Vous êtes sur la page 1sur 4

cinéma

CHARENTE
Chercheur : Gilles Marchal,
responsable de la salle Némo, cinéma
du CNBDI à Angoulême. A fait un Poitou-Charentes est le décor de
inventaire en 1995 à l’occasion du
nombreux films. Et le cinéma
centenaire du 7e art, en collaboration
avec Guy Goursaud et en utilisant les a transformé la perception des
archives de La Charente Libre.
lieux. A l’image d’une place
Chaque tournage mis au jour est
annoté et éventuellement complété rochefortaise qui fait à jamais
par des anecdotes.
chanter Les Demoiselles.
Film le plus marquant pour le Des fous de cinéma ont dressé
département :
La Frairie (1978) du Charentais l’inventaire des longs-métrages
Francis Chauvaud, tourné à Mansle. de fiction tournés dans la région
Gilles Marchal y voit «une carte
postale, un gros plan sur le monde
Par Astrid Deroost
rural, à rapprocher du travail de Jean-
Marie Poirier», auteur de Western. En
octobre 1978, l’avant-première s’est
déroulée à la salle des fêtes de
Mansle, devant les habitants qui
figuraient nombreux dans le long-
métrage. Bonne diffusion, joli succès
médiatique et distinction au festival
Poitou-Charentes
du film d’humour de Chamrousse en
1978.

Pontcarral, colonel d’empire de


scène d’action
Jean Delannoy (1942), avec Pierre
Blanchard, Annie Ducaux. Tourné au La Charente Libre. Nombreuses service d’ordre a été complètement Les chercheurs ont parfois
lieu-dit les Eaux-Claires, près scènes tournées à Angoulême, dans débordé... Les buffets ont été pillés inventorié l’ensemble de la
d’Angoulême. Censuré par Vichy. une maison de Trois-Palis et surtout en un temps record.» production cinématographique
Première à Angoulême, en novembre, dans les tanneries du village de (courts-métrages, films
au cinéma Le Family. Sireuil. Benjamin ou les mémoires d’un d’animation, expérimentaux) et
«C’est un bon et un mauvais puceau de Michel Deville (1968) télévisuelle.
Goupi-Mains rouges de Jacques souvenir.» Le maire de Sireuil se avec Michel Piccoli, Pierre Clémenti, Angoulême a été le théâtre de
Becker (1942), avec Fernand Ledoux rappelle la simplicité des comédiens, Catherine Deneuve et Michèle l’avant-première des films
et Robert Le Vigan. Extérieurs le plaisir des figurants, «la scène du Morgan. Tourné au château de Saint- d’animation de René Laloux, Les
tournés au lieu-dit Tournesou, près de départ filmée une dizaine de fois» et Brice près de Cognac. Maîtres du temps (1982) et de
Villars et de Villebois-Lavalette. l’immense fête du dernier jour. Hélas, Michel Ocelot, Kirikou et la
L’auteur du roman, Pierre Véry, est les tanneries – troisièmes de France –, L’air du temps de Jean-Philippe sorcière (1998), film qui a réalisé
originaire du canton d’Aubeterre en qui servaient de décor à un grand Chabannaud et Claude Rudelin près d’un million d’entrées et reçu
Charente. nombre de scènes, ont fermé (1983), respectivement archiviste à la la palme du long métrage du
définitivement en 1981. «Ça n’a Cinémathèque française et ancien festival d’Annecy. Dans la même
Le Père tranquille de et avec Noël aucun rapport mais les premiers assistant de Christian-Jaque. Film ville, les étudiants du Laboratoire
Noël (1945). Ce film, qui évoque un licenciements ont eu lieu en 1979, inspiré du Merveilleux Voyage de d’imagerie numérique, au sein du
village charentais sous l’occupation, quelques mois après le tournage», Nils Holgesson de Selma Lagerlof. CNBDI, produisent chaque année
fut un des gros succès de la poursuit l’élu qui voit en la fiction un Tournage à Angoulême, Ruffec, des courts-métrages d’animation
Libération. Tournage à Ambernac où vrai marqueur du temps. Melle, Saint-Sulpice. Des élèves de (lire dossier «De la BD à la 4D»,
vécut Lucien Noël (Noël Noël). Magnac ont dessiné sur le thème du L’Actualité n° 43). Gazoon, de
Bang Bang de Serge Piollet (1967) film. Romain Villemaine, primé au
Cinq tulipes rouges de Jean Stelli avec Sheila. Scènes de tournage au festival d’Annecy, doit être
(1948). Tourné à Magnac et Ruelle. château de Lignères, propriété de J’ai épousé une ombre de Robin programmé au Futuroscope.
Paul Ricard, près de Rouillac. Davis (1983) avec Francis Huster et Enfin, les pensionnaires de
Tout peut arriver de Philippe Labro Libre Charente, ouvrage publié par Nathalie Baye. La scène de l’Ecole supérieure de l’image
(1969). Extérieurs tournés à La Charente Libre en 1994, consacre déraillement du train a été tournée le (Angoulême et Poitiers) utilisent
Angoulême et près de Dirac. un amusant chapitre au «coup» de 8 novembre 1982 sur une voie ferrée les supports vidéo et cinéma
Sheila... et de Paul Ricard. Gérard désaffectée de Médillac, au sud de dans leurs productions
Un si joli village d’Etienne Périer Galibert, cuisinier, témoigne : Chalais. Le préfet de la Charente a artistiques.
(1978) avec Victor Lanoux, Jean «Le 10 août, on a donc fêté les 20 ans profité de l’événement-fiction pour
Carmet et Valérie Mairesse. de Sheila. 5 000 invitations ont été tester le plan Orsec. Première à
Tiré du roman de Jean Laborde Le lancées. Il est venu environ 15 000 Angoulême le 15 février 1983 en
Moindre Mal, paru en feuilleton dans personnes. C’était impensable. Le présence des vedettes.

