassa, les dirigeants belouizda- dis ont décidé de réagir et de contac-

L’équipe continue de fuir le 20-Août étaient initialement prévues, hier, les coéquipiers du portier Boukacem
L’équipe
continue de
fuir le 20-Août
étaient initialement prévues,
hier, les coéquipiers du portier
Boukacem se sont finalement
contentés d’une seule séance, le
matin, à Aïn Bénian. Selon nos in-
formations, cette annulation inter-
vient suite à la non-disponibilité du
stade l’après-midi. Ce dernier
étant occupé par les sé-
lections algériennes
et tunisiennes
des U20.
Boudjenoun
et Salmi ont
assisté
à l’entraînement
Le directeur sportif, Djillali Salmi,
ainsi que le directeur technique,
Boudjenoun, ont assisté à la séance
d’entraînement qui s’est tenue hier
matin à Ain Benian. Les deux hommes
ont pour mission de superviser les
entraînements et d’être près
des joueurs et à l’écoute de
leurs préoccupations.

ter à leur tour le technicien pour lui proposer de revenir à de meilleurs sentiments et de poursui- vre sa mission au Chabab. Chose qu’a aussitôt acceptée Maroc qui de- vrait, selon une source bien infor- mée, rencontrer le président du CRB, Reda Malek, dans les heures à venir pour s’entretenir avec lui et probablement officialiser son retour à Lâaqiba. Farid A.

technique, à leur tête Alain Michel, ont décidé de hausser le rythme et la charge des entraînements afin de préparer au mieux la réception

du champion

sortant. En

effet, les co- équipiers de Cherfaoui

s’entraî-

nent à rai- son de deux séances

quoti-

diennes,

l l Alors que l’on annonçait, pour aujourd’hui, un retour de l’équipe Il a passé
l
l
Alors que l’on annonçait, pour
aujourd’hui, un retour de l’équipe
Il a passé une radiographie hier
au 20-Août pour y effectuer ses
séances d’entraînement, les responsa-
ble du club de Belouizdad ont décidé
l l
Bencherifa reçoit le feu vert du staff médical pour reprendre
de les maintenir à Ain Benian, et ce,
Absent des entraînements depuis la reprise, le latéral gauche du Chabab, Zaki Bencherifa, qui
souffrait de quelques douleurs au niveau de la cheville, après avoir reçu un coup lors du dernier
derby perdu face à l’USMA, devrait reprendre les entraînements, aujourd'hui, avec ses coéquipiers.
En effet, le joueur a passé, hier, une radiographie qui n’a rien révélé de grave et devrait reprendre les
entraînements à l’occasion des deux séances d’aujourd’hui.
pour
au moins les deux prochains
jours. Une décision qui permettrait
aux joueurs, selon certains proches
du Chabab, de travailler dans de
meilleures conditions et,
surtout, loin de la
pression.
Bencherifa «Les ambitions
de l’équipe sont toujours les mêmes»
Comment s’est effectué votre retour
aux entraînements ?
Personnellement, je n’ai pas encore
repris. Je souffrais de douleurs au ni-
veau de la cheville. D’ailleurs, j’ai passé
une radiographie, aujourd’hui (entre-
tien réalisé hier, Ndlr), qui n’a rien ré-
vélé de pathologique. J’ai parlé avec les
membres du staff médical qui m’ont ras-
suré et donné le feu vert pour repren-
dre les entraînements avec le reste du
groupe.
Comment est le moral des joueurs
après votre défaite lors du derby ?
Je pense que la défaite face à l’USMA
fait partie du passé. Les joueurs savent
que ça ne sert à rien de ressasser tout ça.
Maintenant, ils sont concentrés sur leur
travail aux entraînements et sur la ré-
ception de l’Entente qui aura lieu le
week-end prochain.
Vous avez fourni une belle presta-
tion face à l’USMA, mais au final
vous perdez encore. Un commen-
taire ?
C’est qu’on a bien joué et qu’on s’est
créé plusieurs occasions franches de
marquer. Malheureusement, on a en-
core manqué de réussite. Mais bon,
comme je vous l’ai dit, il faut tirer les
enseignements de cette rencontre et
nous tourner vers le futur et les pro-
chaines rencontres qui nous attendent
en championnat. On tâchera de ne pas
reproduire les mêmes erreurs.
Pensez-vous que votre expulsion
face à l’USMA était méritée ?
Franchement, non. Je ne crois pas
avoir fait beaucoup de fautes durant
cette rencontre pour mériter deux car-
tons jaunes. Et puis, sur l’action du
deuxième avertissement, qui s’est pro-
duite dans le camp adverse, je doute fort
que la faute méritait d’être sanctionnée
d’un carton.
Cette expulsion est venue au mau-
vais moment pour vous qui veniez
de retrouver une place de titulaire.
N’est-ce pas ?
Tout à fait, je venais
de reprendre une
place de titulaire et
malheureusement
pour moi j’ai été ex-
pulsé. Ce qui veut
dire que je devrai
faire l’impasse sur la
prochaine journée de
championnat. Mais
bon, cela ne m’em-
pêche pas de conti-
nuer à travailler très
dur aux entraîne-
ments pour essayer
de décrocher une
enregistrés derniè-
rement. Je pense
que le plus impor-
tant pour nous se-
rait de renouer avec
la victoire. On va
donc essayer de
remporter nos deux
prochaines rencon-
tres, qu’on jouera à
domicile. Ensuite,
tout sera un peu
plus clair.
Un mot sur le dé-
part de Maroc ?
Je ne crois pas
que c’est aux
nouvelle titularisation
durant les prochaines
rencontres.
Comment voyez-vous la suite de
votre parcours en championnat ?
Les ambitions de l’équipe restent les
mêmes en dépit des mauvais résultats
joueurs de com-
menter le départ de
Didine. Tout ce que je peux dire, c’est
qu’il était apprécié de tous, surtout des
joueurs. Il était très proche de nous, et
nous adorions travailler avec lui.
Entretien réalisé par Islam T.

aujourd’hui

et demain.

Des séances qui auront lieu à

Aïn Benian.

Feham et Cherfaoui de retour aux entrainements

l l Après avoir man- qué les deux der-

nières séances d’entraînement pour cause de blessure au nez, le mi-

lieu de terrain du Chabab, Feham Bouazza, a reçu le feu vert du staff médical pour réintégrer le groupe, hier, à l’occasion de la séance de reprise. Un re- tour qui vient s’ajouter à celui du capitaine Cher- faoui. Ce dernier pourrait probablement faire son retour à la compétition lors de la réception de l’ESS, après avoir manqué les trois derniers matchs de son équipe.

N° 3318 LIGUE 1 USMH Dimanche 15 27 mars 2016 LeLeLe Le LeLe videvidevide vide
N° 3318 LIGUE 1 USMH Dimanche 15 27 mars 2016
N° 3318
LIGUE
1
USMH
Dimanche
15
27 mars
2016

LeLeLeLeLeLe videvidevidevidevidevide faitfaitfaitfaitfaitfait peurpeurpeurpeurpeurpeur àààààà CharefCharefCharefCharefCharefCharef

