Vous êtes sur la page 1sur 4

LE PATRILOT

N°9 - MARS/AVRIL 2016

LA LETTRE D’INFORMATION DES PATRIOTES DU LOT

FN46.FR

CONSEIL RÉGIONAL : LES SOCIALISTES TACLÉS PAR LE FRONT NATIONAL

RÉGIONAL : LES SOCIALISTES TACLÉS PAR LE FRONT NATIONAL La séance plénière du conseil régional du

La séance plénière du conseil régional du vendredi 15 avril vient de démontrer ce que le Front National dénonce de- puis des années : l’irrespect total de la majorité et de la droite classique pour la France, ses valeurs et nos concitoyens.

La séance commençait mal : alors que les 40 élus du Front National se levaient avec notre président de groupe France Jamet, pour entonner la Marseillaise, respectant en ceci la tradition insti- tuée par Georges Frêche en son temps, Madame Delga, ainsi que l’ensemble des élus de sa majorité mais aussi de la droite Républicain-UDI sont restés assis ! Au nom des valeurs Républicaines ?

Après avoir piétiné la République et son hymne, Madame Delga a ensuite justifié de manière cynique par des considérations financières le fait de ne pas recourir à un vrai référendum pour la détermination du nom de la nou- velle région, pourtant seul mécanisme qui permettre une vraie consultation démocratique. La démocratie couterait-

elle trop cher qu’il faille ainsi l’abolir ? Madame Delga et son équipe se sont ensuite livrés à un panégyrique de la gestion de leurs prédécesseurs, Mes- sieurs Malvy et Alary. Cette gestion ca- ractérisée par le clientélisme, le manque de contrôle des dépenses est critiquée par la Cour des Comptes Régionales dans un rapport qui met en évidence de nombreux manquements. J’ai in- terpellé en séance Madame Delga sur cette gabegie

et en particu- lier mis le point

sur l’affaire AWF Music, socié- té du frère de Monsieur Kader Arif, lui-même alors ministre qui a béné- ficié de plus plusieurs millions d’eu- ros de subventions de la région.

sillon de Monsieur Alary. La gestion Malvy n’aura été qu’un mirage, la ges- tion Alary un cauchemar. Cette dure réalité nos concitoyens la constatent maintenant amèrement : Midi Pyrénées mal gérée devra payer pour Langue- doc Roussillon encore plus mal gérée.

Dernier fait marquant de cette séance, la disparition à la fois physique et poli- tique des Républicains et de l’UDI :

alors que le Front National taclait la majorité sur de nombreux sujets, la droite classique votait pratiquement toute les dispositions proposées par la majorité conduite par les socialistes y compris la motion d’aide aux migrants proposée par la majorité socialiste et donc la submersion migratoire impo- sée par les socialistes à nos concitoyens.

Alors que plusieurs dispositions res- taient à discuter et

à voter et que nous n’en étions pas en- core aux vœux et questions orales, les deux tiers des élus des Républicains- UDI sont tout simplement rentrés chez eux ! Alors que nous venions de nous étonner sur les réseaux sociaux de cette absence, les quelques élus qui res- taient se sont échauffés et ont ensuite créé un incident de séance de toutes pièces. Ils sont venus pour pointer. Leurs électeurs trahis apprécieront. Le Front National est la seule opposition.

EMMANUEL CRENNE

« Le Front National est la seule opposition »

Madame Delga ayant fait valider la ges- tion précédente, il y a fort à parier que la vraie fausse bonne gestion de Mon- sieur Malvy continuera mais qu’elle sera aussi combinée à la vraie mauvaise gestion de la région Languedoc Rous-

CONSEIL MUNICIPAL DE CAHORS : QUAND LES SOCIALISTES SE PLAIGNENT D’AUTRES SOCIALISTES

: QUAND LES SOCIALISTES SE PLAIGNENT D’AUTRES SOCIALISTES Lors du dernier Conseil Municipal, le Maire de