L’Actualité Poitou-Charentes – N° 45 81
Ciné-Tamaris
Blanche et Marie de Jacques Renard Fièvres de Jean Delannoy (1941)
(1985) avec Sandrine Bonnaire et avec Tino Rossi, Ginette Leclerc et
Miou-Miou. Démarrage du tournage Madeleine Sologne. «La distribution
à Ruelle (septembre 1984) puis à éclatante comporte une pléiade de
Matha (Charente-Maritime) pour la vedettes», écrit Ciné Revue dans ses
scène de la Libération. Tournages échos. Scènes sur la plage de Saint-
principaux à Angoulême, Villebois- Georges-de-Didonne et à l’abbaye de
Lavalette (pharmacie), à Gond- Sablanceaux.
Pontouvre et à Sers. Visionnage des
rushes au cinéma Saint-Martial Les Maudits de René Clément
d’Angoulême où Miou-Miou a fêté (1944) avec Michel Auclair et Henri
son anniversaire. Avant-première du Vidal. Scène de l’enlèvement tournée
film à Angoulême, diffusé par ailleurs dans les ruines de Royan.
avec, en première partie, un
documentaire sur le Circuit Chéri-bibi de Marcello Pogliero
(automobile) des Remparts. Catherine Deneuve, Françoise Dorléac et Jacques Demy. (1954) avec Raymond Bussières, Jean
Richard et Albert Préjean. Tournage
Souvenirs de Geoffroy Reave (1987) Les Demoiselles de Rochefort sur l’île de Ré.
avec Michael Lonsdale et Amélie
Pick. Film anglais d’après le roman Ce film a littéralement habité la ville. Lieux vedettes : la place Colbert mais aussi Le Salaire du péché de Denys de la
Pork Butcher de David Hugues. la gare, les rues Bazeille, Latouche-Tréville, du port, de la République et le pont Patellière (1956) avec Danielle
Tourné à Brigueuil, dans la forêt de la transbordeur. Le bureau du maire devient l’appartement des jumelles et les Darrieux et Jean-Claude Pascal.
Boulonnie, Rochechouart et Saint- volets se couvrent de rose et de bleu. Scènes tournées près de
Junien (Haute-Vienne). Trente-deux ans après, sur le site de Rochefort, Les Demoiselles attirent les l’embarcadère de La Pallice (La
internautes du monde entier. La comédie musicale reste le premier vecteur de Rochelle) avec de nombreux
Tout ça pour ça de Claude Lelouch popularité de la cité qui compte désormais une avenue Jacques Démy et une figurants rochelais.
(1992) avec Jacques Gamblin et
place Françoise Dorléac.
Vincent Lindon. Une séquence est Le Sang à la tête de Gilles Grangier
Françoise Jouanneau, alors jeune mère de famille (aujourd’hui adjointe au
tournée devant une piscine sur le (1956) avec Jean Gabin d’après Le
maire), se souvient d’une ambiance de fête : «Le tournage a réveillé Rochefort.
bord de la RN 141 à Fléac. Tournage Fils Cardineau de Simenon, Rochelais
également en Charente-Maritime. C’était un très bel été, les couleurs et les costumes scintillaient. Le film nous a de cœur, avec dans le rôle principal
révélé la beauté de la ville que Demy avait choisie notamment pour sa lumière Jean Gabin. Le tournage, qui se
Moteur ! Olivier Assayas devrait très blanche et pour l’absence d’antennes TV.» En 1993, Agnès Varda tourne déroule à La Rochelle rue Jeanne-
lancer cet été le tournage de Les Demoiselles ont eu 25 ans et découvre à quel point les Rochefortais se sont d’Albret, «dans un quartier cossu et
l’adaptation de Destinées sentimenta- appropriés le film de son époux. Aujourd’hui encore, les enfants dessinent les tranquille», écrit Vincent Martin dans