D’ aucuns parmi les observateurs qui suivent de près le cham- pionnat et particulièrement les
D’ aucuns parmi les observateurs
qui suivent de près le cham-
pionnat et particulièrement les
supporters de l’USMH ont dû
constater qu’à chaque fois que le championnat
observe une mini-trêve cela se répercute sur
la forme des joueurs. On peut le confirmer à
travers les résultats de l’équipe harrachie après
une petite relâche. C’est pourquoi cet arrêt du
championnat risque de freiner l’élan et casser
le rythme de l’équipe. Et cela pourrait se ré-
percuter sur les résultats à la reprise du cham-
pionnat. Pour éviter cela, le staff technique
profite de cette période de trêve pour faire tra-
vailler durement ses poulains et corriger les la-
cunes décelées lors des dernières rencontres
de championnat et leur permettre de garder la
forme. Le coach harrachi a déjà mis en garde
ses joueurs contre un relâchement, exigeant
d'eux une totale concentration car la JSK, pro-
chain adversaire de l’USMH, sera plus difficile
que les autres. C'est donc dans ce sens que le
driver de l’USMH tente de remobiliser ses
troupes en prévision de cette confrontation.
Pour le moment, et bien qu'il reste encore près
d’une semaine de cette rencontre, Gharbi et
ses camarades se concentrent sur le travail afin
de garder la forme.
Il devrait baisser la charge
Après plusieurs jours de travail dur auquel
les joueurs ont été soumis, le coach harrachi
va certainement baisser encore la charge pour
les séances d'entraînement d'aujourd'hui et
demain. Charef axera son programme sur le
plan psychologique, à l'approche du match
face à la JSK. En prévision de cette rencontre
importante qui attend son équipe, Boualem
Charef ne cesse de sensibiliser et motiver les
joueurs pour qu’ils soient à la hauteur en pers-
pective de cette confrontation.
La stérilité offensive, son seul
problème
Avec sept buts, inscrits depuis le début de la
phase retour, on ne peut pas dire que la ligne
d’attaque de l’USMH marche bien. Cette stéri-
lité offensive date bien de la saison dernière.
Résultat des courses, l’USMH aura pratique-
ment raté la présente saison car elle est désor-
mais surclassée par des équipes de moindre
envergure. Même si certains pensent que les
Jaune et Noir ont encore des chances d’arra-
cher une place au podium, cela relève plutôt
de l’utopie. «C’est quand même dommage de
se faire dépasser par des équipes qu’on avait à
un certain moment distancées de plus de sept
points», dira Bechouche avant de poursuivre.
«Ceci dit, la saison n’est quand même pas ter-
minée pour nous, car il reste bien sept matchs
de championnat à disputer et nous les joue-
rons à fond pour aspirer à un bon classement»,
ajoutera l’ancien défenseur de l’USMH en
guise de consolation.
Les attaquants n’ont plus d’excuses
Les joueurs de l’USMH, particulièrement
les attaquants, n'ont plus de prétextes pour ex-
pliquer leur échec devant les buts adverses. À
eux de prendre leurs responsabilités, à com-
mencer par le prochain match devant la JSK.
Si l'USMH veut voir son avenir en rose, staff
technique et joueurs doivent trouver la bonne
recette. Mellal, l’ex-attaquant du GC Mascara,
qui a débarqué à El Harrach en janvier der-
nier, devait apporter de l’animation offensive.
Un joueur recruté est censé apporter le plus
escompté à l'équipe où il débarque. Sinon,
comment justifier son recrutement ? Et tout
ce qu'on attend d'un attaquant, c'est tout
simplement de mettre à profit les occa-
sions créées, et marquer des buts. Et c'est
ce qui manque à l'USMH.
Bechouche : «L’attaque doit se
réveiller»
Interrogé sur la mauvaise passe que
traverse son équipe, Nacer Bechouche,
le coach adjoint de l'USMH, nous
donne son avis. «C'est vrai que notre
ligne d’attaque sombre dans un long
sommeil. Pour cela, j'insiste pour dire
que les attaquants ont intérêt à se réveiller.
Si les attaquants avaient concrétisé toutes
les occasions de buts très nettes d'ailleurs,
on aurait pu éviter la défaite à l’Arbâa.
Certes, nos attaquants ont fait un énorme
travail, mais l'efficacité nous a fait défaut.
L'efficacité devant le but, cela se travaille à
l'entraînement et demande aussi beau-
coup de concentration. Cette inefficacité
dure depuis plusieurs semaines, il est
temps pour les attaquants de se réveiller.
Nous en tant que staff technique nous fe-
rons tout pour remédier à cette situation.»
N. R.
O.
Médéa 2-USMH 2
Pour combler le vide de la compétition en ce
week-end réservé à la mise à jour du championnat
de Ligue 1 mobilis, l'USMH
et l'O. Médéa se sont
donnés la réplique,
stade Imam-Lies de
hier après-midi, en amical, au
Médéa.
Cette rencontre s'est
un score de parité
soldée par
(2-2). La mi-temps
s’est achevée sur le score
de (0-1) en faveur de
l'USMH. Les Harrachis,
légèrement supérieurs en
première
mi-temps, ont ouvert la marque par
Herrag. Après la pause, les Jaune et Noir ont
doublé la
mise par le
jeune attaquant Hetabi.
Menés au score sur leur terrain, les
Médéens ont
tout fait pour rétablir le
score. D'abord un pre-
mier but de Lemhane
et un autre
de Selloum sur
penalty offert par le referee dans le temps addi-
GharbiGharbiGharbiGharbiGharbiGharbi
tionnel ont permis aux locaux de remettre les
pendules à
de la partie,
l'heure. Profitant
du caractère amical
le
coach harrachi
a essayé d'appor-
Convaincre les cadres
de prolonger, premier
ter les correctifs
nécessaires, en prévision du
match de championnat.
C'était donc une occa-
sion pour lui de tester encore
une fois ses
souci de la direction
joueurs et leur permettre
aussi de garder le
rythme de la compétition.
l
l
La fin du championnat
est prévue dans
moins de deux mois et
déjà certaines grosses
pointures manifestent leur
désir d’enrôler des joueurs
qui brillent au sein de l’équipe harrachie. Alors que
«À deux points de la deuxième place, le podium
devient automatiquement un objectif»
plusieurs éléments sont en fin de contrat, il faut s'at-
tendre au départ cet été de certains
cadres. C’est
pourquoi la direction
avec les joueurs
devra entamer les négociations
considérés comme cadres de
l'équipe. Cependant,
si l'on tient compte
des moyens
financiers limités, l'on se demande comment procé-
dera le président harrachi pour convaincre
les cadres
de rempiler. Sachant qu’à El Harrach, on est strictes
sur l’application des règlements concernant le plafon-
nement des salaires. Selon
nos informations, les sa-
laires
sont limités
à 100 millions de centimes par
mois
comme l'exigent les nouveaux règlements de
la FAF. Il
est donc clair que le
président aura bien du mal à
convaincre les joueurs. D'où son embarras
pour faire
de ses joueurs qui n'accepteront
face aux exigences
jamais de signer
pour
la moitié
de ce qu'on leur pro-
posera
ailleurs.
Revenir à la formation,
seule solution de rechange
D’abord un petit commentaire sur la prépara-
tion et les derniers matches amicaux ?
La préparation se déroule de façon normale.
Pour ce qui est des matches amicaux, je pense que
c'était un bon test pour nous, dans la mesure où ils
nous ont permis surtout de garder le même
rythme. Tous les joueurs ont participé à cette joute
et c'est l'essentiel, à mon avis. C'était aussi une oc-
casion pour le coach d'apporter quelques re-
touches, en perspective de nos prochains matches.
Comment voyez-vous la suite de la compéti-
tion?
Je pense qu'il est inutile de vous dire que ce sera
difficile pour toutes les équipes. Cet arrêt per-
mettra aux clubs de bien préparer la suite, ce qui
rendra la tâche encore plus difficile. Des équipes
vont essayer d'améliorer leur classement, et d'au-
Satisfait de la remontée spectaculaire
l
l
des U-
21 au classement, le président de l'USMH avec
nous avons eu une discussion
qui
récemment a été
catégorique, en affirmant que la formation reste le
premier objectif que la
direction s'est fixé. «Juste-
ment, vous m'offrez
là l'occasion de donner une préci-
sion concernant les objectifs du club à l’avenir. Il faut
savoir que depuis sa création,
l'USMH a toujours été
un club formateur.
C'est une vocation
qu’on ne peut
pas changer parce que l'USMH n'est pas un club riche
financièrement, mais il tire ses ressources de son
école de football.
Personne ne peut nier le fait que
l'USMH a toujours été
le réservoir des clubs riches de
la capitale et qui a beaucoup donné aux différentes
sélections nationales.
Raison
pour laquelle
les mem-
bres actionnaires de la
SSPA/USMH sont en train de
reste de la struc-
revoir un peu les choses dans ce qui
ture des catégories de jeunes.»
tres vont faire de leur mieux pour maintenir le
rythme et préserver leur statut. Alors, tous les
matchs qui restent à jouer seront difficiles que ce
soit à domicile ou à l'extérieur.
La JSK est votre prochain adversaire que vous
allez accueillir à El Harrach. Comment
voyez-vous cette rencontre ?
Ce sera un match très difficile pour les deux
équipes. La JSK est une bonne équipe. Il est sûr
qu’elle fera le maximum pour arracher un résul-
tat positif. Donc on sait ce qu’il nous reste à
faire. Ce match, nous devons bien le négocier.
C'est obligatoire pour nous si on veut nous ac-
crocher au podium.
Vous devez avoir une idée bien précise sur
votre adversaire.
Non, mais ce qui sûr, c’est que la JSK reste une équipe
redoutable qui pratique un très beau football. Mais
pour nous, cela ne change rien à la donne. On doit
mettre le paquet pour réaliser le meilleur résultat
possible.
On sent en vous une grande détermina-
tion à arracher les points de la vic-
toire.
En effet, pour nous, ce qui
compte le plus actuellement,
c’est d’arracher un succès pour
remonter un peu plus au clas-
sement et nous accrocher au
podium
Le maintien est déjà atteint.
Désormais l’objectif du club
est le podium. En parlant
avec les joueurs on sent en
eux une grande détermina-
tion à atteindre cet objectif.
Quand on arrive à ce stade de la
compétition, et on se voit à deux
points de la deuxième place, le podium
devient automatiquement un objectif.
Les supporters étaient déçus après la
défaite face au RCA et exigent désor-
mais des victoires.
Je n'ai aucun doute sur la fidélité de
nos supporters envers leur équipe. Plu-
sieurs fois, ils nous ont témoigné leur
amour. Nous devons leur faire plaisir.
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine RATNI
1 N° 3318 16 LIGUE Dimanche CSC 27 mars 2016 Ghoul tire sur Gomes «Il
1
1
N° 3318 16 LIGUE Dimanche CSC 27 mars 2016
N° 3318
16
LIGUE
Dimanche
CSC
27 mars
2016

Ghoul tire sur Gomes

«Il m’a injustement écarté du onze !» «Gomes use de favori- tisme»
«Il m’a
injustement
écarté du
onze !»
«Gomes
use de
favori-
tisme»

«Il gère l’équipe avec ses sentiments»

«C’est à cause de ses changements que nous avons perdu 2 points»

Le portier du CSC, Nadjib Ghoul, a mal digéré sa non-participation en championnat face à la JSS. Au lendemain de cette rencontre, le gardien constan- tinois a décidé de briser le silence et de tirer à bou- lets rouges sur son entraîneur, l’accusant de favoriser certains joueurs au détriment du reste du groupe. Un deux poids deux mesures que Ghoul ne peut plus supporter.

Vous êtes très en colère suite à votre non-parti- cipation, n’est-ce pas ? Bien évidemment que je le suis. Je m’atten- dais à jouer ce match et au dernier moment, je me retrouve sur le banc des remplaçants. C’est une décision que je n’arrive pas à comprendre.

cée. Nous avons encaissé un but dans les der- nières minutes de la rencontre, ce qui nous a coûté cher. Je suis vraiment déçu de ce résultat. J’estime que le coach est le principal responsa- ble de ce résultat. Désormais, cha- cun doit assumer ses responsabilités. Que représente pour vous le pro- chain match face à l’USMB ? Ce sera un tournant important pour nous. Il va falloir absolument réaliser une victoire si on espère remonter au classement. Cela fait 2 jour- nées qu’on n’arrive pas à dé- coller. C’est vraiment difficile de gérer une telle situation, surtout que nous sommes toujours menacés de reléga- tion. Pensez-vous que le maintien est facile à réaliser ? Facile, non. Bien au contraire, j’estime que ça sera difficile puisque nous devons réaliser d’autres bons résultats pour assurer le maintien. Beau- coup de défis nous attendent dans les prochaines journées. Il faudra empocher le maximum de points dans l’es- poir de nous mettre définitive- ment à l’abri. Je sais que ça ne sera pas facile, mais nous devons apprendre à gérer cela en plus des matchs de Coupe de la CAF. Entretien réalisé par S. K.

Je suis vraiment hors de moi. Est-ce pour cette raison que vous avez re- fusé de vous présenter à la séance des échauffements ?

Comment voulez-vous que je m’échauffe alors que le gardien qui allait jouer ce match ne s’était pas entraîné. Pour- tant, j’étais là moi durant toute la semaine. J’ai travaillé dur dans l’espoir d’être reconduit. C’est pour vous dire que Gomes gère cette équipe avec ses sentiments. Pour qu’on réussisse, il faut que le meilleur et le plus en forme soit ali- gné. Je ne suis pas un joueur à double visage. Je dis les vérités en face.

