Vous êtes sur la page 1sur 2

GEJ3 C11

De la cause du Déluge

1. (Le Seigneur :) « Et c'est pourtant Dieu qu'on accuse en disant : "Comment Dieu a-t-
il pu nous envoyer ce Déluge qui a anéanti toute vie sur terre, comment a-t-il pu détruire les
habitants de Sodome et Gomorrhe !?" C'est pourtant facile à comprendre ! A quoi bon laisser
plus longtemps grouiller sur le sol de la terre des amas de chair animés et parés, mais dont les
âmes, à cause de leur intérêt exclusif pour la chair, s'étaient à ce point éloignées de l'ancienne
ordonnance divine que toute trace de conscience, ne fût-ce que d'elles-mêmes, les avait
désertées !?
2. Peut-il exister plus grossière incarnation de l'âme humaine que celle où l'âme non
seulement a perdu toute notion de la présence en elle d'un esprit divin, mais a même fini par
se perdre elle-même en niant absolument sa propre existence et en refusant d'admettre qu'elle
existe !?
3. Oui, quand l'humanité en arrive à ce point, c'est que l'homme lui-même a tout à fait
cessé d'être homme ; il n'est plus guère alors qu'un animal doté d'une raison instinctive et
désormais totalement incapable d'un quelconque progrès de son âme et de son esprit. C'est
pourquoi une telle chair doit être tuée et pourrir avec son âme par trop incarnée(devenue trop
matérielle, trop « dense »), afin que, après bien des millénaires peut-être, une âme enfin
débarrassée de toute incarnation retrouve la voie de son évolution et de son indépendance, soit
de nouveau sur cette terre, soit sur un autre monde.
4. Cependant, l'on voit à nouveau de plus en plus souvent que des hommes, à force de
trop se soucier du monde et de leur chair, ne veulent plus rien savoir de leur âme : vous
pouvez le constater en partie sur vous-mêmes. en partie chez les Sadducéens, et pour
l'essentiel chez tous les hommes : car plus personne ne sait vraiment ce qu'est une âme ! On
en parle sans doute et l'on dit : "Par mon âme" et "En mon âme" ; mais que l'on demande à
quelqu'un : "Ami, qu'est-ce donc que l'âme ?", l'interrogé demeure interdit et ne sait plus que
dire ni que faire !
5. Mais quand on en vient au point où l'âme ne se connaît plus elle-même et finit par
oublier complètement qu'elle existe, ce qu'elle est et comment elle vit, alors tout est fini ! Dieu
n'a plus d'autre recours que de remettre en branle sur le sol terrestre le bon vieux mécanisme
de l'anéantissement des corps humains, tantôt en grand, tantôt partiellement, selon l'état des
hommes et selon qu'ils se souviennent encore un peu ou plus du tout de leur esprit et de leur
âme.
6. De tels humains, appartenant uniquement au monde et à la chair, sont certes souvent
fort beaux et séduisants quant à l'apparence extérieure, particulièrement ceux du sexe
féminin ; la raison aisément compréhensible en est l'union toujours plus grande de l'âme avec
sa chair. Mais cela en fait aussi des êtres faibles et très sensibles à toutes les mauvaises
influences physiques. Leurs corps tombent facilement malades, et le moindre souffle
pestilentiel les tue inévitablement, alors que les hommes dont l'âme est libre et contient un
esprit libre peuvent recevoir tous les poisons de la terre sans en subir le moindre dommage ;
car l'âme libre et l'esprit parfaitement libre qui est en elle ont amplement la force et les
moyens de réduire à l'impuissance n'importe quel ennemi, alors qu'une âme solidement ligotée
en tous ses points vitaux par sa chair maudite est pareille à un géant étroitement enchaîné, qui
ne peut même plus se défendre contre une mouche importune et doit supporter qu'un faible
nain armé d'un couteau lui sépare lentement, mais d'autant plus douloureusement, la tête du
corps. »