les, roman de Jacques Chardonne. carreaux bleus et blancs de la place Colbert qui réglaient le pas des danseurs des son ouvrage, attire les admirateurs du
Têtes d’affiche : Emmanuelle Béart, Demoiselles de Rochefort. Même si les dalles ont un peu perdu de leur éclat. héros de Quai des brumes.
Charles Berling et Isabelle Huppert.
Le film aura pour cadre Barbezieux, annonce : «Les marins pêcheurs ont Le Bateau d’Emile de Denys de la
ville natale de l’écrivain, mais aussi changé provisoirement de métier et Patellière (1961) avec Lino Ventura,
Jarnac et Cognac. les militaires de la Wehrmacht sont Annie Girardot et Pierre Brasseur.
des... Rochelais.» Comédiens amateurs rochelais et
figurants participent avec talent au
Chéri-bibi de Léon Mathot (1937) tournage qui se déroule près du
CHARENTE-MARITIME bassin des chalutiers de La Rochelle.
avec Dalio, Jean-Pierre Aumont,
Chercheur : Vincent Martin, Pierre Fresnay. Film noir et blanc.
responsable du service cinéma au Tournage sur l’île de Ré. Les Filles de La Rochelle, comédie
musée maritime à La Rochelle depuis du Rochelais Bernard Deflandre
1993. Collectionneur de projecteurs, Studios de Royan créés en 1938 par (1961) avec Philippe Lemaire,
de lanternes magiques et de Emile Couzinet, détruits pendant la Raymond Bussières et Annette
documents. A publié, avec Sylvie guerre en 1944 : Poivre. Bernard Deflandre tourne
Denis, Le Premier Siècle du cinéma à Le Club des Fadas, comédie avec dans sa ville et utilise pour le
La Rochelle (éd. Bordessoules), mène Baleines et à Sablanceaux. Vincent Charpin et Robert Vattier (1938). tournage les lieux les plus presti-
des investigations thématiques Martin explique le choix du cinéaste Intrigante ou la belle bordelaise gieux : hôtel de ville, tours du vieux
(chalutiers, encan, mer...) et explique par la lumière et la beauté des plages. (1939). port, etc. Philippe de Broca et Jean-
le cinéma dans les écoles. Se définit De plus, Ré offrait la tranquillité Andorra (1941) avec Germaine Louis Foulquier sont figurants.
comme un documentaliste au service idéale et des blockhaus intacts, Dermoz et Jany Holt. Extérieurs
du grand public, destinataire nécessaires aux scènes de débarque- tournés rue Saint-Pierre à Royan et... Comme un poisson dans l’eau de
privilégié du 7e art. Son inventaire est ment. Zanuck et Fonda, ainsi que les en Andorre. La revue Ciné Mondial A. Michel (1961) avec Berthe
enrichi de revues de presse nombreux techniciens, sont revenus s’intéresse à l’immense succès d’un Granval et Philippe Noiret.
étonnament abondantes. sur l’île contribuant ainsi à grandir sa film «réalisé intégralement par un Séquences tournées à Fouras.
Film le plus marquant pour le renommée. En octobre 1961, le seul homme, Emile Couzinet.»
département : journal Sud Ouest décrit l’impres- Le Brigand gentilhomme (1943), Le Repos du guerrier de Roger
Le jour le plus long de Darryl sionnant trafic des bacs entre La assistant-réalisateur Joe Hamman, Vadim (1962) avec Brigitte Bardot,
Zanuck (1962). Scènes tournées sur Pallice et Sablanceaux et la surprise avec Katia Lova, film de cape et Macha Méril et Robert Hossein. Vue
l’île de Ré, à Saint-Clément-des- des Rétais. Le chapeau de l’article d’épée. rapide de Fort Boyard.