Comment expliquez-vous cette décision de l’entraîneur ? Je ne sais pas. Allez demander ça à l’entraîneur,

peut-être qu’il saura vous répondre. Il a effectué des changements dans le onze, ce qui nous a coûté cher face à la JSS. Pourtant, ceux qui avaient joué en

Coupe de la CAF ont été à la hauteur et j’en fais partie.

Beaucoup de personnes vous ont apporté leur soutien. Quel effet ça fait ? Cela m’a beaucoup réconforté et je les re- mercie pour ce soutien. En tous les cas, je reste convaincu que j’ai été injustement relégué sur le banc des remplaçants. Ce n’est pas normal alors que j’étais assidu durant toute la semaine. Je ne mérite vraiment pas de me retrouver dans cette si- tuation. Gomes a été injuste avec moi et c’est une si- tuation qui me complique la vie aujourd’hui. Nous

sommes tous inquiets pour l’avenir de notre club puisque nous ne sommes plus très loin du pre- mier relégable. Je tiens à dire que nous devons tous faire en sorte d’aider le CSC, mais pas avec la façon dont le staff gère l’effectif actuellement. Comment expliquez-vous ce nul concédé face à la JSS ? C’est à cause des changements de Gomes que nous avons perdu 2 points. Je dois dire la vérité. Il n’avait pas à effectuer tous ces remaniements au moment où nous étions sur la lan-

Après le nul face à la JSS…

Boudida exige des explications au coach

Remache reprend le footing Blessé aux adducteurs de- puis un mois, le latéral droit Bel-
Remache
reprend le footing
Blessé aux adducteurs de-
puis un mois, le latéral droit Bel-
kacem Remache semble voir le bout
du tunnel. Pour cause, le joueur en
question a été autorisé à reprendre le
footing en marge du groupe. Si tout se
passe bien pour lui cette semaine, il
pourra réintégrer le groupe avant la
prochaine rencontre de
pionnat face à l’USMB.
Girabes,
Messaâdia et Koné out
face à l’USMB
Quatre joueurs manqueront à
l’appel lors de la prochaine rencontre
de championnat face
dans un premier temps des deux blessés,
Messaâdia et Koné, ainsi que des deux
suspendus, Girabes et Voavy. Du coup,
le staff technique devra trouver des
solutions de rechange en prévision
du match de championnat hau-
tement important.

Gomes «Face

cham-

à Saoura, nous avons manqué d’efficacité»

Interrogé sur cette contre-performance, le coach a tenu à se défen-

dre en nous disant : «Nous avons encaissé un but au très mauvais mo- ment. De plus, j’estime que nous avons manqué d’efficacité devant les buts. Avec plus de réalisme, je suis certain que le résultat aurait été autre que ce nul d’un but partout».

«Nous devons nous ressaisir face à l’USMB»

Voavy,

Avant d’ajouter dans la foulée : «Il faut oublier cette rencontre au plus vite et penser au prochain match. Nous devons absolument nous res-

saisir face à l’USMB. La victoire ne doit pas nous échapper, et ce, même si notre mission sera difficile. C’est la seule manière de pou- voir repartir du bon pied».

à l’USMB. Il s’agit

«Ce n’est pas la fin du monde !»

En dernier lieu, Gomes estime qu’il ne faut pas dramati- ser, puisque le club reste toujours en course pour le podium. Il dira à ce sujet : «Nous sommes revenus de loin lors de la phase retour du championnat. J’estime que ce n’est pas la fin du monde. Nous avons perdu 2 points et nous promettons de nous ressaisir dans les prochains jours. L’important est de garder

confiance et de poursuivre le travail».

S. K.

Il semblerait que le dernier faux pas face à la JSS n’ait pas été sans conséquence dans la maison constantinoise. Pour cause, le prési- dent Boudida est très en colère suite au résul- tat enregistré au moment où l’équipe est en pleine ascension. Ce nul concédé au stade Hamlaoui a été une grosse déception chez les dirigeants. Et d’après nos sources, le premier responsable du club ne compte pas faire pas- ser ce résultat sous silence. Aussi, Boudida vient de convoquer l’entraîneur en chef, Gomes, dans le but d’exiger des explications. Boudida veut connaître les détails de cette contre-performance à domicile. Le technicien en question devra apporter des justifications valables à sa direction afin de les convaincre que ce n’était qu’un simple incident de par- cours.

Les choix du coach contestés Quelques heures seulement après la ren- contre de championnat face à la JSS, le res- ponsable du staff technique a essuyé de nombreuses critiques, notamment en ce qui concerne les changements opérés. Le premier joueur visé est le portier Cédric. Le coach a préféré reléguer sur le banc Ghoul et faire

confiance à Cédric. Un change- ment contesté par les dirigeants et les supporters, jugeant que Ghoul a été à la hauteur en Coupe de la CAF et devrait par

conséquent avoir sa chance en championnat. Le portier n’est pas le seul puisque la non-titularisation de Cheklam a aussi suscité de grandes interrogations. Le coach devra donc jus- tifier ses choix à Boudida.

Joue-t-il sa tête face à l’USMB ? Toute cette tension qui pèse sur le staff technique après la défaite face à la JSS a

poussé certains à se poser la question sui- vante : Gomes joue-t-il sa tête face à l’USMB ? Il faudra probablement atten- dre la prochaine rencontre de cham- pionnat pour en savoir davantage sur les intentions de la direction du CSC. Mais une chose est certaine, la direction ne pardonnera pas un autre faux pas au coach, surtout après avoir fixé le podium

comme principal objectif. Samir K.

N° 3318 LIGUE 1 NAHD Dimanche 17 27 mars 2016 DRBT Le RCA en ligne
N° 3318
LIGUE
1 NAHD
Dimanche
17
27 mars
2016
DRBT
Le RCA
en ligne
de mire

C’est aujourd’hui que les gars de Tadjenanet vont entamer la préparation de leur prochain match prévu ce vendredi face au RC Arbâa à Lahoui-Ismail. Les Bleu et Blanc ont essayé tant bien que mal de profiter de cette trêve forcée de deux semaines qu’a ob- servée le championnat. Après avoir réalisé plusieurs bons résul- tats de suite, les gars de Boughe- rara sont allés chercher le précieux point chez le NAHD. Cela leur a fait beaucoup de bien. Ainsi, ils tenteront de terminer la saison en force. Le staff technique n’a pas raté la moindre occasion pour sensibiliser ses troupes à l’importance des matchs qui res- tent à jouer. Sur les six prochains rendez-vous, elles auront l’occa- sion d’évoluer à quatre reprises à Tadjenanet. C’est dire que les co- équipiers de Demane auront un bon coup à jouer et peuvent même prétendre à terminer la sai- son sur le podium s’ils parvien- nent à bien gérer cette dernière ligne droite du championnat.

Le staff technique a supervisé Ezzerga

Les joueurs continuent à gérer le championnat match par match. Ne voulant pas brûler les étapes, ils désirent d’abord assurer le maintien parmi l’élite. Pour cela, le DRBT est bien parti pour réali- ser cet objectif. Toutefois, les gars de Tadjenanet ont encore besoin de points pour assurer mathéma- tiquement leur survie en L1 Mo- bilis. Ils peuvent le faire dès vendredi prochain en cas de vic- toire face au RC Arbâa. C’est dire toute l’importance de cette af- fiche. C’est dans ce sens que l’en- traîneur Bougherara a axé son travail sur le plan physique la se- maine passée et a fini la première partie de la préparation avec un match d’application afin de moti- ver ses troupes et les sensibiliser à l’importance de décrocher les trois points.

Tadjenanet a encore besoin de points pour assurer son maintien

Le DRB Tadjenanet n’a pas raté la retransmission sur le petit écran de certains matchs d’Az- zerga. Il a présent une idée plus précise sur les points forts et les points faibles de son adversaire. Ces rencontres ont permis à l’en- traîneur Bougherara d’étudier le jeu de son adversaire et de prépa- rer la bonne formule pour rem- porter le match de vendredi prochain. Il aura l’occasion dès aujourd’hui d’apporter les der- nières retouches à son team. Il devrait cette fois-ci aligner son équipe type, sauf Sayoud qui est avec les U23 en Corée du Sud. Bouabdellah

Anniversaire Notre adorable Youcef Benyahia vient de souffler sa première bougie. En cette heureuse circonstance,
Anniversaire
Notre adorable Youcef Benyahia
vient de souffler sa première bougie.
En cette heureuse circonstance, ses
parents, les familles Benyahia et Me-
kadchia lui souhaitent une longue et
heureuse vie pleine de joie, de bonheur
et de santé. Youyou, n’arrête pas de
chambrer ton papa Redouane mais tu
dois être un fidèle supporter du CRB.
Gérer les absences, un dilemme
Gérer les absences, un dilemme

La trêve imposée par les qualifi- cations de la CAN 2017 divise les Husseindéens même si le staff tech- nique estime qu’elle est venue au moment opportun. Pour l’entraî- neur Youcef Bouzidi, cet arrêt de la compétition a permis aux joueurs de récupérer. Les blessés pourront se consacrer aux soins et seront ré- cupérés avant la reprise du cham- pionnat. Mais ce qui tracasse surtout le coach, c’est la gestion de cette trêve en l’absence de plusieurs joueurs. En effet, pas moins de cinq joueurs ne sont pas sûrs de jouer le derby contre le Mouloudia. Il s’agit de Gasmi, Choubani, Seddiki, Zed- dam et Allali. Pour le staff tech- nique, il sera ardu d’appliquer sa lettre de route alors que l’état phy- sique des joueurs ne le permet pas. Il doit attendre jusqu’à jeudi pour trancher leur présence. L’entraîneur

espère récupérer, au moins, deux éléments. Il veut voir Gasmi et Sed- diki en possession de tous leurs moyens afin de les incorporer ven- dredi contre le MCA. Malgré cette donne, il essaye de penser à cer- taines solutions et a déjà mis en place un plan B.

