Vous êtes sur la page 1sur 24
 
 JEUDI AVRIL
2010
29
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1188 PRIX 20 DA
      E     x     c       l     u     s       i       f
 
RogerMilla
 
«L’Algériepossèdeungroupequimaimpressionné»
«Les membres de la CAFauraient dû démissionner aprèsles évènements du Caire»
«En 86, le Camerouna vécu l’enfer en Egypte»
 
«Cameroun-Algériede 84 est inoubliable»
«Je suis sûr que ceux qui ne jouent pas avec leur clubseront prêts pour le Mondial»
Kostners’acharne
surZiani
«Pas question de changermon équipe type»
«Chaouchimaépaté»
 
Matmour
«JeferaitoutpourdonnerraisonàCapell
Lacen
«JedoissauverSantanderavantdeparlerduMondia
Gillot
(ent. Sochaux)
Djebbour
sanctionné
«Boudebouzseblesseàcausedelafatigu
 
LorenzKostner
«Jenechangeraipasmacomposante»
L
entraîneur duclub de Wols-burg, LorenzKostner, a déclaréaux médias alle-mands que son équipe se portaitbien et qu’il ne changera pas sacomposante, quelle qu’en soit laraison.
«Jenechangeraipasmacomposante,carjesuistrèssatis- faitdurendementdemespou-lains.Jecontinueraidonclasaisonaveclemêmeeffecti
, a-t-il dé-claré. Selon la presse allemande,l’entraîneur Costner visait deux joueurs. Il s’agit bien évidemmentde l’international algérien KarimZiani et danois omas Kahlen-berg, des joueurs talentueux dontla mise à l’écart n’a pas trouvéd’explication. Mais voilà que l’en-traîneur Costner s’est accordéplus de dix minutes, lors de ladernière séance d’entraînementeffectuée par son équipe, poursuperviser le Danois Kahlenberget bien le préparer moralement etphysiquement, du moment qu’ilcomptera sur ses services lors desdeux dernières rencontres de lasaison ace à Dortmund etFrankort. C’est dire que l’inter-national algérien ne era pas par-tie des plans de son coach encette 󿬁n de saison. Cela nouspousse à dire que Karim a étécarrément victime de l’arbitraire.
Fenerbahçe,prochaine destinationde Ziani ?
Après avoir ait part de sonsouhait de quitter la ormationallemande de Wolsburg auterme de la saison actuelle, plu-sieurs clubs se sont montrés trèsintéressés par les services de l’in-ternational algérien, Karim Ziani.A rappeler que des clubs rançais,à l’instar de Monaco, Rennes etParis Saint-Germain, suivent deprès ses traces. Un autre club,turc cette ois, en l’occurrence Fe-nerbahçe, le veut pour la pro-chaine saison. Djamel Amani,expert dans les transerts de joueurs, nous a con󿬁rmé cette in-ormation, lui qui a eu le eu vertdu joueur et de son père, a󿬁nd’étudier toutes les propositions.
Sa libération coûteratrop cher pour lesclubs français
Même si Karim Ziani compteretrouver le championnat deFrance, après une saison ratéeavec le Wolsburg, ce ne sera pasévident pour lui de rejouer enFrance, quand on sait que sonclub a 󿬁xé à sept millions d’eurossa lettre de libération. Aucuneéquipe rançaise ne pourrait lapayer. A rappeler que Ziani tou-chait un salaire de 280 000 euros.
Fenerbahçe prêt àdébourser 6 millionsd’euros
Selon Djamel Amani, le clubturc de Fenerbahçe serait prêt àdébourser un montant de sixmillions d’euros pour avoir l’in-ternational algérien, Karim Ziani,la saison prochaine. Il se ditmême que la direction du clubpourrait lui verser 300 000 eurospar mois. A signaler que le clubturc est sur les traces de Karimdepuis la saison précédente, plusprécisément avant qu’il n’optepour le Wolsburg.
