Vous êtes sur la page 1sur 4

La Valse d'Amélie

Yann Tiersen

2˙ œ œ. œ ˙ œ œ ˙ œ œœœ œœ ˙ œ œ
3

&4
3

P
˙˙ ˙ ˙˙ ˙
? 24 ˙ ˙ ˙˙ ˙ ˙ ˙˙
˙ ˙

&˙ œ œ. œ ˙ œœœœœœ
9 3
3

˙ ˙ ˙ ˙
P
˙˙ ˙˙˙ ˙˙ ˙˙˙
?˙ ˙ ˙ ˙
9

˙ œ. œ ˙ œ œ ˙ œ ˙ œ œ
˙ œ. œ ˙ œ œ ˙ œ œœœœœ ˙ œ œ
17

& J
p F
˙˙ ˙˙
3

˙˙ ˙˙
3

?˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙
17

˙ ˙

˙ œ. œ ˙ ˙ œ3 3
˙ œ œœœœœ ˙ ˙ 3
&˙ œ. œ ˙ ˙
25

J ˙ ˙ ˙ 4
p
˙˙ ˙˙ ˙˙ ˙˙
?˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ 34
25
2 Valse d'Amélie

3 œ̇ . œ. œ̇ . œ . œ . œ̇ .
& 4 œ œ œ œ œ œ œ œ .œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ
33

pŒ œ œ Œ œ œ Œ Œ œœ œœ Œ œœ œœ Œ œ œ Œ œ œ
? 34 ˙ . œœ œœ ˙ . œœ œœ œœ œœ Œ œœ œœ ˙ . œ œ ˙ . œ œ ˙ . œœ œœ ˙ . œ œ
˙. œ œ ˙ .
33

& œ̇ .œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ œ œ œ
41

œ œ œ œ

? ˙œ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ
41

œ̇ . œ . œ . œ̇ . œ̇ œ̇ . œ . œ . œ̇ .
. œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ
49

& œœ œœœ œœ œœ œœœœœ œœœœœ œœœœœ


F F
49 Œ œ œ Œ œ œ Œ œ œ Œ œ œ Œ œœ œœ
œ œ Œ œœ œœ Œ œ œ Œ œ œ
? ˙ . œœ œœ ˙ . œ œ ˙ . œœ œœ ˙ . œ œ ˙ . œ œ ˙ . œ œ ˙ . œœ œœ ˙ . œ œ

& œ̇ .œ œ œ œ œ œ .œ œ œ .œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ . œ . œ̇ .
57

œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœ œ œ œ œ
F F
? Œ˙ . œœ œœ Œ˙ . œœ œœ Œ œ œ Œ œ œ Œ˙ œœ œœ
˙. œ œ ˙. œ œ .
Œ˙ œœ œœ Œ œ œ Œ œ œ
. ˙ . œ œ ˙. œ œ
57


. œ œ œ œ œœ ˙. œ œ . œJ ˙ . œ œ œ œœ œ ˙. œ. œ.
65

f
œ œ œœ œœœ œ œ œ œ œ œœ œœ œ œ œ œœœ
?œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œœ œœœ œ œ œœ œœœ
65
Valse d'Amélie 3
j
& ˙. œ œ œ œ œ œ ˙. ˙. œ œ œœ œ œ ˙.
73

œ œ. œ ˙.
f
œ œœœ œœœ
? œœœœ œœœœ œ œœœœ œ œœ œ œ œ œ œ œœœ œœœ
73

œ œ œœ œ œ œ
œ œ œœ œ œ
œ
˙. œ ˙ ˙. ˙. ˙. œ ˙
˙. œ ˙ ˙. ˙ . œ œ œ œ œ œ ˙ .. ˙.
˙. ˙.
81

&
f f
œ œ œœ œœœ œœ œ œœ œ œ œœ œœœ œœ œœœ
?œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œœ œ œ œ œ œœ œ œ
81

œ œ
˙. œ. œ. ˙. œ
˙. ˙. œ œ œ œ œ œ ˙. ˙.
& ˙. œ. œ. ˙.
89

˙. ˙. ˙. ˙.
f
œ œœ
? œœœœ œœœ
œ œ œœœ œ œ œ œœœ œ œ œ œ œœœ œ
œ œ œœœœ œœœœ œ
89

œ œ œ œ œ œ œ œ
œ̇ . œ . œ . œ̇ . œ̇ . œ . œ . œ̇ .
œœ œœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ .œ œ œ œ œ
97

&
 P
œ œœœ œœœ œ œ œ œ œ œœœ œ
? œœ
97
œ œœ œœœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœ œœœ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ

œ̇ . œ̇ . œ̇ . œ̇ . œ̇ . œ̇ .
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœœ
105

&
p œœ œ p
œœ œœ œœœ œ œœ œ œœœ œœœ œœœ œœœ
?œ œ œ œ
œ œœ œ œ œ œ œ œ œ
œ œœ œ œ œ
œ œ
105
œ . œ . œ̇ . œ . œ . œ̇ .
4 Valse d'Amélie

œ̇ . . œ̇ . .
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ̇ œ œ œ œ œ
113

&
p p
œ
œœ œœœ œ œ œ œ œœœ œ œœ
œ œ œœ œœœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœ œœœ œ
? œœ œœ œ
113

œ œ œ œ

œ̇ . œ . œ . œ̇ . œ̇ . œ . œ . œ̇ .
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œœœ 2
121

& 4
P œ P œ
œ œœœ œ œœœ
œœœ œ œ œœœœ œ œœ œœ œ œœœ œ œ œœœœœ œ œ œœ œ
?œ œ œ œ œ œ œ œ 2
121

2˙ œ. œ ˙ œ œ ˙ œ œ3 œ œ 3œ œ ˙ œ œ
129

&4 J u


˙˙ ˙˙ ˙˙ ˙˙
?2 ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙
129

4 ˙ ˙