Vous êtes sur la page 1sur 24

Sommaire

5 L’Ensas au cœur d’une Europe de la recherche et de l’enseignement


supérieur

7 L’extension de l’école au coeur de la ville

9 Une dynamique internationale inscrite dans le projet d’établissement

11 L’enseignement de l’architecture, un axe structurant évolutif ;


les cycles d’études ; l’insertion professionnelle

13 Le cycle Licence

15 Le cycle Master

16 La formation continue diplômante

17 La spécialisation

18 La recherche

22 Diplômes, recherche, formations et dispositifs pédagogiques.

23 Glossaire

Vos interlocuteurs:

Philippe BACH Directeur de l’Ensas

Patrick WEBER Président du conseil d’administration

Anne-Marie CHATELET Présidente de la commission de la pédagogie


et de la recherche, EA 3400 UDS, HDR

Cristiana MAZZONI Présidente du conseil scientifique, JE 2471 Amup, HDR

Richard FRANCO Responsable des études

Catherine SARACCO Responsable des relations internationales


Les 9 missions des Ecoles
nationales supérieures
d’architecture
„„La formation initiale

„„La recherche en architecture

„„La formation à la recherche et par la recherche

„„Les formations spécialisées

„„La formation continue diplômante

„„La formation permanente des professionnels de l’architecture

„„La formation permanente des personnels chargés de l’enseignement

de l’architecture
„„La diffusion de la culture architecturale, de la sensibilisation des jeunes

à l’architecture
„„L’échange des savoirs et des pratiques au sein de la communauté

scientifique et culturelle internationale, notamment par le développement


de programmes de coopération

L’Ensas est un établissement public national à caractère administratif ( décret n°86-


397 du 10 mars 1986 ), sous tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication.
Passage en EPSCP (Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel) prévu en
2014. Création de l’Ecole par décret du 27 août 1921 portant création d’une Ecole régionale des Beaux-Arts
à Strasbourg.

Textes réglementaires régissant les études d’architecture


• Décret n° 2005-734 du 30 juin 2005 relatif aux études d’architecture. Décret n° 2005-1113 du 30 août 2005 modifiant le décret n° 78-266 du 8
mars 1978 fixant le régime administratif et financier des unités pédagogiques d’architecture. Arrêté du 20 juillet 2005 relatif aux cycles de formation
des études d’architecture conduisant au diplôme d’études en architecture conférant le grade de Licence et au diplôme d’Etat d’architecte conférant le
grade de Master. Arrêté du 20 juillet 2005 relatif aux modalités d’inscription dans les écoles d’architecture. Arrêté du 20 juillet 2005 relatif à la structu-
ration et aux modalités de validation des enseignements dans les études d’architecture. Arrêté du 20 juillet 2005 relatif aux diplômes de spécialisation
et d’approfondissement en architecture. Arrêté du 20 juillet 2005 relatif à l’habilitation de l’architecte diplômé d’Etat à l’exercice de la maîtrise d’oeuvre
en son nom propre.

3
Strasbourg, capitale
européenne
__ L’Ensas, pôle de formation et de recherche en architecture, est installée
depuis 1921 dans la ville de Strasbourg, capitale européenne et deuxième
ville diplomatique française.

La ville rassemble plusieurs institutions européennes et internationales


prestigieuses. Elle est le siège du Conseil de l’Europe, du Palais des
droits de l’Homme et d’Arte, la chaîne de télévision franco-allemande.
Elle accueille, en partenariat avec Bruxelles, les institutions de l’Union
européenne, au sein de l’élégant et imposant bâtiment du Parlement
européen inauguré en 1999.

L’école est installée au cœur de la cité en face de la gare du TGV Est


européen, sur la ligne qui relie Paris à Stuttgart, en direction de Vienne,
Bratislava et, à terme, Budapest. La mise en service en 2011 du TGV
Rhin – Rhône placera Strasbourg à moins de quatre heures de Lyon, et
ouvrira un accès rapide au sud de la France et de l’Europe.

4
L’Ensas au cœur d’un espace
européen de la recherche et
de l’enseignement supérieur
__ L’Ensas est une école ancrée dans l’espace du Rhin L’Ensas souhaite enfin s’affirmer comme un acteur
supérieur, au confluent de l’Allemagne, la France, et privilégié dans le domaine du développement du-
la Suisse. rable en symbiose avec les priorités environnemen-
Cet espace englobe quatre territoires distincts - tales de la Région Alsace.
Alsace, nord-ouest de la Suisse, Pays de Bade et Des ateliers pédagogiques en lien avec cet envi-
extrême sud du Palatinat - qui ont tissé des liens ronnement et ses particularités sont inscrits dans
très forts en matière d’enseignement supérieur et l’offre de formation : ateliers de projet urbain et
de recherche. paysager; atelier sur la ville, l’habitat et les modes
Le premier partenaire de l’Ensas est l’Université de de vie durables en résonance avec les projets de
Strasbourg (UdS) (40 000 étudiants) avec laquelle rénovation urbaine allemands ou suisses tel que le
un rapprochement est en cours. projet en cours sur le quartier Vauban à Fribourg en
Le projet pédagogique de l’école accorde une place Brisgau (Allemagne).
significative à des co-habilitations avec les établis- En partenariat avec un réseau d’acteurs culturels
sements d’enseignement supérieur du Grand Est de la métropole strasbourgeoise, l’Ensas est impli-
à Nancy. quée dans le montage de projets innovants dont les
L’Ensas est la première école d’architecture en Journées européennes de l’architecture, des expo-
France à délivrer un double diplôme bi-national sitions, des colloques et des conférences.
franco-allemand en association avec l’université
technique de Dresde. Un second diplôme bi-natio-
nal est en phase d’habilitation avec l’université de
Karlsruhe (Karlsruher Institut für Technologie).