82 L’Actualité Poitou-Charentes – N° 45
Jean Gaillard – SO
Les Aventuriers de Robert Enrico
(1967) avec Alain Delon, Lino
Ventura et Joanna Shimkus.
Séquences à Fouras, à l’île d’Aix et
surtout scène finale à Fort Boyard.
Sud Ouest annonce l’avant-première
rochelaise et écrit : «Les Aventuriers
exploitent habilement la photogénie
de Fort Boyard, tiré de sa solitude par
le cinémascope et la couleur.»

Les Demoiselles de Rochefort de


Jacques Demy (1967) avec Catherine
Deneuve, Françoise Dorléac, Danielle
Darrieux, Michel Piccoli, Jacques
Perrin, Gene Kelly et Georges
Chakiris. Un été de tournage à
Rochefort.

Les Choses de la vie de Claude


Sautet (1969) avec Michel Piccoli,
Romy Schneider et Léa Massari. La
scène de l’accident est tournée sur
l’île de Ré. Des séquences mettant en
scène Michel Piccoli et Léa Massari
Annie Girardot et Lino Ventura dans Le Bateau d’Emile.
ont été tournées sur le quai Valin de
La Rochelle.
tournées sur l’île de Ré. Bertrand Beau fixe de Christian Vincent
Le Petit Bougnat de Bernard T. Tavernier réalise quelques prises en (1992). Tournage à Saint-Palais-sur-
Michel (1969) avec la toute jeune l’absence de Granier-Deferre. Mer.
Isabelle Adjani. Scènes de fugue
tournées au large de La Rochelle Vive la sociale de Gérard Mordillat Le Sourire de Claude Miller (1994)
puis sur l’île de Ré. (1983) avec Yves Robert et Jean- avec Jean-Pierre Marielle et
Pierre Cassel. Scènes tournées à Ars- Emmanuelle Seigner. Scènes tournées
Point de chute de Robert Hassien en-Ré, près du phare des Baleines, et à Ronce-les-Bains.
(1970) avec Johnny Halliday. sur les bacs au départ de La Rochelle.
Tournage à Royan. Avec la participation d’une vingtaine Beaumarchais, l’insolent d’Edouard
d’élèves de Bois-Plage. Molinaro (1996) avec Fabrice
Le Train de Pierre Granier-Deferre Luchini, Michel Piccoli, Michel
(1973) d’après le roman de Georges L’Amour ou presque du Rochelais Serrault, Jean Yanne. Scènes tournées
J-L T

Simenon avec Romy Schneider et Patrice Gautier (1985) avec au théâtre de la Coupe d’or de
Jean-Louis Trintignant. Trois jours de Hippolyte Girardot, Jean-Pierre Rochefort et trois jours de tournage à Tournage d’un cinématon à
tournage mettent en scène le chemin Kalfon et Jean-François Balmer. La Rochelle dans la salle haute de la Saint-Georges-de-Didonne.
de ronde, la gare de La Rochelle et Tournage à La Rochelle. chambre de commerce.
plus de 200 figurants.
Cinématons
Noces barbares de Marion Hansel
Les Aventuriers de l’arche perdue (1987) avec Marianne Basler et C’est le titre du film le plus long de
de Steven Spielberg (1980) avec Thierry Frémont. Tournage à La l’histoire du cinéma, entrepris en
Harisson Ford. C’est dans la base Tremblade. 1978 par Gérard Courant. Face à
sous-marine de La Pallice (La une caméra super 8 non
Rochelle) qu’a été tournée la scène Dandin de Roger Planchon (1987) sonorisée et immobile, vedettes,
Arnaud Borrel

