Vous êtes sur la page 1sur 1

SCIENCES HUMAINES

La psychologie de
l’hypermédia
Face aux outils ’hypermédia combine l’hypertexte et le écran et en concevoir sa propre représentation.
multimédias,
la réflexion
pédagogique
est une nécessité.
L multimédia. C’est un système dans lequel
les informations (texte, image, son) sont
en réseau. Si l’on sait parfaitement créer
des produits multimédias à vertu pédagogique,
leur utilité paraît souvent moins évidente. Trop
«Par exemple, en fonction des questions posées
à un élève, on observe que différentes straté-
gies de recherche et d’approfondissement des
connaissances (par relecture d’un paragraphe)
sont générées. Il en résulte une plus ou moins
Un travail de CD-Rom sont mis sur le marché avec des bonne compréhension du texte selon les straté-
mené par les arguments de vente très forts, mais dont la plu- gies utilisées. La même méthode peut être utili-
chercheurs du part ne sont en fait pas scientifiquement véri- sée avec l’hypertexte», ajoute Jean-François
laboratoire fiés. L’efficacité générale de ces produits reste Rouet. Ces méthodologies ont permis aux cher-
Langage et à démontrer. Les études indiquent que celle-ci cheurs d’identifier des facteurs de plus ou moins
communication reste très variable et dépend beaucoup du con- bonne compréhension d’un texte et d’un
de l’Université texte d’utilisation. Il n’y a pas de progrès mani- hypertexte. L’objectif final est de déterminer des
feste, ni de meilleur apprentissage (par exem- modèles généraux et standards de produits pé-
de Poitiers
ple en mathématiques ou en langues) plus pro- dagogiques performants, d’un point de vue psy-
bant que par une autre méthode plus classique, chologique et ergonomique. Ainsi, il est
quelle qu’elle soit. Si les systèmes actuels pré- aujourd’hui clairement établi que certaines po-
sentent des avantages, tels que l’hypertexte et lices de caractères, certains contrastes de cou-
l’interactivité, ils montrent aussi de nombreux leurs entre le fond et le texte sont préférables à
défauts dans leur conception, sur des paramè- d’autres. Par exemple, si dans un texte on
tres parfois très simples tels que la mise en page, change la couleur ou la police de caractères
la qualité du graphisme ou de la typographie, le d’une phrase clé, il a été montré que celle-ci
choix des images. En effet, dans l’édition tradi- sera mieux assimilée. D’un point de vue ludi-
tionnelle il existe des règles de bases connues, que, il a été montré qu’un banal scénario de jeu
qui aident à concevoir des ouvrages de bonne n’est pas toujours favorable à l’apprentissage.
tenue, mais dans le domaine du multimédia, on
ne sait pas encore bien adapter la technologie à
La technologie comme
l’utilisateur. «Le potentiel technologique existe,
mais il n’est pas utilisé correctement, explique
ressource pédagogique
Jean-François Rouet, chargé de recherche du
CNRS au Laco, le laboratoire Langage et com-
munication de la Maison des sciences de Un nouveau courant de recherche émerge donc.
l’homme et de la société de l’Université de Poi- Pluridisciplinaire, il regroupe des informaticiens
tiers. C’est pourquoi les sciences humaines, en (qui conçoivent le produit hypermédia) et des
particulier la psychologie, jouent un rôle de plus spécialistes de l’apprentissage, pédagogues et
en plus reconnu. Pour le psychologue, d’un psychologues, comme le démontre le 4e collo-
point de vue scientifique et expérimental, le pro- que Hypermédias et apprentissages, organisé du
blème des nouvelles technologies apparaît 15 au 17 octobre 1998 à l’Université de Poi-
comme un cas supplémentaire de traitement de tiers. L’un des enjeux actuels est d’utiliser la
l’information. En ce sens, il s’agit donc d’une technologie en tant que ressource pédagogique,
extension d’un domaine déjà bien connu.» c’est-à-dire d’intégrer la plate-forme multimédia
L’avènement de l’hypermédia a donc généré de à l’enseignement, au même titre que les travaux
nouvelles questions mais toujours dans le même pratiques, les diapositives, le manuel. On de-
cadre. Les nouveaux programmes de recherche vrait ainsi parvenir à un système dans lequel
ont pour objet la compréhension du texte «élec- une partie de l’exposé direct aux élèves pour-
tronique», voire du multimédia et de rait être remplacée par des séquences d’ensei-
l’hypermédia. On sait modéliser la stratégie de gnement intégrant différents types d’activité. La
l’utilisateur et le processus psychologique qu’il grande difficulté est d’adapter la technologie
● Laetitia Becq-Giraudon a employé pour acquérir des données sur un aux besoins réels de l’élève. ■

L’Actualité Poitou-Charentes – N° 43 43