Vous êtes sur la page 1sur 4

LA FORGE

Identifier et prototyper des initiatives spontanées

PRESENTATION DU PROJET

En synthèse
La Forge est un dispositif qui vise à
identifier et prototyper des initiatives et
projets spontanés dans le cadre de
Marseille Provence, capitale européenne de
la culture.
La Forge agit comme une place de marché
destinée à favoriser des rencontres entre
les porteurs de projets et le public. Elle
s'appuie sur une plate-forme numérique et
sur un réseau de lieux existants.
La Forge est aussi un lieu de dépôt d'idées.
A l'image de la "consigne sanitaire" des
villes portuaires, elle stocke des idées ou
matériaux mystérieux où la curiosité côtoie l'inquiétude : ce qu'elle contient pourra rester
stocké, mais aussi être ouvert et disséminé dans l'attente de quelque chose d'imprévu.
On peut être déçu ou charmé de son contenu, on peut s'en servir à des fins auxquelles la
personne qui y a entreposé quelque chose (une idée, un objet, un outil, une œuvre, etc.)
n'aura pas prévu.
Le concept de Forge est également largement approprié par les acteurs du logiciel libre.
Elle est un lieu (physique et/ou numérique) où développeurs de tous horizons vont se
rencontrer, partager, échanger leurs compétences pour créer ou faire évoluer un logiciel
en remettant en jeu leur travail pour de futurs développements.
Loin de concurrencer les programmations plus "officielles" de Marseille Provence 2013, la
Forge se veut une initiative complémentaire, construite et animée par les artistes et
visiteurs eux-mêmes, et dont le moteur serait le plaisir et l'envie d'innover.
Démarrée dès 2011, la forge aurait également vocation à perdurer au-delà de 2013.
> Voir aussi : le scénario d'usage illustré de La Forge

Pourquoi ce projet est important ?


• Un véritable écosystème, pérenne, qui s'appuierait sur le désir, la curiosité et
l'envie d'innover
• Une initiative complémentaire aux programmations "officielles", mais avec les
mêmes ingrédients : un vivier d'artistes, un visiteur actif et participant, de
nouvelles manières d'inventer du mécénat
• Un usager acteur de l'innovation et de la création, en se frottant aux artistes et aux
outils ; la Forge comme vecteur fort d'émancipation ("empowerment")
• Un moyen de rendre visible le "pouls" de la créativité du territoire en révélant tous
types d'initiatives, depuis les petites idées jusqu'aux grands projets
A qui s’adresse la Forge ?
• Aux créateurs, artistes et innovateurs qui trouveront dans la forge de nouvelles
idées, matériaux, énergies et outils pour prototyper (rapidement) leurs projets
• Aux habitants et touristes qui pourront "mettre les mains dans le cambouis" de
projets innovants et participer ainsi à leur manière à Marseille Provence 2013
• Aux acteurs publics, en ayant une vue d'ensemble du pouls de la créativité de
leurs territoires
• Aux investisseurs qui pourront découvrir de nouveaux projets et les aider de
manière la plus légère possible.

Quelles sont les composantes du projet ?


Ce dispositif s'articule autour de cinq composantes :

1- Une plate-forme numérique : la "Consigne"


La consigne est la porte d'entrée de n'importe quelle idée, œuvre ou projet. C'est
l'endroit des objets perdus : là où sont les "choses" qui ont besoin de (re)trouver leur
"utilisateur".
Elle prend la forme d'une plateforme numérique, où l'on trouve :
• Un formulaire de dépôt de projet (ou d'idées inachevés) destinées aux initiatives
qui n'ont pas de publics et/ou de savoirs faire pour les mettre en œuvre
• Un système de mise en relation de type "réseau social" ou chaque acteur peut
alimenter un profil, raconter son implication dans un projet, voter ou faire une
promesse de don sur les projets qu'il trouve prometteurs
• Un catalogue de compétences, basé sur du déclaratif
Il est possible d'accéder à la plate-forme via le réseaux de lieux physiques de la forge,
mais aussi dans d'autres espaces publics (par exemple les bibliothèques, les relais
postaux, les musées, etc. où des médiateurs aident créateurs et publics à l'utiliser).
Cette plateforme est régie par des CGU (Conditions Générales d'Utilisation) qui précisent
notamment les conditions de propriété intellectuelle - dont les Creative Commons. Une
équipe de modérateurs a pour mission de réguler les contenus déposés dans la Consigne.
Ceux-ci ont notamment pour rôle un rôle de médiateur : ils aident les porteurs à mieux
décrire leurs idée/projet afin celui-ci ait le plus de chances possibles de trouver les
"briques" qui lui manquent.
La consigne peut également prendre la forme d'un lieu physique de dépôt de matériaux.
Les matériaux déposés par les créateurs sont alors tagués par une puce RFID,
permettant d'organiser leur traçabilité sur le territoire.

