Vous êtes sur la page 1sur 24

Le Président Bouteflika félicite M. Ouyahia

à l'occasion de son élection secrétaire général du RND

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à M. Ahmed Ouyahia, à l'occasion de son élec- tion jeudi, secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND). "J'ai suivi avec intérêt le vote qui vous a dûment porté, dans le cadre d'une opération démocratique à la tête du RND, ce parti qui a de tout temps adopté des positions nationales marquées du sceau de l'intégrité et de la sagesse, dans le seul but de placer les intérêts suprêmes du pays au dessus de toute considération, à la faveur d'un pro- gramme politique et social rénové et d'une ligne nationale droite", a écrit le président de la République dans son message.

P. 4

le président de la République dans son message. P. 4 Ph : Archives DK NEWS 22°

Ph : Archives

DK NEWS

DK NEWS

22°

: ALGER

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

33° : TAMANRASSET

 

p. 2

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016 - 28-29 Radjeb 1437 - N° 1296 - 3 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

Le Conseil des ministres des AE de l'UMA salue les efforts de l'Algérie pour le rétablissement de la stabilité en Libye

P. 5

ALGÉRIE-CUBA

Le ministre cubain du Commerce extérieur et de l'Investissement étranger en visite en Algérie à partir de demain

P. 24

ALGÉRIE-CEMOC

Une délégation de l'état-major de l'ANP a pris part à une réunion du CEMOC jeudi à Bamako

P. 24

RENTRÉE 99.000 UNIVERSITAIRE nouvelles places pédagogiques réceptionnées Pas moins de 99.000 nouvelles places
RENTRÉE
99.000
UNIVERSITAIRE
nouvelles places
pédagogiques
réceptionnées
Pas moins de 99.000 nouvelles places
pédagogiques et plus de 55.000 lits
devraient être réceptionnés lors de la pro-
chaine rentrée universitaire, a indiqué
jeudi à Alger le ministre de l'Enseignement
supérieur et de la Recherche scientifique,
Tahar Hadjar. En raison du nombre impor-
tant d'inscrits et de candidats au baccalau-
réat, 99.000 nouvelles places pédagogiques
et de plus de 55.000 lits devraient être
réceptionnés lors de la prochaine rentrée
universitaire, a précisé M. Hadjar lors d'un
exposé sur son secteur présenté devant la
commission de l'Education, de
l'Enseignement supérieur, de la Recherche
scientifique et des Affaires religieuses de
l'Assemblée populaire nationale (APN).
P. 3
LE DG DE LA SÛRETÉ NATIONALE, LE GÉNÉRAL-MAJOR
ABDELGHANI HAMEL À PARTIR D’ORAN :
ÉNERGIE
TRAVAUX PUBLICS :
42%
«La modernisation de la
Police nationale s’inscrit dans
le cadre du renforcement
de l’Etat de droit»
La production de
l'Algérie en produits
pétroliers atteindra les
45 millions de tonnes
par an à l'horizon 2024
des ralentisseurs
ont été implantés
anarchiquement
P. 3
P. 6
P. 6
SANTÉ
SANTÉ
été implantés anarchiquement P. 3 P. 6 P. 6 SANTÉ Accouchement prématuré Les signes qui doivent
Accouchement prématuré Les signes qui doivent alerter P.p 12-13
Accouchement
prématuré
Les signes
qui doivent
alerter
P.p 12-13

Astronomie

Le transit de la planète

Mercure

sera observé en Algérie lundi

P. 9

F TBALL COUPE DE LA CAF (8 ES DE FINALE BIS ALLER), AUJOURD’HUI À 18H00
F
TBALL
COUPE DE
LA CAF
(8
ES
DE FINALE
BIS ALLER),
AUJOURD’HUI
À 18H00
:
MO
BÉJAÏA – ES TUNIS :
Le MOB défie
l'ES Tunis
P. 22
MDN
MDN

LUTTE CONTRE

LE TERRORISME

3 éléments

de soutien aux groupes terroristes

arrêtés

à Bourmerdès et Bordj Bou-Arréridj

CONTRE LE TERRORISME 3 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Bourmerdès et Bordj Bou-Arréridj

P. 3

CONTRE LE TERRORISME 3 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Bourmerdès et Bordj Bou-Arréridj

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Vendredi 6-samedi 7 mai 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr

2 DK NEWS

Vendredi 6-samedi 7 mai 2016

D’

EIL

Horaires des prières

Vendredi 6-samedi 7 mai 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:59 Dohr 12:45 Asr 16:33
Vendredi 6-samedi 7 mai 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:59 Dohr 12:45 Asr 16:33
Vendredi 6-samedi 7 mai 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:59 Dohr 12:45 Asr 16:33
Vendredi 6-samedi 7 mai 2016 D’ EIL Horaires des prières Fajr 03:59 Dohr 12:45 Asr 16:33
Fajr 03:59 Dohr 12:45 Asr 16:33 Maghreb 19:47 Isha 21:18
Fajr
03:59
Dohr
12:45
Asr
16:33
Maghreb
19:47
Isha
21:18

LUNDI 9 MAI À 10H30 AU FORUM DE DK NEWS L’artisanat traditionnel, les produits du terroir et le tourisme rural en débat

En prévision de l’organisation de la 1 re édition du «Bazar rural», du 14 au 20 mai au siège de l’UGTA à Alger, l’Organisation nationale pour l’économie rurale et le dé- veloppement durable, «Main Verte», sous l’égide de sa commission natio- nale permanente pour le tourisme rural et la protection du patrimoine, orga- nise lundi 9 mai 2016 à partir de 10h30, au Forum de DK News, une conférence-

à partir de 10h30, au Forum de DK News , une conférence- débat qui portera sur

débat qui portera sur des secteurs mo- teurs productifs, hors hydrocarbures à savoir «L’artisanat traditionnel, les pro- duits du terroir et le tourisme rural». La rencontre qui sera animée par la fonda- trice Mme N. Ghachouch et le secré- taire général de l’Organisation M. El Amari, aura lieu au Centre de presse de notre publication 3, rue du Djurdjura, Ben Aknoun, Alger.

FORUM DE LA SÛRETÉ NATIONALE

Conférence sur la commémoration des massacres du 8-Mai 1945

sur la commémoration des massacres du 8-Mai 1945 DEMAIN À L’AURASSI Journée d’étude sur : "Le
DEMAIN À L’AURASSI Journée d’étude sur : "Le coût économique des accidents de la route"
DEMAIN À L’AURASSI
Journée d’étude sur :
"Le coût économique
des accidents
de la route"
Le ministre de
l’Intérieur et des Col-
lectivités locales, M.
Noureddine Bedoui,
présidera demain 8
mai à partir de 8h30 à
l’hôtel El Aurassi,
l’ouverture des tra-
vaux d’une journée
d’étude sur «Le coût
économique des acci-
dents de la route».
Météo
Max
Min
Alger
22°
10°
Oran
23°
13°
Annaba
21°
12°
Béjaïa
21°
12°
Tamanrasset
32°
21°
Animez vos tonalités
d’attente gratuitement
avec le service
Naghmati de Mobilis
4
Afin de faire profiter pleinement nos clients
de notre service «Naghmati», Mobilis lance une
promotion exceptionnelle destinée à ses clients
postpayés et prépayés. Ainsi, à compter du 04 Mai
2016 et durant 15 jours, Mobilis offre gratuitement
et en illimité, l’opportunité à ses clients de per-
sonnaliser leur tonalités d’attente selon leurs
gouts, en choisissant les tonalités les plus ten-
dances du moment grâce aux bouquets Mobilis
(Algériens, Occidentale, Oriental
)
Mobilis rap-
pel, pour souscrire au service « Naghmati », il suf-
fit de: Appeler le 680 et suivre les étapes d’inscrip-
tions, envoyer « INS » par SMS au 680, se connec-
ter au site Internet http://naghmati.mobilis.dz. La
période de validité des tonalités téléchargé est de
60 jours.

MOUDJAHIDINE

Zitouni demain à Sidi Bel-Abbès

Le ministre des Moud- jahidine, M. Tayeb Zitouni, présidera demain di- manche 8 mai dans la wi- laya de Sidi Bel-Abbès, la commémoration des mas- sacres du 8-Mai 1945.

la commémoration des mas- sacres du 8-Mai 1945. DEMAIN AU SIÈGE DU FLN Réunion des secrétaires

DEMAIN AU SIÈGE DU FLN Réunion des secrétaires de mouhafadhate

AU SIÈGE DU FLN Réunion des secrétaires de mouhafadhate Le secrétaire général du parti du Front

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), M. Amar Saâdani, prési- dera cet après-midi à partir de 13h30 au siège du parti à Hydra, les travaux de la réunion des se- crétaires de mouhafadhate.

travaux de la réunion des se- crétaires de mouhafadhate. AHD 54 Conférence de Fawzi Rebaïne Le

AHD 54

Conférence de Fawzi Rebaïne

Le prési- dent du parti AHD 54, M. Ali Fawzi Re- baine, ani- mera une conférence de presse, ce matin à partir de 11h au siège national du parti sis 53, rue Larbi Ben M’hidi, Al- ger.

national du parti sis 53, rue Larbi Ben M’hidi, Al- ger. Signature d’une convention de partenariat

Signature d’une convention de partenariat stratégique entre Ooredoo et l’USTHB

Poursuivant son engage- ment dans la promotion de l’innovation et de l’entrepre- neuriat en Algérie, Ooredoo a signé le mercredi 04 mai 2016 une convention-cadre de par- tenariat stratégique avec l’Uni- versité des Sciences et de la Technologie Houari-Boume- diène (USTHB). Ce partenariat a été conclu par Ooredoo, représenté par son Directeur des Ressources Humaines M. Reda Bendedouche, et l’USTHB représentée par son Rec- teur M. Mohamed Saidi en marge du Forum USTHB-Entre- prises organisé à l’Université de Bab Ezzouar et entrant dans le cadre des festivités marquant le 42ème anniversaire de la création de l’USTHB. A travers cette convention signée avec la plus grande université algérienne, Ooredoo vise à encourager l’émergence de jeunes talents algériens porteurs de projets innovants en leur offrant un accompagnement dans leurs projets avec la possibilité de créer leurs propres start-ups. A la faveur de ce partenariat, Ooredoo mettra en œuvre son expérience et son savoir-faire technologiques au profit des étudiants à travers des formations technologiques de pointe, des interventions d’experts en Business et en TIC, des propositions de stages au sein de ses différentes struc- tures, un soutien technologique lors des activités pédago- giques ainsi que des opérations de sponsoring.

pédago- giques ainsi que des opérations de sponsoring. A l’occasion de la commémoration du 71e anniversaire

A l’occasion de la commémoration du 71e anniversaire des massacres du 8- Mai 1945, le Forum de la Sûreté natio- nale, abrite ce matin à partir de 9h, à l’Ecole supérieure de police, Ali-Tounsi, une conférence historique animée par le Dr Mohamed Lahcen Zeghidi, en présence des cadres de la Sû- reté nationale des représentants de la société civile et des médias.

des représentants de la société civile et des médias. DEMAIN À ALGER CENTRE Conférence historique «Mai,

DEMAIN À ALGER CENTRE

Conférence historique «Mai, un mois pour la mémoire»

En collaboration avec l’association Michaâl Echahid, le pré- sident de l’APC d’Alger Centre, M. Abdelhakim Bettache, pré- sidera demain dimanche 8 mai à 10h30 au Centre culturel Larbi Ben M’hidi, l’ouverture des travaux d’une conférence histo- rique sous le thème «Mai, un mois pour la mémoire».

ANR

Célébration du 21 e anniversaire du parti

Le secrétaire général de l’Al- liance nationale républicaine (ANR), le Dr Bel- kacem Sahli, pré- sidera ce matin à partir de 11h, l’ou- verture d’une conférence commémorative à l’occasion de la célébration du 21e anniversaire de la création du parti.

célébration du 21e anniversaire de la création du parti. 4 Algérie Télécom reçoit le prix «WSIS

4

Algérie Télécom reçoit le prix «WSIS Project Prizes 2016»

Algérie Télécom a reçu, mercredi 4 mai 2016, à Ge- nève le prix «WSIS Project Prizes 2016» de l’Union Inter- nationale des Télécoms pour son projet de raccordement en fibre optique, des locali- tés de plus de 1000 habi- tants. Le prix a été remis à la responsable de la Division Relation Clients, membre de la dé- légation d’Algérie Télécom au congrès annuel de l’Union In- ternationale des Télécoms. Le projet «Connect every 1000 inha- bitants locality to optic fiber» a été sélectionné parmi les 5 meil- leurs projets internationaux dans la catégorie « Infrastructures d’information et de communication». Le projet d’Algérie Télécom concerne le raccordement des localités de plus de 1000 habitants au réseau internet, dans une initiative soutenue par les pouvoirs publics visant à favoriser l’édification de la société de l’information. Après avoir raccordé tous les chefs-lieux de communes du pays à la fibre optique, Algérie Télécom s’attelle actuellement à connecter 1 321 localités de plus de 1000 habi- tants au réseau national de fibre optique avant la fin de 2017. Cette initiative de service public vise à fournir un accès Inter- net aux citoyens, entreprises, établissements scolaires et collectivités locales, dans toutes les régions du pays, y compris celles éloignées des centres urbains et situées en zones mon- tagneuses ou désertiques.

régions du pays, y compris celles éloignées des centres urbains et situées en zones mon- tagneuses

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE,

TAHAR HADJAR :

Pas moins de 99.000 nouvelles places pédagogiques et plus de 55.000 lits devraient être réceptionnés lors de la prochaine rentrée universitaire, a indiqué jeudi à Alger le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar.

«99.000 nouvelles places pédagogiques prévues pour la prochaine rentrée universitaire »

En raison du nombre impor- tant d'inscrits et de candidats au baccalauréat, 99.000 nouvelles places pédagogiques et de plus de 55.000 lits devraient être récep- tionnés lors de la prochaine ren- trée universitaire, a précisé M. Hadjar lors d'un exposé sur son secteur présenté devant la com- mission de l'éducation, de l'ensei- gnement supérieur, de la re- cherche scientifique et des af- faires religieuses de l'Assemblée populaire nationale (APN). Parmi les priorités fixées par le programme d'action du secteur à court et moyen termes, dans le ca- dre de la conférence nationale de l'université, organisée en janvier dernier, M. Hadjar a cité le renfor- cement des capacités de l'uni- versité, à travers la bonne gouver- nance, en vue de répondre aux différents besoins. Le programme du secteur vise à «promouvoir le système de l'en- seignement supérieur et de la recherche scientifique pour le mettre au diapason des normes

HABITAT Le CNEPD et la FNAI signent une convention de formation des agents immobiliers

Une convention de formation des opérateurs du secteur immobilier a été signée jeudi à Alger entre la Fédération nationale des agents immo- biliers (Fnai) et le Centre national de l'enseigne- mentprofessionnelàdistance(CNEPD),aindiqué un communiqué de cet établissement de forma- tion. Le document signé vise, selon la même source, à mettre à niveau les agents immobiliers agréés actuellement en activité, et former les candidats intéressés par la profession d'agent immobilier, les administrateurs des biens immo- biliers et les assistants et commerciaux du secteur. La convention porte également sur l'organisation de journées d'études sur des thèmes liés aux ac- tivités et prestations immobilières, ajoute le com- muniqué. Ainsi, l'objectif recherché par cette convention de partenariat est de «permettre aux agents immo- biliers ainsi qu'à leurs assistants de s'acquitter, dans

internationales et d'un enseigne- ment de qualité», a souligné le mi- nistre, ajoutant que la stratégie ac- tuelle du secteur englobe des ac- tions de développement et de ré- forme et des mesures de soutien, a-t-il poursuivi. Les efforts déployés ont pour objectifs le soutien et l'extension du réseau universitaire et la consolidation du cadre pédago- gique et scientifique des points de vue qualité et quantité, dans le ca- dre du plan scientifique définis- sant la carte universitaire, a-t-il dit. Le plan englobe des structures pédagogiques, de services et d'au- tres espaces notamment des bi- bliothèques, des centres de re- cherche, des sources d'informa- tion, des laboratoires d'enseigne- ment des langues et des espaces d'accompagnementpédagogique de l'étudiant, outre l'aménage- ment d'espaces universitaires de rencontre et des clubs d'ensei- gnants et d'étudiants. Il s'agit également de l'amélio- ration pédagogique et de l'enca-

drement scientifique en vue de hisser les facultés intellectuelles des diplômés universitaires, ou- tre le développement de la forma- tion des formateurs en doctorat et la correction des lacunes, a pré- cisé le ministre. Le plan vise à sou- tenir les enseignants et à assurer leur participation aux manifesta- tions scientifiques nationales et internationales, outre le renfor- cement de la contribution des compétences scientifiques éta- blies à l'étranger dans l'effort na- tional de recherche scientifique, a-t-il estimé. Les reformes consis- tent à remédier aux dysfonction- nements relevés sur le terrain, à améliorer la qualité des oeuvres sociales, à asseoir les règles d'un enseignement qualitatif et continu, à consacrer le système d'évaluation, à former des élites universitaires et à renforcer le sys- tème des grandes écoles et la di- mension professionnelle de la formation supérieure, a expli- qué le ministre. Elles visent à élaborer des contenus, à dévelop-

Elles visent à élaborer des contenus, à dévelop- per les pratiques pédagogiques et les offres de

per les pratiques pédagogiques et les offres de formation, à impli- quer les professionnels dans le renforcement des capacités entre- preneuriales et à encourager l'esprit d'initiative, tous les as- pects de la vie estudiantine et les activités scientifiques, a indiqué le ministre, soulignant qu'une

conférence nationale sera pro- chainement organisée sur cette question. Parmi les projets program- més, le ministre a cité la révi- sion de textes d'orientation des nouveaux étudiants, outre l'accé- lération de la cadence de réalisa- tion des projets universitaires.

LE DG DE LA SÛRETÉ NATIONALE, LE GÉNÉRAL-MAJOR ABDELGHANI HAMEL À PARTIR D’ORAN :

«La modernisation de la police nationale s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’Etat de droit»

 

Le Directeur général

  Le Directeur général

de la Sûreté nationale,

le

général-major Abdel-

ghani Hamel, a affirmé jeudi à Oran que les me- sures portant moderni-

sation de la police algé- rienne s’inscrivent dans

le

cadre du renforcement

de l’Etat de droit. «Nous oeuvrons à moderniser

le

corps de la police algé-

rienne dans tous les do- maines dans le but de

renforcer l’Etat de droit»,

a

estimé le premier res-

 

ponsable de la DGSN dans une déclaration à la presse en marge de l’inauguration de plu- sieurs structures rele-

«La prévention et la lutte contre la criminalité ne réussissent qu’avec l’implication de l’ensem- ble des acteurs de la so-

ral-major Hamel a inau- guré, à l’occasion, plu- sieurs nouvelles struc- tures policières, dont le siège de la sûreté urbaine

vant de son institution. Il

ciété, dont le citoyen qui

de Bir El Djir, et un

a

ajouté que le corps de la

constitue un élément es-

deuxième dans la localité

sûreté nationale veille au respect des lois et leur application conformé- ment aux exigences et principes des droits de l’homme. Le général ma- jor Hamel a ajouté que la DGSN oeuvre continuel- lement à s’adapter avec le système judiciaire na- tional, notamment avec les amendements intro- duits au Code de procé- dures pénales. Par ail- leurs, le même responsa- ble a souligné «l’impor- tance d’être à l’écoute des préoccupations des citoyens liées à leur sécu- rité et à celle de leurs biens pour mieux les prendre en charge». Il a appelé au renfor-

sentiel dans l’action sé- curitaire et la préven- tion», a-t-il indiqué. Concernant la crimi- nalité et la sécurité rou- tière, le général major Hamel a affirmé que son institution priorise la prévention et la sensibi- lisation sur l’action ré- pressive, tout en se félici- tant des résultats enre- gistrés sur le terrain. Pour la couverture sé- curitaire par la police au niveau national, le DGSN a indiqué que de grands efforts ont été faits pour sa consolidation, rele- vant qu’elle est actuelle- ment de l’ordre d’un po- licier pour 450 habitants. Dans la wilaya d’Oran,

de Belgaid dans la même commune. Celle-ci a bé- néficié également d’une seconde brigade de re- cherche et d’investiga- tion, appelée à jouer un rôle moteur dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Le DGSN a inauguré également le siège de la deuxième brigade de l’intervention rapide, avant de procéder à l’inauguration d’une sû- reté urbaine au centre de la ville d’Oued Tlelat et une autre à la localité de Hassian Etoual, relevant de la commune de Gdyel. La cérémonie d’inau- guration de cette der- nière structure a été

cement du rôle de la po-

cette couverture est esti-

marquée par la présence

lice de proximité et à une ouverture de plus en plus grande sur la société ci- vile.

mée à 85%, soit une moyenne d’un policier pour 400 habitants. Par ailleurs, le géné-

du ministre du Travail, de l’Emploi et la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi.

les règles de l'art, de leurs missions, d'une part, et garantir les engagements et prestations immobi- lières dans les normes, d'autre part», détaille le communiqué. «Les deux parties sont convaincues que la for- mation est la meilleure voie menant à la profes- sionnalisation et la valorisation des compétences de toute ressource humaine», ajoute-t-on de même source. Les programmes de formations, proposées en formule alternée, portent notam- ment sur le cadre juridique de l'activité immobi- lière en Algérie, les techniques de gestion et de communication, les notions d'assurances et de fis- calité liées à l'activité ainsi les techniques d'accueil de la clientèle. En outre, la signature de ce docu- ment s'inscrit dans le cadre de l'application des dis- positions du décret exécutif n°09-18 du 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent immobilier.

