Vous êtes sur la page 1sur 73

USTHB, Faculté d’Electronique et Informatique

Bab-Ezzouar, Alger, ALGERIE
http://www.usthb.dz

F.Bouchafaa
- University of Sciences and Technology Houari Boumediene
-Laboratoiry of Instrumentation (LINS) Algiers – ALGERIA

Email: fbouchafa@gmail.com

Dr.F.BOUCHAFAA

Redressement commandé monophasé

1

USTHB, Faculté d’Electronique et Informatique
Bab-Ezzouar, Alger, ALGERIE
http://www.usthb.dz

REDRESSEMENT COMMANDÉ MONOPHASÉS
Dr.F.BOUCHAFAA

Redressement commandé monophasé

2

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene

PLAN DE TRAVAIL
1
2
3
4

Commutation simple alternance à thyristor
Commutation parallèle simple - P2 à thyristors
Commutation parallèle double - PD2 à thyristors
Commutation parallèle double - PD2 Mixte

5
Dr.F.BOUCHAFAA

Conclusion

Redressement commandé monophasé

3

c'est-à dire que la puissance ne peut aller que du côté alternatif vers le côté continu. Dr.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 4 . De plus. Les redresseurs ont un très vaste domaine d'applications. Alimentés par une source de tension alternative monophasée. ou redresseurs contrôlés. permettent de faire varier le rapport entre la ou les tensions alternatives d'entrée et la tension continue de sortie. ils sont réversibles. ils permettent d'alimenter en courant continu le récepteur branché à leur sortie. Des composants redresseurs (Thyristor).F. Les redresseurs à thyristors.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Les montages redresseurs sont des convertisseurs de l'électronique de puissance qui assurent directement la conversion alternatif-continu. On utilise un redresseur chaque fois que l’on a besoin de continu alors que l'énergie électrique est disponible en alternatif. Un montage redresseur comporte : Une source monophasée.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Redressement monophasé commandé Th Ve Vs Commande • Un montage redresseur permet d’obtenir une tension continue à partir d’une tension alternative sinusoïdale quelque soit la charge Dr.F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 5 .

π.F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Rappels Une tension alternative sinusoïdale est définie par l'équation : Ve(t)  Veff.f = 314 rd/s Redressement commandé monophasé 6 .t ) Veff : tension efficace (V) Dr.BOUCHAFAA ω : la pulsation (rd/s) ω = 2.sin( ω. 2 .

On distingue alors les trois blocs précédemment définis: une source. un commutateur et la charge.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 7 . i ic Ve(t) VTh Source C.F.Commutation simple alternance à thyristor Débit sur une charge résistive R iG Th On envisage une structure comportant une source sinusoïdale et un thyristor pour atteindre une charge résistive.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene 1. Dr.S Uc R Charge Montage d’un redresseur commandé monophasé alimentant une charge résistive.

BOUCHAFAA Ve(t) Vb π 2  i (rad )  3π 2  3π 2 (rad )  (rad) π 2  Vb() Vmax Imax π 2 a  (rad)  Vmax 0 Th VTh ic Uc R b Comme la charge est résistive. ce dernier devient passant jusqu'à ce que le courant qui le traverse s'annule. la tension aux bornes de la charge résistive est nulle: Redressement commandé monophasé 8 . Par conséquent. le courant et la tension sont en phase. le thyristor est bloqué. À partir de l’instant (π).Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Étude du fonctionnement Ve Vmax Va() Va Vmax (rad) 0  π 2 3π 2 UC(t) iC(t) 0   3π 2 VTh(t) -Vmax Th Uc 0 Ve 0 ic 0 Ve/R 0 0 Ve VTh Ve Dr. Dés que la tension d’entrée Ve est positive et un amorçage de thyristor en agissant sur sa gâchette (iG≠0) à l’instant . Or ic(t) s'annule pour t=T/2.F.

2   -Vmax (rad) π 2  3π 2  VTh(t)  Dr.       .       .BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 9 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene La tension Uc(t) : UC(t) Vmax V e  V max sin   Pour   α.   Uc(t)    0  Pour   0.   V Th (t)    V e Pour   0.F. 2  Le courant ic(t) :  Vmax sin  si       i c t    R 0 si 0          2 (rad)  π 2  3π 2  iC(t) Imax (rad)  V(α) π 2  3π 2  La tension VTh(t) :  0 Pour   α.

F.2  Uc(t)  0 Imax  La tension moyenne de Uc : U cmoy 1  T T  UC(t) iC(t) Vmax -Vmax  V  π 2 3π 2  VTh(t)  π 1 U c t  dt  2π (rad) max sin θ d θ  U cmoy  V max 1  cos  2π  La valeur moyenne de la tension de sortie Uc peut être ajustée en fonction de la valeur de l’angle de retard à l’amorçage . La tension efficace de Uc : U 2 ceff 1  T T 1   U t dt  0 2 2 c π  V 2 max 2 V max sin  dθ  2 2  1  cos 2 dθ  2  Uceff  Vmax 2 2 sin2 2 2 La tension maximale à supporter par le thyristor en inverse est: VThmax=-Vmax Dr.   Uc(t)  V e  V max sin    Pour   0.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 10 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene  Pour   α.       .

R (rad) π 2  3π 2  VTh(t)   La présence de thyristor impose que le courant ait un signe constant.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Le courant moyen ic(t) :   i C (t)   I Cmoy  1 1 i (t)dt  I max sin(  )dθ C T T T  I cmoy  I cmoy U Vmax UC(t) Imax iC(t)  cmoy -Vmax R V max 1  cos   2 π .BOUCHAFAA i ceff  U ceff Vmax  R 2R Redressement commandé monophasé 2  2  sin 2 2 11 . Le courant efficace ic(t) : Dr.F. La valeur moyenne de ce courant est imposée par les paramètres de la source et de la charge résistive.

