Vous êtes sur la page 1sur 4

M.

ESSOUFI

EXERCICE N°1 : Le radon et ses descendants

Le radon 222 est un gaz incolore, inodore et insipide qui provient de la désintégration de l'uranium dans la croûte terrestre. Sa demi-vie
radioactive de 3,82 jours est très courte mais il est régénéré en tant que membre de la filiation radioactive de l'uranium 238.
L'inhalation du radon et de ses descendants représente pour la population française le tiers de l'exposition moyenne aux rayonnements
ionisants. Sa présence est plus importante dans les régions granitiques et volcaniques.
La principale voie d'infiltration du radon dans une maison est le sol sur lequel le bâtiment est construit. Le radon s'accumule de préférence
dans des endroits clos et peu ventilés comme les caves et, dans les maisons modernes, les vides sanitaires. Dans la plupart des cas, les moyens
pour diminuer les concentrations élevées en radon sont simples : aérer et ventiler les maisons, les sous-sols et les vides sanitaires ;
améliorer l'étanchéité des murs et des planchers.
Le radon 222 se désintègre en donnant successivement dans un court délai du polonium 218, du plomb 214, du bismuth 214, du
polonium 214, et du plomb 210.
Tous ces descendants sont solides. Les quatre premiers peuvent être inhalés sous forme d'aérosols* et se déposer sur les cellules pulmonaires.
La nocivité du radon est surtout due aux désintégrations alpha de ses descendants.
L'énergie émise lors des désintégrations alpha est de 6,13 MeV ou 7,85 MeV
*aérosol : ensemble de particules, solides ou liquides, en suspension dans un milieu gazeux.
Données : Nom plomb bismuth polonium radon
Unité de masse atomique : u 1u = 1,66.10-27 kg Symbole Pb Bi Po Rn
Electronvolt : eV 1eV = 1,6.10-19 J Z 82 83 84 86
Célérité de la lumière c = 3.108 m.s-1

Nom du noyau ou de la polonium 214 bismuth 214 électron


particule
masse en u mPo = 213,995176 mBi = 213,998691 me= 5,49.10 -4
Constante d'Avogadro : NA = 6,02.1023 mol-1.
Masse molaire du radon 222 : M = 222,0 g.mol-1.
1) Désintégration du radon 222
1.1) Donner la définition d'un noyau radioactif.
1.2) En s'aidant du texte, écrire les équations de désintégrations successives permettant d'obtenir les trois premiers descendants du radon
1.3) Indiquer dans chaque cas le type de radioactivité.
2) Bilan énergétique des descendants du radon 222
2.1) L'équation de désintégration du bismuth 214 est : 21483Bi → 21484Po + 0- 1 e
Donner l'expression de la variation d'énergie lors de la désintégration du bismuth 214 ; préciser les unités des grandeurs dans le SI
2.2) Calculer l'énergie émise, en MeV, lors de cette désintégration.
3) Activité du radon 222
La mesure de l'activité du radon dans une cave a donné un résultat de six mille becquerels par mètre cube d'air.
Un noyau radioactif peut être caractérisé par sa constante radioactive λ. L'activité d'un échantillon radioactif à un instant t, notée A(t), est
liée au nombre de noyaux radioactifs N(t) dans l'échantillon au même instant par la relation : A(t) = λ . N(t).
La demi-vie radioactive est liée à la constante radioactive λ par la relation : λ . T = ln2.
3.1) Calculer la valeur de λ pour le radon 222.
3.2) Quelle est la masse de radon 222 contenue dans 1,0 m3 d'air de cette cave ?
Toutes les étapes du raisonnement devront apparaître et le résultat sera d'abord donné sous forme littérale.
3.3) La loi de décroissance de l'activité en fonction du temps est A(t) = A0 . exp( - λ . t )
En supposant que le radon ne s'infiltre plus et ne s'échappe pas de cette cave, au bout de combien de jours l'activité du radon
222 sera-t-elle de 400 Bq.m-3, seuil au dessus duquel l'Union Européenne recommande d'entreprendre des mesures correctrices simples ?

EXERCICE N°2
L'équation globale du processus de transformation d'un noyau d'uranium 238 en un noyau de plomb 206 est :

On considère la courbe de décroissance radioactive du nombre NU(t) de noyaux d'uranium 238 dans un échantillon de roche ancienne.
1) Quelle est la quantité initiale No de noyaux d'uranium.
2) Définir la période radioactive.
3) Déterminer graphiquement et avec justification, la valeur de la période radioactive de l’uranium238.
4) Donner l'expression de NU(t), nombre de noyaux radioactifs présents en fonction du temps t et No.
5) Calculer le nombre de noyaux d'uranium 238 qui restent dans la roche à la date t1 =1,5.109 années.