du submersible nazi. Un tournage avec Claude Brasseur, Daniel Gélin artistes, journalistes, amis,
monstre, rapporte Vincent Martin, et Zabou. Scènes tournées à inconnus deviennent les
avec une armada de caméras, de Bourcefranc. personnages du film, le temps
techniciens et en présence de d’une bobine (3 min 25), chacun
figurants rochelais qui durent faire Les Maris, les Femmes et les The Cousine Bette de Des Mac étant libre de faire ce qu’il veut. Le
grève pour ne pas être oubliés. Amants de Pascal Thomas (1989) Anuff (réalisateur de Tommy), (1996) plan fixe est diffusé tel quel, sans
avec Jean-François Stévenin, Guy avec Jessica Lange. Film inspiré du montage, et placé dans l’ordre
Das Boot de Wolfgang Petersen Marchand et Daniel Ceccaldi. roman de Balzac. Sud Ouest rapporte chronologique des tournages. Un
(1979-80). Film de guerre avec de Tournage sur l’île de Ré. un tournage très discret à Rochefort cinéma muet irrésistible car,
violentes scènes tournées autour de la et au théâtre de la Coupe d’or souvent, le scénario imaginé par
base sous-marine de La Rochelle. Noyade interdite de Pierre Granier- transformé, pour quelques scènes, en le «cinématoné» ne se déroule
Deferre (1992) avec Philippe Noiret, Fort Knox. pas comme prévu. Deux séries de
Etoile du Nord de Pierre Granier- Guy Marchand, Elizabeth Bourgine portraits ont été produites par le
Deferre (1982) avec Simone Signoret et Gabrièle Lazure. Tournage à Saint- Confort Moderne en Poitou-
et Philippe Noiret. Scènes de fin Palais-sur-Mer. Charentes, en 1986 et en 1990.

L’Actualité Poitou-Charentes – N° 45 83
DEUX-SÈVRES

J-L T
Chercheur : Daniel Taillé,
collectionneur de films, de photos et
de documents. Accomplit un travail
de responsable de cinémathèque. A
organisé plusieurs expositions (avec
projections) sur Simone Signoret,
Henri-Georges Clouzot, né à Niort en
1907, ou encore sur Léonce Perret,
pionnier niortais du cinéma muet qui
tourna avec Gloria Swanson et
Arletty. A retrouvé et monté des films
d’actualités locales datant du début
du siècle. Prépare un ouvrage qui
contera 100 ans de 7e art dans les
Deux-Sèvres : tournages
professionnels et amateurs, premières
salles et projections, cinéma
ambulant, personnalités...