L’Ensas se trouve au cœur d’un espace européen de la recherche et de l’enseignement supérieur


qui compte plus de 100 000 étudiants et 10 000 enseignants et chercheurs

5
Maître d’ouvrage
Ministère de la culture et de la communication,
Direction générale des patrimoines

Maître d’ouvrage délégué


ÉMOC, Etablissement public de maîtrise d’ouvrage
des travaux culturels

Maîtrise d’oeuvre
Marc Mimram, Architecte.
Marc Mimram Ingénierie SA, ALTO
Ingénierie SA, PEUTZ & Associés, BET(s).

Surface
La surface actuelle de 4 360 m2 de SHON sera
portée à 8 880 m2 de SHON environ à l’issue de
l’opération.

«La rénovation et la construction des écoles d’architecture, dédiées à la formation des architectes du
XXIème siècle, incarnent des objectifs d’irrigation culturelle. Ainsi, l’école nationale supérieure d’ar-
chitecture de Strasbourg structure le nouveau quartier de la gare, et contribuera à sa revitalisation.»
Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication, 21 octobre 2009

6
L’extension de l’école au coeur de la ville
__ En 2008, l’architecte-ingénieur Marc Mimram a remporté le concours pour l’extension et la restructuration de l’Ensas.

Dans la ville, à proximité immédiate de la gare TGV, l’école doublera sa surface utile en veillant à intégrer les enjeux
environnementaux dans les choix de matériaux, ambiances, et solutions énergétiques (géothermie). Le nouveau
bâtiment sera opérationnel courant 2012, et la réhabilitation de l’ancien sera effectuée dans la foulée. L’ensemble
une fois achevé offrira les conditions les plus propices au développement d’une offre de formation et de recherche
compétitives au plan international.

7
Programme Erasmus & conventions bilatérales
L’essentiel des échanges internationaux se fait dans le cadre d’accords bilatéraux inscrits dans la charte Erasmus.
En 2010, l’Ensas compte plus de 45 écoles et universités partenaires réparties en Allemagne,
Autriche, Belgique, Bulgarie, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Portugal,
Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suisse, Turquie, Australie, Canada, Pérou, et au Liban.

En 2008/2009, 57 étudiants sortants en mobilité


représentent un pourcentage élevé par promotion:
un quart en licence (3e année) et master (1e année).
8
Une dynamique internationale inscrite
dans le projet d’établissement
__ La connaissance et la pratique de l’architecture re- „„ Mutualiser les savoir-faire en lien avec les autres
quièrent plus que jamais un savoir multidisciplinaire qui établissements de l’enseignement supérieur du
se nourrit de la confrontation avec des cultures architec- site strasbourgeois dans la perspective d’actions
turales étrangères. internationales conjointes, tant au niveau du cycle
C’est au croisement des traditions et des expériences et initial que de la recherche.
en s’appropriant de nouveaux savoir-faire que l’étudiant
en architecture façonne son goût, précise sa démarche
pédagogique et réinterroge, in fine, ses propres réfé-
Le double master franco-
rences et pratiques nationales. allemand (Strasbourg/Dresde)
A l’Ensas, la dynamique internationale est fortement ins- __ L’Ensas a obtenu l’agrément de l’Université franco-
crite dans le projet d’établissement. Elle s’appuie sur les allemande (UFA) pour la mise en place d’un double
orientations du programme pédagogique centrées sur diplôme avec la faculté d’architecture de l’université
le projet architectural et urbain à différentes échelles, technique de Dresde depuis 2008.
l’habitat et la ville durable ainsi que l’architecture dans
ses dimensions historiques et patrimoniales. Ce cursus commun et intégré est ouvert aux étudiants
de Master1. Il leur permet d’acquérir une double culture
Les missions du service des relations internationales et pratique architecturales en effectuant l’équivalent
visent à : d’un an et demi d’études dans l’établissement
„„ Renforcer la mobilité étudiante en donnant les partenaire, y compris un stage de deux mois en
moyens à chaque étudiant de réaliser au moins un agence. Ils bénéficient ainsi d’une offre de formation
projet international (année Erasmus, stage de 2e spécifique et plus encadrée grâce à la complémentarité
cycle, voyage d’études à l’étranger), des enseignements et à l’intégration de nouveaux
„„ Contribuer à développer une offre de formation modules. Confrontés à des pratiques et à des contenus
différenciatrice au niveau master et doctorat afin d’enseignement différents, les étudiants acquièrent
de renforcer l’attractivité de l’Ensas auprès des des compétences interculturelles et linguistiques qui
étudiants étrangers, enrichissent leur expertise naissante.
„„ Favoriser l’échange des savoirs et des pratiques au La finalité du cursus est d’accéder à de meilleurs
sein de la communauté scientifique et culturelle débouchés sur les marchés du travail français, allemand
internationale, notamment par le développement de et européen par la délivrance des deux diplômes
programmes de coopération avec des institutions nationaux, le diplôme d’État en architecture (Ensas) et
étrangères, le Diplom-Ingenieur Architektur (TU Dresden).
„„ Encourager le développement de formations co-
diplômantes (double diplôme, bi cursus),
„„ Valoriser les parcours de mobilité étudiante en
délivrant aux étudiants un supplément au diplôme
pour une meilleure lisibilité des parcours à l’échelle
européenne,

9
L’enseignement de l’architecture,
axe structurant et évolutif
___ L’Ensas appartient à un réseau de 20 écoles maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP) permet
nationales supérieures d’architecture placées sous la l’inscription à l’Ordre des architectes et l’exercice
tutelle du ministère de la culture et de la communication. professionnel libéral.

Depuis la rentrée 2005, l’Ensas a intégré l’espace Les enseignements sont répartis en unités
européen de l’enseignement supérieur en adoptant d’enseignement et leur validation se fait en crédits
La réforme LMD (Licence, Master, Doctorat) issue du européens (ECTS).
processus de Bologne, une réforme mise en place Les étudiants de l’Ensas bénéficient des mobilités
conjointement avec le ministère français de l’Éducation offertes dans le cadre européen et international grâce
nationale. au programme Erasmus et aux conventions bilatérales
Les diplômes délivrés par l’école confèrent les grades avec des universités sur trois continents qui favorisent
de licence (diplôme d’études en architecture) après une insertion professionnelle optimale.
trois années d’études et de master (diplôme d’État
d’architecte) après cinq années d’études. Le doctorat en En 2009-2010, l’Ensas accueille plus de 700
architecture est créé en lien avec les écoles doctorales. étudiants, encadrés par plus de 120 enseignants et
Une année de formation à l’habilitation à exercer la 32 personnels administratifs.