11 Algériens sontpassés par la Turquie
Apparemment, la urquieconstitue la meilleure destinationpour nos joueurs lors des années90. En effet, après Djamel Amaniqui a été le premier joueur algé-rien à avoir joué en urquie,Cheri El Ouazzani ainsi que l’ex-buteur du Mouloudia d’Alger,Khalia Belhouchet, ont eux aussiévolué là-bas. Dé󿬁leront par lasuite le gardien de but Kadri,Noureddine Negazi, Khaled Lou-nici, arek Laâzizi, Hamid Mer-rakchi et Fayçal Badji, alors queIsmaïl Bouzid a été le dernier joueur algérien à ermer la bou-cle, lui qui a ait un passage à Ga-latasaray. A signaler que le joueurinternational des Verts de Bo-chum, Anthar Yahia, est égale-ment convoité par des clubs deurquie.
2
 Le Buteur n° 1188 Jeudi 29 avril 2010
J
42
(ent. Wolfsburg)
Classemen t FIF A
Elle a perdu denou veau qua treplaces
L ’ A lgérie fai tdusurplace
Sans jouer la moindre ren-contre depuis le 3 mars, date deson dernier matc h amica l depréparation, perdu au stade du5-Jui llet f ace à la Ser bie sur lescore sans appe l de trois buts àzéro, lA lgérie a recu lé de q ua-tre p laces dans le dernier c las-sement FIFA paru hiermercredi sur le site ocie l de linstance mondia le du foot- ba l l. Ainsi, c lassée 27
e
 le moispassé, la sé lection a lgériennepointe au 31
e
rang mondia la vec un tota l de 821 points. Unc lassement q ui a connu unc hangement en tête. En eff et, jusue- là dominé par l’Es-pagne, le Brési l a pro󿬁té de sondernier succès o btenu f ace à l’Ir lande, en amica l, deu butsà zéro, le mois de mars dernier,pour de vancer les c hampionsdEurope en titre. Dautre part,considérée comme l’une desmei l leures sé lections africainesà l’ heure actue l le, lA lgérie asurc las le récent vice-c ham-pion dAriq ue dans le c lasse-ment CAF et pointe désormaisà la 5
e
p lace, juste de vant leG hana.
 M . A.
Khaled Lemmouchia refuse de commenter la dernière déclaration du sélectionneuralgérien Rabah Saâdane qui, dans un entretien accordé au magazine
 Jeune  Afrique 
 , a annoncé qu’il avait écarté toute éventualité de revoir le milieu de terrainde l’Entente de Sétif endosser le maillot de la sélection nationale. Lemmouchia,pour sa part, préfère patienter et attendre tranquillement l’annonce des 23heureux élus qui seront du voyage en Afrique du Sud. Ce dernier n’a pas manquéde dire qu’il respectera la décision du coach des Verts, quelle qu’elle soit.
Le sélectionneur national, RabahSaâdane, a déclaré que vous êtesdé󿬁nitivement écarté de l’Equipenationale ; un commentaire ?
Ecoutez, si vous aites allusion audernier entretien paru sur le site In-ternet de
 JeuneAfrique,
 je n’ai abso-lument aucun commentaire à aire.Je vais attendre la date du 4 mai, jour de l’annonce de la liste des 30 joueurs sélectionnés pour le pro-chain stage en Suisse. Certains ontpris attache avec moi et m’ont poséla même question. Ma réponse aété la même. Mais je vois qu’on nem’a pas bien compris. Je dois répé-ter encore une ois que je n’ai pas lemoindre avis à donner à proposd’une inormation que je ne consi-dère pas du tout officielle, tant queSaâdane n’a pas encore dévoilé saliste.
