BOUMERDÈS

Le maire de Zemmouri condamné à 1 an de prison ferme

P 24

l PERMIER ANNIVERSAIRE

DE LA SIGNATURE DE L’ACCORD
DE PAIX

Le Mali sur
la bonne direction
selon Lamamra

L’INFORMATION AU QUOTIDIEN

P2

Quotidien national d’information - Prix Algérie 10 DA - France 1 euro
Lundi 16 mai 2016 - www.lecourrier-dalgerie.com - N°3720 - 13e année

l PLUS DE 20 MILLIONS

DE BÉNÉFICIAIRES CONCERNÉS

LE MINISTÈRE DU COMMERCE RASSURE

Bientôt le permis
de conduire
et la carte grise
biométriques

Un approvisionnement
régulier durant
le mois de Ramadhan

P3

l LICENCES D'IMPORTATION
DES VÉHICULES

Une vingtaine
de recours
examinés

Lire en pages 4

P4

LIK YA CH'RIK !

Mais lâcheznous donc
les baskets !

Par Hafidh A. Settar

Ph : DR

M

Sellal
s’appesantit
sur le rôle clé
du tourisme
P5

Ph : APS

INAUGURATION DU SITEV

ais ça devient une obsession,
ma parole, cette propension
franco- française à faire le
bulletin de santé de Boutef.
Bulletin?
En fait des pets -sauf votre respect !« raffinés », si l’on ose dire, mais des
pets après tout.
Pourtant, ici, tout le monde connaît
la santé du Président. Et tout le monde
s’est rangé. Louisa entendrait même
une momification et Si Ali, si teigneux
et si véhément, aura concédé l’euphémisme autour d’un docte cours de la
vacance du pouvoir.
L’une comme l’autre et tous les
autres ne veulent point que fafa vienne
fourguer son museau dans les affaires
de noszigue. Point barre.
C’est, par- là, une allergie viscérale !
Mais ,semble-t-il, hors de portée
de l’érudition soudaine de J-L Debré,
des auréoles de « Saint Émié » à TiziOuzou ou du tréfonds de l’âme de Valls
devant ses tweets.
Y a que ce coco de Sarko qui en
mène large, finalement, dans le rapport
avec l’orthodoxie des choses.
Dans son amour déclamé pour son
Roi du Royaume des fleurs du mal, il
y a en effet comme cet aplomb qui sied
tellement aux ténébreux pédophiles.
Voilà, les mots sont lâchés. Les pets
aussi- Sauf votre respect !
H. A. S.

2

ACTUALITÉ

Lundi 16 mai 2016

1er ANNIVERSAIRE DE LA SIGNATURE DE L’ACCORD DE PAIX

Quel bilan pourrait-on
faire après une année de
la signature de l’Accord
de Paix et de
Réconciliation au Mali ?
Dans un entretien accordé, hier, à l’Agence de
presse nationale, Ramtane
Lamamra, ministre des
Affaires étrangères et de
la Coopération internationale est revenu sur ce
sujet.
es réformes politiques
et institutionnelles réalisées, en passant par
les
écueils auxquels est
confrontée la mise en œuvre du
processus de paix, le chef de la
diplomatie nationale a fait le
point autour de ce conflit.
En effet, signé le 15 mai de
l’année dernière à Bamako,
après un branle-bas de négociations menées entre les différents acteurs impliqués dans la
recherche d’une solution négociée et pacifique au conflit
malien, l’Accord de Paix et de
Réconciliation a été rendu possible grâce aux efforts de la partie algérienne. Au-delà de son
statut d’acteur à part entière
dans la question, l’Algérie a été,
en quelque sorte, la cheville
ouvrière autour de laquelle se
sont réunies les conditions
favorables qui ont amené le
gouvernement malien à s’assoir
sur une même table de négociations avec les mouvements politico-militaires du nord de ce
pays en vue d’aboutir à la signature de cet accord. C’était sur
demande
des
autorités
maliennes, que le président de
la
République, Abdelaziz
Bouteflika, a initié le processus
de paix d’Alger, qui jouissait,
du reste, du soutien de la communauté
internationale.
Quelques semaines plus tard,
soit le 20 juin 2015, après des
réticences, la Coordination des
mouvements de l’Azawad
(CMA) a fini par signer cet
accord, au grand bonheur de
toutes les parties et du peuple
maliens. Ceci a permis de rétablir la confiance entre les différentes factions en conflit.
Celles-ci ont trouvé un terrain
d’entente pouvant asseoir la
paix et la stabilité, à même de
lancer un processus de démocratisation et de développement
économique dans ce pays, en
proie à une grave crise militaropolitique. à la faveur de cet
accord dont la présidence de
l’instance de sa mise en œuvre,
le CSA (Comité de suivi de
l’accord) est confiée à l’Algérie,
qui assure également quatre
sous-comités thématiques, de
par son rôle majeur, un certain
nombre de réformes commencent à voir le jour. Et lesquelles,
d’ailleurs, ont été rappelées par
Lamamra au cours de cet
entretien. Qualifiés par le
ministre de «progrès tangibles»,
ces évolutions enregistrées sur
les plans politiques, institutionnels et sécuritaires sont le fruit
d’un long processus, que
l’Algérie dit assumer pleine-

D

Ph : DR

Le Mali sur la bonne direction
selon Lamamra

ment, même si la responsabilité
de la mise en œuvre de l’Accord
lui-même relève de l’entière
responsabilité des parties
maliennes, mais surtout du
gouvernement du Mali, comme
l’a souligné le diplomate algérien. L’installation et la nomination des deux gouverneurs
des deux régions, nouvellement
créées, Taoudénit et Ménaka,
notamment, l’adoption par
l’Assemblée malienne de projets et textes de lois relatifs aux
autorités intermédiaires et leur
validation par le Conseil constitutionnel, l’amorce du projet de
révision constitutionnelle, ceci,
entre autres, des avancées sur le
plan
politico-institutionnel.
D’autre part, au volet sécuritaire, il y’a eu mise en place du
plan institutionnel pour la
Réforme du secteur sécuritaire
(RSS) et la nomination à sa tête
d’un commissaire, de la
Commission nationale désarmement-démobilisation-réinsertion (CN-DDR) et celle dite
d’Intégration (CI), pour n’en
citer que celles-ci. Des réformes
somme toute qui devront être
sanctionnées et couronnées par

l’organisation
d’une
Conférence d’entente nationale
(CEN), a détaillé Lamamra. A
ce titre, le gouvernement
malien a d’ores et déjà préparé
un avant-projet portant sur l’indemnisation des victimes du
conflit armé surgit en 2011.
Risque d’hypothéquer le
processus : plaidoyer pour la
levée des contraintes
Tout en saluant les résultats
de cet Accord- fruit du
Processus d’Alger- et lequel
s’étant soldé par la mise en
place de cette foultitude de
réformes, Lamamra a mis l’accent sur les atermoiements
enregistrés dans leur concrétisation effective. En ce sens, le
même responsable a indiqué
qu’il en restera encore du chemin à parcourir, tant ce processus est loin d’être «un long fleuve tranquille», a-t-il mis en
garde l’ensemble des acteurs
impliqués directement ou indirectement dans la question
malienne. Des écueils qui ne
doivent pas saborder l’aboutissement de l’Accord, a averti le
ministre. Ainsi, quand bien
même les «obstacles rencontrés

et stimulé la volonté de tous
d’aller de l’avant dans cette
entreprise salutaire» à la faveur
de la «bonne foi» et de la volonté sans relâche des acteurs à
dépasser cette crise, il n’en
demeure pas moins qu’il y’a des
«difficultés qui freinent le rythme de son avancement et
amoindrissent ses résultats», a
reconnu Lamamra.
Et pour cause, l’interviewé
de l’APS a mis à l’index un
ensemble d’obstacles qui ont
fait que le processus de paix
avance à une allure de tortue. Il
s’agit de l’indisponibilité de
fonds pour concrétiser le programme de réforme, lorsqu’encore la levée des financements
acquis pose problème, l’insécurité ambiante qui sévit dans ce
pays, la prévalence de la menace liée au terrorisme et le narcotrafic et la lenteur d’exécution du processus décisionnel.
Pour Lamamra, ces «difficultés
sérieuses» doivent être prises au
sérieux, car elles représentent
un risque pour l’aboutissement
du processus de paix et de
réconciliation au Mali. D’où
selon lui, l’urgence et l’impéra-

tif besoin d’aller vers le déblocage d’une telle situation qui
pourrait hypothéquer l’avenir la
mise en œuvre de l’Accord. A
ce titre, le premier responsable
de la Diplomatie nationale a
appelé la communauté internationale à redoubler d’efforts à
même de venir en aide au gouvernement malien pour qu’il
puisse dépasser cette contrainte. Interrogé sur le rôle de
l’Algérie et si elle dispose en
quelque sorte d’une marge de
manœuvre pour faire avancer le
processus de mise en œuvre de
l’Accord, Lamamra a assuré
que la plus-value de la partie
algérienne réside dans sa politique qui vise à «veiller scrupuleusement à un rapprochement
toujours plus grand et à une
collaboration toujours plus
confiante entre les parties
maliennes».
Un principe «jamais démenti» qui représente pour lui «un
gage majeur» garantissant la
réussite et du suivi sur le terrain
de la traduction effective de
l’Accord de Paix et de
Réconciliation. C’est ainsi qu’il
a donné l’exemple des partenariats bilatéraux entre l’Algérie
et le Mali. Une coopération qui
donne lieu à des rencontres
périodiques où les deux parties
évaluent «les ajustements» qui
s’imposent pour «maximiser»
les résultats de cette même
coopération, a-t-il précisé.
D’ailleurs, et sur le plan régional, Lamamra a rassuré de l’intérêt accordé par l’Algérie et à
sa tête le chef de l’État,
Abdelaziz Bouteflika, à l’espace
géostratégique de la Région
sahélienne. A ce titre, l’Algérie
en tant que partie prenante au
destin de cette même région en
assume sa pleine responsabilité,
a réitéré le haut responsable
diplomatique.
Farid Guellil

68 ANS APRÈS, LES PALESTINIENS S’EN RAPPELLENT AMÈREMENT

Nakba : le crime pérenne de l’occupation
israélienne
es Palestiniens commémorent le
68ème anniversaire de la Nakba, la
catastrophe de 1948 coïncidant
avec la création d'Israël en 1948 sur les
trois quarts de la Palestine. À l’époque des
faits, plus de 760.000 Palestiniens - aujourd'hui quelque 4,8 millions avec leurs descendants- se sont déplacés pour se réfugier
dans des pays voisins.
La Nakba fut aussi, pour ceux qui ne le
savent pas, la destruction entre 1947 et
1949, de plus de 500 villages palestiniens,
dont le plus connu est Deir Yassine, avec
ses 250 habitants massacrés par les forces
militaires israéliennes. La Nakba est, aussi,
la destruction de 531 autres villes et villages palestiniens sur les 774 mis sous
tutelle, militaire et barbare, des israéliens.
L’armée israélienne s’est rendue coupable,
toujours durant cette Nakba, de 70 carnages qui ont accouché de la tuerie de
15.000 Palestiniens. La commémoration
de la Nakba se veut également, selon ce
qu’a affirmé le président palestinien,
Mahmoud Abbas, depuis Ramallah en
Cisjordanie, comme une tentative, l’énième du genre, de titiller l’égo de la
Communauté internationale, méprisée
faut-il le souligner par l’occupant israélien,

L

pour que le processus de paix israélo-palestinien actuellement au point mort soit
relancé. D’autant que la Palestine jouit
aujourd'hui du statut d'Etat non membre
observateur aux Nations unies.C’est
depuis 2014, en avril, que les négociations
de paix entre Palestiniens et Israéliens ont
été suspendues, suite à la décision d’Israël,
motivée faut-il le rappeler, par la signature
d'un nouvel accord de réconciliation entre
l'Organisation de libération de la Palestine
(OLP) et le mouvement Hamas.
Il
semble aussi que les Palestiniens demeurent déterminés à recouvrer leurs droits
spoliés par l'occupant israélien, très méprisant, celui-ci, à l’égard du Droit international. D’où la réconciliation et l'adhésion aux
institutions internationales, comme priorisées par les Palestiniens. Par ailleurs, le
chef du bureau politique du mouvement de
résistance Hamas Khaled Mechaal, a appelé à adopter une stratégie nationale palestinienne basée sur les constantes communes,
(attachement à la terre, l'unité et à la résistance). Il a spécifiquement insisté sur le
droit du peuple palestinien à libérer sa
terre et ses lieux saints islamiques et chrétiens. La réorganisation de la maison
palestinienne interne est une étape pri-

mordiale, prône l’intervenant, pour que la
stratégie nationale à mettre en place soit
plus efficace en termes de recouvrement
des droits légitimes des Palestiniens et
leurs principes fondamentaux. Les divisions internes ont été, alheureusement,
l’un des facteurs de déstabilisation du processus de paix.
À la veille des commémorations de la
Nakba, l'ambassadeur de l'État de Palestine
en Algérie, Louaï Aïssa a déclaré que le
processus de dialogue en vue de régler les
différends se poursuit à Ghaza, en
Cisjordanie et dans d'autres lieux. Une rencontre en sanctionnera les discussions
engagées, et se tiendra à la fin du mois par
une rencontre entre le chef de l'autorité
palestinienne, Mahmoud Abbas, et le président du Bureau politique du Mouvement
Hamas, Khaled Mechaal. La préservation
de l’'intérêt du peuple palestinien, la poursuite de la résistance et l’édification du
projet national sont les plus importants
objectifs fixés. L’Algérie, n’en déplaise à
beaucoup, demeure l’un des pays qui s’attache irréversiblement à la Cause palestinienne. Il a eu durant tout son parcours
diplomatique à le prouver.
Zaid Zoheir

ACTUALITÉ

Lundi 16 mai 2016

PLUS DE 20 MILLIONS DE BÉNÉFICIAIRES CONCERNÉS

Bientôt le permis de conduire
et la carte grise biométriques
Une délégation nationale
chargée de la sécurité
routière sera incessamment
mise en place au niveau
du ministère de l’Intérieur
et des Collectivités
locales.
est ce qu’a annoncé en substance,
hier, au siège de la
Direction générale de la
modernisation, de la documentation et des archives du
ministère de l’Intérieur et des
Collectivités locales (MILC),
où il a animé une conférence
de presse, Lyès Mahieddine,
chargé d’études au dit ministère et chef du projet « Permis
de conduire biométrique et
électronique et de la carte
électronique d’immatriculation des véhicules ».
Plus précis, il a ajouté que
cette nouvelle structure «
s’occupera de la gestion de
tout ce qui a trait à cet épineux problème sociétal ».
Notamment de tous les projets visant à sa modernisation
; celle de la gestion de la sécurité routière, s’entend. Y compris du projet dont il a la
charge. Un projet qui, comme
tous les autres similaires,
«s’inscrit, a-t-il déclaré, en
droite ligne de la politique de
modernisation de l’administration publique menée présentement par les pouvoirs
publics ». Et de laquelle participe, a-t-il ajouté, «la mise en
circulation, en connexion
avec des systèmes intégrés de
gestion automatisée, de documents hautement sécurisés ».
Tout en rappelant que cette
politique a commencé, pour
ce qui est du ministère de
l’Intérieur et des Collectivités
locales, « par l’informatisation
de toutes les opérations de
délivrance des documents
d’état-civil et par celle du
passeport et de la carte
d’identité
biométriques»,
Lyès Mahieddine s’est étalé

Ph : DR

C’

sur le projet dont il a la charge. Un projet qui met à
contribution, en amont, en
clair, pour la partie «production de documents hautement sécurisés», deux organismes nationaux, l’un public
: l’Imprimerie officielle, et
l’autre privé : HB Technologies. Et en aval, pour ce qui
est de « la personnalisation
des documents sécurisés produits », en termes plus clairs, «
de l’introduction dans ces
documents, des données personnelles des demandeurs »,
du ministère de l’Intérieur et
des Collectivités locales. Et
qui concerne la mise en circulation prochaine du « permis
de conduire biométrique et
électronique et de la carte
électronique d’immatriculation des véhicules » ; cette
dernièredénomination désignant ce qui est appelé habituellement la carte grise.
Avant d’entrer dans les
détails relatifs à chacun des
deux documents précités,
Lyès Mahieddine a tenu à
insister sur la consistance de
l’opération en voie d’être lancée : « De 20 à 22 millions de
citoyens y seront concernés».
Une précision qui lui a permis d’apporter une autre ;
relative, celle-là, à la durée
nécessaire pour satisfaire
toutes les demandes atten-

dues : «Même tournant au
maximum de leurs capacités
installées, les sites de production des titres et documents
hautement sécurisés d’Alger
et de Laghouat ne pourront
répondre
à
de
telles
demandes qu’au bout de trois
à quatre années ». Et ce, à
compter du début prévu pour
le lancement de l’opération
de délivrance des deux documents en question ; « la fin de
l’année en cours », a-t-il
déclaré non sans prendre la
précaution de préciser que «
le début effectif de celle-ci est
tributaire de la décision de la
commission chargée du suivi
de ladite opération qui a été
installée au niveau du ministère de l’Intérieur ». Concernant le «permis de conduire
biométrique et électronique »,
Lyès Mahieddine a déclaré
que, comme « la carte grise
électronique », il sera doté «
d’une puce qui sera connectée, en permanence à une
base de données centrale ».
Une puce qui aura la particularité de posséder un certain
nombre d’applications. Outre
qu’elle contienne toutes les
fonctionnalités d’un permis à
points – ceux-ci seront automatiquement défalqués, dès
constatation de l’infraction
commise, du crédit du détenteur du permis biométrique -

, elle permettra également,
par sa connexion à une base
de données centrale, de vérifier les niveaux de consommation en carburants de
celui-ci. Et, partant, d’avoir
en temps réel, le niveau de
consommation (en carburants) à l’échelle nationale, et,
avec précision, la cartographie des zones où une telle
consommation est la plus élevée ; des renseignements qui
seront, a déclaré le cadre du
ministère de l’Intérieur, « particulièrement utiles dans la
lutte contre la contrebande
de carburant ».
Parmi les autres avantages
du permis de conduire biométrique, la possibilité qu’il
permet, par l’introduction
préalable dans la puce qu’il
contient, d’un solde financier,
du règlement, sur le site
même de l’infraction, de
l’amende infligée. Et ce, a
ajouté Lyès Mahieddine, « en
plus de rendre quasi impossible toute intervention visant
à annuler cette dernière ».
Bien que moindres par rapport à celles apportées par le
permis de conduire biométrique, les améliorations
introduites par la nouvelle «
carte électronique d’immatriculation des véhicules » n’en
sont pas moins patentes. La
plus importante étant, à l’évidence, l’octroi, durant toute
sa durée de validité de 10
années, « d’une immatriculation permanente au véhicule
pour laquelle elle a été établie
» ; « permanente », dans le
sens où, a expliqué le représentant du ministère de l’Intérieur et des Collectivités
locales, « elle ne changera pas
même dans le cas où il y a
changement de propriétaire
(du véhicule) ».De là, le principe retenu, nous a déclaré
Lyès Mahieddine, « de la possibilité de supprimer, à l’avenir, des plaques d’immatriculation, la référence à la wilaya
de résidence du propriétaire».
Mourad Bendris

SALON DE L’ÉQUIPEMENT SCOLAIRE ET DES MOYENS TECHNIQUES ET PÉDAGOGIQUES

L’école algérienne à l’heure des TIC
ette première édition a été particulièrement marquée par la présentation des équipements
modernes qui reposent sur les dernières
tendances technologiques en matière
d’apprentissage.
Autrefois inexistants, les moyens
technologiques sont devenus aujourd’hui indispensables pour le développement économique d’un pays. Ces équipements ultras modernes et sophistiqués
sont utiles dans tous les domaines,
notamment, celui de l’éducation. Fini
donc la craie et l’ardoise laissant place
aux tablettes et aux tableaux digitaux
scolaires. Bientôt même les cahiers et les
livres seront remplacés par les PC portables. La première édition du Salon
national de l’équipement scolaire et des
moyens techniques et pédagogiques a,
en effet, été marquée par la présentation
d’équipements modernes qui reposent
sur les dernières tendances technologiques en matière d’apprentissage. La
plus grande partie de l’exposition a été
consacrée, en effet, aux équipements de
bureaux y compris les ordinateurs. à

C

noter que le salon qui s'est ouvert, samedi après-midi, au Palais des expositions
des Pins maritimes (Alger) avec la participation de 48 exposants s’étalera jusqu'au 17 mai. à rappeler que le coup
d’envoi a été donné par la ministre de
l'Éducation nationale, Nouria Benghebrit, avec la participation des ministres
de l'Industrie et des Mines et du Commerce, respectivement Abdessalem
Bouchouareb et Bakhti Belaib, et en présence du ministre de l'Enseignement
supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, et du wali d'Alger,
Abdelkader Zoukh. Organisé par le
ministère de l'Éducation nationale en
coordination avec les ministères de l'Industrie et des Mines et du Commerce, le
salon entre dans le cadre de l'encouragement et de la promotion du produit
national. Des entreprises publiques et
privées spécialisées dans la production
et la fabrication d'équipements scolaires
et de moyens techniques pédagogiques
ont pris part à ce salon. En marge de
cette première édition, Nouria Benghebrit avait signé avec Bouchouareb et

Belaib une convention visant à assurer la
transparence en matière d'équipement, à
rationaliser les dépenses et à faire
connaître le produit local. La convention entre dans le cadre des instructions
du Premier ministre, Abdelmalek Sellal,
pour le renforcement des mécanismes de
coopération et de coordination entre les
différents départements ministériels, a
précisé la ministre de l'Éducation nationale. Benghebrit a annoncé l'élaboration prochaine d'une nomenclature des
entreprises, publiques et privées, produisant des équipements scolaires au titre
d'une démarche visant à assurer la transparence dans la gestion des marchés. Le
ministre de l'Industrie et des Mines s'est,
pour sa part, félicité des produits nationaux exposés, estimant qu'il s'agit de
produits de bonne qualité à même de
concurrencer les produits d'importation.
Il a, par ailleurs, affirmé que son département ministériel s'emploiera à unifier
les cahiers des charges entre les entreprises pour faire bénéficier l'économie
nationale des meilleurs produits.
Ania Nait Chalal

3

THON ROUGE

Onze navires
retenus pour
la campagne
2016
a commission nationale de
pêche de thon rouge a retenu
11 thoniers sur les 14 demandes
de participation à la campagne
2016, qui se déroulera du 26 mai
au 24 juin, a appris l'APS auprès
du ministère de l'Agriculture, du
Développement rural et de la
Pêche.
La liste des thoniers retenus a été
notifiée, mercredi dernier, à la
Commission internationale de la
conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta), précise le chef de
cabinet chargé de la pêche auprès
de ce ministère, Kamel Neghli.
Le rejet des demandes de trois
thoniers s'explique par des risques
pour la campagne du fait que ces
trois navires en question présentent des problèmes de conformité
avec les prescriptions techniques
édictées par la réglementation
nationale ou internationale et/ou
au niveau de la justice.
C'est qu'en 2015, l'Algérie avait
couru le sérieux risque de se voir
annuler sa campagne de pêche au
thon rouge en raison de deux
navires qui avaient été retenus
parmi les 12 navires notifiés à la
Cicta, fait savoir Neghli. En effet,
l'un des deux navires, rattrapé par
la justice, avait fait l’objet d’une
saisie conservatoire, tandis que le
second avait été interdit de sortir
de son port d’attache pour non
respect des prescriptions techniques édictées par la réglementation nationale. L’administration
algérienne s’est retrouvée donc
devant un choix cornélien après
avoir appris ces faits: Soit les notifier à la Cicta avec le risque de
perdre le tiers de la campagne de
pêche, soit ne pas lui notifier ces
changements et courir le risque de
se voir annuler totalement la campagne par le comité d’application
de la commission internationale.
Selon les règles appliquées par
la Cicta, cette dernière ne répond
aux
changements
notifiés
qu’après dix jours. Par conséquent, tous les autres navires
seront contraints de rester à quai
pendant cette période. à ce propos, Neghli explique que la pêche
du thon rouge est une opération
de pêche conjointe, c'est-à-dire
qu'elle est effectuée par des
navires organisés en groupes de
pêche. Dans ce cas de figure, si un
bateau est interdit de participer à
la campagne, ce sont tous les
navires engagés qui sont pénalisés. Pour cette année 2016, "la
commission nationale de pêche
du thon rouge a décidé de ne tolérer aucun risque de ce genre.
Désormais, s'il y a une enquête
judiciaire avancée et/ou un problème de conformité technique, le
navire concerné est exclu d'office
de la liste des navires notifiée à la
Cicta", note Neghli. La saisie des
deux bateaux en 2015 a constitué
une "alerte sérieuse" pour le pays
qui aspire non seulement à pêcher
la totalité de son quota du thon
rouge cette année, mais à récupérer sa quote-part historique perdue en 2010. En 2014, l'Algérie a
bénéficié d'une augmentation graduelle de son quota qui est passé
de 243 tonnes en 2014 à 370
tonnes en 2015 puis à 460 tonnes
en 2016 avant d'arriver à 543
tonnes en 2017, soit environ 2%
du Total admissible de captures
(Tac) contre 1% en 2010.

