Vous êtes sur la page 1sur 2

CULTURE

ESI ANGOULÊME

La palette de Sally Jane Norman


ormer des étudiants luci- tée européenne et internationale. spectre de la création. L’utilisa-

F des, curieux, capables de


s’interroger et de se dé-
ployer à travers une mul-
tiplicité de supports : telle est la
mission que se fixe Sally Jane
Ainsi des stages «art et techno-
logies» organisés à l’Institut de
la marionnette de Charleville-
Mézières et au Zentrum für
Kunst and Medientechnologie
tion la plus intelligente du nu-
mérique est faite par quelqu’un
qui a su prendre la mesure des
différents dispositifs», explique
Sally Jane Norman qui se ré-
Norman, nouvelle directrice du de Karlsruhe ou du colloque jouit de travailler en réseau avec
site angoumoisin de l’Ecole «Nouvelles images et muséo- le site de Poitiers.
européenne supérieure des arts graphie» proposé au sein du L’Esi dispose en effet d’une con-
Jusqu’au 21 juin à Angoulême,
et technologies de l’image. Ecole Louvre en 1993. figuration unique en France et le
le Fonds régional d’art
contemporain propose un
bicéphale dont les formations Dès la rentrée prochaine, l’école champ des expérimentations –
programme vidéo sur l’histoire portent, à Angoulême, sur l’édi- d’Angoulême proposera un pro- échanges, œuvres collectives et
artistique et musicale de ces tion et la création multimédia et, gramme pédagogique établi sur pluridisciplinaires – s’en trouve
trente dernières années. Des à Poitiers, sur la création télévi- les bases simples de l’expéri- considérablement élargi.
soirées à thème, le mercredi, suelle et la réalité virtuelle. mentation tous azimuts et de la Astrid Deroost
permettent d’appréhender des Depuis plus de vingt ans, Sally réflexion. «Une école d’art doit
mouvements déterminants de Portes ouvertes à l’Esi le 5 mai à
Jane Norman étudie et pratique disposer d’un arsenal d’outils Poitiers (05 49 88 96 53) et le 6 mai
la seconde moitié du XXe siècle
l’alliance des arts et des nouvel- propre à montrer la largeur du à Angoulême (05 45 92 66 02).
(Fluxus, art minimal, art
conceptuel... et nombre les technologies. Arrivée en
d’artistes qui revendiquent 1976 à Paris avec, en poche, une
l’héritage de Marcel maîtrise de français, cette Néo-
Duchamp). Zélandaise déjà formée à la mu-
A l’occasion du festival sique et à la danse a enchaîné
Musiques Métisses, un apéro- doctorats de troisième cycle et
vidéo est organisé chaque jour
d’Etat pour étendre ses investi-
à 18h30, du 17 au 24 mai.
Chaque programme est conçu
gations à toutes les expressions
comme un métissage entre contemporaines.
arts plastiques et musique. Elle a eu Iannis Xenakis,
Pour ceux qui ratent une Karlheinz Stockhausen, John
soirée, les films sont diffusés Cage pour maîtres de stage,
toute la semaine suivante aux Bernard Dort et Denis Bablet
heures d’ouverture (10h-12h,
pour directeurs de recherche et a
13h30-19h, sauf samedi matin,
dimanche et lundi) et sur
toujours mené de front produc-
rendez-vous. tion théorique et expérience ar-
Journée spéciale le 21 juin, tistique.
pour la fête de la musique, de Parmi ses dernières livraisons
11h à 3h du matin. figurent notamment l’étude
Tél. 05 45 92 87 01 «Transdisciplinarité et genèse
des nouvelles formes artisti-
ques» destinée au ministère de
■ Rastafari la Culture et un rapport Unesco
Dans un petit livre bien sur «Culture and the new media
Claude Pauquet

documenté, Boris Lutanie technologies». Sally Jane Nor-


explique que le mouvement man est également à l’origine de
rasta ne peut être résumé à nombreuses rencontres de por-
une micro-religion ou au
«poncif habituel du Keubla
dreadlocké fumant un spliff ■ LE SKATE. – Trois sociologues
du CNRS, spécialistes du skate,
Chants et musiques d’ici et d’ailleurs
sur un air des Wailers».
Constatant qu’en France, des Claire Calogirou, Marc Touché et Le 10e festival international de Vivonne se déroule du 21 au 24 mai 1999.
livres ont été publiés sur le Marie Cipriani-Craustre, ont L’invité vedette, Gilles Servat, l’un des piliers de la musique bretonne,
reggae mais pas sur le enquêté à Poitiers sur l’histoire donne un concert le samedi 22 mai. Urs Karpatz, groupe tsigane,
mouvement rasta, l’auteur de la planche à roulettes. Cela a Mairead Bracken, chanteuse irlandaise qui s’accompagne à la harpe,
entend combler une lacune. donné une exposition, un livre et Théo Mertens, et Huun Huur Tu, groupe de chanteurs de gorge de Tuva
une K7 vidéo, coédités par le en Sibérie, sont invités. Bal folk le dimanche avec Amus’Trad et
Le Chat Noir éditeur, 54 p., 50 F.
www.multimania.com/ Confort Moderne et le musée des compagnie. Les 6e trophées des meilleures initiatives culturelles en
chatnoirediteur Arts et Traditions populaires. milieu rural de la région sont décernés à l’issue du festival.