SERIE N°15 /09 M.ESSOUFI


1
6) La quantité de plomb mesurée dans la roche à la date t, notée N(Pb), est égale à 2,7.1012 atomes.

a) Établir la relation entre N(U), NO et N(Pb). Calculer la quantité N(U) de noyaux d'uranium.
b) Déterminer l'âge t de l’échantillon de roche.
c) Exprimer le nombre d’atomes de plomb en fonction du temps N(Pb)=f(t).
d) Représenter les allures des courbes N(Pb) et N(U) en fonction du temps sur un même système d’axe en précisant les coordonnées du point
d’intersection.
EXERCICE N°3
Données numériques utiles :
 Unité de masse atomique : 1u = 1,66.10-27 kg
 Masse d’un neutron : m = 1,00866 u
 Masse d’un proton : m = 1,00727 u
 Célérité de la lumière dans le vide : C = 3.108 m/s
 Nombre d’Avogadro : N = 6,02 1023
 Masse de la particule X : mx = 4,0026 u
 Masse molaire de polonium : M= 218 g/ mol
 1MeV = 1,6 10-13 j
 log 2 = 0,69
 Constante de Planck : h =6,62 10-34 Js
Les noyaux radon 222 218
86 𝑅𝑛 et polonium 84 𝑃𝑜 ont respectivement les énergies de liaisons El1 = 1667,1920 MeV et El2 = 1652,4761 MeV
1) a - Définir l’énergie de liaison d’un noyau
b - Comparer en le justifiant la stabilité des noyaux 222 218
86 𝑅𝑛 et 84 𝑃𝑜
2) Le noyau 86 𝑅𝑛 se désintègre en donnant le noyau 84 𝑃𝑜 et une particule 𝐴𝑍 𝑋
222 218

a - En indiquant les lois utilisés déterminer A et Z en déduire le nom de la particule 𝐴𝑍 𝑋


b - Ecrire l’équation de la réaction de cette désintégration
c - Calculer en Mev l’énergie de liaison E13 de la particule 𝐴𝑍 𝑋
d - Montrer que l’énergie W0 libérée lors de la désintégration d’un seul noyau 222
86 𝑅𝑛 est donnée par la
relation suivante : W0 = El3 + El2 – El1 et calculer sa valeur.
3) Sachant que cette désintégration s’accompagne de l’émission d’un rayonnement électromagnétique de longueur d’onde 0
a - Quelle est l’origine de ce rayonnement ?
b - Déterminer 0 sachant que le noyau 218 𝐴
84 𝑃𝑜 𝑒t la particule 𝑍 𝑋ont émis avec des énergies cinétiques dont la somme est
Ec = 12,55 Mev
4) A t = 0 s un échantillon de radon contient N0 = 3,010 10 21 noyaux. Au bout de t1 = 3,82 jours. Il se forme une masse m = 0,545 g de
polonium 218
a - Déterminer le nombre de noyaux N1 de radon non désintégrés à t1
b - Quelle est la signification nucléaire du temps t1 ? Justifier la réponse
c – Rappeler la relation entre la constante radioactive  du radon et sa demi vie T et calculer la valeur 
d – Définir et calculer l’activité A à t2 = 15,28 jours

SERIE N°15 /09 M.ESSOUFI


2
EXERCICE N°4

1) Le thorium 228 90Th est radioactive α, Ecrire l’équation de sa désintégration.


on donne 88Ra 91Pu 92U
2) Calculer en MeV l’énergie libéré par la désintégration d’un noyau thorium 228.
3) En admettant qu’avant sa désintégration le noyau de thorium est au repos et que
le noyau fils est obtenu à l’état fondamental. Calculer l’énergie cinétique de
𝐄𝐜(𝛂) 𝒎(𝑻𝒉)
la particule 𝛼 et celle de noyau fils .sachant que =
𝐄𝐜(𝐓𝐡) 𝐦(𝛂)
4) A t =os un échantillon de thorium 228 pur a une masse m0 = 2g et contient N0 noyaux
A la date t ce nombre de noyaux fils N’ . La courbe ci-contre
𝑵′
représente la variation de Log ( 𝑵 + 𝟏) en fonction de t exprimé en ans
a – Déduire de la courbe la loi de décroissance radioactive N = f(t) .
b – Déterminer la période du thorium 228.
c – Calculer le nombre N1’ de noyaux fils à t1 = 6ans. 2(ans)
d – Calculer la masse m’1 des noyaux fils formés entre t0 = 0 et t1
e – A la date t2 le nombre de noyaux de thorium 228 dans l’échantillon est N2 celui de noyaux fils est N2’ = 3N2 .Déterminer la date t2
On donne
Noyau 228 Th Noyau fils Particule 𝜶
Masse (u) 228,0287 224,0202 4,0015