L

4

ACTUALITÉ

Lundi 16 mai 2016

LICENCES D'IMPORTATION DES VÉHICULES

Une vingtaine de recours examinés
à quelques encablures de
la saison estivale et le
mois de Ramadhan, le
ministre du Commerce, a
lors d’une rencontre
nationale, présenté le
dispositif relatif à la
surveillance du marché
durant cette période.

la transparence totale", a rassuré le
ministre. "Nous allons étudier l'impact
de cette réduction et voir comment la
demande va évoluer. à la lumière de ces
données, nous déciderons s'il y aura lieu
de prendre des mesures correctives », at-il précisé. Par ailleurs, abordant la possibilité de recourir à l'importation des
véhicules d'occasion de moins de trois
ans, le ministre a souligné que cette formule « tant réclamée et dont les coûts
sont moindres reste une option », mais a
ajouté qu'il sera d'abord examiné l'impact de la réduction du quota instauré
dans le cadre des licences d'importation.

omme à l’accoutumée, le ministère du Commerce veut, à tout
prix, assurer aux citoyens les
meilleures prestations que ce soit sur le
volet de la disponibilité des produits, ou
sur le volet des prix.
Par ailleurs, l’occasion a été donnée
par le ministre pour revenir sur les questions phares qui ont marqué son secteur,
en l’occurrence, les licences d’importation des véhicules signées la semaine
dernière. Après avoir fait couler beaucoup d’encre, le ministre du Commerce
Bekhti Belaib s’est, au cours de cette
rencontre animée à la salle Dar El Djazair à la Safex voulu rassurant en affirmant que la valeur totale de ces véhicules ne dépasserait pas 1 milliard de
dollars, et qu’elles visaient à préserver la
réduction des importations. «Certes
nous voulons préserver le fondement de
la liberté du commerce, mais l’état doit
contrôler les importations », a déclaré le
ministre qui a justifié pour la énième fois
les raisons de cette décision. « Au total,
la valeur de ces 83 000 véhicules ne
dépasserait pas 1 milliard de dollars », at-il dit, tout en assurant que l’état ne
mettrait pas un terme à ce processus.
Dans cette optique, et répondant aux
critiques sévères ayant suivi la mise en
place des licences, le ministre a assuré
que le Comité interministériel chargé de
l'examen des demandes des licences
d'importation des véhicules a reçu, jusqu'à présent, une vingtaine de recours
de la part de concessionnaires.
Le ministre a, à cet effet, déclaré que
son département « a reçu une vingtaine

ASSURER LA DISPONIBILITÉ
DES PRODUITS AU RAMADHAN
D’autre part, revenant à la vocation
première de la rencontre citée en haut,
le directeur général de la régulation et de
l'organisation des activités auprès du
ministère du Commerce, Abdelaziz Aït
Abderrahmane, a tenu à assurer que
d’importants stocks de produits alimentaires de base ont été constitués, comme
chaque année, par les offices publics de
régulation alimentaire afin d'assurer un «
approvisionnement satisfaisant »durant
le Ramadhan. De ce fait, cinq réunions
regroupant ce ministère avec ces offices
de régulation et des unités de production (OAIC, ONIL, Onilev, Giplait,
Agrodiv...) se sont tenues, depuis mars
dernier, afin de s'assurer de la disponibilité des produits alimentaires durant le
Ramadhan qui débutera à la première
semaine de juin, a souligné le responsable, tout en affirmant qu’une campagne anti gaspillage sera lancée à la
veille du mois sacré, à savoir le 1er juin
prochain.
Lamia Boufassa

C

Le port
de Djendjen
traitera un quota
d’environ 65 000
véhicules
e port de Djendjen (Jijel) traitera
un quota d’environ 65 000 véhicules dans le cadre du contingent
quantitatif fixé par le ministère du
Commerce à 83 000 unités, au titre de
l’année 2016, a appris l’APS,
dimanche, du président directeur
général de l’Entreprise portuaire de
Djendjen (EPJ), Abderazak Sellami.
Ce quota tient compte des capacités d'accueil du port de Djendjen de
80% du trafic véhicules, a-t-il indiqué,
précisant que le reste sera opéré par le
port de Mostaganem (Ouest). Au
cours de l’année 2014, le port de
Djendjen avait traité un total de 240
000 véhicules roulants (voitures,
camions, engins, .), activité qui a permis de relever nettement son trafic.
Pour rappel, le contingent quantitatif d'importation des véhicules, fixé
initialement à 152 000 unités, a été
réduit à 83 000.
Le ministre du Commerce, Bakhti
Belaib, avait fait savoir que "l’évolution et l’impact des mesures seront
suivis avec une éventuelle reprise du
contingent".

L

de recours dont certains sont légitimes
et méritent d'être soigneusement étudiés. Nous devons répondre à certains
(de ces recours) ». Toujours aussi rassurant, le premier responsable du département du commerce a fait savoir que les
portes de recours étaient toujours
ouvertes en assurant que ces recours
seront traités selon les normes fixées par
la réglementation. S’agissant de la
réduction des quotas, qui sont passés de
152.000 unités à 83.000 seulement, le
ministre a affirmé que ce chiffre est largement suffisant pour satisfaire la
demande nationale, tout en affirmant

que cela permettrait à valoriser la production nationale. Plus explicite, le
ministre a assuré que le Comité interministériel chargé de l'examen des
demandes des licences d'importation
avait reçu une demande globale d'une
valeur de onze (11) milliards de dollars
pour l'importation de véhicules. Ce
montant a été vite réduit pour des raisons purement économiques, a néanmoins, assuré le ministre. De surcroit,
Belaib reconnu que certains concessionnaires ne sont guère satisfaits, mais
cela ne veut pas dire que la décision est
« infondée ». Le Comité a travaillé dans

LE MINISTÈRE DU COMMERCE RASSURE

Un approvisionnement régulier durant
le mois de Ramadhan
bdelaziz Aït-Abderrahmane, directeur
général de la régulation au ministère du Commerce, a indiqué hier que
d'importants stocks de produits alimentaires de base
ont été constitués, comme
chaque année, par les offices
publics de régulation alimentaire afin d'assurer un approvisionnement
satisfaisant
durant le mois de Ramadhan.
Le directeur général a
souligné que cinq réunions
regroupant ce ministère avec
ces offices de régulation et
des unités de production
(Oaic, Onil, Onilev, Giplait,
Agrodiv...) se sont tenues,
depuis mars dernier, afin de
s'assurer de la disponibilité
des produits alimentaires
durant le Ramadhan qui
débutera à la première
semaine de juin. lI a assuré
lors d'une rencontre consacrée à la présentation du dispositif arrêté pour le Ramadhan que ces quantités viennent renforcer l'approvisionnement normal du marché. Il
s'agit de quantités complémentaires pour satisfaire la
demande durant ce mois.
Ainsi, l'Office algérien
interprofessionnel
des
céréales (Oaic) a constitué,
jusqu'à fin avril dernier, un
stock de plus de 2,1 millions
de tonnes (t) de blé tendre,
destiné notamment à la
fabrication du pain et de la

A

pâtisserie, et de 1,4 million t
de blé dur, soit des quantités
qui couvriront une durée de
plus de 200 jours (plus de 6
mois). En ce qui concerne les
légumes secs, cet office dispose de 2.760 t de pois
chiches, de 1.305 t de riz, de
645 t de lentilles et de 2.738
t d'haricots blancs. Pour le
lait et les produits laitiers,
l'Office national interprofessionnel du lait (Onil) a aussi
renforcé ses stocks pour
satisfaire la forte demande en
lait pasteurisé habituellement
exprimée durant le Ramadhan. à fin mars 2016, cet office disposait de 57.099 t de
poudre de lait importée et
destinée exclusivement à la
fabrication du lait pasteurisé
conditionné en sachet cédé
au consommateur au prix
administré de 25 DA le litre.
"Ces quantités assureront la
couverture de 110 jours
(depuis mars), soit jusqu'au 5
juillet prochain", a précisé Aït
Abderrahmane soulignant
que d'autres quantités de
plus de 12.000 t arriveront
prochainement pour couvrir
la demande jusqu'à octobre
prochain.
Des quantités de 7.670 t
de poudre de lait sont distribuées mensuellement pour le
groupe public Giplait, qui
gère 15 laiteries couvrant
49% de la demande nationale, et de 7.396 t pour les 102
laiteries privées. Il a assuré
que de cette manière, il n’y

aura aucune perturbation en
matière
d'approvisionnement. De son côté, l'Office
national interprofessionnel
des légumes et viandes (Onilev) a constitué, à travers sa
filiale Proda, un stock de
13.000 t de viandes blanches,
composé de 10.000 t de
viandes fraîches et de 3.000 t
de viandes congelées. Pour
les viandes blanches, le
même responsable a affirmé
que les prix seraient "abordables" à travers le réseau de
distribution de Proda qui
compte 114 points de vente
implantés au niveau national.
En outre, entre 300 et 400 t
de viandes rouges locales
(ovines et bovines) sont stockées et seront distribuées au
même titre que les viandes
blanches. Le secteur privé
interviendra, quant à lui,
avec la commercialisation de
4.680 t de viandes rouges
(locales et importées) réparties entre 600 t de viandes
bovines congelées désossées,
680 t de viandes de buffle
congelées découpées, 500 t
de viandes bovines congelées
découpées, 2.500 t de
viandes bovines fraîches sous
vide et de 400 t de viandes
ovines fraîches en carcasse.
Ces quantités seront importées notamment par l'Association nationale des importations des viandes et poissons regroupant 15 opérateurs privés et dont les
importations sont effectuées

auprès du Brésil, de l'Inde, de
la Nouvelle-Zélande et de
l'Espagne. Le marché devra
connaître un approvisionnement suffisant en produits
agricoles frais puisque le
mois de Ramadhan coïncidera avec la saison des récoltes
notamment de la pomme de
terre, de l'oignon et de la
tomate. Pour assurer une
meilleure protection du
consommateur, le secteur du
commerce va mobiliser des
milliers d'agents de contrôle,
de la qualité et des prix. Le
contrôle portera essentiellement sur les produits alimentaires sensibles (viandes,
pâtisserie...) et sur les conditions d'hygiène ainsi que sur
le respect des prix réglementés (huile, sucre, lait...). Par
conséquent, les prix des
fruits et légumes connaîtront
sûrement
une flambée
durant la première semaine
du mois sacré, en raison de la
forte demande des ménages.
Ainsi, les contrôles serontils effectués rigoureusement
pour endiguer le phénomène
de la vie chère ? Y aura-t-il,
comme chaque année, une
double saignée dans le budget des ménages ? Les autorités réussiront-ils à endiguer
l'augmentation vertigineuse
des prix des denrées alimentaires ? Toutes ces questions
trouveront-elles une réponse
durant ce mois sacré ? L’avenir nous le dira.
Lazreg Aounallah/Aps

--

ACTUALITÉ

Lundi 16 mai 2016

INAUGURATION DU SITEV

Sellal s’appesantit sur le rôle clé
du tourisme

algré la chute des
prix du pétrole et en
réponse aux allégations de certains responsables
étrangers sur l’impact de cette
dernière sur l’économie algérienne, le Premier ministre a
affirmé que l’Algérie est « sur
la bonne voie » et « maîtrise »
la situation rappelant que le
tourisme était un élément clé
de la politique de diversification économique entreprise
par le gouvernement et créateur de richesse. à cet égard, le
gouvernement encourage la
création d’entreprises dans le
domaine touristique réaffirmant la nécessité du soutien à
l’investissement dans ce secteur pour pallier le déficit
enregistré en matière d’infrastructures d’accueil et pour
permettre une plus grande
diversité de l’offre et des
tarifs.
Afin d’encourager l’investissement, le ministère annonce une plus grande souplesse
administrative et une diminution des entraves. En effet,
certains promoteurs de l’édition 2015 du Sitev avaient
souligné les difficultés rencontrées dans la réalisation des
projets notamment en ce qui
concerne le foncier. L’objectif
de cette politique est de hisser
la contribution du secteur du
tourisme à 10% dans la
décennie à venir au lieu de 2%
actuellement.
Dans cette
perspective, une convention
vient d’être signée entre le
ministère du Tourisme et la
Fédération nationale des travailleurs des établissements
hôteliers publics pour la réhabilitation de ces derniers et la
préservation des acquis des
travailleurs. Elle vise la
modernisation de la gestion
des établissements hôteliers à
travers leur réhabilitation et
l’amélioration du niveau de
formation.
Selon
Amar
Ghoul, il est impératif de «
soutenir le tourisme » et d’en
faire une « locomotive pour
relancer le développement
économique et l’édification
d’une économie forte et diversifiée » hors hydrocarbures. à
cet effet et pour montrer les
efforts consentis par le gouvernement pour booster ce
secteur, une enveloppe de 70
milliards de dinars a été
allouée pour la réhabilitation
de 66 hôtels touristiques et
thermaux publics. Mais qu’en

M

BANQUE D'ALGÉRIE

Les voyageurs
tenus de
déclarer leurs
devises dès le
seuil de 1.000
euros
es voyageurs résidents et
non-résidents sont désormais tenus de déclarer, aux services douaniers à l'entrée ou à la
sortie du pays, les devises en
leur possession lorsque le montant est égal ou supérieur à mille
(1.000) euros, stipule la Banque
d'Algérie dans son règlement
publié au Journal officiel no 25.
"Les voyageurs sont soumis à
l'obligation de déclarer, auprès
du bureau des Douanes, à l'entrée et à la sortie du territoire
national, les billets de banques
et/ou tout instrument négociable, libellés en monnaies
étrangères librement convertibles, qu'ils importent ou
exportent et dont le montant est
égal ou supérieur à l'équivalent
de 1.000 euros", note le règlement 16-02 de la Banque d'Algérie.L'importation de billets de
banques et/ou de tout instrument négociable en devises
librement convertibles reste
"autorisée sans limitation de
montant" sous réserve de satisfaire à l'obligation de déclaration pour les montants d'une
valeur égale ou supérieure à
1.000 euros, précise le règlement.
Un exemplaire du formulaire de
déclaration visé par le bureau
des Douanes est conservé par le
voyageur. Aussi, les voyageurs
non-résidents peuvent exporter
les billets de banques et/ou de
tout instrument négociable en
devises librement convertibles,
importés et non utilisés en Algérie, sur présentation, au bureau
des Douanes, du formulaire de
déclaration d'importation. Ce
formulaire, qui doit être visé par
un guichet de la Banque d'Algérie, un guichet d'une banque, un
intermédiaire agréé ou un
bureau de change constatant les
opérations de change effectuées
durant le séjour en Algérie, n'est
toutefois valable que pour un
seul séjour. Pour ce qui est du
seuil maximal des devises à
exporter de l'Algérie par voyage,
le même règlement le fixe à
7.500 euros prélevés d'un
compte devises ouvert en Algérie. Les voyageurs sont également autorisés à exporter de
l'Algérie tout montant couvert
par une autorisation de change
de la Banque d'Algérie.

L

Ph : APS

Le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal, a
insisté sur l’importance
du secteur du tourisme et
son rôle dans le
développement et la
diversification de
l’économie nationale en
marge de l’inauguration
hier du 17e Salon
international du tourisme
et des voyages (SITEV)
au Palais des expositions
des Pins Maritimes à
Alger.

5

est-il vraiment en termes d’actions concrètes ? Des projets
sont effectivement en cours de
réalisation. Selon les chiffres
du ministère, 3000 nouveaux
projets d’investissements ont
été enregistrés, 1400 agréés et
plus de 500 sont en cours de
réalisation. Citons à titre
d’exemple, la construction
d’un village touristique de
haut standing – avec un hôtel,
des villas de vacances, un parc
aquatique, un complexe sportif, un centre commercial et
une mosquée – dénommé «
Rose du désert » dans la commune d’El-Hedjira dans la
wilaya d’Ouargla, fruit d’un
partenariat algéro-italien d’un
montant de 144 milliards de
dinars. L’objectif de ce projet
ambitieux est de renforcer les
capacités d’accueil de la
wilaya et de promouvoir le
tourisme saharien à travers
une offre de prestations de
qualité.
Une
trentaine
d’autres projets sont également prévus dans la région. à
Annaba, cinq projets touristiques sur seize prévus et
parmi lesquels figure la
construction de l’Hôtel Sheraton sont en cours de réalisation et devraient être livrés
avant la fin 2016 selon des
responsables de la direction
du tourisme et de l’artisanat
de la wilaya. Des infrastructures qui ont pour mérite,
outre la redynamisation du
tourisme local et d’affaires
dans la région, la création de
plus de 400 emplois. Toutes
ces initiatives s’inscrivent
dans la volonté du gouvernement pour promouvoir le tourisme local et celui destiné à la
population algérienne tout en
attirant la clientèle étrangère
par la diversification des offres
touristiques. Concernant la
clientèle étrangère, l’ambassadeur du Japon en Algérie,
Massaya Fujiwara, conscient
des efforts du gouvernement
algérien pour faire du tourisme une priorité dans son programme de diversification
économique, a récemment
exprimé la volonté de son
pays de trouver les moyens
pour renforcer les échanges
entre l'Algérie et le Japon à
travers la promotion du tourisme. Cependant, malgré
tous ces efforts, le chemin est
encore long pour faire du tourisme un secteur leader en
Algérie alors que le pays pos-

sède un potentiel considérable.
UN TOURISME
«DURABLE »
L’édition 2016 du Sitev est
placée sous le slogan « Le tourisme : une économie durable
». Le Directeur général de
l'Office national du tourisme
(ONT), Noureddine Belmihoub, avait souligné que l’objectif de la rencontre est,
notamment,
"de
faire
connaître la destination touristique « Algérie », consolider
le tourisme interne et appuyer
le partenariat avec les opérateurs nationaux et étrangers
de par la promotion des investissements dans ce domaine
pour associer le secteur au
développement économique
durable". Cette volonté va de
paire avec l’annonce en avril
dernier du ministre de l’Aménagement du territoire, du
Tourisme et de l’Artisanat,
Amar Ghoul, de la tenue en
novembre
prochain
à
Constantine d’un séminaire
international sur le thème «
paix, sécurité et tourisme
durable » qui coïncidera avec
la 58e réunion du comité de
l’Organisation mondiale du
tourisme pour l’Afrique. Le
but : inscrire le tourisme
parmi les priorités du développement durable et mettre
en place une stratégie globale
dans le cadre d’une coopération et d’une complémentarité
entre les pays de la région
pour réaliser un tourisme
durable, avait précisé le
ministre. Il avait également
insisté sur la nécessité
d’«encourager les métiers de

l'artisanat au niveau local par
une vision prospective à long
terme". Un accord de coopération a été signé avec le
secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme,
Taleb Refai, afin d’encourager les potentialités statistiques d’ici à 2018. Coïncidant avec le début de la saison
estivale, le salon Sitev est
aussi une opportunité pour les
différents opérateurs touristiques de proposer des produits touristiques nationaux à
des prix concurrentiels afin de
redynamiser le tourisme interne. Sur le plan international, il
s’agit de présenter au grand
public les destinations et les
offres touristiques des pays
représentés comme la Tunisie, le Maroc, la Malaisie, la
Jordanie, Dubaï ou encore la
Grèce et pour la première fois
l’Iran. Une occasion pour ces
opérateurs étrangers de tisser
des liens et d’établir des partenariats avec leurs homologues
algériens. C’est le cas de la
Tunisie, avec son stand de
200 m², pour qui le marché
algérien avec plus d’un million de touristes par an, occupe une place stratégique et
reste l’un des rares marchés
prometteurs suite à la baisse
des flux de touristes européens et étrangers depuis que
ces derniers ont été la cible
d’attentats terroristes. Pour la
Tunisie, il faut encore développer un fort potentiel sur le
territoire algérien en attirant
d’autres catégories de la clientèle algérienne hors des
régions limitrophes comme
Annaba, Souk Ahras ou
Tébessa.
Anissa Benkhelifa

COUPURE DE L’ÉLECTRICITÉ AUX CONTREVENANTS À SKIKDA

Sonelgaz compte recouvrer 280 millions de DA
a Direction de distribution de Skikda (Sonelgaz) a enclenché une campagne de recouvrements des créances, qui s’élèvent à 280 millions de
DA, à partir de ce 14 mai. Cette fois-ci, ce sera le
volet répressif qui va prévaloir : la rupture l’énergie électrique aux clients qui ne se sont pas acquittés de leur montant correspondant à la consommation de l’électricité et du gaz. Fini, donc, selon
le communiqué qui nous a été remis par la cellule
de communication de la Direction de distribution
de Skikda (DDS), la stratégie sensibilisatrice en
direction des contrevenants. La première cible
demeure les entités économiques et administratives, que le communiqué prend soin de mettre en
mode anonyme, dont le retard de paiement s’est
répercuté négativement sur le rendement requis

L

des services de la DDS, notamment dans les volets
maintenance et entretien des équipements, ainsi
que celui de l’amélioration des prestations au profit de la clientèle, que celle-ci soit représentée par
les sociétés économiques, publiques et privées, ou
par les ménages.
La deuxième touche les personnes physiques
ou morales ayant été coupables de rétrocession, la
piraterie électrique, si on peut l’appeler ainsi, celle
qui a donné lieu, entre autres formes visibles, de la
prolifération des toiles d’araignées embellissant les
airs ! Dans ce cadre, sans donner de chiffres, la
DDS révèle, toujours via le communiqué, qu’elle
traduit en justice ceux qui se sont rendus coupables de cet acte répréhensible.
Zaid Zoheir

Lundi 16 mai 2016

7

RÉGIONAL
SW D’ALGER

BOUIRA

Plus de 3 200 individus déférés
devant la justice en avril
lus de 3 200 individus ont été déférés, en avril dernier, devant la justice pour divers délits, dont la détention et l'usage
de stupéfiants et le port d'armes prohibées, a annoncé, avant-hier la sûreté de wilaya d'Alger (SWA) dans un communiqué. La police judiciaire de la SWA a traité 2 779 affaires durant le mois d'avril 2016, ayant entraîné l'arrestation
de 3 284 présumés auteurs qui furent déférés par devant les instances judiciaires compétentes. 1 312 arrestations ont été
effectuées dans le cadre d'affaires liées à la détention et l'usage de stupéfiants ou de substances psychotropes, 259 pour port
d'armes prohibées et 1 713 pour divers délits. Parmi les affaires traitées, 369 sont liées aux atteintes aux biens, 730 ont trait
aux atteintes aux personnes ainsi qu'une affaire d'homicide volontaire. Concernant les armes prohibées, 242 affaires ont été
traitées impliquant 259 personnes présentées par devant les instances judiciaires. Durant la même période, 1 121 affaires ont
été traitées dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants impliquant 1 312 personnes et elles se sont soldées par la saisie de
278,4 kg de résine de cannabis ainsi que des quantités de cocaïne et d'héroïne, en plus de 27.536 comprimés psychotropes.
Concernant les activités de la police générale, 265 opérations de contrôle de professions réglementées ont été effectuées. Elles
ont entraîné l'exécution de 24 arrêtés de fermeture.