Seddiki, l’autre tracasserie

L’absence du milieu Bilel Ouali dérange plus l’entraîneur. L’ex Mou- loudéen devrait purger sa suspen- sion à l’occasion de la rencontre face à son ancienne équipe. En plus de cette absence de taille, le coach du Nasria est contraint d’attendre jusqu’à jeudi pour voir à l’œuvre Seddiki et prendre une décision quant à son incorporation face au MCA. Tout porte à croire que l’in- ternational olympien rentrera émousser du voyage de Séoul et ne pourra pas débuter le match de

vendredi. Il sera mis sur le banc et utilisé au cours du mach. L’entraî- neur souhaite le contraire et espère que le sélectionneur Schürmann ne l’incorpore pas d’entrée. Il souhaite que Seddiki joue une mi-temps afin de ne pas l’épuiser. D’ailleurs, le fait que le milieu Nahdiste n’ait pas été incorporé vendredi dernier a sou- lagé Bouzidi.

Ghazi comme solution

Le plan B de Bouzidi consiste à chambouler l’équipe et replacer cer- tains joueurs. Le capitaine Sofiane Bendebka sera épaulé par Karim Ghazi et ils auront la mission de ré- cupération. Slimane Allali sera pro- bablement utilisé sur le flanc droit de la défense. En attaque, il n’y aura pas de grands changements. L’atta- quant Lakhdar Drifel donnera une solution offensive au staff tech- nique.

Guebli associé à Herida

Au niveau de la défense, l’entraî- neur du NAHD songe sérieusement à reconstituer la charnière centrale. En effet, le libéro Hamza Zeddam convolera en justes noces mercredi prochain à Constantine avant de re- gagner Alger jeudi, soit la veille du derby. Bouzidi ne devrait pas atten- dre le retour de son joueur pour prendre une décision puisqu’il a déjà pris ses devants. Il compte in- corporer Ishak Guebli à côté de Mohamed Herida. Le duo a déjà évolué ensemble plusieurs fois de- puis trois saisons déjà. Une solution «facile» car l’entraîneur hussein- déen n’aura pas trop à réfléchir puisque le remplaçant de Zeddam dans l’axe ne pourrait être que Gue- bli.

Youcef M.

Choubani heureux papa Le milieu Sofiane Choubani a été contraint de prolonger son séjour en
Choubani
heureux papa
Le milieu Sofiane Choubani a été
contraint de prolonger son séjour en
France puisque sa femme a accouché
le week-end passé. L’entraîneur Youcef
Bouzidi l’a autorisé à rester à son che-
vet mais lui a demandé de rentrer au
pays en début de semaine afin de se
préparer avec ses coéquipiers pour
le match de vendredi.
La séance
d’hier délocalisée
à Bensiam
Prévue à Bouchaoui, la séance d’en-
traînement d’hier matin a été délocalisée
à Bensiam. Le staff technique a décidé
ce changement puisque la forêt de Bou-
chaoui ne lui permet pas d’appliquer
convenablement son programme de
travail. D’ailleurs, le groupe a été
gêné par la présence des per-
sonnes qui effectuaient des
footings à la forêt.

Herida «C’est un derby

Herida «C’est un derby

imprévisible mais on se battra à fond»

imprévisible mais on se battra à fond»

Herida «C’est un derby

Herida «C’est un derby

imprévisible mais on se battra à fond»

imprévisible mais on se battra à fond»

Herida «C’est un derby

Herida «C’est un derby

fond» Herida «C’est un derby Herida «C’est un derby imprévisible mais on se battra à fond»

imprévisible mais on se battra à fond»

imprévisible mais on se battra à fond»

battra à fond» imprévisible mais on se battra à fond» Vous avez repris les entraîne- ments

Vous avez repris les entraîne- ments après un long repos. Comment s’est déroulée la re- prise ? Il faut dire que ce repos est venu au bon moment. Nous avons effec- tué un marathon et nous avions be- soin de coupure. Les quatre jours de repos nous ont fait du bien. À pré- sent, on a repris le travail en force et on est concentrés sur le match face au MCA. On va préparer ce derby sereinement et on fera en sorte de prolonger notre invincibilité. Le match s’annonce compliqué surtout que le MCA vise à se ra- cheter après son revers contre la JSK, non ? Effectivement. Le Mouloudia a perdu son dernier match en cham- pionnat à Tizi-Ouzou et voudra cer- tainement se ressaisir contre nous. Même nous, on se retrouve dans la même situation puisqu’on veut se racheter du nul concédé à domicile face à Tadjenanet. En somme, on entamera le derby avec les mêmes objectifs. Quel comportement vous permettra de réaliser le meilleur résultat face au MCA ? Il faut dire que ce genre de rencontres n’a pas besoin de motivation supplémentaire puisque les joueurs sont automatiquement motivés. On entamera le match avec la ferme intention de le remporter et rien d’autre. Ce derby sera marqué par une adversité de taille et nul ne peut prédire l’issue de la rencontre. Nous sommes conscients de la difficulté qui nous attend vendredi et nous comptons bien nous préparer. Je dirais que c’est un derby imprévisible mais on se battra à fond pour un bon résultat.

Alors vous comptez refaire le

coup de l’aller… Les matches ne se ressemblent pas et le football n’a jamais été une science exacte. Certes, nous avons remporté une belle victoire à l’aller mais cela ne veut pas dire forcément que le même scénario se reproduira au retour. Il y aura de la revanche

sportive dans l’air et les joueurs du MCA ne vont pas se laisser faire. Il faut se méfier des Mou- loudéens qui viseront les trois

points et rien d’autre. Donc, il faut qu’on soit prudents et méfiants du début à la fin. Cela se

En présence des émigrés husseindéens Les U13 s’inclinent face à Nantes Comme annoncé lors de
En présence des émigrés husseindéens
Les U13 s’inclinent
face à Nantes
Comme annoncé lors de notre édition d’hier, les
jeunes du NAHD ont entamé hier matin leur tournoi
de Bobigny. Les U13 se sont inclinés face aux jeunes
du FC Nantes sur le score de 1 à 0. En dépit de leur
modeste prestation, les jeunes du cru étaient soute-
nus par leurs fans. Quelques supporters émigrés rési-
dant à Paris ont tenu à assister au match et
encourager ainsi leurs jeunes poulains.
Les supporters remercient Anelka
Les fans husseindéens n’ont pas hésité à rendre
hommage à Nicolas Anelka après ce qui a fait pour
les jeunes. À travers les réseaux sociaux, les Sang et
Or ont tenu à remercier l’ex-star du Real.
Y. M.

jouera sur un petit dé- tail et celui qui gardera son calme et sa concen- tration l’emportera cer- tainement. Mais vous visez à ter- miner le champion- nat parmi les premiers du classe- ment…

Je pense que nous avons un bon groupe qui a réussi de belles choses malgré un début difficile. Nous sommes ca- pables de faire mieux et viser le haut du ta- bleau. Ce ne sera pas une sinécure mais il y a un bon coup à jouer cette saison. Seulement, on doit continuer avec la même volonté et la même détermination mais surtout on ne doit absolument pas baisser les bras quelle que soit la suite de la compétition. Le reste de la compétition s’annonce laborieux et palpitant mais on doit croire en nos capacités jusqu’à l’ultime journée du championnat. Entretien réalisé par Youcef M.

N° 3318 18 LIGUE Dimanche RCA 27 mars 2016 Messaoud : «L’absence des joueurs, un
N° 3318 18 LIGUE Dimanche RCA 27 mars 2016
N° 3318
18
LIGUE
Dimanche
RCA
27 mars
2016

Messaoud :

«L’absence des joueurs,

un vrai problème»

Messaoud : «L’absence des joueurs, un vrai problème» D ans un entretien avec l’entraîneur du RC

D ans un entretien avec l’entraîneur du RC Arbâa, Messaoud nous a fait part de son inquiétude de la

cascade d’absences lors des der- nières séances d’entraînement. «L’absence de certains joueurs est de- venue un problème majeur car on tablait sur cet arrêt du championnat pour remettre de l’ordre et combler quelques lacunes en prévision du prochain match mais rien de cela n’est arrivé. Je ne pense pas à cet effet qu’on soit prêts à 100% pour ce pro- chain match en déplacement à Tad-

jenanet.»

«On doit trouver une solution immédiate»

Pour le coach, la situation doit être réglée afin que l’équipe puisse trouver son équilibre et éviter de terminer l’exercice en roue libre. «Je ne peux pas prendre une position concernant les problèmes qui exis- tent entre les joueurs et la direction. Mais je pense qu’il faudra trouver une solution urgente. Bien qu’on ait perdu nos chances de maintien, je crois qu’il faudrait bien gérer le reste du parcours et quitter avec honneur l’élite algérienne.» M.A.

et quitter avec honneur l’élite algérienne.» M.A. Yettou 1 «Notre situation va de mal en pis»

Yettou

1
1

«Notre situation va de mal en pis»

six mois à certains d’en- tre eux. Donc, il faut aussi les comprendre. Comment voyez- vous le reste du par- cours avec cette crise financière ? Comme on a débuté la saison, il faut la termi- ner, histoire de respecter le club et ses couleurs. Il faut aussi qu’on respecte nos engagements par rapport à nos contrats malgré le fait que le club va de mal en pis. La di- rection aurait dû résou- dre ce problème. Donc, vous tenez la direction comme res- ponsable ? Oui, bien sûr car il n’est pas normal que l’en- traînement se déroule en l’absence totale des dirigeants. Des choses qu’on ne voit qu’au RCA. On est en train de gérer cette fin de saison en es- pérant que les choses ne seront pas pareilles la saison prochaine. On a appris que vous êtes en contact avec l’USMA. Confirmez-vous ces nouvelles ? Ce sont des informations que j’ai apprises à travers la presse. Rien n’est encore officiel. Me concernant,

la presse. Rien n’est encore officiel. Me concernant, je préfère axer ma concentration sur le reste

je préfère axer ma concentration sur le reste du parcours et après j’au- rai largement le temps de penser à mon avenir. Entretien réalisé par A.M.