Lors du dernier Conseil Municipal, le

Maire de Cahors et ses adjoints n’ont pas cessé de se plaindre de la baisse des

dotations d’Etat. Certes, la baisse sans

BRUNO LERVOIRE

précédent de près de 700 000 € de do- tations prévue pour 2016 exige des ef- forts de la collectivité. Mais il ne faut pas être naïf. La baisse des dotations d’Etat est bien organisée par quelqu’un. Par qui ? Tout simplement par le gouverne- ment socialiste que le Maire de Cahors soutient, encore et toujours, même s’il a laissé entendre dans un reportage de France 2 qu’il n’accordait pas toute sa

confiance à François Hollande. Les Ca- durciens doivent savoir que leur Maire se plaint des effets dont il chérit les causes. Ce double-langage montre clairement le manque de conviction de l’équipe de M. Vayssouze, aussi bien prête à soute- nir le gouvernement socialiste qu’à cri- tiquer ses décisions. Combien de temps cette comédie va-t-elle encore durer ?

BRUNO LERVOIRE

temps cette comédie va-t-elle encore durer ? BRUNO LERVOIRE FRONT NATIONAL - RASSEMBLEMENT BLEU MARINE DU

FRONT NATIONAL - RASSEMBLEMENT BLEU MARINE DU LOT

NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

FN46.FR

LE PATRILOT

N°9 - MARS/AVRIL 2016

P2

EMMANUEL CRENNE ATTAQUE AURÉLIEN PRADIÉ EN JUSTICE

P2 EMMANUEL CRENNE ATTAQUE AURÉLIEN PRADIÉ EN JUSTICE Je vous informe avoir engagé une procédure à

Je vous informe avoir engagé une procédure à l’encontre d’Aurélien Pra- dié par l’intermédiaire de mon avocat, Maître Patrice Charles, pour diffama- tion, injure publique et détournement de suffrage par bruits calomnieux. Ces faits peuvent être punis jusqu’à un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Cette action en justice fait suite à un tract ignoble à mon encontre produit par le candidat tête de liste du parti «Les Républicains» au cours de la campagne des élections régionales. Cette affaire sera traitée le 14 Avril 2015 à 8h30 par le Tribunal Correctionnel de Cahors. Par ailleurs la presse lotoise s’est récemment fait l’écho de l’ouverture d’une enquête sur les finances de l’UMP. Pour rappel, ainsi que l’avait rapporté la presse lotoise, Madame Martignac, ex-Secrétaire Départementale du parti «Les Républicains» avait affirmé par écrit qu’elle aurait, avec son Trésorier, «couvert pas mal des dettes» d’Auré- lien Pradié par le passé, «sans l’avis du bureau» du parti Les Républicains qui

le lui aurait ensuite «reproché». Aucune explication n’a été fournie jusqu’à pré- sent par l’intéressé, qui s’est contenté de vagues menaces à notre encontre suite à nos questions posées publiquement. Compte tenu des faits présumés et de l’absence de réponse de l’intéressé, il n’est pas étonnant que la justice se soit saisie de cette affaire. J’ai été entendu récemment dans le cadre de l’enquête et j’ai fourni des informations plus détaillées aux autorités la concernant. Nous serons donc particulièrement vigilants à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Dans une démo- cratie, l’opacité financière, la diffama- tion, l’injure, les coups bas ne peuvent être acceptés. Je continuerai à jouer mon rôle d’élu républicain en mettant en cause les actes qui contredisent les règles de probité et d’éthique dans la vie publique. Nous lutterons sans relâche contre les agissements de tous ceux qui useront de manœuvres comminatoires ou diffamatoires à notre encontre.

EMMANUEL CRENNE

NB : Aurélien Pradié ne s’est pas présenté au Tribunal le 14 avril. L’audience de jugement a été fixée au jeudi 9 juin 2016.