P

DES RESPONSABLES MUNICIPAUX
DE SOUR EL-GHOZLANE DANS
LE COLLIMATEUR DES SERVICES
DE SÉCURITÉ

Le maire, son
premier adjoint
et le SG sous
contrôle judiciaire
es scandales de détournements et
de mauvaise gestion, se multiplient et se poursuivent à travers les
communes de la wilaya de Bouira. La
semaine écoulée le tour était celui de
l’APC de Sour El Ghozlane à une
cinquantaine de kilomètres au sud de
la wilaya. En effet, selon des sources
sûres nous apprenons que le président de l’APC de Sour El-Ghozlane,
son premier adjoint et son secrétaire
général ont été placés sous contrôle
judiciaire dans le courant de la semaine écoulée. Les mis en cause, selon
les mêmes sources, sont soupçonnés
par les services enquêteurs d’avoir
enfreint le code des marchés publics,
notamment dans l’attribution de plusieurs marchés qualifiés de «douteux»
par la brigade économique de la sûreté de la daïra de Sour El-Ghozlane.
Les trois accusés ont été cités dans
des affaires ayant trait à la gestion
directe de l’APC, notamment une
présumée affaire de dilapidation des
deniers publics. Le maire est aussi
soupçonné par les enquêteurs d’avoir
attribué à ses proches des marchés,
notamment pour le transport scolaire, des box au nouveau marché couvert, et aussi le marché de l’équipement de la piscine communale. Nos
sources précisent que les trois mis en
cause ont été entendus séparément et
à deux reprises par le juge d’instruction du tribunal de Sour El-Ghozlane
qui a décidé de les placer sous
contrôle judiciaire en attendant la fin
de l’enquête et leur traduction devant
le doyen des juges du tribunal de la
même région. Par ailleurs, Le procès
de l’affaire liée à l’attribution douteuse de plusiuers marchés publics dans
la commune d’Ath Laâziz, à une
dizaine de kilomètres au nord de
Bouira, prévu pour mardi dernier, a
été reporté en raison de la visite du
ministre de la Justice. Cette affaire,
dans laquelle sont impliqués 16 personnes, dont l’ex-président de l’APC
d’Ath Laâziz, l’actuel subdivisionnaire des travaux publics de Bouira, des
fonctionnaires des deux directions de
l’hydraulique et de la subdivision du
logement et de l’équipement public,
des élus locaux, et deux chefs d’entreprise est renvoyée pour le 24 mai
en cours. Rappelons que ces derniers
ont été auditionnés par le juge d’instruction près le tribunal de Lakhdaria
avant d’être traduits devant le juge du
même tribunal. De son côté, l’actuel
président de l’APC de la commune
d’Ath Laaziz est poursuivi dans une
affaire liée à l’attribution d’un marché de travaux publics.
Omar Soualah

L
CHLEF

HYPERTENSION ARTÉRIELLE

Phs : DR

La journée mondiale
zappée !

Chlef n’a pas été au rendez-vous de la Journée mondiale de l’hypertension
artérielle (HTA), célébrée le 14 Mai denier à travers le monde et instituée par
l’OMS depuis 1948. Et pourtant, la HTA est une maladie source de
préoccupations majeures dans la wilaya de Chlef, où l’on enregistre une
évolution constante de cette maladie «silencieuse» qui tue chaque année des
milliers de personnes. Selon l’OMS, dans le monde plus d’un adulte sur trois
souffre d’hypertension artérielle. Chez nous en Algérie et selon des enquêtes
nationales, les spécialistes situent le nombre d’hypertendus entre 5 à 6
millions d’individus, dont 800.000 (soit1/5) seulement "suivent régulièrement
le traitement".
Suite en page 8

8

RÉGIONS

Lundi 16 mai 2016

CHLEF
RÉHABILITATION DES LOGEMENTS

Suite de la page 7

Un délai de 15
jours pour le dépôt
des dossiers
es autorités de la wilaya de Chlef
ont accordé 15 jours supplémentaires pour permettre à l’ensemble des
particuliers désirant bénéficier d’une
opération de réhabilitation de logements, de déposer ou compléter leurs
dossiers. Le wali de Chlef, Aboubakr
Bouceta, a annoncé lors d’une rencontre
avec les représentants de huit cités,
englobant 845 logements, qu’un délai
de 15 jours était accordé pour déposer
ou compléter les dossiers des particuliers intéressés par l’opération de réhabilitation. Il a, toutefois, précisé que si les
dossiers ne sont pas déposés ou complétés durant ces 15 jours les intéressés "ne
bénéficieront pas" de l’aide de 700 000
DA allouée par les pouvoirs publics à la
réparation de logements. "Sur les 337
dossiers introduits, seuls 10 % sont
complets" a fait savoir M. Bouceta
samedi dernier, signalant la "non introduction, à ce jour", des dossiers relatifs à
560 autres logements concernés par
cette opération de réhabilitation lancée
fin 2015. Selon le chef de l’exécutif de la
wilaya, chaque immeuble ayant introduit des dossiers complets, bénéficiera
immédiatement d’actions de réparation
(conduites d’eau, caves, ravalement des
façades) suivant les besoins exprimés
par ses résidants. Pour des représentants
des cités concernées, le peu d’engouement affiché par les résidants pour cette
opération est dû à leur "inconscience" et
"au manque de confiance" qu’ils ont à
l’égard des chargés de l’opération.
D’autres ont expliqué ce retard par l’inoccupation ou la sous-location de logements, notamment dans la cité des 240
logements et Chakouri, alors que certains ont souligné la crainte exprimée
par un nombre d’habitants que "cette
aide les privera d’autres subventions ou
aides futures ».

L

Ph : DR

…En effet, à l’occasion de la Journée
mondiale de l’hypertension artérielle, et
en dépit de l’importance que revêt
désormais cette maladie dans l’activité
sanitaire, l’évènement a été «zappé» à
Chlef. Aucune activité à notre connaissance n’a été programmée par les autorités sanitaires pour marquer ce mal
inquiétant qui fait l’objet de plus en plus
de cas d’AVC et d’insuffisance rénale.
D’ailleurs selon l’endocrinologue le Dr
Nouioua, l’hypertension artérielle tue
silencieusement et peut affecter n’importe qui. Souvent, la majorité des personnes touchées ne connaissent même
pas la maladie, ni ses complications, a
encore fait savoir le praticien.
Qui prévient en outre qu’au fil du
temps, l’hypertension artérielle peut se
compliquer et causer une attaque cardiaque, une insuffisance rénale, un accident vasculaire cérébral, de décès prématuré ou d’incapacités physiques.
Conjugués au stress, les modes de vie
ayant des effets nuisibles sur la santé
comme une alimentation peu équilibrée,
le manque d’exercice physique, le tabagisme et l’usage nocif de l’alcool accroissent les risques de développer l’hypertension artérielle, a encore soutenu le Dr
Nouioua.
Détaillant les conséquences de cette
maladie, notre interlocuteur soutient
aussi que «l’hypertension artérielle grève
lourdement les ressources financières de
la majorité des personnes affectées, qui
deviennent des malades chroniques ou
finissent par décéder.
Dans certains cas, les patients renoncent à solliciter des soins lors des premières manifestations de l’hypertension
artérielle à cause de l’inaccessibilité du
traitement et de la cherté des médicaments. Faut-il souligner que les médicaments de l’hypertension, quoique considérée comme maladie chronique, ne
sont remboursés qu’à hauteur de 80% et
évidemment uniquement pour les assurés de la Cnas. Quant aux non-assurés,
il faut mettre la main à la poche pour

acheter son médicament. À titre
d’exemple un retraité sexagénaire de
l’agriculture nous a fait part de sa difficulté d’acheter régulièrement les médicaments prescrits par son médecin traitant. Le Coaprovel 300/25 mg à près de
2000 dinars l’unité et le Zanidip 10 mg
à près de 1200 dinars lui reviennent
assez cher en comparaison avec sa
maigre pension.
Or de son avis les résultats sont
dévastateurs : la mortalité prématurée et
des incapacités liées à l’hypertension, la
perte de revenus, la diminution de la
main-d’œuvre et les dépenses de santé
affectent négativement les familles et les
budgets nationaux de santé.
Et pour résoudre le problème posé
par l’hypertension artérielle, le Dr
Nouioua ne cesse de plaider qu’il est
important de renforcer la sensibilisation
publique aux facteurs de risque et
prendre des mesures adéquates en vue
de prévenir, détecter précocement et

traiter cette maladie, dans le cadre de
politiques multisectorielles favorisant
surtout la réduction des cas de l’hypertension artérielle. L’endocrinologue
exhorte la réduction de la consommation de sel, en mangeant sainement, de
faire régulièrement de l’exercice physique, éviter l’usage nocif de l’alcool et
du tabac. Certaines personnes parviennent à limiter leur tension artérielle en
changeant de mode de vie. Pour
d’autres, la prescription de médicaments
est nécessaire. C’est pourquoi l’OMS
exhorte les gouvernements (ministères
de la Santé) et les professionnels de la
santé à accorder la plus haute importance à la détection précoce et au traitement de l’hypertension, ainsi qu’à la
prévention de ses complications, et à
mettre en œuvre les directives standardisées de prise en charge de l’hypertension
artérielle dans les établissements de
soins de santé.
Bencherki Otsmane

BÉJAÏA
TINEBDAR

L’APC prépare la double commémoration
du 19 Mai (1956 et 1981)
idèle à sa ligne de
conduite depuis son installation à ce jour, l’APC
de Tinebdar, qui dépend administrativement de la daïra de
Sidi-Aich (W de Béjaïa), prépare activement la journée du 19
Mai pour célébrer le double
anniversaire. La première est
celle du 19 Mai 1956 où les
étudiants algériens répondaient
à l’appel du Front de libération
nationale (FLN) et décidaient
«qu’ils ne feront pas de
meilleurs cadavres avec des
diplômes» pour rejoindre la
lutte armée. L’indépendance
nationale fut arrachée au prix
lourd contre l’un des colonialistes sauvages. La deuxième est
celle de l’amazighité du 19 Mai
1981 ou «Des étudiants de la
Kabylie et de l’Algérois massivement suivis par la population
de Kabylie, se réappropriaient
une date de l’épopée anticoloniale pour exiger, dans la continuité et la fidélité au printemps
amazigh d’avril 1980, la reconnaissance inconditionnelle des
droits identitaires, culturels et
linguistiques amazigh et dénoncer le détournement du projet
de l’université de Béjaïa vers
Jijel. Les citoyens des vallées de

F

la Soummam et du Sahel ont
particulièrement marqué cette
date du combat du Mouvement
Culturel Berbère. Des dizaines
de militants furent arrêtés lors
une campagne de répression
massive
et
injustement
condamnés par une justice aux
ordres.». Lit-on dans une déclaration faite sur la page de l’APC
de Tinebdar. Fidèle aux idéaux
de la révolution et au combat
continu pour les droits amazighes, pour la liberté d’expres-

sion, la démocratie et les libertés démocratiques «La commune de Tinebdar rend hommage
à l’ensemble des militants de
l’Amazighité, de la liberté et de
la démocratie par la commémoration du double anniversaire
de la longue lutte pour l’émancipation de l’Algérie amazighe
dans la communion avec les
acteurs et témoins de l’Histoire
d’hier et d’aujourd’hui autour
d’un riche programme.». Ce
programme a été élaboré en ce

sens qu’une rencontre des militants de la cause amazigh sur le
bilan du combat amazighe aura
lieu ce jeudi à partir de 15 h à la
salle des conférences du nouveau siège de l’APC.
À 19 h, il y aura le dépôt
d’une gerbe de fleurs devant la
stèle des Chouhadas de 54,
place des Martyrs de Tinebdar.
A 19 h 15’, un défilé à travers
les artères de Tinebdar (village
Chebirdou vers le siège de
l’APC) avec la parade berbère

de l’association Horizon d’Ouzellaguen, les scouts, Idhebalen…s’en suivra à 20 h l’inauguration de la nouvelle placette
publique avec une stèle en
hommage aux militants de
l’amazighité, de la liberté et de
la démocratie suivis de discours
par des animateurs du mouvement culturel berbère. La journée sera achevée par un gala
artistique avec la troupe Debza
et d’autres.
M. R.

«EL-SALAM»

Une association au service de l’enfant
our une meilleure prise en charge
des problèmes des citoyens et de la
société civile, des associations ont
été créées dans ce sens, avec des objectifs
précis, social, culturel et religieux. Le
mouvement associatif à Béjaïa a dépassé
les 6000 associations au niveau de la vallée
de la Soummam éparpillées sur les 52
communes que compte la wilaya. Parmi
ces associations, on retrouve celle dite
«Salam». Cette dernière a été créée dans le
but de rendre le sourire à l’enfant. «Le sourire de l'enfant est notre but», c’est là le slogan de cette association composée de
jeunes volontaires qui œuvrent pour aider
et défendre les droits de l'enfant. Elle a eu

P

son agrément au mois d’août 2014 et dont
le président a pour nom Aissani Hachemi.
Elle est composée de neuf membres fondateurs et compte plus de 60 adhérents. Une
association qui ne cesse d'œuvrer pour
atteindre les objectifs tracés dans le plan
d’actions.
Parmi les activités qu'elle a déjà organisées, il y avait des visites régulières dans les
foyers des personnes assistées, des visites
aux malades hospitalisés, aux handicapés.
Ils ont procédé à la distribution des articles
scolaires pour les enfants nécessiteux, des
tournois sportifs. A cet effet, la présidente
de l'association «Nawi el-khayre», en l’occurrence Melle Ouali Tassadith «dite

Sarah» témoigne du travail accompli par
ladite association «Es-Salam», en disant
«L’association Es-Salam» fait un travail
remarquable. J’ai eu l’occasion d’être invitée à une visite au centre des malades mentaux où un programme très riche, avec des
jeux éducatifs et sportifs, des animations,
une pièce théâtrale et une chasse au trésor.
Personnellement, je dirais que c’était trop
fort de voir toutes ces personnes sourire,
oublier leurs maladies, de vivre ces
moments de bonheur avec eux et voir cette
équipe réaliser son rêve. Je tiens personnellement à les encourager dans leurs initiatives».
M. R.

RÉGIONS

Lundi 16 mai 2016

9

CONSTANTINE
GARDIEN DE PARKING

Une autre manière de soutirer
de l’argent ?
La ville de
Constantine est
connue pour son
manque criard de
parkings pour
voitures.
our combler ce déficit,
les trottoirs de la ville
sont obstrués par du
n’importe quoi, caisses en
plastique ou autres objets
encombrants, signalant que
la parcelle de la chaussée en
question est propriété privée
malgré qu’elle soit publique.
Toutefois, ces aires de stationnement ne sont pas gratuites, ne serait-ce que pour
une minute. En effet, de soidisant gardiens, munis de
gourdins pour la dissuasion,
parfois plus longs que leur
taille, signifient aux automobilistes que tout se paie malgré la résistance qu’ils tentent
d’opposer à ces jeunes
désœuvrés, le plus souvent
issus de la petite délinquance
qui font de l’activité de gardiens de parkings un créneau
déguisé pour extorquer de
l’argent à des automobilistes
qui se voient obligés ,la mort
dans l’âme , de payer cette
dîme. En effet, exploitant les

Ph : DR

P

espaces les plus sensibles du
centre-ville, surtout près des
sièges administratifs ou
autres banques, agences de la
Sonelgaz ou de la DUC, où le
stationnement de véhicules
est très rare et très demandé,
ces gardiens sont très
prompts à courir vers le
chauffeur au moment où il
s’apprête à amorcer les
manœuvres pour sortir de
l’aire de stationnement, pour
lui exiger de s’acquitter du
droit de gardiennage ou à

dénicher une petite parcelle
libreà un autre automobiliste
voulant reprendre la place
libérée. Plus loufoque encore,
un automobiliste garé pour
faire des achats en urgence en
laissant ses enfants à l’intérieur du véhicule a été estomaqué en voyant, à son
retour, le gardien lui tendre la
main pour exiger la dime tout
en tournoyant son gourdin,
car le père de famille lui a
accaparé la parcelle du trottoir pour un certain temps

qui pourrait lui être rentable.
Au fait, quelle est la prestation de service rémunérée
que rendent soi-disant gardiens aux automobilistes à
part attendre le départ du
véhicule pour exiger le paiement du stationnement?
Aucune. En cas de vol ou de
détérioration de la voiture, les
propriétaires ne doivent leur
salut qu’à leur assureur, car la
prestation de ces gardiens
autoproclamés se limite uniquement à aider gestuellement le chauffeur à entrer ou
sortir du créneau de stationnement.
Il était question, un certain temps, dans le cadre de
la lutte contre le travail illicite
et le chômage de recenser ces
gardiens de parkings et leur
octroyer des agréments pour
au moins légaliser cette activité en offrant une prestation
réglementée et à qui, tout
automobiliste lésé pourrait
demander des comptes. Seulement, parait-il, cette initiative est tombée à l’eau ou
prend un énorme retard à sa
concrétisation. Gardien de
parking est devenu le métier
le plus facile, il suffit de s’approprier un petit espace parfois un gilet de couleur vive et
surtout un gourdin de dissuasion bien visible.
Mâalem Abdelyakine

BÉCHAR
EXAMENS DE FIN DE CYCLE

57 détenus candidats au BAC et 156 au BEM
e service des examens relevant de
la direction de l'éducation de
Béchar se dit fin prêt pour le
déroulement des examens de fin de
cycle dans de très bonnes conditions.
En effet, l'examen de fin de cursus
primaire se déroulera le 22 mai 2016 et
non le 2 juin comme l’an dernier. Le
nombre de candidats inscrits pour cet
examen est de l'ordre de 6 214, dont
3 226 garçons et 2 988 filles. Parmi ces
candidats, il y a 3 handicapés physique
et 7 candidats dispensés des épreuves de
la langue étrangère. Les centres d'examen prévus pour l’ensemble de la wilaya
sont au nombre de 124 dont 70 dans la
seule ville de Béchar. L'encadrement
prévu à cet effet est composé de 1 556
encadreurs, dont 812 surveillants et 124
agents de secrétariat d’examen et 124
chefs de centres. La correction des
épreuves se fera au niveau du lycée
Commandant Ferradj de Béchar. Les
centre d’examen disposeront d’eau
fraîche et de climatisation.Pour l'examen de certificat sanctionnant le cursus
scolaire de fin de cycle moyen, autrement dit le Brevet d’enseignement
moyen, qui se déroulera du 24 au 24
mai, 5 646 candidats sont inscrits dont
2747 candidates qui auront à composer
au niveau de 28 centres parmi lesquels
12 sont prévus au niveau du chef-lieu de
wilaya. Parmi les candidats au BEM on
dénombre 156 détenus. Sur la liste des
candidats, figurent aussi 13 étrangers
dont un Allemand et 12 Sahraouis, 4
non-voyants et 3 handicapés moteurs.

L

La DEW a réquisitionné 1536 encadreurs dont 1 200 surveillants, 28 chefs
de centres, 28 adjoints de chefs de
centre, 140 agents du service de secrétariat d’examen et 31 observateurs. Le
lycée El-Beyrouni a été choisi comme
centre de correction des épreuves d'examen.
L'examen du baccalauréat se déroulera à partir du 29 mai et durera jusqu’au 2 juin. La DEW a prévu cette
année 30 centres dont 19 au niveau du
chef-lieu de wilaya. Le nombre de candidats dans les différentes filières atteint
les 7 015 inscrits, dont 4 422 scolarisés

et 2 593 candidats libres. Le nombre de
détenus inscrits à cet examen est de
l’ordre de 57. On dénombre aussi 5 candidats de nationalité étrangère, 3 handicapés moteurs et 3 non-voyants. Pour
superviser cet examen probatoire 2 128
encadreurs ont été réquisitionnés, dont
1 297 surveillants et 143 agents de
secrétariat d’examen, 30 chefs de
centre, 30 adjoints de chefs de centre,
30 psychologues et 30 observateurs. La
correction des épreuves du baccalauréat
édition 2016 se fera au niveau du lycée
Colonel Othman de Béchar.
Messaoud Ahmed

SESSION CRIMINELLE

27 affaires inscrites au rôle
a deuxième session ordinaire de l’année 2016 du tribunal criminel près la
cour de Béchar, qui s’ouvre du dimanche 15 au dimanche 29 mai, devra
mobiliser le corps judiciaire sur 27 affaires inscrites au rôle.
Selon le communiqué adressé à la presse par le procureur général près la cour
de Béchar, ces 27 affaires criminelles enrôlées pour cette session concernent
essentiellement 2 cas d’homicide volontaire, 2 cas de vol qualifié et association
de malfaiteurs, 5 cas de détention et trafic de stupéfiants et de psychotropes, 5
cas d’atteinte à la pudeur sur mineur de moins de 16 ans , 5 cas de viol sur
mineures de moins de 18 ans, un cas d’enlèvement sous la menace d’arme de la
6ème catégorie suivi d’atteinte à la pudeur, un cas de séquestration et violence
sur mineur de moins de 16 ans et 2 cas de faux et usage de faux dans des documents officiels. Tout au long de cette session, les auteurs présumés de ces délits
comparaîtront devant le tribunal et on est en droit d’attendre des sentences
exemplaires, surtout pour les cas qui relèvent de meurtre avec préméditation, de
l’enlèvement, de la séquestration ou de la détention et de la commercialisation de
drogue qui sévissent ces derniers temps sur le territoire de la wilaya.
M. A.

L

Tous les moyens
mobilisés
elon le communiqué de la wilaya
de Constantine, les épreuves du
baccalauréat de cette année 2016, qui
se dérouleront du 29 mai au 2 juin
prochain, concernent 25.851 candidats.
A cet effet, 73 centres d'examen
ont été retenus à travers la wilaya et
seront encadrés par 5.960 agents de
surveillance et 152 observateurs. Les
lycées Ahmed Bey et El-Houria ont
été retenus pour les corrections, alors
que le lycée « Zighoud-Yousef », a été
désigné centre de regroupement des
copies. Pour ce qui est de l’examen
du BEM, qui se déroulera du 24, au
26 mai, il touchera 14 484 candidats,
dont 14 348 scolarisés 113 issus de
l'établissement de rééducation de la
Cité Boussouf. A noter que 46
centres ont été retenus
et seront
encadrés par 2.634 surveillants. Le
communiqué indique aussi que pour
l'examen de la 5ème année primaire
(ex- 6ème) qui aura lieu le 22 mai en
cours, 325 centres ont été prévus à
travers la wilaya, où 18.858 candidats sont enregistrés et ils
seront
encadrés par 3511 agents du secteur,
dont 2 536 enseignants chargés de la
surveillance. Enfin ,il est aussi précisé
que les corrections de cet examen se
dérouleront au CEM des « Frères Biskri » de Constantine. L’on saura aussi
que la direction de l'éducation de la
wilaya est en phase finale de l'organisation de ces épreuves, en mobilisant
tous les moyens humains et matériels
pour la réussite de ces examens. Sur
ce volet, les communes ont été chargées d'assurer le transport jusqu'aux
centres d'examen et la restauration
des jeunes candidats, résidant dans les
zones enclavées et ce, pendant toute la
durée des examens. Concernant la
sécurité générale des examens, particulièrement dans les centres, la commission de wilaya a installé le dispositif sécuritaire prévu dans chaque
centre, 24 heures avant le début officiel des épreuves. Même le volet sanitaire n’a pas été négligé, car on
retrouvera dans chaque centre d’examen un médecin et un infirmier qui
seront affectés par la direction de la
santé
dès le premier jour des
épreuves.
Mâalem Abdelyakine

S

ANNABA
LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ

Libération d'un
enfant de 7 ans des
mains de trois
délinquants issus
de la même famille
n enfant âgé de 7 ans a été libéré
des mains de trois délinquants
issus de la même famille, après avoir
été enlevé et subi des agressions
sexuelles, a-t-on appris samedi de
sources sécuritaires. Selon la même
source, l'enfant avait été enlevé dans la
nuit de vendredi à samedi alors qu'il
sortait de son domicile familial au
centre-ville d'Annaba pour faire des
courses, par ses ravisseurs âgés de 26 à
32 ans et détenu pendant six heures
dans une cave où il a été victime
d'agressions sexuelles. L'enfant qui
souffrait d'un traumatisme a été transféré à l'hôpital et deux de ses ravisseurs
ont été arrêtés alors qu'un troisième est
en fuite. L'enquête sur cette affaire est
toujours en cours.

U

SP RTIF
Lundi 16 mai 2016

11

LIGUE 1 MOBILIS (28E J/MISE À JOUR)

JS Saoura-CR Belouizdad pour une place sur le podium

a JS Saoura accueillera , aujourd’hui, le CR Belouizdad (18h00) avec la ferme intention de rejoindre la JS Kabylie à la 2e place au classement de la Ligue 1 Mobilis
de football, à l'occasion de la mise à jour de la 28e journée. Sous pression après la victoire de la JSK (2e, 44 pts) sur le terrain de l'ASM Oran (1-0), la JSS (4e,
41 pts) n'a pas droit à l'erreur si elle veut continuer à rêver d'une place de dauphin, qualificative à la prochaine Ligue des champions. De son côté, le CRB (5e,
40 pts) qui reste sur un match nul concédé à domicile face à l'USM Blida (1-1) aura à cœur de l'emporter pour monter sur le podium. Cette rencontre qui devait se
jouer, vendredi, a été reportée en raison des mauvaises conditions météorologiques (vent de sable) qui ont empêché l'avion, transportant la délégation du Chabab, d'atterrir à l'aéroport de Béchar.