Tout d’abord, quelles sont vos nouvelles ? Dieu merci, je me posrte bien. Bien que l’entraîneur nous ait donné une journée de repos, je me suis entraîné aujourd’hui afin d’être au top de ma forme. Mais vous vous êtes entraîné d’une manière régulière la se- maine passée. Pourquoi donc ces appréhensions ? Oui, il est vrai que je me suis en- traîné le plus normalement du monde la semaine passée mais le fait de m’entraîner les jours de repos est une seconde nature que j’ai prise depuis que j’étais dans les catégories jeunes. C’est pourquoi, j’arrive tou- jours à donner le meilleur de moi- même au dans les rencontres officielles. Que pensez-vous des nom- breuses absences aux entraîne- ments ? Ça reste le point négatif ces der- niers jours mais que voulez vous que je vous dise. Les joueurs ne peuvent pas supporter plus qu’il n’en faille. Ils prennent part aux der- nières séances et jouent les matches. C’est suffisant pour eux. Que voulez-vous dire par là ? En tant que capitaine, je ne cesse pas de sensibiliser mes coéquipiers en leur demandant d’assister régu- lièrement aux entraînements mais à chaque fois, ils évoquent ce pro- blème d’argent. Le club doit cinq à

ASO LIGUE 2
ASO
LIGUE 2

Medouar songe déjà au

coach de la saison prochaine

L a direction de l’équipe a commencé la prépara- tion de la saison pro- chaine afin de jouera pour le même objectif,

mais Medouar et staff ont beaucoup appris de cet exercice et souhaite- raient corriger les erreurs de cette sai-

son. La priorité pour la direction est de dénicher une personne capable de gérer l’année prochaine. Elle exige un nom d’expérience, soit un technicien capable de mener le groupe en réin- staurant la discipline dans l’équipe pour pouvoir démarrer à zéro. Ces critères ne courent pas la rue dans le marché, c’est pour cette raison que Medouar est à la cherche, dès main- tenant, d’un oiseau rare, au moment où les autres équipes sont préoccu- pées par leur fin de saison.

Il veut en finir avec ce dossier

Le président, qui entamera les pourparlers incessamment, veut un accord de principe rapidement, avant d’arriver aux détails du contrat à la fin de saison. Il voudrait en finir avec ce dossier pour se consacrer à autres choses, tels que le recrutement, le stade de Mâamar-Sahli et la prépara- tion de l’équipe.

Plusieurs techniciens proposés

Plusieurs techniciens sont propo- sés pour mener l’équipe chélifienne. Le premier responsable devra tran- cher une fois les membres du conseil d’administration consultés. On évoque Mouassa, Charef s’il veut changer d’air, mais aussi de Saadi, Sli- mani, Mihoubi, Benyelès et Bira. Ces

techniciens peuvent être intéressés par le challenge de l’équipe de la nou- velle année.

La piste étrangère écartée

Le premier responsable n’est pas chaud à engager un driver étranger, vu la nature de la mission, car l’acces- sion nécessite un coach local capable de motiver les joueurs en leur adres- sant des messages faciles à décripter, du moment que certains joueurs ont besoin d’une influence technique pour retrouver leur niveau et leur concentration.

Le driver choisira les joueurs

Le staff administratif refuse de subir le même échec de la saison der- nière, après avoir recruté les joueurs sans l’aval de l’entraîneur. Le coach était insatisfait du rendement de cer- tains éléments. Mais désormais, le nouveau coach aura le privilège de choisir lui-même ses joueurs, et la di- rection n’aura qu’à lui faciliter cette mission. Ce dernier supervisera aussi les U21, actuellement leader, pour en ramener les meilleurs en seniors.

Vers la libération de 60% de l’effectif

Ainsi, suite au rendement des joueurs recrutés, la direction a déjà dressé la liste des libérables. Il sem- blerait que celle-ci pourrait dépasser les 60% de l’effectif, car la composante de la saison prochaine sera formée essentiellement de jeunes du club. Le recrutement sera judicieux et concer- nera quelques joueurs de qualité et Medouar n’a qu’à mettra le paquet. Par A. F.

Touili : «ça sera difficile face

à Khroub, mais on y croit»

Comment vous sen- tez-vous après une se- maine de travail ? On a essayé de récupé- rer tous nos moyens lors de cette première semaine de préparation consacrée au physique et corriger quelques erreurs de pla- cement ; je me sens mieux après le pro- gramme établi. Y a-t-il une prépara- tion spéciale durant cette trêve ? On travaille comme d’habitude, il y a moins de pression certes, car on n’avait pas un match au bout de la semaine, chose qui nous a permis de nous concentrer sur les entraînements sans trop penser au prochain match. Vous avez des chances

de jouer dans le onze, qu’attendez-vous de cette rencontre ? Je suis toujours prêt pour mon équipe et en- thousiaste d’avoir de telles opportunités qui me per- mettent de faire mes pre- miers pas en seniors. J’espère de tout mon cœur avoir l’occasion de mar- quer, ça me remettra en confiance pour la suite du parcours. Comment envisagez-vous votre tâche face à cet adversaire ?

L’adversaire est très coriace chez lui et essayera d’ajouter trois pré-

très coriace chez lui et essayera d’ajouter trois pré- cieux points, notre mission sera dif- ficile

cieux points, notre mission sera dif- ficile mais pas impossible, on sera onze contre onze et nos chances sont grandes de réaliser un bon ré- sultat.

Entretien réalisé par Ahmed Feknous

N° 3318 LIGUE 2 Dimanche 19 27 mars 2016
N° 3318
LIGUE 2
Dimanche
19
27 mars
2016
N° 3318 LIGUE 2 Dimanche 19 27 mars 2016 JSMB PAC Les Vert et Rouge appelés

JSMB

PAC
PAC
N° 3318 LIGUE 2 Dimanche 19 27 mars 2016 JSMB PAC Les Vert et Rouge appelés

Les Vert et Rouge

appelés à faire des sacrifices

PAC Les Vert et Rouge appelés à faire des sacrifices A six matches de la fin

A six matches de la fin de la saison, les Vert et Rouge de la JSMB ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise puisqu’ils occupent la 11e place au classement général

à deux longueurs de la troisième équipe qui occupe la place de lanterne rouge. Une situa- tion qui nécessite déjà une mobilisation géné- rale mais des sacrifices pour éviter le purgatoire. En effet, la prestation des cama-

rades de Djabaret lors des dernières rencon- tres n’est plus rassurante surtout lorsque l’on sait qu’ils n’ont pas remporté le moindre match depuis l’entame de la phase retour. Ce qui nécessite une bonne réaction et une nou- velle formule pour espérer retrouver le sou- rire et atteindre l’objectif tracé qui demeure le maintien en Ligue 2 Mobilis. Dirigeants et staff technique semblent être conscients que la situation de leur équipe se complique da- vantage où les voyants sont déjà au rouge.

Bien négocier les trois prochains rendez-vous

Néanmoins, si la situation s’annonce déjà très compliquée pour les coéquipiers de De- houche, il n’en demeure pas moins que l’ur- gence va aux trois prochains matches, à commencer par celui de ce week-end face au CA Bordj Bou Arreridj où seule la victoire s’annonce comme la seule alternative pour éviter de se retrouver en position de relégable face à la lutte qui demeure serrée au classe- ment avec plusieurs formations qui visent de bons résultats. Face à une telle situation, les capés de l’entraineur, Lamine Kebir, doivent impérativement faire le plein lors des trois prochaines rencontres et éviter de céder le moindre point. Ce qui demeure une mission difficile d’autant plus que les joueurs affichent un faible mental actuellement à cause de la série de mauvais résultats.

Les joueurs promettent de réagir mais…

Bien que les joueurs affichent une grande détermination à bien réagir et aborder la suite du parcours le moral au beau fixe pour re- nouer avec les bons résultats, il n’en demeure pas moins que cela demeure insuffisant pour espérer être à la hauteur des attentes, surtout que les supporters en ont assez des promesses que les joueurs font à chaque faux pas d’autant plus que la prestation de l’équipe n’est pas ras- surante depuis quelques journées. Ce que nous avons constaté lors de la dernière ren- contre face au MCE Eulma où les camarades de Djabaret ont laissé filer une grosse oppor- tunité de s’éloigner de la zone rouge.

H.L.

La préparation du CABBA

a débuté aujourd’hui

C’ est au-

jourd’hui

dimanche

que les

Vert et

Rouge de la JSMB débuteront la préparation de la prochaine ren- contre face au CA Bordj Bou Arré- ridj prévue pour ce week-end dans le cadre de la 25e journée de cham- pionnat de Ligue 2 Mobilis. Un match qui s’annonce déjà important pour les Béjaouis dans la mesure où ces derniers n’auront pas le droit à l’erreur s’ils veulent quitter la zone de turbulences et par là même re- monter dans le classement. De ce fait, le staff technique aura ainsi cinq jours pour assurer une bonne préparation et remobiliser les troupes pour être à la hauteur des attentes surtout que la situation n’est plus rassurante où un moindre faux pas devant les Criquets, vendredi prochain, pourrait bien coûter cher aux capés du coach, Lamine Kebir, qui ne sont qu’à deux points de la troisième équipe concernée par la relégation.

Le staff technique veut une bonne réaction

Alors que la mission s’annonce délicate pour le maintien, notam- ment avec le calendrier qui s’an- nonce déjà défavorable, voilà que le staff technique a tenu à insister tout au long de la semaine écoulée sur le volet psychologique, deman-

dant aux joueurs de bien réagir et d’être à la hauteur des attentes pour espérer retrouver la confiance et surtout aller le plus loin possible dans cette compétition. De ce fait, les choses risquent de se compli- quer encore davantage en cas de mauvais résultat face au CABBA. Lamine Kebir veut voir son équipe bien réagir et arracher une belle vic- toire qui sera la seule alternative pour s’éloigner de la zone de turbu- lences et remonter dans le classe- ment pour réaliser l’objectif tracé.

Kebir doit imposer la discipline

L’altercation qui a eu lieu lors du match d’application de vendredi dernier entre Bensaha et le milieu de terrain, Atek, devrait pousser le coach, Kebir, à imposer la discipline dans le groupe pour éviter des cas similaires à l’avenir. De ce fait, on a constaté que le premier responsable à la barre technique n’a pas été content du comportement de ces deux joueurs qui auraient pu agir autrement d’autant plus que l’équipe est appelée à disputer des matches importants à l’avenir, à commencer par celui de ce vendredi devant le CABBA. Si la direction pourrait in- fliger des sanctions aux deux joueurs, le staff technique compte de son côté prendre quelques me- sures pour éviter une mauvaise sur- prise.

H.L.