Films les plus marquants pour le


Ni vu - Ni connu
département : En avril 1997, Marylène Negro a tourné Ni vu - Ni connu sur la terrasse du parking Carnot à Poitiers, à
Les Diaboliques de Henri-Georges l’invitation de Dominique Truco, directrice des arts plastiques au Confort Moderne. Dans ce film de
Clouzot (1954) avec Simone 2h23, les acteurs sont anonymes et volontaires. Cent cinquante personnes ont répondu à l’appel de
Signoret, Véra Clouzot, Paul l’artiste, ainsi formulé : «Venez donner une image de vous.» Pour la beauté du geste, chacun donne
Meurisse, Charles Vanel et Les quelques minutes de vie : une chanson, une histoire drôle, une confession, un discours ou, tout
Honneurs de la guerre de Jean simplement, une présence...
Dewever (1960) avec Pierre Collet,
Bernard Verley, Evelyne Lacroix et Pleure pas la bouche pleine de L’Iguane de Filip Forgeau (1993) Les Zozos de Pascal Thomas (1972)
Gaby Basset. La première œuvre Pascal Thomas (1973) avec Annie avec Fred Gimenez, Dominique avec Frédéric Duru, Edmond Raillard
recèle de rares (deux ?) plans Colé, Frédéric Duru, Bernard Menez, Rongère, Maryel Ferraud et Filip et Annie Colé. Tournage près de
d’atmosphère filmés à Niort et à Jean Carmet et Daniel Ceccaldi. Forgeau. Le réalisateur-acteur a Moncontour et premier film du
Bressuire, insérés en surimpression. Tournage à Borcq-sur-Airvault, tourné à Niort, à La Rochenard, à réalisateur originaire de Saint-
Le second film a été presque Marnes, Thouars et dans la Vienne Coulon et en Charente-Maritime. Chartres... Un an avant Pleure pas la
entièrement tourné dans le près de Moncontour. bouche pleine.
département, notamment à La Mothe- Le Terminus de Rita de Filip
Saint-Héray, Arçais, Sainte-Néomaye L’Entourloupe de Gérard Pirès Forgeau (1994) avec Bernadette Un Neveu silencieux de Robert
et Saint-Rémy. «Dans Les (1979) avec Jacques Dutronc, Gérard Lafont, Maryel Ferraud et Jean- Enrico (1979). Séquences tournées à
Diaboliques, on parle de Niort à tout Lanvin, Jean-Pierre Marielle et Claude Dreyfus. Tournage à Niort et Nouaillé-Maupertuis.
bout de champ et les Niortais ont eu Isabelle Mergault. Séquences à en Charente-Maritime.
l’impression de reconnaître leur ville. Coulon et au Vanneau. A l’ombre du fou de Pascal
C’est ce film qui est resté dans les Beaumier (1987). Tournage du côté
mémoires alors que Les Honneurs de Rebelote de Jacques Richard (1982) de L’Isle-Jourdain.
la guerre, tournage parmi les plus avec Jean-Pierre Léaud, Christophe
importants pour le département, a été Bazzini, Olga Georges-Picot et La Petite Voleuse de Claude Miller
un peu oublié du grand public», Gabrielle Lazure. Tournage à Niort, (1988) sur un scénario de François
reconnaît Daniel Taillé. Chef-Boutonne et Loizé puis dans la Truffaut avec Charlotte Gainsbourg.
région parisienne. Séquences à Poitiers.
La Foire aux femmes de Jean Stelli
L. Chegaray

(1955) d’après le roman de Gilbert Ave Maria de Jacques Richard Aux yeux du monde d’Eric Rochant
Dupé, avec Etchika Choureau, Jean (1984) avec Isabelle Pasco, Anna (1991) avec Yvan Attal, Christine
Danet et Alfred Adam. Séquences à Karina, Féodor Atkine, Pascale Scott-Thomas et Charlotte Gains-
Eric Rochant tourne Aux yeux
Le Vanneau. Tournage également en Ogier. Lieux de tournage : Brioux- bourg. Tournage près de Fleuré sur la
du monde en partie dans la
Charente-Maritime, sur le port de La sur-Boutonne, Celles-sur-Belle, La RN 147, près de Jaunay-Clan du côté
Vienne en août 1990. Ici, une
Rochelle. Mothe-Saint-Héray, Niort, Paizay-le- de Nanteuil, sur la RN 10 à la sortie
scène au restaurant Les
Tort et Périgné. de Vivonne.
Routiers à l’entrée de Vivonne.
Le Printemps de Marcel Hanoun
(1970) avec Michael Lonsdale et Vent de Galerne de Bernard Favre Van Gogh de Maurice Pialat (1990)
Catherine Binet. Tournage à Saint- (1988) avec Jean-François VIENNE avec Jacques Dutronc. Séquences
Sauveur/Bressuire, Echiré, Mauzé- Casabonne, Charlotte Laurier et filmées à Saint-Rémy-sur-Creuse.
Avec le concours de Daniel Taillé.
sur-le-Mignon mais aussi en Monique Mélinand. Séquences
Charente-Maritime et en Indre-et- tournées à Parthenay.
La Ferme du pendu, drame de Jean Luc Besson a tourné une scène de son
Loire. prochain film, sur Jeanne d’Arc,
Dréville (1945) avec Charles Vanel,
Alfred Adam et Bourvil. Tournage dans la salle des Pas Perdus du palais
dans le marais poitevin. des Ducs d’Aquitaine, à Poitiers.

84 L’Actualité Poitou-Charentes – N° 45