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Trois éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Bourmerdès et Bordj Bou-Arréridj

Trois (03) éléments de

Bou Arrérirdj/5ème RM",

le matin du 6 mai 2016,

soutien aux groupes ter-

dix

(10) quintaux de kif

roristes ont été arrêtés jeudi à Bourmerdès et Bordj Bou-Arréridj par des détachements combi- nés, a indiqué hier un communiqué du minis- tère de la Défense natio- nale (MDN). "Dans le ca- dre de la lutte antiterro- riste, des détachements combinés ont arrêté, le 5

précise la même source. "Un autre détachement de l'Armée nationale po-

pulaire a découvert et dé- truit à Skikda/5ème RM, un abri pour terroristes, trois (03) canons de confection artisanale, 4,2 kilogrammes de matières explosives et d'autres ob- jets", ajoute le MDN dans son communiqué. "Dans

traité", relève la même source. D'autre part, un détachement à In Guez- zam/6ème RM, a saisi deux (02) véhicules tout- terrain et 2,89 tonnes de denrées alimentaires. "A Souk Ahras, Tébessa et El Tarf/5ème RM, des élé- ments des gardes-fron-

tières ont déjoué des ten-

mai 2016, trois (03) élé-

le

cadre de la lutte contre

tatives de contrebande

ments de soutien aux

la

criminalité organisée,

de

plus de 21 178 litres

groupes terroristes à

un détachement combiné

de

carburant",selon la

Boumerdes/1ere Région

a

saisi à Beni Ounif (wi-

même source.

militaire (RM) et Bordj

laya de Bechar)/3ème RM,

 

APS

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

Le Président Bouteflika félicite M. Ouyahia

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a

adressé un message de félicitations à M. Ahmed Ouyahia,

à l'occasion de son élection jeudi, secrétaire général du Ras-

semblement national démocratique (RND). «J'ai suivi avec intérêt le vote qui vous a dûment porté, dans le cadre d'une opération démocratique à la tête du RND, ce parti qui a de tout temps adopté des positions na- tionales marquées du sceau de l'intégrité et de la sagesse, dans le seul but de placer les intérêts suprêmes du pays au dessus de toute considération, à la faveur d'un pro- gramme politique et social rénové et d'une ligne nationale droite», a écrit le président de la République dans son mes- sage. «Ma conviction était grande que les militantes et mili- tants du RND, connus pour leur grande expérience sur la scène politique et leur haut sens de responsabilité, allaient vous élire à la tête de leur parti, confiants en cela que vo- tre éclatante victoire pourrait contribuer à relever les grands défis qui se posent à notre pays», a soutenu le Chef de l'Etat. «Des défis qui se posent notamment en termes de dé- veloppement national global, de garantie des libertés fondamentales, de promotion du rôle de la femme et de prise en charge des préoccupations des jeunes, ainsi que toute entreprise à même de consacrer la paix et la sta- bilité dans notre pays», a ajouté le président Bouteflika. «Cette heureuse occasion m'offre l'agréable opportu- nité de vous adresser et à travers vous aux militantes et mi- litants de votre parti, mes félicitations les plus vives, priant Dieu de guider vos pas au service de l'Algérie et de son peuple sur la voie du progrès et de la prospérité», conclut le président de la République.

LES TRAVAUX DU CONGRÈS POURSUIVIS HIER

Les délégués se sont félicités du climat « démocratique »

Les travaux du congrès du Rassemblement national dé- mocratique (RND) auquel participent quelque 1.600 congressistes dont 500 femmes, se sont poursuivis hier

à Alger pour la deuxième journée dont la séance matinale

à été consacrée aux interventions des délégués. Dans leurs interventions, les délégués se sont félicités du climat "démocratique" dans lequel s'est déroulée l'élection du Secrétaire général du parti, qualifiant le

congrès "d'évènement historique" dans le parcours du parti. Ils ont souligné, à l'occasion, la nécessité de se mo- biliser en prévision des prochaines échéances électorales dont les législatives de 2017 afin de garantir des résultats

à la hauteur de la place du parti sur la scène politique na-

tionale. Dans la séance de l'après-midi, les congressistes

devront élire la nouvelle composante du Conseil national après la désignation des délégués de wilaya de leurs re-

présentants au sein de ce Conseil. La première journée des travaux a été marquée par l'élection à la majorité écrasante de M. Ahmed Ouyahia en qualité de Secrétaire général du parti avec 1.513 voix contre seulement 21 voix pour son concurrent, M. Belka- cem Mellah.

A l'issue du vote, le président de la République, Abde-

laziz Bouteflika, avait adressé un message de félicitations

à M. Ahmed Ouyahia.

"J ai suivi avec intérêt le vote qui vous a dûment porté,

dans le cadre d'une opération démocratique, à la tête du RND, ce parti qui a de tout temps adopté des positions na- tionales marquées du sceau de l'intégrité et de la sagesse, dans le seul but de placer les intérêts suprêmes du pays au dessus de toute considération, à la faveur d'un pro- gramme politique et social rénové et d'une ligne nationale droite". "Ma conviction était grande que les militantes et militants du RND, connus pour leur grande expérience sur la scène politique et leur haut sens de responsabilité, allaient vous élire à la tête de leur parti, confiants en cela que votre éclatante victoire pourrait contribuer à relever les grands défis qui se posent à notre pays", a soutenu le Chef de l'Etat. "Des défis qui se posent notamment en termes de dé- veloppement national global, de garantie des libertés fon- damentales, de promotion du rôle de la femme et de prise en charge des préoccupations des jeunes, ainsi que toute entreprise à même de consacrer la paix et la stabilité dans notre pays", a ajouté le président Bouteflika.

Le congrès du RND clôturera ses travaux samedi par l'adoption de nombre de décisions et résolutions. Le Se- crétaire général du parti animera par la suite une confé- rence de presse.

CONGRÈS EXTRAORDINAIRE DU PARTI

M. Ouyahia élu secrétaire général du RND

M. Ahmed Ouyahia a été élu jeudi à Alger secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND) à l'écrasante majorité par le congrès extraordinaire du parti.

Le candidat Ahmed Ouyahia a obtenu 1.513 voix contre seulement 21 voix pour son concurrent, M. Belkacem Mellah, un cadre du parti, a-t-on constaté à l'issue de l'opé- ration de dépouillement des bulletins. Auparavant, les congressistes ont procédé à l’approbation du rap- port de la commission de révision du statut du parti, dans lequel, il «a été dé- cidé de ne pas considérer le présent congrès comme étant extraordinaire», a expliqué, à l’APS, M. Mi-

étant extraordinaire», a expliqué, à l’APS, M. Mi- loud Chorfi, porte-parole de cet événement. Il a

loud Chorfi, porte-parole de cet événement. Il a in- diqué que ce rendez-vous organique du parti est considéré comme le 5ème congrès du RND au lieu l’appellation consacrée avant son déroulement, se félicitant, par ailleurs, que pour «la première fois dans la vie du RND, l’élection du secrétaire général se fait par la voie des urnes à bulletin se- cret». Pour ce qui est des membres du Conseil na- tional, il a été procédé à l’approbation du rapport de la commission des can-

didatures avant de pas- ser, vendredi, selon le porte-parole du congrès, à l’élection de sa compo- sante. Dans son allocution à l’ouverture du congrès, M. Ouyahia, a indiqué que «le RND est enfin arrivé à la tenue de ce congrès ex- traordinaire, un événe- ment qui a suscité beau- coup de commentaires, un événement qui, pour nous, est une occasion pour remémorer notre propre passé, de marquer une halte sur notre pré- sent, de jeter un regard

sur l’avenir du parti». «Trente mois après la te- nue du 4e congrès de no- tre Rassemblement, ce congrès extraordinaire a des décisions et des posi- tions à prendre sur l’ac- tualité politique, écono- mique et sociale dans no- tre pays et dans son envi- ronnement», a-t-il souli- gné. Les travaux prendront fin samedi avec l'adop- tion des décisions et des résolutions de ce congrès auquel ont participé quelque 1.600 congres- sistes, dont 500 femmes.

Ouyahia : «Le congrès extraordinaire du RND ne saurait se limiter à l’élection du SG»

Les travaux du congrès extra- ordinaire du RND ne sauraient se li- miter à l’élection du Secrétaire gé- néral du parti compte tenu de la conjoncture économique du pays et de la situation sécuritaire prévalant dans la région, a affirmé jeudi à Al- ger, le secrétaire général par inté- rim du parti, M. Ahmed Ouyahia. Dans une allocution à l’ouverture de ce congrès, M. Ouyahia a indiqué que «ces assises éliront à bulletin se- cret le SG du parti. Mais les travaux de cette instance suprême et souve- raine ne sauraient se limiter à cela». «Comment limiter notre congrès, même extraordinaire, à une simple opération organique alors que l’Al- gérie subit l’impact sévère de la crise du marché mondial du pétrole, avec les contraintes que cela fait pe- ser sur le développement écono- mique et social du pays», s’est-il in- terrogé. Il a également relevé que ce congrès ne peut délibérer «en occul- tant la situation grave prévalant dans notre voisinage et dont l’une des conséquences se manifeste à travers des tentatives criminelles d’introduire des quantités énormes d’armements qui ont été intercep- tées grâce à la vigilance de notre ANP». «Comment limiter cet évène- ment majeur dans la vie de notre parti à une simple opération élec- torale alors que des tentatives de porter atteinte à l’unité nationale se manifeste de plus en plus à travers un groupuscule local dont les connexions extérieures viennent d’être confirmées par le sinistre Bernard Henri Levy qui a été à l’ori-

gine de la destruction d’un pays frère et voisin», s’est-il également in- terrogé. C’est dans ce contexte que M. Ouyahia a souligné que le congrès aura à prendre des décisions et des positions sur l’actualité politique, économique et sociale dans notre pays et dans son environnement. «Il a aussi des décisions et des po- sitions à exprimer sur le projet po- litique dont est porteur notre parti», a-t-il ajouté. Le SG par intérim du RND a fait, par ailleurs, remarquer que ce congrès se tient au moment où l’Al- gérie a accompli un «saut qualita- tif majeur» dans la consolidation de l’unité de son peuple, dans l’affirma- tion de la démocratie et des libertés, et dans la modernisation de la gou- vernance, grâce à l’importante ré- vision constitutionnelle initiée par le président de la République. Revenant sur l’historique du parti, M. Ouyahia a rappelé que le RND a été crée par des militants alors engagés dans la défense de la patrie lors de la décennie noire. «Dans la paix restaurée, et no- tamment depuis 1999, le RND sert la Patrie à travers ses choix poli- tiques et un soutien permanent au président de la République, Abde- laziz Bouteflika», a-t-il encore rap- pelé, réitérant le «soutien indéfec- tible» de son parti à l’ANP dans sa lutte contre le terrorisme. Evoquant ses attentes des travaux de ce congrès, M. Ouyahia a émis le v£u que son parti retrouve sa «pleine stabilité» pour libérer toutes ses énergies au service de ses engage- ments et des objectifs politiques, af-

firmant que le RND «demeurera sans aucun doute fidèle à son sou- tien au président Abdelaziz Boute- flika et sera aussi un appui loyal au gouvernement». «Dans le même temps, c’est mon espoir que notre formation poli- tique pourra développer un effort commun avec les autres partis de la majorité présidentielle. J’espère aussi que notre Rassemblement sera ouvert au dialogue avec les partis de l’opposition autour de tout projet ou initiative respec- tueuse de la Constitution et des institutions du pays», a-t-il dit. Concernant les prises de posi- tions politiques, économiques et sociales du RND, M. Ouyahia a sou- haité que sa formation politique «demeurera éloignée du populisme et du dogmatisme paralysant». Selon le SG par intérim du RND, le parti doit être à l’avant-garde de la dynamique des réformes, «cette exigence vitale pour le pays qui est venue nous rappeler la crise du marché mondial du pétrole, une crise qui interpelle notre pays pour se libérer de la dépendance exces- sive aux hydrocarbures et pour construire cette économie diversi- fiée tant attendue». Enfin, M. Ouyahia a exprimé le souhait que les conclusions qu’adoptera le congrès «constitue- ront une réaffirmation de notre engagement patriotique au service d’une Algérie novembriste, démo- cratique et républicaine, une Algé- rie profondément ancrée dans ses valeurs identitaires et tournée vers le progrès».

APS

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

ÉCONOMIE

DK NEWS 5

LES TRAVAUX DE LA 34 E SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AE DE L'UMA ONT DÉBUTÉ JEUDI

Les travaux de la 34 e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union du Maghreb arabe (UMA), à laquelle l'Algérie est représentée par le ministre des

Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, ont débuté jeudi à Tunis. Les ministres des AE de l'UMA évoqueront lors

de cette session les questions arabes, internationales et régionales et la coopération entre l'UMA et les ensembles régionaux et internationaux.

CONSEIL DES MINISTRES DES AE DE L'UMA

Appel à renforcer l'édifice maghrébin face aux risques menaçant la région

Les participants aux travaux de la 34e session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l'Union du Maghreb arabe (UMA) a mis l'accent sur la nécessité de poursuivre l'action commune pour la consolidation de l'édifice de l'UMA, en vue de faire face aux risques menaçant la région dont le terrorisme.

«La recrudescence des menaces sécuritaires, les nombreux défis transfron- taliers dus à la propagation du terrorisme, au trafic d'armes et de drogue et la situation fi- nancière difficile imposée par la crise économique mondiale exigent des pays de l'UMA «d'unifier leurs rangs et de conjuguer leurs efforts», a indiqué le Secré- taire général de l'UMA, Lah- bib Benyahia dans une allo- cution prononcée à l'occa- sion. Face à ces défis transfron- taliers, la réponse ne peut être que collective et coordon- née entre les pays de l'UMA, a-t-il dit. Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khe- maïes Jhinaoui a exprimé l'attachement de son pays à l'UMA «en tant que choix stratégique», appelant à oeu- vrer avec les pays de l'UMA à «impulser un nouveau souf- fle au processus maghrébin de façon à répondre aux aspi- rations des peuples de la ré- gion». Le délégué du Conseil pré- sidentiel libyen, Mohamed Siyala a salué les efforts des Etats de l'UMA et leur soutien au rétablissement de la sécu- rité et de la stabilité en Libye, appelant à la nécessité d'in- tensifier l'action commune

à la nécessité d'in- tensifier l'action commune entre les pays de l'UMA. La ministre déléguée au-

entre les pays de l'UMA. La ministre déléguée au- près du ministre des Affaires étrangères et de la Coopéra- tion chargée des Affaires ma- ghrébines, africaines et des Mauritaniens établis à l'étran- ger a indiqué que les défis im- posés par les situations régio- nales et internationales exi- geaient des pays de l'Union davantage d'efforts pour faire face aux risques et réaliser les aspirations des peuples de la région. La ministre déléguée au-

sembles régionaux qui ont réussi, a-t-il estimé. Pour lui, la situation «ne prête pas à optimisme» d'où, a-t-il dit, «l'urgence de re- doubler d'efforts et de rat- traper le temps perdu afin de concrétiser les objectifs qui sont la raison d'être de l'UMA». Il a ajouté que «la réalisa- tion de ces objectifs passe par une modernisation glo- bale des structures de l'UMA, la révision de ses mécanismes et son mode de fonctionne-

près du ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération, Mme Mbarka Bouaida a souligné la néces- sité de conjuguer les efforts des pays de l'UMA notam-

ment». Il s'agit, a-t-il pour- suivi, de «réviser tous ses ins- truments juridiques y com- pris son acte constitutif de l'UMA». Seuls sept textes juri-

ment dans le domaine écono-

diquessurtrenteseptsonten-

mique. Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union afri- caine (UA) et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, qui représente l'Algérie à cette réunion a appelé à en- treprendre «rapidement un processus de réforme vérita- ble» de l'Union du Maghreb arabe (UMA), par la moderni- sation de ses structures et la révision de ces textes juri- diques. 27 ans après la création du système d'action commune maghrébine, son bilan reste modeste et en deçà des at- tentes des pays de l'UMA, a fait remarquer M. Messahel, ap- pelant à la nécessité d'un processus de réforme vérita- ble et rapide. L'UMA doit emboîter le pas aux autres en-

trés en vigueur, a encore si- gnalé M. Messahel qui a considéré que la réforme «est plus que nécessaire» dans un contexte régional critique et de «menaces sécuritaires inédites» qui pèsent sur no- tre région avec, «en tête, la prolifération du terrorisme et du crime organisé». Il a mis en avant l'impor- tance d'une définition réaliste des priorités de l'action com- mune en consacrant le concept d'intégration éco- nomique sur la base d'une ap- proche pragmatique gra- duelle, en prélude à une ère nouvelle de l'action régio- nale commune, dans laquelle il sera facile de tirer avantage des aspects positifs de la mon- dialisation tout en évitant ses effets négatifs.

Le Conseil des ministres des AE de l'UMA salue les efforts de l'Algérie pour le rétablissement de la stabilité en Libye

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) a salué les efforts déployés par l'Al- gérie dans le cadre du processus politique pacifique pour le rétablissement de la sta- bilité et de la sécurité en Libye, appelant la communauté internationale à soutenir le gouvernement d'union nationale. Le Conseil a salué, dans un communiqué publié à l'issue des travaux de sa 34e session, «les efforts intenses» consentis par l'Algé- rie pour le rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Libye, à travers la solution politique pacifique, réitérant «le soutien ab- solu» du Conseil présidentiel du Gouverne- ment d'union nationale libyen pour lui permettre d'assumer ses responsabilités na- tionales, notamment en matière de lutte

contre le terrorisme et de sécurisation des frontières. Il a insisté sur la nécessité de «préserver» la souveraineté et l'intégrité ter- ritoriale de la Libye ainsi que la cohésion de son tissu social, réitérant «son refus catégo- rique de toute intervention militaire» dans ce pays. Il a appelé la communauté interna- tionale à assumer ses responsabilités dans le soutien au gouvernement d'union natio- nale, étant le seul gouvernement légitime du peuple libyen à même de lui assurer la sécurité et la stabilité qui sont essentielles pour la sécurité et la stabilité des pays de l'UMA et de la région en général, a précisé le communiqué. Avant la clôture des tra- vaux, Taïeb Baccouche a été nommé secré- taire général de l'UMA en remplacement de M. Lahbib Benyahia.

CONSEIL DE L'UMA :

Le président tunisien reçoit

M. Messahel et les ministres

des AE des pays de l'UMA

Le président tunisien, Béji Caid Essebsi

a reçu jeudi au palais de Carthage à Tunis,

le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel et les minis- tres des Affaires étrangères des pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA). L'audience a eu lieu dans le cadre de la

34e session du Conseil des ministres des Af- faires étrangères des pays de l'UMA, dont les travaux ont débuté jeudi. A cette occasion, le président tunisien a chargé M. Messahel de transmettre un message de remerciements au président de

la République, Abdelaziz Bouteflika, pour

ses efforts consentis en faveur des causes des

pour ses efforts consentis en faveur des causes des peuples de la région. La situation dans

peuples de la région. La situation dans la ré- gion et les avancées réalisées par la Libye dans le cadre du processus de règlement po-

litique de la crise dans ce pays, ont été éga- lement abordées lors de la rencontre.

UMA-TUNISIE-CONSEIL-SESSION

Taïeb Baccouche nouveau secrétaire général de l'UMA

Le Tunisien Taïeb Baccouche a été nommé nouveau secrétaire général de l'Union du Ma- ghreb arabe en succession à Habib Ben Ya- hia lors de la 34e session, du Conseil des mi- nistres des Affaires étrangères de l'Union du Maghreb Arabe (UMA). Réuni jeudi à Tunis, le Conseil des ministres des AE de l'UMA a ap- prouvé à l'unanimité cette décision. La réunion s'est déroulée en présence no- tamment du ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui, du vice-mi- nistre libyen aux Affaires étrangères Moha- med Tahar Sayala, du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes Abdelkader Messahel et de l'ancien secrétaire général de l'UMA Ha- bib Ben Yahia. Né en 1944 à Jammel (gouver- norat de Monastir), Taïeb Baccouche, un professeur universitaire en linguistique, a été entre 1981 et 1984, secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT). De 1998 à début 2011, M. Baccouche est pré- sident de l'Institut arabe des droits de l'Homme. Il s'est engagé en politique, d'abord

l'Homme. Il s'est engagé en politique, d'abord en tant que ministre de l'Education et porte- parole

en tant que ministre de l'Education et porte- parole du gouvernement entre le 17 janvier et le 24 décembre 2011 (successivement aux gouvernements Mohamed Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi). De février 2015 à janvier 2016, il est ministre des Affaires étrangères dans le premier gouvernement Essid. Les participants aux travaux de la 34e session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) ont mis l'accent sur la nécessité de poursuivre l'action commune pour la conso- lidation de l'édifice de l'UMA, en vue de faire face aux risques menaçant la région dont le terrorisme.

M. Messahel appelle à accélérer

la réforme de l'UMA

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe a ap- pelé jeudi à Tunis à entreprendre «rapide- ment un processus de réforme véritable» de l'union du Maghreb arabe (UMA)par la mo- dernisation de ses structures et la révision de ces textes juridiques. 27 ans après la création du système d'action commune maghrébine, son bilan reste modeste et en deçà des attentes des pays de l'UMA, a fait remarquer M. Mes- sahel dans une allocution à l'ouverture de la 34e session du conseil des ministres des af- faires étrangères maghrébins appelant à la né- cessité d'un processus de réforme véritable et rapide. L'UMA doit emboîter le pas aux autres en- semblesrégionauxquiontréussi,a-t-ilestimé. Pour lui, la situation «ne prête pas à opti- misme» d'où , a-t-il dit, «l'urgence de redou- bler d'efforts et de rattraper le temps perdu afin de concrétiser les objectifs qui sont la rai- son d'être de l'UMA». Il a ajouté que «la réalisation de ces objec- tifs passe par une modernisation globale des structures de l'UMA, la révision de ses mé- canismes et son mode de fonctionnement». Il s'agit, a-t-il poursuivi, de «réviser tous ses instruments juridiques y compris son acte constitutif de l'UMA». Seuls sept textes juridiques sur trente sept sont entrés en vigueur, a encore signalé M. Messahel qui a considéré que la réforme «est plus que nécessaire» dans un contexte ré-

réforme «est plus que nécessaire» dans un contexte ré- gional critique et de «menaces sécuritaires inédites»

gional critique et de «menaces sécuritaires inédites» qui pèsent sur notre région avec, «en tête, la prolifération du terrorisme et du crime organisé». «La réponse à ses menaces reste tributaire de la capacité des pays de l'UMA à s'adapter aux mutations régionales et internationales et l'intensification de leur coordination dans le cadre d'une stratégie maghrébine globale qui tienne compte des dimensions sécuritaire et de développement et consacre les valeurs de modération», a encore soutenu M. Messa- hel. Il a mis en avant l'importance d'une dé- finition réaliste des priorités de l'action com- mune en consacrant le concept d'intégration économique sur la base d'une approche pragmatique graduelle en prélude à ère nouvelle de l'action régionale commune fa- cilitant dans laquelle il sera facile de tirer avan- tage des aspects positifs de la mondialisation tout en évitant ses effets négatifs.

