Vous êtes sur la page 1sur 2

Un procédé inédit

de réduction des
nitrates dans l’eau
est développé par
des chercheurs du
laboratoire de
catalyse en chimie
organique de
l’Université de
Poitiers

Carole Pineda, Florence Gauthard et Florence Epron.

La catalyse pour réduire


les nitrates
es élevages intensifs de porcs et leurs dé- les réseaux de distribution d’Ars-les Portes-Saint

L jections, un lisier nauséabond épandu dans


les champs, le recours massif aux engrais
azotés, les rejets d’eaux usées domestiques
ou industrielles sont à l’origine de la présence
de nitrates (l’ion NO3-) dans les eaux superfi-
Clément et La Couarde-Le Bois-Plage (île de
Ré), 82 mg/l sur le réseau du Lambon-François
(Deux-Sèvres), 64 mg/l sur celui de Loudun1.
Des observations que confirme Florence Epron,
chargée de recherche CNRS au Laboratoire de
cielles ou souterraines. S’agissant des premiè- catalyse en chimie organique (Lacco, UMR-
res – 37% de la consommation d’eau dans CNRS 6503, direction Jacques Barbier) : «La plu-
l’Hexagone – la situation est préoccupante. La part des eaux qui coulent au robinet, surtout ici,
Direction générale de la santé l’ayant même dépassent fréquemment les 50 mg/l. L’une des
qualifiée de «problème majeur». Pour preuve, raisons est qu’il n’existe pas à l’heure actuelle
sur 80 prises d’eau classées hors normes en de traitement réellement efficace. Ceci est
France et, donc théoriquement inutilisables, 50 d’autant plus vrai qu’en dépit de l’existence de
le sont à cause des nitrates. procédés biologiques ou physico-chimiques, le
Sur le plan sanitaire, leur absorption en excès traitement le plus souvent utilisé, car le plus éco-
peut accroître les risques de développer une af- nomique, consiste à diluer simplement les eaux
fection se traduisant par une incapacité du sang superficielles polluées dans de l’eau pure extraite
à transporter l’oxygène : la méthémoglobinémie. de nappes phréatiques plus profondes.» Et quand
Pour des raisons physiologiques, ces risques sont bien même, on supprimerait d’un seul coup les
maximaux chez les femmes enceintes et les nour- sources de pollution par les nitrates, rien ne se-
rissons. D’où la concentration maximale admis- rait réglé pour autant. En effet, selon la nature
sible, fixée à 50 mg/l par la réglementation fran- du sol, leur temps de transit y est extrêmement
çaise, de cette substance classée indésirable dans variable : de quelques jours en Beauce à une
les eaux destinées à la consommation humaine. vingtaine d’années en Champagne crayeuse. S’il
Une valeur pourtant régulièrement atteinte, voire paraît évident d’agir à la base en limitant, ne
● Pierre de Ramefort dépassée, notamment dans les communes rura- serait-ce que les apports d’engrais azotés, la si-
Photo Sébastien Laval les. En 1995, il a été mesuré jusqu’à 87 mg/l sur tuation actuelle ne peut et ne doit être ignorée.

32 L’Actualité Poitou-Charentes – N° 44
Fort de l’expérience acquise dans la compréhen- ID PACK
sion des mécanismes des réactions chimiques
activées par catalyse hétérogène ou par
électrocatalyse, expérience qui assure sa renom-
mée au niveau mondial, le Lacco développe ac-
tuellement un procédé totalement inédit de ré- L’encre brevetée
duction des nitrates par voie catalytique. «Plu-
tôt que de faire appel à des micro-organismes, pour les barquettes
l’idée consiste à utiliser un catalyseur qui per-
met, en présence de gaz hydrogène, de transfor-
mer les nitrates en azote gazeux libéré dans L’imprimerie ID Pack emploie neuf
l’air», explique Florence Epron qui supervise salariés à Périgny dans la banlieue
ce travail de recherche. rochelaise. L’entreprise créée en
1996 a pour activité principale
l’impression, en héliogravure et en
«Transformer les nitrates en azote flexogravure, sur des supports
gazeux libéré dans l’air» plastiques en bobines. L’entreprise
travaille essentiellement pour les
fabricants d’emballages destinés aux
industries alimentaires et imprime
Entreprise dans le cadre de la thèse de Carole
ainsi, avant thermoformage, les