L’insertion professionnelle
__ Se former à une discipline, l’architecture, et s’ouvrir à des métiers

Le métier d’architecte est le premier débouché offert aux étudiants de l’Ensas, mais les
opportunités professionnelles se multiplient. En plus de l’activité libérale traditionnelle
de maîtrise d’œuvre, l’architecte intervient dans de nombreux domaines : conception
architecturale, urbanisme, aménagement, paysage, environnement, enseignement,
recherche, réhabilitation, programmation, montage d’opérations, scénographie,
conseil, architecture intérieure, expertises (judiciaires ou d’assurances),
développement durable, design de produits, graphisme, communication, publicité...
L’ouverture vers le monde professionnel est favorisée par des partenariats avec
les institutions d’enseignement supérieur et les collectivités locales, la mobilité
internationale, sans oublier les stages en cours de formation.

L’enquête d’insertion conduite en 2008 par le ministère de la culture et de la commu-


nication portant sur l’insertion professionnelle trois ans après l’obtention du diplôme
a montré que 84% des diplômés de la promotion 2005 de l’Ensas avaient un emploi.
Ce taux est à comparer avec celui des diplômés de l’ensemble des écoles d’archi-
tecture en France qui était de 78 % ; celui des établissements d’enseignement su-
périeur dépendant du ministère de la culture et de la communication était de 76 %.

Ce résultat s’est révélé supérieur à l’objectif de 78 % qui était fixé à l’horizon 2010.

10
Les cycles d´études
__ Le diplôme doit démontrer la capacité de l’étudiant à maîtriser la concep-
tion architecturale et à mettre en œuvre les connaissances et les méthodes
de travail qu’il a acquises au cours de sa formation.

Les enseignements visent à donner une culture générale large allant de


l’histoire de l’architecture, de la ville, de l’art, à la sociologie, ainsi que les
connaissances techniques indispensables à la construction (matériaux,
structures, mathématiques). Dans le premier cycle, une place importante
est donnée aux techniques de représentation. L’enseignement des arts
plastiques (dessin de modèle vivant, sculpture, dessin de volumes, couleur)
participe à l’apprentissage du projet d’architecture, qui est initié dès ce
premier cycle d’études.

3 ans 5 ans 6 ans 8 ans

Cycle "Licence" Cycle "Master" DSA architecture & archéologie

    
 
Baccalauréat

Doctorat en Architecture

   
HMONP*
 

diplôme d'études en architecture


 

(conférant le grade de licence)


diplôme d'état d'architecte
(conférant le grade de master)

*habilitation à exercer la maîtrise


d'oeuvre en son nom propre

11
Licence 1 intitulé de l’unité d’enseignement heures encadrées Crédits ects
S1 UEL 111 Architecture et projet 154 13
UEL 112 Histoire et théorie de l’architecture 164 5
UEL 113 Arts et techniques 176 12
S2 UEL 121 Architecture et projet 161 13
UEL 122 Histoire et théories 54 4
UEL 123 Arts et techniques 79 9
UEL 124 Sciences humaines et sociales 62 4
Totaux L1 750 60

Licence 2 intitulé de l’unité d’enseignement heures encadrées Crédits ects


S3 UEL 211 Architecture et projet 152 14
UEL 212 Histoire et théories 48 4
UEL 213 Sciences et techniques 66 5
UEL 214 Arts plastiques 46 3
UEL 215 Sciences humaines et sociales 48 4
S4 UEL 221 Architecture et projet 192 16
UEL 222 Histoire et théorie 45 4
UEL 223 Sciences et techniques 82 5
UEL 224 Arts plastiques 37 2
UEL 225 Sciences humaines et sociales 46 3
Totaux L2 762 60

Licence 3 intitulé de l’unité d’enseignement heures encadrées Crédits ects


S5 UEL 311 Architecture et projet 168 17
UEL 312 Histoire et théories 42 4
UEL 313 Sciences et techniques 53 5
UEL 314 Sciences humaines et sociales 63 4
S6 UEL 321 Architecture et projet 204 19
UEL 322 Histoire et théories de l’architecture 42 4
et de la ville
UEL 323 Sciences et techniques 38 3
UEL 324 Villes et territoires 78 4
Totaux L3 688 60

Totaux L 2200 180

12
Le cycle Licence
__ Les enseignements dispensés en cycle licence à
l’Ensas visent à établir une cohérence entre arts et
techniques.

Cette démarche pédagogique fait la spécificité de


l’école et la distingue d’autres établissements du
réseau des Ensa. Elle place l’architecture dans le
champ général de la conception et de sa mise en
œuvre. L’initiation au projet d’architecture et au projet
urbain est le fil conducteur qui en structure l’ensei-
gnement. Il intègre les disciplines qui y participent
et vise à développer la capacité de l’étudiant à com-
prendre et à maîtriser la complexité. L’approche des
matériaux de l’architecture est considérée comme
fondamentale en première année de licence. Ceux-
ci offrent une double relation à l’architecture et à la
technique.

Des temps forts de projet, de croquis, d’options per-


mettent ponctuellement l’immersion dans des problé-
matiques originales. Sont dispensés des cours aussi
variés que : le dessin d’architecture, l’histoire et la
théorie de l’architecture, les arts et techniques décli-
nés en géométrie appliquée, construction (matériaux,
physique du bâtiment), informatique, arts plastiques
(volume, modèle vivant, dessin à vue), et les sciences
humaines et sociales (géographie urbaine et analyse
urbaine). Les langues sont enseignées tout au long
du cursus.
En cycle licence, deux stages sont obligatoires : en fin
de première année, un stage dit «ouvrier» de quatre
semaines, en troisième année, un stage de «première
pratique» d’un mois à temps plein en France ou à
l’étranger.