Pouvez-vous nous dire quelle se-rait votre réaction, si votre nomne 󿬁gurait pas parmi cette listedes 30 ?
Je ne peux pas répondre à cettequestion, parce que tout d’abord onn’est pas le 4 mai. Je ne peux doncpas commenter une décision quin’a pas encore été prise. Il audradonc attendre cette date du 4 mai,après on verra bien.
Seriez-vous prêt à accepter la dé-cision du coach national ?
Moi, je suis un joueur qui a tou- jours respecté les décisions de sonentraîneur, que ce soit en club ou ensélection. Soyez sûr que je voue ungrand respect à Saâdane et ses déci-sions, je les respecterai toujours,parce que c’est notre entraîneur.Mon souhait, c’est de retrouver lasélection nationale et être parmi legroupe qui se rendra au Mondial etrelever les dé󿬁s ensemble avec mescamarades.
Saâdane a déclaré récemmentque vous étiez dans le groupeélargi des 35 joueurs suscepti-bles de défendre les couleurs del’Algérie lors du Mondial, cela vous a sans l’ombre d’un doutedonné l’espoir de retourner en sé-lection ?
Vous savez, le ait d’être déjà re- venu en Equipe nationale A’ m’apermis de croire de nouveau à unretour en sélection première. Je l’aidit à plusieurs reprises, j’aime pro-ondément mon pays et je suis prêtà tout pour le déendre. Il est im-pensable pour moi de reuser uneconvocation en Equipe nationale,même avec les A’. Après avoir contri-bué à la quali󿬁cation au CHAN2011, maintenant, j’envisage de re-trouver l’Equipe nationale A où j’ai vécu des moments inoubliables. Ence qui concerne ma présence dans laliste élargie des 35, cela m’encouragebeaucoup et me redonne l’espoir d’y être.
Vous avez contribué à la quali󿬁-cation de l’Algérie, on imagineque vous brûlez d’envie d’être auMondial sud-africain…
Quel est le joueur qui ne voudraitpas être en Arique du Sud ? On atous contribué, main dans la main, àla quali󿬁cation de l’Algérie pour leMondial. Il est donc tout à ait nor-mal que j’ambitionne de jouer laCoupe du monde, moi qui ai parti-cipé avec mes coéquipiers, le staff technique et le peuple algérien à cetexploit.
On peut croire que la réconcilia-tion scellée en Libye avec Saâ-dane vous permet de croire à unretour en équipe première ?
Ce dossier ou je préère dire cemalentendu a été dé󿬁nitivementaplani. L’important maintenant, c’estque tout soit rentré dans l’ordreentre le coach Saâdane et moi. On aouvert une nouvelle page et ma rela-tion avec lui est excellente. Il existeun respect mutuel entre nous, je lerespecte beaucoup en sa qualitéd’entraîneur national qui a beau-coup donné pour le ootball algé-rien.
Pouvez-vous revenir sur la dis-cussion que vous avez eue enLibye avec Saâdane ?
C’était une initiative louable quinous a permis de dégeler les rela-tions. On a mis un terme à toutes lesspéculations sur cet incident. A la󿬁n de cette entrevue, j’étais ranche-ment très heureux.
Une dernière question, espérez- vous être du voyage en Afriquedu Sud ?
Oui, je le désire vraiment. J’at-tends avec impatience la date del’annonce de la liste des joueursconvoqués.
 AdlaneC.
Lemmouchia
«Tant queSaâdane ne m’a rien signifié, je ne ferai aucun commentaire»
 