APS

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

LE MINISTRE DES RESSOURCES EN EAU, M.NOURI :

« Hydraulique :

le pôle agricole de Mascara renforcé par plusieurs projets »

pôle agricole de Mascara renforcé par plusieurs projets » Le ministre desRessources en eau et de

Le ministre desRessources en eau et de l'envi- ronnement Abdelwahab Nouri a indiqué, jeudi à Alger, que plusieurs projets récemment récep- tionnés dans la wilaya de Mascara favoriseront une relance de la production agricole et l'amé- lioration de l'alimentation en eau potable. Lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux ques-

tions orales, le ministre a rappelé que l'Etat ne ménageait aucun effort pour renforcer le sec- teur agricole dans cette wilaya en voulant pour preuve les grands projets concrétisés en matière d'hydraulique notamment. Outre ces structures qui ont permis à la wilaya d'irriguer plus de

50.00 hectares, le ministre a fait savoir que son

secteur entreprenait actuellement l'aménage- ment de la plaine d' El Habra sur une superficie de 10.000 Ha qui ont été divisés en trois tranches dont ont été finalisés et la troisième devant être réceptionnée lors du deuxième semestre 2016. A la question d'un député du parti du Front de libération nationale (FLN) sur le retard accusé dans ce projet, M. Nouri a répondu que certains citoyens s'étaient opposés au passage des canali- sations sur leurs terrains en plus de l'impossibi- lité de poursuivre son financement sur l'enve- loppe financière qui lui a été allouée du fait de sa réévaluation. Les travaux enregistrent toutefois

une cadence acceptable qui permettra de rattra- per le retard et de livrer le projet dans les délais , a encore soutenu le ministre qui a fait état de la réception de la plaine de Sig d'une contenance de 5.000 ha. Pour la plaine de Ghris, il a affirmé que le ministère a réalisé le projet de transfert des eaux du barrage de Ouzera vers Ghris sur une longueur de 20 km. 1.000 ha de terrain ont été aménagés et mis à la disposition des agricul- teurs en attendant le lancement des travaux sur les 2000 ha restants dés la finalisation des procé- dures administratives, a-t-il ajouté. S'agissant du barrage Taht, les travaux devraient prendre fin l'année en cours, ce qui permettra d'approvisionner la population de trois communes en eau potable et d'irriguer

1.700 hectares de terres agricoles à travers la

plaine de Kachout, selon le ministre. Une fois les travaux des grands transferts d'eau par la station de dessalement d'eau de mer dans la région d'El Mactaâ (Oran) achevés et la wilaya raccordée au système de transfert «MAO» (Mostaghanem-Arzew-Oran), la région connaî- tra un nouveau départ en matière de production agricole et d'amélioration de l'approvisionne- ment de la population en eau potable. Pour le ministre, l'élargissement et l'aménagement des superficies irriguées sont des priorités majeures du Gouvernement qui oeuvre à l'application de la décision du président de la République por- tant aménagement d'un million d'hectares sup- plémentaires de terres irriguées afin de permet- tre au pays de réaliser la sécurité alimentaire et se défaire de la dépendance aux hydrocarbures. M. Nouri a rappelé, dans ce sens, que son sec- teur a lancé l'aménagement de plus de 143.000 hectares du projet d'un million d'hectares ajou- tant que plus de 21.000 hectares ont été livrés et mis à la disposition des agriculteurs.

LE MINISTRE DE L'ÉNERGIE, M. SALAH KHEBRI :

«La production de l'Algérie en produits pétroliers atteindra les 45 millions de tonnes par an à l'horizon 2024»

Le ministre de l'Energie, Salah Khebri a souligné jeudi que la production de l'Algérie en produits pétroliers atteindra le 45 millions de tonnes par an à l'horizon 2024 à la faveur de l'entrée en service des raffineries de Hassi Messaoud, Tiaret et Biskra.

Lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, M. Khebri qui répondait à une question du membre du parti du Front de libération nationale (FLN), Miloud Ferdi, a indiqué que la pro- duction annuelle de l'Algérie en pro- duits pétroliers (essence, gasoil et autres), est passée de 24 à 30 millions de tonnes avec la réhabilitation des raffineries de Skikda, Alger et Arzew, ce qui a permis de réduire le volume des importations du pays en ces pro- duits. Selon le ministre, les capacités de production de l'Algérie devront continuer leur tendance haussière pour atteindre les 45 millions de tonnes avec l'entrée en service des unités de Hassi Messaoud et de Tiaret en 2020 et celle de Biskra en 2024, ce qui permettra d'augmenter la pro- duction annuelle de 15 millions de tonnes. Ce volume de production per- mettra également de couvrir le mar- ché local et de répondre à la demande des marchés étrangers. M. Khebri a rappelé également le programme du secteur pour le renforcement des capacités nationales en matière de stockage des produits pétroliers por- tant sur l'élargissement des infra- structures de stockage et la réalisa- tion de nouveaux centres de stockage dont trois à proximité des raffineries de Hassi Messaoud, Biskra et Tiaret. Ces investissements permettront ainsi d'augmenter les capacités de stockage de 700.000 m3 à 2 millions de m3 en 2022, pour optimiser la durée de stockage de 12 jours à 30 jours. M. Khebri a relevé que la consom- mation nationale en carburant a aug- menté, (6,6% durant la période allant de 2010 à 2015), due notamment à l'augmentation du parc automobile (6 millions de véhicules), ce qui a

du parc automobile (6 millions de véhicules), ce qui a poussé les autorités à recourir à

poussé les autorités à recourir à l'im- portation pour répondre à la demande croissante. Les importa- tions de l'Algérie en carburant (essence et gasoil) sont estimés à 3,3 millions de tonnes (1,9 millions dol- lars). Pour remédier à la situation, le gouvernement a pris des mesures visant la rationalisation de la consommation en augmentant les prix du carburant, l'encouragement de l'utilisation du gaz de pétrole liquéfié (GPL) tout en pensant à la généralisation du gaz naturel com- primé (GNC) comme carburant pour les transports en commun (autobus) dans les grandes villes. L'Algérie occupe la 3e place au plan mondial pour ce qui est du recul du prix du carburant (essence et gazoil) après le Koweït et l'Arabie Saoudite et la 1ere place pour le gaz de pétrole liquéfié (GPL), a précisé le ministre. Le prix du baril de pétrole destiné au raffinage dans les usines algé-

riennes a atteint 12 dollars, selon M. Khebri. A une autre question du député du FLN, Brahim Boulkane sur les cou- pures, en janvier dernier, des appro- visionnements des régions du nord de la wilaya de Sétif (Guenzet, Beni Ouartilane et Bouandas) en gaz natu- rel, M. Khebri a précisé que ces cou- pures sont dues à des raisons tech- niques. Cela est dû à une chute de la pres- sion du gazoduc de ces régions cau- sée par l'augmentation de la consom- mation, au fait que ces régions soient situées à la limite du réseau et au retard de la réception du 2e gazoduc reliant M'sila à Bordj Bou-Arréridj visant à renforcer les capacités d'ap- provisionnement, a-t-il expliqué. Pour remédier à cette situation, les services du ministère de l'Energie ont augmenté la pression du réseau et élaboré un plan d'urgence pour approvisionner les régions concer- nées en gaz butane, ce qui a permis de prendre en charge la situation en l'es- pace de cinq jours, a précisé M. Khebri. Déplorant les retards accusés concernant plusieurs projets d'ap- provisionnement des régions éloi- gnées en gaz naturel, le ministre a indiqué qu'ils étaient dus à l'opposi- tion des propriétaires des terres, appelant les autorités de wilayas des régions concernées à "assumer leurs responsabilités, à travers l'applica- tion des mesures d'indemnisation de la propriété et le recours à l'aurtorité de la loi si nécessaire". "Il est inacceptable que certains citoyens bénéficient d'un raccorde- ment au réseaux du gaz et de l'électri- cité et privent d'autres citoyens d'en bénéficier, en s'opposant au passage des lignes d'approvisionnement par leurs propriétés", estime le ministre.

LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, M. ABDELKADER OUALI

«42 % des ralentisseurs ont été implantés anarchiquement»

Près de 42 % des ralen- tisseurs du réseau routier national ont été implantés de façon anarchique, a indiqué jeudi le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali. "Près de 42 % des ralen- tisseurs du réseau routier national ont été implantés de façon anarchique et non conforme aux normes techniques et sans autori- sation des autorités publiques", a précisé M. Ouali lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales à l'Assemblée populaire nationale (APN). Les ralentisseurs anar- chiques sont devenus "un phénomène et un fléau social" même si un sys- tème législatif et organisa- tionnel existe pour orga- niser la question, selon le ministre . Pour mettre un terme à ce phénomène, une circu- laire ministérielle entre les ministères de l'Intérieur et des collecti- vités locales et des

de l'Intérieur et des collecti- vités locales et des Travaux publics a été publiée portant sur

Travaux publics a été publiée portant sur les mesures visant à mettre en conformité les ralentis- seurs à travers le réseau routier car "il s'agit d'im- poser l'autorité et la loi", a répondu le ministre à une question orale du député du Front de libération nationale (FLN), Mohamed Fodhil. "Tous les principaux acteurs, y compris les ser- vices de sécurité seront impliqués pour mettre en application cette circu- laire", a assuré M. Ouali.

La circulaire définit le procédé d'utilisation et d'implantation des ralen- tisseurs et fixe les mesures susceptibles de mettre un terme au recours systéma- tique aux ralentisseurs pour réduire la vitesse,vu qu'il existe d'autres moyens de le faire. Le ministre a assuré que son département avait procédé à l'élimination progressive des ralentis- seurs implantés anarchi- quement ajoutant qu'un rappel avait été adressé aux walis afin de poursui-

vre l'application des orientations prévues par

la circulaire ministérielle. Il a annoncé la promul- gation de la loi 01-14 com- plétée et amendée relative

à la régulation de la circu-

lation routière à travers les routes. L'article 27 de ladite loi stipule l'obliga- tion de la définition du cadre règlementaire de l'usage des ralentisseurs. En dépit de toutes les mesures prises et direc- tives lancées, des lacunes sont enregistrées dans le

traitement de ce sujet et des ralentisseurs conti- nuent souvent à être implantés anarchique- ment sous une pression sociale provoquée généra- lement par un accident de la circulation d'où l'impé- ratif de ne pas cerner le problème au niveau des services des travaux publics mais se sont plutôt

les autorités locales et ter- ritoriales qui sont habilité

à appliquer la loi, selon le ministre.

APS

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

COOPÉRATION

DK NEWS 7

ALGÉRIE - TUNISIE

Festival des radios et télévisions de l’ASBU à Tunis :

M. Grine visite l'exposition des radios et télévisions

Le ministre de la Communication Hamid Grine qui prend part depuis mercredi à Tunis, au 17e Festival des radios et télévisions de l’Union des radios arabes (ASBU), a effectué jeudi une visite à l'exposition des différentes radios et télévisions arabes participantes.

Le ministre qui était en compa- gnie du ministre soudanais de la Communication, et de MM. Tewfik Khelladi et Chaâbane Lounakel, directeurs généraux respective- ment de la Télévision et de la Radio nationales, a passé en revue les dif- férents stands et espaces de diffu- sion radiophoniques et télévisuels arabes, dont ceux algériens. Le ministre a, par la suite, effec- tué une escale médiatique sur le plateau de télévision des médias arabes, dédié à la diffusion des acti- vités du festival où, il a mis en avant «les enjeux qui entourent ce genre de rassemblement». Il a rappelé, à ce propos, «les défis auxquels sont confrontés les pays arabes et, donc, aussi, leurs médias qui doivent œuvrer à éclai- rer les opinions arabes sur les ques- tions qui engagent l’avenir des peu- ples arabes dans leur relation au reste du monde». M. Grine s’est également félicité, à ce titre, des avancées «remarqua- bles» réalisées par les médias dans l’espace panarabe, mettant en avant, «les efforts consentis par l’Algérie en vue de l’édification d’un espace médiatique arabe com- mun qui permette le rayonnement des cultures et la défense des inté- rêts arabes». Par ailleurs, dans la soirée de clôture du 17e Festival des Radios et Télévisions de l’ASBU, inauguré le 2 mai, une cérémonie a été organisée durant laquelle l’Union des Radios arabes a rendu hommage au minis- tre de la Communication, «en

a rendu hommage au minis- tre de la Communication, «en reconnaissance de son rôle dans la

reconnaissance de son rôle dans la promotion de l’espace médiatique arabe en général, et des activités de l’ASBU en particulier». A ce dernier titre, et pour les mêmes raisons, l’Union éponyme, a rendu également hommage, selon le communiqué, aux ministres sou- danais et koweitien de la Communication. M. Grine a donné, à l’occasion, une allocution dans laquelle il a mis en avant le rôle militant «des médias algériens dans la défense des causes justes dans la monde et dans l’aire arabe», ainsi que «les efforts de l’Algérie afin de hisser les médias algériens au niveau qui leur permette de jouer le rôle qui est le leur, dont le dernier en date n’est autre que la révision constitution- nelle qui a définitivement immu- nisé le journaliste en faisant de lui

un professionnel intouchable». Le premier responsable du secteur de la Communication, a par ailleurs, insisté sur la disponibilité de l’Algérie, avec ses frères arabes, «à £uvrer à la promotion de la produc- tion médiatique arabe et à son amé- lioration dans la forme et le contenu, ainsi que par l’actualisa- tion technologique». Il a également loué le travail accompli par l’ASBU «pour pro- mouvoir la coopération entre ses membres et densifier les échanges des programmes au service des grandes causes de la nation arabe». Ont pris part à ce festival diffé- rents pays arabes, des entreprises des médias occidentaux qui acti- vent dans l'espace arabophone et des grandes entreprises des TIC productrices de matériels audiovi- suels et logiciels.

ALGÉRIE - ÉTATS-UNIS Energie : Les opportunités

d’investissement en Algérie présentées aux investisseurs américains à Houston

Les opportunités d’investissement dans le secteur pétrogazier algérien ont fait objet d’une journée d’in- formation, organisée mercredi à Houston (Texas) en marge de la Conférence annuelle sur le pétrole et le gaz (offshore technology conference) qui se tient dans cet Etat américain. La rencontre, devenue une tradition, a regroupé un grand nombre de représentants de compa- gnies pétrolières et de la communauté d'affaires du Texas et d'autres Etats américains ainsi qu’une impor- tante délégation du groupe Sonatrach, conduite par son PDG, Amine Mazouzi. Cette journée d’information, organisée par l’ambassade d’Algérie à Washington et le Conseil d’affaires algéro-américain (USABC), a permis aux représentants de Sonatrach et à l’ambassadeur M. Madjid Bouguerra de faire une présentation sur l’éco- nomie de l’Algérie et les progrès considérables réalisés en matière d’amélioration du climat des affaires. La délégation algérienne, accompagnée de M. Bouguerra, a eu également de nombreuses rencontres de travail avec les dirigeants de compagnies pétrolières et gazières activant en Algérie ou désirant de s'y instal- ler, portant sur les possibilités d'investissement et de partenariat. La journée a vu la participation de la congresswoman Sheila Jackson Lee du Texas qui a fait une intervention dans laquelle elle a loué les efforts réa- lisés par l'Algérie pour promouvoir le développement économique du pays. Mme Jackson Lee a en particulier, rendu un hommage au président de la République Abdelaziz Bouteflika et dont elle a loué la vision et les efforts qui «ont permis à l'Algérie de renouer avec la paix et la sécurité et de réaliser de grandes avancées dans les domaines du développement économique et social». «Je me réjouis aussi de relever ici les grands efforts du Président Bouteflika dans la promotion et la protection des droits de l'homme en Algérie et ailleurs». Grâce à lui, a-t-elle dit, «les relations entre les Etats- Unis et l'Algérie ont atteint aujourd'hui un niveau d'ex- cellence remarquable». A la fin de son intervention la congresswoman a remis à l'ambassadeur Bouguerra et au président du Conseil d'affaires algéro américain (USABC), Smail Chikhoune, un certificat de reconnaissance du Congrès américain, pour leurs efforts entrepris en vue de déve- lopper les relations entre les deux pays.

ALGÉRIE - ESPAGNE

«Des études sont nécessaires pour évaluer l’impact du changement climatique sur les ressources en eau»

«Des études sont nécessaires pour éva- luer l’impact et le coût du changement cli- matique sur les ressources en eau afin d’élaborer des solutions adaptées» a indi- qué mercredi à Madrid , le professeur Amine Boudghéne Stambouli lors de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et la qualité de l’énergie. Dans sa conférence intitulée «Examen des secteurs de l’eau et de l’énergie en Algérie, prévisions, scénarios et questions de durabilité», le chercheur de l’université d’Oran a souligné que «le secteur de l’eau en Algérie n’a jusqu’ici pas fait attention à la question du changement climatique et ignore souvent son impact sur les res- sources en eau». « Les modèles du changement clima- tique indiquent que les précipitations pourraient diminuer de 20% d’ici 2050 ce qui entraînerait plus de pénurie d’eau dans différents bassins de l’Algérie», a-t-il expliqué lors de cette conférence à laquelle prennent part des chercheurs de plusieurs pays .Le pays devra gérer soigneusement ces ressources et la mobilisation des res- sources en eau non conventionnelles (des- salement et réutilisation des eaux usées ) sera une composante stratégique de l’ave- nir politique de l’eau , a-t-il signalé. Le conférencier a souligné par ailleurs que la révolution dans les énergies renou- velables (éolienne et solaire) en terme de développement technologique et de coût peuvent aider à réduire la consommation des combustibles fossiles et d’assurer des réserves pour les générations futures en favorisant les énergies renouvelables pour l’alimentation des stations de pompage. Il a ajouté que l’Algérie a ainsi fixé d’ici

2030 une part des énergies renouvelables dans le programme énergétique national entre 30 et 40 pour cent. Dans le cadre de son programme de développement et afin de répondre aux besoins exprimés par les utilisateurs, l’Algérie, a-t-il dit a travaillé pendant un certain temps sur la gestion de l’exploita- tion de son eau en veillant à ce que l’appro- visionnement en eau correspond aux exi- gences des villes , de l’agriculture par la construction des barrages ce qui a permis la création d’une infrastructure fiable . Néanmoins a souligné le conférencier le secteur de l’eau est confronté à plusieurs lacunes qui peuvent limiter la dynamique de croissance économique .Elles concer- nent la diminution des ressources en eau en raison de l’impact du climat et le déve- loppement futur des ressources en eau dépendra de solutions caractérisées par une forte demande consommation d’éner- gie comme dans le dessalement de l’eau de mer , la réutilisation des eaux usées et l’in- troduction de l’irrigation goutte à goutte , a expliqué le conférencier. le secteur de l'eau sera donc étroite- ment lié au développement du secteur de l’énergie car ce secteur estime ce cher- cheur doit mener un programme d’études de grande échelle pour comprendre l’im- pact actuel et futur du climat , modifier , identifier et quantifier les coûts associés et de l’interaction de l'eau et de l'énergie afin de trouver des solutions adaptées. Ce rapport fournira pour l’Algérie, a-t-il poursuivi un inventaire sur les ressources en eau , la demande en eau et de l’énergie. Présentant un bilan chiffré sur l’eau en Algérie, les principaux bassins hydrau-

liques du pays, les ressources en eau non renouvelables et non conventionnels comme le dessalement d’eau de mer qui peut être une solution appropriée à la situation vécue par de nombreuses régions de l’Algérie pour combler le fossé entre la demande et l’approvisionnement. Abordant le volet de l’énergie , le confé- rencier a indiqué que selon son étude , l’Algérie a consommé en 2012 environ 50,9 millions tonnes d’équivalent pétrole et le scénario actuel qui extrapole les politiques actuelles indique que la consommation d’énergie dans le pays reste principale- ment basée sur les combustibles fossiles qui représentent environ 80% de la demande en 2030 mais l’Algérie a rappelé le professeur ne dispose pas de ressources infinies. S’agissant de la demande en électricité, le conférencier, a indiqué qu’au cours des 20 dernières années, la consommation d’électricité a plus que triplé dépassant de loin la croissance économique et démo- graphique. Abordant tous les scénarios relatifs à la consommation de l’électricité, le cher- cheur tout en énumérant les différents projets de Sonelgaz , a souligné qu’additi- vement au parc classique , il est prévu la réalisation d’un parc d’énergie renouvela- ble de 5539 MW qui peuvent être effectuées avec la SBB (Sahara solaire breeder-éle- vage des stations solaires ) . Le programme SSB mené au titre de la coopération algéro-japonaise a abouti à l’élaboration d’une étude de faisabilité d’un projet d’envergure de production électrique à partir du Sahara en vue de son acheminement vers le nord du pays via les

câbles supraconducteurs , a-t-il souligné. D’autres enseignants algériens de l’USTHB d’Alger vont tout au long de cette conférence présenter des posters sur des travaux effectués par leurs doctorants autour de thèmes liés aux énergies renou- velables, et notamment autour des diag- nostics des défauts de machines élec- triques, sur le polissage chimique par une solution contenant des oxydants et autres . Cette conférence scientifique et tech- nique permettra aux chercheurs et ingé- nieurs de divers pays de discuter de leur travaux de recherche et du développement récent dans les domaines des énergies renouvelables et la qualité de l’énergie, a souligné le président de cette conférence le professeur Manuel Perez Donsion. Divers thèmes techniques seront pré- sentés lors de cette conférence qui durera jusqu’a vendredi. Ils s’articulent principalement autour des modèles et la simulation des systèmes d’alimentation, l’estimation de la sécurité et de l’analyse des risques dans les éner- gies renouvelables, les progrès récents dans les technologies de transmission pour les énergies renouvelables. Les participants ont abordé en outre d’autres thèmes relatifs aux dispositifs, équipements et systèmes d’alimentation, les perturbations à haute fréquence, la sécurité des données et des impulsions électromagnétiques. Un autre professeur algérien en l’oc- currence S.Flazi , a animé jeudi une confé- rence intitulée «Analyse de la production d’énergie et son transport depuis les sys- tèmes photovoltaïques de grande échelle3. APS

8

DK NEWS

RÉGIONS

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

LITTORAL :

VERS LA RÉHABILITATION DES PLAGES « FERMÉES »…

Les constructions illicites gangrènent les plages de la wilaya

Arslan-B

L’expression est de Ouled Salah Zi- touni, wali de Bejaia qui, après avoir sur- volé tout récemment en hélicoptère le

littoral bejaoui d’est en ouest, a eu à cor- roborer rapports et constats désolants

: la prolifération inadmissible, auda-

cieuse et incivique de constructions il- licites gangrénant, défigurant nombre de stations balnéaires, criques et plages… Les P/APC concernés ont reçu ins- truction pour procéder au plus vite à leur démolition. Comme ce fut le cas, tout récemment, dans les communes de Béjaia et Tichy. Pour ce faire, en plus, évidemment de l’appui du wali, ils se- ront encadrés par des éléments des forces de sécurité. Par ailleurs, une campagne d’envergure de rattrapage de nettoiement des plages sera amorcée au- jourd’hui samedi 07 mai 2016, elle sera « rééditée » jusqu’à l’ouverture offi- cielle de la saison estivale. Il est question d’offrir le maximum de confort et d’hygiène aux millions de visiteurs estivants que la wilaya « mari- time » s’apprête à accueillir cet été. Prendront part à cette opération de nettoiement d’envergure toutes les di- rections de l’exécutif ainsi que nombre d’associations de la société civile. Autres décisions du wali : organisa- tion d’un concours (avec récompenses) du quartier le plus propre, de la meil- leure plage, de la meilleure commune (aux plans de la qualité de l’environne- ment, de l’esthétique…), interdiction

d’accès, désormais, aux bus, à certains sites touristiques (vu l’étroitesse des axes qui y mènent) tels les Ayguades, le Pic des singes, le Cap Carbon …). Seuls les véhicules légers pourront y accéder et la direction des transports a été instruite pour envisager la mise en circulation de mini taxis au service des citoyens visi- teurs. Enfin, ce sont les plages fermées et in- terdites à la baignade auxquelles le wali vient d’accorder toute l’attention puisque celui-ci semble décidé à les ré- habiliter (dans la mesure du possible)

: en effet, les P/APC concernés (com-

munes du littoral) doivent s’atteler à faire établir des « fiches techniques »

concernant lesdites plages, compre- nant, entre autres indications, les résul- tats d’analyses bactériologiques et phy- sicochimiques des eaux (de baignade).