L

APRÈS LA RELÉGATION DE REIMS EN LIGUE 2 FRANÇAISE

Aïssa Mandi sur le départ

ès la 14e minute Aïssa Mandi
sonne la charge sur un superbe
coup franc de Diego, Umtiti
détourne le ballon qui arrive droit sur
Mandi, seul au deuxième poteau, il ne se
fait pas prier pour placer sa frappe dans les
filets. Reims déroulera et terminera la rencontre en roue libre, mais sur le terrain
d'Angers après un espoir suite au but de
Benrahma, le premier de l’international
algérien sous les couleurs des Angevins,
tout basculera en deux minutes avec deux
buts de Toulouse FC et la nouvelle implacable de la victoire de Toulouse plongera
tous les joueurs dans la détresse. À vrai

D

Brahimi
termine
la saison avec
un 7e but
international algérien
du FC Porto, Yacine
Brahimi, a terminé la saison sur une bonne note, en
inscrivant son septième but
personnel à l'occasion de la
réception de Boavista (4-0)
samedi, en match comptant pour la 34e et dernière
journée du championnat
du Portugal de première
division. Incorporé en
seconde période, le milieu
offensif algérien a marqué
sur penalty à la 85e minute, égalant au passage son
record de la saison écoulée
(7 buts), mais en ayant disputé 33 matchs, soit cinq
de plus qu'en 2014/2015.
Déjà assuré de terminer à
la troisième en championnat, synonyme de participation au tour préliminaire
de la prochaine Ligue des
champion, Porto peut
espérer rempoter un titre
cette saison, lors de la finale de la Coupe du Portugal,
qu'il disputera le 22 mai
prochain contre le Sporting
Braga. Brahimi auteur
d'une saison en demi-teinte
est convoqué par le sélectionneur national par intérim, Nabil Neghiz, pour le
match contre les Seychelles, prévu le 2 juin prochain à Victoria pour le
compte de la 5e journée
des éliminatoires de la
Coupe d'Afrique des
nations CAN-2017.

L'

Phs : DR

Deux saisons après sa montée
en Ligue 1 française, Reims a
été rattrapé par le purgatoire,
ce qui risque de pousser son
capitaine d’équipe et
défenseur algérien Aïssa
Mandi a songer à changer
d’air pour la première fois
depuis qu’il a commencé à
taper dans un ballon, puisque
Reims reste, jusque-là, le seul
club dont il a porté les couleurs
dans sa carrière de joueur.
Ainsi, ce qui devait arriver
arriva, avec ce triste sort pour
les Rémois qui sont relégués en
L2. Pourtant ils ont fait le travail
en s'imposant 4 à 1 face à
Lyon, mais cela n'aura pas
suffit.

PORTO

dire, sur le match, les camarades de Mandi
n'ont rien à regretter, mais leur fin de saison a été trop moyenne pour se sauver.
Lyon termine sur un lourd échec auquel
Ghezzal resté sur le banc n'aura pas participé, mais leur participation à la Ligue des
Champions était acquise depuis la précédente journée. Pour revenir à Mandi,
auteur pour l’occasion de son cinquième
but de la saison en championnat, il y a lieu
de souligner que son contrat avec Reims
expire en juin 2017. Et comme son équipe
va jouer la saison prochaine en Ligue deux,
on est tenté de dire que le joueur de 24 ans
va demander à être transférer dans un

autre club plus huppé. La direction rémoise ne devrait pas s’opposer à la transaction,
au risque de sortir bredouille d’un éventuel
transfert du joueur en étant libre de tout en
engagement. La presse française avait évoqué un intérêt pour Mandi de la part de
l’AS Saint-Etienne. Récemment, et avec
l’annonce de l’arrivée de Christian Gourcuff, le désormais ex-sélectionneur national, à Rennes, l’on n’écarte pas l’éventualité de voir le technicien breton profiter de la
relégation de Reims pour faire venir le
défenseur central algérien à Rennes, d’autant qu’il l’a toujours apprécié.
Hakim S.

SELON LE PRÉSIDENT DE SPORTING LISBONNE

Slimani et Mário ne seront pas libérés pour moins de 90M £
vant même l’ouverture du mercato d’été, deux joueurs de Sporting Lisbonne sont convoités par
plusieurs formations européennes qui
souhaitent les engager en vue de la saison prochaine. Il s’agit d’Islam Slimani
et João Mário.
Deux joueurs ayant fait le bonheur de
Sporting cette saison, comme l’atteste
cette deuxième place en championnat
que le club a réussi à décrocher, lui permettant de se qualifier à la prochaine
édition de la Ligue des champions d’Europe. Les performances des deux
joueurs n’ont pas laissé indifférents de

A

gros bras dans le vieux continent. Ces
derniers commencent d’ailleurs à leur
faire les yeux doux dans l’espoir de les
convaincre de signer chez eux. Slimani,
le meilleur buteur de Sporting cette saison avec 26 buts, avant la dernière journée clôturée hier soir, est suivi de près
par au moins trois formations anglaises,
à leur tête le néo-champion de la Premier League, en l’occurrence, Leicester
City, où évolue l’international algérien
Riyad Mahrez. Mais du côté de Sporting, l’on n’est pas du tout prêt à céder
ses deux stars pour des miettes. Le président de la formation de la capitale por-

tugaise, Bruno de Carvalho, le dit clairement : "Il faut payer les clauses pour Slimani et João Mário (90M£). Pas un
euro de moins.", a déclaré le patron de
Sporting cité par le journal spécialisé
local ‘’A Bola’’.Voilà qui pourrait dissuader plusieurs clubs européens à se
lancer dans la course au recrutement des
deux joueurs. Bruno de Carvalho
semble camper dans sa position, et n’est
pas du tout prêt à faire la moindre
concession. Et dire que Sporting avait
engagé Slimani en août 2013 contre
seulement 300 000 euros dont a bénéficié le CRB.
Hakim S.

12

SPORTS

Lundi 16 mai 2016

MCA

Le Doyen renoue avec la victoire
après près de 4 mois de disette
Le MC Alger a goûté à sa première victoire en championnat de
Ligue 1 algérienne de football,
après près de quatre mois de
disette, en battant le CS Constantine (3-0), vendredi au stade OmarHamadi (Bologhine), dans le
cadre de la 28e journée.
e dernier succès des Mouloudéens
remonte au 23 janvier 2016 lorsque les
Vert et Rouge l'avaient emporté à
domicile face au RC Relizane (1-0), pour le
compte de la 17e journée, avant qu'ils ne
plongent dans la crise pour se retrouver dans
la zone rouge. D'ailleurs, deux journées après
cette victoire à l'arrachée, l'entraîneur Meziane Ighil a été démis de ses fonctions. Il a été
remplacé par le directeur technique des catégories jeunes, Lotfi Amrouche.
Mais le nouveau coach a échoué à provoquer le déclic, et le MCA poursuivait sa descente aux enfers. Heureusement pour cette
équipe que son parcours en Coupe d'Algérie
fut de premier ordre, avec à la clé un huitième
trophée remporté le 1er mai en cours après sa
victoire en finale contre le NA Hussein-Dey
(A-1). "Les joueurs étaient beaucoup plus
concentrés sur la Coupe d'Algérie que sur le
championnat, ce qui explique notre parcours
en dents de scie dans la seconde épreuve, au
point de jouer avec le feu, puisque avant la 28e
journée on était sérieusement menacés par la

relégation", a expliqué Amrouche à la presse,
à l'issue du match contre le CSC au terme
duquel il a signé sa première victoire en
championnat depuis qu'il a été promu entraîneur en chef de l'équipe première. Grâce à son
succès, le MCA s'est hissé à la 10e place avec
37 points, devançant de cinq unités le premier reléguable, le RC Relizane. "J'estime que
nous avons fait un grand pas vers le maintien.
Nous allons tenter de poursuivre sur cette
dynamique pour terminer la saison en beauté", promet encore le jeune technicien algérois. Le ''Doyen'' rendra visite au MO Béjaïa,
qui traverse une période difficile, lors de la

prochaine journée, avant d'accueillir l'ES Sétif
pour le compte de la 30e et dernière étape du
championnat. Malgré des moyens financiers
énormes que Sonatrach, l'actionnaire majoritaire, met à la disposition du club, ce dernier
joue sa place parmi l'élite pour la deuxième
saison de suite. À présent que les Mouloudéens ont conforté leurs chances de maintien,
la nouvelle direction du club, à sa tête le
manager général Omar Ghrib, compte entamer tranquillement les préparatifs de la nouvelle saison, avec comme première action, la
nomination imminente de Djamel Menad aux
commandes de la barre technique.

EQUIPE NATIONALE

Les Verts ont besoin d'un sélectionneur d'envergure ,
selon Bougherra
ancien capitaine de la
sélection algérienne de
football, Madjid Bougherra, a affirmé samedi, à Alger
que les Verts ont besoin d'un
coach de renom pour remplacer
le Français Christian Gourcuff
qui a quitté la sélection en avril
dernier.
"Aujourd'hui, nous avons la
chance d'être une grande nation
de football. Nous ne devons pas
engager n'importe qui. Il y a plusieurs entraîneurs qui rêvent de
diriger la sélection algérienne,
cette dernière a pris une dimension mondiale est reste médiatisée grâce aux bons résultats
décrochés ces dernières années",
a déclaré Bougherra à la presse au
stade de Dar El-Beida en marge
de la phase finale de la Copa
Coca-Cola, tournoi réservé aux
jeunes de moins de 15 ans. Gourcuff, arrivé à la tête du Club Algérie en août 2014 en remplacement du Bosnien Vahid Halilhodzic, a décidé de quitter son poste
à l'amiable à l'issue de la dernière
double confrontation face à
l'Ethiopie (aller 7-1, 3-3) disputée
en mars dernier dans le cadre des
qualifications de la Coupe
d'Afrique des nations CAN-2017.
"Je n'ai pas un nom précis à proposer. Le président de la Fédération algérienne (FAF) Mohamed
Raouraoua est en train de travailler discrètement sur le dossier
du futur sélectionneur, ce qui est
une bonne chose. Le plus important est que le prochain coach
aura une bonne relation avec les
joueurs", a-t-il ajouté. Evoquant
la prochaine sortie de la sélection,

L'

le 2 juin prochain en déplacement
face aux Seychelles comptant
pour la 5e journée des qualifications de la CAN-2017, Bougherra
a estimé que la victoire était dans
les cordes des joueurs. "Je pense
que le match face aux Seychelles
sera à notre portée tout en respectant l'adversaire. C'est une opportunité aux nouveaux joueurs
locaux sélectionnés (Demmou et
Bendebka, ndlr) de s'imposer. Ils
n'ont rien à craindre d'autant que
les nouveaux venus ont toujours
été bien accueillis. Personnellement, j'ai intégré la sélection tout
timide, mais au fil du temps je me
suis fondu dans le groupe", a-t-il
ajouté. Bougherra (33 ans) avait

mis fin à sa carrière avec la sélection à l'issue de la dernière CAN-

2015 disputée en Guinée équatoriale.

BÉJAÏA

Le tournoi international des U14
du 12 au 15 Juillet
e CR Béjaïa a deux mois pour bien préparer le prochain tournoi international dans la catégorie des
U14. Une 5e édition qui se veut une réussite sur tous les plans. Les dirigeants du club, entre autres
le président Zahir Harkati, ne veulent pas perdre du temps, puisque cette édition (5e) aura lieu le
mois de Juillet prochain soit du 12 au 15 et ce sera au niveau des deux terrains, Salah Benallouache et
Opow de Béjaïa. D’après le président Z. Harkati, pas moins de quinze clubs prendront part, et ou il nous
cite entre autre quatre clubs étrangers qui vont y participer entre autre CLAC Rufisque de Sénégal, FC
Hammamet de Tunisie, AS Zaghouane de Tunisie et FC Tana de Madagascar, ainsi que les clubs d’Algérie, qui sont le Chabab Riadhi Béjaïa (CRB) qui est le club organisateur, Jeunes talents oasis de Ghardaïa
(JTO), l’Olympique Riadhi Baladiat Akbou (ORBA), Union Sportif Madinat Draâ BenKheda
(USMDBK), Assirem Iferhounene, Racing Club Oran (RCO), Club des Talents Constantine (CTC),
Jeunes football Tizi-Ouzou (JFTO), Avenir Moustakbel Football Tébessa jeunes (AMFJT), Lionceau du
Sebaou Draa Ben Khedda (LSDBK ), Mouloudia Baladiat El Fedjoudj (MBEF) et Widad Aurès Batna
(WAB). Cette 5e édition sera, selon le président sponsorisée par l’APC de Béjaïa la DJS, APW de Béjaïa,
l’Entreprise portuaire de Béjaïa, Sonelgaz, hôtel Brahmi- Harani Imprimerie, Algérie Telecom et probablement «ECI-Boudiab», «Groupe Lalaou», Ooredoo et Meri-Plast. Pour la couverture médiatique, il
s’avère que deux chaînes de télé, dont Dzair News et BRTV seront présentes, ainsi que la presse écrite,
entre autres «Le Courrier d’Algérie». Pour cela, on nous dit que tout sera fin prêt d’ici le 12 Juillet prochain.
M. R.

L

«On fera
tout pour
se qualifier»
e Mouloudia de Béjaïa
s’est envolé dimanche
passé à destination de la
Tunisie où il jouera le match
retour des 8e de finale «Bis»
de la coupe de la CAF
(Confédération Africaine de
Football).
Ce sera demain au stade de
Radès qui n’est pas inconnu
pour la bande à Amrani, qui
a déjà joué sur ce terrain
face à l’autre club de Tunisie, le doyen des clubs de ce
pays, le Club Africain en
l’occurrence, où les Crabes
avaient perdu seulement sur
le score d’un but à zéro
avant de renverser la vapeur
au match retour à Béjaïa sur
le score de deux buts à zéro.
Ce ne sera pas une rencontre facile pour les Crabes
devant une équipe de l’Espérance de Tunis qui avait
pris la deuxième place du
championnat tunisien, en
battant mercredi passé pour
le compte de la 25e journée
la JS Kairaouan sur le score
sans appel de quatre à zéro.
Le match sera difficile pour
les Béjaouis qui seront en
face du club le plus titré de
Tunisie et qui avait réussi le
match nul au match aller
joué le 07 mai passé au
stade de l’Unité Maghrébine
de Béjaïa (0/0). Pour le
coach Amrani, il s’agira
d’un défi à lancer au club de
l’Espérance de Tunis qui
n’est plus à présenter, d’autant plus que le club béjaoui
n’a rien à perdre dans cette
rencontre, du moment qu’ils
doit gagner ou bien tenir
tête à ce club tunisien
durant le temps réglementaire, en arrachant le nul sur
le score de zéro partout, qui
lui permettra d’aller directement dans la série des tirs
aux buts. Le président du
conseil de gestion du Mouloudia Olympique de Béjaïa,
dira «On s’est déplacé en
Tunisie dans l’optique de
revenir avec un bon résultat
et la qualification en phase
des poules de la coupe de la
CAF. Certes on sait ce qui
nous attend, mais les
joueurs sont décidés à ne
pas revenir bredouilles et se
sont préparés pour contrer
cette équipe de l’EST chez
elle et devant son public.
Maintenant que nous avons
perdu toutes les chances de
terminer sur le podium en
championnat, après notre
défaite à Tadjenanet, on n’a
qu’à sauver la face dans
cette compétition de la
CAF. Nos chances de revenir avec la qualification restent intactes, pourvu que les
joueurs soient dans leur
jour. Déjà l’équipe est au
grand complet, hormis les
deux joueurs pour qui on a
résilié leurs contrats, à savoir
Boukria et Aguid. On jouera
le tout pour le tout afin de
revenir à Béjaïa avec la qualification en poche. Ça sera
difficile comme mission,
mais rien n’est impossible.».
M. R.

L

L

LIGA

IKHLEF BOUBEKEUR
(PRÉSIDENT DU MOB) :

Le Barça reste roi d’Espagne
Le FC Barcelone a décroché le 24e titre national
de son histoire, le 2e de
rang et le 6e en huit ans à
l'issue de sa victoire à Grenade (0-3) grâce à un triplé de Luis Suarez, lors de
la 38e et dernière journée
de Liga. De son côté, le
Real, qui devait compter
sur un faux pas des Catalans, s'est imposé à la
Corogne (0-2) grâce à
deux buts de Ronaldo, sorti
à la pause, et termine à un
point.
l n'y a pas eu de coup de
théâtre. Le Real Madrid de
Zinedine Zidane a pourtant
fait sa part du travail en s'imposant à la Corogne (0-2) sur un
doublé de Cristiano Ronaldo.
Mais le FC Barcelone n'a pas
tremblé. Vainqueurs à Grenade
(0-3) avec trois buts de Luis
Suarez, les Catalans, sans forcer,
ont conservé leur point d'avance
sur leurs rivaux madrilènes pour
s'adjuger la 24e Liga de leur histoire, la deuxième de rang et la
sixième en huit ans. Un joli lot
de consolation après leur élimination en Ligue des champions
en avril et la perte du titre européen conquis en 2015. Les
coéquipiers de Lionel Messi
viseront maintenant le doublé
avec la finale de Coupe du Roi le
22 mai contre Séville. Samedi, le

I

Luis Suarez
«savoure»
eilleur buteur de la
Liga cette saison avec
40 réalisations, l'attaquant du Barça Luis Suarez s'est
montré très heureux de ce titre
honorifique. Auteur d'un triplé
samedi à Grenade (3-0) qui a
offert le titre de champion d'Espagne au FC Barcelone, Luis
Suarez a déclaré vivre «un
moment unique» et a salué l'appui de ses partenaires dans sa
conquête du trophée de meilleur
buteur de Liga. «On profite du
moment, c'est un moment
unique. Nous sommes plus
qu'heureux d'avoir mérité» ce
titre, a dit l'attaquant uruguayen
au micro de Barça TV. «Je suis
parvenu (à ce nombre de buts)
avec l'aide et le travail de tous
mes partenaires. Sans eux, nous
ne serions pas en train de savourer cette Liga. Nous travaillons
très dur. Parfois, ils se mettent à
faire tourner le ballon et moi je
n'ai plus qu'à le pousser au fond»,
a-t-il poursuivi. La consécration
de l'Uruguayen comme meilleur
buteur (40 buts) devant Ronaldo
(35 buts) et Lionel Messi (26
buts) est un petit événement en
Espagne puisque pour la première fois depuis 2009, le Pichichi de
la Liga n'est ni le Portugais, ni
l'Argentin (trois trophées chacun). «Je savoure, j'apprécie en
voyant les énormes efforts que
j'ai consentis pendant de nombreuses années. Et cela vaut aussi
pour tous mes partenaires, qui
m'ont beaucoup cherché sur le
terrain pour que je parvienne à
cet objectif», a conclu Suarez.

M

13

SERIE A

Naples en C1,
Higuain dans
l'histoire,
le Milan hors
d'Europe
e championnat d'Italie a
presque livré tous ses verdicts
avec le début de la 38e journée
samedi: Naples, porté par un historique Gonzalo Higuain, a fini
deuxième et jouera les poules de la
Ligue des Champions. La Roma
est troisième et passera par les barrages, alors que l'AC Milan ne
jouera pas de coupe européenne
sauf exploit contre la Juventus en
Coupe d'Italie.

L

suspense de ce duel alléchant
pour le titre entre le Barça et le
Real n'aura pas duré longtemps.
Le Real a certes mis une main
sur le trophée de champion pendant quelques minutes après
l'ouverture du score de Cristiano
Ronaldo (0-1, 7e). Mais à distance, le Barça a vite répondu. Et
comme un symbole, c'est Luis
Suarez qui s'en est chargé.
UN TRIPLÉ DE LUIS
SUAREZ QUI DEVANCE
RONALDO POUR LE
PICHICHI
El Pistolero a frappé une première fois à la 22e (0-1) avant de
remettre ça juste avant la mitemps (0-2, 38e) puis de conclure la marque (0-3, 86e). Le dou-

blé de Cristiano Ronaldo au Riazor n'y aura rien changé (0-2,
25e). Auteur de 35 buts en Liga
cette saison, le Portugais, sorti à
la pause, perd en plus son duel
avec Luis Suarez pour le titre de
Pichichi. Avec ses 40 buts, l'attaquant
uruguayen
termine
meilleur buteur du championnat
espagnol. Et c'est la première fois
depuis six ans et la saison 20092010 que ni Messi, ni Ronaldo
ne s'offrent ce trophée individuel. Au final, les Blaugrana ont
logiquement conservé leur bien.
Ils se sont pourtant fait peur en
étant fébriles début avril. Avec
un enchainement de trois
défaites et un nul, ils ont relancé
le Real et l'Atlético Madrid, qui
finit troisième après sa victoire

contre le Celta Vigo 2-0 sur des
buts de Fernando Torres (51e) et
Antoine Griezmann (54e). Le
seul vrai trou d'air de leur saison
en Liga. Invaincue pendant 39
matches officiels d'octobre à
mars (record espagnol), la formation catalane a finalement su
se reprendre pour se montrer
implacable dans cette fin de saison (cinq victoires, 24 buts inscrits, aucun concédé). Meilleure
attaque de la Liga avec ses 112
buts, le Barça reste le roi d'Espagne. Et espère le confirmer le
weekend prochain avec un doublé. Le Real et l'Atlético, qui
vont se retrouver en finale de la
Ligue des champions le 28 mai,
rêvent eux de monter sur le toit
de l'Europe.

REAL MADRID

Cristiano Ronaldo, sorti à la pause,
a reçu un «gros coup»
inedine Zidane a expliqué qu'il avait sorti
Cristiano Ronaldo à la pause contre La
Corogne car le Portugais avait reçu un
"gros coup sur le pied". Avec la finale de la Ligue
des champions contre l'Atlético Madrid le 28 mai
à Milan, l'entraîneur du Real n'a pas pris de risque
avec sa star, qui avait déjà signé un doublé.
Zinedine Zidane n'a pas pris de risque. Avec
Cristiano Ronaldo, il ne peut pas se le permettre.
Surtout à deux semaines d'une finale de la Ligue
des champions. L'entraîneur du Real Madrid a
ainsi choisi de sortir sa star portugaise à la pause.
Touché dans un contact à la 20e, Ronaldo a laissé
sa place à James Rodriguez. "Il a reçu un gros coup
sur le pied", s'est justifié ZZ, sans se montrer trop
inquiet, en conférence de presse après la rencontre.

Z

Habitué à jouer l'intégralité des matches pour
soigner ses statistiques, le triple Ballon d'Or avait
de toute manière déjà fait sa part du travail. À la
pause, il affichait deux buts à son compteur personnel. Un doublé qui a permis au Real de s'imposer sur la pelouse de La Corogne (0-2) mais n'a pas
offert le sacre en Liga aux Merengue, le Barça
ayant battu Grenade (0-3) grâce à un triplé de
Luis Suarez. Ce samedi, Cristiano Ronaldo a donc
perdu la Liga et a vu Luis Suarez s'offrir le titre de
Pichichi. Mais il lui reste encore un évènement
majeur à disputer avec la finale de la Ligue des
champions contre l'Atlético Madrid le 28 mai à
Milan. Un rendez-vous que Ronaldo ne compte
pas manquer. Et doit aborder dans les meilleures
conditions. Il a désormais deux semaines pour soigner ce coup.

ZINÉDINE ZIDANE (ENTRAÎNEUR DU REAL MADRID) :

«Nous sommes tous déçus»
inédine Zidane, l'entraîneur du Real
Madrid, était déçu ne pas avoir pu coiffer
le FC Barcelone sur le fil pour le titre de
champion d'Espagne. Même s'il s'est dit «déçu»,
l'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane a
salué samedi la persévérance de son équipe, qui a
échoué à la deuxième place du Championnat
d'Espagne derrière le FC Barcelone, sacré lors de
l'ultime journée. «Nous sommes tous déçus mais,
après 38 journées, on ne peut rien changer. Barcelone a mérité le titre et ce que nous avons fait,
pour notre part, mérite un coup de chapeau», a
déclaré le technicien français en conférence de
presse. «Nous n'avons jamais baissé les bras et
nous nous sommes battus jusqu'à la fin. Je suis très
fier de l'équipe, de ce que nous avons fait et de ce
que nous continuons à faire. La seule chose qu'on
peut dire aux joueurs désormais, c'est de se repo-

Z

ser», a ajouté Zidane, à deux semaines de la finale
de Ligue des champions contre l'Atlético de
Madrid, le 28 mai.