3
Le Buteur n° 1188 Jeudi 29 avril 2010
J
42
Karim Matmour est l’un desrares internationaux à jouer ré-gulièrement avec son club. Celane l’empêche pas d’être ras-suré par rapport à ses coéqui-piers blessés ou en manquede compétition. Pour l’atta-quant du Borussia Möen-chengladbach, le plusimportant, c’est d’êtreprêt le jour J et le jourJ, c’est le 13 juinface à la Slovénie.
Vous nous avezdéclaré lundi dernierque vous étiez déçud’avoir raté le matchface au Bayern.Pourquoi ?
Quand on voit cequ’ils ont ait hier àLyon, il y a de quoiêtre déçu. J’aurais pré-éré purger ma sus-pension contre uneautre équipe, maisbon je ne pouvais pascalculer ça. Sincèrement, j’aurais aimé jouer contrele Bayern.
Surtout que vous sortezsouvent des grands matchscontre les grosses cylindrées dela Bundesliga…
Vous savez, moi j’aime le jeu etces équipes-là aiment aussi jouer,c’est pour cela que je me sens àl’aise ace aux grandes équipes. Etpuis, on n’a pas besoin d’être motivépour donner tout durant les matchsde ce genre. Jouer contre le Bayern,Stuttgart ou Brême est toujours unebonne expérience.
Comment jugez-vous votreprogression depuis la 󿬁n de laCAN ?
Après la Coupe d’Arique, j’avaisbesoin de repos comme tous mes co-équipiers de l’équipe d’Algérie. J’ai euce repos pour ensuite revenir petit àpetit à la compétition. Aujourd’hui,mon objecti principal, c’est d’allercrescendo pour arriver à ma ormeoptimale en Coupe du monde. Fina-lement, le ait de ne pas jouer après laCAN a été un mal pour un bien en cesens que cela m’a permis de me repo-ser pour revenir plus ort à la compé-tition.
Tout récemment, Fabbio Capello vous a quali󿬁é d’arme secrète de lasélection algérienne qu’il faudraitsurveiller de près. Qu’est-ce ça vous fait d’apprendre cela ?
Venant d’un entraîneur aussigrand, ça ouette mon amour-proprenaturellement, mais entre nous Algé-riens on sait que le danger peut venirde partout. En tout cas, moi je eraitout pour donner raison à M. Ca-pello. Le sélectionneur uruguayen,M. abarez, a également dit la mêmechose sur moi après le match amicalAlgérie-Uruguay et j’avoue que celam’avait ait un grand plaisir.
Etes-vous en contact avec les joueurs de l’équipe nationale ?
Bien sûr, mais on ne parle pas or-cément ootball. Si on ne s’appellepas, tous les jours, on s’envoie sou- vent des textos. J’en ai envoyé un toutrécemment à Madjid Bougherra.
C’était sans doute pour le féliciteraprès le titre de championremporté par les Rangers…
Non, ça n’avait rien à voir avec leootball, c’était d’ailleurs avant lematch des Rangers. Je pro󿬁te d’ail-leurs pour le éliciter à travers
LeBu-teur 
 car ce qu’il est en train de aireavec les Rangers et tout simplementexceptionnel.
Quelle est la teneur du texto que vous lui avez envoyé ?
(Rires) Je ne vais pas vous le dire,c’est entre nous.
Vous disiez tout à l’heure que leseul objectif qui vous reste cettesaison, c’est la Coupe dumonde. Peut-on dire que lesmatchs qui vous restent avecMöenchengladbach n’aurontaucune importance ?
Jamais ! Ce n’est pas proes-sionnel de dire ça. Et puis, pourêtre au top en Coupe du monde,il me aut réaliser de très bonsmatchs en club. Si on joue démobili-sés, on risque même des blessures, j’aidonc intérêt à terminer la saison trèsort. Mais, dans un coin de ma tête, ily a toujours la Coupe du monde.
En parlant de blessure, plusieursde vos coéquipiers en souffrent.Etes-vous inquiets à quelquessemaines de la Coupe du monde ?
Personnellement, non et je vais vous dire pourquoi : le plus impor-tant, c’est d’être là le jour J, c’est-à-direà la veille du coup d’envoi de laCoupe du monde. C’est vrai qu’on aeu des blessés et des joueurs qui n’ontpas beaucoup joué, mais il est encoreprématuré de dresser un bilan. Le vrai bilan se era en Suisse lors dupremier stage, mais je suis convaincuqu’en Arique du Sud, on sera tousprêts pour la bataille.
Même Mourad Meghni ?
Oui, même Mourad car au plushaut niveau, le mental compte beau-coup et je sais que Meghni a les res-sources psychologiques nécessairespour se remettre de sa blessure. Ilaut aussi savoir que Meghni n’est pasà l’arrêt car dans un centre de remiseen orme, on se soigne et on s’en-traîne aussi. Meghni n’est donc pas aurepos, il travaille dur pour être au topen Coupe du monde. Non vraiment, je suis con󿬁ant pour lui et pour tousles autres surtout que l’expériencenous a appris que jouer trop dematchs pendant la saison n’est pasavantageux avant une compétitioncomme la Coupe du monde.
Pourquoi ?
Les joueurs qui jouent sur tous lesronts avec leur club arrivent souventlessivés en Coupe du monde.L’expérience de la Grèce qui agagné l’Euro 2004 avec des joueurs évoluant presque tousdans le championnat grec en estla meilleure preuve. A la 󿬁n denos championnats respectis,nous aurons 5 à 6 semaines pourêtre prêts le 13 juin ace à la Slo- vénie. Ce sera largement suffi-sant.
Tous les joueurs algériens sontannoncés un peu partout dans lesclubs européens, sauf Matmour.Pouvez-vous nous dire où allez- vous atterrir la saison prochaine ?
Je ne peux pas parce que tout sim-plement, je ne sais. Pour le moment,mon seul souci, c’est de permettre àmon club de terminer à la meilleureplace possible en championnat pourensuite me concentrer exclusivementsur la Coupe du monde.
EntretienréaliséparM.S.
Matmour:
 «Je ferai tout pourdonner raison à Capello»
 