JOURNÉE DES COLLECTIFS

JOURNÉE DES COLLECTIFS Le 29 mars je me suis rendue à la journée des collectifs du

Le 29 mars je me suis rendue à la journée des collectifs du Rassem- blement Bleu Marine. La séance de travail, présidée par Florian Philli- pot vice-président du RBM, débuta par le rappel de la philosophie des collectifs. Chaque président pré- senta la raison d’être, le bilan et le travail programmatique réalisé. Il a été souligné le rôle de conseil et d’expertise que les collectifs doivent apporter aux nombreux élus locaux dans les différents dos- siers. A ce jour, 9 collectifs existent :

RACINE (enseignement) MA- RIANNE (étudiants) CLIC (culture et expression) AUDACE (jeunes ac- tifs) MER et FRANCOPHONIE (ONG et français de l’étranger) CROIS- SANCE BLEU MARINE (entreprises) NOUVELLE ECOLOGIE (écologisme) BELAUD ARGOS (protection ani- male) BANLIEUES PATRIOTES consultables sur leur site inter- net respectif, d’autres collec- tifs sont à venir notamment sur la santé ou la dignité au travail. La journée s’est close avec les com- muniqués à la presse dont celui de la présidente du RBM Marine Le Pen, tous sont visibles sur les sites. Je rappelle que les adhésions aux collectifs se font directement à ces derniers sans autre formalité. Il y a sûrement un collectif qui correspond à vos envies d’action !

VIRGINIE CASTAGNOL

MIGRANTS : LE MAIRE DE GIGNAC VIOLE LA VOLONTÉ DES GIGNACOIS

Emmanuel Crenne, Conseiller Régio- nal FN du Lot, avait salué l’initiative d’une consulta- tion à Gignac sur le sujet de l’accueil de migrants. Le résultat de cette consulta- tion est très net : une très large majorité (58.3 % des Gignacois) s’est prononcée contre cet accueil tandis que seulement 38% des habitants ont voté pour. Le message est donc parfaitement clair. Cependant, Monsieur Labroue, Maire de Gignac, vient d’affirmer, par voie de presse, que le résultat de cette consul- tation «n’exclut en rien l’accueil de mi-

cette consul- tation «n’exclut en rien l’accueil de mi- grants» dans sa commune. Il se permet

grants» dans sa commune. Il se permet également d’attaquer gratuitement et personnellement Emmanuel Crenne sur

ses origines supposées. En violant ainsi sans complexe la volonté des Gigna- cois, M. Labroue

prouve

pas

Ou bien alors, peut-être que pour ce monsieur, NON veut dire OUI … Pour rappel, le Front National est le seul parti à s’opposer à l’accueil des migrants dans nos campagnes. Alors même que nos compatriotes font face à d’énormes difficultés économiques et que nos communes subissent des

restrictions budgétaires sans précé-

dent, la politique d’accueil voulue par le gouvernement, qui vide les pays d’origine de leurs forces vives, est tout simplement irresponsable.

Le Front National est aussi la seule for- mation politique

qui demande, de- puis des mois, le

recours à des réfé- rendums locaux sur la question. Nous continuerons donc à mettre en cause tous les élus du dépar- tement qui se positionneront en faveur de l’accueil de migrants et à dénoncer sans ménagement ceux qui feront fi de la volonté souveraine des Lotois.

qu’il

n’est

« Pour M. Labroue, NON veut dire OUI »

démocrate.