A. B.

Pensée- 40 e jour-

Pensée- 40 e jour- 40 jours se sont déjà écoulés depuis la mort de notre chère

40 jours se sont déjà écoulés depuis la mort de notre chère et inoubliable mère, tante et grand-mère Bélaid Bahia, âgée de 89 ans, et la douleur est toujours vivante dans nos cœurs. En ce jour, ses enfants, Habiba, Naziha, Fatiha, Nacira, Marzaka, Saliha et Ahmed, ainsi que sa nièce Ra- dhoua, demeurant à Sétif, demandent à tous ce qui l’ont connu et aimé d’avoir une pieuse pensée en sa mémoire.

‘’ À Allah nous appartenons et à Lui nous retournons’’.

CNAS DE SÉTIF :

«Veiller à l’intégrité physique et à la santé du travailleur»

Les Journées portes ouvertes organisées durant trois jours du 3 au 5 mai, par l’agence de Sétif de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) sur la prévention des risques liés à la manutention manuelle et mécanique ont été ponctuées par une séance d’information et de sensibilisation.

Azzedine Tiouri

Durant cette demi-journée pédago- gique présidée par le directeur de l’agence Cnas de Sétif, Houidèche Boua- lem à laquelle ont assisté le directeur de la Casnos, des chefs d’entreprises, des employeurs, les responsables et mem- bres des commissions d’hygiène et de sé- curité, des accidents du travail et des ma- ladies professionnelles, des représen- tants du syndicat, on a abordé des sujets sensibles des risques liés à la manu- tention ainsi qu’au stress au travail.

Plusieurs communications ont été présentées par des spécialistes en la matière pour être ensuite débattues par l’ensemble de l’assistance. Au pro- gramme, plusieurs interventions ont été enregistrées comme celle présentée par le Dr Kordjani Mokhtar de la méde- cine du travail EPSP de Sétif portant sur ‘’ Le stress au travail, un défi collectif’’, ‘’ Les risques liés à la manutention ma- nuelle et mécanique’’ animée par le Dr Bahlouli Ahmed-Lakhdar, du CHU de Sé- tif. La 3e intervention a porté sur les risques professionnels avec comme in- titulée ‘’ Accidents du travail et maladies professionnelles’’ présentée par le Dr N. Djilani, médecin présidente de la com- mission AT/MP à l’agence Cnas de Sétif. La 4e et dernière a porté sur ‘’ Les mé- canismes juridiques pour la prévention des risques professionnels dans la légis- lation algérienne’’, traitée par Aifa Mo- hamed Rédha, de l’inspection du travail de Sétif. Selon le directeur de l’agence Cnas de Sétif, Houidèche Boualem, les principaux objectifs sont : la vulgarisation de la ré- glementation algérienne dans le do- maine de l’hygiène, de la sécurité et de la médecine du travail, permettre une meilleure prise de conscience des em- ployeurs en matière des mesures néces- saires permettant la maitrise des risques en général et des risques liés à la manu- tention en particulier, de fournir l’en- semble des informations et les bonnes pratiques pour l’amélioration des atti- tudes des travailleurs et des employeurs

des atti- tudes des travailleurs et des employeurs pour la maîtrise des risques liées à la

pour la maîtrise des risques liées à la ma- nutention’’. ‘’ Coté chiffres, nous sommes à 11% des risques de manutention, à l’échelle nationale, ajoute-t-il. Ces journées portes ouvertes seront suivies d’effet sur le terrain afin de sensibiliser tout le monde, notamment les principaux acteurs concernés qu’il y a un risque qui af- fecte les lieux du travail et on est tous ap- pelés à sensibiliser et à veiller pour l’in- tégrité physique du travailleur qui consti- tue la source de richesse et lorsqu’on le perd on perdra un élément productif. Ce qui nous intéresse avant tout c’est sa santé dont la valeur est inestimable’’. ‘’ Durant ces trois journées, poursuit- il, nous avons enregistré une grande in- fluence, pour nous cela a été une réus- site. On a réussi à passer le message en plaçant des agents spécialisés en la ma- tière pour toutes les explications né- cessaires dans les différents stands, avec des médecins, des spécialistes de la pré- vention et des contrôles. Ces journées se- ront suivies par des sorties sur le terrain, avec des explicitons en direction des entreprises, notamment celles du bâti- ment, des travaux publics, là où se pro- duisent le plus d’accidents. Il y aura beaucoup de contrôles sur les lieux du travail. Nous faisons aussi appel à la presse à tous les médias qui nous ont tou- jours accompagnés d’ailleurs pour nous

aider à la sensibilisation des travail- leurs’’. Et d’indiquer : ‘’ Quant au thème choisi par l’OIT cette année, il faut rap- peler qu’il n’y a pas chez nous de textes spécifiques au stress au travail. C’est un appel lancé par l’OIT et la Cnas se joint à cet appel, malgré l’absence de régle- mentations spécifiques relatives au stress au travail et ne doit en aucun cas induire le droit à l’inaction. Les principes généraux de prévention dans la législation du travail ainsi que les prérogatives assignées aux commissions hygiène et de sécurité incitent les entre- prises à prendre toutes les mesures qui garantissent la prévention de la santé mo- rale des salariés. Un salarié avec un bon moral est beaucoup plus productif et plus bénéfique pour l’employeur, pour l’en- treprise et aussi pour préserver sa santé, surtout mentale’’. Il est à rappeler que cette action porte ouvertes intervient à l’occasion de la commémoration chaque année et ce, depuis 2004 de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail sous le thème adopté par l’Organisation Inter- nationale du Travail (OIT), ‘’ Le stress au travail, un défi collectif’’. Selon la Cnas, dans son rapport de 2016, l’OIT met l'accent notamment sur les tendances mondiales actuelles sur le stress au travail et son impact. (Voir DK News du jeudi 5 mai 2016).

IN-SALAH

Lancement d’une campagne de lutte contre le criquet dans les périmètres agricoles à In-Ghar

Une campagne antiacri- dienne a été lancée à travers les zones agricoles de la com- mune d’In-Ghar (wilaya délé-

de l’Institut national de protec- tion des végétaux (INPV), cette opération cible plus particuliè- rement deux (2) périmètres

dans cette région, dont les pal- meraies, ont été mobilisés afin de localiser les essaims de cri- quets et cibler les zones néces-

d’autres zones et éradiquer ce fléau, selon la même source. Des mesures préventives ont été prises par cette équipe spé-

guée d’In-Salah), pour lutter

agricoles de 6.000 ha et 300 ha,

sitant un traitement aux pesti-

cialisée qui s’attèle à contrôler

contre le criquet, a-t-on appris jeudi de la subdivision des ser-

situés dans la région de Tagh- bara (25 km d’in-Ghar), a-t-on

cides, selon la même source. Au moins 140 ha de surfaces

les foyers acridiens (lieux de reproduction de ce insecte), à

vicesagricolesd’In-Salah.Enca-

précisé. Tous les moyens re-

agricoles ont été déjà traités,

l’instar des oueds situés dans

drée par une équipe de lutte an- tiacridienne de la station d’Adrar

quis pour lutter contre ce fléau menaçant les zones agricoles

dans le cadre de cette opération qui se poursuivra pour toucher

cette région à vocation agricole, a-t-on signalé.

CONCOURS DU DESSIN SUR L'ENVIRONNEMENT AUX PROFITS DES ÉLÈVES

«L'ABHCZ s'implique avec l'éducation»

Salim Ben

Afin d'encourager les élèves pour protéger l'environnement et les sensibi- liser sur l'importance des espaces verts, l'agence du bassin hydrographique Che- liff-Zahrez a organisé, un concours de dessin dans trois wilayas, Chlef, Ain Defla et Relizane, aux profits des élèves, en collaboration avec les directions de l'éducation.Au niveau du bureau des activités culturels et sportifs de la direc- tion de l'éducation d'Ain Defla, une rencontre a été tenue ce jeudi, en pré- sence du chef du bureau Mr Samy Ma- zouzi, les deux professeurs du dessin Mr Bencherki Boukhatem et Benhadja Ab- delkrim ainsi que le directeur de

l'agence du bassin hydrographique Che- liff-Zaher, en l'occurrence Mr Maraf Belkacem. Selon le directeur de l'agence, ce concours a été lancé le mois de février passé pour les élèves des trois wilayas. « On collecte tous les dessins des élèves et on sélectionne les 10 meilleurs pre- miers dessins. Les trois premiers lau- réats seront récompensés par des ca- deaux considérables et les autres par des livres et ouvrages sur l'environnement». Affirme-t-il « Nous avons déjà récom- pensé les élèves de la wilaya de Chlef le 22 mars passé à l'occasion de laJournée mondiale de l'eau. Pour ceux d'Ain De- fla et Relizane ca sera pour le 05 juin 2016, à l' occasion de la Journée mondiale de l'environnement. Les établissements qui auront la plus large participation, bé- néficieront d'une sortie éducative dans

une infrastructure de l'eau de la ré- gion. Le directeur de l'agence a affirmé que les objectifs de ce concours s'est en- courager le travail de recherche et les gestes en faveur de l'environnement et encourager les éco-initiatives, les por- teurs de projets innovants ainsi que les contributions de la société civile qui participent à la diffusion d'une culture environnementales. Pour Samy Ma- zouzi du bureau des activités culturels et sportifs de la direction d'Ain Defla.» Cette initiative a pour vocation d'éclai- rer et de rendre accessibles à tous les élèves, et les professionnels, les thé- matiques et les problématiques de l'en- vironnement, en vue d'améliorer le ca- dre de vie des élèves dans leur établis- sements ».

S. B.

Vendredi 6 -Samedi 7 mai 2016

SOCIÉTÉ

DK NEWS

9

BOUIRA

Opération de recherche d’un enfant mineur disparu à Ain Bessam

Les services de sécurité de la wilaya de Bouira ont lancé une opération de recherche d’un en- fant mineur disparu de son domicile familial de- puis le 1 mai dans la commune d’Ain Bessam, a- t-on appris jeudi auprès de la Sûreté de wilaya. «Les services de sécurité ont entamé une opération de recherche après l’annonce de la dis-

parition de cet enfant mineur à Ain Bessam. Une enquête est ouverte et les investigations pour le retrouver sont toujours en cours», a assuré la chargée de la communication de Sûreté de la wi- laya, Ghania Mechnane. Selon les témoignages de sa famille, l’enfant, Lamouri Badredine âgé uniquement de 12 ans,

a disparu depuis six jours (soit depuis le 1 mai)

du domicile parental alors qu’il se dirigeait vers le stade communal de la ville et depuis il n’a plus donné signe de vie. Cette disparition suscite moult interroga- tions alors que la population locale est en émoi.

C'est vers 19h, le 1er mai dernier, que les mem- bres de sa famille, des voisins et autres personnes commencèrent à rechercher l’enfant. Son père

a alerté les services de sécurité, au même mo-

ment il déposa plainte contre X. «Plusieurs pistes vont être explorées dans cette affaire», a ajouté à l’APS la chargée de la commu- nication de la Sûreté de wilaya. Mercredi, les ha- bitants de la municipalité d’Ain Bessam ont organisé une marche de solidarité avec la famille de l’enfant disparu, qui habite la cité Kermia Bel- kacem. Les manifestants ont réclamé l’ouverture d’une enquête pour retrouver le petit Badred- dine.

WILAYA D'ALGER

La plupart des usines ont réalisé des stations d'épuration des eaux usées

La plupart des usines installées dans la wilaya d'Alger ont réalisé des stations d'épuration des eaux usées pour éliminer la pollution indus- trielle, a indiqué mercredi à Alger, le directeur

des ressources en eau de la wilaya d'Alger, Smaïl Amirouche. Dans une déclaration à l'APS en marge de l'adoption de la nouvelle carte pédagogique de

la formation professionnelle de la wilaya d'Alger

à l'horizon 2025, M. Amirouche a annoncé la te-

nue, le 17 mai, d'une journée d'information pour sensibiliser les entreprises industrielles à

l'importance de réaliser des stations d'épuration des eaux usées pour éliminer la pollution indus- trielle. Qualifiant de «positifs» les résultats réalisés par la commission en charge de cette mission,

le responsable a rappelé que celle-ci était com-

posée de plusieurs membres de divers secteurs

à l'instar de l'environnement et des ressources

en eau. La commission a mené des «opéra- tions de sensibilisation intensives au niveau de toutes les usines installées dans la wilaya d'Al- ger afin de tenter de convaincre les gérants de l'utilité des stations d'épuration des eaux usées», a-t-il dit. Les gérants des usines ont consenti à la de- mande de la commission et la majorité d'entre elles ont réalisé ces stations, a-t-il précisé, indi-

quant que peu d'usines ont rejeté cette de- mande. La wilaya d'Alger compte, à elle seule, 800 usines, selon M. Amirouche. «Seules 70 usines ont répondu favorablement à la demande de la commission». Parmi les 70 usines n'ayant pas réa- lisé de stations d'épuration des eaux usées, il existe de vieilles usines dont la valeur financière est nettement plus inférieure que la valeur de la station d'épuration des eaux usées.

APS

ENVIRONNEMENT

La manifestation journée sans voiture dans la capitale tient sa 8 e édition

La journée sans voiture dans le centre de la capitale a tenu hier sa huitième édition placée sous le slogan «Réduisons la pollution, vivons mieux».

Le coup d'envoi de cette manifestation, organisée par la Radio algérienne et la wi- laya d'Alger, a été donné par le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, lors d'une cérémonie

à l'esplanade de la Grande

Poste en présence du minis- tre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali. «L'objectif de cette jour- née est d'informer et de sen- sibiliser la population algé- roise sur les dangers et les risques de la pollution sur

leur santé», a affirmé M. Zoukh dans une déclaration en marge de cette cérémonie. Cette huitième édition de la journée sans voiture s'étend du siège du ministère de l'Habitat 135, rue Di- douche Mourad jusqu'à la place des Martyrs, en passant

par la Grande poste, Boule- vard Zighout Youcef, Bou- levard Che Guevara, ainsi

ASTRONOMIE

Le transit de la planète Mercure sera observé en Algérie lundi prochain

la planète Mercure sera observé en Algérie lundi prochain que la rue Asselah Hocine. La protection

que la rue Asselah Hocine. La protection de l'envi- ronnement avec moins d'émissions de gaz , l'incita- tion du grand public à la marche et à la découverte de la ville, rendre la chaussée aux piétons et redécouvrir la beauté de la ville, sont les objectifs affichés par les or-

ganisateurs de cet événe- ment. Par ailleurs, plusieurs activités sportives, cultu- relles et sociales ont été orga- nisées à l'occasion de cette journée qui dure de 9h à

19h.

Il s'agit d'une opportu- nité pour les différents ac- teurs de la société civile de la

capitale «pour mettre en exergue leurs activités», ont affirmé les organisateurs de l'évènement. Ainsi, des com- pétitions en course et en cy- clisme en plus de démonstra- tions en arts martiaux ont été organisées à cette occasion, parallèlement à des exposi- tions en artisanat. Ces activités ont attiré un bon nombre du public algé- rois curieux, alors que plu- sieurs familles ont com- mencé dés la première heure de la manifestation à affluen- cer vers le centre de la capi- tale par le biais du métro. Le parc automobile de la capitale compte près de 1,5 million véhicules à fin 2014 sur un total de plus de 6 mil- lions d'automobiles à tra- vers le territoire national, selon des chiffres de l'Office national des statistiques (ONS).

Le phénomène astronomique du transit de la planète Mercure qui se produira lundi prochain (9 mai) sera visible en Algérie pendant près de 8 heures, soit de midi au coucher du so- leil, a-t-on appris jeudi auprès du Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG). Ce phénomène «rare» se produira de 12h12 au coucher du so- leil, quand la planète Mercure se si- tuera entre la Terre et le soleil et sera visible sous la forme d'un point noir traversant le disque solaire, se- lon les explications fournies au niveau du CRAAG. «Il va de soi que l’obser- vation en direct du soleil nécessite une protection», précise-t-on, ajoutant

que «la planète Mercure est minus- cule sur le disque et de simples lu- nettes à éclipse ne suffiront pas pour

l'observer, ce qui nécessite l'utilisa- tion d'un télescope muni d'un filtre solaire». Le CRAAG a précisé en ou- tre qu'une observation est prévue le jour de la production du phénomène

à partir de 12h au niveau de son siège

où le public est invité à y assister.

«Ce phénomène peut donner lieu

à l'observation d'étonnantes ara-

besques et résulte du pivotement ap- parent du soleil vu depuis un lieu

donné dans son mouvement jour- nalier dans le ciel», selon la même source. Les transits de Mercure vus depuis

la Terre sont assez rares et se produi- sent 13 ou 14 fois par siècle. Par contre, ils sont beaucoup plus fréquents que les transits de Vénus, en raison de la proximité de la planète Mercure du soleil, ce qui implique une période de révolution plus courte que celle de Vé- nus, a-t-on ajouté.

Ce sont des phénomènes astro- nomiques pouvant se produire en mai à des intervalles de 13 ou 33 ans

ou en novembre tous les 7, 13 ou 33 ans, selon les explications fournies par le CRAAG, qui ajoute que les deux derniers transits de Mercure da- tent de 2003 et 2006, alors que les deux prochains se produiront au courant de 2016 et 2019.

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ :

Bras de fer CNES-rectorat

à l'université Bachir-Ibrahimi

M.B.

Le Conseil natio- nal des enseignants

du supérieur (CNES)

à Bordj Bou-Arréridj

multiplie les rencon-

tres pour manifester sa volonté d'instau- rer un dialogue «franc et sincère» avec ceux de droit. Un dialogue qui n'aboutit pas selon le syndicat, qui accuse le directeur de l'uni- versité Bachir-Ibra- himi de faire diver- sion. Dimanche en- core, les enseignants affiliés au Conseil na- tional des ensei- gnants du supérieur (CNES) prévoient une grève de trois jours pour demander les pré-affectations des

160 logements de

de

l'université M. Be-

fonctions distribués

nyaiche Abdelkrim,

en 2015 et dénonce

a

déclaré que les

l'action menée par le directeur d'assainir les listes. « Nous

portes du dialogue n'ont jamais été fer- mées et concernant

avons respecté toutes les procédures et nous voulons le res- pect des décisions précédentes », de- mandent-ils. Une si- tuation qui, semble- t-il, est peu relui- sante. C'est du moins ce que l'on aperçoit à travers la lecture du dernier communiqué rendu public par le CNES/BBA. En effet, et dans ledit commu- niqué, les signataires affirment que la sec- tion CNES de l'uni- versité Bachir-Ibra- himi n'a cessé d'ap- peler à un dialogue franc et sincère. De son côté, le recteur

ces logements de fonctions, il travaille en toute transpa- rence « Je dois assai- nir les listes en saisis- sant le fichier natio- nal chaque trois mois, si les loge- ments ne sont pas en- core affectés », pré- cise-t-il en ajoutant qu'il n'est contre ou pour personne « celui qui répond aux cri- tères aura son loge- ment », conclu-t-il. Les enseignants espèrent l'interven- tion du wali dans ce conflit qui va peser lourd sur toute la vie universitaire.

M'SILA

2 morts et un blessé dans un

accident de la

route

2 morts et un blessé dans un accident de la route Deux femmes âgées de 22

Deux femmes âgées de 22 et 48 ans ont trouvé la mort et un homme a été blessé dans un accident de la route survenu jeudi au lieudit Lougmane dans la commune d’Ouled Mansour dans la wilaya de M’sila

a -t- on appris auprès de la Protection civile

de wilaya . L'accident s’est produit suite à une

collision entre un poids lourd et un véhicule touristique, a précisé la même source qui

a ajouté que les victimes ont été transférées

à la clinique de la daïra de Hammam Dalaâ. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les causes de cet accident.

10

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

CHINE

La population de Pékin vieillissante

7 mai 2016 CHINE La population de Pékin vieillissante Le gouvernement municipal de Pékin prévoit que

Le gouvernement municipal de Pékin prévoit que 30% de la population de la ville seront âgés de 60 ans ou plus en 2030, a rap- porté jeudi l'agence Chine nou- velles. Fin 2015, les personnes âgées représentaient 23,4% de la popu- lation enregistrée de Pékin, a in- diqué Li Hongbing, vice-chef du Bureau des Affaires civiles de

la capitale, cité jeudi par le Beijing

Daily. Selon lui, un tiers de la po- pulation enregistrée Pékin sera âgé de plus de 60 ans en 2050.

Selon les estimations, la ville

compte actuellement 600.000 personnes âgées physiquement handicapées, et 100.000 ayant des troubles mentaux. En 2020, Pékin payera 200 milliards de yuans (30,7 milliards de dollars) en pensions de vieillesse, et jusqu'à 670 milliards en 2030. Cette année, le gouvernement local élaborera un programme sur la période 2016-2020 sur le dé-

veloppement des soins pour les personnes âgées et une ligne di- rectrice sur le développement des secteurs ciblant la population sénior, selon l'agence.

BELGIQUE

Des détenus de prisons belges portent plainte contre l'Etat

Une quarantaine de détenus de prisons belges ont porté plainte contre l'Etat belge pour réclamer une amélioration de

leurs conditions de détention, qui se sont dégradées en raison d'un mouvement de grève des gardiens en cours depuis une di-

de détention, qui se sont dégradées en raison d'un mouvement de grève des gardiens en cours

zaine de jours. Un suspect en dé- tention provisoire à la prison de Forest, en région bruxelloise,

diqué son avocat, Alexander Hamels. Le détenu exige une astreinte de 1.500 euros par jour et par

duire mais bien quand il surviendra», a estimé Me Hamels, cité par l'agence de presse Belga.

saisi mercredi le tri- bunal pour réclamer que l'Etat mette fin au «traitement inhu- main auquel il est ex- posé» depuis que les gardiens ont débrayé

a

infraction que consta- terait le tribunal. «La situation dans la prison de Forest est indigne d'un Etat de droit et est pour le moins explosive. La

La maison d'arrêt de Forest, construite en 1910, est régulière- ment la cible de cri- tiques des défenseurs des droits de l'homme, qui dénon-

le

25 avril pour récla-

question n'est pas de

cent l'état de délabre-

mer du personnel supplémentaire, a in-

savoir si un incident grave pourrait se pro-

ment avancé dans la prison.

