Vous êtes sur la page 1sur 5

http://www.mathovore.

fr

Les nombres.

I. Ensemble des nombres :


1) Les nombres réels :
Tous les nombres que nous utilisons s’appellent des nombres réels. Chaque nombre réel est
associé à un point d’une droite graduée : c’est l’abscisse de ce point.

On note Ë l’ensemble des nombres réels.

2) Quelques réels particuliers :


a) Les entiers naturels :
Les entiers naturels sont des entiers positifs ou nuls. Il existe une infinité d’entiers
naturels. On le note .
= {0 ;1 ;2 ;3 ; … ;41 ;42 ;… }

b) Les entiers relatifs :


Les entiers relatifs sont des entiers positifs ou négatifs. On le note .
= { … ;-3 ;-2 ;-1 ;0 ;1 ;2 ;3 ;…}
Tous les entiers naturels sont des entiers relatifs. On dit alors que l’ensemble É est inclus
dans l’ensemble . Cette inclusion est notée : ⊂
Le symbole “ ⊂ ” signifie “est inclus dans”.

c) Les décimaux :
L’ensemble des décimaux est l’ensemble des nombres qui peuvent s’écrire avec un nombre
fini de chiffres après la virgule. C’est le quotient d’un nombre entier par une puissance de
10. On le note D .
Les entiers relatifs sont des nombres décimaux.
On a donc : ⊂ ⊂ D.

1
d) Les rationnels :
a
L’ensemble des nombres rationnels est l’ensemble des nombres qui peuvent s’écrire où a
b
et b sont des entiers ( non nul pour b). On le note .
Les nombres décimaux sont des rationnels.
On a donc : ⊂ ⊂D ⊂ .

e) Les réels :
est l’ensemble des nombres connus en seconde et au collège. Il contient les rationnels, et
des nombres comme π , 2 , cos 25° …appelés irrationnels.
Tous les ensembles que nous avons vu sont inclus les uns dans les autres.
On peut résumer tout cela par : ⊂ ⊂ D⊂ ⊂

II. Règles de calcul :


1) Fractions :
Soient a, b, c et d quatre nombres réels.
a b a+b a b a −b
Si c ≠ 0 + = − =
c c c c c c
a c ac
Si b ≠ 0 et d ≠ 0 × =
b d bd
a
a d
Si b ≠ 0, c ≠ 0 et d ≠ 0 b = ×
c b c
d
2) Racines carrées :
Définition :
Etant donné un nombre réel x positif, la racine carrée de x est le nombre positif dont le
carré est égal à x.
Ce nombre est noté x .
Si a ≥ 0 a2 = a
Si a ≥ 0 et b ≥ 0 ab = a × b
a a
Si a ≥ 0 et b >0 =
b b

Exemples :
Simplifier les nombres suivants :
A = 27 + 108 - 2 75
2
4
B=
5
1−2 3 (1 − 2 3 )(3 − 5 ) = 3 − 5 − 6 3 + 2 15 3 − 5 − 6 3 + 2 15
=
C=
3+ 5
=
(3 + 5 )(3 − 5 ) 3−5 −2
Le nombre 3 - 5 s’appelle la quantité conjuguée du nombre 3 + 5 . (plus au programme)
3) Puissances :
a =a
n
1×4
a4× a4
4×2 44×4
......... ×3a
a4
nfacteurs

1 am
Si a ≠ 0 a −n = a0 = 1 = a m−n
an an
a m × a n = a m+n (a )
m n
= am×n (ab)n = a n × bn
n
a an
Si b ≠ 0   = n
b b

4) Développements, factorisations :
Etant donné quatre nombres réels a, b, c et d :
on développe

a (b + c) = ab + ac
(a + b)(c + d) = ac + ad + bc + bd

on factorise

Identités remarquables :
(a + b) 2 = a 2 + 2ab + b 2
(a – b) 2 = a 2 - 2ab + b 2
(a + b)(a – b) = a 2 - b 2

Exemples :
Développer :
(2x + 5y) 2 = 4x 2 + 20xy + 25y 2
Factoriser :
(x 2 + 2x + 1) – (x + 1) (3x – 4) = (x + 1) 2 - (x + 1)(3x – 4)
= (x + 1) [(x + 1) – (3x – 4)]
= (x + 1) [x + 1 – 3x + 4]
= (x + 1) (-2x +5)

3
III.Ecriture des nombres :
1) Nombre décimal :
Un nombre décimal 1234456,0127 peut s’écrire sous la forme d’une
• Ecriture décimale : 1234456,0127
• Entier et puissance de 10 : 12344560127.10-4
( un entier ne finissant pas par 0, et une puissance de 10 )
• Ecriture scientifique : 1,2344560127.106
( un décimal compris entre 1 et 10 exclu et une puissance de 10 )

Ce nombre a 11 chiffres, le dernier étant différent de 0 ; on dit que ces 11 chiffres sont
significatifs.
En arrondissant le décimal de l’écriture scientifique, on obtient un ordre de grandeur de ce
nombre.
2) Valeurs approchées :
Troncature : on « coupe » le nombre.
Valeurs approchées par défaut ( en dessous)
Valeurs approchées par excès ( au dessus)
Valeurs arrondies.

IV Arithmétique :
1) Critères de divisibilité :
Critères de divisibilité par 2 ;3 ;5 ;9 ;10

2) Nombres premiers :
Définition :
Un nombre premier est un entier naturel n’ayant que deux diviseurs distincts : 1 et lui même.

Exemples :
7 est un nombre premier.
4 n’est pas un nombre premier ( il est divisible par 2 ).

Les premiers nombres premiers sont : 2 ;3 ;5 ;7 ;11 ;13 ;17 ;19 ;23 ;29 ;31 ;37 ;41 ;43 ;47
Pour déterminer si un nombre est premier, on le divise successivement par les nombres
premiers.

3) Décomposition d’un entier :


Propriété :
Tout entier naturel supérieur ou égal à 2 est premier ou produit de nombres premiers.

Lorsqu’on écrit un entier comme un produit de nombres premiers, on dit qu’on décompose cet
entier en produit de nombres premiers.
Exemple :
Décomposer 120 en produit de nombres premiers.
120 2
60 2
30 2
4
15 3
5 5
1 donc 120 = 23 × 3 × 5