2- Un réseau de lieux existants

C'est le point d'ancrage physique de la Forge qui sert


à la fois de point d'accès à la plate-forme numérique
et de lieu de médiation
Le dispositif s'organise à la manière d'un système de
"Poupées russes". Chaque lieu est par défaut un lieu
de dépôt numérique (une borne d'accès), mais peut
aussi s'il le souhaite :
• accueillir un événement (les "Criées")
• être un espace de prototypage ("Boîte à
outils")
• être le lieu d'exposition du projet ("Boîte à
lumière")

Ces lieux sont repérés par une signalétique propre.

3- Un événement mensuel : la Criée


La Criée prend la forme d'une soirée où les projets sont mis en scène et rencontrent le
public. C'est le lieu où les créateurs accumulent de la renommée via le "plébiscite des
foules". Indirectement, elle sert aussi à financer des projets.
Les droits d'entrée à la Criée sont ensuite réinjectés dans la phase de prototypage des
projets plébiscités.
La Criée se déroule parallèlement dans un lieu virtuel, où les visiteurs de Marseille
Provence ont pu par avance voter pour l'idée qu'ils souhaitent soutenir et voir se réaliser
en 2013.
A 20h13, la Criée, rend son verdict. C'est en quelque sort le visiteur qui, par son vote et
son enthousiasme, "labellise" le projet.
L'innovateur plébiscité gagne ainsi le "droit" de se "mettre en résidence" pour se
prototyper.
Il peut aussi, à ce stade, être intégré dans la programmation officielle.

4- Le laboratoire de prototypage
C'est en quelque sorte l' "after" de la Criée, le lieu où les
projets vont être prototypés et réalisés avec l'aide de
tous les acteurs de la plate-forme.
A l'issue de la Criée, le porteur d'idées qui a récolté un
nombre conséquent de votes pourra utiliser le lieu et y
échanger les compétences dont il a besoin pour arriver à
ses fins. Techniciens, geeks, opérateurs ou simples
participants mettent à disposition leur savoir faire.
C'est aussi un lieu de rencontre entre artistes et publics,
le visiteur peut y montrer son travail, le public peut
"mettre la main" à la création.
Ce lieu est équipé d'électricité, d'un bar, de
vidéoprojecteurs - voire de machines plus complexes
pour concevoir des objets (Fraiseuses, RepRap - FabLab).
5- Un ensemble de traces : le "pouls" de la Forge
De par les multiples relations qu'elle va engendrer, la Forge va générer un certain
nombre de traces comme par exemple :
• Le nombre de projets déposés
• Des données audio (par exemple l'applaudimètre enregistré lors de la "livraison"
de la Criée)
• Les compétences déclarées (sous formes de tags)
Grâce à la captation de ces traces, il sera ainsi possible de disposer d'une vue d'ensemble
de l'activité autour de la Forge. Ces traces pourront également être réinjectées dans
d'autres services de visualisation de données come "Mashup Marseille Provence 2013" ou
"l'hyperbus" (NB : 2 autres projets imaginés durant ces ateliers créatifs)

Ces traces permettraient de suivre la propagation (ou non) de chaque "chose" déposée ;
ce qui pourrait dessiner une carte, un jeu de piste, des circuits parallèles...

Scénario de prototypage du projet


Un prototype du dispositif pourrait être constitué :
• d'une version beta de la plateforme avec les principales fonctionnalités (formulaire
de dépôt, CGU, réseau social, déclaration de compétences)
• d'un travail d'identification d'une dizaine de lieux volontaires (lieux culturels, ERIC,
salles de spectacles, ateliers d'artistes, …) pour organiser des ateliers de
présentation de la démarche voire deux éditions de la Criée
• d'une signalétique adaptée à plusieurs types de lieux

Ce projet a été imaginé lors de 3 ateliers créatifs ("La fabrique des services urbains dans Marseille Provence
2013") organisés à Marseille entre décembre 2009 et mars 2010. Ace stade, il n'est qu'une maquette, issue d'un
"brainstorming" collectif avec une trentaine de participants.
Pour toute info complémentaire sur les suites possibles de ce projet, contacter Renaud Francou
rfrancou@fing.org, coordinateur des ateliers.