NAPLES EN C1, HIGUAIN
DANS L'HISTOIRE
Le dernier mot est donc resté au
Napoli. Dans une ambiance
superbe au stade San Paolo,
Naples a comme prévu battu Frosinone (4-0), déjà relégué, et s'est
assuré la qualification pour la
phase de poules de la Ligue des
Champions. Au passage, Gonzalo
Higuain est entré dans l'histoire de
la Serie A avec le record de buts
marqués en une saison, qu'il a
porté à 36 grâce à un triplé. L'AS
Rome y a cru une demi-heure
pourtant, mais devra se contenter
de la 3e place et du dangereux
barrage du mois d'août. Les
Romains sont brièvement passés
devant quand leur attaquant égyptien Mohamed Salah a ouvert le
score à San Siro face à l'AC Milan.
Ils revenaient alors à égalité de
points avec Naples et leurs
meilleurs résultats dans les
confrontations directes leur donnaient l'avantage. Mais Naples a
renversé la tendance, grâce à ses
deux joueurs emblématiques:
Marek Hamsik d'abord, Gonzalo
Higuain ensuite. Le Slovaque a
ouvert la marque à la 44e minute
d'un but qui replaçait son équipe
en tête et lui valait d'égaler la
légende Diego Maradona avec 81
buts en Serie A sous le maillot
bleu de Naples. Higuain a pris le
relais et avec un triplé a mis
Naples à l'abri et a battu le vieux
record du Suédois Gunnar Nordahl, qui avait marqué 35 fois en
1950 avec l'AC Milan. Au bout du
compte, Naples conserve donc
deux longueurs d'avance sur la
Roma, qui a finalement battu un
piètre Milan 3-1.
MILAN DOIT GAGNER
LA COUPE
S'il veut revoir l'Europe, l'Europa
League en l'occurrence, le Milan
devra passer par la Coupe d'Italie.
Une victoire en finale samedi prochain contre la Juventus qualifierait les Milanais. Mais en battant
la Sampdoria 5-0 grâce notamment à un magnifique Paulo
Dybala (deux buts et une passe
décisive), les champions d'Italie
ont montré qu'ils étaient toujours
en forme et qu'ils seraient samedi
les grands favoris. En championnat, le Milan, avec son équipe trop
moyenne et son jeu sans queue ni
tête, a terminé hors de la zone
européenne, à une piteuse 7e
place. C'est Sassuolo qui termine
6e et qui a même réussi à creuser
un petit écart (quatre points) avec
les rossoneri, grâce à son succès 31 sur l'Inter, qui s'est bien gardé de
donner un coup de main à son
grand rival et voisin milanais.

14

SPORTS

Lundi 16 mai 2016

BUNDESLIGA

«J'espère que le PSG gagnera sans
Ibra même si ce sera difficile»

Le Bayern termine
en beauté, Stuttgart
relégué

Zlatan Ibrahimovic a
disputé son dernier
match au Parc des
Princes contre
Nantes (4-0) et
termine son aventure
en Ligue 1 sur un
doublé synonyme de
record. Avec 38
réalisations sur cette
saison 2015-2016,
il fait mieux que
Carlos Bianchi. Cela
valait bien une
soirée de fête et
quelques mots émus
en français de la
part du géant
suédois.
l y a eu un avant, il y aura
désormais un après Zlatan
Ibrahimovic au PSG. Le
géant suédois a disputé son
dernier match au Parc des
Princes ce samedi contre
Nantes (4-0) lors de la 38e
journée de Ligue 1. Arrivé à
Paris à l'été 2012, Zlatan a
incarné le nouveau statut et
les nouvelles ambitions des
propriétaires qataris et écrit
de l'histoire du club de la
capitale. Avec un nouveau
doublé, un record de buts
pour un Parisien et une sortie
de star, il a encore fait parler
son extraordinaire personnalité lors cette soirée de fête.
"Ces quatre ans resteront
dans mon coeur, a lancé le
buteur en français devant le
public parisien. Je suis très
ému, c'est un jour spécial
après quatre années passées à
récolter des trophées. Merci à
Paris et à la France". Il fallait
s'y attendre, Ibra a régné sur
le match. Il a signé deux des
quatre buts des Parisiens
contre les Canaris. Le premier en trompant le portier
adverse d'une reprise de la
poitrine aux six mètres (17e)
et le dernier d'une tête imparable sous la barre (89e). Le
Suédois termine sa saison de
Ligue 1 en ayant marqué 38
des 102 buts du PSG. Il a
donc fait mieux que l'Argentin Carlos Bianchi lors de la
saison 1977-1978 (37 buts).
C'est aussi le troisième
meilleur total de l'histoire du
championnat de France derrière le Marseillais Josip Skoblar (44 buts) et le Stéphanois
Salif Keita (42 buts), tous les
deux lors de l'exercice 19701971. "J'espère que le club
continuera à gagner sans Ibra
même si ce sera difficile", a
plaisanté le toujours aussi
malicieux Suédois en parlant
de lui à la troisième personne
du singulier sur le podium des
champions de France.

I

IL QUITTE LE TERRAIN
POUR REJOINDRE SES
FILS
Cela valait bien une sortie

Ph : DR

ZLATAN IBRAHIMOVIC :

de star pour Zlatan qui ne
s'est rien refusé. Auteur de
pas moins de 13 tirs dans
cette rencontre, l'ancien Barcelonais a quitté le terrain et
laissé ses partenaires finir le
match à dix pendant deux
minutes pour rejoindre ses
enfants sur le banc parisien.
Les deux fils de Zlatan portaient des maillots du PSG
floqués "King" et "Legend"
en référence à la déclaration
de leur père vendredi. Du
coup, c'est Thiago Silva qui a
récupéré le brassard de capitaine que l'avant-centre portait lors de ce dernier match à
domicile. "Cette soirée était
magnifique, a confié Ibra au
micro de Bein Sport. Je ne
pleure jamais mais j'ai versé
quelques larmes quand mes
enfants sont venus sur le terrain". Zlatan a évidemment

également eu droit à des
applaudissements nourris de
la part des supporters dès son
arrivée sur le tapis rouge du
Parc des Princes, puis lors de
l'échauffement
d'avantmatch. Des masques à l'effigie
de l'avant-centre parisien
avaient été distribués aux
spectateurs.
Devant
les
anciennes gloires parisiennes
réunies pour célébrer les 45
ans du club et les 20 ans de la
victoire en Coupe d'Europe
des Vainqueurs de Coupe, il a
été accueilli par une haie
d'honneur formée de ses partenaires et des Nantais.
" MES COÉQUIPIERS
VONT ME MANQUER"
Et à la 10e minute du
match, 10 comme son numéro de maillot, l'arbitre M. Jaffredo (le même que Zlatan

avait vilipendé la saison dernière à Bordeaux) a stoppé le
jeu pour permettre au public
parisien d'offrir une standing
ovation à sa star suédoise.
Emu et fier, Zlatan se souviendra longtemps de ses
adieux. "Mes coéquipiers
vont me manquer, a poursuivi
Ibrahimovic. C'est le meilleur
groupe avec lequel j'ai joué.
Nous savons ce que nous
avons traversé et ce que nous
avons réalisé. J'ai joué dans
plusieurs grands clubs et le
PSG restera dans mon coeur.
Je sais où j'irai la saison prochaine mais je ne le dirai pas".
Pressenti du côté de Manchester United, il aura l'occasion de conclure son aventure
parisienne sur une ultime
note victorieuse en finale de la
Coupe de France contre le
rival marseillais le 21 mai.

LIGUE 1

Toulouse se maintient au terme
d’un match fou
n scénario fou, des buts en folie et un
suspens à son comble. Au bout d’une
soirée spectaculaire, Toulouse a assuré
son maintien sur la pelouse d’Angers en arrachant la victoire dans le dernier quart d’heure
(2-3). Malgré sa belle victoire face à Lyon (41) qui lui a longtemps fait croire à une issue
positive, le Stade de Reims est relégué en Ligue
2. Défait à Lorient (1-0), le Gazélec l’accompagne à l’échelon inférieur.
Il fallait avoir le cœur bien accroché ce
samedi à Angers. Car Toulouse avait décidé de
jouer avec ses nerfs. En position de force juste
avant le coup d’envoi, les Toulousains ont vite
déchanté. La faute à des Angevins réalistes et
bien regroupés. Le premier coup de poignard
est venu de la part de Billy Ketkeophomphone
quia a ouvert le score après avoir ajusté Lafont
(1-0, 12e). Deux minutes plus tard, Reims
ouvrait le score face à Lyon et la voie à un scénario défavorable pour les hommes de Pascal
Dupraz. D’autant que le capitaine Martin
Braithwaite envoyait un penalty au-dessus de
la cage angevine (31e). Un dernier quart
d’heure tout feu tout flamme Encore plus
entreprenants au retour des vestiaires, les Toulousains ont finalement réussi à égaliser par
l’inévitable Wissam Ben Yedder (1-1, 59e).
L’espoir revenait en Garonne. L’espace de
trois minutes. A peine entré en jeu, Saïd Ben-

U

rahma a décoché une frappe de l’extérieur de la
surface et a réussi à lober un Lafont pas exempt
de tout reproche (2-1, 63e). Mais il en fallait
décidemment plus pour empêcher Toulouse
de rester en Ligue 1. C’est d’abord Martin
Braithwaite qui s’est rattrapé en coupant un
centre venu de la droite (2-2, 78e). La libération est finalement venu de Yann Bodiger qui
a envoyé un coup franc dans la lucarne d’un
Letellier pourtant impérial tout au long de la
soirée. Toulouse pouvait exulter. 19e lors de
l’arrivée de Pascal Dupraz, à 10 points du premier non relégable, les coéquipiers de Wissam
Ben Yedder ont réussi à se maintenir au terme
d’une folle série.
POURTANT, REIMS AVAIT
TOUT FAIT
Un scénario fou qui se jouait finalement au
détriment d’un Stade de Reims qui a longtemps cru en sa bonne étoile. En surclassant
l’OL à domicile (4-1), les Rémois ont mis
toutes les chances de leur côté, bien aidés par
des Lyonnais catastrophiques.
Dans le dernier match, le Gazélec ne s’est
même pas rebellé et s’est logiquement incliné à
Lorient (1-0) sur un but de Benjamin Moukandjo (27e). De toute façon, la bonne étoile
avait choisi son camp. Et c’est bien Toulouse
qui en profite.

e 30e but de Lewandowski, un doublé
de Götze, la traditionnelle douche de
bière: le Bayern Munich a dignement fêté
avec son public son 26e titre national, le
3e pour Pep Guardiola avant son départ,
par une 28e victoire en clôture de la saison, samedi contre Hanovre. Après avoir
communié avec l'Allianz Arena, alors que
le coach signait des autographes près du
banc, la bande de Guardiola a brandi sous
la pluie le Schale, le trophée en argent
massif récompensant le maitre du football
allemand. Ce fut ensuite la traditionnelle
douche de bière, la 3e et dernière pour
Guardiola après son 102e match de Bundesliga avant de filer à l'anglaise cet été
pour laisser le banc à Carlo Ancelotti. Le
Catalan n'a plus qu'une seule sortie allemande et pas des moindres: la finale de la
Coupe d'Allemagne, le 21 mai contre
Dortmund à Berlin, pour partir avec un
second doublé national en direction de
Manchester City cet été. Franck Ribéry,
très en jambes mais pas récompensé, a
célébré son 6e titre en Bavière, le premier
pour Kingsley Coman en Bundesliga,
après ses deux titres avec le Paris SG et
celui avec la Juventus la saison dernière.
Sur le plan statistique, le Bayern termine
avec 88 points à seulement trois longueurs
du record établi lors de la saison historique 2012-13. Avec seulement 17 buts
encaissés, il améliore d'une unité son
record (2012-13 et 2014-15). En attaque
en revanche, il cède la première place à
Dortmund (80 buts contre 82), qui a terminé l'exercice par un match nul contre
Cologne (2-2).
Lewandowski a rapidement levé le suspense en ouvrant la marque (12e) avec
son 30e but de la saison. Une marque plus
atteinte depuis 1977 et une première pour
un joueur étranger en Bundesliga permettant au Polonais de consolider son rang de
meilleur buteur de la saison. Grand seigneur, Lewandowski s'est retenu de toucher le ballon sur le deuxième but, laissant
à Mario Götze la joie du buteur (28)
avant que le héros de Rio ne double la
marque sur une belle frappe en seconde
période (54). Il y a eu encore du jeu, des
occasions, mais aussi un peu de relâchement permettant à un visiteur relégué de
sauver l'honneur par Sobiech(66).

L

LE WERDER SE SAUVE
Assurés des deux autres billets pour la
C1, Leverkusen (3e) et Mönchengladbach (4e) se sont fait un point d'honneur de
terminer par une victoire, respectivement
contre Ingolstadt (3-2) et à Darmstadt (20). Pour l'Europa League, Schalke fut le
grand gagnant en s'imposant à Hoffenheim pour terminer au 5e rang. Le club
de Gelsenkirchen entre directement en
phase de poules, tout comme Mayence
après son nul contre le Hertha Berlin (00) qui devra passer par le barrage. Pour
Stuttgart, en revanche, c'est la grimace.
Le club accompagnera la lanterne rouge
Hanovre en 2e division, après sa défaite à
Wolfsburg (3-1) confirmant sa 17e et
avant-dernière place au terme de l'édition
2015-16 du championnat d'Allemagne où
Francfort, 16e, hérite de la place de barragiste. Stuttgart, qui termine la saison avec
33 pts (9v, 6n, 19d) et la plus mauvaise
défense (75 buts encaissés), est relégué
pour la 2e fois de son histoire après celle
de 1975. De retour deux saisons plus tard,
le club souabe n'avait plus quitté l'élite,
glanant au passage trois titres de champions (1984, 1992 et 2007). L'Eintracht
Francfort termine barragiste (16e) après
sa défaite (1-0) au Werder Brême et jouera son avenir sur deux duels avec Nuremberg (3e de D3) les 19 et 23 mai. Le Werder, qui comptait un point de retard sur
l'Eintracht avant le dernier match, a été
sauvé par un but de son défenseur central
sénégalais Papy Djilobodji en toute fin de
match (88). Stuttgart et Hanovre seront
remplacés en Bundesliga par Fribourg, de
retour après un an de purgatoire avec le
titre de D2, et le RB Leipzig.

MONDE

Lundi 16 mai 2016

15

SYRIE

YÉMEN

Combats meurtriers autour d'un
hôpital brièvement pris par l'EI

25 recrues
de la police tuées
dans un attentat
revendiqué par
l'EI

Le groupe Etat islamique (EI)
s'est emparé brièvement
samedi, d'un hôpital tenu
par le gouvernement à Deir
Ezzor, dans l'est de la Syrie,
avant que les forces du
régime ne parviennent à le
reprendre à l'issue de
violents combats.
'EI a attaqué l'hôpital alAssad, situé à l'entrée ouest de
la ville, tuant au moins 20 soldats et miliciens", avait indiqué en début
d'après-midi à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. "Le groupe
s'est emparé de l'hôpital et a pris en
otage l'équipe médicale", selon le directeur de l'Observatoire, qui avait précisé
que les combats se poursuivaient.
Les soldats et miliciens assuraient la
sécurité de l'hôpital au moment de l'attaque, d'après M. Abdel Rahmane.
Quelques heures plus tard, l'OSDH a
fait état de la reprise de l'hôpital par les
forces du régime, son directeur précisant que les combats avaient fait 24
morts parmi les jihadistes de l'EI et 35
dans les rangs des forces du régime
depuis samedi matin. M. Abdel Rahmane a ajouté que les patients étaient "tous
sains et saufs" ainsi que "la majorité du
personnel médical". L'EI contrôle plus
de 60% de Deir Ezzor, chef-lieu de la
province éponyme qui est en majorité
aux mains de ce groupe ultra-radical
sunnite. Près de 200 000 habitants,
totalement assiégés par l'EI, vivent dans

L

Ph : DR

«

la partie gouvernementale de la ville.
Le régime contrôle le Sud et l'Est, les
jihadistes le centre et le Nord, tandis
que l'Ouest est divisé entre les deux parties. L'EI, qui veut capturer toute la ville
et notamment l'aéroport militaire situé
au Sud, a gagné du terrain depuis le
début de l'année, en s'emparant de plusieurs quartiers. À Alep (Nord),
l'OSDH a fait état de sept civils tués,
dont deux enfants, au cours des dernières 48 heures dans des tirs de
roquettes de groupes rebelles sur les secteurs sous contrôle du gouvernement
dans l'ouest de cette ville divisée, où une
trêve avait expiré mercredi à minuit sans
être prolongée. La télévision nationale a
de son côté fait état d'un journaliste de
la chaîne blessé ainsi que trois autres
personnes par des tirs de roquettes sur
les locaux de la radio-télévision à Alep,
imputant ces tirs aux "terroristes". Au

sud-ouest de Damas, de violents combats opposent, à la lisière sud de la ville
de Daraya, les groupes rebelles qui
contrôlent cette localité aux forces gouvernementales qui l'assiègent depuis
quatre ans, a indiqué l'OSDH. L'armée
a mené de violents bombardements sur
plusieurs secteurs de Daraya, théâtre ces
dernières semaines de violences sporadiques, selon l'Observatoire. Daraya est
un fief rebelle symbolique pour l'opposition car il échappe au régime depuis
quatre ans. La ville était à la pointe de la
révolte contre Bachar al-Assad quand
celle-ci a éclaté en mars 2011.
Jeudi, un convoi d'aide humanitaire
censé soulager la population "désespérée" de Daraya n'avait pas pu entrer à
Daraya. Le Comité international de la
Croix-Rouge (CICR) avait présenté
cette aide comme étant la première
depuis 2012.

IRAK

Attaque suicide dans une raffinerie de gaz
au nord de Bagdad, au moins 7 morts
es kamikazes ont
mené tôt dimanche
une attaque dans
une raffinerie de gaz au nord
de Bagdad, faisant au moins
sept morts et mettant le feu à
des réservoirs de gaz, ont
indiqué des responsables.
L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée mais
elle porte la marque du groupe jihadiste Etat islamique
(EI), qui a perdu du terrain
face aux forces de sécurité
irakiennes au cours des derniers mois. Huit kamikazes se
sont introduits dans la raffinerie de Taji (à 20 km de la
capitale) en faisant exploser
une voiture piégée à l'une de

D

u moins 25 recrues de la police
au Yémen ont été tuées et 60
blessées dimanche dans un attentat
suicide visant un centre de recrutement du sud-est du pays, selon un
responsable et des sources médicales.
Le groupe jihadiste Etat islamique
(EI) a rapidement revendiqué l'attentat perpétré contre un centre de la
police près de Moukalla, chef-lieu de
la province du Hadramout, d'où les
jihadistes d'Al-Qaïda avaient été
chassés le 24 avril. Un kamikaze s'est
infiltré parmi des dizaines de jeunes
rassemblés dans un centre de recrutement à Fuwah, dans la banlieue sudouest de Moukalla, où il a actionné sa
ceinture explosive "tuant au moins 25
personnes et faisant plusieurs blessés", a déclaré à l'AFP un responsable
provincial. Des sources médicales,
interrogées par l'AFP, ont confirmé la
mort d'au moins 25 jeunes, ajoutant
qu'"environ 60 autres ont été blessés,
dont certains gravement". L'EI, de
plus en plus actif dans le sud du
Yémen, a indiqué qu'un de ses combattants, identifié comme état Abou
al-Baraa al-Ansari, avait mené l'attentat suicide contre "les apostats des
forces de sécurité, faisant environ 40
morts et des dizaines de blessés".
Il s'agit de la deuxième opération
revendiquée dans ce secteur par l'EI
qui n'avait pas auparavant fait acte de
présence dans la vaste province du
Hadramout, l'un des principaux bastions d'Al-Qaïda, fortement implanté
depuis des années dans le sud et le
sud-est du Yémen. Jeudi, l'EI avait
revendiqué une attaque meurtrière
contre l'armée yéménite à Khalf, à
l'est de Moukalla, où trois attentats
suicide à la voiture piégée avaient fait,
selon un responsable militaire, au
moins 15 morts. Le Yémen est en
proie au chaos depuis l'entrée en septembre 2014 dans la capitale Sanaa
de rebelles chiites Houthis, accusés
par l'Arabie sunnite de liens avec
l'Iran chiite. Ces insurgés ont ensuite
pris le contrôle d'autres régions, dont
certaines ont été reprises par l'armée,
principalement dans le Sud. Le
conflit s'est aggravé avec l'intervention en mars 2015 d'une coalition
militaire arabe, conduite par Ryad,
en soutien au gouvernement internationalement reconnu. Les jihadistes
d'Al-Qaïda et ceux de l'EI en ont profité pour renforcer leur emprise sur le
sud et le sud-est du Yémen. Les
attaques, revendiquées ou attribuées
à des groupes jihadistes, contre des
symboles de l'Etat se sont multipliées
ces derniers mois dans le Sud, dans
une apparente tentative d'entraver les
efforts du gouvernement de remettre
sur pied l'armée et les forces de sécurité.

A

ses entrées, selon un communiqué du porte-parole du
ministère de l'Intérieur Saad
Maan.
Certains
des
assaillants ont déclenché leur
ceinture explosive tandis que
d'autres ont été tués par des
coups de feu, a-t-il précisé
ajoutant que les explosions
avaient provoqué des incendies dans trois réservoirs de
gaz. L'attaque a eu lieu vers
06H00
locales
(03H00
GMT). Des images montrent
d'énormes colonnes de fumée
s'élevant des lieux mais le feu
a été maîtrisé selon le Commandement des opérations.
Au moins sept personnes ont
été tuées et 22 blessées,

d'après des responsables des
services de sécurité et de
santé. Selon le gouvernement
irakien, l'EI ne contrôle plus
que 14% du territoire alors
qu'il en avait conquis 40% en
2014. Mais le groupe jihadiste a intensifié ses attaques
derrière les lignes de front,
faisant exploser des voitures
piégées contre la population
civile ou s'introduisant dans
des sites sensibles avec des
commandos suicide.
"Daech (acronyme arabe
de l'EI) prend pour cible
désormais les populations
civiles dans les villes alors
qu'il a perdu la bataille sur le
front", explique le colonel

Mohamed al-Bidhani, de la
cellule de guerre en charge
des médias qui fournit des
informations sur la lutte
contre les jihadistes. Samedi,
huit kamikazes de l'EI se sont
introduits dans Amriyat alFallouja, tuant cinq personnes dans cette localité
tenue par les forces gouvernementales à 50 km au sudouest de Bagdad, qui sert de
base pour les opérations dans
la ville voisine de Fallouja,
aux mains de l'EI.
Le groupe jihadiste a également revendiqué une série
d'attentats à la bombe ayant
fait mercredi une centaine de
morts à Bagdad.

TURQUIE

Mariage sous haute sécurité de la fille du président Erdogan
e mariage de la fille cadette du
président turc Recep Tayyip
Erdogan, Sümeyye, avec Selçuk
Bayraktar, dont l'entreprise fabrique des
drones, a été célébré samedi à Istanbul
sous haute sécurité. Quelque 6.000 personnes étaient invitées au mariage, selon
les médias qui ont diffusé des photos de
Sümeyye, 30 ans, les cheveux recouverts
du voile islamique, assise à l'avant de la
voiture des mariés. Le président Erdogan et son épouse Emine ont deux garçons, Burak et Bilal, et deux filles, Esra
et Sümeyye.

L

La cérémonie a débuté avec une lecture du Coran, selon la chaîne privée de
télévision NTV. Le Premier ministre sur
le départ Ahmet Davutoglu et le chef
d'état-major des armées, le général
Hulusi Akar, étaient les témoins de la
mariée, selon NTV.
Le Premier ministre pakistanais
Nawaz Sharif était également présent.
Après des dissensions avec M. Erdogan,
M. Davutoglu avait annoncé la semaine
denière son départ de la présidence du
Parti de la justice et du développement
(AKP, au pouvoir), et donc aussi auto-

matiquement de l'exécutif. Sa présence
au mariage semble viser à dissiper les
rumeurs sur un conflit avec le chef de
l'Etat.
Plusieurs routes ont été fermées à la
circulation et des barrières supplémentaires érigées autour de la salle de noces
à Kucukcekmece, sur la rive européenne
d'Istanbul, selon les médias. Sümeyye
Erdogan, diplômée de la London School
of Economics, a conseillé l'AKP en
matière de politique étrangère quand
son père était Premier ministre, mais a
cessé de travailler pour le parti lorsque

M. Erdogan est devenu président en
2014. Elle est vice-présidente d'un groupe pro-islamique de défense des droits
des femmes, l'Association pour les
femmes et la démocratie.
Le marié, qui a entamé ses études à
l'Université technique d'Istanbul, est
détenteur d'un doctorat du Georgia Institute of Technology aux Etats-Unis.
Il est responsable technologique de
l'entreprise de sa famille, Baykar Makina, qui fabrique des drones et a participé
à plusieurs projets de développement
des systèmes de défense de la Turquie.