EXERCICE N°5

On donne :
· masse d’un proton : mp =1,0073 u · masse d’un neutron mn= 1,0087 u · masse d’un noyau d’américium 241 m1 = 241,0567 u
· masse du noyau de neptunium obtenu m2 = 237,048 u · masse d’un noyau d’hélium 4 m3 = 4,0026 u
· 1 u = 931,5 MeV/ c2 = 1,661.10-27 Kg. ; 1MeV =1,6.10-13J ; h=6,62.10-34J.s. ; C = 3.108m.s-1.
A / 1°) Donner la définition d’un élément chimique et d’un nucléide
2°) a/ Calculer les énergies de liaison par nucléon des deux noyaux : Américium ( 𝟐𝟒𝟏𝟗𝟓𝑨𝒎) , et d’hélium
b/ Interpréter les résultats trouvés.
B / L’américium 241 est émetteur de particules a . Le noyau fils correspondant est un noyau de neptunium (Np ). Le noyau père
est au repos dans le référentiel terrestre.
I / On suppose, Dans un premier cas, que l’énergie libérée par la réaction est communiquée aux particules sous forme d’énergie cinétique.
1°/ Ecrire en la justifiant l’équation de la réaction de désintégration d’un noyau d’américium 𝟐𝟒𝟏
𝟗𝟓𝑨𝒎
2°/ Calculer en MeV, l’énergie W libérée par cette réaction.
3°/ Exprimer l’énergie cinétique de la particule a en fonction de la masse du noyau d’hélium m3, de la masse du noyau de neptunium m2 et
𝐄𝐜(𝛂) 𝒎(𝑵𝒑)
de l’énergie (W) libérée par la réaction de désintégration sachant que = . Calculer sa valeur en MeV
𝐄𝐜(𝐍𝐩) 𝐦(𝛂)
4°) Calculer la vitesse de la particule a.
II / Pour certaines désintégrations, on a constaté que la somme des énergies cinétiques des deux particules formées vaut W’ =4,16 Mev.
1°) Expliquer l’écart entre les valeurs de W et W’.
2°) Calculer alors la longueur d’onde du photon émis.
III / 1°) La période de l’américium est T = 458 ans.
a/ rappeler la définition de la période radioactive
b/ Etablir la relation liant la période radioactive à la constante radioactive
c/ Calculer la constante radioactive de l’américium en (année)-1.
2°) A la date to =0s on dispose d’un échantillon pur d’américium de masse mo = 5g.
a/ Donner la définition de l’activité d’un élément radioactif
b/ Calculer, à t= 500 ans , l’activité A de l’américium en Becquerel.

EXERCICE N°6
𝟏𝟑𝟓
le nucléide 𝟓𝟒𝑿𝒆 se désintègre spontanément en donnant du césium 𝟏𝟑𝟓 𝟓𝟓𝑪𝒔
1°) Ecrire l’équation de la désintégration et préciser le type de rayonnement émis.
2°) Calculer les énergies de liaison par nucléon en Mev du xénon 𝟏𝟑𝟓 𝟏𝟑𝟓
𝟓𝟒𝑿𝒆et du césium 𝟓𝟓𝑪𝒔. conclure
3°) On étudie la désintégration d’un échantillon contenant des noyaux de Xénon 135
a/ Etablir la formule traduisant la loi de décroissance radioactive en précisant la signification de chacun des termes.
b/ Etablir la relation entre la constante radioactive l et la période radioactive T