Des voyages pédagogiques permettent à l’étudiant de


compléter sa culture architecturale.

Chaque année du cycle licence comporte 30 crédits


par semestre. Le cycle doit être obtenu par capitalisa-
tion de l’ensemble des enseignements (moyenne 10)
en cinq ans maximum.

13
Le cycle Master
__ Le deuxième cycle des études d’architecture conduit au diplôme d’État d’architecte. Il va préparer l’étudiant aux
différents modes d’exercice de l’architecture et à la recherche en architecture. Il peut conduire aussi vers d’autres
formations d’enseignement supérieur dans des domaines proches de l’architecture. En relation avec des partenaires
universitaires et d’autres écoles d’architecture, des formations doctorantes sont proposées à l’École de Strasbourg
ainsi que des masters spécialisés.
En complémentarité avec le projet urbain et l’initiation à la recherche architecturale et urbaine, des enseignements
approfondis thématiques sont proposés : territoire, dimension plastique de l’architecture, modélisation, patrimoine,
développement durable et équitable, bioclimatique, ainsi que des approfondissements théoriques et méthodologiques.
Les enseignements de ce cycle intègrent un stage de formation pratique, une initiation à la recherche, la préparation
du mémoire et le projet de fin d’études.
Chaque année du cycle master comporte 30 crédits par semestre.

Quatre domaines d’étude sont proposés aux étudiants dans le cadre du cycle master, «Architecture, ville, territoire,
temporalité», «Architecture et complexité», «Architecture, art et technique» et «Architecture et patrimoine».

Master 1 intitulé de l’unité d’enseignement heures encadrées Crédits ects


S1 UEM 111 Projet Ville et territoire 160 13
UEM 112 Théorie de la ville et de l’architecture 152 13
UEM 113 Approfondissements techniques et développement 48 4
durable
S2 UEM 121 Projet d’équipement ou d’habitation 140 11
UEM 122 Approfondissements théoriques et projet de mémoire 108 10
UEM 123 Enseignements thématiques 130 9
Totaux M1 738 60

Master 2 intitulé de l’unité d’enseignement heures encadrées Crédits ects


S3 UEM 211 Projet et élaboration de la problématique 158 11
UEM 212 Séminaire thématique et encadrement de mémoire 120 10
UEM 213 Stage et communication du projet 14 9
S4 UEM 221 Préparation du projet de fin d’études et tutorat 130 9
Langues
PFE Soutenance PFE 10
UEM 222 Séminaire de finalisation du mémoire 40 11
Totaux M2 462 60

Totaux M 1 200 120

14
Architecture, ville, territoire, temporalités (AVTT)
Le domaine propose une formation approfondie au projet urbain dans ses
différentes dimensions, urbanisme, architecture urbaine, projet de paysage
et de territoire, en lien avec le questionnement master de chaque étudiant.
Il constitue un lieu de production et de diffusion de connaissances, adossé
à l’équipe de recherche «architecture, morphologie/morphogenèse urbaine
et projet» (Amup), commune à l’Ensa et à l’Insa de Strasbourg, ainsi qu‘aux
productions qu’entreprennent certains enseignants dans d’autres cadres.
L’école organise régulièrement des échanges et collaborations avec les
milieux professionnels correspondants.
Les parcours d’étude de ce domaine conduisent prioritairement vers
un exercice de la maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine visant des
contributions à la qualité de l’habitat, des espaces publics et plus largement
de l’environnement urbain et paysagé; vers les métiers de la maîtrise d’œuvre
et maîtrise d’ouvrage dans le domaine de l’habitat, de la programmation
et la conception des espaces urbains, de l’urbanisme et du projet urbain ;
enfin vers la recherche dans les champs précités, en ouvrant notamment
en direction du master recherche, mention «Espace, société, territoire»,
spécialité «Architecture, structure et projets urbains» (ASPU) co-habilité
avec l’Insa et l’Université de Strasbourg.

Architecture et complexité (AC)


Ce domaine souhaite rassembler enseignants et étudiants autour de la
question du projet comme objet d’étude : ses sources, son articulation avec
le monde social, son apprentissage, sa cohérence intellectuelle et savante,
sa nature. Il forme les étudiants aux dernières avancées dans le domaine
du projet et les prépare à l’exercice de la recherche en architecture.
Il permet à l’école de disposer d’un réservoir de compétences fortes dans
le domaine du projet urbain et architectural et de son enseignement.

15
Architecture, art, technique (AAT)
Le projet constitue le lieu idéal où s’effectue la synthèse du beau et de l’utile,
à travers l’exercice conjoint des arts et des techniques, deux domaines
actuellement tenus pour antinomiques alors qu’à l’origine ces deux termes
désignaient dans leurs langues d’origine respectives - la grecque (technè)
et la latine (ars) - la même activité. Déconstruire cette opposition, l’articuler
en explicitant les procédures qui mènent l’architecte à l’œuvre, permet de
réintroduire et de réactiver la grande absente du débat, à savoir la science,
précisément celle de l’activité créatrice visant à transformer le monde.
L’architecte prend ainsi conscience de son rôle d’ingénieur culturel.

Architecture et patrimoine (AP)


Les deux objectifs essentiels que visent les enseignements de ce domaine sont
de préparer les étudiants à intervenir sur des bâtiments existants dans une
approche méthodologique raisonnée, et les amener à prendre conscience de
l’importance de la relation dialectique qui peut s’établir entre un programme
et un édifice existant, en les aidant à mesurer la complexité des implications
qu’elle peut avoir sur la méthode ainsi que l’enrichissement qui en découle
pour le projet. Le terme patrimoine est entendu ici dans son acception la
plus large, pour qualifier l’ensemble des édifices, d’échelles, de nature et de
types très divers, sur lesquels tout architecte est appelé à intervenir presque
quotidiennement dans son activité de maître d’œuvre.
Il faut rappeler que les 2/3 de la commande architecturale touche aujourd’hui
à des bâtiments existants sous la forme d’opérations de réhabilitation ou de
reconversion. En termes de débouchés, il faut insister sur l’augmentation
régulière que connaît ce chiffre depuis les années 80.