INDE

13 morts et 53 blessés dans un accident d'autocar

Au moins treize personnes ont été tuées et 53 blessées mer- credi dans le nord-est de l'Inde lorsqu'un autocar est tombé d'un pont avant d'effectuer plusieurs tonneaux, a annoncé la police lo- cale. L'autocar qui assurait la liaison entre l'Etat du Jharkhand et Raipur, la capitale de l'Etat du Chhattisgarh, a fait une embar- dée pour éviter un motocycliste

à un virage serré, a expliqué à

l'agence indienne PTI un respon- sable de la police, Sadanand Ku- mar. Le conducteur a perdu le contrôle du véhicule qui a quitté la route au niveau du pont, effec- tuant deux ou trois tonneaux, a-

t-il dit, précisant que parmi les blessés, 16 étaient dans un état critique. La circulation routière en Inde est l'une des plus meur- trière du monde, avec plus de 200.000 morts par an, selon l'Or- ganisation mondiale de la santé (OMS). En avril, au moins 27 per- sonnes ont été tuées dans l'acci-

dent d'un autocar transportant des artistes qui est tombé dans un ravin dans l'est de l'Inde. En février, au moins 37 per- sonnes avaient péri dans l'ouest de l'Inde dans l'accident d'un autocar qui était tombé d'un pont dans une rivière.

INDONÉSIE

5 morts dans le naufrage d'un bateau transportant les invités d'un mariage

d'un bateau transportant les invités d'un mariage Cinq personnes ont été tuées et trois autres ont

Cinq personnes ont été tuées et trois autres ont disparu jeudi à la suite du naufrage d'un bateau transportant les invités d'un ma- riage dans la province du Kali- mantan oriental dans le centre de l'Indonésie, a déclaré vendredi un responsable local. Au total, 47 per- sonnes ont été secourues par les sauveteurs, a indiqué le directeur du bureau provincial des opéra-

tions de recherche et de sauve-

MALAISIE Des débris de l'hélicoptère malaisien disparu découverts dans l'Etat de Sawarak

Des débris de l'hé- licoptère disparu qui transportait des res- ponsables du gouver- nement ont été dé- couverts dans l'Etat malaisien de Sara- wak, dans le nord de l'île de Bornéo, a an- noncé hier le Premier ministre malaisien, Najib Razak. L'hélicoptère qui transportait six per- sonnes se rendant à

tage, M. Mujiono, cité par l'agence Chine Nouvelle. Le bateau en bois a fait naufrage vers 17h00 heure lo- cale après son départ de Tanjung Aru, dans le district de Pasir, a précisé M. Mujiono, qui a ajouté que le bateau se dirigeait vers Ta- jung Harapan, dans la même pro- vince. «La conclusion provisoire est que le bateau a été frappé par des vagues immenses», a-t-il indiqué.

Kuching, chef-lieu de l'Etat, a perdu contact avec les tours de contrôle environ 20 minutes après son dé- collage jeudi après- midi. Les opérations de recherches et de secours ont été lan- cées. Le Premier minis- tre, a indiqué lors d'une conférence de presse que certains débris de l'hélicop-

tère disparu ont été retrouvés près d'une rivière, dont un sys- tème de rotation, un siège, une partie de la porte et une partie d'une pale de rotor. Les six occupants sont toujours portés disparus, a-t-il indi- qué. Il a confirmé que de hauts responsa- bles du gouverne- ment se trouvaient à bord.

USA

Les sacs plastique et papier jetables, bientôt payants à New York

Les sacs plastique jetables, mais aussi ceux en papier, seront bientôt payants à New York, une ville qui en consomme des mil- liards chaque année. A partir du 1er octobre, les New-Yorkais devront payer au moins 5 cents (4 centimes d'eu- ros) par sac jetable en plastique ou papier, jusqu'à présent don- nés très généreusement par les magasins pour emporter les courses, a voté jeudi le conseil municipal. Le but de cette me- sure, adoptée après un vif débat par 28 voix contre 20, est d'inci- ter les New-Yorkais à opter pour des sacs réutilisables, ou pas de sac du tout quand c'est possible. «Chaque année, les New-Yor- kais jettent 9,37 milliards de sacs en plastique à usage unique, dont des millions finissent dans nos quartiers, nos arbres, nos rues et nos océans», a souligné le co-sponsor du projet, Brad Lander. Souvent, les caissiers new- yorkais doublent même ces sacs jetables, aussi bien pour le plas- tique que pour le papier, pour assurer le bon transport des

courses. La nouvelle règlemen- tation s'appliquera aux épiceries, supermarchés, pharmacies, ma-

gasins de bricolage

et à certains

vendeurs de rue. Les 5 cents ré- clamés par sac jetable iront au magasin concerné. Seront exemptés certains commerces, comme les maga- sins de vins et alcools, les ca- mions de restauration dans les rues et les restaurants qui li- vrent des plats à domicile. En moyenne, les New-Yor- kais jettent 20 sacs par personne par semaine, et la plus grande ville américaine dépense chaque année environ 12,5 millions de dollars pour se débarrasser de ces sacs. Selon le maire Bill de Blasio, cette mesure «pourrait réduire d'environ 60% le gaspil- lage de sacs jetables en plas- tique et papier, sur la base de l'expérience d'autres villes». A partir du 1er avril 2017, les magasins qui ne respecteront pas la nouvelle réglementation seront passibles d'une amende de 250 dollars pour la première infraction, et de 500 dollars pour les suivantes.

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

SANTÉ

DK NEWS

11

LE MINISTRE DE LA SANTÉ, M. BOUDIAF DEVANT LE PARLEMENT :

«Réception en 2017 de plusieurs projets relevant du secteur de la santé dans certaines régions du Sud »

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a annoncé la réception à l'entame de 2017 de plusieurs projets relevant de son secteur dans certaines régions du Sud du pays.

M. Boudiaf qui répondait à une question d'un député de l'Assemblée populaire natio- nale (APN) lors d'une séance plénière consacrée aux ques- tions orales, a indiqué que plusieurs projets relevant de son secteur seraient récep- tionnés à l'entame de 2017 dans certaines régions du Sud. "Ces projets ont connu une nouvelle dynamique vers la fin 2015 avec la reprise des tra- vaux de réalisation de plu- sieurs hôpitaux, particulière- ment au niveau de la wilaya de Ouargla, outre la réalisation d'un centre de transfusion sanguine", a ajouté le ministre. La wilaya de Ouargla com- prend actuellement un nom- bre important de structures sanitaires dont 5 EPH, 2 établis-

important de structures sanitaires dont 5 EPH, 2 établis- sements spécialisés dans la santé de la

sements spécialisés dans la santé de la mère et de l'enfant

et 5 établissements de santé de

proximité.

Concernant l'encadre-

ment, le ministre a rappelé le nombre de médecins spécia-

listes qui s'élève à 1.200 mé- decins répartis sur les wi- layas du sud, contre 800 en

2014. Pour ce qui est des équi- pements médicaux, le mi- nistre a annoncé le lance- ment prochain d'un appel d'offre pour l'acquisition de deux appareils de résonance magnétique (IRM), ainsi que d'autres équipements man- quants au niveau du service d'imagerie de l'hôpital de Ouargla. Il a également annoncé l'organisation prochaine d'une rencontre parlemen- taire pour la présentation des différentes étapes ayant marqué l'évolution du sec- teur depuis 1962. Par son programme de lutte contre le sida, l'Algérie représentera l'Afrique et le Monde arabe le 7 juin devant l'ONU.

Boudiaf relève le rôle "crucial" de la sage-femme dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile

Le rôle de la sage-femme est "crucial" dans la réduction de la mortalité mater- nelle et infantile, a affirmé jeudi à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, annonçant le lancement pro- chain de formations cycliques au profit de ce corps médical. Intervenant lors de la rencontre de célébration de la Journée mondiale de la sage-femme, placée cette année sous le slo- gan "Femmes et nouveau-nés: au coeur de la pratique sage-femme", le ministre a re- levé le caractère "crucial" de ce métier, dans la chaîne de prise en charge médicale de la grossesse. Notant que "des progrès considéra- bles" ont été enregistrés depuis l'indépen- dance en matière de réduction de la mor- talité maternelle et infantile, il a fait savoir que celle-ci est passée de 39,4 pour 1.000 naissances vivantes en 1999 à 22,3 pour au-

ALGÉRIE-ONU

La santé en Algérie, objet d'une rencontre entre la vice-présidente de l'APN et le rapporteur de l'ONU sur le droit à la santé

tant de naissances vivantes en 2015. Néanmoins, une (1) femme sur prés de

2.200 risque à l'heure actuelle sa vie pen- dant la grossesse ou l'accouchement, contre 1 sur 900 en 1999, ce qui rend les "défis encore persistants" dans ce do- maine, a-t-il relevé, conviant l'assistance

à "engager un débat réaliste et construc-

tif" afin d'identifier les insuffisances. Insistant sur la formation des sages- femmes d'être pour accomplir comme il se doit leurs tâches, M. Boudiaf a fait état du lancement, durant l'année en cours, de sessions de recyclages cycliques au profit des concernées, issues des quatre coins du pays. Les attestations qui leur seront délivrées

à l'issue de ces cycles leur permettront de bénéficier notamment de promotions dans leurs carrières professionnelles, a as- suré le ministre. "La volonté politique est là pour vous accompagner, grâce au

programme du président de la Répu- blique", a-t-il martelé, rappelant que la nouvelle loi sanitaire "apportera beaucoup de nouveautés et comblera de nombreuses lacunes" liées au secteur, tout en s'enga- geant à faire de ce texte "une référence". Outre le ministère de la Santé, la ren-

contre est co-organisée avec le Fonds des Nations unies pour la population (UNFP) et le Syndicat national des sages-femmes, relevant de l'Union générale des travail- leurs algériens (UGTA). La secrétaire générale du syndicat, Rachida Chetti, a exprimé le souhait de voir valorisée la profession qu'elle représente:

"On vous fait naître, reconnaissez-nous!", a-t-elle lancé.

La rencontre a été marquée par une cé- rémonie de distinctions symboliques at- tribuées à une dizaine de sages sages- femmes, en hommage à leur abnégation dans leur parcours professionnel.

La situation du secteur de la santé en Algérie a fait, jeudi à Alger, l'objet d'une rencontre entre la vice-présidente de l'Assemblée populaire natio- nale (APN), Dalia Ghania et le rapporteur spécial de l'ONU sur le droit à la santé, Dainius Puras qui se trouve à Alger à l'invitation du gouvernement. "La rencontre a porté sur la si- tuation du secteur de la santé en Algérie. Les deux parties ont passé en revue les principales ré- formes initiées par l'Algérie à l'initiative du président de la République, M. Abdelaziz Bou- teflika, particulièrement la Constitution amendée qui a consacré davantage de droits aux individus et aux collectivi- tés", selon un communiqué de l'assemblée. Mme Dalia a, particulière- ment, évoqué "le droit des ci- toyens aux soins et leur prise

en charge par l'Etat, notam- ment à travers la prévention et la lutte contre les maladies pandémiques et contagieuses",

a indiqué le communiqué. Par ailleurs, Mme Dalia a passé en revue les "principaux plans sectoriels engagés par l'Algérie à l'image du Plan na- tional stratégique de lutte contre les facteurs des mala- dies chroniques (2015-2018) et le Plan national de lutte anti-cancer (2015-2019). Le député Kamel Abazi a, de son côté, évoqué la situation de la santé dans les wilayas du sud affirmant que ces der- nières avaiet été dotées en hô- pitaux universitaires en vue d'améliorer la qualité des pres- tations dans le cadre du déve- loppement durable et confor- mément aux orientations du président de la République. Pour sa part, le député Bouakla Kada a souligné la

Pour sa part, le député Bouakla Kada a souligné la nécessaire relance des efforts de coopération

nécessaire relance des efforts de coopération avec le pro- gramme de l'ONU notamment en ce qui concerne la réhabi- litation des centres anti-cancer et la formation des person- nels. M. Dainius Puras s'est dit

"optimiste quant à l'indica- teur santé" qui connaît en Al- gérie une "amélioration tangi- ble" saluant l'expérience de l'Algérie dans ce domaine et les étapes franchies dans la réali- sation des objectifs de la ré- forme pour le développement.

PRISE EN CHARGE SUR PLACE DES MALADES ALGÉRIENS

Accords de jumelage avec des hôpitaux américains

« L’Etat est en train de mettre en place des accords de jumelage avec des hôpitaux des Etats-Unis d’Amérique pour la prise en charge de malades al- gériens, ici en Algérie, notamment dans le domaine

de la chirurgie cardiovasculaire », a indiqué, jeudi

à Oran , le ministre de la Santé, de la population et

de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf. Au cours d’un point de presse, tenu conjointe- ment avec le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Mohamed Ghazi, en marge de l’inauguration du 16ème Congrès du Club des Cardiologues, Abdelmalek Boudiaf a ajouté qu’ « un premier jumelage a été déjà réalisé entre l’hôpital de Médéa et des spécialistes américains » Dans ce cadre, 36 interventions chirurgicales ont été pratiquées sur des malades algériens atteints de

différentes cardiopathies, a précisé le ministre, es- timant qu’il était temps, aujourd’hui, d’élargir ce jumelage vers d’autres spécialités médicales et tout particulièrement en ce qui concerne la chirur- gie cardiaque infantile qui connait actuellement en Algérie un manque latent de spécialistes dans ce do- maine bien précis de la chirurgie cardiaque et car- diovasculaire.

« Il y avait un problème de formation dans ce do-

maine, mais qui est en train d’être réglé par le mi- nistère, et ce par l’envoi à l’étranger de médecins pour acquérir les techniques nécessaires pour pra- tiquer la chirurgie cardiaque infantile », a encore ajouté Abdelmalek Boudiaf. Sur un autre plan et concernant la mise à niveau dans le secteur de la santé, le ministre a indiqué que celle-ci sera exécutée huit mois après l’adoption de la nouvelle loi sur la santé. De son côté, le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Mohamed Ghazi, a indiqué qu’un comité de travail, mis en place par son dépar- tement, est en train de tout mettre en £uvre pour ramener en Algérie des spécialistes étrangers, no- tamment américains afin de prendre en charge en des malades en Algérie et éviter ainsi leur transfert

à l’étranger. Le ministre a annoncé que des actions de sen- sibilisation sont menées au niveau national pour amener les employeurs récalcitrants à payer leurs cotisations. Le ministre a également annoncé, dans le même cadre, que 160.000 nouveaux adhérents ont été enregistrés au niveau de la CNAS, tout en déplo- rant que « beaucoup d’employeurs ne versent pas leurs cotisations ». Par ailleurs, lors de l’inauguration du 16ème congrès du Club des cardiologues, le ministre de la santé a souligné que « la première cause de mor- talité en Algérie et dans le monde sont les patholo- gies cardiaques et cardiovasculaires. Et c’est pour cette raison que l’Etat a ouvert ce chantier en lui don- nant toute l’importance nécessaire ». Il a, d’autre part, rappelé que de 1962 à 2013 quelque 34.000 médecins exercent dans le secteur

privéquienregistrequelque10.000litsactuellement.

Toutefois, il a relevé qu’il n’y a pas de mutuali- sation des moyens entre les deux entités, public et

privé. « Malgré tous les efforts de l’Etat, ni les citoyens, ni les professionnels ne sont satisfaits du travail ac- compli, car il y a des résistances au changement. C’est un problème d’organisation et de gestion », a-t-il affirmé. Abdelmalek Boudiaf a ajouté que la stratégie du ministère est « de faire du système de santé en Al- gérie un système national, une santé qui va vers tous les malades sans distinction et pour y arriver il faut régler le problème entre public et privé ».

« Le patient doit être pris en charge de manière

égale dans les deux secteurs. Nous faisons en sorte

d’aplanir les difficultés pour avoir un système de santé unique où les deux entités sont complé- mentaires », a-t-il insisté.

Auparavant,lesdeuxministresontvisitéunecli-

nique de dialyse située au quartier d’Es-Seddikia, un centre privé conventionné avec la CNAS. Sur place, les responsables du centre ont indi-

qué qu’un avenant sera introduit dans la conven- tion, à savoir l’introduction d’un nouveau médica- ment dans le traitement des malades, le Rénagel, un médicament qui permet d’améliorer l’état de santé du malade, de manière générale, mais qui reste hors de portée de la plupart des hémodialy- sés du fait de sa cherté.

APS

12 DK NEWS

SAN

Vendredi 6 - Sa

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS :

LES PRÉMATURÉS SONT TROP EXPOSÉS AUX PHTALATES

Les équipements médicaux utilisés en néonatalogie sont dangereux pour les bébés prématurés, selon une nouvelle étude scientifique américaine. Ils contiennent des niveaux élevés de phtalates (DEHP), un perturbateur endocrinien.

Les bébés prématurés sont exposés à des ni- veaux trop élevés d'une substance chimique potentiellement dangereuse pour leur santé, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale The Journal of Perinatology. Les équipements médicaux utilisés en néona- talogie contiennent, en effet, des niveaux éle- vés de DEHP. Les chercheurs de la Johns Hopkins Bloom- berg School of Public Health à Baltimore aux Etats-Unis ont calculé l'exposition potentielle des bébés prématurés au DEHP. Les phtalates (DEHP) sont utilisés pour ren- dre les plastiques plus souples. On les trouve dans les équipements médicaux tels que les tubes respiratoires, les intraveineuses, les poches de sang et les cathéters. Les résultats de l'étude ont dévoilé que les bébés prématurés placés sous couveuse étaient exposés à 16mg de DEHP par kilos. Un taux 4000 fois plus élevé que le seuil recom- mandé par les autorités sanitaires. Les bébés prématurés sont soignés dans un environnement exclusivement plastique et trop riche en phtalates. « Le PVC est le plas- tique souple prédominant dans la plupart des

est le plas- tique souple prédominant dans la plupart des unités de soins intensifs néonatals, ce

unités de soins intensifs néonatals, ce qui peut entraîner une exposition au DEHP considéra- ble au cours des soins intensifs », explique le Dr Eric Mallow, médecin néonatalogiste et co- auteur de l'étude. Pourtant des études scientifiques ont révélé que le DEHP avait, chez les animaux, des effets néfastes sur le développement et le fonction- nement des yeux, du cerveau et des poumons. Ils pouvaient aussi être responsables de mal- formations congénitales et augmenter le risque d' infertilité . «Vous devez considérer les matériaux que vous utilisez quand vous prenez soin de très petits patients, extrêmement vulnérables», af- firme le chercheur. « Tous risques pour la santé et la sécurité de ces bébés très fragiles créés par des produits médicaux est un problème potentiel. Sur la base des conclusions de cette étude, nous re- commandons que des recherches supplémen- taires soient effectuées», at-il ajouté. En juillet 2015, la France sera le premier pays à interdire l'utilisation de tubes contenant du DEHP en néonatalogie, en pédiatrie, et dans les unités de maternité.

ACCOUCHEMENT PRÉMATURÉ :

LES SIGNES QUI DOIVENT ALERTER

Difficile de prédire un accouchement prématuré. Toutefois, il est parfois possible de stopper le travail pour prolonger la grossesse. Découvrez les signes qui doivent alerter avec le Dr Elie Azria, gynécologue-obstétri- cien à l'hôpital Bichat-Claude Ber- nard (Paris).

Accouchement prématuré : dans quelle situation faut-il être plus vigi- lante ? En cas d'antécédents d'accouche- ment prématuré, si l'on est très jeune (moins de 18 ans), ou assez âgée pour une grossesse (40 ans),

en cas de grossesse multiple, de conditions économiques précaires. Un travail pénible, le fait de fumer, d'avoir eu des contractions utérines précoces ou de développer une in- fection font aussi partie des facteurs de risque.

Accouchement : quelles contractions doivent inquiéter ? La prévention de la prématurité passe par le repos en cas de contrac- tions utérines. Plus que la douleur, c'est leur fréquence (toutes les 4-5 mn) qui doivent alerter et amener à consulter en urgence. Surtout si

elles s'accompagnent d'une perte de liquide amniotique, de saignements ou si le terme est encore lointain. "Le seul moyen de savoir si les contractions sont associées à une menace d'accouchement prématuré (MAP) c'est d'examiner le col de l'uté- rus" explique le Dr Azria. "On s'as- sure qu'il ne s'ouvre pas, ne se raccourcit pas et ne se ramollit pas. Si besoin, on mesure sa longueur par une échographie."

Accouchement prématuré : que fait le médecin s'il y a un risque ? Tout est fait pour retarder l'accou-

chement. Des médicaments tocoly- tiques (qui inhibent les contractions) sont administrés de manière à ré- duire leur intensité, voire à les arrê- ter. Si la menace d'accouchement prématuré est due à une infection (vaginale ou urinaire), un traitement est mis en place. Le repos total est prescrit. Si le risque d'accoucher paraît impor- tant et intervient avant 34 semaines d'aménorrhée, des corticoïdes sont injectés à la future maman pour ac- célérer la maturation des poumons du bébé.

LES BÉBÉS PRÉMATURÉS DEVIENDRAIENT DES ADULTES INTROVERTIS

Les bébés prématurés ont plus de risques de devenir des adultes introvertis, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue mé- dicale Journal Archives of Disease in Childhood. La personnalité des adultes pourraient être conditionnée par la prématurité et le poids à la naissance. Les bébés pesant moins de 1,5 kg ou nés avant 8 mois de grossesse auraient davantage de risques de développer une personnalité inquiète et plus introvertie. Les chercheurs de l'Université de Warwick (Royaume-Uni) ont ana- lysé les données médicales de 200 adultes, âgés de 26 ans, nés pré- maturément ou avec un faible poids de naissance. Le panel a donné des renseignements sur toutes les évaluations de leur personnalité. Ces participants ont été comparés à un autre groupe témoin de 197 individus nés à terme et de poids normal. Les conclusions de l'étude révèlent que les bébés nés prématu- rément et à un poids inférieur à 1,5 kilos sont des adultes plus in- quiets et plus introvertis. "Les résultats montrent que les bébés nés

avec un poids inférieur à 1,5 kg ou avant le 8e mois de grossesse ont un risque plus important d'être des adultes avec une personnalité sociale discrète, facilement inquiets, moins susceptibles de prendre des risques, plus rigides et plus pauvres en communication", ex- plique le professeur Dieter Wolke, du département de psychologie de l'Université de Warwick. Ce type de personnalité pourrait être dû pour les chercheurs à une modification du cortex frontal orbital, la zone du cerveau impliquée dans la sociabilité et la cognition. "Cela peut également s'expliquer par le fait que souvent les pa- rents d'enfants prématurés sont très investis et très protecteurs avec eux. D'où leur plus faible capacité à prendre des risques. Une étude rétrospective publiée en décembre 2011 dans la revue Developmen- tal Disabilities Research Reviews avait déjà suggéré qu'un contrôle parental strict et restrictif pouvait engendrer des modifications dans les traits de personnalité, comme l'augmentation des né- vroses", concluent les auteurs de l'étude.

dans les traits de personnalité, comme l'augmentation des né- vroses", concluent les auteurs de l'étude.

