Vous êtes sur la page 1sur 1

KRISHNAMURTI

Vous ne pouvez pas inviter l'Autre...

ur le plan verbal nous ne pouvons aller que jusque-l. Ce qui est au-del ne peut pas tre mis en
mots car le mot nest pas la chose. Jusque-l, nous pouvons dcrire, expliquer, mais aucun mot,
aucune explication ne peuvent ouvrir la porte. Ce qui ouvrira la porte, cest notre lucidit
quotidienne, notre attention ; cest la perception aigu de ce que nous disons, de comment nous
parlons, marchons, pensons. Cela peut se comparer au fait de nettoyer une chambre et de la tenir en
ordre. Mettre de lordre dans la chambre est important dans un certain sens, mais, en un autre sens,
na aucune espce dimportance, car lordre, pour ncessaire quil soit, nouvrira ni la porte ni la
fentre. Ce nest pas non plus votre volition, votre dsir qui louvriront. Et vous ne pouvez inviter
personne le faire pour vous. Tout ce que vous pouvez faire, cest maintenir lordre, c'est--dire tre
vertueux pour lordre lui-mme, non pour ce quil pourrait susciter: tre sain, rationnel, ordonn. Alors
peut-tre, avec de la chance, la fentre souvrira et la brise pntrera. Elle pourrait aussi ne pas
pntrer: cela dpendrait de votre tat desprit. Et cet tat desprit ne peut tre compris que par vousmmes si vous lobservez sans essayer jamais de le faonner, ni de prendre parti, ni de lui rsister, et
sans jamais acquiescer, justifier, condamner, juger, cest--dire si vous lobservez sans option. Par
cette observation impartiale la porte pourra, peut-tre, s'ouvrir pour vous, et vous saurez ce quest
cette dimension en laquelle il ny a pas de conflits et pas de temps.

Freedom From The Known,


(Traduit en franais sous le titre Se librer du connu.)