La formation continue diplômante


L’Ensas est l’une des 5 écoles nationales supérieures d’architecture en France à proposer une formation professionnelle
continue diplômante aux salariés engagés dans la vie active leur permettant d’obtenir les diplômes du cursus selon un
emploi du temps aménagé. Elle comporte une activité professionnelle dans le domaine de l’architecture, de la construction,
de l’aménagement de l’espace, qui donne lieu à un rapport d’activité et d’une soutenance, et un enseignement théorique et
pratique organisé en 8 semestres (4 semestres par cycle) autour du projet d’architecture et des disciplines qui concourent
à l’architecture, conclu par un mémoire et un projet de fin d’études (fin du 2e cycle conférant le garde de master).

16
Spécialisation
L’année d’habilitation à exercer la maitrise d’œuvre en son nom propre (HMONP)
__ Elle permet à l’architecte diplômé d’endosser les responsabilités personnelles prévues aux articles 3 et 10 de
la loi du 3 janvier 1977 modifiée sur l’Architecture.

Les enseignements sont organisés en modules liés aux méthodes de gestion d’agence, de gestion de projet, d’études
de cas, et d’une mise en situation professionnelle au sein d’une agence d’architecture (contrat de travail de 6 mois).
L’objectif est d’assumer le projet en tant qu’auteur, répondre de ses choix sur les plans économique juridique et
esthétique.

Le diplôme de spécialisation et d’approfondissement (DSA) «Architecture et


patrimoine archéologique» ( rentrée 2010 )
__ La formation s’adressera en priorité aux architectes titulaires d’un diplôme d’État en architecture, d’un DPLG,
de tout autre diplôme équivalent, ou d’un diplôme étranger reconnu équivalent, qu’ils possèdent déjà ou non une
expérience dans ce domaine.
Compte tenu du caractère très positif de l’association d’architectes et d’archéologues, elle sera également ouverte
aux étudiants issus de filières universitaires, titulaires d’un Master des universités.
Ce diplôme fonctionnant également dans le cadre de la formation continue, il pourra ainsi recevoir des
professionnels, indépendants ou personnels salariés d’instituts ou de collectivités locales, à la recherche d’une
formation complémentaire.
L’équipe pédagogique comprend des universitaires, archéologues et architectes travaillant dans le domaine du
patrimoine archéologique monumental provenant du CNRS (Centre d’études médiévales, Institut de recherche
d’architecture antique), de collectivités territoriales, de l’Institut national de la recherche en archéologie préventive,
du ministère des Affaires étrangères (Institut français du Proche Orient, Institut français d’études anatoliennes), du
ministère de l’Éducation nationale (École française d’Athènes, Institut français d’archéologie orientale, universités),
des services régionaux de l’archéologie.

17
La recherche, une dimension
stratégique en développement
Laboratoire Amup «Architecture, morphologie / morphogenèse urbaine et projet»
(JE 2471)
__Une équipe de recherche mixte en architecture et Les activités des chercheurs sont étroitement liées aux
en urbanisme de l’Ensas et de l’Insa de Strasbourg préoccupations d’enseignement dans les trois cycles
vise à réunir les efforts et les méthodes de travail des du cursus de l’Ensas et de l’Insa de Strasbourg.
deux institutions dans le développement de sujets de
recherche communs relatifs à l’architecture, à la ville L’ensemble des recherches et des actions de l’équipe
et à l’environnement. L’équipe s’interroge sur le projet s’articule autour de trois axes :
architectural et urbain comme processus qui met à „„ Axe 1 Architecture et sociologie de l’habitat et des
l’épreuve des savoirs pluriels, et comme méthode établissements humains
d’investigation de la dynamique de développement
des villes et des territoires métropolitains. „„ Axe 2 Morphologie / Morphogenèse urbaine :
processus, théories et dispositifs
Axes de recherche „„ Axe 3 La ville contemporaine en projet :
Le programme scientifique de l’Amup s’organise métropolisation et infrastructures, pratiques
autour d’analyses théoriques et conceptuelles professionnelles et citoyennes
et d’investigations expérimentales des contextes
métropolitains et des dispositifs socio-spatiaux qui les Mots-clefs
caractérisent.
„„Architectures, formes et cultures urbaines
Il s’attache à rendre intelligible les dynamiques, les
formes et les cultures urbaines et territoriales en „„Architecture et sociologie de l’habitat et des établisse-
ments humains
relation avec l’équipement et la structuration des
territoires et les modes de vie et pratiques sociales „„Architecture et sociologie de la mobilité

associés. Il explore les différents types d’urbanité „„Sociologie de la ville, de l’environnement et des tech-
niques urbaines
et d’environnement exprimés par l’habitat, les
établissements humains et urbains. Il accorde „„Morphologie et Morphogenèse des territoires
une attention particulière aux infrastructures „„Métropolisation et développement durable
sociotechniques – accessibilité à la communication, „„Processus des projets architecturaux et urbains : dyna-
à la mobilité et à l’énergie sans oublier l’ensemble miques spatiales, temporelles et sociales
des services publics susceptibles d’entrer dans cette „„Modélisation et expérimentation des processus de
catégorie. conception architecturale et urbaine
Il se fixe comme objectifs, la formation d’un corpus de
connaissances sur le projet architectural et urbain en
tant que processus social, spatial, technologique et En savoir plus :
temporel; la constitution d’un corpus de théories sur Laboratoire Amup :
http://www.strasbourg.archi.fr/index.php?rub=1060
la conception architecturale et urbaine en tant que
Master recherche Aspu :
démarche de projet; la contribution aux recherches http://www.strasbourg.archi.fr/index.php?rub=1061
expérimentales sur les projets urbains innovants et Laboratoire Crai :
sur les tendances actuelles dans la transformation http://www.inpl-nancy.fr/francais/rechvalo/r_labos/rp_crai.htm
des régions métropolitaines. Laboratoire Page :
http://www.insa-strasbourg.fr/fr/page/

18
Recherches et séminaires de recherche (Amup / en collaboration) :

„„Grands ensembles, urbanité et politiques de la ville dans le Rhin


supérieur : Strasbourg-Hautepierre et Heidelberg-Emmertsgrund,
V. Ziegler (dir.), avec M. Bobey, Ch. Dehaynin, F. Luckel, B. Morovich,
D. Neidlinger, B. Pagand, L. Reynès, Recherche Amup, Appel
d’offres «L’architecture de la grande échelle» du Puca et de la DGP.

