Vous êtes sur la page 1sur 21

DIAGNOSTIC DES TUMEURS

(FRÉQUENTES) DES PARTIES MOLLES
DE LA MAIN ET DES DOIGTS
Christian Dumontier & Sylvie Carmès, Guadeloupe

Qu’est ce que c’est ?

TUMEUR À CELLULES GÉANTES
DES GAINES (TARGETT, 1897)

Ne contiennent pas toujours des cellules géantes, et
pas toujours associées aux gaines !

Ancien nom: tumeur à myéloplaxes, xanthome fibreux,

Nom savant: Synovite villo-nodulaire pigmentée (Jaffé,
1941) (mais plutôt utilisée pour les grosses
articulations)

FRÉQUENCE, ÉPIDÉMIOLOGIE ?

1714 TUMEURS DE L’INSTITUT DE LA MAIN

Kyste synoviaux
1024
Kystes mucoïdes
192
Tumeurs à C. géantes 173
Tumeurs Glomiques 79
Chondromes
73
Schwannomes
44
Kystes Sébacés
41
Fibrome
23

Divers 3%
Nerf 3%
Lipome 4%
Glomique 5%
Vasculaire 5%

K.synovial
59%

SNVP 10%

K.mucoïde
11%

2ème tumeur en fréquence à la main après les kystes

Atteinte surtout digitale (Jouvenet)

119

11

Répartition de 96 TCG
(Lancigu et al. OTSR 2013)
Plutôt les trois premiers doigts
Âge moyen: 40-50 ans
1 cas / 50,000 habitants
Prédominance féminine

7

PHYSIOPATHOLOGIE

INCONNUE

On a évoqué:

Des traumatismes (présence fréquente de pigment d’hémosidérine)

Inflammation

Des troubles du métabolisme lipidique

Une pathologie tumorale semble néanmoins probable (anomalies
chromosomiques, capacity de croissance autonome, invasion osseuse,
rare transformations malignes,…). Translocation et hyper-expression du
gêne du colony stimulating factor (CSF1) sur le chromosome 1p13.
13

DEUX TYPES

Nodulaire: celle qu’on observe à la main

Diffuse

DIAGNOSTIC ?

DIAGNOSTIC

Clinique: Masse ferme, non
douloureuse, plutôt à la face
palmaire des doigts.
Croissance lente,
progressive, sans fluctuation
de taille

Douleur (22%) et raideur
(4%) parfois

DIAGNOSTIC

Imagerie: Gonflement des
parties molles, parfois
empreinte osseuse,
parfois géodes [≈ 10%]
(dans les formes dorsales
péri-articulaires)

TRAITEMENT

Chirurgical:

Probable efficacité de la radiothérapie (pour les récidives ?
les lésions à risque ?)

Récidives fréquentes: 5 à 50% liée à une excision
incomplète et à la présence de lésions satellites

Facteurs d’agressivité et de récidives: atteinte osseuse
associée, tumeur mal délimités (absence de pseudo-capsule)

ASPECT PEROPÉRATOIRE

Nodulaire (45%) ou
multilobulé (55%)

(pseudo) Encapsulée dans
96% des cas

Aspect jaune-brun
caractéristique

RÉCIDIVES

Fréquence variable : 7% à 5 ans, 11,6% à 4 ans, 12,6% à 4 ans, 8%
à 12 ans

Facteurs de risque démontrés:

Lésion intra-articulaire

Erosion tendineuse

Facteurs non significatifs : lésion circonférentielle, multiloculaire ou
excision marginale.

Lancigu R et al. Giant cell tumors of the tendon sheaths in the hand: Review of 96 patients with an average follow-up of 12
years. Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research (2013) 99S, S251—S254

Récidive de TCG: noter la géode dans la base de P1

7 récidives chez ce patient
qui présente une atteinte
articulaire et une
fragilisation tendineuse

D’après Williams J et al. Recurrence of Giant Cell Tumors in the Hand: A Prospective Study . J Hand Surg
2010;35A:451–456.

RÉSULTATS

Satisfaisants sauf si atteinte articulaire (risque de
raideur) et/ou dissection nerveuse difficile (source
de paresthésies persistantes (≈ 10% des patients).

RÉSULTATS

Parfois arthrodèse nécessaire,
rarement amputation