In topsanté.fr

DK NEWS 13

medi 7 mai 2016

L'ALLAITEMENT MATERNEL PROTÈGE LES BÉBÉS PRÉMATURÉS DES TROUBLES INTESTINAUX GRAVES

Les bébés prématurés ont be- soin d'une protéine présente dans le lait maternel pour limiter les risques de développer des trou- bles intestinaux graves, selon une nouvelle enquête scientifique américaine. Une protéine, la NRG4 (neuréguline-4), présente uniquement dans le lait maternel permettrait de protéger les en-

fants de troubles digestifs dange- reux comme l'entérocolite nécrosante (EN) en particulier chez le bébé prématuré, selon les résultats d'une étude publiée dans

la revue médicale American Jour-

nal of Pathology.

Le lait maternel protège l'intestin des bébés

L'entérocolite nécrosante est une maladie qui touche les bébés prématurés et qui se caractérise par l'apparition de lésions dans

l'intestin. Elle représente 8 à 12 % des infections néonatales des pré- maturés. Et, un bébé sur 3 atteint de cette pathologie décèdera pré- maturément. "Le lait artificiel est un facteur de risque connu de la maladie", rappelle l'auteur princi- pal de l'étude, le Pr Mark R. Frey, de l'hôpital de Los Angeles pour enfants. Les chercheurs de l'Hôpital pour enfants de Los Angeles ont mené des études in vitro (en labo- ratoire) et in vivo sur des animaux. Des rongeurs aux cellules infec- tées par la maladie ont été proté- gés par la protéine NRG4 que l'on trouve dans le lait maternel . Elle

a empêché la perte de cellules in-

testinales de Paneth, qui protè- gent contre les dommages microbiens. Les résultats de cette étude suggèrent que la protéine NRG4 présent dans le lait maternel, per- met à l'enfant de protéger son in- testin encore immature des infections. "Si un bébé nourri arti- ficiellement rencontre une infec- tion intestinale, il est à risque accru de lésion intestinale et de décès", explique le Pr Mark R. Frey. "Le lait maternel est l'aliment idéal pour les nouveau-nés et les nourrissons. En effet, il apporte tous les nutriments nécessaires à leur développement et contient des anticorps qui les protègent de maladies courantes telles que la diarrhée et la pneumonie, les deux premières causes de morta- lité de l'enfant dans le monde", rappelle l'Organisation Mondiale de Santé (OMS) qui recommande sur son site "l' allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu'à l'âge de six mois" et de "poursuivre ensuite jusqu'à l'âge de deux ans au moins, en l'associant à une ali- mentation de complément qui convienne".

LE JUS DE CERISE POUR RÉDUIRE LA TENSION ARTÉRIELLE ?

Les acides phénoliques du jus de cerises seraient efficaces pour réduire la tension artielle.

Les cerises seraient efficaces pour réduire l'hypertension, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale The American Journal of Clinical Nutrition. Les cerises contiennent de nombreux acides phénoliques qui pourraient améliorer la fonction endothé- liale (contenir le sang à l'intérieur des vais- seaux sanguins) et réduire le risque de maladies cardiovasculaires . Les chercheurs de l'université de Northum- bria (Etats-Unis) ont réalisé une étude avec 15 hommes, dont ils ont mesuré la pression arté- rielle. Les 15 participants ont montré des signes précoces d' hypertension artérielle . La moitié du groupe a consommé un jus composé de griottes de Montmorency (un concentré de 60ml et de 100ml d'eau). Le groupe témoin a bu une boisson placebo, aro-

matisée aux fruits. Après trois heures, les

scientifiques ont à nouveau pris la tension des volontaires. Les résultats de cette étude ont montré que les hommes qui ont bu du jus de cerises ont vu leur tension artérielle diminuer de 7%, seule- ment trois heures après sa consommation. En conclusion, les scientifiques ont aussi déclaré que le jus de cerise avait aussi réduit le

aussi déclaré que le jus de cerise avait aussi réduit le risque de faire un accident

risque de faire un accident vasculaire céré- brale de 38% et de 23% de subir un infarctus du myocarde. "Ces effets sont comparables à ceux obtenus avec les médicaments antihyperten- seurs", estime le Pr Karen Keane, auteure principale de l'étude. Les chercheurs attri-

buent les effets santé du jus de cerises au nom- breux acides phénoliques du fruit. Cette nouvelle étude apporte donc de nou- veaux bienfaits santé des cerises qu'on savait efficaces pour réduire les crises de goutte et comme somnifère naturel .

INSOMNIE : LE JUS DE CERISE MEILLEUR QUE LES SOMNIFÈRES

Boire un verre de jus de cerise matin et soir permettrait de gagner une heure de sommeil. Les cerises sont en effet une source naturelle de mélatonine, l'hormone du sommeil. L'insomnie est un problème fréquent chez les seniors et l'on estime qu'entre 23 et 34% des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent de troubles du sommeil au moins trois nuits par semaine. Cela en- traîne de la fatigue mais cela joue éga- lement sur la santé car le manque de sommeil peut accélérer le déclin cog- nitif , augmenter la tension artérielle ou provoquer le diabète de type 2 . On le sait, les somnifères ne sont pas

une solution, car ils peuvent eux

aussi, provoquer des troubles cogni- tifs et des chutes. "Les somnifères peuvent être un remède aux insom- nies chez les personnes jeunes mais chez les personnes âgées, ils quadru-

plent le risque de chute et donc le risque de fracture de la hanche"' ex- plique le Dr Frank L. Greenway de l'Université de Louisiane qui vient de présenter une étude sur le sommeil des seniors lors du congrès annuel de la Société américaine de nutrition à San Diego (USA). C'est ce qui a incité les universitaires à se pencher sur les vertus sédatives du jus de cerises. Ils ont donc demandé à des personnes âgées de 68 ans en moyenne et souf- frant d'insomnie, de boire du jus de ce- rise, deux fois par jour pendant deux semaines. Puis le même groupe a bu une boisson placebo pendant deux se- maines également. Pendant ce temps, le médecin et son équipe ont étudié leur sommeil à l'aide d'un polysomno- graphe, un appareil qui enregistre les variables physiologiques (rythme res-

piratoire, rythme cardiaque

)

pen-

dant le sommeil. Les participants ont également répondu à un question- naire sur leur ressenti en matière de fatigue, de somnolence, de dépres- sion. Les chercheurs ont alors découvert qu'en buvant du jus de cerise deux fois par jour, matin et soir, les seniors ga- gnaient en moyenne une heure de sommeil (jusqu'à 84 mn de sommeil en plus pour certains). Selon les chercheurs, cela s'explique par le fait que de nombreuses variétés de cerises sont une source naturelle de mélatonine , l'hormone du som- meil. Ils pensent également que les pigments roues des cerises, appelés proanthocyanidines, jouent un rôle car ils contribuent à accroître la dispo- nibilité du tryptophane, un acide aminé essentiel et un précurseur de la sérotonine qui aide à dormir.

MANGER DES CERISES LIMITERAIT LES CRISES DE GOUTTE

Manger des cerises pendant deux jours suf- firait à réduire de 35 % le risque de faire une crise de goutte, par rapport à ceux qui ne man- gent pas de cerises, selon une nouvelle étude américaine. Alors que la goutte refait parler d’elle , des chercheurs pensent avoir trouvé un remède pour prévenir les risques : manger des cerises. La goutte est une maladie due à un excès d’acide urique dans le sang, et qui se manifeste entre autres par des douleurs aux articulations au niveau du gros orteil. Un excès d’alcool et une alimentation trop riche peuvent être à l’origine de cette forme d’ arthrite qui touche trois fois plus les hommes que les femmes. On estime qu’un homme sur 100 souffre de la goutte. Revenir à une alimentation équilibrée et modérer sa consommation alcoolisée permet de diminuer les risques. On conseille d’avoir des repas composés équitablement de pro- téines, de glucides et de lipides (les excès de protéines pouvant favoriser la goutte) et de

(les excès de protéines pouvant favoriser la goutte) et de manger suffisamment de fruits et légumes

manger suffisamment de fruits et légumes . Les chercheurs de la Boston University croient maintenant que les cerises constituent un fruit protecteur contre cette maladie. Ils l’ont découvert à l’issue d’une enquête menée sur 633 patients souffrant de la goutte. Agés de 54 ans en moyenne, ces volontaires, pour la plupart masculins, ont été suivis pendant un an.

On leur a demandé de noter la survenue de crises de goutte en décrivant les symptômes, les médicaments utilisés ainsi que leur régime alimentaire et leur consommation d’alcool. Toutes les données concernant les deux jours précédant une crise de goutte ont été compi- lées par les scientifiques. 42 % des patients ont mangé des cerises ou des extraits de cerises pendant al durée de l’expérience. Ceux-là même qui ont intégré des cerises dans leur ali- mentation ont vu leur risque de crises de goutte diminuer de 37 % par rapport aux au- tres. Comment expliquer cette différence ? Les chercheurs avancent l’hypothèse que les an- thocyanines, les principaux composés phéno- liques du fruit, grâce à leur propriété antioxydante joueraient un rôle protecteur. On attribue d’ailleurs à la cerise des effets anti- douleur et antistress. Les anthocyanines, en luttant contre les radicaux libres du corps, pourraient prévenir l’apparition de certains cancers (côlon et sein) et maladies cardiovas- culaires.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

NIGERIA

Des rebelles ont fait exploser une plateforme d'un groupe pétrolier

Des rebelles ont fait exploser une installation offshore du groupe pétrolier américain Chevron dans le sud du Nigeria a annoncé la marine hier, laissant craindre une nouvelle flambée de vio- lence qui pourrait affecter la production de brut. «L'installation Chevron près d'Escravos a été attaquée mercredi soir. L'incident s'est produit à environ quatre miles nautiques d'Escravos, près de Warri, dans l'Etat de Delta» a déclaré le porte-parole de la ma- rine Chris Ezekobe, cité par l'AFP. «Des rebelles ont utilisé des explosifs pour faire sauter la plateforme Okan, une installation qui sert à la collecte du pétrole et du gaz destinés au terminal Escravos», a-t-il ajouté, sans donner de détails sur l'ampleur du déversement dû à cette attaque. Les attaques contre les installations pétrolières sont en hausse au Nigeria depuis que les auto- rités ont ordonné, en janvier, l'arrestation de Tompolo --Government Ekpemupolo de son vrai nom--, un des dirigeants les plus connus du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Ni- ger (MEND), poursuivi pour corruption.

SOMALIE

39 ex-combattants d'Al-Shabab seront réintégrés dans la société somalienne

La mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), a déclaré jeudi que 39 anciens com- battants du groupe terroriste Al-Shabab ont terminé un programme rigoureux de réhabili- tation et sont prêts pour la réinsertion dans la so- ciété somalienne. Un communiqué de l'AMISOM a indiqué que les ex-combattants, 20 hommes et 19 femmes, ont reçu une formation professionnelle et un sou- tien psychologique au Centre de réadaptation à Baidoa. Un bon nombre de femmes ayant suivi la for- mation ont exprimé l'optimisme qu'elles étaient prêtes à retourner à la vie normale et à apporter une contribution positive au développement du pays. «Je suis venue à Baidoa, craignant pour ma vie. L'une de mes amis m'a parlé de ce centre. J'ai réa- lisé que ce fut le seul endroit où je serai en sécu- rité. J'ai beaucoup appris ici», a déclaré Nina, une ex-combattante. «Il y a une véritable différence dans ma vie quand je compare le temps avant mon arrivée à ce centre et maintenant. J'ai été accueillie, héber- gée, nourrie et surtout formée et a reçu des conseils», a-t-elle ajouté. Le nouveau centre de désarmement, de démo- bilisation et de réinsertion pour les anciens mi- litants d'Al Shabaab est utilisé pour désengager les militants et sert également de plate-forme d'où ils peuvent être réinsérés dans les communau- tés. Un autre ex-militant, Batula, a exhorté les do- nateurs à continuer de financer le projet pour permettre à plus d'anciens combattants de bé- néficier de l'installation. «Nous voulons qu'une plus grande priorité soit donnée aux femmes. Il y a un centre opération- nel pour les hommes. Nous voulons un comme ça pour les femmes. Les femmes constituent la colonne cérébrale de la communauté», a-t-elle souligné. C'est la deuxième cérémonie de remise de di- plômes aux ex-combattants depuis la création du centre, qui est considéré comme l'un des projets humanitaires les plus réussis en Somalie. Le chef de la section de désarmement, de dé- mobilisation et de réintégration de la mission d'Opération des Nations Unies en Somalie (ONU- SOM), Patrick Loots, a félicité les ex-combattants d'avoir achevé le programme de réhabilitation, et a exhorté les communautés à les réinsérer dans la société. «C'est un jour important. Nous célé- brons les réalisations de ces jeunes gens. Je vous félicite tous pour avoir achevé ce programme. Les diplômés sont prêts à revenir dans leur communauté et à changer leurs vies et à aider leur peuple», a affirmé M. Loots. L'ONUSOM a été à l'avant-garde dans la réha- bilitation des ex-combattants et a aidé à la créa- tion de centres similaires dans d'autres villes en Somalie.

M. MESSAHEL À PARTIR DE TUNIS :

« La question du Sahara occidental est une affaire de décolonisation »

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel a réaffirmé, jeudi à Tunis, la position de l'Algérie à l'égard de la question du Sahara occidental qui constitue «une affaire de décolonisation» et une question qui «relève de l'ONU».

La position de l'Algérie à l'égard de la question du Sa- hara occidental est «claire et est similaire à celle de l'ONU dont toutes les résolutions affirment qu'il s'agit d'une question de décolonisation inscrite sur la lite des pays

question de décolonisation inscrite sur la lite des pays non autonomes depuis 1963, qui sera traitée

non autonomes depuis 1963, qui sera traitée sur cette base», a déclaré M. Messahel à la presse en marge de la 34e session du Conseil des mi- nistres des Affaires étrangères

des pays de l'UMA . Le règlement de la ques- tion «relève de la responsabi- lité de l'ONU et consiste à per- mettre l'autodétermination du peuple sahraoui, confor-

mément aux résolutions de l'ONU», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre a estimé que les pays du Ma- ghreb «doivent soutenir la Li- bye», souhaitant que la capi- tale libyenne (Tripoli) abrite dans les semaines à venir la prochaine session des pays du voisinage. «Le plus important au- jourd'hui est la sécurité et la stabilité de la Libye», a-t-il souligné, rappelant les efforts que déploie l'Algérie dans ce cadre. Il a, par ailleurs, qualifié les relations algéro-tunisiennes de «particulières et décisives», ajoutant que la coopération bilatérale se poursuivait sur tous les plans.

TUNISIE

Démantèlement d'«une cellule terroriste» à Sidi Bouzid

Les services de sécurité tunisiens ont réussi à déman- teler «une cellule terroriste composée de quatre éléments dans la région de Sidi Ali Ben Aoun, gouvernorat de Sidi Bouzid, a indiqué hier le mi- nistère de l'Intérieur. «Agés entre 26 et 32 ans, les membres de la cellule ont été enrôlés par un terroriste dan- gereux en état de fuite», pré- cise le Département dans le même communiqué. Selon les premiers élé- ments de l'enquête, «la cellule est suspectée de fournir un soutien logistique aux élé- ments terroristes retranchés au mont Mghilla dans le gou- vernorat de Sidi Bouzid». Les membres de cette cellule ont

précisé le ministère dans un communiqué, ajoutant a qu'une «quantité d'explosifs» a été saisie. La
précisé le ministère dans
un communiqué, ajoutant
a
qu'une «quantité d'explosifs»
a
été saisie.
La seconde cellule, de cinq
membres, procurait «une aide
financière» et faisait parvenir
«des provisions» à un «groupe
de terroristes» retranchés
dans la zone montagneuse
du Kef, selon le ministère,
soulignant que «les deux cel-
lules avaient prêté allégeance
été placés en garde à vue après
concertation du Parquet en at-
tentent la fin de l'enquête, se-
lon la même source.
Jeudi, les services de sécu-
rité ont démantelé «deux cel-
lules de soutien logistique
aux terroristes», retranchés
dans les monts du Kef, dans le
nord-ouest du pays.
L'une des cellules effec-
tuait des repérages dans le
but de perpétrer des attaques
contre des «centres commer-
ciaux», des «installations mi-
litaires et sécuritaires», des
«personnalités» ou encore des
«locaux de partis» politiques,
à
la Katiba Okba Ibn Nafaa.»
L'an dernier, la Tunisie a
été agressé par trois attaques
sanglantes revendiquées par
le
groupe terroriste autopro-
clamé «Etat islamique»
(Daech/EI), qui ont fait 72
morts dont 59 touristes étran-
gers

LIBYE

Le gouvernement d'union forme un commandement des opérations contre Daech

forme un commandement des opérations contre Daech Le gouvernement d'union en Libye a formé hier un

Le gouvernement d'union en Libye a formé hier un com- mandement des opé- rations militaires contre le groupe ter- roriste autoproclamé «Etat islamique» (EI/Daech), interdi- sant à tous les groupes armés du pays d'agir sans avoir obtenu son feu vert. La formation de ce commandement intervient au lendemain d'un attentat-suicide et des attaques dans des localités proches de Misrata, une ville située à 200 km

à l'est de Tripoli, qui ont fait jeudi huit morts et 105 blessés, se- lon l'hôpital central de Misrata. Dans la foulée, le Conseil militaire de cette ville avait appelé toutes les «brigades» (milices) sous son commandement à la mobilisation. Dans une décision publiée sur sa page Facebook, le gouver- nement d'union a annoncé de son côté «la formation d'une cel- lule spéciale des opérations militaires contre le groupe Daech «.

Cette cellule coordonnera les opérations de lutte contre Daech dans une zone s'étendant de Misrata à Syrte, situé à 450 km à l'est de Tripoli, a précisé le gouvernement en demandant

à tous les groupes armés de s'abstenir d'agir sans son feu vert,

à l'exception d'opérations de légitime défense. Dans une allocution télévisée fin avril, le chef du gouver- nement d'union nationale libyen Fayez al-Sarraj, avait insisté sur la nécessité d'une action concertée «pour anéantir Daech».

14 E CONFÉRENCE PARLEMENTAIRE AFRO-ARABE À ABIDJAN

La paix et la stabilité au Moyen-Orient sont liées à résolution de la question palestinienne

Les participants à la 14e conférence parlementaire afro- arabe ont souligné jeudi soir à Abidjan, «qu’aucune paix ni stabilité dans la région du Moyen-Orient, n’est possible sans une solution juste et globale de la question palestinienne, sur la base des résolutions qui consacrent la légitimité in- ternationale et portant sur le retrait d'Israël de l’ensemble des territoires arabes occupés en 1967». Dans un communiqué final sanctionnant les travaux de cette conférence de deux jours, les participants ont mis l’ac- cent sur la nécessité d’instaurer un Etat Palestinien indé- pendant avec Al-Qods comme capitale. La conférence a, dans ce cadre, invité les Parlements arabes et africains à réagir en apportant leur soutien néces- saire pour faire aboutir les efforts palestiniens et arabes en vue de la tenue d'une conférence internationale pour la paix, dont l’objectif sera de permettre l'exécution des résolutions qui consacrent la légitimité internationale, de mettre fin à l’occupation israélienne, et d'instaurer un Etat palesti- nien indépendant. Concernant la question libyenne, la conférence soutient les efforts déployés en vue de la réussite de l’accord politique inter-libyen, et souligne son appui aux efforts consentis par l’Etat Libyen dans sa lutte contre le terrorisme et l’extré- misme. Les participants à cette conférence se sont penchés aussi sur la situation politique dans nombre de pays arabes, en l’occurrence en Egypte, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Irak ainsi que la crise au Yémen et la situation au Darfour. APS

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

MONDE

DK NEWS

15

YÉMEN

Poursuite des négociations à Koweït,

les belligérants discutent des questions de fond

Les négociations de paix, menées sous l’égide de l’ONU, qui ont réuni jeudi au Koweït les parties en conflit au Yémen, ont discuté de questions de fond, a annoncé le médiateur de l'ONU.

"Trois équipes de travail conjointes ont débattu des moyens de résoudre des ques- tions d'ordre politique et de sé- curité ainsi que de la libération des détenus et des prison- niers", a explicité aux journa- listes Ismaïl Ould Cheikh Ah- med lors d'une conférence de presse. "Nous avons appris que des violations du cessez-le-feu ont été commises ces deux der- niers jours, ce qui est inquié- tant", a commenté le média- teur de l'ONU, soulignant tou- tefois que ces violations ne devraient pas affecter les négo- ciations de paix. Les négociations en sont à leur troisième semaine alors que les protagonistes s'accu- sent mutuellement de ne pas respecter la trêve, constam- ment violée depuis son en- trée en vigueur le 11 avril der- nier. Les discussions ont été in- terrompues pour ce même motif dimanche. En effet, la délégation du gouvernement a claqué la porte en accusant les rebelles d'avoir pris la veille la base Al-Amaliqa, située au nord de Sanaa, en violation de la trêve. Elles ont quand même re- pris mercredi après la mise en

Elles ont quand même re- pris mercredi après la mise en place d'une commission d'en- quête

place d'une commission d'en- quête sur Al-Amaliqa qui, se- lon le médiateur, doit sou- mettre ses conclusions ven- dredi.

Les objectifs des discussions

Les trois équipes de tra- vail, mises en place compren- nent des membres de la délé- gation du gouvernement et de celle des rebelles Houthis et de leurs alliés. Ils se pencheront sur un éventail d’objectifs dont l’in- troduction d’un cessez-le-feu durable à l’échelle nationale, la libération des prisonniers et des détenus, le retrait mutuel des forces, l’introduction de mesures de sécurité provi- soires, le retour organisé des

armes lourdes sous contrôle de l’Etat yéménite, la restauration des institutions publiques et de leurs fonctions sous le contrôle de l’Etat, en plus de la reprise d’un dialogue politique na- tional inclusif.

Situation humanitaire

catastrophique

Les négociations difficiles visent à mettre fin à un conflit qui a fait depuis plus d'un an 6.400 morts, 30.500 blessés et 2,8 millions de déplacés dans ce pays pauvre de la pé- ninsule arabique, selon des es- timations de l'ONU qui précise qu'au moins 21 millions de yéménites ont besoin d’une aide humanitaire. Les Yémé- nites seraient, selon Human

Rights Watch, "victimes de crimes de guerre commis à leur encontre par l'Arabie saoudite" qui a pris fin mars 2015 la tête d'une coalition militaire arabe pour empê- cher les houthis de prendre le contrôle du Yémen. En effet, un récent rapport de cette ONG accuse l’Arabie saoudite d’avoir fais usage d’armes prohibées fournies par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le conflit au Yémen a été déclenché quelques mois après une vaste offensive lan- cée en juillet 2014 par les in- surgés à partir de leur fief dans le nord, qui leur a permis de s'emparer progressivement de vastes régions dont la capi- tale Sanaa, avec l'aide d'unités militaires restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Sa- leh. Le pouvoir aidé de la co- alition, a reconquis en 2015 certaines régions, principa- lement dans le sud, mais le conflit s'est ensuite enlisé re- lançant le groupes terroristes que les forces gouvernemen- tales yéménites appuyées par l'aviation de la coalition arabe bombardent notamment pour les déloger de la province d'Abyane dans le sud du pays.