Des joueurs

risquent de sauter

A lors que le coach de la JSMB, Lamine Kebir, a tenu à faire un mauvais constat

sur la réaction de ses joueurs lors de la dernière rencontre face au MCE Eulma, le techni- cien en question pourrait bien prendre quelques mesures concernant l’équipe type qui disputera les prochaines ren- contres où certains titulaires pourraient bien sauter s’ils ne vont améliorer leur rendement.

De ce fait, lors des séances d’en- trainement effectuées tout au long de la semaine dernière, on

a constaté que le staff technique

a demandé à tous les joueurs de

bien réagir et de fournir des ef-

forts supplémentaires pour re- nouer avec les bons résultats et se permettre de réaliser les ob- jectifs tracés.

Des changements attendus devant le CABBA

Bien qu’il n’ait pas encore af- fiché toutes ses cartes concer- nant ses intensions à l’avenir, Lamine Kebir, qui a manqué son premier rendez-vous à do- micile en se contentant du match nul devant le MCEE, de- vrait procéder déjà à quelques changements lors de la pro- chaine rencontre face au CABBA afin de donner du sang

neuf à l’équipe et se permettre de réussir le meilleur résultat possible. C’est ce que nous avons d’ailleurs constaté lors des différences séances d’entrai- nement mais aussi lors du match d’application où il a es- sayé plusieurs variantes pour trouver la meilleure formule qui permettra au club de re- nouer avec les bons résultats et éviter le purgatoire. Des chan- gements qui devraient toucher tous les compartiments.

L’attaque, un vrai casse-tête pour

l’entraineur

Le compartiment offensif de- meure un vrai casse-tête pour l’entraineur Lamine Kebir puisque les joueurs ne réagis- sent plus comme avant et joueurs se contentent d’une modeste prestation. De ce fait, lors du match d’application programmé vendredi dernier, il a insisté sur une bonne réaction face aux Bordjiens ce vendredi et la nécessité d’exploiter les nombreuses occasions que l’équipe se procurera pour évi- ter des ratages et inscrire des buts surtout que cela pourrait jouer un grand rôle dans le dé- compte final.

H.L.

Cherif El Ouazzani : «Il faut se racheter face au MCEE» J oint par nos
Cherif El Ouazzani :
«Il faut se
racheter face
au MCEE»
J oint par nos soins au bout du
fil, l’entraîneur du PAC, Si
Tahar Cherif El Ouazzani, a
eu la sympathie de répondre à
nos
questions dans cette déclara-
tion
qu’il nous a accordée.
Les joueurs ont
dépassé le semi-échec
face à l’ABS
«Les préparatifs pour le prochain
match de championnat se passent
dans de bonnes conditions. Le semi-
échec face à l’ABS est bien digéré, il
fait désormais partie du passé.
Maintenant on est concentrés sur
notre prochain rendez-vous face au
MCEE, les joueurs travaillent d’ar-
rache-pied pour être prêts et je ne
vois aucune raison pour qu’on ne le
soit pas.»
Face au MC El Eulma,
ce ne sera pas facile
Concernant la rencontre face au
MC El Eulma : «Je pense que ce
sera un match comme tous les au-
tres, c'est-à-dire difficile à négocier
surtout que notre adversaire joue sa
survie en Ligue 2 Mobilis. Pour
notre part il n’y a aucune prépara-
tion spéciale pour cette confronta-
tion. On prépare tous nos matchs
de la même manière.»
Les forfaits de Benguit
et Moussaoui vont nous
pénaliser
Pour ce qui est du forfait du mi-
lieu de terrain, Abderraouf Ben-
guit, et du gardien, Toufik
Moussaoui, tous deux suspendus
pour la prochaine journée, l’entraî-
neur du PAC a dit que c’est un
coup dur pour sa formation mais
qu’il a entièrement confiance en
les joueurs qui vont les remplacer :
«C’est vrai qu’ils sont des joueurs
cadres et j’aurais aimé qu’ils soient
présents avec nous face au MCEE
mais malheureusement ce ne sera
pas le cas. Désormais, il faut trou-
ver les solutions pour les remplacer.
De toute façon, on a un groupe de
vingt-cinq joueurs et ce sera une oc-
casion pour d’autres éléments de
s’imposer.»
Bouras, Mellak et Lou-
cif sont intéressants
Le premier responsable de la
barre technique du PAC a profité
de cette occasion pour faire l’éloge
des trois joueurs espoirs qui s’en-
traînent avec le groupe en l’occur-
rence Bouras, Mellak et Loucif :
«Ils sont intéressants, ce sont de très
bons joueurs avec un grand poten-
tiel, ils sont promis à un avenir ra-
dieux».
Rachid C.
N° 3318 20 Dimanche Clubs de Kabylie 27 mars 2016
N° 3318
20
Dimanche
Clubs de Kabylie
27 mars
2016
N° 3318 20 Dimanche Clubs de Kabylie 27 mars 2016 Régionale 2 (24 e journée) USM

Régionale 2 (24

e journée)

USM Béjaïa 0 - CRB Tizi Ouzou 1

Le leader assure

Stade : Benallouache de Béjaïa Affluence : moyenne Arbitres : Machane, Belaribi, Touati But : Aouda (80') (CRBTO)

USMB : Dahmani, Aitouche, Me- ghiche, Chelgou, Boufoudi, Redouane (Brahimi), Founas, Hassaine, Fer- roudj, Idirene, Tarrarist Entraîneur : Djouder

CRBTO : Benoufella, Kharsallah, Bousbaine, Mekira, Akil, Ferrah, Kaci (Zerourou), Benidir, Aouda, Serrour (Bakhti), Taleb Entraîneur : Meah

V ainqueur de Timezrit la semaine dernière, le lea- der tizi-ouzéen savait que son déplacement chez l’USM Béjaïa n’allait

pas être simple pour ne pas dire un tournant majeur dans la course en tête. Finalement, mission bien accomplie pour les protégés de Chabane Meah qui ont réussi l'essentiel en revenant de

Benallouache avec les trois points de la victoire. Les débats ont été intenses de bout en bout et à la hauteur de la répu- tation des deux équipes tant il y avait du beau jeu. Les poulains de Mokhtar Djouder se sont procuré deux occa- sions d’entrée de jeu mais sans parvenir à les concrétiser. La riposte du leader interviendra lorsque, sur un déborde- ment de Serrour, Benidir qui adressera un joli tir qui allait prendre le chemin des filets, mais le dernier rempart bou- giote Dahmani sera là pour sauver sa cage. La partie sera de plus en plus ani- mée mais sans que la faille soit trouvée d’un côté ou de l’autre jusqu’à la pause. De retour des vestiaires, les coéquipiers de Boufoudi se montreront plus déter- minés à aller chercher les points du match. Après une première alerte avor- tée, Tarrarist mettra à rude épreuve le gardien tizi-ouzéen Benoufella qui re- poussera le danger avec brio (54’). Pas- sée l'heure de jeu, le scénario va subitement changer avec une formation du CRBTO qui, sentant un bon coup à jouer, décida de sortir de sa torpeur en

élevant le rythme et de prendre un peu plus d'initiatives en allant imposer une légère domination. Les défenses vont prendre le dessus sur les lignes offen- sives. Le coach de l’USMB, Djouder, a eu beau incorporer des éléments frais pour apporter un sang neuf, mais les coéquipiers de Brahimi verront toutes leurs tentatives vouées à l’échec. Les dernières minutes seront palpitantes à suivre avec un danger qui planait d'un côté comme de l’autre. Puis, vint cette fatidique 80', lorsque sur une balle ar- rêtée bien travaillée, Aouda fusillera le gardien Dahmani qui n'a vu que du feu. Un but qui libérera ses camarades qui dès lors vont fermer tous les espaces et gérer les minutes restantes. Malgré les ultimes tentatives des Unionistes, le score n'évoluera pas jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre Machane sur ce score d'un but à zéro au profit du lea- der qui consolide son fauteuil face à un adversaire bougiote qui par moments lui a mené la vie dure.

Z. Aït Hamouda

ES Timezrit 3 - O. Akbou 0

Les Orange reprennent espoir

Stade : Timelahine (Timezrit) Affluence : moyenne Arbitres : Benkhadidja, Se- ridji, Boulahia Buts : Yaya (18’), A. Souama (70’), L. Souama (80’)

T enus par l’obligation de réagir après leur dernière défaite face

au leader, les Orange se sont métamorphosés en dominant une équipe d’Akbou mécon- naissable. Dès l’entame, les ca- marades de Mammeri ont tenté de prendre à leur compte le cours du jeu. Cela leur a per- mis de bien organiser leurs as- sauts. D’ailleurs, à la 8’ Souama Abdenour tenta un tir enve- loppé qui passa au-dessus de la barre. Mais ce n’était que par- tie remise puisque leur domi-

nation a fini par donner ses fruits à la 18’ sur un joli but de Yaya Farés sur un tir des 30 mètres. On pensait que ce but allait inciter les visiteurs à sor- tir de leur coquille, mais ces derniers ont subi la rencontre. Leurs rares actions n’ont pas été bien exploitées. Après la pause, les camarades de Mazer ont redoublé d’efforts et sont parvenus à enfoncer le clou grâce à Abdenour Souama, en profitant d’un service de Meh- dioui pour fusiller le portier d’Akbou. Son frère Lyès réci- diva dix minutes plus tard, avec un troisième but tout aussi magnifique. Malgré les changements opéré par les Olympiens, le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final.