SERIE N°15 /09 M.ESSOUFI


3
4°) On se propose de suivre l’évolution de l’activité du Xénon 135 au cours du temps.
a/ Etablir l’expression de l’activité A en fonction du temps.
b/ Exprimer Log(A) en fonction du temps
c/ Compléter le tableau ci-dessous

d/ Tracer la courbe représentative Log(A) = f(t)


e/ En déduire la valeur de la constante radioactive 𝝀 et celle de la période T
f/ Quel est le nombre de noyaux initialement présent dans l’échantillon ?
5°) La masse de l’échantillon de Xénon 135 à t=0 es t mo=100g
a/ Calculer le nombre de noyaux No présents initialement dans l’échantillon.
b/ Exprimer le nombre N’ de noyaux de césium formé à la date t en fonction de 𝝀 , 𝑵𝒐 et 𝒕.
c/ calculer la date t (h) pour laquelle la masse de césium formée soit égale à 20g
6°) Au cours de la désintégration il y a émission d’une radiation électromagnétique de longueur d’onde 𝝀 = 2,3.10-11m
a/ Expliquer l’origine de la radiation électromagnétique.
b/ Calculer l’énergie du photon émis.
c/ sous quelle forme apparaît dans le cas général l’énergie libérée par une réaction nucléaire
On donne :
· constante de planck h= 6,62.10-34 j.s · Masse d’un noyau de Xénon 135=134,87464 u
· Masse d’un noyau de Césium 135 =134,86730 u · masse d’un proton : mp= 1.0073 u
· masse d’un neutron mn= 1,0087 u 1u= 931,5 MeV.C-2 = 1,66.10-27Kg.

EXERCICE N°7 : L’enrgie du futur


On sait depuis les travaux de Hans Bethe (1939) que l’énergie du rayonnement émis par le Soleil a pour origine la fusion nucléaire de
l’hydrogène. Les physiciens essaient de réaliser la même réaction en la contrôlant. Maîtriser sur Terre la fusion des noyaux légers à des fins
de production d’énergie mettrait à disposition de l’Homme des ressources quasiment illimitées, ce qui pourrait résoudre les problèmes à venir
que provoquera la baisse inéluctable des réserves pétrolières.
Tel est l’objectif des recherches engagées par les grandes nations industrielles avec le projet ITER, réacteur expérimental de fusion nucléaire.
Données : - Le neutron 01n est noté n.
- Suivant la tradition, on appelle deutérium d le noyau 21H et tritium t le noyau 31H .
- On rappelle la valeur de l’unité de masse atomique u : 1 u = 1,66054. 10 –27 kg.
- m(d) = 2,01355 u ; m(t) = 3,01550 u ; m( 42 He ) = 4,00150 u ; m(n) = 1,00866 u.
2.1 Réaction deutérium tritium
C’est la réaction la plus facile à déclencher. Elle fait l’objet d’importantes recherches.
L’équation nucléaire en est : 21H + 31H  42 He + 01n
2.1.1 Quelle est la composition des noyaux de deutérium et de tritium ? Comment qualifie-t-on de tels noyaux
2.1.2 D’une façon générale, qu’appelle-t-on fusion nucléaire ?
2.1.3 Avant la fusion, le système est constitué d’un noyau de deutérium et d’un noyau de tritium. Après transformation, il est constitué
des produits de la réaction nucléaire. Calculer en unités de masse atomique la masse du système avant et après la fusion. Que peut-
on déduire de la comparaison de ces deux valeurs ?
2.1.4 Calculer, en joules puis en MeV, l’énergie libérée par la fusion d’un noyau de deutérium et d’un noyau de tritium.
2.1.5 La constante d’AVOGADRO vaut NA = 6,02.1023 mol –1.La masse molaire atomique du deutérium est d’environ 2 g.mol –1.
Sachant qu’il est possible d’extraire 33 mg de deutérium d’un litre d’eau de mer, calculer en joules l’énergie obtenue à partir du
deutérium extrait d’un mètre-cube d’eau de mer.
2.1.6 Le pouvoir énergétique du pétrole vaut 42,0 MJ.kg-1.Calculer la masse de pétrole qui produirait par combustion la même énergie.
2.2. Radioactivité
Le tritium est radioactif  – ; sa demi-vie vaut T = 12,3 ans.
2.2.1 Qu’est-ce qu’un noyau radioactif ?
2.2.2 Définir les trois types de radioactivité.
2.2.3 Ecrire l’équation de la désintégration du noyau de tritium 31H en rappelant les lois utilisées.
2.2.4 Quelle est la signification du terme demi-vie ?
2.2.5 A un instant pris comme origine des temps, le nombre de noyaux de tritium vaut N0. Quelle est l’expression du nombre N de noyaux
à l’instant t en fonction de N0, T et t ?
2.2.6 Au bout de combien de temps N vaut-il le dixième de sa valeur initiale N0 ?

SERIE N°15 /09 M.ESSOUFI


4