L’Actualité Poitou-Charentes – N° 44 7
Affiche de Jacques Villeglé.
«La Quête du Graal»,
Avenue de la Libération,
Jacques Villeglé et Pierre Henry en duo
Poitiers, juillet 1998, ierre Restany, le «révéla- de Klein et du plein d’Arman.» que et de la pensée.» Ainsi, le

P
180 x 587 cm.
teur» des Nouveaux Réa- Dominique Truco, responsable Confort Moderne présente 116
listes, l’a déjà écrit : «Je des arts plastiques au Confort œuvres de Jacques Villeglé, un
salue l’intervention so- Moderne, a réuni Jacques vaste ensemble d’affiches
nore d’Apparitions concertées de Villeglé et Pierre Henry pour «décroûtées» depuis deux ans
Pierre Henry dans l’espace vi- une «symphonie collective» à en France et toutes consacrées
suel du Grand Mix lacéré de Poitiers : «Un duo non ordinaire aux musiques amplifiées. Pour
Villeglé comme l’événement constitué de deux solistes vir- cette exposition, Pierre Henry a
■ Création de majeur de l’année 1999, d’une
portée existentielle (c’est-à-dire
tuoses qui, précisément depuis
cinquante ans cette année, sont
composé une œuvre de 73 minu-
tes (Apparitions concertées) où
l’Orchestre esthétique et morale) compara- dans le champ des arts et de la il associe «1 000 et 1 sons captés
Poitou-Charentes ble à celle qu’ont eu les com- vie à l’origine d’une “révolution dans la rue, dans les concerts,
pressions de César en 1960 : un du regard” et d’un “inouï révo- dans la pub, dans [ses] “lacéra-
Sous la direction de Pascal geste supérieur, radical et défi- lutionnaire”. Deux artistes vi- tions” personnelles de studio».
Verrot, l’Orchestre Poitou- nitif d’appropriation de la réa- sionnaires de notre siècle, éga-
Exposition jusqu’au 28 août au
Charentes crée une œuvre de lité collective par rapport à la lement décisisifs dans l’histoire Confort Moderne, Poitiers.
Philippe Boivin intitulée Sept dialectique sublimante du vide et le présent de l’art, de la musi- Catalogue et CD : 230 F.
algorithmes pour orchestre
(création mondiale, commande
d’Etat) en juin prochain.
Trois autres pièces sont au
Maraîchinage : l’amour ritualisé
programme de cette série de
« ’amour est enfant de et le miguaillage (plus hardi). seur du surréalisme avec Made-

L
concerts : Siegfried Idyll de
Wagner, Concerto pour violon
bohème qui n’a jamais Ces pratiques furent connues du leine, une Vendéenne, inaugure
n°2 opus 63 (soliste : David
connu de loi», chante la plus grand nombre, nous apprend les anecdotes dont fourmillent le
Grimal) et Symphonie Carmen de Bizet. «Vrai Michel Gautier, grâce au livre livre de Michel Gautier. La jeune
classique opus 25 de
pour les lois du cœur. Faux pour du docteur parisien Marcel femme (aguerrie aux pratiques
Prokofiev. A Saujon le 1er juin
les mots, les gestes et les dis- Baudoin, Le maraîchinage, cou- du maraîchinage) avait de sé-
(église), Angoulême le 3
cours», répondraient quelques tumes du pays de Mont (Vendée), rieux arguments pour séduire le
(théâtre), Mirebeau le 4 (église
Vendéennes bien inspirées se paru en 1906. poète rencontré le 1er janvier
Notre-Dame), Craon le 5
rassasiant, comme Carmen, de L’auteur parle «en qualité de 1915. Du front, l’artilleur lui en-
(église Saint-Nicolas), Saint-
plaisirs épicuriens. médecin hygiéniste, avec un vo- verra des lettres ardentes : «Tu as
Jean-d’Angély le 6 (salle
Dans Amours d’autrefois, Michel cabulaire on ne peut plus scien- bien compris pourquoi j’étais
municipale).
Gautier livre leurs témoignages tifique». On y apprend que «le content que tu fusses vendéenne.
surprenants sur l’art de «faire jeune homme n’hésite pas à in- Les Vendéennes doivent savoir
Tél. 05 49 55 91 10
l’amour» avant le mariage. Au troduire sa langue entre les arca- aimer. Le maraîchinage est une
début du siècle, dans les Deux- des dentaires, pas toujours très vieille coutume de Vendée […]»,
Sèvres, le marais de Challans et intactes, de sa partenaire, qui lui «Tes seins sont les seuls obus que
le bocage vendéen, l’amour avait rend instantanément la monnaie j’aime».
ses lois ou plutôt ses rites. de sa pièce». Scientifique donc. Amours d’autrefois : avec ma-
Les communautés paysannes Le livre est un succès d’édition. lice, tout est dit et décrit sur des
admettaient certaines libertés Parmi ses lecteurs : Guillaume pratiques fort éloignées de l’in-
amoureuses qui ne manquaient Apollinaire, «grand amateur et nocence et la chasteté.
pas de sel : le maraîchinage (qui auteur lui-même de littérature Emmanuelle Daviet
est l’ancêtre du «french kiss») érotique». La relation du précur- Geste Editions, 288 p., 120F

8 L’Actualité Poitou-Charentes – N° 44