RÉFUGIÉS

Une aide néerlandaise supplémentaire

de 260 millions d’euros aux pays voisins de la Syrie

Les Pays-Bas ont mobilisé une aide supplémentaire de 260 millions euros en faveur des pays voisins de la Syrie

pour les aider à prendre en charge des dizaines de réfugiés syriens fuyant le conflit dans leur pays, a annoncé la mi- nistre néerlandaise du Com- merce et de la Coopération au développement, Lilianne Plou- men. "Cette nouvelle aide par- tira, au cours des deux pro- chaines années, à la Turquie,

la Jordanie, le Liban et l'Irak",

a précisé le ministère dans un

communiqué publié hier sur son site In- ternet.

dans un communiqué publié hier sur son site In- ternet. L'objectif est d'investir dans l’accueil à

L'objectif est d'investir dans l’accueil à long terme des réfugiés syriens en amé- liorant les installations de base, l'éduca-

tion et les soins de santé, et en créant davantage d’opportunités d'emploi, selon la même source. Environ 94 millions d’euros iront à la Turquie, en tant que contribution des Pays-Bas au fonds réservé à la mise en £uvre du plan UE-Turquie sur les ré- fugiés. Le Liban recevra 86 mil- lions d’euros et la Jordanie quelques 60 millions d’euros, précise-t-on. Quant à l’Irak, il bé- néficiera d’environ 20 millions d’euros. Cette contribution vient s’ajouter aux 360 millions euros consacrés auparavant par les Pays-Bas au soutien des pays limitrophes de la Syrie.

UE-TURQUIE-

ALLEMAGNE

Merkel compte sur le respect de l'accord UE- Turquie malgré l'annonce du prochain départ de Davutoglu

malgré l'annonce du prochain départ de Davutoglu La chancelière allemande Angela Mer- kel compte sur la

La chancelière allemande Angela Mer- kel compte sur la Turquie pour respecter l'ac- cord avec l'Union européenne destiné à ré- duire le flux migratoire, après l'annonce du départ du Premier ministre Ahmet Davuto- glu, a indiqué hier l'un de ses porte-parole. "L'Union européenne et l'Allemagne vont aussi à l'avenir mettre en oeuvre toutes leurs obligations et nous attendons la même chose de la partie turque", a indiqué Georg Streiter. Ahmet Davutoglu a annoncé jeudi son retrait prochain de la tête du gouvernement, une décision qui devrait consolider le pouvoir du président Recep Tayyip Erdogan. "La chancelière a jusqu'à présent très bien travaillé avec le Premier ministre turc Da- vutoglu et tous les responsables turcs. Et nous partons du principe que cette coopéra- tion bonne et constructive se poursuivra avec le nouveau Premier ministre", a relevé M. Streiter lors d'un point de presse régulier. Cet accord, dont Mme Merkel est considé- rée comme le grand artisan, prévoit le renvoi en Turquie de tous ceux traversant clandes- tinement vers la Grèce. En échange, les Européens s'engagent à prendre un réfugié syrien pour chaque Syrien expulsé vers le territoire turc. L'Allemagne est en première ligne dans le dossier migratoire après avoir accueilli 1,1 mil- lion de demandeurs d'asile en 2015. Mme Mer- kel a promis à ses concitoyens inquiets de ré- duire durablement l'afflux migratoire grâce à l'accord avec la Turquie.

GRANDE BRETAGNE-ÉCOSSE

Le Parti national écossais remporte les législatives en Ecosse

Le Parti national écossais (SNP, au pouvoir) a remporté les élections législatives écossaises en ayant déjà obtenu 58 sièges au Parlement sur les 93 dépouillés sur un total de 129 sièges en lice, selon les résultats partiels du scrutin annoncés hier. Le SNP formera ainsi un gouvernement pour la troisième fois consécutive, et la dirigeante du parti Nicola Sturgeon restera Première ministre de l'Ecosse. Parmi les sièges annoncés, 16 ont été remportés par le Parti conservateur écossais, contre 11 pour le Parti travailliste écossais. Plut tôt dans la journée, la dirigeante du Parti na- tional écossais (SNP, indépendantiste) Nicola Stur- geon a revendiqué une victoire "historique" pour sa formation lors de l'élection du nouveau Parlement écossais.

PALESTINE

La résistance ne permettra pas à l'armée d'occupation d'imposer de nouvelles règles à l'intérieur de Gaza

Le chef du mouvement Hamas dans la bande de Ghaza Is- maïl Haniyeh a accusé hier l'armée israélienne d'empiéter sur le territoire gazaoui en prétextant chercher des tunnels, affirmant que la résistance ne permettra pas à l'armée d'oc- cupation d'imposer de nouvelles règles à l'intérieur des fron- tières de Gaza. M. Haniyeh, a affirmé lors du prêche de la prière hebdo- madaire dans la bande de Gaza que l'armée israélienne em- piète sur le territoire gazaoui "de 150 à 199 mètres en prétex- tant chercher des tunnels". "Nous leur avons envoyé de nombreux messages pour leur dire que la résistance ne per- mettra pas à l'armée d'occupation d'imposer de nouvelles rè- gles à l'intérieur des frontières de Gaza", a-t-il dit. "Nous n'acceptons pas non plus cette prétendue zone-tam- pon", a-t-il ajouté en faisant référence à une bande de 100 mè- tres le long de la frontière, côté gazaoui. Plus tôt dans la matinée, l'armée d'occupation israé- lienne a mené de nouveaux raids aériens dans la bande de Gaza.

a mené de nouveaux raids aériens dans la bande de Gaza. Les forces d'occupation israélienne avaient

Les forces d'occupation israélienne avaient déjà mené mer- credi soir et jeudi plusieurs raids aériens contre ce territoire palestinien sous blocus israélien, après avoir plusieurs fois visé des positions dans l'enclave palestinienne, selon l'agence de presse palestinienne Wafa. Les Israéliens multiplient les agressions contre le peuple palestinien, la plus longue et la plus dévastatrice demeure celle de juillet-août 2014, avec plus de 2.000 morts palestiniens.

APS

16 DK NEWS

CULTURE

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

Ouverture aujourd’hui des Journées nationales du monologue

Les Journées nationales du monologue seront ouvertes samedi à Batna, à l’initiative du comité

de wilaya pour les manifestations locales et natio- nales, a-t-on appris jeudi du directeur de la mai- son de la culture Mohamed Laïd Al khalifa, Abderezak Bouchnak . Une pléiade de comédiens et d’artistes des quatre régions du pays sont conviés à cet événe- ment culturel, qui se déroulera à maison de la culture Mohamed Laïd Al khalifa et se poursuivra jusqu’au 10 du mois en cours, a précisé le respon- sable . Cette manifestation est inscrite dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine . Les passionnés du 4ème art peuvent se délecter, quatre jours durant, de la présentation de ‘‘Al- Mounaâraj’’ (le virage), ‘‘Kayan oua kayan’’ (Il y

a et il y en a), ainsi que ‘‘Khabat Kraâou’’ (celui

qui tape du pied), ‘‘Dahalize’’ (corridors ) ou en- core ‘‘Zalamite’’ (allumette) . La clôture de ces journées nationales du mo- nologue sera marquée par une soirée tarab avec

la troupe Rifak, a-t-on conclu .

SYRIE-RUSSIE Concert d'un orchestre

symphonique russe jeudi dans l'amphithéâtre de Palmyre

Un célèbre chef d'orchestre russe, Valéri Guer- guiev, a dirigé jeudi soir un concert symphonique dans l'amphithéâtre de la ville antique de Palmyre en ruines, reprise fin mars par l'armée syrienne aux terroristes de l'organisation autoproclamée «Etat islamique» (IE/Daech) . Le concert est intitulé «Prière pour Palmyre . La musique redonne la vie aux anciens murs» sera interprété par l'orchestre symphonique du théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg et com- mencera à Palmyre à 14h00 GMT, a annoncé le service de presse du théâtre . Cette ville vieille de plus de 2.000 ans, dont les ruines sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco, a été reprise aux terroristes de l'EI le 27 mars par le régime de Damas appuyé par l'avia- tion russe . Fin avril, l'armée russe a annoncé avoir achevé le déminage du site antique de Pal- myre que les terroristes de l'EI avaient parsemé de mines et d'explosifs . Le concert à Palmyre té- moigne de «la solidarité des personnalités de la culture avec ceux qui luttent contre les terro- ristes», a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov . Chef d'orchestre mondialement connu, Valéri Guerguiev, qui dirige le théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg depuis 1996, a déjà organisé des concerts dans des sites ravagés par la guerre ou victimes de désastres naturels .

«Schaka Zulu», une nouvelle pièce de théâtre présentée à Alger

La nouvelle pièce intitulée «Schaka Zulu», un procès contre la pensée rétrograde et l’exclusion des forces intellectuelles dans la société, a été présentée jeudi soir en générale au Théâtre national d’Alger Mahieddine-Bachtarzi (TNA) .

Produite en 2016 par le Théâtre ré- gional de Guelma, la pièce est une libre adaptation de l'œuvre «Le Professeur Taranne» de l’écrivain et auteur drama- tique français Arthur Adamov (1908- 1970), mise en scène par Ali Djebara sur un texte d’Amir Frik . D’une heure et demie, «Schaka Zulu» relate l’histoire d’un enseignant univer- sitaire soumis à une série de pressions et d’acharnement venant d’une société et d’un système politique absurde qui l’accuse à tort d’abus sexuel sur une étu- diante . Ses ennuis commencèrent le jour où une journaliste publie un pamphlet de cet intellectuel le mettant en cause dans

un scandale de mœurs dans lequel il

n’est pas impliqué . Ses prises de posi- tions contre un régime politique lui ont valu des ennuis de ce dernier lui repro- chant, outre l’abus sexuel, d’inciter à la

rébellion. Privé de son «amour», sa dul-

cinée morte dans des conditions dou- teuses, le professeur finit par devenir schizophrène . «Le spectacle est un psy- chodrame qui rend hommage aux intel- lectuels réprimés et fait le procès des pratiques rétrogrades qui entravent l’émancipation et l’émergence de dé- mocratie et de débat public», a résumé le metteur en scène . Ce dernier a réussi à explorer l’aspect thématique et scéno- graphique de l'œuvre originale en la transposant sur les planches du TNA grâce à une brillante adaptation alliant parfaitement humour et satire . Sur scène, l’enseignant universitaire, privé du titre de professeur dont il a tant rêvé (rôle incarné par Taachit Aissam), est la cible d’une campagne médiatique virulente menée par une journaliste (campé par Kenza Ben Boussaha) qui le

par une journaliste (campé par Kenza Ben Boussaha) qui le pourchasse à l’université pour le sur-

pourchasse à l’université pour le sur- prendre en «flagrant délit d'attouche- ment» et en faire son scoop qui suffira salir sa réputation . Las d’attendre cette scène qui ne se produira pas, la journaliste publie un pamphlet de l’enseignant qu’elle accuse d’abus sexuel sur une étudiante qui s’est fait passer pour une victime . L'implica- tion «supposée» de l’enseignant dans cette manigance constitue l'une des in- trigues de cette pièce servie par un neuf comédiens . Leur jeu était parfait et adapté au registre tragi-comique, porté par un jeu cohérent et collectif et distin- gué par la spontanéité et l’improvisation . Les comédiens, jeunes pour la plupart d’entre-eux, ont suscité l'admiration du public, peu nombreux à assister à ce spectacle «instructif» et amusant», de l’avis des spectateurs . Le choix de l’arabe littéral (classique) comme langage du spectacle, était réflé- chi par le metteur en scène, qui a expli- qué cette option par sa volonté d’inscrire le spectacle dans son registre acadé- mique qui est l’université, thème de la

pièce. Côté scénographique, le décor (fi- guratif ) était statique du fait du dérou- lement des scènes en un seul espace et traite d'une seule histoire . Toutefois, le développement des événements n’a pas été illustré par un changement des dé- cors, limités à quelques accessoires (chaises, lit et pupitre) . Autre défail- lance technique, l’alternance du jour et de la nuit n’a pas été illustrée de manière à procurer à la représentation la notion du temps . Comédien et acteur, Ali Dje- bara a alterné des rôles dans le théâtre, le cinéma et la télévision (feuilletons) pour lesquels il a été plusieurs fois dis- tingué. Il a commencé très jeune comme comédien au Théâtre régional de Batna d’où il natif . A l’écran, EST surtout connu pour ses rôles dans les films « Mustapha Ben Boulaid»(2008) et «Colo- nel Lotfi» (2015) d’Ahmed Rachedi . Sur les planches, le comédien a joué notam- ment dans la pièce «Les martyrs revien- nent cette semaine» (2003) de Ziani Cherif Ayad. Une tournée nationale de «Chaka Zulu» qui débutera aujourd’hui, sillonnera plusieurs wilayas du pays .

BATNA

Réouverture du musée de Timgad à Batna après sa restauration

Le musée de Timgad (Batna) sera rouvert au public une

fois les travaux de restauration achevés, a indiqué mercredi

à Batna, le Directeur général de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés Abdelouahab Zekkar .

M . Zekkar a précisé en marge de la clôture des activités

du mois du patrimoine de la ville de Tazoult que «la réou- verture du musée de Timgad fermé depuis plus de dix ans après avoir subi des actes de pillage durant la tragédie na- tionale en 1994 sera suivie de l'ouverture d'autres structures au niveau du site dont des boutiques de vente de produits ar- tisanaux» . Selon la même source, le musée archéologique de Tazoult (ex-Lambèse) sera réhabilité et transféré au nou- veau batiment du Musée d'archéologie sis, à l'entrée de la

ville, sur la RN 31 reliant les wilayas de Batna et Biskra. Le bâ- timent réalisé il y a quelques années, abritera un centre d'orientation permettant aux visiteurs de Tazoult de pren- dre connaissance de la carte des sites archéologiques dont regorge la ville . L'office qui est présent dans 32 wilayas à travers le pays dont un à Tazoult (Batna) tend en coordination avec la di- rection locale de l'environnement à mettre en place un plan pour la clôture des sites situés à Lambèse classée ville ar- chéologique . Des conférence animées par des spécialistes sur la valorisation du patrimoine culturel et archéologique dans la région sont prévues dans le cadre d'un riche pro- gramme tracé par des associations locales du 1 au 3 mai à l'occasion du mois du patrimoine .

5 E ÉDITION DU FESTIVAL DU FILM ARABE DE CORÉE DU SUD

Le réalisateur algérien Merzak Allouache à l'honneur

Le réalisateur algérien Merzak Allouache à l'honneur La 5e édition du film arabe de Corée du

La 5e édition du film arabe de Corée du Sud qui se déroulera du 26 mai au 1 juin prochain dans la capitale Séoul et la ville de Busan (sud) rendra hommage au réa- lisateur algérien Merzak Allouache à tra- vers la projection de ses trois derniers films, selon le site électronique du festival . Les organisateurs de cette manifestation culturelle ont ainsi programmé la projec- tion de «Madame courage» (2015), «Les terrasses» (2013) et «Le repenti» (2012) dans la catégorie Arab Film Master qui rend hommage cette année à Merzak Al- louache qui sera présent à cette édition . Coproduction franco-algérienne, «Ma- dame Courage» qui a participé au 72e Fes- tival international du film de Venise (Italie), met en scène les péripéties d'un adolescent, Omar, instable et solitaire vi- vant dans un bidonville de la banlieue de Mostaganem . Accro aux psychotropes surnommés

«Madame Courage», Omar est un voleur à l'arraché qui commet ses forfaits dans le centre ville de Mostaganem .«Les ter- rasses», également une coproduction franco-algérienne, raconte l'histoire de Aicha, mère célibataire, qui vit sur une terrasse d'un immeuble à Bab el Oued, un quartier populaire d'Alger . Le film a remporté en 2014 le Prix spé- cial du jury au 3e Festival du cinéma afri- cain de Louxor (Egypte) et l'Amayas d'Or au Festival d'Alger du cinéma maghrébin . Il a été également au compétition pour le prix du Lion d'or à la 70e édition de la Mostra de Venise (Italie) en 2013 . «Le repenti» traite quant à lui des drames du terrorisme à travers la person- nalité de Rachid, un jeune jihadiste qui quitte la montagne et regagne son village où il doit affronter les difficultés d'intégra- tion au sein de la société . Le film a rem- porté plusieurs prix internationaux en

2012 dont celui du réseau des salles euro- péennes de cinéma Europa Cinémas et le Silver Hugo, mention spéciale du festival international du film de Chicago (Etats- Unis) . Dans la catégorie «Arabian wave», le festival verra la projection de plusieurs longs-métrages arabes dont «Maintenant, ils peuvent venir» de l'Algérien Salem Bra- himi, «Nouara» de l'égyptienne Hala Kha- lil, « A mile in my shoes» du marocain Said Khellaf et «les frontières du ciel» du tuni- sien Fares Naanaa . Institué en 2009, le Festival du film arabe de Corée du Sud , organisé par l'as- sociation arabo-coréenne en collabora- tion avec le centre cinématographique de la ville de Busan, vise à faire connaître la culture arabe au public coréen et à pro- mouvoir les échanges culturels entre la Corée et le Monde arabe, selon la presse coréenne .

APS

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

HISTOIRE

DK NEWS

17

Le rôle des Oulémas dans la préservation de l’unité du référent religieux au Maghreb et en Afrique souligné à Biskra

Le rôle positif des oulémas dans la préservation de l’unité du référent religieux pendant des siècles au Maghreb arabe et en Afrique a été souligné mercredi à Sidi Okba (Biskra), au deuxième jour des travaux du séminaire international sur Okba Ibnou Nafaa.

travaux du séminaire international sur Okba Ibnou Nafaa. Le Dr Nasreddine Bendaoud de l’uni- versité de

Le Dr Nasreddine Bendaoud de l’uni- versité de Tlemcen a précisé dans sa com- munication que les oulémas, notamment ceux d’Algérie ont contribué à instaurer la doctrine Malikite ce qui a permis "de sauvegarder l’unité de ce référent reli- gieux en Afrique en général et dans les pays du Maghreb arabe". Il a cité dans ce contexte Abi Djaâfar Ahmed Benasr Edaoudi qui était l’un des oulémas d’Algérie du Xe siècle, connus pour ses principes islamiques inspirés des sources et qui a milité contre ceux qui portaient atteinte à la religion. Les oulémas algériens avaient une in- fluence positive dans la transmission du référent religieux sain dans le reste des pays du Maghreb Arabe et en Andalousie a précisé pour sa part, Fouzia Kerraz de l’université de Mascara, ajoutant que les ouléma qui ont accompli ce rôle durant l’Etat Al Mohades sont entre autres, Mo- hamed Benabdelhak Enadroumi, Abou Abdellah Benmohamed Benjabel El wah- rani et Abou Ali El M’sili. Les oulémas d’Algérie ont également contribué d’une manière fructueuse dans la formation du référent scienti- fique à Husa au nord de Nigeria a révélé de son côté, le chercheur Ahmed Morta- dha de Nigeria, estimant que cette contri-

bution était positive dans la sauvegarde du référent religieux. Il a fait part dans le même contexte que des œuvres de ces ou- léma sont enseignés jusqu’à présent à l’instar "Moukadimat El Fiqh"‘ de Abde- rahmane El Akhdari (XVIe siècle). De son côté, Badr eddine Houchati de l’université de Gafsa (Tunisie) a évoqué que Sahnoun Besaid Etenouhki l’un des oulémas d’El Kairouan (VIIIe siècle) a contribué à travers des cours qu’il don- nait à la transmettre la doctrine Malikite en sauvegardant ainsi l’unité du référent religieux. Un rôle similaire dans la défense de la croyance et la sauvegarde de l’unité du référent religieux a été accompli par Abou Yaakoub Edahmani XIVe siècle), Saada Erayahi (XVe siècle), a noté Kamel Khalfat de l’université de Bouira, décla- rant que ces deux érudits ont transmis les véritables enseignements du Coran et de la Sunna dans les pays du Maghreb arabe. Il a exhorté à cette occasion les élèves des zaouias à œuvrer à diffuser l’Islam et lutter contre les fléaux sociaux. Ce séminaire de trois jours qu’abrite le centre culturel islamique de la ville de Sidi Okba s’est ouvert mardi en présence du ministre des affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa.

La création d’un prix national de la meilleure œuvre sur Okba Ibnou Nafaa recommandée

Les participants à la 5e édition du sémi- naire international sur Okba Ibnou Nafaa El Fihri ont appelé, jeudi au terme de leurs travaux à Sidi Okba (18 km à l’est de Biskra) à la création d’un prix national de la meil- leure œuvre sur cette personnalité histo- rique. Les participants au séminaire ont re- commandé la création d’un prix national de la meilleure £uvre sur Okba B’nou Nafaa traitant de son parcours et un autre prix de la meilleure œuvre innovante et ce durant les prochaines éditions de cette rencontre, organisée annuellement dans la wilaya de Biskra. Les présents à la rencontre ont égale- ment suggéré le lancement de recherches sur le terrain afin de repérer les tombes des chouhada tombés au champs d'hon- neur en compagnie d’Okba Ibnou Nafaa, avant de proposer d’encourager des mis- sions scientifique et de prédication algé- riennes vers les pays africains afin de contribuer, ont-il soutenu, à la diffusion de la culture de paix et de tolérance prônée par l’Islam. L’encouragement des études sur les sciences humaines, sociales et historiques qui traitent du référent religieux et cultu- rel dans le grand Maghreb islamique a été également préconisé par les participants qui ont proposé trois thèmes pour la pro- chaine édition de ce séminaire à savoir,

"Nouvelle vision de l’histoire des Foutou- hat Islamiques et la formation de l’identité algérienne", "le système du référent reli- gieux algérien : institutionnalisation et continuité" ou encore "La communication intellectuelle, sociale et politique entre l’Orient et l’Occident au moyen âge". Le chercheur algérien, Maamar Chaa- choue, a affirmé au cours du troisième jour de ce séminaire international que le bras- sage des cultures amazighe et mozabite avec la culture arabo-islamique est une réalité historique. Il a estimé que les Mozabites, qui sont d’origine amazighe, ont œuvré à répandre l’Islam et ses principes tout en préservant l’essence de la culture et la civilisation mo- zabite. Les Mozabites, a relevé ce cher- cheur, "ont présenté une image brillante de par leur contribution en matière d’édi- fication d’un modèle de civilisation dans le Maghreb islamique et ont défendu leur pa- trie l'Algérie à travers leur mobilisation pendant les différentes résistances popu- laires". La cérémonie d’ouverture de la 5e édition du séminaire international Okba Ibnou Nafaa qu’a abrité le centre culturel islamique de la ville Sidi Okba a été prési- dée par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa. Des chercheurs venus d’Algérie, de Tu- nisie et du Nigeria ont participé à ce sémi- naire qui a duré trois jours.