BRUNO LERVOIRE

LE PATRILOT

N°9 - MARS/AVRIL 2016

P3

BRUNO GOLLNISCH DANS LE LOT, À CAHORS ET GOURDON

P3 BRUNO GOLLNISCH DANS LE LOT, À CAHORS ET GOURDON Invité par Emmanuel Crenne, Conseil- ler

Invité par Emmanuel Crenne, Conseil- ler Régional et Responsable du Front National du Lot, Bruno Gollnisch, Député Européen et membre du bu- reau politique du Front National, était en déplacement dans le Lot ce ven- dredi 22 avril. Après une conférence de presse à Cahors et un détour par Gourdon pour soutenir la manifesta- tion pour le maintien de la Gare SNCF, il est revenu à Cahors pour animer un apéritif-débat avec les ahdérents, mili- tants et sympathisants du Front Natio-

nal du Lot. C’est donc devant plus de 60 personnes qu’il a félicité Emmanuel Crenne et son équipe pour leurs excel- lents résultats lors des dernières élec- tions départementales et régionales. «Les Français sont de plus en plus nombreux à se rendre compte que nous avons fait les bons diagnostics» a-t-il déclaré avant d’ajouter : «Nous n’avons pas à avoir honte d’être au Front National. Ce sont les autres qui devraient avoir honte de leur bilan !».

BRUNO LERVOIRE

CONSEIL DÉPARTEMENTAL : UNE AFFAIRE DE FAMILLE ?

Nous avons appris que Monsieur Abel Rachi, fils de Madame Geneviève La- garde aurait récemment reçu une offre d’embauche du Conseil Départemen- tal. Madame Lagarde qui s’était posée en donneuse de leçons au cours de la campagne des élections départemen- tales, semble avoir en cette matière une conception assez particulière des « valeurs » républicaines auxquelles elle avait prétendu adhérer. Cette nomi- nation pose en effet de nombreuses questions : Madame Lagarde a-t-elle usé de son influence pour pousser l’embauche de son fils ? Y avait-il plu- sieurs candidats à ce poste ? Comment l’évaluation des candidats a-t-elle été effectuée ? Les personnes en charge de ce recrutement étaient-elles indépen- dantes de Madame Lagarde ? En quoi Monsieur Rachi avait-il un meilleur profil que les autres candidats (s’il y en avait). Quelles procédures ont-elles été mises en place pour éviter tout conflit d’intérêt ? Quelle est la rémunération de Monsieur Rachi, qui l’a déterminée et quelles sont ses fonctions ? Autant de questions légitimes que nous avons posées au Président du Conseil Dé- partemental dans un courrier envoyé

ce jour. Nous ne pouvons que nous réjouir que Madame Lagarde n’ait pas été nommée Président du Conseil Départemental, mais nous regrettons aussi que le Président actuel ait laissé se compromettre l’image de l’institu- tion qu’il préside dans un cas de favo- ritisme potentiel. Était-il au courant de cette embauche et si oui, l’aurait-il ac- ceptée pour faire la paix avec Madame Lagarde qui préside le groupe socia- liste légitimiste opposé au reste de la majorité qui soutient Monsieur Rigal ? Sans justification adéquate, Madame Lagarde devra démissionner immédia- tement. Alors que nos compatriotes font face à un chômage de masse, les petites affaires entre amis, les renvois d’ascenseur et distributions de postes aux amis et à la famille caractéristiques du système clientéliste qui mine notre département, doivent cesser. Le Front National, seule force d’opposition à avoir dénoncé ces pratiques, conti- nuera sa lutte pour dénoncer toutes les pratiques scandaleuses d’une caste PS- PRG en place depuis trop longtemps qui utilise son pouvoir pour satisfaire ses intérêts particuliers et familiaux au détriment de l’intérêt des Lotois.

EMMANUEL CRENNE

ZOOM SUR
ZOOM SUR

LA CHASSE DANS LE LOT

ZOOM SUR LA CHASSE DANS LE LOT Le 2 avril 2016, j’ai eu le plaisir d’as-

Le 2 avril 2016, j’ai eu le plaisir d’as- sister à l’assemblée générale de la fédération des chasseurs du Lot. Dans le Lot, 65% de la population chasse. Toutefois, le nombre de per- mis de chasser est en diminution constante. Cette diminution est principalement due à l’évolution dé- mographique dans le département.