„„Ambioflux urbains. Vers une typologie des facteurs d’impact


environnemental des flux dans la ville : recherche exploratoire
et prospective sur les notions d’attracteurs et de marqueurs
d’ambiances urbaine; étude des interactions entre morphogenèse
urbaine et phénomènes physiques, E. Albisser, G. Heintz, A. Lasala,
F. Luckel, Recherche UMR ESO-RESO / Ensas-Amup / UMR-
Laboratoire Cerma / Ecole Centrale de Nantes, Appel d’offres du PIR
Ville et Environnement.

„„Des rails pour tisser des liens ? Les tramways à l’épreuve de la


négociation dans les projets urbains, V. Claude, Ph. Hamman (dir.),
Amup / CRESS (Université de Strasbourg), Appel d’offres «Le projet
négocié» du Puca.

„„Héritages. Evolution du discours sur la forme urbaine en Europe


et aux Etats-Unis (1970-2010), C. Mazzoni et Y. Tsiomis (dir.),
Séminaires de recherche, Ecoles doctorales «Ville et Environnement»
(Paris Est) et «Sciences de l’Homme et des sociétés» (Université de
Strasbourg), Ensas-Amup, Ensa Paris-la-Villette, EHESS (Paris),

„„Paris Métropoles en miroir. L’Ile-de-France comme région


métropolitaine, programme de l’IEA-Paris coordonnée par
C. Mazzoni, pilotes scientifiques : J. L. Cohen, H. Frank, M.
Gandelsonas, Y. Tsiomis.

Master recherche ASPU


L’équipe propose au niveau M2 un cursus de recherche en matière
d’architecture, de structures urbaines et de projet urbain. L’enseignement
est ouvert aux architectes, aux ingénieurs et aux titulaires d’une
formation en M1 avec priorité aux mentions : géographie, urbanisme,
aménagement, sociologie, économie, topographie, histoire, génie civil,
droit ou environnement.

Thèse soutenue en 2009

„„ Alfred KOERING, Historien de l’art et de l’architecture, «La rupture


cubiste, un regard renouvelé sur l’organisation de l’espace dans
l’architecture et l’art de la ville», école doctorale «Sciences de
l’homme et des sociétés», Université de Strasbourg, sous la direction
de Pier Giorgio Gerosa.

19
Inscriptions en thèse (2009-2010) Séminaires destinés aux doctorants, aux post-
doctorants et aux enseignants-chercheurs
„„ Tristan CHATOT, Architecte : La ville en mouvement :
La démarche culturelle inhérente à l’Homme dans „„ Campus durable : dynamiques de projet et
les théories de l’urbanisme de la seconde moitié du dimensions sociales du développement durable,
XXe siècle, École doctorale «Sciences de l’Homme journées d’étude interdisciplinaires récurrentes,
en Société», 99B, Université de Strasbourg, sous la organisées par Philippe Hamman (Cress, EA, UdS)
direction de C. Mazzoni et Florence Rudolf (Amup, JE 2471, Ensas / Insas).

„„ Stéphane DETOEUF, Urbaniste : Le Port du Rhin: „„ Le projet urbain : théories, processus, cultures
un quartier en mutation, École doctorale «Sciences et dispositifs, séminaires organisés par Cristiana
de l’Homme en Société», 99B, Université de Mazzoni (Amup, JE 2471, Ensas / Insas) et Yannis
Strasbourg, sous la direction de F. Rudolf. Tsiomis (EHESS/Ensa Paris la Villette)

„„ Luna d’EMILIO, Architecte : Morphologie urbaine Principales collaborations scientifiques en France et


et ville durable théories et projets au tournant du à l’étranger
XXIe siècle, École doctorale «Sciences de l’Homme
„„ Les établissements et laboratoires suivants de
en Société», 99B, Université de Strasbourg, sous
l’Université de Strasbourg : la filière «génie
la direction de C. Mazzoni, en codirection avec
climatique et énergétique» de l’Insas, l’équipe
M. Morandi, ED «Progettazione Urbanistica e
d’accueil 1334 «centre de recherches en sciences
Territoriale», Université de Florence.
sociales», le laboratoire FRE 3229 «cultures et
„„ Katja KARLI, architecte : «Strasbourg au XIXe
sociétés en Europe», le laboratoire ERL 7230
siècle: Évolution du tissu urbain: parcelle, bâti,
«image, ville et environnement»;
paysage urbain», école doctorale, Sciences de
„„ Les équipes des écoles nationales supérieures
l’homme et des sociétés , Université de Strasbourg,
d’architecture : le laboratoire d’analyse des formes
sous la direction de Pier Giorgio Gerosa.
de l’Ensa Lyon, le laboratoire «architecture,
„„ Nejiba JERAD, Urbaniste : La notion de
culture, sociétés» de l’Ensa Paris-Malaquais, le
polycentrisme dans le projet des territoires
laboratoire Ipraus de l’Ensa Paris-Belleville, et le
métropolitains (XXe-XXIe siècle), École doctorale
pôle «architecture, ville, urbanité» de l’Ensa Paris-
«Sciences de l’Homme en Société», 99B, Université
la-Villette ;
de Strasbourg, sous la direction de C. Mazzoni.
„„ En Allemagne, Lehrstuhl für Stadtquartiersplanung /
„„ Emad NOEME, Urbaniste : La croissance urbaine. Le
Lehrstuhl für Landschaftsarchitektur und Entwerfen,
cas d’Alep, École doctorale «Sciences de l’Homme
Institut für Orts- und Regionalplanung, Fakultät für
en Société», 99B, Université de Strasbourg, sous la
Architektur, Universität Karlsruhe, et HafenCity
direction de F. Rudolf.
Universität Hamburg ;
„„ Fiammetta SAU, Architecte : La dialectique espace-
„„ En Autriche, Institut für Städtebau und
temps dans la culture de projet actuelle : 1990-
Raumplanung, Fakultät für Architektur, Technische
2010, Université de Cagliari, doctorat européen
Universität Wien;
sous la responsabilité de C. Mazzoni, dir. E. Corti,
„„ Au Canada, l’Institut d’urbanisme de l’Université de
tutor C. Siddi.
Montréal ;
„„ Gilles VODOUHE, Ingénieur : Hautepierre : éco-
„„ En Italie, l’Istituto Universitario di Architettura di
quartier modèle de Strasbourg : utopie ou réalité ?,
Venezia, l’Università di Cagliari et l’Università Roma
École doctorale «Sciences de l’Homme en Société»,
la Sapienza ;
99B, Université de Strasbourg, sous la direction de
F. Rudolf. „„ En Slovaquie, la faculté d’architecture (Faculty of
architecture) de l’Université de Bratislava ;