S Charge Montage d’un redresseur monophasé avec Chargeur de batterie Dr.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur un électromoteur (Chargeur de batterie) : iG Th i ic VTh R Uc Ve(t) E Source C.F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 12 .

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Ve Vmax E π 2    3π 2 E E iC(t) α π 2   3π 2 0 α < 1 π 2   (rad)  (rad)   3π 2 α > 1 α = 1 UC(t) E Ve 0  (rad)  Vmax E Imax Ve Vmax (rad) 0 Ve() La Ladurée duréede deconduction conduction Avec :  (rad)  La Ladurée duréede deconduction conduction variée variée suivant la valeur de E suivant la valeur de E Et suivant Et suivantl’angle l’angled’amorçage d’amorçageαα α: angle d’ouverture.BOUCHAFAA  =( 2 .F.α) durée d’utilisation Redressement commandé monophasé 13 . Th Uc E ic 0 Ve E (Ve-E)/R 0 Dr.  2 : angle d’extinction (fermeture).

BOUCHAFAA U cmoy  E R Vmax E    2   (cos   cos  2 )  2R 2R Redressement commandé monophasé 14 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur un électromoteur (Chargeur de batterie) : Ve Vmax E T 1 E E t1  Arc sin t 2   t1 Vmax sin t1  E  V max E 2 (rad)  1  Arc sin E V max  2    1 La tension moyenne de Uc : 0  π   2   T 2   1 1 2 Ucmoy   Uc t dt    Vmax sindθ   Edθ T0 2   2 Ucmoy   3π 2  (rad)  Vmax E (cos  cos 2 )  2     2  2π 2π Le courant moyen ic(t) : i cmoy  Dr.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur un électromoteur (Chargeur de batterie) : Ve Vmax E La tension efficace de Uc : E 1 1  2 2 2     U c t dt    Vmax sin  dθ  T0 2   2 T U 2 ceff   E dθ  2  2   2 E (rad) 0  π 2    3π 2  (rad)  2 2 2 E V V 2 Uceff  max 2    max sin 22  sin 2   2   2  4 8 2 Comme E  Vmax sinθ1 Uceff  Dr.F.BOUCHAFAA Vmax 2  1 2   2 2    sin 2   sin 2    sin 1  2  4  2  2  Redressement commandé monophasé 15 .

BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 16 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur un électromoteur (Chargeur de batterie) : Vmax sin t1  E t1  1 E Arc sin  V max t2  E  1  Arc sin V max T  t1 2  2    1 Vmax E Imax 0 Ve E (rad)  π 2   3π 2  Le courant efficace ic(t) : T i 2 ceff 1 1   i c2 t  dt  T 0 2 i Comme 2 ceff 2  V max sin θ  E   dθ   R  2  (rad)  2 2  Vmax 1  Vmax 2         sin 2   sin 2    2V max E  cos   cos    E      2 2 2 2   2R 2  2 4  E  Vmax sinθ1 iceff  Vmax  1 1 2 2   2            sin 2   sin 2   sin  cos   cos   sin 1  2 2 1 2  4   2R  2  Dr.F.

A cet effet: .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene En électrotechnique et dans l’industrie.Le courant i s’annule après la tension Ve c. Le schéma permettant la nouvelle étude est ci-dessous: iG Th Débit sur une charge inductive (R-L) i ic VTh Montage d’un redresseur monophasé alimentant une charge inductive Uc Ve(t) Étude du fonctionnement R Source L C. les charges sont souvent combinées: inductive et résistive. .S Charge La charge est de type inductif (une résistance plus une bobine).BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 17 . Il apparait un déphasage entre la tension Ve et le courant i suite à l’introduction de l’inductance L .Le courant i et la tension Ve ne sont plus colinéaire.a.F. Dr.d après  (T/2).

le thyristor Th conduit à partir de = α (t=t0) et ne se bloque pas en =(t=T/2) comme avec une charge purement résistive. De ce fait.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive (R-L) iG Étude du fonctionnement Th Suivant la définition de thyristor. le thyristor est toujours passant et la tension devient négative aux bornes de la charge tant que le courant ne s'annule pas.F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 18 . Pour cela. il est passant lorsque la tension entre ses bornes est positive plus un amorçage au niveau de sa gâchette et il se bloque lorsque le courant qui le traverse s’annule. i Ve(t) ic R VTh Uc L Ainsi. Dr. on est obligé d'étudier la nature du courant ic.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Le thyristor Th conduit dés que la tension Ve est positive et un amorçage au niveau de sa gâchette (iG≠0). on assiste à un régime transitoire régit par l’équation différentielle suivante: di t  L c  Ri dt c t   ic VTh R Ve(t) Uc V max sin ω t L La résolution de l’équation différentielle est: ic(t)=ic (t)+ic (t): H p icH(t) est le courant homogène Le courant homogène: L di cH dt Avec: τ  Dr.F.BOUCHAFAA L R  Ri cH  0 icP(t) est le courant particulier i cH (t)  K. e  t τ Constante du temps électrique Redressement commandé monophasé 19 . Th i Pour le courant ic(t).