16

MONDE

Lundi 16 mai 2016

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

MEXIQUE

Qui sont les colistiers possibles de
Hillary Clinton et Donald Trump ?

Trois militaires
accusés du
meurtre de 22
personnes
relâchés

D'ici aux conventions d'investiture
de juillet, la démocrate Hillary
Clinton et le républicain Donald
Trump devront chacun nommer leur
candidat à la vice-présidence
américaine, un choix qui pourrait
les aider à compenser leurs
faiblesses dans l'électorat.

L

Démocrates :
- Bernie Sanders
Le sénateur du Vermont, rival de Hillary
Clinton aux primaires, a galvanisé la gauche
du parti et pourrait aider la démocrate à
mobiliser les troupes le jour de l'élection.
Mais Bernie Sanders, 74 ans, se définit
comme un socialiste démocrate, une étiquette clivante aux Etats-Unis.
"Les démocrates doivent faire attention
à ne pas mobiliser les républicains par inadvertance en choisissant un candidat à la
vice-présidence qui fait peur" et pousserait
les électeurs républicains à "voter pour
Trump en se bouchant le nez", prévient
Michael Munger, professeur de sciences
politiques à l'université Duke.
- Elizabeth Warren
Sénatrice du Massachusetts depuis
2013, 66 ans, elle est comme Bernie Sanders une championne de la gauche progressiste et anti-Wall Street, et l'une des
contemptrices les plus virulentes de Donald
Trump. Mais un ticket Clinton-Warren
serait le premier entièrement féminin de

Un autocar se
renverse au Texas
faisant huit morts
uit personnes sont mortes et 43
ont été blessées samedi dans l'Etat
américain du Texas (sud) après qu'un
autocar s'est renversé, ont indiqué les
autorités locales. L'autocar, qui circulait près de la frontière avec le Mexique,
se dirigeait vers un casino de la ville
d'Eagle Pass, selon un communiqué du
comté de Webb où s'est produit l'accident. Sept personnes sont mortes sur
les lieux de l'accident et une autre à
l'hôpital, a déclaré le porte-parole du
comté Larry Sanchez. Le bus venait de
la vallée du Rio Grande, située au sud
de l'Etat du Texas lorsqu'il s'est renversé. Les services de secours ont reçu à
11H30 (16H30 GMT) un appel leur
signalant l'accident, qui a eu lieu à environ 55 kilomètres au nord de la ville
frontalière de Laredo. Selon la chaîne
NBC, les services de la Sécurité
publique du Texas ont indiqué qu'il
pleuvait au moment où l'autocar s'est
renversé, mais que la cause de l'accident était encore inconnue. Le Conseil
national de la sécurité des transports
(NTSB) a annoncé l'envoi d'une équipe
pour enquêter. Dans un communiqué,
le gouverneur du Texas Greg Abbott et
son épouse ont adressé leurs "sincères
condoléances" aux personnes touchées
par l'accident.

H

Ph : DR

a candidate démocrate, qui fait toujours face à Bernie Sanders aux primaires mais a engrangé une formidable avance dans la course aux délégués, a
du mal à soulever les foules et est à la peine
chez les jeunes et les hommes blancs.
Donald Trump a suscité une vague
exceptionnelle d'enthousiasme en tant que
candidat populiste et anti-élites, mais il a
annoncé qu'il cherchait un colistier issu de
l'establishment, un homme ou une femme
politique expérimentée.
Voici plusieurs des noms les plus cités
dans les deux camps.

rois soldats mexicains poursuivis pour le massacre de 22
personnes dans une opération
des forces armées en juin 2014
ont été libérés par un juge, faute
de preuves, suscitant samedi la
colère des organisations des
droits de l'Homme.
Les trois militaires sont soupçonnés d'avoir tué 8 des
membres présumés d'un groupe
criminel organisé dans une
fusillade dans un entrepôt de la
ville de Tlatlaya (centre). L'armée avait annoncé la mort de 22
criminels dans l'opération. Mais
la version de l'armée a été contestée quelques mois plus tard par
une survivante qui affirme que la
plupart des victimes, dont sa fille
de 15 ans, ont été tuées de sang
froid par les forces armées après
s'être rendues. Le juge a rejeté
vendredi les preuves du procureur général et a libéré les trois
hommes, jusque là détenus dans
une prison de Mexico. Mais le
procureur général a promis d'apporter "les preuves attestant de la
culpabilité" des trois soldats
"pour qu'ils soient arrêtés à nouveau et jugés", dans un communiqué publié samedi. Sept militaires avaient été une première
fois acquittés par un tribunal
militaire en octobre, mais parmi
eux, l'officier chargé de l'opération avait été condamné à un an
de prison pour avoir désobéi aux
ordres. Trois d'entre eux étaient
en revanche également poursuivis par un tribunal civil pour l'affaire. En 2014, la Commission
nationale des droits de l'Homme
(CNDH), un organisme d'Etat
autonome, avait conclu qu'entre
12 et 15 personnes avaient été
exécutées sans motif apparent
par des militaires à Tlatlaya.
Cette affaire a mis en lumière
l'usage de la violence controversé
des forces armées dans leur lutte
contre le crime organisé. Le
directeur pour les Amériques de
l'ONG Human Rights Watch,
José Miguel Vivanco, a contesté
la décision du juge, soulignant
qu'il y avait "des preuves que les
soldats ont exécuté des civils à
Tatlaya". "Le fait que personne
ne soit tenu pour responsable de
ces crimes reflète la même
incompétence qui a été démontrée lors de l'affaire (des 43 étudiants disparus) d'Ayotzinapa de
la part des autorités judiciaires",
a-t-il dénoncé.
En septembre 2014, les étudiants d'Ayotzinapa avaient été
attaqués par des policiers municipaux qui les auraient livrés à
des membres du cartel de drogue
des Guerreros Unidos qui les
auraient assassinés, selon la version officielle. Mais des enquêteurs indépendants contestent
cette version. La libération des
trois soldats "est extrêmement
grave parce qu'elle renforce l'impunité dans l'un des cas les plus
flagrants de violation des droits
de l'Homme de l'histoire récente
du Mexique", a déclaré pour sa
part Santiago Aguirre de l'ONG
pour la défense des droits de
l'Homme, Prodh.

T

l'histoire. Trop révolutionnaire ?
"La plupart des électeurs qui seraient
réfractaires à l'idée d'élire deux femmes sont
déjà probablement perdus" pour Hillary
Clinton, estime Joel Goldstein, professeur à
l'université de St. Louis.
- Tim Kaine
Ancien gouverneur de Virginie et proche
de Barack Obama, 58 ans, le sénateur de
Virginie a de l'expérience en affaires étrangères et fut le deuxième sénateur démocrate
à se rallier à Hillary Clinton, il y a deux ans.
Autre avantage: il parle couramment espagnol.
- Julian Castro
Ancien maire de la grande ville texane de
San Antonio et actuel secrétaire au Logement de Barack Obama, Julian Castro, 41
ans, est un proche allié de Hillary Clinton
en campagne, notamment auprès de la
communauté hispanique. Mais, interrogé
par CNN, il a simplement répondu: "ça ne
se fera pas".
- Autres noms possibles
Pour récolter plus de voix chez les
hommes blancs, Hillary Clinton pourrait
choisir Mark Warner, 61 ans, ancien gouverneur et sénateur de Virginie; Tom Vilsack, 65 ans, ex-gouverneur de l'Iowa et
actuel secrétaire à l'Agriculture de Barack
Obama; ou encore Sherrod Brown, 63 ans,
sénateur de l'Ohio, classé à gauche.
Républicains :
- Chris Christie
Gouverneur du New Jersey, ex-candidat
des primaires, il fut l'une des premières personnalités républicaines à se rallier à
Donald Trump. Les deux hommes ont un
commun un certain franc-parler, et Donald
Trump n'a pas exclu qu'il pourrait faire partie de sa shortlist.
- Newt Gingrich

Figure de l'establishment, 72 ans, il fut
l'architecte de la reconquête républicaine en
1994 de la Chambre des représentants, qu'il
a présidée, devenant l'adversaire principal
du président démocrate Bill Clinton.
Il s'est présenté en 2012 aux primaires
présidentielles, sans succès, et s'est rallié au
milliardaire dès sa victoire. "Je ne le refuserais pas automatiquement", a-t-il dit sur
Fox News.
- Rob Portman
Républicain au ton posé, le sénateur de
l'Ohio de 60 ans est le portrait inverse de
Donald Trump. Expert du budget, il
connaît les allées du pouvoir mais a affirmé
que le poste de l'intéressait pas.
- Ben Carson
Seul candidat noir des primaires, le neurochirurgien à la retraite serait en revanche
probablement intéressé. Il s'est rallié rapidement au milliardaire et a rejoint son équipe
de campagne.
Donald Trump a déclaré qu'il y avait
40% de chances que son colistier soit un exrival des primaires.
- Mary Fallin
La gouverneure de l'Oklahoma, 61 ans,
est peu connue aux Etats-Unis, mais elle
pourrait aider Donald Trump à combler
son retard dans l'électorat féminin. Ellemême a déclaré que faire partie des candidats possibles était un "honneur".
- Autres noms possibles
La liste est longue et inclut: l'ancienne
gouverneure de l'Arizona Jan Brewer, très à
droite; le sénateur du Tennessee Bob Corker, président de la commission des Affaires
étrangères; le sénateur de l'Alabama Jeff
Sessions, anti-immigration; ou encore la
sénatrice de l'Iowa Joni Ernst. John Kasich,
dernier candidat des primaires à s'être retiré, est fréquemment mentionné mais il
martèle n'être pas intéressé.

RUSSIE

Une rixe monstre dans
un cimetière de Moscou fait
au moins trois morts
u moins trois personnes ont été
tuées et 26 blessées
samedi dans une énorme
rixe impliquant plusieurs
centaines de personnes
dans un cimetière du sudouest de Moscou, ont
annoncé les autorités
russes.
A l'heure actuelle, nous
avons 26 blessés et trois
morts, a déclaré à l'agence
Interfax un porte-parole
des services de santé de la
ville de Moscou, précisant
que 23 personnes avaient
été hospitalisés parmi lesquelles quatre se trou-

A

vaient dans un état grave.
Un précédent bilan faisait
état de deux morts et dix
blessés, ainsi que de 50
arrestations. Selon les
médias russes, les affrontements à l'intérieur du
cimetière de Khovanskoye,
dans la banlieue sud-ouest
de Moscou, ont impliqué
au moins 200 immigrés
d'anciennes républiques
soviétiques d'Asie centrale
et des habitants du Caucase russe.
Des images diffusées
par la chaîne de télévision
russe LifeNews montrent
des dizaines d'hommes,

beaucoup armés de batons
ou de barres de fer, se
pourchassant à l'entrée et à
l'intérieur du cimetière de
Khovanskoye, le plus
grand d'Europe avec une
superficie de près de 200
hectares, tandis que des
coups de feu pouvaient
être entendus.
Le ministère russe de
l'Intérieur a confirmé que
des armes a feu avaient été
utilisées au cours des
affrontements, qui ont
selon lui éclaté en raison
d'un différend sur le droit
de travailler sur le territoire
du cimetière.

MONDE

Lundi 16 mai 2016

17

LIBYE/TUNISIE

Accord pour une reprise du commerce
à la frontière
Un accord a été trouvé entre les
parties tunisiennes et libyennes
pour la reprise lundi du trafic
commercial au poste-frontière de
Ras Jedir, paralysé depuis la fin
avril, a-t-on appris samedi auprès
des autorités régionales
tunisiennes.
et accord, conclu vendredi soir
au terme d'une réunion de plusieurs heures, prévoit l'instauration d'une taxe douanière unique pour
les marchandises, a précisé Tahar Matmati, gouverneur de Médenine, dont
fait partie Ras Jedir. Dans le but d'éviter
de nouvelles tensions, une commission
mixte de suivi va être mise en place, a-til également noté. Ce point avait déjà été
évoqué jeudi par le gouvernement
d'union nationale libyen, dans le sillage
d'un entretien à Tunis entre le Premier
ministre désigné, Fayez al-Sarraj, et le
président tunisien Béji Caïd Essebsi.
Cité par l'agence de presse libyenne
LANA, un responsable de la localité
libyenne de Zouara a de son côté signalé
que le trafic des passagers avait lui été
pleinement rétabli dès samedi. Après
avoir été entravé durant deux semaines,
il était relativement soutenu dans
l'après-midi, avec plusieurs files de véhicules de particuliers patientant sous le
chaud soleil, en présence des forces de
l'ordre, d'après un correspondant de
l'AFP. Le trafic commercial à Ras Jedir,
principal poste-frontière entre les deux
pays, était lui totalement bloqué depuis
fin avril, à l'initiative des autorités
locales libyennes, qui protestaient
notamment contre les modalités d'entrée des produits libyens en Tunisie. Ce
blocage a entraîné de vives protestations
dans la ville tunisienne de Ben Guerdane, voisine de la Libye et qui vit essentiellement du commerce transfrontalier,
y compris de contrebande, à l'image de

Phs : DR

C

l'ensemble du sud-est tunisien. Une
grève générale avait été strictement
observée mercredi à l'appel du puissant
syndicat UGTT. "Nous voulons des

solutions radicales à Ras Jedir. Les gens
sont très mécontents", avait prévenu son
responsable local, Mohsen Lachiheb.
Deux jours plus tôt, des centaines de

personnes avaient déjà manifesté, avant
leur dispersion par les forces de l'ordre à
l'aide de gaz lacrymogènes. La Tunisie
et la Libye partagent quelque 500 km de
frontière, essentiellement désertiques.
Inquiet du chaos libyen, qui a permis au
groupe Etat islamique (EI) de s'implanter, le gouvernement tunisien a luimême fermé à deux reprises cette frontière ces derniers mois --à chaque fois
pour 15 jours--, après des attaques jihadistes sur son sol.
Il a également construit sur quelque
200 km un "système d'obstacles" constitué de fossés et de monticules de sable,
pour tenter de renforcer la sécurité. Le 7
mars, des dizaines de jihadistes ont par
ailleurs attaqué des installations sécuritaires de Ben Guerdane. Treize
membres des forces de l'ordre, sept civils
et 55 extrémistes ont été tués.
Les autorités tunisiennes ont procédé
cette semaine à un vaste coup de filet
antiterroriste, arrêtant 37 personnes
dont certaines impliquées, selon elles,
dans cette série d'attaques sanglantes.

PHILIPPINES

Trois soldats tués par les rebelles
communistes
rois soldats philippins ont été tués par des combattants communistes, les premiers morts depuis que le
président élu Rodrigo Duterte a proposé de reprendre
les pourparlers de paix avec la rébellion, a annoncé l'armée
dimanche. Les militaires se trouvaient sur l'île de Negros,
dans le centre de l'archipel samedi, où ils enquêtaient sur des
accusations selon lesquelles les combattants communistes
extorquaient de l'argent aux habitants lorsque les heurts se
sont produits avec une dizaine de rebelles. Trois soldats ont
été tués et deux blessés, selon l'armée.
Le président élu Rodrigo Duterte s'est dit prêt à reprendre
les pourparlers de paix pour mettre fin à une rébellion qui a
fait des dizaines de milliers de mort. Le président sortant
Benigno Aquino avait abandonné les discussions en 2003,

T

accusant la rébellion de manquer de sincérité. Les communistes avaient réclamé la libération de tous leurs membres
emprisonnés, ce que le gouvernement avait refusé.
Rodrigo Duterte, maire de longue date de la ville méridionale de Davao, élu après une campagne sécuritaire outrancière, est un ami de Jose Maria Sison, qui a fondé le Parti
communiste des Philippines en 1968. le mouvement avait
initié trois mois plus tard une campagne de rébellion, dans
laquelle au moins 30.000 personnes ont été tuées, selon les
estimations officielles. La Nouvelle armée du peuple (NAP),
bras armé du PCP, ne compterait plus aujourd'hui qu'environ 4.000 membres, contre 26.000 dans les années 1980.
Mais elle bénéficie du soutien des populations les plus
pauvres dans les zones rurales.

VENEZUELA

L'opposition avertit du risque d’«explosion»
opposition a mis en
garde samedi contre un
risque d'"explosion" au
Venezuela si elle échouait à organiser un référendum pour révoquer le président Nicolas Maduro, qui a décrété la veille l'état
d'exception. "Si vous verrouillez
la voie démocratique, nous ne
savons pas ce qui peut se passer
dans ce pays.
Le Venezuela est une bombe
qui peut exploser à tout
moment", a averti le chef de l'opposition Henrique Capriles,
appelant "tout le peuple à se
mobiliser" pour obtenir le renvoi
de M. Maduro. Il s'exprimait
devant des milliers de personnes
venues manifester dans l'est de
Caracas à l'appel de la coalition
d'opposition de la Table pour
l'unité démocratique (MUD),
majoritaire au Parlement.
Dans le même temps, les partisans du pouvoir se regroupaient également en masse sur
une place du centre de la capitale, où Nicolas Maduro devait
annoncer des mesures pour faire
face à la grave crise économique.
Vendredi, le président socialiste
a annoncé dans une allocution
radiotélévisée qu'il décrétait
l'"état d'exception et d'urgence
économique" afin de "neutraliser

L'

et mettre en échec l'agression
extérieure".
"EMPÊCHER LE
RÉFÉRENDUM"
Le décret, qui n'a toujours
pas été publié, étend et proroge
"pour les mois de mai, juin,
juillet" un précédent "décret
d'urgence économique", en
vigueur depuis la mi-janvier et
qui expirait samedi. Il "sera étendu constitutionnellement pendant l'année 2016 et certainement pendant l'année 2017 afin
de récupérer la capacité de production du pays", a ajouté le chef
de l'Etat qui n'a pas précisé si
l'état d'exception impliquait une
restriction des droits civils. Cette
mesure a été prise pour "déstabiliser le pays et empêcher le référendum", a de son côté dénoncé
l'opposition. L'"urgence économique" autorise le gouvernement à disposer des biens du
secteur privé pour garantir l'approvisionnement des produits de
base, ce qui, selon ses détracteurs, ouvre la voie à de nouvelles expropriations. Le Venezuela, dont les réserves de pétrole sont les plus importantes du
monde, est touché de plein fouet
par la chute des cours du brut,
dont il tire 96% de ses devises. Il

a enregistré en 2015 une hausse
des prix de 180,9% et un recul
du PIB (de 5,7%), pour la
deuxième année consécutive.
S'ajoutant à l'effondrement
économique, il est en proie à un
bras de fer entre un gouvernement chaviste (du nom du
défunt président Hugo Chavez,
1999-2013) et un Parlement aux
mains de l'opposition. La crise
politique s'est accentuée depuis
que l'opposition a collecté début
mai 1,8 million de signatures en
faveur du référendum pour révoquer Nicolas Maduro, qu'elle
souhaite organiser d'ici à fin
2016. La question du calendrier
est cruciale : si le référendum

survenait avant le 10 janvier
2017 et si le "oui" l'emportait, le
Venezuela irait droit vers de
nouvelles élections. Mais à partir
du 10 janvier, tout référendum
couronné de succès ne conduirait qu'à une chose : le remplacement de M. Maduro par son
vice-président Aristobulo Isturiz,
membre du même parti.
"COUP D'ÉTAT"
Elu en 2013 pour un mandat
de six ans, Nicolas Maduro est
aujourd'hui très impopulaire
puisque, d'après un récent sondage, 68% des Vénézuéliens
souhaitent son départ et l'organisation de nouvelles élections. Il

accuse quant à lui l'opposition de
vouloir perpétrer un "coup
d'Etat", à l'image de ce qui, assure-t-il, s'est produit au Brésil, où
la présidente de gauche Dilma
Rousseff a été écartée du pouvoir
par le parlement dans l'attente de
son procès en destitution.
Selon le Washington Post,
des responsables des services de
renseignement américains estiment que le gouvernement vénézuélien pourrait être renversé par
une insurrection populaire cette
année. Washington considère
avoir peu d'influence sur le cours
des événements au Venezuela et
redoute par dessus tout un effondrement de ce pays, écrit ce quotidien, qui fait état de la déception américaine face à une opposition vénézuélienne indisciplinée et divisée. Dans son intervention vendredi soir, M. Maduro a critiqué une rencontre
quelques heures plus tôt à
Miami entre des dirigeants de
l'opposition vénézuélienne et
Luis Almagro, le secrétaire général de l'Organisation des Etats
américains (OEA), dont il affirme qu'elle est au service des
Etats-Unis qu'il soupçonne de
vouloir "en finir avec les courants
progressistes en Amérique latine".

18

CULTURE

Lundi 16 mai 2016

LITTÉRATURE

Tragique et fulgurant,
confrontant l'humanité
profonde de l'ouvrier
algérien à la froide
raison de l'État colonial
qui le mène à
l'échafaud, "De nos
frères blessés", premier
roman de Joseph
Andras, propose à
travers ses pages une
reconstitution saisissante
des ultimes semaines de
Fernand Iveton.
auteur, un Français trentenaire, lauréat du Goncourt du
premier roman avant la parution de son livre donne corps et voix
dans son récit à ce militant communiste
algérien d'origine européenne, arrêté en
novembre 1956 après une tentative de
sabotage dans son usine et atrocement
torturé par la police avant d'être jugé par
un tribunal militaire, puis guillotiné
"pour l'exemple" le 11 février 1957. En
149 pages, le lecteur se glisse ainsi dans
la peau d'un homme qu'il sait condamner par avance, partage son supplice,
son attente d'être gracié, ses souvenirs
heureux avec sa femme Hélène dans le
Clos-Salembier de son enfance jusqu'à
finir par épouser son engagement pour
l'Algérie indépendante.
Avec ce choix de narration, mêlant
action et dialogues au présent aux flashback consacrés en majorité à l'histoire
d'amour entre Fernand et Hélène Iveton, le romancier livre avec une rare
intensité un récit déjà chargé du poids
de l'Histoire.
Il lui permet surtout de brosser un
portrait à hauteur d'homme du militant
anticolonialiste dont les attitudes, les
sentiments, le sens élevé de la justice et
l'attachement à la terre natale sont évo-

L'

Ph : DR

«De nos frères blessés», par Joseph Andras
ou les dernières semaines d'un homme juste

qués dans des passages parmi les plus
poignants du roman. Ce qui donnera,
par exemple, ces pages, à la limite du
soutenable, où Iveton dont "chaque portion, chaque espace, chaque morceau de
chair blanche ont été passé à l'électricité", se demande de "quelles matières
sont fait les héros", lui qui venait de
livrer, sous la torture, des noms de
camarades.
Les soucis d'humaniser des figures
que l'histoire retiendra comme des héros
transparaît, par ailleurs, dans la description de compagnons de lutte d'Iveton,
comme celle de l'ami d'enfance, Henri
Maillot, jeune aspirant de l'armée française, tombé au champs d'honneur six
mois plus tôt après avoir détourné un
camion d'armes au profit des Cdl (combattants du Parti communiste algérien,
ralliés au Flnen 1956).
À cette capacité de faire de personnages historiques des figures romanesques attachantes et accessibles, Joseph Andras ajoute une reconstitution des
plus fidèles de l'ambiance nauséabonde
de "pogrom" qui règne lors du procès de
Fernand Iveton, en pleine bataille d'Alger marquée par les opérations d'un
général Massu et de ses "paras" grisés
par leurs "pouvoirs spéciaux".