H. Tahar

Stade : Bourouba-Saïd (Bouira) Affluence : faible Arbitres : Ghouas, Bounceur, Herrouga Avertissements : Achour, Khedouci (MCB) ; Fouitmane, Slimi (WRBM) Buts : Kacel (2’ et 9’), Charef (84’ sp), Djema (90’+2) (MCB)

MCB : Achour, Hamaz, Messedek, Nourine, Kacel, Khorifi, (Dechoune), Hamitouche, Tel- lal K. (Djema), Khedouci, Khodja (Tellal M.), Charef Entraîneur : Tellal Ali

WRBM : Bouldjenat, Abbas, Cheikh, Fouit- mane, Mezali, Zemmour (Slimi), Mihoubi, Hattat, Alemi, Aoun (Daoud), Zahoudi (Achour) Entraîneur : Boukhlif

MC Bouira 4-WR Bordj Menaïel 0

Avec la bénédiction de Kacel

L e MC Bouira s’est bien payé le dauphin, le Wifak de Bordj Menaïel, avec l’art et la manière en l’écrasant sur le score net

de 4 buts à 0. Deux minutes à peine après le coup d’envoi, une faute au profit du MCB est transformée en but par Kacel en mettant la balle dans la lucarne, un but d’anthologie. Les visi- teurs ont failli revenir au score trois minutes plus tard lorsque Aoun se présentera seul face au portier Achour, mais Nourine réussit à met- tre en corner. A la 9’, un nouveau coup franc

pour le MCB, et c’est Kacel qui s’en est chargé pour corser l’addition. Assommés, les Menaïlis avaient du mal à reprendre le fil de la rencontre. Une seule action à signaler durant toute la pre- mière mi-temps, menée par Zahoudi qui efface deux défenseurs, mais rate son tir. La seconde période débutera plus timidement. D’une part, les locaux qui voulaient inscrire le troisième but pour se mettre à l’abri, en face des visiteurs qui voulaient revenir au score. Il a fallu attendre la 65’ pour voir une nouvelle action de but des lo-

caux, lorsque la défense de Bordj dégage mal un corner, mais Charef rate un troisième but tout fait. A la 71’, Kacel fait trembler le portier du WRBM, lorsque son coup franc fut difficile- ment dégagé. A la 78’, le WRBM rate l’occasion pour réduire le score par Slimi, pourtant face à face avec le gardien local. A cinq minutes de la fin, Charef est fauché à l’intérieur de la surface de réparation, il se fait justice en inscrivant le troisième but. Désarçonnés, les visiteurs se jet- tent en attaque dans l’espoir de réduire le score et sauver l’honneur, mais peine perdue. Au contraire, ce sont les locaux qui ajoutent le qua- trième but suite à une belle action collective conclue par Djema. Une belle victoire pour le MCB qui au vu de sa prestation méritait bien de jouer les premiers rôles.

Mohand Arezki

méritait bien de jouer les premiers rôles. Mohand Arezki Inter-Régions (22 e journée) Béni-Douala et Ben

Inter-Régions (22 e journée)

Béni-Douala et Ben Aknoun patinent

est un de ces matches que les supporters de Béni-Douala n’aime-

raient sans doute plus revoir de la part de leur équipe. Il est vrai que face à cette équipe étonnante de Bordj Ghedir, les hommes de Ha- mici ont livré une performance de loin parmi les moins convaincantes depuis plusieurs mois. Pourtant, en tout début de match, ils ont étalé un allant qui augurait une performance digne du leader. Mais, en fin de compte, les nombreuses absences, notamment celles de Djeffel et Ben Messaoud au milieu de terrain, ont lourdement handicapé une équipe qui a eu du mal à inquiéter Benred- jem, le gardien visiteur. C’est au contraire son homologue de Béni- Douala, Azzaz, qui au prix d’une sortie aussi courageuse que décisive sur un contre s’opposait à l’attaquant visiteur Bensadi qui s’est retrouvé seul face à lui. Une intervention sa- lutaire qui sera quelques minutes plus tard suivie du haut fait de la première période venu sous la forme d’un penalty que transformera Noual (38’) pour donner un avan- tage inespéré aux Ath Douala. En se- conde période, c’est un

C ’

retournement de situation que les supporters locaux n’aimeraient sans doute pas revivre le reste de la sai- son. Trop brouillons pour espérer récolter quoi que ce soit, les joueurs de Béni-Douala finiront par donner de la confiance aux visiteurs qui s’en iront taquiner le gardien Azzaz et sa défense jusqu’à inverser intégrale- ment le score d’abord en égalisant sur une action confuse par Trirat juste avant l’entame des dix dernières minutes, puis par le même joueur d’une frappe lointaine d’une préci- sion qui surprendra le gardien Azzaz dans le temps additionnel. Un gros coup de massue venait alors de tom- ber sur la tête des Ath Douala. Certes grande, la déception des hommes du président Ammam sera quelque peu atténuée lorsqu’ils sau- ront quelques minutes après le coup de sifflet final que leur grand rival, l’ES Ben Aknoun, n’a pas fait mieux puisque lui aussi, à la surprise géné- rale, s’est incliné (1-2) chez l’avant- dernier, Ouled Derradj. Ainsi, tout est à refaire pour Béni-Douala qui doit être conscient qu’il vient de gâ- cher une belle opportunité de se dé- tacher de son collant co-leader.

B.M.

JS Azazga 4 - CA Kouba 2

Les Iazouguen reprennent des couleurs

Stade : Tirsatine (Azazga) Affluence : faible Arbitres : Sidhoum, Bouchenine, Boufassa Avertissements : Saci, Guessoum (CAK) Expulsion : Remane (entraîneur CAK) Buts : Kerdache (21’), A. Yeddou (51’ sp), Bestani (70’), Aroua (88’) (JSA) ; Alloui (25’), Smara (90’+1) (CAK)

JSA : Belouache, Chekkal, Koudjit, Madi, Taouri, Kerdache, Haddad, Bestani (Selloum), Handi (Aroua), Baleh, A. Yeddou (Imarazen) Entraîneur : Tonkin

CAK : Bouguerra, Dadache, Ha- mame, Saci, Mezali, Guessoum (Oued), Kerdouh, Mouali, Allouti (Loucif), Daoud, Smara Entraîneur : Remane

L e match JSA - CAK a été d’une intensité telle qu’on pouvait croire que les deux équipes jouaient le match

de leur vie. Dès l’entame de la ren- contre, les deux attaques se sont mon- trées très dangereuses. On jouait la 5’ lorsque Handi se retrouva seul face au gardien de Kouba, croisant son tir il

ne fera que raser le poteau. Les visi- teurs ne tardèrent pas à répliquer par l’entremise d’Allouti qui, à son tour, se faufilant dans la défense locale, se re- trouva face au gardien Belaouache qui sauva sa cage d’un but tout fait. C’était un quart d’heure de folie même s’il n’y

eut pas de buts, l’on sentait qu’il allait

y en avoir. A la 21’, les Rouge et Noir d’Iazouguen étaient sous pression suite à un coup franc suivi d’un cor- ner qui ne donna rien, Kerdache ini- tia un contre avant de le conclure lui-même par un but. Malheureuse- ment pour les hommes de Tonkin, il n’aura pas fallu plus de 4’ aux Kou- béens pour obtenir un penalty suite

à une faute commise par le gardien

local sur Allouti. Sentence exécutée par ce même joueur qui égalisa. La JSA accusa par la suite un passage à

vide qui se traduisit par un regain de quiétude des gardiens, et ce, jusqu’à la fin de la première mi-temps. En deuxième période, les hommes de

Tonkin plus re- montés que jamais exercèrent un pres- sing plus haut qui donna ses fruits à la 51’. Sur une des nombreuses at- taques orchestrées

par Bestani et consorts, ils obtenaient un penalty suite à une faute commise par le gardien adverse sur Haddad. Yeddou, en deux temps, redonna l’avantage aux siens. A la 63’, un des attaquants du CAK a failli remettre les pendules à l’heure, heureusement pour les locaux qu’il rata l’occasion

qui lui a été offerte alors qu’il était seul face au gardien. Quelques mi- nutes plus tard, Bestani sur une passe de Haddad crucifia le malheureux Bouguerra en corsant l’addition à trois buts à un. À deux minutes de la fin de la rencontre, Doudache voulant remettre le ballon à son gardien, Aroua l’intercepte et inscrit le qua-

trième but. Dans les arrêts de jeu et avant que l’arbitre Sidhoum ne siffle la fin de la rencontre, le jeune Smara réduit la marge en marquant le deuxième but pour le CAK pour clore une rencontre d’une rare intensité.

B. Ferhati

Tonkin (Entraîneur JSA) :

«Je suis rassuré»

«Nous avons perdu par une marge de 4 buts la semaine passée, nous venons de gagner par le même score, on s'est donc bien rachetés. Je suis très content et rassuré par la performance réalisée par nos joueurs. Ainsi, nous pouvons préparer le prochain match en toute sérénité en espérant continuer dans notre progression, surtout en rentabilisant au moins nos matches à domicile».