20
„„ En Suisse, le Centre de recherche en architecture
et architecturologie (CRAAL) de l’Université de
Genève ;

„„ En Turquie, les facultés d’architecture (Faculty of


Architecture), Middle-East Technical University,
Ankara, et Dokuz Eylül University Izmir et l’Institut
français d’études anatoliennes d’Istanboul ;

„„ Des partenaires institutionnels au nombre


desquels le ministère de la culture et de la
communication, le ministère de l’écologie, de
l’énergie, du développement durable et de la mer,
la Communauté urbaine de Strasbourg (Cus) et
l’Agence de développement économique et urbain
de Strasbourg (Adéus).

Le centre de recherche en architecture et ingénierie (Crai)


Le CRAI est un laboratoire de recherche universitaire rattaché à l’Ensa de Nancy, un établissement de l’Institut
national polytechnique de Lorraine. Il dispose d’une antenne à l’Ensas.
Le Crai a été fondé en 1987 dans le but de développer des applications de CAO et de synthèse d’image en direction
de l’industrie et de l’ingénierie du bâtiment. Il a été habilité en tant que laboratoire par le bureau de la recherche
architecturale en 1989. Depuis cette date, il a connu d’importantes évolutions, la dernière étant son intégration au
sein de l’unité mixte de recherche 694 «modélisation de l’architecture et du paysage» (UMR 694 Map), commune
au CNRS et au ministère de la Culture et de la Communication, qui regroupe cinq laboratoires :
„„ L’Aria (Applications et recherches en informatique pour l’architecture) situé à l’Ensa de Lyon.

„„ L’ASM (Architecture et sociétés montagnardes) installé à l’Ensa de Toulouse.

„„ Le Crai (Centre de recherche en architecture et ingénierie) se trouvant à l’école nationale supérieure d’architecture
de Nancy.

„„ Le Gamsau (Groupe de recherche pour l’application de méthodes scientifiques à l’architecture et à l’urbanisme)


basé à l’Ensa de Marseille.

„„ Le Page (Photogrammétrie architecturale et géomatique) installé à l’Insa de Strasbourg.

L’UMR 694 Map porte sa problématique sur l’élaboration de modèles et d’outils de simulation en architecture. Cette
intégration constitue pour les différentes équipes impliquées une reconnaissance de la recherche architecturale
par les milieux scientifiques institutionnels.

21
Diplômes, recherche, formations
et dispositifs pédagogiques
Formation initiale des professionnels de l’architecture La formation permanente des professionnels de l’ar-
chitecture
„„Diplôme d’études en architecture conférant le grade de Licence
„„Diplôme d’État d’architecte conférant le grade de Master „„L’Ensas accueille une formation continue ouverte aux architectes
„„HMONP, habilitation à exercer la maitrise d’œuvre en son nom et à la maîtrise d’ouvrage : «Développement durable et qualité envi-
propre ronnementale en aménagement du territoire, urbanisme, architecture
et construction» donnant lieu à délivrance d’un certificat professionnel
„„Formation continue en alternance ouvrant délivrance au diplôme
d’État d’architecte supérieur DGP / Ensas / AQE.

La recherche en architecture et la valorisation de La diffusion dans le cadre régional de la culture archi-