R  j.   Z  2 : Z  R 2  L ω   1  L ω     tg     R  V max sin(  t   ) Z Le courant générale est: i c (t)  i cH (t)  i cp (t)  K.L    Ve j.L ω Ainsi: i cp (t)  Ve  I cp .BOUCHAFAA  t τ  V max sin(  t   ) Z Redressement commandé monophasé 20 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Le courant particulier L di cp dt  Ri cp  V e En régime permanent: Icp .Icp  R.L  .F.I cp  Ve I cp  Ve Avec R  j. e Dr.

e L  Z D’où : l’expression générale iC(t) est: i c (t)  V max Z   sin(  t   ) . e Le courant générale est: Condition initiale K.  e  R ( t  ) L    On remarque la superposition du régime transitoire (terme exponentiel) et du régime permanent faisant apparaître le déphasage  du courant sur la tension.sin(    ).Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene i c (t)  i cH (t)  i cp (t)  K. Le courant ne s’annule pas pour =.   t τ  V max sin(  t   ) Z V max  sin(    )  0 Z R V max K   sin(    ). Le thyristor se bloque avec un retard 0(t0)compris entre T/2 et T car la bobine L impose la continuité du courant dans la charge. Dr. mais un peu au-delà en 0(0=+). e à:     ic( )  0   τ. Le thyristor est alors en conduction forcée si bien que la tension Uc devient négative jusqu’à l’annulation de ic.F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 21 .

BOUCHAFAA 0 Ve(t) Tension aux bornes de la charge Redressement commandé monophasé ic R Uc L 22 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Chronogrammes des tensions et du courant pour une charge R-L. le thyristor s’arrête de conduire Th   i V(O) Vth Th Uc Etat des thyristors 0 R L Vmax α Ve(t) (rad)  0 Vth ic Ve Dr.F. iC(t)=0. Ve() Ve Vmax Th i (rad)  π 2 0 3π 2  UC(t) iC(t) Imax Uc Supposons (rad)  π 2  3π 2 à  = 0 .

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Ve Vmax (rad)  π 2 0 3π 2  (rad)  Vmax V(α) UC(t) (rad) 0   π 2  Th Etat des thyristors 0 VTh Ve Dr.BOUCHAFAA  VTh(t) V(O) -Vmax Uc 3π 2 Ve 0 0 Tension aux bornes de la charge Ve Tension aux bornes de thyristor Redressement commandé monophasé 23 .F.

ic ≠0 Uc= toujours passant . ic ≠0 Uc=Ve Ve et et Vth=0 Vth=0 Imax iC(t) (rad) 0 α π 2  iTh(t)  3π 2 AA ooic ic=0 =0lelethyristor thyristorTh Th s’arrête s’arrêtede deconduire conduire(se (se bloque) bloque)Uc=0 Uc=0et etVth=-Ve Vth=-Ve V(O) V max i c (t)  Z   R ( t  )   L sin(  t   ) sin(    ). e     (rad)  Dr. Uc=Ve.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve(t)>0lelethyristor thyristorTh Thest est Ve(t)>0 passant Uc=Ve.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 24 .Vth=0 Vth=0 passant UC(t) Vmax Ve(t)<0 Ve(t)<0lelethyristor thyristorTh Thest est toujours passant .F.

BOUCHAFAA P>0 P<0 Onduleurassisté assisté Onduleur Redressement commandé monophasé 25 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Vmax UC(t) Imax iC(t) (rad) 0 α Uc(t)>0 et etic(t)>0 ic(t)>0 Uc(t)>0 doncPP(t)>0 (t)>0 donc V(O) π 2   iTh(t) 3π 2 Uc(t)<0 et etic(t)>0 ic(t)>0 Uc(t)<0 doncPP(t)<0 (t)<0 donc  (rad)  Redresseur Redresseur Dr.F.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene
La tension moyenne de Uc :
T

1
1
Ucmoy   Uc t  dt 
T0

 0  

V

sin  d

Ucmoy 

max

α

Vmax
cos  cos 

La tension efficace de Uc :
T

U

2
ceff

1
1
  U c2 t  dt 
T0

U ceff 

di C
dt

V

2
max

2
Vmax
sin   d 

2

1  cos2 
d
2

0

U Cmoy  R.i Cmoy  L(

di C
)moy
dt

UCmoy  R.iCmoy
I cmoy 

Dr.F.BOUCHAFAA
Dr.F.BOUCHAFAA

 

Vmax      1
sin 2  sin 2 

2

2

Le courant moyen ic(t) :
U C  R.i C  L

 

Redressement commandé monophasé

V max
cos   cos  
2πR
26

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene
Vmax
Imax
0

La tension moyenne de Uc :

UC(t)
iC(t)
α



π
2


2

V(O)

(rad)



(rad)

Vmax
Ucmoy 
cos  cos 

On
Onconstate
constateque
quecette
cettesurface
surfacequi
quiest
est
négative
négativeva
vadiminuer
diminuerlalavaleur
valeurmoyenne
moyennede
deUc
Uc

Th
Uc 0

Ve

Ve

0

les performances du montage précédent sont médiocres, la tension redressée Uc étant en
partie négative, sa valeur moyenne est diminuée par rapport au cas d'une charge résistive.
Pour corriger le problème intervenant avec une charge de type inductif, on ajoute une diode
de roue libre en parallèle de la charge. Les deux semi conducteurs sont alors placées en
cathodes communes comme le montre le schéma suivant :
Dr.F.BOUCHAFAA

Redressement commandé monophasé

27

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene
Débit sur une charge inductive avec diode roue libre
iG

Ve()

Th

K

Ve

Vmax

i
VTh

(rad)
π
2

0


2

ic



iDr
Dr

Ve(t)

R
Uc

(rad)

L
Source

C.S

Charge

Montage d’un redresseur monophasé avec diode roue libre

On constate que les cathodes de thyristor Th et la diode roue libre Dr sont reliées au
même point (K).
Dr.F.BOUCHAFAA

Redressement commandé monophasé

28

Le comportement du montage est connu. La charge est auto-alimentée aux dépens de son énergie électromagnétique. le thyristor Th se bloque car la diode Dr prend le relais de la conduction du courant ic1 dans la charge. la tension à ses bornes Uc est nulle. Th •D’assurer la continuité du passage du courant dans la charge. Elle a double rôle : •D’imposer un signe constant à la tension. Quand le thyristor est passant. la charge est alimentée par la source. c’est la conduction continue. quand le thyristor est bloqué. L’énergie emmagasinée dans l’inductance L est dissipée dans la résistance R et le courant ic2 décroît et s’annule en θ0. de nature inductive. Dés que Ve s’annule. i Etude du fonctionnement Durant l’alternance positive de la tension Ve. le courant ne s’annule pas.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Diode de roue libre : Elle est installée en parallèle inverse sur la charge. Si l’énergie est suffisante. Dr. le thyristor Th est Ve(t) passant et la diode Dr est bloquée. le courant dans la charge se boucle par la diode.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 29 . iDr Dr VTh ic1 Uc R L ic2 Uc R L L’annulation du courant caractérise un fonctionnement en conduction discontinue.F. Dr conduisant.