La population européenne surexcitée
y est décrite comme une "nuée d'oiseaux
de malheur", une "lente goulée d'âmes
en attente d'un peu de sang épais et vif",
applaudissant dans l' "ivresse et (les)
dents déployées" à la lecture du verdict
condamnant à mort le "traître".
Cette
pression
de
"l'opinion
publique" sur le gouvernement français
est également évoquée à travers l'attitude de la presse coloniale, et celle tout
aussi significative de la presse communiste en France, mobilisée pour Iveton,
mais dans ses "pages intérieures". L'attitude du président français René Coty
face à la demande de grâce introduite
par les trois avocats du militant (Albert
Smadja, Joe Nordmann et Charles Laînné) est, également, évoquée par le
romancier qui s'est inspiré de l'enquête
menée par l'historien français Jean-Luc
Einaudi sur les circonstances de la
condamnation de Fernand Iveton.
À cette atmosphère où "haine" et "raison d'État" conduiront à l'exécution du
militant, Joseph Andras oppose l'attitude des compatriotes de Fernand Iveton :
une solidarité forgée par la conviction de
mener une même "combat libérateur",
restituée dans les dialogues avec ses
compagnons de cellule dans la prison de

49E FESTIVAL DU THÉÂTRE AMATEUR DE MOSTAGANEM

La manifestation se tiendra
du 15 au 21 juillet prochain
a 49e édition du festival
national
du
théâtre amateur de
Mostaganem se tiendra du
15 au 21 juillet prochain, a-ton appris, samedi du chargé
de communication au Commissariat de la manifestation.
La prochaine édition aura
une dimension internationale
et ce, dans la perspective de
la célébration du cinquantenaire du festival prévue en
2017. Mostaganem sera la
capitale du théâtre avec des
représentations tout au long
de l’année, a souligné Benahmed Abdellatif. Pour cette
édition "cuvée 2016" verra la
participation de 25 troupes
théâtrales amatrices dont 15
nationales et 10 étrangères
venant, entre autres, du
Canada, du Mexique, de
France, d’Italie, du Sénégal,

L

de Tunisie et de Singapour,
signale-t-on. Les troupes participantes devront briguer le
grand prix du festival doté
d'un montant de 500.000
DA. Les pièces retenues ont
été sélectionnées lors des
phases qualificatives régionales qui se sont déroulées
aux Issers (Boumerdès),
Maghnia
(Tlemcen)
et
Laghouat, entre le 19 mars et
le 23 avril dernier. Au total,
ce sont 65 œuvres qui ont été
présentées devant une commission de professionnels du
4ème art. Les membres du
jury et les amateurs du
théâtre suivront, entre autres,
les pièces "Atiaf Warakiya"
de l'association du théâtre de
jeunes de Sidi Bel Abbès,
"Halat Houb" (un cas
d'amour) de l'association
"Les lions de la scène"

d'Adrar, "Dernier jour de la
semaine" de la troupe "Asirem" d'Akbou (Béjaia), "Atakoria" de la troupe "El Bassma" de Tamanrasset , "El itizal" (la retraite) de la troupe
"Askamla" (Tipaza), "Ours
mait" (un défunt mariage) de
la troupe "Les fidèles du
théâtre de Baraki (Alger) et
"107"
de
l'association
"Akwas" (Médéa).
Les
autres pièces retenues sont
"Cirque" de la troupe "les
sœurs Badj" de Laghouat,
"Hassan El Khouaf" de la
troupe "Thala Ain Zaouia"
(Tizi Ouzou) , "Et-Tabaa" de
l'association "Houlm Thakafi" de Blida, "visa 2000" de
l’association "Sindjab" de
Bordj Menail (Boumerdès) et
enfin "Chouk El Houma" de
Nass El Masrah (Tlemcen).
Pour l'ouverture du festival,

les organisateurs ont programmé un spectacle conçu
et réalisé par des stagiaires
ayant pris part aux cinq ateliers initiés par le commissariat du festival, l’année dernière, dédiés, entre autres, à
l’interprétation, à la mise en
scène et en scénographie. 70
stagiaires issus de différentes
wilayas ont pris à ces ateliers,
rappelle-t-on. Au programme
de cette édition figurent également plusieurs communications et conférences sur le
4ème art et la mise en scène,
animées par des universitaires nationaux et étrangers.
La pièce "Saffar" (Voyage) de
la coopérative culturelle
"Nebras"
d'Adrar
avait
décroché le grand prix de la
48ème édition du festival en
2015, rappelle-t-on.

Barberousse (Serkadji). Cette communauté de combat atteindra son apogée
dans le récit des derniers instants d'Iveton, conduit à la guillotine sous les clameurs de "Tahia El Djazaïr" (vive l'Algérie) que lui même entonnera face à son
bourreau.
Avec un récit aussi court que mémorable, une langue puissante à la rage
contenue, et un style sec, mais "percutant" dira son éditeur algérien, Joseph
Andras réussit le pari d'aborder un épisode marquant d'une histoire commune
à l'Algérie et à la France, sans y sacrifier
la beauté de la littérature.
Ce romancier, né en 1984 en Normandie, s'inscrit également dans la veine
de jeunes auteurs de son pays, comme
Alexis Jenni, qui convoquent dans leurs
œuvres les crimes coloniaux, aujourd'hui
encore occultés par la mémoire collective des Français.
Coédité par Barzakh et Actes Sud,
"De nos frères blessés" sera disponible
dans les librairies algériennes dans les
tout prochains jours.

PATRIMOINE

Des photos
inédites sur
l’Algérie datant
de 1904 aux
enchères à Paris
es photos inédites en couleur sur
l’Algérie datant de 1904 seront
vendues aux enchères à Paris le mardi
24 mai 2016 par l’étude Beaussant
Lefèvre, a-t-on appris vendredi auprès
d’un expert en investissement dans
l'art patrimonial. Ces photos sur l’Algérie, parmi une collection de photos
exceptionnelles, "représentent un héritage culturel inédit, faisant partie des
toutes premières photos couleurs historiques prises en Algérie", a indiqué
Laurent Auzeric, auteur du livre "Art
& Patrimoine", précisant que ces photos (cinq au total) représentent un
héritage du fond personnel d’Antoine
Lumière, père des frères Lumière
(Auguste 1862-1954 et Louis 18641948), qui ont été, entre autres, les
inventeurs de la photo couleur. "Leur
dépôt du Brevet sur les autochromes
couleurs date de décembre 1903 et la
présentation de cette révolution technologique a été faite à l’Académie des
Sciences en mai 1904", a-t-il expliqué.
Les 5 photos sur l’Algérie, évaluée chacune entre 1500 et 2500 euros de
départ pour les enchères, n’ont jamais,
d’après les recherches, été éditées à
titre commercial. Elles sont toutes
annotées manuellement et portent
l’étiquette "Autochrome Lumière", "ce
qui est rare", a estimé l’expert. Dans la
collection mises en vente, sur les 39
autochromes, seuls 9 portent cette étiquette, dont les 5 sur l’Algérie déclinées, lors des enchères, en deux lots
distincts. Le lot 194 offre une photo
exceptionnelle représentant une jeune
et superbe algérienne, vêtue d’une
tenue traditionnelle algéroise, allongée
au bord de l’eau. Le second lot 198 est
un ensemble de 3 vues d’Alger et
d’une vue d’Oran : le port d’Alger
dans le fond la Casbah, Notre Dame
d’Afrique d’Alger, le Palais du gouverneur (Palais d’été) à Alger, actuellement le palais du Peuple, et La Fontaine aux Ablutions à la Mosquée du
Pacha d’Oran.

D

CULTURE

Lundi 16 mai 2016

VAMPIRE DIARIES

OCEAN'S ELEVEN

Pourquoi la série aurait
dû s'arrêter !

Jennifer
Lawrence et
Sandra Bullock
voleuses dans
une version
"femmes" ?

La saison 7 de Vampire Diaries, la
première sans Elena, vient de
s'achever sur la CW. L'heure du
bilan a donc sonné et, vu la
qualité de cette saison, un constat
s'impose : le départ de Nina
Dobrev aurait probablement dû
sonner la fin de la série !
l y a un an, Nina Dobrev quittait
Vampire Diaries, la série qui l’a rendue célèbre, après six saisons passées
dans la peau d’Elena Gilbert. Le drama
fantastique de la chaîne The CW, développé par Kevin Williamson (Scream,
Dawson) et Julie Plec (Kyle XY) à partir
des romans éponymes de L.J. Smith, perdait ainsi sa star alors même qu’un renouvellement pour une saison 7 était déjà
acquis.
Contrairement à Castle, qui vient finalement d’être annulée (après qu’une neuvième salve d’épisodes sans Stana Katic
ait un temps été envisagée par ABC),
Vampire Diaries a donc continué sans son
héroïne, précipitant ainsi un peu plus son
déclin, initié depuis quelques saisons déjà.
Alors que la septième saison, la première
sans Nina Dobrev, s’est achevée hier soir
aux Etats-Unis, retour sur une saison
ratée, qui aurait peut-être mieux fait de ne
jamais voir le jour…

DE MOINS EN MOINS
DE MORDANT
Indéniablement, après 3 saisons couronnées de succès, dont des saisons 2 et 3
très réussies (grâce à l’intrigue centrée sur
Klaus et les Originaux), Vampire Diaries
connaît déjà une baisse de régime à partir
de la saison 4. Un déclin qui coïncide
avec le moment où Elena devient un vampire et entame une relation avec Damon.
Deux développements inévitables (la
transition d’Elena en vampire est présente
dans les romans), mais qui ont sans aucun
doute été mal gérés par les scénaristes. La
suite, malgré un léger regain de qualité en
saison 6 grâce à Kai, le méchant campé
par Chris Wood, ne parviendra jamais à
retrouver la superbe des débuts et confirme que les meilleures années de Vampire
Diaries sont bel et bien derrière elle.
Et le pire dans tout ça, c'est que la sai-

e casting du reboot au féminin de "Ocean's Eleven"
avance. Sandra Bullock et Jennifer Lawrence pourraient ainsi
mener la bande de voleuses, dans
les pas de George Clooney et
Brad Pitt dans la trilogie de Steven Soderbergh.
Alors que les Ghostbusters chasseront les fantômes le 10 août et
qu'un Expendabelles est toujours
en développement, une autre
franchise devrait prochainement
être conjuguée au féminin. Selon
le site The Tracking Board, les
voleurs de Ocean's Eleven pourraient ainsi bientôt laisser la place
à des voleuses. En l'occurence la
propre soeur de Danny Ocean (le
personnage campé par George
Clooney), qui rassemblera les
talents d'une dizaine de ses
consoeurs pour mettre la main
sur un collier très convoité et
ainsi confondre un bijoutier crapuleux. Confié à Gary Ross, ce
projet de reboot/spin-off serait
porté par Sandra Bullock dans le
rôle-titre, épaulée par Jennifer
Lawrence qui retrouverait pour
l'occasion le réalisateur du premier volet de Hunger Games.
D'autres noms (dont Julia
Roberts ?) devraient être révélés
sous peu pour compléter la
bande, pour un tournage annoncé à l'automne sous la bannière
Warner Bros.
En cas de succès, pourra t-on
imaginer un Ocean's Twelve dans
lequel la douzième -en l'occurence un douzième, puisque la nouvelle recrue était une femme dans
la version "hommes"- serait
campé par George Clooney ? Ce
serait assurément une belle
manière de boucler la boucle
pour le gentleman voleur.

L

Phs : DR

I

UN SEUL ÊTRE VOUS MANQUE,
ET TOUT EST DÉPEUPLÉ
Lorsque Dobrev annonce son départ
de la série en avril 2015, The CW et la
showrunner Caroline Dries tentent de
rassurer les fans en annonçant une saison
7 placée sous le signe du renouveau. Une
saison recentrée sur Damon (Ian Somerhalder) et Stefan Salvatore (Paul Wesley), les deux frères vampires qui forment
avec Elena, depuis le lancement de la
série en 2009, le trio de tête du show. Ils
vont même jusqu’à assurer que Vampire
Diaries a toujours été le récit de l’amour
fraternel entre ces deux frères.
Mais au fond, personne n’est dupe.
Depuis le tout premier épisode, il est clair
qu’Elena est l’âme et le cœur de la série.
Celle par qui l’on pénètre dans cet univers
peuplé de vampires. Celle qui se retrouve
rapidement tiraillée par ses sentiments
pour Stefan et Damon. Celle qui va voir
ceux qu’elle aime mourir. Et surtout celle
qui refuse de devenir un vampire, mais
qui devra finalement accepter qu’on ne
peut échapper à son destin. Alors, à
l’époque déjà, l’idée de voir la série continuer sans elle laisse perplexe. Et
aujourd’hui, après 22 épisodes sous forme
de mini reboot, tous les doutes que les
fans pouvaient avoir sur "l’après Elena"
semblent s’être matérialisés. Car il faut
bien se rendre à l'évidence : Vampire Diaries sans Elena, ce n'est plus vraiment
Vampire Diaries.

19

son 7, qui vient de s’achever sur The CW,
a fini d’enfoncer le clou. Car si la fin
(momentanée ?) réservée à Elena en mai
dernier, qui sombrait dans un long sommeil à cause d’un sort jeté par Kai, semblait ouvrir le champ des possibles pour
l’avenir, cette nouvelle saison a déçu.
Grandement. Comme si plus rien ne pouvait sauver la série. En effet, après un season premiere plutôt réussi, centré sur le
règne de terreur des Hérétiques (les vampires-sorciers dirigés par Lily, la mère de
Stefan et Damon), la suite devient rapidement brouillonne et ennuyeuse, et accélère un peu plus la chute de la série.
En plus de nous rappeler à chaque épisode qu’Elena n’est plus là (en la mentionnant bien trop souvent), ces nouveaux
épisodes défont les seuls aspects positifs
de la saison précédente, à savoir la relation naissante (et longtemps attendue)
entre Caroline (Candice King) et Stefan,
et l’amitié inattendue mais bienvenue
entre Damon et Bonnie (Kat Graham).
Et nous offrent des méchants sans grande
envergure, tels Julian et Rayna, la chasseuse de vampires qui ressemble beaucoup à Elena (mais dans quel intérêt au
juste ?). Sans parler des flashforwards, qui
montrent rapidement leurs limites (qui a
vraiment envie de voir Bonnie et Enzo en
couple, ou Caroline et Alaric qui tentent
ensemble la vie de famille ?). N’est pas
Lost qui veut en somme…

ELENA BIENTÔT DE RETOUR ?
Alors que Vampire Diaries est assurée
de revenir pour une saison 8 qui sera probablement la dernière (Ian Somerhalder
et Kat Graham ayant annoncé qu’ils
n’iront pas au-delà), la série peut-elle
encore sortir la tête de l’eau après une saison 7 qui part dans tous les sens et n'arrive pas à oublier Elena ? Peu probable,
même si la "chose" qui s’en prend à
Damon et Enzo dans les dernières
minutes du season finale d’hier soir (une
créature vieille de plusieurs milliers d’années) pourrait faire office de grand
méchant plutôt intéressant.
LE TRIO STAR DE LA SÉRIE
À SES DÉBUTS, EN 2009
Ce qui est certain, c’est qu’Elena reste
une partie importante de l’histoire, malgré son absence à l’écran. C’est ce qui
constitue l’une des faiblesses de la saison
7, mais aussi ce qui pourrait sauver la
série à la fin. Car Julie Plec assure que
Nina Dobrev (qui a accepté d'enregistrer
quelques lignes de dialogue entendues
dans l'épisode d'hier) reviendra au moins
pour le series finale, le jour où la décision
sera prise d’arrêter Vampire Diaries. On
ne peut donc qu’espérer que la fin de la
série offrira une conclusion convenable
aux aventures d’Elena, Damon et Stefan.
En souvenir de ses débuts, qui avaient su
séduire les amateurs de teen dramas.

EUROVISION 2016

Jamala apporte la victoire à l’Ukraine
avec une chanson polémique
lle a collé la chair de
poule au jury et à des
millions de téléspectateurs : l’Ukrainienne Jamala a
remporté le 61e Concours de
l’Eurovision, samedi 14 mai à
Stockholm, avec son morceau
"1944" qui n'a pas plu aux
Russes. Elle a coiffé au poteau
l’Australienne Dami Im, en
tête jusqu’au dernier moment.
Jusqu’à la dernière seconde, on a cru l’Australie
gagnante. L’ultime décompte
des points a tout fait basculer :
l’Ukraine s’est propulsée en
tête, et une pluie de confettis
s’est déversée sur Jamala. La
chanteuse de 32 ans a remporté l’Eurovision 2016 avec
"1944", un morceau d’une
grande intensité dont le
refrain colle toujours des frissons. "Ce n’est pas de la
musique, c’est de la politique", a lancé un journaliste

E

letton lors, tandis qu’un grand
baraqué en sweat-shirt floqué
"Jamala Team" fondait en
larmes poings levés. Il faut
dire que "1944" n’est pas une
chanson ordinaire dans le
petit monde politiquement
correct de l’Eurovision. Jamala a écrit ses paroles en souvenir de son arrière-grand-mère,

Tatare de Crimée déportée
avec la quasi-totalité de son
peuple par Staline, qui les
accusait d’avoir collaboré avec
les nazis. Les Tatars ont attendu la chute de l’URSS pour
retrouver leur terre, avant de
la voir annexée par la Russie
en 2011. Les tensions restent
vives entre les deux nations.

Et c’est bien ce qui a déplu
à certains politiques russes,
qui ont accusé ce choix de
campagne de dénigrement de
la Russie. D’autres, anonymes, ne voyaient pas ce
qu’une chanson aussi engagée
peut bien faire à l’Eurovision.
Jamala a répondu avec
aplomb : "Les musiciens
devraient exprimer leurs sentiments, les vrais sentiments,
pas chanter des mots vides de
sens comme on l'entend tout
le temps." Cette victoire inattendue mais méritée a conclu
avec panache une finale
remarquable d’humour et
d’autodérision, qui a semblé
moins longue que d'habitude
grâce au duo formé par Petra
Mede et Mans Zelmerlöw, le
lauréat de l’an dernier. Rendez-vous à Kiev l’an prochain,
en espérant que la Russie ne
boycotte pas l'événement.

20

JEUX

Lundi 16 mai 2016

PAGE ANIMÉE PAR LAZREG AOUNALLAH

Mots croisés n°983

Mots fléchés n°983

HORIZONTALEMENT
1 - Dresse la table - 2 - Rétréci - Vieux bouclier - 3 Échange de bottes - Adhésif - 4 - Participe gai Erbium - Découverte - 5 - Forme d’être - Abruti sans
abri - Syndicat de police - 6 - Bagatelles - Argon - 7
- Taffetas - Chambre - 8 - Suit le docteur - Parole
d’enfant - Sbires d’Hitler - 9 - Contingents - De près
- 10 - Grecque - Entre deux lits - 11 - Tableau - Récipient - Roulée - 12 - Bouilles - Déformés.
VERTICALEMENT
1 - Rectification - 2 - Enveloppes - Nourriture de
berger - Envoyé ad patres - 3 - Les vaches s’y régalent - Œuvre de choix - Pascal - 4 - Dieu des vents Victoire de Napoléon - Pronom - 5 - Se lit en prison
- Milieu populaire - Vagues - 6 - Tout compte fait Fait sauter - Cacha - 7 - Inconnu - Crible - 8 - Corrigés de nouveau - Façons d’agir - Article - 9 Défendu - Récolte les fruits de la campagne - 10 Forme d’avoir - Tassées.

Mots masqués n°983

Solutions du précédent
numéro

Cette grille masque tous les mots de la liste. Rayez ces mots dans tous les sens, de haut en bas, de bas en haut, de gauche
à droite et de droite à gauche, horizontalement, verticalement ou diagonalement. Les lettres restantes vous donneront la
solution qui correspond à la définition suivante :

Partie du corps qui gonfle de façon inattendue (12 lettres)
N.B : Une même lettre
peut servir plusieurs fois
AMENDE - ASSISE - AVIRON - BAIE - BORNE BOULE - CHANCE CHANT - CLAIR - DARD DEVANT- DIVERS EMEUTE - ESSOR EVENT - FARCE - FART FOIRE - GALET - GLAIVE
- GRAVE - HIATUS HORDE - HORMIS IMPURE - INERTE ISSUE - JARGON JOVIAL - JUSTE - LAID LARVE - LESTE - MASSE
- MAUDIT - MOROSE NAÏVE - NASSE - NIAISE
- OINTE - OISIF - ORVET
- PAIRE - PRESSE PRISE - RECLUS - RENTE
- REVERS - SIESTE SOURCE - TAUDIS TIEDE - TORT - URAETE
- USAGER - USURE VALISE - VERSER VIERGE.

MOTS CROISÉS N° 982
1. Restreinte - 2. Arénicoles - 3.
Cr - Tels - Rs - 4. Cep - Nô - Ana
- 5. Orée - Saper - 6. Rus - Sr - 7.
Moites - Été - 8. Ocre - Té - A.M 9. Dé - Slave - 10. Ale - Er - Lan 11. Goûts - Fart - 12. Étalements.
VERTICALEMENT :
1. Raccommodage - 2. Errer Ocelot - 3. Se - Périr - E.U.A - 4.
T.N.T - Eûtes - Tl - 5. Rien - Se Lésé - 6. Éclos - Star - 7. Soi - As
- E.V - Fe - 8. N.L - Âpre - Élan 9. Terne - Ta - Art - 10. Essartements.
MOTS FLÉCHES N° 982
HORIZONTALEMENT :
Manoir - Bar - Nasses -Mi - At Se - Énée - Oli - Gué - Guignol Ré - Fênes - Tus -El - Œstre - Ail
- Eau - O.R.L - Assise - Demi Sein - Lésé - Fe - Lé.
VERTICALEMENT :
Pantouflarde - Na - Lie - Îles Rossignol - Me - Ise - Née - Aï Are - Gosses - Seul - Tassé - Sb Ne - Truie - Âme - Rue - Sil Prières - Gêne.
MOTS MASQUÉS N°982
EVANESCENT

TURF

Lundi 16 mai 2016

21

Les courses
e ndirect
HIPPODROME EMIR ABDELKADER *ZEMMOURI*
LUNDI 16 MAI 2016- PRIX : QUIRIEM -TROT ATTELETIERCÉ-QUINTÉ DOTATION : 310 000 DA - DISTANCE : 2 300 M - DÉPART : 15H30

Spirit Light, un retour en forme
Le quinté de ce lundi 16 mai à l’hippodromme
Emir Abdelkader de Zemmouri est un vrai cassetête. Sur les dix sept partants engagés nous
aurons a négocier avec plus de 14 trotteurs
susceptibles de faire l’arrivée dans ce prix
quiriem qui est réservé pour les cheveaux de trois
ans et plus. De la race des demi-sang attele
n’ayant pas totalisé la somme de 180 000 DA
en gains et places depuis juillet passé. Mise a
part nos pronostics nous avons quand même
négligé un peu les chances de Amigo du
Buisson, Vega qui peut trouver le parcurs assez
long pour elle, Qupidon du Plessis qu peut
manquer de tythme vu son manque de
compétition, à l’image de Vade Retro Pan et
Violine Legrand qui vient de faire un poteau au
galop.

LES PARTANTS AU CRIBLE :
1. OPALE BONHEUR :
à revoir.
2. AMIGO DU BUISSON :
Arrivé deuxième en dernier lieu puis
disqualifié après enquête des comissaire.
Méfiance.
3. VIESOLO DE L’INAM :
Tâche délicate.
4. ROI DE JADE :
Il semble avoir retrouvé de meilleurs
sensations. À reprendre.
5. ALL GAME :
Il est en train de faire de belles choses
à l’entrainement. On peut cette fois-ci
lui faire confiance.
6. QUPIDON DU PLESSIS :
Depuis un an qu’il n’a pas couru, il
reste difficile a situer.
7. SUPRAMOUR D’AUGUSTE :
S’il retrouve sa forme initiale. Il sera
largement à l’arrivée.
8. QUEL HORSE :
Tâche délicate.
9. BISCOTTE DE CARSI :

PROPRIÉTAIRES
O.MEZIANI
W.KADRI
W.SMIDA
AEK.MERIMI
AB.AMMARI
M.LAMARI
B.SAFSAF
FD.ZEMMOURI
R.MEZIANI
A.CHABANE
W.SMIDA
W.KADRI
LE PETIT HARAS
FD.ZEMMOURI
M.BENDJEKIDEL
A.AZZOUZ
A.TIAR


CHEVAUX
OPALE BONHEUR (0)
01
AMIGO DU BUISSON
02
VIESOLO DE L’INAM
03
ROI DE JADE (0)
04
ALL GAME
05
QUPIDON DU PLESSIS
06
07 SUPRAMOUR DAUGUSTE (0)
QUEL HORSE
08
BISCOTTE DE CARSI (0)
09
VADE RETRO PAN (0)
10
SPIRIT LIGHT
11
VEGA
12
UTOPIE DES MALINES
13
TOM ET LULU
14
RACETRACK
15
OLIANARA
16
VIOLINE LEGRAND
17

Il vient de gagner, il a donc tous les
drits de prétendre.
10. VADE RETRO PAN :
Ce n’est pas un cheval régulier, mais
son entraîneur est redoutable. Méfiance.
11. SPIRIT LIGHT :
Il a eu des petit soucis de santé en
dernier. Mais tout va bien maintenant. À
suivre.
12. VEGA :
Elle est a la limite de son parcours. Au
mieux elle sera cinquième.
13. UTOPIE DES MALINES :
Longtemps absente des pistes, mais
c’est une jument rapide sur pieds , avec
un peu de forme elle peut figurer.
14. TOM ET LULU :
Difficile a retenir.