N° 3318 INTERNATIONAL Dimanche 21 27 mars 2016 La dernière folie du Qatar ? Il
N° 3318
INTERNATIONAL
Dimanche
21
27 mars
2016
La dernière folie du Qatar ?
Il a osé
dire ça……
Cissé
«Le problème
d’éthique ? Je
m’en fous !»
Réunir Neymar et
Ronaldo au PSG
Les ambitions de Tamim ben Hamad Al
Dans une interview
accordée au maga-
zine, Public, l'ancien
attaquant de Liver-
pool a donné son sen-
timent sur l'affaire
Benzema. «L’histoire
n’est pas encore réglée
mais ce serait un sale
coup de ne pas pouvoir
compter sur Benzema.
Le problème d’éthique
? Je m’en fous ! Sur le
terrain Karim marche
sur l’eau et les Bleus
ont besoin de lui »,
lâche-t-il avec
son franc-parler habituel. Toujours dimi-
nué par une opération de la hanche,
Djibril Cissé espère revenir au plus
haut niveau dès la saison pro-
chaine. «Quand je me suis fait
opérer de la hanche, on m’a dit
que c’était la fin de ma car-
rière. Depuis, il y a une
chance pour que je re-
chausse les crampons.
Je pense y arriver
physiquement » as-
sure-t-il.
ani n’ont pas de limite avec le Paris SG. Le
Corriere dello sport affirme ce
samedi que le richissime
émir du Qatar s’est mis en
tête de réaliser le coup du
siècle sur le marché des
transferts l’été prochain
en faisant signer Cris-
tiano Ronaldo (Real Ma-
drid) et Neymar
(FC Barce-
lone). Sur le pa-
pier, cette idée
n’a rien d’in-
surmontable
Ibrahimovic
filerait à Milan
financière-
ment par-
lant.
Débar-
L’arrivée des
deux joueurs
pousserait inévita-
blement deux au-
tres stars actuelles
du Paris SG vers la
sortie. Le sort de Zlatan Ibrahimo-
vic, que Nasser Al-Khelaïfi souhaite
conserver, serait alors définitive-
ment scellé. Selon Le Corriere dello
sport, l’AC Milan constituerait le meilleur
point de chute pour le Suédois qui a porté
les rouleurs des Rossoneri entre 2010 et
2012. Silvio Berlusconi a pourtant fait sa-
voir cette semaine qu’il serait «impossi-
ble de faire revenir» le Suédois car son
club ne pourrait pas lutter avec les of-
fres émanant de la Chine ou des pays
du Golfe.
u
Cavani, direction Chelsea
ou Juventus Turin
j
d
o
r
u
u
r
e
Le chiffre du jour
p
rassé de
la me-
nace de
sanctions
venant de
l’UEFA autour
du fair-play financier,
le club de la capitale sem-
ble en mesure d’inonder
le mercato de
dizaines, voire
de centaines
de millions
d’euros dans
quelques se-
maines pour faire
du PSG un géant
d’Europe. Réussir à
convaincre les deux
superstars du Real Madrid et
du FC Barcelone de venir en
Ligue 1, un championnat bien
moins relevé et attractif que la Liga,
semble déjà beaucoup plus compli-
qué. Selon le média italien, Al-ani
aimerait persuader Cristiano Ronaldo
de finir sa carrière en France plutôt que
de répondre aux sirènes de la MLS (Etats-
Unis) ou de la Chine. La venue de Neymar
(23 ans) s’inscrirait dans un projet à long
terme avec la fondation d’une nouvelle
équipe.
Edinson Cavani serait le deuxième
Parisien à être contraint de faire ses
valises. Le recrutement de l’ancien
Napolitain se jouerait entre Chelsea et
la Juventus Turin. Cette semaine, Ca-
vani avait justement évoqué la
possibilité d’évoluer un jour en
Premier League qu’il considère
comme le meilleur championnat
de la planète. Son frère et agent lui
avait ouvert la voie à un retour en
o
m
Italie qui ne constituerait pas, selon
lui, «un retour en arrière.» Si les plans
Tamim ben Hamad Al
ani venaient à se
concrétiser l’été prochain,
une chose est sûre, pour le Paris
SG, ce serait un énorme bond
en avant.
42 000
u
Benatia annoncé
à la Juventus
r
l
Pour sa deuxième saison au Bayern Munich, Mehdi Benatia
n'est pas parvenu à s'imposer comme un titulaire en puissance et
s'apprête à quitter l'Allemagne, malgré la passation de pouvoirs
annoncée entre Josep Guardiola et Carlo Ancelotti. En effet,
selon la Gazzetta dello Sport, le défenseur central international
marocain aurait déjà signé en faveur de la Juventus Turin. En
Serie A, le joueur formé à Marseille conserve une grosse
cote, lui qui s'est fait connaître à l'Udinese avant de
confirmer sous les couleurs de
l'AS Rome.
Pour assister au nul entre le Nigeria et
l’Egypte (1-1) ce vendredi, 42 000 per-
sonnes se sont massées dans le
stade de Kaduna, d’une capacité de
16 000 places. Au péril de leur vie,
des spectateurs ont pris place sur
des projecteurs et un écran géant.
L’Ahmadu Bello Stadium de Ka-
duna était « The place to be », ce
vendredi au Nigeria. Pour assister
au match de la 3e journée des éli-
minatoires de la CAN 2017, entre
leur sélection et celle de l’Egypte (1-
1), 42 000 spectateurs ont pris place
dans l’enceinte. Seul hic, elle n’est censée
pouvoir en contenir que… 16 000. Les fans
des Super Eagles ont ainsi pris d’énormes
risques pour trouver une place dans le stade. Une tour
et même un écran géant et des projecteurs ont ainsi été pris
d’assaut devant des forces de l’ordre dépassées.
e
C’est
Cela se passe loin du foot
«presque»
l
fait
Benzema s’offre
un jet privé
F
Infantino
l
"choqué"
par
Pjanic
L'attaquant du Real Madrid a posté vendredi soir sur les réseaux sociaux
une courte séquence vidéo pour présenter son jet privé : «C'est du jet ça!»
Comme un enfant qui agite ostensiblement son dernier cadeau d'anniversaire
à ses copains, Karim Benzema a présenté non sans une pointe de fierté,
l'avion privé qu'il a probablement loué. Dans une courte séquence de moins
de dix secondes postée vendredi soir alors que ses coéquipiers de l'équipe de
France affrontaient les Pays-Bas à Amsterdam (victoire 3-2), l'attaquant du
Real Madrid a proposé aux internautes de faire un rapide tour de l'appareil
utilisé pour se rendre en France.
un
attentat
ayant
fait 32
par journaliste
Un
de
partant de
la Roma
BFMTV
morts
de annonce
erreur
la
Le président de la FIFA, Gianni In-
o
fantino, s'est dit
samedi "choqué et
mort
Yoann
terriblement attristé"
Gourcuff
suicide revendiqué par
par un attentat
le groupe
Etat Islamique
(EI) qui a fait 32
En évoquant la mort de Johan
de football
morts après un match
Cruyff à l'antenne,
un journaliste
vendredi en Irak, dans le village d'Al-
légende
de BFMTV a confondu la
du football néerlandais
et terrible-
Asriya «J'ai été choqué
avec
f
ment attristé après
avoir eu
Yoann Gourcuff, son
quasi homo-
connaissance de l'affreuse tragédie
nyme français. Les fans de l'an-
à Iskande-
survenue hier (vendredi)
cien chouchou des Bleus ont
évidemment tout de suite com-
riyah », localité
proche d'Al-Asriya,
à environ 40 km au sud de la capi-
pris que le journaliste
de BFMTV
tale irakienne, Bagdad, a réagi
au mo-
a vu sa langue fourcher
Miralem Pjanic (25 ans) est-il
arrivé au bout de son histoire
avec l'AS Rome ? Selon La Ga-
zetta dello Sport, même si le
joueur se sent «très bien à
Rome», il n’est pas fermé à
l'idée d'aller jouer ailleurs.
«Dans le monde du football, les
rumeurs sur le mercato sont habituelles et j’ai appris à
vivre avec», a tout d’abord souligné l’ancien Lyonnais cité
par le quotidien sportif avant d’ajouter : «Si un club est
vraiment intéressé, on peut trouver un accord facilement et
rapidement ». Selon le quotidien sportif italien, le salaire
du Bosnien (3 millions d’euros net annuels), sous contrat
jusqu’en 2018, ne serait pas un obstacle pour les clubs in-
téressés. La Roma, de son côté, serait prête à discuter d'un
transfert… mais pas en-dessous de 35 millions d’euros.
Gianni Infantino dans un communi-
ment de commenter
des images
qué. Il précise
adresser ses « plus
sur l'équipe de France, qui pré-
profondes condoléances
aux familles
parait leur
match amical face aux
des victimes ».
Pays-Bas le lendemain.
a
L
p
o
T
N° 3318 22 Dimanche HOMMAGE 27 mars 2016 Tout Barcelone rend hommage à Cruyff Guardiola
N° 3318 22 Dimanche HOMMAGE 27 mars 2016 Tout Barcelone rend hommage à Cruyff Guardiola
N° 3318
22
Dimanche
HOMMAGE
27 mars
2016
Tout Barcelone rend
hommage à Cruyff
Guardiola
«Il a fait de nous
des gagnants»
«Je ne savais rien
du football avant de
connaître Cruijff»
Des admirateurs devant le portrait géant
de Johan Cruyff dans l'espace de recueil-
lement dédié à la légende du football, au
Camp Nou, le 26 mars 2016. C'est Johan
Cruyff qui "a fait de nous des gagnants":
«Messi, aujourd'hui,
est celui qui lui ressem-
ble le plus»
L’entraîneur du Bayern Munich Pep
Guardiola, qui fit partie de la « dream
team » du Barça que Johan Cruijff mena
«Ce n’est pas un hasard si
Andoni Zubizarreta et Txiki
Begiristain (deux anciens de
le Barcelonais Jose Gilabert Cortina, em-
ployé d'imprimerie à la retraite, pleurait
discrètement samedi parmi les milliers
d'admirateurs venus au Camp Nou si-
gner le livre de condoléances pour
à la victoire en Coupe d’Europe en 1992,
la « dream team » qui se
Chacun vante surtout la révélation qu'il
fut sur la pelouse : "Il était toujours en
train d'inventer quelque chose", s'émeut
Franck Charles, 70 ans, auteur de chan-
sons de supporters du club. Et quand il
était entraîneur du FC Barcelone, de
1988 à 1996, "je me souviens d'une très
a fait l’éloge vendredi de celui qui lui a
sont succédé comme direc-
teurs sportifs du Barça entre
2003 et 2015, ndlr) sont de
grands directeurs sportifs. Il
nous a aidés à comprendre le
football… Il t’encourageait à
suivre ton instinct, ton nez, à
prendre des décisions. »
jolie phrase qu'il disait aux joueurs avant
qu'ils entrent: +les gars, amusez-vous+.
Et ils s'amusaient!" «Messi, aujourd'hui,
est celui qui lui ressemble le plus", as-
sure-t-il, sous la grande affiche de
l'équipe du Barça actuelle qui orne le
stade: "Comme disait Cruyff, pas la peine
de courir beaucoup pour maîtriser le jeu,
et Messi court peu
".
Et soudain, Fidel,
le jeu, et Messi court peu ". Et soudain, Fidel, tout appris «Je ne savais rien

tout appris «Je ne savais rien du football avant de connaître Cruijff », a raconté Guardiola dans une interview à la radio catalane Rac1. «Il m’a protégé à mes dé- buts comme footballeur. Il me donnait une leçon footballistique sur la façon de me conduire, de garder mes distances avec les médias». Les conseils de Cruijff le prenaient parfois à contre-pied. « À la mi-temps, quand tu jouais mal, tu t’at- tendais à recevoir un savon et à ce qu’on te dise de redoubler d’efforts. Lui te di- sait que tu jouais mal parce que tu cou- rais trop, s’est-il souvenu. Il fallait envoyer le ballon où tu voulais qu’il aille, et pas courir derrière lui. Il te disait exac- tement le contraire de ce que tu avais toujours appris.»

«Face à la Ju- ventus, j’avoue que je me suis de- mandé : Que ferait Johan s’il était à ma place»

l'ancien taxi aux cheveux gris, se met à rire franchement au fantastique souvenir du but de légende inscrit par Cruyff contre l'Atletico Madrid, à la 44e minute, le 22 décembre 1973: l'attaquant fendant l'air pour venir, en suspension, face au deuxième poteau, frapper le ballon de sa jambe droite en exten