Isabelle Louvier
Pineda, cette étude donne d’ores et déjà d’ex-
coquilles des fromages Petit Louis et
cellents résultats : «Avec un composé complexe
les étuis des chewing-gum Stimorol,
bimétallique comme catalyseur, on arrive à éli- ou encore le PVC souple destiné à
miner la totalité des ions nitrates concentrés à devenir des berlingots
raison de 62 mg/l dans une eau à 10°C (tempé- d’assouplissant textile ou d’eau de développée par ID Pack, déclinée en
rature moyenne des nappes phréatiques) en une Javel. Le savoir-faire de l’entreprise vernis incolore Nova 2, permet
vingtaine de minutes.» Seul défaut de la méthode l’a amené à déposer, en janvier également d’améliorer le collage des
mise en œuvre : la formation en faible quantité dernier, le brevet d’une nouvelle films de polystyrène métallisés or ou
d’un produit secondaire, également classé subs- encre adaptée à la décoration des argent qui décorent certaines
tance indésirable dans l’eau (concentration maxi- barquettes alimentaires en barquettes, comme celles employées
male autorisée : 0,5 mg/l) : les ions ammonium polystyrène expansé. couramment pour le saumon fumé.
(NH4+). D’où le travail en cours (thèse de Flo- «Le décor, souvent de type Vichy, à Avec les colles courantes, il est
rence Gauthard) sur l’accroissement des per- carreaux rouges ou bleus et blancs, impossible de coller la face
formances du catalyseur. Sont ainsi particuliè- est imprimé sur un film de métallisée de ces films sur le
rement concernées : son activité, afin de dimi- polystyrène de 25 microns qui est polystyrène des barquettes. Cette
nuer le temps de traitement, et sa sélectivité collé sur le fond de la barquette, face métallisée est donc du côté des
pour empêcher au maximum la formation explique Azzedine Tazi, docteur en aliments, les fabricants tournant
d’ions ammonium. chimie physique de l’Université de l’interdiction de contact par
«Nous allons tester d’autres métaux pour la com- Bordeaux et responsable Recherche l’application d’un vernis au fond des
et Développement à ID Pack. barquettes.
position du catalyseur. Ceux-ci étant utilisés en
Comme la réglementation interdit le «Ce vernis n’offre pas toutes les
quantités infimes (de l’ordre du mg), ce qui est
contact de l’encre avec les aliments garanties exigées par la
le propre d’un catalyseur», précise Florence
contenus dans la barquette, c’est le réglementation, note Azzedine Tazi.
Epron. Et de reconnaître que «si le procédé Avec Nova 2, on peut coller les
côté imprimé qui est collé à la
s’avère bien plus efficace que les traitements barquette. Or les encres utilisées films avec la face métallisée côté
biologiques et physico-chimiques, l’utilisation actuellement adhèrent mal au barquette, ce qui respecte
d’un gaz comme l’hydrogène peut constituer un polystyrène expansé qui constitue les parfaitement la réglementation. Les
frein à son industrialisation, en particulier au barquettes, et on constate la barquettes utilisant l’encre d’ID
niveau des collectivités». Un frein que la cher- formation de bulles. L’encre Pack sont acttuellement testées par
cheuse n’hésite cependant pas à qualifier de «bar- Nova 1, que nous avons brevetée, Bourgoin, le numéro 1 français de la
rière psychologique». D’un usage courant en adhère parfaitement au polystyrène volaille. ID Pack qui prévoit une
milieu industriel, facile à obtenir par électrolyse expansé, et il n’y a plus de bulles forte demande pour son procédé, est
de l’eau, l’hydrogène gazeux n’est pas plus dan- après les opérations de à la recherche de partenariats avec
gereux que la gaz naturel ou le GPL. Au point sur thermocollage et de d’autres imprimeurs de la région.
le plan scientifique, le procédé élaboré par les thermoformage.» L’encre Jean Roquecave
chercheurs du Lacco ne peut donc que rencon-
trer l’intérêt du monde industriel. ■
1. Réponse au questionnaire concernant la directive n° 80-778/CEE
relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine.

L’Actualité Poitou-Charentes – N° 44 33

Centres d'intérêt liés