DRIVERS
S.MEZIANI
R.FILIRI
Y.BELHABCHIA
M.BENCHOUK
N.MEZIANI
R.TARZOUT
C.SAFSAF
S.FILIRI
N.HADDOUCHE
A.BENHABRIA
W.SMIDA
SA.FOUZER
MI.BENHABRIA
Y.MEZIANI
R.FEKHARDJI
N.TARZOUT
N.TIAR

15. RACETRACK :
C’est le genre de coursier a surveiller
de très près. La monté du jour va lui
plaire même.

DIST
2250
2300
2300
2300
2300
2300
2300
2300
2325
2325
2325
2325
2325
2350
2350
2350
2350

ENTRAÎNEURS
S.MEZIANI
S.FOUZER
A.CHELLAL
PROPRIÉTAIRE
SA.SAHRAOUI
L.LAMARI
C.SAFSAF
PROPRIÉTAIRE
N.HADDOUCHE
MS.CHABANE
A.CHELLAL
S.FOUZER
MI.BENHABRIA
PROPRIÉTAIRE
PROPRIÉTAIRE
N.TARZOUT
PROPRIÉTAIRE

16. OLIANARA :
Elle fera partie des meilleurs du lot.
17. VIOLINE LEGRAND :
Elle a été distancée au poteau d’arrivée en dernier lieu. Méfiance

DANS LE CREUX DE L’OREILLE
MON PRONOSTIC
11- SPIRIT LIGHT 9- BISCOTTE DE CARSI
7- SUPPRAMOUR D’AUGUSTE 4- ROI DE JADE
15- RACETRACK
LES CHANCES :
5- ALL GAME 16- OLIANARA 13- UTOPIE DES

22

Sélection du jour

Lundi 16 mai 2016

19H55 Sam - Liberté

Réalisé par : Valérie Guignabodet
Acteurs : Mathilde Seigner (Sam)
Fred Testot (Xavier) Jean-Pierre Lorit
(Alexandre) Camille Japy (Muriel)
Marina Vlady (Elisabeth)

20H00 Le bureau des légendes - 3

Réalisé par : Samuel
Collardey
Acteurs
:
Mathieu
Kassovitz
(Guillaume
«Malotru» Debailly) Alice
Belaïdi (Sabrina Boumaza)
Jean-Pierre Darroussin
(Henri
Duflot)
Sara
Giraudeau
(Marina
Loiseau) Zineb Triki (Nadia
El Mansour)

Au cours d'une soirée destinée à parler
de son futur mariage avec Alex, Juliette
annonce à ses parents et sa bellefamille qu'elle est enceinte. Sam est
ravie, mais également mal à l'aise car
elle continue en secret son histoire avec
Alexandre, le père de la jeune fille. Au
collège, la réforme concernant
l'orientation sème le trouble parmi les
professeurs. Malika s'oppose ainsi au
souhait de son fils d'embrasser une
carrière dans l'armée.....

Le Bureau des légendes prépare une souricière pour y attirer un
djihadiste ayant pour nom de code «Chevalier». Les agents tentent de
recruter sa sœur Sabrina, une jeune infirmière très proche de lui.
Installée à Téhéran, Marina enquête sur les activités de Shapur Zamani.
Le jeune homme fait l'objet d'une surveillance rapprochée de la part des
pasdarans, les gardiens de la révolution en Iran.

19H50 Evasion

19H50 Le facteur sonne
toujours deux fois

19H50 Resident Evil 2 :
Apocalypse

Réalisé par : Bob
Rafelson
Acteurs : Jack
Nicholson (Frank
Chambers) Jessica
Lange (Cora
Papadakis) John
Colicos (Nick
Papadakis) Michael
Lerner (Katz) John P
Ryan (Kennedy)

Réalisé par : Mikael Hafström
Acteurs : Sylvester Stallone (Ray
Breslin) Arnold Schwarzenegger (Emil
Rottmayer) Jim Caviezel (Willard
Hobbes) Vincent D'Onofrio (Lester
Clark) Vinnie Jones (Drake)

Ray Breslin est un spécialiste de l'évasion.
Pour sa société, il teste les prisons haute
sécurité. C'est dans ce cadre qu'il se
retrouve, à la demande de la CIA,
incarcéré dans une des prisons les plus
sécurisées des Etats-Unis, qui détient ses
plus dangereux criminels. Sur place, il se
rend compte que le directeur n'est pas
celui annoncé et qu'il n'a aucune
connaissance de la mission de Ray.
Coupé de tout contact avec son équipe, il
doit trouver un moyen de fuir.

Dans les années 1930, la crise économique pousse Frank
Chambers à prendre la route. Il se fait engager comme
homme à tout faire dans une station-service, qui fait
également restaurant, tenue par Nick Papadakis et sa jeune
épouse, Cora. Frank et Cora sont immédiatement attirés l'un
vers l'autre et ils deviennent amants. Frank lui propose
bientôt de partir avec lui pour Chicago. Mais à la gare, Cora
se ravise et fait demi-tour sans le prévenir. Après avoir
gagné de l'argent au jeu, Frank retrouve les Papadakis.
Cora et lui décident de supprimer Nick.

Les scientifiques
d'une
puissante
multinationale
d'ingénierie biologique ont fabriqué un virus mortel qui a
échappé à leur contrôle. Toute personne contaminée se
transforme immédiatement en mort-vivant. Un groupe de
survivants, parmi lesquels Alice et Jill, s'organise pour
échapper à l'attaque des zombies.

Révélations

Réalisé par : Michael Katleman
Acteurs : Angie Harmon (Jane Rizzoli) Sasha Alexander (Maura
Isles) Jordan Bridges (Frankie Rizzoli Jr) Bruce McGill (Vince
Korsak) Lorraine Bracco (Angela Rizzoli)

Un promoteur immobilier est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel.
Bien que présente dans cette pièce au moment du décès, son
épouse n'a rien vu puisqu'elle avait les yeux bandés. Les policiers
se demandent s'il s'agit d'un accident ou d'un meurtre. Le début de
l'enquête révèle que l'homme effectuait régulièrement de gros
retraits d'argent liquide depuis ses comptes professionnels...

Réalisé par : Michaël Prazan

Le système collaborationniste et les crimes du régime de Vichy ont longtemps été
passés sous silence par un pouvoir politique soucieux d'oublier le passé et de
réconcilier les Français. La reconnaissance officielle n'est venue qu'en 1995 avec
le discours du président Chirac
regardant en face cette page
sombre de notre Histoire, allant
même jusqu'à parler « d'une injure à notre passé et à nos traditions ». C'est surtout la société
civile qui a mené la lutte contre la
falsification et le déni, au nom de
la vérité et de la justice. Ce document raconte ce combat de plus
d'un demi-siècle, qui a fortement
divisé la France..

Siège social :
Maison de la presse Kouba - Alger
R.C. : N° 01 B 00 151 30
Compte bancaire :
BNA Zirout Youcef N° 300 101 600

Réalisé par :
Alexander Witt
Acteurs : Milla
Jovovich (Alice)
Sienna Guillory (Jill
Valentine) Oded
Fehr (Carlos
Olivera) Thomas
Kretschmann (le
major Cain) Sophie
Vavasseur (Angie
Ashford)

20H00 Rizzoli & Isles : autopsie
d'un meurtre

19h55 Vichy, la mémoire empoisonnée

Quotidien national d’information
Edité par l’Eurl Millénium Presse

TÉLÉVISION

Directeur de la publication-gérant :
Ahmed TOUMIAT
Administration-publicité :
Tél. / Fax. : 023 70 94 27
Rédaction :
Tél. :
023 70 94 35
023 70 94 22
023 70 94 30
023 70 94 31
Fax. :
023 70 94 26

19H50 Garfield

Composition :
PAO Le Courrier d’Algérie
Publicité-ANEP :
1, Avenue Pasteur-Alger
Tél. :
021 73 76 78
Fax :
021 73 95 59
Impression :
- Centre : SIA
- Est : SIE
- Ouest : SIO
Diffusion : M.P. Diffusion

Réalisé par : Peter Hewitt
Acteurs : Breckin Meyer (Jon) Jennifer
Love Hewitt (Liz) Stephen Tobolowsky
(Happy Chapman) Evan Arnold (Wendell)
Mark Christopher Lawrence (Christopher
Mello) Jennifer Love Hewitt (Liz)

Le chat Garfield mène une existence paisible
auprès de son maître Jon. Ce dernier l'emmène chez Liz, la jolie vétérinaire dont il est
secrètement amoureux. La vie de pacha du
gros matou bascule lorsque Jon, sur les
conseils de Liz, décide d'adopter un jeune
chien, Odie. La cohabitation entre les deux
animaux devient vite impossible et Garfield
tente de chasser l'intrus pour retrouver sa
quiétude passée.

Nos bureaux régionaux
Tizi Ouzou :
3, Rue Capitaine Si Abdellah, immeuble Belhocine
Tél. /Fax. : 026 20 20 66
Béjaïa :
Immeuble Boughrara route de Sétif
Tél : 034 22 04 06
Oran :
6, avenue Khedim Mustapha
Tél. / Fax. : 041 39 45 73
Bouira :
Rue Gherbi Guemraoui - Immeuble Kheerrouf Bouira.
Tél. / Fax. : 026 94 20 76

Les manuscrits, photographies ou
tout autre document adressés à la
rédaction ne peuvent faire l’objet
d’une quelconque réclamation

Le Courrier d'Algérie informe
ses lecteurs du changement de
ses adresses électroniques et
leur communique les nouvelles :
redaction_courrier@yahoo.fr
redactioncourrier@gmail.com

COURRIER EXPRESS

DU TIC AU TAC

Lundi 16 mai 2016

23

FAUT Y CROIRE !
FIFA : Démission du président
de conformité, Domenico Scala

«Nous avons réduit de manière drastique les importations de
véhicules pour cette année. Certains concessionnaires ne sont pas
satisfaits mais cela ne veut pas dire que notre décision est infondée. Le Comité a travaillé dans la transparence totale»
Bakhti Belaïb, ministre du Commerce
L’austérité oblige !

Le président de la commission de conformité de la FIFA, Domenico Scala a démissionné
en s’opposant à l'adoption d'une mesure remettant en cause l'indépendance de certains
organes de l'institution chargés notamment
d'enquêter sur des membres. La décision de
quitter la Fifa où Domenico Scala travaillait
plus de quatre ans est survenue depuis le 14
mai après le 66ème congrès de la FIFA à
Mexico où le nouveau président Gianni
Infantino a fait adopter un amendement qui
transfère aux autorités de la FIFA le pouvoir de
nommer ou de démettre les présidents de la
commission d'éthique ou d'audit. «Je suis consterné par cette mesure car elle remet en cause
un pilier central de la bonne gouvernance de la FIFA et détruit l'un des acquis essentiels des
réformes » a-t-il déclaré, indiquant que c’est la raison pour laquelle, dira Scala « j'annonce
ma démission immédiate de mon poste de président de la commission d'audit et de conformité». Soulignant à propos de la nouvelle mesure, qu’il s’agit d’»une ingérence qui prive ces
organes de leur indépendance, détruit l'un des acquis essentiels de la réforme» a-t-il déclaré.

Madrid ferme son espace aérien à l’avion
d’un diplomate britannique

Avec l’objectif de réduire la facture des importations de véhicules à un milliard de dollars, difficile
« Le projet de carte grise biométrique comportera un nouveau
modèle de plaque d'immatriculation alphanumérique »
Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales
Gare aux faussaires

Les tensions entre le Royaume-Uni et
l'Espagne autour de Gibraltar s'aggravent.
Cette fois, les Espagnols ont interdit le survol
de leur espace aérien à l'avion transportant le
ministre britannique des Affaires étrangères
Philip Hammond à Gibraltar. Le 11 mai,
M.Hammond a effectué une visite officielle à
Gibraltar où il a déclaré que Londres tiendrait
sa promesse de s'abstenir de négociations sur
Gibraltar, territoire d'outre-mer britannique
contesté par l'Espagne, qui veut depuis longtemps le récupérer et le replacer sous la souveraineté espagnole. Selon le Sunday-Express,
les autorités espagnoles savaient que le
ministre britannique était à bord de l'avion, qui a été contraint de changer sa trajectoire et de
voler au-dessus du Portugal. Gibraltar est un des territoires d'outre-mer britanniques, situé
dans le sud de la péninsule ibérique et contrôlé par Londres depuis 1713. À l'heure actuelle,
ce territoire dispose de larges pouvoirs autonomes, mais Londres est responsable des questions de défense et des relations avec les États étrangers.

Samsung Electronics : Bénéfice de 58 mds
dollars au premier trimestre 2016

«L’Algérie est sur la bonne voie et maîtrise la situation, malgré la
chute des prix de pétrole sur le marché international»
Abdelmalek Sellal, Premier ministre
Pourvu que ça dure !

Un bénéfice net de 5 250 milliards de Won
Coréen sur un chiffre d’affaire de 49 780 milliards de Won. Le résultat opérationnel consolidé du 1er trimestre a atteint les 6 680 milliards de Won. Samsung Electronics Co., Ltd.,
a annoncé ses résultats financiers pour le premier trimestre terminé le 31 mars, 2016.
Samsung a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 49 780 milliards de Won (43,46 milliards de dollars) soit une augmentation de
5,7 pour cent, et un bénéfice opérationnel de
5 250 milliard de Won (5,80 milliards de dollars), soit une augmentation de 12 %en glissement trimestriel. Concernant le bénéfice de l'entreprise décrit le 7 Avril, 2016. Le résultat
du premier trimestre a affiché une augmentation du revenu global menée par le lancement
rapide et le succès des ventes des flagships Galaxy S7 et S7 Edge, l'amélioration du produit
mix de la mémoire, l'approvisionnement important des produits 14nm du Système de technologie LSI et la hausse des volumes de ventes des écrans OLED.

Photo du jour

Le CHU d'Oran s'équipe d'une plateforme
de télémédecine et de visioconférence
Tous les services du Centre hospitalouniversitaire d'Oran (CHUO) seront dotés,
en juin prochain, d'équipements de télémédecine et de visioconférence, a annoncé,
hier, le directeur général de cet établissement de santé public. «La mise en place de
la plateforme télémédecine/visioconférence
a été lancée et sera prête en juin prochain
au niveau de l'ensemble des services du
CHUO», a précisé Benali Bouhadjar lors
d'une rencontre sur l'importance de ces
outils de télécommunication dans la pratique et la formation médicales. La mise en
œuvre de cette opération débutera, selon ce
responsable, avec une action pilote à partir du service de chirurgie générale du CHUO qui
est déjà doté d'un système de visioconférence local, permettant aux jeunes résidents de
suivre en direct, depuis l'auditorium, le déroulement de l'intervention chirurgicale menée
dans le bloc opératoire. Le chef de ce service, Pr Mohamed-Brahim Farouk s'est félicité de
cette action de modernisation en qualifiant l'impact escompté de «très important» sachant,
a-t-il expliqué, que nombre de malades des autres wilayas ne subiront plus les contraintes
du déplacement vers le CHU d'Oran.

MÉTÉO À ALGER

HORAIRES DES PRIÈRES

Lundi 16 mai 2016
23 °C / 11°C

Lundi 9 chaâbane 1437

Dans la journée : ensoleillé
Vent : 15 km/h
Humidité : 66 %
Dans la nuit : dégagé
Vent : 10 km/h
Humidité : 88%

L’INFORMATION AU QUOTIDIEN

Dohr : 12h45
Assar : 16h34
Maghreb : 19h53
Îcha : 21h27

SOMMET MONDIAL SUR LA LIBYE, AUJOURD’HUI, À VIENNE

Soutien au processus politique

S

ituation qui semble s’inscrire
dans la durée, sur fond de la
teneur des divergences entre les
acteurs libyens, porteuses de risques
majeurs sur l’avenir de ce pays, quant à
l’unité de son peuple et l’intégrité de son
territoire, dans le sillage des objectifs
escomptés par les évènements survenus
sur la scène arabe, appelé «le printemps
arabe».
C’est en présence, comme l’a annoncé le ministre italien des Affaires
étrangères, Paolo Gentiloni «des principaux acteurs régionaux et internationaux» que la réunion de Vienne sur la
Libye se tient aujourd’hui, dans le but,
a-t-il indiqué «de soutenir le processus
de stabilisation» dans ce pays. Le responsable italien, qui a tenu ces déclarations, lors de sa visite en Tunisie, avait
indiqué aussi à propos de la rencontre
d’aujourd’hui, que celle-ci verra la présence des « ministres des Affaires étrangères des pays les plus importants de
la région, ainsi que des (...) principaux
acteurs internationaux». La France qui
pour rappel, a été à l’avant-garde, en
2011, de l’intervention de l’Otan, en
Libye, sera représentée, par le secrétaire d’État aux Affaires européennes,
Harlem Désir, selon le communiqué du

ministère français des Affaires étrangères, indiquant que la rencontre de
Vienne « permettra» de réaffirmer le
«soutien de la communauté internationale à Fayez El-Serraj, à son gouvernement d’union et au processus de réconciliation conformément à l’Accord de
Skhirat» signé sous l’égide des Nations
Unies, par les acteurs libyens. Seront
présents aujourd’hui, à Vienne, coté libyen, le Premier ministre Fayez El-Serraj, des membres du conseil présidentiel
libyen, le représentant du secrétaire général des Nations unies (ONU) pour la
Libye, Martin Kobler, des responsables
d’une vingtaine de pays et d’organisations internationales. Si on se réfère
au communiqué de la diplomatie française, les présents à Vienne exprimeront leurs soutiens au premier ministre
libyen, Fayez El-Serraj, au gouvernement d’union nationale, «particulièrement en matière de lutte contre le
terrorisme, sécurisation des frontières,
lutte contre les trafics d’armes et d’être
humains» est-il indiqué. Des questions
ayant été, depuis fin février dernier, à
l’ordre du jour des conclaves de Paris,
Rome, Bruxelles et le plus récent à Stuttgart, des ministres des Affaires étrangères et de défense des pays membres de
l’Union européenne, de l’Otan et de la

ASSEMBLÉE DE LA BANQUE ISLAMIQUE

L

BOUMERDÈS

Le maire de
Zemmouri
condamné à 1 an
de prison ferme

L

Ph : DR

La rencontre internationale
sur la Libye, qui se tient
aujourd’hui à Vienne (Autriche), sera-t-elle en mesure
d’apporter les solutions
percutantes à la situation
chaotique dans laquelle a
été plongé le pays depuis
2011, ou répondre aux
attentes du peuple libyen,
lequel peine à sortir de la
spirale de l’insécurité et
l’instabilité.

Mardi
10 chaâbane
Sobh : 03h56
Chourouk : 05h39

Benkhalfa à Djakarta

e ministre des Finances, Abderrahmane
Benkhalfa, se rend aujourd’hui, à Djakarta
(Indonésie) pour participer aux travaux de la
41ème session du Conseil des gouverneurs de
la Banque islamique de développement (BID),
indique un communiqué du ministère des Finances. Dans le cadre de cette 41ème session,
qui se tiendra du 17 au 19 mai, le ministre prendra part aux assemblées annuelles des filiales de
la BID qui sont la Société islamique d'assurance
des investissements et du crédit à l'exportation
(Siaice), le Fonds de solidarité islamique de développement (Fsid), la Société islamique pour
le développement du secteur privé (Sid) et la Société internationale islamique
de financement du commerce (Sifc). En outre, M. Benkhalfa interviendra, au
nom du groupe des pays arabes, et présidera les travaux de la 16ème réunion
annuelle du Haut conseil des fonds d'El Qods et d'El Aqsa, dont l'Algérie assure
la présidence depuis 2005. Les réunions de cette 41ème session «se tiennent dans
un contexte particulier marqué par la mobilisation de ressources substitutives et
complémentaires aux revenus des hydrocarbures», note le communiqué.

coalition dirigée par les états-Unis dans
sa lutte contre daech. Les responsables
occidentaux se sont attelés, tout au long
de ces rencontres successives à dégager
un plan sur la base de la stratégie proposée par l’ex-puissance coloniale en
Libye, l’Italie. Le conclave de Vienne,
se tient, faut-il le noter, en une date
non anodine, puisque celle-ci coïncide
avec le centenaire de la signature des
accords de Sykes Picot, conclus, pour
rappel, un 16 mai de l’année 1916, entre
Londres et Paris, préfigurant les frontières, en vigueur, depuis au ProcheOrient, à ce jour. Stratégie à propos de
laquelle, le président américain, s’est dit
«favorable», à la proposition de l’Italie, à
ces partenaires sur le dossier libyen, le
secrétaire d’État américain, prévoyant
des patrouilles de l’Otan au large de la
Libye pour lutter contre la migration en
direction de l’Europe, en provenance
des côtes libyennes. Lors du conclave
de Stuttgart, début mois courant, réunissant les ministres de la défenses des
pays membres de l’Otan, la ministre
italienne de la défense avait révélé, que
le Sommet de l’Otan, juillet prochain, à
Varsovie, se penchera sur l’approbation
du plan des préparatifs en cours, pour le
lancement d’ici trois mois des premières
patrouilles maritimes de l’Otan. Sur
fond de la précarité du processus politique en cours en Libye, les divergences
et les rivalités entre acteurs libyens, sur
fond des interférences d’acteurs internationaux, sur la scène libyenne, notamment depuis 2011, l’implantation de
daech en Libye compliquent davantage
la situation dans ce pays. Depuis l’année dernière, des soldats des opérations
spéciales américaines sont stationnés à
deux avant-postes en Libye, Misrata,
et Benghazi, en vue d'une éventuelle
offensive étrangère, contre daech, dont
son implantation en Libye est depuis,
février dernier, au cœur des rencontres
des puissances occidentales, membres
de l’Otan. Des données et des indices,
qui fort et de constater rétrécissent davantage l’horizon des perspectives de
voir ce pays sortir enfin, de la spirale
infernale, dans laquelle, il a été plongé,
depuis 2001, date de la crise libyenne,
vite transformée en conflit armé, lequel
a précipité l’intervention de l’Otan dans
ce pays.
Karima Bennour

e président de l’Assemblée populaire communale ( L.Brahim)
de Zemmouri à l’est de la wilaya de
Boumerdès, a été condamné en première instance, par le tribunal correctionnel de Rouïba à une année de
prison ferme assortie d’une amende
de 100.000,00DA. Le premier magistrat de la commune de Zemmouri
est accusé par la justice d’avoir attribué un document officiel illégitime
relatif à un chalet à l’issue d’une
plainte déposée par un citoyen de
sa circonscription. Contacté par téléphone le président d’APC dira que le
jugement n’est pas définitif et qu’il va
user de tous ses droits pour prouver
son innocence. Il est à rappeler que le
prévenu a, devant lui, huit jours pour
introduire un appel contre ce verdict.
B. K.

UNE SEMAINE DE GRÈVE DES
CONDUCTEURS DE TRAINS DE LA SNTF

Des pertes de 80
millions de dinars

L

es pertes essuyées par la Société
nationale du transport ferroviaire (SNTF) suite à la grève des
conducteurs de trains qui boucle sa
première semaine ont été estimées
à 80 millions de dinars, a indiqué,
hier, le directeur général adjoint de la
SNTF, M. Aktouche Abdelouahab.
La SNTF enregistre des pertes allant
de 10 à 11 millions DA/j, soit un total de plus de 80 millions de dinars
après 8 jours de débrayage, a précisé
M. Aktouche dans une déclaration
à l'APS. Outre l'aspect matériel, la
SNTF subit un dommage moral qui
relève d'une atteinte à sa notoriété
en tant qu'entreprise «responsable,
sérieuse et soucieuse d'offrir un service de qualité à ses clients», a-t-il
ajouté. Il a, à cette occasion, rappelé
la décision de justice portant illégalité
de la grève des conducteurs de trains
ainsi que les tentatives de la direction
générale pour entamer des négociations avec les grévistes. Face à cette
situation, la direction générale, a-t-il
poursuivi, se trouve dans l'obligation
d'»appliquer le règlement intérieur de
la SNTF afin que l'entreprise ne reste
pas otage des mouvements de grève.
Pour sa part, le secrétaire général de
le Fédération nationale des cheminots (FNC), Abdessalam Albane a
fait savoir que les négociations avec
les conducteurs grévistes et leurs représentants étaient dans l'»impasse»
du fait de leur attachement à des
revendications qui ne peuvent être
satisfaites par la SNTF dans l'immédiat. Les grévistes n'ont donné aucun
préavis de grève ni affiché leur intention dans ce sens bien que la FNC
soit la seule partie syndicale habilitée
à prendre une telle décision.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful