Vous êtes sur la page 1sur 4
ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques Objectif : Découvrir les fonctions booléennes et

ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques

Objectif :

Découvrir les fonctions booléennes et les portes logiques Nous utiliserons un logiciel gratuit LogicSim.jar à télécharger sur http://www.tetzl.de/java_logic_simulator.html#download Démarrer le logiciel, puis dans setting choisir langage : français. Il faut fermer puis rouvrir le logiciel pour valider ce choix.

1. Portes logiques de bases:

a. L'opérateur OUI

Définition : L'état de la variable de sortie S de l'opérateur logique OUI est égal à l'état de la variable d'entrée.

Chronogramme

1 e1 0 1 S 0
1
e1
0
1
S
0

b. L'opérateur NON

table de vérité

e1

S

0 0

1 1

symbole normalisé e1 S 1
symbole normalisé
e1
S
1

équation logique

S = e1

schéma électrique e1 S
schéma électrique
e1
S

Définition : L'état de la variable de sortie S de l'opérateur logique NON est le complément logique de l'état de la variable d'entrée.

e1

S

Chronogramme

1

0

1

0

e1 S C h r o n o g r a m m e 1 0

table de vérité

e1

S

0 1

1 0

schéma électrique symbole normalisé e1 1 S e1 e1 1 S équation logique S S
schéma électrique
symbole normalisé
e1
1
S
e1
e1
1
S
équation logique
S
S = e1

I)

A l'aide de l'application LogicSim.jar, câbler cet opérateur et compléter la table de vérité. (e1 sera un bouton et S un voyant). Enregistrer sous Q1

c.

L'opérateur OU

Définition : L'état de la variable de sortie S de l'opérateur logique OU est à l'état logique 1 si et seulement si au moins une de ses variables d'entrée est à l'état logique 1.

Chronogramme

1 e1 0 1 e2 0 1 S 0
1
e1
0
1
e2
0
1
S
0

table de vérité

e1

e2

S

e1 e2 S 0 0 0 0 1 1 1 0 1 1 1 1
e1 e2 S 0 0 0 0 1 1 1 0 1 1 1 1
e1 e2 S 0 0 0 0 1 1 1 0 1 1 1 1

0

0

0

0

1

1

1

0

1

1

1

1

symbole normalisé e1 1 e2
symbole normalisé
e1
1
e2

S

équation logique

S = e1 + e2

schéma électrique e1 e2 S
schéma électrique
e1
e2
S
ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques d. L'opérateur ET Définition : L'état de

ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques

d. L'opérateur ET

Définition : L'état de la variable de sortie S de l'opérateur logique ET est à l'état logique 1 si et seulement si toutes ses variables d'entrée est à l'état logique 1.

Chronogramme

1 e1 0 1 e2 0 1 S 0
1
e1
0
1
e2
0
1
S
0

table de vérité

e1 0 e2 S

e1

0

e2

S

 

0

0

1

1

1

0

0

0

1

1

0

schéma électrique symbole normalisé e1 e1  S e2 e2 équation logique S S =
schéma électrique
symbole normalisé
e1
e1
S
e2
e2
équation logique
S
S = e1 . e2

III) A l'aide de l'application LogicSim.jar, câbler cet opérateur et compléter la table de vérité. (e1 et e2 seront des boutons et S un voyant). Enregistrer sous Q3

2. Le théorème de DE MORGAN

Le complément d'une somme est égal au produit de chaque terme complémenté

Le complément d'un produit est égal à la somme de chaque terme complémenté

produit est égal à la somme de chaque terme complémenté 3. Les opérateurs logiques dérivés :
produit est égal à la somme de chaque terme complémenté 3. Les opérateurs logiques dérivés :

3. Les opérateurs logiques dérivés :

a + b = a . b a . b = a + b

a

+ b

= a

.

b

a + b = a . b a . b = a + b

a

. b

= a

+

b

a. L'opérateur OU EXCLUSIF

table de vérité

symbole normalisé

schéma électrique

e1 0 0 e2 0 1 S 0 1   1 1 0 1 1
e1 0 0 e2 0 1 S 0 1   1 1 0 1 1

e1

0

0

e2

0

1

S

0

1

 

1

1

0

1

1

0

e1

e2

Se1 e2 s1 s2 s1 s2

s1

s2

s1

s2

1 1 0 1 1 0 e1 e2 S s1 s2 s1 s2 équation logique S

équation logique

S = s1. s2 + s1 . s2

S

s1 s2 équation logique S = s1. s2 + s1 . s2 S IV) A l'aide
s1 s2 équation logique S = s1. s2 + s1 . s2 S IV) A l'aide
s1 s2 équation logique S = s1. s2 + s1 . s2 S IV) A l'aide
s1 s2 équation logique S = s1. s2 + s1 . s2 S IV) A l'aide

IV) A l'aide de l'application LogicSim.jar, câbler cet opérateur et compléter la table de vérité. (e1 et e2 seront des boutons et S un voyant). Enregistrer sous Q4

b. L'opérateur NON OU ( NOR) : c'est la fonction OU complémentée

table de vérité

e1

0

0

1

e2

S

1

0

0

1

0

0

e1 0 0 1 e2 S 1 0 0 1 0 0 1 1 0
e1 0 0 1 e2 S 1 0 0 1 0 0 1 1 0
e1 0 0 1 e2 S 1 0 0 1 0 0 1 1 0

1 1

0

symbole normalisé e1 S 1 e2
symbole normalisé
e1
S
1
e2

équation logique

S = s1 + s2

2/4

schéma électrique

s1 KA s2 S ka
s1
KA
s2
S
ka
ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques V) A l'aide de l'application LogicSim.jar, câbler

ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques

V) A l'aide de l'application LogicSim.jar, câbler cet opérateur et compléter la table de vérité. (e1 et e2 seront des boutons et S un voyant). Enregistrer sous Q5

c. L'opérateur NON ET ( NAND) : c'est la fonction ET complémentée

table de vérité

e1

0

0

e2

0

1

S

1

1

1

0

1

e1 0 0 e2 0 1 S 1 1 1 0 1 1 1 0
e1 0 0 e2 0 1 S 1 1 1 0 1 1 1 0
e1 0 0 e2 0 1 S 1 1 1 0 1 1 1 0

1 1

0

symbole normalisé e1  S e2
symbole normalisé
e1
S
e2

équation logique

S = s1 . s2

schéma électrique

KA

s1 s2 ka S
s1
s2
ka
S

VI) A l'aide de l'application LogicSim.jar, câbler cet opérateur et compléter la table de vérité. (e1 et e2 seront des boutons et S un voyant). Enregistrer sous Q6

4. Les propriétés des opérateurs logiques de base

Ces propriétés sont démontrées en théorie des ensembles et en algèbre de Boole (George Boole (1815- 1864) : mathématicien britannique, fut l'un des fondateurs de la logique mathématique moderne).

L' associativité

La commutativité

La distributivité

a . b . c = (a . b) . c = a . (b . c) a + b + c = (a + b) + c = a + (b +c)

a . b = b . a a +b = b + a

a + (b . c) = (a + b) . (a + c) a . (b + c) = (a . b) + (a . c)

Propriétés particulières :

= b . a a +b = b + a a + (b . c) =

3/4

ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques 5. Simplification des équations logiques a. Simplifications

ISN S10: Les fonctions booléennes et portes logiques

5. Simplification des équations logiques

a. Simplifications algébriques

Exemple 1 : salle de cinéma

Les 3 haut-parleurs d’une salle de cinéma (a, b, c) sont branchés sur un amplificateur à deux sorties :

- une sortie d’impédance 4 (sortie S4) - une sortie d’impédance 8 (sortie S8)

Un seul haut-parleur à la fois peut être relié à la sortie S8. Deux haut-parleurs à la fois peuvent être reliés à la sortie S4. Le fonctionnement simultané des trois haut-parleurs est interdit.

VII) Compléter la table de vérité, en déduire les équations de S4 et S8.

Exemple 2 : serrure de coffre

Quatre responsables ( A, B, C et D) d'une société peuvent avoir accès a un coffre. Ils possèdent chacun une clé différente (a, b, c et d).

Mode de fonctionnement de l'ouverture du coffre:

le responsable A ne peut ouvrir le coffre qu'en présence du responsable B ou du responsable C.

les responsables B, C et D ne peuvent ouvrir le coffre qu'en présence d'au moins deux des autres responsables.

VIII)

Rechercher l'équation logique de la serrure ( sortie S) en fonction des clés (entrées a, b, c et d) et la

simplifier. Sur le logiciel, logicsim, câbler votre équation simplifiée et vérifier la table de vérité. Enregistrer sous

Q8.

b.

Simplifications des équations logiques par la méthode de KARNAUGH

b. Simplifications des équations logiques par la méthode de KARNAUGH

Définition Un tableau de Karnaugh est un tableau à 2 n cases dans lequel une fonction logique à n variables est représentée. On le construit en divisant les variables en deux groupes (colonnes+lignes). Le codage des colonnes et des lignes se fait suivant le code Gray. Exemple : voir ci-contre.

L’équation de la fonction est : a.b.c.d a.b.c.d

Simplification graphique

On utilise les propriétés du code Gray pour effectuer les simplifications. On fait des regroupements des cases adjacentes de 1 les plus larges possibles par tranche de 2,4 ou 8 . Une fois ces regroupements faits on cherche par regroupements les variables dont la valeur ne change pas.

L’équation simplifiée est :

c.d.a + b.d + b.c

pas. L’équation simplifiée est : c.d.a + b.d + b.c Exercices : IX) Simplifier les équations
pas. L’équation simplifiée est : c.d.a + b.d + b.c Exercices : IX) Simplifier les équations

Exercices :

IX)

Simplifier les équations logiques suivantes :

algébriquement

avec un tableau de Karnaugh

S = /a.b.c + a.b.c

S

= /a./b +/a./b.c + /a.b.c

X)

Simplifier les équations logiques suivantes un tableau de Karnaugh

S

= /a.b./c + /a.b + a.b.c + a.b./c + a./b.c

S

= /a./b./c./d + /a./b.c./d + a./b./c./d + a./b.c./d

S

= /c. /d + a. /b.c + a.b.c + /a .b.c + /a. /b.c

4/4