Le combat du colonel Si M’hamed

Bougara souligné à Khémis Miliana

Un hommage appuyé a été rendu jeudi au colonel Si M’hamed Bougara par des ensei- gnants universitaires à l’occasion du 57 e an- niversaire de la mort de cet illustre nationaliste. "Le colonel Si M’hamed Bougara était un fédérateur qui fut l'un des responsables mi- litaires les plus engagés dans la lutte armée contre le pouvoir colonial", ont-ils souligné au cours d’un colloque consacré à "la vie et au combat du colonel Si M’hamed Bougara", or- ganisée par le département de l’université Djilali Bounaâma de Khémis Miliana. Cet homme, ont-ils précisé, "n'avait, de son vi- vant, jamais cessé d’oeuvrer, au prix de nom-

breux sacrifices, pour le triomphe de la Révolution à la tête de la Wilaya IV historique" dont il était aux commandes. Dans sa com- munication, Mohammed Draoui, du dépar- tement d’histoire de la faculté des sciences humaines de l’université de Khémis Miliana,

a indiqué que le colonel Si M'hamed Bougara

a "non seulement fait preuve d’une grande

maîtrise dans la direction de la Wilaya IV his- torique grâce, notamment, à ses qualités de stratège, mais s’est également fait valoir par son humanisme." Celui-ci, a-t-il expliqué, peut être résumé en l’aide apportée pour soi- gner les blessés dans les hôpitaux installés dans les maquis. Pour le conférencier, Si M’hamed Bouguara s’est particulièrement il- lustré avec l'arrivée au pouvoir en 1958 du gé-

néral de Gaulle qui a tenté d’anéantir la révolution, une situation qui a été, a-t-il noté,

à l'origine de la réunion des cinq chefs de Wi-

laya (Amirouche, Si El Houès, Ben M'hidi, Si M' hame Bougara et Ali Kafi). Selon lui, le fait

que la Wilaya IV historique soit située loin des frontières avec les pays limitrophes n’a pas permis son approvisionnement en armes, re- levant qu’une grande partie des armes des moudjahidine était prise aux soldats enne- mis. "Au regard de ses spécificités et de sa posi- tion stratégique, la Wilaya IV, plus que toutes les autres régions du pays, a souffert en ma- tière d’approvisionnement d’armes, éprou-

vant toutes les peines à en acheminer au pro- fit des moudjahidine", a-t-il souligné, faisant part dans ce cadre du travail "titanesque" ef- fectué par Si M’hamed. Abordant les circonstances de la mort du colonel Si M'hamed, il a affirmé qu'elles ont eu lieu lors de l'opération "Couroix" que l'ar- mée d'occupation a enclenchée dans la ré- gion de l'Ouarsenis, relevant que l'encerclement a duré près d'une quinzaine de jours. "Toutes les recherches visant à re- trouver l'endroit où il a été inhumé sont res- tées vaines", a-t-il rappelé, faisant état de nombreuses démarches effectuées auprès de nombre de présidents à la tête de l'Etat fran- çais. Tout en relevant que Si M’hamed Bou- gara est issu d'une famille modeste de la région de Khemis Miliana, M. Haouès Moha- med, du même département a fait remar- quer que c’est au sein des SMA (Scouts musulmans algériens), organisation à la-

quelle il adhéra à l'âge de 16 ans, que se forgea

son âme de nationaliste qui le conduisit à adhérer au PPA (Parti du peuple algérien) puis au MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques). Le 20 août 1956, il prit part au Congrès de la Soummam au cours duquel il a été désigné commandant politique, membre du conseil de la Wilaya IV, selon le nouveau découpage du FLN/ALN. Promu colonel, il s’est vu confier la mission consistant en l’organisa- tion de la vie dans les maquis et les zones contrôlées par l'ALN dans cette région qui

s'étendait de Bouira jusqu'à Chlef, a-t-il sou- ligné. Sa grande expérience, fruit des res- ponsabilités qui lui ont été assignées (adjoint politique en 1955, chargé des communica- tions entre la capitale et ses environsà) lui a permis de s’ illustrer par son courage et sa bravoure lors de sa participation à de nom- breuses batailles, telles que celles de Bou- zegza, Oued El Melh et Oued Fodda, a relevé

M. Haouès. A la fin du colloque, les moudja-

hidine Belhathat Ben Moussa et Bouteltis Djelloul ont été honorés.

APS

PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE DK NEWS Anep : 415 361 du 07/05/2016
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DK NEWS
Anep : 415 361 du 07/05/2016

18

DK NEWS

TÉLÉ

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

PROGRAMME DU JOUR

PROGRAMME

DU

JOUR

PROGRAMME DU JOUR
É Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016 PROGRAMME DU JOUR 06:30 : TFou 08:05 :

06:30 : TFou 08:05 : Téléshopping samedi 10:15 : 50mn Inside 11:15 : 50mn Inside 11:45 : Petits plats en équilibre 11:50 : L'affiche de la semaine 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : Météo 12:52 : Trafic info 12:55 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:30 : Reportages découvertes 14:45 : Grands reportages 16:05 : Camping Paradis 17:50 : 50mn Inside 19:05 : 50mn Inside 19:45 : Petits plats en équilibre 19:52 : Là où je t'emmènerai 19:55 : Météo 20:00 : Journal 20:35 : Du côté de chez vous 20:38 : Tirage du Loto 20:40 : Trafic info 20:42 : Météo 20:45 : Nos chers voisins 20:55 : The Voice, la plus belle voix 23:30 : The Voice

20:55 : The Voice, la plus belle voix 23:30 : The Voice 06:25 : Les Z'amours

06:25 : Les Z'amours 06:54 : Champions de France 06:55 : Journal 07:00 : Télématin 10:00 : Thé ou café 10:50 : Un mot peut en cacher un au- tre 11:25 : Les Z'amours 11:55 : Tout le monde veut prendre sa place 12:50 : Ma maison s'agrandit & se ré- nove 12:55 : Météo 2 13:00 : Journal 13:20 : 13h15, le samedi 13:55 : Météo 2 14:00 : Tout compte fait 14:50 : Tout compte fait, le supplément 15:25 : Partageons les rêves de l'équipe de France olympique 15:30 : Envoyé spécial le samedi 17:10 : L'atelier déco 17:55 : L'atelier déco 18:45 : Mot de passe 19:20 : Mot de passe 19:55 : Météo 2 20:00 : Journal 20:40 : Parents mode d'emploi 20:45 : Parents mode d'emploi 20:46 : Parlons passion, en quelques mots 20:50 : Eurovision l'instant 20:51 : Météo 2 20:55 : Les années bonheur 23:20 : On n'est pas couché

20:55 : Les années bonheur 23:20 : On n'est pas couché 06:00 : EuroNews 06:35 :

06:00 : EuroNews 06:35 : Les Tortues Ninja 06:59 : Ninjago 07:25 : Ninjago 07:51 : Super 4 08:02 : Super 4 08:19 : Samedi Ludo 08:20 : Les lapins crétins : invasion 08:24 : Les lapins crétins : invasion 08:30 : Les lapins crétins : invasion 08:41 : Les lapins crétins : invasion 08:48 : Les lapins crétins : invasion 08:54 : Les lapins crétins : invasion 09:05 : Garfield & Cie 10:08 : Boule et Bill 10:23 : Boule et Bill

10:36 : Titeuf 10:43 : Titeuf 10:54 : Titeuf 11:02 : Les as de la jungle à la rescousse 11:13 : En sortant de l'école 11:20 : Consomag 11:25 : Météo 11:30 : La voix est libre 12:00 : 12/13 : Journal régional 12:25 : 12/13 : Journal national 12:55 : Météo à la carte 13:20 : Un livre toujours 13:25 : Les grands du rire 15:15 : Les carnets de Julie 16:15 : Les carnets de Julie 17:05 : Expression directe 17:15 : Personne n'y avait pensé ! 17:55 : Questions pour un super cham- pion 19:00 : 19/20 : Journal régional 19:30 : 19/20 : Journal national 19:58 : Météo 20:00 : Partageons les rêves de l'équipe de France olympique 20:05 : Tout le sport 20:18 : Ma maison s'agrandit & se ré- nove 20:20 : Météo régionale 20:25 : Zorro 20:55 : Agathe Koltès 21:45 : Agathe Koltès 22:40 : Météo 22:45 : Soir 3 23:10 : Le 5e commandement 23:50 : Le 5e commandement

Soir 3 23:10 : Le 5e commandement 23:50 : Le 5e commandement 06:10 : Royal Pains

06:10 : Royal Pains 06:50 : Le JT du Grand Journal 07:15 : Le grand journal 08:05 : Qui c'est les plus forts ? 09:45 : Croisades 11:20 : Album de la semaine + 11:56 : La météo 11:58 : Filles d'aujourd'hui 12:00 : Le petit journal de la semaine 12:30 : Eric et Quentin 12:45 : Le tube 13:50 : Zapping de la semaine 14:15 : Enquêtes de foot 15:40 : Intérieur sport 16:15 Sport : Avant-match 16:30 Sport : Brive / Racing 92 18:25 Sport : Jour de rugby 19:00 : Le JT 19:10 : Salut les Terriens ! 20:25 Sport : Avant-match 20:50 Sport : Avant-match 21:00 Sport : Multifoot 22:55 Sport : Jour de foot 23:58 : Bloqués

: Multifoot 22:55 Sport : Jour de foot 23:58 : Bloqués 06:00 : M6 Music 08:40

06:00 : M6 Music 08:40 : M6 boutique 11:05 : Cinésix 11:45 : Un trésor dans votre maison 12:40 : Météo 12:45 : Le 12.45 13:10 : Scènes de ménages 13:35 : Chasseurs d'appart' 18:35 : D&CO, une semaine pour tout changer 19:40 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:10 : Scènes de ménages 20:55 : Hawaii 5-0 21:50 : Hawaii 5-0 22:40 : Hawaii 5-0 23:30 : Hawaii 5-0

La sélection

19h55

19h55

The Voice, la plus belle voix

Pour cette demi-finale, les équipes de Zazie, Florent Pagny, Mika et Garou sont composées de

Pour cette demi-finale, les équipes de Zazie, Florent Pagny, Mika et Garou sont composées de deux talents. La semaine prochaine, seul l'un d'entre eux sera sacré The Voice 2016. Cette fois encore, les candidats devront convaincre leur coach mais également les téléspecta- teurs de voter pour eux. Cha- cun à son tour, les huit chanteurs interprètent un titre et tentent de briller en alliant justesse, émotion et performance vocale. A l'issue de l'émission, il ne res- tera qu'un talent par équipe. Lors de la grande finale, seul le vote des téléspec- tateurs désignera le gagnant qui signera un contrat avec une maison de disques pour l'enregistrement d'un album. Après Zazie, l'année dernière, quel coach remportera le trophée ?

19h55 Les années bonheur Patrick Sébastien, entouré de Fabien Lecoeuvre, Gérald Da- han, Willy Rovelli

19h55

Les années bonheur

Les années bonheur
Patrick Sébastien, entouré de Fabien Lecoeuvre, Gérald Da- han, Willy Rovelli et d'Elodie Gossuin reçoit

Patrick Sébastien, entouré de Fabien Lecoeuvre, Gérald Da- han, Willy Rovelli et d'Elodie Gossuin reçoit de nombreux ar- tistes, chanteurs, imitateurs et humoristes pour une soirée pla- cée sous le signe de la nostalgie et de la bonne humeur. Ces person- nalités font le bonheur du public en dévoilant les petits secrets des dernières décennies. Au programme, des mo- ments festifs avec : le groupe Village People, Hervé Vilard, Paradisio, Pascal Obispo, Blues Trottoir, Nena, Amir, Eric Morena, Gérald De Palmas, Playahitty (Marion), Lambert Wilson, Imagination, Kassav', Natasha St-Pier, Frédéric François, Joyce Jonathan, Zucchero, Les Yeux d'La Tête, Mathieu Madénian, Yann Stotz, Cé- cile Giroud et Paul Adam.

19h50 Agathe Koltès Commandante de police de 50 ans, la belle et charismatique Agathe Koltès
19h50
Agathe Koltès
Commandante de police de
50 ans, la belle et charismatique
Agathe Koltès traverse la France,
de Grenoble à Vannes, pour y
prendre ses nouvelles fonctions,
précédée de sa réputation de «
grand flic ». Mais ses collègues
ignorent qu’elle est la mère de
Mathilde Sirach, la toute jeune commissaire de 30 ans qui a tenté en vain de s’op-
poser à son arrivée. Après une rupture de près de quinze ans, les retrouvailles
entre la mère et la fille sont orageuses.
19h55

19h55

LIGUE 1. 37 E JOURNÉE.

L'avant-dernière journée de la Ligue 1 est notamment animée par le choc entre Lyon et Monaco, au Parc OL. Alexandre Lacazette et les Lyonnais disputent en effet une finale pour la deuxième place contre les Moné- gasques emmenés par Jérémy Toulalan. De son côté, le PSG se déplace à Ajaccio pendant que Nice reçoit Saint- Etienne. Dans les joutes du bas de tableau, Toulouse n'a pas le droit à l'erreur face à Troyes, et Marseille accueille Reims. Rennes qui espère décrocher une place euro- péenne doit négocier un déplacement difficile à Mont- pellier. Les autres matchs : Lille/Guingamp, Bordeaux/Lorient, Nantes/Caen, Bastia/Angers.

Bordeaux/Lorient, Nantes/Caen, Bastia/Angers. 19h55 Hawaii 5-0 Saison 6 épisode 16 : Sang Min, un
19h55

19h55

Hawaii 5-0 Saison 6 épisode 16 : Sang Min, un in- dicateur très utile au

Hawaii 5-0

Saison 6 épisode 16 : Sang Min, un in- dicateur très utile au 5-0 depuis plu- sieurs mois, est accusé d'avoir tué un homme. McGarrett demande alors à son vieil ami Odell Martin d'être son avocat dans cette affaire d'autant plus délicate que le procès commence dans trois jours. Steve et Chin rencontrent la sœur de la vic- time, entrée illégalement aux Etats-Unis. Elle leur révèle qu'ils avaient été récemment menacés par un Coréen.

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

DÉTENTE

DK NEWS

19

Mots fléchés n°1287 Citations “La liberté individuelle n'est nullement un produit culturel.” *Sigmund
Mots fléchés n°1287
Citations
“La liberté
individuelle n'est
nullement un
produit
culturel.”
*Sigmund
Freud
C’est arrivé un 7 mai
1921
: Charles de Gaulle épouse Yvonne
Vendroux.
1933
: fin de la prohibition aux États-Unis
1939
: occupation de l'Albanie par l'armée
italienne.
1945
: le cuirassé Yamato, fleuron de la flotte
japonaise, est coulé par la marine américaine
1948
: fondation de l'Organisation mondiale
de la santé.
1977
: assassinat du procureur général fédéral
Siegfried Buback à Karlsruhe par des
terroristes de la Fraction armée rouge.
1993 : loi organique fixant les règles
d'organisation et de fonctionnement du
Conseil constitutionnel de Djibouti.
1994
: début du génocide au Rwanda.
2002
: Abel Pacheco est élu président du Costa
Rica.
2003
: l'armée américaine prend la ville de
Bagdad, le gouvernement irakien tombe deux
jours plus tard.
2010
: la révolution kirghize de 2010 entraîne
la chute du président Kourmanbek Bakiev et
de son gouvernement.
Célébrations :
- Journée mondiale de la santé, marquée par
191 pays membres de l'Organisation mondiale
de la santé (OMS).
-
États-Unis : No Housework Day, Journée
sans travaux ménagers.
- États-Unis : National Coffee Cake Day,
Journée du gâteau au café.
Mots croisés n°1287
Mots croisés n°776
Samouraï-Sudoku n°1287

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. 4 Horizontalement: 1. bou - En

4 Horizontalement:

1. bou - En les

Indépendance

2.

Aluminium

3.

4.

méditerranéenne

5.

6.

par Molière

7.Coutumes-Américium-Hi-

Logement des militaires –

Rassasié - Routine Jugement - Etang de la côte

Ch.- l. de c. de l'Yvonne Personnage comique créé

8.

gieux musulman - Fer - Pierres

9.

Ministre ou dignitaire reli-

Ennuyante

10. Parcourir un roman - Ch. - l. de c. de la Marne

11.

tumeprofonde

12.Résidasqquepart-Pénètr

Première femme - Amer-

4

Verticalement :

1.Commune

des Yvelines

corps étran-

gers à la surface d'une étoffe - Conjonction 3. Diversifiés - Conclus 4.Article espagnol - Ammo- phile

2.Enlève les

5.Étendue

D'une seule couleur - Pro- nom relatif

6.Moscovites -

1/2 seconde

7.Dis qu'une chose n'existe pas - Émanation 8.Liaison chimique de deux

-

désertique

atomes par mise

en

commun d'électrons - Xénon

9.Poisson

pilé avec de

l'huile d'olive (pl.)

10.Europium - Âgées - Inter- jection

11.

par les reins - Imbécile 12.Vin blanc

une note d'un demi- ton

- Hausser

Liquide extrait du sang

Coulis

d'eau douce -

d'ail

sec

blanc une note d'un demi- ton - Hausser Liquide extrait du sang Coulis d'eau douce -
7 erreurs
7 erreurs

20

DK NEWS

SPORTS

Vendredi 6 - Samedi 7 mai 2016

CHAMPIONNAT ARABE D'ATHLÉTISME JUNIORS

Coup d'envoi de la 17 e édition à Tlemcen

Le 17e championnat arabe d’athlétisme ( juniors garçons et filles) a débuté, jeudi, à Tlemcen, dans une ambiance fraternelle et festive, en présence du président de l'Union arabe d'athlétisme, des autori-

tés locales et des représentants des délégations parti- cipantes. La cérémonie, abritée au niveau du complexe d’athlétisme du féerique site de Lalla Setti, surplom- bant la ville de Tlemcen, a été marquée par un défilé auquel ont pris part 1.600 enfants, des écoliers, des scouts et des adhérents des associations sportives qui ont exécuté des tableaux harmonieux de cou- leurs et formes aux rythmes d'une musique symboli- sant l'esprit sportif et l'unité arabe. Des troupes folkloriques ont présenté des danses populaires représentant la richesse et la valeur du patrimoine immatériel national, attirant l’attention du public avant que les délégations sportives partici- pantes ne défilent sur le terrain, portant des dra- peaux de leur pays respectifs. Après les différentes allocutions des responsables de cette manifestation sportive arabe exhortant les jeunes participants à s’illustrer et réaliser de bons résultats dans un esprit fraternel et de fair-play, le coup d’envoi des compétitions d’athlétisme à été donné. La première journée de ce championnat, devant se poursuivre jusqu’au 8 mai, a vu le déroulement de plusieurs finales dont les courses du 10 km marche, 5000 mètres juniors, les épreuves du javelot juniors filles, du disque juniors, du saut en longueur juniors et du saut en hauteur juniors. A la veille du coup d’envoi des épreuves, le prési- dent de l’Union arabe d’athlétisme, Selmane Ezzaidi,

a salué les efforts déployés localement pour l’organi-

sation de cette manifestation sportive et des moyens importants mobilisés par le ministère de tutelle pour

la réussite de ce championnat.

VOILE/COUPE D'EUROPE 2016

L'Algérie présente avec 3 véliplanchistes

2016 L'Algérie présente avec 3 véliplanchistes La sélection algérienne de voile (Lazer) partici- pera à

La sélection algérienne de voile (Lazer) partici- pera à la Coupe d'Europe 2016 prévue du 9 au 13 mai à Riva de Garda (Italie), a annoncé jeudi la Fédération algérienne de voile (FAV). L'Algérie sera représentée lors de ce rendez-vous, par Lamia Hamiche, Wassim Ziani et Billel Nedjari. La FAV a indiqué que cette Coupe d'Europe est une «belle opportunité» pour nos athlètes en vue des prochaines échéances officielles.

PARALYMPIQUES-2016/GOAL-BALL (TIRAGE AU SORT):

Les sélections algériennes dans des groupes difficiles

Les sélections algériennes de Goal-ball (hommes et dames) ont hérité de groupes difficiles, au tournoi des Jeux Paralympiques2016, prévus en septembre 2016, selon le tirage au sort effectué, jeudi à Rio de Janeiro, en présence des responsables de la Fédération internationale des Sports pour visuels (IBSA).

Chez les hommes, les protégés du nouvel entraîneur national, Djafaar Ould Yahia joueront dans le groupe A, respectivement, contre le Brésil (pays hôte), le Canada, l'Allemagne et la Suède, alors que le groupe B est com- posé de la Finlande, USA, Turquie, Chine et Lituanie. Pour sa première participation à des Jeux Paralympiques, la sélection féminine algérienne défiera dans le groupe C, des équipes, plus expéri- mentées, à l'image des USA, Brésil (pays hôte) et le Japon. Le groupe D, composant le tournoi féminin comprend la Russie, Turquie, Ukraine, Canada et Chine. « Tous les groupes sont difficiles, aussi bien chez les hommes que chez les dames. Les équipes qualifiées sont de grosses cylindrées, habituées à être présentes au plus haut niveau. Néanmoins, nos sélections n'ont pas le choix et joueront leur-va-tout. Nous possédons des chances de faire bonne figure», a déclaré à l'APS, le Directeur technique national (DTN), Zoubir Aichaine.

En prévision des JP-2016, la sélec-

tion algérienne dames se trouve depuis quelques jours au Centre de

préparation de Vavicha dans la ville de

Bydgoszcz en Pologne où elle effectue un stage, suivi d'un tournoi interna- tional. Elle se déplacera ensuite à Malmo (Suède) pour prendre part,

se déplacera ensuite à Malmo (Suède) pour prendre part, également, à un tournoi internatio- nal. De

également, à un tournoi internatio- nal. De leur côté, les hommes entame- ront leur préparation le 13 mai en Pologne par un regroupement de quelques jours qui sera ponctué par un tournoi international de deux jours. A son retour de la Pologne, la sélection enchaînera avec un tournoi en Slovénie. Interrogé sur le résultat du tirage au sort, l'entraîneur de la sélection brésilienne hommes, Alessondro Tomis a estimé que les groupes B (hommes) et D (dames) sont les plus solides, car ils regroupent des équipes qui dominent actuellement le Goal- ball mondial. « Je pense que toutes les équipes qualifiées à Rio sont solides et leur

qualification dénote de leur force et de leur niveau très appréciable. Mais, les groupe B et D sont les plus difficiles. Je les qualifie de groupes de la Mort», a-t- il indiqué .

- Hommes:

Group A:

Brésil

-

Algérie

Allemagne - Suède

Groupe B:

-

Canada

-

Finlande - USA - Turquie - Chine -