«A la fin de nos championnatsrespectifs, nous aurons 5 à 6semaines pour être prêts le 13 juin face à la Slovénie. Ce seralargement suffisant.»
«Je suis confiant pour Meghnicar dans un centre de remiseen forme, on se soigne et ons’entraîne aussi. Meghni n’estdonc pas au repos, il travailledur pour être au top en Coupedu monde.»
ors d’un point de presse tenuà la salle du centre d’entraî-nement Los Compos deSantander, Medhi Lacen aévoqué son retour à la compétition ets’est voulu assez rassurant, bien quesa pubalgie ne se soit pas encore cica-trisée totalement.
«Aujourd’hui,j’aipum’entraînernormalementavecle groupeetj’aiputenirtoutelaséance. J’aimêmefaitunsixteavecmesco-équipiers.Jeressensencorequelqueslé- gèresdouleurs,maisjesuisprêtàjouer silecoachmeledemande»,
 a-t-il as-suré.
«Sauvons le Racing au lieude parler du Mondial !»
Dans ce ace-à-ace avec les journa-listes qui l’interrogeaient au sujet dela pubalgie qui l’a empêché de jouercontre Villareal, Medhi Lacen a tentéde justi󿬁er son absence lors de cetterencontre, tout en essayant de prépa-rer l’opinion avant le match suivant.
«MêmesiDiopestsuspendu,ilyatoujoursdesjoueursquipeuventassu-reràceposte.JeveuxparlerdeColsa,EdubediaouMoratonquipeuvent touslestroistenircerôle.Personnelle-ment,jenesaispassijeseraidansleonzerentrantcarj’imaginequeleschématactiquequeprôneralecoachin󿬂uerabeaucoupsurseschoixde joueurs.»
 Lacen a vite ait d’éviter laquestion liée à sa participation auMondial avec les Verts.
«Ilfaud’abordpenseràsauverleclubdelarelégation,enréunissantnosmeilleursatoutsfaceànosadversaires.SauvonsleRacingaulieudeparlerduMondia
, a-t-il dit.
«Je suis convaincu denotre victoire à Tenerife»
Par la suite, l’international algériens’est voulu très con󿬁ant au sujet dudéplacement de son équipe à ene-rie.
«Ons’esthabituésàengranger  plusdepointsàl’extérieurqu’àdomi-cile.Nousréussissonsmieuxnosdépla-cements.C’estpourcelaquejerestecon󿬁antquantaumatchprochain.JesuisdoncconvaincudenotrevictoireaustadeHelioDoroRodrigueLopez»,
 a-t-il ajouté, l’air décontractéet con󿬁ant.
 M.S.
Raouraoua élu premiervice- président de l’UAFA
L
e président dela Fédérationalgérienne deootball, M.Mohamed Raou-raoua, a été élu pre-mier vice-présidentde l'Union arabe deootball (UAFA)pour un mandat dequatre ans lors deson congrès électi tenu mercredi 28avril à Djeddah(Arabie Saoudite).L'Irakien HocineSaïd Mohamed a été nommé deuxième vice-président. Le président dela FAF a été élu au Bureau exécuti de l'UAFA avec 18 voix tout commeM. Saïd Mohamed. Il aut dire que l’élection a été très serrée comptetenu du ait qu’il aura allu d’une voix pour départager les candidats.Mohamed Raouraoua qui arrive en tête a été élu avec 18 voix, toutcomme l’Irakien Ghanem Ahmed Ghanem. Le Mauritanien, Moha-med Boukhris qui erme la marche a quand même obtenu 12 voix. Lecongrès a également élu son excellence Emir Soltane Ben Fahd Ibn Ab-delaziz au poste de président de l'instance arabe pour un mandat de 4ans (2010-2014). Il est à rappeler que M. Raouraoua vient d'être réélupour la 3
e
ois consécutive au sein du Bureau exécuti de l'UAFA
Raouraoua 1 - Zaher 0
Au-delà de cette nomination qui ait accumuler à Mohamed Raou-raoua plusieurs postes de responsabilité au sein des différentes ins-tances ootballistiques, c’est une victoire morale et stratégique sur sonconcurrent direct, l’Egyptien Samir Zaher, qui postulait, lui aussi, auposte. Non seulement le président de la Fédération égyptienne de oot-ball n’a pas été élu, mais il pointe loin derrière avec 13 voix seulement, juste devant Mohamed Boukhris (Mauritanie) qui erme la marche. Aquelques encablures du verdict de la FIFA dans l’affaire du bus de la dé-légation algérienne caillassé au Caire le 12 novembre dernier. SamirZaher, qui cherchaiit à étendre son champ d’in󿬂uence jusqu’à l’Unionarabe de ootball, s’est ait reconduit au seuil de la porte par un vote quilui a prééré de loin son rival, Mohamed Raouraoua. Une victoire stra-tégique de l’Algérie du ootball sur l’Egypte qui a de tout temps cher-ché, ça tout le monde le sait, à avoir le contrôle de la décision.
SaïdDjoud 
i
Lacen:«Silecoachmeledemande, jejoueraimalgrélesdouleurs»

Satisfaites votre curiosité

Tout ce que vous voulez lire.
À tout moment. Partout. Sur n'importe quel appareil.
Résiliez à tout moment
576648e32a3d8b82ca71961b7a986505