Il convient donc de se mobiliser afin que le nombre de chasseurs pro-

gresse. Les chasseurs contribuent au maintien de la biodiversité et même

si certains reflètent une image néga-

tive de la chasse et des chasseurs, ils ne sont que minoritaires. La chasse est une passion qui nous permet de ne faire qu’un avec la nature. Le chasseur est respectueux de la nature et de l’environnement. Il est soumis à des lois strictes et à une certaine déontologie. Dans le Lot, le taux de contraventions par rap- port au nombre de chasseurs est de l’ordre de 10 pour mille. Ce chiffre reflète la bonne conduite générale des chasseurs lotois. La chasse est aussi vecteur de convivialité, d’ami- tié et de respect de traditions an- cestrales. De plus, pour ne prendre qu’un exemple, en sachant que la population du sanglier croit de 100

à 150% par an et que le loup pour-

rait potentiellement être le seul pré- dateur du sanglier à part l’homme, on peut aisément comprendre la nécessité de la régulation de cette espèce afin d’éviter les accidents routiers et une prolifération qui mènerait ces animaux dans les villes et quartiers résidentiels. La chasse

a donc un réel intérêt, tant écolo-

gique qu’économique, en particulier dans notre département rural.

AUDREY FARGIS

particulier dans notre département rural. AUDREY FARGIS LE PATRILOT - n°9 Mars/Avril 2016 La lettre

LE PATRILOT - n°9 Mars/Avril 2016 La lettre d’information des patriotes du Lot

http://www.fn46.fr/actualités/le-patrilot/

Rédaction / Mise en page : Bruno Lervoire Contact : com@fn46.fr @BLervoire

http://www.fn46.fr/actualités/le-patrilot/ Rédaction / Mise en page : Bruno Lervoire Contact : com@fn46.fr @BLervoire

LE PATRILOT

N°9 - MARS/AVRIL 2016

P4

LE PATRILOT N°9 - MARS/AVRIL 2016 P4 LES PARTIS POLITIQUES DU LOT LES PLUS SUIVIS SUR
LES PARTIS POLITIQUES DU LOT LES PLUS SUIVIS SUR
LES PARTIS POLITIQUES DU LOT LES PLUS SUIVIS SUR

Depuis

le

mois

de

mars,

Marine

Le

Pen

est

la

personnalité

poli-

tique

française

la

plus

suivie

sur

le

plus grand réseau social du monde :

Facebook.

sur le plus grand réseau social du monde : Facebook. C’est la traduction d’une dyna- mique

C’est la traduction d’une dyna- mique de fond qui s’amplifie de jours en jours. Sur le terrain comme sur internet et les réseaux sociaux, le Front National s’affirme comme le parti politique le plus actif et le plus au contact des préoccupa- tions des Français. Dans le Lot, cette tendance est confirmée par plusieurs chiffres. Sur Facebook, la page officielle du Front National du Lot comptabi- lise plus de 1240 «mentions j’aime», loin devant les pages de l’UMPS qui plafonnent depuis des mois autour des 900. Sur Twitter, l’avance du Front National est encore plus fla- grante. Avec plus de 2000 abonnés chacun, Bruno Lervoire et Emma- nuel Crenne dominent largement le classement des personnalités politiques lotoises les plus suivies.

LES PERSONNALITÉS DU LOT LES PLUS SUIVIES SUR
LES PERSONNALITÉS DU LOT LES PLUS SUIVIES SUR
plus suivies. LES PERSONNALITÉS DU LOT LES PLUS SUIVIES SUR Nom : Prénom : Adresse :

Nom :

Prénom :

Adresse :

Code Postal :

Ville :

E-mail :

@

:
:

Je souhaite prendre contact avec un responsable du Front National du LotAdresse : Code Postal : Ville : E-mail : @ : Je souhaite adhérer au Front

Je souhaite adhérer au Front National du Lotprendre contact avec un responsable du Front National du Lot COUPON REPONSE à retourner au FN46

COUPON REPONSE à retourner au FN46 BP 40171 46003 CAHORS cedex 09