celle-ci tecturale, et la sensibilisation des jeunes à l’architec-
ture, notamment en milieu scolaire
„„Les enseignants chercheurs intervenant à l’Ensas conduisent leurs
travaux au sein de quatre laboratoires ou équipes de recherche „„En 2007, l’Ensas a signé une convention de partenariat pour la
sensibilisation aux questions d’architecture (espace construit, bâti,
„„«Architecture morphologie/morphogénèse urbaine et projet»,
jeune équipe de recherche commune à l’Ensas et l’Insa de Stras- patrimoine, urbanisme, cadre de vie, jardins, paysages …), avec la
bourg, habilitée par l’AERES (JE 2471 Amup). Drac Alsace, l’académie de Strasbourg, le CAUE du Bas-Rhin, le
CAUE du Haut-Rhin, l’Insa, le Conseil régional de l’Ordre des archi-
„„Le Centre de recherche en architecture et ingénierie (Crai), unité
tectes, le CRDP et l’IUFM d’Alsace. Cette convention met en place
mixte de recherche du CNRS et de l’Ensas, laboratoire associé à l’En-
une commission architecture régionale et académique, chargée de
sa de Nancy (UMR 694 Map).
monter les dossiers de sensibilisation en milieu scolaire.
„„Laboratoire Lumière : projet de constitution d’un laboratoire de
recherche et expérimentation dans le cadre d’un enseignement du
„„Le 26 janvier 2010, l’Ensas a signé la convention régionale du
programme «Égalité des chances en Écoles nationales supérieures
cycle conduisant au diplôme d’État d’architecte en lien avec la faculté
d’architecture» , avec l’académie de Strasbourg, les trois lycées pro-
d’architecture de l’UCL de Louvain La Neuve.
fessionnels partenaires (Cernay, Haguenau, Illkirch), et la fondation
„„L’équipe d’accueil «Sciences historiques» de l’Université de Stras- d’entreprise Culture & Diversité. Cette convention est une déclinaison
bourg (EA 3400 UDS).
de la convention nationale signée en octobre 2009 entre la fonda-
tion d’entreprise Culture & Diversité, les ministères de l’Éducation
Formation à la recherche et par la recherche nationale et de la Culture et de la Communication, les Ensa de Bor-
„„Master de recherche «Espaces, sociétés, territoires», spécialité deaux, Normandie, Strasbourg, Paris Val de Seine et Marne-la-Vallée.
«Architecture, structures et projets urbains» en co-habilitation avec Ce programme a pour objectif de sensibiliser des lycéens de zones
l’Insa, l’Université de Strasbourg (Master EST) d’éducation prioritaire aux études d’architecture. Il offre un stage de
préparation aux épreuves d’admission à 25 d’entre eux, et assure un
„„Master «Design global», spécialité recherche «Architecture, mo-
délisation, environnement» diplôme délivré par l’Ensa Nancy et l’Uni- suivi financier et pédagogique aux élèves admis en 1ère année.
versité Henri Poincaré, Nancy, en association avec l’Institut national „„Participation aux «Journées Européennes de l’Architecture», or-
polytechnique de Lorraine et l’Insa Strasbourg (formation associée). ganisation de cycles de conférences et d’expositions.
„„Master de recherche «Langage, culture, et société» , spécialité
«Histoire de l’art et de l’architecture» en co-habilitation avec l’Univer-
L’échange des savoirs et des pratiques au sein de la
sité de Strasbourg (à compter de la rentrée 2010). communauté scientifique et culturelle internationale,
notamment par le développement de programmes de
Les formations spécialisées en architecture et dans coopération avec des institutions étrangères
les domaines relatifs à l’architecture
„„Double Master franco-allemand avec la faculté d’architecture de
„„Master professionnel «Mécanique, énergie, procédés et produits», l’université technique de Dresde. Ce cursus commun permet aux
spécialité «Sciences du bois et mise en œuvre dans la construction» étudiants d’obtenir les deux diplômes nationaux : le diplôme d’État
avec l’école nationale supérieure d’architecture de Nancy, l’université en architecture français et le Diplom-Ingenieur Architektur allemand.
Henri Poincaré Nancy I et l’institut national polytechnique de Lorraine.
(Formation associée)
„„Master «Génie Civil», spécialité «Architecture, bois, construction»
diplôme délivré par l’Ensa Nancy, l’Université Henri Poincaré Nancy,
et l’ENSTIB (Formation associée).
„„Diplôme de spécialisation et d’approfondissement (DSA) «Archi-
tecture et patrimoine archéologique» avec l’Ensa de Paris Belleville et
l’Université de Strasbourg (à compter de la rentrée 2010).

22
Glossaire
AAT Architecture, art, technique
AC Architecture et complexité
AERES Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur
Amup Architecture, morphologie, morphogenèse urbaine et projet
AP Architecture et patrimoine
AQE Alsace Qualité Environnement
ARIA Applications et recherches en informatique pour l’architecture
ASM Architecture et sociétés montagnardes
ASPU Architecture, structures et projets urbains
AVTT Architecture, ville, territoire, temporalités
CAO Conception assistée par ordinateur
CAUE Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement
CNRS Centre national de la recherche scientifique
CRAI Centre de recherche en architecture et ingénierie
CRDP Centre régional de documentation pédagogique
CROA Centre régional de l’ordre des architectes
DGP Direction générale des patrimoines (ministère de la culture et de la communication)
DPLG Diplômé par le gouvernement
DRAC Direction régionale de l’action culturelle
DSA Diplôme de spécialisation et d’approfondissement
EA 3400 UDS Équipe d’accueil «Sciences historiques»de l’Université de Strasbourg
ECTS European credit transfer system
ENSTIB Ecole nationale supérieure des technologies et industries du bois
EST Espaces, sociétés, territoires
EUCOR Confédération Européenne des Universités du Rhin supérieur
GAMSAU Groupe de recherche pour l’application de méthodes scientifiques
à l’architecture et à l’urbanisme
HQE Haute qualité environnementale
INSA Institut national des sciences appliquées
IUFM Institut universitaire de formation des maîtres
JE 2471 Amup Laboratoire de la jeune équipe de recherche «Architecture,
morphologie / morphogenèse urbaine et projet»
PAGE Photogrammétrie architecturale et géomatique
UCL Université catholique de Louvain, Louvain-La-Neuve, Belgique
UMR 694 MAP Unité mixte de recherche 694 modélisation de l’architecture et du paysage

Directeur de la publication Philippe Bach, directeur

Rédaction Philippe Bach / Richard Franco, responsable des études / Conception et réalisation Lise Lançon / Patrice Ruelle-Chaboud
Lise Lançon, responsable du pôle communication / Cristiana Mazzoni, Crédits photographiques Bob Fleck, photographe / Marie Blumstein,
architecte-urbaniste professeur HDR des écoles d’architecture / architecte enseignant / Volker Ziegler
Catherine Saracco, responsable des relations internationales / Volker
Ziegler, architecte-urbaniste enseignant-chercheur, avec le concours Imprimé en avril 2010 sur du papier cyclus
des enseignants responsables des domaines (cycle master)

23
Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg
8 boulevard Wilson - BP10037 - 67068 Strasbourg Cedex
Tél 03 88 32 25 35 | Fax 03 88 32 82 41
www.strasbourg.archi.fr
ecole@strasbourg.archi.fr