Vous êtes sur la page 1sur 1

Séance 1 : Le parcours d'une loi témoigne du fonctionnement démocratique des institutions françaises

étapes Procédures et acteurs En quoi est-ce un signe de démocratie


1- préparation de la loi - À l'origine d'une loi : un problème - une loi répond aux besoins des citoyens

- Un ministre prépare un projet de loi - le projet de loi se base sur des avis d'experts et en confrontant les points
(députés et sénateurs peuvent aussi faire des propositions de loi) de vue
- Le projet est présenté en conseil des ministres et accepté par le
gouvernement.
2- Vote de la loi - L'Assemblée Nationale et le Sénat « votent » la loi (débattre,
proposer des amendements, voter le texte)
- les 2 assemblées doivent voter le même texte. - on recherche le compromis (accord le plus large possible)
- En cas de désaccord, le texte de loi fait la navette entre les 2 - la loi est votée par des représentants élus du peuple
assemblées.*
- Pour trouver un texte commun, le gouvernement peut proposer une
CMP (commission mixte paritaire), composée de députés et
sénateurs chargés de rédiger un texte commun

- en dernière lecture, l'Assemblée Nationale vote seule la loi - L'AN représente directement le peuple : les députés sont élus au Suffrage
Universel Direct
3- Validation et mise - La loi est promulguée par le Président de la République et entre en - La séparation des pouvoirs est respectée : au parlement, le pouvoir
en application vigueur. législatif (voter les lois); au président de la République et au
Les ministres veillent à son application et en font le bilan gouvernement, le pouvoir exécutif (faire appliquer les lois)

- Le président de la République ou des parlementaires peuvent saisir - La loi doit respecter les valeurs définies par la DDHC (libertés
le Conseil Constitutionnel qui détermine si la loi est conforme à la fondamentales)
Constitution de la Vème République.

- Les lois françaises doivent être conformes à la législation - La France respecte les règles européennes qu'elle a démocratiquement
européenne. Les directives votées par le Parlement européen doivent approuvée par la voix du peuple (ex : 1992 : traité de Maastricht accepté par
être transposées dans la loi française referendum).