BOUCHAFAA R T R T   T   L  t  2  i C t   i C   e  2  R T R T  V max V max   L 2 L 2  sin  e   i0  sin   e Z Z   Vmax e sin   Z  RT L2 e 1 e   R T L R T L  RT L2 1 e T V i C    max sin   R  T Z 2 1 e L Redressement commandé monophasé 30 .  T  L i0  iC  e 2 R T 2 i0  Dr.•Représentation des signaux d’entrée Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive avec diode roue libre Ri C t   L di C t   Vmax sin  t dt V V    t i C t   max sin  t      i 0  max sin   e L Z Z   R t  T 2  ( ) V T V    ( ) i C    max sin  e L 2   i 0  max sin   e L 2 Z Z 2   R T on a : A l’instant T  t  T 2 L di C t   Ri C t   0 dt Th bloqué et Dr passante: Uc(t)=0 et Vth(t)=Ve(t).F.

F.BOUCHAFAA 0 0 Redressement commandé monophasé 31 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Chronogrammes des tensions et du courant pour une charge RL avec diode roue libre. Ve Vmax Th i (rad) π 2 0  3π 2  ic1 VTh Ve(t) R Uc L (rad)  Vmax UC(t) Imax iC(t) 0 α π 2   3π 2   ic2 (rad) iDr Dr R Uc Th L Dr Uc 0 Ve Dr.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve(t)>0et eti iG≠0 ≠0.F.lelethyristor thyristorTh Th Ve(t)>0 G estpassant passant Uc=Ve. .Vth=0 Vth=0 est UC(t) Vmax Ve(t)<0 Ve(t)<0laladiode diodeDr Drrentre rentreen en conduction conductionet etlelethyristor thyristorTh Thse se bloque bloque Uc=0 Uc=0et et Vth=-Ve Vth=-Ve Imax iC(t) (rad) 0 α  π 2 iTh(t)  iDr(t) 3π  2A A o ic ic=0 =0laladiode dioderoue roue o libre libreDr Drs’arrête s’arrêtede deconduire conduire(se (se bloque) bloque)Uc=0 Uc=0et etVth=-Ve Vth=-Ve (rad)  Dr.BOUCHAFAA Phase Phasede deroue rouelibre: libre:La Ladurée duréede de dissipation dissipationde detoute toutel’énergie l’énergie stockée stockéedans dansl’inductance l’inductance Redressement commandé monophasé 32 . Uc=Ve.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene UC(t) Vmax Imax iC(t) (rad) 0 α  π 2 P=0 P>0  P=0 3π 2  (rad)  Uc(t)>0 et etic(t)>0 ic(t)>0 Uc(t)>0 doncPP(t)>0 (t)>0 donc Phasede deroue rouelibre libre Phase Uc(t)=0 et etic(t)>0 ic(t)>0 Uc(t)=0 doncPP(t)=0 (t)=0 donc Redresseur Redresseur Dr.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 33 .F.

BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 34 . La tension efficace de Uc : U 2 ceff 1  T T 1   U t dt  0 2 2 c π  V 2 max 2 V max sin  dθ  2 2  1  cos 2 dθ  2  Uceff  Vmax 2 2 sin2 2 2 La tension maximale à supporter par le thyristor en inverse est: VThmax=-Vmax Dr.F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene (rad) La tension moyenne de Uc : Vmax T 2 T  1 1 1 Ucmoy   Uc t  dt   Uc t  dt   Vmax sin dθ T0 T t0 2  U cmoy  V max 1  cos  2π  UC(t) Imax 0 iC(t) α π 2    3π 2 (rad)   La valeur moyenne de la tension de sortie Uc peut être ajustée en fonction de la valeur de l’angle de retard à l’amorçage .

Dr.F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 35 . La valeur moyenne de ce courant est imposée par les paramètres de la source et de la charge résistive.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene (rad) Vmax  UC(t) Imax 0 iC(t) α  π 2  3π 2 (rad)   La valeur moyenne du courant ic(t) est : I cmoy  V max 1  cos  2 π .R  La présence de thyristor impose que le courant ait un signe constant.

Ve2 (t) VTh1 Ve2 Uc iG2 ic Th2 ie2 VTh2 Montage d’un redresseur monophasé à point milieu A partir du réseau monophasé V1 .P2 à thyristors Le montage redresseur à diodes est constitué de deux thyristors connectées en sortie d'un iG1 transformateur à point milieu: Th1 i Ve1(t) = Vmax sin t e1 i1 Tr Ve1 Ve2(t) = Vmax sin (t + ) R V1 Ve2(t) = . on obtient par l'intermédiaire du transformateur à point milieu deux tensions sinusoïdales Ve1 et Ve2 de même amplitude et déphasées entre elles de : Dr.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 36 .Commutation parallèle simple .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene 2.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Commutation parallèle simple .F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 37 . iG2 Vα + i1 K1 G2 K2 iG1 Th1 Tr Ve1 VTh1 R V1 Ve2 Uc Th2 ic iG2 ie2 Dr.PD2 à thyristors iG1 Réglage de α P (rad) iG2  Commande Numérique Synchrone G1 3+ ie1 (rad)  RAZ 2+ (rad) + iG1.

F.BOUCHAFAA ic UC(t) (rad) 0 Th1 R Uc (rad) iC(t) Imax VTh1 Redressement commandé monophasé Ve2 + ie2 R Uc Th2 ic VTh2 38 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Ve1 Vmax Débit sur une charge résistive R Ve2 (rad) π 2 0 3π 2  i1 Tr + ie1  Ve1 V1 +  Vmax π 2  3π 2 +  Th1 i1 Tr  (rad) V1 Etat des thyristors Th2 Uc 0 iC 0 Ve1 0 Ve2 Tension aux bornes de la charge Ve1/R 0 Ve2/R Courant traversant la charge Dr.

F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve(t) Ve() Ve1 Vmax Ve2 ie1 (rad) π 2 0  3π 2 +  Vmax Ve1  (rad) UC(t) VTh1 Th1 R Uc Ve1 Vmax (rad) 0 ic  π 2 3π 2  V(α) 0  (rad) +  UTh=Ve1-UC iC(t) Imax Ve2 π 2  + (rad) 3π 2  (rad)  0 3ππ 2 +  Th1  (rad) Etat des thyristors Th2 Uc 0 Ve1 0 Ve2 iC Ve1/R 0 Ve2/R 0 Dr.BOUCHAFAA Vth1(t) -2Vmax VTh1 Ve1 Tension aux bornes de la charge Courant traversant la charge 0 Ve1 2Ve1 Tension aux bornes de thyristor Redressement commandé monophasé 39 .

dθ max  cosθ TT π π Ucmoy  Vmax 1 cos  π La tension efficace de Uc : 2 1 1 V 1 cos2  2 2 Uceff   Uc2 tdt   Vmax sin2 θ dθ  max  dθ T0  π  2  T  Le courant moyen et efficace de ic(t) : U Cmoy  R.sinθ.F.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé  Vmax 2  2  sin2 2 2 Vmax 1  cosα  πR 2  2  sin 2 2 VDmax=-2Vmax 40 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene La tension moyenne de Uc :  1 1 V π  Uc  Umoy  UC (t)dt  Vmax.i U Ceff  R.i Cmoy Ceff i cmoy  i ceff  Uceff  U cmoy R Vmax R 2 La tension maximale à supporter par le thristor est: Dr.

F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive (R-L) Th1 ie1 i1 iG1 Tr Ve1 L VTh1 R V1 Ve2 Uc Th2 ic iG2 ie2 VTh2 Montage d’un redresseur monophasé alimentant une charge inductive Dr.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 41 .

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene iC(t) T iC(t) iCmoy Imax Imin 0 iC(t) (rad) π 2 π  3π 2 2π D’après cette figure. Afin de réduire les ondulations c. Dr. on constate que le courant iC(t) est variable et dépend fortement de la constante du temps électrique  (=R/L).BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 42 . on constate que le courant iC(t) oscille entre deux valeurs Icmin et Icmax et l’écart iC(t) on le nomme ondulation du courant. On obtient ainsi. Par contre d’après cette figure.a. d iC(t) tend vers zéro il faut augmenter la valeur de l’inductance L.F. un courant parfaitement lisse et constant. Le rôle du redresseur est d’avoir un courant redressé iCmoy constant .

2.Le déphasage (φ) (rad) iG2  π φ 2+ Pas de débit (φ>α) : (rad) + φ iG2 3+ Débit continu (ininterrompu φ=α) : (rad) iG2 φ + Débit discontinu (interrompu φ<α) : (rad) φ  Dr.F.Un seul thyristor qui conduit. ic ic=0 =0 -Angle d’amorçage (α) iG1 .π.Un déphasage (φ) entre la tension et le courant Deux grandeurs à gérer : AAφ φ avec avecφφ>>π.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Pour la charge inductive: Ainsi: 1.BOUCHAFAA α <φ + Redressement commandé monophasé α =φ α >φ 43 .

BOUCHAFAA 0 Ve2 Icmoy -2Vmax Tension aux bornes de la chargeVTh1 2Ve Ve Courant traversant la charge iTh1 0 Redressement commandé monophasé 0 Icmoy Ve 2Ve 0 44 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit discontinu (φ<α) : Ve() Ve() Ve1 Vmax π 0 Ve2 ie1 0 iC(t) φ φ   π 2 (rad) + 3π 2  UC(t) +3 π  2 UTh=Ve1-UC Vmax Icmoy π 0  2 Ve2 Ic=0 Ic=0 Ic=0 Ic=0 (rad) (rad) +3 π  2 Ve1 Vmax Ve1 VTh1 2  2V(φ) iTh1(t) V(α) Th1 (rad) (rad) Icmoy ic φ φ R Uc 0  π 2  (rad) + 3π  2 V(φ) V(π+α) Th1 Th2 VTh1(t) Etat des thyristors Uc Ve2 0 iC I cmoy Ve1 Icmoy Dr.F.

BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 45 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene (rad)  Vmax Icmoy + iC(t) UC(t) (rad) 0 φ  π 2  φ + 3π 2  Onduleurassistée assistée Onduleur V(φ) P<0 P=0 P<0 P>0 P=0 P>0 Uc(t)>0 et etic(t)>0 ic(t)>0 Uc(t)>0 doncPP(t)>0 (t)>0 donc Uc(t)<0 et etic(t)>0 ic(t)>0 Uc(t)<0 doncPP(t)<0 (t)<0 donc Phasede deroue rouelibre libre Phase Redresseur Redresseur Dr.

F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit discontinu (interrompu φ<α) : La tension moyenne de Uc : T 1 1 U cmoy   U c t  dt  T0     V max sinθ  dθ U cmoy Vmax cos  cos  i cmoy  πR Le Courant qui traverse la charge: Le Courant qui traverse un thyristor: i Thmoy La tension efficace de Uc : T U 2 ceff 1 1   U c2 t  dt  T0  U ceff  Dr.BOUCHAFAA Vmax cos   cos    π   V 2 max  i cmoy Vmax   cos  cos  2 2πR 2 Vmax sin θ  dθ  π   2   1  cos 2θ dθ 2 Vmax       1     sin 2   sin 2    2 2   Redressement commandé monophasé 46 .

F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit continu (φ=α) : Ve() Ve1 Vmax Ve2 UTh1=Ve1-UC 0   π 2 3π 2 + (rad) (rad)  iTh1 iC(t) φ φ V(φ)  π 2 0 Th1 ic R Uc (rad) 3π 2 iC Icmoy Icmoy Dr.BOUCHAFAA + (rad) (rad)  iTh1(t) Icmoy (rad) 0  π 2   UC(t) Etat des thyristors Ve1  3π 2 + 3π 2  VTh1(t) Th1 Th2 Uc Ve2  π 2 2V(α) +  Ve2 VTh1 0 Ve1 Vmax Icmoy Ve1 Vmax Ve2 Icmoy -2Vmax VTh1 2Ve Tension aux bornes de la charge iTh1 0 0 Icmoy 2Ve 0 Courant traversant la charge Redressement commandé monophasé 47 .

BOUCHAFAA   2 2 θ  dθ  V sin max     2 max V π   1  cos 2  d 2 Redressement commandé monophasé U ceff  Vmax 2 48 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit continu (ininterrompu φ=α) : La tension moyenne de Uc : T 1 1 Ucmoy   Uc t  dt  T0 π    V max U cmoy  sinθ dθ Le Courant qui traverse la charge: Le Courant qui traverse un thyristor: i cmoy  U cmoy i Thmoy  i cmoy 2V max cos  π R 2  2V max cos  πR  V max cos  πR La tension efficace de Uc : T 2 U ceff  1 1 2   U t dt  c T 0 π Dr.

S Th4 Charge Uc Th3 A Montage d’un redresseur monophasé alimentant une charge résistive Dr. Les thyristors Th3 et Th4 sont à anodes communes (sont reliées au même point A). Les thyristors Th1 et Th2 sont à cathodes communes (sont reliées au même point K).F. K i1 Tr VTh1 i Ve(t) V1 Source Th1 ic Th2 R C.PD2 à thyristors Le pont de Graëtz est constitué de quatre thyristors montées en parallèle deux par deux.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 49 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Commutation parallèle double .

BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 50 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Commutation parallèle double . A anodes communes.PD2 à thyristors iG1 .S Th4 Charge Uc Th3 A Ainsi. iG2’ K Source + Th2 R C. on dit qu’un thyristor est passant lorsque la tension entre ses bornes est plus négative que les autres. Dr. iG4 3+ Tr VTh1 Th1 i Ve(t) V1 (rad)  ic 2+ (rad) i1 + iG1’. dans ce type de montage: A cathodes communes. iG3 (rad)  iG2 . on dit qu’un thyristor est passant lorsque la tension entre ses bornes est plus positive que les autres.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur une charge résistive R Ve Vmax i1 (rad)  π 2 0 3π 2 +  Vmax  VTh1 Tr V1 + i Ve(t) (rad) ic Th1 iTh1 iTh3 R Th3 UC(t) ic iC(t) Imax i1 (rad)  0 3π 2 +  Th1.BOUCHAFAA Uc Th4 Redressement commandé monophasé 51 .Th3 Th2.F.Th4 0 i Ve(t) Tr V1 Etat des thyristors Uc 0 iC  (rad) Th2 iTh4 iTh2 R Uc + Ve 0 -Ve Tension aux bornes de la charge Ve/R 0 -Ve/R Courant traversant la charge Dr.

BOUCHAFAA (rad) UC(t) (rad) VTh1(t) Ve  iC(t) Th1.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve(t) Ve(t) Vmax Ve π 2 0 Ve Vmax  (rad)  3 π 2 (rad) π 2 0 V(α) 0 V(π+α) -Vmax   3π 2 2 Vmax Imax  0 3ππ 2 +  0 -Ve VTh Ve Ve 0 Ve Tension aux bornes de thyristor Dr.Th3 Th2.Th4 Uc 0 +  (rad) +  π 3π 2 (rad) +    (rad) Th1.F.Th3 Th2.Th4 Uc 0 Ve 0 -Ve iC Ve/R 0 -Ve/R 0 Redressement commandé monophasé 52 .

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene La tension moyenne de Uc : T 2 T U cmoy Vmax Ucmoy  1  cos  π  1 2 1   U c t  dt   U c t  dt   Vmax sin  dθ T0 T t0  La tension efficace de Uc : T U 2 ceff 1 2   U c2 t dt  T 0 T T 2 1   U t dt    t0 2 c  Uceff  2 2  Vmax sin  dθ  Vmax  2  2  sin   2 2  Le courant moyen et efficace de ic(t) : U Cmoy  R.F.i i cmoy  Cmoy Ceff iceff  Le courant qui traverse un thyristor U cmoy R  Vmax 1  cos    .i U Ceff  R.R Uceff Vmax  2  2  sin2    R 2 2R   i Thmoy  i cmoy 2  Vmax 1  cos   2R La tension maximale à supporter par le thyristor en inverse est: VThmax=-Vmax Dr.BOUCHAFAA Redressement non commandé 53 .

BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 54 .F.S Th4 Charge Th3 L A Montage d’un redresseur monophasé alimentant une charge inductive Dr.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive (R-L) K i1 VTh1 Tr i Ve(t) V1 Source Th1 ic Th2 R Uc C.

π.Le déphasage (φ) iG1 (rad) iG2 Pas de débit (φ>α) :  π φ + iG2 Débit continu (ininterrompu φ=α) : 2+ (rad) φ 3+ (rad)  iG2 φ + Débit discontinu (interrompu φ<α) : (rad) φ  Dr.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive (R-L) Deux grandeurs à gérer : -Angle d’amorçage (α) AAφ φ avec avecφφ>>π.BOUCHAFAA + Redressement commandé monophasé α <φ α =φ α >φ 55 .F. ic ic=0 =0 .

BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé + 56 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit continu (ininterrompu φ=α) : Débit sur une charge inductive (R-L) ic K i1 Tr VTh1 i Th1 Th2 R Uc Ve(t) V1 Source Charge Th4 Th3 iG1 L A (rad) iG2  π φ 2+ (rad) φ α = φ Dr.

Th3 Th2.Th4 Ve  V(α) Icmoy + Uc -Ve Ve1 Vmax -Ve Icmoy -2Vmax Tension aux bornes de la charge VTh1 Ve ITh1 0 Courant traversant la charge Redressement commandé monophasé 0 Icmoy 2Ve 0 57 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit continu (ininterrompu φ=α) : Ve() Ve() Ve1 Vmax  0  π 2 + 3π 2 iTh1 V (rad) (rad) Th1 Th1  Ve UC(t) iC(t) Vmax Icmoy (rad) 0 φ  π 2  φ 3π 2  R Uc Th3 L UTh1=(Ve -UC)/2 0 Etat des thyristors iC Icmoy Icmoy Dr.BOUCHAFAA  π 2 +3 π 2 (rad) (rad)  iTh1(t) (rad) 0  π 2  + 3π  2 VTh1(t) Th1.

i Cmoy i cmoy  Le Courant qui traverse un thyristor: U cmoy R  2V max cos   .R i Thmoy  i cmoy 2  Vmax cos  R La tension maximale à supporter par le thyristor en inverse est: VDmax=-Vmax Dr.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 58 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene La tension moyenne de Uc : U cmoy 1  T T  0 1 U c t  dt      V max 2Vmax Ucmoy  cosα π sin   d θ La tension efficace de Uc : T U 2 ceff 1 1   U c2 t  dt  T0    V 2 max  2 Vmax sin   dθ  π 2     1  cos2  dθ 2 U ceff Vmax  2 Le courant moyen et efficace de ic(t) : U Cmoy  R.

F.BOUCHAFAA + Redressement commandé monophasé 59 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit discontinu (interrompu φ<α) : Débit sur une charge inductive (R-L) ic K i1 Tr VTh1 i Th1 Th2 R Uc Ve(t) V1 Source Charge Th4 Th3 L A iG1 (rad) iG2  π φ 2+ (rad) φ  α >φ Dr.

F.BOUCHAFAA 0 Ve2 Icmoy VTh1 2Ve Ve Tension aux bornes de la charge iTh1 0 0 Icmoy Ve 2Ve 0 Courant traversant la charge Redressement commandé monophasé 60 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit discontinu (φ<α) : Ve() Ve() Ve1 Vmax π 0 Ve2 +3 π  2 2  Vmax Icmoy 0 Ic=0 Ic=0 Ic=0 Ic=0 (rad) (rad) UC(t) iC(t) φ φ   π 2 Th1 iTh1 VTh1 R Ve + V(φ)   0 3π 2  iTh1(t) Icmoy φ φ 0  π 2  (rad) + 3π  2 L V(π+α) VTh1(t) UTh1=(Ve1-UC)/2 Th1 Th2 (rad) (rad) +  π 2 V(α) Uc Th3 Ve2 2V(φ) (rad) 3π 2 Ve1 Vmax -2Vmax Etat des thyristors Uc Ve2 0 iC I cmoy Ve1 Icmoy Dr.

F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit discontinu (interrompu φ<α) : La tension moyenne de Uc : T 1 1 U cmoy   U c t  dt  T0     V max sinθ  dθ U cmoy  Vmax cos   cos    πR Le Courant qui traverse la charge: i cmoy Le Courant qui traverse un thyristor: i Thmoy  La tension efficace de Uc : T U U ceff  Dr.BOUCHAFAA 2 ceff V max 2 V max cos   cos   π 1 1   U c2 t  dt  T0  i cmoy 2  Vmax cos   cos   2πR   2 2 V sin  max θ dθ  1         sin 2   sin 2      2 Redressement commandé monophasé 61 .

F. plus économique. Comparé au pont classique tout thyristors. Il a l’inconvénient de ne pas fonctionner en onduleur.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ponts mixtes Un pont mixte est formé pour moitié avec des thyristors et pour moitié avec des diodes. (commande plus simple et un meilleur facteur de puissance). l y a deux montages des ponts mixtes : Pont mixte asymétrique Pont mixte symétrique ic ic Th1 i Dr. il a comme avantage de demeurer commandé tout en étant plus robuste.BOUCHAFAA i R Ve(t) D1 Th1 Th2 D2 Uc D1 R Ve(t) Th2 Redressement commandé monophasé Uc D2 62 .

Dr. Le générateur d’impulsions délivre des impulsions décalées d’une demi-période entre elles.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 63 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Pont mixte symétrique Débit sur une charge résistive R ic Th1 i Th2 R Ve(t) D1 Uc D2 Les deux thyristors ont leurs cathodes soumises au même potentiel.

D2 Uc 0 0 i1  (rad) i Ve(t) Tr V1 Etat des thyristors Th1 Th2 D2 Ve 0 D1 -Ve Tension aux bornes de la charge Ve/R 0 -Ve/R Courant traversant la charge Dr.F.BOUCHAFAA Uc (rad) iC(t) Imax iC i Ve(t) ic Etat des Diodes + Redressement commandé monophasé Th2 iTh4 iTh2 R Uc D1 64 .Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur une charge résistive R Ve Vmax (rad) π 2 0  3π 2 VTh1 i1  Tr + V1 +  Vmax Th1 iTh1 iTh3 R D2 UC(t) ic (rad) π 2 0  3π 2 +  Th1.Th2 D1.

BOUCHAFAA 2 V  max 1  cos   2 R i Theff  i ceff V  max 2R 2 Redressement commandé monophasé  2   2  sin 2    2   65 .F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene La tension moyenne de Uc : T 2 T U cmoy  1 2 1   U c t  dt   U c t  dt   Vmax sin  d  T0 T t0  U cmoy  V max 1  cos α  π La tension efficace de Uc : T 2 T U 2 ceff  1 2 1 2   U c2 t dt   U c2 t dt   Vmax sin 2  dθ T0 T t0  Uceff  Vmax  2  2  sin2   2 2  Le Courant qui traverse la charge: i cmoy  U cmoy R  Vmax 1  cos  R iceff  Uceff Vmax  2  2  sin 2    R 2 2R   Le Courant qui traverse un thyristor: i Thmoy  i cmoy Dr.

BOUCHAFAA 0 Icmoy  (rad) Etat des thyristors Etat des Diodes Tension aux bornes de la charge Courant traversant la charge Redressement commandé monophasé 66 .D2 Uc 0 iC π 2  3π 2 + Th1 Th2 D2 Ve D1 -Ve Icmoy Dr.F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur une charge inductive (R-L) Ve Vmax ic  0 π 2  +3 π 2 (rad) (rad) i1  Th1 Tr V1 Vmax + i Ve(t) UC(t) iC(t) Imax D1 Th2 R L Uc D2 (rad) 0  Th1.Th2 D1.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive (R-L) La tension moyenne de Uc : T 2 T U cmoy  1 2 1   U c t  dt   U c t  dt   Vmax sin  d  T0 T t0  U cmoy  V max 1  cos α  π La tension efficace de Uc : T U 2 ceff T 2  1 2 1 2   U c2 t dt   U c2 t dt   Vmax sin 2  dθ T0 T t0  Le Courant qui traverse la charge: Le Courant qui traverse un thyristor: Dr.F.BOUCHAFAA Uceff  i cmoy  U cmoy i Thmoy  R i cmoy 2  Vmax  2  2  sin2   2 2  V max 1  cos  R   V max 1  cos   2 R Redressement commandé monophasé 67 .

F. Dr.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Pont mixte asymétrique Débit sur une charge résistive R ic Th1 i D1 R Ve(t) Th2 Uc D2 Les deux thyristors ont leurs cathodes soumises à des potentiels différents.BOUCHAFAA Redressement commandé monophasé 68 .

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Débit sur une charge résistive R Ve Vmax ic (rad) π 2 0  3π 2 +   Th1 (rad) UC(t) Vmax i Uc R Ve(t) iC(t) Imax D1 Th2 D2 (rad) 0  Th1.F.Th2 D1.D2 Uc 0 iC 0 π 2  3π 2 +  (rad) Etat des thyristors Th1 Th2 D2 Ve 0 D1 -Ve Tension aux bornes de la charge Ve/R 0 -Ve/R Courant traversant la charge Dr.BOUCHAFAA Etat des Diodes Redressement commandé monophasé 69 .

F.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene La tension moyenne de Uc : T 2 T U cmoy  1 2 1   U c t  dt   U c t  dt   Vmax sin  d  T0 T t0  U cmoy  V max 1  cos α  π La tension efficace de Uc : T 2 T U 2 ceff  1 2 1 2   U c2 t dt   U c2 t dt   Vmax sin 2  dθ T0 T t0  Uceff  Vmax  2  2  sin2   2 2  Le Courant qui traverse la charge: i cmoy  U cmoy R  Vmax 1  cos  R iceff  Uceff Vmax  2  2  sin 2    R 2 2R   Le Courant qui traverse un thyristor: i Thmoy  i cmoy Dr.BOUCHAFAA 2 V  max 1  cos   2 R i Theff  i ceff V  max 2R 2 Redressement commandé monophasé  2   2  sin 2    2   70 .

D2 Uc 0 iC π 2  3π 2 + Th1 Th2 D2 Ve D1 -Ve Icmoy Dr.Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Ve() Vmax 0 Pont mixte asymétrique Ve  π 2  +3 π 2 (rad) (rad) ic  i1 UC(t) Vmax iC(t) Imax Th1 Tr V1  Th1.F.Th2 D1.BOUCHAFAA 0 Icmoy i Ve(t) Th2 (rad) 0 + D1 R L Uc D2  (rad) Etat des thyristors Etat des Diodes Tension aux bornes de la charge Courant traversant la charge Redressement commandé monophasé 71 .

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Débit sur une charge inductive (R-L) La tension moyenne de Uc : T 2 T U cmoy  1 2 1   U c t  dt   U c t  dt   Vmax sin  d  T0 T t0  U cmoy  V max 1  cos α  π La tension efficace de Uc : T U 2 ceff T 2  1 2 1 2   U c2 t dt   U c2 t dt   Vmax sin 2  dθ T0 T t0  Le Courant qui traverse la charge: Le Courant qui traverse un thyristor: Dr.BOUCHAFAA Uceff  i cmoy  i Thmoy  U cmoy R i cmoy 2 Vmax  2  2  sin2   2 2   Vmax 1  cos  R  V max 1  cos   2 R Redressement commandé monophasé 72 .F.

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Merci de votre attention Dr.F.BOUCHAFAA Redressement non commandé 73 .